Vous êtes sur la page 1sur 1

JULES FERRY (1832-1893)

Il est né dans les Vosges, à Saint-Dié. Il était avocat et écrivait


aussi des articles contre Napoléon III dans le journal Le Temps
car il était républicain. Élu député en 1869, il fut aussi maire de
Paris en 1870. Il occupa plusieurs fois le poste de ministre et de
chef du gouvernement. Il a été également un ardent colonialiste.
Il finit président du Sénat.

SERMENT DE 1870
« Entre toutes les nécessités du temps présent, entre tous les
problèmes, j'en choisirai un auquel je consacrerai tout ce que j'ai
d'intelligence, tout ce que j'ai d'âme, de cœur, de puissance
physique et morale, c'est le problème de l'éducation du peuple. »

Jules Ferry

EXTRAIT DE LA REVUE PÉDAGOGIQUE DE 1882


« Nous mènerons à bien cette réforme, cette grande réforme qui contient toutes les réformes,
qui est à la fois la plus grande des réformes sociales et la plus sérieuse, la plus durable des
réformes politiques [...] lorsque toute la jeunesse française se sera développée, aura grandi
sous cette triple étoile de la gratuité, de l'obligation et de la laïcité, nous n'aurons plus rien à
craindre des retours du passé car nous aurons pour nous en défendre [...] l'esprit de toutes ces
générations nouvelles, de ces jeunes et innombrables réserves de la démocratie républicaine,
formées à l'école de la science et de la raison... »

LOIS SUR L'ÉCOLE


1881 - Loi établissant la gratuité de l'enseigne-nent primaire dans les écoles publiques.
1882 - Loi établissant l'obligation et la laïcité.

Extraits de la loi de 1882

Article 1 - L'enseignement primaire comprend :


- l'instruction morale et civique ;
- la lecture et l'écriture;
- la langue et les éléments de la littérature française ;
- la géographie, particulièrement celle de la France;
- l'histoire, particulièrement celle de la France jusqu'a nos jours;
- les éléments de sciences naturelles, physiques et mathématiques.

Article 2 - L'instruction primaire est obligatoire pour les enfants des deux sexes âgés de six à
treize ans révolus.

Article 4 - Les écoles primaires publiques vaqueront un jour par semaine, en outre du
dimanche, afin de permettre aux parents de faire donner, s'ils le désirent, à leurs enfants
l'instruction religieuse en dehors des édifices scolaires.