Vous êtes sur la page 1sur 1

Le retard de la Belgique en matière d'intégration

Chômage important chez les personnes immigrées

BRUXELLES Le constat est implacable : l'intégration des immigrés et de


leurs enfants sur le marché de l'emploi reste très problématique en Belgique.
Pourtant, avec plus de 12% de personnes nées à l'étranger, notre pays
accueille l'une des plus importantes communautés immigrées d'Europe.

UNE ENQUÊTE DE L'OCDE indique que le chômage est deux fois plus
élevé chez les immigrés (venant des pays hors de l'OCDE) que chez les
autochtones de Belgique.

En plus, seulement un tiers des femmes immigrées travaillent. La ministre de


l'Emploi, Joëlle Milquet (CDH), relève deux explications: "II y a d'abord un
facteur culturel. Elles n'ont pas toujours l'idée qu'il faut travailler Ensuite, il
y a les pièges à l'emploi contre lesquels on doit lutter."

Enfin, le constat est le même pour les enfants des immigrés de la première
génération. Pourtant, ils ont suivi le même cursus scolaire que les Belges.

Pour la ministre, "favoriser la mixité nécessite d'agir dès l'école".

Antoine Clevers

Source : LA DERNIÈRE HEURE - LES SPORTS, MARDI 18 NOVEMBRE 2008.


http://www.dh.be