Vous êtes sur la page 1sur 81

1/81

CONTACTS D’INFORMATION

Contact du 10/03/89 (x18)

Entre la mi-janvier 89 et avant février (avant le 14 février 1989) un contact a eu lieu entre la
famille HAEMERS (Achiel – Lilia et bobonne) et HAEMERS Patrick – TYACK Denise et
Kevin. Il a eu lieu dans un petit château des environs de Paris (probablement Chartres).
Patrick les attendait dans un bar à Paris et les a accompagnés à Chartes dans la voiture
d’Achiel HAEMERS.
Au cours d’une conversation avec son père, Patrick a raconté qu’il était derrière l’affaire
VDB. VDB était bien traité et le déposerait devant chez lui.
Patrick avait l’air très bien, il n’était sûrement pas sous influence de stupéfiants et portait une
barbe et une moustache bien taillées.

Patrick aurait déclaré à Achiel qu’il travaillait pour une "organisation" et que ses services
étaient bien rétribués. L'"organisation" se chargeait de la location d'appartements et ils ne
devaient se soucier de rien. Cette organisation serait composée de personnes éminentes et
disposerait d'un médecin et d'un avocat. Ils ont des idées politiques dangereuses et Patrick les
décrit comme "des fous dangereux". Patrick lui-même ne s'occupe pas de politique "il n'y a
que le pognon qui compte".

La personne de contact entre l'organisation et la bande HAEMERS est un avocat, un certain


VANDER ELST, un ami de TYACK. Il habiterait le même immeuble que VDB. En tout état
de cause, Patrick se sent super protégé par l'organisation.

D'après l'informateur, VDB aurait aussi des liens avec l'organisation et son enlèvement aurait
pu être une mise en scène. En tout cas, VDB entretient de bonnes relations avec ses
ravisseurs.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

RESULTAT DE L'INFO

Recherches à propos de l'adresse où demeure HAEMERS à Chartres.

L'avocat est Michel VANDER ELST, qui s'occupe principalement d'affaires financières et qui
a ses bureaux dans le même immeuble que celui qu'habite VDB, avenue Franklin Roosevelt.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


2/81

Contact C 11 du 17/03/1989

Début février 1989, Achiel HAEMERS serait allé acheter des jouets dans le magasin en face
de chez lui. Il s'est ensuite rendu en FRANCE, où il aurait eu un contact avec son fils Patrick.
Achiel HAEMERS partira probablement à nouveau en voyage dans la semaine du 20 au
26/03/19898. S'il achète à nouveau des jouets, on nous préviendra.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 23/03/1989

VANDER ELST sait où chacun des membres de la bande réside. Il est souvent contacté par
eux, ils lui donnent un numéro de téléphone codé et il doit les appeler d'un autre endroit. Les
numéros sont codés selon la méthode suivante : on retire 22 du dernier chiffre.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 58 du 24/03/1989

Eric HAEMERS, Basri BAJRAMI et Axel ZEYEN ont suivi un cours de DELTA-SKI. Il
existe des photos d'eux, qui ont été envoyées par le moniteur à LACROIX. L'adresse à
laquelle les photos devaient être envoyées est une boîte postale à LILLE, au nom de
CASTIER (probablement).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

RESULTAT DE L'INFO

Des recherches sont organisées à propos de la boîte postale de LILLE. Les numéros de
téléphone dans l'agenda seront vérifiés sous le code – 22.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


3/81

Contact X 18 du 03/04/1989

X 18 confirme l'existence de l'organisation pour laquelle Patrick HAEMERS travaillerait et


nous parle d'un médecin qui jouerait un grand rôle dans l'organisation. X 18 ignore le nom de
ce médecin.

Eric HAEMERS est entré en contact avec VANDER ELST avant le nouvel-an 88-89, à
propos d'un prêt qu'il avait consenti à Jurgen ZEYEN. C'est de cette manière
qu'Eric HAEMERS obtenait régulièrement des nouvelles de son frère Patrick. C'est aussi ainsi
que VANDER ELST a informé Eric du code (-22), à n'utiliser que pour parler "affaires".

TYACK et Kevin, ils se seraient trouvés au Brésil depuis l'évasion jusqu'à juste avant la
nouvelle année. Patrick serait actuellement de retour en Amérique du Sud. Ils ne rentreraient
plus en Europe.

Pour ce qui concerne la participation d'Axel ZEYEN dans l'enlèvement de VDB, il n'aurait
rendu qu'un petit service. Le jour de l'enlèvement, il aurait "ouvert le convoi" avec son propre
véhicule pour franchir la frontière. Ils seraient restés en contact via walkie-talkie.

Eric HAEMERS en saurait beaucoup plus sur l'organisation, mais il aurait peur de parler.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 06/04/1989

Le 05/04/1989, Achiel HAEMERS aurait eu un contact téléphonique avec son fils Patrick.
Patrick appelait depuis l'Amérique du Sud, sans préciser le nom de l'endroit et n'aurait plus
aucun contact avec les membres de la bande (LACROIX).
Il aurait demandé à Achiel HAEMERS de prendre contact avec Georges LACROIX, qui lui
donnera deux numéros de téléphone codés que Patrick pourrait appeler pour reprendre contact
avec Philippe LACROIX. Il semble donc que du fait de l'arrestation de VANDER ELST,
Patrick ait perdu son contact. Patrick et VANDER ELST auraient reçu chacun 17.000.000 de
francs belges de la rançon de VDB.

Patrick va reprendre contact avec Achiel HAEMERS à propos des numéros de téléphone. Il
n'appellerait jamais son père directement, mais via un intermédiaire "membre de la famille"
(probablement Yvette HAEMERS), qui (manque un ou plusieurs mots – ndt), qui ferait partie
de l'organisation, serait le médecin et ami de VANDER ELST (Szombat ?).

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


4/81

Le week-end de l'enlèvement de VDB, Achiel HAEMERS a prêté la Mercedes de PIETERS à


Axel ZEYEN. Axel devait rendre une visite à ses parents à EUPEN. Le véhicule devait être
rendu le dimanche soir, mais Axel le ramena seulement le lundi midi.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Contact X 18 du 10/04/1989

Achiel HAEMERS été en contact avec Georges LACROIX qui peut entrer en contact avec
Philippe LACROIX. LACROIX va donner 2 numéros de téléphone de contact le 11/04/1989
au "DOLCE VITA".
Le 13/04/1989, Patrick prendra contact avec son père. La tactique de la bande consiste à
entrer en contact via des lieux publics. A partir de là on donne d'autres numéros.
Philippe LACROIX aurait récemment demandé 200.000 francs belges à Georges.
Rio de Janeiro aurait été cité comme étant le lieu de résidence de Patrick HAEMERS.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Contact X 18 du 13/04/1989

Achiel HAEMERS et Patrick HAEMERS ont été ensemble en contact avec


Georges LACROIX le 12/04/1989.
Georges leur a donné le numéro de contact 7.36.88.87, qui est le numéro du café
"BILLIARDS IN" à Woluwé-St-Lambert. Patrick doit y prendre contact à 20 h avec Georges.
A 17 h, contact entre Achiel HAEMERS et Patrick. Achiel donne le numéro. Patrick demande
un passeport, sans nom, pourvu des cachets et timbres ad hoc.
Achiel HAEMERS parle à Patrick d'un "scoop" qu'Antenne deux est prêt à payer 60.000.000
FB.
Patrick est en principe d'accord, à condition que le scoop soit enregistré en Bolivie où habite
un de ses amis et où il sera totalement en sécurité. (Le nom de l'ami se termine par …SKI ?).

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


5/81

Achiel HAEMERS doit encore donner des numéros de téléphone à Patrick le mercredi ou le
jeudi (19-20/04) pour établir d'autres contacts. Ces numéros sont codés et ils utilisent la
méthode suivante : laisser tomber 2 chiffres devant et derrière et inverser le numéro de
téléphone au milieu.
Ex : 26 7.36.88.87 56 = 7.88.86.37

Si Achiel HAEMERS peut mettre la main sur un passeport, celui-ci doit être remis à Patrick
par Liliane PIETERS, pendant leurs vacances à HENDAYE. Elle partirait en Amérique du
Sud via MADRID.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Contact X 18 du 14/04/1989

Achiel HAEMERS a rencontré Georges LACROIX le 13/04/1989 à 19h15 au "PASTEL".


Georges rentrait du LUXEMBOURG à la demande de Philippe. Il devait prélever de l'argent
de différents comptes pour acheter de faux papiers. Il s'agissait de 250.000 FB. Le compte
avait l'air vide et il a demandé à Achiel HAEMERS de lui prêter la somme. (Décision lundi).
Tout serait remboursé dans les 10 jours.

Il est question de la découverte du box à LILLE et la réaction de Georges est : "Alors, tout est
foutu, ils n'ont plus rien, même pas une arme. Avec cela ils découvriront beaucoup de
choses". Georges donne à nouveau deux numéros de téléphone qui sont tout-à-fait sûrs.
Achiel HAEMERS donnera les numéros à Patrick et ils se fixeront un rendez-vous pour entrer
en contact chaque fois à la même heure.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Contact X 16 du 26/04/1989

Achiel HAEMERS a passé la nuit dans l'établissement de X 16. Il entretient notre informateur
des problèmes qu'il a avec la police et la façon dont il est mis sous pression. Il parle à X 16
d'une personne qui doit rentrer de SUISSE et qu'il ne peut plus prévenir à temps.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


6/81

Il s'agit de Georges LACROIX, qui avait commandé des faux passeports via Marc DEWIT et
qui essaie de les transmettre à son frère Philippe LACROIX via l'ITALIE et la SUISSE.
Georges LACROIX devait payer le passeport plus tard, Achiel HAEMERS ne lui ayant pas
avancé l'argent.

 Filature de LACROIX
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DE JONGHE

27/04/1989 : arrestation Georges LACROIX


Marc DEWIT
Didier BOGAERT

Contact X 18 du 28/04/1989

Notre informateur mentionne qu'Eric HAEMERS aura un contact avec son frère le
29/04/1989 vers 14 h, via l'hôtel "JACKSON" à LOUVAIN.

CONTACT : R.T.T. : Téléphone en provenance de RIO DE JANEIRO !!!!!


Eric HAEMERS donne le numéro codé et rendez-vous est pris pour le 06/05/1989 à 15 h. Le
numéro codé est celui d'un café, "'t Paviljoentje" à STROMBEEK-BEVER.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 02/05/1989

Le lendemain de l'arrestation de Josiane DEHANDSCHUTTER, Patrick serait venu en


BELGIQUE (en avion), toujours sous l'identité d'Alain TRODOUX.

Quelques jours après l'interpellation de Cécile BASTIN (YANKA), Patrick, ainsi que
Philippe LACROIX étaient à nouveau en BELGIQUE. Ils ont eu un contact avec
Achiel HAEMERS et Liliane et leur ont donné rendez-vous au NEW SQUARE à la place
KEYM à AUDERGHEM. Ils arrivaient des Pays-Bas et n'avaient pas d'argent sur eux.
(Environ 2-4 novembre 88 (illisible ndt). Achiel HAEMERS leur a alors donné 50.000 FB.
Patrick portait alors une barbe et une moustache.

Des contacts réguliers existent à ce moment-là entre Michèle DEWIT et Axel ZEYEN. Ces
contacts ont probablement lieu chez les beaux-parents de ZEYEN à EUPEN. Axel aurait
déclaré devoir rouler pendant 50 km pour pouvoir téléphoner.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 16 du 03/05/1989

Quelques jours avant l'attaque du fourgon de la BRINKS-ZIEGLER à Etterbeek,


Achiel HAEMERS a eu un contact avec Patrick.
Il avait loué pour eux une camionnette chez Rent-a-car à IXELLES au nom de

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


7/81

Liliane PIETERS.
Après le hold-up, Achiel HAEMERS a ramené le véhicule dans lequel se trouvait une
couverture imprégnée de sang. (VAN DAM avait été blessé)
Patrick s'est rendu à un box de garage, avenue des Pêcheries à AUDERGHEM.
Un jour ou deux plus tard, Achiel HAEMERS reçut un coup de téléphone de
Philippe LACROIX. Rendez-vous fut pris à la place Keym.
Ils sont allés chercher la camionnette dans le box. Il fallut dégonfler les pneus pour permettre
à la camionnette de sortir du box. Le haut de la camionnette a raclé la porte du garage.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

RESULTAT DE L'INFO

On a pris contact avec rent-a-car, afin de vérifier la date exacte de la location de la


camionnette. (Négatif)
On enquête avenue des Pêcheries, afin de déterminer le numéro du box. Il se situe aux
environs des numéros 83-85-81.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 16 du 03/05/1989

Un contact (téléphonique) a eu lieu entre Achiel HAEMERS et son fils Patrick à 15 h.


Axel ZEYEN et Philippe LACROIX sont chez Patrick et chacun vient au téléphone.
Achiel HAEMERS aurait demandé de l'argent pour l'achat de passeports. Patrick lui enverra
de l'argent via la B.I.L. (Banque Internationale de Luxembourg).
Un nouveau rendez-vous (téléphonique) est fixé pour le 27/05/1989 à 15 h. Ce rendez-vous
aura lieu au même endroit, "'t Paviljoentje" à STROMBEEK-BEVER. Patrick mentionne que
les cabines depuis laquelle il appelle n'ouvrent qu'à 10 h heure locale, ce qui fait 15 h heure
belge.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

RESULTAT DE L'INFO

Informations R.T.T., téléphone en provenance de RIO DE JANEIRO. Un PV est établi avec


demande de commission rogatoire !!!!

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


8/81

Contact X 18 du 09/05/1989

Fin juin 1989, alors qu'Achiel HAEMERS était en vacances à HENDAYE,


Patrick HAEMERS est allé rendre visite à "bobonne" à WOLUWE. Après cela il s'est rendu
chez Eric HAEMERS rue Vervloessem. Patrick disposait à ce moment-là d'une grenade et
était lourdement armé. Il traita son frère de "con de frère" et parla de l'organisation à laquelle
il appartenait.

Lors du dernier contact entre Achiel HAEMERS et Patrick, près de CHARTRES début
février 1989, un premier rendez-vous a été fixé au "FOUQUETS" à PARIS. Patrick en
connaîtrait très bien le gérant. De là ils se sont donc rendus dans la Mercedes
d'Achiel HAEMERS à CHARTRES, où Sabrina les a accueillis. Depuis l'hôtel, Patrick a
téléphoné à plusieurs reprises au TOUQUET. C'est aussi à ce moment-là que Patrick à parlé
de VDB à son père.
La villa qu'il occupe au BRESIL se trouve dans un lotissement woonpark et est surveillée. Ils
ont montré des photos d'un "Shopping Center" proche de l'habitation et sur le toit duquel se
trouvaient des gardiens !!!
A RIO? Sabrina possèderait deux chevaux qui se trouvent dans un manège. Elle y aurait des
amis influents, ce qui ne plaît pas à Patrick, qui ne veut pas de contacts.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 16/05/1989

Achiel HAEMERS a longuement parlé avec Michèle DEWIT. Elle dit que c'est une
catastrophe que BRABANT ait été arrêtée parce qu'elle est au courant de tout;
Patrick HAEMERS la paye pour qu'elle se taise. Elle connaîtrait même l'adresse de Patrick à
RIO.
Pendant la période où elle prétend être restée chez sa mère en ESPAGNE, elle faisait office de
baby-sitter dans la villa d'OPIO, où elle demeurait avec CASTIER et Sabrina. Ca ne marchait
d'ailleurs pas tellement entre eux et Sabrina.
Le 2 novembre 1988 (jour de son anniversaire), Patrick était aux PAYS-BAS
(AMSTERDAM). Le 3/11/1988 il y eut un rendez-vous avec son père place KEYM. Pendant
huit ans, Achiel HAEMERS avait été un membre actif de la "Loge". Après le hold-up à
DEERLIJK, il a été mis en "sommeil" et a dû rendre son gant et son acompte. (handschoen
en voorschot afgeven). A cette époque, Eric HAEMERS (fils d'Achiel HAEMERS) devint
également membre de la loge. Ce week-end-là, un certain Robert LAMBIOTTE prit contact
avec Achiel HAEMERS.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


9/81

Il s'agit d'un des personnages principaux de la loge qui pria Achiel HAEMERS de taire tout ce
qu'il savait. Sans quoi, cela provoquerait une explosion. Le JI COLLIN serait également
indirectement membre de cette loge, A certaines réunions auxquelles assistait
Achiel HAEMERS, on trouvait également GOL, DECLERCQ, CLAES etc. Le jour où
Patrick a rendu visite à son frère Eric (probablement début juin 1988), il logeait chez
Jurgen ZEYEN.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

RESULTAT DE L'INFO !!

Patrick HAEMERS fut arrêté, de même que TYACK et ZEYEN dans la centrale téléphonique
CETEL à RIO DE JANEIRO. CETEL se trouve en effet dans un "shopping center" sur le toit
duquel se trouvent des vigiles. On a trouvé TYACK et la villa en partie grâce aux contacts
qu'elle avait au manège. L'arrestation eut lieu au moment où Patrick était en contact
téléphonique avec Achiel HAEMERS, le 27/05/1989.

Contact X 18 du 14/06/1989

Denise TYACK et Patrick HAEMERS ont pris l'avocat brésilien ISRAEL pour défendre leurs
intérêts. Il tenterait de faire libérer Sabrina le 15/06/1989. Il essayera de débloquer leur argent
en URUGAY et de le transférer au BRESIL. Il peut compter pour cela sur le chef de la police
de RIO, le dé nommé EZIEL, qui prêtera le faux passeport de TYACK au nom de
DENANDSCHOTTER à Israël pour quelques jours. EZIEL recevra 10.000 US$ pour cela.
Israël demande 30.000 US$ pour ses services et 10.000 US$ pour l'avocat à MONTEVIDEO.
La somme à débloquer en URUGUAY s'élève à 100.000 US$.
Il est certain que Sabrina et Patrick HAEMERS habitaient la villa d'OPIO depuis le début
janvier jusqu'à environ le 25/01/1989, avec chouchou et CAST.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 21/06/1989

Dans la période autour de l'enlèvement de VDB, différents contacts ont eu lieu entre
Axel ZEYEN et Alain VANDENHOECK. Ces contacts avaient lieu au DOLCE VITA.
Axel ZEYEN a utilisé le véhicule de PIETERS Liliane du 11/02/1989 jusqu'au 13/02/1989
(libération de VDB).

Quatre mois avant la mort de Thierry SMARS (mai 1986) il y avait de la bagarre entre
Philippe LACROIX et Thierry SMARS au CERISIER. Des menaces de mort furent proférées
à l'encontre de LACROIX et il se cacha pendant un bon moment dans son appartement.
Pendant la même période, SMARS et deux autres personnes se rendirent au HAPPY-FEW.
SMARS les présenta comme ses nouveaux associés et allait s'occuper davantage de
"racketting." Ces associés étaient CIOLINI (alias colonel BASTIANI) et probablement
M'BAREK Karim. Ce dernier tira un coup dans la jambe de VANDENHOECK (balance ?) le
jour de l'enterrement de SMARS. M'BAREK et VANDENHOECK faisaient alors partie de la
bande LANNOY Philippe.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


10/81

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Fin novembre-début décembre, Philippe LACROIX prend contact avec Eric HAEMERS pour
lui demander de lui fournir des passeports. Philippe envoie pour cela de l'argent à
Eric HAEMERS via DHL. Cet argent a probablement été envoyé au nom d'ARDENNE,
expéditeur. En dehors de l'argent (5 X 15.000 FB), le colis contenait également un livre. Il
devait être offert à Emma FRANCO.

Eric a reçu les passeports de l'exploitant du Happy Few, GUALAZZI Gianni (17/02/48). Il a
fourni les passeports à Philippe entre le 11 et le 15 décembre lors d'un rendez-vous dans un
restaurant à LILLE (en face de la gendarmerie). Pendant ce rendez-vous, LACROIX a
également demandé à Eric de lui trouver un appartement, proche du ring de BRUXELLES.
L'invitation à OPIO datait d'avant ce rendez-vous. Les contacts téléphoniques avaient lieu
depuis le Montex-center ZAVENTEM et/ou via HANQUART.

Au même moment, Axel cherchait lui aussi des passeports. A cet effet il rendit visite à
Simonne MENIN dans les environs de Bruxelles. Il reçut des passeports verts, qui n'étaient
pas utilisables d'après LACROIX. Les passeports rouges fournis pas Eric avaient été volés
dans une commune commençant par la lettre W (Waremme – Wilrijk – Waregem).

Du temps d'OPIO, Philippe utilisait une boîte postale à LILLE Il utilisait une fausse identité
au nom de DUPONT Philippe ou DEHULT Hervé. C'est là que furent envoyées les photos du
stage de ski.

Les armes et explosifs utilisés par la bande HAEMERS furent livréespar l'entremise
d'Anne BOUCHER (ex-(co)gérante du Happy Few. Il s'agit d'un (ex)marchand d'armes de la
chaussée d'Alsemberg à UCCLE, très bon client du Happy Few. (Des informations plus
anciennes nous apprennent que cette personne est un des contacts de la bande et se fait
appeler "Axel le fabriquant". On a retrouvé son numéro décodé sur la machine à écrire de
Philippe LACROIX ainsi qu'à RIO DE JANEIRO (pour Axel (Robert)). Il s'agit ici de
Robert DARVILLE, fabriquant d'armes à feu.

A la demande de Philippe LACROIX, Eric a donné 2 X 55.000 FB à la secrétaire de l'avocat


SPREUTELS qui attendait cet argent.

Eric a acheté à LANNOY une KAWASAKI blanche volée, pour 43.000 FB. La moto a été
déposée devant son domicile (rue Vervloesem) par un mulâtre (probablement MARLOY).
Eric a amené la moto dans un box de garage avenue des Pêcheries à AUDERGHEM puis il
jeta les clefs du box.

L'avocat DUMONT a appelé Eric il y a quelques semaines pour lui demander l'adresse de
l'avocat de Patrick à Rio. Il l'a prié de lui transmettre les salutations de VANDER ELST.
Vanden Eynde

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


11/81

Contact X 58 du 07/08/1989

L'informateur nous montre le chemin que suivait LACROIX pour franchir la frontière belgo-
française.

BXL – E 41 direction MONS.


Croisement E 41-E 42, prendre l'E 42 direction TOURNAI-LILLE.
Sortie 35 : BLANDIN (dernière sortie avant frontière)
direction BLANDIN 2 KM
tourner en direction de LAMAIN 1 km
passer sous le pont, 2ème à droite : Ferme de la Grande illisible
suivre vers la gauche à la fourchette
première à droite : rue du Creplaine (passage interdit – zone illisible)
Carrefour avec la "Grande rue" à droite direction LILLE, ainsi on retrouve l'E 42
après la frontière française.

Lorsque Philippe LACROIX emprunte cette route pour passer la frontière, il est toujours
précédé de l'un de ses complices. (William CASTIER – Eric HAEMERS –
Georges LACROIX - Axel ZEYEN)
Généralement, ils sont reliés par radio.
Ce chemin a été suivi plusieurs fois en 1988 et nous sommes sûrs que tant Eric HAEMERS
que William CASTIER ont précédé LACROIX. LACROIX toujours armé de grenades et ne
manquera pas d'en faire usage si nécessaire. Lors d'un de ses trajets il a été contrôlé par une
équipe de la douane mais il a gardé son sang-froid.

Eric HAEMERS a pris ce chemin 3 fois, 2 fois pour précéder LACROIX et une fois pour lui
procurer des passeports. Les contacts entre LACROIX et Eric se situent surtout entre juillet et
décembre 1988. Philippe a séjourné plusieurs fois dans un hôtel à LILLE, avec CASTIER ET
Fanny. Il s'agissait du NOVOTEL.

Dans le courant du mois de septembre 1988, Eric reçut un bulletin de virement pour le box
des Pêcheries, au nom de SMARS, de la part de Philippe LACROIX. Le bulletin était
complété à la machine à écrire et Eric aurait effectué le virement dans un bureau de poste de
WOLUWE ou à BXL X.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Contact X 18 et X 58 du 09/08/1989

Le 31/01/1989 on a appelé trois fois depuis le café "DE RIDDER" avenue de Limburg-Stirum
213 à la villa du TOUQUET. Eric HAEMERS admet que ce jour là, après être rentré du
travail, il est allé retrouver Patrick HAEMERS, Philippe LACROIX et BAJRAMI chez lui au
170 avenue de Limburg-Stirum. Leur véhicule, une LANCIA Thema se trouvait dans le
garage. Eric HAEMERS suppose qu'ils préparaient un coup, mais ne sait pas lequel. Patrick
lui aurait dit "Puisque tu nous a pas trouvé un appartement, on est venu chez toi, comme ça tu
seras aussi compromis que nous". Eric avait pris ce jour-là un rendez-vous avec Axel ZEYEN
pour aller boire un verre le soir. Eric affirme que Axel ZEYEN n'était pas au courant de la
présence du reste de la bande. Il avait fixé rendez-vous à Axel au "The Rider" ou au
"Corbeau". Ils seraient sortis toute la nuit, entre autres au CORBEAU et à la PAPAYE
TROPICALE.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


12/81

Pendant la soirée, Eric HAEMERS aurait entendu un message flash à propos d'une attaque de
la GMIC à Grand-Bigard. Il n'en aurait pas informé Axel et serait rentré immédiatement chez
lui. Comme il n'y a trouvé personne, il serait allé jeter un coup d'œil au "The Rider". Patrick,
LACROIX et BAJRAMI y mangeaient (+ ou – 23h30). Patrick aurait été saoul, et ils auraient
affirmé ne rien avoir à voir avec l'attaque de la GMIC. Eric HAEMERS a alors poursuivi sa
sortie avec Axel et lors de son retour à la maison (quand ?), Patrick lui aurait mis un pistolet
sur la tempe. Patrick était seul à ce moment-là et serait parti plus tard avec un inconnu qui
était venu le chercher en voiture. C'était VANDAM, qui surveillait VDB au TOUQUET.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


13/81

RESULTAT DE L'INFO

Suite à notre contact du 26/07/2009, Robert DARVILLE a été interpellé et arrêté.


Ses empreintes digitales ont été comparées à celles qui ont été trouvées dans le box à UCCLE.
Elles apparaissent sur une commande à distance pour explosifs ROBBE (à l'intérieur).
DARVILLE reconnaît les faits. Son ancien associé est également arrêté.
Il s'agit d'un nommé GAUTIER qui serait responsable de la fabrication d'explosifs artisanaux.
DARVILLE était un bon ami de MENDEZ et BOUHOUCHE.

L'arme avec la quelle Thierry SMARS se serait suicidé a également été fournie par
DARVILLE, de même qu'une WINCHESTER transformée, qui a été saisie chez
Patrick HAEMERS en 1986 (octobre).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 19/08/1989

Lors du "suicide" de Thierry SMARS, 1.200.000 FB se trouvaient dans son coffre à la cave.
Cet argent provenait de hold-up et appartenait en fait à l'époque à Philippe LACROIX (prêtés
à Thierry).
Seuls Philippe, Thierry, Corinne SMARS et les parents SMARS étaient au courant. L'argent a
été retiré du coffre par les parents de SMARS le jour de son "suicide" et utilisé pour payer
leur maison. Philippe LACROIX voulait en fait que cet argent soit placé sur le carnet
d'épargne du fils de Thierry SMARS, mais les parents ont refusé, de même qu'ils ont refusé
tout contact avec Corinne et leur petit fils. Philippe était furieux.

C'est Philippe LACROIX qui avait raconté à l'époque au père SMARS qu'après l'attaque de
Verviers Thierry "en voulait à mort à celui qui avait fabriqué les explosifs. A un moment
donné il y a eu une terrible bagarre entre Philippe LACROIX et Thierry SMARS au
"CERISIER". LACROIX reçut des menaces de mort et s'est enfermé pendant une semaine
dans son appartement.

Philippe LACROIX était le seul à posséder un double des clefs de l'habitation de SMARS, du
fait que le siège de BELGOPAP se trouvait là.

Lors de l'enterrement de Thierry SMARS, M'BAREK Karim a tiré dans le genou de


VANDENHOECK Alain (au CERISIER).
Tant M'BAREK que VANDENHOECK appartenaient à la bande LANNOY.

La mère de SMARS serait au courant de tout mais refuse de parler.


Il est frappant de constater qu'aux funérailles de SMARS il y avait un grand absent,
Patrick HAEMERS.

Robert DARVILLE aurait loué l'habitation du 71 Chaussé de Wavre à la firme GEDEX, plus
précisément par l'entremise de Gérard DEBAILLEUL. Il connaissait d'Achiel HAEMERS et
d'Anne BOUCHER du Happy Few. Gérard DEBAILLEUL est également un très grand ami
de Serge FRANSEVITCH et de GAUTHIER.

La S.P.R.L. BELGOPAP existe toujours et il y aurait toujours des contacts entre Guy SMARS
et le père de LACROIX.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


14/81

Il est possible qu'après l'arrestation de Patrick HAEMERS à RIO, LACROIX se soit caché en
BOLIVIE où la bande aurait un très grand ami (… SKI). Ils y seraient en sécurité à 100 %.

Contact X 18 et X 58 du 21/08/1989

Lors du séjour de Philippe LACROIX, Eric HAEMERS l'a transporté plusieurs fois dans sa
voiture.
C'est ainsi qu'ils se sont rendus Place St-Pierre à ETTERBEEK, où LACROIX cherchait
Josiane DEHANDSCHUTTER. (C'était l'adresse de sa sœur). Mais elle avait toutefois
déménagé. Après cela Eric a conduit LACROIX au Square Montgomery, d'où il a téléphoné
depuis une cabine (utilisation télécarte). Après cela il a pris le métro.

A la même époque Eric l'a conduit au box des Pêcheries. Il y a reçu la clef du box de Philippe.
Après cela il a conduit Philippe au métro à AUDERGHEM d'où il a à nouveau appelé depuis
une cabine, après quoi il est parti en métro.

OPIO : lors de l'une des différentes conversations entre VANDER ELST, LACROIX,
ZEYEN et Eric HAEMERS le meurtre de Josiane HANDSCHUTTER et Guy SMARS fut
évoqué. Mais s'il assassinait Guy SMARS, il devrait également tuer la mère et Alain, du fait
qu'ils étaient au courant de tout. CASTIER a dû répondre qu'il était fou.

SMARS : il n'y a aucun doute quant au fait que c'était DARVILLE qui livrait les armes et les
à la bande HAEMERS, via Thierry SMARS, qui connaissait très bien DARVLLE. Le
maniement des armes et des munitions leur a été appris par DARVILLE et ils se seraient
même entraînés dans un club de tir.

En 1983, quand Eric HAEMERS, Thierry SMARS et Philippe LACROIX "s'exerçaient" dans
les bois près d'ARLON, on a utilisé, en plus de la WINCHESTER, une mitraillette
VIGNERON, dont les deux chargeurs étaient fixés l'un à l'autre à l'envers avec du papier
collant (cfr la mitraillette utilisée lors de l'évasion de HAEMERS en 1987).

VERVIERS : avant l'attaque à VERVIERS, il avait été prévu que Bob BERGEN y
participerait, mais celui-ci a renoncé quand il a appris que des explosifs seraient utilisés.

CADAVRE : Patrick aurait raconté à son frère qu'ils avaient été obligés d'"achever" quelqu'un
après le hold-up sur le fourgon de la BRINKS-ZIEGLER à ETTERBEEK (juin-juillet 1988).
Cette personne aurait tiré sur l'un d'entre eux (Marc VANDAM) et aurait refusé de lui
apporter de l'aide. Il se serait agi d'une personne "qui se vante d'être un bon tireur). Ce serait
BAJRAMI qui aurait achevé la personne en question et elle serait enterrée quelque part dans
la forêt de Soignes. Elle aurait appartenu à la bande LANNOY (très probablement
M'BAREK).

RESERVE DE SECOURS : la réserve d'argent et d'armes de Philippe LACROIX serait


cachée dans un box (scellé) loué ou propriété d'un des frères CASTIER (William ou
Sébastien).

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 25/08/1989

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


15/81

Achiel HAEMERS aurait récemment reçu une lettre de l'avocat DUMONT, dans laquelle
VANDER ELST confirme qu'il renonce à l'affaire ZEYEN Jurgen contre Eric HAEMERS (il
s'agit ici d'un prêt de 400.000 FB d'Eric à Jurgen) parce qu'Eric aurait fait certaines
révélations à l'O.R. COLLIN. Au courant, Eric panique.

SQUARE INN : Nous apprenons que le 04/08/1989, Eric a retiré, avec la carte de MONTEX
1 X 10.000 FB et 1 x 122.000 FB, au profit de Square Inn.
Le gérant de cet établissement, Bernard BARBIEUX a travaillé précédemment dans un
établissement d'Eric HAEMERS. Il exploite maintenant le Square Inn avec l'aide du placeur
de Bingo TORRINI. Nous apprenons encore qu'en dehors des 132.000 FB, Eric HAEMERS a
encore versé, avec la carte de MONTEX, une garantie de 242.000 FB. Donc, un total de
374.640 FB a été "dépensé" au Square Inn, soi-disant pour des bingos???

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


16/81

Contact X 58 du 26/08/1989

Après le hold-up de VERVIERS (novembre 1985), Eric HAEMERS et Philippe LACROIX se


sont rendus à l'appartement d'Aline HANQUART (rectif. Eric HAEMERS s'y trouvait déjà).
Philippe LACROIX est arrivé avec deux grands sacs en plastique, l'un avec des armes et
l'autre avec de l'argent. Ils ont été cachés dans la cavité d'une table en marbre.
HANQUART n'était pas au courant de cela, mais quelques jours plus tard Thierry SMARS
vint les réclamer.
LACROIX est venu les enlever quand Eric était là.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 et X 58 du 05/09/1989

La conversation entre SMARS et DARVILLE à propos des commandes à distance pour les
explosifs a plus que probablement eu lieu en présence d'Eric HAEMERS (Happy Few).
En tout cas, SMARS a dit à Eric que s'il était interrogé par la police, il devait déclarer qu'il
s'agissait de la commande à distance d'une télévision.

X 58 croit connaître encore une cache utilisée par la bande HAEMERS. Elle se situerait à
AUDERGHEM, à la rue du Brillant. Ils possèderaient ce box depuis 4-5 ans, et
Eric HAEMERS s'y serait rendu une fois. L'informateur nous montre l'endroit, situé au 86
avenue du Brillant.
Dans le même immeuble habiterait une amie de Axel ZEYEN, une nommée
Françoise VANHAMME. Mais elle ne serait pas au courant de l'existence de ce box (il s'agit
également d'une très bonne amie de CHOUCHOU).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MESURES PRISES

Nous avons contrôlé tous les box du 86 rue du Brillant (négatif) et toute une série de box
avaient été vendus fin 1988. Le concierge de l'époque y a vu Patrick HAEMERS en
septembre-novembre 1988. Il transportait des outils. Un appartement porte le nom de
VANDER ELST, il ne s'agit pas de l'avocat (photo négative)

Interpellation de Françoise VANHAMME (info correcte).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


17/81

Contact X 58 du 06/09/1989

SMARS : aurait été très ami avec trois italiens qui se rendaient régulièrement au HAPPY-
FEW. Ils exploitaient un garage avenue Reine Marie Henriette à Uccle (Forêt).

L'ancien gérant de Car-Wash de Woluwe connaissait bien SMARS aussi (Shopping Center).
Cette personne tient maintenant un car-wash avenue de la Couronne. A l'ouverture de son
nouvel établissement, il aurait emprunté 500.000 BF à Patrick HAEMERS.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 12/09/1989

Le trio HAEMERS-TYACK-ZEYEN qui connaît également bien SNARS doit comparaître ce


jour devant la cour de cassation, jugement le 22/09/1989.

Noua apprenons que Eric HAEMERS recevrait des menaces de mort en provenance de
l'entourage de TOSCA. On ne cite pas de noms, toutefois Eric prend ces menaces très au
sérieux.
Suite à cela, PIETERS Liliane aurait pris rendez-vous avec l'avocat SPREUTELS
(aujourd'hui). Achiel HAEMERS et Eric assisteraient à cette réunion, qui n'a finalement pas
eu lieu.
Eric en sait encore bien plus à propos des activités de la bande, mais il se tait de peur de
représailles.

SQUARE IN : Le 04/08/1989 aurait aussi utilisé son Euro-card (MONTEX) au restaurant


"L'avant Goût" pour un montant de 9.000 FB.
Le gérant nous informe qu'en échange de ce montant, Eric a reçu un chèque de 8.000.
Achiel HAEMERS a pris pour Eric un emprunt de 500.000 FB, soi-disant pour des
transformations dans la maison de CHAUMONT-GISTOUX.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 58 du 25/09/1989

Après qu'Eric ait rangé la moto dans le box des Pêcheries (sept-oct 1988), son frère Patrick a à
nouveau pris contact avec lui. Il lui demandait d'aller rechercher la moto pour faire réparer la
serrure (contact) et la serrure du réservoir d'essence. Eric est allé chercher la moto, mais ni
aux Pêcheries, ni au Brillant, mais quelque part dans les environs. L'informateur tentera de
nous indiquer l'endroit. Après réparation, la moto est ramenée aux Pêcheries.

DE JONGHE

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


18/81

Contact X 58 du 26/09/1989

Le garage dont question dans le rapport précédent se situe à AUDERGHEM, avenue de la


Héronnière, bloc app. 98/100, dernier étage.
Ce box a déjà été trouvé via la 23ème brigade.

Info : Eric HAEMERS part avec CHOUCHOU dans le Midi de la France, où sa cousine
MATHIEU Caroline aurait accouché. (cfr ANNIBALDI). Le retour est prévu pour le
04/10/1989.

Contact X 18 du 26/09/1989

Il y a contact une fois par semaine entre la famille HAEMERS et les trois de RECIFE, le plus
souvent le jeudi.
Tout est mis en œuvre pour prévenir l'extradition, mais le problème est que Patrick ne dispose
plus que d'une somme de 400 $.
Demandé par Patrick : des photocopies des articles de presse à propos de la BSR et à propos
de la non-extradition de l'assassin du journaliste STAINIER par l'Italie (parce qu'ici la peine
de mort existe).

Des papiers du service de la population de CHAUMONT-GISTOUX, avec la preuve que


TYACK jouit aussi de la nationalité française.

Toutes les informations à propos du dossier COLLIN 338/86-57/89.

Prise de contact avec DE QUEVY (Axel ZEYEN), MOTTE de RAED (TYACK) et


Eric VERGAUWEN (Patrick), tous les numéros de téléphone ont été donnés.

Tout ceci doit être faxé au plus vite à :

MARIA LUCIA COSTA


COMPANIA BRAZILIERA GALIMENTOS
COBAL RECIF/PERNAMBUC = épouse de l'avocat LOBO
0811396

Le container dans le quel se trouvent les affaires d'HAEMERS-TYACK ne peuvent pas


quitter RIO. Le moment est crucial et on a besoin de beaucoup d'argent pour payer les
avocats, argent qu'Achiel ne veut pas avancer.

Achiel HAEMERS est persuadé qu'il aura sous peu un contact avec Philippe LACROIX (pour
avoir de l'argent).

Achiel HAEMERS partira en Espagne le 02/10/1989 pour deux semaines à l'hôtel


BENICACIM (hôtel orange) avec un ami d'HENDAYE.

DE JONGHE

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


19/81

Contact X 18 du 02/10/1989

Nous entrons en possession de deux lettres en provenance de l'avocat ISRAEL de MELLO de


RIO, dans lesquelles on parle entre autres de l'avocat VANDER ELST et où on demande de
fournir le plus possible d'informations à propos de VDB (politique) et O.R. COLLIN
(politique sociale). Ces informations doivent être établies par l'avocat DE QUEVY.

Achiel HAEMERS aurait fourni un passeport à Patrick par l'entremise d'Eric (?). Il a reçu
d'Eric 6 photos pour 1 passeport, un permis de conduire et 1 carte d'identité.
Achiel HAEMERS s'est adressé pour cela à GALLACIO, gérant du HAPPY-FEW.
Achiel HAEMERS a caché 20.000 FB sous un pot de fleurs au HAPPY-FEW. Ce montant a
été pris par une personne qui était présente au HAPPY-FEW. Il s'agirait du fournisseur de
passeports, une personne d'une cinquantaine d'années (peut être reconnue). Le passeport serait
déposé une semaine plus tard au même endroit que l'argent. Quand les choses ne se sont pas
passées comme prévu, Achiel HAEMERS, furieux, est allé trouver GALLACIO, avec qui il
est allé trouver le fournisseur. Il s'agissait d'un café au Boulevard Mettewie. Mais l'intéressé
n'était pas là. Quelques jours plus tard, PIETERS Liliane s'est rendue au HAPPY-FEW pour y
retirer les passeports. On était environ mi-décembre 1988 et il s'agissait d'un seul passeport,
de couleur rouge, dont le timbre de la commune manquait.

Eric HAEMERS a téléphoné à Achiel HAEMERS le vendredi 29/09/2009 à minuit, déclarant


qu'il en avait assez d'être menacé de mort. Il était très perturbé. Il aurait donné un "alibi en or"
à Axel ZEYEN pour la date de l'attaque du fourgon GMIC (31/01/1989).

Georgette BAUDE a pris contact avec Achiel HAEMERS. Elle lui a raconté que son fils
William CASTIER avait été abattu par la police française et que son second fils était
gravement blessé.

Le 03/10/1989 à 19 h, il y aura un contact téléphonique entre le trio de RIO et la famille


HAEMERS de Woluwe. Achiel HAEMERS part aujourd'hui en Espagne pour deux semaines.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


20/81

Contact Tango 1 du 04/10/1989

Le café où Achiel HAEMERS est allé chercher les passeports et "De Krebbe", rue Osseghem
146.

Eric HAEMERS disposerait encore d'argent qui appartiendrait à Patrick. Cet argent devrait
être envoyé au Brésil. Patrick souhaite que soit Eric, soit CHOUCHOU soit PIETERS s'en
occupent, mais ceux-ci pensent qu'ils ne peuvent pas quitter le pays et proposent que
DE QUEVY s'en occupe. Les billets d'avion seraient déjà achetés.

Eric HAEMERS nous dit qu'un "contrat" est placé sur notre tête, probablement par
LACROIX. Le contrat serait réalisé par LANNOY.

Saoul, Eric raconte qu'il a participé à différents hold-ups, dont celui de DROGENBOS (avec
LACROIX et Patrick).

Il nous défie littéralement en nous disant que nous ne pouvons rien prouver.

Le 07/10/1989, Eric nous appelle pour nous présenter ses excuses au sujet de son
comportement.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 26/09/1989

Achiel HAEMERS a reçu une lettre de SABRINA lui demandant de leur faire parvenir
2.000 $ (pour avocat ISRAEL), 2.000 $ (pour avocat LOBO NEWTON) et 1.000 $ pour eux.
La présence de DE QUEVY n'est pas nécessaire selon elle et c'est de l'argent jeté.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 23/10/1989

Le 19/10/1989, Achiel HAEMERS s'est rendu avec CHOUCHOU chez DE QUEVY. Après
cela ils se sont rendus avec DE QUEVY chez un traducteur portugais qui serait également
avocat. Il s'agit du nommé DUNESME. Ils auraient essayé à plusieurs reprises d'entrer en
contact avec RECIFE (prison), mais cela n'aurait pas marché.

Achiel HAEMERS a acheté des tickets d'avion pour RIO (84.000 FB) à l'agence HELIOS à
IXELLES. Les tickets sont au nom de DE QUEVY et DUNESME. Ils partiront ensemble le
28/10/1989 à 23.00 h depuis ROISSY et reviendront le 03/11/1989 (VARIG).

Achiel HAEMERS a remis à DE QUEVY une enveloppe au nom de LOBO NEWTON. Elle
contenait les 5.000 $ demandés.

Ils emmèneront également les textes de loi belges traduits pour les avocats de RIO. Leur
défense se fonderait essentiellement sur des fautes procédure commisses par O.R. COLLIN.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


21/81

Contact X 18 du 08/11/1989

Les avocats DE QUEVY et DUNESME sont de retour du BRESIL. Ils n'ont pas été contrôlés
par les P.A.F.françaises parce qu'ils sont restés en transit à Paris (ils sont donc partis de
Zaventem).

Ils ont eu des contacts avec ISRAEL et sont très déçus par lui. D'après ce qu'il dit, il aurait
débloqué l'argent en URUGUAY.

DE QUEVY pense que TYACK (sur base de sa nationalité française) et Axel ZEYEN
(manque de preuves) seront libérés. Ce sera beaucoup plus difficile pour Patrick. La cour de
cassation est "impossible à acheter", à moins de verser 400.000 $ sur un compte en Suisse au
nom de l'avocat ROSENBLUM (ambassade de Belgique). Cet argent ne serait débloqué que
lorsqu'on sera sûr que Patrick sera extradé.

Axel ZEYEN veut revenir en Belgique pour prouver son innocence, bien que DE QUEVY le
lui ait déconseillé.

Le trio ne pourrait plus avoir de contacts téléphoniques.

Les 1.000 $ destinés à Patrick auraient été donnés au gardien de prison DE OLIVEIRA (ami
du trio).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 33 du 09/11/1989

L'informateur affirme en savoir beaucoup sur le passé de la bande HAEMERS. Ainsi, il est
sûr que SMARS et Roland WILMART ont été assassinés. Il aurait été au courant du décès de
ces deux personnes dès 15 h et les rapports de police parlent d'un décès vers 19 h. C'est
Eric HAEMERS qui a trouvé WILMART mort et c'est Achiel HAEMERS qui a appelé. Tant
SMARS que WILMART en savaient beaucoup des activités de la bande et auraient été d'avis
de "parler".

Eric HAEMERS aurait pris part à différentes attaques de la bande, de même que
ZEYEN Jurgen et LANNOY.

Jurgen serait appelé le spécialiste des bureaux de poste. En 1986, Eric HAEMERS serait
régulièrement descendu à moto(au nom de CAREER-TRAXINOT) dans le Midi de la France
et en Espagne. Il débranchait chaque fois le compteur kilométrique. Il dépensait des centaines
de milliers de francs en bingo (surtout au KWAK et au TRAMINOT) et dans des bordels
(Greenwood). Au KWAK il a gaspillé 800.000 FB et au TRAMINOT 600.000 FB. Le jour de
l'arrestation de Patrick HAEMERS et LACROIX, il aurait vidé l'appartement de Patrick (situé
au campus de l'UCL) avec Bob BERGEN.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


22/81

Eric HAEMERS serait encore propriétaire d'un coffre à la Générale, agence ALMA. Dans ce
coffre se trouverait une enveloppe pleine de billets de 100 $ (= enveloppe – DE QUEVY –
RIO).

On nous confirme encore une fois qu'Eric HAEMERS a pris part au hold-up de DROGEBOS.
Si un garde de Securitas a été abattu de sang-froid lors de l'attaque, c'est dû au fait qu'il
s'agissait d'un "informateur" gênant de la bande (LEERBEEK). Cette personne connaît
Patrick HAEMERS.

L'argent qui a servi à monter MONTEX-Zaventem pourrait provenir de hold-ups perpétrés par
Patrick.

(P.S. Ceci pourrait être la raison pour laquelle Patrick demande sans cesse de l'argent à
Achiel HAEMERS sans le rembourser).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 14/11/1989

Lors de son départ pour RIO, DE QUEVY aurait pris les "précautions" nécessaires pour un
éventuel politie illisible.
DUNESME a l'air de paniquer parce qu'il n'a rien à voir comme avocat avec l'affaire
HAEMERS et qu'il n'a pas non plus été sollicité.
Il aimerait recevoir, pour la forme, un mandat écrit de la part de Patrick.

Auparavant, Patrick était très lié à un politicien éminent (actuellement secrétaire d'Etat) du
P.R.L. C'est peut-être cette personne qui serait intervenu après de l'ambassade ou du consulat
belge au BRESIL après l'arrestation de Patrick. Il pourrait s'agir d'un certain DESCAMPS ou
DESCHAMPS.

Achiel HAEMERS aurait l'intention de rendre visite à son fils à RECIFE. Son départ serait
prévu pour le 23/11/1989 depuis ROISSY et son retour pour le 10/12/1989. Il y va pour
soutenir son fils moralement et pour tenter d'en savoir plus au sujet de l'endroit où séjourne
LACROIX et l'organisation de la bande à plus haut échelon.
Eric HAEMERS l'amènera à l'aéroport de PARIS et ira l'y rechercher.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


23/81

Contact X 33 du 16/11/1989

Nous montrons les photos de Robert DARVILLE à X 33. Il le connaît et y ajoute qu'il
travaillait sporadiquement au HAPPY-FEW. DARVILLE connaissait bien Thierry SMARS
ainsi que Eric HAEMERS. X 33 a vu SMARS pour la derrière fois au HAPPY-FEW une
semaine avant son décès. Le barman de la taverne "LE ST-LUC", ancien barman du FUNNY-
HORSE et du HAPPY-FEW connaît très bien DARVILLE et SMARS.

Contact téléphonique X 18 du 16/11/1989

Achiel HAEMERS part à RECIFE le 19/11/1989 à 23 h depuis ROISSY. Son retour est prévu
pour le 29/11/1989 à 13h30.

Contact X 33 du 20/11/1989

La mort de DEBRANDT Philippe aurait également été une sorte de règlement de compte avec
la bande ALLOUACH et RAMBOUX.

SMARS Alain sait que son frère a été assassiné mais refuse de parler d'une raison bien
précise. Il en souffrirait beaucoup et cela l'aurait poussé à boire.

Alain SMARS fréquente chaque semaine l'établissement "Fair-Play" en compagnie de


FOSTROY. Il s'agit d'un café d'extrême-droite, tenu par l'ex-femme de
Baudouin HERPICUM, la nommée Catherine FORTON, qui serait apparentée l'ex-procureur-
général POELMAN.

Elle tient cet établissement avec un membre du VMO, Eric SCHREYEN.

La maison louée par les parents de SMARS avait été achetée en 1984 par Thierry qui avait
laissé emménager ses parents à l'étage du haut. A la même époque, le père de SMARS
renonça à son emploi de chauffeur de bus à la commune de WOLUWE pour s'occuper de
BELGOPAP.

COLLET Jean-François est l'ancien associé de ERPICUM (ses parts ont été achetées par
SCHOLLEN).Il était un très bon ami de Thierry SMARS.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


24/81

En présence de la mère de SMARS, il a ouvert le coffre de Thierry SMARS. Pour le moment


il tient le restaurant "L'impasse temps" à la rue Haute.

Le restaurant "Le Pain Perdu" est tenu par la sœur d'ERPICUM, Béatrice, avec
Frank BECKERS, un bon ami d'Eric HAEMERS.

Auparavant, le "Pain Perdu" était tenu par Baudouin HERPICUM, qui tient depuis quelques
semaines le café "LES HALLES", 52 rue des Deux Eglises.

SOUBRY Alain, le frère de Michel (PAPAYE TROPICAL) était auparavant serveur au


CERISIER. Un autre frère d'ERPICUM, Bernard, s'est investi dans l'Horeca à
HOLLYWOOD. (rest. SPAGLOU).

Contact X 33 du illisible/11/1989

Quand Collet a ouvert le coffre de SMARS, il s'y trouvait, outre une somme de 1.200.000 FB,
deux cassettes audio.

Après la mort de SMARS, les parents ont hérité de la maison. Ils ont également pris la somme
de 1.200.000 FB, ce qui n'était pas du tout du goût de Philippe LACROIX.

Contact X 18 du 05/12/1989

Achiel HAEMERS a été en contact avec un avocat brésilien très célèbre. D'après lui aucune
faute de procédure n'a été commise et le trio sera extradé. La décision du procureur (conseil)
tombera certainement entre le 3 et le 11 décembre 1989. L'extradition pourrait alors avoir lieu
quelques semaines plus tard. Le trio serait placé en isolement.

Le jour de l'intervention à RIO, Philippe LACROIX est arrivé à la villa avec CASTIER. Ils
ont été prévenus par un gardien que la police était sur place. Il semble qu'une rupture soit
intervenue entre Philippe et Patrick. Suite, notamment, au fait que Philippe disposait d'une
vingtaine de passeports et ne voulait pas en donner à Patrick.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


25/81

Un différend aurait existé depuis un déjà un moment à propos du modus operandi de certains
hold-ups. A ce sujet, VANDAMME aurait pris le parti de Patrick, alors que TOSCA s'est
rangé au côté de Philippe LACROIX. Philippe LACROIX serait toujours en Amérique du
Sud, sa femme aurait fait une fausse couche juste avant l'arrestation. LACROIX se serait enfui
avec la part de la rançon de VDB appartenant à VAN DAM et VANDER ELST.
Avec l'argent qui a été trouvé dans la villa de RIO, Patrick HAEMERS aurait eu l'intention
d'acheter un yacht avec VAN DAM. D'après Patrick, Philippe ne prendrait plus contact avec
Achiel HAEMERS. Si jamais cela se produisait quand même, Achiel HAEMERS devrait
répondre : "qu'il ne bouge surtout pas" "qu'il attende".

Georges LACROIX a reçu de Patrick ou Philippe une somme provenant de la rançon de VDB
(environ 1 million en francs suisses). 200.000 FB seraient destinés à TOSCA (cantine),
200.000 BF à CHOUCHOU (provenant d'Axel ZEYEN) et encore 200.000 FB pour des
inconnus. Georges pouvait garder 200.000 BF. En septembre 1989, Georges a pris contact
avec CHOUCHOU mais elle a refusé l'argent et a déclaré que Georges était responsable de
l'arrestation de son frère Marc DEWIT.

La veille de l'enlèvement de VDB, Axel ZEYEN a eu un contact important. Il était


accompagné d'une jeune femme. Axel veut savoir, par le biais de Eric HAEMERS si cette
femme a déjà été auditionnée. Eric HAEMERS devait se renseigner auprès d'
Alain VANDENHOECK.

La seule manière d'atteindre Philippe LACROIX, c'est de s'adresser à l'avocat


VANDER ELST (en rapport avec ses parts VDB).

Eric HAEMERS prendra contact avec Georges pour récupérer les 200.000 FB, ainsi qu'avec
VANDER ELST (affaires personnelles).

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


26/81

Contact X 58 du 11/12/1989

Eric et Chouchou ont eu un contact hier avec VANDER ELST, pour discuter de points précis
qui concernent des déclarations à propos de VANDER ELST. VANDER ELST aimerais
prendre contact avec Achiel HAEMERS, mais il n'ose pas.

Eric HAEMERS (?) appartiendrait aussi à la "Loge". Il a été présenté an 1983 par
Roland WILMART. Il aurait participé à quelques réunions. Eric HAEMERS fut surpris par la
puissance et la "protection" qui vient de la Loge. Il est l'ami d'un certain avocat "JAKIAN"
(phonétique), qui serait le bâtonnier de l'ordre des avocats. JAKIAN est une personne
importante dans la Loge.

A propos du meurtre de SMARS, X 58 affirme que nous devons chercher en direction du père
de SMARS. Il humiliait sans cesse son fils et aurait été en perpétuelle dispute avec lui.
La relation entre les parents SWARTS aurait aussi été très mauvaise, ce qui augmentait
encore haine de Thierry SMARS pour son père. Le silence au sujet de la mort de SMARS est
dû au fait que l'auteur du meurtre fait partie du cercle familial. (Nous ne devons pas perdre de
vue le frère de Corinne SMARS, Alain Louis alias Sleepentisch qui aurait aussi pu jouer un
rôle important, d'autant plus que sa sœur se faisait sans cesse humilier par Thierry).

Eric HAEMERS était au courant de l'existence du box à UCCLE.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 12/12/1989

D'après X 18, Patrick HAEMERS est sûr qu'il ne sera pas extradé. Il a probablement été
informé de cela par l'avocat DE QUEVY lors de sa visite à la prison. Une figure importante
du PSC-CEPIC prendra contact avec Achiel HAEMERS à ce sujet. Cette personne passerait
ses vacances (de fin d'année) au BRESIL, mais en fait il entreprendrait les démarches
nécessaires pour éviter l'extradition de Patrick HAEMERS. On nous tiendra au courant.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


27/81

L'avocat DUNESME aurait aussi un bureau au PORTUGAL, où il travaillerait pour l'état


Portugais. Ce bureau à des contacts directs avec un bureau au BRESIL. D'après DUSNEME,
la décision du Procureur serait déjà tombée, mais pour une raison ou une autre le résultat en
serait gardé secret. Le dossier est actuellement transmis à la cour de cassation, om la décision
finale devra intervenir pour le 20/12/1989.

O.R. COLLIN sera promu sous peu comme conseiller à la cour d'appel. Sa première demande
a été reçue négativement, mais une personne importante (dont on parle plus haut) aurait veillé
à ce que O.R. COLLIN obtienne quand même cette promotion.

Contact X 18 du 12/12/1989 (le soir)

La personne qui partirait au BRESIL serait Martial LANCASTER. Les avocats Jean-
Paul DUMONT et LANCASTER auraient pris contact avec Achiel HAEMERS au sujet de
son fils. DUMONT prétend qu'il ne pourra jamais y avoir de confrontation entre
Patrick HAEMERS et VDB. C'est pour cela qu'on fera tout pour éviter l'extradition.
Achiel HAEMERS ne doit rien débourser pour cela. DUMONT et LANCASTER sont les
avocats de VDB. DUMONT est le président des jeunes PSC. Ce serait DUMONT qui se serait
occupé de la promotion du JI COLLIN.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


28/81

Contact X 18 du 18/12/1989

Le premier contact entre Achiel HAEMERS et DUMONT-LANCASTER a eu lieu dans le


restaurant situé à côté de "Le JARDINO D'ITALIO" rue des Bouchers 33-35 à BRUXELLES
(côté droit).

Les deux restaurants appartiennent au même propriétaire, le nommé LAVALLEE


(phonétique) Michel.
L'intéressé est d'origine sicilienne et est très lié à la famille HAEMERS. Anciennement, il a
travaillé au restaurant "ROBIN HOOD" rue Jourdan (proche du HAPPY-FEW".
Patrick HAEMERS travaillait au même moment comme plongeur dans ce restaurant (après
son retour de THAILANDE). C'est Achiel HAEMERS qui a donné à LAVALEE les fonds
dont il aurait besoin pour devenir indépendant. Dans son établissement se rencontre "la crème
de la crème". LAVALEE connaît très bien DUMONT et LANCASTER et est ainsi très au
courant de l'arrière plan politique des "tueurs du Brabant wallon" et de la bande HAEMERS.

Demain un nouveau contact aura lieu entre Achiel HAEMERS, Eric HAEMERS et
DUMONT dans le même restaurant.

Le 13/12/1989, Achiel HAEMERS a appelé le bureau de DUMONT. Il y a eu LANCASTER


en ligne. Achiel HAEMERS a informé LANCASTER du délai intervenu dans l'extradition de
son fils jusqu'à février 1990.
LANCASTER a répondu que cela lui convenait très bien parce qu'il avait ainsi le temps de
prendre les dispositions nécessaires.
La semaine prochaine il donnera à Achiel HAEMERS des documents qui éviteront
l'extradition à Patrick. Achiel HAEMERS doit les faire signer par un avocat bien connu à
PARIS, qui doit les signer. Ensuite il doit les envoyer par DHL au BRESIL. On nous tiendra
au courant.

TYACK serait enceinte de 2 mois.

BRAHY (SOBEX) était un très bon client du HAPPY-FEW.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


29/81

INFORMATION

Le restaurant dont question dans les contacts précédents est "LE VIEUX BRUXELLES", 31
rue des Bouchers.

Surveillance du 19/12/1989 du restaurant = négatif (19-22 h)


Surveillance du 19/12/1989 du domicile d'Achiel HAEMERS = négatif (véhicule sur place).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact près d'UCCLE le 12/12/1989

Fin 1988, un informateur de la PJ devait porter un paquet de la part de Jean-Paul DUMONT à


un politicien du CEPIC, originaire de CHARLEROI. Il 'agit du dénommé CABIAUX Pierre.
CABIAUX croyait que l'informateur faisait était également membre du CEPIC et fit
transmettre le message suivant à DUMONT "Vous voulez dire à Jean-Paul qu'il doit remettre
sa candidature comme président des jeunes-PSC et qu'elle sera soutenue".
"Comme ça il aura la même enveloppe (mensuelle) que BULTOT !"
Pour régler de telles transactions financières, le CEPIC utilise une petite banque, située près
de la Grand Place de Bruxelles.

Le même informateur affirme bien connaître Patrick HAEMERS et Philippe LACROIX. Il


parviendra à savoir quand Philippe LACROIX rentrera en Belgique et qui lui louera une
"planque".

Début des années 1980, I.P. D'HAENE avait des contacts réguliers avec BULTOT et
DARVILLE, dans un café de la chaussée d'Alsemberg (peut-être le GLOBE). Il entretien
toujours des relations amicales avec JeanPaul DUMONT, qu'il rencontre régulièrement au
café Maes-Pils de l'altitude 100 à Uccle. D'après D'HAENE, DUMONT aurait déjà donné des
informations valables dans le passé (peut-être le box d'UCCLE ?).

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


30/81

Contact X 18 du 28/12/1989

Ni DUMONT, ni LANCASTER n'ont accepté l'invitation à souper du 19/12/1989 de la part


d'Achiel HAEMERS. LANCASTRE serait parti en vacances cette semaine (BRESIL ?). Il n'y
aurait plus eu de contacts entre Achiel HAEMERS et DUMONT.

Le 22/12/1989, une lettre de l'avocat DE QUEVY, destinée à Michèle DEWIT, a été faxée
chez MONTEX Zaventem. Elle concerne une lettre assez agressive, dans laquelle
DE QUEVY affirme avoir été interrogé par O.R. COLLIN suite à une plainte de l'avocat
Motte de Raedt. Le bâtonnier JAKIAN lui aurait conseillé de ne plus prendre contact avec
"Monsieur HAEMERS". Cela vaut également pour l'avocat DUNESME. On peut déduire de
la lettre que cela ne plaît pas du tout à DE QUEVY. DE QUEVY demande également à
DEWIT si ZEYEN serait disposé à changer de point de vue.
P.S. : Nous pensons que cela pourrait signifier que DE QUEVY aurait défendu des intérêts
opposés, d'une part comme avocat de Marc DEWIT, qui prétend avoir livré des passeports à
la demande d'Axel ZEYEN, tandis que celui-ci nie toute complicité).
En dehors de DE QUEVY et DUNESME, une stagiaire ou une secrétaire s'est également
rendue au BRESIL.
D'après DE QUEVY, le Rator (Procureur) au BRESIL aurait émis un avis favorable quant à
l'extradition du trio.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 04/011990

Le 28/12/1989, le soir de notre contact précédent, une rencontre imprévue à eu lieu entre
Achiel HAEMERS et DUMONT. Elle s'est produite en présence de GIANNINI et du
directeur de la filiale de la BBL WOLUWE (G. Henri).

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


31/81

Première ligne illisible … ARMES DE BRUXELLES" illisible se trouvait en état d'ébriété.


Il a embrassé Achiel HAEMERS et lui a dit : "Si tu savais combien de problèmes Michel e
moi-même avons eus depuis notre première rencontre".
Michel LAVALLEE n'était pas présent, il venait de partir en voyage aux Canaries jusqu'au
14/01/1990.

A un moment donné, l'exploitant du restaurant "Chez Léon" est entré avec sa femme. Une
sérieuse discussion a eu lieu entre lui et DUMONT, probablement à propos d'une question
financière.

Après cela un nègre (mulâtre) est entré avec une femme. Le nègre a fait des photos des
personnes présentes et s'en est allé (?).

DUMONT et Achiel HAEMERS ont discuté pendant une demi-heure environ. DUMONT
expliqua qu'il avait des problèmes avec JAKIAN et qu'il était convoqué dans son bureau le
08/01/1990, il voulait qu'Achiel HAEMERS assiste à cette réunion pour témoigner du fait que
leur rendez-vous était dû au seul hasard, sans quoi il pourrait encourir un mois de mise à pied.
En tout cas, DUMONT affirma que tout se passait comme prévu quant à l'empêchement de
l'expulsion de Patrick et qu'il accompagnerait Achiel HAEMERS pour régler l'affaire, chacun
à ses frais. Il dit encore que O.R. COLLIN n'était toujours pas nommé et qu'il ferait en sorte
de l'écarter de l'enquête avant son départ.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 10/01/1990

D'après X 18, DUNESME s'est mis à paniquer après son voyage au BRESIL avec
DE QUEVY.
C'est pourquoi Achiel HAEMERS devait ramener une lettre signée non datée dans laquelle
Patrick demandait à DUNESME d'être son avocat. DE QUEVY et DUSNEME ont rencontré
Patrick une seule fois. DE QUEVY a pris contact à plusieurs reprises avec les avocats
brésiliens ISRAEL DE MELLO et LOBO.
C'est suite à ces contacts que DE QUEVY a appelé Achiel HAEMERS pour lui parler des
400.000 $.

En panique, DUNESME est allé trouver l'avocat Motte de Raedt (= avocat


Patrick HAEMERS) pour lui parler de leur voyage. Elle aurait alors porté plainte contre
DE QUEVY auprès du bâtonnier JAKIAN.

Philippe DEBRANDT aurait été impliqué dans le vol d'un GOYA en 1981. Ce tableau a été
caché au DOLCE VITA en présence de Achiel HAEMERS et Eric HAEMERS
(anciennement GEEPEE'S). Juste avant son décès, DEBRANDT travaillait comme voleur
pour le compte de Simonne MENIN.

A cette époque, Michèle DEWIT (CHOUCHOU) aurait travaillé comme serveuse au


GEEPEE'S.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 16/01/1990

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


32/81

Patrick a eu des contacts téléphoniques avec ses parents le 15/01/1990. Il a demandé à


Achiel HAEMERS s'il avait réglé les affaires avec l'avocat LOBO. Il s'agissait de 2 X 5000 $
pour éviter l'extradition de TYACK. Achiel HAEMERS a répondu par la négative et ne
semblait pas être au courant.
JAILLET Yvette (mère TYACK), serait actuellement partie pour l'Amérique du Sud pour
demander de l'argent à son ex-mari. Cet argent servirait à régler l'affaire mentionnée.

Philippe LACROIX aurait un contact en AUSTRALIE. Le nom nous sera communiqué.

Note manuscrite : il s'agit de son cousin, Didier ROUER


SYDNEY – AUSTRALIE
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


33/81

Contact X 18 du 23/01/2009

Achiel HAEMERS a été introuvable toute la journée après la parution de l'article concernant
la commission rogatoire de COLLIN au BRESIL. Nous pensons qu'Achiel HAEMERS a été
en contact avec DUMONT et que les papiers ont été portés à l'avocat à PARIS-DHL-RIO. Les
papiers = les pièces officielles que DUMONT avait établies pour éviter l'extradition dans
l'affaire STAINIER.

De ses propres dires, Achiel HAEMERS a été en contact avec DUMONT hier. Celui-ci se
trouvait au restaurant "VIEUX BRUXELLES". On ne pouvait pas dire grand-chose au
téléphone, si ce n'est que les papiers seraient prêts cette semaine. Le commissaire
MARNETTE se trouvait chez DUMONT. Achiel HAEMERS s'est alors rendu vers 15h30
chez LAVALLEE avec GIANNINI.

Achiel HAEMERS aurait réservé un voyage pour RECIFE. Kevin l'accompagnerait. La date
n'est pas encore connue.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 30/01/2009

Un contact a eu lieu pendant le week-end avec DUMONT. Tant DUMONT que


LANCASTER semblent ne plus rien savoir et se montrent assez fermés vis-à-vis de
Achiel HAEMERS.

JAILLET Yvette a poursuivi son voyage du BRESIL vers l'île MAURICE. Elle a écrit à
Achiel HAEMERS. On ignore si de l'argent a été amené à RECIFE. (pour TYACK).

Le 1er substitut VAN DOREN est un bon client du restaurant de LAVALLEE, il pourrait être
celui qui a informé LAVALLEE et DUMONT de la situation d'Achiel HAEMERS.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INFO

Achiel HAEMERS part le 20/02/1990 à 20h00 de ZAVENTEM via PARIS pour RECIFE, en
compagnie de KEVIN. (Compagnie AIR-FRANCE). Son retour est prévu pour le 17/02/1990
à 14h05 (Zaventem)
CTLE BAGAGE

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


34/81

TF Info Gar Bgde WOLUWE-ST-LAMBERT du 15/09/1989 (Jos)

Bob BERGEN semble se rendre régulièrement dans un café d'EVERE, rue de Lombaerde. =
cul-de-sac. Le café se trouve au fond de la rue sur un coin après le café
Marquis de Lombaerde.
Son véhicule a encore été vu le 14/09/1989 rue Speeckaert, dans les environs des Cerisiers.

Zeyen Jurgen :

Habiterait à KRAAINEM.
A ce jour, pas de changement d'adresse.
A été aperçu le 14/07/1989 à 15h30 comme passager d'une Golf rouge – CJL 873 - aux
Cerisiers. Identif. Cf. annexe.
A été aperçu le 17/07/1989 à 11h30 à bord d'une Sirocco noire ancien modèle – BUJ 399 –
aux Cerisiers. Identif. Cf. annexe.

Infos diverses

Pendant la période de la détention de Patrick HAEMERS en 1986, un gendarme d'Uccle


surveillait la maison de CHAUMONT GISTOUX avec son véhicule privé. Il y a remarqué un
visiteur. Après cela, la fille de cet agent a été menacée par un inconnu, peut-être suite au fait
que son numéro d'immatriculation avait été noté par le visiteur pendant sa surveillance.

A propos d'un médecin qui pourrait avoir des liens avec la bande : les voitures de
Philippe LACROIX et Thierry SMARS ont été aperçues dans le passé devant le domicile du
docteur LETHE P., avenue H. Hoover 15 à WOLUWE-ST-LAMBERT. La voiture de
Thierry SMARS a été récemment repérée dans ce quartier – ETR 605 – numéro de plaque
attribué à LUYPAERT Marc !!! Cf. annexe.

Lors de la braderie en septembre dernier, Eric tenait un stand. A l'arrière du stand se trouvait
une grande pile de boîtes sur lesquelles il était mentionné MADE IN BRAZIL ????

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


35/81

Contact X 18 du 16/02/1990

Achiel HAEMERS est rentré en Belgique depuis le dimanche 11/02/1990.


Son retour du BRESIL a été avancé à la demande de Eric HAEMERS et consécutif à un
problème avec MONTEX-Center Zaventem.

Le père de Sabrina a téléphoné à Achiel HAEMERS le 15/02/1990 en le priant de prendre


contact avec l'avocat Motte de Raedt. Elle doit "attaquer" l'état belge, et plus particulièrement
le ministre de la justice parce que Sabrina est toujours en prison malgré des preuves
insuffisantes à son encontre. (RDV avec Motte de Raedt du 16/02).

Les avocats au Brésil ont l'air enchantés par la visite de O.R. COLLIN. L'évolution leur paraît
favorable en n'attendent pas de décision définitive avant avril-mai 1990.

D'après Achiel HAEMERS, VAN DER ELST n'aurait toujours pas reçu de
Philippe LACROIX sa part du butin de l'enlèvement de VDB. Achiel HAEMERS a parlé à
Patrick de son retour avec DUMONT, cela n'a suscité aucune réaction.
A propos de l'existence d'un box contenant des "lance-rockets" qui pourraient servir de
menace lors de l'évasion de BAJRAMI, ce serait totalement faux.
Cette rumeur aurait été lancée afin de dépister d'éventuelles fuites dans la bande.

La personne, cliente du HAPPY-FEW, qui a fait disparaître un dossier financier de


Achiel HAEMERS en 1985 ne serait pas CRUYSMANS, mais un certain
Marc de COBREVILLE de CORBISIER, directeur de la banque "Banque Commerciale
d'Escompte" à BRUXELLES.

CRUYSMANS Guy, aurait en effet été un très bon ami de Philippe LACROIX,
Patrick HAEMERS et Thierry SMARS.

Achiel HAEMERS, PIETERS Liliane et Kevin se rendront aux Arcs pendant les vacances de
carnaval.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


36/81

Contact X 44 du 14/02/1990

Bob BERGEN serait très ami avec le nommé Guy ROMANUS, un ingénieur.
L'intéressé est un visiteur régulier de clubs-privés de la Porte de Namur et consacrerait
d'énormes sommes d'argents à cette activité. Il serait l'administrateur de trois
sociétés : SOGEMA, ORBIT et ARCH. De la fraude à grande échelle serait opérée dans ces
entreprises. Tant l'avocat de BERGEN que celui de ROMANUS est le nommé SAELS (Bld.
Gen. Jacques à Ixelles).

L'année dernière, BERGEN aurait donné 1.000.000 FB à ROMANUS pour qu'il l'investisse
(?) dans SOGEMA. Aucun document n'a été établi à ce sujet, toutefois un document se
trouverait chez l'avocat SAELS.
Vers les mois de juin-juillet 1989, une enveloppe contenant de l'argent suisse (pour une valeur
de 300.000 FB) se trouvait chez les parents de Bob BERGEN. Cette enveloppe était destinée à
ROMANUS, mais probablement parce qu'il s'agissait d'argent suisse "brûlé", ROMANUS
n'est pas allée la chercher. (Peut-être argent de VDB).

ROMANUS s'occupe de fausses factures, établies par une firme dont l'adresse est la même
que celle du comptable (même étage). L'identité du comptable est Camille RENARD,
domicile probable rue du Cloître à 1020 BRUXELLES.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

ROMANUS aurait aussi un compte à la CAISSE PRIVEE. D'après l'informateur,


Bob BERGEN disposerait d'une grande somme d'argent qui se trouverait en Belgique.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


37/81

Contact X 18 du 01/03/1990

D'après X 18, Philippe LACROIX aurait eu un contact téléphonique avec un certain


Willy DEWEL.
Celui-ci serait un ancien ami de Philippe et travaillerait à l'inspection des impôts, bld.
Brandt Whitlock (croisement G. Henri).DEWEL a parlé de ses contacts au "DOLCE VITA"
du 27/02/1990, en présence d'Achiel HAEMERS, Eric HAEMERS et VERHEYDEN Lucien.

INFO PROPRE : sur le zoller malicieux d'Eric HAEMERS, on a établi qu'un contact avait eu
lieu entre lui et DEWEL le 08/02/1990.

Patrick HAEMERS aurait raconté à l'époque à CHOUCHOU que le "suicide" de SMARS


était un assassinat camouflé.

L'info comme quoi Bob BERGEN aurait gardé Kevin HAEMERS est confirmée.
La semaine dernière, on aurait cambriolé la villa de Bob BERGEN dans des circonstances
assez troubles. Le sac à main de sa femme a disparu (?).

Achiel HAEMERS a pris contact avec Motte de Raedt à la demande du père TYACK. Elle ne
voit que peu de chances pour libérer Sabrina.

Achiel HAEMERS part demain aux ARCS 1800 (FR) avec PIETERS et Kevin. Il voyage en
train et logera à l'hôtel "LE GOLF". Il y reste 2 semaines. MONTEX Zaventem et Sport et au
bord de la faillite. Achiel HAEMERS doit payer 10.000.000 FB pour le 07/03/1990. Nous
avons l'impression qu'Achiel HAEMERS prépare son départ (définitif) de Belgique.
Eric HAEMERS surveiller les affaires pendant ses vacances.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

OBSERVATION : 05/03/1990

Lors d'une surveillance de DEWEL au "DOLCE", nous tombons sur Eric HAEMERS, qui
vient s'asseoir près de nous.
Un peu plus tard entre une personne, qu'Eric salue comme étant Willy. Il s'agit de
Willy DEWEL. Le patron de l'établissement prévient DEWEL que nous sommes des "flics".
DEWEL donne un message écrit au patron, qui appelle Eric HAEMERS dans la cuisine. Pour
nous il est clair qu'il se passe quelque chose entre DEWEL et Eric HAEMERS;

OBSERVATION : 06/03/1990

Eric HAEMERS était présent dans l'établissement. Il y attendait quelqu'un qui ne s'est pas
présenté.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


38/81

Contact X 58 du 05/03/1990

X 58 affirme toujours que la boîte postale à LILLE appartenant à Philippe LACROIX mais
louée sous un faux nom (probablement) est toujours utilisée.

A propos du H.U sur le C.P. (ndt Hold-up, Caisse Privée), le renseignement aurait pu venir de
Christian DEREPPE en 1986. A l'époque, DEREPPE fréquentait "LE TRAMINOT".

X 58 affirme que tant MATHIEUX Caroline que GRANJA Sylvie commettaient des
bestialités avec des chiens contre rétribution de CIOLINI (et SMARS).

Tant SMARS que Philippe LACROIX avaient des contacts étroits avec CRUYSMANS. Fin
1985; une rupture définitive serait intervenue entre Patrick HAEMERS et Thierry SMARS.
Philippe LACROIX se trouvait entre eux, mais choisit le camp de Patrick HAEMERS.

X 58 est sûr que Philippe LACROIX se rendra encore cette année en BELGIQUE afin d'y
régler quelques comptes (d'après X pour faire un exemple).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact Bob LOUVIGNY du 06/03/1990

L'intéressé était surveillant à la CP de 1975 à 1989. Il était co-fondateur, avec CRUYSMANS


et FALLON, de la maison des jeunes de WOLUWE.
Il a connu SMARS, mais ne pouvait pas nous renseigner sur les relations entre SMARS et
CRUYSMANS.
Bob LOUVIGNY affirme qu'il y a six mois, CIOLINI est venu lui rendre visite, accompagné
d'un inconnu, à propos de la vente d'un système d'alarme. Il lui a donné une carte de S.I.S.
mentionnant le nom de Gérard illisible (nous avons vu cette carte).

Philippe LACROIX a travaillé pour le bureau de détective de Bob LOUVIGNY en 1978 (du
27/06/1978 au 27/07/1978) pendant les travaux du métro près du Woluwe-Shopping-Center.
Il a reçu un avis défavorable.

Bob LOUVIGNY et Hubert MOUSSON, ex-directeur de la Caisse Privée, sont très amis.
Mousson exploite actuellement un bureau immobilier à WATERLOO.

D'après Bob LOUVIGNY, CIOLINI avait des contacts avec l'ambassade d'Israël (MOSSAD).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


39/81

CONTACT ELLEBOUT (Dir. Pers. Caisse Privée) du 12/03/1990

L'intéressé nous remet une liste des personnes qui ont été recrutées par la Caisse Privée par
l'entremise de CRUYSMANS (depuis 1983).
En premier lieu, toutes ces personnes ont été affectées au service "TRANSIT" où on compte
et emballe l'argent.

La Caisse Privée a été fondée par le grand-père de CRUYSMANS en 1923. Depuis lors il y a
toujours eu un membre de la famille CRUYSMANS dans la direction de la banque.
CRUYSMANS Guy aurait géré la banque comme un despote. Il était également membre de la
C.P.A.S. de WOLUWE-ST-LAMBERT, et dans cette fonction il a embauché des jeunes de
WOLUWE (qu'ils soient ou non délinquants). Ces recrutements ont créé des problèmes à la
Caisse Privée, notamment pour des vols sur des transports de la Caisse Privée vers des
stations d'essence. A cette époque, deux attaques ont également eu lieu sur des fourgons de la
Caisse Privée.

A cette période il y eut également des problèmes au sein de la banque autour de VDB et
l'entreprise GHEYSSELS. Un certain Jacques DUMONT a été impliqué d'une manière ou
d'une autre dans ces problèmes. D'une autre source nous avons appris que l'intéressé aurait
copié certains documents dans le but d'exercer un chantage sur la Caisse Privée. Certains
documents appartenant à VDB furent copiés, les originaux ont disparu et été remplacés par les
copies.

En1986, Hubert MOUSON a été engagé par CRUYSMANS. MOUSON s'était occupé à
l'époque de diriger un groupe de scouts. Il est connu à la banque comme pédophile et, en
1986, il aurait commis des attouchements sur un employé de la Caisse Privée, un certain
Frank MAZY, recruté également par CRUYSMANS. MAZY aurait tenté de faire chanter
MOUSON et a été retrouvé mort deux semaines plus tard dans son appartement (décès suite à
des émanations de gaz de son boiler).
MOUSON a été remercié par la banque l'année dernière, de même que Bob LOUVIGNY qui
a cessé ses activités pour la banque dans le courant de cette même année. Ils sont toujours en
bons termes tous les deux.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


40/81

Contact X 18 du 13/03/1990

Achiel HAEMERS est rentré de vacances plus tôt que prévu. Il est arrivé en Belgique le
09/03/1990 : Eric HAEMERS est allé le chercher en voiture à la gare du Nord à Paris.

Achiel HAEMERS a clairement laissé entendre qu'il reste de l'argent sur un compte sous la
fausse identité de TYACK.
Cet argent devrait servir pour payer leurs avocats et seule TYACK est à même de retirer cet
argent.

Il y a eu un contact entre Achiel HAEMERS et l'avocat SPREUTELS, on y a parlé de


plusieurs choses (nous ne savons pas encore exactement lesquelles).

A l'époque où Eric HAEMERS tenait le GEEPY'S, Willy DEWEL tenait la comptabilité au


noir. Il était payé 2.000 FB, qu'il gaspillait immédiatement au bingo.

Vu ses fonctions, l'intéressé était également en contact avec Philippe LACROIX quand celui-
ci tenait son magasin de vêtements EXCLUSIF à l'avenue G. Henri. DEWEL est un client
fidèle du GEEPY'S et par après du DOLCE VITA.

Lors de l'annonce de l'extradition de Patrick HAEMERS, Achiel HAEMERS a pris contact


avec la traductrice au BRESIL. Elle lui expliqua que Patrick préparait un plan d'évasion, mais
Achiel HAEMERS pense que ce n'est pas possible puisque ¨Patrick n'a pas de contacts là-bas
et que Philippe LACROIX n'entreprendra rien, selon lui.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


41/81

Contact X 18 du 23/03/1990

Patrick HAEMERS a adressé une sorte de lettre d'adieu à Achiel HAEMERS. Ce dernier
craint que Patrick se suicide ou sera mourra lors d'une tentative d'évasion.
Si cela avait lieu, ce serait avec l'aide d'un groupe de Colombie (MEDELLIN), qui serait prêt
à aider Patrick à fuir moyennant forte rétribution. Cette action, si elle est réalisée, pourrait
avoir lieu après le 05/04/1990.
Achiel HAEMERS devrait rassembler les fonds et devrait les envoyer en Colombie par
l'entremise de quelqu'un en Belgique. Cet intermédiaire serait FRANSEVITCH. Il aurait
rendu visite à Achiel HAEMERS et aurait été en possession d'une chemise de documents en
provenance du GPP Bruxelles.
Dans cette farde se trouveraient entre autres les résultats du zoller-malicieux pour le café
"Dolce Vita".
FRANSEVITCH est prêt à soutenir Achiel HAEMERS financièrement et disposerait, d'après
ses dires, de 60.000.000 FB.
Achiel HAEMERS affirme avoir contacté par des personnes de l'entourage de VDB
(entreprises) qui lui ont également fait des propositions financières.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 44 du 23/03/1990

A propos de l'information (réf. p. 37), l'informateur nous informe qu'un fax a été envoyé au
comptable RENARD de la part de l'avocat SAELS (Bob BERGEN) au sujet du 1.000.000 FB
de Bob BERGEN (payement du remboursement).
On nous fournira une copie de ce fax.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


42/81

Contact X 58 du 23/04/1990

From X 58 : Eric HAEMERS a participé au hold-up du GB Drogenbos le 17/03/1986 avec


Philippe LACROIX et Patrick HAEMERS.
Ils ont suivi le fourgon SECURITAS pendant plusieurs semaines, depuis le boulevard
Pacheco (Crédit Communal) à BRUXELLES. Ils exerçaient cette surveillance avec quatre
véhicules privés. Corinne CASTIER y participait également.

Le jour du braquage, Denis TYACK a réalisé les maquillages. Ils ont utilisé une Mercedes
volée, qui se trouvait dans un box à GANSHOREN (ou dans les environs).
Avant le hold-up, Patrick surveillait les environs depuis une cabine téléphonique du GB.
Eric HAEMERS devait bloquer le fourgon avec la Mercedes, ce qui a eu lieu. Ce fut toutefois
un peu plus compliqué que prévu, étant donné que son chemin a été entravé par un véhicule
conduit par une femme.
Une fois le véhicule arrêté, Eric a sorti une mitraillette, type vigneron, du coffre et en a
menacé le chauffeur. Pendant ce temps, Philippe et Patrick sortaient l'argent du fourgon et
l'embarquaient dans la Mercedes.
Avant de s'enfuir, Philippe LACROIX tira quelques coups dans la radio de bord du fourgon.
Le trio prit la fuite vers l'avenue Mettewie, où ils louaient un deuxième box près du stade du
RWDM. La voiture fut rentrée dans le box et les sacs ont été déchargés. Cette activité doit
avoir été tellement bruyante qu'un des habitants de l'immeuble est venu frapper à la porte du
garage, menaçant de prévenir la police.
Le trio s'est mis à paniquer, tout a été rembarqué et on a foncé à travers la porte du garage
pour partir à toute allure vers un deuxième box.
Les chèques ont été brûlés à la demande d'Eric.
Le butin s'élevait à 36.000.000 FB, dont 11.000.000 en chèques. La part d'Eric s'élevait à
175.000 FB, ce qui lui valut le surnom de "con de frère" de la part de Patrick HAEMERS.

Eric aurait participé à ce hold-up sur un défi de Patrick HAEMERS. Sa participation au hold-
up précédent (VERVIERS 3 novembre 1985) se serait limitée à l'observation. Bob BERGEN
aurait renoncé à ce hold-up juste avant les faits, à la vue d'explosifs. Thierry SMARS est
celui qui a fait feu sur le combi depuis un pont. Philippe LACROIX et Patrick HAEMERS ont
également participé à ces faits. Les armes et les explosifs avaient été livrés par
Robert DARVILLE et Thierry SMARS. Après les faits, les armes furent cachées dans
l'appartement d'Aline HANQUART (à Woluwe) dans un des salons, sans qu'elle le sache, par
Eric HAEMERS et Philippe LACROIX. SMARS est allé les rechercher chez Aline, mais elle
n'était au courant de rien.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


43/81

Lors de l'attaque d'un fourgon de la BRINKS-ZIEGLER à ETTERBEEK (le 29/06/1988 à


15h20), un tireur inconnu a fait feu sur un des complices (VAN DAM). L'attaque avait été
commise par quatre individus, parmi lesquels Patrick HAEMERS, Philippe LACROIX et
Marc VAN DAM.
Le quatrième individu a été abattu par Philippe LACROIX quelques jours (semaines) plus
tard d'une balle dans la nuque. Cela s'est passé dans la forêt de Soignes, pas loin de
l'appartement de la Drève des Renards.
La victime aurait été agenouillée, les mains sur la tête, quand LACROIX l'a abattu à un mètre
de distance, par derrière.

La victime ferait partie de l'entourage de Philippe LANNOY et M'BAREK Karim. Il s'agirait


d'un métis. Ceci nous a été confirmé par BAJRAMI Basri, qui a ajouté qu'il s'agissait d'un
individu connu de la police. Cette info a encore été confirmée dans les déclarations de
BRONSELAAR. D'après TRAWEELS (BSR Bruxelles) il pourrait s'agir d'un barman italien
ou d'un portier.

Nous pouvons imaginer qu'Eric HAEMERS était présent lors de l'exécution.

Lors de sa visite à Eric HAEMERS dans le courant du mois de juillet 1988,


Patrick HAEMERS lui a remis une enveloppe. Elle contenait une somme d'argent destinée à
couvrir les frais médicaux de Marc VAN DAM.
Eric est allé déposer cette enveloppe dans un appartement près du rond-point à Grand-Bigard.
Un métis se trouvait dans cet appartement, le bras bandé, de même qu'une femme et un enfant
(probablement Vera WALRAVENS).

Plusieurs véhicules utilisés lors des attaques avaient été livrés par un garagiste des environs de
la gara du Midi à BRUXELLES. Via sa mère, Patrick a demandé à prendre contact avec cette
personne pour lui demander de mettre un véhicule à disposition de Denise TAYCK lors de sa
libération.

Après sa mise en liberté, TYACK partira en URUGUAY où elle dispose encore d'un solide
compte en banque (à un autre nom que DENANDSCHOTTER) mais elle aurait oublié le nom
ou la signature.

Philippe LACROIX, lui, s'en souviendrait et se trouverait, d'après notre informateur, en


URUGUAY.
LACROIX disposerait encore toujours d'une somme d'argent appartenant à
Patrick HAEMERS, ainsi que d'un montant de 12.000.000 FB appartenant à l'avocat
VANDER ELST.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MESURES EN CONCERTATION AVEC LA CELLULE GAMMA

Recherches à propos des box (GANSHOREN-MOLENBEEK).


Recherches à propos de l'exécution de la victime, éventuellement indication de l'endroit où
elle a été enterrée.
Ne pas encore inquiéter Eric HAEMERS (indice vers LACROIX).

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


44/81

Contact X 18 du 25/04/1990

Achiel HAEMERS et Eric HAEMERS partent le vendredi 27/04/1990 pour la France


(LUSZAC) près de Bordeaux.
Gérard DEBAILLEUL aurait offert à Achiel HAEMERS de reprendre un camping cinq
étoiles à LUSZAC (phonétique) en France.
Les exploitants en voudraient 6.000.000 FB, ce qui nous paraît peu réaliste.
Achiel HAEMERS aimerait reprendre ce camping pour son fils Eric. Leur retour
(accompagné de DEBAILLEUL) serait prévu pou le lundi 30/04/1990.

MESURES : Nous informerons l'OCRB de ceci et demanderons des informations à propos du


camping et de ses exploitants.

Achiel HAEMERS aurait été convoqué (?) à l'ambassade d'Afrique du Sud. On y aurait parlé
des cassettes de VDB, sur lesquelles les Sud Africains aimeraient mettre la main. Nous ne
connaissons pas la raison de cela, mais nous en saurons plus lors de leur retour de France.

Patrick aurait informé Achiel HAEMERS qu'il disposait d'une "mine d'or" au BRESIL.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INFO BSR BRUXELLES DU 24/04/1990

CIOLINI aurait une adresse de contact en ARGENTINE, province de BUENOS AIRES. Il


s'agirait de sa demi-sœur, la nommée COHEN Marina, Fabienne, mariée à MARTING.
L'adresse se trouve dans le quartier MORON, téléphone 00-541-28.17.94.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INFO OCRB DU 03/05/1990

A QERET (Lussac) on trouve un camping quatre étoiles géré par un belge,


Eric LINCHAMPS. Il s'agit du "Petit Palais". L'intéressé serait homosexuel, ce qui
correspond à ce qu'on nous a donné comme raison pour laquelle ses parents lui auraient laissé
le camping.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


45/81

Contact X 58 du 26/04/1990

La personne qui a livré les véhicules pour commettre les hold-ups est le nommé
POTIER Roland. C'est lui aussi qui doit livrer un véhicule à Denise TYACK à la demande de
Patrick HAEMERS après sa libération.
La Mercedes utilisée lors du hold-up de DROGENBOS n'était pas un véhicule volé, mais
avait également été livré par POITIER.
POITIER est connu dans nos fichiers pour escroquerie et vols de voitures, entre autres en
compagnie de Roland FALLON (voir rapports précédents) = ancien bourgmestre de
WOLUWE-ST-LAMBERT. Il est né le 23/02/1944 et domicilié à LASNE, Grand rue du
Double Ecot 1.

Info : Dans l'ancien carnet d'adresse de TYACK on retrouve le nom de POTIER Fiona avec le
numéro 6.33.28.37 et garage avec le numéro 5.21.20.39 avec adresse 150, rue de l'Instruction
à ANDERLECHT.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 58 du 30/05/1990

Eric HAEMERS a eu un contact avec Patrick HAEMERS. En ce qui concerne POTIER, il


semblerait que Patrick ne le connaisse pas très bien. Les contacts avaient lieu par l'entremise
de Denise TYACK et Fiona POTIER, qui fréquentait le même manège que TYACK.

Il n'y aurait pas eu de vraie dispute entre Patrick et Philippe LACROIX, mais quelques
divergences de point de vue. Philippe n'aurait PAS l'argent de Patrick, mais bien l'argent des
autres membres de la bande.

C'est exact que Philippe LACROIX a envoyé de l'argent en Belgique (a l'attention de son frère
Georges). C'était pendant la période où Georges était détenu. L'argent est arrivé chez une amie
de Georges et Sylvie LAGRANGE. Une somme de 1.000.000 million FB était prévue pour
BAJRAMI.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


46/81

Contact X 58 du 11/05/1990

Les négociations pour l'achat du camping sont en cours. Celles de la vente du magasin
MONTEX-Sport à Woluwe aussi.

D'après ses propres dires, Eric HAEMERS n'aurait pas été impliqué directement dans le hold-
up de Drogenbos. Il aurait bien participé, quelques jours auparavant, à la reconnaissance des
lieux, en compagnie de Patrick HAEMERS et Philippe LACROIX.C'est alors que la
Mercedes aurait foncé dans la porte de garage.

Avec Eric HAEMERS nous avons recherché le box. Il se trouve dans le complexe Mozart,
avenue du Condor 19 à MOLENBEEK. Il s'agit du box n°78.

(Info) : Le box 68 du même complexe aurait été loué par PODACK Denise Martine de fin
1985 à mars 1987. Ce box a été identifié par la 23ème brigade (CLAVIE).

X 58 nous a déjà parlé d'un petit groupe d'italiens, qui tiendraient un garage du côté d'Uccle-
Forest. Ce group aurait (ou aurait eu) des liens étroits avec l'entourage HAEMERS-
LACROIX-SMARS. Ils étaient également des clients réguliers du HAPPY-FEW. Un certain
TONI, exploitant d'un car-wash avenue de la Couronne, connaît bien ces italiens. L'intéressé
aurait emprunté à l'époque 500.000 FB à Patrick HAEMERS pour l'achat du car-wash et a eu
des problèmes avec Patrick à propos du remboursement.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 11/05/1990

En ce qui concerne le contact d'Achiel HAEMERS avec une personne de l'ambassade


d'Afrique du Sud, nous avons appris que l'ambassade aurait des contacts étroits avec
Jean BULTOT. Ils sont extrêmement intéressés par des cassettes vidéo de VDB (peut-être
pour exercer des pressions sur l'Etat). Ils ont promis de faire libérer Patrick dans l'année.
Achiel HAEMERS aurait déclaré que la cassette serait en possession de Philippe LACROIX
et que Patrick devait entamer les démarches nécessaires pour cela.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


47/81

Contact X 18 et X 58 du 15/05/1990

Un contact provisoire a été établi entre Achiel HAEMERS et un avocat néerlandais pour la
reprise de MONTEX-SPORT.
La reprise définitive est prévue pour août 1990 et le prix demandé est de 6.000.000 (hors
stock).

Des menaces voilées doivent avoir été proférées à l'encontre de Patrick HAEMERS, TYACK
a interdit à PIETERS Liliane de laisser Kevin jouer seul dans la rue. A ce sujet,
Eric HAEMERS entrera en contact, via un ami, avec un très bon ami ou un membre de la
famille de TOSCA, qui fréquente régulièrement le COTTON CLUB (chaussée de Helmet). Il
pourrait s'agir de LITAJ Baftjar, dont le cousin exploite le club.

Serge FRANSEVITCH est en possession de toutes les données concernant MONTEX-Center


Zaventem, il essaye de mettre Achiel HAEMERS en contact avec DE BAETS (sec. fin. Bob6
BXL).
Achiel HAEMERS a raconté à FRANSEVITCH qu'il savait où se trouvait la fameuse cassette
vidéo de VDB, ainsi que l'argent de Patrick.

Nous soupçonnons DE BAETS de vouloir se servir du dossier financier de MONTEX pour


exercer des pressions sur Achiel HAEMERS afin de pouvoir l'utiliser comme informateur.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 58 et recherches

A propos du box (cft p. 47 (à réadapter dans la version finale – ndt), nous avons pris contact
avec le bailleur MILAN et VANDEVOORDE (rue du Serpolet 5). Le box où le véhicule
aurait été emmené est le box 71, c'est VANDEVOORDE qui a vu cela.
MILAN, le bailleur des box 66 et 71 n'est pas au courant de cela et n'a donc jamais déposé
plainte.
D'après Milan, le box 71 n'aurait jamais été loué avant janvier 1988, du fait qu'il s'y trouve
une pompe à eau et qu'on doit toujours avoir accès à cette pompe. Il est vrai que certaines
personnes y mettaient leur véhicule sans louer le box, ce qui peut expliquer ce que
VANDEVOORDE a vu. C'est donc uniquement le box 66 qui aurait été loué par la bande au
nom de PODHAEK Denise, avec une adresse à PARIS, 2 place de Barcelone. La même
adresse a été trouvée dans la villa de HAEMERS à Chaumont-Gistoux sur une photo de
TYACK avec mention Sabrina Roubias. Le box qui nous est indiqué par Eric HAEMERS est
le n°66.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Note manuscrite : le locataire depuis 1988 est le nommé MARX Bernard – voir annexe…

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


48/81

Contact X 18 et X 58 du 21/05/1990

Eric HAEMERS part en France (LUSAC) avec Michèle DEWIT pour aller voir le camping.
Départ le 24/05/1990, retour 27/05/1990.Les contacts entre la famille HAEMERS et
Serge FRANSEVITCH se poursuivent. L'intéressé s'occupe de la plainte de
Achiel HAEMERS contre la banque CERA et inversement. Il joue les émissaires entre
Achiel HAEMERS et Secret (PJ BXL). Son seul but est de mettre Achiel HAEMERS en
contact avec un service policier pour exercer des pressions par le biais du dossier financier de
MONTEX-Center.

D'après X 58, ni Patrick HAEMERS ni Philippe LACROIX ne sont les vrais cerveaux des
hold-ups, mais on ne dit pas qui alors serait ce cerveau.
Les avocats MOTTE DE RAEDT et VANDERVEREN ont formellement interdit à la famille
HAEMERS d'avoir encore des contacts avec la presse et les services de police.

En annexe : Fax LOGITEL (FRANSEVITCH) à Achiel HAEMERS (MONTEX).

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


49/81

CONTACT TELEPHONIQUE B.J. WOLUWE 16/05/1990

La BJ Woluwé reçoit dans son bureau une femme qui a très bien connu Philippe LACROIX.
Elle affirme être sûre d'avoir reconnu LACROIX le 15/05/1990 à bord d'un petit véhicule
(avec arrière carré) dont l'immatriculation commence par les lettres GDC… Le véhicule était
de couleur gris clair ou beige. Il a été aperçu à hauteur du Shopping Center de Woluwé et
roulait en direction de l'UCL. LACROIX ne portait pas de barbe, mais des lunettes solaires.

Contact X 3'3 du 16/05/1990

A vu de ces données et de la direction que prenait cette voiture, nous avons pris contact avec
X3'3. Il nous raconta que Philippe LACROIX avait été vu par deux personnes à Woluwé,
dans les environs de Georges Henri. Il le tiendrait de Baudouin HERPICUM. Il pense que
c'était aux environ deux semaines avant l'extradition de HAEMERS, donc mi-mars 1990.

MESURES PRISES

Nous avons demandé le listing de tous les numéros de plaque commençant par GDC. Une
Audi 80 a été louée chez Rent a Car (vérification négative).
Des autres numéros, un seul ressort, le GDC 835, appartenant à Bruno ERPICUM, avenue du
Castel 20 Woluwé-St-Lambert (frère de Baudouin ERPICUM).
L'intéressé roule dans une Golf grise.
Nous essayerons de savoir qui est la deuxième personne qui aurait vu LACROIX;

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


50/81

Contact X 18 du 23/05/1990

X 18 en dit plus sur les contacts avec un membre de l'ambassade d'Afrique du Sud.
Par l'entremise de FRANSEVITCH, Achiel HAEMERS serait entré en contact avec cette
personne, qui s'est identifiée comme membre de cette ambassade.
Il veillerait à obtenir la libération anticipée de Patrick HAEMERS en échange de la cassette
de VDB.
L'intéressé aurait des contacts directs avec Jean BULTOT. La rencontre aurait eu lieu dans un
café près de l'ambassade. La personne de contact aurait une cinquantaine d'années, des
cheveux gris coiffés en arrière et porterait des lunettes. Il fréquenterait régulièrement le café
vers midi.

D'après Achiel HAEMERS, Patrick HAEMERS et TYACK disposeraient encore d'un somme
confortable sur un compte en Suisse.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 13/06/1990

La vente du magasin MONTEX-Sport n'aura finalement pas lieu. Les acheteurs étaient deux
escrocs notoires, VAN EEUWIJK Martina et VIOLANTE Antonio.
Le magasin sera plus que probablement être laissé au personnel, Cécile BASTIN (Yanka) et
Hervé DEHULST, pour un montant de 7.000.000 FB cash et le reste à payer en 10 ans.

D'après X 18 Patrick HAEMERS sait que son père entre régulièrement en contact avec deux
policiers et il veut interdire ces contacts.

Patrick HAEMERS aurait payé un montant fixe au "protecteur" de Sabrina


(Harry ACKERMAN) pour l'avoir pour lui.
Cet argent aurait été payé par l'entremise de Christian VOSKERTJAN (KIKI-EQUIPE).
Sabrina et Patrick étaient à l'époque également en relation avec une certaine
Kathy MESSINA, qui travaille également à l'EQUIPE.
L'intéressée ferait le commerce de diamant depuis 1984 et a été agressée dans son
appartement par des personnes masquées (?) qui lui ont dérobé pour 20.000.000 de diamants.
Il pourrait s'agir de la bande HAEMERS. Les enquêteurs ont insisté afin qu'elle prononce le
nom de Patrick HAEMERS, mais elle a refusé.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


51/81

Contact X 58 du 19/06/1990

Eric HAEMERS a eu un contact avec son frère (la semaine dernière). D’après Patrick il est
certain que Philippe LACROIX rentrera en Belgique pour y régler des comptes.
Philippe serait toujours en possession de l’argent (la rançon de VDB) de l’avocat
VANDER ELST, Marc VANDAM et BAJRAMI. Patrick aurait reçu toute sa part.

D’après Patrick plus aucun box ni appartement ne serait loués

Patrick aurait donné le choix à son père : soit il garde le contact avec des flics, soit avec lui.

Si TYACK est relâchée, elle prendra d’abord contact avec Georges LACROIX pour lui
demander des comptes à propos de l’argent disparu (une somme d’argent prévue pour
Michèle DEWIT).
Après cela, elle tentera d’entrer en contact avec Philippe LACROIX.

X 58 ne peut pas encore nous dire qui est la femme chez qui Axel ZEYEN a passé la nuit
avant l’enlèvement de VDB.
Alain VANDENHOECK connaîtrait cette femme, mais quand X 58 lui a rendu visite, il
prétendit que non. Il voulait d’abord recevoir un courrier de la part d'Axel ZEYEN.

DE JONGHE-VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 3’3 du 21/06/1990

L’informateur prétend mordicus que LACROIX a été vu à WOLUWE. (Voir rapports


précédents). Par conséquent, pour le moment l’informateur et ERPICUM sont brouillés.
D’après X 3’3 Jean-François COLLET s’est enrichi en ouvrant le coffre-fort de SMARS (pas
de détails à ce propos).

L’informateur affirme qu'Achiel HAEMERS était au courant de tous les hold-ups perpétrés
par son fils. Certains d’entre eux auraient été préparés chez Achiel HAEMERS.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 22/06/1990

La famille HAEMERS part le 27/06/1990 en vacances à HENDAYE. Eric HAEMERS les


rejoindra le 29/06/1990. On peut les joindre aux adresses en annexe.
Si Philippe LACROIX tente de les joindre, on nous en informera le plus rapidement possible.

DE JONGHE-VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


52/81

HAEMERS A. Téléphone 00 33 59 20.07.74


227 rue Biaturenia (chez Mme FEMU)
F-64700 HENDAYE éventuellement laisser message

HAEMERS E. Téléphone 00 33 59 20.16.86


Kapito Harri (chez Mme VELTEN)
40 avenue des Magnolias
F-64700 HENDAYE direct : 00 33 59 20 80 56

PMU chez JO.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ROMANUS fréquente encore toujours BERGEN Bob. Ils étaient ensemble dans un café-
restaurant vendredi le 29/06/1990 au soir. Ils avaient visiblement beaucoup à se dire. Dans le -
même établissement se trouvait DE LEE Didier, mais il se tenait à l’écart des intéressés,
malgré qu’il fasse des affaires avec ROMANUS et qu’il soit à la hauteur du trafic de
BERGEN.
D’après l’informateur il semble que ROMANUS et DE LEE aient ouvert une affaire de petit
matériel électronique et téléphones à la chaussée de Louvain. DE LEE serait joignable au
numéro 02/736.45.06 (numéro du magasin). Ce numéro a été attribué à THERESE,
vêtements-confections, Chaussée de Louvain 469 à SCHAERBEEK.
Tout porte à croire que BERGEN a mis une part de son argent dans cette affaire.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


53/81

INFO VLAEMINCK Marie-Paul du 16/07/1990

Début 1986, Thierry SMARS avait repris un garage à TUBIZE, rue des Frères TAYMANS.
Un très bon ami de Thierry y travaillait, le nommé "Luigi" qu’il connaissait d’avant. Après
des recherches, il semble qu'il s'agisse de Luigi RIZZELLO. RIZZELLO était anciennement
(de 1986 à 04/1990) domicilié à FOREST, avenue VAN VOLXEM 186/2.

RIZZELLO Luigi, ainsi qu'un certain PERROTTA Luigi (demeurant av.


Général DUMONCEAU 35/2 à FOREST) étaient de très bons amis de SMARS. Ils tenaient le
garage (av. VAN VOLXEM 186) où LACROIX et HAEMERS faisaient réparer leurs
véhicules. D'après notre informateur X 58, ils feraient partie de la bande HAEMERS. A
plusieurs reprises on les a vus après des hold-ups en compagnie de Thierry SMARS au
HAPPY-FEW.
Ils auraient également été en relation avec Robert DARVILLE.

Nous avons vérifié l'adresse du garage avenue VAN VOLXEM. Il s'agit d'un garage FIAT,
spécialisé dans la peinture de carrosseries. Il était fermé et sur la sonnette apparaissaient les
noms de GAMBARAO et ALABISO (???) (Personne n'est en fait inscrit à cette adresse).

A l'adresse où vit PERROTTI se trouvent, à l'arrière du bâtiment, deux rangées de boxes de


garage (vérifier les propriétaires et les locataires).

Depuis avril 1990, RIZZELLO habite un immeuble à MOLENBEEK-ST-JEAN bld Mettewie


71.
Tant RIZZELLO que PERROTTI ont assisté aux obsèques de SMARS.

DE JONGHE-VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


54/81

Contact X 58 du 02/08/1990

A propos de la personne qui a été abattue par Philippe LACROIX après le hold-up
d'ETTERBEEK en date du 29/06/1988, notre informateur confirme qu'il s'agissait de
HALA Jean-Pierre.
X 58 ajoute qu'il a appris personnellement de Philippe LACROIX dans quelles circonstances
l'intéressé est décédé. Cela lui a été dit en août 1988.

Un rendez-vous avait été fixé entre Philippe LACROIX et HALA pour préparer un nouveau
coup. HALA ne devait absolument pas s'inquiéter de l'état de Marc VANDAM (blessé lors de
l'attaque). Ils allaient montrer leur cachette à HALA (drève des Renards).

A un endroit précis de la forêt de Soignes, HALA a dû creuser sa tombe et il a été exécuté


sous les protestations de BAJRAMI.

INFO PERSO : Nous savons qu'HALA a été vu pour la dernière fois le 13/07/1988, alors qu'il
partait au LUXEMBOURG (RDV LACROIX ?).

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 58 du 23/08/1990

Affaire SMARS : LOUIS Corinne aurait raconté à notre informateur qu'elle se trouvait sous la
douche au moment du "suicide" de Thierry. Elle n'aurait pas entendu la détonation.
Le jour des faits, vers 11 h, notre informateur a remarqué Alain SMARS et COLLET Jean-
François. Ils se trouvaient devant le magasin "EXCLUSIF" à l'avenue G. Henri.
Philippe LACROIX n'était pas présent à ce moment-là. Nous apprenons également que le père
SMARS avait de grosses dettes de jeu dans différents établissements. Ces dettes furent payées
par Thierry SMARS, qui INTERDIT à son père d'encore jouer au bingo.
Ceci provoqua de grosses tensions dans la famille SMARS. Thierry aurait obligé son père à
déménager d'étage, sa mère était plus ou moins d'accord, mais le père était très vexé. Les
parents SMARS et Corinne LOUIS se seraient bien entendus, et nous nous demandons donc
pourquoi Corinne a quitté la maison après le "suicide" de Thierry. Nous nous demandons
également pourquoi elle ne les laisse pas voir le fils de Thiery.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


55/81

Contact X 58 (suite)

LACROIX : Dans le courant des années 79-80 (période pendant laquelle Eric HAEMERS
tenait son café), Philippe LACROIX aurait tiré dans le pied de Philippe LANNOY. Cela s'est
passé dans une station d'essence. A cette époque, ils commettaient des hold-ups ensemble.

Lorsqu'Eric HAEMERS et C° se trouvaient à OPIO (janvier 1989), quatre inconnus sont allés
rendre visite à Philippe dans sa villa.

D'après notre informateur, Philippe LACROIX se trouverait toujours en Amérique du Sud,


probablement en URUGUAY ou en COLOMBIE (PARAGUAY exclu). Il enverrait encore
régulièrement des messages à sa mère.

A l'époque où Patrick HAEMERS était détenu pour le hold-up de DEERLIJK et où


Philippe LACROIX travaillait au HAPPY-FEW, ce dernier a reçu la visite de trois français.
Les conversations avaient trait à Corinne CASTIER et quand ils sont partis, Philippe avait
complètement perdu les pédales.

DE JONGHE

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 16 du 27/08/1990

MARLOI David habite actuellement avec Nathalie CRUYPLAND (= amie de Roland PV) et
serait asservi à la cocaïne.
Il s'approvisionne quotidiennement (le soir) au BIVOUAC.
Il achète la marchandise à un certain GILBERT, un français originaire de LYON. Cette
personne fréquent quotidiennement le café 'T KREBBEKE. MARLOY serait en route
régulièrement avec un certain ROUARY (phonétique), un français recherché en France pour
deux hold-ups.

PRERADOVIC Branko (Bruno) tient en ce moment un magasin de nuit du nom de


"RAPIDO" à la rue Jonckheere à Bruxelles. Il serait aussi trafiquant de cocaïne.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INFO PERSO :

HALA Jean-Pierre : à propos de cette enquête, nous avons pu vérifier que Philippe LACROIX
et Basri BAJRAMI ont quitté la villa de Roquefort-les-Pins le 10/07/1988. Ils y sont retournés
le 17/07/1988.
Si notre hypothèse est juste, ils sont allés au LUXEMBOURG pour le rendez-vous avec
HALA. L'intéressé serait donc décédé entre le 13/07/1988 et le 17/07/1988.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


56/81

INFO MELS (Pol Molenbeek)

COUCKE, Viviane
née à Bruxelles, le 21/01/47
Bvd Edmond Machtens 77 1080 BRUXELLES (Molenbeek-St-Jean)
divorcée de DE WITTE Emiel

IDRIZI, Kadri
Né en Yougoslavie le 8/4/1952
habitant Woluwe (1150 Bruxelles) Val des Seigneurs 44

Devait se présenter chez Marc CALLOU, av. des Quatre-Bras 13 (brigade mondaine !!!!) le
4/7/1990.

BAJRAMI, Basri ?????????

IDRIZI, Kadri vit actuellement avec COUCKE Viviane, il se cacherait à cette adresse.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


57/81

CONTACT T. DEMONSEAU du 28/08/1990

L'intéressé se prostituait jusqu'en juillet 1988 dans deux bars à MONS. Dans le courant de
1988, elle est allée en vacances à LILLE à plusieurs reprises avec une amie (bar).
Elle a revu HALA début juillet 1988. Il était très nerveux et avalait sans cesse des
LEXOTAN. DEMONSEAU qualifie son comportement d'anormal.

Après sa libération, HALA avait l'intention de reprendre le café 'T VERBRAND avec J-
C BOHAN et Jocelyne DELORY.
Mais HALA ne voulait pas que DEMONSEAU et DELORY exploitent l'affaire ensemble. Il
n'y avait qu'un seul problème pour cette reprise, l'argent. HALA n'avait pas d'argent et a
vendu un bracelet-montre très cher. HALA ne voulait plus "s'embarquer" avec ses anciens
complices comme BOHAN, VALLEZ etc. "il regrettait ses vieux copains français FABERES,
CIRILLI etc."

Le 10/05/1988, HALA achète une AUDI 80 rouge d'occasion (DJC 267) au nom de
DUMONCEAU. L'acompte fut versé par un ami d'HALA (Georges BIAL). Le moteur est
assez vite tombé en panne et le véhicule a été remplacé par une FORD Granada, dont la
plaque (et le véhicule ?) avaient été volés le 06/07/1988 au GB de DROGENBOS.
L'AUDI 80 se trouve actuellement au garage FINA chez DZILAGA.

Georges BIAL, un individu très dangereux (BOB-BXL-SIC) tient actuellement une taverne à
BEERSEL, "L'ORIENTAL" chée d'Alsemberg. Il était sans nouvelles de HALA et en avait
fait part à DEMONSEAU.
C'est BIAL qui a recommandé l'avocat SPREUTELS à BIAL.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INFO PERSO :

Voir pages d'info XXX et XXX


Philippe LACROIX et BAJRAMI ont quitté la France du 10/07/1988 au 17/07/2009.
Patrick HAEMERS se trouvait en Belgique début juin 1988, retour au Brésil 23/07/1988;
Eric HAEMERS se trouvait également en Belgique à ce moment-là, départ pour HENDAYE
probablement le 15/07/1988.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


58/81

Contact X 18 du 29/08/1990

X 18 nous remet une lettre à l'en-tête de "Clinique St-Pierre" à OTTIGNIES datée du


24/08/1990.
Cette lettre mentionne une facture impayée datée du 06/03/1988 pour un montant de 3.292 FB
pour des soins prodigués à Kevin HAEMERS.

Pour ce qui concerne la reprise du camping à LUSSAC, les négociations commenceront à


partir du 10/09/1990. Le propriétaire viendra à Bruxelles.

Un avocat d'extrême-droite, ancien ami de Patrick HAEMERS a demandé un droit de visite.


Patrick HAEMERS a donné son accord. Il s'agit du dénommé DELHUVENNE Etienne, av.
du Val d'Or 6 1150 BRUXELLES (tél. 02/7.40.33.71). (Intéressé non connu BOB-BXL-
INFO). Nous ne connaissons pas la raison de cette prise de contact, mais l'intéressé semble
jouir d'appuis politiques haut placés.

DE JONGHE-VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

VERIFICATION

Nous nous sommes rendus à la clinique "Clinique St-Pierre". Il s'agit une analyse de sang
réalisée par un médecin en dehors de la clinique, en date du 17 mai 1987, pour
Kevin HAEMERS.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

KONTAKT X 00 du 06/09/90

Serge COLY nous a mis en contact avec une personne qui souhaite garder le plus strict
anonymat. X se considère comme le "frère" de HALA.
X a eu un contact avec HALA la veille de son départ pour Luxembourg, le 13/07/1988.
Depuis lors il n'a plus aucune nouvelle d'HALA, ce qui l'étonne beaucoup.
C'est un fait que HALA "disparaissait" parfois pour un mois ou deux, il rendait alors visite à
quelques connaissances, des prostituées au Luxembourg.
X a remarqué que, quelques semaines avant son départ, HALA se comportait bizarrement et
qu'il consommait de la cocaïne.
Il avait besoin d'argent et était en bons termes avec LACROIX;
Notre informateur était persuadé que Fanny CASTIER était hébergée chez
BAUDE Georgette.
X considère la bande HAEMERS comme des fous dangereux, et ne comprend pas pourquoi
HALA se laissait embarquer par eux. La bande a dû laisser entendre que HALA était une des
personnes qui avaient fui à RIO.
DE JONGHE-VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


59/81

Contact X 18 du 18/09/1990

Achiel HAEMERS a été en contact avec les avocats de Patrick HAEMERS


(VANDERVEREN – MOTTE DE RAEDT) à propos de la conférence de presse pour
TYACK.
Achiel HAEMERS, Patrick HAEMERS et Michèle DEWIT partent le 19/09/1990 dans le sud
de la France (PORT-CERBERE), à la frontière franco-espagnole après MONTPELLIER.
Achiel HAEMERS serait intéressé par la reprise d'une boulangerie dans un village de
vacances. Cette boulangerie aurait appartenu au père d'Hervé DEHULST, et
Achiel HAEMERS aimerait éventuellement la reprendre pour son fils Eric, au cas où l'affaire
du camping tournerait mal.
A propos du camping, Achiel HAEMERS doit payer 8.000.000 à la propriétaire pour fin
octobre. L'exploitant actuel a toutefois un droit de préemption.

Le comptable d'Achiel HAEMERS dit qu'il aurait reçu 1.000.000 FB de Patrick HAEMERS,
dont il aurait remboursé 100.000 FB. Patrick se serait rendu chez lui avec tout un paquet
d'argent. (Période inconnue).
(Le comptable = BELLEMANS).

MESURES PRISES

Prévenu OCRB (ROCHERAU)


Le père d'Hervé DEHULST = Etienne DEHULST (décédé le 16/06/1990)
Habitait à EVERE, Av. H. Dunant 7/48

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact (téléphonique) X 18 du 20/09/1990

Achiel HAEMERS va acheter la boulangerie et a un contact à ce sujet avec son comptable le


21/09/1990. Achiel HAEMERS, Eric HAEMERS et Chouchou séjournent dans un hôtel
(chambre 147) dont le numéro de téléphone est le 00.33.68.64.02.
L'OCRB en a été informé (surveillance discrète).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact Georges BIAL du 20/09/1990

Était en contact avec HALA en avril-juin 1988.


HALA avait l'intention de reprendre un établissement d'une certaine classe après sa libération
de prison en FRANCE. Le placeur de bingo TORRINI a été approché pour qu'il intervienne
financièrement. En principe TORRINI était d'accord, mais HALA devait disposer d'un solide
capital de départ. Il n'avait PAS cet argent.
BIAL a vu HALA pour la dernière fois avant son départ pour LUXEMBOURG en
juillet 1988. Il pensait que HALA demeurait chez HAEMERS au BRESIL et qu'il avait pu
fuir lors de l'arrestation de ce dernier.

Anciennement, BIAL exploitait un établissement près de la gare du Nord à Bruxelles.


(Période 1980-198 illisible.
Un de ses serveurs était Alain VANDENHOECK (KOZAK). A cette époque, HAEMERS et
LACROIX essayaient de jouer les "patrons" dans le quartier nord.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


60/81

Contact X 18 du 30/10/1990

Depuis juin 1989, FRANTSEVITCH est actionnaire de Montex-Center Zaventem. Il a racheté


les parts d'Achiel HAEMERS. Depuis lors, Achiel n'est plus que "administrateur délégué".
FRANSEVITCH aurait payé 17.000.000 FB pour ces actions.
La reprise des parts a été publiée au Moniteur belge
FRANSEVITCH va faire un procès en diffamation à G. DUPONT. Une indemnité de
2.500.000 FB sera réclamée parce qu'un acheteur a laissé tomber pour ce montant.

Achiel liquide tous ses biens et les convertis en cash. Il aurait déjà donné 1.000.000 millions à
Eric pour couvrir les premiers frais de la reprise de la boulangerie (notaire et droits
d'inscription).

Lors du contact entre Achiel et HAQUIN du SOIR, ce dernier était accompagné d'un membre
du SIC (THOMAS). Celui-ci a également posé des questions à Achiel.

FRANSEVITCH tente d'inciter Achiel à prendre contact avec un nommé OAREZ, qui
possède un établissement au Bvd Emile Jacqmain. Il partirait sous peu en Colombie et
ramènerait de la drogue à son retour. On sait qu'OAREZ a un frère : DUAREZ. Sa sœur et
mariée à un nommé Olivier De Pierpont, demeurant Avenue G. Henri à Woluwé.

FRANSEVITCH s'occuperait également du prêt de YANKA et HERVE pour qu'ils puissent


reprendre MONTEX-SPORT (12.000.000 FB).

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


61/81

Contact X 18 du 19/11/1990

Sabrina travaille actuellement comme "hôtesse" dans un bar rue Capouillet. Elle dispose d'un
véhicule (vieille occasion) de marque OPEL Kadett station-wagon. Ce véhicule a été mis à sa
disposition par FRANTSEVITCH. En ce moment elle cherche de l'argent et s'est déjà
adressée à l'exploitant de l'"EQUIPE". Elle a aussi l'intention de vendre une montre ROLEX.

FRANTSEVITCH dispose en ce moment de 100 % des parts de MONTEX-SPORT, la moitié


à son nom et la moitié au nom de sa mère. Ces parts n'ont pas été achetées par
FRANTSEVITCH.

En ce qui concerne le 1.000.000 FB que GIANNI a payé à Achiel HAEMERS, notre


informateur nous a raconté qu'il avait été placé en premier lieu sur un compte de PIETERS, et
ensuite sur un compte de Michèle DEWIT. Cet argent devait servir à payer un acompte pour
la boulangerie en France.

La semaine dernière, Eric HAEMERS a organisé une petite "fête d'adieu" au restaurant
"L'Avant-Goût".
Etaient présents : Eric HAEMERS, VANDENHOECK Alain, Eric SMETS et leurs femmes,
les parents HAEMERS. Il pourrait s'agir du départ imminent d'Eric HAEMERS. Les dernières
négociations pour la reprise de la boulangerie auront lieu le 21/11/1990.
Si la banque accorde le prêt à YANKA et HERVE DEHULST, cet argent sera utilisé pour
payer le solde.
Achiel HAEMERS demande 13.000.000 FB d reprise (dont 5.000.000 de stock) pour Montex-
Sport qui, sur papier, appartient déjà à FRANSEVITCH.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 25 du 231/11/1990

A la date susmentionnée, un repas d'affaires a lieu au restaurant "L'Avant-Goût" entre la


famille HAEMERS et deux français. Cela concerne la reprise de la boulangerie en France.

Serge DEWE aurait remis "Le Corbeau". Il pensait reprendre avec Eric HAEMERS la taverne
"Les Etangs Mellaerts", bvd du Souverain. (voir aussi lettre SMETS à Patrick HAEMERS).
Le prix était de 8.000.000 FB + 500.000 de loyer/mois. Les négociations n'ont rien donné.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


62/81

Contact X 58 du 27/11/1990

D'après notre informateur, Axel ZEYEN a "ouvert la route" lors du départ de


Patrick HAEMERS, 2 jours après l'attaque de la GMIC.

Axel ZEYEN ouvrait également la route au moment où il a été flashé (14/01/1989) aux
environs dans sa BX;

Axel ZEYEN a proposé à Eric HAEMERS de prendre cela sur lui en disant qu'il devait faire
une livraison pour MONTEX à la frontière française.

D'après notre informateur, Philippe LACROIX et BAJRAMI auraient été à bord du véhicule.

X 58 affirme qu'il existe deux itinéraires alternatifs pour passer la frontière, en dehors de celui
que nous connaissons.

Sabrina a été mise à la porte par Achiel HAEMERS le mardi 20 novembre 1990. Elle est allée
demander asile chez tante Marthe pour elle-même et pour Kevin. Jean-Pierre HAEMERS était
présent et a proposé de les loger chez lui. Elle est retournée chez Achiel le 24/11.

C'est la "guerre" en ce moment entre Achiel HAEMERS et Patrick HAEMERS.


Patrick HAEMERS a dit à Eric HAEMERS "Il peut crever les yeux ouverts".

Jusqu'à présent, tante Marthe paye les avocats de Patrick et Sabrina.

Philippe LACROIX a toujours entretenu de bons contacts avec Mireille DEBRANDT et son
époux vénézuélien (momentanément séparés, mais entretiennent une bonne relation).
Fin des années 70, Mireille exploitait le restaurant "LE MOULIN DE LINDEKEMALE".
Philippe y travaillait comme serveur.
En 1982, après l'assassinat de son frère Philippe DEBRANDT (fusillade au GEEPSY'S) elle
est partie définitivement au VENEZUELA.
En 1984, Eric HAEMERS est allé lui rendre visite avec HAQUART.

Notre informateur a constaté personnellement que le garage de Thierry SMARS (av.


Heydenberg) contenait tout un tas d'armes. Tant la mère SMARS que Corinne LOUIS étaient
au courant de cela. SMARS possédait encore une HONDA (moto 6 cyl.).

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


63/81

INFO X 3'3 du 24/12/1990

L'informateur affirme que dans la taverne "Le St-Luc" une arme est (a été) cachée. Elle
appartiendrait au gérant GEENEN JanPiet.

MESURES

Une perquisition est opérée dans la taverne en question le 24/12/1990, en présence des deux
gérants GEENEN et CARREER.
On trouve un pistolet 7.6 mm.
Cette arme avait été vendue en 1984 ou 1985 par Robert DARVILLE à GEENEN. GEENEN
travaillait à l'époque comme serveur au HAPPY-FEW.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INFO CASTIER Corinne du 27/12/1990

Fanny CASTIER est chez BAUDE à Nice depuis avant Noël. Elle suivra les cours à l'internat
"Athénée Royal d'Uccle 1" dès le 02/01/1991.
Le lundi 24/12/1990, CASTIER s'est rendue chez Achiel afin d'obtenir l'adresse de
Eric HAEMERS et Michèle DEWIT.
Elle y a rencontré TYACK qui l’a invitée le soir dans un restaurant vietnamien. Après elles
sont sorties dans un club à l'avenue Louise (près du Bois de la Cambre), tenu par des
israéliens. (= FASHION).
TYACK avait l'air d'y être chez elle et elle présenta CASTIER à un client qu'elle semblait très
bien connaître.
Il serait un membre de la GPP-Bruxelles et d'après la description qu'elle nous en donne (1,75
m, 40 ans environ, chauve sur la partie antérieure du crâne et porteur de lunettes, corpulence
normale), il pourrait s'agir de JeanPierre CALLENS.
Il a en tout cas été présenté sous le nom de JeanPierre (sûr à 90 %). TYACK et lui avaient l'air
très familier.

INFO : JP CALLENS est aussi très ami avec ZEYEN Dagmar et a bien connu TYACK quand
elle se prostituait avenue Louise. CALLENS était à l'époque à la BSR, section mœurs.

CASTIER est restée sur le côté pendant la conversation entre les personnes et TYACK et n'a
pu nous donner de détails au sujet de cette conversation.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


64/81

Info X 18 du 28/12/1990

L'atmosphère serait très tendue en ce moment au sein de la famille HAEMERS.


Eric HAEMERS et Michèle DEWIT partent en France dans le courant de la semaine du
05/01/1991 au 10/01/1991. L'adresse qu'on nous a donnée est PORT BARCARES, 11 place
Martinique. Les meubles partiront le mercredi 02/01/1991.
Le 05/01/1991, TYACK partira dans l'après-midi pour la France, très probablement à PARIS,
soi-disant pour y rendre visite à une tante.
Notre informateur pense qu'elle ira chercher de l'argent. Elle rentrerait le mercredi
09/01/1991. A ce stade on ne sait pas quel moyen de transport elle va utiliser. Kevin ne
l'accompagnera pas.
Patrick HAEMERS a rompu tout contact avec son père et son frère, parce qu'Eric HAEMERS
empoche tout l'"héritage" d'Achiel HAEMERS.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Info X 18 du 02/01/1991

Notre informateur nous fait part de ce que TYACK ne partira pas le 05/01, mais une semaine
plus tard (probablement vers le 14).
A partir du 5 elle va loger chez sa mère pendant une semaine, pour ensuite se chercher un
appartement.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Info X 16 du 03/01/1991

Nous informe que TYACK est allée se présenter au bar LE CHAMADE, rue de Livourne (il y
déjà quelques semaines). Elle se fait fort d'être protégée par le juge d'instruction
LAFFINEUR, afin que le gérant ne se fasse aucun souci.
L''informateur pense que le nommé CIRILLI Evaristo, ainsi que ses anciens complices, se
trouvent à IBIZA. Ils se seraient entièrement retirés du milieu du crime.
Notre informateur est prêt à rendre une visite le 04/01/1991 dans la soirée au "SWEET
HOME" rue Capouillet, pour vérifier si un rendez-vous éventuel entre CIRILLI et TYACK a
lieu.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


65/81

Info X 16 du 04/01/1991

X 16 a visité le bar SWEET CLUB entre 21 et 23 h.


TYACK ne s'y trouvait pas, bien que sa voiture, une OPEL Kadett station wagon (vieux
modèle) immatriculée HNG 105 y soit garée. Le véhicule se trouverait au même endroit
depuis 2 jours.
Le dimanche 06/01, on a constaté que le véhicule avait disparu.
Le téléphone du SWEET CLUB est coupé depuis 6 mois déjà, TYACK ne peut donc pas
téléphoner à partir de là ni y recevoir de communications.
Le club est tenu par une certaine DENISE (habitant JETTE).

DE JONGHE

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Info C. CASTIER du 04/01/1991

CASTIER nous raconte, hors PV, que les vrais faits criminels commis par LACROIX,
SMARS et HAEMERS ont débuté après que Philippe ait accepté un emploi au HAPPY-FEW
(fin 1983).
Ils étaient très liés à Guy CRUYSMANS, directeur de la "Caisse privée". Ils se réunissaient
régulièrement avec d'autres personnes de l'entourage de CRUYSMANS.
CASTIER a conduit Philippe à plusieurs reprises chez CRUYSMANS.

Le trio, parfois accompagné des épouses, devaient transporter de l'argent de clients de la


Caisse Privée.
Ces montants étaient alors placés à leur nom sur différents comptes en SUISSE, à
ANDORRE, au PANAMA, au LIECHTENSTEIN etc.
Après un moment ils étaient transférés sur d'autres comptes, sous un autre nom. Le trio
recevait un pourcentage sur les sommes transportées. Ces activités se sont poursuivies, même
après le décès de CRUYSMANS (décembre 1985).

LACROIX a conservé la villa de ROQUEFORT-LES-PINS après leur déménagement à


OPIO.
Cette villa servait à recevoir du monde qui ne voulait être vu par personne. Lorsque
CASTIER a fait une remarque à LACROIX à propos du loyer élevé de la villa à OPIO, ce
dernier à répondu que quelqu'un d'autre payait.

CASTIER n'a plus eu de contact avec TYACK, elles devraient se rencontrer le mardi 08/01
chez les HAEMERS (G. Henri).
CASTIER a passé la nouvelle année chez Georges LACROIX et le jour de l'an elle s'est
rendue chez FRANCO où, d'après CASTIER, elle a reçu "un bizarre coup de téléphone" qui
venait de loin. D'après ce qu'elle dit, il s'agissait d'un appel muet.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


66/81

Contact X 18 du 07/01/1991

TYACK est chez sa mère du vendredi 04/01 au mardi 08/01. Elle partira à PARIS avec sa
mère le vendredi 11/01 pour rendre visite à sa tante (?).
TYACK a repris contact avec ses "anciens amis du milieu Français). Elle négocie la reprise
d'une taverne, dans les environs de l'avenue Brugman, à côté de la Quincaillerie. D'une part,
des placeurs de bingo interviendraient financièrement, de son côté elle doit apporter
600.000 FB. Ces négociations seraient bien avancées.
Ce café aurait été précédemment exploité par JeanPierre HAEMERS.

Eric HAEMERS part le 08/01/1991 à PORT CERBERE avec Michèle DEWIT et sa petite
fille. (Tél; 00.33.68.86.12.72) – Magasin

D'après notre informateur, l'entente entre CASTIER et LACROIX ne serait plus des
meilleures, d'une part suite à leur vie clandestine, et d'autre part suite à une relation avec
DUQUE en COLOMBIE.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact info DUMONCEAU du 08/01/1991

Le milieu français est activement à la recherche de Corinne CASTIER dans le but de


l'éliminer. Ils la rendent responsable de l'assassinat de HALA. Il serait question d'enlever la
fillette pour attirer LACROIX. Ce plan est proposé par HALA Marilyn et son concubin
VALEZ Norbert. Il se trouve ou se trouvait à MONTPELLIER et sert d'intermédiaire à
Henri FABERES.
Les recherches pour retrouver l'adresse actuelle de CASTIER sont effectuées par
Serge COLY et le couple BOHAN JeanClaude et Jocelyne DELORY.

Le premier plan était d'enlever la mère de CASTIER afin d'obtenir l'adresse de LACROIX et
CASTIER. Ils ont abandonné ce plan après que CASTIER se soit rendue.

D'après notre informateur, HALA Jean Pierre aurait déclaré avant son départ :"Ou bien je
reviens les poches pleines, ou bien tu ne me reverras plus". Cela signifie clairement que
HALA partait au Luxembourg avec l'intention de commettre un hold-up avec la bande.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


67/81

Contact C. CASTIER du 09/01/1991

Suite aux menaces proférées à l'encontre de CASTIER, nous avons pris contact avec
l'intéressée à la date mentionnée plus haut afin d'en apprendre plus sur la haine du groupe
autour de HALA à son encontre.
Il semble que lors de l'arrestation de HALA Jean-Pierre fin des années 1970, CASTIER aurait
fait certaines révélations aux services de police.
Elle fut donc considérée comme une "balance" et on ne lui en a pas su grâce. Lors de la
libération de HALA, CASTIER avait promis de contracter mariage, mais le jour du mariage
CASTIER ne s'est pas présentée. Cela entraîna que la bande HALA, et surtout HALA Marilyn
voulait défigurer à vie CASTIER en la vitriolant. JeanPierre HALA a empêché cela.
Depuis lors il y a eu une haine grandissante à l'égard de CASTIER, qui atteint maintenant des
sommets avec la disparition (meurtre) de JeanPierre HALA. Le milieu français considère que
CASTIER a monté la tête à LACROIX, avec les conséquences que l'on sait.

CASTIER connaît très bien l'entourage de HALA. Elle mentionne CIRILLI Evaristo (alias
NINO) comme le meilleur ami de JeanPierre, ainsi que Henri FABERES. Elle connaît
également les frères VALLEZ, BOHAN, COLLY etc…

CASTIER sait très bien qu'elle court un réel danger, plus grand même que celui de
Philippe LACROIX.

A propos de ses activités du week-end dernier, elle déclare que le vendredi soir (04/01) elle a
soupé avec sa mère dans un restaurant des environs de chez elle. Elles sont ensuite rentrées à
la maison. En aucun cas elle n'est sortie à Bruxelles.
Samedi elle avait un rendez-vous avec l'avocat VANDER ELST, à propos de son dossier
SOFILCO S.A. (?).

Nous avons conseillé à l'intéressée de ne pas se rendre à des rendez-vous ni de sortir à


Bruxelles, et de rompre ses relations avec TYACK.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


68/81

PERSONNES SUSCEPTIBLES D'UNE ACTION SUR CASTIER

MILIEU FRANÇAIS LILLE


- HALA Marilyne LILLE, rue de la Méditerranée 2/21
- VALLEZ Norbert (11/10/1951) VILLE/S/LA FERTE, Hameau de Clairveau
- VALLEZ Patrick (17/12/1952)
- RENARD José (27/02/1957) LILLE, rue Solferino 215
- LECESNE Bernard (04/11/1954 MONS-EN-BAROEUL, rue Parmentier 75

MILIEU FRANÇAIS MARSEILLE

- CIRILLI Evaristo (NINO) MONTPELLIER (23/06/1950)


- FABERES Henri (21/09/1944)
- QUARANTA Antoine (17/10/1931)
- CIRILLI André (01/06/1953)
- ROOM Michel (08/09/1945)

MILIEU FRANCO-BELGE

- COLY Serge (11/03/51) Adresse officielle (av. de la Couronne Ixelles)


- BOHAN Jean-Claude
- DELORY Jocelyne

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


69/81

Contact J.C. BOHAN du 14/01/1991

Nous avons pris contact avec l'intéressé afin d'en apprendre davantage sur les menaces à
l'encontre de CASTIER.
Elle est en effet recherchée activement par le milieu français (en ce qui concerne la Belgique,
Serge COLLY), à la demande insistante de la famille HALA.
On n'a pas parlé des intentions qu'on avait à son égard, d'après BOHAN ils veulent
simplement parler avec elle afin de tirer l'affaire au clair.

CIRILLI et FABERES (les meilleurs amis de HALA se trouvent toujours dans le sud de la
France. BOHAN ignore s'ils sont au courant du décès de HALA. La menace ne viendrait pas
de leur côté (pas encore).

Nous avons fait comprendre à BOHAN que cela n'a aucun sens de se venger sur CASTIER.
Il nous a promis de prendre contact le plus rapidement possible avec HALA Marilyn afin de
l'en persuader.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

INFO (générale)

Le café que TYACK va reprendre s'appelle "LE FICUS" Taverne-Restaurant. Cet


établissement se trouve à Ixelles, rue du Page 3/5.

RENSEIGNEMENTS XL

L'adresse du FICUS serait rue de l'Aqueduc 107-107 (au coin de la rue du Page).
Il s'agit de la société DUBEL et le gérant en est MOREAUX Daniel, n° nat. 501311 02360
(nationalité belge).
Ceci depuis le 01/09/1987.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


70/81

Contact X 18 du 23/05/1990

Achiel HAEMERS laisse son appartement à FRANTSEVITCH. Sabrina irait habiter tout en
haut. C'est en tout cas dans ses intentions.
En ce moment, Sabrina est avec un Nicaraguayen de 24 ans de parents italiens (???????? –
ndt). D'après l'informateur elle serait en train d'en faire un nouveau HAEMERS. L'entente à
l'avenue G. Henri est en dessous de tout. Vu ses dettes, Achiel HAEMERS n'a même plus de
meubles de luxe. Tout luxe a disparu de son habitation. Il n'y aurait plus de contact entre les
parents et Patrick. Achiel HAEMERS aurait demandé un changement d'adresse pour la
France, chez son fils Eric.
Le prêt pour le bar sera réglé par FRANSEVITCH;

VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


71/81

Contact X 16 du 28/01/1991

D'après notre informateur, Denise TYACK serait souvent en route avec un certain Roland….
dont mention dans le rapport précédent.
Ce Roland semble maintenant être propriétaire d'un magasin à Bruxelles, rue du midi 156
ELECTRO-CENTRE (tél. 512.35.87) SPRL. L'intéressé serait connu de la police.

D'après notre informateur, qui était présent à la soirée de la Saint-Sylvestre 1990-1991 au


FASHION, av. Louise, Denise TYACK aurait passé la soirée avec J-P CALLENS (membre
de GPP). Notre informateur est sûr à 100 %, pour TYACK à 90 %.

Il y a une quinzaine de jours, X 16 a été contacté par deux membres du GPP, CALLU et
DELILLET (phonétique). Ce dernier aurait été envoyé par ELISE pour demander si TYACK
avait eu un contact avec notre informateur.
DELLILLET aurait lourdement insisté afin que X 16 recrute TYACK dans son établissement.
Ce qu'il a refusé.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact téléphonique avec "Bobonne" HAEMERS du 29/01/1991

Achiel HAEMERS serait parti en France pour y rendre visite à son fils Eric. Son retour serait
prévu pour le lundi 04/02/1991.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact X 18 du 15/02/1991

La grand-mère de Patrick HAEMERS a obtenu l'autorisation de lui rendre visite en prison. Il


lui aurait dit qu'il ne souhaitait faire aucune déclaration, de peur de se faire assassiner.
Il serait en revanche prêt à participer à une reconstitution de l'évasion.

Achiel HAEMERS voudrait récupérer les 1000 $ pris i.b. à Sabrina pour les verser sur le
compte de Patrick (prison).

Sabrina aurait téléphoné à plusieurs reprises en France et au Brésil. On nous fournira les
numéros appelés.

Sabrina serait très amie en ce moment avec un avocat habitant à côté du Sweet Club. Il la
payerait (?).
Après le 23 février elle emménagerait dans l'appartement de "Bobonne", au dessus de celui
d'Achiel HAEMERS. L'appartement d'Achiel HAEMERS sera pris par FRANTSEVITCH et
son épouse. Elle s'occupera de Kevin HAEMERS.

PIETERS Liliane partira en France le 23/02. Achiel HAEMERS la rejoindra le 06/05/1991.


MONTEX-SPORT sera alors totalement repris par Hervé DEHULST et Cécile BASTIN.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


72/81

PAGE CRYNS POST-IT (ndt Texte manquant et illisbl

Contact X 25 du 19/02/1991

(…)

Ce même soir les armes de l'ESI ont été volées et ALLAOUCH est présenté comme suspect.
Nous savons de la PJ de Woluwé que DEBRANDT voulait faire certaines révélations au
moment de sa mort.
Il est également à remarquer que SMARS et LACROIX ont été inquiétés dans le cadre de
l'attentat contre le major Vernaillen.

D'après notre informateur, il serait utile de vérifier si SMARS et/ou LACROIX étaient clients
du club privé "Parc Savoye". On a parlé de ce club en rapport avec les "ballets roses".
Il était exploité par un certains CRYNS Philippe et VAN DEN HOVE Alain.
Ceci est à replacer dans le contexte où SMARS voulait faire chanter des personnes haut placés
qui fréquentaient ce genre d'endroits.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


73/81

22 février 1991

Numéros formés depuis la BELGIQUE vers la COLOMBIE

Le 11/12/1990 : Différentes communications depuis ADS SA ZAVENTEM Chaussée de


Louvain 585 vers la COLOMBIE : 57 1 212.63.78 (1)
Du même endroit on a aussi appelé BARTHELEMY à RIO DE JANEIRO.

Le 02/10/1990 : Communication depuis AC Motel à LEUVEN-HAASRODE vers la


COLOMBIE : 57 1 249.22.17 (2)
De là on aussi appelé l'hôtel "JACKSONS" à LOUVAIN.

Le 26/09/1990 : Communication depuis la clinique St-Raphaël à LOUVAIN vers la


COLOMBIE : 57 1 212.13.01
De là on a également appelé l'hôtel "JACKSONS" à Louvain.

Le 03/10/1990 : idem que précédemment vers la COLOMBIE : 57 1 249.22.17 (2)

----------------------------------------------------------

Un certain DE PIERPONT Olivier, habitant à Woluwé entretient des contacts étroits avec la
famille HAEMERS.
L'intéressé est marié à une Colombienne.
Cette Colombienne a deux frères, un certain OAREZ qui exploite un établissement à
Bruxelles au Bld. Em. Jacqmain et un certain DUAREZ, qui habite en COLOMBIE. Tant
OAREZ que DUAREZ s'adonneraient au trafic de drogue.

Achiel HAEMERS a été prié d'intervenir comme intermédiaire dans une affaire de drogue. Il
aurait dû jouer l'informateur entre DE PIERPONT et sa famille et FRANTSEVITCH et des
personnes du GP ou de la BSR.
Nous ne disposons pas de plus d'informations dans cette affaire, mais il est possible que
Achiel HAEMERS, à la demande de FRANTSEVITCH, ait pris contact, via ces
établissements (ADB ZAVENTEM – AC MOTEL et la clinique ST-RAPHAËL) avec la
COLOMBIE.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


74/81

Contact avec Achiel HAEMERS DU 25/02/1991

Achiel HAEMERS nous a demandé le 15/02/1991 de le rencontrer dans un établissement de


la place St-Josse vers 13h45.
Nous nous y rendons et nous apercevons de la présence du détective privé DOSSOGNE.
DOSSOGNE parle avec deux personnes, un homme et une femme et ne prête pas attention à
la présence de notre contact.
Nous demandons à Achiel HAEMERS s'il connaît DOSSOGNE, il répond que non.
Achiel HAEMERS nous informe de son départ, qui est prévu en principe pour le
vendredi 1er mars 1991.
Il y aurait encore quelques problèmes pour la reprise de son magasin à Woluwé.
Achiel HAEMERS se serait occupé du prêt de ses repreneurs, BASTIN et DEHULST. Avant
que le prêt soit accordé, il fallait qu'il soit sûr du renouvellement bu bail.
Le banquier d'Achiel se trouve tout près de l'endroit où nous avions rendez-vous. Achiel nous
raconte qu'il a rendez-vous avec le banquier en question à 14h15.
Nous ne souhaitons pas assister à cet entretien et nous fixons rendez-vous à Achiel à 15 h à un
autre endroit.
Nous surveillons discrètement l'établissement et constatons en effet que quelques minutes
après notre départ Achiel rencontre quelqu'un (probablement le banquier).
Ce contact dure à peine une dizaine de minutes, après quoi Achiel quitte l'établissement. Nous
constatons clairement qu'Achiel est suivi par une personne dans une Mercedes noire et une
dans une Opel bleu-clair immatriculée ERN 214.

Sur notre autre lieu de rendez-vous, nous demandons à Achiel HAEMERS à qui il a parlé de
ses activités de ce jour.
Seuls FRANTSEVITCH, chez qui il habite momentanément à son adresse av. G. Henri et
Hervé DEHULST semblaient au courant.
Achiel HAEMERS leur aurait bien dit qu'il allait chercher son argent à la banque et le
placerait dans un coffre.

Il y aurait également ajouté qu'"il avait besoin de la protection de deux personnes". Il est donc
possible que FRANTSEVITCH ait pris contact avec DOSSOGNE afin de savoir où
Achiel HAEMERS irait mettre son argent.
Quand nous lui demandons de quel argent il s'agit, Achiel HAEMERS nous explique qu'il
s'agit de la vente, dans son magasin, des vêtements "en stock".
Il aimerait changer cet argent en argent français avant son départ.
Il n'a pas mentionné la somme dont il s'agissait.
Achiel HAEMERS n'a pas pu nous répondre non plus à la question de savoir pourquoi il avait
raconté cette histoire à FRANTSEVITCH, ni qui étaient ces deux personnes qui le
protègeraient.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


75/81

INFO BSR Bruxelles – ZOLLE et FAYT du 06/03/1991

Finné (tué par les tueurs du Brabant wallon était bien aimé à la gendarmerie de Bruxelles. Il
se rendait souvent à la cantine et allait prendre un verre dans les environs (Pale-Male) avec les
membres de la BSR.
Souvent il portait deux Smith & Wesson. L'un d'eux était chromé. Cette arme était pourvue
d'un long canon, (identique à celui qui a été utilisé lors de la reconstitution). L'intéressé
montrait ces armes à presque tout le monde.
En 1982 (ou dans cette période), l'intéressé est sorti dans un établissement de l'avenue Louise
(probablement le HAPPY-FEW) et y a "oublié" ses deux pistolets. Une plainte aurait été
déposée auprès du gpp Bruxelles.
Un scandale a dû avoir lieu peu avant son décès. Il aurait travaillé pour la banque COPINNE
et serait parti par après en Suisse. Après son retour, l'intéressé serait parti travailler à la
banque ANHYP.
L'intéressé restait très secret à propos de ces faits.
Finné connaissait très bien le major Vernaillen.
Finné se rendait souvent au Moyen-Orient, et plus particulièrement en Israël.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contact téléphonique X 18 du 07/03/1991

Le 02/03/1991, Achiel HAEMERS est parti avec sa Mercedes rejoindre sa famille à PORT-
CERBERES.
Sont actuellement présents en FRANCE : Eric HAEMERS, Michèle DEWIT, sa fille Couby,
Achiel HAEMERS, PIETERS Liliane et sa mère HARDENNE (Bobonne).
Eric, Michèle et Couby occupent une maison à une dizaine de km de leur magasin. Achiel,
Liliane et Bobonne habitent tout près de cette maison, dans une petite villa louée. L'habitation
d'Eric, tout comme la boulangerie, ont été achetées par Achiel HAEMERS, avec l'argent de la
remise de son magasin de l'avenue G. Henri.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


76/81

CONTACTS INFORMELS AVEC Philippe LACROIX

24/03/1991

Affaire HALA JeanPierre

LACROIX déclare qu'il est, en effet, allé chercher HALA à la gare de Luxembourg. Il avait
préalablement téléphoné au café "'t verbrand". Les amis de HALA (BOHAN-COLY) y étaient
présents avec HALA ;
Selon LACROIX, les amis auraient très bien été au courant de la situation.
Au LUXEMBOURG HALA aurait été abattu par un membre de la bande suite à une
discussion musclée.

(Dixit LACROIX "c'était ou bien HALA, ou bien l'autre. C'est l'autre qui était le plus vite et
qui a vidé un chargeur sur HALA").
La discussion était survenue suite à la fusillade d'Etterbeek.

Affaire SMARS

Le jour du décès de SMARS, après l'enquête de police et après que le corps ait été emporté,
LACROIX est allé chercher cinq fals ainsi qu'une somme de 1.200.000 FB.
Les fusils et l'argent étaient planqués dans une cachette au-dessus de la salle de bains. Le
même soir LACROIX a donné l'argent aux parents SMARS avec la demande de le garder
pour leur petit-fils Cédric (fils de SMARS).
Les parents ont catégoriquement refusé.
Il s'agissait en fait d'argent qui appartenait à LACROIX, mais qu'il avait prêté à
Thierry SMARS.

C'est vrai que CRUYSMANS était très lié à Thierry SMARS et que tant Thierry que lui-
même participaient régulièrement à des réunions de nature politique.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


77/81

CONTACTS INFORMELS AVEC Philippe LACROIX

28/03/1991

Affaire SMARS

Il semble également exact que LACROIX était en bagarre avec Thierry SMARS. Il aurait
même été menacé de mort par Thierry. Cela se serait passé au café "LE CERISIER".
Il semble aussi que la relation était très mauvaise entre Thierry et son père. Thierry
considérait son père comme un bon à rien. C'est aussi lui qui a payé tous les frais qui ont été
engagés pour la maison de ses parents. A un point tel qu'il a même obligé ses parents à
déménager vers l'étage supérieur.
D'après LACROIX, Thierry était très méfiant et ce n'est qu'un de ses très bons amis qui
pouvait l'approcher pour le tuer. LACROIX confirme que la relation entre Thierry et
Patrick HAEMERS était très mauvaise.

Le comportement de Thierry a commencé là changer vers juillet 1985, quand il a fait la


connaissance de CIOLINI.
Celui-ci aurait fait partie d'un groupement d'extrême-droite, qui avait des projets à la frontière
franco-espagnole.
CIOLINI était le fondateur d'une agence de détectives S.I.S. Smars voulait lui aussi travailler
dans cette branche et donna 1.200.000 FB à CIOLINI, argent qu'il emprunta à LACROIX. Ce
montant fut versé via une banque à SLUIS (très probablement) sur le compte de S.I.S.
Thierry SMARS aurait eu un compte dans cette banque.
Des agences de S.I.S existeraient également en FRANCE, en SUISSE et en ITALIE.
LACROIX n'exclut pas du tout la possibilité que SMARS et CIOLINI se soient adonnés à des
activités de rackettage sur des personnes haut placées.

Après le décès de Thierry SMARS, LACROIX est allé chercher les factures de téléphone de
CIOLINI chez la grand-mère de SMARS (chez qui CIOLINI habitait). Il a appelé tous les
numéros pour voir chez qui il aboutissait.
D'après LACROIX il n'est pas possible de localiser LACROIX, parce qu'il n'entretien que peu
de contacts avec son fils.
LACROIX pense que CIOLINI n'était pas un escroc, mais qu'il travaillait en fait pour les
services secrets français.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


78/81

CONTACTS INFORMELS AVEC Philippe LACROIX

17/04/1991

Affaire HALA J-P

Nous apprenons de Thérèse DUMONCEAU que tant BOHAN JeanClaude que sa femme
DELORY Jocelyne et son ami Serge COLLY, étaient très bien au courant de la situation dans
laquelle se trouvait HALA avant son départ pour Luxembourg.
LACROIX se serait d'ailleurs rendu à deux reprises dans le café "'t verbrand" pour y chercher
HALA. (Environ un à deux mois avant sa disparition).

Ceci nous est conservé par LACROIX, qui nous déclara également que les amis de HALA
étaient parfaitement au courant et qu'ils ne devaient pas être étonnés de sa disparition.

DE JONGHE - VAN BRUSSEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


79/81

CONFIDENTIEL 23/12/1992

A Monsieur le Substitut VAN LIJSBETH

Objet : Renseignements concernant ERPICUM Baudoin

Réf : Rapport confidentiel Commissaire VERMEIR

Portons à la connaissance de Mr le Substitut que, comme convenu, nous avons pris contact
avec Luc CARREER.

L'intéressé nous a informé qu'il y a quelques mois, il se trouvait au café MAILCOACH avec
ERPICUM, Bob BERGEN et LOUIS Alain (SLEEPENTICH).
A un moment donné, l'intéressé a eu une conversation privée avec Bob BERGEN, au cours de
laquelle il a été dit que ERPICUM ferait mieux de disparaître avant le procès HAEMERS,
parce qu'il aurait fait une déposition défavorable et qu'il en saurait trop à propos des activités
de la bande HAEMERS. "Disparaître" signifiait clairement quitter la Belgique.

CARREER se posait aussi des questions à propos de la fermeture du restaurant L'Avant-Goût,


dont ERPICUM était le gérant et dans lequel il paraissait clair que de l'argent de la bande
HAEMERS aurait pu avoir été investi (soupçons).
D'après lui cette impression était renforcée par le fait qu'il a vu lui-même comment
Axel ZEYEN s'y conduisait en maître et demandait de l'argent à ERPICUM. Ceci se passait
deux semaines avant la fermeture.

Lors de l'audition de ERPICUM à ce propos, les noms de Bob BERGEN ou Luc CARREER
n'a pas été prononcé. A la question de savoir s'il était menacé, il a répondu par la négative,
mais a parlé spontanément de la réunion au café MAILCOACH avec Bob BERGEN,
CARREER et LOUIS Alain.

CONFIDENTIEL

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


80/81

CONFIDENTIEL

Louis Alain (alias SLEEPENTICH, beau-frère d'Alain SMARS), a dit à ERPICUM que ce
serait peut-être mieux s'ils quittaient le pays à deux avant le procès. Ils pourraient être tous les
deux des témoins encombrants. Ici non plus il ne fut pas question de menaces.

ERPICUM a fermement démenti que de l'argent provenant de la bande HAEMERS aurait été
investi dans son restaurant. Jurgen ZEYEN avait reçu de l'argent de sa part suite à des petits
travaux qu'il avait effectués dans le restaurant. La fermeture du restaurant est due à des frais
d'exploitation trop élevés.
La personne qui a investi dans l'Avant-Goût est le nommé SCHOLLEN (déjà cité dans le
dossier).

ERPICUM a l'intention de partir en vacances à HOLLYWOOD la première semaine de


janvier. Son frère y exploite un restaurant.
Il veut mettre ses affaires en ordre et compte y rester une à deux semaines. Après cela, il
compte ouvrir un café à WOLUWE.

Il semble que le fait qu'ERPICUM ait donné un alibi à HAEMERS soit faux.
Denise TYACK est bien allée trouver ERPICUM au MAILCOACH pour lui demander de
confirmer que Patrick HAEMERS se trouvait au MAILCOACH au moment du hold-up de
DROGENBOS le 17/03/1986. ERPICUM a refusé.

(Formule de politesse)

R. DE JONGHE

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009


81/81

RAPPORT D'INFORMATION

Contact Luc CARREER du 16/12/1992 à 17.00 h

L'intéressé nous relate ce qui suit :


Il y a quelques mois, il se trouvait au MAILCOACH à WOLUWE, en présence de
SLEEPENTICH et Bob BERGEN. A un moment donné BERGEN a pris CARREER à part et
lui dit qu'il serait mieux qu'ERPICUM "disparaisse" avant le procès HAEMERS.P

Disparaître signifiait partir à l'étranger. ERPICUM, qui se trouvait aussi au MAILCOACH, ne


pouvait pas entendre cette conversation, mais il est vrai qu'ERPICUM avait déjà dit
auparavant qu'il allait partir chez son frère en Amérique du Nord avant le début du procès
HAEMERS.

ERPICUM serait notamment au courant de différents hold-ups commis par la bande


HAEMERS. On craint qu'il ressorte cela pendant le procès.

CARREER m'a encore fait part qu'une semaine avant la fermeture du restaurant L'Avant-Goût
(gérant ERPICUM), Jurgen ZEYEN y régnait en maître. ERPICUM devait lui remettre la
recette.
Ceci pourrait indiquer que de l'argent provenant des hold-ups aurait été investi dans l'Avant-
Goût et que la bande exige cet argent en retour.

Luc CARREER n'exploite plus le café "LE TRAMINOT". L'intéressé possède 68 % des
actions de la société qui exploite la taverne "Le ST-LUC". GEENEN a été mis sur une voie de
garage par FRANTSEVITCH.
FRANTSEVITCH défendrait les intérêts de Achiel HAEMERS dans le ST-LUC. Il s'agirait
d'une somme de 2.000.000 FB.
Il a également placé un gérant au ST-LUC qui lui donne tous les mois une somme de
200.000 FB.

Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009