P. 1
LE BUTEUR PDF du 09/05/2009

LE BUTEUR PDF du 09/05/2009

|Views: 260|Likes:
Publié parPDF Journal
Journal le buteur édition PDF du 09/05/2009
Journal le buteur édition PDF du 09/05/2009

More info:

Published by: PDF Journal on May 09, 2009
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/11/2014

pdf

text

original

C M J N G

Equipe nationale

Saâdane

«J’ai pris Achiou pour faire peur aux Egyptiens»
Benfica et Sienne sur la piste de Djebbour Benfica et Sienne sur la piste de Djebbour
SAMEDI

9
MAI 2009

JSK

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N°853 PRIX 20 DA

Après Berramla, Belabbès accuse Amrouche

«C’est lui la source de tous nos problèmes» Amrouche «S’il reste, beaucoup
de joueurs s’en iront»
C M J N G

sur le départ

USMA

MCA

Michel refait le match

Benaldjia agressé par un agent de sécurité
CRB Mekhout

«J’ai des joueurs limités techniquement»
«On aurait même pu l’emporter» «On aurait même pu l’emporter»

«Je n’aurais jamais dû quitter le Chabab» USMH Des dirigeants accusés d’avoir vendu le match

«Badji es t pour la D bon 2»

Benhammou catégorique «Non, le ballon n’a pas franchi la ligne !»

C M J N G

2

Le Buteur n°853 Samedi 9 mai 2009

a longue interview que nous a accordée le milieu de terrain français du Bayern Munich, Franck «Bilal» Ribéry, a été largement reprise par les médias internationaux en général et par les journaux et sites Web arabes en particulier. Ses déclarations sur sa vie de musulman et la foi inébranlable qui l’anime ont provoqué une grande émotion, si bien qu’elles constituent le principal sujet de discussion sur les forums spécialisés dans les grands sites arabes. Les internautes ont salué «Bilal» le musulman et ses positions, même si les Egyptiens parmi eux n’ont pas apprécié sa préférence décla-

L

rée pour l’Algérie et son vœu que la sélection algérienne se qualifie en Coupe du monde, d’où leurs commentaires acerbes sur ce point.

Israël finance et participe aux Olympiades des… homosexuels
Le ministère des Affaires étrangères d’Israël a décidé de participer aux Olympiades des homosexuels qui auront lieu du 25 juillet au 2 août à Copenhague (Danemark). La participation se fera au plan sportif, mais aussi au plan artistique avec la participation de plusieurs artistes venus de Tel-Aviv. Selon la presse israélienne de jeudi passé, les Olympiades risquaient de ne pas avoir lieu à cause de problèmes financiers, mais l’Ambassade d’Israël au Danemark est intervenue en apportant une contribution financière conséquente afin de permettre aux jeux d’avoir lieu.

Sport Aujourd’hui a repris de larges extraits
Les grands médias européens n’ont pas été en reste et ont repris les déclarations de Ribéry faites au Buteur. Il en est ainsi de Sport Aujourd’hui, une publication de L’Equipe qui consacre une page quotidienne au Maghreb. De même, des sites et des journaux régionaux allemands ont rapporté des extraits de l’interview, surtout

«Quand j’étais avec lui, il n’arrêtait pas de me parler de l’Islam»
Avez-vous lu l’interview que nous a accordée Franck Ribéry ? Bien sûr que je l’ai lu, comme beaucoup d‘autres, je suppose. Franchement, j’ai été émerveillé par ses réponses et ses déclarations, bien que cela ne m’ait pas étonné de sa part, car c’est quelqu’un de spontané et de sincère qui n’est pas hypocrite pour un sou. Il dit toujours ce qu’il pense et ce qu’il ressent sans hésitation. Il a longuement parlé de vous, surtout que vous avez passé 10 jours avec lui à Guingamp… Oui, cela s’est passé en 2003 après le match AlgérieMarseille au Vélodrome. J’avais été blessé à l’épaule et j’avais effectué, à la même période, des essais à Guingamp où j’ai connu Ribéry. Nous avons passé des jours inoubliables ensemble. Que gardez-vous comme souvenirs de cette période commune ? C’était un type très spontané qui n’arrêtait pas de rire et de plaisanter. Il me questionnait sans arrêt sur l’Islam et ses règles, car il venait tout juste de se convertir. Il était déjà fiancé à son épouse algérienne actuelle, mais il m’avait présenté toute sa famille. Nous accomplissions nos prières ensemble. Je n’oublierai jamais sa façon de réciter le Coran. Par ailleurs, au plan du jeu, c’était un footballeur très doué. Pourtant, il n’avait pas été pris par Guingamp… Que voulez-vous ? C’est le football. Parfois, tu n’entres pas dans les plans de l’entraîneur ; parfois il a des critères particuliers ; parfois, il voit les choses autrement. Ce sont autant de paramètres qui font que les entraîneurs sont différents dans la perception du talent. Cela dit, j’aimerais insister sur un point. Lequel ? A ce moment-là, il y avait de grands joueurs à Guingamp, tels Didier Drogba et Florent Malouda qui jouent aujourd’hui à Chelsea. Cela a sans doute amené l’entraîneur à se passer des services de Ribéry. Cependant, j’étais confiant quant à son éclosion future, car il a un talent peu commun. Quand avez-vous discuté pour la dernière fois avec lui ? C’était au mois de janvier dernier, lorsqu’il était en stage hivernal avec le Bayern Munich dans les pays du Golfe. C’est vraiment quelqu’un de bonne famille. Il m’avait appelé et nous avions longuement discuté, surtout qu’il s’apprêtait à effectuer une omra. Que vous a-t-il dit exactement ? Il avait formulé le vœu que l’Algérie se qualifie à la Coupe du monde au détriment de l’Egypte car, réellement, il aime l’Algérie et les Algériens. Il m’a dit également textuellement : «J’espère que nous nous rencontrerons en Coupe du monde dans un match qui serait historique.» De mon côté, je lui ai souhaité de continuer à briller au plus haut niveau. Apparemment, vous appréciez beaucoup son amitié… Oui, car Bilal est quelqu’un de modeste. En dépit du niveau qu’il a atteint, il continue de participer à des tournois inter-quartiers et c’est le secret de sa popularité. Quant au fait qu’il ait parlé de moi, cela m’honore en tant qu’Algérien. Lorsque j’ai choisi de jouer en Europe, j’espérais laisser une bonne impression de l’Algérie et non pas de ma personne seulement. C’est pour cela que je fais de mon possible pour être à la hauteur sur et en dehors des terrains.

Zarabi

Bougherra et les Rangers doivent battre le Celtic
Les Glasgow Rangers affrontent aujourd’hui le Celtic Glasgow à domicile dans le deuxième des cinq matches du play-off. Une victoire des camarades de l’Algérien Madjid Bougherra leur permettrait de reprendra la tête du championnat et d’entrevoir le titre de champion d’Ecosse. Il est à rappeler que Bougherra n’a perdu aucune de ses confrontations avec le Celtic cette saison. Les deux seules défaites enregistrées par les Rangers face à son rival légendaires l’ont été sans Bougherra qui n’y avait pas participé.

Dans l’interview qu’il nous a accordée, Franck Ribéry a révélé qu’il avait passé dix jours avec Abderraouf Zarabi lorsque les deux avaient effectué des essais à Guingamp en 2003. Nous avons contacté l’international algérien et lui avons demandé de nous relater des anecdotes sur leur séjour commun.
Est-il vrai que contre le Rwanda, vous n’aviez pas accepté de ne pas avoir été dans la liste des 18 ? A ma connaissance, aucun joueur n’accepterait de rester dans les gradins et de ne pas jouer. Mon amour pour l’Algérie a fait que je n’avais pas accepté d’être privé du match contre le Rwanda. Cependant, je ne discute pas les décisions du sélectionneur Rabah Saâdane qui reste le seul maître à bord. Pour ce qui est du match face à l’Egypte, il s’agit d’une confrontation particulière attendue par tous. Inch’Allah, nous serons à la hauteur dans ce match qui se jouera surtout sur le plan psychologique, tout en gardant à l’esprit qu’un autre match important nous attend face à la Zambie. Entretien réalisé par Redouane B.

Dahmane s’est bagarré avec un coéquipier
Un journal belge a rapporté qu’à l’issue de la défaite subie la semaine passée par le FC Bruges sur son terrain face à Lokeren (23), l’attaquant algérien Mohamed Dahmane se serait bagarré avec son coéquipier Akpala. Le buteur nigérian et Dahmane avaient pourtant été les auteurs des buts du FC Bruges au cours de ce match. Le FC Bruges, qui veut terminer à la troisième place afin de participer à la Coupe de l’UEFA, aura un match très difficile ce soir face au leader, le Standard de Liège.

Ziani :
«Ce qu’il a dit de l’Algérie vient du cœur»
Réagissant aux déclarations que nous a faites Franck Ribéry, Karim Ziani s’est montré enthousiasmé par les propos du milieu de terrain du Bayern Munich. «Tel que je connais Ribéry, tout ce qu’il a dit de l’Algérie et l’Islam émane de son cœur. Il n’est pas du genre à tourner autour du pot. Il dit les choses telles qu’il les pense. Ce qu’il a dit sur moi m’honore, surtout qu’il connaît bien l’Olympique de Marseille et qu’il n’est jamais avare en conseils. Ribéry fait partie des joueurs qui ont gravé leurs noms dans la mémoire du club. Tout le monde à Marseille continue à l’aimer, car nul n’a oublié ses exploits sur le terrain.»

Matmour : «Ce que j’ai lu est conforme au personnage»
Dans l’interview qu’il nous avait accordée il y a quelques semaines, Karim Matmour avait révélé qu’au cours du match aller entre le Borussia Mönchengladbach et le Bayern Munich, Franck Ribéry s’était approché de lui sur le terrain et lui avait lancé : «Salam, kho !» Le milieu de terrain français a confirmé ce fait lorsque nous l’avons rencontré à Munich, estimant que c’était tout à fait naturel chez lui de parler en arabe à ses interlocuteurs algériens. Après avoir lu l’interview, Matmour nous a livré son sentiment : «Je n’ai pas été surpris par le contenu de l’interview. Ce que j’ai lu est conforme au personnage. Ribéry est quelqu’un de simple, qui ne se prend pas la tête. C’est d’ailleurs pour cela que les gens l’aiment ici en Allemagne. Il est simple dans sa façon d’être, simple dans sa foi en Dieu, simple dans son comportement, simple avec ses adversaires…» Samedi dernier, Matmour était au stade Allianz-Arena de Munich pour le match retour de Mönchengladbach contre le Bayern, mais il n’a pas pu croiser Ribéry sur le terrain, car le Français était suspendu. «Il était certainement dans la tribune, mais je ne l’ai pas rencontré. Lorsque nous sommes sortis du vestiaire à la fin du match, il n’y avait plus personne dehors.» F. A-S.

Le Buteur n°853 Samedi 9 mai 2009

3

Coup d’œil ÉQUIPE NATIONALE

Algérie-Egypte à J-29

Saâdane
«J’ai pris Achiou pour sa forme et l’effet psychologique»
Rabah Saâdane s’est exprimé hier sur la Radio nationale au sujet du match du 7 juin à Blida contre l’Egypte et de la préparation de son équipe en vue de ce rendez-vous décisif. Le sélectionneur des Verts est revenu sur l’essentiel de l’actualité de son équipe dont nous vous faisons un large résumé.

«Il y aura de légers changements dans la liste des 24»
Evoquant le nombre de joueurs à retenir pour le match contre l’Egypte et l’éventualité d’un remaniement à certains postes de l’équipe, Saâdane a affirmé «qu’il ne faudra pas s’attendre à un chamboulement de la liste des 24. Il y aura, certes, quelques ajustements, sans toutefois bouleverser la composante habituelle. On ne va tout de même pas tout revoir, alors que les joueurs qu’on a donnent satisfaction dans l’ensemble. On effectuera probablement de légers changement.»

mettre un maillot de remplaçant de luxe le 7 juin à Blida et même au mois de novembre prochain au match retour au Caire.

«Je suis sûr que les Egyptiens seront au grand complet contre nous»
A une question concernant les rumeurs sur les absences des joueurs cadres de la sélection égyptienne, Saâdane a déclaré qu’il ne veut pas tomber dans ce piège tendu par ces adversaires du 7 juin. «Je ne me soucie pas de qui va jouer contre nous. Je suis sûr d’une chose. C’est que l’Egypte sera au grand complet le 7 juin. Je ne me laisse pas leurrer par ce qui se dit dans la presse égyptienne. Vous allez voir que les blessés seront rétablis et les problèmes de x et y seront tous résolus à temps», a-t-il ajouté.

Il n’aurait pas été retenu s’il n’avait pas retrouvé sa forme
Le coach des Verts, Rabah Saâdane, a avoué que la sélection d’Achiou «est motivée par l’effet psychologique qu’il peut apporter contre les Egyptiens», même s’il n’a pas voulu affirmer qu’il est craint au plus haut point par ceux qui le considèrent comme leur bourreau. Le sélectionneur algérien s’est contenté d’esquisser un sourire qui veut tout dire. Ce qui lui confère donc une place indiscutable contre l’Egypte. Toutefois, il est évident que si Achiou n’avait pas retrouvé sa forme optimale au sein de la JSK, il n’aurait jamais été retenu par Saâdane. C’est dire s’il sera à sa place dans ce groupe des 24.

Il tempère son discours sur Boudebbouz
Saâdane a, pour la première fois, ouvert une brèche pour Ryad Boudebbouz, en évoquant une probable sélection, si les conditions seront réunies dans le futur. «Si je ne l’ai pas retenu parmi les 34, c’est parce que sa situation n’est pas encore claire. Moi, je ne fais appel qu’aux joueurs qui font le premier pas vers leur pays d’origine. Je ne veux pas avoir des joueurs qui ne déclarent pas leur flamme pour les couleurs algériennes. L’exemple de Ziani, Bougherra, Yahia, Ghezzal et les autres est à méditer par ceux qui veulent prétendre à une sélection parmi les Verts », a-til confié.

«Les gens dans la rue ne me parlent que de l’Egypte»
Rabah Saâdane a d’entrée parlé de la pression qui monte à l’approche du match contre l’Egypte : «Il reste encore près d’un mois avant notre rencontre face aux Egyptiens, mais je sens que les Algériens sont déjà impatients d’y être. La pression monte chaque jour, c’est incontestable et je le ressens dans le regard et les propos des gens qui m’abordent dehors. On ne me parle que de ce match contre l’Egypte. A tel point qu’ils me font croire qu’on va le jouer cette semaine. Les supporteurs ne rêvent que de victoire, surtout contre les Egyptiens. J’espère qu’on va leur offrir cette joie, incha’Allah», a-t-il dit.

«Des visas pour les 34 par précaution»
Par ailleurs, il dit «avoir retenu les 34 joueurs afin de ne pas refaire les erreurs de l’année dernière. Rappelez-vous lorsque Matmour et Maïza avaient déclaré forfait au dernier moment. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’anticiper en retenant autant de joueurs. Il faut bien se préparer à ces éventualités en prenant le soin d’abord d’établir les visas d’entrée en Afrique du Sud et en France à tous ceux qui sont susceptibles de remplacer d’éventuelles défections de dernière minute», a-t-il expliqué.

«Les journalistes égyptiens essaient de me déstabiliser»
Saâdane a aussi révélé que les journalistes égyptiens tentent de le provoquer afin de le perturber avant le match de Blida. «Il est clair qu’ils essaient de me déstabiliser. Ils m’ont appelé pour une interview, mais au cours de la discussion, ils ont évoqué une proposition de la part de la sélection du Yémen et d’une histoire de 80 000 euros de prime qu’on m’aurait proposés. Je ne suis pas dupe, j’ai tout de suite compris cette machination qui visait plus la quiétude des Verts. Sinon, comment expliquer que des journalistes égyptiens me fassent une telle proposition au nom de la Fédération du Yémen ? On m’a demandé si j’allais rester à mon poste après le match contre l’Egypte. C’est sûr que leurs intentions n’étaient pas claires. Mais ce n’est pas à moi qu’on va la faire», a-t-il plaisanté.

«Je ne pouvais pas retenir Lacen malgré lui»
Au sujet de Mehdi Lacen, le sélectionneur algérien a déclaré «ne pas pouvoir le retenir sans qu’il se manifeste. Il n’a encore rien décidé dans ce sens. Comment voulez-vous que je le convoque, alors qu’il n’a fait aucun effort dans ce sens pour l’instant ? Le jour où il le désirera, on en reparlera. La balle est dans son camp», at-il lancé à l’encontre du Franco-Algérien du Racing Santander.

«J’ai pris Achiou aussi pour l’effet psychologique»
Parmi les joueurs retenus dans la liste des présélectionnés, celui de Hocine Achiou revient avec insistance en vue du match contre l’Egypte. Al Harami, qui a gagné son surnom de «voleur» depuis son but meurtrier lors de la CAN 2004, a de grandes chances de se voir re-

Zaher à Wigan pour Zaki réconcilier Mido et n avant le 7 jui

Fédération égypC’est le président de la se rendre à personne qui a décidé de tienne en ncilier les deux an, afin de tenter de réco Wig i avant le match du internationaux Mido et Zak ant l’urgence ex7 juin contre l’Algérie. Sent d’aller les serfait trême, Samir Zaher a vite tre de côté leurs met monner et les sommer de t de mettre son hondifférents. «Nul n’a le droi i des couleurs nationeur au-dessus de celu er avant de rallier nales», a déclaré Zah l’Angleterre.

20 000 euros d’amende pour Djebbour
 Rafik Djebbour a écopé d’une amende de 20 000 euros, après l’accrochage verbal virulent qu’il a eu avec son caoch de l’AEK Athènes. Les dirigeants du club grec ne se sont pas gênés pour le remettre à sa place. Il faut dire que l’inter-

national algérien n’en est pas à sa première en la matière. Il avait déjà asséné un coup de boule à son coéquipier, l’Argentin Nasho Scocco.

Sienne et Benfica le veulent
Les déboires que vit l’international algérien Rafik Djebbour au sein de son club ne laissent plus de doutes sur la rupture de son contrat en fin de saison. D’aucuns se demandent même si ces bagarres à répétitions ne sont pas préméditées par l’attaquant de l’AEK

Le gardien titulaire de l’EN cas où ique, au une suspension automat on lors du il recevra un troisième cart C’est ce Blida. match contre l’Egypte à ssé Saâdane à qui aurait sans doute pou ouchi qu’il faire appel à Faouzi Cha Le sélectionneur de l’équipe du Rwanda a vu sa requête de démarme l’un juge techniquement com rer le stage de préparation de son équipe le 12 mai, en vue du match s gardiens de but des meilleur contre la Zambie, acceptée par les responsables de la Fédération algériens à l’heure acrwandaise. En effet, Branco Tukac réunira ses joueurs locaux à la date tuelle.

Gaouaoui et le risque d’un troisième carton ue risq

pour pousser ses dirigeants à mettre son nom sur la liste des libérables. Derrière ce comportement, certains échos font état du désir du club lisboète du Benfica de le faire signer pour la saison prochaine. Ce que l’Algérien ne refuserait pas, si cela venait à se confirmer. Cependant, il devra d’abord discuter avec les dirigeants de l’AS Sienna qui seraient également intéressés par ses services. Surtout que Abdelkader Ghezzal, qui occupe ce poste à Sienne, risque de signer à l’AS Roma dès cet été.

Les Rwandais en stage dès le 12 mai
souhaitée et le championnat national sera suspendu à partir du 9 mai pour permettre aux internationaux de se préparer dans les meilleures conditions. Les joueurs professionnels les rejoindront dès que possible, ajoute-t-on.

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

5

Coup de feu JSK

BELABBÈS

«Amrouche est la source L de nos problèmes»
En avez-vous parlé avec joueurs et il déclare par la suite qu’il Hannachi ou avec Lang sur aime la JSK. Il est le mal de la JSK. cette injustice dont vous êtes Il est même le cerveau de tous nos victime ? problèmes internes. Pour l’instant, non. Je vous dirai Quel joueur visez-vous c’est difficile pour moi d’aller discuexactement ? ter de cette affaire avec le président, Je tiens à dire que je ne vise car je le respecte aucun joueur. J’ai d’extrop pour des cellents rapports avec pareils l’ensemble de mes parte«Mes principes sujets avec lui. aborder naires. Sauf que tout le m’empêchent Mais j’ai l’intenmonde sait parfaitement d’accepter la sion de m’entreque Berchiche est en tenir avec lui médiocrité» manque de compélors de la reprise tition depuis la pre«Amrouche est des entraînemière journée de la responsable de ce qui phase aller face au NAHD et ments. Concernant Lang, il n’a rien à avoir avec ce problème. Je ne lui m’est arrivé cette que Boukria vient juste de reprendre l’entraînement après parlerai jamais de ce problème. saison. Bien que je Et qu’allez-vous dire à son mariage. Le plus beau, c’est fournisse Hannachi ? qu’ils ont été retenus, alors que d’excellentes Je lui raconterai tout le mal que moi, non. Il n’y a pas d’autre exprestations, il fait plication à cela. Amrouche a ses Amrouche m’a fait. Je lui dirai aussi tout pour me mettre à propres amis, un point c’est qu’avec la présence d’une telle pertout. J’ajouterai aussi que même sonne dans le staff de la JSK, j’ai fini l’écart et m’écraser» Abdeslam a été choqué en par détester le football. J’espère qu’il n’hésiterai pas à constatant que je n’étais pas convo- se montrera compréhensif envers dévoiler son qué. Il est d’ailleurs venu me parler moi. Et s’il ne veut pas me comnom, car il n’ar- en me remontant le moral et je l’en prendre, je demanderai qu’on me remette ma lettre de libération à rête pas de mani- remercie. l’amiable. Je ne peux plus tolérer gancer Qui vous dans le dit que c’est cette situation. Je suis un joueur qui «C’est Amrouche croit en ses capacités et je sais que dos des qui influence Lang Amrouche je mérite ma place dans cette joueurs qui au moment de la C’est l’entraîcompose la équipe. Lorsque Demba était avec nous, j’ai toujours accepté d’être sur neur adjoint Amcomposition de la liste des 18 le banc des remplaçants. Je reconrouche. C’est lui le liste des dix-huit. et non pas nais qu’il a de grandes qualités, principal responLang qui Il s’arrange mais maintenant les tendances ont sable de ce qui m’est est censé le toujours pour que changé. arrivé cette saison. faire ? je ne sois pas Bien que je fournisse Vous songez donc à quitter la Je le dis d’excellentes prestaconvoqué» JSK ? avec toute tions, Amrouche fait Je n’ai jamais songé à quitter ce franchise tout pour me mettre pour que tout le monde sache la vé- prestigieux club, mais après tout ce à l’écart et m’écraser. Je le laisse à rité. L’entraîneur en chef Lang n’a que j’ai vécu comme injustices desa conscience. Je ne lui pardon- absolument rien à avoir avec cette puis le début de la saison, oui il me nerai jamais ce qu’il est en train affaire. Lui, il fait son travail conve- vient à l’esprit de changer d’air. C’est de faire. nablement. C’est Amrouche qui pour cela que j’espère que le président se montrera Que fait-il l’influence au moment compréhensif, car je de la composition des au juste ? «Après tout suis toujours sous Je n’ai ja- dix-huit. Et il s’arrange «Je le laisse à sa contrat. mais com- toujours pour que je ce que j’ai conscience. Et je ne pris sa ne sois pas convoqué. vécu comme Avez-vous de lui pardonnerai conception bonnes relations Vous n’avez injustices jamais ce qu’il est des choses. avec les autres pourtant jamais depuis le Je fournis en train de faire» dirigeants ? contesté les début de la de grands Bien évidemment. décisions. efforts à saison, oui il J’entretiens d’excelPourquoi avoir l’entraînement durant toute la seContrairement me vient à lents rapports avec choisi de le faire maine, et le jour de la rencontre, je à la semaine les autres dirigeants maintenant ? l’esprit de me retrouve en dehors de la liste dernière face à comme le président Effectivement, je ne changer des dix-huit. Ce qui m’a mis hors de suis pas du genre à El Harrach où de section Karim d’air» moi cette fois-ci, c’est qu’il y a un contester les choix du vous avez été Doudane. D’ailleurs, joueur qui n’a pas joué durant plu- coach, sauf que cette titularisé, vous n’avez pas été ce dernier ne s’est jasieurs mois et il se retrouve dans la fois-ci, je ne pouvais pas rester in- mais comporté de façon maladroite convoqué pour ce match du liste des 18, alors que moi, qui suis sensible. Ça ne peut plus durer. J’en avec moi. Il y a un respect mutuel Mouloudia ; comment le plus en forme, je ne suis pas re- ai gros sur le cœur. Je suis un gar- entre nous. D’ailleurs, il a le respect expliquez-vous cela ? Moi-même j’ai du mal à com- tenu. Si cela n’est pas de l’injustice ! çon qui se fait petit d’habitude, mais de tous les joueurs. La seule perprendre cette décision. Pourtant, j’ai Je dirai même que Amrouche fait après ce que j’ai enduré comme in- sonne qui n’a pas sa place, c’est bien fournis une excellente prestation pire. justices, il devient naturel que j’en Amrouche. face à El Harrach. En plus, dans la parle. En plus, mes principes m’emQuoi d’autre ? Entretien réalisé par Amine L. majorité des rencontres que j’ai disIl sème la zizanie entre les pêchent d’accepter la médiocrité. putées avec la JSK à l’extérieur, nous sommes parvenus à faire des résultats positifs. De mon côté, il n’existe qu’une seule explication à ma non-convocation. Qui a été injuste envers vous ? Tout le monde au sein du groupe connaît le nom de la personne qui est responsable de cet état de choses. Je

Berramla remet ça !
e meneur de jeu Tayeb Berramla ne décolère pas. C’est devenu comme une manie chez le joueur qui «gueule» à chaque fois qu’il ne joue pas. Jeudi, il a même essuyé quelques mots pas du tout tendres à l’encontre de l’entraîneur-adjoint, Rezki Amrouche, coupable, selon lui, de tous ses maux. «C’est lui le mal de l’équipe. Non seulement il sème la zizanie entre les joueurs, mais il fait tout pour influencer les choix de l’entraîneur. Si je ne joue pas aujourd’hui, c’est à cause de lui (…)», dira entre autres l’Oranais qui répond du tac à tac à chacune de ses nontitularisations. Un cas récalcitrant auquel Lang devra faire de nouveau face. Avec ces propos tenus à l’endroit de Rezki Amrouche, c’est l’ambiance du groupe qui risque de prendre un coup. Cela relance aussi la polémique concernant l’avenir de l’Oranais chez les Canaris. Bien que le joueur ait rassuré qu’il comptait prolonger son contrat, rien n’est moins sûr. Au regard de sa situation actuelle, il y a de quoi penser que Berramla n’est pas du tout chaud à l’idée de renouveler son bail. Et ce n’est certainement pas l’appel du pied du MCA et du CRB entre autres qui va le persuader à rempiler. Wait and see, mais c’est à se poser des questions sur les projets du joueur que des proches à lui disent qu’il n’est plus à son aise du côté du 1er-Novembre. Lyes A.

«Amrouche est derrière ma baisse de niveau»

05 FELLA

Bellat partant
Si un certain mystère semble planer sur l’avenir de certains joueurs dont le contrat arrivera à échéance le mois prochain, le destin d’autres par contre est a priori déjà sellé. C’est le cas du défenseur latéral Nabil Bellat qui a manifesté récemment des envies d’ailleurs. Un vœu qui ne serait pas unilatéral, si l’on se fie aux confidences d’une source sûre qui nous confie que même du côté de la direction, on ne serait pas prêt à reconduire le contrat de l’ex-Harrachi qui expire, faut-il le préciser, en juin 2010. Bellat, qui a été recruté l’été dernier en tant que doublure de Meftah, n’a été utilisé qu’à trois reprises depuis le début de la saison. Une titularisation sous l’ère Lang et deux apparitions en jeu auparavant sous la direction de l’ex-entraîneur Younès Ifticen. Une situation qui est loin de plaire au joueur qui ne rate jamais l’occasion de crier tout haut son ras-le-bol. Il s’était même accroché une fois avec son coach au cours d’un entraînement, lui reprochant son statut de laissé-pour-compte. « Dans ma tête, je suis partant. Je sais que je suis encore lié au club, mais ma situation et mes ambitions ne me permettent pas de rester. Je veux aller dans un club où j’aurais la chance de jouer plus souvent. Si je continue à la JSK, je ne suis pas très sûr que la situation évoluera…», a déclaré le joueur qui espère résilier son contrat à l’amiable. Cela étant, il va falloir attendre la fin de la saison pour voir ce cas tranché, sachant qu’avec le départ quasi certain de Meftah, c’est une place qui se libèrera sur le flanc droit. Lyès A.

Vous avez suivi ce match face au Mouloudia à partir du banc des remplaçants. Quelle est la raison à votre avis ? Je n’arrive pas à comprendre. Je devais jouer ce match le plus normalement du monde, mais je dirai que je suis victime d’une hogra manifeste. Certains nuisent à ma personne et ils sont devenus la principale source de mes problèmes. Certains ? Qui par exemple ? En fait, il y a un seul. C’est Amrouche dont la venue au staff technique a tout chamboulé pour moi. J’avais un excellent niveau en début de saison, mais depuis qu’il est là, il fait tout pour me déstabiliser. Il est derrière ma régression. A chaque fois il fait des pieds et des mains pour que je sois écarté du onze de départ. Pourquoi ferait-il cela ? Je ne sais pas pourquoi. C’est de la méchanceté gratuite en tout cas. Je dirai même que c’est la principale source de nos problèmes. Il est derrière la régression du niveau de la JSK. C’est un homme qui ne fait que semer la zizanie parmi les joueurs. Entretien réalisé par A. L.

20

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

Coup d’œil Inter-Régions
NARBR

Pour beaucoup de joueurs, c’est les vacances
omme à l’accoutumée, en cette période de la saison, les responsables du NARBR font dans le laxisme au point où les joueurs, sachant qu’ils n’encourent aucune sanction se permettent de sécher des séances d’entraînement. Ils n’étaient que quelques cadres à suivre les séances de la fin de semaine, d’ailleurs écourtées car ne répondant en rien à l’attente du staff technique. Ils n’étaient, en fait, que quatre titulaires à part entière, Si Kaddour, Kherbache et Bouaoua, sur les vingt-cinq composant l’effectif senior. «Pour beaucoup de joueurs, c’est les vacances. Même s’il reste encore trois matchs à jouer, ils n’en ont que cure. Ils ont fait une saison de tout premier ordre avec une remontée sensationnelle, ils baignent dans l’autosatisfaction, ils doivent par conséquent prendre un repos bien mérité. Puisque le club a assuré son maintien alors pourquoi se cas-

C

ser la tête en prenant part à ces travaux forcés», ironisera un proche de l’association qui n’admet pas qu’on se taise sur un tel écart disciplinaire. «Si vraiment les dirigeants s’étaient montrés fermes, s’ils avaient pris des sanctions exemplaires à l’égard des récalcitrants, le phénomène n’aurait pas pris une telle ampleur et on n’aurait pas eu, à l’heure où je vous parle, à se plaindre d’un tel écart disciplinaire», renchérit notre interlocuteur.

Les joueurs invoquent les promesses non tenues
Les joueurs, avec lesquels nous avons eu des entretiens, nous ont avoué que s’ils ne se présentent pas régulièrement à l’entraînement ces derniers temps, c’est parce qu’ils veulent montrer à leurs dirigeants qu’ils n’acceptent pas d’être pris pour des moins que rien. « Si j’étais

dans une situation normale et confortable, je dirais vertement ce que je pense de ceux qui nous ignorent. Nous avons fait des sacrifices en nous tuant au travail pour sauver le club qui était en très mauvaise posture. Nous avons redonné l’espoir aux supporters, en leur montrant sur le terrain que nous n’étions pas des bras cassés et que nous étions capables de mâter n’importe quelle équipe du groupe. Nous avons fait rougir de plaisir nos responsables qui étaient sur la sellette parce que notre équipe passait de vie à trépas et au final ils se débinent pour ne pas avoir à nous affronter et nous donner des explications sur notre situation pécuniaire», nous répliquera un joueur qui tient à garder l’anonymat pour ne pas avoir à subir l’ire de ses employeurs.

Teriaki se démarque
Teriaki, le premier responsable

du staff technique, bien qu’outré par le comportement de ses poulains, qui ne font qu’à leur tête, ces derniers jours, puisqu’ils se présentent comme bon leur semble à l’entraînement, ne se fait pas trop de bile et dit même que, de son côté, il a réussi à mener à bien la mission pour laquelle il a été rappelé. «Personnellement, je me démarque de la situation qui prévaut au sein du groupe. Je ne me fais pas trop de soucis du fait que le NARBR n’est plus concerné par la relégation. Le travail que j’ai fait et le plan de redressement que j’ai tracé ont porté leurs fruits. Je regrette cependant le fait que nous nous soyons arrêtés en si bon chemin car on aurait pu aspirer à un meilleur classement. Nous en avions les moyens mais cette possibilité a été dilapidée par la faute de l’inconscience de certains. Tant pis !», dira le coach avec une pointe d’amertume. A. Ahnia

Résultats et classements de la e 27 journée

Groupe Centre
USMM Hadjout – RCB Oued R’hiou WRB M’sila – WA Boufarik ESM Koléa – WA Rouiba NARB Réghaïa – IBK El Khechna MC Mekhadma – SC Aïn Defla JS El Biar – E Sour El Ghozlane OC Beaulieu – WAB Tissemsilt CSN Laghouat – JSM Chéraga Pts 58 55 50 47 42 38 38 36 34 34 31 30 29 29 24 17 4-0 1-2 3-0 2-2 3-1 2-1 1-0 0-1 J 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 24

WAR
Les caisses du club bientôt renflouées
La crise financière que traverse le Widad de Rouiba est sur le point, selon une source proche du club, de trouver une issue favorable. En effet, pas moins d’un milliard deux cent quatre-vingt millions viendront renflouer les caisses du WAR demeurées vides depuis plus de deux ans. La délibération qui a été signée, il y a quelques mois a, en fin de compte, abouti après avoir suivi un cheminement assez escarpé comme le veut bien sûr la réglementation. Les responsables, en tout cas, auraient eu des assurances de la part de l’Exécutif quant à l’encaissement du cheque dans les plus brefs délais. Cette information a énormément réjoui les poulains de Yahi dont certains n’ont pas perçu le moindre sou depuis deux saisons. tainement par payer les anciens, parce qu’après tout, ceux qui sont arrivés au club cette année, du moins ceux qui ont négocié leur prime de signature, ne percevront leur dû que plus tard.» telles sont les supputations suggérées ça et là par les cadres de la formation rouibéenne. de ne pas voir leur situation financière apurée, il n’en demeure pas moins qu’ils trouvent que le comportement des protégés de l’ex-coqueluche belouizdadie est des plus condamnable, du fait qu’au lieu de ne se focaliser que sur le sauvetage du club qui est en très mauvaise posture, ils ne pensent qu’à l’argent. «Moi, je ne comprends pas ces joueurs qui revendiquent la perception de leur argent alors qu’ils ont mené le club à la ruine, sportivement parlant. Qu’ils arrêtent leur manège et pense à se battre pour sauver l’équipe de la relégation», affirment des supporters très courroucés. A. Ahnia

Les cadres sur les charbons ardents
Dès qu’ils ont entendu parler de l’information faisant état du renflouement des caisses du club, les poulains de Yahi n’arrêtent pas de se renseigner sur l’aboutissement ou pas de cette délibération. «On nous a certes mis au courant de la chose mais, pour nous, c’est une information à prendre avec des pincettes tant que nous n’avons rien perçu. Il paraît que ce n’est pas tout le monde qui sera régularisé. On commencera cer-

01- USMM Hadjout 02- WA Boufarik 03- ESM Koléa 04- E Sour El Ghozlane 05- JSM Chéraga 06- WAB Tissemsilt 07- NARB Réghaïa 08- MC Mekhadma 09- SC Aïn Defla 10- IB Khemis El Khechna 11- WA Rouiba 12- OC Beaulieu 13- RCB Oued R’hiou 14- WRB M’sila 15- CSN Laghouat 16- JS El Biar

Les supporters s’insurgent
Comme on vient de le signaler, cette histoire d’argent alimente toutes les discussions à Rouiba. Les supporters ont pris le relais pour donner, à leur tour, leur avis sur la question. Même s’ils comprennent le désarroi des joueurs, qui ont peur

Groupe Est
A Boussaâda - AS Bordj Ghedir AS Aïn M'lila - USM Aïn Beïda US Chaouia - AB Merouana Ras El Oued Club - NC Magra HB Chelghoum Laïd - USM Dréan JS Djijel - NRB Chréa NRB Touggourt - CRB El Milia NRB Grarem - FC Bir El Arch Pts 58 53 45 42 42 42 39 38 38 37 37 35 33 32 26 04 1-2 1-0 1-2 1-1 7-0 2-1 3-0 1-0 J 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27

JSEB
En a mic al : JS EB 2 - ESM K 3

WAB
L a ren c o n tre de l a JS M B a n n ul é e
Prévue pour mercredi matin, la rencontre amicale qui devait opposer le WAB à l’autre formation de Boufarik, en l’occurrence la JSMB, n’a finalement pas eu. C’est ainsi qu’afin de pouvoir La mobilisation est de mise dans le camp boufarikois en prévision de la prochaine rencontre. Les fans des Orange ne souhaitent qu’une défaite de Marengo et une victoire des leurs pour voir les chances de leur team favorite se relancer sérieusement pour l’accession. procéder à quelques retouches tactiques, le coach Makhrouf s’est contenté d’une empoignade d’application disputée le jour même.

La rencontre amicale ayant opposé la JSEB à l’ESM Koléa s’est soldée sur une victoire étriquée des visiteurs qui ont bien profité de la baisse du régime des El Biarois en seconde période pour la remporter. Encore fois, les jeunes alignés par le staff technique ont donné entière satisfaction. Plus entreprenants, les Rouge et Bleu ont démontré encore une fois que lorsqu’ils sont mis dans de meilleures conditions psychologiques, ils sont bien capables de produire du jeu et marquer
Votre sentiment après cette convocation en seniors ? Je suis content de servir l’équipe première de mon club formateur. L’objectif de tout joueur jeune est d’évoluer un jour en seniors et c’est, pour moi, un rêve qui se réalise. J’espère avoir plus de chance pour confirmer. Parlez-nous de l’ambiance qui règne au sein du groupe ? Le dernier succès arraché face à Sour El Ghozelane nous
Qu e de j oue u rs su r l e La saison tire à sa fin et l’objectif du club étant atteint, les joueurs de l’IBKEK attendent la fin de leur contrat avec impatience pour aller monnayer leur talent ailleurs. Ainsi, l’on apprend que plusieurs parmi les coéquipiers de Omar Nakib sont convoités par des formations désireuses de tirer profit de leurs services. En plus de Zemmour, Bakhti, Lamèche et Hamidi, qui sont annoncés sur le départ, d’autres considérés comme des éléments clés de

des buts. Chose qui a manqué pendant toute la saison pour cette formation de la JSEB. Les deux réalisations de la JSEB ont été l’œuvre de Zaabot et du jeune avant-centre junior Belasla : «On a tenu tête à cette belle formation de Koléa. En seconde période, on a connu un passage à vide un peu préjudiciable, ce qui a permis à notre adversaire de prendre l’avantage. Dans l’ensemble, ce fut un très bon test pour nos jeunes joueurs», résume Belghoule, le coach adjoint d’El Biar.
a permis de travailler sereinement. On cherche à confirmer notre belle prestation jeudi prochain en déplacement contre Khemis El Khechna. Peut-on connaître votre objectif pour cette fin de championnat ? Maintenir ma place en équipe fanion et, bien entendu, gagner le maximum de points pour cette fin de saison. Entretien réalisé par Moumen A.

Boufarik croit à l’accession
«C’est un tournant important du championnat. Si l’USMMH chute contre le WABT en déplacement, on aura franchi un pas vers le sacre, car en cas de victoire face au MC Mekhadema, on pourra reparler d’accession», dira Makhrouf, le coach du Widad.

Benzerga c’est bel et bien fini
Le milieu offensif de Boufarik, Mohamed Benzerga, n’est pas près de revenir à de meilleurs sentiments. Ce joueur aux qualités techniques indéniables a mal vécu la dernière sortie de ses responsables qui ne l’auraient chargé. Ainsi, dans un entretien accordé à notre confrère d’El Heddaf, Benzerga a, pour ainsi, dire annoncer son divorce avec le WAB. Une perte sèche pour ce club quand on connaît l’apport de cet élément dans l’entre jeu boufarikois.

Barar : «Heureux de jouer en seniors»

1- AB Merouana 2- NC Magra 3- USM Aïn Beïda 4- A Boussaâda 5- Ras El Oued Club 6- NRB Touggourt 7- US Chaouia 8- CRB El Milia 9- JS Djidjel 10- HB Chelghoum Laïd 11- AS Aïn M'lila 12- AS Bordj Ghedir 13- NRB Grarem 14- F Bir El Arch 15- NRB Chréa 16- UMS Dréan

Zeroukat de retour
Absent durant des semaines à cause d’une blessure contractée en championnat, l’attaquant du WAB, Farid Zeroukat, a repris le chemin des entraînements le plus normalement du monde. Ainsi, après avoir longtemps souffert de douleurs au niveau de la cuisse, l’ex-baroudeur du Widad est à présent apte pour la compétition. Moumen A.

Groupe Ouest
RC Relizane - IRB Timimoun SCM Oran - SC Mechria IR Mecheria - USM Oran CRB Aïn Turck - JS Sig CR Témouchent - JSM Tiaret IRB Maghnia - IS Tighennif WA Mostaganem - IRB Sougueur GC Mascara - US Remchi Pts 55 55 46 44 41 39 39 38 37 36 34 32 32 32 21 00 6-1 2-0 1-0 0-0 3-2 1-0 2-0 2-1 J 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27

USMMH
Chikhi : «L'accession nous revient logiquement»
Quel commentaire faites-vous sur votre dernière sortie face à la formation de Oued R'hiou ? Je dirai qu'on a démontré à ceux qui ont douté de nos capacités à un moment donné et ce, suite à notre revers concédé en terre chéragoise, que nous n'avons rien perdu de notre ardeur et de notre force surtout. Face à cette équipe de Oued R'hiou, on a fait cavalier seul en dominant notre adversaire de la tête et des épaules. On mérite largement cette victoire. Que pensez-vous des matches restant ? Les trois matches qui restent à jouer, on va les négocier prudemment et avec tout le sérieux que cela implique. Nos entraîneurs font tout ce qui est de leur pouvoir pour que ne nous manquions de rien. Ils ne laissent rien au hasard et nous renseignent même sur le moindre détail qui est peut être à nos yeux infime. Donc, nous n'avons pas le droit à l'erreur si on veut vraiment monter au palier supérieur. Alors vous êtes déterminés à conquérir le titre cette année ? Je pense qu'il est légitime que l'USMM soit sacrée cette saison championne, vu ce qu'elle a donné tout au long de ce trajet sinueux et combien difficile de cette compétition très disputée. Normalement et en toute logique, l'accession nous revient. Entretien réalisé part M. Grini

IBKEK
dé part ! cette équipe de Khemis El Khechna ont reçu des propositions émanant de clubs de différentes divisions. Les dirigeants khehcnis, qui ont trop souffert de la crise financière, auront certainement du mal à conserver leurs meilleurs joueurs. L’été s’annonce donc très mouvementé à Khemis El Khechna et cette ossature montée par Allou pourrait bien voler en éclats en l’espace d’une période de transfert. Moumen A.

1- IRB Maghnia 2- CR Témouchent 3- JSM Tiaret 4- GC Mascara 5- CRB Aïn Turck 6- SCM Oran 7- US Remchi 8- WA Mostaganem 9- JS Sig 10- RC Relizane 11- IRB Sougueur 12- SC Mecheria 13- IS Tighennif 14- IR Mecheria 15- USM Oran 16- IRB Timimoun

6

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

Coup réussi MCA

l’homme du match

Benhamou

Daoud «C’était émouvant de jouer face à la JSK à Tizi»
Protégé par son coach en raison du cachet spécial de cette affiche pour Farid Daoud qui allait se retrouver face à son club formateur dans son antre même, le jeune attaquant mouloudéen prend à la dernière minute la direction du banc des remplaçants. Il n’empêche, il finira par être incorporé à la 84’ à la place de Hadj Bouguèche. Six minutes plus les arrêts de jeu qui paraissaient interminables pour Daoud qui se produisait enfin face aux Canaris. Le joueur a su faire abstraction de toute cette pression pour monter ce qu’il savait faire durant le temps qui lui était imparti. «C’était un moment très émouvant de jouer à Tizi Ouzou face à la JSK qui joue pour le titre de surcroît. Dès mon entrée sur le terrain, j’ai essayé de faire abstraction de tout cela pour donner le meilleur de moi-même. On devait à tout prix préserver le score, c’est ce que nous sommes parvenus à faire. Pour ma part, je n’oublierai jamais cet instant où j’ai foulé la pelouse du 1erNovembre pour disputer les derniers instants d’un match qui aura tenu toutes ses promesses», nous confiait Daoud en fin de match avant d’aller rallier sa famille à quelques encablures de là.

Babouche «Ce temps où la JSK nous battait à Tizi est révolu»
Aligné dans l’entrejeu avec la mission franche et lourde à la fois de diriger les opérations, le capitaine Babouche aura au final montré toute sa polyvalence avanthier face aux Canaris. Le natif de Skikda a réussi grâce à sa précision du pied gauche à alimenter ses attaquants à l’image de Jean-Marc Bénié qui a hérité d’un caviar dont il n’a pas su profiter alors qu’on jouait la 56’. En effet, le joueur ivoirien a été servi sur un plateau d’argent, mais sa tentative passera juste à côté. Ce n’était que partie remise puisque dix minutes plus tard, l’omniprésent Babouche va lancer Amroune sur un coup de pied bien dosé. Ce dernier n’avait plus qu’à mettre la tête et remettre enfin les pendules à l’heure. Le latéral gauche reconverti en meneur de jeu est parvenu grâce à cette passe délivrée à Amroune a porté son total à six passes décisives, faisant de lui le meilleur de son équipe à cet exercice. Tout heureux d’avoir bien négocié ce périlleux déplacement, le capitaine des Vert et Rouge nous dira : «Notre équipe a confirmé le bon résultat obtenu à Batna. Aujourd’hui, bien que nous soyons l’outsider dans ce match face à une équipe de la JSK archifavorite, nous sommes parvenus à arracher le point du nul. On aurait pu faire mieux et sans que personne ait trouvé à redire. Il est vraiment révolu ce temps où la JSK nous battait à chaque fois à Tizi Ouzou.» T. Che

U

ne nouvelle fois, Mohamed Benhamou s’illustre dans les bois du Doyen jeudi devant la JSK après sa prestation de premier ordre face au MSPB le week-end d’avant. L’ex-Parisien était déjà à un cheveu de l’arrêt spectaculaire sur la tête de Bensaïd à la 37’ qui a fini en but validé par l’arbitre de la rencontre.

En seconde période, à la 55’ plus précisément, Bensaïd, parfaitement servi par Achiou, décoche un tir rageur à telle enseigne que tout le monde voyait le cuir au fond des filets, sauf ce diable de Benhamou qui aura laissé parler toute sa classe avec cet arrêt réflexe. Le dernier rempart mouloudéen va se mettre en évidence une fois encore dans le temps

additionnel lorsqu’il s’est fait allumer par Achiou étrangement libre de tout marquage dans la surface de vérité. Une nouvelle fois, Benhamou était à la parade pour éviter la gosse désillusion à son équipe qui est finalement sortie indemne de ce déplacement vraiment périlleux à Tizi Ouzou. T. Ch

Après Batna

Les jeunots confirment

«Le but de Bensaïd n’était pas valable»
Alors, Mohamed, vous avez été tout simplement époustouflant lors de ce classico face à la JSK ; qu’en pensezvous ? J’estime que c’est tout le groupe qui a répondu présent en produisant un match plein face à un adversaire qui lutte pour le titre. Ce n’était pas du tout évident pour nous de reprendre la compétition face à la JSK et à Tizi Ouzou de surcroît. Après avoir bien débuté la partie, vous avez encaissé un but sur coup de pied arrêté que vous avez longuement contesté. Pensez-vous que le but de la JSK n’était pas valide ? Ecoutez, je suis convaincu que le but de la JSK n’était pas valide car il n’avait pas franchi la ligne. Lorsque j’ai détourné le ballon sur la transversale, le cuir a ricoché sur ma tête alors que je n’étais pas complètement derrière la ligne de but. Heureusement que cette décision ne nous a pas découragés. Bien au contraire, on a continué à nous battre jusqu’à l’égalisation de Amroune de fort belle manière. Un mot sur la performance de Amroune qui s’est illustré une nouvelle fois face à la JSK ? On est tous contents pour lui car c’est un bosseur qui ne baisse jamais les bras. Il représente vraiment l’avenir du club. Mais cette égalisation aurait pu ne pas intervenir si vous n’aviez pas sorti ces deux arrêts spectaculaires sur les tirs de Bensaïd et Achiou ? Je savais qu’il fallait résister en restant au contact de notre adversaire. Sur le tir de Bensaïd, j’ai eu un arrêt réflexe vu qu’il était à bout portant. S’il avait marqué sur ce coup-là, le match se serait vite emballé. Ceci dit, je n’ai fait que mon boulot. Vous avez dû avoir très chaud encore sur le missile décoché par Derrag qui a heurté la transversale ? Il faut savoir que lors des matches de haut niveau, il faut toujours de la réussite qui sourit toujours au plus audacieux. Mais je tiens à préciser que sur le tir de Derrag, j’étais sur la trajectoire du ballon. Ce match nul obtenu face aux Canaris alors que personne ne donnait cher de votre peau vous permet de vous rapprocher de cette cinquième place, non ? Absolument, mais il va falloir confirmer ce bon résultat en s’imposant chez nous contre Blida et l’ESS. Sinon, tout cela n’aurait servi à rien. Y a t-il du nouveau concernant votre avenir ? Pour le moment, rien n’a changé. C’est le silence radio. J’espère qu’il y aura du nouveau d’ici le match face à Blida, car j’aimerais bien être fixé sur mon avenir avant la fin du championnat et prendre mes devants. J’attends bien sûr de connaître les intentions du président Amrous. On croit savoir que vous êtes actuellement très sollicité par plusieurs clubs algériens et étrangers ; confirmezvous ? Je ne peux pas me prononcer sur ce sujet tant que je n’ai pas discuté avec mes dirigeants. Certes, j’ai plusieurs contacts ici en Algérie et en Europe, mais je ne prendrai aucune décision avant la fin de la saison. Entretien réalisé par Tarek Che

La jeune génération mouloudéenne a prouvé une nouvelle fois qu’elle était capable de déjouer tous les pronostics en allant accrocher la JSK dans son antre du 1er-Novembre. Un résultat qui montre on ne peut mieux que la victoire obtenue à Batna face au Mouloudia local n’était pas le fruit du hasard. Combatifs, hargneux, persévérants et surtout solidaires, les Bouchama, Koudri, Bedbouda, Amroune et autres Daoud ont laissé voir qu’ils avaient du caractère en revenant à la marque en terre hostile pourtant. Encadrés par les Babouche, Benhamou et les autres, la classe biberon du Doyen a fait preuve de sang-froid là où d’autres auraient certainement craqué. D’ailleurs, le but égalisateur signé Amroune illustre parfaitement ce nouvel état d’esprit dans une équipe mouloudéenne qui respire fort la jeunesse. De quoi conforter Alain Michel dans son choix d’avoir écarté les Badji, Yacef et autres Hamadou de ses projets immédiats. Avec un groupe aussi motivé, il est certain que la suite du championnat s’annonce palpitante pour le Doyen qui a toujours en ligne de mire cette cinquième place synonyme de qualification à la Coupe arabe.

Reprise cet après-midi à 15 heures
Après avoir observé un jour de repos amplement mérité, les joueurs du Mouloudia devront se remettre au travail cet après-midi à partir de 15 heures à l’annexe du 5-Juillet. En point de mire, le prochain match qui sent déjà le soufre face à l’USMB à Bologhine.

Un point qui vaut 35 000 DA
En cas de victoire avant-hier face à la JSK, chaque joueur du MCA aurait perçu la coquette somme de 7 millions de centimes en guise de récompense. Cette somme est de fait divisée par deux suite au nul arraché avec mérite par le buteur Amroune et les siens. T. Che

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

7

Coup de cœur MCA

Koudri
«Je dédie ce point à nos chers supporters»
Hamza Koudri était au four et au moulin danc cette rencontre au sommet contre la JS Kabylie. En effet, le milieu de terrain a récupéré un bon nombre de ballons, se permettant même quelques incursions offensives. A la fin de la rencontre, il était fou de joie.
Alors Hamza, vous avez arraché un point très précieux… Ah, oui. C'est un point très précieux que nous venons d'arracher au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou face à une très bonne équipe de la JSK. Je pense qu'on a fait le match qu'il fallait, notamment en seconde mi-temps où nous avions monopolisé la balle. C'est un résultat inattendu, du moment que le Mouloudia n'a plus réussi ses déplacements à Tizi depuis 2001… Certes, la JSK est une équipe réputée coriace chez elle à Tizi, mais nous aussi avons des atouts à faire valoir. On s'est déplacés à Tizi avec l’idée de réaliser une victoire. Dieu merci, on est revenus avec un précieux qui aura une grande importance pour la suite de notre parcours en championnat. Le Mouloudia n'a plus réussi ses sorties à Tizi depuis 2001, je pense que ce résultat sera très important pour nous sur le plan psychologique pour nos futures rencontres là-bas. Je profite de cette occasion pour dédier ce nul à nos chers supporters qui se sont déplacés en masse pour nous encourager. Avec du recul, ne pensez-vous pas que vous aviez l'occasion de revenir à Alger avec les trois points ? Ecoutez, on est très satisfaits du match nul qu'on a réalisé à Tizi face une très bonne équipe de la JSK. Il ne faut pas oublier que c'est une équipe qui joue actuellement les premiers rôles dans notre championnat et est toujours en course pour le titre. Pour cela, on n'a pas voulu trop attaquer pour ne pas prendre trop de risques. En tout cas, pour moi un point vaut mieux que rien. Avec ce résultat, une place qualificative en la Ligue des champions arabe est du domaine du possible. Tout à fait, car ce point va beaucoup nous encourager pour la suite du parcours en championnat. Une participation à la Ligue des champions arabe la saison prochaine est désormais possible. Il nous reste encore trois matchs, dont deux à Bologhine face à l'ESS et à l'USMB au cours desquels on fera de notre mieux pour les remporter pour espérer nous classer à la quatrième ou cinquième place. Sans oublier bien sûr le match du MCS qui aura lieu lors de la dernière journée du championnat et qui sera, je pense, une bonne occasion pour nous d’atteindre notre objectif. Malgré l'absence de Daoud qui a été mis sur le banc, vous vous en êtes quand même bien sorti ? C'est vrai, il y a une très bonne entente entre Daoud et moi. Mais cela ne veut pas dire que je ne m'entends pas avec les autres. Au contraire, Il y a aussi une bonne entente entre Bouchama et moi par exemple ainsi qu’avec tous les autres joueurs. Pour ce qui est du match, je pense que j'ai donné le meilleur de moi-même, tout en espérant avoir satisfait le staff technique qui m'a fait confiance. Jeudi prochain, vous allez recevoir l'USMB à Bologhine. Que pensez-vous de cette rencontre ? Ce sera une rencontre difficile. L'USMB est en train de lutter pour assurer son maintien en première division, alors que de notre côté, on fera tout pour espérer l’emporter et atteindre notre objectif. Entretien réalisé par Hamza R.

Zeddam : «C'est un point précieux»
Le défenseur central des Vert et Rouge, Zeddam, se dit très heureux après ce nul arraché à Tizi Ouzou face à la JSK : «Tout d'abord, je tiens à saluer nos supporters qui ont effectué le déplacement à Tizi pour nous prêter mainforte. Pour ce qui est de la rencontre, je pense qu'on a donné le meilleur de nous-mêmes. Dieu merci, on est tous satisfaits. On promet à nos fans de gagner les prochains matchs à domicile face à l'USMB et l'ESS pour assurer la quatrième place synonyme de qualification à la Coupe arabe», dira l'ex-libéro du CSC.

Il a formé un bon duo avec Coulibaly
Hamza Zeddam a fourni une très belle prestation durant la rencontre JSK-MCA. Il a, en effet, formé un très bon duo avec le Malien Moussa Coulibaly. Ces deux éléments se sont distingués par leurs interventions énergiques face aux attaquants kabyles.

Besseghir rassurant en défense
Contrairement aux précédentes rencontres de championnat, Amine Besseghir s’est montré cette fois-ci plus rassurant en défense. L'arrière droit des Vert et Rouge n'a pas commis la moindre erreur durant les 90'. Mieux même, l'enfant de Mascara a pris part aux offensives de son équipe sur le flanc droit.

Boumechra dans un jour sans
Salim Boumechra n'a pas été à son meilleur niveau. Le jeune milieu offensif des Vert et Rouge, qui avait l'habitude de créer pas mal d'occasions pour son équipe, n’a été que l’ombre de luimême face à la JSK . Ce qui a contraint Alain Michel de le remplacer par Younès à la 51'.

Zenir «Mon retour au club n'est pas d'actualité»
L'ex-capitaine emblématique du Mouloudia, Abdelwahab Zenir, s’est dit étonné de l’information faisant état de son retour au club comme dirigeant. A ce propos, il a tenu à déclarer : “Mon retour au club n'est pas d'actualité. Il n'en est pas question que je revienne au Mouloudia. De plus, les gens sont en train de sortir n’importe quoi pour atteindre leur but. Il faut que beaucoup de choses changent, notamment les mentalités. Pour moi, un changement radical s’impose pour permettre au club de retrouver son vrai standing. A mon avis, il faut que le club passe au statut de SPA. Je tiens à vous confirmer aussi que personne ne m'a contacté jusqu'à présent. Ma position restera toujours inchangée. Au Sheraton lorsque Enrico Fabbro avait quitté le Mouloudia, j'avais déclaré que d'autres entraîneurs viendront puis partiront, idem pour les présidents. Je tiens aussi à préciser aux gens que Sonatrach a beaucoup donné au club, on ne doit donc pas être ingrat envers elle.»

Benchikh

(SG du Comité de supporters du MCA)

«On a été très mal accueillis»

Bouguèche comme à son habitude
Hadj Bouguèche a encore une fois fait parler son talent lors de cette rencontre. L'attaquant mouloudéen a constitué une menace permanente pour la défense kabyle. Il a même été combatif sur le terrain, au point où il a récupéré un bon nombre de ballons au milieu du terrain.

«Alain Michel connaît la véritable valeur des enfants du club»
Par ailleurs, Abdelwahab Zenir a tenu à rendre un vivement hommage à l'actuel entraîneur Alain Michel : “Je tiens à saluer M. Alain Michel. C'est un grand monsieur. Il connaît la valeur d'un joueur pur produit du club, à l'image de Fodhil Hadjadj. La preuve, à chaque fois, il le défend et il réclame son retour au club.»

e secrétaire général du Comité de supporters du Mouloudia, M'hamed Bencheikh, n'a pas caché sa grosse déception suite à l'accueil qui a été réservé à la délégation mouloudéenne et même pour les nombreux inconditionnels des Vert et Rouge qui ont envahi la ville des Genêts jeudi passé. A ce propos, il a déclaré : «Sincèrement, on a été très mal accueillis au stade. Par exemple, le comité de supporters de la JSK était inexistant durant toute la rencontre. Autre chose, nous en tant que responsables de ce Comité de supporters légal et légitime, nous étions obligés de prendre place dans les gradins avec nos supporters. Au match aller, le Comité de supporters de la JSK avait été accueilli avec les fleurs au stade de Bologhine par de simples supporters et amoureux du Mouloudia. C'est vraiment dommage.»

L

président du Comité de supporters du Mouloudia qui a été créé lorsque le club jouait en D2 en 1985.

Les supporters mouloudéens malmenés
Pourtant, il ne s'était rien passé de grave au match aller à Bologhine. Les supporters de la JSK avaient même occupé la deuxième tribune du stade, ce qui avait constitué un privilège quand on sait que les supporters des équipes adverses occupent la tribune dite le virage. Avant, durant et même après le match, aucun incident n'avait été signalé entre les deux galeries qui avaient quitté le vieux stade de SaintEugène ensemble. Mais jeudi passé, les supporters du Mouloudia ont été tout simplement malmenés au stade du 1er-Novembre. Avant le début de la partie, quelques échauffourées avaient éclaté entre les deux galeries. Après l'égalisation de Amroune, les Kabyles ont bombardé la tribune du Mouloudia par toutes sortes de projectiles. Ce qui a poussé un bon nombre de supporters de quitter le stade une demi-heure avant la fin du match.

Bénié rate un but tout fait
L'attaquant ivoirien du Mouloudia, Jean-Marc Bénié, a raté un but tout fait, quelques minutes avant l'égalisation du Mouloudia par Amroune. En effet, après un centre de Babouche sur le flanc droit de l'attaque des Vert et Rouge, l'ex-attaquant de l'EST et du RAJA, seul au second poteau, verra son coup de tête, trop croisé, raser le montant gauche du portier kabyle Chaouchi qui était battu.

Le Comité de supporters honore Lagoune
Ahmed Lagoune, président de la Commission des jeunes du Mouloudia, a été honoré hier après-midi par le Comité de supporters. Ahmed Lagoune, qui est un ancien joueur du Mouloudia dans les années 60, a été le premier

8

Le Buteur n°853 Samedi 9 mai 2009

Coup franc

MCA

Alain Michel
L'
entraîneur mouloudéen, Alain Michel, était très satisfait à la fin de cette rencontre au sommet qui a vu le Mouloudia affronter la JSK dans son antre. Pour lui, ce nul est positif au vu de la prestation de son équipe qu'il a jugée très intéressante : «C'est un point très précieux. On a arraché un nul qui pourrait être très bénéfique pour nous pour la suite de notre parcours. Ainsi, il faudra gagner les trois prochains matchs pour se classer à la cinquième place ou peut-être la quatrième. On pourra avoir de la chance. Il va falloir gérer match par match, avant de connaître notre sort. Si on avait gagné ce match, ç’aurait été un exploit, car la JSK est une très bonne équipe surtout chez elle. De plus, elle joue toujours le titre. Grâce à ce résultat, on a prouvé qu'on est toujours une bonne équipe. On a montré aussi qu'on est en nette progression quand on sait qu'il y a quelques mois auparavant, on perdait tous nos matchs loin d'Alger. Je tiens aussi à saluer Benhamou qui a fait des arrêts décisifs», a déclaré Michel. avec son joueur qu’il respecte beaucoup : «Badji est un très bon joueur qui n'est plus à présenter. Seulement, il ne peut plus suivre un tel rythme. Il ne faut pas oublier qu'il n'a plus 20 ans. Je pense qu'il pourrait être un très bon meneur de jeu en D2 dans des clubs de l'Algérois, comme le Paradou. Je tiens à préciser que je n'ai aucun problème avec lui. Au contraire, je le respecte beaucoup. Je tiens à préciser que ce n'est pas moi qui décide s'il doit s’arrêter de jouer ou non», dira Michel.

«Le rajeunissement, c'est un choix stratégique»
Pour conclure, Alain Michel nous a fait savoir que cette nouvelle politique adoptée par le club, à savoir le rajeunissement, est un choix stratégique comme il l'a déclaré : «Le rajeunissement est une nouvelle politique, c'est une stratégie. Les jeunes ne nous ont pas déçus. Bien au contraire, ils ont montré de très belles choses. Ils sont l'avenir du club.» Hamza Rahmouni

«On a des joueurs limités techniquement»
Pour ce qui de la physionomie de la rencontre, Alain Michel nous a fait savoir qu'il était très difficile pour son équipe de gagner ce match, parce que, selon lui, le Mouloudia renferme des joueurs très généreux, mais aussi limités sur le plan technique. Il a déclaré : «Pour ce qui est du match, il était très difficile pour nous de gagner cette rencontre, parce qu'on a des joueurs très généreux dans l’effort mais limités techniquement. On avait des occasions de contre qu'on pouvait marquer. Mais malheureusement, certains de nos

joueurs sont limités techniquement. Même s'ils se donnent à fond sur le terrain pour récupérer les ballons, être au marquage et provoquer l'adversaire. En outre, mes joueurs ne s'appliquent pas dans leurs passes. Par exemple Koudri avait la possibilité de délivrer deux passes décisives, une en première mi-temps et la seconde en deuxième mi-temps. Ce joueur doit s'appliquer encore.»

Au contraire, j'aurais voulu l'incorporer d'entrée parce que c'est un gars de Tizi. Mais lors des entraînements, j'ai constaté qu'il n’était pas au top sur le plan physique. Ainsi, j'ai préféré le préserver pour les prochaines rencontres. De plus, j'avais d'autres choix. Il ne faut pas oublier qu'il y avait Koudri qui a, encore une fois, prouvé tout le bien qu'on pensait de lui. Il y avait Babouche et Bouchama qui est actuellement en très bonne forme.»

«Voilà pourquoi je n'ai pas aligné Daoud»
Pour ce qui est de la non-titularisation de Farid Daoud, un pur produit de la JSK avant d'atterrir au Mouloudia, Alain Michel a tenu à en donner les véritables raisons : «Pour moi, la non-titularisation de Farid Daoud est un choix tactique. Ce n'est pas parce que c'est un enfant de Tizi et qu'il est ancien de la JSK.

Les supporters du Mouloudia qui ont effectué le déplacement au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou ont laissé éclater leur joie dès le coup de sifflet final de l'arbitre de la rencontre. En effet, sur le Concernant Fayçal Badji qui ne figure chemin du retour, ils n'ont pas plus dans la liste des joueurs retenus, le drimanqué l'occasion de faire ver tient à préciser qu'il n'a aucun problème la fête.

«Je n'ai aucun problème avec Badji qui pourrait être un très bon meneur de jeu en D2»

Défilé sur le chemin du retour

Un hommage poignant lui a été rendu par les supporters du Doyen jeudi

Abtouche, le trait d’union entre la JSK et le MCA

E

n plus d’avoir drainé du monde parmi les deux camps, le clasico JSK-MCA a également été l’occasion pour les inconditionnels du Mouloudia, à l’initiative de leur comité de supporters, d’aller au domicile des Abtouche, dans le quartier de Tala Allam de Tizi Ouzou, pour rendre un hommage appuyé à feu Hadj Mansour Abtouche, l’ancien gardien de but du MCA et de la JSK, décédé dernièrement. Grande figure du vieux club algérois mais aussi de la JSK, voire un symbole de courage et de fierté pour des générations entières, le défunt avait milité avec la foi qui a toujours animé les dignes fils de ce pays pour que l’Algérie devienne libre et indépendante.

D’ailleurs, la demeure des Abtouche s’est avérée trop exiguë pour contenir cette marée humaine venue rendre hommage à la mémoire du défunt, mais aussi témoigner son soutien et sa sympathie à sa famille et ses proches. Un moment de recueillement qui devrait servir d’exemple aux deux galeries pour enterrer cette hache de guerre qui envenime les rapports entre deux clubs amis depuis les années 1990 et faire du football un moyen de rapprochement et non pas de division. Les initiateurs de cette rencontre, ô combien chargée de symbolique, à leur tête le président du comité de supporters du MCA, Domèche Benaïssi, l’ont bien souligné. Le frère cadet du défunt, Ali Abtouche, a

apporté certaines vérités concernant l’histoire du MCA et de la JSK, notamment cette relation très étroite qu’ont eue ces deux vieux clubs d’Algérie. Cette cérémonie a également été rehaussée par la présence de l’une des anciennes gloires de la JSK Arezki Koufi. Durant la collation organisée par la famille Abtouche en l’honneur des responsables du comité de supporters du MCA, la femme du défunt s’est vu remettre à titre symbolique par les Algérois un maillot du MCA qui porte le numéro 1 floqué du nom de Abtouche, une médaille et une attestation de reconnaissance pour tous les services qu’a rendus le défunt au MCA. Lyès A.

M’hamed Benchikh (SG du CS/MCA) : «Notre action est un signe de reconnaissance»
«C’est avec une grande fierté que nous sommes venus à Tizi Ouzou aujourd’hui, particulièrement au domicile de feu Hadj Mansour Abtouche. Notre présence ici aujourd’hui parmi sa famille vise à rendre un grand hommage à ce symbole ainsi qu’à plusieurs autres martyrs de notre cher club le MCA. Ce n’est qu’un geste symbolique, car tout ce que l’ont peut faire reste minime envers cet homme illustre. Il aurait été peut-être plus significatif s’il avait été organisé au stade du 1er-Novembre, mais malheureusement la direction de la JSK a catégoriquement décliné notre demande. Nous voulons par le biais de votre journal leur rappeler que nous sommes un comité dûment agréé et que nous n’exerçons pas dans l’informel. Nous sommes reconnus officiellement représentants des supporters du MCA, n’en déplaise à certains.»

Domèche Benaïssi
(président CS/MCA)

Arezki Abtouche
(fils aîné du défunt) :

«C’est pour rapprocher les supporters des deux clubs»
«En ma qualité de président du Comité des supporters du MCA, j’aurais tellement souhaité que cette fête symbolique soit organisée avant même le coup d’envoi de la partie entre nos deux clubs chers la JSK et le MCA. Cela aurait été une occasion pour la jeunesse d’aujourd’hui de savoir qui était Abtouche réellement et les valeurs qu’il drainait pour mettre fin à cette rivalité extrasportive qui envenime les rapports entre les deux clubs. Malheureusement, notre demande auprès du président de la JSK Mohand Cherif Hannachi a été catégoriquement refusée.»

«Merci au Comité de supporters du MCA !»
«Je ne trouve pas les mots justes pour remercier nos amis du Comité de supporters du MCA qui ont pensé aujourd’hui, à l’occasion de ce match de championnat entre les deux clubs, ceux-là mêmes où mon défunt père a laissé son empreinte, à venir nous rendre visite et organiser cet hommage en sa mémoire. Je profite de cette occasion pour déclarer encore une fois que la famille Abtouche est disposée à apporter toute son aide aux initiatives destinées à rendre hommage aux anciennes figures des deux clubs la JSK et le MCA.»

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

9

Coup d’œil USMA

l’homme en Rialforme de l’USMA
ne fois de plus, il a été l’un des meilleurs éléments de son équipe, si ce n’est le meilleur. Auteur d’une prestation de haute facture, bien qu’il ait été aligné dans l’entrejeu devant les défenseurs centraux, lui qui a l’habitude d’évoluer dans l’axe de la défense, Ali Rial a été jeudi dernier, lors de la rencontre qui a opposé son équipe au MCS, au four et au moulin. Combatif, mais aussi omniprésent dans les duels ainsi que dans le jeu développé par son équipe, le meilleur buteur des Rouge et Noir cette saison avec sept unités a été tout simplement époustouflant. Peu de fautes commises, beaucoup de ballons récupérés avec une très bonne relance et un précieux but à la clé qui a permis aux siens de s’imposer. Qu’espérer de mieux ? Contrairement à son équipe qui n’a fait que prolonger les années de disette, depuis cinq ans maintenant, Ali Rial est en train de réaliser une très honorable saison. En effet, le natif de Zemmouri, qui a dès le début affiché ses ambitions en décrochant une place de titulaire dans le onze du technicien argentin Oscar Fullone, a su tenir le même rythme du début de saison. Solide dernier mais aussi efficace devant, le n° 4 des Rouge et Noir a été plusieurs fois dans la peau d’un sauveur évitant à son équipe plusieurs défaites, comme face au CRB et à l’ESS. L’une des rares satisfactions cette saison,

Mehdi Benaldjia interdit de déclarations

U

ce joueur, qui était avant-hier le premier à créer une occasion dangereuse pour marquer après 38’ de jeu suite à un effort individuel, a connu des débuts difficiles sous les couleurs de l’USMA. Mais il a su se ressaisir et prouver qu’on n’avait pas eu tort de le recruter, lui qui était pensionnaire du NARBR à l’époque. A 29 ans, Rial, qui est en train de gagner en maturité, devra être l’un des piliers de la formation usmiste la saison prochaine. Une saison que les supporters ne voudront sûrement pas voir comme sa précédente.

«Peu importe le buteur, l'essentiel c'est de gagner»
Abordé juste après le coup de sifflet final jeudi dernier, l’unique buteur de la partie, qui était aux anges, a accepté de nous faire une déclaration sur ce match contre le MCS. “Ce fut une victoire méritée, vu les efforts que nous avons fournis sur le terrain tout au long de la rencontre. Nous avons confirmé que pour nous, l’éthique sportive n’est pas un vain mot. Ce succès est bénéfique, car où nous allons aborder la suite du parcours avec un moral au beau fixe”, a-t-il dit. Concernant son rendement, Rial a été clair : “Je n’ai fais que mon devoir. Je suis prêt à évoluer à n’importe quel poste.” En ce qui concerne le but qui a permis à son équipe de s'imposer, le joueur a tenu à affirmer que “le plus important, c'est de gagner, peu importe le nom du buteur. Certes, je suis heureux, non pas parce que c'est moi qui a été l’auteur de l'unique réalisation de la partie, mais parce que mon équipe s'est imposée.” Adel C. Incorporé jeudi face à Saïda dans le dernier quart d’heure, Mehdi Benaldjia avait pour mission de gêner les défenseurs adverses et garder le ballon pour faire face à la pression sur la défense de son équipe. Il ne fallait pas demander grand-chose à ce jeune joueur qui venait de faire sa première apparition en seniors. Voulant recueillir ses impressions après cette première convocation et ce premier match avec l’équipe première, nous avons été surpris de l’entendre nous dire qu’on lui avait interdit de faire une quelconque déclaration à la presse. Son entraîneur lui a même fait savoir qu’il risquait d’écoper d’une amende, s’il accordait une interview aux journalistes. Très curieux quand même, c’est comme si le joueur avait de graves révélations à faire. Mehdi Benaldjia, qui rêvait d’accorder sa première interview pour exprimer ses sentiments et sa joie, a été interdit de s’adresser à la presse. C’est à n’y rien comprendre.

Catégories jeunes

Benaldjia
agressé par un agent de sécurité
A la fin du match d’avant-hier face à Saïda, Billel Benaldjia, qui avait suivi la rencontre à partir de la tribune officielle, a eu beaucoup de mal à rejoindre ses coéquipiers aux vestiaires face à de furieux agents de sécurité. Le milieu de terrain de l’USMA a même été bousculé physiquement et insulté par un agent qui se prenait pour le maître des lieux. On ne sait pas quelle mouche l’avait piqué et pourquoi il était si hystérique. Mais apparemment, il éprouvait un malin plaisir à interdire l’accès au terrain à un joueur usmiste et ce, malgré que Benaldjia eut décliné son identité. La tension est très vite montée et cela a failli dégénérer, n’était l’intervention des agents de police. Ce qui est plus surprenant, c’est que ce furieux agent, bombant le torse dans sa tenue de combat, n’a pas été rappelé à l’ordre par son responsable qui se tenait juste devant lui. B. M.

Les arbitres ont brillé par matches desabsence leur catégories jeunes proHier vendredi, les deux
grammés à Bologhine, ceux des minimes et juniors B entre l’USMA et l’USMH, se sont déroulés sans la présence des arbitres. Le trio qui a été désigné pour officier ces deux rencontres a, en effet, brillé par son absence. On ne connaît pas les raisons, mais le constat est là, les deux parties ont dû se débrouiller pour désigner des arbitres bénévoles. Les entraîneurs et les dirigeants des deux clubs ont bien évidemment déploré ce laisser-aller de la part des responsables de l’IRF. Notons au passage que les minimes de l’USMA se sont imposés par 4 buts à 1, alors que les juniors B l’ont remporté par 2 buts à 0.

Il s’illustre en junior

Recrutement

Moins de 24 heures après sa participation au match de l’USMA contre le MCS, Mehdi Benaldjia s’est illustré le lendemain, c’est-àdire hier vendredi, en participant à la victoire des juniors B des Rouge et Noir face à leurs homologues de Reprise l’USMH. Le jeune attaquant uslundi miste a même inscrit un des Ce n’est que lundi que les coéquipiers deux buts de son équipe. Les de Nacerdine Bensaci reprendront le chejuniors B, qui se sont impomin des entraînements pour préparer la pro- sés sur le score de deux buts chaine rencontre qui les opposera à la JSMB. à zéro, consolident ainsi leur Le premier responsable du staff technique a place de leader. Une place jugé ainsi que trois séances seront suffisantes qu’ils partagent avec le pour préparer le déplacement à Yemma Gou- NAHD à quelques journées raia. A noter que les joueurs qui résident à de la fin du championnat. l’intérieur du pays vont sûrement profiter des jours de repos accordés par leur entraîneur pour rentrer chez eux.

On cherche des éléments aguerris
L
es responsables de l’USMA se pencheront dès demain, et de manière sérieuse, sur la préparation de la nouvelle saison. La priorité pour le moment sera accordée, bien évidemment, au volet recrutement. Ayant reçu des garanties sur le plan financier, le président Allik compte frapper fort durant cette intersaison en s’attachant les services de très bons éléments, dont les contacts ont déjà été établis dans la discrétion la plus totale. On ne laisse filtrer aucune information à ce sujet, ni indice, de crainte de voir les enchères flamber et l’oiseau rare s’envoler. Cela dit, et même si ces contacts restent secrets pour le moment, on a pu savoir, néanmoins, que l’USMA est sur le point de s’assurer les services de deux joueurs avec lesquels elle compte avancer sensiblement dans les négociations durant la semaine qui vient. Il faut savoir à ce sujet que les Rouge et Noir ciblent en particulier des éléments aguerris et non très jeunes. Le vivier de l’USMA est assez garni pour s’assurer une relève dans les deux prochaines années et, de ce fait, ce qu’on recherche le plus, ce sont des joueurs susceptibles de revigorer l’équipe pour lui redonner son statut de conquérant sur tous les fronts. Quatre ans de galère, c’est trop pour un club qui a habitué son monde à gagner au moins un titre par saison. Pour le prochain exercice, l’USMA envisage un retour en force et pour ce faire, elle compte y mettre les moyens. Des moyens que les différents sponsors ont décidé de mettre à la disposition du club pour l’aider à retrouver son statut et le propulser au-devant de la scène. Aux dirigeants donc de savoir faire le bon choix car, en matière de recrutement, on a fait un peu n’importe quoi ces dernières années en ramenant des joueurs qui n’ont pas servi à grand-chose et qui ont repris tout de suite après le chemin inverse.

Les libérés pas encore connus
En parallèle, les responsables du club pensent bien évidemment à dégraisser leur effectif, mais il ne devrait pas y avoir beaucoup de départs. Il faut savoir à ce sujet que trois éléments seulement sont en fin

de contrat et qui ont tous pris la décision de quitter l’USMA. Il s’agit de Zemmamouche, Chouih et Oudni. Le cas des deux gardiens est connu de tout le monde, on en a déjà parlé, et l’ex-Saïdi, qui n’a pas pu s’imposer au milieu du terrain, envisage de changer d’air. Pour ceux qui sont sous contrat et qu’on compte libérer, seul le nom de Nouri Ouznadji est sur toutes les lèvres. Il y aura aussi un ou deux départs en défense, sans plus. B. M.

10

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

Coup sûr CRB
Bientôt une subvention de

1,5 milliard
Nous avons appris de sources sûres que le CRB attend, pour les prochains jours, une subvention conséquente de la Direction de la jeunesse, des sports et des loisirs (DJSL) d’Alger, dont le montant serait de 1,5 milliard de centimes. La direction du club avait été avertie, il y a plusieurs jours, du déblocage imminent de cette subvention. Cette bonne nouvelle est sans doute la conséquence des démarches entreprises il y a plusieurs mois auprès des autorités nationales et locales. Une correspondance avait même été envoyée au ministère de la Jeunesse et des Sports pour demander une aide financière qui pourrait soulagerait le club et lui permettrait de terminer la saison dans de bonnes conditions. Cette correspondance a, semble-t-il, trouvé écho puisqu’on parle d’une intervention personnel de El Hachemi Djiar, ministre de la Jeunesse et des Sports, pour que le CRB soit prioritaire dans l’octroi des subventions.

Fellah confirme
e gardien de but du CR Belouizdad, Ahmed Fellah, a confirmé les contacts que des dirigeants de l’USM Annaba ont entrepris avec lui afin qu’il rejoigne, la saison prochaine, les rangs du club de Annaba. Le contact a eu lieu par l’intermédiaire d’un manager, a-t-il affirmé, mais il a ajouté qu’il n’a pour l’instant réservé aucune suite. «Je n’ai pas donné de réponse au manager car je suis toujours sous contrat avec le CRB. Je lui ai donc expliqué que c’est au président Kerbadj de décider en la matière. Les choses n’ont pas dépassé ce stade. Je n’ai parlé avec personne de Annaba. Pour l’instant, je suis pleinement concentré sur le derby contre le NAHD et la finale de la Coupe d’Algérie», nous a-t-il déclaré.

Henkouche veut mettre un terme à 14 ans de disette
Dans une déclaration à l’émission Football Magazine de la Chaîne 3, l’entraîneur du CRB, Mohamed Henkouche, a réitéré sa détermination à battre le NAHD ce lundi. «Je tiens à mettre un terme à 14 ans de suprématie du NAHD sur le CRB. Nous préparons ce match de manière ordinaire et nous serons prêts lundi», a-t-il affirmé.

les contacts avec l’USMAn L
la Coupe d’Algérie face au CA Bordj Bou Arréridj du fait que, selon ce qui avait été convenu en début de saison, c’est lui qui participerait aux matches de Coupe d’Afrique. Vu le rôle prépondérant qu’il a pris dans la qualification du CRB à la finale, surtout en arrêtant des tirs au but face au MCA et au WAT, l’entraîneur Mohamed Henkouche estime, selon des sources concordantes, qu’il serait injuste de le priver de la finale, bien que le gardien de but titulaire, Nassim Ousserir, fasse discrètement le forcing pour jouer. F. A.

«Je n’ai pas besoin de superviser le CABBA»
Par ailleurs, l’entraîneur belouizdadi a affirmé qu’il ne supervisera pas son adversaire en finale de Coupe d’Algérie, le CA Bordj Bou Arréridj, à l’occasion de son match contre le NAHD à Alger jeudi prochain. «Je connais le CABBA pour l’avoir affronté par deux fois cette saison. Je n’ai pas besoin de le superviser pour connaître ses points forts et ses points faibles. Nous aurons deux matches officiels à disputer avant la finale, contre le NAHD et l’ASK et nous les emploierons à préparer ce grand rendez-vous.»

Il sera le titulaire en finale de la Coupe d’Algérie
Une chose pourrait inciter Fellah à rester au Chabab la saison prochaine : la perspective de disputer une compétition internationale. De plus, il est fort probable que ce soit lui qui sera titularisé lors de la finale de

Un comité installé
pour préparer la finale
Jeudi passé, le bureau directeur du CRB a tenu une réunion afin de préparer la finale de la Coupe d’Algérie devant opposer le Chabab au CAB Bordj Bou Arréridj le 21 mai prochain. Un comité de préparation a été installé et les tâches ont été réparties entre ses membres afin que l’équipe soit prête le jour J. Le porte-parole officiel du club, Karim Chettouf, nous a déclaré que «tout sera mis en œuvre pour que l’équipe prépare ce rendez-vous dans les meilleures conditions afin de mettre toutes les chances de notre côté le jour de la finale. Je ne m’imagine pas perdre cette finale».

Alex :
«Cette fois-ci, le NAHD est à notre portée»
Des bruits circulent sur la possibilité de vous voir évoluer la saison prochaine en Europe. Qu’en est-il au juste ? Je suis surpris par tout ce qui a été publié dans la presse à ce sujet. On a affirmé qu’il s’agit là de ma première et dernière saison au CRB, alors que moi, le premier concerné, je n’ai reçu aucune offre officielle de quelque club que ce soit. Cependant, votre agent Leo prétend que vous avez des offres d’Europe, plus précisément du Portugal… Tout ce que je peux vous dire, c’est que je n’ai rien reçu d’officiel. Comme je ne reconnais que l’officiel, j’affirme que je n’ai aucun contact sérieux en Europe. Cela dit, seriez-vous intéressé s’il y a un contact officiel ? Bien sûr car j’ai toujours rêvé de jouer en Europe. Mais pour l’instant, je suis pleinement engagé au CRB où je ne manque de rien. Tout ce que je souhaite, c’est de terminer cette saison en apothéose en remportant la Coupe d’Algérie. Avez-vous déjà la tête à la finale ou bien pensez-vous quand même au match contre le NAHD ? Je pense au NAHD, bien entendu ! C’est un match capital pour nous et nos supporters et nous ne ménagerons aucun effort pour remporter la victoire. Il n’est pas encore l’heure de parler de la finale. Votre coéquipier Aït Ouamer estime que battre le NAHD serait le scénario idéal pour préparer la finale de la Coupe d’Algérie. Partagez-vous cet avis ? Tout à fait. Remporter ce derby serait très bénéfique au plan psychologique et nous donnerait confiance avant la finale. La perception de la prime de qualification en finale vous motivera-t-elle pour le match contre le NAHD ? Je ne le pense pas. Nous n’avons pas besoin de toucher des primes pour nous essayer de procurer de la joie à nos supporters. Cela fait 14 ans que le CRB n’a plus battu le NAHD. Pensez-vous mettre un terme à cette série et venir à bout de votre bête noire ? 14 ans, c’est quand même long. Les données changent car les joueurs ne sont pas les mêmes, les dirigeants non plus. Au vu de l’excellent état psychologique qui anime les joueurs, je suis très optimiste cette fois-ci. Vous avez affronté le NAHD au match aller. Suivant l’analyse que vous avez faite de cette équipe, comment expliquez-vous qu’elle ne réussisse pas au CRB ? J’ai remarqué que ses joueurs étaient très remontés contre nous. Cela a une seule explication : ils considèrent le match face au CRB comme le match de l’année. Seulement, leur équipe m’a parue très prenable. Vous avez été derrière le but victorieux face au RCK pour la première victoire dans un match derby cette saison. Comptezvous récidiver face au NAHD afin d’entrer dans l’Histoire comme celui qui a mis fin à la suprématie du Nasria ? (Rire) Mon objectif fondamental est de donner le meilleur de moimême pour satisfaire l’équipe et les supporters avec lesquels j’ai de très bons rapports. J’ai été très heureux d’avoir pu offrir la première victoire dans un derby au CRB, d’autant plus que cette victoirelà avait entraîné une deuxième. Pourquoi un troisième succès en derby face au NAHD ? Pour terminer, un mot sur la situation de l’ES Sétif, votre ancien club ? L’Entente vit une crise de résultats ces derniers temps et c’était prévisible. Il est impensable de viser quatre compétitions alors qu’il n’y a même pas de moyens de récupération en Algérie. Après la perte de la Ligue des champions arabe et de la Coupe d’Algérie, je suis convaincu que l’ESS remportera quand même le championnat. Entretien réalisé par Chouaib K.

Mekhout : «Si j’avais su que Kerbadj serait président, je n’aurais jamais quitté le CRB»

Le milieu de terrain de l’USM Annaba, Ahmed Mekhout, ne dément pas la possibilité de revenir au CR Belouizdad, club qui l’avait révélé il y a deux ans. «Je n’ai pas encore discuté avec le président Kerbadj sur cette question, mais un retour m’intéresserais, à condition que le CRB accepte mes conditions puisque ce n’est pas le seul club qui me veut», nous a-t-il déclaré. Revenant sur son départ du CRB l’été passé, il l’explique par le flou qui régnait au niveau de la présidence du club. «Si j’avais su que Kerbadj serait président, je n’aurais pas quitté le CRB car j’entretiens d’excellents rapports avec lui. Il a été le seul dirigeant à m’avoir soutenu lorsque j’avais eu des problèmes avant Khalem. Comme il avait tardé à se porter candidat à la présidence, je suis parti.» Tout en affirmant ne pas regretter d’avoir signé à l’USMAn, il reconnaît néanmoins que son niveau a régressé. F. A.

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

11

Coup réussi ESS-ASO

ESS 2 - ASO 1

Ziaya encore et toujours
Stade : 8-Mai-45
Affluence : nombreuse Arbitres : Bouali, Tahir, Yamani Avertissements : Benchadi (11'), Delhoum (32'), Ziaya (66') (ESS) ; Maâmar Kouadri (9'), Boudaoud (60'), Cheklam (89') (ASO) Buts : Ziaya (41' et 66') (ESS), Ali Hadji (25') (ASO) Expulsion : Ziaya (90') (ESS)

Polémique autour de la domiciliation de ESS-Djoliba
Contrairement à ce qui a été annoncé dans notre précédente édition concernant la rencontre qui mettra aux prises l'ESS avec Djoliba, le match aller devrait avoir lieu à Bamako, alors que le retour se jouera au stade du 8 Mai-45 de Sétif et ce, contrairement à ce qui avait été annoncé sur le site officiel de la FAF qui avait écrit que la première manche se disputera à Sétif et le retour à Bamako. Une annonce qui a pris tout le monde à contre- pied, puisque le site officiel de la CAF a mentionné que l'aller se jouera au Mali et le retour en Algérie.

La FAF veut faire jouer l'aller au 20Août
La Confédération africaine de football a décidé que chaque club éliminé en Ligue des champions reçoive le premier. Ce qui veut dire que c'est Djoliba qui va recevoir. Néanmoins, il s'est avéré que la Fédération algérienne de football veut domicilier le match aller à Alger, précisément au stade du 20 Août-55 et ce, à cause de la programmation des rencontre sde championnat. En effet, la FAF veut éviter les matchs en retard, surtout qu'il y en a beaucoup. Si le match se joue le 15 mai à Alger, cela permettra à l'ESS de disputer le 18 du même mois sa rencontre face au MCS au stade du 13-Avril-58.

ESS :
Hadjaoui, Raho, Yekhlef, Diss, Benchadi, Metref (Francis 45'), Delhoum, Lemmouchia, Feham (Belkaïd 70'), Ziaya, Seguer (Adiko 71'). Entraîneur : Mechiche

Elle prendra en charge toutes les dépenses
La Fédération algérienne de football a promis à la direction sétifienne de prendre en charge tous les frais des dépenses. L'instance présidée par M. Mohamed Raouraoua prendra en charge les deux équipes durant leur séjour à Alger, en plus des quatre arbitres et le délégué. La FAF ne s'est pas arrêté là, puisqu'elle a même promis aux Sétifiens de prendre en charge le déplacement à Bamako. Tout cela pour convaincre les Sétifiens de jouer le match de ce tour de Coupe de la CAF au stade du 20-Août, afin que le championnat prenne fin dans les délais pour permettre à la sélection nationale de bien se préparer pour les éliminatoires jumelées de la CAN et du Mondial 2010 qui se dérouleront respectivement en Angola et en Afrique du sud et surtout pour le fameux match contre l'Egypte du 7 juin prochain au stade Mustapha Tchaker de Blida.

ASO :
Maâmar Kouadri, Boudaoud (Babanga 70'), Mekkioui, Ziane, Cheklam, Zaoui, Sidibé, Ali Hadji (Daoud. B 70'), Gherbi (Bentayeb 83'), Gouaïche, Messaoud Entraîneur : Amrani.

Jeudi, première séance de Mechiche
Le nouvel entraîneur de l'ESS, Ali Mechiche, a dirigé jeudi passé sa première séance d'entraînement avec l'ESS. Il a été secondé par Malik Zorgane. La séance a eu lieu au stade du 8-Mai-45.

C'

Hadj Aïssa et Aksas de retour
Lazhar Hadj Aïssa sera de retour aux entraînements, après une période de rééducation qui suivi la blessure qu'il a contractée. Il sera en principe d'attaque pour le match de Coupe de la CAF contre les Maliens de Djoliba. Idem pour Amine Aksas qui sera de retour après une période de soins. Le libéro sétifien sera même concerné par le déplacement de Batna et de Djoliba.

est à un match très serré qu'on a assisté hier au stade du 8-Mai- 45 de Sétif devant des gradins archicombles, entre l'ES Sétif et l'ASO Chlef. Les locaux ont dominé toute la première mi-temps. On peut même dire que c'est la meilleure première manche des Sétifiens depuis le début du championnat. Mais les visiteurs ont créé la surprise en ouvrant le score à la 25' par l'intermédiaire de Ali Hadji. Sur une contre-attaque de l'ASO, il a profité d'une belle passe en profondeur de

Gherbi. Il a fallu attendre les quatre dernières minutes de la première mi-temps pour voir les locaux revenir au score par Ziaya qui a profité d'un centre de Seguer bien repris par l'avant-centre sétifien. Encore une fois, ce même Ziaya libèrera les inconditionnels de l'Aigle noir à la 66' en inscrivant le deuxième but pour son équipe, après une passe de Feham. Le tir du baroudeur ententiste a fini en pleine lucarne du gardien chéliffien. S. B.

La direction du club entre le marteau et l'enclume
La direction de l'ESS se trouve dans une situation des plus inconfortables, puisque les nombreux inconditionnels du club vont sans aucun doute refuser catégoriquement cette proposition suicide. Les dirigeants de l'ESS ne savent pas quoi faire actuellement, sachant que leur club pourrait être privé de ses sept internationaux, dans le cas où le match aller se déroulerait à Sétif.

Hammar : «On jouera l'aller à Bamako»
Etant donné que le président de l'ESS, Abdelhakim Serrar, se trouve actuellement à Paris, nous avons pris attache avec Hassane Hammar, président de section, qui a tenu à nous faire savoir que le match retour aura lieu au stade du 8-Mai-45, alors que l'aller est prévu au Mali. «Nous n'accepterons pas cette proposition de la FAF. On jouera le match aller au Mali et le retour au stade du 8-Mai. Tout est clair.» S. B.

Sidibé et Zaouche reprennent aujourd’hui
Le deux milieux de terrain, Mohamed Zaouche et Yousouf Sidibé, tous deux convalescents pour le match d’hier, reprendront le travail dès aujourd’hui. Amrani envisage de les récupérer pour la rencontre de lundi prochain qui est très importante pour l’équipe qui aspire à grimper au classement et revenir parmi les cinq premiers du championnat. Un pari qui tente beaucoup les joueurs et les dirigeants.

Annaba veut récupérer Boudaoud
La nouvelle recrue du mercato, Mehdi Boudaoud, qui a retrouvé toutes ses sensations depuis sa venue à Chlef où il joue régulièrement et où il est en train de faire une très bonne fin de saison, a attiré les regards de son ex-club, l’USMAn, qui veut le récupérer pour la nouvelle saison. Reste à savoir si le joueur est chaud pour revenir, lui qui avait été marginalisé dans ce club, surtout qu’il a retrouvé la joie de jouer à Chlef. n’a pas donné de réponse, puisque son sort est entre les main de Medouar qui n’est pas prêt à le libérer, surtout que les supporters ne veulent entendre parler d’aucune libération des jeunes éléments, particulièrement ceux qui ont donné satisfaction. Pour rappel, Gharbi est toujours lié à son club pour deux saisons.

Sellama purge
Le jeune Kheir Eddine Sellama, qui a été du voyage avec l’équipe jeudi dernier, fera partie de la liste des joueurs qui défendront les couleurs du club, ce lundi, face à Béjaïa, surtout que Amrani a besoin d’un milieu de terrain en ce moment. Sanctionné de quatre matches après un carton rouge écopé face à l’USMA, Sellama retrouve ses coéquipiers. Il veut jouer les derniers matchs qui restent afin de se racheter de cette suspension, la deuxième cette saison.

Mouyet temporise…
L’ex-portier chéliffien Toufik Mouyet, qui était approché par des émissaires de Medouar afin de le faire revenir à Chef l’exercice prochain, n’a pas encore tranché. Il préfère terminer la saison avant de parler de sa future destination. Mouyet, qui a gardé deux saisons durant les bois de l’ASO, n’est pas contre son retour, mais préfère disposer de plus de temps avant de se prononcer.

Vers le retour de Aïssaoui
D’après le président Medouar, le retour de Abbas Aïssaoui à l’ASO n’est qu’une question de temps puisqu’il a été prêté seulement pour El Harrach pour reprendre ses sensations à cause de la grande concurrence qu’il a trouvée à l’ASO en début de saison. Ce jeune réintégrera donc le groupe qui est en début de préparation. D’autre part, le club, qui a grand besoin de milieu offensif pour la prochaine saison, est n’est pas prêt à le céder surtout en l’absence de joueurs de sa trompe sur le marché. Ajoutez à cela, le manque de moyens financiers pour que le club puisse s’offrir un grand nom.

Entraînement au stade d’El Eulma
Les poulains de Amrani s’entraîneront cet après-midi sur la pelouse du stade Messaoud-Zeggar pour préparer leur prochain match face à la JSMB, surtout que cette rencontre se déroulera sur une pelouse naturelle. D’ailleurs, Amrani envisage de faire une dernière séance demain matin sur la même pelouse avant de prendre le bus en direction de Béjaïa pour la mise au vert d’avant-match. Le retour à Chlef est prévu juste après la rencontre. Par Ahmed Feknous

El Harrach approche Gharbi
Le jeune Sabri Gharbi, qui a épaté tout le monde cette saison, a attiré l’attention de plusieurs clubs de D1 qui souhaitent s’attacher ses services pour la saison prochaine. Ayant séduit tant dans le couloir qu’au milieu, il a été approché au cours de la semaine par les dirigeants de l’USMH, mais le joueur

Hedjaoui est plus tenté par le retour
Contrairement à Mouyet, qui préfère honorer son contrat jusqu’à son terme avant de parler de sa prochaine destination, Hedjaoui, qui a joué trois saisons à Chlef, est plus tenté pour revenir à l’ASO où il a passé ses plus belles années à Chlef. Samir Hedjaoui est disposé à revenir au club de ses premières amours même s’il lui reste encore une saison avec l’Entente. En tout cas, il est prêt à parler de sa libération avec le président Serrar surtout après la saison difficile qu’il a vécue avec son équipe où il n’a pas beaucoup joué. A.F.

12

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

Coup de vent USMB
Zemmouchi suspendu face au MCA…
Même si son équipe a gagné un match important, jeudi passé, le défenseur blidéen Abderaouf Zemmouchi affichait une mine des mauvais jours. Il faut savoir qu’après avoir été averti à la 70’ du match face à El Harrach, il sera suspendu pour le prochain match de son équipe contre le Mouloudia à Alger.

Après leur victoire face à El Harrach

Les Blidéens ont du cœur !

L

… et perd son téléphone portable
C’est la veille de la rencontre face à El Harrach que Zemmouchi a égaré son téléphone portable. Cela s’est passé au niveau du lieu de regroupement de l’équipe à l’hôtel Necib Tour. La direction de l’hôtel a promis au joueur de tout faire pour retrouver l’appareil.

es Zmit, Herbache, Hamiti et consorts ont longtemps communié, après le coup de sifflet final, avec leurs supporters jeudi passé. C’est une image assez rare cette saison et il faut dire que les joueurs d’El Harrach, en plus de perdre leur match, se sont fait copieusement balader par des Blidéens, déchaînés. Incontestablement, c’était la meilleure production des camarades de Zmit depuis très longtemps et on veut croire du côté de Blida que ce match constituera le déclic tant attendu. Les supporters de l’USMB sont persuadés que leur équipe joue nettement mieux et qu’il n’y a pas de raison pour que les résultats ne suivent pas. «Il y a de quoi avoir des regrets quand on se

rappelle que des équipes largement à notre portée ont pris des points à Blida. Cela fait longtemps que je n’avais pas vu l’USMB dominer aussi

largement une équipe. C’est impossible, nous ne pouvons pas rétrograder avec une telle équipe.» Ce sont là quelques réflexions que nous avons

saisies à la sortie de Tchaker, jeudi passé, après la victoire des Blidéens face à l’USMH. On sentait chez les joueurs de Blida une réelle volonté de bien faire et surtout de gagner. Ils se sont appliqués à jouer juste, sans aucune fioriture et surtout à aller à l’essentiel et, au final, tout cela a été payant. Cette victoire, finalement acquise de haute lutte, a réussi à faire retrouver la confiance qui, il faut le dire, a été sérieusement entamée après les déboires connus jusque-là en championnat. Les camarades de Zmit se feront plaisir, lors du prochain match, en essayant de jouer un mauvais tour aux Mouloudeens, ils en ont les moyens et par-dessus tout, ils y croient fermement. Slimane B.

«Magic Hamiti»…Un match supersonique !
Comment ne pas parler du match supersonique de Hamiti qui retrouve ses jambes au meilleur moment après son passage à vide ? Devant l’USMH et dans un match crucial, l’avant blidéen a signé une performance de très haut niveau, inscrivant au passage son 7e et 8e but en championnat (en plus de 8 passes décisives). Hamiti n'en finit plus de briller à Blida et cela explique l’intérêt que lui portent des grosses cylindrées du championnat national et même des formations européennes. Si les Blidéens redoutaient la venue de l’USMH, une équipe en forme ces derniers temps, ils ont été vite rassurés par la qualité de jeu des Vert et Blanc qui ont fait le spectacle pour s'imposer 2-0. Et si Hadj Sâad a été le joueur le plus en vue par ses incessants appels de balles, Hamiti a réussi encore un match de très grand niveau avec deux buts. Le premier fut marqué sur penalty et le second, superbe, suite à un judicieux lob sur Boutrig, le portier harrachi. On lui reprochera, en toute fin de match, sa trop grande gourmandise lorsque, parti de son camp, il éliminera l’un après l’autre, trois joueurs algérois, avant d’expédier un missile qui frôlera la transversale du portier d’El Harrach. Le meilleur choix aurait été de décaler Hadj Saâd, idéalement placé. Un régal pour les yeux, Farès Hamiti, et aussi un indéniable sens du but. Nul doute qu’on éprouvera de grandes difficultés pour le garder du côté de la ville des Roses. Les dirigeants du Partisan de Belgrade, de la JSK et de certains clubs ont déjà son nom en bonne place sur leur calepin. Slimane B.

Rien de grave pour Hamiti …
Farès Hamiti, l’attaquant blidéen, a terminé le match disputé par son équipe, jeudi passé, en traînant la patte. Il quittera le terrain à la 88’, remplacé par le jeune Abdallah. Le médecin qui l’a examiné samedi n’a décelé rien de grave et l’attaquant blidéen pourra tenir sa place à Bologhine face au Mouloudia lors du prochain match.

Herbache

«L’USMB mérite tous les sacrifices»
Le milieu de terrain blidéen, Billel Herbache, revient dans l’entretien qu’il nous a accordé sur la victoire acquise, jeudi dernier, face à l’USMH. Il insiste sur l’esprit de corps manifesté par ses coéquipiers au cours de cette rencontre. Il nous parle aussi de l’avenir et des chances de maintien de l’USMB.
Le moral est au beau fixe, n’est-ce pas ? C’est certain, la belle victoire acquise jeudi dernier nous a permis de souffler car nous étions tous sous pression. Il nous faut maintenant la mettre de côté et penser à l’avenir. Cette équipe de l’USMH n’était pas du tout facile à manier, qu’en pensez-vous ? Nous savions que les choses allaient être très compliquées devant cette équipe réputée pour bien négocier ses matchs en déplacement. Les joueurs adverses se sont battus sur tous les ballons et nous sentions qu’ils voulaient réaliser une belle performance à Tchaker. Pour une fois, la réussite a été de notre côté et le fait d’avoir inscrit deux buts très tôt dans le match nous a très vite libérés. Le premier quart d’heure a été à l’avantage de vos adversaires. N’avez-vous pas éprouvé certaines craintes à ce moment du math ? C’est vrai mais nous nous attendions à cela et c’est ça qui nous a permis de trouver des solutions. Cette équipe défend très bien et ses joueurs ne font pratiquement pas d’erreurs. Ils ont amorcé des contres en début de match et cela a eu pour résultat de nous rendre plus vigilants. Pensez-vous avoir fait ce qu’il faut dans ce match ? Je pense, honnêtement, que nous avons fait le match qu’il faut et que si nous avions concrétisé les nombreuses occasions de la première période, le score aurait été très lourd et nous aurions eu une fin de match plus tranquille. Toute l’équipe s’est bien battue et les sacrifices consentis n’ont pas été vains. Parlons de vous, maintenant. Tous les observateurs présents à Tchaker sont d’accord pour dire que vous avez réalisé une superbe partie. Cela doit vous faire plaisir, n’est-ce pas ? Bien sûr, surtout que dernièrement, j’ai passé des moments difficiles. J’ai beaucoup travaillé pour retrouver ma place dans l’équipe et, croyez-moi, j’en suis très heureux. Ce match, nous voulions le réussir tout autant que nous sommes dans l’équipe. Nous avons tout donné et, Dieu merci, nos efforts ont été récompensés. Honnêtement, c’est la victoire du collectif. C’est quand même frustrant, pour vous, de voir l’USMB se résoudre, ces dernières années, uniquement à jouer pour ne pas être reléguée… Je suis certain que ceux qui sont dans l’effectif sont tous dévoués mais pour nous les enfants du club, nous vivons très mal cette situation. L’USMB est pour tous les Blidéens une seconde famille et notre vœu le plus cher est que notre club joue plutôt les premiers rôles. Pour le moment, il s’agit d’éviter la relégation et cela est loin d’être fait. Peut-on dire qu’il y a un nouvel état d’esprit dans l’équipe ? C’est certain, lors de la phase aller, nous entamions les matchs avec la peur au ventre et cela a fait que nous n’arrivions pas à réaliser de bons résultats, surtout à domicile. Les choses ont changé et nous avons plus confiance en nos possibilités. D’un autre côté, nous faisons preuve disons de moins de naïveté. Et l’avenir ? Nous allons continuer à nous battre pour sauver le club de la relégation. C’est un défi que nous devons relever et nous en sommes parfaitement capables. Nous allons prendre les matchs comme ils viennent et récolter les points nécessaires au maintien. Êtes-vous conscients que le maintien vous devez d’abord l’assurer à Blida ? C’est certain et cela passe par des victoires chez nous à Blida. Il n’est plus question de gaspiller le moindre point chez nous. Pour cela, nos supporters ont un rôle à jouer. C’est le message que vous voulez leur transmettre ? Exactement, leur présence en grand nombre à nos côtés nous pousse vers la victoire et ils ont un rôle important à jouer. Entretien réalisé par Slimane Baghdali

… de même que pour Zmit
Le même diagnostic rassurant a été établi pour Zmit, qui, lui, malgré des douleurs, est resté sur le terrain. Le capitaine blidéen souffre d’un hématome au mollet qui va se résorber dans les quarante-huit heures, selon le médecin traitant.

Retour gagnant de Hadj Saâd
Un joueur a fait son retour dans l’équipe, il s’agit de Hadj Saâd, jeudi passé. Ce dernier se dépensera sans compter, récupérant un nombre incalculable de ballons et en étant un véritable poison pour les défenseurs harrachis. Il a été l’auteur de chevauchées et slaloms et c’est d’ailleurs sur une de ses actions que le penalty qui a permis l’ouverture du score a été sifflé. La titularisation de Hadj Saâd est survenue après la suspension d’Ezechiel pour quatre matchs. Slimane B.

C M J N G

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

13

Coup bas USMH

Après la défaite face à l’USMB

Boudar
convoité
élée équipe par leur Dan jeunérimentés, endespersments exp r s le souci de renforce chaine, pective de la saison pro sont les responsables de l’USMH ain eu de terr sur la piste du mili dar (29 de l’USMAn, Mehdi Bou recruteans) pour un éventuel tant, ment cet été. Pour l’ins li avec aucun contact n’a été étab son que lui, mais il est certain des nom figure sur la liste les dirijoueurs convoités par s a indigeants de l’USMH nou de la qué une source proche la décidirection. Reste à savoir Charef sion de l’entraîneur concernant cet élément.

Des dirigeants pointés du doigt
Accrochage verbal entre deux membres du comité de supporters
A la fin de la rencontre USMBUSMH, de nombreux proches des clubs ont assisté à une scène qui s’est déroulée aux alentours des vestiaires entre deux membres du comité de supporters qui se sont accrochés verbalement, l’un accusant l’autre d’avoir marché dans la combine. Cela s’est passé au vu et au su de tous les présents surpris par de telles accusations.

Stage

La vérité finit toujours par éclater
Quand il y a deux mois nous avions, dans les colonnes de notre journal, fait état de divergences en son sein, la direction du club n’a pas tardé à réagir par le biais de son premier responsable du club, à savoir Mohamed Laïb qui, dans un entretien, a formellement démenti cette information en niant l’existence d’un quelconque problème au sein du comité directeur tout en affirmant avec force que tous les membres du comité directeur sont très liés. Voilà que la sortie médiatique d’El Hadi Hamdouche, le premier responsable de la section football, parue dans notre édition d’hier, est venue confirmer l’information que nous avions publiée faisant état de divergences au sein de la direction. Comme quoi, la vérité finit toujours par éclater un jour. N. R.

d’évaluation pour les nouveauxle coach Charef,

alem à Bouction, l’idétede proposerde harrachi vien d’un stage

C M J N G

a défaite de l’USMH à Blida face à la formation locale de l’USMB n’a pas été sans provoquer une grande polémique dans les milieux sportifs harrachis qui parlent d’un arrangement du match conclu quelques jours avant entre responsables du club blidéen avec leurs homologues harrachis. Le soir même du match et pendant toute la journée d’hier, la ville d’El Harrach était en ébullition. Dans plusieurs quartiers, la discussion entre

L

fans de l’USMH ne tournaient qu’autour de la défaite de l’USMH et la rumeur d’arrangement. C’est ainsi que des dirigeants de l’USMH ont été cités comme étant derrière ce qu’ils ont nommé la combine.

La sortie médiatique de Hamdouche confirme la rumeur
Si dans la soirée de jeudi, il y avait toujours des supporters qui

n’étaient pas encore convaincus par la rumeur d’arrangement qui s’était propagée à El Harrach avant et surtout après le match, la majorité des supporters ont fini par être convaincus de la combine, après la sortie médiatique du premier responsable de la section football, El Hadi Hamdouche, dans les colonnes de notre édition d’hier accusant de «traîtres» mais sans les nommer des membres du comité directeur.

la dire pour prospection et d’évaluation veés tous les joueurs convoit res. rieu nant des divisions infé trois Ce stage, d’une durée de Tipasa, jours, se déroulera à tel «le plus précisément à l’hô des l Grand Bleu», lieu habitue elMH. Exc mises au vert de l’US harralente idée du technicien r de la chi qui préfère s’éloigne des suppression de la ville et toute liporters pour choisir en jugent berté les joueurs qu’ils plus à capables d’apporter un e. En l’équipe la saison prochain reres d’autres termes, les futu devront proucrues de l’USMH sur le ver d’abord leur capacité tion. terrain avant toute négocia N. R.

Après les soi-disant réserves formulées par RCK contre Limane

Benomar :
aux joueurs»
L’USMH a concédé une défaite à Blida contre l’USMB. Avezvous une explication à cela ? Vous savez, une équipe ne peut rester imbattable tout le temps. Je pense qu’il ne faut pas dramatiser les choses. Ce n’est qu’une défaite, comme cela arrive à toutes les équipes de perdre un match. Nous sommes tombés sur une équipe de Blida plus motivée et qui était plus déterminée. Cela se comprend, vu sa très mauvaise position au classement général. Mais vous n’avez pas expliqué les raisons de cette défaite ? Les joueurs m’ont paru un peu fatigués et, à mon avis, cela s’explique par un manque de récupération. Il ne faut pas oublier que l’équipe a été soumise à un parcours marathonien ces derniers jours. Avec trois matches en une semaine, on ne peut rien reprocher aux joueurs. Il faut savoir aussi que le fait d’affronter une équipe qui joue sa survie, alors que nous avons atteint notre objectif explique cette motivation de l’adversaire Vous confirmez donc que l’équipe n’a pas eu son rendement habituel ? Je le confirme, mais cela, à mon avis, est dû à un problème de fatigue et d’un manque de récupération. Pour moi, il n’y a pas d’autres explications. Mais il y a une chose que je déplore, c’est l’absence de certains éléments. Ce n’est pas professionnel pour un joueur de simuler une blessure ou de provoquer sa suspension pour éviter un match. Concernant la rumeur qui a circulé faisant état d’un arrangement du match ? Ecoutez, je suis un technicien et je n’entre pas dans ce genre de discussion. Mais j’ai comme l’impression que cela a tendance à devenir une habitude en Algérie. A chaque fois fin de saison, on entend ce genre d’histoires. Il suffit qu’une équipe perde pour qu’on commence à lancer des accusations à tort et à travers. Pour moi, je n’ai pas le moindre doute contre un quelconque joueur. Je suis très proche d’eux, donc je peux dire que tous les éléments alignés sont tous bien éduqués et de bonne famille. Je ne crois pas qu’ils puissent marcher dans la combine. C’est pratiquement la fin de saison. Peut-on connaître vos intentions concernant votre avenir au club ? Tout dépendra de la décision que prendra la direction. Pour l’instant, je n’ai aucune idée tant que je n’ai pas discuté à ce sujet ni avec Charef ni avec le président du club. Entretien réalisé par Nacereddine Ratni

Les Harrachis confiants «On n’a rien à reprocher
L’information parue dans les colonnes de notre journal concernant les réserves formulées par le RCK contre le jeune gardien de but Limane n’a à aucun moment perturbé les responsable du club qui demeurent convaincus que les réserves du club koubéen sont infondées, pour la simple raison que Limane, le jeune gardien de but, n’a depuis le début de saison obtenu le moindre avertissement. C’est ce que nous a confirmé le secrétaire du club harrachi tout en rajoutant certains détails concernant ces soi- disant réserves.

Saouli : (SG) : «Je ne crois même pas que les Koubéens aient formulé des réserves»
Interrogé, le secrétaire de l’USMH, Messaoud Saouli, s’est dit étonné par cette information concernant cette histoire de réserves formulées par l’administration du RCK du club contre le jeune gardien de but Limane : «Avant de parler des règlements, je préfère rappeler que Limane n’a depuis le début de saison écopé d’aucun avertissement, ni en junior encore moins en équipe première avec laquelle il n’a participé qu’à une seule rencontre. Je suis bien placé pour le savoir. En outre, lors du match contre le RCK, à aucun moment le secrétaire du club koubéen n’a formulé des réserves contre un quelconque joueur de l’USMH. De plus, il ne pouvait plus le faire par évocation, car dans les nouveaux amendements des règlements généraux, les réserves par évocation ont été supprimées. Par conséquent, le soidisant dossier de réserves formulées par l’administration du RCK ne peut même pas être déposé à la LNF pour être étudié. Que les supporters de l’USMH se rassurent. Par conséquent, je ne crois même pas que le secrétaire du club koubéen puisse en ignorer les règlements.»

C M J N G

14

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

Coup d’œil CABBA-JSMB
Stade du 20-Août (Bordj Bou-Arréridj)
Affluence : nombreuse Arbitres : Boumaza, Fedaoui, Zeghad Avertissements : Mohamed Rabah (63’), Bitam (81’) (CABBA) ; Boukessassa (71’) (JSMB) Buts : Rouane (34’) (CABBA) ; Ghazi (63’ sp) (JSMB)

CABBA 1 - JSMB 1

Bordj traîne, Béjaïa arrive

CABBA :
Kial, Hechoud, Mansour (Deffaf 68’), Loucif, Ali Houari, Mohamed Rabah, Bakha, Bitam, Bouharbit, Illoul (Essomba 58’), Rouane (Nahomane 75’) Entraîneur : Iaïche

JSMB :
N’Jeukam, Megatli, Belakhdar, Messali, Zafour, Belkheïr, Lahmer, Zerdab (Boukessassa 70’), Deghiche, Ghazi (N’Jeng 76’), Boulemdaïs (Dellalou 85’) Entraîneur : Chay

Linarès et Benlouham non convoqués
Habituellement titulaires, Linarès et Benlouham n’ont pas été retenus pour cette rencontre face à la JSMB. Et pour cause, le Portugais n’est rentré en Algérie que jeudi après avoir été autorisé par la direction du club à aller passer une semaine de congé auprès des siens. Quant à Benlouham qu’on croyait suspendu, il a été ménagé par son entraîneur pendant la semaine qui a précédé ce rendez-vous.

A

Rouane menace Bentayeb
Benhalima Rouane a inscrit hier son cinquième but depuis de le début de la saison, une performance à applaudir des deux mains, sachant que cet élément ne joue pas très souvent. Avec cette nouvelle réalisation, l’attaquant bordjien devient ainsi le deuxième buteur de son équipe derrière Bentayeb qui comptabilise sept buts.

la recherche d’une victoire qui le hissera à la hauteur de la JSK et augmentera ses chances de terminer à la deuxième place au classement général, le CABBA ne voulait pas rater l’opportunité de recevoir la JSMB chez lui. D’ailleurs, les camarades d’Essomba se passent volontiers du quart d’heure d’observation traditionnel et annoncent la couleur d’entrée de jeu en prenant littéralement à la gorge le camp adverse. La domination des Bordjiens a failli porter ses fruits à la 14’ lorsque Bitam décoche une frappe puissante des 20 mètres qui va s’écraser sur le montant gauche de N’Jeukam resté figé sur ses appuis.

Visiblement pas très émoussés après leur long séjour en terre malienne, les Béjaouis étaient bien en place en tentant des contre-attaques de temps à autre dont l’une a failli faire mouche. A la 24’, suite à un beau travail collectif entre Ghazi, Deghiche et Lahmer, celui-ci s’est retrouvé tout seul face à Kial, mais, imperturbable, ce dernier sort vainqueur de ce duel. Cette chaude alerte n’altérera en rien la volonté des locaux qui verront leurs efforts récompensés à la 34’. Lancé par Hechoud dans la profondeur, Bouharbit se présente seul face à N’Jeukam, mais son lob sur N’Jeukam, pas assez puissant, a dû être prolongé par Rouane qui a bien suivi l’action. Les coéqui-

piers de Kial défendront leur petite avance jusqu’à la pause. De retour sur le terrain, les Béjaouis prendront peu à peu l’ascendant. Ils mettront à profit leur maîtrise du jeu pour aller inquiéter leurs vis-à-vis. A la 62’, Zerdab tente une incursion dans la surface de réparation et c’est dans un fauchage en règle que son action se terminera. Sans la moindre hésitation, l’arbitre désigne le point de penalty. Ghazi se charge de transformer la sentence et remet son équipe sur orbite. A partir de là, le match s’emballe et les deux onze se créent pas mal d’occasions. A la 76’, Rouane se retrouve seul face à N’Djeukam, mais visiblement, l’attaquant bordjien préférait plus le spectacle que l’efficacité. Deux

minutes plus tard, Nahomane se présente à son tour face au gardien béjaoui lequel réussira un arrêt spectaculaire. Dans la minute qui suit, Essomba voit son tir raser la lucarne des buts béjaouis. Les visiteurs ont eu aussi deux belles opportunités par l’entremise de Boulemdaïs, mais ce dernier manquera manifestement de réussite. Ce match nul ne fait pas les affaires de Bordj qui a raté une bonne occasion de prendre une option sur la deuxième place, mais du côté de Béjaïa, ce point a été salué comme il se devait car désormais l’espoir de terminer parmi le trio de tête est de retour. A. Benbacha

Les Béjaouis accueillis avec des fleurs
Entre le CABBA et la JSMB, il y a toujours eu de bons rapports. Cette bonne entente s’est laissée voir une nouvelle fois hier à l’occasion de la rencontre entre ces deux clubs. En effet, les dirigeants ainsi que les joueurs visiteurs ont été accueillis avec des fleurs.

Chay : Avec la fatigue, on ne pouvait pas demander plus aux joueurs»
«C’était une rencontre difficile par rapport à la qualité de l’adversaire. Ce n’est pas par hasard que Bordj est en haut du tableau, c’est une équipe coriace ; j’ai pu le constater lors de la rencontre de coupe d’Algérie qu’elle a livré face à l’ESS. En ce qui nous concerne, ce résultat est satisfaisant quand on sait que nous venons d’effectuer un périple au Mali, nous avons donc dû gérer un paramètre important, à savoir la fatigue. Ce match nul est encourageant avant nos prochains rendez vous.» A. B.

30e journée : résultats et classement
MSP Batna RC Kouba USM Alger USM Annaba USM Blida JS Kabylie CA Bordj Bou Arréridj ES Sétif CR Belouizdad 1-0 0-2 1-0 0-2 2-0 1-1 1-1 2-1 MC El Eulma NA Husseïn Dey MC Saïda AS Khroub USM El Harrach MC Alger JSM Béjaïa ASO Chlef NAHusseïn Dey (décalé au 11 mai)

Mokrane a fait son choix
Qualifié en Coupe d’Algérie aussi bien avec les civils que les militaires, Ouissem Mokrane devait faire un choix entre les deux sachant que ces derniers joueront en ouverture du match attendu mettant aux prises son équipe, le CABBA, au CRB, le 21 mai prochain, au stade Tchaker de Blida. Il ne faut pas être devin pour savoir que le défenseur axial de la formation bordjienne ne veut en aucun cas rater ce rendez-vous. Il a abordé le sujet avec ses supérieurs et d’après le joueur, ceux-ci lui ont donné leur accord.

Bordj, non comment !
Du côté du staff technique du CABBA, on a décidé de vendre sa langue au chat puisque aucun membre n’a daigné s’adresser aux représentants de la presse présents sur les lieux. Une attitude qui n’honore pas le club.

Ambiance d’enterrement dans le vestiaire du CABBA
En concédant un match nul dans son antre, le CABBA a hypothéqué ses chances de prendre la deuxième place, une situation qui a beaucoup déçu l’équipe. Il faut dire que ceci était visible sur les visages des joueurs de Bordj. decin n’est trop pessimiste en indiquant que tout dépendra de l’évolution de l’état de sa blessure et, à ce sujet, il est fort possible qu’il guérisse plus vite que prévu. Connaissant sa force de caractère, on est tentés de dire qu’il sera sur le terrain à Blida au pire sur le banc.

Le buteur de la formation des Bibans est rentré à Bordj pour qu’il soit pris en charge directement par Dr Samir Bakhouche, le médecin de l’équipe. Des soins intensifs lui seront prodigués dans l’espoir de voir Samir Bentayeb prendre part à la prochaine finale de la Coupe d’Algérie. «Ce sera vraiment un coup dur pour moi si je ne participerai pas au match contre le CRB. J’essayerai de me rétablir avant le 21 mai prochain et c’est pour cette raison que j’ai préféré me soigner à Bordj en étant avec le groupe car Dr Bakhouche est mieux placé que quiconque pour me donner l’es-

Bentayeb était au stade

01- ES Sétif 02- JS Kabylie 03- CABB Arréridj 04- JSM Béjaïa 05- MC El Eulma 06- USM Alger 07- MC Alger 08- CR Belouizdad 09- ASO Chlef 10- USM El Harrach 11- NA Husseïn Dey 12-USM Annaba 13- AS Khroub 14- MSP Batna 15- USM Blida 16- MC Saïda 17- RC Kouba

Pts 51 49 47 43 43 42 42 41 41 39 38 38 38 33 29 28 23

J 25 28 30 27 30 30 29 29 29 30 28 29 30 29 29 29 29

G 15 12 14 12 12 11 11 12 10 10 10 10 9 9 7 7 6

N 6 13 6 8 7 9 9 4 11 9 8 8 11 6 8 7 5

P 4 3 10 7 11 10 9 13 8 11 10 11 10 14 14 15 18

Bp 39 32 33 25 34 34 35 27 36 33 26 28 29 22 20 22 22

Bc 16 19 29 15 32 32 34 24 35 35 27 30 33 32 26 32 39

Dif + 23 + 13 + 04 + 10 + 02 + 02 + 01 + 03 + 01 - 02 - 01 - 02 - 04 - 11 - 06 - 10 - 17

Prochaine journée jeudi 14 mai 2009
ASO Chlef USM El Harrach JSM Béjaïa AS Khroub NA Husseïn Dey MC El Eulma MC Alger USM Annaba USM Blida JS Kabylie MC Saïda USM Alger CR Belouizdad MSP Batna ES Sétif USM Blida CAB Bou Arréridj RC Kouba (décalé au 18 mai)

Il a été honoré
Avant le coup d’envoi, Samir Bentayeb a été honoré par le comité de supporters du CABBA. Le joueur a eu droit à un trophée de la part des représentants de cette structure. Le staff technique n’était pas en reste puisque l’entraîneur en chef a été également honoré. A. Benbacha

Mise à jour lundi 11 mai 2009
JSM Béjaïa MSP Batna CR Belouizdad ASO Chlef ES Sétif NA Husseïn Dey

poir de jouer. En tous les cas, je compte sur lui pour me remettre sur pied pour que je reprenne les entraînements», a déclaré Samir Bentayeb. Il faut noter à juste titre que le mé-

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

15

Coup d’œil Division 1

NAHD

Le maintien assuré
e NAHD a définitivement assuré son maintien en Division Une, avant quatre journées de la fin du championnat. Une situation qui ne lui est pas arrivée depuis trois saisons. En effet, les trois dernières saisons, le Nasria attendait l’ultime journée pour assurer, au terme d’un suspense hitchcockien, son maintien parmi l’élite. Malgré le départ de deux joueurs cadres au début de saison (Ouznadji et Boukria) les Sang et Or ont réussi un bon parcours avant de sombrer dans l’anonymat suite à l’acharnement des arbitres et la pression du public. Mais il faut reconnaître que cette jeune équipe a fait mieux que les années précédentes, sans l’aide de personne. Elle a bien négocié ses matches sur le terrain. L’arrivée de Benzekri à la barre technique a donné un nouveau souffle à l’équipe, malgré des hauts et des bas durant son parcours. Il a également permis à de nouveaux joueurs d’émerger durant cet exercice, à l’image de Derrardja, Siouane, Khelili, Boumaâti… et le retour au plus haut niveau de son libéro de charme, Sid Ahmed Khedis.

L

acquise face au RC Kouba, jeudi, a permis à l’équipe de prendre sa revanche sur son adversaire du jour, et du coup s’assurer du titre honorifique de la meilleure équipe dans les confrontations directes entre les clubs algérois. Le NAHD compte désormais 17 points devant le MCA (16) et l’USMA (15) et peut porter son capital points à 20 si l’équipe gagne ce lundi face au CRB. Une victoire face aux Belouizdadis aura sans doute un goût particulier. Même le président du club, Mohamed Toumi, avait déclaré à la fin du match contre le RCK son souhait de gagner contre le Chabab : «Je ne veux pas être le seul président qui perde contre le CRB. Nous allons tout faire pour gagner. Désormais, nous visons aussi une place plus honorable.» Les joueurs sont libérés psychologiquement et peuvent, de ce fait, faire un grand match qui leur permettra d’augmenter leur capital points.

La deuxième tranche perçue
Le président Toumi a affirmé jeudi que les joueurs signataires ont perçu leur deuxième tranche de la prime de signature. «Nous avons régularisé les joueurs bien avant le match contre la JSMB, mais nous avons préféré taire l’information pour éviter une pression supplémentaire sur les joueurs», s’est contenté de dire le boss husseindéen qui n’omettra pas d’assurer aussi qu’il continuera son travail à la tête du club jusqu’à la fin de son mandat. Il a affirmé aussi qu’il souhaite que l’entraîneur Benzekri poursuive son travail à la barre technique de l’équipe pour préparer une équipe d’avenir. La prochaine saison a déjà commencé pour le Nasria qui a entamé des pourparlers avec plusieurs joueurs susceptibles de renforcer l’effectif du club, à l’image de Aouamri, Boumaârafi, Ghalem, Dendène… Les deux anciens joueurs de l’équipe, Ouznadji et Yacef, auraient également émis le vœu de faire leur come-back au NAHD. S. H.

Benzekri vise une place honorable
L’entraîneur Benzekri avait affirmé que la victoire contre le RCK n’était pas évidente, car il s’attendait à une réaction de l’adversaire ; mais après cette victoire l’équipe a assuré

Le Nasria roi d’Alger
En plus du maintien, la victoire

définitivement son maintien en Division Une Réunion d’avant et pourrait désormatch des organisateurs mais aspirer à On apprend qu’une réunion des organisaterminer dans teurs entre les différentes parties concernées par une position le derby de ce lundi (les deux équipes, le directeur plus honoradu stade, le service d’ordre et les autorités commuble. Le coach husseindéen nales) aura lieu aujourd’hui pour la répartition des gradins et fixer le tarif des billets d’entrée, ainsi que ne cache pas son souhait l’organisation pour la sortie des supporters à la fin du match. Selon notre source, les deux galeries seront de voir son réparties comme de coutume : Les supporters du équipe s’imCRB occuperont la première tribune et le grand poser face au virage, tandis que les supporters du NAHD CRB pour le reoccuperont la deuxième tribune et le joindre au classepetit virage, appelé communément général. ment «poulailler». Slimane H.

Camara : «Je suis prêt à marquer d’autres buts»
Vous avez inscrit un doublé, chose qui ne vous est pas arrivée depuis le match contre l’ASO. Un commentaire ? C’est bien de marquer un doublé, notamment dans un derby. Cela prouve que je suis toujours présent lorsque l’équipe a besoin de moi. Je suis désormais à sept buts et je suis convaincu que je peux marquer d’ici la fin de saison pour améliorer mon capital buts. Mais le plus important pour moi est que l’équipe ait définitivement assuré son maintien en Division Une. Cela va permettre à certains jeunes joueurs de bien s’exprimer, sans pression. Vous êtes assurés aussi du titre de la meilleure équipe dans les derbys algérois, c’est bien aussi… Les derbys ont toujours une saveur particulière, même lorsque le match se joue sans public ; chaque équipe veut gagner pour l’histoire et pour le public. Face à l’USMA nous avons fait un match plein, et contre le RCK nous avons réussi à prendre notre revanche. J’espère qu’on continuera sur cette lancée pour gagner aussi face au CRB. Justement, face au CRB lundi, ce sera le dernier derby de la saison… Oui, et nous allons tout faire pour le gagner et prouver qu’on mérite une meilleure place que celle qu’on occupe actuellement. Nous avons fait un bon début de saison, malheureusement après la cassure les jeunes joueurs ont subi la pression du public et la peur de mal faire. Nous allons donc jouer pour gagner et perpétuer la tradition, face au CRB. Le CRB aussi se trouve dans une période d’euphorie… Je sais, avec la qualification en finale de la Coupe d’Algérie, mais je pense qu’ils sont plutôt concentrés sur cette compétition. En tout cas, nous allons faire notre possible pour gagner et terminer dans une position honorable. Allez-vous marquer encore ? Je l’espère bien. A l’aller je n’ai pas marqué, mais cette fois je ferai tout pour marquer et améliorer mon capital buts. Cela dit, je n’en fais pas une obsession, l’essentiel pour moi est qu’on gagne, quel que soit celui qui marque. Entretien réalisé par Slimane H.

Bougherara :
«Si on paye Benamokrane et pas Bouaraba, je quitte le club»
Lyamine Bougherara n’est pas un entraîneur qui se laisse faire ou qui autorise quelque ingérence dans ses prérogatives techniques. Il nous l’a démontré au lendemain de la victoire face au MCEE. Au sujet de l'absence de Bouaraba, il nous a déclaré sur un ton on ne peut plus ferme : «Le jeune Bouaraba n’a pas le moral depuis quelques semaines. Tout le monde connaît sa situation. Je ne l’ai pas titularisé parce que son niveau a baissé même s’il ne l’a sans doute pas remarqué, mais je l’observe à l’entraînement. C’est à cause de ses soucis d’argent avec le club que son niveau a régressé. A ce titre, j’ai averti les dirigeants au moment où Benamokrane était sur le point de revenir. J’avais dit aux responsables du club que s’ils payaient Benamokrane et pas Bouaraba, je quitterai le club. En plus, je n’aurais pas accepté le retour de Benamokrane si son problème n’était pas d’ordre financier. Je suis le seul qui décide des choix des joueurs et de leur titularisation. Je n'ai d'ordre à recevoir de personne.»

Le MCA et d’autres clubs le veulent, il est mis sur le banc

MSPB

Bouaraba ronge son frein
Le latéral droit du MSPB, Adel Bouaraba, ne joue plus régulièrement. En tout cas, la période faste par laquelle il est passé, durant le court passage de Kamel Mouassa à la tête de l'équipe, semble révolue. Titulaire à part entière deux mois durant, novembre et décembre, Bouaraba avait remplacé Mounir Amrane qui était blessé. Malgré le retour en force de ce dernier, Bouaraba continuait à jouer, même si ce n’était pas de manière continue. C’est un peu grâce à ses prestations face au MCA que le doyen des clubs algériens veut s’attacher ses services. Sa montée en flèche a surpris tout le monde, le numéro un du club El Hadj Zidani en premier. Mouassa, l’entraîneur de l’époque, avait exigé des responsables du club d’estimer le défenseur à sa juste valeur en lui remettant une prime de signature. C’est en partie à cause de ce pro-

blème que Mouassa quittera le club. Les dirigeants soutiennent une autre thèse, celle des contacts avancés avec l’USMA que le coach aurait entretenus dans le secret, mais là c'est une tout autre histoire. Voyant sa cote grimper, Bouaraba demande qu’on revoie son contrat et veut une prime de signature. Pour rappel, le joueur a signé un contrat jeune d’une durée de cinq ans, sans prime de signature. C’est ce que déclarait le président Zi-

dani dans l’un des entretiens qu’il nous a accordés. La situation actuelle du joueur laisse perplexe, il ne joue pratiquement plus. Il a perdu son statut de titulaire malgré le départ définitif de Amrane, son seul concurrent sur le flanc droit de la défense. Aujourd’hui, c’est Ziad ou Meddour à qui échoit ce rôle, Bouaraba se contentant d'une place sur le banc. M. B.

Medjdoub : «Je suis déçu de devoir rater le match de l’ESS»
On peut dire que le MSPB respire un peu suite à cette victoire, votre avis ? Cette victoire était très attendue, elle est très précieuse. On n’arrivait pas à prendre des points en déplacement, on ne pouvait pas laisser échapper des points à domicile. Peut-on dire à présent que le MSPB a sauvé sa saison ? Non, il est encore trop tôt pour le dire. Il nous faut au moins une autre victoire pour terminer la saison dans la sérénité. Il y a Saïda qui est sans doute condamnée, après son nul face à Blida… Rien n’est encore joué. Il faut attendre le résultat du MCS contre El Harrach pour connaître la situation de cette équipe. S'ils arrivent à prendre le dessus sur l'USMH, ils peuvent espérer rester en D1. On doit rester concentrés jusqu'à la fin du championnat. Le MSPB reçoit l’Entente lundi prochain ; un commentaire ? On doit prendre les trois points du match pour s’assurer une fin de saison sans heurts. L’Entente a la réputation de faire mal aux équipes de l’Est qui jouent leur survie en D1. Bon, l’Entente ou une autre équipe, on doit gagner. On aura le soutien de notre public qui a montré déjà face à El Eulma qu'il savait encourager son équipe dans les moments difficiles. Personnellement, vous renouez avec la compétition après plusieurs semaines d’absence ; un commentaire ? Je ne renoue pas avec la compétiPour quelle raison ? tion, je joue régulièrement, même si J’ai fait une belle partie, malheuc'est par intermittence. reusement j’ai écopé d’un carton Mais vous n’êtes plus titulaire, ce bête. qui n’est pas la même chose… Il va sans doute vous priver de la C’est vrai, je ne jouais pas comme prochaine rencontre face à titulaire, mais cela ne m’a pas empêl’Entente ? ché de continuer à travailler. Je crois C’est exact, je ne vais pas jouer face que c’est la raison qui a poussé le à l’Entente, c’est dommage. coach à me faire confiance pour ce Ce n’est pas le bon match face au MCEE. En plus, moment pour moi mes apparitions comme Il a écopé d'un de rater des remplaçant ont matches. convaincu l’entraîneur. 3e carton jaune Entretien Cela présage-t-il réalisé par Medjdoub a écopé de son troiqu'on va continuer Mouloud B. sième carton jaune face à El à vous voir dans la Eulma. Il sera contraint à une peau d'un titulaire suspension automatique pour ? le match de ce lundi, face C’est au coach de à l'Entente. confirmer. Cela dit, je suis un peu triste.

16

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

Coup d’œil Division 1

USMAn

Après Saïbi, c’est en bonne voie avec Yahia Cherif
C’est dire qu’après le chapitre Saïbi, Menadi devra frapper un nouveau coup de tonnerre au sein du marché des transferts avec la probable arrivée de la jeune star montante Yahia Cherif qui est toujours liée sous contrat avec le RCK mais qui devra se désister de son dû, environ 500 millions, pour espérer obtenir sa fameuse lettre de libération et choisir librement sa prochaine destination. Se trouvant à Alger depuis lundi dernier, le boss Menadi s’active comme il peut dans l’espoir de convaincre des joueurs de signer dans son équipe fétiche, afin de débuter la saison 2009-10 sur de nouvelles bases, surtout que cet exercice a été marqué par de multiples désillusions, que ce soit en championnat, en Coupe d’Algérie et même arabe. C’est dire que le président annabi compte faire le ménage au sein de son club, en voulant dès maintenant arracher l’accord de joueurs talentueux à même d’apporter un plus considérable au groupe qui a montré ses limites.

seront libérés cette semaine
une dizaine de joueurs sans attendre la fin de la saison car les supporters n’attendent plus rien de cette équipe.

Heureusement qu’il y avait l’invitation d’Art
Sans l’invitation d’Art, Annaba aura eu une année blanche, elle aurait même pu jouer pour le maintien. Encore une fois, ce sont ses propres supporters qui l’ont sauvée car il ne faut pas se voiler la face : Art n’a pas invité l’USMAn pour ses beaux yeux, encore moins pour les beaux yeux de ses joueurs milliardaires aux pieds d’argile, mais pour l’ambiance folle créée par les hooligans au cours de l’unique match de Coupe arabe disputée en Algérie.

Menadi : «Yahia Cherif sera annabi l’an prochain»
Même si le joueur refuse toujours de donner une réponse finale concernant son choix d’opter définitivement pour le club phare de la ville de Annaba, en laissant la porte ouverte à un changement de dernière minute, le boss Menadi semble être passé à autre chose, en nous infirmant que le joueur sera sans le moindre doute annabi l’an prochain et qu’il lui restait seulement sa lettre de libération qu’il devra obtenir dans le courant de la semaine. M. T.

L

a défaite suspicieuse de jeudi dernier face au Khroub a mis le président Aïssa Menadi et bon nombre d’Usmistes hors d’eux. Après avoir dépensé des milliards en début de saison pour ramener les meilleurs joueurs du pays, le président annabi s’est retrouvé avec une équipe fébrile qui n’a pas fait honneur à la ville et à ses supporters, une équipe sorti sans honneurs en Coupe d’Algérie et qui est classée 12e à deux semaines de la fin du championnat. Le pire jeudi

dernier ce n’était pas la défaite car les meilleures équipes du monde peuvent perdre à domicile, mais la prestation des joueurs annabis qui donnaient l’impression d’être en vacances à tel point que les supporters étaient certains que la majorité des joueurs voulaient faciliter la tâche à l’adversaire pour lui permettre d’assurer son maintien. Les Annabis s’estiment heureux de ne pas avoir pris une raclée historique. C’est cela qui a poussé Menadi à prendre une décision importante : mettre dehors

Changement de politique
Après trois ans à la tête du club, Menadi s’est rendu compte que distribuer l’argent à gogo aux joueurs n’est pas la bonne formule. Désormais, celui qui veut jouer à l’USM Annaba doit non seulement être le meilleur sur le terrain, mais il doit aussi être d’une moralité exemplaire. Il doit mériter l’argent qu’il touchera et il doit mouiller le maillot. M. T.

ASK
Une prime de 8 millions pour chaque joueur
C’est le montant auquel chaque joueur aura droit à la faveur de cette précieuse victoire ramenée du 19-Mai jeudi dernier. Une victoire d’autant plus précieuse qu’elle relance l’ASK pour une autre saison encore dans le bain brûlant de la D1. La prime du CABBA, 4 millions, n’étant pas encore versée par la direction du club, la direction du club devient donc redevable d’un total de 12 millions joueurs auprès de Hemami et ses camarades.

Milia respire… un peu
puis le début de la phase retour. Cette belle victoire a eu aussi l’effet d’un début de soulagement pour le président Milia qui n’en finissait pas de recevoir les coups de ses adversaires dans les arcanes du club avec la mission annoncée d’aller vers un vote de défiance au sein du comité directeur et le retrait de confiance qui est censé suivre. D’ailleurs, jeudi soir au Khroub, nombreux étaient les amoureux du club à déclarer que le prédisent actuel gagnerait à finir sa mission à la tête de l’ASK. En attendant ce que va donner cette lutte au sommet, mais aussi les prochaines journées de championnat, Milia redécouvre le temps d’une semaine les jours fastes où il bénéficiait d’un soutien sans faille autour de lui.

Bourahli sort du lot
Après Liadé et Hemami, celui qui aura attiré l’attention côté khroubi au cours de cet USMAn-ASK est sans conteste l’attaquant Bourahli qui, en plus s’être révélé un véritable poison pour Bouacida et Cie, était au four et au moulin en allant souvent chercher des balles lointaines. Même s’il n’a pas eu le bonheur d’en mettre une dedans, il aura été derrière tous les bons coups de son équipe en attaque dont, cela va de soi, les deux buts de Hemami. Son sens du placement et ses qualités d’ailier de débordement ont mis plus d’une fois ses autres compères Tammoura et Benarfa dans des positions idéales mais sans suite favorable hélas.

Deux jours de repos
Après cette victoire acquise avec l’art et la manière, les poulains de Biskri se sont vu accorder deux jours de repos. Rendezvous est pris donc pour ce dimanche après-midi du côté de Abed-Hemdani pour la première séance de la semaine. En point de mire, le prochain match de championnat face au CRB qui n’aura de valeur que par le retour des supporters dans les gradins après deux rencontres à huis clos. Le maintien étant définitivement assuré, on imagine d’ici la symbiose joueurs-supporters qui ne manqueront sûrement pas de fêter ensemble le maintien de l’équipe après le coup de sifflet final.

e qu’a réussi Hemami jeudi aprèsmidi face à l’USMAn en commençant par donner l’avantage à son équipe en toute fin de première période avant de corser l’addition au milieu de la seconde n’a pas fait qu’assurer le maintien pour une ASK bien en difficulté de-

C

Lui dit qu’il veut toujours se retirer Le président Milia n’a pas mis longtemps à réagir ou, avec des mots plus justes, à réitérer sa position vis-à-vis de tout ce qui se passe actuellement à l’intérieur de la maison ASK. Pas plus tard qu’hier matin, il intervenait sur les ondes de la radio nationale en déclarant texto qu’il ne pourrait pas songer à finir sa mission à la tête du club tant qu’il ne bénéficie pas du soutien nécessaire dans l’accomplissement de sa mission. Peut-être est-ce là une manière sibylline pour Milia d’annoncer à son monde qu’il ne rempilerait dans ses fonctions de président que s’il a le blanc-seing de ses détracteurs actuels. C. Z.

Tammoura dans ses œuvres
On parle bien sûr de cette belle échappée à la 15’ qui a vu Tammoura se défaire de pas moins de trois défenseurs annabis en les mettant dans le vent l’un après l’autre avant de buter sur le gardien Gaouaoui qui avait flairé le coup. Le milieu khroubi, qui traîne déjà cette réputation de renard des surfaces, nous a déjà donné à contempler une action individuelle de cette beauté face à l’USMA vers la fin de la phase aller.

La stratégie de Biskri a payé
Avec deux hommes dans l’axe, trois milieux de terrain et trois attaquants devant, Biskri a fait plus que nous sortir une tactique digne des grandes soirées de football, alors que son équipe était en appel sur le terrain imprévisible du 19-Mai. Il s’est agi en fait d’une stratégie qu’on peut aisément appeler celle du tout pour le tout. Pour le coach de l’ASK, il fallait engager le pari de gagner cette rencontre et c’est avec un cinglant 2-0 qu’il l’aura tenu. A son bonheur et au bonheur de tous les Khroubis.

Une défense impériale
Au vu du résultat final, notre regard se porterait sans réfléchir aux lignes avancées et l’exploit qu’elles ont réussi en damant le pion à deux reprises à cette équipe annabie et toutes les stars qu’elle charrie. La défense alignée jeudi dernier avec la paire Liadé-Araâr dans l’axe et Bendridi et Menzeri sur les côtés aura parfaitement tenu son rôle, sans oublier bien sûr la le gardien Belhani qui, pour ce qui le concerne, nous a offert de voir une de ces grandes prestations auxquelles il nous a habitués. D’ailleurs, il n’a pas eu vraiment grand-peine devant les attaquants de l’USMAn avec l’abattage continu de l’axe de la défense et cette grande somme de duels que Liadé a réussi à remporter à lui seul. Sur le couloir droit, le revenant Bendridi aura tout simplement surpris son monde par ses allées et venues incessantes et le musellement en règle de Fadiga avant que ce dernier ne s’avoue vaincu en quittant le terrain en cours de jeu. Cela sans parler de Menzeri qui aura confirmé sa réputation d’homme hyper solide en dehors du Khroub.

Hemami le franc-tireur
Quatre buts, c’est le total des réalisations que Hemami est arrivé à comptabiliser depuis le début de la saison. L’intérêt n’est pas tant dans la quantité de banderilles qu’il a placées dans les cages adverses vu que ce nombre n’en fait pas un buteur selon le sens commun, mais plutôt dans le fait qu’il se montre décisif et fait obtenir des victoires à son équipe. L’autre particularité des buts de Hemami est qu’ils ont été marqués, par des tirs de loin faut-il encore préciser, à des gardiens internationaux comme Gaouaoui jeudi passé, Zemmamouche de l’USMA ou encore Saoula de la JSMB.

Le Buteur n°853 Samedi 9 mai 2009

17

Coup d’œil

Division 1

RCK

Yahia Chérif a rencontré Menadi jeudi
u soir de la défaite de Kouba face au Nasria et qui a précipité la rétrogradation du club koubéen en D2, Sid Ali Yahia Chérif a dîné avec le président annabi Aïssa Menadi. Il ne faut pas être un clerc pour connaître la teneur de la discussion, puisque Menadi n’a jamais caché son intention de mettre le paquet pour recruter l’attaquant koubéen. Malheureusement pour le président annabi, il n’y a pas que l’USMAn qui est est dans la course pour recruter l’attaquant koubéen, puisque toutes les grosses cylindrées l’ont approché d’une manière ou d’une autre : la JSK, l’ESS, le MCA, l’USMA et la JSMB.

A

«Jusqu’ici, c’est lui qui m’a fait la meilleure offre»
Il paraît que vous avez reçu beaucoup d’offres ces derniers temps… Oui, pratiquement tous les clubs qui jouent les premiers rôles m’ont approché. C’est juste des approches ou des contacts officiels ? C’était des contacts officiels, puisque ce sont les présidents de ces clubs qui ont discuté avec moi. Est-il vrai que vous avez eu une discussion hier avec Menadi ? Oui, on s’est rencontrés à Staouéli et on a discuté de la possibilité de jouer à Annaba la saison prochaine. Vous a-t-il fait une offre ? Oui, et je ne peux pas vous donner un chiffre. Tout ce que je peux vous dire c’est que jusqu’à présent c’est la meilleure offre qu’on m’a faite. Cela prouve que Menadi me veut absolument dans son équipe. Que lui avez-vous dit ? Je leur ai dit que mon souhait était de changer de club, mais qu’il me fallait d’abord récupérer ma lettre de libération. Pensez-vous que les dirigeants koubéens vont vous libérer ? Je l’espère, car ils savent que mon objectif est de jouer en équipe nationale et si je retourne en D2 je ne pourrai jamais l’atteindre. Je suis prêt à céder tout l’argent que le club me doit en contrepartie de ma lettre de libération. Un mot aux supporters… Tout ce que je peux leur dire c’est que personnellement j’ai fait l’impossible pour que Kouba reste en D1, la preuve je continue à jouer alors que les chances de maintien étaient réduites presque à néant. Je leur demande pardon au nom de tous mes coéquipiers et je les prie de me comprendre. Entretien réalisé par Youcef Mimoune

Son père s’occupera de sa lettre de libération
Ce que beaucoup ignorent, c’est que le contrat de Yahia Chérif court jusqu’en juin 2010 et qu’il va falloir convaincre ses dirigeants de lui remettre sa lettre de libération, ce qui ne sera pas une sinécure. A ce propos, nous avons appris que c’est le père de Yahia Chérif en personne qui s’occupera de ce problème, afin de pouvoir négocier le contrat de son fils à l’aise. Y. M.

MCS

Saïda va ramer
pour son salut

Medjadj montré du doigt
Tout le monde ici à Saïda s’attendait à ce que la venue de Medjadj en remplacement de Mechiche, il y a un mois, soit un nouveau départ pour l’équipe surtout à domicile où elle était déjà astreinte à l’époque, au vu des résultats en dents de scie qu’elle alignait, à gagner tous les matches qui lui restaient pour son salut. Cela fait quatre rencontres déjà, en comptant les déplacements, que l’équipe ne gagne plus rien ou presque avec un seul point de pris dans l’intervalle. Déjà, face à l’USMB, dans ce qui était considéré comme la rencontre du déclic en son temps, sachant que les Blidéens se battaient presque seuls avec le RCK pour leur maintien, le MCS laisse filer un point devant une équipe ultradéfensive certes, mais qui n’en était pas moins prenable à en juger par les occasions ratées par les coéquipiers de Haddad. La suite était faite de déconvenues successives, ce qui a fait dire à certains que Mechiche aurait peut-être dû être maintenu à son poste avec un soutien plus accru du club, aussi bien à l’intérieur que dans son giron direct, quant aux problèmes d’effectif auxquels l’ex-entraîneur et son équipe étaient confrontés alors.

Les supporters en rogne
Les supporters qui ont fait ce déplacement algérois ont eu le malheur de voir la réalité en direct avec cette énième défaite du MCS. Devant une issue aussi défavorable, certains d’entre eux ne sont pas restés les bras croisés mais n’ont eu que leur langue pour désapprouver cette déconvenue des leurs et leur communiquer directement leur ras-le-bol. La cassure entre l’équipe et ses inconditionnels n’est pas consommée certes, mais cette montée au créneau reste significative du désarroi qui gagne de plus en plus de monde à l’idée de voir le MCS quitter l’élite deux saisons seulement après l’avoir rejointe. Si à la fin du match raté face à l’USMB les supporters ont pris sur eux et ont fait un effort pour garder leur calme, cette fois il faut dire que rien ne sera plus pardonné aux camarades de Ouaddah.

L’attaque a failli complètement
Si la défense du MCS a fait une prestation pleine en dépit du but encaissé en seconde période, la défaite qui a été le lot de l’équipe au final devient imputable aux ratages à la pelle de ses avants pendant les 90 minutes qu’a duré ce match. Le duo Seddik-Bouhafs, puisque ce sont ces deux hommes qui ont été engagés aux avant-postes, n’a fait que multiplier les maladresses devant le gardien Abdouni en ratant même de revenir au score à plusieurs reprises, alors que l’USMA paraissait émoussée par le poids de la rencontre.

u moment où les autres équipes du bas du tableau ont connu des bonheurs divers jeudi dernier lors de la 29e journée, le MCS, lui, a essuyé une défaite devant une USMA plutôt décimée et qui a due se frotter les mains au coup de sifflet final en voyant trois points de plus tomber dans son escarcelle par la grâce d’un adversaire qui aura confirmé sa réputation de début de saison, c’est-à-dire une équipe sans ambitions et qui n’est là que pour limiter les dégâts. Si cette équipe de Saïda a commencé par mettre un pied dans la division d’en bas suite à ses faux-pas

A

à domicile, aujourd’hui c’est avec tout son bataclan qu’elle s’apprête à prendre l’ascenseur. Classé à la 16e place avec 28 points seulement, le MCS a encore du pain sur la planche avec un deuxième déplacement de suite, cette fois face à une USMH qui montre les dents en cette fin de saison. Autrement dit, si les Saïdis veulent garder quelque espoir de maintien, ils devront absolument gagner à Lavigerie tout en priant pour un faux-pas de l’USMB ou des autres clubs menacés par la relégation. Pis, le club de la ville des eaux, plus que jamais dos au mur, a l’obligation de faire le plein de points pendant les trois

journées qui restent avant le baisser de rideau sur le championnat ; et croiser les doigts en plus pour bénéficier de la baraka du maintien en D1. Mission difficile lorsqu’on garde à l’esprit que même chez eux, les camarades de Driouèche ont du mal à gagner dans cette dernière ligne droite. Certainement, il y a des causes à cette faillite, mais on ne saurait accabler le coach Medjadj seul, sachant que c’est depuis le début de la saison que l’équipe va mal et qu’il faudra peut-être remonter à l’avant-saison pour identifier les tares ou du moins leur trouver des raisons. Amar B.

Reprise cet après-midi
La reprise des entraînements est prévue pour cet après-midi, mais avec la particularité que le groupe est scindé en deux et à des centaines de kilomètres l’un de l’autre. Le petit groupe resté à Alger va se mettre sous la conduite de Driouèche à Bouchaoui, alors que le reste des joueurs a rendez-vous au 13-Avril.

Départ demain à Alger
C’est demain dans la matinée que le MCS prendra le départ pour la capitale, soit quatre jours avant son autre rendez-vous algérois face à l’USMH. Cette décision a été prise par la direction pour permettre à l’équipe de se préparer loin de la pression des supporters qui ont commencé à perdre patience, ce qui risque de déstabiliser un groupe déjà sous pression avec ce match de la survie prévu jeudi prochain à Lavigerie. Une survie qui passe, cela va sans dire, par une victoire face aux Harrachis. En attendant les deux autres matches.

18

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

Coup d’œil Super D2 PAC 2 - MOC 0 USMBA 1 - WAT 6
Les portes de la D1 grandes ouvertes
Stade : Les Frères Amrouche (Bel Abbès) Affluence : nombreuse Arbitres : Bouhenni, Kerrai, Bouhassoun Avertissements : Boutnef (15’), Bouzzar (21’), Rezig (5’) ; (USMBA) Yalaoui (24’) (WAT) Expulsion : Messaï (57’) (WAT) Buts : Bougherara (88’) (USMBA) ; Djalit (39’), Ghazali (50’, 67’), Boudjekdji (51’), Kheris (61’), Dif (73’) (WAT) USMBA : Semahi (Messai 46’), Benzineb, Bouzzar, Boutnef, Bougherara, Belkheir, Rezig, Chenine, Abed (Tahar 55’), Derbal (Benzirech 52’), Laïdani Entraîneur : Zine WAT : Djemili, Kheris, Yalaoui, Belgheri (Boulahia 66’), Bachiri, Boudjekdji, Layati, Hebri, Ghazali (Hachemi 63’), Dif, Djalit (Tebbal 46’) Entraîneur : Bouali

Tedjar relance le Paradou
Stade : 20-Août-55 (Ruisseau) Affluence : faible Arbitres : Benamara, Gueroudj, Mansouri Avertissements :Boughendja (33’) (PAC) ; Aoun Seghir (9’) (MOC) Buts : Tedjar (1’, 25 sp) (PAC) PAC : Ferchichi, Hamdoud, Ouali, Bouchaïer, Boughendja, El Orfi, Fellouli, Tedjar (Medahi 89’), Arabet (Herrouche 55’), Maïdi, Touati (Benachour 60’) Entraîneur : Benlaradj MOC : Babouche, Belmokh (Belaïdi 75’), Daïra, Bounekdja, Karboua, Aoun Seghir, Belhadrouf (Abadli 6’), Deghiche, Ferhat, Kechout (Derahi 70’), Khenifsi Entraineur: Zoran

CSC 0 – SAM 2 La déroute continue
Stade : Hamlaoui. Affluence : huis clos Arbitres : Touil, Lahrèche, Noukar Buts : Demou (18’ et 42’) (SAM) Avertissements : Hehili (41’), Hazi (74’) CSC ; Douar (75’) (SAM) CSC : Staïfi, Hazi, Hamraoui, Demouche, Idiou (Meziani 8’, Dob 46’), Nehili, Mihoubi, Recham, Amrane, Lekehal, Benhenia, (Kab 46’). Entraîneur : Castaneda. SAM : Zaïdi, Douar, Moufok, Demou, Benyettou, Mebarkia, Dehilil, Adda, Mecherfi (Hamia 79’), Cheriet, (Slimani 55’), El Far. Entraîneur : Benfetta. vec une équipe entièrement remaniée, le CSC ne pouvait espérer mieux face à cet adversaire solide et vaillant. La présence de pas moins de cinq juniors explique la fébrilité des Constantinois. Le choix de Castaneda ne s’est pas avéré salvateur, notamment en ce qui concerne le jeune et inexpérimenté gardien du CSC, Staïfi, auteur de deux erreurs de novice qui ont coûté la défaite à son équipe. Cependant, ce jeune gardien ne devrait pas se décourager, sachant que bien des géants chez les grands clubs en ont fait de bien pires. Il ne devrait pas oublier que c’est l’ancien gardien de l’équipe de France qui lui a fait confiance et qui a cru en ses qualités. Malheureusement, le résultat n’a pas suivi Aet la déroute continue. Tahar Aggoune

A

attus par le MCO lors de l’affiche de la précédente journée, les protégés de Bouhellal, suspendu, ont renoué avec la victoire hier en s’imposant à domicile face au MOC. Les locaux ont réussit à prendre l’avantage dès la première minute de jeu. Lancé en profondeur par Touati, Tedjar ouvre le score d’un tir à l’entrée de la surface. Le même joueur va

B

s’illustrer en faisant le break à la 25’ en transformant avec succès un penalty accordé par l’arbitre après que Babouche eu fauché Touati. Le score en restera là jusqu’au coup de sifflet final. En ajoutant trois points à leur actif, les gars du Paradou relancent leurs chances pour l’accession. S. M.

S

ASMO 2 - CAB 1 Les Asémistes font le bonheur d’El Hamri
Stade : Bouakeul Affluence : nombreuse Arbitres : Amalou, Ibelaïden, Chahi Avertissements : Benmessaoud (44’), Boussouar (71’) (ASMO) Buts : Nessakh (37’), Bouaraba (60’) (ASMO). Boukhlouf (44’) (CAB) ASMO : Bouhedda, Ould Lakhder, Nessakh, Benmessaoud, Megherbi (Baghalia 59’), Bentaleb (Boussaâd 75’), Boussouar, Bouraba, Chache (Haddou 53’), Boualem, Tahar. Entraîneur : Medjahed CAB : Aouiti, Boukhlouf, Benmili, Bahloul (Bouraoui 87’), Djilani, Mesaâdia, Lemouedaâ (Kébia 64’), Saïdi, Aribi, Benhassen, Soualah. Entraîneur : Benyellès

ix, c’est le nombre de buts qui a été inscrit hier par le leader de la Super D2 lors de la confrontation qui a opposé les coéquipiers de Djemili à l’USMBA. En effet, dans un jour sans, les locaux ont été étrillés par les Bleu et Blanc qui n’ont pas hésité à leur infliger une correction. Les buteurs de cette partie ont pour nom Djalit, à 39’, puis

Ghazali, qui s’est illustré par un doublé signé à la 50 et 67’. Boudjakdji va aggraver la marque à la 51’. Dix minutes après, Kheris va inscrire la cinquième réalisation avant que Dif ne mette fin au festival buts à la 73’. Les locaux vont réduire la marque à deux minutes de la fin par le biais de Bougherara. N. M. O.

JSMS 3 - WRB 0
Skikda en deuxième mi-temps
Stade : Bouteldja (Skikda) Affluence : huis clos Arbitres : Necib, Khelouz, Bouziani Avertissements : Nasri (18’) Lemaissi (86’) (JSMS) ; Chakir (26’) (WRB) Buts : Bouzeraa (64’) Boumediene (69’) (Gasmi 90’+2 sp) (JSMS) JSMS : Dames, Benamara, Lemaissi, Defnoun, Chikh, Djeffal, Betal, Meteheni, Nasri (Boumediène 63’), Belil (Bouzeraa 63’), Gasmi Entraîneur : Zekri WRB : Boufrit, Kechouane, Larabi, Deghmani, Bouzerar, Boukaroum, Boulaarès, Chakir, Ait Hamlat, Benkedjoun, Benmansour (Bouzria75’) Entraîneur : Hamoui rater l’occasion, malgré le huis clos, de récolter les trois points de la victoire. Mais il faut dire que tout s’est concrétisé après la pause où les poulains de Zekri ont imposé une nette domination à leurs antagonistes au point de les pousser à céder à trois reprises. En effet, la défense de Bentalha n’aura tenu finalement qu’une heure de jeu avant de s’incliner une première fois sur un joili but signé Bouzeraa, qui venait tout juste de rentrer. Encouragés par cette realization, les Skikdis continuent leur domination et vont ajouter un second but par l’intermédiaire d’un autre remplaçant, en l’occurrence Boumediène. La suite de la partie est à sens unique. Les défenseurs du WRB tentent de maintenir le score même s’ils vont encore une fois céder à la dernière minute de jeu, sur un penalty transformé par Gasmi suite à une faute d’un défenseur du WRB sur Metehenni. M. Hafiane

MOB 1 - OMR 1
Béjaïa hypothèque son maintien
Stade : Unité maghrébine Affluence : faible Arbitres : Aouiti, Belaïd, Boumaraf Avertissements : Djabbaret (90’+2), Lahlouh (61’), Marek (21’)(MOB) ; Goumiri (65’), Benbouzid (42’) (OMR) Expulsion : Bensaïd (60’) (MOB) ; Medour (75’) (OMR) Buts : Bentaleb (47’) (MOB) ; Benbouzid (2’) (OMR) MOB : Djabarret Y., Feghaoui, Djabarret S., Aouameur, Djouder, Lahlouh, Si Hadj (Hammoum 46’), Naït Yahia (Bounab 80’), Farès El Aouni (Bensaïd 60’), Marek, Bentaleb. Entraîneur : Mehdaoui OMR : Belhani, Goumiri, Meddour, Nasri, Reggaï, Toumi, Bouhada (Nedjari 73’), Makhlouf, Benbouzid, Zerrouki, Bencharifa (Mouaci 77’) Entraîneur : Remane e MOB a raté hier une belle occasion de garder ses chances de maintien face à un autre rélégable, l’OMR. Les Béjaouis n’ont pas pu s’imposer. Dès la 2’, ils se sont fait surprendre par le biais de Benbouzid. Un avantage qu’ils préserveront jusqu’à la mi-temps. De retour des vestiaires, ce sont plutôt les Olympiens qui se sont fait surprendre là aussi après deux minutes de jeu par Bentaleb qui a sauvé son équipe d’une défaite certaine. L. Hamma

L

P

oussés par une foule nombreuse, composée essentiellement des supporters du MCO, les Asémistes ont réussi à trouver la faille à la 37’. Sur un coup franc distant de 30 mètres des bois batnéens, Nessakh envoie la balle au fond des filets. La joie des Oranais ne durera que quelques minutes, car juste avant la mi-temps Boukhlouf profitera d’un cafouillage dans la surface de réparation pour remettre les pendules à

l’heure. En deuxième mitemps, la pression des Asémistes et des Hamraoua a une nouvelle fois payée à la 60’. Boualem tente sa chance de loin, son tir est repoussé par la défense, la balle revient dans les pieds de Bouaraba qui du plat du pied redonne l’avantage à son équipe ; un avantage qu’ils défendront jusqu’au coup de sifflet final, au grand bonheur d’El Hamri. M. Dani

E

n recevant une équipe de Bentalha apparemment en nette régression depuis quelques semaines les Vert et Noir n’ont pas

USMS 6 - USB 2 Sétif écrase Biskra
Stade : 8-Mai-45 Affluence : faible Arbitres : Rahmine, Bitam, Abdouni Avertissements : Brakni (67’)(USMS) ; Bakhtaoui (88’ 89’), Makhlouf (90’)(USB) Expulsion : Bakhtaoui (89’)(USB) Buts : Felahi (2’), Tiaybia (15’), Benraïs (39’), Boutaleb (52’ et 61’), Messaoudi (90’ + 1) (USMS) ; Djerbou (31’), Khoualed (64’)(USB). USMS : Ouareth, Ziouar (Acid 69’), Brakni, Djaâfri, Benraïs, Louadj, Achacha, Ziad, Boutaleb, Tiaybia (Foudia (80’), Fellahi (Messaoudi 69’). Entraîneur : Seffih USB : Kaha (Makhlouf 46’), Boutria, Ghassiri, Bekha, Bakhtaoui, Lakhdari, Laroubi, Rasmal, Keras, Merazka (Khoualed 53’), Djerbou (Dziri 58’). Entraîneur : Souissi ace au Biskris, les sétifiens n’ont pas fait dans le détail, ils ont littéralement écrasé leur adversaire du jour. D’entrée, ils ont réussi a trouvé le chemin des filets par Fellahi. Une minute après avoir trouvé la transversale, Tiaybia double la mise à la 15’. A la demie heure de jeu, Djerbou réussi a réduire la marque, mais ce n’était là qu’un coup d’éclair. La

30e journée de la D2 -Résultats et classementUSM Sétif MO Béjaïa OM Arzew CS Constantine ASM Oran JSM Skikda USM Bel-Abbès Paradou AC 6-2 1-1 0-2 2-0 2-1 3-0 1-6 2-0 US Biskra OMR El Anasser ES Mostaganem SA Mohammadia CA Batna WR Bentalha WA Tlemen MO Constantine Exempt : MC Oran

OMA 0 - ESM 2 Arzew en vacances
Stade : Kerbouchi-Menouar (Arzew) Affluence : nombreuse Arbitres : Zerrouki, Benaboune et Aïssani Buts : Madouni (18’), Touaoula (43’) (ESM) Avertissements : Boulemdaïs (24’), Belarbi (59’ et 69’) (ESM) ; Rekkab (32’), Mezedjri (38’), Lessouad (40’), Bouamria (51’) (OMA) Expulsions : Bouziani (66’) (OMA) ; Belhani (69’) (ESM) OMA : Madani, Yeghni, Boukhiar, Bouamria, Lessouad, Rekkab, Elabed (Sahraoui 62’), Si Moussa (Benyoub 26’), Mezedjri (Boukrama 54’), Bouziani, Boutouba Entraîneur : Hamaïzi ESM : Belarbi, Bouzama, Kechaïri, Boulemdaïs, Boukemacha, Guenni, Mdjahed (Guenoune 90’), Touaoula (Belhani 82’), Madouni, Yazid, Boudjenah (Diss 70’) Entraîneur : Assas isiblement en vacances, c’est sans conviction que les poulains de Hamaïzi ont abordé le match d’hier en accueillant l’ESM sur leur terrain. A la pause, ils étaient déjà menés par deux buts à zéro, deux réalisations signées Madouni (18’), qui avait repris de la tête une balle renvoyée par la transversale, et Touaoula qui avait réussi à battre Madani des

F

V

25 mètres. En seconde période, les choses se compliqueront davantage pour Arzew avec l’expulsion de Bouziani (66’). Mais trois minutes plus tard, les deux effectifs redeviennent à égalité avec l’expulsion du gardien Belarbi. Le tableau d’affichage ne changera pas pour autant, jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. Hamel A.

machine sétifienne s’est remise en marche, Benraïs aggrave la marque à la 39’, avant que son coéquipier, Boutaleb ne s’offre le doublé à la 52’ et à la 61’. A la 64’, Khoualed réduit une nouvelle fois le score pour son équipe. Insatiables, les sétifiens ajouteront un sixième but dans le temps additionnel par le biais de Messaoudi. T. R

01- WA Tlemcen 02- MC Oran 03- Paradou AC 04- CA Batna 05- CS Constantine 06- ASM Oran 07- ES Mostaganem 08- MO Constantine 09- SAMohammadia 10- US Biskra 11-USMBel-Abbès 12- WR Bentalha 13- JSM Skikda 14- OM Arzew 15- USM Sétif 16- MO Béjaïa 17- OMRElAnnasser

Pts 55 50 49 48 45 42 42 41 39 38 38 38 36 29 27 24 19

J 28 28 28 28 29 29 28 28 28 28 28 28 28 29 28 29 28

G 16 14 15 13 12 10 12 13 12 11 10 9 10 7 7 5 4

N 7 8 4 8 9 12 7 2 4 5 8 11 6 8 6 9 7

P 5 6 9 7 8 6 10 13 12 12 10 8 12 14 15 15 17

Bp 47 27 40 36 29 28 37 30 25 29 30 22 24 28 26 16 21

Bc 16 18 23 25 25 26 35 28 28 27 31 23 31 39 39 39 44

Dif + 31 + 09 + 17 + 11 + 04 + 02 + 01 + 02 - 03 + 02 - 01 - 01 - 07 - 11 - 13 - 23 - 23

31e journée vendredi 15 mai 2009 - 15h
SA Mohammadia ES Mostaganem OMR El Anasser MC Oran US Biskra WA Tlemcen MO Constantine CA Batna ASM Oran MO Béjaïa Paradou AC USM Sétif USM Bel-Abbès JSM Skikda WR Bentalha CS Constantine Exempt : OM Arzew

Ce classement tient compte de la victoire du CAB sur le SAM par pénalité.

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

19

Coup d’œil Super D2

MCO
Vers la titularisation d’El Bahari

Les supporters réclament la «dream team»

Ayant réalisé une belle prestation avec un but en prime face au Paradou AC, El Bahari Nasreddine devra enfin être titularisé durant la prochaine journée du championnat contre l’USM Sétif. En effet, le joueur se dit être en pleine confiance après ce but libérateur inscrit contre le PAC. «J’avais besoin de plus de temps de jeu pour être efficace. Dieu merci, j’ai réussi à marquer ce but qui va certainement me permettre d’avoir plus de chance et le garantir une place de titulaire durant la prochaine journée», dira l’attaquant en question qui devra être associé à Chaïb au pointe de l’attaque du moment que ce duo a inscrit 10 buts cette saison. C’est d’ailleurs la meilleur formule que Belatoui aura sous sa coupe durant cette rencontre face à l’USMS qui se jouera pour rappel sans public.

S

Bengorine jouera face à Bel Abbès

achant que les grosses cylindrées de la Division 1 ont déjà commencé à établir les contacts préliminaires avec les joueurs dont ils sauront besoin, les supporters du Mouloudia sont en train d’exhorter leurs dirigeants à réagir dès maintenant afin d’entamer l’opération recrutement. En effet, les inconditionnels d’El Hamri conscients que leur équipe à trouver toutes les peines du monde dans cette Division 2 reconnaissent que le Mouloudia a besoin d’un nouveau sang la saison prochaine en élite. «L’effectif doit être changé à plus de 50%», ne cesse de réclamer les fans du Mouloudia à leurs dirigeants. On a même proposé des noms de joueurs. Les Berramla, Boumechra, Feham ainsi que Seguer font rêver les supporters des Rouge et Blanc qui souhaitent bien voir la direction du club s’attacher leurs services. «On veut voir le MCO jouer les premiers rôles la saison prochaine. On devra apprendre la leçon de la saison passée», laisse entendre les supporters à leurs dirigeants

Benattia : «Il nous faut encore des points à l’extérieur»
En disposant du PAC, votre équipe a franchi un grand pas vers l’accession. Qu’en pensez-vous ? Oui, c’est un succès important que nous avons réalisé contre le PAC car cela nous a permis de passer l’exempt en étant sûrs de rester parmi le trio de tête. Maintenant, nous devons oublier ce match et penser à la suite du championnat qui s’annonce vraiment décisive. Pensez-vous que les deux succès à Bouakeul seront suffisants pour le MCO afin d’assurer cette accession ? On ne peut jurer de rien en cette fin de saison. Il est clair pour nous que l’USMS et la JSMS devront laisser les trois points à Oran et repartir chez eux. Mais il faut sérieusement penser à aller chercher d’autres points de l’extérieur. On aimerait bien qu’on assure cette accession avant les ultimes journées du championnat pour se sentir à l’aise. Dans quel match le MCO pourrait aspirer revenir avec un résultat probant, Bel Abbès ou Constantine ? L’urgence est de récolter le plus tôt possible des points. C’est Bel Abbès qui sera le premier déplacement pour nous. Donc, il faudra espérer ramener des points de là bas. Si ça ne marche pas, il faut se braquer vers le match de Constantine. A mon avis, on a les moyens de réaliser un bon résultat de nos deux déplacements. Mais pour le moment on doit se concentrer uniquement sur ce match contre l’USMS. Comment s’annonce cette rencontre face à l’USM Sétif en l’absence de votre public ? Avec ou sans public, on est dans l’obligation de gagner. L’USMS n’a rien à espérer à Oran. Les trois points sont primordiaux à Oran. Il est vrai qu’on doit se méfier de cette équipe, mais la victoire ne nous échappera pas. Entretien réalisé par Amine L.

Le latéral gauche des HamElimam partira, raoua, Bengorine Sofiane, partira pas ? bourreau de l’USM Bel Abbès L’avenir d’Elimam à la tête du en inscrivant les deux buts de Mouloudia est en train d’alimenla victoire sur coup franc diter les débats du côté d’El Hamri. rect, devra prendre le plus norA 70 ans, le vieux routier compte malement du monde sa place tirer sa révérence dès la fin de lors de ce match retour qui saison. Si la plupart estime que le aura lieu à Bel Abbès même. Le président orajoueur compte leur réédinais a ter le coup de l’aller et pris ce contre le gré de Reprise aujourd’hui son père fervent support à St-Eugène de l’USMBA. La reprise des entraînements est prévue ce matin du côté du stade St-Eugène. Après deux jours de repos, le groupe est attendu au complet durant cette séance. Même les blessés devront quitter l’infirmerie et commencer le travail dès ce matin pour préparer cette rencontre face à Sétif.

cette décision sous l’effet de la colère ou la déception, Elimam ne cesse de confirmer cette nouvelle au point de le prendre au sérieux. En effet même ses proches collaborateurs révèlent qu’il est en train de penser sérieusement à prendre sa retraite du monde du football en sortant par la grande porte. «Elimam songe sérieusement à mettre un terme à ses activités à la tête du club. En plus du fait qu’il n’a plus l’âge pour consacrer tout son temps à l’équipe, ce monde du football est devenu ingrat», dira un de ses proches. Même son bras droit, Seddik Abdennour, soutient Elimam dans sa démarche, celle de faire accéder le club en Division 1 et partir. «Notre souci primordial est de remettre le club en Division 1. Rien qu’à penser à la saison prochaine ça devient fatiguant après tout ce que nous avons enduré cette saison. Le meilleur scénario qui puisse nous arriver est d’assurer l’accession au MCO et sortir par la grande porte», nous confie Abdennour qui n’a pas l’intention de continuer sa mission au sein de l’équipe dirigeante du Mouloudia. Il faut dire que les responsables oranais semblent aussi conscients que la Division 1 exige plus de potentialités financières surtout que l’équipe a be-

soin d’un vrai coup de lifting cet été.

Qui pour convaincre les cadres de l’équipe ?
Avant d’évoquer l’opération recrutement, les Hamraoua sont appelés à garder leurs meilleurs éléments qui veulent du concret pour espérer rempiler au Mouloudia. Or personne au MCO n’a jugé utile d’entamer les négociations avec ces cadres pour les rassurer. Si les dirigeants actuels souhaitent partir, il est normal que cette question ne les concerne absolument pas. Mais des éléments comme Mezaïr, Ouasti, Kechamli, Mezouar, Benattia Bengorine, Chaïb et même Sebbah, Chérif El Ouazzani et El Bahari ne vont pas attendre longtemps du moment que ce ne sont pas les contacts qui manquent pour eux. «Si on accède, on sera libre d’aller où on veut car notre mission sera accomplie», dira un des cadres de l’équipe. Les supporters du Mouloudia redoutent un scénario semblable de la saison passée où le club était sans président réel et ce jusqu’à la fin du mois de juillet. Chose qui a faussé les calculs des dirigeants actuels en ce qui concerne le recrutement et le stage. A. L.

JSMS
L’avenir de Skikda en point de mire
Après avoir observé un silence jugé plus au moins intrigant par la vox populi craignant pour l’avenir de la JSMS au moment où pas mal de clubs sont en train de mettre en place des structures parlant de SPA, EURL, le président du club, Djakrif, vient de sortir de son mutisme pour parler des prochaines perspectives et les initiatives qu’il a déjà reprises. club. «La JSMS ne peut pas continuer à vivre au jour le jour», dira Djakrif. Et de préciser : «Toute personne ayant un capital d’argent et voulant faire partie de la SPA JSMS sera la bienvenue.» ments, allusion faite à Mroufel, Brahim Salem et Azzioune, le premier responsable du club fera savoir qu’il sera intransigeant avec eux : «Certains joueurs auront des comptes à rendre.»

CAB
«Les jeunes, une carte à ne pas négliger»
Le président Djakrif dira à propos des jeunes : «Avec l’arrivée de l’entraîneur Zekri, les juniors ont eu l’occasion de s’exprimer lors des rencontres officielles faisant ainsi montre de leurs capacités physiques et techniques qui se sont avérées encourageantes pour leur avenir dans le club.»

Ahmed Messâadia, le buteur du CAB, est toujours disponible quand il s’agit de donner ses impressions sur un match. La tête bien sur les épaules, il parle du match de cet après-midi. «Nous nous sommes préparés pour cette rencontre et nous avons conscience, qu’elle est d’une importance capitale. En ce qui me concerne, je me tiens prêt car je suis décidé à marquer.»

Messâadia : «Décidé à marquer»

«Zekri un entraîneur qui convient à notre politique»
En évoquant l’actuel entraîneur, Hocine Zekri, Djakrif rassure : «La JSMS a trouvé en sa personne l’entraîneur qui convient parfaitement aux ambitions et à la politique du club. Je ferai tout pour le garder. Il aura carte blanche. Tout ce qui concerne le domaine technique relèvera de ses prérogatives, y compris le recrutement de joueurs pour la saison prochaine.»

«On aime le club mais sans rien lui donner»
Il faut beaucoup de moyens pour jouer les premiers rôles en Super D2. Mais à part l’aide de la wilaya, l’APC, l’EPS, l’AGCM, la SOMIK STH ainsi que la contribution de Djamel Guitari, dirigeant et commerçant de profession, tout le reste n’est que de la surenchère de la part de certaines personnes qui veulent tout simplement leurrer l’opinion sportive et les supporters. «On aime le club, dira Djakrif, sans rien lui apporter même pas la cotisation annuelle qui est restée lettre morte.»

Le MCO met-il la pression sur le CAB ?
Le match ASMO CAB se joue déjà dans la rue, depuis le début de cette semaine. Les rumeurs les plus folles circulent dans la capitale de l’Oranie. Les hôtels sont fouillés de fond en comble à la recheche des spécialistes de la coulisse. On parle de combine, c’est la fin de la saison, quoi de plus normal dans ce championnat de la Super D2, qui naguère a mis près de six mois, après sa clôture pour connaître les trois équipes qui devaient accéder puis le nombre avait été revu à la hausse. On décida de le porter à quatre. Aujourd'hui, ils ne sont plus que quatre clubs à se disputer l’accession et le MCO serait en train de mettre la pression, c’est de bonne guerre. On crie sur tous les toits à la tentative de combine. Le CAB en Super D2 joue toujours les premiers rôles. Ses dirigeants ont fait accéder cette équipe une fois déjà en 2004. Les joueurs ont été mis à l’écart de tous les bruits pour éviter une déconcentration. M. B.

«Désormais, le club aura son statut de SPA»
Parlant de la gestion du club pour la saison prochaine, le président Djakrif fera remarquer que tout a été mis en œuvre pour la création d’une SPA qui sera gérée par un groupe de personnes qui viendront injecter de l’argent. Parmi elles, il sera désigné un DG de ladite SPA, un président pour le conseil d’administration et un président délégué qui aura pour tâche de gérer les affaires courantes du

«Les supporters le point faible de la saison»
Pour Aziz Djakrif, les supporters n’ont pas tenu le rôle escompté par le club qui avait besoin de leur soutien. Malheureusement des événements ont fait que l’équipe a dû jouer presque toute la phase retour à huis clos. Il appellera à l’union des enfants de la JSMS autour de leur équipe pour barrer la route aux ennemis du club qui n’ont jamais voulu voir la JSMS évoluer dans la sérénité.

«Certains joueurs auront des comptes à rendre»
Parlant des éléments qui n’ont pas honoré leurs engage-

Hafiane Mohamed-Lamine

20

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

Coup d’œil Inter-Régions
NARBR

Pour beaucoup de joueurs, c’est les vacances
omme à l’accoutumée, en cette période de la saison, les responsables du NARBR font dans le laxisme au point où les joueurs, sachant qu’ils n’encourent aucune sanction se permettent de sécher des séances d’entraînement. Ils n’étaient que quelques cadres à suivre les séances de la fin de semaine, d’ailleurs écourtées car ne répondant en rien à l’attente du staff technique. Ils n’étaient, en fait, que quatre titulaires à part entière, Si Kaddour, Kherbache et Bouaoua, sur les vingt-cinq composant l’effectif senior. «Pour beaucoup de joueurs, c’est les vacances. Même s’il reste encore trois matchs à jouer, ils n’en ont que cure. Ils ont fait une saison de tout premier ordre avec une remontée sensationnelle, ils baignent dans l’autosatisfaction, ils doivent par conséquent prendre un repos bien mérité. Puisque le club a assuré son maintien alors pourquoi se cas-

C

ser la tête en prenant part à ces travaux forcés», ironisera un proche de l’association qui n’admet pas qu’on se taise sur un tel écart disciplinaire. «Si vraiment les dirigeants s’étaient montrés fermes, s’ils avaient pris des sanctions exemplaires à l’égard des récalcitrants, le phénomène n’aurait pas pris une telle ampleur et on n’aurait pas eu, à l’heure où je vous parle, à se plaindre d’un tel écart disciplinaire», renchérit notre interlocuteur.

Les joueurs invoquent les promesses non tenues
Les joueurs, avec lesquels nous avons eu des entretiens, nous ont avoué que s’ils ne se présentent pas régulièrement à l’entraînement ces derniers temps, c’est parce qu’ils veulent montrer à leurs dirigeants qu’ils n’acceptent pas d’être pris pour des moins que rien. « Si j’étais

dans une situation normale et confortable, je dirais vertement ce que je pense de ceux qui nous ignorent. Nous avons fait des sacrifices en nous tuant au travail pour sauver le club qui était en très mauvaise posture. Nous avons redonné l’espoir aux supporters, en leur montrant sur le terrain que nous n’étions pas des bras cassés et que nous étions capables de mâter n’importe quelle équipe du groupe. Nous avons fait rougir de plaisir nos responsables qui étaient sur la sellette parce que notre équipe passait de vie à trépas et au final ils se débinent pour ne pas avoir à nous affronter et nous donner des explications sur notre situation pécuniaire», nous répliquera un joueur qui tient à garder l’anonymat pour ne pas avoir à subir l’ire de ses employeurs.

Teriaki se démarque
Teriaki, le premier responsable

du staff technique, bien qu’outré par le comportement de ses poulains, qui ne font qu’à leur tête, ces derniers jours, puisqu’ils se présentent comme bon leur semble à l’entraînement, ne se fait pas trop de bile et dit même que, de son côté, il a réussi à mener à bien la mission pour laquelle il a été rappelé. «Personnellement, je me démarque de la situation qui prévaut au sein du groupe. Je ne me fais pas trop de soucis du fait que le NARBR n’est plus concerné par la relégation. Le travail que j’ai fait et le plan de redressement que j’ai tracé ont porté leurs fruits. Je regrette cependant le fait que nous nous soyons arrêtés en si bon chemin car on aurait pu aspirer à un meilleur classement. Nous en avions les moyens mais cette possibilité a été dilapidée par la faute de l’inconscience de certains. Tant pis !», dira le coach avec une pointe d’amertume. A. Ahnia

Résultats et classements de la e 27 journée

Groupe Centre
USMM Hadjout – RCB Oued R’hiou WRB M’sila – WA Boufarik ESM Koléa – WA Rouiba NARB Réghaïa – IBK El Khechna MC Mekhadma – SC Aïn Defla JS El Biar – E Sour El Ghozlane OC Beaulieu – WAB Tissemsilt CSN Laghouat – JSM Chéraga Pts 58 55 50 47 42 38 38 36 34 34 31 30 29 29 24 17 4-0 1-2 3-0 2-2 3-1 2-1 1-0 0-1 J 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 24

WAR
Les caisses du club bientôt renflouées
La crise financière que traverse le Widad de Rouiba est sur le point, selon une source proche du club, de trouver une issue favorable. En effet, pas moins d’un milliard deux cent quatre-vingt millions viendront renflouer les caisses du WAR demeurées vides depuis plus de deux ans. La délibération qui a été signée, il y a quelques mois a, en fin de compte, abouti après avoir suivi un cheminement assez escarpé comme le veut bien sûr la réglementation. Les responsables, en tout cas, auraient eu des assurances de la part de l’Exécutif quant à l’encaissement du cheque dans les plus brefs délais. Cette information a énormément réjoui les poulains de Yahi dont certains n’ont pas perçu le moindre sou depuis deux saisons. tainement par payer les anciens, parce qu’après tout, ceux qui sont arrivés au club cette année, du moins ceux qui ont négocié leur prime de signature, ne percevront leur dû que plus tard.» telles sont les supputations suggérées ça et là par les cadres de la formation rouibéenne. de ne pas voir leur situation financière apurée, il n’en demeure pas moins qu’ils trouvent que le comportement des protégés de l’ex-coqueluche belouizdadie est des plus condamnable, du fait qu’au lieu de ne se focaliser que sur le sauvetage du club qui est en très mauvaise posture, ils ne pensent qu’à l’argent. «Moi, je ne comprends pas ces joueurs qui revendiquent la perception de leur argent alors qu’ils ont mené le club à la ruine, sportivement parlant. Qu’ils arrêtent leur manège et pense à se battre pour sauver l’équipe de la relégation», affirment des supporters très courroucés. A. Ahnia

Les cadres sur les charbons ardents
Dès qu’ils ont entendu parler de l’information faisant état du renflouement des caisses du club, les poulains de Yahi n’arrêtent pas de se renseigner sur l’aboutissement ou pas de cette délibération. «On nous a certes mis au courant de la chose mais, pour nous, c’est une information à prendre avec des pincettes tant que nous n’avons rien perçu. Il paraît que ce n’est pas tout le monde qui sera régularisé. On commencera cer-

01- USMM Hadjout 02- WA Boufarik 03- ESM Koléa 04- E Sour El Ghozlane 05- JSM Chéraga 06- WAB Tissemsilt 07- NARB Réghaïa 08- MC Mekhadma 09- SC Aïn Defla 10- IB Khemis El Khechna 11- WA Rouiba 12- OC Beaulieu 13- RCB Oued R’hiou 14- WRB M’sila 15- CSN Laghouat 16- JS El Biar

Les supporters s’insurgent
Comme on vient de le signaler, cette histoire d’argent alimente toutes les discussions à Rouiba. Les supporters ont pris le relais pour donner, à leur tour, leur avis sur la question. Même s’ils comprennent le désarroi des joueurs, qui ont peur

Groupe Est
A Boussaâda - AS Bordj Ghedir AS Aïn M'lila - USM Aïn Beïda US Chaouia - AB Merouana Ras El Oued Club - NC Magra HB Chelghoum Laïd - USM Dréan JS Djijel - NRB Chréa NRB Touggourt - CRB El Milia NRB Grarem - FC Bir El Arch Pts 58 53 45 42 42 42 39 38 38 37 37 35 33 32 26 04 1-2 1-0 1-2 1-1 7-0 2-1 3-0 1-0 J 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27

JSEB
En a mic al : JS EB 2 - ESM K 3

WAB
L a ren c o n tre de l a JS M B a n n ul é e
Prévue pour mercredi matin, la rencontre amicale qui devait opposer le WAB à l’autre formation de Boufarik, en l’occurrence la JSMB, n’a finalement pas eu. C’est ainsi qu’afin de pouvoir La mobilisation est de mise dans le camp boufarikois en prévision de la prochaine rencontre. Les fans des Orange ne souhaitent qu’une défaite de Marengo et une victoire des leurs pour voir les chances de leur team favorite se relancer sérieusement pour l’accession. procéder à quelques retouches tactiques, le coach Makhrouf s’est contenté d’une empoignade d’application disputée le jour même.

La rencontre amicale ayant opposé la JSEB à l’ESM Koléa s’est soldée sur une victoire étriquée des visiteurs qui ont bien profité de la baisse du régime des El Biarois en seconde période pour la remporter. Encore fois, les jeunes alignés par le staff technique ont donné entière satisfaction. Plus entreprenants, les Rouge et Bleu ont démontré encore une fois que lorsqu’ils sont mis dans de meilleures conditions psychologiques, ils sont bien capables de produire du jeu et marquer
Votre sentiment après cette convocation en seniors ? Je suis content de servir l’équipe première de mon club formateur. L’objectif de tout joueur jeune est d’évoluer un jour en seniors et c’est, pour moi, un rêve qui se réalise. J’espère avoir plus de chance pour confirmer. Parlez-nous de l’ambiance qui règne au sein du groupe ? Le dernier succès arraché face à Sour El Ghozelane nous
Qu e de j oue u rs su r l e La saison tire à sa fin et l’objectif du club étant atteint, les joueurs de l’IBKEK attendent la fin de leur contrat avec impatience pour aller monnayer leur talent ailleurs. Ainsi, l’on apprend que plusieurs parmi les coéquipiers de Omar Nakib sont convoités par des formations désireuses de tirer profit de leurs services. En plus de Zemmour, Bakhti, Lamèche et Hamidi, qui sont annoncés sur le départ, d’autres considérés comme des éléments clés de

des buts. Chose qui a manqué pendant toute la saison pour cette formation de la JSEB. Les deux réalisations de la JSEB ont été l’œuvre de Zaabot et du jeune avant-centre junior Belasla : «On a tenu tête à cette belle formation de Koléa. En seconde période, on a connu un passage à vide un peu préjudiciable, ce qui a permis à notre adversaire de prendre l’avantage. Dans l’ensemble, ce fut un très bon test pour nos jeunes joueurs», résume Belghoule, le coach adjoint d’El Biar.
a permis de travailler sereinement. On cherche à confirmer notre belle prestation jeudi prochain en déplacement contre Khemis El Khechna. Peut-on connaître votre objectif pour cette fin de championnat ? Maintenir ma place en équipe fanion et, bien entendu, gagner le maximum de points pour cette fin de saison. Entretien réalisé par Moumen A.

Boufarik croit à l’accession
«C’est un tournant important du championnat. Si l’USMMH chute contre le WABT en déplacement, on aura franchi un pas vers le sacre, car en cas de victoire face au MC Mekhadema, on pourra reparler d’accession», dira Makhrouf, le coach du Widad.

Benzerga c’est bel et bien fini
Le milieu offensif de Boufarik, Mohamed Benzerga, n’est pas près de revenir à de meilleurs sentiments. Ce joueur aux qualités techniques indéniables a mal vécu la dernière sortie de ses responsables qui ne l’auraient chargé. Ainsi, dans un entretien accordé à notre confrère d’El Heddaf, Benzerga a, pour ainsi, dire annoncer son divorce avec le WAB. Une perte sèche pour ce club quand on connaît l’apport de cet élément dans l’entre jeu boufarikois.

Barar : «Heureux de jouer en seniors»

1- AB Merouana 2- NC Magra 3- USM Aïn Beïda 4- A Boussaâda 5- Ras El Oued Club 6- NRB Touggourt 7- US Chaouia 8- CRB El Milia 9- JS Djidjel 10- HB Chelghoum Laïd 11- AS Aïn M'lila 12- AS Bordj Ghedir 13- NRB Grarem 14- F Bir El Arch 15- NRB Chréa 16- UMS Dréan

Zeroukat de retour
Absent durant des semaines à cause d’une blessure contractée en championnat, l’attaquant du WAB, Farid Zeroukat, a repris le chemin des entraînements le plus normalement du monde. Ainsi, après avoir longtemps souffert de douleurs au niveau de la cuisse, l’ex-baroudeur du Widad est à présent apte pour la compétition. Moumen A.

Groupe Ouest
RC Relizane - IRB Timimoun SCM Oran - SC Mechria IR Mecheria - USM Oran CRB Aïn Turck - JS Sig CR Témouchent - JSM Tiaret IRB Maghnia - IS Tighennif WA Mostaganem - IRB Sougueur GC Mascara - US Remchi Pts 55 55 46 44 41 39 39 38 37 36 34 32 32 32 21 00 6-1 2-0 1-0 0-0 3-2 1-0 2-0 2-1 J 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27

USMMH
Chikhi : «L'accession nous revient logiquement»
Quel commentaire faites-vous sur votre dernière sortie face à la formation de Oued R'hiou ? Je dirai qu'on a démontré à ceux qui ont douté de nos capacités à un moment donné et ce, suite à notre revers concédé en terre chéragoise, que nous n'avons rien perdu de notre ardeur et de notre force surtout. Face à cette équipe de Oued R'hiou, on a fait cavalier seul en dominant notre adversaire de la tête et des épaules. On mérite largement cette victoire. Que pensez-vous des matches restant ? Les trois matches qui restent à jouer, on va les négocier prudemment et avec tout le sérieux que cela implique. Nos entraîneurs font tout ce qui est de leur pouvoir pour que ne nous manquions de rien. Ils ne laissent rien au hasard et nous renseignent même sur le moindre détail qui est peut être à nos yeux infime. Donc, nous n'avons pas le droit à l'erreur si on veut vraiment monter au palier supérieur. Alors vous êtes déterminés à conquérir le titre cette année ? Je pense qu'il est légitime que l'USMM soit sacrée cette saison championne, vu ce qu'elle a donné tout au long de ce trajet sinueux et combien difficile de cette compétition très disputée. Normalement et en toute logique, l'accession nous revient. Entretien réalisé part M. Grini

IBKEK
dé part ! cette équipe de Khemis El Khechna ont reçu des propositions émanant de clubs de différentes divisions. Les dirigeants khehcnis, qui ont trop souffert de la crise financière, auront certainement du mal à conserver leurs meilleurs joueurs. L’été s’annonce donc très mouvementé à Khemis El Khechna et cette ossature montée par Allou pourrait bien voler en éclats en l’espace d’une période de transfert. Moumen A.

1- IRB Maghnia 2- CR Témouchent 3- JSM Tiaret 4- GC Mascara 5- CRB Aïn Turck 6- SCM Oran 7- US Remchi 8- WA Mostaganem 9- JS Sig 10- RC Relizane 11- IRB Sougueur 12- SC Mecheria 13- IS Tighennif 14- IR Mecheria 15- USM Oran 16- IRB Timimoun

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

21

Coup d’œil International
Chelsea Real Madrid

Mercredi soir, Chelsea a été éliminé de la Ligue des champions par le FC Barcelone et la rencontre s'est terminée dans la plus grande confusion, avec notamment l'expulsion, après le coup de sifflet final, de Didier Drogba, furieux après l'arbitre de la partie, M. Tom Henning Ovrebo. Hier, l'UEFA a annoncé qu'elle étudie actuellement les rapports qui lui ont été remis avant de prendre d'éventuelles sanctions. «L'UEFA examine actuellement ces rapports et rassemble par ailleurs des témoignages supplémentaires. L'instance décidera des actions à entreprendre au cours de la semaine prochaine. Aucune contestation n'a été reçue en lien avec le carton rouge attribué au joueur du FC Barcelone, Eric Abidal», explique le communiqué de l'UEFA.

L’UEFA examine le rapport d’Ovrebo

Eliminé en demi-finale de la Ligue des champions par le FC Barcelone sur la double confrontation (0-0, 1-1), Didier Drogba, l'attaquant de Chelsea, a eu des mots très durs envers l'arbitre de la rencontre, M. OvrebO, à Stamford Bridge. Dans un communiqué paru sur le site officiel des Blues, l'attaquant ivoirien a présenté ses excuses. «Dans l'intensité du moment, j'ai laissé ressortir mon immense frustration et ma déception. Pour cela, je présente mes excuses. J'ai vraiment été marqué par ce qui s'est passé durant cette rencontre», explique-t-il. «Je dois reconnaître également que mes paroles n'ont pas été un bon exemple pour ceux qui regardaient le match à la télé, spécialement les enfants.»

Drogba présente ses excuses

Dernier club en date annoncé comme étant susceptible d'accueillir Franck Ribéry la saison prochaine, le Real Madrid sait pouvoir compter dans ce dossier sur un atout de poids en la personne de Zinédine Zidane, que l'on sait proche du joueur du Bayern Munich. L'ancien meneur de jeu de l'équipe de France, pressenti pour endosser les fonctions de conseiller du futur président madrilène, qui a toutes les chances d'être son grand ami Florentino Perez, n'a d'ailleurs pas caché sur l'antenne de Canal+ Sport tout l'intérêt que les Madrilènes auraient à posséder un joueur tel que le Boulonnais «Un joueur comme ça, il vaut mieux l'avoir dans ton équipe. Il aimera peut-être venir jouer en Espagne. Il faudra faire le maximum pour qu'il puisse venir à Madrid. L'objectif est de redorer le blason de ce club. Lui pourra peut-être le faire.»

Zidane favorable à la venue de Ribéry

Hoeness assure que Ribéry restera rn au Bayeions d'euros, mill

«Pour 70 ir on ne laissera pas part , Franck Ribéry." Uli Hoeness du le manager général Bayern, est clair : son club eur ne cédera pas son men dide jeu français cet été. Le ement rigeant bavarois a égal bihebdomadaire affirmé au i allemand Kicker de jeud re qu'il n'avait pour l'heu soit de Man que ce reçu "aucune offre concrète, rid ou de Chelsea». chester United, du Real Mad contrat avec le français, sous L'international it convoité notamBayern jusqu'en 2011, seraManchester United. et ment par le FC Barcelone ue, le club de Sir Alex Selon la presse britanniq ourser 70 millions déb Ferguson serait prêt à Ribéry dans le nord de d'euros pour faire venir l'Angleterre.

Inter
Selon le quotidien italien La Gazzetta dello Sport, le président de l'Inter de Milan, Massimo Moratti, accepterait de vendre Zlatan Ibrahimovic pour 60 millions d'euros. C'est ce qui aurait été décidé après une réunion entre le directeur technique de l'Inter, Marco Branca, et l'agent du joueur, Mino Raiola. Si une proposition entre 60 et 70 millions d'euros arrivait, le joueur pourrait donc quitter le club. Dans le cas contraire, Ibrahimovic et l'Inter continueront «ensemble avec plaisir», affirme l'agent du Suédois.

60 millions pour laisser partir Ibrahimovic

Juventus

Brésil

Manchester United

Sir Alex Ferguson, le manager de Manchester United, a reconnu hier que l'expulsion de Darren Fletcher contre Arsenal en demi-finale retour de Ligue des champions était une décision «honnête». Le technicien écossais n'est «pas optimiste du tout» sur l'appel des Red Devils contre la suspension de leur milieu de terrain pour la finale de la Ligue des champions face à Barcelone, le 27 mai prochain à Rome. «On l'a fait pour Darren car, parfois, on ne sait jamais ce qui peut arriver dans ces situations, mais je ne pense pas que la suspension soit annulée. L'arbitre a pris une décision honnête», a répété Ferguson. L'appel du club champion d'Europe en titre sera examiné lundi 11 mai.

Ferguson pessimiste pour Fletcher

La 600e de Del P i e ro
Dimanche, contre le Milan AC à San Siro, Alessandro Del Piero aura l'occasion de célébrer son 600e match sous les couleurs bianconeri. Le capitaine italien de la Juventus de Turin sera le premier joueur de l'histoire du club à atteindre cette barre historique. Del Piero a débuté sa carrière sous le maillot de la Juve le 12 septembre 1993 à Foggia (1-1). Depuis, «Pinturicchio» a notamment remporté cinq Scudetti, la Ligue des champions et la Coupe Intercontinentale en 1996.

Ronaldo bientôt rappelé en Seleçao

Bayern Munich

Revenu à la compétition voici deux mois à peine, Ronaldo (32 ans) ne cesse de marquer avec les Corinthians (10 buts en 13 matches). Au point que Dunga n'exclut pas de rappeler prochainement l'attaquant en équipe nationale. Le sélectionneur brésilien a félicité jeudi Il Fenomeno pour ses progrès depuis son retour sur les terrains, affirmant que la porte de la Seleçao restait ouverte pour l'avant-centre. «C'est la première fois depuis 2006 qu'il peut jouer plus de dix matches d'affilée donc il progresse», a dit Dunga à la presse. «Ronaldo n'a jamais cessé de marquer des buts. Il connaît son potentiel. Il reste un an d'ici la Coupe du monde pour que chacun travaille et ait sa chance.» Le Brésil disputera en juin ses deux prochains matches de qualification pour le Mondial-2010 en Uruguay et contre le Paraguay. Dunga devrait dévoiler la liste des joueurs convoqués pour ces deux rencontres le 21 mai.

Depuis le 27 avril dernier, Jupp Heynckes assure l'intérim sur le banc du Bayern Munich après le limogeage de Jürgen Klinsmann, mais cette situation ne devrait pas s'éterniser au-delà de cette saison. Au travers d'un entretien relayé jeudi par l'Agence FrancePresse, Franz Beckenbauer a donné son avis au sujet du «profil type» qu'il souhaiterait voir débarquer en Bavière l'été prochain. «Il doit avoir tout ce qui fait un bon entraîneur. Je serais très heureux s'il se rapprochait d'un Guus Hiddink, quelqu'un que j'admire beaucoup et qui est, pour moi, un des meilleurs entraîneurs au monde», a indiqué le président du conseil de surveillance de l'équipe allemande. Pas sûr pour autant que l'actuel entraîneur de Chelsea, et sélectionneur de la Russie, soit tenté par une expérience en Allemagne.

Beckenbauer a un faible pour Hiddink

Leverkusen
A l'occasion du match avancé de la 31e journée de Bundesliga contre l'Arminia Bielefeld, Bernd Schneider, le milieu de terrain du Bayer Leverkusen, a fait son retour après 390 jours d'absence en raison d'une hernie discale. Contraint de renoncer à l'Euro-2008 à cause de cette blessure au dos, l'international allemand âgé de 35 ans, qui a disputé sa dernière rencontre officielle le 24 avril 2008, n'a pas fait une croix sur la Mannschaft et envisage même de participer au Mondial2010 en Afrique du Sud. «Peutêtre que je vais réussir à disputer encore une Coupe du monde, mais en premier lieu, il faut à nouveau que je m'impose dans mon club pour pouvoir à nouveau rêver», a expliqué Schneider.

Schneider revient 390 jours après

Werder Brême

Allofs crie au scandale
Sanctionné d'un carton jaune jeudi soir en demi-finale de la Coupe UEFA, le meneur de jeu du Werder Brême, Diego (24 ans, 19 matches de Bundesliga cette saison, 11 buts), ne disputera pas la finale, le 20 mai à Istanbul. Cette sanction à l'encontre du Brésilien révolte le directeur sportif du club allemand, Klaus Allofs. «[Diego] a été l'objet de provocations ce soir, comme c'est le cas à chaque match. Que l'arbitre réagisse comme cela en pénalisant les deux joueurs, c'est un scandale», a déclaré le dirigeant à l'issue de la victoire du Werder (32) devant Hambourg en demi-finale retour de la Coupe de l'UEFA. «Ce n'est pas bien pour le football qu'un tel joueur ne puisse pas participer à la finale. On est prêt à reconnaître quand nos joueurs font des fautes, mais là, c'est dur à avaler.»

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIA - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22

Le Buteur n° 853 Samedi 9 mai 2009

LS
e-

aviez-

V

Sudokuu n°2 0 S d kn° 595 5 uo
ous ?

Pourquoi un papillon ne peut plus voler si on touche ses ailes ?

C QCM
Quelle raison condui-

e-mail : Réagissez à cette page par jeux-sante@lebuteur.com

L’intrus
-

Les ailes des sit Earvin «Magic» papillons sont Johnson à interrompre constitués de minuscules sa carrière au basket ? écailles superBenyoucef posées (visible au microscope). a- Son mariage b- Le sida Lorsque l'on touche les ailes c- Une fracture du poignet d'un papillon, on a l'impression d'avoir de la éli Débusquez 2 marques dʼarticles de sport poudre sur les doigts, il n'en est élo dont les noms ont été mélangés… rien, il s'agit en fait de ces écailles qui constituent l'unité des ailes du papillon (en plus de fournir la pigmentation qui les rends si célèbres et si beaux). Lorsque l'on enlève cette poudre, on dépossède le papillon de cette herméticité qui lui permet de voler.

Ferhat Abbas

Hamid Bouchouk

Benkhedda

Lamine Debbaghine

C’

était…

M

Trouvez lʼactuelle appellation de

3 5 9 2 7 9 8 1 2 7 6 8 4 6 7 6 3 9 5 2 1 8 3 4 9 7 1 8 9 2 1 3 6 4
Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

Saint Eugène

MADASAPUDI

E

nigme

D

evinette

Charade
Mon Mon Mon Mon premier est la première lettre de l'alphabet. second se mange avec du fromage. troisième vient après neuf. tout est un petit organe dans le ventre.

Quelle est l'expression préférée des dentistes ?

Piero est en prison ; il veut s'échapper. Tout à coup 2 gardes arrivent. D'un côté les gardes, de l'autre une fenêtre donnant sur 10 000 mètres de vide. A sa disposition il y a 1 crayon. Il saute par la fenêtre. Le lendemain on le retrouve intact, sans blessure, vivant. Comment est-ce possible ?

D’ Ç

a so rt ?

De quel film célèbre cette photo est-elle extraite ?

Déchiffrez
Que signifie l’abréviation suivante ?

Qui a dit ?
«La richesse ; ce qui compte, ce n'est pas d'en disposer mais bien d'en profiter»
J. D. Rockefeller Benjamin Franklin

Ce

jour-là

1913 : Première représentation du film Fantômas 1960 : La vente de la pilule contraceptive est autorisée aux États-Unis. 1970 : Plus de 100 000 Américains participent autour de la Maison-Blanche à une manifestation contre la guerre du Viêt Nam. 1987 : L'écrasement d'un appareil Iliouchine-62 de la compagnie polonaise LOT, près de Varsovie, fait 183 victimes.

VHF VHF
Mots fléchés n° 1 016
Se fera ami Buts de moulière Charge dʼétat Partie de la patte

Franklin Roosvelt Gerard Ford

Trafiquée Frontière

Hardi Cʼest le cuivre

Enlever Véniel

Hurlement

Maufacture Vidée de son eau

Humour…
 Un octogénaire qui avait des problèmes dʼaudition depuis plusieurs années se décide enfin à consulter un spécialiste. Après étude de son cas, le docteur lui trouve des prothèses auditives qui permettent au vieux de retrouver une ouïe de jeune homme. Un mois plus tard, le vieux retourne voir son médecin pour une visite de contrôle. Mais dites-moi, cette prothèse vous convient parfaitement, me semble-t-il. Votre famille doit être ravie que vous puissiez à nouveau entendre parfaitement ? Alors le vieux répond : Oh, je nʼai encore rien dit autour de moi : je reste avec eux et jʼécoute leurs conversations... Jʼai déjà modifié mon testament trois fois !  Le directeur dʼune galerie de peinture téléphone à un artiste : Lʼexposition de ton œuvre a attiré lʼattention de gens malhonnêtes. La galerie a été cambriolée, cette nuit. Cʼest la gloire ! sʼécrie le peintre. Euh... oui et non. Parce que je dois tʼavouer quʼils ont laissé tes tableaux en se contentant dʼemporter ce qui a de la valeur : les cadres.

Manœuvrée Toquée Cannibale de conte Allèchera Grande soucoupe Décapité Curieux Imperceptible Tremblement Ecarteur de plaie Vendeur de tabac Verre de bierre Forêt dʼAsie Ebruitée Mangeur de fruit Tournant Chaîne de godets Attisaient Blafarde Poisseux Largeur de papier Colère Ne rompt classique pas Image de lenteur Un ton sous si Sanctuaire Minuscule Blocage sanguin Service marquant Emotionné Coupe le sommet Frousse dʼacteur Finesse en parole Moyen de défense Fleur royale Ile anglaise Maquille Effaça Tuile terminale Divaqua Argent du chimiste Gros tas Transport parisien œil de perdrix Canton de G.Tell Accentue Rivière alpine Muscle de lʼœil Manière raffinée Bien meilleur But de navire Kermesse Célérités Sorti Enoncé en détail Combinés Réchauffement Punaise dʼeau Centre

Céans Opposant Pronom médisant Lieu de culte

Etables de porcs

Règle de société

La photo du jour

Epoque dʼéythèmes Dissimule Crack Tombera des flocons Vin andalou

S olution des jeux…
Benjamin Franklin

Qui a dit ?
Que Dieu vous prothèse !

Devinette
Adidas et Puma

Méli-Mélo

Bologhine

C’était…

Le jour où la Terre sʼarrêta

D’où Ça Sort ?

Very High Frequency

Déchiffrez

Appendice (A-PAIN-DIX)

Charade

Sudoku n°2 0 S d k n° 595 uou 5 3 5 8 4 1 2 1 6 7 5 7 9 4 6 8 1 8 5 9 4 4 6 3 1 2 9 2 7 8 3 5 7 1 3 6 6 4 9 2 7 8 3 2 5 9
b- Le Sida

QCM

Lamine Debbaghine est médecin, les autres son des pharmaciens

L’intrus

Piero est un oiseau, donc il a pu voler jusqu'au sol, sans blessure

Enigme

2 9 3 6 7 5 4 8 1

6 8 1 3 9 4 2 5 7

9 4 2 7 5 1 8 3 6

7 3 5 2 8 6 9 1 4

Polissait

Choisira une cible

Equerres double Plus Coincé

Adolescent

Exterminas

Décrassage
Le proverbe du jour
«Les plumes de la poule cachent sa maigreur»
Proverbe gabonais

e par e-mail : Réagissez à cette pagteur.com jeux-santé@lebu Le Buteur N° 853 Samedi 9 mai 2009
Horaires des prières

23

S

Prévisions météo pour Alger et ses environs

anté

Samedi
Dohr Asr Maghreb Icha : 13.20 : 16.33 : 19.46 : 21.16

SAMEDI
Eclaircies

DIMANCHE
Eclaircies

Ins

O

Apprendre à gérer les colères de votre bébé
Qui n'a pas connu ces orages aussi violents qu'imprévisibles que nous infligent parfois nos enfants ? Ces "caprices» ont toujours une raison d'être. A nous de comprendre ce qui est en jeu. Votre enfant se met à En colère, votre enfant hurler pour des tente de vous frapper ou raisons anodines... de mordre.
En fait, quel que soit le motif des larmes, ce nʼest que le prétexte pour éliminer un trop-plein dʼémotions, pour évacuer ses frustrations, bref se laisser aller au besoin de pleurer. Le gronder ne serait pas approprié, il nʼa pas la possibilité de faire autrement. En revanche, si vous laissez votre enfant profiter de cet incident pour tempêter et laisser libre cours aux pleurs, il sortira de sa crise heureux et détendu. Le petit enfant en colère est envahi dʼune immense énergie. Lʼessentiel est de le sécuriser suffisamment pour quʼil extériorise ses sentiments par les pleurs au lieu de les transposer dans un comportement agressif. Enveloppez-le de vos bras : une étreinte ferme, mais affectueuse permet de stopper tout mouvement de violence et de procurer le contact et lʼamour nécessaires qui le sécuriseront. A partir de 3 ans, vous pouvez lʼinviter à aller extérioriser sa colère dans une autre pièce (ce que les pédopsychiatres américains appellent le «time out») jusquʼà ce quʼil rétablisse le calme en lui.

Dimanche
Fedjr : 04.05 Chourouk : 05.45

lites

Matin : 21°C A-M : 25°C Vent : 18 km/h Direction : SW

Matin : 17°C A-M : 30°C Vent : 36 km/h Direction : SE

Visite d'huissier en Autriche pour 0,36 euro de dette
Un Autrichien qui avait 36 centimes d'euro de dette auprès des services de ramassage des ordures a eu la surprise de recevoir la visite d'un agent de recouvrement. L'homme, originaire d'un village de Basse-Autriche, a expliqué au Kronen Zeitung qu'il avait oublié les centimes en réglant sa facture de 236,36 euros. «Nous ne comprenons pas tout à fait pourquoi le tribunal a réagi de cette façon pour une facture aussi insignifiante», a déclaré une porte-parole du tribunal chargé du recouvrement. La visite de l'huissier lui coûtera 5 euros.

Recette
Bricks à l’orientale
INGRÉDIENTS  6 feuilles de brick  500 g d'émincés de veau  4 abricots secs  4 graines de cardamome  1 oignon  1 citron confit  1 cuillère à café de cinq épices

Le plus grand lapin du monde meurt de trac juste avant son show télévisé
Angleterre - Le plus grand lapin du monde est mort alors qu'il venait d'arriver en Italie pour participer à une émission télévisée. La lapine, mesurant plus d'un mètre pour 19 kg, serait morte d'une attaque cardiaque dans une chambre d'hôtel de Milan peu de temps avant le show. Elle devait en effet apparaître dans une émission italienne consacrée aux records mais n'aurait pas supporté le stress. Alors qu'ils lui remettaient le titre du plus grand lapin du monde l'année dernière, les employés du livre Guiness des records ont déclaré être très attristés par son décès. Pourtant, Mme Edwards, sa propriétaire, espère que le titre restera dans la famille : selon elle, l'une des filles de la lapine décédée pourrait être plus grande que sa mère.

C'est toujours quand vous êtes fatiguée qu'il fait un caprice...
Ce nʼest pas un hasard si les enfants sont particulièrement énervés le jour où il ne faut pas nous chatouiller. Extrêmement sensibles à ce que vivent leurs parents, ils captent les émotions non dites, et les tensions (familiales, professionnelles…). Insécurisés, ils réagissent par des comportements qui vont provoquer lʼexaspération des tensions de leurs parents, jusquʼà leur libération. Nous avons besoin, nous aussi de lâcher nos émotions. En sʼefforçant dʼexprimer tout haut notre frustration celle-ci ne sʼexercera plus sur une personne de substitution (en lʼoccurrence, votre enfant).

Votre enfant déchire ses dessins ou détruit à grands fracas ses constructions en Lego... ou celles des copains.
Un décalage se crée souvent entre le désir et la capacité à faire. Ses colères camouflent sa rage dʼêtre petit, incapable de parvenir à faire aussi bien que les copains de la crèche. Ce sentiment dʼimpuissance déborde et il se défoule sur les (trop beaux) dessins du copain. Un enfant qui réagit ainsi est souvent un enfant qui ne se donne pas le droit à lʼerreur. Rassurez-le en lui proposant des activités à la mesure de ses possibilités et encouragez-le dans ses progrès.

 20 g de beurre  5 cl d'huile d'olive

3 fruits jeunesse
Le raisin : Riche en vitamines B et C, en sélénium, en flavonoïdes (antioxydants) et en zinc. L'abricot sec : Riche en bêta carotène (antioxydant puissant), en fer, en magnésium. L'avocat : Riche en vitamines E et C, en cuivre (pour la formation du collagène), en acides gras essentiels (protecteurs de la jeunesse de la peau). -- Un bon réflexe : n'abusez pas d'huile piquante ou d'huile d'olive sur la pizza.

q Faites revenir la viande coupée en morceaux dans l'huile chaude. Quand elle est bien dorée, ajoutez l'oignon émincé et le citron coupé en petits cubes. Ajoutez les abricots coupés en quartier puis les épices et la cardamome. Laissez mijoter 25 minutes. q Préchauffez le four à 200°C. Beurrez les feuilles de brick et coupez-en 2 à moitié. Superposez une moitié sur une entière pour doublez le fond. Répartissez la farce (le hachis de veau) sur les bricks et refermez-les en paquets bien soudés. Enfournez 20 minutes environ. Pour finir... Posez les bricks sur du papier sulfurisé pour les décoller facilement sinon elles risquent de se déchirer.

Un cavalier arrêté pour conduite en état d'ivresse
États-Unis - Un homme a été arrêté pour être monté à cheval alors qu'il était sous l'emprise d'alcool. Brian Drone a écopé d'une amende de 19 euros pour «conduite en état d'ivresse». L'homme se trouvait sur le parking bondé d'un centre commercial lorsqu'il a été arrêté. Ne pouvant tracter le cheval à la fourrière comme n'importe quel autre véhicule pris à un conducteur ivre, le policier ne savait pas comment faire. Il a finalement laissé M. Drone et son cheval repartir avec un conducteur qui s'était proposé de les ramener.

La quest

? on

Maigrir vite et bien après 40 ans
La quarantaine pour une femme c’est la maturité, une période qui conjugue souvent féminité rayonnante et… prise de poids. Huit conseils pour mincir ou garder la ligne quand même.
Après 40 ans, on a besoin de rester en pleine forme pour "assurer». Fuyez les régimes déséquilibrés qui interdisent des familles entières dʼaliments. Vous avez besoin de :  Protéines : viande, poisson, œufs, produits laitiers.  Sucres lents : féculents, pain, fruits.  Bonnes graisses : huile de colza et huile dʼolive, poissons gras.  Vitamines et minéraux : fruits et légumes.  Plaisirs, chocolat, douceurs… avec mesure ! Demain : Inutile de maigrir trop vite

La migraine est une maladie de femme

FA U X ! FA U X !
mais... 6 % des hommes sont touchés par la migraine. En fait, garçons et filles sont égaux face à la migraine jusquʼà la puberté, mais on compte 3 femmes pour 1 homme chez les adultes et encore 2 femmes pour 1 homme après la ménopause. En effet, vie hormonale féminine et migraine sont souvent étroitement liées : 85 % des femmes migraineuses indiquent une diminution de la fréquence, voire une disparition des crises pendant leur grossesse, et 60 % dʼentre elles signalent un lien entre la survenue des crises et leurs règles. Il existe aussi une forme de migraine spécifiquement féminine, dite cataméniale, qui survient uniquement pendant la période des règles, car elle est liée à la chute du taux dʼestrogène à cette période du cycle.

S

T ars

Quel régime choisir ?

Mariah Carey et Nick Cannon s’offrent la maison de Farrah Fawcett Mariah Carey et Nick Cannon célèbrent leur premier anniversaire de mariage en s’offrant une nouvelle maison. Les deux amoureux – mariés en avril (08) – aurait posé leur dévolu sur l’ancien manoir de Farrah Fawcett, estimé à 7 millions de dollars. Mariah Carey et Nick Cannon auraient fait une proposition d’achat de cette immense propriété, située à Bel Air, a rapporté le magazine Us. Dotée de cing chambres et de huit salles de bain, cette maison appartient actuellement au producteur Allen Sides, qui l’avait achetée en 2002 à Farrah Fawcett.

Ne ws

Pendant toute la grossesse, évitez absolument les AINS

S

an té

Le

C

hiffre du jour

Pour les rédacteurs de la Revue Prescrire, la prise d'anti-inflammatoires nonstéroïdiens (AINS) devrait être déconseillée durant toute la grossesse. Ce message est en fait plus sévère que celui qui avait été formulé par l'Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS) au mois de janvier. Selon l'agence en effet, « les AINS sont contre-indiqués à partir du 6e mois de grossesse, quelle que soit leur voie d'administration ». Pourquoi une telle sévérité ? «Les effets indésirables des AINS au cours de la seconde moitié de la grossesse sont solidement établis», précisent les rédacteurs de la Revue Prescrire. «Ils exposent les nouveau-nés à des hypertensions artérielles pulmonaires avec fermeture prématurée du canal artériel, et à des insuffisances rénales». Les données disponibles sur les risques liés aux AINS administrés dans les six premiers mois de la grossesse en revanche, sont moins étoffées. «Durant cette période, les AINS semblent exposer à un risque accru de fausse couche et de malformations, notamment cardiaque du nouveau-né». Or, le message diffusé par l'AFSSaPS début 2009 ne prend pas en compte ce risque. «Le message est incomplet. (…) Il laisse croire que la prise d'AINS est sans danger durant cette période ce qui n'est pas le cas.» En tout état de cause, il est important de rappeler aux femmes enceintes qu'elles ne doivent en aucun cas recourir à l'automédication sans l'avis de leur médecin.

A

C stuce du jour

Pe ti t s p oi s
Votre ragoût de petis pois sera meilleur si vous lui rajouter un morceau de sucre pendant la cuisson.
SI CE JOUR EST VOTRE ANNIVERSAIRE : tenez

43
10h30 : Layali ElSalihiya, Feuilleton arabe 11h30 : documentaire 12h30 : Khousoussiat Min Aâlem 13h30 : El-Houb Dhaïe Feuilleton 15h00 : Azizi al mouchahid 17h00 : Ahlam Hiba D.Animés 18h30 : Maouide Maâ Qanoun 19h00 : El-Hariba 21h00 : Imarat Hadj lakhdar 3 serie 22h00 : Une Vie dans l'oubli téléfilm 23h00 : Documentaire 10h00 : Combien ça coûte, l’hebdo 11h00 : Attention à la marche ! 12h00 : Journal 12h20 : Reportages 12h55 : Formule 1 : Grand prix d’Espagne 14h10 : Un tueur aux trousses 15h50 : Ghost whisperer 16h50 : La vie est à nous 17h45 : 50 mn inside 19h00 : Journal 19h45 : Les 100 plus grands… le meilleure du pire 22h10 : New York unité spéciale 23h45 : Série 11h00 : Tout le monde veut prendre sa place 12h00 : Journal 12h50 : Faits divers 13h40 : Quai n°1 cahier de Jeanne 15h15 : Hercule Poirot 17h05 : Science 2 17h55 : Mot de passe 19h00 : Journal 19h35 : Football : Finale de la Coupe de France : Rennes/Guigamp 21h55 : On n’est pas couché 00h50 : Météo 10h50 : Un dîner presque parfait 12h45 : 66 minutes 14h50 : Super nanny 15h05 : Nouveau look pour une nouvelle vie 16h00 : Fan de 16h50 : Accès privés 18h00 : Turbo 19h00 : Bon.. et à savoir 19h40 : Bones 21h55 : Supernatural 23h25 : Threshold : premier contact 00h10 : météo 15h00 : TV5 Monde 15h30 : Questions pour un champion 16h00 : Nec plus ultra 16h30 : Lumière et caméra 17h00 : TV5 Monde, le journal 17h20 : Vivement dimanche 19h00 : Journal TSR 20h00 : Pure laine 21h00 : TV5 Monde 21h15 : TV5 Monde 21h30 : Envoyé spécial

Le plus long cigare du monde

Il mesure 43 mètres et 38 centimètres, a été roulé à la main, est de nationalité cubaine, et grâce aux mains expertes de Jose Castelar est entré ce 6 mai dans le Guinness book en devenant le nouveau plus long cigare du monde. Il faut dire que Jose Castelar nʼest pas un novice en la matière. A 65 ans, Jose Castelar roule ses havanes à la main depuis quʼil a lʼâge de 15 ans. Un cigare qui a tout de même nécessité plus de 5 jours de travail à son génial fabricant : «Les quatre premiers jours nous avons travaillé à partir de 11h du matin jusqu'à 18h. Le cinquième jour, nous avons commencé à travailler la nuit à partir de 22h et le lendemain à midi, nous avions achevé 45 mètres de cigare». Un coup de pub magnifique pour lʼîle communiste de Cuba dont la vente de ses fameux cigares lui a rapporté en 2008 la modique somme de 390 millions de dollars, soit une baisse de 3% par rapport à lʼannée précédente.

Samedi 9 mai

ferme dans vos propositions cette année, vous pourrez alors réaliser vos désirs. Vous devrez être attentif à la gestion financière. Vous découvrirez un pays qui vous enchantera. Côté coeur, vous affermirez vos relations actuelles.
LES ENFANTS NES CE JOUR : n'essayez pas de

les retenir, ils auront le goût du voyage, de l'aventure, de la découverte: le monde sera leur proche banlieue et une petite maison leur port d'attache. Ils seront heureux avec un partenaire ayant les mêmes besoins d'évasion permanente.

Découpez

5etcoupons gagnez
de super

prix

2 Climatiseurs Split
12000 BTU
10 10 10

Parures

14

Machines à laver 2 cuves

Tables de cuisson Micro-ondes C880D 20L

5 Téléviseurs couleur 74 cm à écran plat 10 Téléviseurs couleur
55 cm

10

Aspirateurs CB 208T 1400 W
survêtements

20

1

Séjour en Tunisie pour 2 personnes (billetterie + hébergement)

20
maillots
Buteur. •Les enveloppes avec accusés de réception ne seront pas acceptées. •Les prix qui n’auront pas été récupérés par leurs lauréats 80 jours après la publication de la liste des gagnants seront annulés.
Les enveloppes doivent être envoyées par voie postale à lʼadresse suivante :

Coupon
Nom
Prénom

Age
ADRESSE

Tél

•La participation est ouverte au grand public. •Les employés du journal Le Buteur ne sont pas autorisés à participer à la tombola. •Le participant doit découper 5 coupons et les envoyer dans une seule enveloppe. •Il est autorisé de découper les 5 coupons d’un même numéro. •Un même participant est autorisé à participer en envoyant une ou plusieurs enveloppes afin d’augmenter ses chances de gagner. •Pour désigner les vainqueurs, un tirage au sort aura lieu en présence d’un huissier de justice. •Les résultats du tirage au sort sont sans appel. •Les noms des vainqueurs seront annoncés dans Le

Reglement

Le Buteur-Tombola
Le Buteur BP 66 Port-Saïd, Alger Gare - Alger

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->