Vous êtes sur la page 1sur 412

Initiation à l’art de la

SAGESSE
De Lao-Tseu à Confucius, à Bouddha, à Jésus, à Socrate, Platon, Démocrite, Epicure, Lucrèce, Spinoza, Schopenhauer, Descartes, Victor Hugo, Verlaine Saint Exupéry , La Rochefoucauld… mais aussi en hommage à la pensée du Dalaï lama, de Prajnanpad, Milarépa, Matthieu Ricard, et tous ces autres sages, penseurs, philosophes poètes connus ou inconnus qui sont cités dans cet ouvrage, et qui par leurs pensées nous font faire quelques pas sur le chemin du bonheur, de la sagesse.

Tome Un :L’ART D’ETRE HEUREUX Tome deux : LA SPIRITUALITE

François Bennard Editions LPDB

1 Version internet gratuite.

DANS LE BUT DE FAIRE LA PROMOTION DE CES DEUX TOMES

NOUS VOUS EN OFFRONS GRATUITEMENT LA VERSION ELECTRONIQUE COMPLETE (475 pages)
(Que vous trouverez ci-dessous)
Ces deux ouvrages se lisent commE un mémento, comme un livre de chevet qui répond ponctuellement à votre curiosité sur l’art du bonheur. AU FIL DES MOIS Vous CONSULTEZ les thèmeS abordés TOUT SIMPLEMENT Au gré de votre curiosité

Si vous souhaitez savoir ce qu’est « la joie de vivre » reportez à la page 15 « l’ego » à la page 56 ce qu’est « le lâcher prise » page 85, « la liberté » page 218 « L’énigme de la vie » page 349… « Dialogue avec l’auteur » page 410… et ainsi de suite.

2 Version internet gratuite.

CONTACT AVEC L’AUTEUR

Si vous cherchez à obtenir des adresses utiles, connaître des titres de livres à lire, des thèmes à approfondir, vous pouvez contacter directement l’auteur : editionslpdb@initiationalasagesse.com

Enfin si vous avez aimé notre initiative

TRANSFEREZ
A VOTRE TOUR (GRATUITEMENT VOUS AUSSI)

CES DEUX LIVRES
AUX MEMBRES DE VOTRE FAMILLE, VOS AMIS, VOS RELATIONS, INTERESSES PAR LA SAGESSE, LA RECHECHE DU BONHEUR ;

Après avoir consulté, lu sur internet ces deux livres, vous être entretenu avec l’auteur, si vous pensez que ces deux ouvrages ont leur place dans votre bibliothèque, ou si vous souhaitez tout simplement les offrir pour un anniversaire, une fête, ou faire plaisir. Vous pouvez nous commander la version « papier » Les deux volumes réunis en un seul (476 Pages) 21euros + 5 euros
de port, (paiement sécurisé PAYPAL) editionslpdb@hotmail.fr

Je cherche uniquement une science qui traite de la connaissance de soi, et qui m’enseigne comment bien vivre et comment bien mourir. (Michel de Montaigne)
3 Version internet gratuite.

Tome Un : « L’ART D’ETRE HEUREUX » Tome Deux : « LA SPIRITUALITE »
Sommaire
Tome Un - L’Art d’Être Heureux La recherche de la sagesse L’art d’être heureux Le plaisir, la joie de vivre La prise de conscience du bonheur Le destin de l’homme Vivre en société Le loup et le chien L’esclave Le déconditionnement Le temps L’écoute L’ego, ou la foire aux vanités Les émotions Le détachement Le lâcher prise La relativité de la vérité Les opinions L’impossibilité de juger Le mot le plus beau du monde L’acceptation L’acceptation du passé Ici et maintenant Le désir La crainte de l’avenir La compassion Le silence Le couple Le courage L’éloge de la fuite Les défauts Le racisme L’art La richesse La vieillesse La lettre à Ménécilius Epilogue Page 5 9 15 20 23 27 36 39 42 44 48 56 73 80 85 90 94 100 107 111 123 130 136 142 146 152 158 161 165 171 174 177 180 186 191 196 Tome 2 - La Spiritualité La spiritualité Le cheminement L’avoir et l‘être La pratique La liberté Le sage Le maître La solitude La peur Le mental La réalité La dualité L’éveil La méditation ou l’art de savoir calmer son esprit La méditation « Vipassana » La méditation « analytique » La petite méditation de la journée La méditation « Dzogchen » La méditation « Kundalini » Le Karma Le Nirvana L’énigme du monde L’impermanence L’interdépendance L’énigme de la vie De Dieu Des religions Des prières La mort La vie Le plaisir de vivre Epilogue L’une des plus grandes aventures spirituelles de l’histoire de l’humanité Dialogue avec l’auteur Page 202 206 210 214 218 221 230 233 238 245 253 259 263 266 278 285 293 296 314 318 320 323 330 344 349 354 362 367 370 382 385 391 395 410

4 Version internet gratuite.

LA RECHERCHE DE LA SAGESSE

5 Version internet gratuite.

Depuis l’origine des âges, de l’existence des sociétés, tous les peuples ont toujours rêvés de paix, de bonheur. De paix, de bonheur qui seraient enfin universels et de toute éternité. Aujourd’hui, le monde, va vite, de plus en plus vite, est pris dans un tourbillon de précipitation, d’agressivité, vit dans le conflit permanent, le stress, l’angoisse. Emportés par la compétition, le désir de possession, l’ambition de réussir, il courre après ses illusions. Il rêve sa vie au lieu de la réaliser. Chacun souhaite la paix, le bonheur, alors qu’il leur tourne le dos. Cette quête de la sagesse, du bonheur apparait déjà il y a plus de quarante siècles en Inde dans les Védas. Elle fut ensuite formulée il y a vingt cinq siècles par les paroles du Bouddha. Puis au fil du temps elle s’est naturellement poursuivie par les écrits de milliers de sages, de philosophes, d’initiés, d’écrivains, de poètes qui, de toutes les époques, de toutes les confessions, nous ont fournis des éléments de réflexion, une direction à suivre pour profiter de cette vie qui, un instant, nous est offerte. La recherche du bonheur, de la sagesse, ne relève d’aucune philosophie, d’aucune religion. Cette recherche n’a nulle théorie, ni doctrine. Son unique objectif est de nous faire réfléchir sur notre façon de penser, sur nos comportements et de leurs conséquences, afin qu’en toute connaissance nous puissions les modifier et profiter de notre existence dans toute sa plénitude. Notre civilisation occidentale est consacrée au culte de la consommation, de l’illusion. Aucune école, aucune institution, aucune éducation, n’aborde les rôles surprenants et détestables que nos égoïsmes, nos peurs, nos désirs, nos rancunes, qui dirigent quotidiennement nos existences. Personne ne nous apprend la gravité du racisme, l’importance de l’écoute d’autrui, de son acceptation, de la nécessité du détachement, du lâcher prise, qui sont les responsables de tant de souffrances qui chaque jour corrompent nos destinées. La recherche de la sagesse permet lentement de libérer l’homme de ses certitudes, de ses fantasmes, fanatismes, idéologies, et autres
6 Version internet gratuite.

autolimitations qui bornent son esprit. Elle le délivre de ses passions primaires, croyances, superstitions qui abondent, comme les courants d’air courent les rues des civilisations. On ne reçoit pas la sagesse. Il faut la découvrir soi-même, après un trajet que personne ne peut faire pour nous, ne peut nous épargner. (Marcel Proust) La sagesse c’est apprendre, apprendre, apprendre à se maitriser, apprendre à vivre, apprendre à penser, apprendre à pardonner, apprendre à aimer. (Sagesse bouddhiste) Vous ne pourrez jamais être heureux si vous ne pratiquez pas l’art de la sagesse au quotidien. Après avoir souffert il faut souffrir encore. C’est l’usage quotidien de la sagesse qui fait arrêter de souffrir. (Arnaud Desjardins) Continuer de souffrir sans tenter d’améliorer son sort ce n’est pas de la patience, mais de la bêtise. (Le Bouddha) Il s’agit de votre propre vie qu’il faut sauver. La sagesse ? Ose savoir, ose être sage. Commence ! (Horace) Il faut du courage, de la hardiesse, de la remise en question, pour tenter malgré les autres d’être heureux. (Albert Camus) Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour. (Confucius) Dans ce qui n’est pas essentiel, ils voient l’essentiel. Dans l’essentiel, ils voient le sans essence. Ceux qui demeurent dans le champ des idées fausses jamais n’arrivent à l’essentiel. (Soutra du Bouddha)
7 Version internet gratuite.

Large et spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il en est beaucoup qui s’y engagent. Mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la vie, et il en est peu qui la trouvent. (Matthieu 7, 13-14) Que souhaitez-vous ? Prendre le chemin qui mène à la quiétude, à la sérénité, au plaisir de vivre ? Ce chemin est ardu, il n’est pas fait pour les velléitaires, les hésitants, les craintifs, ceux qui commencent tout et ne finissent rien. Il faut du courage, de la patience, ce chemin est semé de ronces, d’orties, d’épines, de découragements, de doutes, de renoncements, mais la suprême récompense est que tout ce que l’on y découvre ne se perd plus jamais. Cette recherche de la sagesse nous enseigne que notre existence n’est qu’un miracle provisoire, momentané, un cadeau prodigieux qui aura un terme, et qu’il convient de savoir profiter pleinement de chaque seconde de cette vie qui nous est miraculeusement offerte.

Notre humanité civilisée découvrira un jour le sens du mot paix : il s’appellera survie. (Albert Einstein)

8 Version internet gratuite.

.L’ART D’ETRE HEUREUX 9 Version internet gratuite.

l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vos interrogations.) 10 Version internet gratuite. vos observations. vous pouvez être mis en contact direct avec. .Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.

c’est changer nos habitudes. Le bonheur ne dépend pas des aléas. Ce serait trop bête ! (François Lalinec) Le bonheur. ce n’est pas le monde qu’il faut changer. le bonheur est une question d’état d’esprit. Si on veut être heureux de vivre. que les événements qui s’y présentent soient favorables ou défavorables. (Jules Renard) L’art d’être heureux peut être résumé en cette seule phrase dite par le grand romancier russe Tolstoï : « Si tu veux être heureux.Ne passez pas à côté de la vie. c’est de le chercher. En réalité nous sommes notre propre sauveur comme notre propre tortionnaire. uniquement soi-même. Exister. (Dilgo Khyentsé Rinpotché) 11 Version internet gratuite. de volonté. de vigilance. (Pensée bouddhiste) La clé du bonheur. c’est créer sa propre existence. . on le peut puisque le bonheur est aisément à la portée de toutes mains. et en particulier nos habitudes mentales. mais soi même. (Jean Paul Sartre) C’est notre esprit et lui seul. qui nous enchaine ou nous libère. sois heureux! » Oui. des circonstances extérieures de la vie. Pour être heureux. (Pema Chodron) C’est nous-mêmes qui créons ce que nous sommes. Le bonheur est uniquement une façon de regarder la vie. C’est à nous de choisir : héros ou bourreau de nous-mêmes.

que nous ne faisons rien pour le maîtriser. continue d’apprendre comment tu dois vivre. ils s’amplifient et sont de plus en plus difficiles à contrôler. tout le système de nos connaissances. Ce n’est ni un état d’exaltation ou de mysticisme. ses peurs. se défaire de toute l’éducation. (Erasme) Le bonheur n’est pas chose aisée. (Le livre de la sagesse) Pour atteindre à la vérité. Lorsque nous sommes dominés par nos automatismes de pensées. de jouir. (Albert Camus) Le bonheur n’est pas le but. (Matthieu Ricard) On ne naît pas homme. il faut une fois dans sa vie. C’est de savoir reconnaître. son ego c'est-à-dire éliminer toutes ses toxines mentales qui pourrissent la vie. (René Descartes) Tant que tu es vivant. nos pulsions perdurent tant que nous ne connaissons pas le fonctionnement de notre mental. cueillez en les roses. et se reconstruire à nouveau et dès le fondement. (Chamfort) Notre personnalité. (Sénèque) Laissez les épines de la vie. et impossible de le trouver ailleurs.Le bonheur est la plus grande des conquêtes. celle qu’on fait contre le destin qui nous est imposé. . on le devient. des opinions que l’on a reçues. d’être heureux. (Anonyme) 12 Version internet gratuite. au fil des années. mais le moyen de la vie. maîtriser ses émotions. il est très difficile de le trouver en soi. (Paul Claudel) Le bonheur c’est le goût de vivre.

(Bernard Baudouin) Par l’effort. mais de les surmonter. c’est déjà faire le premier pas du retour vers soi. (Antoine de Saint Exupéry) L’homme n’est rien d’autre que la série de ses actes.Non je ne sais pas ! 13 Version internet gratuite.Dépend de quoi ? . (Soutra du Bouddha) Vivre c’est naître lentement. la discipline. Accepter l’idée même de changer. (Charles Baudelaire) Il faut essayer d’être heureux.L’art du bonheur ce n’est pas de s’appesantir éternellement sur ses problèmes. de rien ! . le contrôle. de tout. (F. pour ne magnifier.Je ne sais pas. . il serait un peu trop aisé d’emprunter aux âmes toutes faites. ne se souvenir que des instants heureux.C’est difficile à dire ? Ça dépend ! . (Jacques Prévert) Carpe diem.Vous ne savez pas ? . ne serait-ce que pour donner l’exemple. il n’y a que la vie qui vaille la peine d’être vécue. des circonstances. parce que c’est bon pour la santé. les oublier. l’ardeur. Hegel) J’ai décidé d’être heureux. (Voltaire) Il ne peut y avoir de progrès vrai (c’est-à-dire moral) que dans l’individu et par l’individu lui-même. (Devise baroque) .Etes-vous heureux ? . que le sage fasse pour lui même une île qu’aucun flot ne pourra submerger.

.Eh bien. 14 Version internet gratuite. la vie est difficile. Allez c’est dès aujourd’hui qu’il faut commencer. Votre avenir ressemblera obligatoirement à votre passé. .Elle est drôle votre question ! . pour prévoir son avenir. si. il suffit de connaître son passé.Bah ! Rien. ont en tout temps eu des liens aux temps qui les ont précédés.Non. il n’y a rien Si. . car les évènements du présent et ceux de l’avenir. Lorsqu’une personne n’a pas fait de travail de transformation sur ellemême. Je ne peux rien pour qui ne (Confucius) se pose pas de questions. merde alors ! à faire Le sage dit avec raison que. et si vous ne changez rien. (Nicolas Machiavel) Si vous n’êtes pas totalement heureux de vivre. Il faut du courage pour être heureux. c’est comme ça. il suffit de faire un travail sur vous-même. Il n’est nul besoin d’aller chez une voyante pour connaître votre avenir.Non. si elle vous raconte son passé. vous ne serez pas plus heureux dans le futur que vous ne l’avez été dans votre passé. dites-moi qu’avez-vous fait pour être heureux ? . (François Lalinec) Ne vous plaignez pas de votre vie si vous ne la prenez pas en main. vous ne le saviez pas ? . il y a quelques choses à faire.Encore un travail supplémentaire ? Ah non.Et qu’avez-vous fait pour être heureux ? . elle vous raconte aussi son avenir. . il y a de grandes chances qu’en même temps.

LA JOIE DE VIVRE 15 Version internet gratuite. .LE PLAISIR.

vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vos interrogations.) 16 Version internet gratuite. . vos observations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.

car si la terre reste. (Chamfort) S’il vous plait. je crois. . ni à personne. le cœur en joie. (Aryadeva) Vous ne devez renoncer à rien. voilà. sans motif. Mange. Aime la vie et jouis. (Chogyam Trungpa) Ne pas avoir de limite à ses plaisirs : goûtez à tous les fruits. appréciez votre vie. le rire. parce qu’on est là. sans faire de mal ni à toi. et qu’on est heureux d’être là. et pour cela pense que la mort est inévitable. c’est pour cela que tu es né et pour rien d’autre.La recherche du plaisir est l’objectif véritable de la sagesse. (Le livre de la Sagesse) La vie. le rire sans raison. (Arnaud Desjardins) Jouis et fais jouir. c’est le plaisir. ni à vous-mêmes. bois. Partout et en toute circonstance. jouissez de toutes les richesses de la vie. prenez du plaisir. (Extrait du recueil des Contes des mille et une nuits) 17 Version internet gratuite. aime. toute la morale. (Swami Prajnanpad) Jouis de ce qui t’est échu. ta vie est éphémère. Que vous soyez en forme ou déprimé n’a pas d’importance. sois joyeux. C’est même la recherche du plaisir qui doit conduire votre vie. Jouis de la vie ! Le bonheur n’a qu’un temps. mais à deux conditions. réjouissez-vous de la vie. (Le livre de la Sagesse) Jouis de la terre et de la vie. qu’elles ne vous nuisent. ni à autrui. s’il vous plait. Hâte-toi ! Et songe que tout le reste n’est rien.

car cette expérience aboutit immanquablement à la connaissance. amusez-vous. regretter. et une frustration est une contrariété. Un plaisir non réalisé engendre toujours une frustration. de toute action. à éviter le plaisir. puisqu’ils ne se refusent aucun 18 Version internet gratuite. Transformez le quotidien en sacré. les ambitieux. Soyez libéré. . Grandissez. la chance d’être en vie.Profitez au maximum de la vie. c’est même l’expérience la plus complète du plaisir. les enragés. Parce que tout est plaisir. Si mille ne suffisent pas. réjouissez -vous. il m’est apparu que la seule bonne raison de vivre. oui dix mille. dansez. faites de la terre un paradis. (R. (François Lalinec) Finalement. N’ayez pas honte de ce que vous ressentez. les maussades. gémir. aimez. Le plaisir est à la base même de la vie. Jouissez comme un enfant. Prenez du plaisir et n’ayez jamais honte de prendre ce plaisir. amusez-vous. les inconsolables. que de douleur. méditez. se plaindre. (Swami Prajnanpad) La vie spirituelle est une recherche intense de plaisirs. à s’éloigner du plaisir. et vous profiterez pleinement de cette vie qui un instant vous est offerte. (Swami Prajnanpad) Ne l’oublions pas. Oui ! Jouissez. (Osho) La joie exige toujours plus d’abandon. appréciez la beauté. Brown) Vous devez d’abord grandir et ensuite sentir vos limites. Jouissez autant que vous pouvez. Ce sont les victimes complaisantes d’elles-mêmes. les pleureurs. au pourquoi des mécanismes de la souffrance… Il n’y a pas à abandonner le plaisir. Riez.M. Soyez heureux et conscient de l’être. déplorer. les grincheux. plus de courage. grandissez. c’était d’y prendre du plaisir. Les sages ne sont pas des êtres frustrés. (Hugo Hofmannsthal) Laissez les furieux. la richesse de ce monde. une souffrance.

Oubliez vos douleurs. rient tout le temps. et encore de la jubilation. de l’allégresse. séchez vos larmes et riez. La vie est jubilatoire. Un bouddhiste vit essentiellement pour le plaisir de vivre. bien au contraire : l’exemple des bouddhistes est là pour nous le rappeler : les bouddhistes ne sont pas des gens tristes. de la jouissance. de se faire plaisir. émerveillés comme un enfant de l’extraordinaire miracle que la nature vous offre un instant. de la danse. à l’austérité. celui que l’on procure à autrui. et qu’il ne nuise pas non plus à autrui. de la joie. Vivez heureux ! Oubliez votre passé. ce sont des êtres joyeux. c’est donc le commencement de la sagesse. qui rient. de la joie. . de la jubilation. Ils y mettent seulement deux conditions : Que ce bonheur ne leur nuise pas. toujours et partout du rire. est le commencement du bonheur. de l’enchantement. faire plaisir aux autres. Le plaisir que l’on se donne. de l’allégresse. Vivre est un acte magique. Ils sont heureux de profiter de la vie. (Blaise Cendrars) 19 Version internet gratuite. et toujours de la jouissance. (François Lalinec) La recherche de la sagesse ne conduit pas à l’ascèse.bonheur. ne craignez pas demain. est le but même de toute sa vie. du ravissement. de la jubilation. et encore. soyez ravis.

.LA PRISE DE CONSCIENCE DU BONHEUR 20 Version internet gratuite.

vos observations. .) 21 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vos interrogations. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.

Rien n’arrive sans un effort de vigilance de tous les instants. une prise de conscience. (Sagesse bouddhiste) Si vous n’avez pas conscience que vous êtes heureux. de conserver le bonheur d’être là un instant et d’en jouir pleinement. mais le sage protège la vigilance comme son plus grand trésor. Chaque minute. que nous ne nous donnons pas toutes les conditions pour bien profiter de la vie. être heureux. Oui c’est un effort. chaque instant sur notre propre comportement pour nous apercevoir très rapidement. chaque seconde. C’est la seule façon d’accéder. et donner du bonheur autour de soi. Il s’agit de réfléchir chaque jour.Il ne suffit pas d’être heureux encore faut-il en avoir conscience. (Soutra du Bouddha) La recherche du bonheur doit être une préoccupation journalière. 22 Version internet gratuite. . nous devons faire l’effort d’être heureux. alors vous n’êtes pas heureux. (François Lalinec) Les ignorants et les sots se plaisent dans la négligence.

LE DESTIN DE L’HOMME 23 Version internet gratuite. .

obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. (si vous souhaitez.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. . vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos observations.) 24 Version internet gratuite. vos interrogations.

capricieux. bref une litanie sans fin d’émotions pénibles qu’il faut parfois supporter toute son existence durant. malheureux. leurs doutes. proviennent toujours d’un manque de développement spirituel. de se conduire comme un enfant ! (Anonyme) Un homme ne naît pas homme. leurs espérances. en lui sabotant le plaisir de vivre. c’est soi même qu’il faut savoir changer.Dès leur naissance. des frustrations. (Pierre Daco) Le bonheur n’arrive pas automatiquement. le bonheur dépend de nous seuls. sans troubles qui l’entravent chaque jour. en pleine possession de lui -même. des contrariétés. ce n’est pas une grâce qu’un sort heureux peut répandre sur nous et qu’un revers de fortune peut nous enlever . il faut qu’il s’éduque pour le devenir. Il n’y a pas un homme au monde qui ne vive sans perturbation. une promesse d’homme. les êtres humains subissent la dictature. Pour devenir heureux. Le bonheur se construit. poursuivi de jour en jour. l’insatisfaction. leurs peurs. Les frustrations. Quand on est enfant. ça ne nous tombe pas comme ça du ciel. il est normal qu’on parle. les désirs non réalisés. On ne devient pas heureux en une nuit. la tyrannie de leurs pulsions que sont leurs idées. Devenir adulte c’est passer de l’état infantile. leurs croyances. (Proverbe Hindou) L’idéal serait que tout enfant accouche un jour ou l’autre d’un adulte. . L’enfant est une ébauche. (Matthieu Ricard) 25 Version internet gratuite. narcissique. ce n’est pas les autres. leurs ambitions. de l’être. à l’état maîtrisé. (Luca et Francesco Cavalli Sforza) Devenir adulte c’est se maîtriser. Mais il est dommage qu’un enfant devenu adulte continue de parler. Ce handicap résulte que notre esprit est toujours dominé par les souvenirs douloureux. que l’on se conduise comme un enfant. leurs colères. mais au prix d’un travail patient. se débarrasser de tous ses troubles qui pourrissent l’existence au quotidien. responsable. ce qui exige de la peine et du temps.

Et le sage de répondre : Ils souffrent sire ! (Conte persan) 26 Version internet gratuite.Alors. un roi demande au sage de sa cour : . le sage revient cette fois avec un seul volume. Je n’aurai pas le temps de les lire. . le sage a écrit dix volumes de réflexions. Une année plus tard. trop long dit le roi. dit le roi. j’ai trop de travail. .C’est long. Le lendemain le roi croise le sage dans son palais : .Un jour. comment vivent mes sujets ? Dis-moi.C’est toujours trop long.Dis-moi comment vivent mes sujets ? Des années plus tard. .

VIVRE EN SOCIETE 27 Version internet gratuite. .

(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. . vos observations. vos interrogations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.) 28 Version internet gratuite.

au point de devenir un automate qui ne pense plus. Aujourd’hui on saccage la vie humaine au profit du… profit. Manipuler. il souhaite toujours vous déléguer les pouvoirs afin que vous puissiez résoudre les problèmes que vous avez vous-mêmes créés. 29 Version internet gratuite. La vie a perdu son sens. tout en s’aliénant elles mêmes. Adolphe Hitler ne trompe personne lorsqu’il écrit que pour accéder. cherche son salut dans l’agitation. Dépendance à un monde marchand qui transforme l’homme en produit. il faut toujours manipuler la vérité pour arriver à ses fins. travailler. la crainte. Ce stress est devenu avec la peur. obéissent aux lois de la rentabilité. et se brule les ailes aux miroirs des illusions. parce que lorsque le peuple a peur. Toutes les professions sont maintenant soumises au stress. on commence d’abord par les (Jean Paul Marat) L’état. (François Lalinec) Dans son ouvrage « Mein Kampf » (traité de la méthodologie cynique de la prise de pouvoir). Deux: s’il la comprenait. et ne jamais arrêter de propager des rumeurs. » Chaque jour les sociétés demandent plus et toujours plus à leurs citoyens. est le plus froid de tous les monstres froids. (Pierre Corneille) Les états n’ont pas d’amis. Il ne l’admettrait pas. produit à produire. (Charles de Gaulle) endormir. qui se consume à consommer.Pour enchaîner les peuples. la rapidité. On ne forme plus l’homme que pour travailler. Phalène frénétique qui se heurte aux lumières qui l’attire. Un : ne jamais dire la vérité au peuple. faire croire. . et surtout rester aux plus hautes responsabilités du Reich : « Il faut toujours maintenir le pays dans l’ignorance. Il ne la comprendrait pas. ils n’ont que des intérêts. Ce faisant elles détruisent l’harmonie de leurs vies. qui produit. qui consomme. les deux pathologies les plus graves de ce siècle. manipuler.

(Michel Onfray) Les sociétés contemporaines vivent en état d’hypnose telles des machines actionnées par des mouvements qui leurs sont étrangers. esclaves des puissants. combat inégal où ils sont irrémédiablement vaincus. à devenir des esclaves selon les règles des sociétés. mais aussi de leurs pouvoirs réels. ils aient les moyens de ne plus travailler. sans armure. . inclus s’ils sont dociles. (Georges Gurdjieff ) 30 Version internet gratuite. Les étudiants sont conviés aux banquets où on leur apprend à singer les adultes. contents de leur sort. (Confucius) Les hommes sont jetés dans la vie sans préparation.Les hommes travaillent de plus en plus pour qu’un jour. (René Guénon) Destinés à être des rouages de la machine sociale. les rend dépendants. Il faut donc faire prendre conscience aux citoyens de leurs faiblesses. ils souffrent de leurs illusions. (Simone Weil) Les hommes ont borné leurs ambitions intellectuelles à inventer et construire des machines. Ils perdent ainsi leur vie… à vouloir la gagner. de leurs craintes qui les mènent par le bout du nez. punis s’ils se révoltent et ne jouent pas le jeu. exclus s’ils sont rebelles. et ils ont fini par devenir des machines euxmêmes. récompensés s’ils sont serviles. (François Lalinec) La vie en société ressemble à un champ de bataille où la guerre permanente épuise les plus faibles.

bien sûr. ni pauvres. les riches ? Mazarin: Les riches. Mais l'Etat.. encore plus. ni riches… Des Français qui travaillent. on va en prison. Colbert: Alors. il arrive un moment où tripoter ne suffit plus.Extrait du livre « Le Diable Rouge » Colbert : Pour trouver de l'argent. comment fait-on ? Mazarin: Colbert. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ? Mazarin : On en crée d'autres. et qu'on est couvert de dettes. Mazarin : Oui. non plus. c’est impossible. On ne peut pas jeter l'Etat en prison. Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant. Ils ne dépenseraient plus. Alors. Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà. lui. tu raisonnes comme un fromage (comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade) ! Il y a quantité de gens qui sont entre les deux. il continue. J’aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou… Mazarin: Quand on est un simple mortel. toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends. il creuse la dette ! Tous les Etats font ça. il nous faut de l'argent. 31 Version internet gratuite. plus ils travaillent pour compenser… c'est un réservoir inépuisable. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres Colbert : Alors. . rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! C'est ceux-là que nous devons taxer. c’est différent.

c’est de la responsabilité individuelle de chaque être humain. monde politique. ou parfois être envahit militairement. (Le Livre de la Sagesse) Il ne faut pas nous arrêter aux utopies des peuples abusés dans leur crédulité. il risque d’être dominé. lorsqu’un état est réputé plus fa ible. mis sous tutelle politiquement. monde des affaires. Et les coupables se nomment : école. en quinze jours. C’est même sa préoccupation principale de nous trouver un travail. Cette crédulité est le produit de leur ignorance. (Le Dalaï lama) N’importe où. exploité économiquement. Dans le cas contraire. toujours plus fort que les autres. par une autre société. à son enrichissement. ce n’est pas son problème. absorbé. Heureux où malheureux. Nous en retrouvons l’exemple dans toutes les grandes puissances temporelles de l’histoire de l’humanité : la soumission par la f orce : 32 Version internet gratuite. de réveiller les citoyens en leur révélant à quoi ils servent. quelle est la véritable utilité de leur existence. asservi. leurs privilèges. Pour continuer d’influer sur les grandes décisions politiques du monde. (Albert Einstein) Le bon sens des hommes est définitivement corrompu. .Il n’est pas nécessaire de faire prendre conscience. accroître leurs avantages. presse. Chaque pouvoir a donc le devoir de nous protéger et de nous procurer du travail. sauvegarder. une campagne de presse peut excite r une population incapable de jugement à un tel degré de folie que les hommes sont prêts à s’habiller en soldats pour tuer et se faire tuer. elle doit créer un état fort. Le seul véritable problème de l’état. afin qu’il ne prenne pas le risque d’être un jour dépassé. Si une société veut survivre. est que nous soyons utiles à sa prospérité. (Albert Einstein) Préoccupé par la lutte permanente que se livrent les états entre eux pour conserver une place prépondérante dans le concert des nations. chaque pouvoir n’a pas pour vocation de rendre ses concitoyens heureux.

d’apeurer. conforter les intérêts mis en place. l’esclavage. pour dissuader qu’on l’attaque ou attaquer elles-mêmes. économique. Plus les citoyens sont maintenus dans l’ignorance et la peur et plus les politiciens. S’ils les instruisaient sur les ravages des instincts. terrifiantes. les gouvernants de connivence s’entendent merveilleusement pour préserver leurs mainmises sur les peuples. les religions. s’enrichir de la culture des autres enfants. des obligations pour mieux le contraindre à accepter des tâches. le commerce des êtres humains. des humiliations qu’aucun homme libre ne pourrait même envisager de supporter. de la façon de devenir heureux. Toutes les nations entretiennent à grands frais des armées. lui créer des peurs. Leurs efforts conjugués tendent toujours à faire des êtres humains des commodités. De toute éternité les rôles de chacun ont été bien répartis. En réalité ces gouvernements commettraient une faute grave. qui se contenteraient de profiter. d’être. les religions régentent les âmes. de leur façon de penser. Ces états créeraient des êtres tranquilles. Son éducation se limitera. les émancipaient en leur enseignant dès l’école les principes fondamentaux de la liberté. où le plus riche tentera toujours d’imposer. de jouir de chaque instant de leur existence. lourde de conséquences pour leur survie : 33 Version internet gratuite. modérés. le pillage des richesses naturelles. performantes. Dès les premières années de sa scolarité. fabriquent ou achètent des armes de plus en plus sophistiquées. l’harmonie de l’être humain. qui est remplacée aujourd’hui par la guerre technologique. de robotiser leurs concitoyens.L’annexion de territoires. se limitera uniquement à celle qui lui a été inculquée. comparer. . Depuis la nuit des temps. L’objectif est toujours identique : maintenir le peuple dans une précarité morale et financière. Si les états au lieu d’infantiliser. les colonisations. d’exploiter sa supériorité au détriment du plus pauvre. les apeurer à leur guise. les églises peuvent les diriger. l’enfant est éduqué pour faire de lui un être commun qui acceptera tout ce qu’il apprendra sans jamais mettre en doute. qui détruisent l’équilibre. pour préserver. de la liberté de penser. et respectés : les politiciens administrent les corps.

la jouissance de son existence. si ces intérêts divergent. Et des hommes libres deviennent inutiles aux obligations de survie des sociétés. Ce qui mettrait ces dernières en danger. être trompé. Détaché. pour plus tard. le détachement du sage n’est pas de l’égoïsme. leurs idéaux. défendre bec et ongles ses acquis. a réussi à se délivrer des liens qui l’enchainaient aux obligations imposées par la vie en communauté. Si l’homme ne fait pas un travail de réflexion sur lui-même. devient celui qui refuse d’intégrer le cycle infernal de la machine à produire. s’en éloigne. se défier. L’être humain qui recherche la sagesse. en perpétuelle ébullition. L’être libéré. y croire mordicus. à consommer. des rumeurs. La machine à subsister. d’y sacrifier des vies toujours inutilement. encore une fois. se faire la guerre. est celui qui au prix de mille difficultés. regarde ces sociétés préserver leurs intérêts. Toutes les spiritualités disent la même chose. se battre… et toujours recommencer. se réconcilier. être exploité. C’est ce recul nécessaire qu’il se donne. En s’écartant de cette marche forcée il devient un sage. en perpétuelle concurrence. avoir de nouvelles certitudes et toujours y croire mordicus. des guerres. ils en feraient des hommes libres. et un sage ne fonctionne plus comme tout le monde. ou de l’indifférence. compétition. tromper.En affranchissant leurs administrés de leurs processus de docilité. de fureurs. avoir des certitudes. . se défier. courir. aux risques d’enclencher une fois encore des affrontements. il ne deviendra jamais suffisamment adulte pour comprendre qu’il passe à côté des bonheurs de l’existence. des humeurs du monde. exploiter. s’embrasser. se congratuler un instant pour des considérations d’intérêts stratégiques provisoires. qui lui permet de ne plus être la victime de ce piège diabolique qu’est ce monde démentiel en perpétuelle défiance. de l’insensibilité. Pour un jour changer de rêves. se presser. Il ne le sait pas. la liberté. en danger d’être un jour asservi par d’autres communautés. Le sage observe le monde s’agiter. Le sage regarde ce monde fait de folies. remet en question cette éducation de masse. parce que personne ne lui a appris qu’il peut vivre 34 Version internet gratuite. dégagé des soubresauts. Par son travail de réflexion il donne un sens à son existence.

en s’éloignant des obligations. Apprendre la liberté. paraît-il. Une démarche qui consiste à s’adapter à ce monde. 35 Version internet gratuite. jouir de la vie. Elle restera toujours une responsabilité individuelle. il n’y a pas non plus de société qui puisse rendre l’homme heureux. en se maîtrisant.autrement. ne sera jamais une expérience collective. donner un sens à sa vie. imposés par la vie en groupe. des diktats. comprendre le plaisir d’être n’a jamais été. Il n’y a pas d’amour heureux. savoir y vivre libre et heureux quelqu’en soient les circonstances. .

.LE LOUP ET LE CHIEN 36 Version internet gratuite.

) 37 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. . vos observations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos interrogations.

Dis-le pourtant. . je crève pourtant de faim.Pas tout à fait dis le chien .Ce n’est rien .Quels services dit le loup ? .Garder sa porte contre les voleurs défendre la nuit sa maison. dis-moi. quand le soleil luit. je traine dans les bois une misérable vie. . Quand. de sa table. . pelé à la place de la chaîne. je te prie . dit le loup. après s’être salués. mon maître me fit donner les os . Un chien bien repu et un loup d’une maigreur extrême se rencontrèrent par hasard. Voilà comment.Pour ma part assurément. . Le chien répondit sans détour : Mon sort devient le tient. je suis prêt à tout cela ! Car sous la neige et la pluie. que tu as le poil si luisant ? De quoi te nourris-tu pour avoir pris tant d’embonpoint ? Moi qui suis bien plus fort. sans aucune peine. es-tu libre d’aller où il te prend envie ? . mon ventre se remplit. je te prie. On m’apporte du pain sans que j’en demande . Comme il me serait plus facile de vivre à l’abri d’un toit et sans rien faire. si tu peux rendre à mon maître les mêmes services que moi.Que la liberté est douce ! Je vais le démontrer en peu de mots. . d’avoir pour me rassasier une abondante nourriture . Phèdre) 38 Version internet gratuite. je repose et que je veille une fois la nuit venue. On me lâche au crépuscule et je cours où bon me semble.Viens donc avec moi ! Chemin faisant.D’où vient cela mon ami ? . et chacun tout ce dont il ne veut plus. ils furent arrêtés : D’où vient. on m’attache pendant le jour pour que.Garde donc pour toi tout ce que tu me vantes chien. le loup aperçoit le cou du chien.Mais voyons. les gens du logis me jettent les restes.Comme je parais un peu vif. (Fable le loup et le chien. si je ne suis pas libre à mon gré. Je ne veux pas même d’un royaume.

.L’ESCLAVE 39 Version internet gratuite.

(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vos interrogations. vos observations.) 40 Version internet gratuite. . vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.

(André Malraux) La propriété est un piège. C’est ce que nous croyons posséder… qui nous possède. (Yvan Amar) 41 Version internet gratuite. . (Alphonse Karr) On est toujours l’esclave de ce dont on cherche à être le maître. c’est toujours celui qui est obligé de dire oui.L’esclave.

LE DECONDITIONNEMENT 42 Version internet gratuite. .

s’il continue de vivre dans ce monde. et doucement. à l’essentiel. s’en détache. Il se décharge des interprétations. aïeux nous ont légué. Le méditant en découvre la vanité. la compréhension. Ce travail de neutralité de l’esprit ne se réalise que très lentement. nos réflexes. Par l’étude. ses préférences. nos croyances. Cet inné que nos parents. Et puis l’acquis. de remettre en question tout ce qui nous a été inculqué : nos habitudes. La personne qui peu à peu réalise que son esprit est conditionné. des églises. L’inné. des illusions. dirige notre conduite. les amis. ses idéaux. par la famille. sa propre morale. La découverte de cette réalité est en Extrême Orient facilitée par la pratique régulière de la méditation. et accepte tranquillement ce qui se produit. Il s’en écarte pour se créer sa propre éthique. ne peut se produire que dans la prise de conscience de la nécessité de se déconditionner. et qui façonne notre caractère. 43 Version internet gratuite. Il accepte la réalité des faits tels qu’ils se présentent sans commentaire aucun. A partir de l’instant où ce travail de déconditionnement est accepté sans commentaire. Les faits s’imposent à nous dans leur vérité. toute nue. Cette remise en question concerne aussi bien tout ce que nous savons dès le jour de notre naissance. devient de moins en moins dépendante de ses croyances. toutes les futilités qui nous encombrent. jusqu’à ne plus en faire partie. nos certitudes nos doutes. sans jugement préalable. Progressivement ce travail d’introspection permet une prise de conscience de toutes les fausses valeurs. notre environnement. qui comme les mythes polluent l’esprit des sociétés. . la maîtrise des mécanismes mentaux qui nous perturbent au quotidien. des légendes. Ainsi reste -t-il à la réalité. grands parents. un mode de vie conforme à ses aspirations. de revoir.Une vie accomplie. ce savoir que nous apprenons à l’école.

LE TEMPS 44 Version internet gratuite. .

(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.) 45 Version internet gratuite. vos observations. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos interrogations. .Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.

. (Devise bouddhiste) Qui est pressé n’arrive jamais. plus on se dépêche et plus on arrive en retard. qui sait attendre. (Milarépa) 46 Version internet gratuite. Il ne faut jamais s’attendre à des résultats immédiats. (David Baird) Tout arrive. (Sagesse populaire) Dès que vous êtes pressé.vous courrez à votre perte. …. (Jé Rinpotché) Hâte-toi lentement et tu atteindras bientôt ta destination. (Platon) Rien ne sert de tirer sur un plan de blé pour le faire pousser plus vite. En toute chose soyez patient. (Socrate) Rien des choses humaines n’est digne d’un grand empressement. Plus on court et plus on s’éloigne. (Précepte Zen) Disposer de temps est la plus précieuse de toutes les richesses du monde.Le temps se venge toujours de ce qui se fait sans lui. (Le Dalaï lama) La seule force dont l’homme à besoin « c’est la patience ». La patience est le remède à tous les maux ! La patience est l’ornement suprême des vrais héros. (Matthieu Ricard) Il n’y a pas de qualité supérieure à la patience.

A ce moment-là nous prenons conscience que quelque chose vient de changer dans notre vie. on ne comprend pas grand chose puis tout doucement tout doucement tout commence à s’éclaircir. Un matin. 47 Version internet gratuite. le temps qui permet toutes les réalisations. C’est jour après jour que l’on avance sur la voie. une langue étrangère un instrument de musique. comme il faut du temps pour maitriser un art. compréhensible. nos habitudes de vie. Cette lente transformation ne se met pas immédiatement en place. (Matthieu Ricard) Il faut du temps pour maîtriser la sagesse. . pour un jour devenir parfaitement maîtrisé. le bonheur.Le génie n’est qu’une plus grande aptitude à la patience. nos comportements. Ce n’est qu’au fil des semaines que l’on commence à comprendre le fonctionnement de nos pensées. l’on est tout surpris de découvrir que l’on a réussi à dénouer un problème qui auparavant nous semblait insurmontable. et c’est justement cette compréhension qui nous permettra progressivement de nous en libérer. comme les aiguilles d’une horloge qui ne semblent pas bouger lorsqu’on les fixe un instant. mais qui au bout d’un quart d’heure auront changé de place. Les progrès sont à peine perceptibles. C’est toujours la patience. Il suffit d’attendre. Au début on tâtonne. (Buffon) Rien ne se réalise sans persévérance.

L’ECOUTE 48 Version internet gratuite. .

) 49 Version internet gratuite. . vos observations. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos interrogations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.

à trouver une solution avec vous. d’altruisme. Intelligence dont on louerait les qualités de compréhension. Vous prenez en compte ses pensées. comme étant pourvu d’une grande intelligence. de générosité. vous appreniez tout simplement à : Écouter Celui qui sait écouter est toujours réputé avoir toutes les qualités d’intelligence. Cela vous semble être une utopie ? Et pourtant tout cela est possible. la prise en compte de toutes les variétés de pensées du monde (Même et surtout si elle est contraire à vos propres sentiments) Ne pas savoir écouter c’est fermer une porte. Autrui s’exprime et vous remerciera toujours de le laisser s’exprimer. à tous les apaisements. de gérer les tourments d’autrui. de patience. de ses doutes. à toutes les conciliations. Celui qui sait écouter a compris que le monde entier a tant besoin de parler de ses problèmes. (L’écoute c’est le respect. de bon sens. 50 Version internet gratuite. de trouver des solutions. On ne se fâche jamais avec quelqu’un qui écoute. quelque soit notre intelligence Nous pensons en avoir toujours assez… Puisque c’est avec elle que l’on se juge.La nature est bien faite Car. Le secret des secrets. c’est l’écoute. de ses interrogations. Si au lieu de toujours parler. Intelligence vers qui tous se tourneraient naturellement pour demander conseils. qu’il faut le laisser s’exprimer pour qu’il s’en délivre. de bonté. et il sera tout de suite disposé à son tour à vous entendre. de clémence. Ecouter. de ses besoins. . avec lui. (René Descartes) Chacun d’entre nous souhaiterait secrètement être reconnu par autrui. de fraternité. Ecouter est une porte qui reste entrouverte pour la résolution de tous les conflits. à être accommodant. c’est la capacité d’apaiser.

Ce que vous avez à dire. (Baruch Spinoza) Celui qui parle plait parfois. Il n’y a pas de fraternité sans écoute. il faut écouter. (Pythagore) Spinoza a affirmé que "quatre-vingt-dix pour cent des terribles querelles humaines provenaient essentiellement de dialogues de sourds". pour… s’enrichir. écoutez. s’il n’y avait pas autant de malentendants. Celui qui écoute. (Talleyrand) Celui qui parle. Il n’y a pas de bonheur sans écoute. tais-toi. Il n’y a pas de paix sans écoute. sème. Ah que c’est difficile ! 51 Version internet gratuite. récolte. (François Lalinec) Taisez-vous. tais-toi. Il n’y a pas de compassion sans écoute. Celui qui écoute plait toujours. que vous vous enrichissez de la pensée de l’autre. Plus on écoute. C’est lorsque vous vous taisez. que vous écoutez. je me dis toujours. vous le connaissez. Il n’y a pas de sagesse sans écoute. Comme les chercheurs d'or qui doivent extraire plusieurs tonnes de terre pour. laisse-le parler. trouver quelques grammes du précieux métal. plus on s’enrichit. peut être.Il y aurait moins de malentendus. mais qu’est-ce qu’on peut vous dire de mieux ? Juste avant de rencontrer quelqu’un. Il n’y a pas d’amour sans écoute. Il n’y a pas d’amis sans écoute. écoutez. . écouter inlassablement.

sont les récompenses d’une vie passée à écouter. on ne peut jamais entendre.) Ecouter. qui vous intéresse vraiment. ne faites rien d’autre que d’écouter. C’est être présent. poser des questions et surtout. mais deux oreilles. pour ne jamais oublier qu’il nous faut écouter deux fois plus qu’il ne faut parler. la paix chez les autres. et celui qui ne sait pas entendre. Comment pouvons-nous espérer comprendre quelque chose. c’est entendre et entendre. La contradiction doit éveiller l’attention et non pas la colère. Notre cause doit toujours être celle de la vérité. attentive à tout ce qui se dit. mais autrui qui vous intéresse. sans ego. (Le Dalaï Lama) 52 Version internet gratuite. Ecouter.(Hélas ! écouter. ne pourra jamais comprendre. s’intéresser. ne jamais interrompre ce qui est dit. . Ce n’est plus vous. Ils vous diront toujours des choses importantes qui vous permettront de gagner. se passe. c’est comprendre. La nature dans sa grande sagesse nous a donné une bouche. Ecouter n’est pas attendre passivement que votre interlocuteur s’interrompe. écoutez là. c’est une présence patiente. entendre. sous aucun prétexte. si nous n’écoutons pas ? Sans écoute. Lorsque vous écoutez. (La Rochefoucauld. Ecouter. c’est sans doute l’une des choses les plus difficiles à maîtriser au monde. sans interprétation du mental. ce sont deux mots qui se complètent. de quelque façon qu’elle nous est montrée.) Ce sont ceux qui devraient écouter le plus… qui écoutent le moins. (François Lalinec) La paix en soi. Il faut écouter et non fuir celui qui contredit. Si vous voulez savoir comment l’aimer. Si vous voulez savoir comment le combattre. écoutez-le. et surtout s’intéresser aux autres est extrêmement ardu.

Et si autrui lui dit ses souffrances. La compassion c’est partager la souffrance de l’autre. En général ce que nous souhaitons exprimer n’est important que pour nous-mêmes. et hélas aussi en fâcheries. incompréhensibles. mais ce que l’autre lui dit. la partager. Montrez-moi quelqu’un qui n’écoute pas et je vous montrerai un raté. Chacun d’entre nous souffre peu ou prou de quelque chose : de complexes. Nous prenons conscience que la personne qui nous interrompt n’a absolument pas conscience qu’il ne nous laisse pas la parole. On va vers l’inconnu. se transforment en dialogue de sourds. de ses revendications. Ecouter. Il est au demeurant normal que chaque personne parle de soi… mais chacun absorbé par l’intérêt de ses propos. c’est toujours s’enrichir de la pensée des autres. sans demande. Personne n’écoute plus réellement personne. découvrir d’autres idées. Ce n’est plus ce qu’il a à dire qui l’intéresse. Observons le Dalaï lama en public. c’est toujours la diminuer de moitié. qui eux aussi pensent que leur propre opinion est aussi importante. il se met en situation d’écoute. etc. . de contrariétés. son désarroi. Dans l’instant. sans attente. qu’il n’écoute l’autre lorsque ce dernier lui expose les siennes. la comprendre. dans l’instant il tente de l’aider. écoute plus ses propres opinions. d’injustices. (Anonyme) 53 Version internet gratuite. mais un échange. taisons-nous quelques minutes et observons avec curiosité ce qui se passe autour de la table : chacun parle volontiers de lui. d’autres formes de pensées. de ses préoccupations. Ecouter. et pas pour les autres. dès que quelqu’un lui parle. dans la seconde il se tait.Dans une soirée. de timidités. En cela il fait preuve d’une immense vertu. sans doute de la plus grande des vertus. qui va bien au-delà de l’écoute : il fait preuve de compassion. Une conversation ne devrait pas être un soliloque. ses doutes. un repas de famille. Celui qui coupe la parole pense que ce qu’il a à dire est plus important que ce que l’autre a à dire. et écouter une souffrance. parfois en affrontement. aboutissent parfois en polémiques. les conversations deviennent hachées. d’incertitudes. c’est être sans opinion. Si nous observons la fréquence à laquelle nous sommes interrompus au milieu d’une phrase. et tout de suite porte de l’intérêt à son interlocuteur.

Ecouter. de sa richesse illimitée. et que l’on échange nos idées. qu’écouter était son propre intérêt. la comparaison enrichissent. ce petit moi qui donne une vision limitée étriquée. de fâcheries. Celui là était intelligent. références qui nous limitent. c’est borner sa pensée à son petit moi. Nous aurons toujours chacun une pomme. c’est participer autant aux bonheurs qu’aux malheurs 54 Version internet gratuite. comprendre. Se fermer. de comparer ses connaissances. ce n’est plus prendre ses propres idées. de partager. que j’ai une pomme. » (George Bernard Shaw) Pour éviter le risque d’incompréhension. Au silence de la réflexion mutuelle. avec celles d’autrui. « Si tu as une pomme. que j’ai une idée. et que l’on échange nos pommes. de ses petites idées. Nous aurons chacun deux idées. les bouddhistes ne parlent pas de conversations. Si tu as une idée. accepter d’élargir son esprit. Ecouter. de la diversité. Le partage. (François Lalinec) Si nous savions écouter. ses propres croyances comme références absolues. ne pas écouter. s’enrichir de l’immense trésor. des réflexions d’autrui. des contrastes de ce vaste monde. ils parlent D’ECHANGES. c’est s’ouvrir. accepter leurs différences. s’enrichir réciproquement des pensées. C’est faire sa fortune de sa beauté. c’est entendre. Ecouter. c’est respecter. délimitent à nous-mêmes notre champ de perception. il avait parfaitement compris qu’il fallait écouter. le partage. plus on s’enrichit de la pensée universelle. de PARTAGE. . tolérer les idées des autres. chaque jour nous deviendrions davantage plus riches et nos conversations ne pourraient plus aboutir qu’au… silence. Plus on écoute. de toutes les richesses des pensées des autres. apportent de nouveaux éléments de réflexion. La connaissance. Parce que l’échange.

c’est aussi une prise de conscience inespérée du rôle de son ego. . inintéressants. de se guérir de ses méfaits. sans crainte. Ecouter et l’ego n’a plus d’intervention. 55 Version internet gratuite. Les sages écoutent. Dans un partage. un échange. écoutent sans jamais interrompre leur interlocuteur. sans jamais élever la voix. les rires. sans savoir ce qui est pris. Aucun jugement. Ecouter. Il n’existe plus rien d’autre que des idées à échanger. Notre moi limitatif n’existe plus. Chacun prend ce qu’il veut. C’est là que vous vous ferez le mieux entendre. aucun mépris. aucune censure. à partager. Parlez doucement. Ce qui est important est ce qui est dit. Ecouter c’est se libérer un instant de son emprise. Le partage devient plus enrichissant plus créatif. Plus vous voulez convaincre et plus vous mettez une résistance en place. C’est une occasion exceptionnelle d’en amoindrir et son importance et son implication dans les manifestations de la vie quotidienne. ils ne cherchent jamais à persuader autrui. aucun point de vue. où refusé. Ecouter. sans jamais vouloir persuader. même si ce qu’il dit est contraire à leurs idées. les réussites. Dans un groupe. Ils ne cherchent pas un agrément. c'est-à-dire un enrichissement mutuel. aucun sentiment n’est négligeable quels que soient les opinions d’autrui. mais ne désirent qu’un échange dont chacun tirera ses propres éléments de réflexions. sans idée préalable sans jugement. les pleurs.d’autrui. plus de rôle à jouer. uniquement ce qui est dit. sans l’inquiétude d’être jugé par autrui. Chacun dit ce qu’il a envie de dire. les peines. même si les propos tenus leurs semblent incohérents. inlassablement écouter pour être toujours présent et ne faire qu’un dans les joies. sans idée préconçue. Notes complémentaires : Une conversation est un dialogue. aucun rejet. exposez simplement vos idées. les échecs.

.L’EGO ou « La foire aux vanités » 56 Version internet gratuite.

) 57 Version internet gratuite. vos interrogations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. . vos observations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.

(Confucius) Il veut avoir raison ? Et alors : Laissez-lui ce plaisir. mais non se courber. dit la sagesse chinoise. Vaincre la saisie de l’ego. (François Lalinec) L’ego est la racine de toute souffrance. c’est vaincre la totalité des déformations mentales (Dalaï lama) Ce qui fait la vraie valeur d’un être humain. (Le Livre de la Sagesse) Lorsque vous êtes victime de votre ego. (Matthieu Ricard) Les caprices de l’ego. juste. mais non raide et inflexible . . (Albert Einstein) « L’amour propre est un ballon gonflé de vent. (Chogyam Trungpa) L’ego ce tortionnaire qui voudrait que tout soit toujours conforme à ses désirs. puisque cela ne changera rien ! 58 Version internet gratuite. ne sont que des caprices d’enfants. (Schopenhauer) Il n’y a que l’ego et le vent qui soulèvent des orages. il sait se plier.L’ego devrait être condamné par la cour de justice universelle des hommes pour crimes contre l’humanité. vous quittez sans arrêt un enfer pour entrer immédiatement dans un autre. dont il sort des tempêtes dès qu’on y fait une piqûre » a dit Voltaire. L’homme de bien est droit. c’est de s’être délivré de l’importance de son petit moi.

je les méprisais. ce riche trésor des déshonneurs de l’homme. Depuis la naissance de l’humanité l’ego est le coupable de méfaits. nous pollue.Le monde n’est plus fasciné que par le sexe. (Arnaud Desjardins) Alors que nous nous échinons sous le poids des émotions aliénantes. le pouvoir. » (Henry Lacordaire) 59 Version internet gratuite. de destructions. tous les jours. à la quête de puissance. ses folles interprétations. Déjà jeune. de famines. de toutes les époques. Martin. (Soutra du Bouddha) « L’homme toujours à la poursuite. L’ego est tout ce qui est vain. ses envies. L’humanité se passionne pour des buts dérisoires. Il ne s’appelle pas Jean. le luxe. Dans tous les livres d’histoire de toutes les sociétés. de domination. la richesse. Pierre ou Hugo. de vies spoliées inutilement. la gloire. et vigilant. de destruction pour assouvir ses croyances. sage. il s’appelle Ego. censurez le moi. ses prises de positions. de massacres qui ont faits des centaines de millions sur notre planète. de misères. ses fantasmes » dit le Dalaï lama. par le moi. qui ne rime à rien d’autre qu’à réaliser ses envies. et le besoin d’être reconnu. d’hécatombes. « L’histoire. vous vivrez heureux. nous ne trouvons qu’une interminable litanie de guerres. examinez le moi. nous gâche la vie avec ses interventions. Ils s’appellent la richesse. d’affrontements. ses fantasmes pour une satisfaction toujours éphémère. de tueries. . Gardé par le moi. qu’avons-nous encore besoin du fardeau supplémentaire des hommages et de la renommée ? (Le Dalaï lama) Par le moi. (Albert Einstein) Nous vivons tous avec en nous un frère jumeau qui est fou. L’ego est ce fou furieux qui.

conquérants à l’ego surdimensionné. immorales. de sa folie. Les religions. avoir de grands territoires. laisser une trace de leur passage dans la mémoire du monde. de gloire. despotes. des rivières. la destruction ont toujours été infligées par des humains à d’autres êtres humains. le sang des innocents. de l’air. engendrèrent davantage de divisions entre les peuples. ont entrepris des conquêtes ponctuées de victoires. dictateurs. Histoire de l’ego. aux violences. mais aussi destructions des forêts. ceux qui doutent. sont tombés dans l’opprobre. L’histoire fut toujours écrite avec la vie.Innombrables sont les exemples d’hommes devenus célèbres parce que dominé par un ego démesuré. de la couche d’ozone. ce fossoyeur qui à lui seul a rempli des cimetières de civilisations. au lieu de mettre fin à la haine. Dieu réduit au rôle de fétiche idolâtrée où chaque croyance. pollution des océans. furent parfois consacrés par la gloire. « L’ego. de défaites. autocrates. Guerres amorales. la torture. se créer un empire. toujours motivées par la soif de pouvoir. entre les diverses croyances. Le coût en vies humaines n’a jamais compté. massacrer. Ces « héros » ivres d’eux-mêmes voulaient dominer le monde. mais toujours vaincus. » (François Lalinec) 60 Version internet gratuite. se donne le droit de tuer. . qui assassinent les hommes comme on assassinent les animaux. laissant toujours le souvenir abominable du passage d’une folie criminelle. Ces empereurs. Une autre forme de violence est aussi infligée aux différentes formes de vies sur la planète : disparition de certaines espèces animales. la cupidité. La guerre. ne croient pas ou n’espèrent pas comme eux en un même au-delà. Toutes les guerres de l’histoire de l’humanité furent inutilement destructrices cruelles. de l’effet dévastateur de l’inconscience collective. la déchéance . persuadée de détenir la seule vérité. sans cesse à la recherche de puissance.

pour exercer une pleine emprise dans leur secteur d’activité. nous mène inévitablement. en leur imposant leurs conditions. Ziegler « l’Empire de la honte ») « Ce but… sans but. Nous acceptons sa présence. notre raison. Les grands industriels affaiblissent. vers cette difficulté d’être. Les commerces de la grande distribution usent. des holdings puissants. les tortures qu’il nous occasionne. Sans en être tout à fait conscient. Notre ego nous domine. pourrit notre existence. « Les seigneurs de la guerre économique ont mis en coupe réglée la planète. annihile notre sérénité. Les dirigeants désirant toujours être plus importants que leurs voisins. . 61 Version internet gratuite. Ils affaiblissent les producteurs locaux. toujours dans l’unique but d’accroitre leurs profits. ravagent la nature et détruisent les hommes et leur libertés. sans égard pour la survie de l’économie générale. ils contestent la souveraineté populaire. sa folie en nous faisant croire qu’il fait tout simplement partie de notre personnalité.Et cette folie elle aussi est présente dans toutes les couches des sociétés : l’industrie. L’ego est notre poison qui à chaque instant nous perturbe. détruit inexorablement notre équilibre psychique. Les laboratoires pharmaceutiques refusent d’abaisser leurs prix. Ils contestent radicalement le droit de l’homme à la recherche du bonheur. » comme le constate Emmanuel Kant. C’est lui qui nous harcèle sans répit. notre plaisir de vivre. Maladies endémiques qui continuent de décimer en silence des populations entières. la santé. incontournables à notre façon d’être. les banques. Ils attaquent les états et leur pouvoir normatif. abusent de leur puissance financière pour faire disparaître lentement. A titre personnel nous sommes tous aussi manipulés par notre ego. dirige notre façon de réagir devant les évènements qui se présentent à nous. les préjudices. comme étant des nécessités naturelles. mais inexorablement le petit commerce de proximité. de prix. » (J. détruisent les petites entreprises. Présent en nous depuis notre naissance. veulent construire des conglomérats. mystifie. cet ego justifie sa présence. privant ainsi l’accès aux soins de malades de certains pays pauvres. le commerce. ils subvertissent la démocratie. interprète.

il se fait aussi protecteur. qui nous perturbent psychiquement au point qu’elles peuvent devenir obsessionnelles : la fierté. la peur du manque justifie l’avidité. d’ambitieux. 62 Version internet gratuite. (Le Dalaï lama) L’ego. le besoin de grandeur. L’attachement à l’argent. l’agressivité permanente contre tout ce qui ne convient pas exactement aux goûts de notre ego. Les objectifs de l’ego sont toujours individualistes. n’engagent personne d’autre que soi-même dans une aventure personnelle dont nous sommes toujours les vaincus. . la nécessité d’être considéré. ou comme une victime. il cultive avec passion le goût de la possession. (Arnaud Desjardins) L’ego est la vanité de l’illusion d’être. le quitter. dérisoire. stupide. le responsable de la souffrance perpétuelle que s’inflige l’être humain à lui-même. puisque cela n’engage que soi. Nous l’aimons tellement que parfois nous préférons nous fâcher avec le monde entier plutôt que de le désavouer. de gloire. la reconnaissance. Lorsque l’ego ne recherche pas le contentement. la convoitise. il est capable de changer d’apparence. inutile. est pourtant tout ce qui est vain. c’est une quête permanente. L’ego nous mène en enfer et paradoxe. menteur. superflu. Ce ne en sont que des obligations que nous nous imposons uniquement à nousmêmes.Notre existence est la plus gigantesque entreprise de destruction qui puisse se concevoir. L’ego conjugue tout au verbe avoir. ou comme un héros. insatiable. Posséder le plus possible l’enivre. jamais au verbe être. Nous en sommes si content que nous ne voulons pas le perdre. nous en sommes toujours satisfaits et très souvent heureux qu’il soit là : Il justifie tout le temps notre conduite. la gloire. la puissance. il intervient. l’orgueil. Comme Fregoli. toujours et toujours. uniquement que soi seul dans une folie ou il n’y a pas d’autres issues que celles de l’échec.

affirmer sa personnalité. c’est la manifestation de l’ego qui veut s’affirmer. de l’identifier dans notre comportement quotidien. s’évanouissent. Vous ne vivez plus dans les problèmes. L’ego veut toujours diriger l’ensemble de nos actes. à ses intérêts. les désirs. malin. . une prison entourée de hauts murs infranchissables qui rejette la réalité. vous allez tout perdre. Le maîtriser. C’est quoi l’ego ? C’est l’égoïsme bien sûr. c’est penser à soi et uniquement à soi. dominé. le besoin de reconnaissance. impossible. s’il sent que vous tentez de le dominer. sans jamais tenter de le détruire. la nie. il convient d’apprendre à vivre avec lui. de supériorité. Ce qui serait une entreprise illusoire. Tenace. de pouvoir. mais c’est aussi tout le cortège interminable de ses corollaires : la vanité. l’amour -propre. l’esprit de victimisation. Avec un ego identifié. de gloire. Le refus est de l’orgueil. s’estompent. Le but de la spiritualité est de connaître. la réussite. le besoin de grandeur. il construit alors une coquille.Pour soi-disant nous défendre. de l’infantilisme. etc. C’est aussi souvent son contraire. 63 Version internet gratuite. En réalité. autant avec nous-mêmes qu’avec autrui. allant même jusqu’à soutenir l’intenable. la fierté. En réalité c’est toujours ce qui fait la vanité de nos comportements. le banaliser afin de ne plus en être la perpétuelle victime . il interprète toujours en sa faveur tout ce qui menace sa prépondérance. les complexes d’infériorité. Notre ego entretient toujours une tension continuelle. il va jusqu’à créer une auto illusion. complique toujours nos relations. il s’adapte. le refus engendre une frustration (on ne fait pas comme j’aimerais). en vous faisant croire que si vous vous passez de lui. Accepter spontanément est la preuve de la maturité. c’est de l’enfantillage. « Si tu m’affaiblis tu perds tout ». l’honneur. C’est en réalité tout le contraire qui s’opère : la vie s’allège. épouse nos pensées pour mieux les contrôler. puisque vous ne vous en créez plus aucun. de l’amoindrir. l’orgueil. enfin vous vivez tranquille. les contrariétés. les luttes. En fait. du travail d’évolution.

Retors. il l’infantilise. dans les détails même les plus insignifiants de notre existence. Toujours en première ligne. émotionnelles sur notre façon de penser. nos erreurs. Refuser une situation est le commencement de toutes contrariétés. des mois. en justifiant toujours nos propres comportements. il ne doit jamais être pris en défaut. de bonnes excuses. critiquer. tout diriger. Pour ne jamais perdre sa prépondérance. Présent partout à chaque évènement de notre existence. conseiller. L’ego ne peut jamais avoir tort. parce que nous croyons être une atteinte intolérable à notre personnalité. En masquant nos faiblesses. c’est lui qui prend la parole à notre place. des vies entières. notre propre morale. la modifie au gré de sa convenance. à notre honneur. l’ego trouve toujours une excellente justification à sa conduite. s’implique. L’ego veut tout contrôler. des semaines. et se montre aussi très susceptible dès 64 Version internet gratuite. . Pour continuer d’exister. Il s’insinue. intervient pour justifier nos actes. Le refus est le symbole de l’ego. L’ego se reconnaît par le refus. l’ego ne libère pas notre personnalité. C’est lui qui toujours à l’affut pour déceler les défauts chez les autres. d’agir. qu’elle soit. mais se pardonne sans vergogne. il utilise la mauvaise foi. sa mauvaise foi. nos manques. il exerce continûment des pressions mentales. Le refus d’accepter une situation telle qu’elle est pour y substituer celle qu’il souhaiterait lui. nos propres erreurs. déforme la réalité. nous donne bonne conscience en nous fournissant continuellement des explications. il nous dédouane toujours par une série de tours de passe-passe habiles qui justifient tout : nos désirs. S’il le faut. il n’hésite pas à élaborer toutes les stratégies possibles pour ne pas perdre la moindre parcelle de son influence. parce que c’est précisément à ce moment-là que l’ego intervient. avec sa fierté.L’influence de notre ego sur nos pensées n’est que mystifications permanentes : nous ne sommes blessés que par ce que notre propre ego considère être une blessure et nous souffrons parfois des jours. ses outrances.

analysés. monomaniaques. une frustration. des oppositions. dont lui-même et ses proches sont toujours les victimes. Un contentement passé. des conflits. Cette entreprise de destruction a pour effet de figer l’évolution de la personnalité. une tempête. Il y a majoritairement deux types d’ego que nous côtoyons tous les jours : . une source de souffrance perpétuelle.L’ego volontariste . Pour se défendre. . pour se disculper utilise la fâcherie. sont mis en doute. le ressentiment. L’initié conçoit les interprétations de son esprit comme un poison violent. Inlassable tortionnaire. les grossit. de l’enfant à l’homme. récurrents. la colère. L’ego. s’il n’y prend garde. Ce sont ces désirs répétitifs. Cette démarche aveugle est un désastre. oubliés sont toujours présents. Lorsqu’une ambition n’a pas abouti. la haine. restera toute son existence avec le mental d’un enfant de douze ans. il crée les émotions. 65 Version internet gratuite. Par contre. engendre tout de suite la recherche d’une nouvelle satisfaction. L’ego bloque toute possibilité d’évolution de l’individu qui. il crée dans l’instant une contrariété. la vengeance. au lieu d’être résolus. ce n’est que quelques instants. les mythes les illusions se paient toujours au prix fort : celui des tourments. des contrariétés. sorte de Pygmalion amoureux de sa propre création qu’il veut toujours gouverner. surpassés. un conflit. la rancune. source de son propre asservissement à son ego. L’ego est représenté chez les initiés comme un Narcisse fasciné par sa propre image. l’ego veut toujours être satisfait. et font toujours souffrir. Une réussite ne lui procure qu’une satisfaction passagère.L’ego dépréciatif. parfois de plus en plus insensés qui perturbent notre comportement.que son intégrité. puisqu’ elle stoppe définitivement le processus d’évolution qui conduit à la transformation. d’une nouvelle jouissance. Les problèmes. s’en sert. lorsqu’il est satisfait. le refus d’oublier. son honneur.

Pendant tout le repas. Dès son arrivée. de toute la journée je n’ai fait que parler de moi. à abreuver la journaliste de conseils sur la meilleure façon de rédiger l’article. de reconnaissance. elle subissait une autosatisfaction qu’elle éta it loin de partager. qui est plus difficile à identifier parce que très souvent caché. il lui posa cette question : . ne rate jamais une occasion de se déconsidérer . (Matthieu Ricard) Et puis il y a l’ego dépréciatif. que la jeune femme ne put l’interviewer. invita une journaliste chevronnée à venir passer une journée avec lui. de gloire. les banquiers. je vais me taire.Je suis confus. Il voulut s’en excuser. ne la quittant pas une seconde. Nous connaissons beaucoup d’exemples parmi les hommes politiques. attentif. Le repas était terminé depuis longtemps déjà. Anxieux à l’idée de ne pas obtenir le papier idéal. il se colla littéralement à ses pas. de puissance. une fois encore il se décrivit avec tant de délectation. un jeune chanteur. confiant en des possibilités qu’il ne met jamais en doute. devançant même ses moindres désirs. recherchant de la publicité pour la promotion de sa tournée. il est décidé à conquérir le monde. Muette. croit que tout ce qu’il va entreprendre va inévitablement échouer. attentionné. de richesses. . lui ne doute de rien. il se nourrit de ses échecs en s’érigeant en victime. Il y a quelques années. lorsque soudain le jeune chanteur prit conscience de son comportement excessif. un instant la jeune femme eut la tentation de s’enfuir. Celui-là est facile à identifier : il rêve de commandements. à assister à son spectacle. de grandeur. C’est l’individu qui n’a aucune confiance en lui. pardonne-moi.Tiens. « une idole des jeunes ».Généralement le tempérament volontariste. Et avant qu’elle ne puisse formuler un mot. de prendre les photos. ses besoins supposés. J’ai dû te saouler de mots. . Le spectacle terminé. il n’hésita pas à intervenir. se montra charmant. c’est toi maintenant qui parle. il l’invita à souper. Submergée. Ce sont des tempéraments 66 Version internet gratuite. dis-moi ce que tu penses de moi ? Lorsque l’ego ne se repaît pas de ses triomphes. les artistes.

l’obstacle majeur à leur évolution. Là aussi l’ego va intervenir en fournissant toute une batterie d’explications. Elles considèrent qu’elles ne pourront jamais être heureuses avec un si lourd handicap de départ. son refus de changer en s’attachant exagérément au passé. Elle est une victime. L’ego justifie son inertie. et qui lui refusera toute sa vie de commencer le travail de transformation sur elle-même. Lorsqu’on tente de la raisonner. Elle considère que ses parents l’ont martyrisée et qu’e lle ne pourra jamais se libérer de cette influence. leur destin est immuable. qui sont de loin les plus nombreux dans les sociétés. Dès qu’il se sent menacé dans sa prépondérance. Mao. Voici le cas d’une jeune femme très sensible. les délaissées. ne se conquiert même pas lui-même. disent-elles. il veut toujours plus. dramatique.hésitants. tragique.). de justifications. Le passé est alors sa référence constante qui met l’esprit en dépendance. Il peut devenir tyrannique. Dans ce dernier cas. devient alors protecteur. l’ego se transforme. d’excuses pour ne pas entreprendre un travail de libération. intelligente. est toujours accablé. malheureux. C’est ainsi et il n’y a rien à changer. les abandonnées de la vie. le second doute perpétuellement. torture autrui pour garder son emprise. Alors que l’autre. . Elles se considèrent comme les victimes. qui pourrait vivre épanouie. peureux. (Hitler. Mais dominée par un ego infantilisant restera toute son existence malheureuse. despotique. etc. C’est. Nous connaissons tous l’exemple de personnes qui font griefs à leurs parents de ne pas les avoir suffisamment aimés. elle coupe la parole par un très vite « Je sais ». Elles s’apitoient sincèrement sur leur sort. C’est l’exemple même de l’excuse permanente que l’ego a mis en place. avec une éthique de vie remarquable. Napoléon. L’un est conquérant. cultivée. Si le premier est toujours triomphant. l’ego a la particularité de réagir par l’agacement. aidés dans leur vie. en état semi dépressif. Staline. 67 Version internet gratuite. par la négation. il se torture.

« Il est très rare qu’une personne veuille être heureuse en dépit de ce qu’elle dit. Sa souffrance soigneusement entretenue lui permet enfin qu’on s’intéresse à elle. Elle vit comme revêtue d’un lourd manteau de plomb jeté sur les épaules et le garde parce qu’elle pense qu’il est sa protection. ils sont heureux d’être malheureux. leur propre conditionnement. qu’elle ne peut pas vivre sans lui. cette femme ne pouvait quand même pas envisager de passer ainsi toute sa vie avec cette souffrance permanente. mais ils avaient leurs propres limites de compréhension. elle se consolera ainsi elle-même de ses propres malheurs. que l’on compatisse. Son ego protecteur lui permet en toute circonstance de justifier son inertie. En procédant ainsi. Ils aiment être malheureux.« Tu ne m’apprends rien. En réalité elle a une peur panique de tenter de changer. 68 Version internet gratuite. Leurs conditions de vie étaient sans doute bien plus difficiles qu’aujourd’hui et ils sont toujours restés ignorants du supplice qu’ils ont fait supporter à leur fille. La peur panique de ne pas réussir. Ils ne disposaient pas de toutes les connaissances en psychologie nécessaires pour agir autrement. en se considérant être une victime perpétuelle de la vie. se berne à bon compte. de s’enfoncer encore plus dans son malheur la terrorise. Reconnaître qu’elle souffre serait avouer qu’il lui faut entreprendre un travail d’acceptation.En réalité. les gens s’investissent tellement dans leur misère. Si personne ne veut s’apitoyer sur sa souffrance. ce qui lui évite surtout de faire l’effort nécessaire pour amorcer le travail de transformation. Ses parents étaient sans doute fautifs. de conquête d’elle-même. . Elle se conforte ainsi de rester telle qu’elle est. on la plaigne. En fait. sans en avoir conscience. » (Osho) Même si elle fut la victime de la limitation de ses parents. elle se donne bonne conscience. une justification perpétuelle qui la disculpe par avance de toutes ses souffrances. que l’on s’apitoie sur son sort. elle tient à son rôle de victime qui est devenu son excuse absolue et confortable. Son ego a mis en place une stratégie. je sais ». d’oubli. en se prenant elle-même en pitié. Il est très rare qu’une personne soit prête à être heureuse. elle se réconforte.

insensé de l’ego. La vie reste pour elle un abîme de désolation. Sans en avoir réellement conscience. Il a une peur panique de sa propre mort. cette jeune femme a accepté du bout des lèvres de faire un travail sur elle-même. Elle préféra toujours vivre avec cet ego qui l’encourageait dans son attitude. Elle a préféré continuer de vivre dans l’idée de son malheur perpétuel plutôt que de tenter un jour de se libérer de son passé. l’apaiser : Il survivra à sa propre mort. de nos peurs. elle savait par avance qu’elle ne pourrait jamais y arriver. Son ego qui a toujours su la conforter dans ses décisions.D. l’a toujours dominé. Elle ne se donna jamais les moyens de se dépasser pour se réaliser. Comme le souligne F. Roosevelt : « il est dur d’échouer. elle continue d’être malheureuse. en promettant tout ce que l’ego veut entendre. va le rassurer. cette prière tyrannique. refuse l’idée même de mourir. aussi torture-t-il l’esprit pour trouver une issue à sa propre survivance. son ego protecteur justifiait amplement. » Nous le savons. quitté son mari plutôt que d’entreprendre un travail sur elle-même. déresponsabilisée. le tranquilliser. La religion. le rêve suprême. elle entretenait soigneusement son malheur. plutôt que de prendre sa vie en main. de sauver son couple. de nos émotions. Il ne peut y 69 Version internet gratuite. elle a divorcé. » Après plus de vingt années de mariage. pour faire plaisir à son mari. Toute son existence est vécue comme un boulet douloureux. L’ego ayant une haute estime de lui-même a peur de disparaître. . de guerre lasse. elle vivait bien dans cette sorte de désastre quotidien. Les religions qui depuis longtemps ont compris cette angoisse. S’étant toujours auto-disculpée.Un jour. la paix en soi apparaît dès que nous nous sommes dépouillés de l’influence dominatrice de notre ego. L’immortalité. mais il est pire encore de n’avoir jamais tenté de réussir. Tous les sages disent que « La sagesse se mesure au degré de notre affranchissement à l’emprise de nos instincts. En réalité sa démarche n’a jamais dépassé le stade des fausses bonn es intentions. Tout était bon pour l’immobilisme. abondait dans un sens qui la confortait. insupportable. a gagné. Aujourd’hui seule. s’empressent d’y répondre. Son ego lui a fait faire une carrière dans le renoncement.

et qu’il convient toujours de s’en accommoder. Aussi longtemps que vous êtes dominé par votre mental. égarements que vous pouvez commettre. Il a appris à relativiser les incidents de la vie. Avoir le courage d’accepter. tantôt malheureuses. puisqu’il sait que l’existence n’est qu’une succession de péripéties tantôt heureuses. la bêtise ou la méchanceté ne l’atteignent plus. Si votre ego vous domine vous êtes son esclave. Le refus est le symbole de l’ego. aussi s’empressent-ils toujours de dire oui. vous êtes totalement inconscient des vastes erreurs. tel un aliéné. et avec soi et avec autrui. l’introspection permettent d’aller vers le discernement. de dire oui. S’affranchir de la tutelle de l’ego c’est se libérer lentement mais sûrement de la prison où l’on se maintient soi-même enfermé. sur autrui. Notes additionnelles : Un adulte qui a entrepris de se libérer de l’emprise de son ego.avoir d’évolution de l’esprit si nous n’avons pas conscience que nos difficultés sont essentiellement dues à notre façon de penser. méprises. ni enivré par les succès. n’éprouve plus de fierté si on le flatte et n’est plus blessé si on médit de lui. à nos propres fautes de comportement. Nous sommes responsables de notre destinée. c’est aller sans peur. sans intervention du mental. toujours en paix avec soi-même. vous mène à sa guise là où ses désirs veulent aller. sait se maîtriser en toute circonstance. La méditation. Le « oui » est l’acceptation d’une situation telle qu’elle est sans aucune interprétation. Plus on accepte et plus on reste serein. sans idées préconçues vers l’inconnu. Dire oui tout de suite. Les sages connaissent bien ses ravages. la 70 Version internet gratuite. disponible. . vous mène en enfer. c’est éteindre dans l’instant toute possibilité de conflit. Il n’est plus secoué par les échecs. Vous restez un être asservi par vos pulsions. Les ragots. Votre ego vous abaisse. Il est inutile de chercher des excuses en invoquant la malchance ou de reporter la responsabilité de nos propres échecs sur ses parents. et les conséquences d’une négation. C’est lui le maitre qui.

compréhension de ce qui se passe réellement en nous et de maîtriser nos pulsions dès qu’elles apparaissent. à admettre. (Le Bouddha) Dès que vous êtes sous le coup d’une émotion. de renoncements. Si vous vous vexez. disparaître sans intervenir. nous avons toujours l’obligation d’accepter. en lui faisant comprendre que nous ne sommes plus dupés par son jeu. mais apprend à répondre. ils craignent toujours de perdre un peu d’eux-mêmes. incongrue.. notre raison reprend possession de notre vie. c’est l’ego qui répond pour vous. de sacrifices. c’est qu’en acceptant. utopique. d’attendre vingtquatre heures au minimum. Pour beaucoup d’êtres humains ce qui est difficile à comprendre. Si sous le coup d’une contrariété. : La technique consiste tout d’abord à pacifier son esprit par la respiration. de punitions. En réalité. La délivrance de l’ego ne passe jamais par son anéantissement. on ne tente jamais de résoudre un problème. puis observer avec son intellect une manifestation précise de l’ego. vous vous mettez en colère. répondant toujours à votre place. toujours pour ne pas perdre sa prépondérance. La méditation analytique est une aide précieuse à l’amoindrissement du rôle de l’ego. N’apprends pas à réagir. de perdre leur dignité. c’est justement leur ego qui fournit de tels arguments. Si vous vous troublez c’est encore lui. de donner le sentiment d’abdiquer trop rapidement . qu’elles tentent de nous gouverner. le temps que la raison revienne et de savoir ce qu’il convient de faire…. . C’est notre intellect qui va explorer 71 Version internet gratuite. laisser les pensées apparaître. En méditation. En essayant de connaître son mouvement naturel de comportement. on se contente seulement de l’observer. c’est toujours lui. Même si cette attitude peut paraître impossible. ou ne pas faire. Les sages conseillent de ne jamais réagir sur l’instant. il est toujours là présent. par la pratique d’austérités. si vous réagissez.

de vanité. s’en libérer. et maintenant ne réagissant jamais sur l’instant. examiner toutes ses manifestations d’orgueil.J’ai trouvé le truc. ne réagis pas -J’applique cette attitude dans tous les événements de ma vie. et savoir sans difficulté les surpasser. conscient des dommages de l’ego m’expliqua : . de timidités qui l’accompagnent dans sa vie quotidienne. de réagir. le méditant peut alors contempler. Lorsque l’esprit est bien entraîné à cet exercice d’introspection. (Chogyam Trungpa) 72 Version internet gratuite. . dès que quelque chose me contrarie. Tu m’as fait une vie impossible. de colères. de peurs. mon ego n’intervient plus. de complexes. j’arrive plus aisément à résoudre mes problèmes et depuis longtemps je m’en porte beaucoup mieux. » Cherchons à dompter l’ego le plus possible. je me dis maintenant : « Ne fais pas ta mauvaise tête. Disons à l’ego : Tu m’as donné des soucis épouvantables.nos habitudes de penser. Je ne t’aime pas. et va progressivement modifier notre façon de nous comporter dans l’existence. Il suffit de s’observer tranquillement pour tout de suite les détecter. Un jour un adepte.

DES EMOTIONS 73 Version internet gratuite. .

vos observations. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos interrogations. vous pouvez être mis en contact direct avec.) 74 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. . obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. (si vous souhaitez.

de malheurs. contents. tristes. Une émotion ne tient jamais à une cause extérieure. les banaliser en toute circonstance.Les émotions sont comparables aux vagues de l’océan. et se répèteront encore et encore dans le futur. notre perception de l’instant. elle tient à notre manière d’interpréter les évènements qui se présentent à nous. L’existence de tout un chacun n’est qu’une série de péripéties temporaires. accablés. suivant notre conditionnement. acceptez les aléas de la vie puisqu’ils seront éternellement répétitifs. Lâchez prise. inévitables qui se répètent. Cette interprétation est un luxe inutile dont nous devons apprendre à nous passer. Les émotions ne sont pas quelque chose de solide fondées sur la réalité. C’est une manière subjective d’appréhender la réalité. Détaché de l’agitation de l’esprit. en un mouvement continu. . Emotions. elles apparaissent. mécontents. sous l’assaut incessant des vagues de la tempête. ravis. disparaissent. chahuté. La vie est un cortège ininterrompu de bonheurs. de plaisirs. elles sont éternellement remplacées par d’autres qui. et qui finira inéluctablement par sombrer. notre sensibilité. de contrariétés. suivant les évènements qui se présentent à nous. qui elles aussi… On est tour à tour heureux. ou joyeuses qui sont à leur tour remplacées par d’autres. (Sagesse bouddhiste) 75 Version internet gratuite. joyeuses. vous deviendrez inébranlable. Elles disparaissent d’elles mêmes lorsque nous leur app liquons les antidotes méditatifs. sont inlassablement tristes. (Le Dalaï lama) Toute existence dominée par les émotions ressemble au comportement d’un bateau déserté par son équipage. Reconnaître ses émotions lorsqu’elles apparaissent. ballotté. en référence uniquement à notre façon de l’interpréter. indestructible. elles aussi. contrariés. lâchez prise. malheureux.

elle est un obstacle à toute concentration. tels qu’ils se présentent. Elles créent des tensions parfois insoutenables. le corps devient malade. et un effort supplémentaire est alors nécessaire pour retrouver son calme. qui chaque jour l’enfoncent davantage dans sa propre souffrance. les phobies. le bonheur a été la recherche désespérée de tous les hommes. tout comme il faut éteindre un feu dès les premières flammes. qui à terme conduisent à la dépression. vos rejets. il se crée lui-même. (Matthieu Ricard) Nous sommes tous prisonnier de notre passé. Tout ce qui touche à l’esprit a des répercussions immédiates sur le corps. la santé physique. Leurs répétitions épuisent le système nerveux. Lorsque l’esprit subit un excès d’émotions.Il est clair qu’il faut maîtriser nos pensées avant qu’elles n’envahissent notre esprit. (Le Dalaï lama) De tous temps. acceptez les faits froidement. Gardons toujours à l’esprit à quel point l’être humain peut souffrir de ses propres impressions. En réalité ses émotions incontrôlées lui font accumuler les comportements. envahit tout l’être. Regardez. Il n’existe pas un être au monde qui souhaite être confronté à la misère. avant que la forêt toute entière ne s’embrase. restez calme « zen » en toute circonstance. infondées. de ses peurs subjectives. et retrouver le fil conducteur de son travail. sont l’expression de fixations formées dans le passé. tout s’apaisera en vous. le cerveau y perd un peu plus de sa lucidité. L’émotion a ceci de particulier qu’elle submerge. Lorsqu’une émotion devient obsessionnelle au point d’occulter toute autre forme de pensée. Ces dernières le maintiennent prisonnier d’épreuves qu’en réalité. L’esprit et le corps sont intimement liés. Les frustrations. sans y rajouter vos idées. à la souffrance. . crée une obstruction temporaire à la raison. vos préférences. Les crises d’angoisses aiguës. 76 Version internet gratuite. Résistez. Ne restez pas prisonnier. c’est de tout cela dont il convient de se libérer. incontrôlées. et alors. Un être malheureux n’est jamais en bonne santé. affectent douloureusement la santé mentale. embastillé dans vos propres agitations mentales. paralyse.

Tout ce que l’on refuse ne fait que renforcer ce que l’on refuse. ni à se condamner. un gaspillage inutile d’énergie. qu’elle nous écarte toujours de la réalité. Il est impératif pour chacun d’entre nous de procéder à un désarmement intérieur. à froid. de maturation. Savoir maitriser. 77 Version internet gratuite. La maîtrise. Dès qu’une personne est sous le coup d’une émotion. « Nous verrons cela demain. Je sais que cette émotion va passer. C’est un effort indispensable de prise de conscience que rien ne dure. pas avant. Refouler. la banalisation des émotions. . On accepte ce qui est.autour de vous. en utilisant sa raison que l’on agit. la banaliser. Notre potentiel de changement. est immense et il convient d’apprendre à l’utiliser pour notre plus grand bien. » On ne juge bien qu’avec sa raison. Tout n’a qu’un temps ! En toute circonstance. vivre en paix tranquille. puis savoir la relativiser. il convient d’avoir le réflexe de prendre du recul. diminuer ses émotions négatives favorise la paix mentale. il faut d’abord apprendre à les reconnaître. il s’agit pour elle de prendre conscience qu’elle sera passagère. Etre « activement passif » veut dire qu’on laisse volontairement l’évènement se produire. de décharger systématiquement notre esprit de tout ce qui est négatif. Le bonheur comme le malheur sont toujours des évènements temporaires. qu’elle passera. une émotion ne fait que la renforcer. nous laissons au temps le soin de nous apaiser. Devant toute émotion. de se dire « JE SAIS ». permet de traverser la vie avec le minimum d’agitation mentale. les laisser s’exprimer lorsqu’elles apparaissent et faire preuve de neutralité à leur égard. Tout provient de l’importance que nous donnons aux faits. plus tard. L’usage de la raison permet de prendre en considération tous les éléments de la situation. Ceci est capital si l’on veut voir clair en soi. En gardant à l’esprit qu’il convient de ne jamais réagir sur l’instant. il est indispensable de laisser une émotion s’exprimer. la quiétude nécessaire au bien vivre. Pour travailler sur ses émotions. C’est seulement en acceptant que l’on peut envisager de commencer le cheminement de la transformation. et c’est toujours trop. Elle est en outre une débauche. Il n’y a pas à se juger. Ne jamais oublier qu’une émotion ne sait pas juger . Ce n’est que plus tard. Vous retrouverez tout de suite la sérénité. nier. être activement passif. serein.

Pour eux l’extinction. ni que l’existence perde ses couleurs pour autant. . Et là. l’émotion apparaît. Comment traiter une émotion négative ? Laissons-la s’exprimer. Prenons de la distance. (Matthieu Ricard) Le Dalaï lama rappelle sans arrêt cette même phrase : « Que toutes nos émotions négatives soient oubliés. absolument tout doit être accepté. S’il est difficile d’accepter. » Oui. Sous le coup d’une émotion négative. C’est à la faculté d’adaptation. tout. Toujours être passif. impensable. Le refus nous révèle finalement notre incapacité à nous adapter à une situation quelle qu’elle soit. nous sommes tous dans l’obligation de tout accepter. est le détachement. Tout ce qui est refusé nous met en conflit avec nous-mêmes. de nos humeurs et de notre tempérament. nos souffrances. puis relativisons-la. cela ne signifie pas que nous soyons apathique et insensible. Les bouddhistes connaissent bien les ravages des émotions sur la santé mentale : l’absence totale d’émotions s’appelle l’ataraxie. de tout oublier. Simplement. Cette idée qu’il est nécessaire. c’est-à-dire à la félicité. pour certains c’est même carrément impossible . Signe d’inaptitude au bonheur. pour ne plus en être la victime. c’est de savoir en toute circonstance dire oui. qui conduit au Nirvana. nos douleurs. Lorsqu’une émotion est acceptée volontairement. 78 Version internet gratuite. les bouddhistes conseillent de ne jamais réagir immédiatement. indispensable d’accepter est tout simplement une question de survie. l’absence d’émotions. nous en sommes devenus les maitres. Quand nous n’acceptons pas une chose telle qu’elle est. ce non moi. ils se donnent en réalité le temps nécessaire pour saisir l’exacte réalité. L’acceptation. impensable.Lorsque nous avons atteint un état de liberté intérieur à l’égard des émotions. au bonheur absolu. d’acceptation que l’on reconnaît le sage. dans l’instant elle disparaît. tout ! Nos chagrins. ou même impossible. au lieu d’être constamment le jouet de nos pensées négatives. même si cela nous semble difficile. Les manifestations d’une émotion comme l’ego proviennent toujours du refus. nous nous trouvons confronté à une obstination maladive. l’importance d’une situation. et de ses conséquences.

N’alimentez pas un feu naissant. et le ton monte. et encore une autre. Plus notre esprit est étroit.. restez calme. Si vous réagissez à la provocation. ne réagissez jamais. faites comme si cela n’avait réellement aucune importance. ni en colère. (François Lalinec) « Le plus intelligent est toujours celui qui rompt le premier » dit un proverbe arabe. regardez la personne dans les yeux. Autrui veut vous blesser. muet. Qui se fâche sous l’outrage a tort. vous serez dans la théorie du « tas de crêpes » : chacun en rajoute une. Restez toujours impassible. les jugements d’autrui. Vous ne pouvez donc pas en être affecté. ne soyez ni ennuyé. vous calomnie. En ne réagissant pas c’est vous qui avez gagné. si vous réagissez. il a gagné. . puisqu’ils ne représentent que les opinions. ne répondez pas. les actions d’autrui ne peuvent avoir aucun effet sur vous. sinon ne soyez pas surpris si vous vous brulez. plus les petites choses nous agitent facilement. les jugements. Ils n’ont donc pour vous aucune valeur. pour finir en affrontement. Ne l’oublions pas : Qui répond sous l’outrage a tort. restez toujours passif. vous désamorcerez dans l’instant un combat naissant. Ne fuyez pas. immobile. (Lama Thubsten Yashe) 79 Version internet gratuite.Si quelqu’un m’insulte ? . n’entamez jamais de discussion.Si quelqu’un tente de vous porter tort. Les pensées. vous diffame.

.LE DETACHEMENT 80 Version internet gratuite.

l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vous pouvez être mis en contact direct avec. .) 81 Version internet gratuite. vos observations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vos interrogations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.

les injustices. le sage se range. Je pardonne tout. comme un rocher fermement ancré au milieu de la mer. je suis un homme heureux » dit le sage. le sage n’est pas agité par les louanges ou par le blâme. immobile et indifférent au mouvement incessant des vagues. (Soutra du Bouddha) 82 Version internet gratuite. Mets-toi de côté et laisse passer. Le lord est dedans. Soyez détaché. . imperturbablement. la sérénité de chaque instant. de sérénité inaltérable que rien ne peut troubler. Traverse la vie debout. Prenez-en connaissance dans le calme et la tranquillité. restez calme. Même s’ils vous semblent être identiques. les carrosses existent. Le détachement. Un proverbe oriental dit : « en toute affaire.C’est pour préserver le plaisir d’être que le sage recherche le détachement. Je suis tranquille. Ainsi il évite toutes les blessures. » Mon garçon. votre mental n’intervient plus avec son cortège d’opinions préétablies. Ces insignifiances ne sont que futilités éphémères. de celui qui est déterminé à ne plus se laisser mener par le bout du nez des pensées dérisoires qui encombrent sa vie. sans parti pris. (Victor Hugo) De même qu’un roc solide n’est pas ébranlé par le vent. tous les évènements sont différents. serein. Le détachement est un état de paix. c’est l’absence de peur. et vous aurez l’avantage. quoiqu’il arrive. mineures. Vous observez toutes choses telles qu’elles sont. parce que l’opinion de chacun d’entre nous éclaire encore moins que la lueur émise par un ver luisant. le peuple est sous la roue. reculez d’un pas. les douleurs de la vie. la force tranquille. (Hazrat Inayat Khan) Un proverbe chinois dit qu’il est inutile de vouloir refaire le monde.

acquérir. Celui qui renonce à toute activité intéressée. et d’y combattre pour y faire sa place. tour à tour on gagne. on nous ment. Je ne suis pas ici dans mon élément. et observe de loin le fonctionnement de cette vie chaotique. patient jusqu’à l’indifférence. parfaitement insouciant. et je ne désire que la tranquillité et le repos. Détaché. préserver ses intérêts.Shakespeare. effarante. Les sociétés modernes ont réinventé le vaincre ou périr de la Rome antique. Le sage ne se bat pas. à sa propre souffrance comme à son plaisir. Celui-là m’est cher.N’éprouvant de haine pour aucun être. on perd. dénué d’égoïsme. ne se réjouit. Celui de qui les hommes n’ont rien à redouter et qui ne redoute rien des hommes. s’enrichir. elle est toujours recommencée. (Lettre de Descartes adressée à Brégy en 1650) Il existe deux façons bien distinctes de se comporter dans l’existence : Soit de pénétrer dans le grand cirque de la vie. ne s’attriste. de la foule et contemple « ce monde fait de bruit et de fureur qui ne rime à rien » comme l’a écrit W. de colère et de crainte. supérieur à toute agitation. on exploite. fort. il accepte. (La Bhagavad-Gita XII. Descendus dans l’arène. ni ne hait. qui sont des biens que les plus puissants de la terre ne peuvent donner à ceux qui ne savent pas les prendre d’eux-mêmes. détaché. on est exploité. Dans le second cas. Celui-là m’est cher. affolée. Celui qui est affranchi de tous mouvements de joie.) Je vous jure que le désir que j’ai de retourner en mon désert augmente tous les jours de plus en plus. On s’y bat. Celui qui plein de tendre dévotion. Les citoyens se livrent aux impitoyables jeux du cirque. . s’écarte de la mêlée. tendre et plein de pitié. 83 Version internet gratuite. on ment. le sage. ni ne désire et renonce également à ce qui est agréable ou pénible. pur. Celui-là m’est cher. ils sont devenus gladiateurs eux-mêmes. parce que toujours inquiète.

Acceptez-le tel qu’il est puisque vous ne pouvez pas le changer ! C’est infantile de s’ériger en moralisateur. le futile. afin de ne plus souffrir des morsures de son agressivité permanente. le sans importance. le vain. pense que la vie n’est qu’une succession d’injustices qui justifient ses échecs. où le vaincu accablé d’amertumes. Le détachement. de sa folie. cruel. Le détachement. de protester sans arrêt parce qu’il n’est pas ce que vous voudriez qu’il soit ! Le détachement permet à celui qui se tient l’écart de garder la faculté de vraiment comprendre quelque chose au sens du fonctionnement des sociétés. . sa bêtise. son injustice. C’est l’accueil de la vie. C’est l’acceptation que le monde est ainsi fait et qu’il n’y a pas lieu d’intervenir puisqu’on ne peut pas le changer. de l’utilité de sa propre existence. observer le monde de loin. admettre qu’elle se déroule selon ses propres lois. c’est refuser de participer à la mêlée générale. en évitant volontairement tout conflit. laid. ni de la passivité. Le monde vous paraît imbécile. Le détachement. c’est faire le silence. de sa méchanceté. la paix en soi. C’est ce que les sages nomment « L’ainsité » des choses. inique ? Et alors ! Vous n’êtes pas responsable de l’état de l’univers. C’est « ainsi » et on n’y peut rien. 84 Version internet gratuite. ni de l’insensibilité. ne plus être le vainqueur uniquement intéressé par la réussite. c’est privilégier sa qualité de vie.Le détachement n’est ni de l’indifférence ni de l’égoïsme.

.LE LACHER-PRISE 85 Version internet gratuite.

l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos interrogations.) 86 Version internet gratuite. vos observations. . (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vous pouvez être mis en contact direct avec.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.

c’est-à-dire pour personne d’autre que vous-même. un calme. Vous n’êtes important que pour vous-même. un état de grâce exceptionnel. et sa vie. La vie elle-même nous révèle sans cesse le contraire : le “ lâcher-prise ’’ est le chemin de la vraie liberté. L’humilité ne consiste pas à se considérer comme inférieur. On ne tente plus de convaincre autrui de la justesse de nos opinions. Ne plus intervenir. Ne nous embrouillons pas la vie avec des riens. c’est apprendre à lâcher prise. Les autres aussi ont les leurs. . faisons un effort de 87 Version internet gratuite. condamner.Apprendre à vivre. (Sogyal Rinpotché) Vous n’êtes pas le centre du monde. elle nous vainc chaque fois. Respectons-les. Elle est toujours la plus forte. Le lâcher prise c’est accepter de ne plus avoir des idées sur tout. Cela n’a que vraiment peu d’importance.prise est ressenti alors comme un profond apaisement. permanent. Ayons soin de ne pas perturber inutilement le monde avec nos idées. et celles des autres. Pour notre propre sérénité. on ne surimpose plus nos désirs. juger. de nos certitudes. (Albert Einstein) Le “ lâcher-prise ’’est nécessaire pour se sentir en harmonie avec soi. nous nous retrouverons les mains vides. qui sitôt connu demande à être renouvelé. Ce lâcher. Lorsque nous lâchons prise. ou comme supérieur. mais s’être affranchi de l’importance de soi. arbitrer. La vie ne fait que ce qu’elle veut. (Sogyal Rinpotché) Nous ne sommes importants pour personne d’autre que pour nous même. Il est la première condition de la réalisation du bonheur durable. nos croyances. Lâchons prise. ne tentons pas de toujours vouloir tout contrôler. lâchez prise. (Précepte bouddhiste) Alors même que l’on nous a conduits à croire que si nous lâchons prise. nos commentaires entre la réalité et nous.

que vous fassiez pour vos enfants ne sera pas utile. S’ils vous écoutent ce sera toujours d’une oreille distraite. d’interdits. N’accablez pas vos enfants de conseils. le “ lâcher-prise ’’ est une remise en question du fonctionnement du soi.compréhension. ne répondez qu’aux questions qu’ils vous poseront. ils ne sont pas nés à la même époque que vous. mais. Vous les laisserez devenir 88 Version internet gratuite. bien que complémentaires. une revisite de toute son éducation. ses croyances. ses certitudes. et je m’en porte beaucoup mieux. Le “ lâcher-prise ’’ c’est. le “ lâcher-prise ’’ sont deux mots. Le “ lâcher-prise ’’ est une attitude intérieure de remise en question. Ils ont besoin d’apprendre la vie en faisant leurs expérimentations eux-mêmes. par exemple. deux attitudes très près l’une de l’autre. (Le Livre de la Sagesse) Aujourd’hui j’ai lâché prise. avec la même distance courtoise. de permissions. obstruent le champ de vision de l’existence. encombrent. . en faisant les mêmes erreurs que vous avez faites lorsque vous aviez leur âge. j’accepte tout. C’est s’éloigner de la mêlée générale. i l convient de ne pas les confondre. Oui ! Cela n’a que vraiment peu d’importance ! Lâchons prise. pour écarter ces fardeaux qui limitent. Lâchez prise. Le détachement est une attitude extérieure en rapport au monde qui nous entoure. Les plaisirs. renoncer à être le gendarme qui donne son avis sur tout. (Marc Aurèle) Le « détachement ». parce qu’ils continueront à faire ce qu’ils ont envie de faire. Quoique vous pensiez. Le “ lâcher-prise ’’ ce n’est pas se montrer indifférent. comme les déplaisirs. Si le détachement est une contemplation. ne plus y participer pour garder la faculté d’y comprendre quelque chose. mais admettre que l’on ne peut penser ni agir à la place de quelqu’un d’autre. et d’avoir la naïveté de croire que l’on sera écouté. ses convictions.

progressivement la vie s’allège. de toutes ces croyances qui s’imposaient à vous. La reconnaissance de la beauté de la vie réside dans ce " lâcher-prise ’’. une vigilance. ne cherche plus à convaincre. ayant compris que l’on ne peut agir contre l’ordre des choses et des croyances. de celui qui sait qu’il n’est important que pour lui-même. une fois les enfants élevés. » 89 Version internet gratuite. respectés. le plaisir. pour mieux jouir et partager tous les trésors. pour en souligner la non existence. Le « détachement » et le “ lâcher-prise ’’ sont une des grandes priorités pour avancer sur le chemin. se tenir toujours prêt à s’enrichir de nouvelles connaissances. de tous les instants. Lâcher prise c’est affaiblir l’importance de l’ego puisqu’il y per d sa prépondérance. Libérez-vous vous-même. simplifiez. restez à l’essentiel. vous vous sentez bien. Le “ lâcher-prise ’’ est toujours vécu comme un soulagement. . Ils auront confiance en vous et se livreront à vous en toute liberté. accueillir des idées neuves. Le sage est celui qui a renoncé. simplifiez. la tranquillité. les plaisirs de l’existence. vous vous êtes délesté du poids du monde. d’enseigner les différentes facettes de la vérité. C’est ouvrir son esprit. (Henry David Thoreau) Lâcher prise demande un entraînement. Ils se sentiront compris. n’intervient plus dans les problèmes du monde. D’un seul coup. se retire dans la forêt afin de communiquer son expérience du réel. la quatrième et dernière étape de la vie doit être celle du renoncement. s’enchante puisque nous restons à l’essentiel. Selon la tradition Hindoue. cet essentiel que nous recherchons tous : La paix. Ce que dit Lao Tseu : « la sagesse est de toujours rester à l’essentiel. Il reste toujours à l’essentiel. En Inde. Notre vie se perd dans le maquis des détails sans importance. du poids des coutumes ancestrales. l’initié quitte son foyer. d’expériences. le rendre plus vaste pour laisser la place.adultes. aimés. un profond apaisement de l’esprit.

LA RELATIVITE DE LA VERITE 90 Version internet gratuite. .

vos observations. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos interrogations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.) 91 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. .

sinon la recherche de la connaissance. nous devons considérer que nous ne connaissons rien. mais des millions de milliards de vérités. ni tout ce qui est. se transforment. changent d’apparences à chaque instant. . relatives à l’instant. qui naissent. Qu’est-ce que la science. elle est vécue par chacun de nous qui chemine toute son existence de vérités en vérités. Aucune connaissance n’est la vérité : parce que nous ne connaissons jamais absolument ce qui est. Dès que la recherche a découvert quelque chose.Comment pouvez être assez naïf de croire que vous détenez la vérité. nos jugements. La vérité ne peut être transmise puisqu’elle n’existe pas. puisque la vérité n’existe pas. La vérité ? Est-ce l’eau douce ? L’eau de mer ? L’eau froide ? L’eau chaude ? Estce de la glace quand l’eau se durcit sous l’effet du gel ? Ou se transforme en air avec l’évaporation ? Est-ce les nuages ? La neige ? La grêle ? La vapeur ? La condensation ? La buée ? La brume ? Le crachin ? Le brouillard ? La vérité ? C’est tout cela au fur et à mesure des instants ou elle se présente à nous. Et comme nous ne connaîtrons jamais tout. des jugements. parce que personne ne la détient. Il n’y a pas une. (André Comte-Sponville) On ne connaît rien quand on ne connaît pas tout. des appréciations. Chacun a une version de la vérité. 92 Version internet gratuite.……. nos appréciations ne restent que des valeurs. Nos valeurs. A chacun sa vérité. et ne représentent rien de plus que l’instant. mais toujours au pluriel. elle cherche tout de suite à en approfondir sa compréhension. qui sera elle aussi un jour remplacée par une autre vérité… Qui sera… et ainsi de suite. Le mot vérité est un mot qui ne devrait jamais être employé au singulier. La vérité comme la science est la vérité du moment qui sera remplacée par une autre vérité.

j’ai appris à douter de mes propres opinions. (Précepte maçonnique) L’individu convaincu de détenir la vérité ne dit que sa vérité au moment où il la pense. Notre vie n’est faite que d’une succession de vérités successives. votre opinion peut changer à tout moment. s’adapte instantanément à la nouvelle forme. Restez neutre. à la nouvelle apparence qui lui est proposée. je sais maintenant que je me trompe. il ne fait que changer de sincérité… tout en continuant de penser qu’il dit la vérité. Son esprit est toujours sincère. Dès que j’ai une certitude. Ne vous accrochez pas trop à vos idées. et lorsqu’il change de vérité. je n’affirme plus rien… Et cela me procure une grande tranquillité d’esprit. Elles sont trop susceptibles de changer en quelques secondes. Un liquide comme la vérité. vous vous trompez ! (Albert Jacquard) Il avait des idées bien arrêtées… C’est dire qu’il n’avançait plus ! Il ne faut pas beaucoup tenir à ses vérités. . Aujourd’hui.La vérité est comme un liquide qui s’adapte tout de suite à la forme du récipient qui va le contenir et change de forme dès l’instant qu’il est versé dans un autre récipient. (Marc Aurèle) 93 Version internet gratuite. Dès que vous avez une certitude.

.DES OPINIONS 94 Version internet gratuite.

(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vos observations. . 95 Version internet gratuite.) .Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vous pouvez être mis en contact direct avec. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos interrogations.

chacun ne change que par lui-même. il constitue la forme de notre sens intérieur. Toute vie est une aventure personnelle (D. « le menacer ». le harceler de « bons conseils ». est l’un des plus grands rêves de l’humanité. chimérique absolument impossible à réaliser. obstiné. ne se convainc que par lui-même. ne se transforme. Vous pouvez tenter de lui expliquer.T. et uniquement par lui-même. chacun reste ancré dans ses certitudes. Il est illusoire de croire que l’on peut modifier l’opinion d’autrui parce qu’on le désire.Suzuki) Chaque être humain est un microcosme individuel et différent des autres. (Baruch Spinoza) Tenter d’obliger quelqu’un à faire quelque chose. Nulle personnalité ne peut la changer. L’hérédité est un fait. Sa diversité est ce qui fait son immense richesse. quand bien même cela en vaudrait la peine. de tous les autres. Changer l’autre. On ne change jamais personne. Personne n’y est jamais arrivé. uniquement parce que vous pensez que c’est pour son bien ? Est ce que quelqu’un a déjà réussi à vous changer ? N’ayez pas la naïveté. Rêve qui n’a jamais été réalisé.Pourquoi être toujours aussi entêté. vous ne pourrez jamais changer sa façon de penser. de croire que vous changerez un jour quelqu’un ! Fondamentalement personne ne change jamais d’avis. « le culpabiliser ». de croire qu’un jour vous pourrez changer autrui. (Emmanuel Kant) 96 Version internet gratuite. Chacun d’entre nous ne change de jugements qu e par sa propre volonté. . l’amener à penser comme soi. tout simplement parce que c’est une idée utopique. ne sert à rien.

voire impossible de le convaincre. ses actes. (Galileo Galiléi) Nous devons faire douter ceux que nous ne pouvons pas persuader. Or personne ne peut changer parce que vous le lui demandez. Douter c’est la moitié de croire. Chacun ne change qu’en lui-même. qu’il est difficile. ses jugements. . se retrouvent quoique l’on fasse. Dans nos relations avec autrui. les caractères des êtres ne changent jamais. plus on tape dessus. dans toutes ses pensées. (Matthieu Ricard) Le caractère de l’homme est constant. Malgré les promesses. plus on les enfonce. (Victor Hugo) Ce n’est pas l’autre qu’il faut changer. personne ne peut changer parce qu’on le lui demande. (Alexandre Dumas) On ne peut rien enseigner à un homme. On ne convainc personne. nous lui demandons souvent de changer. (Arthur Schopenhauer) Ne discutez jamais. on peut tout au plus l’aider à rencontrer en lui-même la réponse qu’il cherche. mais accepter que l’autre soit différent. ce qui veut dire qu’on ne change pas fondamentalement un être qui est fait. vous ne convaincrez personne. (Osho) 97 Version internet gratuite. tout au long de son existence. (Baruch Spinoza) L’immuabilité du caractère. c’est son travail d’introspection qui le fera se modifier. les défauts de chaque individu ne changent jamais. les qualités.«Tout être tend à persévérer dans son être ». Toute sa vie il reste le même… L’homme ne change jamais : comme il agit dans un cas donné. il agira toujours et de la même manière dans les conditions identiques. le respecter c’est accepter l’idée de ne pas tenter de le modifier. Les opinions sont comme les clous .

ils mentent. (Baruch Spinoza) N’écoutez pas ce que chacun dit de lui. (A. (Jules Renard) Si tu veux connaître les hommes en face de toi. Faites-le parler de son passé. n’écoute pas leurs discours : ils sont généralement faits pour tromper. mais il est difficile de voir nos propres fautes . Chacun à son insu se dévoile par des petits riens. son passé répond pour son avenir. Son passé préfigure toujours son avenir. (Paul Valéry) Les hommes se dévoilent toujours par des mots qu’ils laissent échapper. Brahmammi) Un homme libre n’a pas d’opinions. de percevoir la vie. sinon impossible. la souffrance est inévitable. Tu connaîtras les véritables caractères aux petits riens.Pour ceux qui ont des préférences. Observe les petits riens. les corriger est difficile. ce sont eux qui révèlent la vraie personnalité des gens. Dès qu’ils font une phrase. des opinions. Abstenons-nous dans la conversation de toute observation critique. car blesser les gens est plus facile. (Arthur Schopenhauer) On voit facilement les fautes des autres. . (Soutra du Bouddha) 98 Version internet gratuite. on trie la faute des autres comme de la menue paille. Son passé est un sillon creusé par le soc de charrue de sa façon de penser. mais on cache les siennes comme se dissimule un habile oiseleur.

Expose ce que tu penses sans jamais vouloir convaincre. (Collin d’Harleville) 99 Version internet gratuite. puisque ce sont celles qui nous sautent aux yeux et avec lesquelles nous sommes toujours d’accord. On ne peut admettre d’autres véri tés que les siennes. mais pour eux. . La seule vérité que l’on accepte c’est celle que l’on découvre seul. peu de gens sont capables d’entendre autre chose que ce qu’ils souhaitent entendre.Sois modéré dans ta franchise. (François Lalinec) Il faut aimer les gens non pour soi.

L’IMPOSSIBILITE DE JUGER 100 Version internet gratuite. .

différente. parce que deux personnes ont chacune une échelle de valeur différentes. Il n’y a pas deux êtres humains identiques. l’opinion des autres est aussi une illusion. Toute chose créée par la nature est unique.Il y a six milliards d’êtres humains sur terre. critiqué. Evitons donc à notre tour de juger. et lorsque vous l’avez compris. Personne n’aime être jugé. n’agit pas comme vous puisqu’il ne vous ressemble pas. Nous pouvons juger de prix différents du même paquet de lessive 101 Version internet gratuite. Pour pouvoir juger deux choses. lui aussi. (Jésus Christ) On se trompe toujours lorsque l’on se permet de juger autrui. ni le condamner. deux paysages semblables. deux arbres. de critiquer autrui. mais tentez seulement de concevoir que l’autre ne pense pas. deux montagnes. ne puisse pas vous comprendre. . Très souvent nous pensons que c’est méchant. Juger est une illusion. Si vous ne pouvez pas le comprendre. c’est pourquoi on ne peut jamais ni le juger. que l’autre ne nous a pas compris. (Baruch Spinoza) On ne connaît jamais autrui. et inexact… parce que nous aussi nous ne l’avons pas compris. il y a six milliards de mondes différents. et inexact. deux feuilles. Aucune forme. aucune personnalité n’est comparable. (Matthieu Ricard) Ne cherchez pas à juger. il est nécessaire au moins qu’un point de comparaison soit indiscutable. deux rochers. Il n’y a pas au monde deux êtres humains. deux animaux. Chacun d’entre nous est entièrement unique. Personne ne peut juger autrui. injuste. injuste. Pour juger quelqu’un il faut le comprendre. admettez qu’à son tour. On peut juste tenter de deviner… et encore. vous ne pouvez plus le juger. (François Lalinec) Ne jugez pas. parce que souvent c’est aussi méchant.

Il est plus facile de porter un jugement négatif. deux formes. Chacun juge par rapport à ses propres opinions. deux montagnes. chacun nous voit avec le peu qu’il sait de nous. Mais nous ne pouvons pas juger deux êtres. c’est celle de l’opinion des autres. Comparer est idiot. c’est reconnaître « de facto » qu’autrui pourrait nous être supérieur. que nos propres jugements sur nous-mêmes. Notre faiblesse est d’accorder plus d‘importance à ce que l’on dit de nous. Un jugement négatif nous permet de croire que nous sommes « au dessus de ça » il satisfait notre ego. Juger autrui est penser qu’autrui est identique à nous-mêmes. Un jugement positif. Chacun à tendance à condamner autrui quand il ne pense pas. nous ne sommes pas le centre du monde autour duquel tout devrait se tourner. Les autres ne 102 Version internet gratuite. Elle n’a de valeur qu’aux yeux d’une seule personne qui ne représente pas la multitude. qui en réalité ne peuvent pas être comparées. et surtout comme il a envie de nous voir. Un jugement. deux arbres. Nous viendrait-il à l’idée de comparer une carotte à un cheval ? Une fourchette à une bicyclette ? Personne ne peut comparer.proposé dans deux magasins. L’ego c’est le moi qui pense qu’autrui est identique à lui. chacun juge d’après ses propres critères qui ne sont pas les nôtres. juger deux êtres. D’être flatté ou catastrophé suivant les jugements que l’on porte sur nous. Nous ne sommes pas le dépositaire de la morale. (Osho) Nous avons tous tendance à dépendre du regard d’autrui. n’agit pas comme l’on croit qu’il devrait agir ou penser. Comment peut-on dépendre du jugement des autres ? La question de l’opinion d’autrui ne se pose même pas. est une erreur. L’opinion personnelle d’autrui n’a pas plus de valeur que celle d’une autre personne. puisqu’aucun ne ressemble à aucun autre. . rien de plus qu’une opinion passagère qui n’est en réalité qu’une opinion… passagère qui peut se modifier à tout instant. C’est-à-dire qu’elle ne représente rien. qu’un jugement positif. aucune personne n’est semblable. une critique ne sont que les manifestations d’un ego qui ne fait uniquement référence qu’à ses propre s valeurs. et là notre ego a des difficultés à l’admettre. Personne ne nous voit tel que nous sommes. La plus grande peur du monde. ne sert à rien.

En réalité. Aucun jugement n’a d’importance. ils sont volatiles.sont que les autres avec leurs jugements erronés. Nous n’avons pas à nous référer à leurs pensées puisque elles ne sont fondées sur aucune réalité palpable. mais vous même. de définitif. il est relatif. J’ai expérimenté l’homme. C’est une source de souffrances permanentes. ou apprendront de vous. On se blesse soi-même. Comme la vérité. ce sont des opinions passagères qui peuvent se modifier. La blessure ressentie n’est due uniquement qu’à l’importance que vous donnez aux choses. (Antoine de Rivarol) Je ne fonde plus une opinion. il n’est fondé sur rien de réel. n’a que l’importance de l’instant. Le jugement est toujours provisoire puisqu’il peut changer le lendemain. (le Dalaï lama) Sur dix de mes amis qui parlent de moi. le dit mal. c’est notre ego qui se sent blessé. une habitude ou un jugement sur autrui. et le dixième qui voudrait en dire du bien. n’ont que peu d’importance puisqu’ils ne représentent uniquement que le jugement de celui qui les émet. une sottise. dépendre du jugement d’autrui est une erreur. La plupart des gens changent de sentiment à l’égard d’autrui aussi vite que change le temps. Il est inconsistant. suivant ce que les autres croient savoir. neuf en disent du mal. Ne vous préoccupez pas des jugements. Vous ne devenez que ce qui vous touche. Personne ne peut. (Albert Einstein) Les hommes et leurs opinions ? Des enfants et des jouets ! (Héraclite) Le sage ne dit pas ce qu’il sait L’imbécile ne sait pas ce qu’il dit (Proverbe Turc) Craindre. on n’est jamais blessé par les autres. . 103 Version internet gratuite. Ce n’est pas l’autre qui est responsable. ne doit être blessé par personne.

pour finalement n’acheter que très peu. un immonde. Et puis. mais soi. on apprend que… Cette histoire pourrait n’avoir aucune fin. Puis quelque temps après. toujours rectifier. l’a confié à l’orphelinat et qu’il accepte seulement à contre cœur de verser une petite obole mensuelle.Ce n’est jamais les autres qu’il faut regarder et critiquer. le petit monsieur radin devient tout de suite un être sensible. du salaud à celui du fidèle à la parole donnée. . rectifier. et que. depuis longtemps. une indiscrétion nous apprend que la jeune fille dans le besoin est sa propre fille. l’admirera de nouveau. et notre opinion changerait au fur et à mesure de ce que l’on connaîtrait de lui. un méprisable salaud. Alors notre personnage redeviendra un homme respectable parce que fidèle à la parole donnée. verse discrètement tous les mois une petite somme à l’orphelinat local afin d’aider une orpheline dans le besoin. Dès que les voisins apprennent cette anecdote. il passe pour un avare. Cette anecdote dénote. un radin invétéré. ridicule et peu digne d’intérêt. quoiqu’il lui en coûte il tiendra sa promesse jusqu’au bout. et tout le monde le respectera. la fragilité d’une opinion. Puis une autre indiscrétion révèle que l’information n’était qu’une rumeur malveillante visant à discréditer le petit homme. respectable qui cachait bien son jeu. Puis un jour on apprend que ce monsieur. si besoin est. Regarder en soi pour être toujours prêt à rectifier. au 104 Version internet gratuite. plus tard. il a tout de suite abandonné cet enfant. Qu’il a refusé de la reconnaître à sa naissance. fidèle à l’amitié. Elle est en réalité la fille d’un ami à qui il a promis sur son lit de mort une aide indéfectible. Que la mère morte en couches. En réalité il verse depuis des années une petite pension à cet orphelinat pour une jeune fille avec qui il n’a aucun lien de parenté. Il passerait ainsi de l’avare. généreux. à discuter les prix. Alors cet homme devient dans l’instant un salaud. pour les marchands. (Devise maçonnique) Un monsieur dans son quartier passe son temps chez les commerçants à comparer les produits. au généreux. Pour ses voisins. puisqu’elle ne représente que ce que l’on sait ou l’on croit savoir.

et donc de vous faire inutilement un ennemi qui peut être voudra se venger.Ah bon ? . présomptueux. Le risque gratuit que vous prenez sera de le blesser.Parce que c’est inutile. puisqu’il restera toujours tel qu’il est. de polémiques. supplémentaire. d’inimitiés. dangereux. par contre. accroitre nos difficultés relationnelles plutôt que de les résoudre.Pourquoi ? . Ils sont en général offensants.Non ! . Tous jugements.Alors il est préférable que je me taise ? . et nous exposent toujours stupidement à des inimitiés. et faire seulement le constat que l’autre est différent et adapter son attitude en conséquence.J’en suis sûr ! . ne porte aucun préjudice. que l’on porte sur autrui.Oui. les jugements. Vous perdriez un ami inutilement. d’où personne ne sort jamais indemne. on peut se taire. aux représailles des personnes que nous connaissons. La critique. Ils sont superflus. Cela ne fait que créer de la négativité.moment où on le sait.Vous vous faites des illusions ! C’est votre ego qui parle. . Juger autrui ne changera rien. les inconvénients sont évidents. Un constat fait en silence. . sont toujours inutiles. une critique.Ce n’est que votre vérité ! Rien que votre vérité ! . Les critiques font des dégâts lorsqu’autrui l’apprend.Mais c’est la vérité ? Non ? .Vous croyez ? Mais tout le monde pense comme moi ! . mais comme le jugement. il peut changer à tout moment. Si l’on ne peut juger autrui. toutes critiques ne servent à rien puisqu’ils ne sont d’aucune utilité.Vous croyez ? .Non. . suivant ce que vous 105 Version internet gratuite. .Alors je ne peux plus critiquer ? . ne sont suivis d’aucun effet. pas du tout. S’il n’y a pas d’avantages à porter un jugement. et c’est bien dommage pour les deux. C’est donc un risque de malentendus. .

la médisance créent la discorde. .apprendrez de l‘autre. qui ne fait qu’élargir plus encore le fossé entre les gens déjà divisés et séparés de ceux qui sont proches. Le jugement. (Le Dalaï lama) 106 Version internet gratuite. attisent la rancune.

LE MOT LE PLUS BEAU DU MONDE 107 Version internet gratuite. .

) 108 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vos interrogations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos observations. vous pouvez être mis en contact direct avec. .

CE MOT DE SAGESSE. LE PLUS UTILE. CE MOT C’EST : 109 Version internet gratuite. CE MOT QUI CREE L’AMOUR. CE MOT SI SIMPLE. QUI SOLUTIONNERA TOUS VOS PROBLEMES . ET SOUVENT SI DIFFICILE A DIRE . AVEC AUTRUI . . TOUJOURS EN PAIX AVEC VOUS-MEME. LE PLUS REALISTE. LE BONHEUR. SI BEAU. QUI FERA DE VOUS UN HOMME.LE MOT MAGIQUE.

comme cela pour voir. Ayez le réflexe d’accepter de temps en temps.OUI Faites l’expérience de dire oui à ce que vous refusez habituellement. 110 Version internet gratuite. . faites l’expérience et observez avec surprise et amusement ce qui va se passer.

.L’ACCEPTATION 111 Version internet gratuite.

) 112 Version internet gratuite. vos interrogations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos observations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. .

sans commentaire aucun. dès que vous acceptez. Acceptez. . S’opposer. Il est capital de comprendre que l’acceptation n’est pas une soumission. le ciel bleu reviendra un jour. crée une tension inutile qui brouille toujours le jugement. sans doute. C’est le principe de base. Accepter d’abord un fait. Ce qui persiste est toujours ce que l’on refuse d’admettre. Une porte fermée. c’est de se taire. c’est changer la relation que l’on a avec les événements. la résistance. et d’accepter le monde tel qu'il est. c’est accepter volontairement. 113 Version internet gratuite. se soumettre. une situation puis ensuite tenter de la résoudre.Finalement ! Oui. « Ce n’est peut être pas ce que l’on voudrait qui soit ». de l’améliorer. surpris de constater que lorsque l’on refuse. le grand secret. Il n’y a pas d’autre alternative. L’un des constats les plus surprenants dans le fonctionnement de l’esprit humain est ce réflexe de refuser. de se comprendre. tout ce qu’on accepte s’en va. avec soi-même. essentiel de toute diplomatie. je crois que le secret. d’aplanir les différents. et l’on est tout étonné. d’écouter. avec les autres. Acceptez la vie telle qu’elle se déroule même si elle vous semble injuste en ce moment. interpréter un fait. mais il n’y a plus à le refuser puisque l’on ne peut plus rien y changer. Tout c e qu’on refuse reste. La cause de la souffrance à tous les niveaux est toujours la négation. De refuser tout ce qui ne correspond pas à nos désirs. Vous restez donc toujours le prisonnier de ce que vous refusez. Accepter. Accepter ce n’est pas obéir. Accepter c’est admettre un fait. reculer. rend tout dialogue impossible. de s’expliquer. ou se résigner. cette même porte reste entrouverte. que l’on dit : NON… LES PROBLEMES COMMENCENT. Une porte entrouverte c’est la possibilité de continuer d’échanger. (Socrate) Tout problème dans l’existence vient du refus. le refus. nos souhaits. nos vœux. dès que vous refusez brutalement une porte se ferme.

Tout peut arriver. Ce qui 114 Version internet gratuite. puisque ça vient d’arriver. et de force pour affronter ce qui viendra. Le premier pas vers la transformation. et vivre en harmonie avec la réalité qui s’impose dans l’instant. c’est tout. et une confiance en les instants à venir . c’est se mettre en harmonie avec ce qui vient d’arriver. Accepter un fait accompli est une preuve de sagesse et d’intelligence. L’avenir est toujours sujet à surprises. Il arrivera ce qui arrivera. (Robert Choquette) Le destin conduit celui qui acquiesce et entraine de force celui qui refuse. ni comme on le craint. (Arnaud Desjardins) La vie est courte. Puisque c’est. Lutter contre un fait qui vient de se produire est du temps de perdu. (C. entre ces deux néants nous ne vivons plus. Il est très difficile d’accepter et pourtant il faut tout accepter. Il faut accepter la vie telle qu’elle est. d’où le fort sentiment de cohérence qui en découle d’acceptation. (Swami Prajnanpad) Avoir le courage de vivre avec le présent. Rien ne se produit. entre le passé qui est le regret. et ce qui vient d’arriver ne peut plus être nié . André) Personne ne peut savoir de quoi demain sera fait. ni comme on l’espère. il faut être réaliste. c’est d’accepter le monde tel qu’il est. . (Schopenhauer) Ayez le courage d’acceptez les choses que vous ne pouvez pas changer et le courage de changer celles que vous pouvez changer. L’acceptation d’un fait est la seule arme qui détruit les obstacles et permet de continuer d’aller de l’avant. (Sénèque) La sérénité est une tranquillité actuelle. mais aussi un vécu de paix avec son passé. et le futur un espoir. il convient de l’accepter.Accepter.

Ne vous faites pas d’illusions. troublé. Plus de quatre-vingt-dix pour cent des messages qui nous parviennent créent des réactions qui se traduisent par des interprétations. de coïncidences. des jugements. si cela n’est pas conforme à vos espérances. au fur et à mesure que les évènements se présenteront à vous. accepter le fait. comparons. la réflexion.se produit est le résultat d’une série d’événements. Aristote disait qu’il faut toujours partir de la réalité. dont personne n’est jamais le ma ître. il faut tout de suite nous adapter. puis partir de cette réalité. ou malheureux. ne commentez pas ce qui vient d’arriver. etc. ça c’est mal. des commentaires. Nous retrouvons cette notion d’acceptation comme l’un des enseignements les plus importants de la voie. ce qui a pour effet de compliquer un peu plus un problème au lieu de le résoudre. Bavard nous interprétons. Nous affairons notre mental au lieu de le calmer. Dans l’instant adaptez-vous. Ne luttez pas. je ne suis pas d’accord. 115 Version internet gratuite. ceci est juste cela ne l’est pas. Vous devez l’accepter parce que vous ne pouvez pas faire autrement. ils ne restent que très rarement en phase avec elle. Vous ne résoudrez vos problèmes que dans le calme. ne résistons pas. la souffrance provient toujours d’une résistance. (François Lalinec) Le concept d’acceptation est essentiel pour pouvoir entreprendre un travail de transformation dans sa façon de penser. cela n’est pas normal. contrarié. en colère . La plupart des occidentaux rêvent leur vie au lieu de la vivre. La négation est une perte de contact avec la réalité. des émotions superflues : Je suis d’accord. ceci est bien. . ce que vous attendez n’est qu’un désir. Tout évènement est soumis au filtre des interprétations. je ne suis pas content. Ainsi. Tout ce qui arrive dans l’existence est indifférent à vos souhaits. Que nous soyons d’accord ou pas. voyez ce que vous pouvez faire. contrarié. Vous serez heureux si cela arrive comme vous le souhaitez. d’aléas. Ils refusent la réalité qui s’impose d’elle-même.

nos aspirations. dès l’instant qu’un fait survient. Il ne changera le cours des évènements qu’en partant du fait et de son acceptation préalable. puis calmement. ne peut être résolu par le NON. et accepte tout sans commentaire aucun. les sages disent tous la même chose : Le mental est une tragédie. celui qui dit non a toujours la certitude d’avoir raison. agissez. Le maître impressionne toujours par son calme. On voudrait une chose et une autre chose est arrivée. elle impose le silence à son mental. parce qu’il sait toujours résoudre au mieux les problèmes qui se présentent à lui. On n’admet pas la réalité. bloquer toute négociation. Faites d’abord le silence en vous. absolument rien. regrettable. Il accepte d’abord. et est prêt à entrer en conflit avec le monde entier au nom de cette certitude. tout le temps. Qu’importe les conséquences. en toute circonstance. dans la seconde. L’Oriental dit oui tout de suite. toujours en phase avec la réalité. Cette pensée ne refuse rien. oui. observez. et là je ne cèderai pas ! » Nous connaissons tous ce genre de comportement. sans récrimination. regardez la réalité d’un fait sans interprétation aucune. je veux qu’on le reconnaisse. sa pondération. Un maître qui sait conduire son existence sans heurt parce qu’il sait tout de suite faire silence en lui. sans cri. .Celui qui sait accepter devient un maître. toute avancée. 116 Version internet gratuite. une présence constante. même s’il est déplaisant. puis réfléchit pour savoir s’il doit. les dégâts que cette attitude va occasionner. Notes additionnelles : « J’ai raison. Ne faites jamais intervenir votre mental dans ce qui vient de se produire. Parce qu’elle a constamment à l’esprit que rien. alors on en fabrique une autre qui est conforme à nos désirs. Refuser c’est dire non à ce qui est. Depuis des siècles. Il commande naturellement par sa présence intérieure. et nous nous rendons malheureux parce ce que nos envies ne se sont pas réalisées. ou ce qu’il doit modifier. C’est se mettre en opposition et fermer la porte à double tour. La pensée Extrême-orientale sait qu’il faut dire oui.

ce que vous constatez. les vieilles blessures sont oubliées.On croit toujours que lorsqu’on dit non. une humiliation. Dès qu’il y a refus. Une attitude positive peut immédiatement dissoudre une rancœur. non et non ! C’est inacceptable. un ressentiment. L’acceptation est sans doute l’une des notions les plus difficiles à admettre pour l’esprit occidental. En réalité c’est dans le oui que l’on s’affirme. une honte de longue date et provoquer la guérison par le pardon. une culpabilité. un combat où vous êtes écartelé entre ce qui est. stoppe dans l’instant toute possibilité d’évolution. la notion d’acceptation soulève toujours un « Himalaya » de refus. de négocier. et ce que vous auriez souhaité qui soit. entre immédiatement en action et dès qu’une opposition commence. parce qu’il sait qu’il va ainsi pouvoir continuer de parler. intervient. le sage sait qu’aucune évolution n’est possible par une opposition qui engendre la fermeture au dialogue. là je ne peux pas laisser passer cela »… et s’ensuit un flot de commentaires. son rôle. il freine. on s’affirme. l’ego s’interpose. . Le sage s’empresse de dire oui tout de suite. En fin stratège. son importance puisqu’il n’a plus de conflit à entretenir. toutes les possibilités de se comprendre restent encore possibles. La porte reste entrouverte. les réconciliations se réalisent comme par enchantement. Le non engendre toujours des émotions. de hochements de tête navrés : . une révolte interne. 117 Version internet gratuite. puisqu’il n’y a plus d’opposition. Il accepte. des souffrances inutiles. Les plaies anciennes se cicatrisent.« Non. parce que l’ego perd sa prépondérance.

ACCEPTEZ 118 Version internet gratuite. .

Dire « Oui » d’abord. lorsqu’on accepte. Acceptez. Dire non. c’est créer une tension. lorsque vous dites non. Acceptez ! Dites toujours oui . Partir d’elle et uniquement d’elle. . Dire non. Ce n’est qu’avec un esprit calme. sa façon toute personnelle de penser. Acceptez C’est dire oui d’abord. Dire oui. Acceptez ! Il ne sert à rien de lutter pour trouver la réponse. Acceptez ! Autrui tel qu’il est puisque vous ne pourrez jamais transformer sa façon d’être. à toutes les solutions. puis examiner calmement la situation. Faire face dans la sérénité… Et trouvez la solution. cette réponse ne peut venir qu’avec l’acceptation . Dire oui. transparent que l’on peut trouver la réponse.Acceptez ce que vous refusez d’habitude. et aucune entente n’est désormais possible. Les solutions ne peuvent pas être trouvées tant qu’une tension subsiste. c’est la faire disparaître. Accepter ! 119 Version internet gratuite. serein. pour entendre et comprendre. c’est être prêt à toutes les négociations. c’est écouter patiemment. vous ne faites que renforcer et l’importance et les conséquences de ce que vous refusez. et contemplez ce qui dans l’instant va changer autour de vous. de résistance. il n’y a plus d’affrontement.

C’est faire preuve d’intelligence. de vivre tel qu’ils en ont en vie. ses croyances. acceptez vous vous-même. comparer. encombrent. obstruent le champ de vision de l’existence. Acceptez que l’on ne pense pas comme vous. vous êtes ce que vous êtes avec vos 120 Version internet gratuite. Il ne s’agit pas de s’affronter. Il a peut-être raison. Le lâcher prise respecte les idées. son entourage. au malheur. Vous avez peut-être tort. de les laisser exister tels qu’ils sont et non plus tels que l’on voudrait qu’ils soient. donne naissance aux exclusions. Il a peut-être tort. Acceptez ! Les plaisirs comme les contrariétés. Vous avez peut-être raison. ses convictions. pour écarter ces fardeaux qui limitent. incompréhensions. Le lâcher prise est une attitude intérieure de remise en question systématique. par trouver une solution. une revisite de toute son éducation. à la souffrance inutile. Acceptez ! Oui. mais de poursuivre le dialogue. condamner critiquer. Acceptez ! Vous serez toujours et réaliste et efficace. donc aux exclusions. Acceptez ! Les différences. il s’abstient de vouloir juger. ses certitudes. puisque ce sont des évènements quotidiens qui se répèteront à l’infini tout au long de votre existence. Acceptez ! L’idée que vous ne puissiez pas avoir des idées sur tout. Vous le savez bien le refus de reconnaître la différence d’autrui. Dans tout dialogue on finit toujours par s’entendre. les pensées d’autrui. C’est par exemple permettre à sa famille. . au racisme. Dire oui d’abord est un jeu de stratégie qui permet de continuer de dialoguer. Les b ouddhistes appellent cela le lâcher prise. aux intolérances.

Vous n’avez donc pas à en souffrir. laid. vous êtes ainsi tels que vos parents vous ont conçu. 121 Version internet gratuite. vos défauts. que chaque jour vous vieillissez toujours un petit peu plus.qualités. plus les petites choses l’agitent facilement. acceptez-le puisque vous ne pourrez pas le changer. Tout ce que vous refusez vous poursuivra. Acceptez ! L’idée que le temps passe. On n’y peut plus rien. il ne peut plus se modifier. Reconnaître spontanément ses torts est l’une des plus belles preuves de votre intelligence. ni de problème. injuste. Elargi il accepte. devient plus spacieux dans sa façon d’appréhender le monde. c’est du passé. Acceptez ! Le monde tel qu’il est. . On ne peut intervenir sur ce qui sera dans un instant. même s’il vous semble. L’acceptation n’empêche pas d’agir. cruel. Vous n’y êtes pour rien. La sérénité. C’est une nouvelle voie qui s’ouvre à vous et qui va changer le cours de votre existence. Acceptez ! Ce qui est. Acceptez ! L’idée que vous puissiez avoir tort. acceptez et vous en serez soulagé. Acceptez ! Votre passé. Il n’y a plus de tension. Le passé heureux ou malheureux est ce qu’il est. Il est de votre devoir de l’accepter. le bonheur c’est quand la fuite inéluctable du temps n’aura plus aucune importance pour vous. Acceptez ! Plus l’esprit est étroit. reviendra sans cesse.

surpassé. modifie vos relations avec vous-mêmes. vous êtes dans l’obligation de tout surmonter. Devenir adulte. même si cela vous semble difficile. avec votre entourage. L’évolution vers l’acceptation est longue. notre ego. prenez les mesures qui conviennent pour le résoudre. ou même impossible. Immédiatement l’harmonie s’installe en vous. voire des années. votre solitude. et dans le silence de votre esprit. elle peut prendre des mois. parce qu’ils interviendraient immédiatement pour mettre un terme à cette tentative de cheminement vers l’harmonie. vos chagrins. les brutaliser. Moins vous avez d’ego. vous ne créez plus de séparation entre ce qui est et que vous voudriez qui soit. accepter son passé et ne pas craindre l’avenir. Il convient de ne pas de dire oui à tout de suite parce que nos habitudes mentales. vos souffrances. c’est accepter d’être seul. La notion d’acceptation est difficile… à accepter. Vous devez accepter tout.Acceptez ! Tous les évènements tels qu’ils se produisent. Accepter c’est réduire le rôle de l’ego. absolument tout. de problèmes. En disant oui. parce que rien ne se réalise sans l’aide du temps. 122 Version internet gratuite. vos douleurs. Acceptez ! Acceptez tout ce qui arrive ! Tout doit être dépassé. jaugez -le. Elle est le fruit d’un long entraînement. il s’agit de ne jamais les surprendre. d’accepter vos contrariétés. ne craignez jamais l’avenir puisqu’il ne se présente jamais ni comme vous l’espérez. . ni comme vous le craignez. Acceptez ! D’aller vers l’inconnu sans crainte. et que l’on échoue toujours lorsque l’on est pressé. refuseraient obstinément l’idée même que l’on pourrait changer si rapidement. d’une longue patience. moins vous vous créez de complications. Acceptez qu’un fait importun arrive à son heure. En réalité.

L’ACCEPTATION DU PASSE 123 Version internet gratuite. .

(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos interrogations. vous pouvez être mis en contact direct avec. vos observations. .) 124 Version internet gratuite.

le courage. une douleur dans notre mémoire. (François Lalinec) Le passé est irrémédiablement perdu. Pour s’en débarrasser acceptons-le une fois pour toutes. il convient de regarder ses beaux souvenirs d’enfant avec délices. est fait. l’audace. Si vous n’acceptez pas votre passé. l’heure présente a précipité l’heure passée dans l’abime sans fin du passé.Il ne faut pas que votre passé garde le pouvoir de vous nuire. il n’y a pas à revenir éternellement dessus. (Honoré de Balzac) Ayez la volonté. d’accepter votre passé. Ne vous encombrez pas l’esprit de pensées inutiles. il n’y a pas à revenir dessus. (Précepte oriental) Pour être heureux. et l’a anéanti pour l’éternité. et nous empêche éternellement de vivre. les autres doivent être impérativement oubliés. Faites l’effort. vous n’accepterez pas votre avenir non plus. je vous en conjure faites cet effort. sans retour. (Le Livre de la Sagesse) Votre avenir est inscrit dans votre passé. puis oubliez-le. l’intelligence. même insupportable. Même malheureux. A quoi bon ruminer le passé puisqu’il est passé. ce passé ressurgit à chaque instant. acceptezle. (Arthur Schopenhauer) Ce qui est fait. pourquoi anticiper l’avenir puisqu’il ne se 125 Version internet gratuite. Lorsque nous gardons une frustration. puisqu’il est passé. acceptez votre passé. . (Osho) Oublier est le grand secret des existences fortes et créatrices. vous ne le retrouverez plus. Vous ne serez jamais heureux si vous n’apprenez pas à accepter votre passé. le passé est le passé. Soyez indifférent à votre passé.

Le refus d’oublier une émotion 126 Version internet gratuite. (Swami Prajnanpad) Ne l’oublions pas. de projets. Restez dans la simplicité de l’instant présent. acceptons ce qui est. refoulées dans les profondeurs de notre inconscient nous pourrissent. surmonté. professionnelle. nous subissons beaucoup. Le passé de chacun d’entre nous est fait de plaisirs. (Krisnamurti) Tout le long de notre existence. plus d’émotions douloureuses que d’émotions heureuses. ni comme on le craint. de contrariétés. comme une gêne permanente. mais aussi à ce qui va arriver. de désirs non aboutis qui nous empêchent de vivre sereinement. Ce passé empoisonné par tout ce que nous refusons de regarder. toute une vie durant. . nous ne faisons que renforcer et l’importance et les conséquences de ce que nous refusons. d’envies non réalisées. nous font souffrir. de mécontentements d’injustices. Accepter consiste à dire oui à ce qui est ici et maintenant. et plus notre existence devient difficile au point que le plaisir. un point c’est tout. Facilitons-nous le quotidien. d’agressions physiques ou mentales subies dans notre passé. indéfinissable qui nous suit partout dans notre activité personnelle. la joie n’entrent plus dans notre esprit. Celui qui vit sous l’emprise de son passé. Tout doit être dépassé. mais aussi d’un entassement incessant d’émotions négatives. pour être un jour… oublié .passe jamais. accepté. Le grand nombre d’aspirations. de frustrations. (Dilgo Rinpotché) Accepter est la seule arme : elle détruit les obstacles et vous fait aller de l’avant. Vivre sous l’emprise de son passé et de ses frustrations n’apporte que souffrance et confusion. un mal être diffus. Plus la condition de vie est soumise aux émotions négatives. de ses émotions négatives ne fait que raviver sans cesse ses frustrations et ses douleurs. Acceptons la réalité. familiale. ni comme on l’espère. Tout ce qui est désagréable ne doit pas continuer éternellement de nous nuire. en refusant d’accepter notre passé.

Il ne pourra plus jamais changer. Tous nos souvenirs pénibles sont comme des pieux plantés dans notre tête. et d’être oublié. à saper notre confiance. ils sont là. l’oubli seul peut guérir les misères. Les émotions négatives ont tendance à nous affaiblir. Pour ce qui concerne nos souvenirs douloureux. des pieux douloureux qui restent là tout le long de notre existence et qui. c’est accepter… de ne plus souffrir. l’accepter pour qu’un jour il s’en aille de lui-même. à nous supplicier. cela doit être la même chose. Il n’y a aucun miracle. à nous corrompre notre avenir. Accepter ce n’est pas excuser. un peu de sang a coulé. Si vous mettez un terme à toutes vos négativités. Depuis est présente une cicatrice. dans le marbre de notre intimité. vous mettez un terme à toutes vos misères. à la moindre occasion. c’est accepter son passé. nous savons qu’ils existent. Même si cela parait utopique. Le passé est gravé définitivement dans le marbre de la mémoire. Un esprit torturé. malheureux. Si vous ne faites rien pour vous soulager. Que toutes nos émotions négatives soient oubliées. votre avenir sera exactement semblable à votre passé. reste toujours présent à l’esprit. . Le temps a passé. une éraflure que nous nous sommes tous fait un jour. (Le Livre de la Sagesse) Prenons l’exemple d’une petite blessure. nous n’en souffrons plus. Sur l’instant nous avons eu mal. sont toujours prêts à nous torturer. Accepter. (Le Dalaï lama) L’oubli est le seul remède aux injures. mais ils ne nous 127 Version internet gratuite. Vous serez condamné à être malheureux toute votre vie. (Publilius Syrus) Ne soyons pas notre propre bourreau. négatif ne répand que la négativité autour de lui. et la blessure ne nous fait plus mal. apprenons à accepter notre passé ! Dès que nous l’acceptons. Devenir adulte. il convient toujours de l’accepter.douloureuse. l’incident est toujours présent à notre souvenir.

puis vous verrez. est ce qui vient de se passer. et cela change considérablement la qualité de notre relation avec nousmêmes. votre vie se transformera. cela deviendra de plus en plus évident. L’aide de la méditation analytique est très précieuse. C’est une réalité qui ne changera plus. deviendra plus sereine. encore et encore. la rend inoffensive. tout doucement. 128 Version internet gratuite. sans crainte. et un jour elle est enfin acceptée. d’accepter vos souvenirs douloureux. et puis lentement. C’est déjà du passé. On n’en souffre plus. Elle contemple la difficulté sans animosité. accepter son passé. . Ce sera le début du cheminement et. cela vous surprendra un peu. Maintenant c’est le temps qui fera son œuvre. Vous acceptez tout. c’est dès maintenant qu’il faut commencer. prudemment vous accepterez par petits bouts. Au début. avant de vous en délivrer totalement. Timidement. puis de plus en plus. Acceptez la réalité des faits. Acceptez ce qui est… puisque c’est. On ne souffre plus de son passé. Puis recommencez. Progressivement elle l’amoindrit. tout sans exclusive et tout de suite vous vous sentirez plus léger. faites l’effort. il vous faudra entre deux et six mois pour commencer à l’accepter. nous la ruminons de moins en moins. progressivement elle sera oubliée. Accepter. Ce qui est. Allez. Faites l’expérience une fois dans votre vie.font plus mal.

On se détruit soi même sans aucun espoir de guérison. Se plaindre renforce l’idée que nous sommes une victime. Une plainte. A notre insu nous nourrissons nos problèmes au lieu de les solutionner. plus on tape dessus et plus on l’enfonce. 129 Version internet gratuite. c’est comme un clou. En toute circonstance il convient de résister à cette envie de se plaindre. et plus nous en souffrons. Ruminer ses pensées entraine dans une spirale de plus en plus difficile dont on ne se sort plus.Ne pas se plaindre des tourments de son passé. .

.« ICI ET MAINTENANT » 130 Version internet gratuite.

vos observations.) 131 Version internet gratuite. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vos interrogations. .Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.

je mange . vous pensez à ce que vous aller manger . Où le temps réduit à la dimension du présent. mais que fais-tu de plus ? » Il répéta : « Quand je me lève. . (Osho) Il n’y a pas eu de début. quand je suis assis. quand vous êtes assis. je me lève . demain un mystère. (Pensée bouddhiste) La vie n’est pas une attente. » « C’est ce que nous faisons aussi. » Les gens l’interrompirent en lui disant : « Nous faisons de même. Aujourd’hui est un don. vous pensez à l’heure où vous allez partir . n’attendez à demain. La vie c’est ici et maintenant. quand vous êtes levé. quand je marche. Seul le présent existe. je me lève . quand je mange. je suis assis . (Pensée bouddhiste) On demanda un jour à un homme qui méditait chaque matin comment il faisait pour être si recueilli en dépit de toutes ses occupations. je mange . n’est pas un but à atteindre dans le futur. et quand vous partez. je parle.Vivez. je suis assis . quand je parle. quand je suis assis. vous pensez déjà à vous lever . (Chrysippe) Ici et maintenant. il n’y aura pas de fin. » 132 Version internet gratuite. quand je parle. je marche . à cet instant même. (Ronsard) Aujourd’hui est un cadeau. » Non. si m’en croyez. Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie. Il répondit : « Quand je me lève. vous pensez à ce que vous allez faire en arrivant. répondit-il : « Quand vous vous levez. je parle. quand je mange. Hier est de l’histoire. c’est d’ailleurs pour cela qu’on l’appelle le présent. Si vous remettez éternellement le présent au lendemain vous passerez à côté de la vie.

c’est ici et maintenant. il n’existe plus. (Dilgo Khyentsé Rinpotché) Vivre. c’est maintenant. et nous ne savons pas comment demain l’avenir existera. A quoi bon ruminer le passé. « Rappelons chaque jour. (Tsong-Khapa) Les jours passent. Rien n’existe. à qui l’on fait presser le pas au moyen d’une botte de foin attachée à un bâton devant leur tête. que le jour d’aujourd’hui ne vient qu’une seule fois.Les hommes qui sont mus par leurs désirs et leurs espérances vivent uniquement dans l’avenir. il n’y a aucun idéal. dans sa forme et sa couleur actuelle. nous ne possédons que le présent et rien au-delà. Les yeux toujours dirigés en avant ils courent avec inquiétude et impatience vers les choses futures. pensent-ils. anticiper l’avenir ? Restez dans la simplicité de l’instant présent. et plus jamais. toujours plus tard… ce sera trop tard ! (Arnaud Desjardins) Le passé est le passé. C’est ici et maintenant. Si vous ne vivez pas ces instants ils seront irrémédiablement perdus. plus tard. . si ce n’est momentanément. rien ne vous attend. » écrit Goethe. Demain n’est pas un but à attraper. c’est une attente. il n’y a qu’un monde et il est ici et maintenant. car. la vie passe. ni au -delà à atteindre. Ils ressemblent à ces ânes. En attendant ils laissent fuir le présent qu’ils négligent sans jouir. ni attendre demain. (Arthur Schopenhauer) Plus tard. celles-là vont leur apporter tout à l’heure le vrai bonheur. Ne vous encombrez pas l’esprit de pensées inutiles. (Pensée Zen) Dans tout le cours de notre vie. Vivre ce n’est pas regarder hier. une attente sereine de ce qui se produira. (Empédocle) 133 Version internet gratuite.

tous les jours se valent. effectif. Puisque le hasard nous a donné un instant forme humaine ne le gaspillons pas en vanités. dans votre intimité. vous vous trompez. Ne vous tracassez pas inutilement. il n’est pas encore arrivé. hantent vos pensées d’aujourd’hui. Notre brève existence arrive à son terme bien plus vite que nous ne le pensons. je décide le moment venu. maintenant. mauvaises ? Vous ne le savez pas. c’est toujours ici. je décide à chaque instant. vous ne savez pas quelles surprises il vous réservera. Le passé est le passé. . Elles seront bonnes. sans crainte. Soyons adulte. si vous vivez dans l’espérance que demain verra un monde idéal. Ne vous nourrissez pas d’espoirs irraisonnés pour l’avenir. je suis vigilant parce que je ne sais pas ce qui va se passer. il ne peut plus changer. ni ce que vous espérez. puérilités. moins bonnes. enfantillages. figé. tous les jours valent la peine d’être vécus. futilités. vrai. » (Lao Tseu) Ne vivez pas dans le souvenir de votre passé. « Dans la vie. (Arthur Schopenhauer) Le passé est déjà fini. ni demain.Nous devrions penser que le présent seul est réel. Si vous vivez dans la nostalgie du passé vous ne pouvez pas vivre heureux. Ceux qui rêvent d’un idéal repoussent sans cesse tout au lendemain. Ne bâtissez pas des châteaux en Espagne qui vous obsèdent. Ne l’oubliez jamais. l’avenir ne sera jamais ni ce que vous craignez. sans regret. Ne craignez pas l’avenir. Qu’attendez-vous pour vivre ? Des jours meilleurs ? Mais tous les jours sont beaux. Tous les jours doivent se vivre dans le bonheur. c’est ici et maintenant. et que le passé lui aussi a été différent. profitons chaque seconde de ce miracle inespéré qu’est la vie ! Vous avez tout pour être heureux aujourd’hui et vous ne le savez pas. La vie ce n’est pas hier. 134 Version internet gratuite. Que l’avenir se présente toujours autre que ce que nous le pensions. il est gravé à jamais dans votre mémoire. je n’ai aucun principe. certain. Vivez l’instant présent. La vie n’est pas un rêve c’est la réalité de chaque jour.

(François Lalinec) Qu’as-tu fais. comme vous aurez l’air malin si vous n’avez pas vécu. Pleurant sans cesse. qu’as-tu fait. . Dis. toi que voilà. quand il sera l’heure de partir. De ta jeunesse ? (Paul Verlaine) 135 Version internet gratuite. ô toi que voilà.Quand la vieillesse sera là.

LE DESIR 136 Version internet gratuite. .

vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. . vos observations.) 137 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vos interrogations.

Tant que nous sommes soumis aux désirs.Il n’y a pas de plus grand crime que de se livrer à ses désirs. Une satisfaction est toujours de courte durée. nous ne soyons toujours pas satisfaits. Nous n’avons que ce que nous méritons. il est le point de départ d’un désir nouveau. (Le Tao) Du désir naît le manque. puisqu’un désir abouti appelle immédiatement la réalisation d’un autre désir. Du non désir naît la satisfaction Tout désir naît d’un manque. . c’est plus. parcimonieusement distribuée. Nulle satisfaction n’est définitive. il n’y a ni bonheur durable. Celui qui sait se suffire est toujours content de son sort. est le contentement. Or sans repos. Les autres sans désirs vivent sereinement. elle est toujours le point de départ d’un autre désir. la convoitise est sans limites et source de troubles. sans tranquillité. (Anonyme) 138 Version internet gratuite. le véritable bonheur est impossible. L’ironie veut qu’une fois l’objet de notre désir atteint. d’un état qui ne nous satisfait pas. sommes malheureux quand nos désirs ne se sont pas réalisés. (Le livre de la Sagesse) Pour un désir de satisfait dix au moins n’aboutissent pas et sont sujets à frustrations. Nous nous torturons. Ainsi. Le seul antidote. (Le Dalaï lama) Plus et encore plus. (Arthur Schopenhauer) La satisfaction d’un désir entraîne dans un engrenage sans fin. Il n’y a pas de plus grande calamité que le désir d’acquérir. Il n’y a pas de plus grand malheur que de ne pas savoir se suffire. ni repos. Son assouvissement n’est qu’un répit de courte durée. c’est moins Et moins et encore moins.

nous sommes souvent obsédés par ce qui nous manque.Je ne vous dis pas « n’ayez plus de désirs » je vous dis simplement « sachez ce qui vous attend. mais par contre. (Chamfort) La tranquillité de l’âme provient de la modération de ses désirs. mais qui désire beaucoup. un jour tous les sévices que tu t’infliges se rappelleront à ton mauvais souvenir. » Plus vous aurez de désirs. et plus vous aurez de problèmes ! N’est pas pauvre qui a peu. des envies qui parfois gâchent. et le comble c’est qu’ils s’en plaignent. de puissance. Soyez raisonnable mon ami. C’est précisément à ce moment que notre mal vivre commence. (Le Prince de Ligne) Ne soyez pas avide. . Nous ne savons pas nous contenter de ce que nous avons. pourrissent leur existence des jours. de richesse. des semaines des années entières. (Démocrite) Pour être heureux. Nous pensons rarement à ce que nous possédons. n’ayez que des désirs que vous pouvez réaliser. à la vue d’objets de luxe exposés pour la vente s’écriait : « Combien il y a de choses ici dont je n’ai pas besoin ! » Si tu tortures ton esprit par des désirs démesurés de réussite. N’ayez que les désirs de vos réels besoins. Ils créent leurs propres souffrances. apprends à ne désirer que les choses accessibles. nous rêvons de ce que nous n’avons pas. ils se créent des désirs. (Le livre de la Sagesse) Socrate. Nous travaillons 139 Version internet gratuite. si tu rudoies ton corps par une activité excessive. Plus vous aurez de désirs et plus vous aurez de problèmes. Renoncer à ce qui nous manque est plus difficile que de renoncer à ce que l’on a. Les gens sont compliqués.

nous transformons notre façon de percevoir les choses. ce qui est utile à notre bonheur. Apprends déjà à aimer ce que tu possèdes pour limiter tes désirs. immatures. et une fois que nous l’avons. . toujours plus. cherche-le dans ce que tu as. Par contre un désir non réalisé engendre une frustration qui rend immédiatement malheureux. des objectifs que nous nous fixons nous même. Les buts du désir une fois réalisés. nous apprenons à connaître l’essentiel. ils se révèlent finalement être une maigre récompense pour le temps. nous transformons notre qualité de vie. nous travaillons dur pour l’obtenir. C’est la nature de l’esprit qui éternellement insatisfaite se manifeste. nous travaillons comme des damnés pour obtenir ce que nous souhaitons. Nous nous conduisons tous comme des enfants capricieux. Nous désirons tous quelque chose. nous en tirons plus de souffrance que de plaisir. même parfois surhumains pour améliorer les conditions extérieures de notre existence. C’est lui qui nous met en souffrance. Nos désirs sans cesse inassouvis font que nous ne 140 Version internet gratuite. Ils appellent généralement à la réalisation d’un autre désir. et c’est toujours lui qui est mécontent si on ne les atteint pas. Les riches n’ont jamais assez d’argent et les puissants n’ont jamais assez de pouvoir. Nous voulons plus. Lorsque nous faisons un travail intérieur. Nous ne savons pas nous contenter de ce que nous avons. Si nous faisons un travail intérieur. Ce qui te manque. C’est toujours notre esprit qui fixe les objectifs. nous évitera de souffrir des idées. l’énergie dépensées.comme des damnés pour obtenir ce que nous souhaitons. répondent rarement à notre attente. et sommes très malheureux si nous n’obtenons pas ce que nous convoitons. (Anonyme) Nous déployons beaucoup d’efforts. Ce changement possible résulte d’un entraînement de l’esprit qui saura détecter ce qui se passe en nous. et c’est là leur perte. et surtout ce qui ne l’est pas. et nous sommes très malheureux si nous n’obtenons pas ce que nous convoitons.

. nous avons tout pour être heureux ! Nous avons tous de quoi nous nourrir tous les jours. du chauffage. des assurances. ni heureux de vivre chaque jour. Depuis longtemps. Nous avons la démocratie ! Et nous voulons plus encore ? (François Lalinec) 141 Version internet gratuite. une couverture sociale. des autoroutes. la télévision.sommes jamais ni serein. de l’eau à volonté. Nous avons un toit. des voitures. nous avons même la chance de pouvoir choisir ce que nous souhaitons manger. nous pouvons penser ce que nous voulons et pouvons le dire à haute voix. nous habitons dans un pays libre de toute oppression.

.LA CRAINTE DE L’AVENIR 142 Version internet gratuite.

vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. . vos interrogations.) 143 Version internet gratuite. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vos observations.

Demain y pourvoira. Puisque vous avez su le faire dans le passé. . Goodier) Il faut avoir l’innocence du devenir.) L’homme est le seul animal à avoir inventé le mot « avenir ». car ce qui te reste de vie est le seul bien précieux. vous saurez toujours faire dans l’avenir. toujours vivant.Le sermon sur la montagne) Si vous êtes là. et c’est bien assez. (Evangile de Matthieu . ceux-là ont compris ce que vivre veut dire. L’avenir.Ne vous inquiétez pas du lendemain. (Sagesse bouddhiste) La prudence tient trop compte de l’avenir. ce mot le tourmente. ne gâte pas ce souffle présent. à qui le passé ne pèse pas. l’avenir n’est jamais conforme à nos espérances ou à nos craintes. Ils font le meilleur usage possible de leur existence. soyez sans crainte. (René Descartes) 144 Version internet gratuite. Si ton cœur est sage. fantôme aux mains vides qui promet tout et qui n’a rien. (A. tu n’as pas accès à demain et le souci que tu t’en fais n’est que chimère. (François Lalinec) L’espérance est une disposition de l’âme à se persuader que ce qu’elle désire adviendra. c’est que vous avez su résoudre et surpasser tous vos problèmes. que l’avenir n’inquiète pas. restons innocents. (Anonyme) Ceux qui affrontent ce qui est véritablement en face d’eux. (Omar Khayyâm. le remplit de crainte et lui gâche et son présent et son… avenir. (Victor Hugo) Aujourd’hui. ne nous faisons pas trop d’illusions. Chaque jour a son lot de soucis. et depuis la nuit des temps. Il surprend toujours.

145 Version internet gratuite. que jamais rien ne se passe comme vous l’aviez imaginé. ni comme on l’espère. Tenez un journal intime seulement quelques jours ou quelques semaines. . Et vous aurez la preuve. vos désirs. oui. Mais ne vous faites pas trop d’illusions. Vos espérances. il ne se passera jamais comme vous l’aurez espéré. Oui. vos craintes. (Alphonse Karr) Vous voulez quand même penser à votre avenir ? « Être prévoyant ? » Soyez-le si vous ne pouvez faire autrement. écrivez par le détail. Rien ne peut jamais arriver comme vous le voulez ! (Swami Prajnanpad) Rien n’arrive dans la vie.Attendre quelque chose de quelqu’un c’est imaginer qu’il va agir suivant nos désirs. vous joueront toujours des tours. ni comme on le craint. ce que vous pensez qu’il va se produire. l’avenir vous trompera. vos inquiétudes.

.LA COMPASSION 146 Version internet gratuite.

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vos observations. . vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos interrogations. ((si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.) 147 Version internet gratuite.

(Pensée bouddhiste) La compassion est une forme d’amitié permanente. entendre la souffrance de l’autre. c’est écouter. (François Lalinec) Les plus hauts royaumes de la pensée sont impossibles à atteindre sans d’abord arriver à un niveau de compassion. Tout le bonheur du monde Provient des pensées altruistes. . la fraternité. La compassion. des pays où le mot « rire » n’existe pas ! (Anonyme) Il ne suffit pas d’aimer les autres à l’égal de soi même. c’est souffrir avec lui. (Socrate) La compassion est aussi d’autres noms que l’on peut donner à l’altruisme. et vouloir l’aider.La compassion c’est toute l’humanité en un seul mot. mais de les aimer comme on s’aime Ne méprisez jamais personne… c’est méprisable ! (François Lalinec) 148 Version internet gratuite. Et tout son malheur De la recherche de son propre bien. (Le livre de la sagesse) La compassion c’est s’attrister qu’il y ait encore des enfants. l’empathie. universelle qui libère un instant de l’emprise de l’ego.

ils avaient été parfaitement conscients de leurs actes. nous demeurons sans haïr. Dès que vous l’aurez compris. notre confiance. leurs erreurs. leurs peurs. de l’ignorer. empêtré. Ce qui est capital n’est pas que l’on soit heureux. de son ego. des incompréhensions. (Matthieu Ricard) Si l’on pratique œil pour œil. leurs envies. se débat. nous ne pouvons plus les critiquer. 149 Version internet gratuite. des incertitudes. piégé. votre colère. vos mécontentements se transformeront alors en une immense compassion. au milieu des hommes qui haïssent. Nous ne pouvons plus nous fâcher devant leurs faiblesses. mais que l’on rende les autres heureux. la toile d’araignée de ses émotions. (Soutra du Bouddha) Chercher le bonheur pour soi peut avoir une connotation égoïste. le monde entier sera bientôt aveugle et édenté. c’est l’absence de haine. leurs contradictions. des souffrances. Pardonner. . négatifs sur eux. s’ils n’étaient pas englués dans les méandres de leur mental. Vous n’aurez plus envie de mépriser quiconque. C’est cela la compassion. Dès que l’on apprend que les autres ont aussi des complexes. Nous comprenons mieux alors que ceux qui un jour ont trahi notre amitié. de rancune. sans haine parmi les haineux. Chacun d’entre nous est victime de lui-même. (François Lalinec) Heureux vivons nous. c’est abandonner l’idée de se venger. la nasse.Dès que vous aurez compris que la souffrance est universelle. leurs souffrances. Si ce jour-là. de vous venger. et ne peut faire autrement. dent pour dent. votre attitude envers autrui changera. des afflictions qu’ils cachent soigneusement à autrui. ce n’est pas excuser. englué dans les filets. vous aurez aussi besoin que l’on vous pardonne ! (Gandhi) Nous vivons tous avec des doutes. et nous pensons être les seuls à vivre avec. vous serez rempli d’une infinie tristesse. Pardonnez ! Un jour. nous auraient-ils réellement trahis ? Chacun d’entre nous est prisonnier. ni porter de jugements définitifs.

et les bons sentiments sont très souvent causes de bien des catastrophes. Certains de ses amis lui prêtent un élitisme. La compassion ne doit souffrir d’aucune exception.de ses peurs. intelligente. invariablement pour des motifs futiles. Elle est moquée gentiment par son entourage qui ne comprend pas ses voltes face soudaines. Chacun reste prisonnier de lui-même. La façon dont elle vit ses aventures sans lendemain la fait énormément souffrir. imprévisibles. riche. D’ailleurs. En décryptant ces souffrances cachées. ses souffrances cachés. elle se conduit toujours d’une façon inexplicable. elle -même est incapable d’expliquer son attitude. Voici un exemple concret d’une souffrance non maîtrisée : Elle est belle femme. de leurs actes. Quiconque ne pourrait plus avoir que compassion à son égard. souffrances. et malgré son désir de vivre en couple. Pièges. sensible. dérisoires. depuis une vingtaine d’années se retrouve éternellement seule. et malgré ses promesses répétées de s’amender. et personne ne la comprend. Sans en avoir conscience. Si chacun connaissait ses timidités. « L’enfer est pavé de bonnes intentions » dit le proverbe. elle ne peut s’empêcher d’agir autrement. Jamais moralisatrice. et qu’il en est sa propre victime. bien qu’elle soit consciente de ses réflexes. de sa façon de penser. dont personne ne peut facilement se libérer. elle n’a pas pour rôle de prendre sur les épaules toute la misère du monde. Chacun agit ainsi sans savoir pourquoi. Au bout de quelques jours. Cette femme est prisonnière de ses pulsions qui dirigent son existence. elle met un terme à toute relation avec lui. qui est loin d’être réel. Chacun d’entre nous souffre de quelque chose et ne peut penser et faire autrement d’être comme il est. La compassion n’est pas un 150 Version internet gratuite. de leurs paroles. . de son histoire antérieure enfouie dans son inconscient. elle doit être appliquée sans condition à tous les êtres. la moquer et lui pardonnerait plus facilement ses attitudes incompréhensibles. nous devons comprendre que peu de personnes ont conscience de la portée. elle ne peut s’empêcher de toujours agir ainsi. ses doutes. Même si parfois elle semble avoir une attitude hautaine qui lui cause bien du tort. alors qu’elle connaît à peine son chevalier servant. La compassion est la prise de conscience que chacun d’entre nous endure quelque chose. Personne ne pourrait plus la critiquer.

afin d’aider autrui à ne plus souffrir. (La Bible) 151 Version internet gratuite. le soulager. être avec lui pour résoudre ses difficultés. une charité qui donne quelque menue monnaie à un pauvre pour se donner bonne conscience et passer son chemin. .apitoiement temporaire. attentive liée à la capacité de voir précisément une situation. Pardonnez-leur. que l’on écoute attentivement l’autre pour savoir comment l’aider. personne ne leur a appris à vivre. C’est cela faire preuve de compassion. Cette écoute patiente. comprendre la souffrance. ils ne savent pas ce qu’ils font. ses problèmes. C’est par l’écoute que l’on peut entendre. Ne gardons d’animosité contre ces errants. La compassion commence lorsque l’on fait le vide en soi.

LE SILENCE 152 Version internet gratuite. .

) 153 Version internet gratuite. vos observations. vos interrogations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. .Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.

(Denys Caton) Tant qu’un mot n’a pas été dit. Le silence est supérieur à l’éloquence. (Sagesse bouddhiste) Evite les rumeurs de crainte qu’on te les impute : Il n’y a point de danger à se taire.La sagesse humaine apprend beaucoup si elle apprend à se taire. (Lao Tseu) 154 Version internet gratuite. (Bossuet) La langue est à coup sûr le meilleur trésor des hommes si elle est avare de mots. (Salomon Gabirol) Il est bon de parler et meilleur de se taire. des pernicieuses intentions. Dès l’instant que tu le prononces. (Confucius) Le silence vous protégera toujours des mauvaises interprétations. tu deviens son esclave. (Jean de La Fontaine) Celui qui garde le silence reste à l’essentiel. c’est lui qui vous permettra de toujours résoudre à votre profit l’ensemble de vos problèmes. . mais absolument aussi la meilleure réponse. de conserver cette tranquillité nécessaire à votre plaisir de traverser l’existence avec bonheur. tu es son maître. des commentaires. Elle est une faveur des plus précieuses si elle sait parler avec mesure. il peut y en avoir à parler. (Hésiode) Le silence est un ami qui ne vous trahira jamais. (Précepte Zen) Bien des fois le silence s’est avéré non seulement la seule réponse.

(Pensée attribuée à Socrate) Celui qui sait ne parle pas.Seul le silence est grand. surtout. (Osho) Moins on pense. et plus on parle. et plus on sait que tout reste à connaître. mais ne sait pas qu’il ne sait pas. (Alfred de Vigny) Il n’y a pas de dignité sans le silence. (Arnaud Desjardins) Celui qui croit savoir. ne parle pas ! (Anonyme) Ne prétends pas connaître toutes choses. et a conscience qu’il ne sait rien. (Démocrite) Ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas en toute certitude. tu deviendrais ignorant de toutes choses. plus beau que le silence. (Charles de Gaulle) Si tu n’es pas sûr que ce que tu as à dire soit plus utile. surtout. parle. . se tait. Celui qui sait qu’il ne sait rien. (Le Tao) Moins on sait et plus on croit connaître. Celui qui parle ne sait pas. (Montesquieu) 155 Version internet gratuite. Plus on sait. tout le reste n’est que faiblesse.

(Proverbe arabe) La tranquillité est la plus grande des révélations.Ne pas être porteur de l’opinion des autres ! Tu peux répéter une erreur. pour renoncer à la futilité. (B. vous vous taisez. transformer. Le silence enfin. (Arnaud Desjardins) Si comme un gong brisé. vous avez déjà atteint le nirvana. manifestation parfaite de la paix intérieure. comprendre. (François Lalinec) Toutes les conversations devraient conduire… au silence. répéter. amplifier. Le silence pour ne pas mentir. Dimension subtile qui permet de toucher la réalité dans toute sa plénitude. ignorer la haine. Gardons le silence. accepter. toutes ces fausses vérités qui abondent. colporter.W. médire. sans pour cela y rajouter aussi les nôtres. Le silence enfin. colporter ce que l’autre croit et qu’il n’a peut-être pas vérifié. de croyances qui circulent. l’inimitié. maudire. . Il y a déjà trop d’erreurs. pour entendre. (Soutra du Bouddha) A l’arbre du silence pend son fruit : la tranquillité. Trop de gens ne font que reproduire ce qu’ils ne connaissent pas et croient ce qu’ils ont entendu. et ne répétons pas les faux bruits. Ramdass) Le silence. (Lao Tseu) Toute vision se change dans le silence de la contemplation. Goethe) Plus tu fais silence et mieux tu entends. (Arthur Schopenhauer) 156 Version internet gratuite. (J. aucun ressentiment ne peut être trouvé contre vous.

(Baruch Spinoza) Depuis des milliers d’années. des ronds à l’infini. Ils sont éduqués dans sa culture. elles font des vagues. les conflits. à toutes les époques. Il n’est jamais utile de se montrer trop franc. Vous verrez alors toute la beauté du monde. le ressourcement. la paix de l’esprit. à la résolution de tous les problèmes. (Jean Jacques Rousseau) 157 Version internet gratuite. Ne pas maudire. Ne dites aux gens que ce qu’ils sont capables de comprendre et pas plus. Toujours silencieux. je ne dirai plus rien. interprétés. comme des cailloux jetés dans l’eau. donc écoute. Ils savent qu’il facilite la concentration. ils les ont mal prises. que si on leur pose une question. notre lente transformation qui nous mène à la sérénité de l’existence. Si nous avions pleinement conscience de la portée de nos paroles nous observerions plus souvent le silence. Le monde reste toujours cohérent pour celui qui sait écouter. des évènements. Mais tenter de comprendre. et contemplez. Faites le silence en vous. (François Lalinec) J’ai dit des vérités aux hommes. parce que l’esprit calme. .Garder le silence. Soyons prudents dans nos paroles. Tous ces initiés connaissent bien les avantages du silence. ils ne donnent leur avis. que se fait notre évolution. il n’y a pas d’écoute. Ils savent que s’il y a question. à la paix de l’âme. C’est dans le silence. Ne soyons pas étonnés de leurs conséquences. Le silence permet une parfaite maîtrise des idées. déformés. Dans le cas contraire s’il n’y a pas de demande. évite les malentendus. alors ils savent qu’il est préférable de se taire. le silence est considéré par les initiés comme l’atout majeur qui permet d’accéder à l’élévation de l’esprit. serein. procure la sérénité. nos mots peuvent être répétés. à notre insu. il y a attente de réponse. Ne pas déplorer. Ne pas railler. reste toujours à l’essentiel.

.LE COUPLE 158 Version internet gratuite.

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.) 159 Version internet gratuite. vos observations. . vos interrogations. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.

… puisqu’ils ne s’écoutaient pas.Ils ne pouvaient pas s’entendre. . Acceptez ses défauts. si vous souhaitez qu’il accepte les vôtres. 160 Version internet gratuite. Accédez à ses désirs… et il acceptera les vôtres.

.LE COURAGE 161 Version internet gratuite.

vos interrogations. .Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vos observations.) 162 Version internet gratuite. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.

ni pétrifié. (Armand Salacrou) Si tu peux voir détruire l’œuvre de ta vie. n’osent rien entreprendre. (Maréchal Foch) Je hais ces cœurs pusillanimes qui pour trop prévoir les suites des choses. si les héros n’avaient jamais peur ? (Alphonse Daudet) Pour vivre pleinement il faut accepter d’avancer vers l’inconnu sans crainte.) La vie c’est accepter d’exister avec les mauvaises surprises. n’a pas peur parce qu’il sait qu’il fera toujours face puisque c’est tout simplement le seul moyen de s’en sortir. alors tu seras un homme mon fils. dépasser le sentiment d’insécurité parce que l’illusion de sécurité est le refuge des poltrons. L’homme intelligent sait qu’il vit dans l’incertitude et il l’accepte. (Molière) Un lâche ne peut savoir ce qu’est le bonheur.Le courage ? C’est lorsqu’on a peur. de faire quand même quelque chose. le courage signifie d’accepter d’aller vers l’inconnu en dépit de ses doutes. 163 Version internet gratuite. de ses peurs. (Aung San Suu Kyi) – (Prix Nobel de la Paix. ni figé. et sans attendre te remettre à l’ouvrage. (Rudhyar Kipling) Où serait le mérite. affronter la vie. . Accepter l’idée d’une défaite. opposante au régime birman. et c’est un défi qu’il convient de relever chaque jour. Oui. Ne soyez pas mort à la vie. (Sénèque) Seules les batailles qui ne sont pas livrées sont perdues d’avance. il faut du courage pour vivre. c’est déjà être vaincu. Il faut du courage pour être heureux.

de bonheurs permanents.Lorsque les instituts de sondages questionnent les passants pour connaître leur souhait « le plus cher au monde ». de satisfactions. ils préfèrent que d’autres leurs fournissent des formules toutes faites. Ces hommes rechignent. Inconsciemment ils n’en veulent pas. les rassurent. Chacun souhaite la paix. Comment peut-elle se concevoir sans incertitudes sans découvertes. universelle. ne veulent pas penser. il convient toujours de les guider. de contrariétés. leur donnent un sentiment de bonheur. Tous les êtres humains souhaitent aussi la liberté. La vie est une aventure faite de surprises. le bonheur alors qu’en réalité il lui tourne le dos. . Mais la plupart d’entre eux ont peur de cette liberté. de sécurité. La vie n’écoute pas vos désirs. L’existence n’est pas une routine emplie de conforts. sans liberté. Comme des enfants qu’ils sont restés. C’est cette prise de conscience qui nous fait devenir un homme. la réponse est toujours la paix. de les tranquilliser. alors que chacun d’entre nous ne semble même pas être en mesure de la pratiquer sur lui-même. C’est l’acceptation pleine et entière que l’existence fait ce qu’elle veut. quand elle veut et que c’est nous qui en permanence devons nous y adapter. Le monde souhaite une paix définitive entre les peuples. Indécis. hésitants. de sécurité. elle suit son cours sans se soucier de vous. le vœu d’une paix durable. 164 Version internet gratuite.

L’ELOGE DE LA FUITE 165 Version internet gratuite. .

. vous pouvez être mis en contact direct avec. vos interrogations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.) 166 Version internet gratuite. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vos observations.

. de savoir utiliser la force de l’adversaire. la violence. Tout de suite l’adolescent dresse un peu plus l’oreille. Vingt ans plus tard cet apprenti judoka raconte toujours sa déception. me marcher sur les pieds. (Marc Aurèle) Un adolescent se rend à sa première leçon de judo. c’est l’âge ou l’on croit résoudre tous les conflits par l’affrontement. L’instructeur reste un instant silencieux. J’ai même eu le nez cassé. 167 Version internet gratuite. tout de suite je me mettais en garde. révèle qu’il va faire part d’un secret capital : celui de permettre de toujours gagner devant n’importe quel adversaire. il ne fallait pas me provoquer.Oui. si l’on me provoquait. te faisait réagir dans l’instant. Il y avait une explication. vous serez toujours gagnant si… vous vous retournez… et prenez la fuite. ménage son effet et finit par dire : Si quelqu’un vous attaque. . Tout à coup le maitre fait une pose. je faisais face. . braver le danger.Quelle que soit la noblesse d’une cause à défendre. toujours prêt à en découdre. j’en ai reçu aussi pas mal. sans en mesurer les conséquences. Il sourit d’aise.C’est vrai. . et l’offense elle -même disparaitra. (Gandhi) Rejette ton sentiment d’avoir été offensé. Assis devant son instructeur. la force.Tu étais à la période où ton ego était chatouilleux.Tu étais un adolescent. Pourquoi ce jour là il prit la décision de ne plus jamais remettre les pieds sur un tatami. est content d’être venu. . . mais un art pour les poltrons : Il s’attendait à une prise magique… et on lui conseillait de prendre la fuite. il écoute avidement ses conseils : l’art du combat. Le conseil venait pourtant d’un maître. Dès la première leçon il va connaître le moyen de toujours sortir vainqueur d’un combat. la haine et la violence compromettent la paix que l’on recherche et ne font que redoubler la haine et la violence. Le judo n’était pas un art martial.Et ça a donné quoi ? J’ai donné des coups. qui ne lui fut donné que vingt ans plus tard. etc.

est une bataille de gagnée. ne veut pas transiger. . Le rat à l’inverse de l’homme n’a pas d’ego. si vous réagissez.Oui.Dès que vous êtes sous le coup d’une émotion. . tu ne fais face que si tu ne peux plus faire autrement. s’il le fallait. c’était un maître. très courageux. alors il va faire face avec un courage. répondait le lendemain. . Il y a beaucoup d’animaux qui agissent ainsi. 168 Version internet gratuite. il déguerpit tant qu’il peut fuir. L’instructeur judoka avait raison. Un. ton ego. Mais coince-le dans un cul de sac.Tu vois c’est ton ego qui te faisait agir ainsi. Apprenez à ne pas réagir sur l’instant. Celui qui se prend pour le vainqueur tout fier. Il ne réagissait jamais sur l’instant.Oui ! Il fallait que je me prouve. apprenez s’il le faut à agir plus tard. invulnérable. prouve aux autres que j’étais un homme.Ah bon ? . pas ta raison ! On gagne toujours quand on évite un affrontement. prends l’exemple du rat. Le Bouddha expliquait que l’on pouvait le provoquer. même si ma vie est en danger ? . une combativité surprenante. la réconciliation est quasi impossible. il laissait toujours passer du temps.Tu dois fuir tous les conflits que tu peux éviter. méditait et. Ils ne livrent bataille uniquement lorsque c’est leur vie qui est en jeu. Dans un combat il n’y a pas un vainqueur et un vaincu. sinon il vous emmènera toujours en enfer : .Alors il faut que chaque fois je me dégonfle.. mais toujours deux perdants. jamais il ne réagissait. l’insulter. Le rat est un animal très intelligent. . (Le Bouddha) Maîtrisez votre ego. Un combat évité. j’accepte de perdre la face. Albert Einstein a dit d’ailleurs de lui que si cet animal avait pesé une trentaine de kilos de plus. mais s’il le fallait agissait plus tard. . ce serait lui le maître du monde. et celui qui pense être le vaincu est empli d’amertume et souhaite par n’importe quel moyen prendre sa revanche. Réaliste. c’est l’ego qui parle à votre place.Tu prouvais que tu étais un homme. En homme libre.

il lui est interdit d’en parler avant un délai de vingt-quatre heures. . Ce calme confère toujours une supériorité remarquée. ne vous mettez jamais en colère. la peur.Si vous vous vexez. c'est-à-dire qui a la volonté surexcitée. . c’est l’ego qui vous mène toujours à la catastrophe. d’examiner le fait. La sagesse bouddhiste conseille de ne jamais réagir sur l’instant. supprime totalement le rôle de l’intellect. même s’il a raison. si vous vous troublez c’est encore lui. L’homme qui est uniquement guidé par ses instincts. on dit alors que cette personne est désarmée. ne vous troublez pas. Il n’a pas respecté le délai nécessaire à l’émotion de se calmer. il est toujours là. La réaction est toujours le reflet d’un mental en ébullition. alors que l’action est basée sur le calme la réflexion. Jamais de réaction. les armes les plus solides sont. ou de lutter contre des adversaires et des ennemis. pour que la raison prenne ensuite le relais. si vous vous mettez en colère. réagit dans l’instant. Il convient de ne jamais réagir dans l’instant. ne vous fâchez pas.. A chaque fois que vou s subissez 169 Version internet gratuite. d’attendre vingt quatre heures le temps que la raison revienne. l’usage de la raison. L’absence de réaction permet de ne pas envenimer une situation. de réfléchir. mais de se laisser le temps de se calmer. Lorsqu’il s’agit de résoudre un problème qui vous perturbe. l’ego. Le sang froid c’est la maîtrise des émotions pour que l’intellect puisse agir.Ne soyez pas susceptible. lorsqu’un soldat de n’importe quel grade subit une rebuffade. et calmé savoir ce qu’il convient de faire. avant d’agir. au moyen de sa raison. d’affronter des dangers subits. Jamais de réaction face à ce qui vient de se produire. Dans l’armée allemande moderne. il est réputé avoir tort. Une personne qui s’emporte. le sang froid et la présence d’esprit. c’est toujours l’ego. permet de se donner le temps d’analyser. S’il en parle avant. Et enfin (si c’est nécessaire) de l’action. une contrariété. ses émotions. Puis de la réflexion. D’abord de l’acceptation.

une contrariété. . ne réagissez jamais sous le coup de l’émotion. une anxiété. C’est toujours celui qui sait esquiver un combat. L’ego mène dans des impasses. des catastrophes abyssales. 170 Version internet gratuite. un conflit qui gagne. Ne faites rien. une peur.

DES DEFAUTS

171 Version internet gratuite.

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées, vos observations, vos interrogations,
(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier, vous pouvez être mis en contact direct avec, l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.)

172 Version internet gratuite.

Ne lui parlez pas toujours de ses défauts pour soi-disant l’aider, mais parlez-lui plutôt de ses qualités pour l’encourager. (François Lalinec)

L’homme est plein d’imperfections, mais on ne peut que se montrer indulgent si l’on songe à l’époque où il fut créé. (Alphonse Allais)

173 Version internet gratuite.

LE RACISME

174 Version internet gratuite.

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées, vos observations, vos interrogations,
(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier, vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.)

175 Version internet gratuite.

Le racisme ? Le cancer de l’âme ! (Le Dalaï lama) Le racisme ? Valorisation généralisée, définitive, de différences réelles ou imaginaires, au profit de l’accusateur et toujours au détriment de sa victime afin de justifier ses privilèges ou son agression. (Albert Memmi,) Professeur au Collège de France. Je dois plus à la terre qui m’a porté, qu’au petit village ou je suis né. (Joachim du Bellay) Je suis un homme avant d’être français, je ne suis français que par hasard. (Montesquieu) La couleur de peau ne fait ni l’humanité, ni la citoyenneté. (André Comte-Sponville) Tout particulier qui persécute un homme, son frère parce qu’il n’est pas de son opinion est un monstre. (Voltaire) Ton Christ est juif, ton scooter est japonais, ta pizza est italienne, ton couscous est algérien, ta démocratie est grecque, ton café est brésilien, ton téléviseur est coréen, ta montre est suisse, ton écriture est latine, et tu oses reprocher à ton voisin d’être un étranger ? Des notions comme « ma nation », « ta nation », « ma religion », « ta religion » sont devenues secondaires. Il faut insister que l’autre vaut autant que nous. C’est cela l’humanité ! (Le Dalai lama)

Je ne suis ni athénien, ni grec, mais un citoyen du monde. (Socrate) 176 Version internet gratuite.

L’ART

177 Version internet gratuite.

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées, vos observations, vos interrogations,
(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier, vous pouvez être mis en contact direct avec, l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.)

178 Version internet gratuite.

(Henry Matisse) L’art. C’est ce qui nous émeut.L’art est ce langage compris dans toutes les parties du monde. de la révélation qui me permet de faire quelque chose qui dépasse le raisonnement. se contente d’une médiocrité tranquille. il est familier. un miroir de ce qu’il connaît. suivi d’un instant heureux. Il se trompe. moment de désespoir. (Pablo Picasso) L’art ce n’est pas ce qui est beau. c'est-à-dire de la perfection. tout en restant tout à fait inexplicable. intelligible. (Paul Cézanne) Toute ma vie s’est passée ainsi. nous rend heureux. (François Lalinec) Tout le monde tient le beau pour le beau. il n’y a rien à comprendre. . et me laisse aussi désemparé devant une nouvelle entreprise. et il faut accepter cette différence. Tout le monde tient le bien pour le bien c’est en cela que réside son mal. c’est ce qui nous console de tout. Pour le public. elle s’adresse à son âme. Un tableau est une fenêtre ouverte sur un monde parallèle. il a pour but de nous faire éprouver une émotion. (François Lalinec) 179 Version internet gratuite. la peinture doit être une copie de la réalité. C’est l’émotion qui est le langage de l’âme. (Le Tao) Celui qui n’a pas le goût de l’absolu. L’art utilise un langage que la raison ne comprend pas. En art. tout à ressentir. parce que la peinture ne s’adresse pas à ses yeux. Quelque soit sa forme. c’est en cela que r éside sa laideur.

.DE LA RICHESSE 180 Version internet gratuite.

.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vous pouvez être mis en contact direct avec. vos observations. vos interrogations.) 181 Version internet gratuite.

plus il faut en boire. la pauvreté ne fait pas le malheur. (Epicure) Dans une société point trop misérable. C’est notre façon d’accepter ou de refuser notre condition qui nous rend heureux ou malheureux de vivre. (Niceketas) La richesse : comme but… sans but. (André Comte-Sponville) « Les hommes perdent leur santé à vouloir accumuler de l’argent et ensuite ils perdent de l’argent pour retrouver la santé » dit le Dalaï lama. l’eau et le pain ne manquent presque jamais. . (Arthur Schopenhauer) L’homme ne pourra jamais être rassasié par la richesse. l’or et le luxe manquent toujours. 182 Version internet gratuite. Dans la société la plus riche. ne sera jamais content de rien (Epicure) Mon cœur est saturé de plaisir quand j’ai du pain et de l’eau.La richesse est comme l’eau salée. L’homme qui ne se contente pas de peu. (Emmanuel Kant) Je ne sais pire malheur Que d’être insatiable. Ni infortune plus douloureuse Que l’appât du gain. plus on en boit. Qui s’estime content Aura toujours son comptant (Le Tao) La richesse ne fait pas le bonheur.

Qu’il est pauvre celui qui se croit riche ! (Publilius Syrus) Il pensait que seul l’argent allait le rendre riche… Quelle pauvreté ! J’ai enfin compris que l’argent n’achète ni la tendresse. les riches n’en n’ont pas besoin. (Anonyme) Rien ne nous met plus sûrement à l’abri de la misère que la richesse intérieure. (Lao Tseu) Il convient de faire usage des présents de la fortune.J. les autres biens sont féconds en douleurs. En réalité. mais les amis de son argent et de son pouvoir. (Sénèque) La richesse de l’âme est la seule richesse. (Le Dalaï lama) Plus vous possédez et plus vous serez inquiet. mais non de s’y asservir. (P. Vous aurez tellement peur de perdre. on ne devrait rien demander de plus (Horace) Possédez beaucoup. et vous serez perdu. Quand on est pauvre mon fils il faut avoir de l’honneur. Celui qui a de l’argent et le pouvoir a des amis. .A quoi te sert l’argent si tu ne sais pas l’employer ? Sois le maitre et non pas l’esclave de tes richesses. (Arthur Schopenhauer) Mais quand on est parvenu à avoir le nécessaire. ce ne sont pas ses amis. ni le bonheur. Hélias) 183 Version internet gratuite.

Obsédé. les gens riches peuvent tout sacrifier : leur repos. Les riches. et les pauvres de pressions physiques. Dès qu’ils craignent de perdre leurs avantages. . la fête. Il était pauvre. Il vécut comme un riche. de leur richesse. les puissants. tentent toujours de vous soutirer un avantage. (Honoré de Balzac) Il n’y a que les pauvres qui sont toujours prêts à partager. leur dignité. leur honneur. (Emile Zola) Ne méprisez pas les plus pauvres que vous. les dirigeants des nations ont le sommeil anéanti par les objectifs qu’ils n’arrivent pas à atteindre. n’est qu’un pauvre qui a de l’argent. ils envieraient sans doute un peu moins ceux qu’ils jalousent d’être riches. il vécut dans la peur de la perdre. N'envions ni les puissants ni les riches. le plaisir.Les riches et les puissants souffrent de pressions mentales. 184 Version internet gratuite. n’admirez pas les plus riches que vous. leurs amis. (Le Coran) Un homme riche qui n’a aucune culture. leur conscience. ils négocient. Tout le monde en profita. les opulents sont constamment préoccupés par la crainte d’être trompés ou réduits à la pauvreté. Il vécut comme un pauvre. ils sont les esclaves obsédés de leur pouvoir. (François Lalinec) Il était riche. il aima la vie. Il n’y a qu’aux riches qu’on se donne la peine de plaire… C’est une soumission ridicule. Si les pauvres savaient cela. (Nicolas Machiavel) Il n’y a que les pauvres de généreux. leurs privilèges. gardait sa fortune comme un immense trésor. Les riches ne donnent jamais rien sans une contrepartie. (François Lalinec) Les riches ne donnent jamais rien… même pas un conseil.

mais se contenter de ce que l’on a. et le père dit : Regarde mon fils. Ils contemplent le panorama.La décadence des ventres pleins s’appellent la veulerie provoquée par la richesse et la vie facile. alors ce n’est qu’à ce momen t que nous nous apercevrons que l’argent ne se mange pas. (Alain Chamfort) L’on peut rarement se fier aux hommes. la dernière rivière empoisonnée.C. et le père dit : Regarde tout cela mon fils. c’est apprendre chaque jour comment à ne pas en dépendre. (Christine de Suède) Ce n’est pas apprendre à gagner de l’argent qui est capital. Un homme très pauvre monte au sommet d’une montagne avec son fils. . on a beau ne rien leur donner. regarde comme c’est beau ! (Rapporté par J. le bonheur. un jour tout cela t’appartiendra. 185 Version internet gratuite. Ils contemplent le panorama. (Albert Einstein) Les pauvres. Ce jour -là vous aurez fait un immense pas vers la sérénité. ils n’arrêtent pas de demander. Carrière ) Le jour où vous aurez compris qu’il ne faut pas courir après la richesse. (Un Inuit de la tribu Cree) Un homme très riche monte au sommet d’une montagne avec son fils. mais l’on doit souvent se fier à leurs intérêts. le dernier poisson capturé. (Socrate) Quand le dernier arbre sera abattu.

.LA VIEILLESSE 186 Version internet gratuite.

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.) 187 Version internet gratuite. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vos observations. vos interrogations. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. .

d’une vie toute intérieure ! Si pour l’alimenter on a l’étude et la science.Les plus beaux jours de ma vie ? Mais ce sont ceux qui me restent à vivre ! (Victor Hugo) Je sais que je mourrai un jour. plus réfléchies.… mais ce sera d’une trop longue… jeunesse. plus profondes que celles de la jeunesse. (François Lalinec) Il ne faut reprocher la vieillesse à personne comme un défaut. le bonheur. complet. La vieillesse. c’est l’aboutissement. la véritable sérénité. rien ne peut être plus doux que la vieillesse aux longs loisirs. (Anonyme) La vieillesse est le début de la plus belle des aventures. Une fois qu’ayant fait son temps de service on est libéré de des passions. parce qu’on a tout vécu. Les joies y sont plus intenses. . Je n’ai pas le temps de vieillir. de tous les âges cumulés. et que maintenant l’on 188 Version internet gratuite. de la convoitise et des inimitiés. la plénitude. plein. (Jean Cocteau) La véritable paix en soi. oui. j’ai encore trop de plaisirs à connaître. Arrivé au sommet de la montagne nous contemplons enfin l’immense richesse de l’expérience. la joie. de l’appétit sensuel. qui nous sont donnés sur le tard. de la soif des honneurs. c’est quand la fuite inéluctable du temps n’a plus d’importance pour vous. (William Shakespeare) Délivré des plaisirs de la chair. puisque tout le monde souhaite d’y parvenir. (Cicéron) J’ai appris que le meilleur du monde est au pied des personnes âgées. j’ai pu enfin me consacrer aux plaisirs de la vie. je n’ai pas le temps de mourir… j’ai trop de projets. jouissif de la vie. quelle paix pour l’âme de se replier sur elle -même et de vivre.

à gagner. Elle est l’extraordinaire récompense. Vous devenez votre meilleur ami puisque vous vous pardonnez vos erreurs. Ces 189 Version internet gratuite. Picasso. la confiance qui leurs sont nécessaires pour se lancer avec audace sur ce long chemin qu’est l’avenir. d’enthousiasme de regarder. où l’on offre aux générations suivantes la tendresse. de la générosité. d’autres à quatre-vingt ans sont toujours jeunes. Goethe écrivait Faust… La vieillesse. vont assurer notre éternité. (Jean Rostand) Rester jeune. Vous pouvez rester actif jusqu’à cent ans si vous gardez le sentiment de cu riosité. d’écouter. . copiait Giotto pour continuer d’apprendre. peignaient toujours des chefs d’œuvres. vous vous moquez enfin de ce que les autres pensent ou penseront de vous. que vous acceptez de le croire Certains à vingt ans sont déjà vieux. On n’est jamais vieux tant qu’on a des projets. La vieillesse n’est pas une fin en soi. l’apothéose de la vie. C’est sur le tard que l’on réalise les plus belles choses de notre vie : A 84 ans Littré continuait avec application la rédaction de son dictionnaire. à 70 ans Platon apprenait la musique. où l’on rend tout ce qui nous a été donné. Michel-Ange. Cette vie où enfin le corps. des enfants que je regarde les yeux attendris. c’est le temps de l’amour altruiste. de créer. peuvent se reposer.peut enfin méditer sur le sens profond de notre présence un instant icibas. plein d’allant aussi longtemps que vous le voudrez. l’esprit. La vieillesse. à perdre. car ce sont eux qui vont maintenant continuer de donner la vie. Vous resterez toujours jeune. C’est à ces moments merveilleux que nous invite l’âge. à se prouver. et ce qui sera. La vieillesse enfin où je peux penser que les hommes du monde entier sont mes enfants. Il n’y a plus rien à prouver. c’est toujours avoir des buts. Ingres dessinait. c’est le moment où l’on accepte enfin qui on a été.

moments où viennent enfin l’apaisement. C’est une extraordinaire aventure qui aura un terme certes. La vie fut une surprise. lorsque sonnera l’heure de laisser la nôtre aux générations futures. mes amis qui sont partis avant moi et n’auront jamais connus tous les plaisirs délicats. avec ceux à qui nous avons donné le jour. et qui à leur tour… donneront aussi le jour. lorsque je pense à mes frères. mais la vie continuera. quelle merveille qu’est le grand âge de la vie. une merveille. 190 Version internet gratuite. . le soleil. Conscient que nous ne sommes qu’un maillon d’une longue chaîne d’existences infinies nous jouirons encore et encore de ces instants prodigieux donnés par la nature. (François Lalinec) Je ne remercierai jamais assez la vie de m’avoir permis de veiller aussi tard. Maintenant je sais enfin donner sans attendre de retour. d’un instant que fut la vie. la pluie. le vent ? Comme nos ancêtres qui nous ont laissé place. la vie pour l’éternité. dont on a su profiter. la sérénité. alors comblés nous accepterons tout naturellement de partir à notre tour. de disparaître tranquillement… avec le sourire. altruistes de l’âge avancé de la vie. Je suis empli de tristesse. se perpétuera sans nous. un acte magique. mes sœurs. Quelle récompense. la contemplation de ce miracle.

LETTRE A MENECILIUS 191 Version internet gratuite. .

vos interrogations. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.) 192 Version internet gratuite. . vos observations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.

tu ne les suivras pas. Vivre de peu. et tes ambitions. C’est la condition pour traverser la vie tranquille. ainsi tu comprendras les évènements de la vie au fur et à mesure qu’ils se présenteront. sans souci. J’ai bien reçu ta lettre. nous nous sortons de toutes les situations » Qu’importe ce qui se présentera accueille le toujours avec calme. Seul ce chemin te donnera ta raison de vivre. Ne te torture pas inutilement. d’en profiter. Tu le sais bien. tu as su résoudre tous tes problèmes par le passé. et rien ne le changera. Un philosophe a dit un jour « Nous sommes tous des farceurs. à la mêlée. Ne tente surtout pas de changer le monde. ton avenir.Mon très cher ami. il en sera donc de même pour ton avenir. C’est uniquement parce que j’ai de l’âge. Je sais. Tiens bon contre tout ce qui te fais peur. ne te mêle pas au vulgaire. même si ce que chaque jour tu y apprends te scandalise. Que cela ne quitte jamais ton souvenir : Le lendemain ne se passe jamais ni comme on le craint ni comme on l’espère. C’est ton chemin que tu dois suivre. Tu es sur cette terre pour vivre libre et 193 Version internet gratuite. Tu auras raison. et compris tes inquiétudes. ne sois pas inquiet au sujet de ta réussite. Vouloir être heureux c’est s’écarter de la pensée commune. des évènements imprévus qui viendront contrecarrer et tes souhaits. il y aura toujours des impondérables. confiance. ne crains ni les hommes ni les dieux. à l’agitation fiévreuse du monde. attends-le sans hâte et sans appréhension. Il est ainsi fait. Alors pourquoi s’en inquiéter à l’avance. Privilégie la contemplation. Ne souhaiter que le nécessaire et pas plus. et tu sauras toujours résoudre tout ce qui se présentera à toi. la solitude. cet âge qui donne cette longue expérience de l’existence que j’ose me permettre aujourd’hui de répondre à tes interrogations. Privilégie toujours le détachement. il y a. te fais de la peine. te donner quelques conseils. . parce que tu es jeune. tu as du sang et la volonté de réussir quelque chose de ta vie. L’homme n’a aucune prise sur le futur. tranquillité.

fera de toi un homme. comme ceux qui ont du pouvoir ont toujours plein d’amis. occupe toi de tes enfants. Il convient de vivre richement le temps qui passe. ces amis te trahiraient dans l’instant. tu y trouveras tout : l’humour. la plus perfide des illusions du bonheur. Auparavant tu étais inquiet pour ton avenir parce que tu n’avais pas assez d’argent. C’est le livre qui t’expliquera le monde. ignare et passer à côté de toutes ces merveilles. il te révélera tous ses trésors. ce qui est suffisant. Apprends aussi à méditer. Tu changerais d’inquiétude voilà tout. ils te quitte raient aussi tôt pour devenir amis avec d’autres riches. Il est patient. Ne cherche pas à devenir riche c’est la plus grande des calamités. ce pouvoir te tournait le dos. Si par malheur tu devenais riche mon pauvre tu ne saurais que faire de toute cette fortune. l’humanité. et vas te promener. Personne n’a besoin de la richesse pour vivre sa ns souci. et d’autres pouvoirs. Dans le livre. maintenant tu deviendrais inquiet à l’idée de le perdre. Comment peux tu envisager le bonheur autrement que par un calme. une sérénité 194 Version internet gratuite. méditer c’est calmer son esprit. Etre riche représente bien des inconvénients et des déceptions que tu ignores : Ceux qui sont prospères. te fera rire. N’oublies pas que si un jour cette fortune. Tout le génie des êtres humains se trouve sur des rayonnages.heureux. J’allais oublier. Ces derniers se moquent de l’amitié. l’ouvrir. Dois-je encore te le rappeler ? Le meilleur ami de l’homme n’est pas un animal. sans remord. c’est pour cela que tu es né et rien d’autre. Il n’y a que les sots. te grandira. le rire. C’est le livre. Possède ce qui est nécessaire. C’est cela et rien d’autre la vie. . Sans vergogne aucune. les enragés pour penser autrement. il attend là sagement sur une étagère que tu veuilles bien le prendre. fou. C’est l’argent et uniquement l’argent qui les fascine. faire disparaître ta sérénité. Oui le livre est la plus belle invention de l’homme. et cette angoisse pourrait te prendre tout ton temps. Tu ne peux rester inculte. la gravité. te rendre inquiet. réfléchir. Le livre est la plus grande et la plus belle invention de l’humanité. lis. Mais ce ne sont que des amis de leur pouvoir et de leur richesse. et alors seulement. étudies. la tristesse.

. mais un cadeau. Nous devons juste en avoir conscience et savoir en profiter. Ne l’oublies jamais. La vie n’est pas un dû. Un matin tu te réveilleras et tu seras devenu vieux. Chaque jour qui se lève est un présent.prolongée ? Méditer. l’existence est plus courte que tu ne le penses. 195 Version internet gratuite. Nous n’avons pas le droit de nous plaindre ni d’ ailleurs de revendiquer. c’est ne plus être blessé par les morsures de la bêtise humaine. un profit supplémentaire. Méditer enfin c’est réfléchir prend du recul pour comprendre le monde qui t’entoure et comment il fonctionne. Porte-toi bien. Sois heureux.

EPILOGUE 196 Version internet gratuite. .

très long. Les Occidentaux que nous sommes. De maîtriser. Réfléchissez à mes paroles. De comprendre. modifier tout ce qui depuis notre naissance nous apporte contrariétés. Ils ont donc un fond de vérité. Ces enseignements ont plus de vingt cinq siècles. ses timidités. sans persévérance. Vous devez en faire l’expérience. Tant de souffrances occasionnées par ses interprétations. Même si c’est une erreur de vous proposer quelques expérimentations. ses craintes. de vous encourager à vous y engager. comme « argent comptant ». Ne l’oublions pas. il s’agit de modifier nos habitudes enfantines de penser. réclament des résultats rapides. ce qui va à l’encontre des buts recherchés. Rien. d’accepter les événements dans leur réalité sans l’intrusion de notre mental. N’oubliez pas que le Bouddha a répété et encore répété : « ne croyez pas ce que je dis. de la constance. depuis longtemps ils ont faits leur preuve. à la sagesse est long. pour s’affranchir des attitudes néfastes de son mental. jamais rien ne se réalise sans patience.Le cheminement qui mène à la sérénité. Tous les sages disent que prendre la voie c’est d’abord entreprendre un travail de déconstruction. En aucun cas vous ne devez prendre les expérimentations. et de la poursuivre quoi qu’il arrive. parce que le bonheur requiert du courage. de découragements. toujours impatients. 197 Version internet gratuite. visibles. de renoncements. . parce que c’est moi qui le dis. Si vous êtes convaincu de leur utilité. elles n’ont pour but que de répondre à cette demande pressante. Ce chemin n’est pas fait pour les velléitaires. les craintifs. une volonté de tous les instants. La grande récompense est que l’acquis ne se perd plus jamais. souvent semé de doutes. commentez-les… et ensuite mettez-les à l’épreuve de leur vérité. douleurs. les hésitants. de libération de toutes ses habitudes. il faut nécessairement l’aide du temps. efforcez vous de les appliquer dans votre vie quotidienne. Pour se transformer. sinon oubliez-les. à faire toucher du doigt la réalité de la voie.

deux fois par semaine. une rivière qui coule. Placez un « zafu » (petit coussin) dans un coin d’une pièce et prenez la pose aussi souvent que vous le pouvez. Les résultats ne se feront pas attendre. (La perte d’un emploi. une séparation. quinze minutes.Même si vous n’êtes pas convaincu. Vous serez surpris. le bruissement des feuilles dans les arbres. Prenez la ferme décision que quoi qu’il arrive. appliquez-les au moins une fois sur vous-même. pour en mesurer les effets. pendant une journée. indispensable lorsque vous vous trouvez face à une grosse émotion. Les méditations : La méditation Shamata suivie de Vipassana. Quoi qu’il arrive faites-vous la promesse de méditer chaque matin. sur vos proches. tranquille pendant trois ou quatre heures. c’est si on le veut. un deuil) Ayez le réflexe de ne pas réagir. Si vous avez envie de hurler votre douleur. Même dix. et rester là. La méditation Dzogchen Si cette méditation est faite une. Cette sorte de méditation est surtout utile. quelques semaines de ce qui vous « parle »… Et vous ressentirez très vite des changements significatifs dans votre vie. Toute connaissance sans pratique n’est qu’une connaissance abstraite qui n’a absolument aucune utilité. etc.. pleurez sans sécher vos larmes. Rien. tentez-les. trépignez si vous le souhaitez. ne viendra perturber 198 Version internet gratuite. lorsque apaisé vous entendrez à nouveau les petits bruits de la vie autour de vous (l’oiseau qui chante. et tout de suite vous isoler. hurlez.) Vous pourrez rentrer chez vous. la méditation analytique. Arrêtez de vous plaindre. . vous serez HEUREUX. tentez-les doucement sans insister. et cela pendant six à huit semaines. elle vous apportera très vite ses bienfaits. à une grande douleur. absolument rien. pour commencer. et progressivement vous allongerez ce temps jusqu’à 30 -40 minutes. Faites l’essai seulement quelques jours.) Etre heureux. Faites l’expérience au moins une fois dans votre vie.

Ces insignifiances ne sont que des futilités éphémères. Le détachement c’est l’absence de peur. vous n’aurez ni tort. » Les bouddhistes appellent cela « l’ainsité » des choses. les comportements autour de vous). Toutes vos pensées seront positives. vous serez heureux d’être là à cet instant. et que vous n’y pouvez rien. et conscient que vous êtes heureux. Faites le silence. Le détachement C’est accepter que la vie se déroule selon ses propres lois. Attendrez toujours 199 Version internet gratuite. vous l’acceptez parce que c’est « « ainsi. ni raison. Ne croyez pas ce que votre émotion tente de vous faire croire : L’émotion multiplie par trois. Prenez soin de ne créer aucun conflit. la force tranquille. Le monde est ainsi fait et qu’il n’y a pas lieu d’intervenir puisque vous ne pouvez pas le transformer. votre esprit regardera les petits évènements de la vie se dérouler sans que vous y participiez. Acceptez avec le sourire ce qui est. vous accepterez. elle est comme elle est. et lentement vous découvrirez que ce qui vous semblait si proche. la sérénité de celui qui est déterminé à ne pas se laisser mener par le bout du nez des pensées dérisoires qui encombrent sa vie. Il convient donc de laisser passer une émotion pour que la raison donne la véritable dimension à l’événement. les lieux. vous redécouvrirez la vie paisible qui vous entoure. une autre valeur. La vie. mineures. par quatre et parfois plus l‘importance des problèmes. Le « lâcher-prise » Pendant une journée vous lâcherez prise. puisque c’est ainsi. Vous ne critiquerez rien. tout ce qui se déroule sous vos yeux. vous ne jugerez plus. si familier (les sons. sans jamais vous y opposer. Ce jour-là TOUT IRA BIEN parce que vous le souhaiterez réellement. à ce moment-là un calme vous envahira. prendra une autre signification. la paix en vous. . les odeurs. ni personne.votre volonté d’être volontairement heureux. Comme dans la méditation. ne comparerez plus.

Seul le calme. Maîtrisez vos émotions.vingt quatre heures (la nuit porte conseil) avant de prendre une décision. la sérénité. pour voir. Tous les sages. Acceptez Acceptez quelques instants. . les initiés disent la même chose. comme cela. faites l’expérience et observez avec surprise et amusement ce qui va se passer. dont il faut savoir profiter à chaque instant. la réalité d’un bonheur durable. La calme. La vie est très courte. Ayez le réflexe de dire oui. d’accepter de temps en temps. ne jugez qu’avec votre raison. c’est un don miraculeux. vous apportera la sagesse qui vous permettra de savoir vivre quotidiennement ce don miraculeux. la sérénité. faites l’effort d’acceptez ce qu’habituellement vous refusez. est la promesse. ce don d’un instant qu’est l’existence. 200 Version internet gratuite.

.Initiation à la SAGESSE Tome 2 LA SPIRITUALITE François Bennard Editions LPDB 201 Version internet gratuite.

LA SPIRITUALITE 202 Version internet gratuite. .

vos interrogations. .Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vos observations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.) 203 Version internet gratuite.

là où il n’y a plus de place que pour l’émotion. c’est ce qui s’adresse directement à ton âme. d’une cathédrale. .Je ne sais pas. émue. le psychologique. la pénombre. Ce peut être un coucher de soleil.Il existe des instants rares où face à un évènement. Il existe un autre monde et il existe dans celui-ci. « Cette éternité immobile » comme le dit Platon. ni haut. d’image. en t’intéressant à l’art. là où les mots n’ont plus aucune signification.Ah bon ? . C’est tenter de s’approcher de la vérité qui nous échappe. pas de fin. C’est l’approche de l’inexprimable. je ne saurai jamais ? . comment je peux savoir ? . surpasse le physique. Cette ultime vérité qui n’a pas d’origine. de plus vaste. ni bas. je ne sais pas. ni non perception.Je ne sais pas. En réalité. puisqu’elle permet d’exprimer l’inexprimable.Dis maman. . ni après.Alors. une œuvre. Là où il n’y a ni avant. élever notre pensée aux mystères de la vie. Le sentiment de paix. pas d’interprétation possible. cela te parlera. La spiritualité est ce qui nous permet de quitter un instant l’attachement à notre petite personne pour nous questionner. qui va au-delà du mental. Lorsqu’elle est touchée. Cette ultime vérité qui n’a pas de commencement.Je ne sais pas. et tu seras incapable d’expliquer cette émotion. on ne peut pas vraiment l’expliquer. d’éternité d’un monastère. c’est quoi la spiritualité ? . ni perception. le silence grandiose. Peut -être l’écoute de la musique pourrait-t-elle t’initier à ce miracle.Alors. . il n’y a pas de mot. Peut-être pourrais-tu l’approcher en observant la nature. 204 Version internet gratuite.La spiritualité. . . C’est une perception subtile que l’on découvre dans le secret de son âme.La spiritualité est la prise de conscience des plus hautes sphères de la pensée humaine. tu seras troublée. ni forme ou non forme. de l’univers. elle trouve un instant un écho avec la beauté d’un évènement.C’est difficile à imaginer. (Le Tao) . C’est le moment où l’esprit touche quelque chose de mystérieux. impressionnant. l’intellectuel. .

c’est lorsque ta nature intime est touchée. » (Sacha Guitry) Eh bien. je crois que c’est cela la spiritualité. C’est par la spiritualité que l’esprit de l’homme admet cet inconnaissable. un seul.« La musique nous parle sans parole. faire pleuvoir sur eux quelque chose qui ressemble à un chant grégorien. « Il n’y a qu’un problème. remuée. cet insaisissable.» (Rossini) « Le silence qui suit l’exécution d’une œuvre de Mozart… c’est encore du Mozart. Oui. avec qui il ne fait qu’UN. » (Saint-Exupéry) 205 Version internet gratuite. ce quelque chose de supérieur qui dépasse son entendement. de par le monde . par cet instant inexplicable là où les mots ne suffisent plus. . même s’il s’en défend. Ce grand tout dont il fait partie et. rendre aux hommes une signification spirituelle. des inquiétudes spirituelles.

.LE CHEMINEMENT (Ou le sens de la vie) 206 Version internet gratuite.

vos observations. vos interrogations. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. .) 207 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.

c’est entreprendre la démarche qui mène du monde de l’enfance au monde de l’adulte. (François Lalinec) L’important est le cheminement. lui donner un sens. tout ce que nous avons à faire. l’échec n’est jamais fatal. pour progressivement maîtriser sa destinée. (Jack Kornfield) Tomber sept fois et se relever huit. nous la voyons. grandir. (Antoine de Saint Exupéry) Notre plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber. (Winston Churchill) Ce qui sauve.Vouloir comprendre la vie. (Gila Guri) 208 Version internet gratuite. au loin. (Confucius) Nous avons toujours la possibilité de recommencer une fois encore. (Sagesse orientale) Tu dois être le changement que tu voudrais voir dans le monde. (Proverbe zen) La force des vagues est dans leur persévérance. Vouloir se transformer. C’est toujours le même pas que l’on recommence. le but n’est pas le bout de la route. Comme l’horizon recule au fur et à mesure que l’on avance. . mûrir. Seul compte le courage de continuer. la vérité du cheminement est là-bas. c’est de faire un pas. mais chaque fois de nous relever. c’est de continuer de marcher. jouir à chaque instant. Encore un pas. (Sagesse bouddhiste) Le succès n’est jamais acquis. tel est le chemin. nous ne l’atteindrons jamais. parce que l’important n’est pas d’arriver mais d’être toujours en chemin. (Mahatma Gandhi) Si nous sommes dans la bonne direction. à chaque seconde de son existence.

(Précepte maçonnique) Pour arriver un jour à la bonne porte on doit frapper d’abord à beaucoup de mauvaises. il est bon de contrôler toutes choses. (Louis Pasteur) Il est bon de contrôler l’œil. c’est en se trompant souvent qu’un jour on frappe à la bonne porte. il convient de toujours rectifier. et il est bon de contrôler la langue. Ma force réside uniquement dans ma ténacité. Se tromper fait partie du chemin. il est bon de contrôler le nez. (Soutra du bouddha) Rectifier.Permettez-moi de vous révéler le secret qui m’a permis d’atteindre mon but. il est bon de contrôler l’oreille. N’hésitez pas à vous tromper. le sage contrôlé de toute part est libre de toute souffrance. (Sagesse orientale) Quand on veut faire quelque chose on trouve toujours les moyens. . (John Fitzgerald Kennedy) 209 Version internet gratuite. Quand on ne veut pas faire quelque chose on trouve toujours des excuses. rectifier.

L’AVOIR et L’ETRE 210 Version internet gratuite. .

. vos interrogations. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.) 211 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vos observations.

» Ce sont ces douze mots qui résument toute la connaissance. Qui possède le plus ? Celui qui désire le moins. de peurs. ne nous rend pas vraiment plus heureux qu’auparavant. parfois acquise au prix de sacrifices. (Précepte bouddhiste) La possession. (Socrate) « Le sens de la vie réside dans l’être et non dans l’avoir.Etre ou ne pas être. Le bonheur est un état de réalisation intérieure et non l’exaucement de désirs sans cesse répétés. cela veut dire très précisément être libre de l’avoir. (Le livre de la sagesse) Celui qui veut posséder. Etre. mais d’être . il ne voit jamais l’hameçon qui le prend. de souffrances. voilà la question ! (William Shakespeare) A chacun de vous en particulier je ferai le plus grand des bienfaits en le persuadant de se préoccuper moins de ce qu’il a que de ce qu’il est. consommer. toute la sagesse qui ont imprégné l’existence des hommes pendant des millénaires. donne toujours sa liberté en échange. (Arnaud Desjardins) Il ne s’agit pas d’avoir. (Pensée bouddhiste) Moins les mortels ont de désirs moins ils ont de besoins. (Proverbe Chinois) L’objet possédé ne tient jamais les promesses de l’objet désiré. être content de vivre et en toute circonstance être satisfait et joyeux d’être là. (Luc Ferry) 212 Version internet gratuite. et de s’y trouver bien. . (Epictète) Le sot voit toujours l’appât qui l’attire.

devenir riche. Parce qu’on ne peut troquer le bonheur pour son apparence. vit tranquille. serein. . Tu ne seras pas plutôt en possession que tu auras les mêmes inquiétudes. Celui qui est ne craint rien. Il confond l’avoir et l’être. puissant. Il voulait toujours commander. oui… mais dans quel état ! (Tristan Bernard) 213 Version internet gratuite. parce qu’il croit que posséder c’est réussir sa vie. mêmes chagrins. Il sait qu’il ne peut rien perdre. mêmes dégoûts. mais d’être. (Epictète) Tout être humain veut posséder. mêmes désirs. Le bonheur ne consiste pas à acquérir et à jouir. mais à ne pas désirer. Car il consiste à rester libre. (Dogen Gakudôyôjin-dhû) Celui qui possède a toujours la crainte de perdre. Il ne s’agit pas d’avoir. Il y est arrivé. Tu te trompes. admiré. mêmes craintes.Tu espères que tu seras heureux dès que tu auras obtenu ce que tu désires. aussi vit-il angoissé.

.LA PRATIQUE 214 Version internet gratuite.

vous pouvez être mis en contact direct avec. vos interrogations.) 215 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos observations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. .

. vous en êtes le seul responsable. il n’y a pas de bonheur possible. Seule la pratique y apportera tout son sens. des débats. des conférences. (Swami Prajnanpad) On ne peut approcher la sagesse par des lectures. le savoir ne suffit pas. » Nous pouvons tous. il n’est nul besoin d’aller chez une 216 Version internet gratuite. On ne peut l’approcher que par la pratique. que vous râliez. Pour être heureux. inaccessibles. (Le Dalaï lama) En réalité. des discussions. Il est nécessaire d’entreprendre un travail sur soi-même. C’est parce que nous n’osons pas qu’elles nous semblent difficiles. inaccessibles que nous n’osons pas. mais je ne peux pas.Toute connaissance sans pratique est une connaissance inutile. On vous pardonnera toujours de ne pas avoir réussi. Le bonheur ne se trouve que dans la pratique. (François Lalinec) Soyez courageux ! Ce n’est pas parce que les choses nous semblent difficiles. C’est quelque chose que l’on doit chercher au-dedans de nous-mêmes. nous avons tout à l’intérieur de nous-mêmes. (Le Bouddha) En l’absence de paix intérieure. chacun a la responsabilité de faire croître la paix en lui afin que cette paix demeure générale. mais jamais de n’avoir rien tenté. C’est un mensonge que l’on se fait à soi-même lorsqu’on pense : « je devrais le faire. Si vous voulez connaître votre avenir. La paix ce n’est pas quelque chose qui vient de l’extérieur. (Sénèque) Vous n’êtes pas heureux ? Vous pensez que la vie n’est pas juste avec vous ? Qu’elle est difficile ? Il ne se passe pas une journée sans que vous soyez contrarié. sa richesse. pestiez ? Et vous ne changez rien dans votre façon de vivre ? Alors ne vous plaignez pas. et vous transformera.

ne condamne pas. de leur réalité. Ce qui compte dans l’effort. Le sage ne se soucie ni du bon ni du mauvais en ce monde. Il les transmet aux disciples pour les faire réfléchir. Fais donc ton devoir sans te préoccuper de ce qu’il résulte de son aboutissement qu’il soit bon ou mauvais.voyante pour qu’elle vous le dévoile. décourageant. faire fonctionner leur esprit. Dans la seule sagesse tu trouveras ton refuge sans penser à l’issue. de recherche qui permet d’avancer sur le chemin. il doit toujours vous laisser trouver vous-mêmes les réponses. (Ludwig van Beethoven) 217 Version internet gratuite. pour progressivement devenir le maître de leurs pensées. il n’y a pas de maître pour vous dire ce que vous devez penser. comment vous devez agir. Si vous ne changez rien. C’est cela grandir. plutôt que le résultat. ne juge pas. ne répond pas à toutes les questions posées par les disciples. . Un instructeur. de leurs actes. L’instructeur dit seulement l’expérience des faits. n’encourage pas. décevant. parce que c’est justement ce travail de réflexion. Il n’y pas de gourou. ne dit jamais ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Cela leur permet de se prendre en main. votre avenir ressemblera comme deux gouttes d’eau à votre passé. c’est avant tout l’action. source de maux et de misère. Même si cela semble surprenant.

LA LIBERTE 218 Version internet gratuite. .

vos interrogations. vos observations. .Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vous pouvez être mis en contact direct avec l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. (si vous souhaitez. obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.) 219 Version internet gratuite.

C’est cela liberté. notre ego. au lieu de l’abandonner aux tendances forgées par l’habitude et la confusion mentale que sont nos émotions. (Baruch Spinoza) La liberté et le bonheur. On situe la liberté à l’extérieur de soi sans prendre conscience de la tyrannie de ses pensées. en parfaite harmonie avec la réalité de l’instant qui s’impose à nous. on le devient. En toute occasion rester calme. (Matthieu Ricard) La liberté c’est plus et mieux encore : c’est de savoir s’affranchir de la dictature du moi et du mien. (Matthieu Ricard) Etre libre. pour vivre en parfaite liberté. indestructible. de mouvement. (Longhena Rab jam) Ne plus être la victime de ses émotions. ne sont rien d’autres que l’intelligence de la nécessité. . (Baruch Spinoza) La véritable liberté exige de s’affranchir de la dictature de l’ego et de son cortège d’émotions. nos peurs. Savoir trouver l’essentiel et ne plus s’inquiéter de l’accessoire. (Le livre de la sagesse) Quel soulagement pour le porteur qui a longtemps marché dans le monde de la souffrance que de poser à terre son lourd et inutile fardeau. La liberté c’est prendre sa vie en main. l’occasion de réaliser les buts qu’on s’est fixés. de cet ego qui entre en conflit avec tout ce qui lui déplait et tente désespérément de s’approprier ce qu’il convoite. de ses peurs. de son ego. c’est être maître de soi. impassible. d’opinion. Pour beaucoup de gens une telle maîtrise concerne la liberté d’action. de « l’être » asservi et de « l’avoir » envahissant. 220 Version internet gratuite.On ne nait pas libre.

LE SAGE 221 Version internet gratuite. .

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vous pouvez être mis en contact direct avec. vos interrogations. vos observations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. .) . 222 Version internet gratuite.

il n’est plus la victime de lui-même. ni des évènements. parce qu'il n'a pas peur. étranger aux valeurs auxquelles le monde est attaché. (François Lalinec) 223 Version internet gratuite. Lorsqu’il regarde autour de lui. . il est rempli de compassion dès qu’il rencontre des êtres inquiets. ni des autres. Par cette maîtrise. Le sage est un spectateur attentif. taraudés par le désir de posséder. ne condamne pas. ni mépris pour quiconque.Le sage est calme et serein. (Confucius) Le sage vit dans le monde sans jamais être affecté par ce qu’il voit. ne refuse pas. Accepte ses faiblesses. en sourit. de dominer. Devient le témoin amusé de ses propres erreurs. reconnaît et contrôle son ego dès qu’il se manifeste. ni des hommes. Il est un homme libre parce qu’il maîtrise entièrement tous les aléas de son existence. toujours maître de lui. n'éprouvant ni haine. Il ne juge pas. banalise ses émotions. d’être reconnu. Il médite. ses peurs. Ainsi il jouit pleinement chaque instant de son existence. reste indifférent. Il s’en est écarté tout en restant dans la communauté des hommes. À chaque instant il accepte. ferme dans ses pensées. de réussir. compatissant. Se moque de lui lorsqu’il commet une faute. par l’inquiétude de vieillir… et inconsola ble à l’idée qu’un jour ils puissent disparaitre. ce qui advient. Il sait qu’il sera jugé intelligent si on le comprend et imbécile si c’est le contraire. (Le livre de la sagesse) L’initié ne se préoccupe jamais du jugement d’autrui. l’homme de peu est toujours accablé de soucis. Patient jusqu'à l'indifférence. Il ne redoute rien.

Ce n’est qu’à cette condition que le sage donnera un avis. Il sait que s’il dit non il entre en résistance. Le conseil est la seule chose que l’on donne gratuitement. les personnes. tranquille. ne sont que la vérité et le jugement du moment. En outre il sait qu’il ne faut donner aucun conseil. et qu’ils peuvent se modifier à tout instant suivant ce que l’on sait ou ce que l’on apprendra de nouveau. n’offre aucune prise à l’extérieur et contre qui la fortune se rue toujours impuissante. il évite ainsi les déceptions. il ne répond que si on le questionne parce qu’il sait qu’à ce moment et à ce moment seulement il y a réellement écoute. ne gaspille plus d’énergie inutilement puisqu’il sait que près de quatre-vingt-dix pour cent de celleci est perdue en une agitation mentale stérile qui éternellement agira à ses dépends. . juste ou injuste. Il n’est donc pas plus heureux si on le flatte. Le sage n’est donc pas dupe ni de la versatilité. flatteur ou déplaisant. parce que momentané. Que ce soit agréable ou désagréable. ni des critiques faites à son égard. Il ne ve ut générer aucun conflit parce qu’il sait que l’on ne résout jamais rien par l’opposition. ne représentent que des jugements temporaires. Il sait que les jugements portés sur les faits. (Alexandra David Neel) Le sage accepte de tout écouter. de tout entendre sans aucune exception. ni plus malheureux si on médit de lui. (Osho) Le sage se commande à lui-même. beau ou laid. ni la pauvreté. (Horace) 224 Version internet gratuite. il accepte. La vérité. rien ne l’épouvante.Un sage vit serein. Qui poli et rond comme un caillou. ni les chaines. n’espère rien. il est assez fort pour réfréner ses désirs et mépriser les honneurs. Pour lui un jugement est toujours relatif. ni la mort. Il opte pour l’acceptation totale. Alors. sans effort. Il n’attend rien. et toute occasion de murmure et de trouble. et que personne ne suit. il préfère toujours dire oui à tout. le jugement.

ils riraient à en perdre haleine. détachait les mots doucement : « Voyez-vous. ni entendu. des dieux. il prêcherait dans le désert. sans but. Mais. puisque tout est là. le nez toujours barbouillé de confitures. La vie serait considérée comme un passetemps agréable. Enfin il prit la parole. rempli d’allégresses. Il n’a rien à prouver. Lorsque l’on 225 Version internet gratuite. un plaisir sans cesse renouvelé. (François Lalinec) **** Ces adeptes bouddhistes laïques avaient passé quinze jours de retraite à l’ashram. Toute la matinée. sans nostalgie. heureux d’avoir encore une nouvelle journée de bonheurs à vivre. de la mort. un bhikkhu (moine errant) de passage avait accepté de les rencontrer quelques instants. Ils partaient le lendemain. » Le moine marqua un temps d’arrêt. Son sourire était tout empreint de mélancolie. Après maintes réticences. . De les délivrer de toutes les craintes. Assis en position du lotus. mélodieuse. silencieux. rien à chercher. il le sait. Les cris perçants des enfants qui résonneraient dans les maisons ne seraient que les fous rires des batailles de polochons faites à leur réveil. l’âme en paix. Il ressemblerait au fou qui voulait toujours labourer la mer. sans impatience. s’il le faisait. Le présent est une éternité qui le comble. jeta un regard circulaire sur l’assemblée. Le monde est son royaume où il se sent à l’aise partout. une joie. où les six milliards d’êtres humains qui habitent notre planète se réveilleraient chaque matin. C’est la vertu des sages et la sagesse des saints.Le sage suit son chemin le cœur léger. il les observait en souriant. je rêve d’un monde merveilleux. des peurs inutiles. Il continua lentement comme pour lui-même : « Je rêve d’un monde de paix. (Matthieu Ricard) Le sage devrait avoir pour mission de conduire les sociétés vers le bonheur. Il ne serait ni écouté. sa voix était douce. au milieu d’eux dans le jardin de la communauté religieuse. de libertés.

Son sourire sombre ne l’avait pas quitté. félicité. « Les sociétés sont absurdes. mais donne peu. « Cela vous semble une utopie. se tut une fois encore. la raison. . Le moine errant se tourna vers son interlocuteur. Le silence s’éternisait. La vie est exigeante pour tout le monde. est celle du bonheur. Tous regardaient cet homme avec étonnement. parfois même on échangerait quelques mots. Aucun n’osait interrompre cette surprenante confession. le fit tourner délicatement entre ses doigts. comme s’il voulait s’excuser de ses propos. juste pour s’assurer qu’ils profitent aussi de la vie. Enfin il releva la tête : « La seule ambition que nous pouvons avoir pour les hommes. Elles promettent le paradis. on se saluerait avec courtoisie. Ne répondit pas. » « Vous croyez à un monde meilleur ? Dans un avenir lointain ? Dans plusieurs générations ? » Se hasarda timidement un adepte. sourit tristement. n’est-ce pas ? Ce paradis supposé n’est pourtant rien d’autre que ce que certaines religions promettent depuis la nuit des temps. Le silence alors s’installa dans le jardin de l’ashram. finira un jour par l’emporter. harmonie.croiserait des inconnus. mais hélas dans un autre monde. Soyez tolérants. Tout serait calme. moins que rien. » Le moine se tut encore. comme s’il méditait. Il prit un brin d’herbe. Il le dévisagea longuement. Que vous dirais-je ? Que nous croyons en un rêve illusoire ? Bien sûr ! Mais il faut quand même espérer qu’après tant de siècles de névroses. » Le bhikkhu ferma les yeux. démentes. dans le monde des vivants. Ce serait le bonheur sur la terre. resta un long moment immobile. Et pour certains. Eh ! bien moi je souhaiterais tout simplement que ce paradis existe dès maintenant dans ce monde-ci. inhumaines. eut un imperceptible haussement d’épaules. Elle demande beaucoup. sinon une misère 226 Version internet gratuite. Je ne sais pas si elles se survivront à elles-mêmes. Certains adeptes éloignés maintenant se rapprochaient. elle ne donne même rien.

effrayante, abominable, sans avenir, sans espérance. Les sociétés possédantes ont des comportements démentiels, elles sont égoïstes, viles, lâches, cupides, corrompues. Les hommes y sont en perpétuelles compétitions et poursuivent les mêmes buts : ce désir irrépressible de domination, de pouvoir, d’idéaux, d’enrichissement personnel ! Que de gâchis, de vies perdues. Que de douleurs, de souffrances inutiles ! Le bhikkhu redevint silencieux. Il tourna la tête questionna du regard pour connaître les réactions de son auditoire. Après un long moment d’observation tranquille, il continua de murmurer : « En toute circonstance, respectez chacun dans sa dignité d’homme. Parlez toujours d’égal à égal. Il n’y a pas de grands ou de petits, d’inférieurs ou de supérieurs. Il n’y a que des êtres différents. Ne pensez pas que vous avez toujours raison. Il y a autant de raisons différentes qu’il y a d’hommes sur cette terre. Ne polémiquez jamais. N’oubliez pas, que dans une polémique, comme dans une guerre, il n’y a jamais un vainqueur et un vaincu, il y a toujours deux vaincus. Tentez de ne jamais faire consciemment du mal, car tôt ou tard une mauvaise action retombe toujours sur celui qui l’a commise. Avant d’avoir un avis sur toute chose, questionnez pour comprendre. Soyez patients, écoutez, écoutez toujours très attentivement au lieu d’affirmer. Acceptez, même si c’est difficile ce que vous ne pouvez pas changer. Mais osez être courageux, et changez ce que vous pouvez changer. » Le bhikkhu se tut une nouvelle fois, se pencha en avant, reposa d’un geste léger, délicat, le brin d’herbe. « Qu’importe vos certitudes ou vos doutes quant à l’existence de dieu. Nous sommes tous une parcelle de l’univers, une infime parcelle. N’attendez rien de personne, mais tout de vous. Il n’y a pas de châtiment suprême dans l’au-delà, vous n’avez rien à craindre. Vivez pleinement chaque instant de votre vie, vivez aujourd’hui, le temps présent, uniquement le temps présent. La vie est belle, oui la vie est belle, elle vaut tellement la peine d’être vécue. » Pour la première fois, il souriait timidement comme s’il venait de trouver le bonheur.
227 Version internet gratuite.

« Je sais, c’est difficile, mais n’oubliez pas d’être toujours conscient du miracle d’être là, d’être en vie. Tentez, si vous le pouvez, de fa ire cet effort, d’être chaque jour aussi heureux que la veille, parce qu’il faut aussi aider les autres à accéder à cette merveille qu’est la vie. » « Pourquoi dites-vous que les sociétés sont malades ? Le progrès n’est-il pas une raison d’espérer ? » Le moine resta un instant silencieux, secoua doucement la tête comme si c’était un problème insoluble à résoudre : « Le progrès est autant une promesse qu'une menace. Ce n’est pas le progrès qui est en cause, mais l’usage que nous en ferons. Avez -vous abordé les méfaits des instincts, de ce que l’on nomme l’ego ? » « Oui » répondit un adepte. « Alors, vous avez dû prendre conscience de son effrayante responsabilité dans le fonctionnement des sociétés ? » L’errant observa encore une pause. « Les sociétés n’ont que quatre à cinq mille ans d’expériences. C’est peu. Si les progrès de la technologie sont considérables, les hommes par contre n’ont que très, très, peu évolué. Nous avons toujours un comportement primaire. Il est toujours dans nos réflexes de menacer, d’exploiter les plus faibles, d’obéir et craindre les plus forts. Nous sommes toujours prêts à faire des guerres, des conquêtes qui, vous le savez, se sont toujours avérées inutiles et trop coûteuses en vies humaines. Ne l’oubliez pas, dans l’alphabet de l’humanité nous ne sommes pas encore parvenus à la lettre B. Le chemin vers la sagesse universelle sera encore long, peut-être trop long. Tout peut arriver, le pire comme le meilleur. Peut-être ces civilisations auront-elles disparues bien avant, victimes d’elles-mêmes. » Le moine resta pensif une seconde comme s’il cherchait ses mots : « S’il vous plait, soyez vigilants. Tentez toujours de minimiser les méfaits de votre ego. Il ne faut pas éternellement répéter les erreurs du passé. » L’homme se tut une nouvelle fois, regarda l’assistance d’un regard triste, comme désespéré. Un adepte voulut lui poser une question. Le moine
228 Version internet gratuite.

baissa les yeux, se tut. Il lui faisait ainsi comprendre que maintenant il convenait d’observer le silence et méditer ce qui venait d’être dit.

Il n'y a que le sage et le juste qui devraient être écoutés… et qui ne le seront jamais. (Simone Weil) 229 Version internet gratuite.

LE MAITRE

230 Version internet gratuite.

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées, vos observations, vos interrogations,
(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier, vous pouvez être mis en contact direct avec, l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.)

231 Version internet gratuite.

Dans l’existence, il n’y a qu’un seul maître à qui vous devez obéir, le seul que vous devez écouter et qu’en toute circonstance vous devez suivre,
ET CE MAITRE :

C’EST VOUS !
Dans la recherche de la sagesse. Il n’y a personne au -dessus de vous, ni personne en-dessous de vous. Pas de dieu à vénérer, pas d’éducateur, pas de gourou à qui obéir, devant qui se prosterner. Il n’existera jamais personne pour vous expliquer comment vous devez penser, comment vous devez vous comporter. Etre maître de soi c’est toujours, toujours garder votre liberté d’agir, de penser.

Un instructeur ne peut que vous aider à trouver le chemin pour vous permettre de grandir. Vous ne devez pas croire sur parole tout ce qu’il vous enseigne. Vous vous devez de le vérifier, l’expérimenter. Si cela vous convient gardez-le, si cela ne vous convient pas oubliez-le.

232 Version internet gratuite.

LA SOLITUDE

233 Version internet gratuite.

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées, vos observations, vos interrogations,
(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier, vous pouvez être mis en contact direct avec, l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.)

234 Version internet gratuite.

Dans la vie. mais pas sur les autres. on meurt seul. C’est à vous seul de trouver la solution. (Anonyme) Aucune relation n’est possible avec autrui. (Swami Prajnanpad) Nous sommes tous ensemble. (Tristan Bernard) Si vous êtes malheureux. (François Lalinec) Personne ne fait rien pour personne. on vit seul. On naît seul. on rit. il n’y aura jamais personne pour vous dire ce que vous devez faire. (Swami Prajnanpad) Attends tout de toi-même. Cependant nous restons toujours seuls. et pourtant personne ne peut se passer d’autrui. Chacun n’agit que pour lui même. vous l’êtes par vous-même. Soyez vous-même votre propre recours. On espère. . il n’y a personne. il n’y a pas d’autre recours. (Le Bouddha) Dans les moments difficiles. (Le Bouddha) 235 Version internet gratuite. (Jean Paul Toulet) Il ne faut jamais compter sur les autres. il ne faut que compter sur soimême… et encore pas beaucoup. on s’amuse. il faut savoir compter.Nous naissons seul… nous mourrons seul. Entre les deux ne se trouve qu’une succession de faits divers.

la justesse de ses opinions. tout. l’étonnante sensation de se sentir et de s’éprouver étranger au milieu de ceux qui donnent l’impression d’être des semblables. il est indispensable. Devenir adulte. indulgent. absolument tout. Elle suppose le combat. (Michel Onfray) J’ai toujours recherché une vie solitaire (les rivages. accepter que personne ne puisse vous aider dans les 236 Version internet gratuite. bien souvent. ou la suspicion. un homme complaisant. vos douleurs. sa spiritualité. Nous recherchons toujours l’amitié des gens qui nous ressemblent parce que cela rassure et simplifie les relations avec les autres. la méfiance l’emporte sur la curiosité. ne dis rien. dépassé. la crainte. c’est accepter d’être seul. l’incompréhension. Même si cela vous semble difficile. bien vivre. vos souffrances. C’est une question de survie. nécessaire. car tout. Cela procure un sentiment de sécurité quant à l’intérêt. Chaque être humain choisira plutôt pour ami quelqu’un qu’il comprendra aisément. Pour vivre. doit être accepté. vos chagrins. absolument tout. De brillantes qualités d’esprit valent parfois l’admiration mais rarement la sympathie. ne fais rien de blâmable. compris d’autrui. votre solitude. de bonne composition plutôt qu’un homme cherchant à élever son esprit. Apprends à te respecter beaucoup plus devant ta propre conscience que devant autrui. les campagnes et les bois le savent) pour fuir ces esprits difformes et myopes qui ont perdu la route du ciel. la liberté libertaire inquiète. (Pétrarque) Même dans la solitude. l’incertitude. Un être différent crée tout de suite l’inquiétude.En dehors des sentiers balisés et des autoroutes mentales. une immense solitude et. (Démocrite) Les relations entre les hommes se fondent généralement sur des rapports qui concernent la nécessité de se sentir facilement admis. . impossible. d’entreprendre le chemin qui mène de l’enfant à l’homme. vous êtes dans l’obligation de tout surmonter. les difficultés. surpasser : vos contrariétés.

moments difficiles et qu’il convient d’accepter son passé. et avec le monde qui vous entoure. la tranquillité est de toujours accepter la réalité de la vie telle qu’elle se présente jour après jour. même si elle vous semble insupportable. . Ainsi vous vivrez toujours en toute sérénité. ne pas craindre l’avenir. c’est de dire OUI. OUI à tout. (Sagesse Hindoue) La solitude est l’élément des grands esprits. et avec vous-même. Le bonheur. en paix. (Christine de Suède) 237 Version internet gratuite. Le bonheur.

LA PEUR 238 Version internet gratuite. .

on le connaît. et pas assez de ponts. (Isaac Newton) La peur abat plus de gens que n’importe quel fléau au monde. mais de l’idée qu‘ils s’en font. Il faut apprendre à les discerner. (Stephen King) La grande préoccupation d’Epicure a été de délivrer l’homme de ses terreurs inutiles. (Epictète. Lorsqu’on regarde le danger. Un danger parfaitement connu est maîtrisé. Vous pouvez craindre un danger qui n’existe pas. (Emerson) Affranchissez-vous de la peur ! La peur attire et provoque toujours ce que l’on craint. et inversement ne pas avoir peur d’un réel danger. Ce n’est pas du danger que les hommes ont peur. sans émotion.L’homme ce puits d’inquiétude. (Sagesse orientale) L’ignorance et la peur sont les principales causes de la misère humaine.) Je n’ai pas d’autre ennemi à craindre que la peur. . (Charles Péguy) Plains ceux qui ont peur car ils créent leur propre terreur. maîtrisé on a plus peur de lui. (Le Dalaï lama) Les hommes construisent trop de murs. (Précepte bouddhiste) La peur et le danger sont deux choses qui n’ont rien à voir ensemble. (François Lalinec) 239 Version internet gratuite. on le démystifie.

Il ne faut avoir peur… que de la peur. ni de l’exil. (Gaston Bachelard) 240 Version internet gratuite. une dépense énorme d’énergie qui nous épuise inutilement. Toutes tes pensées libérées peuvent alors se consacrer au plaisir de vivre. C’est de tout cela dont il faut se libérer. elle paralyse nos pensées. (Arnaud Desjardins) Il ne faut avoir peur ni de la pauvreté. . inébranlable. et renonçons à vivre. (Pensée Stoïciste) En ayant la volonté de ne jamais avoir peur tu deviens invulnérable. nos jugements. (Précepte bouddhiste) Les conflits entre les peuples sont le reflet de nos propres conflits intérieurs. l’envie de réussir. nous avons déjà perdu. Dans nos comportements nous sommes tous ressemblants. la peur. (Jack Kornfield) N’ayez-pas peur de la vie… Qui ose gagne. ne sait pas où il va . Les peurs engendrent l’incertitude. Un peu comme l’exemple de l’automobiliste qui appuierait en même temps et sur l’accélérateur et sur le frein parce qu’il voudrait bien aller plus vite. la soif de pouvoir. Avoir peur. mais hésite. nous nous sortons de toutes les situations. Nous sommes tous des farceurs. ni de la prison. (François Novalis) Si la peur nous étreint. elle n’est que le fruit de notre imagination. nous sommes tous mus par la jalousie. la malveillance. c’est déjà être en situation d’échec. nos actes : nous démissionnons. les doutes.La peur est une illusion. de notre ignorance. de nos peurs. ni de la mort. alors il a peur d’avancer.

de faiblesse. non seulement nous devenons un être libre. des mauvaises relations avec soi. La peur fait de nous des esclaves de la vie. pour la démystifier. la plus répandue sur la planète. louvoie : Au lieu de regarder sa peur de face. Celui qui a confiance sait que son intelligence répondra toujours et saura résoudre les problèmes au fur et à mesure qu’ils se présenteront. craignent leur avenir. . des impressions d’incompréhension. elle a ruiné. Ils en oublient de vivre. Depuis la nuit des temps.La peur est l’émotion la plus abominable de toutes les émotions. des angoisses. L’absence de peur est un des signes majeurs de l’intelligence. il recherchera toujours des astuces compliquées pour s’en sortir. 241 Version internet gratuite. elle nous aveugle et nous détourne de tous les moyens de salut qui sont pourtant à la portée de notre main. de vulnérabilité. de la maladie. de la force. De tous les temps. La peur est le plus grand ennemi de l’homme. Inconsciemment. Celui qui craint toujours quelque chose a un mental qui biaise. de désirs non aboutis. Ce sont des émotions qui nous mettent dans un état de peur. elle est à l’origine des échecs. Un moine bouddhiste nommé Chogyam Trungpa a écrit : « La peur est la plus terrible des émotions parce qu’elle paralyse. de la sérénité de l’être humain. la maladie mentale. Lorsque nous avons appris à nous délivrer de la peur. la peur est omniprésente dans tous les instants de nos existences. chaque minute de notre quotidien. intoxique la raison. des contrariétés. et continuera de détruire. la santé de l’humanité. une sorte de folie ordinaire dont tout le monde est atteint et dont il est très difficile de se guérir. elle saccage nos vies. mais en outre nous devenons un être que plus rien n’effraie et qui n’effraie plus personne. c’est la névrose. Nous avons tous des sentiments confus. de colère. C’est une pathologie d'une grande banalité. Des milliards de gens subissent leur passé. dicte nos comportements chaque jour. chaque heure. d’injustice. avec autrui. « les yeux dans les yeux ». la résoudre.

nous voulons être approuvés. de tout temps. son bien-être. au gouvernement. « nous voulons des certitudes financières. vous faites un pas en arrière. mais qui pourrait arriver. Les tensions. nous voulons être en lieu sûr. . à amasser des biens qu’il souhaite toujours plus conséquents. éviter a tout prix d’être confrontés aux problèmes. L’être humain. les hommes politiques ressortent le thème de 242 Version internet gratuite. C’est un état de préservation naturel. morales. télévision. à la souffrance. aux accidents. qui altèrent profondément. saturé par l’anxiété est rempli de craintes. son équilibre. vous vous éloignez prudemment. au leader. Cette angoisse permanente est une dépense d’énergie cyclopéenne qui épuise le système nerveux et nous vainc chaque fois. et finit par tout craindre. de défiance envers l’inconnu. Il se tient continuellement sur ses gardes. de méfiances. peur par anticipation. Nous nous emprisonnons nous mêmes. d’échouer. une réaction passagère qui disparaît le danger écarté. parce que vécue comme une menace invisible. atteint de cette peur psychique. détruisent sa sérénité. à installer des alarmes. vous vous écartez. vit perpétuellement dans une appréhension non formulée que quelque chose de fâcheux pourrait survenir. de manquer. Pour tenter de se rassurer. Lorsqu’ils évoquent la peur. » dit Krisnamurti. être en position de sécurité. sourd. très souvent l’homme peureux consacre une grande partie de son existence à se protéger en élevant des hauts murs. radio qui fait état dans la rubrique des faits divers d’évènements relatifs à l’insécurité. Comportements névrotiques qui s’avèrent parfaitement inutiles. cette peur est chaque jour entretenue par l’ensemble des médias : presse. L’esprit empoisonné. ils ne parlent pas de la frayeur engendrée par la présence d’un danger réel.Lorsque les bouddhistes évoquent la peur. peur d’être agressé. aux agressions. de peurs de l’avenir. et aussi. peur d’un danger supposé qui pourrait arriver. A chaque consultation électorale importante. de souffrir. fait partie du paysage quotidien de toute vie en société. au prêtre. Si vous êtes surpris par la présence d’un serpent sur votre chemin. les agressions ont. » Cette crainte. « Nous nous emprisonnons nous-mêmes. La peur nous pousse à obéir au maître. se contracte. un réflexe de conservation spontané. les bouddhistes parlent toujours de cette peur psychique. qui n’est pas encore arrivé. Cette peur crée un malaise constant. à la douleur.

l’insécurité et le peuple acquiesce car, conditionné, il ne peut avoir que sympathie pour le politique qui évoque un problème récurrent insupportable qu’il faut résoudre en priorité. Ces hommes politiques connaissent parfaitement ce vieux réflexe de préservation névrotique, incontrôlé. Manipulation répétitive qui n’en finit plus de marcher tant elle répond à une angoisse omniprésente dans la tête des électeurs. Lorsqu’un être humain finit par croire que l’existence est emplie de dangers imprévisibles, lentement il s’enfonce dans la morosité. Il cherche alors par tous les moyens à se réfugier dans une sécurité illusoire. L’existence nous enseigne que nous n’avons rien à craindre de la vie. La vie n’est qu’une succession d’événements surprenants, incertains, inopinés, ou aucun ne ressemble jamais à un autre. Elle est un perpétuel mouvement changeant où n’existe aucune certitude de ce qui arrivera dans l’instant. Nous n’avons rien à redouter d’elle pour qui sait la prendre tranquillement, au fur et à mesure qu’elle se présente. L’objectif des sociétés n’est pas de délivrer leurs concitoyens de leurs craintes imaginaires, ni de les rendre heureux. Mais de les diriger, les contrôler. C’est ainsi que, par cette sourde crainte toujours entretenue que l’on maintient les peuples en soumission. - la dernière fois que l’on vous a agressé, c’était quand ? - Mais je n’ai jamais été agressé ! - Alors pourquoi, et de quoi avez-vous peur ? - Je ne sais pas, les journaux en parlent tous les jours. Ca peut m’arriver un jour à moi aussi. - Nous sommes des dizaines de millions en France, et il n’y a que quelques agressions par jour. Le risque est donc minime, voire quasi inexistant que cela vous arrive. - Oui, mais ça peut aussi m’arriver ! - Pourquoi craignez-vous à l’avance quelque chose qui n’arrivera peutêtre jamais ? - Oui, peut-être, mais cela peut aussi m’arriver ! La volonté, la détermination, de ne jamais être paralysé par la peur est l’un des enseignements fondamentaux du bouddhisme. Dans son
243 Version internet gratuite.

statuaire l’on trouve des statues du Bouddha qui le montrent avec une main élevée à la hauteur de la poitrine, la paume tournée vers l’avant, qui signifie la hardiesse, le courage de ne jamais craindre quoique ce soit, en aucune circonstance. Le Bouddha était entièrement libre de toute espèce de peur, il maitrisait les méthodes qui l’en protégeaient. Il méditait, les observait, et finissait par les surmonter ; ne plus les craindre, puis les oublier. Dans l’absolu, les bouddhistes ne craignent rien, absolument rien, parce que toute probabilité est étudiée, regardée, évaluée, démystifiée dans le silence de la méditation. Ainsi, ils arrivent à banaliser, maîtriser leurs émotions. Devant l’inconnu, ils font toujours face grâce à l’usage de la méditation analytique. Celle-ci conduit à regarder sa peur sans émotion pour la réduire afin qu’elle ne représente plus aucune menace dans leur esprit. Toute crainte progressivement disparaît ; reconnue, maîtrisée, ils savent facilement la résoudre si elle devait un jour se manifester. Tous les maîtres bouddhistes sont méthodiques devant la peur. Ils pensent qu’il convient tout d’abord de se ressaisir, de se calmer (l’affolement n’a jamais résolu un problème). Ne jamais fuir, ni éluder aucune de ses craintes. Un obstacle non résolu est une difficulté qui s’amplifie au fil du temps et met en position d’infériorité. Ils disent : - Ne craignez rien, tout doit être soupesé, regardé, « droit dans les yeux », par votre subconscient. La peur d’autrui, des événements provient de l’ambiguïté, de l’incertitude de ce qui pourrait arriver. L’être humain, craint toujours ce qu’il ne connaît pas. Par la méditation analytique qui consiste à observer ses anxiétés, ses angoisses « droit dans les yeux » ; à la fin de toutes méditations classiques, il aura appris lentement à les connaître, les démystifier, jusqu’au moment où connues, elles disparaîtront d’elles-mêmes. Celui qui maîtrise ses peurs avance à grands pas vers l’inconnu, il ne sait pas ce qui va se présenter devant lui, mais il a confiance. Il avance et plus il avance, plus il prend conscience que ses peurs supposées étaient le fruit de son imagination. Il va sans appréhension à la rencontre de l’avenir, et c’est justement cet avenir qui lui procurera le plaisir de saisir la vie dans toute sa diversité, sa richesse, sa splendeur.

244 Version internet gratuite.

LE MENTAL

245 Version internet gratuite.

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées, vos observations, vos interrogations,
(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier, vous pouvez être mis en contact direct avec, l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.)

,

246 Version internet gratuite.

Le mental, quelle tragédie ! (Adage bouddhiste) Le mental est une pure illusion. (Ramana Maharshi) Les sens abusent la raison par de fausses apparences. (Pascal) « Le mental ment… Monumenta… le… ment ! » (Jacques Prévert) Nos vrais ennemis sont en nous-mêmes. (Bossuet) Arrêtons de nous faire des idées, de nous monter le bourrichon. Allons calmons nous un peu. (François Lalinec) La réalité est neutre, elle reste en dehors de nos pensées. Nous ne sommes que ce que nous pensons. Ce que nous sommes s’élève avec nos pensées. Avec nos pensées nous fabriquons le monde. (Soutra du Bouddha) Le mental travestit tout, il surajoute à la réalité des faits, ses interprétations personnelles que sont ses gouts, ses préférences, ses aversions, ses sympathies, ses antipathies, etc. Il colore, s’écarte ainsi de la réalité des évènements. Nous sommes tous des gens malades, malades de l’influence, des représentations, des errements, de notre mental. (François Lalinec) Le mental est la cause de tout ce qui n’est pas la paix. La paix c’est quand il n’y a pas de mental, lorsqu’il n’y a aucune interprétation de la réalité. (0sho)

247 Version internet gratuite.

Notre mental crée les idées, les désirs, les émotions, les peurs, les opinions, les jugements de valeur. C’est le fonctionnement de toutes ces représentations qu’il convient de se rendre libre. Sans mental, on voit la vie comme elle est, on l’accepte. On n’est plus écartelé entre ce qui est et ce que l’on voudrait qui soit. (Pensée bouddhiste) Rien n’est bon, rien n’est mauvais, c’est notre façon de penser qui le rend bon ou mauvais. (William Shakespeare) L’homme est toujours à lui-même son plus grand ennemi par ses faux jugements, par ses vaines craintes, par son désespoir, par les discours déprimants qu’il se tient à lui-même. (Alain) La réalité ? C’est ouvrir les yeux aux circonstances de la vie telles qu’elles sont, et de les accepter telles qu’elles sont. (Chogyam Trungpa) Que faut-il entendre par la réalité ? C’est la nature véritable des choses non modifiées par nos fabrications mentales que nous lui surimposons. Ces fabrications psychiques creusent un fossé entre la façon dont les choses nous apparaissent et ce qu’elles sont véritablement. (Matthieu Ricard) Un fait est un fait, c’est dans le silence, sans interprétation de son mental qu’il convient de le regarder, de l’accepter, pour savoir ensuite le résoudre. Il n’y a que les faits, les faits, rien que les faits, c’est de là qu’il faut partir, uniquement de là. (Proverbe américain) La réalité ? C’est l’image que nous renvoie le miroir, sans modification, sans interprétation, sans amplification, ni soustraction. Notre mental comme un miroir, doit nous renvoyer la réalité telle qu’elle est. (François Lalinec)
248 Version internet gratuite.

Qu’elle vous fasse plaisir ou non, il ne faut regarder rien d’autre que la réalité pour elle-même. (Aristote) Toute existence est soumise aux interprétations, aux caprices de nos interprétations. C’est ce mental qu’il convient de connaître, d’apprendre son fonctionnement, et les moyens de le calmer pour préserver son plaisir de vivre. Pas une seule seconde dans une journée où il ne trouve un moment de repos. Dès l’instant où nous nous réveillons, jusqu’au moment où nous nous endormons, il produit des opinions, des jugements, prend des décisions qui influent sur notre comportement. Il est le gérant permanent de toute notre existence : toutes les secondes, il réagit : j’ai raison, ceci est bien, cela est mal, ceci est beau, cela est laid, ce n’est pas normal, c’est injuste, je dois faire ceci, pas cela… Souhaits, désirs, désagréments, mais aussi plaisirs, bonheurs… Cavalcades, bousculades échevelées, ininterrompues, d’émotions, d’envies, d’ambitions, de contentements, de frustrations que notre psychisme doit gérer seul, sans un instant de relâche, tout au long de notre existence. L’homme s’empoisonne lui-même avec ses idées, ses certitudes, ses réactions, les interprétations des évènements qui chaque jour se déroulent devant lui. Toutes ces images proviennent de son esprit, de ses commentaires qui l’écartent de la réalité. Ce sont les interprétations de son mental qui le perturbent, lui rendent parfois la vie insupportable. Ces troubles provoquent des craintes, des timidités, des complexes. Notre psychisme construit seul ces aliénations, les nourrit, les entretient, et font qu’un homme au départ sain d’esprit va s’inoculer lui même les poisons qui vont perturber toute son existence. L’être humain est heureux, satisfait, si ce qui lui arrive est conforme à ses espérances, et contrarié, malheureux si les évènements qui surviennent ne correspondent pas à son attente. Le mental donne à ces évènements une coloration positive ou négative suivant ses envies, ses attentes, ses commentaires. Et c’est justement ces envies, ces attentes, ces commentaires qui nous manipulent, qui nous occasionnent tant de problèmes.
249 Version internet gratuite.

Nous nous fabriquons nous-mêmes nos propres problèmes et nous sommes tous étonnés ensuite de souffrir, d’être contrariés, en un mot : d’avoir… des problèmes. Nous ne recevons que ce que notre esprit produit : Si nous méprisons, nous recevons du mépris, si nous insultons nous recevons des insultes, lorsque nous interprétons un fait, nous ne recevons que l’interprétation de ce fait. Nous sommes toujours la victime de ce que nous interprétons. Tout devrait être idéal, rien n’est idéal, l’idéal n’est qu’un désir jamais exaucé, une fabrication de notre mental. (Pensée Bouddhiste) Nous ne devons considérer tout ce qui intéresse notre bonheur qu’avec les yeux de la raison et du jugement. Il faut donc réfléchir sèchement, froidement. L’imagination doit rester hors du jeu, car elle ne sait pas juger. (Arthur Schopenhauer) Passer de l’opinion à la perception, de l’imagination au fait, de l’illusion à la réalité, de ce qui n’est pas, à ce qui est. Voilà le cheminement. (Arnaud Desjardins) Regardez, admettez la réalité, sans faire intervenir vos sentiments. Il n’ y a que la situation qui compte. La situation de l’instant. C’est ici et maintenant. Accepter le concret et tenter d'en tirer le meilleur parti, ou refuser la réalité, la nier et continuer tous les jours à en souffrir. Faire table rase de tout l’acquis encombrant nos esprits pour se reconstruire sur une seule certitude : le réel, qui n’est rien d’autre que la vie telle qu’elle est, jour après jour. (René Descartes) Ce que nous vivons dépend uniquement de comment nous le percevons, le comprenons, l’analysons. C’est toujours notre façon de penser qui va guider nos choix. Si notre pensée est heureuse, nous sommes heureux, si notre pensée croit que nous sommes malheureux, alors nous sommes
250 Version internet gratuite.

malheureux. La nourriture variée. des idées qui mettent en avant nos désirs. ses idéaux. C’est donc notre façon d’interpréter les évènements que nous devons modifier si l’on veut être heureux tout le temps. la mer chaude. agitée. l’accueil banal. dangereuse. 251 Version internet gratuite. chacune d’elle raconte ses impressions de voyage de façon fort différentes : L’une a trouvé l’accueil des tahitiens souriant. a trouvé le voyage trop long. Le mental se cramponne à ses rêves. et c’était uniquement leur ressenti qui en réalité les rendait satisfaite ou insatisfaite de leurs vacances. voire opposée : Deux amies passent leurs vacances ensemble à Tahiti. à ses convictions. surfaite. le plaisir ou la déception. et ce que nous souhaiterions qui soit. Ces désirs créent la séparation entre ce qui est. nos attentes. obséquieux. Il crée des développements. fatiguant. non authentique. les lagons ensoleillés. d’un mental qui déterminait d’une façon arbitraire. ses souhaits. surprenante. L’autre. la nourriture fade. nos frustrations. nos désaccords. Chacune exprimait son ressenti. et il en souffre s’ils ne sont pas conformes à ses attentes. ses envies. Deux personnes ayant vécu le même fait peuvent très bien le percevoir d’une façon très différente. La réalité était entachée des interprétations. Pourtant. délicieuse. transparente. toujours pleine de pièges. . C’est notre mental qui habille ce que nous pensons de la réalité de la vie. coloré. chaleureux. exotique. à aucun moment elles ne se séparent. à leur retour. la mer mystérieuse. au contraire. de leur séjour. avenant.

ses émotions. il dit que croire en ses idées. Les êtres humains s’illusionnent. travestissent la réalité. Il n’y a plus qu’acceptation de la réalité telle qu’elle se présente. L’initié sait qu’il faut se méfier des commentaires de son psychisme. aux idéaux. L’absence d’interprétation du mental. plus de divorce. La vie se déroule à son rythme. arrivent sans se préoccuper de nos jugements. le lâcher prise. Un évènement est ce qu’il est. il n’y a plus de jugements. . un point c’est tout.L’absence de mental apparaît lorsqu’il ne surimpose pas à la réalité les projections de ses préférences. La vie n’a pas pour objectif de nous punir ou de nous faire plaisir. ses peurs. son ego. On croit ce que notre imagination veut nous faire croire. ses goûts ses répulsions. à la tranquillité de l’esprit. (Chogyam Trungpa) 252 Version internet gratuite. nos croyances. Ils interprètent les faits et sont tout étonnés que ces faits ne correspondent pas à leur compréhension de la réalité de la vie. On suit nos pulsions. aux politiques. etc. de nos états d’âme. Il dit qu’il convient toujours de regarder. Les évènements qui se succèdent. d’accepter un fait dans sa réalité comme il est. ses désirs. son ego est de l’hystérie parce qu’ils nous écartent. on est malheureux lorsque l’un de ces rêves ne se réalise pas. (Krisnamurti) La réalité est neutre. est un facteur de paix. et l’on n’admet pas. nos croyances qui habillent. nécessaires à l’harmonie. A chaque fois que nous souffrons. Elle vit à son rythme. tel qu’il est. on dit oui aux prêtres. nos désirs. nous empêchent de profiter de la simple réalité toute nue. ils ne comprennent la vie qu’au travers de leurs propres idées. son imagination. L’acceptation de ce qui est parce que c’est. Le bouddhisme est l’enseignement de la non intervention du mental dans tous les évènements de l’existence. le détachement. Lorsqu’il n’y a plus intervention du mental. à la recherche de la paix. de sérénité. c’est notre imagination. de nos réactions. plus de dualité. nos peurs. permet le recul. sans s’inquiéter de nous. leurs propres valeurs. Tous les faits extérieurs de la vie sont neutres. nos envies. suivant ses propres lois. cela signifie que nous sommes en conflit avec la réalité. entre ce qui est et son interprétation.

.LA REALITE (Le mental suite) 253 Version internet gratuite.

l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos observations. vous pouvez être mis en contact direct avec.) 254 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. . vos interrogations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.

» écrit Sacha Guitry. (Goethe) Les créations de l’esprit sont plus nombreuses que les grains de poussière qui dansent dans les rayons du soleil. Il convient de prendre conscience que toutes nos interprétations. nous superposons toujours un flot de pensées à la réalité que nous appelons bien naïvement « vérité ». Que nous les acceptions ou non. nos dispositions. constitué de désirs. de dégouts. » Nous prêtons toujours aux autres des pensées. ils continueront de se reproduire perpétuellement sans jamais nous demander notre avis. parce qu’ils ont une bonne vue. des desseins. (Milarépa) « Nous nous faisons des idées. des paroles. Nous avons toujours tendance à juger ce qui passe à la portée de notre regard. Nous percevons la vie au travers d’un écran de pensées. des qualités. et disent voir les objets tels qu’ils sont. Nous avons toujours tendance à approuver ce qui nous plait et à rejeter ce qui nous déplait parce que nous sommes influencés par nos désirs. nos ressentiments. Voir les choses telles qu’elles sont pose toujours question aux adeptes de la voie. . des défauts. Hélas. nos idées. Il convient de ne pas s’arrêter à cette apparence superficielle des constats. sont suspectes car elles sont presque toujours des projections. des intentions. de considérations. Nos opinions influencent. C’est une phrase qui semble toujours incompréhensible. colorent toujours nos appréciations. (François Lalinec) L’existence n’est qu’une succession de faits qui s’imposent à nous. nos jugements.On n’est jamais trompé par les autres. et nous faisons l’erreur fondamentale de croire que ce que nous croyons est tout simplement la réalité. des actes… qui souvent ne les ont même pas effleurés. « Il y a des personnes qui pensent qu’elles disent la vérité parce qu’elles disent ce qu’elles pensent au moment où elles le pensent. de refoulements. On se trompe toujours soi-même. à l’interpréter d’après notre humeur. nos préférences. Beaucoup se demandent ce qu’il convient de comprendre par là. 255 Version internet gratuite. de peurs. nos croyances. toujours des idées.

un malotru. Une pomme est tombée du pommier. ses éternuements. Elle le sublimait ou le maudissait. Il n’était sans doute ni un homme merveilleux. un mufle. Un médecin ausculte une patiente à son cabinet. vous l’avez constaté.C’est un salaud. un radin invétéré.Elles créent du plaisir lorsque la réalité est conforme à notre attente. dans leur simplicité. et vous voyez une pomme mûre tomber du pommier. Quelques années passèrent et un divorce douloureux déchira le couple. Il cherche à identifier l’origine du mal et les remèdes à prescrire. ni cela. L’amour que cette femme portait à son mari. une jeune femme très amoureuse de son mari vantait ses innombrables qualités à sa meilleure amie : . Vous êtes dans la réalité. je me demande comment j’ai pu vivre avec un être pareil ? Elle le détestait. qu’il faut partir mais des faits nus. . Elle l’adorait. ses imperfections. de notre état d’esprit. tour à tour son amour puis la rancœur de la séparation. puis la déception de la séparation. Il l’écoute décrire les symptômes de sa maladie. intelligent. raffiné. un être normal avec ses qualités. ont fait que jamais elle ne pouvait être objective dans ses jugements. ni un salaud. l’appréciation de la jeune femme se transforma : . En cela il reste dans la réalité de la maladie. Elle ajoutait ses propres sentiments à la personnalité de son 256 Version internet gratuite. nos conceptions. prévenant. un goujat. aux défauts supposés de son excompagnon. sa fièvre. parce que ce n’est jamais de notre imagination. Cela ne vous crée aucune émotion. et du mécontentement quand la réalité n’est pas semblable à nos vœux. En réalité cet homme n’était ni ceci. ne vont guider son appréciation. Vous êtes assis dans un verger.Jean est un être merveilleux. Nous sommes toujours trompés par nos idées. Cette femme ajoutait aux qualités. c’est tout. son nez qui coule… Jamais son opinion. leur évidence. mais comme tout un chacun. Par contre : Il y a quelques années. ses préférences. généreux. courageux. Son mental n’est pas intervenu. aucun commentaire.

Lorsque vous êtes maître de vos pensées. Il n’y a plus de conflit. Toutes ces extravagances du mental sont fausses. « il se fait des idées ». tranquillement. nos fabrications mentales. qui nous égare. Le bavardage mental. cruel. . elles ne reposent sur rien.compagnon de vie. Le sage accompli qui est passé au-delà de ses préférences. C’est ce maelstrom d’interprétations de l’esprit que nous tradu isons souvent par : « Il prend ses désirs pour des réalités ». en accepte le cours de ses évènements. en silence. Puisqu’il 257 Version internet gratuite. Jour après jour. de nos frustrations. favorable ou défavorable. c’est l’acceptation des faits qui sont pris les uns après les autres. injuste et ne l’admettait pas. formulées par notre imagination. dans les deux cas elle s’écartait de la réalité de sa véritable nature. refuser de commenter. dorénavant il l’accepte tel qu’il est pour enfin vivre en harmonie et avec lui-même et avec ce monde qui s’est toujours imposé à lui. C’est la libération suprême. sans rien condamner. la confusion entrainent les êtres à commettre des erreurs que l’on paie toujours au prix fort : la séparation d’avec la réalité. L’absence de dualité. faire face. des certitudes que l’on se forge soi-même. la croyance en des idées. rien d’autre que sur des émotions. « il se monte le bourrichon ». par aucun jugement. sans émotion. Il accepte la réalité. ne sont que le fruit de nos préférences. fait UN avec tout. il accepte la société telle qu’elle est. de se plaindre. de nos illusions alimentées par le désir d’idéal. C’est cette réalité de l’instant que nous devons regarder sans aucune interprétation. il convient de rester « zen ». vous ne pouvez être blessé par aucune critique. et même s’il pensait que le monde était laid. le méditant perce le mur et se retrouve en pleine lumière. sans état d’âme. de vos réactions. La perception de notre comportement est de reconnaître notre fonctionnement intellectuel pour détecter très vite que nos représentations. cette réalité qu’il habillait de ses rêves. En toutes circonstances. la souffrance. de vos émotions. sans jugement. La prise de conscience de ces illusions peut prendre parfois des années. mais un jour. du moi et du non moi. Admettre la réalité sans rien justifier.

a supprimé toutes les oppositions qui le séparaient du monde. . Il a compris qu’il fallait accepter ce qui est… Puisque c’est. vous ne pouvez être blessé par aucune critique. 258 Version internet gratuite. de vos réactions. par aucun jugement. favorable ou défavorable. de vos émotions. Lorsque vous êtes maître de vos pensées.

LA DUALITE (Toujours suite du mental) 259 Version internet gratuite. .

vous pouvez être mis en contact direct avec. . l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. 260 Version internet gratuite. vos observations.) . vos interrogations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.

(Grégoire de Nysse) La dualité. (Swami Prajnanpad) Lorsque nous n’acceptons pas la réalité d’un monde non conforme à nos idées. nos préférences. Et nous sommes malheureux parce que nos opinions ne sont jamais écoutées. alors nous continuons d’aller de désillusions en désillusions. et rien d’autre. (François Lalinec) Le monde est irréel lorsqu’on y projette nos propres images. Il n’y a aucune critique à formuler là-dessus. c’est vouloir remplacer la réalité par ce que nous voudrions qu’elle soit. (Le Dalaï lama) La dualité est un vœu. qui égare l’esprit du concret de la réalité. Ainsi nous ne vivons plus la réalité des faits. nous nous isolons dans un monde que l’on voudrait parfait.Le refus de la réalité crée la dualité. nos peurs. Si nous souhaitons toujours un monde « idéal ». C’est de la réalité qu’il faut partir. au lieu de s’adapter et d’accepter tout simplement de vivre dans le monde tel qu’il est. C’est préférer vivre dans un autre monde. un monde conforme à nos vœux. c’est refuser la réalité telle qu’elle est pour y substituer notre désir d’idéal. nos refus et nous le critiquons parce qu’il n’est jamais conforme à notre idéal de vie. et que l’on voudrait qu’il soit conforme à nos projections. La dualité c’est ne pas vouloir ce qui est. . Sur tous les évènements de la vie quotidienne nous projetons nos opinions. Le monde ne peut pas et ne pourra jamais être conforme à vos désirs. (Swami Prajnanpad) 261 Version internet gratuite. à nos espérances. nous sommes malheureux. (Osho) La dualité. une apparence. mais vouloir autre chose.

Accepter le monde tel qu’il est c’est la condition sine qua non de tout progrès spirituel. (Arnaud Desjardins) L’enseignement du Bouddha. qui n’est rien d’autre que la vie telle qu’elle est. à vos idées. (Chogyam Trungpa) Ne demandez pas au monde d’être ce qu’il n’a jamais été. inique. jour après jour. puisqu’il ne s’adaptera jamais à vos souhaits. c’est tout d’abord la prise de conscience de notre refus du monde tel qu’il est. consiste à voir uniquement les choses telles qu’elles sont. comme ceux de Démocr ite. Faire table rase de tout l’acquis encombrant notre esprit pour se reconstruire sur une seule certitude : le réel. cruel. et de les accepter telles qu’elles sont. Aristote aux mêmes époques.La non dualité. même s’il est laid. à votre imaginaire. Epicure. et ne sera jamais. . impitoyable. Adaptez-vous à lui. (René Descartes) 262 Version internet gratuite.

L’EVEIL 263 Version internet gratuite. .

) 264 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. . vos interrogations. vous pouvez être mis en contact direct avec. vos observations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.

toujours approcher. il y a une perc eption subtile qu’il découvrira dans le secret de son esprit. se libère de tous ses complexes. une alchimie mystérieuse. L’éveil ne s’acquiert que par une méditation régulière qui va progressivement. sans crainte. la sérénité. l’esprit chemine. Celui qui cherche l’éveil sait qu’au-delà de la connaissance des enseignements. lui permettait de maîtriser. parce que c’est notre nature profonde qui se transforme. nos peurs. notre ego. transformer notre comportement. Ce que nous découvrons en nous-mêmes. C’est une notion qu’il nous faut approcher. 265 Version internet gratuite. Dans le silence. ne peut pas toujours se traduire par des mots. que ce soit agréable. à notre insu. se transforme. à prendre conscience qu’il convient de nous libérer de tout ce qui nous perturbe au quotidien que sont nos émotions. une sérénité que rien ne pouvait venir entamer. des tourments qui l’empoisonnaient au quotidien et c’est ce cheminement qui est capital. désagréable. C’est ce calme. neutre. cette pleine connaissance de soi. ses frustrations. l’harmonie en nous ne sont accessibles que si nous parvenons réellement à nous éveiller. sans jamais espérer un jour l’atteindre. sans jamais être perturbé par quoi que ce soit.Au-delà des enseignements que chaque jour il prodiguait. en sachant conserver cette quiétude nécessaire à notre équilibre. La paix. C’est une lente. sans commentaire. . de dominer tous les événements qui se présentaient à lui. qui crée cette capacité d’influencer le déroulement de notre vie. La méditation qu’il pratiquait plusieurs heures quotidiennement. sans à priori. L’éveil permet de regarder les évènements comme ils arrivent. notre vision de l’existence. Cet état d’éveil permet de rester dans la maîtrise de ce qui est vu entendu ou pensé. très lente mutation qui s’opère en nous. incommunicable. le Bouddha impressionnait toujours ses adeptes par un calme immuable.

La méditation analytique .La méditation Kundalini 266 Version internet gratuite.La méditation Vipassana .LA MEDITATION « Ou l’art de calmer son esprit » .La petite méditation de la journée . .La méditation Dzogchen .

(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. vous pouvez être mis en contact direct avec. vos interrogations. . l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos observations.) 267 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.

maîtrise les émotions. L’espace de quelques instants. Le nirvana un instant nous est présent. son cerveau reçoit le maximum de sensations. son esprit. (Le Bouddha) La méditation. La méditation ouvre la voie. (Le Dalaï lama) L’esprit est difficile à maitriser. Elle est la méthode de « la non méthode ». ainsi il peut se consacrer exclusivement à la résolution des problèmes qui se présentent à lui. et le moment présent est affranchi d e toute construction mentale : plus de peurs. 268 Version internet gratuite. L’homme en méditation est passif. sans déformation. La pratique de la méditation est essentielle pour tout être humain. de ses peurs. de son ego. il est instable. sans trouble. sans jugement. Il est bon de le dominer. de son stress. les pensées du passé ne surgissent plus. elle explore tranquillement. Elle permet à l'esprit de mieux appréhender les problèmes de l'existence puisque l'esprit devient clair. c’est le cerveau qui réfléchit débar rassé de ses émotions. L’esprit dompté assure le bonheur. lucide. mais avec attention notre univers intérieur. permet de se sentir en harmonie avec le monde. il va ou il veut. Il courre. l’esprit s’étend avec aisance à toutes choses. d’ego. (Pierre Daco) La méditation. . les passions. puisque sans à priori. la réceptivité et la lucidité sont magnifiques. elle permet de trouver plus aisément le chemin de la sagesse. d’émotions. un apaisement libre de toute attente. (François Lalinec) La méditation apprend à ses adeptes comment maîtriser. Ce moment de répit est ressenti comme une paix profonde. c’est vivre en profonde harmonie avec ses propres aspirations. (Jean-Marc Mantel) La disparition momentanée de tous les conflits intérieurs. avec soi-même.La méditation est probablement le degré le plus élevé de la pensée humaine. dominer. les projets du futur n’encombrent plus l’esprit.

concentré. . sans intervention de l’esprit : Nulle part ou aller. La concentration n’engendre pas seulement un sentiment de paix et de tranquillité. Il n’y a que ce qu’il y a. profonde. (Joseph Goldstein) La pratique de la méditation se traduit par une quiétude permanente. c’est d’abord calmer son esprit et rassembler son attention. sans réaction. une paix subtile. Tout vient tout seul lorsque le mental est apaisé. même quand vous êtes confrontés à des situations difficiles. Il s’agit simplement d’une observation. (Matthieu Ricard) 269 Version internet gratuite.La méditation contemple les idées. Tout chemin de délivrance commence par la méditation. Méditer. La méditation est seulement une contemplation. en même temps qu’à sa grande beauté. c’est faire le silence dans notre vacarme mental. rien que de l’attention. il est alors apte à examiner avec efficacité la nature des émotions. C’est cette introspection qui est la condition incontournable pour entreprendre ce long voyage vers la liberté. (Shunryu Suzuki) Méditer. les événements qui pénètrent dans le champ de la conscience. l’esprit se calme. (Le Dalaï lama) Lorsque l’on médite. aucun but à atteindre. elle sert aussi de base pour approfondir la vision intérieure. sans commentaire. rien à accomplir. rien à pratiquer. d’une attention à la réalité telle qu’elle est sans jugement. clarifié. Nous nous ouvrons alors à la souffrance du monde. aucun conflit. (Le livre de la sagesse) Comment définir la méditation ? Comme la sagesse à la recherche de la sagesse. il procède de lui-même à son propre nettoyage. pas d’émotion. inébranlable.

à vos problèmes. elle fait lentement des progrès. il égare l’esprit dans des consi dérations. du commentaire. à déraciner vos souffrances. le but recherché par la méditation. Ces initiés savaient toujours rester maîtres d’eux-mêmes. elle reste. passe sans arrêt d’une branche à l’autre. à l’espoir. sérénité. en toute circonstance. 270 Version internet gratuite. au même titre que le yoga. c’est prendre le temps nécessaire pour appréhender sereinement avec sa raison. à votre esprit quelques minutes pour qu’il les consacre à résoudre vos difficultés. c’est à dire du plaisir. puis à celle du public. les bienfaits. secondaires. alors on saisit le sens exact. leur sang froid. Méditer. garder leur sérénité. méditez. . Méditez. Vous trouverez les meilleures solutions. une thérapie étrange qu’elle néglige parce que « non scientifique ». Elle fut longtemps réservée aux yogis. calmez-vous et progressivement vos ennuis s’estomperont. La méditation est encore peu connue en Occident. la révéla au plus grand nombre en la mettant d’abord à la connaissance de ses disciples. piaillard. Méditez. futiles. Ne se fixant jamais nulle part. ****** La méditation a vu le jour en Extrême-Orient il y a près de cinquante siècles. recul pour mieux comprendre. Elle est pourtant comme le yoga. Depuis une vingtaine d‘années. au jugement. Si. à la désillusion. de l’envie. l’acupuncture. aux chamans qui voyaient là une technique leur permettant de maîtriser leur esprit. réflexion. les juger. qualité qui impressionnait les foules. Les occidentaux commencent seulement à en connaître les vertus. insignifiantes.Nota : La méditation est pratiquée en Extrême-Orient depuis près de cinquante siècles. en mesurer l’exacte importance. etc. Ils le comparent à un singe hurleur qui. l’un des apports primordiaux de la culture extrême-orientale. il y a 25 siècles. dite » traditionnelle ». Les bouddhistes ont plusieurs métaphores pour expliquer le fonctionnement de l’esprit. C’est le bouddha qui. ou l’acupuncture. au lieu d’user du terme méditation. Pour la médecine occidentale. l’on utilise les mots : calme. offrez chaque jour à votre cerveau. quiétude. inutiles. le sens des faits.

leur attitude reste ainsi plus souriante. qui seule donnera des résultats. En méditation. érodant la terre. le limon qu’elles charriaient avec emportement. tranquille. comme le torrent. plus calme plus conscient plus concentré). ses eaux se calment. elle permet d’aborder une autre compréhension de la vie. arrêtez-vous après dix minutes d’immobilité et reprenez ensuite par une série de courtes séances. et déposent lentement la terre. La seule difficulté à sa pratique réside dans la mise en place d’une discipline quotidienne. toujours de bonne humeur. La méditation c’est étymologiquement « la pensée qui guérit » . il n’y aucun but à atteindre. Si nous avons des penses négatives. par le futile. ce torrent rencontre un lac. Cette agitation continuelle. Elle engendre une alchimie mystérieuse qui se fait en nous et ne peut pas toujours s’expliquer par la parole. souriants. tranquille. on voit ce qui est. Débarrassées de leurs impuretés. . le fatigue inutilement. éparpillé. Elle est incommunicable parce que c’est notre nature profonde qui est remuée. Votre esprit doit apprendre à se calmer. c’est tout. malheureuses. déracinant les arbres dans un désordre tumultueux. lentement votre esprit deviendra plus clair. transparent. sereine. s’apaisent. que les aveugles n’étant pas distraits par les nombreuses sollicitations du mon de extérieur. sont très souvent des gens avenants. Alternez les moments de pratique et les moments de repos. Et notre esprit doit être comme les eaux de ce lac. Leur vie intérieure moins perturbée. heureuses. La méditation éveille tout ce qui était endormi ou refoulé. elle creuse notre chemin de plus en plus profondément à travers nos couches d’illusions pour nous faire découvrir la réalité vraie de l’existence. toujours tournée vers l’extérieur le rendant dispersé. sautant d’une sollicitation à une autre. dissipée. on n’attend rien. Mais si un jour. par chance. est emporté par ses impressions. La méditation surprend par sa simplicité. sans aucune émotion particulière . Le mental. le superficiel reste toujours à l’essentiel. roulant sans repos des pierres. ces eaux deviennent alors transparentes. dissipé. les emportant. 271 Version internet gratuite. la méditation vous semble difficile.Ils utilisent aussi la métaphore ou l’esprit ressemble à un torrent dévalant la montagne. comme le singe hurleur. Toujours calme. (Nota : Si les premiers jours. les déplaçant.) La méditation est une aide efficace à la lente transformation de l’esprit. elle accepte toutes ces pensées sans aucune exception. limpide. ses jugements qui passent devant lui. limpides. (Notons.

Seule la patience permet la transformation. . à nos comportements. par contre le fait se mieux savoir utiliser rationnellement. Rien ne se réalise sans le temps. qui se prolongent tout naturellement dans toutes les activités quotidiennes. nos réflexes. Il convient d’attendre sans hâte. Parce que tout vient toujours pour qui sait attendre. ainsi elle permet de mieux connaître nos pensées. Nous savons alors maîtriser nos contrariétés. Nous ne sommes plus victimes de nos pulsions primaires telles la colère. qui va grandement favoriser l’intuition. nous ne sommes plus le souffre douleur inconscient de nous-mêmes. le rapport que nous avons avec nous-mêmes. selon la personnalité de chacun. maîtriser notre stress. L’exercice permet progressivement de mieux maîtriser son esprit. La méditation et le temps sont deux amis inséparables qui ne font qu’un. une présence. plus ou moins forte. « La méditation rend plus intelligent » a dit un jour un moine bouddhiste. Le système nerveux retrouve une fraîcheur. En nous rendant plus attentif à nos pensées. elle déploie un calme.Même s’il est difficile de résister à la tentation de se fixer un but. Si elle ne procure pas de neurones supplémentaires que la nature nous a donnée. invulnérable aux circonstances extérieures. il n’y a rien à souhaiter ou atteindre. la méditation développe notre concentration. L’esprit sait mieux se canaliser sans difficulté et devient naturellement plus vigilant. La méditation développe les facultés d’attention. notre intelligence. l’ego. sans perspective de résultat… et un jour tout apparaîtra. Sa pratique journalière permet progressivement de mieux maîtriser son esprit. « nous rend plus intelligent ». la peur. Sa pratique quotidienne change. développe une paix intérieure qui nous rend plus imperméable. Cette transformation sera plus ou moins longue. transforme. d’atteindre un niveau de concentration qui était sans doute jusqu’alors inconnu. une élasticité. les possibilités de son cerveau. La méditation met en affleurement le conscient et l’inconscient. une attention. notre rapidité d’esprit. 272 Version internet gratuite. parce que tout vient tout seul.

Plus aucune contrariété. la paix intérieure. quoiqu’il arrive. les maîtres bouddhistes disent qu’il s’agit tout d’abord de l’observer calmement dans le silence de la posture. commentaires. Les connections neuronales. . à appréhender la réalité telle qu’elle se présente. impatience . sur les agressions extérieures. et développe une capacité de concentration de quatre à cinq fois supérieure à la normale. désirs. le stress. Sachant reconnaître l’essentiel. sur la colère. peuvent enfin s’épanouir à leur aise. elle agit aussi sur l’anxiété. qui l’égaraient au quotidien. Il accepte avec sérénité tout ce qui se passe autour de lui. de jugement. un remodelage du lobe frontal. l’homme doué d’une grande intelligence en utilise dix pour cent. le cerveau. rêveries. Si la méditation développe l’attention. il peut dans l’instant discerner ce qui est sérieux de ce qui ne l’est pas. ne s’encombre plus des vanités. L’esprit n’étant plus saturé de parasites inutiles devient progressivement plus tranquille. la tension. subit une contrariété qui la déstabilise. Le méditant commence à mieux se connaître. un instant débarrassées des soucis de résultats. Les expériences scientifiques sur le fonctionnement de la pensée viennent de découvrir avec étonnement que l’exercice prolongé de la méditation permet par la neuroplasticité du cerveau.L’homme ordinaire utilise cinq pour cent des possibilités de son cerveau. plus lucide. par la création de cellules souches. la dépression. qu’elle diminue. et surtout si. divertissements. Elle a aussi des effets bénéfiques sur la tension artérielle. de ne plus redouter. rétablit des connexions spécifiques ou fabrique de nouveaux neurones. A la suite d’exercices de méditations répétés. ce qui se présente à lui est contraire à ses souhaits. Le reste étant perdu en fautes d’inattention. Ces nouvelles connexions jouent un rôle crucial dans la régulation des émotions pénibles. la nervosité. et les génies quinze pour cent. Lorsqu’une personne éprouve une émotion. la colère. distractions. sans l’obligation de chercher. sans interprétation de son mental. il reste « zen » même. de stress. des puérilités. L’introspection est le seul moyen d’en faire connaissance sans trouble pour savoir la maîtriser 273 Version internet gratuite. Le calme de l’esprit permet progressivement de ne plus s’affoler. ses désirs. la vie quotidienne n’est plus considérée comme une succession sans fin de problèmes insolubles à résoudre. de trouver des solutions. Progressivement. sans déformation. craindre les événements imprévus de la vie. la peur. l’inquiétude. l’équilibre émotionnel.

des fins de mois qui nous angoissent. et qu’alors seulement il pourra écouter et comprendre. disparaissent avec le sourire. on change complètement notre vision de l’univers qui nous entoure. la réalité de l’expérience. des collègues de mauvaise humeur. Nous avons tous dans notre vie des moments difficiles. La méditation est une voie de libération qui permet de voir les choses telles qu’elles sont et de les r elier à la réalité de la vie. sans jugement. L’intellect gagne alors en clarté puisqu’il se vide des troubles qui l’encombrent. Si les moines méditent au moins deux fois par jour. c’est que. des désagréments. Alors. L’introspection est réalisée sans jamais culpabiliser. nerveux. Cette nouvelle perception ne peut être apprise que lentement. le stabiliser. un conjoint. . Quand l’attention est prolongée. C’est lui qui réalise tous les jours le grand nettoyage des parasites qui gâchent les plaisirs de l’existence. acceptés. L’expérience intime de chacun d’entre nous se trouve au -delà des mots. ses défauts. C’est de tout cela que la méditation vous permettra de ne plus être la victime expiatoire. sans parti pris. La méditation permet à l’esprit d’éprouver de moins en moins de frustrations. et lorsqu’il entend. Tout est admis. très lentement. il entend. par cette pratique régulière. chacun accepte qui il est avec ses qualités. un patron parfois tyrannique. Les évènements qui se présentent sont mieux perçus.et ensuite la résoudre. d’angoisses. agressif. Lorsque l’esprit écoute. aide chacun à se débarrasser de ses réactions stéréotypées. Les relations s’améliorent tout doucement tout naturellement avec l’entourage. l’esprit s’adapte sans violence. ils savent qu’il faut d’abord apaiser l’esprit. des blessures. Elle clarifie l’esprit. c’est seulement à ce moment qu’il peut comprendre. un voisin. de ses automatismes émotionnels qui déforment la vision de la réalité. depuis des millénaires. le libère de ses réactions négatives. Plus les émotions se décantent dans la méditation et plus elles perdent de leur intensité. sans critique. lentement les rapports conflictuels s’estompent. sans émotion sans peur. on découvre la profondeur. s’évanouissent. C’est lentement un univers qui bascule vers la 274 Version internet gratuite. de timidités. Ainsi chacun peut percevoir exactement ce qui se passe à l’intérieur de luimême sans aucune déformation mentale. développe une conscience investigatrice.

ne pleurez pas. stabilisé. la liberté. Plus le nombre d’heures de pratique est grand. Le mental plus calme. les premiers effets apparaissent : réduction de l’anxiété. Une pratique soutenue produit un effet incontestable sur le cerveau et aussi sur le corps. Il est difficile de devoir suivre des usages dont nous ne comprenons pas le sens.sérénité. Le cheminement offert par le bouddhisme aide à se délivrer de toutes les formes de manipulations qui travestissent les rapports avec la réalité. L’agitation de votre esprit ne fera qu’empirer le problème au lieu de le résoudre. ne vous affolez pas. Ne laissez pas votre mental prendre le dessus. il lui faudra toujours faire preuve d’un sang-froid inébranlable. Dès qu’il y a une contrariété. de problèmes et avec soi. plus la tran sformation est importante. Nous sommes à l’écoute de notre propre expérience puisque aucune autorité en tant que telle ne s’impose plus à nous. même si depuis un demi-siècle la situation de son pays. Par exemple. de la tendance à l’emportement (laquelle diminue les risques de crises cardiaques). d’embrouillaminis. l’hypertension artérielle. méditez. ne geignez pas. Comment médite-t-on ? Il est nécessaire que tout commence par la pratique de la méditation assistée et se poursuive par les enseignements du fonctionnement du mental. n’a pas évoluée. lorsqu’il a à aborder des problèmes délicats. Au bout de six à huit semaines de pratique. N’oubliez pas ce que disent tous les maitres. 275 Version internet gratuite. Lorsque l’esprit est perturbé par des pensées douloureuses. dures. . lorsqu’il tente de négocier l’avenir du Tibet avec les autorités chinoises. un esprit calmé trouve toujours la meilleure solution. qu’elle est même devenue désespérée. c’est bien sûr une aide très efficace contre la dépression. d’une patience sans faille. engendre déjà moins d’irritabilité. méchantes. Débranchez les émotions. Il arrive au Dalaï lama de méditer entre quatre et six heures par jour. et avec autrui. ne criez pas. Ne vous mettez pas en colère. du stress. blessé par des paroles imbéciles.

de résoudre. de surmonter l’ensemble des problèmes qui se présentent à vous. Vous vous simplifiez la vie. Les deux genoux touchent le sol de façon à avoir. et elle seule. Calmez-vous. La posture : S’asseoir par terre. Prenez la posture : MEDITEZ ! S’il convient de méditer tous les jours quand tout va bien. vous acceptez sans impatience. il convient alors de s’adosser à un mur. nécessaire. C’est la méditation seule. elle n’est rattachée à aucun acte religieux. d’ego. être le témoin de ce qui se passe en soi. il est aussi possible de pratiquer assis sur une chaise. c’est calmer son esprit. Débranchez vos émotions. trois points d’ancrages qui assurent une parfaite stabilité. Lorsque immobile. Il est capital que le dos reste bien droit. être attentif. vous l’observez. 276 Version internet gratuite. La méditation n’est pas une prière. en position du lotus. le corps est légèrement surélevé par un coussin. ce qu’elle est en elle-même. il ne doit pas comprimer les sept vertèbres qui terminent la colonne vertébrale. ce n’est pas non plus attendre que le temps passe. avec le bassin. Si dans l’immobilité de la posture le dos devient douloureux. il n’y a plus d’émotions. Méditer. Lorsque la position assise au sol est difficile à tenir. de peurs. ces dernières jouent un rôle primordial dans la transmission des messages neuronaux du corps au cerveau. le mental se calme. . qui vous permettra de comprendre.Débranchez la prise électrique des tensions. Mais attention dans tous les cas il y a toujours obligation de conserver le dos bien droit. Méditer. il est surtout impératif. de prendre la posture lorsque tout va mal.

La méditation est pratiquée En Extrême-Orient dans toutes les écoles spirituelles sans aucune exception. Votre esprit deviendra progressivement plus clair. résistez à la tentation de vous précipiter dans la pratique avec l’espoir d’un effet immédiat. que vous ressentiez des douleurs dans le dos. sans jamais se préoccuper du résultat. mais répétées au cours de la journée. En fait on va au résultat inverse. plus concentré. 277 Version internet gratuite. Pour que votre esprit apprenne à se calmer. Il est important de ne pas se hâter. Il convient alors de faire des séances très courtes. l’esprit n’ayant jamais été canalisé. plus conscient. patient. au lieu de se libérer on renforce sa peine. attendez quelques minutes et reprenez votre méditation. si le temps de pose vous semble interminable. ne se calme pas aisément. Si vous avez des difficultés à méditer. Il convient d’être patient. on ne fait que renforcer les schémas neuronaux associés à cette souffrance. plus calme. Trois fois 5 minutes ou 5 fois 3 minutes pour commencer. des fourmillements dans les jambes. La méditation vous fera un jour un merveilleux cadeau. Evitez d’attendre un résultat. alternez les moments de pratique et de repos. sans hâte. Des années et des années d’habitudes ancrées en votre subconscient ne partiront pas en quelques jours. . Le meilleur moyen d’affaiblir les schémas neuronaux est d’observer simplement de manière objective. surpris. La méditation et le temps sont des alliés qui ne vont pas l’un sans l’autre. lorsqu’on s’y attend le moins.Notes complémentaires : L’apprentissage de la méditation est lent. vous atteindrez la durée convenable d’une méditation qui se situe entre 30 et 40 minutes. Et les résultats sont toujours au rendez vous. progressif. Progressivement. Sachez que dès qu’une douleur apparaît vous ne méditez plus. Détendez les jambes. Si l’on médite avec l’intention expresse de se libérer d’une souffrance. Ce n’est qu’après que vous pourrez allonger le temps de pose sans difficulté.

.La méditation VIPASSANA « Ou la méditation du matin » 278 Version internet gratuite.

. vos observations. vos interrogations. vous pouvez être mis en contact direct avec.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.) 279 Version internet gratuite.

plus d’émotions. l’esprit est maintenant disponible. entende. indispensable à toutes les formes de méditation. dix à quinze minutes pour que l’esprit s’assagisse. laissez le processus s’effectuer à son propre rythme. par l’attention.La méditation Vipassana est la méditation de toutes les méditations. plus de peurs. de favoriser le calme mental préalable. . débarrassé de son agitation. se dégonfle. c’est tout ! Portez votre attention sur votre abdomen qui se gonfle. plus d’ego. Il n’y a rien. vous observez ce qui se passe en vous. Il n’y a plus d’agitation mentale. Laissez vos pensées apparaître. Ne ralentissez rien. plus de jugements. puis disparaître à leur rythme. Vous devenez votre propre maître. Vous ne dépendez de rien. de personne. écoute. Ce n’est qu’après ce laps de temps que l’on commence réellement à méditer. La méditation Vipassana se décompose en deux parties : La première partie se nomme Shamata qui signifie « plénitude de paix. ni en-dessous de vous. En Extrême-Orient. La respiration est paisible. ni personne au-dessus. sans exception. retrouve un calme parfait. » Elle a pour but. 280 Version internet gratuite. elle est. La seconde partie se nomme Vipassana (en sanskrit) ou vipasyana (en pali) : Vipassana signifie « être le témoin ». Seul avec vous-même. (Il faut des centaines de mètres pour qu’un train lancé à pleine vitesse s’arrête . à la sagesse. Laissez-vous aller. Aussi longtemps que vous maintenez votre attention c’est de la méditation. se calme. Tout est paisible. comme il faut. pratiquée dans toutes les écoles. Vous n’avez plus de complexes. toutes les voies qui mènent au calme de la pensée. ni de supériorité. Ces 10 à 15 minutes sont nécessaires pour que l’esprit. vous n’intervenez pas. n’accélérez rien. Si vous tentez de vous contrôler ce n’est plus de la méditation. ni d’infériorité.) Fermez les yeux : observez votre respiration. que l’on tire le plus grand profit de sa pensée.

pas d’effort. Lâchez prise. La contemplation attentive est une fonction plus vaste que la concentration. d’absence totale de dépendance vis -à-vis de toute chose au monde. à cette inaltérable sérénité qui s’installe lentement en vous. N’ayez aucune intention. Il n’y a aucune volonté. il 281 Version internet gratuite. ses images ne lui appartiennent plus. c’est uniquement observer. Cette distraction momentanée est un parasite courant à toutes les méditations. des avis sur les images mentales qui passent. quelques problèmes surgissent chez chaque méditant : l’esprit rebelle. non habitué à cette discipline. Au début. le méditant se contente de l’observer. entièrement disponible. son discernement s’étendent avec aisance à toutes propositions. pas de lutte. n’ayez pas le désir de rejeter quelque pensée que ce soit. désordonné. ne cherche rien. ses projections. Le méditant ne cherche jamais ni à les retenir. ni d’attendre que le temps passe. Quelle que soit la nature de ce qui surgit. acceptez tout. de juste ou d’injuste. disparaissent. voit tranquillement les choses telles qu’elles sont. alors que la concentration se focalise sur un point et ne veut pas en être distraite. Le conscient et le subconscient sont alors transpercés de part en part. Les idées vagabondent. ou de vous concentrer sur un problème qui vous préoccupe. l’esprit perçoit alors un maximum de sensations. Il observe. de porter des jugements. sa réceptivité. Il y a seulement ce qui est. Comme au cinéma. . il devient le spectateur de lui-même.Méditer. toutes suggestions. Il ne nourrit même pas le désir de se débarrasser de ses pensées. La méditation amène tranquillement les pensées à la surface de l’esprit. Paisible. puisqu’elle embrasse tout. de beau ou de laid. apparaissent. La méditation ne poursuit a ucun but. Il est alors en prise direct avec la réalité. ni à les refuser ou les commenter. immanquablement. Tout est accepté sans aucune exclusive. instable. se développent. ni de faire le vide. va tenter de s’échapper dans des rêves perturbateurs. pas de conflit. Il y a uniquement ce qu’il y a. au moment où c’est. Il n’y a plus de bien ni de mal. En quelque sorte. de bavarder. L’observation est un état de non attachement intégral. Dès que vous constatez que vous étiez en train de rêver. Il les regarde sans jamais intervenir.

Laissez cette situation lentement pénétrer votre subconscient qui. plus tard. il convient alors d’utiliser ces deux méthodes en même temps). contemplez-la. c’est à ces instants de calme. portez à nouveau votre attention sur l’air que vous inspirez. En restant détaché de vos pensées. plus prolongés. le futur n’encombre pas encore l’esprit. à mesure que votre observation. votre vigilance progressent. Au fil du temps. qu’il y a des instants où la pensée disparaît. Ce sera alors le silence total dans votre mental : vous méditerez alors profondément. Revenez à la respiration. C’est dans ce calme. et compter lentement de un à dix au rythme tranquille de vos inspirations. d’émotion. lorsqu’il n’y a plus d’interprétation. le ramener à son observation (Et si l’esprit vagabond ne veut toujours pas se discipliner. de sérénité que vous accédez au bonheur parfait. de le ramener au calme de la contemplation pure. travaillant à votre insu. expirez. Il n’y a plus de tension. acceptez-la. 282 Version internet gratuite. à la contemplation de soi : La première consiste à fermer les yeux. Une situation vous paraît pénible. Les pensées du passé sont oubliées. d’ego. ce qui permet à l’esprit de se stabiliser. petit à petit vous allez sentir. et ne tentez surtout pas de trouver la solution. Juste à la fin de votre méditation. cette sérénité que les évènements quotidiens qui nous assaillent peuvent trouver leur meilleure solution. vous communiquera la meilleure solution. de peur. Il existe aussi deux autres méthodes simples et efficaces pour revenir à l’attention. La seconde est d’entrouvrir les yeux. ou expirations. Cette sorte d’intuition ne peut se produire que lorsque vous débranchez les circuits logiques de la pensée. Un intervalle se met entre une pensée et la suivante. se concentrer sur la flamme d’une bougie. Votre subconscient a de meilleures sources d’informations que votre conscient. stressante. fixer votre attention. ils seront de plus grands. Ne cherchez pas à les provoquer. Le présent est paisible affranchi de toutes constructions mentales. . ils viendront tout naturellement d’eux-mêmes. vous affole parce qu’apparemment insoluble ? Ne la fuyez pas.convient de faire taire votre esprit.

de paix est à vous. de perte de confiance. de paix dans votre travail. ils s’attendaient à un long poème testamentaire. C’est ainsi qu’elle gagnera en stabilité. dites-nous. il murmure faiblement : « Attention ! » Les disciples se regardent inquiets. Elles sont en général le signe d’une libération. Vous serez sur le chemin de la grande paix intérieure. Il est préférable de prendre la posture le matin. . Il est essentiel de maintenir sa continuité jour après jour. de conflit. mais à quoi. Ne penser à rien. Vous vous comporterez avec beaucoup plus de calme. ils insistent : .« Quel est le secret de la vie ? » lui demandent ses disciples. est un moment de bonheur complet qui influera profondément sur votre comportement tout au long de votre journée. Ces émotions si désagréables soient-elles vont disparaître et ne reviennent plus. se regardent interrogateurs. de peurs qui peuvent survenir sans raisons apparentes. à qui. Alors.« Attention ! » 283 Version internet gratuite. La méditation doit toujours être un exercice agréable. insistent encore. Vous êtes dans l’ici et maintenant qui défile de micro en micro secondes. Un jour un maître bouddhiste est sur son lit de mort. . la manière dont vous mènerez vos activités. d’attente. Ce lâcher prise est un moment de profond apaisement. cette méditation à la naissance du jour influera avantageusement la conduite de la journée. Cet état de grâce.d’inquiétude. avoir su pacifier son esprit. Ses effets imprégneront d’une façon discrète mais profonde votre attitude. Après un instant de silence. à son maître ? Dites nous ? » Et le moine dans un long soupir murmure une fois encore avant de trépasser.« Attention ! » Les disciples ne comprennent rien à la réponse. . l’absence de pensées discursives peut se traduire par des moments de joies. avec ceux qui vous entourent. en profondeur. Quel est le secret le plus essentiel. Ce moment de répit. Graduellement l’esprit s’apaisera. de tristesses. qu’estce que la bouddhéité ? » Et le moine de répéter dans un souffle : .« S’il vous plait. deviendra serein.« Il faut faire attention. .

. la sagesse prônée depuis des siècles par le bouddhisme. ce moine avait résumé le véritable but de la méditation. (Osho) 284 Version internet gratuite.En prononçant ce seul mot « attention ». il n’existe qu’une seule solution pour les résoudre : la méditation. le cheminement nécessaire pour aller vers l’éveil. Les problèmes dans la vie sont nombreux.

LA MEDITATION ANALYTIQUE « La méditation du soir » 285 Version internet gratuite. .

vous pouvez être mis en contact direct avec. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.) 286 Version internet gratuite. vos observations. . vos interrogations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.

présentes dans les profondeurs de notre subconscient. ces secrets sont soigneusement dissimulés au plus profond de notre être et ne manquent jamais une occa²sion de ressurgir pour nous déranger. (Joseph Murphy) 287 Version internet gratuite. douleurs. physiques. Cette dernière est infectée par l’histoire de notre vécu et le restera si nous nous détournons. votre esprit subconscient la plaque sensible sur laquelle vous enregistrez. nous faire souffrir. nous éludons les appels les plus profonds de notre être . restent là. dépend pour une immense part de la qualité de notre passé. notre esprit. La méditation analytique va nous aider à nettoyer notre esprit de tous ces problèmes. La méditation analytique est une technique connue depuis près cinquante siècles en Extrême-Orient. injustices. sans nous douter que nous nous en rendons complices. notre présent à lui de grande chance d’être malheureux. Si nous avons été heureux dans notre passé. Nous nous souvenons toujours. . Souvent cachés. dans notre vie familiale et professionnelle. Notre esprit est composé de dix pour cent de conscient et de quatrevingt-dix pour cent de subconscient. toutes les conditions sont réunies pour que notre présent soit aussi heureux. Elle a pour but de regarder la réalité en face afin de se libérer soi-même de tout ce que nous avons gardé secret. de nos désirs non réalisés. Nous gardons ces souffrances parfois toute une vie. ce passé fait de souffrances inavouées perturbe constamment notre corps. contrariétés. Votre esprit conscient est la caméra. tout ce que nous nous sommes souvent cachés à nousmêmes. Par contre si nous avons été malheureux dans notre passé. font des dégâts irréversibles sur notre santé et corporelle et mentale. Toutes ces gênes. vous imprimez l’image.La qualité de notre vie présente. sont toujours présentes. Ces mauvais souvenirs conditionnent notre existence. agressions verbales. nous sommes tous dépendants de nos mauvais souvenirs. Ces souffrances confuses.

notre cœur se met à battre. il 288 Version internet gratuite. Personne n’est réellement conscient du pourquoi de ses pensées. Notre subconscient nous révèle les gestes. aucune idée préconçue. même lors de notre sommeil. Il a ensuite accumulé tout ce que nous avons appris : à l’école. nous savons faire. (l’instinct). dans tous les instants de notre vie : il contrôle. notre subconscient a accumulé la mémoire.C’est grâce à notre subconscient que nous existons. C’est toute cette mémoire colossale. . ni de sens critique. régule tous les processus vitaux de notre corps. Notre foie. Il a aussi enregistré le savoir de notre métier. Plusieurs fois par jour notre estomac digère nos aliments qu’il transforme à notre insu en énergie. du patinage. nos entrailles. le régénère. par la famille. lorsque nous faisons du ski. Nos comportements dans la vie courante sont fonction de ses réactions. Notre respiration continue de fonctionner à notre insu. Notre subconscient intervient partout. Il pompe notre sang. lui. beau ou laid. les amis. Nous sommes tous porteur d’une hérédité. ce passé emmagasiné. Puisqu’il sait ce qu’il faut faire. (l’acquis). juste ou injuste. aucune morale aucun jugement. nos préférences. Notre subconscient. le purifie. travaille aussi à notre maintien en vie. A notre insu. ne discute pas. Notre subconscient est aussi le dépositaire de notre vaste mémoire. Nos poumons fournissent l’oxygène nécessaire au maintien de notre existence. nous n’avons plus à réfléchir pour tourner. A l’inverse. notre rate. notre subconscient est notre maître de vie. puis le redistribue dans nos muscles. freiner. nos aversions. qui influence. Il ne montre aucune préférence. des gènes de nos parents. Que ce soit bien ou mal. nous survivons. Dès la seconde même de notre naissance. n’a aucune préférence. chacun dans sa fonction. l’expérience. les plaisirs de nos loisirs : lorsque nous avons appris à faire du vélo. de ses actes. Au fil des siècles. de tous ceux qui nous ont précédés dans leur existence. tout le temps. l’âme est le siège de notre sensibilité : nos gouts. dirige notre vie sans que nous nous en rendions compte. Ce que nous savons sans l’avoir jamais appris. ne contrarie pas. postures que nous devons exécuter. nous maintient en vie sans l’intervention de notre volonté. grands-parents et de nos lointains aïeux. changer de direction.

Si nous pensons que nous n’avons aucune chance de réussir dans une entreprise. par contre. la méditation analytique consiste à faire intervenir son intellect. notre avenir se situe dans notre subconscient. de l’optimisme pour réussir sa vie ? Au contraire de la méditation Vipassana qui. et c’est justement cette confiance qui contribuera à la réussite espérée. Nourri par la méditation analytique. détachée observe. nous aurons naturellement plus confiance en nous. accepte sans discernement tout ce qui lui est présenté. Notre subconscient dira comme nous. de la confiance. nous tenons naturellement des propos défaitistes qui vont dans le sens de notre pensée. Nous en déduisons logiquement qu’il est inutile d’entreprendre une action quelconque. qui nous permettront d’agir en confiance. Comment nourrir son subconscient de pensées positives. déplaisant qui encombre notre esprit et dont il convient de se débarrasser. il s’associera tout naturellement à nos succès. il réagira toujours en accord avec ces pensées. 289 Version internet gratuite. acquérir de la sérénité. d’un problème à résoudre. il mettra alors tout en œuvre pour la rendre possible. à se concentrer sur un problème récurrent. la requête d’un comportement à adopter. comment nous aider nous même à nous libérer de nos complexes. et persuadé d’un échec annoncé. . les arguments optimistes. notre subconscient nous fournira tous les éléments. nous pensons que la réussite est parfaitement réalisable. Notre passé. Notre attitude se modifiera. comme à nos échecs.n’a aucune idée préconçue. à notre insu. notre subconscient nous aidera en nous fournissant toutes les raisons de croire à la réussite d’une entreprise. Suivant la nature des buts que nous poursuivons. nous convaincra surtout de ne rien commencer. Cette méditation a essentiellement pour but de transmettre de l’esprit conscient au subconscient. Si.

290 Version internet gratuite. . etc. timidités. C’est lui qui va vous permettre de transformer votre vie en vous libérant lentement. Pour calmer votre esprit. de persévérance. mais sûrement. « les yeux dans les yeux ».Le subconscient vous répondra toujours si vous le nourrissez de pensées positives. » Vous prenez la pose. stress. à votre guise. le problème dont vous souhaitez vous délivrer. quinze minutes (Voir description plus haut). il convient de regarder ses problèmes en face. phobies. le rendre stable. Puis vous passez à la méditation « Vipassana » qui consiste à observer sans intervenir toutes les idées qui traversent votre esprit. je vais y arriver. empoisonnent. Par exemple : « Je n’aurai plus peur. Ce dernier sera prêt à recevoir le message. vous arriverez à vous libérer de vos complexes. je ne vais plus en souffrir. affectivités. etc. observe. je vais maîtriser cette difficulté. de vous délivrer de certaines peurs subjectives : lubies. notre existence au quotidien. Notre esprit sera débarrassé de ces appréhensions psychologiques qui entravent. Votre subconscient peut alors enregistrer. émotivités. Vous visualisez votre souhait par une image concrète. Après une trentaine de minutes de méditation votre conscient et votre subconscient sont alors en phase. abstraite. L’esprit apaisé. Pendant ces instants de fin de méditation. Les pensées de votre conscient peuvent pénétrer votre subconscient par un processus comparable à celui de l’osmose. vous pratiquez « Shamata » pendant dix. avec un peu de patience. Puis après quelques minutes de cette tranquille observation. Comment pratiquer la méditation analytique ? (La méditation analytique se pratique de préférence le soir) Avant de prendre la posture. et autres frayeurs. recueillez-vous quelques minutes sur la contrariété. Le processus de libération étant toujours identique. de vos souffrances du passé.

. Attendez. de toutes complications. amoindrira vos complications et au fil du temps s’en libérera Votre problème. l’esprit ne subit plus les aléas de la journée. Rien ne se réalise sans l’aide du temps. il va chercher. sans ego. il aura toute la nuit pour s’adapter et changer votre comportement. 291 Version internet gratuite. soyez patient encore pendant quelques minutes : le conscient transmet le message à votre subconscient. Notes complémentaires : Ayez soin de ne jamais vous complaire dans des pensées négatives. Le meilleur moment pour imprégner votre subconscient est le soir avant de vous endormir. Lors de ce moment de repos de plusieurs heures. déprimantes. votre difficulté sont sans doute là. droit dans les yeux » sans peur. douloureuses : vous auriez déjà perdu avant même de commencer. courage. vous fournissant une nouvelle façon de percevoir vos problèmes. et tôt ou tard. Ce sera sans doute la première fois que vous regarderez vos problèmes « d’égal à égal. Le subconscient faisant son travail. obstination. présent incrusté depuis des années dans votre esprit. sans crainte. plus petite encore qu’un timbre poste. Débarrassé de toute agitation. le subconscient est alors à son degré d’activité le plus bas. C’est lorsque nous dormons que l’esprit est le plus disponible. Ils ne partiront pas en quelques jours. sans émotion. démystifiera progressivement.lentement. vous fournira une batterie de réponses qui apparaitront sous forme d’intuitions qui vous procureront confiance. persévérance. chercher. Tel un disque dur d’ordinateur. Ne vous découragez pas. vous amoindrissez cette image jusqu’à la rendre plus petite. défaitistes. Ne soyez pas déçu si votre subconscient ne répond pas dès le lendemain à votre sollicitation.

vous entretenez à votre insu vos problèmes. vous les cultivez. aucune préférence. mais vous les grossissez et votre subconscient qui n’a aucune opinion. alourdira vos problèmes au lieu de tenter de les résoudre avec vous. 292 Version internet gratuite. .Arrêtez de vous plaindre. et entretiendra. Non seulement vous les entretenez. sera toujours d’accord avec vous.

.LA PETITE MEDITATION DE LA JOURNEE 293 Version internet gratuite.

l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vos interrogations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. .) 294 Version internet gratuite. vous pouvez être mis en contact direct avec. vos observations.

dans les transports en commun. elle risque de mourir. l’abdomen qui se gonfle. chez soi. préparer le petit déjeuner. et petit à petit on ne médite plus qu’à de très rares occasions. Comme le souligne Matthieu Ricard : « Pour qu’une plante pousse bien. Tout devient calme. au bureau. Le soir. assis sur un banc. A toujours remettre au lendemain. Ne prenant que trois à cinq minutes chaque fois. ne favorisent pas toujours la possibilité. Si vous renversez un seau d’eau sur elle une fois par semaine. profondes. Un bref instant vous avez médité. La régularité. puis un autre encore. . dans la journée. la journée terminée. il faut trouver encore le temps. apaisé. où isolé. vous en ressentirez très vite les bienfaits. » La petite méditation de la journée permet de garder le contact sans prendre beaucoup de temps. le calme nécessaire pour méditer dix à vingt minutes avant de partir au travail. Etre en retard le matin. 295 Version internet gratuite. Puis l’on ferme les yeux. Si vous avez la possibilité de la refaire deux ou trois fois dans la journée. au café. la toilette. l’on finit par abandonner. habiller les enfants. Au fur et à mesure du décompte. souvent on ne trouve plus les ressources nécessaires pour s’isoler ne serait ce que quelques minutes. amples. se dégonfle. mais très efficace. Cette petite méditation donne très rapidement d’excellents résultats.L’une des grandes difficultés à la pratique de la méditation est toujours le manque de temps. la persévérance seules donneront des résultats. elle peut se pratiquer n’importe où. Puis. Un jour. l’on peut prendre la posture. et l‘on compte lentement jusqu’à cent. il faut l’arroser un peu chaque jour. L’attention se porte sur la respiration. elle est non seulement utile. l’endroit calme. deviennent de plus en plus lentes. Comment pratiquer : On concentre quelques secondes son esprit sur un point précis pour le recentrer. les respirations ralentissent.

LA MEDITATION DZOGCHEN 296 Version internet gratuite. .

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. (si vous souhaitez. . vos observations. vous pouvez être mis en contact direct avec.) 297 Version internet gratuite. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos interrogations. obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.

. vous permettra d’apaiser. (Socrate) Il a des jours comme ça où rien ne va comme on le souhaiterait. Le plus connu étant la dépression. Seule la méditation Dzogchen. En négligeant ces avertissements. ce dernier n’est plus capable de trouver les ressources d’énergie. être performant. lui aussi se fatigue. Elle perd jusqu’à quatre-vingt-dix pour cent de sa fraîcheur. la concentration nécessaire pour résoudre les difficultés qui se présentent à lui. Et puis tous ces gens autour de moi qui s’agitent. de surmonter vos souffrances. au 298 Version internet gratuite. compétitif. me cassent oreilles. aux peurs. Si vous vous sentez fatigué. tout avant qu’il ne soit trop tard. Ce mental. comme le corps. épuisé. aux dépressions. telle une contrariété inattendue qui vous perturbe fortement : une perte d’emploi. qui guette chacun d’entre nous. notre corps nous alertent que nous sommes arrivés à saturation. Notre énergie vitale circule de moins en moins bien en nous. Il s’affaiblit vite si nous ne lui procurons pas de temps à autres des moments de repos. Vivement ce soir que j’aille me coucher. ou insulte dédaigneuse. Suivant notre civilisation judéo-chrétienne. suprême. nous courrons au devant de graves problèmes. de sa souplesse. un paresseux. ou si vous subissez une émotion insupportable qui bouleverse votre esprit. » Notre esprit.La plus grande de toutes les richesses est le loisir. La société nous a inculqué que nous devions obligatoirement tous être utile à quelque chose. de sa spontanéité. un deuil. est un mental qui. énervé. est appelé un fainéant. une séparation. Lâchez tout. parlent trop forts. Ce sont ces fatigues continuelles qui ouvrent la porte à tous les problèmes psychiques : aux doutes. Un rien nous excède : « Je n’en vois plus le bout. que nous sollicitons sans relâche toute une journée durant. concurrentiel. Nous nous sentons fatigué. Lorsqu’un mental est surchargé et qu’une pensée réflective est indispensable pour résoudre un problème. celui qui ne fait rien est un parasite. Je n’en peux plus.

(Lin Yutang) Vous serait-il possible de rester un instant. cela vous serait-il possible ? (Principe zen) Tous les jours simplifiez votre vie. . à ne rien faire. nous courrons le risque de le vieillir prématurément. se ressourcer. 299 Version internet gratuite. assis. une journée passée à ne rien faire n’est jamais une journée de perdue. de l’esprit. de nous ressourcer nous-mêmes. Si vous êtes capable de passer un après-midi de façon parfaitement inutile. à ne penser à rien. y trouver un bonheur infini Ah ! Le bonheur indicible de s’enivrer. Prenez du bonheur en jouissant des plaisirs de l’oisiveté et surtout n’ayez jamais honte de cette paresse volontaire. Aucune contrainte. de relâchement. jouissance de l’instant dans toute sa volupté. les voisins. dont il a grandement besoin pour souffler. C’est une journée gagnée sur la vie. la paresse. une journée de gagnée.point que si nous ne faisons rien. aucune obligation. elle tente de nous culpabiliser. Repos du corps. ne manquent pas de nous rappeler à nos devoirs d’utilité sociale. de passer irrémédiablement devant les plaisirs. encore et encore davantage. à ces biens si méconnus : L’OISIVETE. de prendre du recul. les bras ballants. aucun désir… et n’avoir à fournir aucune justification à quiconque. La famille. est une journée où nous nous offrons la possibilité de nous déconnecter quelques instants de toute agitation. L’oisiveté. LA PARESSE. de s’anéantir dans le luxe somptueux de l’immobile. Consacrez du temps à ce bien si précieux. et sans honte aucune. là. Si nous ne savons pas offrir à notre mental les moments de détente. Contrairement à ce que ces sociétés tentent de nous faire croire. alors ce jour-là vous aurez appris à vivre. abandon au bonheur. les amis. et ne jamais gouter aux joies sublimes de l’existence. mais au contraire. c’est du temps de liberté.

fermez les yeux. la reconnaissance. sur un tronc d’arbre.LA PRATIQUE DE LA MEDITATION DZOGCHEN : Quel que soit votre métier. noyés par un emploi du temps démentiel. S’asseoir sans bouger. rien ne mobilise votre pensée. Vous vous devez de trouver quelques heures. Votre corps. votre cou. seul. d’entendre ce qui se passe autour de vous.) Pendant trois. due à son travail de forçat. d’un ruisseau… un endroit éloigné du brouhaha de la cité. (Soiku Shigematsu) 300 Version internet gratuite. il est question de la qualité de votre vie. ne penser à rien est sans doute l’une des choses les plus difficiles à réaliser au monde. dans l’herbe. Le vide se fait alors de luimême. Vous vous contentez d’écouter. Vous ne faites plus rien. Le printemps arrive. Asseyez-vous sur un banc. . à la campagne. toute tension disparaît. Relâchez-vous. votre appartement. dites au revoir au monde. vos mains se détendent. dirigez-vous vers un endroit calme. vos bras. vos occupations. quittez votre maison. puisqu’elle consiste précisément… à ne rien faire. quatre heures. et partez. pour offrir à votre mental. près d’un lac. La méditation Dzogchen est en apparence un exercice très facile à réaliser. une plage déserte. le temps de repos. même si vous êtes submergés. (Et ne rien faire. de votre équilibre et de votre sérénité. il ne se passe rien. une forêt. A cet instant votre mental se repose. l’herbe pousse. respirez profondément.

Laissez l’esprit au repos. les odeurs qui vous entourent. Radieux et immaculé. Tout devient alors harmonie. Ni pour. Ecoutez les bruits proches. apaisés. La méditation Dzogchen vous permettra de vous décharger de la gravité. Pendant trois. écoutez les oiseaux. du poids de la mémoire douloureuse. Il sera au repos. vous discernerez. Et bientôt vous atteindrez la bouddhéité. ni prendre. assis sur une pierre. près d’un ruisseau vous demeurez silencieux. pleurez ! Ne séchez pas vos larmes. la brise qui caresse les feuilles des arbres. ne les refoulez pas. A ces instants magiques. rien à juger. à une autre perception subtile de la vie. criez ! De pleurer. Yogi du XIe siècle) Quand. Aux perceptions restez indifférent. les yeux fermés on écoute. Toutes les merveilleuses manifestations intimes de la vie se révèlent alors à vous. quatre heures. vos sensations. Vous commencez à vous en délivrer. Si vous avez envie de crier. Ne se fixe sur rien. de libérer cet inconscient des douleurs. laissez toutes vos émotions s’exprimer librement. l’incréé et le spontané. à réussir. votre mental n’aura rien à analyser. des contenus émotionnels refoulés. ni contre. un banc. avec vous -même. reposez-vous dans l’immuable. Si l’émotion qui vous étreint est trop forte. . l’on entend. d’un lac. vous aurez le sentiment de toucher le nirvana. rien à comprendre. (Tilopa. sentez les parfums. entendrez ce qui est derrière ce murmure de la nature. sur le sable au bord de la mer. La grande voie est un esprit ouvert à tout ce qui ne n’accroche à rien. Ne les condamnez pas. Vous n’êtes plus séparé d’avec la nature mère. En laissant tous les sens ouverts en état naturel. vos émotions se calment peu à peu et disparaissent. dans la forêt. Si. 301 Version internet gratuite. lointains. vos soucis vos inquiétudes. insupportable.Ni donner. Un instant tout appartient à un autre plan. vos pensées.

son esprit en jachère. y trouver un bonheur infini. Le mahatma Gandhi qui pourtant avait la lourde responsabilité d’affranchir son peuple de la colonisation étrangère. à laquelle elle appartient. Abandon au plaisir de l’instant dans toute sa volupté. faire la paix avec soi. le déchargeait une journée entière de toutes ses décisions qui engageaient l’avenir de son peuple. il écrivait les réponses sur des petits bouts de papier qu’il tendait à ses interlocuteurs. passait quoiqu’il arrive une journée par semaine en silence. et sans honte aucune. Et l’océan s’est mis à rire ! C’est nous qui sommes toutes ensemble. Lorsqu’on le questionnait. il reposait son esprit. c’est par un point presque invisible. Les êtres sont séparés comme la goutte d’eau est séparée de l’océan. Qu’y a-t-il en dehors de nous ? Nous sommes les parties d’un tout. pour retrouver un instant la jouissance de l’existence : Quoi qu’il arrive vous prenez la ferme décision que vous passerez une journée entière à ne RIEN FAIRE. le stress. Un mental vide qui accueille tout sans exception aucune. elle était loin de l’océan. se réconcilier. Une journée immobile. C’est un instant où l’on accepte de faire UN avec le tout. à mettre son corps.Tous les maîtres de vie disent que la sérénité est un mental vide de toute idée préconçue. Ce jour-là. se ressourcer. Vouloir se prémunir contre les agressions de la vie. reconstituer des énergies pour continuer le combat qu’il livrait depuis si longtemps aux colonisateurs de son pays. » (Omar Khayyâm) Variante de la méditation Dzogchen. Ce jour de la semaine consacré au silence lui permettait de se retrouver. pour se retrouver. UN avec cet univers dont nous sommes tous issus. 302 Version internet gratuite. « La goutte d’eau était en pleurs. la responsabilité de mener plusieurs centaines de millions d’indiens à leur libération. . Lorsque nous sommes séparés.

reste le présent. personne ne juge personne. Au bout d’une heure. Puis le soir vous montez au grenier : moments de nostalgie. de téléphone. ni maquillage pour madame. Le temps devient immobile. sinon une pomme. vous vous enveloppez dans un peignoir et continuez le rêve en allant…. retour sur son enfance: le cheval de bois. les infortunes supposées d’untel ou d’unetelle. Une petite douceur pour le milieu de l’après-midi. Les souvenirs sont oubliés. deux heures. vous avez pris un petit panier où se trouve pêle-mêle une grande bouteille d’eau. vous ne pensez à rien. Tout est au repos. l’avenir n’est pas encore arrivé. chacun fait ce qu’il veut à son rythme. en lisez quelques lignes. longtemps. Pour le midi. La veille au soir vous avez préparé le petit déjeuner : un thermos chaud pour le café. vous le sirotez nonchalamment. vous vous levez. faites là. un thermos de thé pour siroter. y rester longtemps. Gardez vous une belle faim pour le diner. Vous somnolez. L’hiver. une tranche de jambon pour les gourmands. un journal people plein à ras bord de futilités. Vous recoucher. de facture à régler. Vous prenez un livre. Vous avez envie de prendre un bon bain chaud. vos petits chagrins 303 Version internet gratuite. Ce jour-là il n’y a que vous. ce présent qui ne sera vécu qu’au… présent. pieds nus. Vêtus de vieux vêtements. Vous avez envie de faire une très grasse matinée. dans un siège à bascule. Ce jour-là. La prise électrique des jours quotidiens est débranchée. vous y prélasser comme dans un confort inégalé faites-le. il vous ennuie ? Reposez-le. vous êtes inerte. cela ressemble au nirvana. la confiture sur la table. un thermos de thé à la main. Aucune conversation de la journée ne viendra rompre cette paix infinie. suivant son bon vouloir. . le pain. le monde extérieur un instant n’existe plus. de tout le jour vous vous asseyez devant la fenêtre du jardin. le nounours tant chéri à qui vous confiez vos secrets. Emmitouflée. chiffon. son bon plaisir. Madame. cela vous permettra de lire avec désintérêt.. sans rasage pour monsieur. les amours. il n’y a plus de tension.Voici comment atteindre un instant ce « nirvana » : De tout le jour.

des instants qui passent. leur jour de félicité. Ils méditaient. Par amour autant que par curiosité. de somnolence. journée consacrée au repos du corps. les dictées. Tellement apaisés. les factures. Un instant vous faite une petite visite à votre jeunesse. les fables de la Fontaine que vous deviez apprendre par cœur. Ils se retrouveraient seuls. ceux préparés si méticuleusement la veille au soir. Ce jour-là. Comme une récompense attendue seule ou accompagnée. Lise sa tendre épouse s’était elle aussi intéressée à cette pratique quotidienne. le dimanche. la paix auront reconquis un instant votre esprit. vous en est toute émue. le stress. ensemble. Le temps s’étire interminablement comme une guimauve qui n’en finit plus de s’allonger. de l’esprit. la fatigue. toute attendrie. de souvenirs. le silence a envahi le moindre recoin de votre âme. . heureux que vous aurez très vite envie de recommencer. Chaque matin pendant une demi-heure assis l’un près de l’autre en silence ils prenaient la posture. Mais ce dont François était le plus heureux. Ensemble. c’est qu’il avait réussi à persuader sa femme qu’un jour par semaine. ***** François avait passé plusieurs années en Inde où il s’était initié à l’art de la méditation. une journée entière. Tout est paisible. et puis là les cahiers de classe. vous vous ferez un immense plaisir : Chacun dégustera les plats dont il raffole. Ce soir qui va clore cette journée. amoureusement vous dégusterez avec volupté un grand vin millésimé. à la contemplation des heure s. de paresse. Tous les problèmes de la vie quotidienne. de réconciliation. Un instant. le silence. et qui vous ennuyaient tant. vous feuilletez le vieil album de photos jaunies de vos parents. Et puis le soir qui a mis si longtemps avant de se déterminer. avec tendresse.d’enfant est là qui vous attend. d’attente. s’allonger. tout serait oublié quoiqu’il arrive. les obligations. serait leur jour de silence. les amis. 304 Version internet gratuite.

Lise acquiesce avec un tendre sourire. elle ne le sait pas. Silencieux. mais lui ne dort pas. il suit son déplacement silencieux dans la maison. feuilletant négligemment les pages au gré de son désintérêt. l’indolence de leurs pensées voguait au gré de l’instant. Ce jour -là. Cette robe qui la laisse libre de ses mouvements. Elle l’attend 305 Version internet gratuite. Lise s’est entourée de tout son nécessaire au silence. Ce livre qu’elle souhaite terminer pour le sérieux et qui l’ennuie profondément. François aime à l’imaginer nue sous cette robe de lin. elle ne prendra pas le soin de se sécher. Par la pensée. d’un mouvement imperceptible elle s’assure que la porte est bien fermée.Contemplation d’une journée interminable qui écoute la vie s’épanouir. dans toute son intimité. et de remettre. les enveloppait d’un sentiment d’une paix retrouvée qui se coulait délicatement en eux en silence. Elle ne veut pas réveiller l’homme qu’elle aime. elle sait combien il aime ce corps disponible. bien loin l’un de l’autre pour se retrouver immédiatement s’il y avait inquiétude. celle que depuis des années il lui demande sans arrêt de remettre. enfilera sa robe et descendra s’installer sous le pommier. Depuis des années. mais jamais. Cette journée entière les engourdissait. ils vivaient comme des dieux. écoute vivre la femme de sa vie. alanguie sous le soleil de ce mois de juin. souple. qu’il dorme tout son saoul. et le panier en osier où pêle-mêle se trouvent quelques fruits et son indispensable bouteille d’eau. Lise aime sentir la caresse veloutée de l’eau sur sa peau. l’attire toujours autant. ils se frôlaient du bout des doigts. voguaient de nonchaloir en nonchaloir. à l’indolence de l’instant. De tout ce jour. il l’écoute se déplacer. au grand jamais. . La voilà qui passe devant leur chambre. passant d’une lecture à l’autre. C’est sans doute le ruissellement discret de la douche qui a sorti le dormeur de sa torpeur matinale. laisse entrevoir ses formes. Comme chaque dimanche. quelques magazines achetés dans la semaine pour la futilité. sa nudité. se révéler. ondoyant qui depuis si longtemps le fascine. immobile. Elle est là. encore moite. ils attendaient ces instants avec gourmandise. Ils vivaient ce temps immobile avec délice.

il lui pose un petit baiser sur le front. Sur la chaise dans le vestibule. Il n’insistera pas. premiers cadeaux de Lise lorsqu’ils se sont mariés. François se lève. le petit déjeuner est disposé. il débouche le thermos. Un instant la sonnette de la porte d’entrée a grommelée. rompt le pain. cette chemisette élimée. son livre de la semaine emprunté à la bibliothèque. deux revues de mots croisés. Un journal sur la table attire un instant son regard. ne bouge pas. tant pis ! Déjà comme à regret François se lève. il ne veut surtout pas troubler sa solitude méditative. Lise a tout préparé : le chapeau de paille. prêt à son contentement. ayant rejoint le pays de l’indicible bonheur du présent. se frotte vigoureusement les mains. sans forme qu’il porte depuis la nuit des temp s. Ils ne répondront pas. Il passe la tête à la fenêtre. il délaissera ces accessoires de distractions pour aller directement se rouler dans le hamac. Il y a si longtemps que leurs amis ne viennent plus leur rendre visite le dimanche. il en lit les gros titres. elle 306 Version internet gratuite. les yeux mi clos.sans empressement. enfile ce short délavé.Tu veux prendre le café avec moi ? Lise l’a entendu. la gomme. ils connaissent trop bien leur retraite volontaire pour oser les déranger. Hirsute. il traine les pieds jusqu’à la cuisine où sur la table depuis la veille. Lise avant de s’installer au jardin. Sans doute plus tard lorsqu’il la rejoindra. D’un geste nonchalant. ne serait ce que pour la toucher. baillant. . s’assurer de sa présence. le crayon. étale un peu de confiture et distraitement mâchouille. s’en détourne pour observer une mouche qui sans doute attirée par la perspective du sucre. lui a préparé un petit courant d’air qui lui caresse délicieusement le dos. Comme à regret. Du bout des lèvres. Lise l’a entendu arriver. Mais François veut prolonger tout le bonheur de cet engourdissement. ne répond pas. Les yeux toujours clos. . le pas incertain. elle somnolera. Ils ne sauront jamais qui est venu. elle sait qu’il viendra jusqu’à elle. La pièce est fraîche.

comme une méditation volontaire. De tout l’hiver elle 307 Version internet gratuite. Il le sait. mais doucement. au mot près comme s’ils n’avaient jamais cessé de se parler. Lise est très sensible aux changements de saisons. Toute la saison chaude il restera là. sans heurt. elle lit. sans précipitation. . Même absente de sa vue. De la journée ils ne sortent pas de la maison. Ce jardin en friche est une île. Dès le début du printemps François s’empresse d’installer son couchage aérien entre les deux cerisiers au milieu du jardin. boit à petites gorgées une tisane. où les fleurs se sentent si bien ici que chaque année elles ne manquent pas d’y revenir pour offrir leur parure. où certains soirs d’été. tout à l’heure. pathétiques. Tous les deux se garderaient bien d’intervenir dans ce désordre fait de poésies. ils reprendront la conversation abandonnée la veille. regarde apaisée la neige qui tombe. Il baille et sans empressement va s’affaler de tout son long dans le hamac. au gré du vent. les images défilent furtivement. Il ne l’a pas oublié. Lise est là. d’un œil éteint un instant il contemp le le jardin. François a encore les yeux emplis du long sommeil de la nuit. présente à quelques mètres. c’est le seul souvenir apparent de son séjour en Extrême-Orient. A travers le chapeau de paille. l’herbe folle a continué d’y pousser au gré de sa fantaisie. et renaître autre part. à la morsure du froid sur les arbres qui tout nus attendent. Une minute il songe avec nostalgie aux interminables dimanches froids de l’hiver. Le soleil est accablant. Lise enveloppée de son grand châle s’installe tout le jour sur le siège à bascule près de la fenêtre. François contemple maintenant le feuillage du cerisier qui lui fait de l’ombre. ils pourront ainsi voler au temps quelques petites minutes de bonheurs furtifs.tend le cou juste pour lui rendre à son tour cette petite attention muette. l’anarchie a pris possession de l’espace. disponible pour chacun d’eux. se rigidifient. les souvenirs. il poursuit son chemin. sans s’arrêter. et un jour disparaître. immobiles dans des postures tordues. Il voudrait bien s’éveiller. Sans un mot. son esprit se baguenaude. leur parfum.

il ouvre la bouche. coquine. Perdu dans ses pensées. s’il veut l’embrasser. sans bruit. Lise passe un instant la tête à la fenêtre . avance 308 Version internet gratuite. sur la pointe des pieds s’est approchée. Elle lui embrasse délicatement le lobe de l’oreille. Lise attire une branche vers lui. François n’a pas entendu Lise qui. Lise est revenue. Elle cueille négligemment une cerise à l’arbre. En passant. tant pis. attends que le fruit tombe. Il hésite. Rien ne vient. De la maison viennent des accords de guitare. elle est contente. François a repris sa somnolence béate. A contre cœur il faudrait qu’il s’y déplace. Lise s’est mise dans la tête d’apprendre à jouer de cet instrument à la mode.Oui tu as fait des progrès. . hésitent. il doit maintenant se déplacer. Lentement. il sera mangé par les oiseaux. . . François sourit. elle n’est pas très douée. Cette caresse l’a réveillé. L’évocation de leurs paresses hivernales ne l’a pas rafraîchie. n’arrivent pas à s’accorder entre elles.Tu as entendu chéri ? . Il n’a pas envie de bouger.J’ai une petite faim. L’herbe sous le cerisier est sans doute plus fraîche. la toile du hamac est toute humide. C’est affreux ces notes qui grincent.restera attentive à la survie des oiseaux. Lui souffle : . elle plisse les lèvres comme une invitation au baiser. s’est allongée juste face à lui. sa main lui a frôlé délicatement le bras. s’en est allée en silence. Il restera avec sa soif. Elle le sait. le regarde narquoise.Tu en veux ? Il relève le chapeau de paille. Elle sait bien qu’il exagère. Lise a souri. elle ne saura jamais les apprivoiser. François transpire. mais tout de même. leur offrira de petites écuelles de saindoux pour les aider à survivre dans cet univers hostile.Et si je buvais un peu d’eau fraîche ? Mais la cruche est trop loin pour s’en saisir. mettra toute la lenteur dont il est capable pour s’y affaler. acquiesce lentement de la tête.

Il va falloir quand même qu’il fasse l’effort de se rafraîchir. François est ravi. a poussé comme. il le veut. est saisi d’une petite inquiétude. A-t-il rêvé. son corps est en ébullition. Décidément. hésite un court instant. L’eau de la cruche doit être tiède. il prend une brindille. C’est fou ce tintamarre ininterrompu qui l’empêche de sommeiller. Les yeux mi-clos.Chut chéri ! Regarde. . a-t-il dormi ? Quelle heure peut-il être maintenant ? Le soleil est toujours haut. se répondent. face à la petite fleur dont il est devenu maintenant à son corps défendant le protecteur. lui pose un doigt sur sa bouche. s’essuie le front d’un revers de main. l’approche de la petite bête à bon dieu qui tout de suite en trottinant. François écoute.Il ne faut pas la cueillir. toute tremblotante comme une vierge promise. lui dit au revoir et lui souhaite bon voyage dans l’univers fleuri de leur jardin. Son regard endormi se pose alentour. recommande-t-elle soudain. Lise transpire. il s’accoude aux premières branches basses du cerisier. Elle s’est invitée dans notre jardin. Regarde. puis s’envole vers d’autres chez elle. as-tu vu cette fleur ? Je suis sûre qu’elle n’était pas là la semaine dernière. en prend le chemin. il ne sera jamais tranquille. tout à coup il grimace. elle est si mignonne. lorsqu’une coccinelle vient agacer son avant-bras. continue-t-elle émerveillée. 309 Version internet gratuite. les hirondelles là-haut dans le ciel criaillent. Il va se rendormir. Il devrait aller en tirer un peu au robinet de la cuisine. il observe un instant l’intruse. puis brusquement a aussi envie de la taquiner. Elle frémit doucement dans cet air immobile. Il décide de se lever et tout de suite la station verticale lui tourne la tête.lentement en reptation. Mais où est donc « Slowly » ? Il n’a pas vu « Slowly » dans le jardin. puis reprend son rêve indolent. alerte. toute frêle. qui s’appellent. . se lève et s’en va. attendrie. elle est toute blanche. se cale. une grande en quelques jours. Un instant il la suit du regard. et tout de suite Lise arrête son élan. et arrivée à son extrémité. entend voleter les oiseaux. en souriant : .

Le parcours est long. il va se tortiller un peu pour trouver sa place parmi toutes ces lianes exubérantes ! Lise passe devant lui au ralenti. Tout est immobile. . Lise doit être retournée se réfugier dans l’obscurité bienfaisante du salon. tant pis ! Dans le lointain. victime de la fourna ise. ouf ! Il est arrivé. de leur univers. . s’assied sur le banc de pierre. . elle a mis la chaîne en marche. Peut -être s’y est-elle endormie ? « Slowly » est leur tortue. laisse errer un regard nonchalant sur le jardin. Lise s’est réfugiée dans la fraîcheur d’une pièce de la maison. aussitôt. à l’installer à l’ombre de l’habitation s’il ne veut pas s’évanouir. qu’elle fait partie de la famille. il n’a pas à être si glouton ! François ne bougera pas. sais-tu où est « Slowly » ? François n’attend pas de réponse. une sonate de piano. il lui enserre sa taille 310 Version internet gratuite. il lui tend les bras. l’âme bercée par une sonate de Chopin. ses deux mains soutenant son visage. une trentaine de mètres. Le soleil continue d’accabler la maison. béate sur le canapé. elle change de direction. Elle est là debout. son chemin divaguera. François doit maintenant contraindre son corps à changer d’endroit. Lise ne bougera pas. En sourdine. Il y a si longtemps qu’elle est là. Il va falloir quand même qu’il la retrouve.Chérie. Ils l’aiment tant leur tortue qui partage si volontiers avec eux la philosophie de la lenteur. il en est persuadé.. vient contre lui. Comme d’habitude. ne serait ce que pour lui faire la petite bise hebdomadaire sur sa carapace.Tu as vu le chat ? Il est monté sur la table et mange les restes de poulet ! François sort un instant de sa somnolence. Il la suppose alanguie. le chat finira leur seul repas du jour. elle à besoin d’être rassurée quant à leurs sentiments à son égard. se détournera au hasard des hautes herbes qu’il ne veut pas fouler. très long. s’adosse au lierre qui mange le mur. Il se décide enfin. Lise accoudée à la fenêtre. le temps semble suspendu. à incendier le jardin.Eh bien tant pis pour lui s’il est malade.

311 Version internet gratuite. . une pomme ! Ce sera son seul repas de l’après midi. Lise s’est approchée. Depuis dix ans. leur grand rituel qui marque leur fin de paresse : une bouteille de vin.souple. en relit quelques pages. Lise connaît sa faiblesse pour cette friandise. Juste un instant François retournera dans le jardin faire quelques pas sous les étoiles. lui pose un petit baiser sur le ventre. entremêle ses doigts dans ses cheveux. la pièce est si fraîche. elle lui embrasse délicatement ses cheveux. Un instant il le feuillette. toutes les lectures. . François doit retourner dans leur chambre. un grand cru qu’ils ont choisi avec soin. les occupations de son mari. toujours l’un pour l’autre. il lui saisit le poignet lui embrasse la paume de la main. s’allonge. toujours ensemble. la table est dressée depuis la veille. Il ne peut encore se résoudre à quitter la magie de cette journée. .Veux-tu manger un fruit ? Murmure-t-elle. tu viens prendre le thé ? Lise est revenue s’installer sur le transat. En signe de reconnaissance.Oui. quelques fruits. Doucement quelque chose de suave est frottée sur ses lèvres. . Ce sera la seule qu’ils boiront de la semaine.Chéri. l’a réveillé d’un baiser furtif.Ferme les yeux murmure-t-elle. ici il peut enfin se reposer. sur la nappe blanche sont disposés la grande salade qui demande juste à être assaisonnée. silencieuse. surtout. a pris l’arrosoir et donne à boire aux fleurs sur le bord de la fenêtre qui s’étiolent sous la chaleur. C’est un carré de chocolat qu’il s’empresse de saisir entre ses dents. l’un avec l’autre. Il a dû dormir une petite paire d’heures. le livre se trouve sur la table de chevet. Elle. c’est leur façon de vivre constamment en couple. Une théière et deux tasses sont posées dans l’herbe. Un instant elle disparaît de sa vue.As-tu terminé ton livre ? J’aimerais le lire aussi ! Lise veut tout partager. . Lise s’est doucement dégagée. et surtout. . rêvasse. Le soir est arrivé. ne bouge pas. Il tend son visage. les pensées. Dans le salon. Il vient s’asseoir près d’elle. lui a caressé le visage d’une main légère.

perdons un peu la raison. . il lui prend la main au-dessus de la table. c’est l’instant délicat ou François s’essaie à la poésie. il doit l’embrasser.Et d’étranges fleurs sur des étagères murmure-t-elle. s’esclaffe. enivrons nous d’abord dit-elle mutine. ils sont si heureux.Nous aurons des lits pleins d’odeurs légères. des divans profonds comme des tombeaux. en acceptent l’augure. cela ne peut souffrir d’aucun retard. elle fronce les sourcils. ne troublons pas cet instant.Chut. sa bouche vermeille luit dans l’ombre portée. Elle l’enlace. C’est François qui lui a fait connaître. Elle poursuit : .Eclose pour nous sous des cieux plus beaux ! Lise peut réciter Baudelaire de mémoire à n’importe quel instant. Maladroit. sa mémoire est incertaine.Et d’étranges fleurs sur des étagères. et c’est Lise qui récite. Depuis tant d’années. aimer le poète. Ils dîneront en silence. se lève. lui souffle la suite : . A pleine bouche Lalinec embrasse sa tendre femme qui s’étouffe. Ils restent là un moment immobiles. chancelle à son tour. titube. Le vin est une fête.Je suis un tout petit peu pompette lui chante-t-elle dans l’oreille. -Usant à l’envi leurs chaleurs dernières. cela paraît-il porte bonheur. leurs corps vacillent. désirable. . ils dîneront en amoureux et s’enivreront juste un peu pour prolonger le plaisir de la journée. fous rires. ces miroirs jumeaux. Il bafouille. . Nos cœurs seront deux vastes flambeaux Qui réfléchiront leurs double lumières . Il se lève empressé. Il annone stupidement : . .Dans nos esprits. rires. François allume les chandelles. C’est François qui veut être le poète. sa femme est toujours aussi belle. il bouscule un verre. ils ne le ramasseront pas. qui tombe. pouffe. dit-il contrit.Comme à leur habitude. éclate avec fracas. tant pis. 312 Version internet gratuite. sourires complices. riant de plus belle : -Malgré notre ivresse légère. Lise redouble de rires. . pose sa tête sur son épaule. . le visage de Lise s’illumine. tant pis. J’ai une panne de mémoire. Elle continue seule.Des divans profonds comme des tombeaux.Oui c’est cela.

Lise ne bouge pas. ces corps. surpris il se soulève. ils sommeilleront. embrasse délicatement le creux de sa jambe. ils reprendront possession de leurs corps. Le silence. leurs rires redoublent. ils reprendront leurs occupations. qui comme de vieux vêtements étaient restés tout ce dimanche accrochés au clou de leur paresse. ils ne disent plus mot. Ils s’affalent en travers du lit. ragaillardis. le pas incertain. il semble monter en lui quelques velléités amoureuses. embrassés l’un l’autre. mais qui viendra encore et encore pour leur plus grande ivresse. le silence reprend possession de leur vie. sa cuisse. Frais. François a passé sa main sous sa robe de lin clair. Lise rit. 313 Version internet gratuite. Heureux de leur si belle journée de bonheur passée ensemble. leur vie de routine. Cette nuit. en attendant avec impatience ce dimanche prochain qui tardera à venir. . Heureux. Elle s’est endormie. entremêlés. Ne se réveilleront qu’au lendemain. dispos.François prend sa femme dans ses bras. elle l’affole de petits baisers dans le cou. chancelant se heurte à la commode. se moque de ses efforts désordonnés. à la porte de leur chambre. ils n’ont plus de souffle.

LA MEDITATION KUNDALINI (Élimination du stress) 314 Version internet gratuite. .

vous pouvez être mis en contact direct avec. . l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos observations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.) 315 Version internet gratuite.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vos interrogations.

Troisième phase : Prenez la posture. elle est enseignée dans son ashram au sudouest de Bombay. en rythme.Cette méditation a pour objectif d’aider à faire disparaître le stress accumulé pendant la journée. les jambes légèrement écartées. vous décontractez le plus possible l’ensemble de tous vos muscles. Durée environ quinze minutes. Cette phase de décontraction peut durer jusqu’à quinze minutes. dormez. il s’agit de se tenir toujours bien droit. Première phase : Debout. Agitez vos membres comme s’ils étaient pris soudain de tremblements. Cette technique a été mise au point par le grand maître indien OSHO. 316 Version internet gratuite. accélérez progressivement. entre quinze et trente minutes. Deuxième phase : Dansez d’abord lentement. Puis. vous êtes calme. ou sans rythme. les bras légèrement écartés. Si vous avez envie de dormir quelques instants. et reprenez vos occupations. Tout est bien. les jambes. les paumes dirigées vers le haut. Durée : le temps que vous voudrez. N’oubliez jamais que pour méditer. assis en lotus ou sur une chaise : Vous faites la méditation Vipassana (voir détails ci-dessus). . Votre tête fait un mouvement circulaire pour détendre les muscles du cou. Vous êtes dans ce silence intérieur que rien ne peut plus troubler. Quatrième phase : Allongez-vous. Durée. très lentement. relevez-vous lentement. Difficultés à la méditation : Il arrive surtout chez les débutants d’avoir des difficultés à se tenir droit. laissez votre corps faire ce qu’il désire. très. de ressentir très vite un mal de dos qui peut devenir lancinant : il convient alors de s’asseoir près d’un mur afin qu’il vous soutienne.

l’esprit se rebelle. le tronc. la méditation est difficile. . veut en terminer au plus vite.Certains jours. Recommandations utiles : Tenez toujours à poste un petit tapis. l’arrière de la tête. Cette opération doit être renouvelée deux fois de suite. un zafu (petit coussin rond) dans un coin d’une pièce de votre maison. les mollets. ainsi vous progresserez sur le chemin de la sagesse. il s’agit de prendre un instant une posture de yoga : s’allonger sur le sol. puis on redescend jusqu’au menton. quitte à le faire plusieurs fois par jours. prêts à vous permettre de méditer quelques instants si l’envie vous en prend. les biceps. Ils seront toujours là. les cuisses. L’esprit se concentre sur les orteils qui vont se détendre lentement. avant de reprendre la posture du lotus pour la méditation. les bras le long du corps. Même si vous n’avez que quelques minutes. une sensation de chaleur intervient (le sang circule mieux). les épaules. (Tsong-Khapa) 317 Version internet gratuite. de pratiquer la posture dite du « store vénitien ». le reste n’est que bavardages inutiles. du bonheur d’être. puis sur les chevilles. Il s’agit de sentir chaque muscle se relâcher. Il n’y a que la connaissance et la méditation. Pour résoudre ce problème. méditez. méditez. les doigts.

.LE KARMA 318 Version internet gratuite.

(Adage bouddhiste) Le karma c’est la vertu qui attend sa récompense dans l’autre monde. (Arthur Schopenhauer) Personne ne peut échapper aux conséquences de ses actes. de penser. autrement dit. le bonheur et la souffrance qui seront notre lot. nos paroles. . la façon de se comporter. (Dilgo Khyentsé Rinpotché) Tentez de ne jamais faire consciemment du mal. 319 Version internet gratuite. car tôt ou tard une mauvaise action retombe toujours sur celui qui l’a commise. Chacun est entièrement responsable de ses pensées. Le karma affirme que tous les maux que nous infligeons à d’autres êtres sont expiés exactement dans les mêmes conditions au cours d’une vie ultérieure. Nos actes. de son destin. qui va orienter la vie d’un individu.Morale religieuse : Le karma est la rétribution des actes. nos pensées déterminent notre karma.

LE NIRVANA 320 Version internet gratuite. .

) 321 Version internet gratuite. vos interrogations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vous pouvez être mis en contact direct avec. . vos observations.

impassible. c’est l’absence d’intervention du mental dans tous les évènements de l’existence. c’est ce que l’on appelle la perfection. inébranlable devant les évènements de l’existence. serein. Une sorte d’extase permanente. C’est ça le nirvana. inébranlable devant les morsures de la bêtise. (Le Dalaï lama) Le nirvana ? Une sérénité inaltérable.Le nirvana est conçu comme un parfait accomplissement. de toute forme de souffrance. de la méchanceté humaine. un sentiment de bonheur tranquille. comme une délivrance définitive. d’ego. (Arthur Schopenhauer) La tranquillité dans le tumulte. un calme profond. Le nirvana : la libération de toute forme de frustration. (Le Dalaï lama Absence d’émotions. (Lao Tseu) Le nirvana. En toute circonstance rester calme. 322 Version internet gratuite. de peurs. . Ce qui permet de devenir indestructible. sans mélange.

.L’ENIGME DU MONDE LA VACUITE 323 Version internet gratuite.

l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos interrogations. vos observations.) 324 Version internet gratuite. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. . vous pouvez être mis en contact direct avec.

L’univers est une éternité immobile. ce présent immobile. pur de toute éternité. (Pensée bouddhiste) Tout est inexprimable. il n’est pas créé par quoi que ce soit. L’univers n’a pas d’origine. Il n’existe pas de division du temps telle que le passé. L’univers est illimité. Il ne peut vieillir puisque le temps n’existe pas. puisqu’il n’y a jamais eu de premier moment. (Platon) Le monde a toujours existé puisqu’il n’y a pas eu de commencement. le futur. Quand tu connais le vide. (Le Dalaï lama. sans avenir. et pourtant il ne représente qu’un atome à l’échelle de ce cosmos qui n’a ni début. Tu es semblable à lui. (Démocrite) On ne pourra jamais atteindre son commencement puisqu’il n’y a pas eu de commencement. car ils se sont contractés en un seul moment du présent. ni fin. sans passé. Notre univers représenterait quatorze milliards d’années lumière.) Toutes les créatures sont un pur néant. l’éternité est sans passé. Ce que notre imagination est tout simplement incapable de concevoir. aucun objectif. sans futur. (Maître Eckart) Le vide est non né. silencieux. Le vide ne passe pas. le présent. . Tout est toujours le présent. Il a toujours existé. indicible. (Wumen) 325 Version internet gratuite. Il n’a aucun but. Le passé et le futur sont tous deux ramassés dans le temps présent. (Héraclite) Immobile. il existera toujours.

La vie n’a pas de naissance. le néant. elle n’est que la transformation continue d’états antérieurs. Les choses et les êtres sont dépourvus de substance propre car ils sont issus du grand mouvement de la transformation permanente. C’est une pensée de l’au-delà de l’être et du non-être. une non-pensée. Il n’est ni être. ne peut connaître l’arrêt. (Nagarjuna) Rien ne peut être atteint puisqu’il n’y a rien à atteindre. la non existence est existence. (Taisen Deshimaru) L’on ne vient de nulle part. tout devient. de peurs. on ne va nulle part. Il est « une éternité immobile » comme le constate Platon. Tout cela n’est qu’une image dans un miroir. Une pensée. 326 Version internet gratuite. rien à attendre. Permanent. Rien n’existe définitivement.L’existence est non existence. . qui échappe à toute compréhension. les gens souffrent à cause de leur esprit empli d’illusions. tout est toujours en devenir. ni non -être. il est sans commencement. vide de tout concept. Toutes ces destinées successives ne sont que les maillons temporaires d’une chaine d’existences qui éternellement se renouvellent. tout coule. Pas de disparition puisqu’elle engendre immédiatement une autre vie. sont ce que les bouddhistes nomment la vacuité : la vacuité est le vide de tout contenu. de folies. (Samâdhirajasûtra) Rien à espérer. Ce rien n’aura pas de terme. rien non plus à atteindre. Le propre du rien c’est de n’avoir pas d’être propre. sans réelle existence. Puisqu’il est sans commencement. tout est en voie de devenir. il sera sans fin. (Aristote) L’être n’est pas plus de chose que le néant. Le vide. (Héraclite) Notre vie n’est qu’un rêve.

fragile d’éléments disparates ayant des fonctions différentes. » dit Arthur Schopenhauer. mais le personnage n’existe pas en lui-même. Parce qu’elle est vraie et fausse en même temps. d’il y a une heure. Une pierre par exemple est uniquement composée d’une même et uniq ue matière. dans notre corps des centaines de milliers de neurones. nous n’avons aucune idée de 327 Version internet gratuite. elle est indicible. vivent. lui n’est pas composé d’une seule et unique matière. Nous le voyons. perturbe notre esprit. . (Jean-Marc Vivenza. ininterrompu. Il ne peut y avoir ni affirmations ni négations exprimées à l’encontre de n’importe quel phénomène ou de n’importe quel sujet. En vérité. puisque nous sommes toujours en évolution. L’absence de nature propre des êtres et des choses.Toutes les choses existent et en même temps n’existent pas. Il est le reflet d’une illusion perçue par nos sens. Pour qu’une chose soit réelle elle doit être une seule chose. Toute proposition est fausse. Nous sommes un assemblage extrêmement complexe. d’autres naissent à leur tour. Elles sont comme des rêves dénués de toute consistance réelle. Rien n’est jamais arrêté. Il est un agrégat de centaines de milliers de milliards de choses différentes qui au fil du temps naissent. d’il y a un instant. définitif. Nous pensons que le monde est semblable à la perception de notre esprit et nous le concevons comme réel. Nous existons comme l’image virtuelle d’un acteur sur un écran de cinéma. à l’illusion de l’instant. disparaissent dans un ballet perpétuel. tout est voué au devenir. puisqu’elle ne peut être dite. Nous existons et en même temps nous n’existons pas puisque nous n’existons jamais définitivement. de cellules disparaissent. en devenir. Chaque jour. Cela signifie qu’elles sont vides de nature propre. Aucune créature n’a d’être permanent. On ne peut cerner la vérité de la réalité. L’être humain. Les choses existent et n’existent pas. « Le monde n’est que représentation.) Nous existons et nous n’existons pas. de la pierre. au gré de ses besoins. rien n’a de soi propre puisque nous sommes tous différents d’hier.

il n’existe que pour nous. Aucune vérité ne peut être absolue. La conscience que nous avons du monde n’est que le fruit de nos constructions mentales. Il est ce qu’il est. Ce n’est pas le temps qui passe. Ce grand moine bouddhiste que fût Nagarjuna dit : « que si l’être n’a aucune substance véritable. Tout est absolument conditionné par nos sens. nos croyances.sa réalité. Tout ce qui existe. c’est nous qui passons. Nous n’avons aucune certitude. Si le temps dépend des choses. il n’existe que dans notre imagination. sans notre imagination l’avenir n’existerait pas non plus. notre perception. Tout existe. nous ne vivons éternellement que dans le présent. comment le temps peut il exister ? Le temps n’existe pas par lui-même. mais le temps n’existe pas authentiquement puisqu’il se subdivise en trois séquences dénuées de substance propre. ou l’imagination du futur. Sans notre mémoire le passé n’existerait pas. ou un mensonge. le temps lui-même ne peut trouver à exister authentiquement. 328 Version internet gratuite. Il n’en résulte pas qu’il est une illusion. Si aucune chose n’existe. le futur. le présent. rien n’existe. Ce présent qui n’a aucune durée. n’existe qu’au travers de notre compréhension de la réalité. Notre esprit a inventé le temps comme unité de mesure. et c’est nous qui l’interprétons. Tout ce qui nous entoure n’existe que par l’interprétation que nous voulons lui donner. ce que nous appelons nos connaissances. . Le passé n’existe que dans nos souvenirs. uniquement comme la représentation que nous nous faisons de cette réalité. Le futur n’est pas encore arrivé. C’est notre esprit qui conçoit le passé. elles se limitent à nos pensées. On ne connaîtra jamais ni son origine ni sa véritable nature. Même si nous pensons que le temps passe. Qui n’est toujours et ne restera que le… présent. comment existe-t-il en l’absence des choses. Nous ne concevons le temps que par le souvenir du passé. Le temps n’est que la représentation de notre horloge biologique qui nous mène de l’instant de notre naissance à celui de notre disparition.

l’être humain doit se demander. Même si nous pensons avoir une conscience du monde qui nous entoure.L’univers n’est pas la limite du monde. Le monde est et restera un mystère. nous n’arrivons jamais à donner une explication définitive de son existence. non pas d’où vient le monde. pourquoi il existe. l’audelà de notre univers. . ni à supprimer l’inconnu de l’au-delà. Nous pouvons seulement nous demander comment il existe. Aujourd’hui. mais doit plutôt se poser la question : qu’est ce que le monde ? » 329 Version internet gratuite. mais uniquement la limite de nos connaissances. et même s’il existe réellement.

.L’IMPERMANENCE 330 Version internet gratuite.

vos interrogations. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vous pouvez être mis en contact direct avec. .Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.) 331 Version internet gratuite. vos observations.

(Pensée bouddhiste) L’homme dans la nature est un néant à l’égard de l’infini. Et nous passons. (Nagarjuna) Tout s’anéantit. tout périt. (Diderot) Entre le ciel et la terre. (Sénèque) Un instant nous avons emprunté notre corps au néant. un milieu entre rien et tout. il n’y a que le monde qui reste. L’homme n’a point de port.. (Alphonse de Lamartine) L’impermanence est la réalité du tout. il n’y a qu’une demeure temporaire. Et vous heures propices! Suspendez votre cours : Laissez nous savourer les rapides délices Des plus beaux de nos jours. (Blaise Pascal) 332 Version internet gratuite. jusqu’au jour de notre disparition définitive. et de court séjour. un tout à l’égard du néant. tout passe . . Le temps n’a point de rive : Il coule…. (Le Bouddha) Ce corps n’est pas une maison.Ô temps ! Suspend ton vol . mais une auberge. A chaque seconde tout ce qui vit meurt et revit en nous-mêmes. Il n’y a que le temps qui dure.

Ce qui est aujourd’hui. naît. de dissolution . quant aux suivants qui viendront. à certains égards. C’est le principe de notre irréalité dans le vide de l’univers. l’Ecclésiaste. Il n’y a aucun souvenir des temps anciens.Tout est toujours changement. la vie des animaux sont des miracles perpétuels. Rien ne se perd. Toi-même aussi tu es en état de transformation continue et. un autre s’en vient. chez ceux qui viendront après. (Le livre du Qohéleth. ailleurs. se transforme. de même pour l’univers entier. meurt. (Blaise Pascal) Rien ne se crée. il ne restera d’eux aucun souvenir. pour renaître éternellement autrement. aucune chose ne reste identique en lui-même. Mon âge s’en va. et la terre subsiste toujours. l’activité de la lumière. L’ordre prodigieux de la nature. III° siècle avant J. (Nagarjuna) Tout est miracle. Tout se transforme. . et ce qui devient n’est ni soi. apparaîtra demain.Christ) Tout dans l’univers est toujours en mouvement. ni autre. c’est se préparer aux pires souffrances qui soient : celles de la nostalgie et de l’espérance. Tout ce qui n’est pas aujourd’hui. disparaîtra demain. la rotation de cent millions de globes autour d’un million de soleils. vit. (Lavoisier) Aucun être. est de passage. Le fait que rien n’est durable en ce monde et ne pas le comprendre. Tout ce qui existe devient. Tout est en cours de transformation. (Voltaire) 333 Version internet gratuite. (Marc Aurèle) Toutes choses changent et se succèdent.

(Le Bouddha) Tous les Etres sont issus de l’Etre . notre esprit ne peut le concevoir. (Le Yogavâsistha) Toute existence est douloureuse. nous ne trouverons jamais le repos définitif. il n’y a rien. parce qu’en réalité nous ne saurons jamais. c’est de nier l’impermanence de toute chose. aucune réalité. d’agrégats multiples destinés à la disparition et à la renaissance continuelle. Devant le vide. (Le Bouddha) Admettre l’impermanence de toute chose c’est aussitôt apaiser son esprit et faire disparaître la douleur qu’elle produit. comme un fou qui s’enfuit sans crier gare. (Pensée bouddhiste) Tout notre malheur découle d’un éternel vouloir vivre. La naissance. nous vivons ainsi dans la crainte perpétuelle.Nous existons par l’illusion que nous avons d’exister. Rien n’existe en permanence qui ne soit constitué de réalité durable. voilà le rythme ternaire que tout être vivant subit sans espoir de rémission. (Le Dalaï Lama) Notre existence est aussi instable que la goutte de rosée qui tremble à la pointe d’une feuille. et cette absence de réalité. momentanée. ce qui la rend intolérable. le néant. 334 Version internet gratuite. Notre corps nous abandonne un jour. Les destinées successives des créatures sont imaginaires comme les illusions. . la vieillesse et la mort. Et l’Etre est issu du non Etre (Le Tao) La vacuité est une structure fugace.

Le corps physique change totalement tous les sept ans. ne nous appartient pas. permanentes. permanent est continuellement en construction et déconstruction. De l’enfance à la vieillesse. Notre corps. C’est à nous d’en prendre soin et d’en faire bon usage. Les êtres vivants que nous sommes sont le produit de la physique. (Omar Khayyâm) Une légende raconte un dialogue entre l’empereur chinois Wu Di et son maitre de méditation : Un jour l’empereur le convoqua et lui demanda quels étaient les mérites spirituels qu’il avait acquis en construisant des temples. en changement. nous n’en sommes que les locataires. n’est mis à notre disposition que pour une brève durée : cette vie. nous ne cessons de changer. du temps. de la nécessité. . 335 Version internet gratuite. Nous sommes un flux en transformations continuelles. notre corps.Nous ne nous sommes pas faits. de la biologie. la nature nous a offert un bail emphytéotique de plus ou moins quatre-vingt-dix neuf ans. n’existaient pas encore il y a sept ans. elle est le fruit du hasard auquel nous participons. (Enseignement de la biologie) Le cycle de la vie va… de la poussière… à la poussière. Cette vie qui se trouve en nous et ne vient pas de nous. notre corps ne reste jamais le même. (Pierre Bertrand) Qui suis-je ? A qui appartient ce corps ? A personne ! (Précepte bouddhiste) Cet outil. C’est la vie qui nous a fait. c'est-à-dire jeté dans l’existence et nous y a jeté tels que nous sommes. de la chimie. en ce moment présent. du hasard. Les cellules qui constituent notre corps aujourd’hui. (Dilgo Khyentsé Rinpotché) Nous ne sommes pas propriétaires de notre corps. Nous ne sommes que de passage.

Aucun. Le résultat de notre attachement tenace à notre propre existence est une illusion entretenue par cet égocentrisme. l’hiver le dénude. C’est une tendance profondément enracinée dans notre psychisme (que l’on peut expliquer par cet ego qui ne veut pas mourir) et seule une déconstruction radicale de cette conception du soi peut nous conduire à une évolution spirituelle. puis mourir à nouveau pour revivre une nouvelle fois encore. répondit le maître de sagesse. d e beauté. vient pour s’en aller. Tout ce qui vient. (Hubert Reeves) Je n’ai pas été. nous fait revivre une année encore. les pousses. la vie est un festival de neuf. . d’autres de disparaître. c’est la transformation perpétuelle de la vie. . L’empereur repartit à l’assaut et demanda quel était l’enseignement fondamental du bouddhisme.. l’été fait ses fruits. Nous avons tous des opinions. L’empereur peu satisfait de la réponse lança : .Mais qui donc ai-je en face de moi ? A quoi le moine répondit : . les fleurs renaissent.La vacuité immense. à l’automne perd ses feuilles. de la religion. (Dane Rudhyar) Au printemps.Je n’en ai aucune idée. je m’en moque. des croyances différentes à propos de l’univers. d’émerveillements. 336 Version internet gratuite. c’est une source de joie. (Epicure) La semence doit mourir pour que la feuille puisse croître. tout se renouvelle . lui fut-il répondu. il semble mort… Et pourtant à chaque printemps. j’ai été. je ne suis plus. la vie réapparait. (François Lalinec) L’un des thèmes centraux du bouddhisme est la libération de la croyance en une sorte de réalité durable. de la réalité. Des formes n’arrêtent pas d’apparaître. un jour. l’arbre bourgeonne. les blés.

continuer l’adaptation à son environnement. le judaïsme. La physique met en lumière que c’est le mouvement qui produit la matière et par conséquent les êtres que nous sommes.Il y a les religions théistes qui affirment l’existence d’un dieu créateur : le christianisme. n’est qu’un composé d’atomes. régénérer d’autres vies. L’esprit est complémentaire de la matière. Certaines cellules qui constituent notre corps disparaissent. dont la nature a besoin pour créer. comme la particule de la matière est complémentaire de son aspect onde. c’est la loi de la sélection naturelle qui vaut aussi pour le s neurones. permanente. l’islam. qui issus de l’univers. en fait partie. La vie doit assurer son propre cycle de renouvellement. Où commence la vie. sa propre survie. La vie apparaît par l’assemblage des atomes. C’est seulement il y a environ quelques dizaines de milliers d’années que le langage. liée à son éternité. seul l’homme possède apparemment un langage élaboré et la pensée réflective. Elle est une infime partie de l’univers. il y a celles qui soutiennent que l’âme est éternelle. se développer. une obligation pour remettre en circulation les atomes. La conscience. le cerveau laisse mourir les liaisons dont il ne se sert pas. comme la vie elle-même. appartient en fait à l’univers. d’autres alors apparaissent. immuable. ne marque aucun arrêt. L’évolution. et celles qui nient une telle possibilité. le renouvellement est continu. l’intelligence symbolique. d’autres connexions s’établissent. les molécules. sont apparus chez les primates. où s’arrête-t-elle ? Elle ne commence nulle part. la complexité de notre système neuronal a pris un milliard et demi d’années à se créer. En effet chaque être humain. Le bouddhisme opte pour cette seconde hypothèse. ne s’arrête nulle part. 337 Version internet gratuite. . celle de la théorie matérialiste : tout provient de la matière. puis naissent les molécules. sa propre continuation. et celles qui refusent cette hypothèse : le bouddhisme. Dans les religions non théistes. puis les cellules disparaissent lorsqu’elles ne sont plus utiles. a émergé de la matière inanimée. De toutes les espèces vivantes. La mort est nécessaire à la vie.

Si nous n’imaginons pas l’existence. plus microscopiques. Tous les atomes ont la même structure interne. (Les Upanisads) 338 Version internet gratuite. la structure de cet atome est encore constituée de protons. (Epicure 270-200 av JC) Tel le corps humain est le corps cosmique. électrons sont composés eux aussi d’un univers encore. Les dieux n’en sont nullement les architectes. Je nie la survivance de l’âme. Il n’y a ni providence. nous n’avons aucune idée non plus de l’infiniment petit. ce qui détermine qu’un élément soit liquide.Nous sommes tous constitués de plusieurs milliers de milliards d’atomes. Pour moi l’univers est uniquement composé d’atomes et du vide dans lesquels ils tombent. les limites de l’infiniment grand. Et pourtant malgré cette insignifiance. tellement petit que nous ne pouvons plus le couper en deux (c’est l’image habituelle). solide ou gazeux. L’atome insécable. ni destin. Tel le microscome est le macrocosme. Le monde est né de la rencontre des atomes. ce microscopique. neutrons et électrons varient. Tel l’atome est l’univers. Tout est matière. (Démocrite). crois en la néantisation complète de l’être et dit que les atomes resservent ensuite à d’autres combinaisons. . qui tournent autour de ce noyau central à une vitesse vertigineuse. Tel l’esprit humain est l’esprit cosmique. ces vies ne sont que le produit du hasard. La science a découvert récemment que ces neutrons. mais toutes ces choses. d’électrons et de neutrons. La théorie « des cordes » tellement minuscules que des physiciens pensent qu’une « corde » serait de la taille d’un arbre par rapport à la taille de l’univers. tout est atome. ce rien… qui est quand même quelque chose. protons. seule le nombre de protons. à d’autres vies.

Nous sommes de la poussière d’étoiles. de hasards. Rien n’est permanent. de mutations en changements. notre corps ne nous appartient pas. nous n’existons pas.) L’être humain est porteur d’une dimension d’éternité s ous-jacente à son instabilité psychique et à la mobilité de sa pensée. . (Les Upanisads) La distinction entre l’esprit et la matière n’est qu’apparente. les individus s’intègrent dans une chaine continue d’existences (samsara. hormis le changement. puis nous disparaissons. qui en permanence. Tout est mystère ainsi que la pensée. ou ensemble de ce qui circule. Nous ne sommes qu’une série d’enchaînements. « Il n’y a pas concrètement de la matière et de l’esprit. et non différente de l’absolu. l’esprit n’est qu’un état plus subtil de la matière. Y a-t-il un sens à notre présence dans l’univers ? Nous naissons. Il n’y a pas d’espri t sans matière. ou transmigration). En réalité. Tous les phénomènes s’imbriquent dans une harmonie cosmique. survivent en un équilibre instable qui peut disparaître à tout instant.Le microcosme de l’homme et le macrocosme de l’univers s’expliquent l’un par l’autre. Tout est matière. il n’a aucune entité personnelle. (Hubert Reeves) Ce que l’être humain appelle sa vie n’est qu’une identification à un certain corps qu’il ne veut plus quitter. mais il existe seulement de la matière devenant esprit » écrit ce missionnaire. (La Kabbale) Que valent nos fugaces instants de vie face à quatorze milliards d’ années lumière ? Cette existence qui nous a été miraculeusement offerte n’est 339 Version internet gratuite. ce grand penseur chrétien que fut Pierre Teilhard de Chardin. un instant nous vivons. (Les Védas.

Il nous parait plus long lorsque nous sommes jeunes. Pour Einstein. statique. Une anecdote célèbre sur la relativité du temps nous est livrée par Einstein qui s’amusait à expliquer : « Si vous passez une minute assis sur un poêle chauffé au rouge. Ces conclusions font réfléchir. tire des conclusions qui sont souvent contradictoires entre savants. Pour le physicien le temps ne s’écoule pas. La notion de temps est relatif. le temps physique est simplement là. nous penserons la toucher. il faut qu’il y ait un avant et un après. l’espace n’existe que par rapport à nos sensations. Notre disparition n’est que la perte de notre moi individuel qui va rejoindre le grand tout. plus court au fur et à mesure que nous vieillissons.qu’une demeure temporaire. Le temps n’existe que dans notre univers. le temps vous paraîtra très long. Elle porte en elle-même le germe de sa propre destruction. . La science étudie les phénomènes observables. le temps vous paraîtra très court… C’est cela la relativité du temps ». élabore des théories physiques. 340 Version internet gratuite. élastique. une autre vie. notre expérience. dans sa théorie de la relativité. le temps. Nous vieillissons et mourrons parce que la plus infime particule en nous que constituent les atomes ne demeure jamais identique. figé. par contre si vous passez une nuit avec la personne de vos rêves. mais en réalité nous ne pourrons jamais l’atteindre. avancer. Pour qu’il existe. Ce qui semblait vrai il y a un siècle ne le sera plus dans le siècle suivant. arriver à son terme. mais comme l’horizon recule au fur et à mesure que l’on avance. Nous la quitterons un jour pour revêtir une autre forme. variable. On approche à tous petits pas de la nature ultime de la réalité. L’au-delà de l’univers est une éternité immobile constate Platon.

certains astrophysiciens émettent l’hypothèse de l’existence d’autres univers. Tous les éléments qui nous composent sont les mêmes qui naguère fondèrent l’univers. Dans cet univers. Dans cet infini. 341 Version internet gratuite. Nous sommes issus des bactéries tombées des astres. notre propre cosmos ne représente pas plus que la taille d’un atome. qu’un hasard éphémère. Ces gouttes de vie seraient restées là. Elle a formé les mers. l’inerte a engendré le vivant. à l’état végétatif. Ces corpuscules sont devenus un jour des cellules qui par réactions chimiques ont donné forme à la vie. vit un instant… disparaît pour se recréer autrement en d’autres lieux. Notes complémentaires : La pluie est tombée sans discontinuer sur la planète pendant plusieurs dizaines de milliers d’années.Seuls les atomes qui nous constituent sont immortels. Nous sommes de la même origine. pendant des centaines de millions d’années. . tout ce qui naît. Ce sont les seuls qui survivront à notre mort. il n’y a pas eu commencement. d’atomes. cette immensité. inévitable . Notre terre ne représente même pas la micro taille d’un seul petit grain de poussière égaré dans cette démesure. il convient de l’accepter. grand paraît-il de quatorze milliards d’années lumière. Nous pouvons penser un instant qu’à l’échelle de ce gigantisme que notre imagination ne peut concevoir. les mammifères descendent les uns des autres et il a fallu des millions d’années pour qu’ils se différencient par la sélection naturelle. insignifiant. les océans. L’au-delà de l’univers lui n’a pas d’origine. L’être humain n’a aucune importance. des bactéries s’agencèrent dans la mer et inventèrent les premières gouttes de vie. des galaxies. existent plusieurs centaines de milliers de milliards de planètes qui sont toutes des agglomérats de matières. il n’y aura donc pas de fin. provisoire qui n’a aucune conséquence sur l’évolution de l’univers. absolument tout. Tombées du ciel. Parce que c’est une loi immuable. Dans le cosmos. il n’est qu’un agglomérat temporaire de matière.

est toujours en recherche d’une occupation. il libère des millions de spermatozoïdes. La mère a un réservoir d’ovules limité. voire parfois opposées. par chance.) Qu’est-ce que notre corps sinon la quintessence d’un millier de générations. quelque part dans l’insondable univers. C’est pourquoi des frères. . Nous ne sommes là que par hasard. d’évolution. Nous n’avions qu’une seule chance sur des millions de milliards d’opportunités de naître un moment à la condition humaine. il est nécessaire qu’un spermatozoïde et un ovule se rencontrent et fusionnent. incroyables. nous sommes là. (Hubert Reeves. du sperme et de l’ovule ? (Le Dalaï lama) Pour que se crée la vie. A chaque fois qu’un couple fait l’amour. ce sont des millions de vies qui ne verront jamais le jour. contemplative. Notre existence était un événement improbable et pourtant.L’évolution tente des milliers de solutions en même temps. certaines réussissent d’autres échouent. de la même mère. d’une découverte. un instant. il faudra sans doute des millions de milliards de millénaires avant que toutes les conditions soient de nouveau réunies pour que l’aventure humaine renaisse. Lorsqu’un jour la vie s’éteindra sur la terre. c urieuse de tout. pour que nous soyons là. alors que l’autre agitée. et chaque fois qu’un homme fait l’amour. un instant. un court instant. Extraits de « La plus belle histoire du monde ». La rencontre entre l’ovule et un seul de ces millions de spermatozoïdes fait que la vie peut naître. elle ne libère qu’un œuf par mois. lunaire. ahurissants. sa propre individualité. fabuleux. Chaque spermatozoïde a ses propres caractéristiques. Il a fallu une chaîne de miracles prodigieux. elles sont issues toutes les deux du même père. vivants. Pourtant. impensables. des millions de spermatozoïdes inutiles meurent. 342 Version internet gratuite. L’une est lymphatique. des sœurs. ont souvent des personnalités très différentes.

Et après tous ces miracles inouïs. Nous n’avons rien à revendiquer. ni d’ailleurs le droit de nous plaindre. (François Lalinec) 343 Version internet gratuite. fabuleux. La vie n’est pas un dû. incroyables. mais un cadeau. à geindre. impensables. . ahurissants. pouvons nous encore fournir sans nous couvrir de honte. de pleurnicher que la vie n’est pas miraculeuse. prodigieusement belle. un seul argument qui nous autorise à nous plaindre.

.L’INTERDEPENDANCE 344 Version internet gratuite.

) 345 Version internet gratuite. vous pouvez être mis en contact direct avec. vos interrogations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos observations. . (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.

Tout découle de quelque chose qui découle lui aussi de quelque chose. en est la propriétaire et dispose de notre destin comme elle le souhaitera. Les animaux ont besoin des autres animaux. Nous sommes tous égaux devant elle. successifs. inattendus.Les espèces n’ont pas été crées indépendamment les unes des autres. Ainsi. se diversifier. nous existons un instant dans un corps qui ne nous appartient pas. tient aussi à un hasard. à l’existence de l’univers. du soleil pour croître. nous sommes les héritiers d’un processus de sélection naturel en perpétuelle modification. Telle est la loi de la nature. notre vie. à un miracle prodigieux. Chaque chose se crée sans intention. Pour continuer d’exister. mais comme des variétés. des plantes. Que de miracles. ni trop loin de notre planète. insensé. que de phénomènes inouïs. improbables. elle est sans contrainte. (Le Tao) C’est la nature qui est le maître d’œuvre : Rien ne peut exister seul. Nous existons grâce à cet équilibre miraculeux. Nous dépendons de la présence du soleil qui n’est ni trop près. (Charles Darwin) « L’origine des espèces » Tous les êtres vivants sont issus d’une même origine : la nature. Millénaires après millénaires. de l’air. des animaux. Un seul de ces éléments disparaît. 346 Version internet gratuite. nous dépendons entièrement d’elle. (Le Tao) Le monde est livré au hasard des adaptations de la vie. Notre présence. un seul. et pfuit ! Nous n’existons plus. elles descendent d’autres espèces. sans but. de la présence protectrice de la couche d’ozone. Puisqu’elle se crée elle-même. C’est la nature qui au fil des millénaires l’a créé. des végétaux et tous nous avons besoin de la terre. de l’eau. l’homme a besoin de l’eau. . nous retrouvons toujours l’univers en chacun de nous. de la présence de l’oxygène. pour se nourrir. Ceci implique qu’un lien existe entre tous les êtres vivants. indépendamment d’autre chose ne fut-ce même qu’un seul instant.

il reste toujours dominé par nos instincts primaires dont nous connaissons les ravages. Auparavant. Les bouddhistes respectent la nature dans toutes ses formes : En occident lorsque l’on trouve de belles fleurs on s’empresse d’en faire un bouquet soit pour l’offrir. jusqu’au jour où on leur a appris qu’un animal malade pouvait alors leur transmettre une maladie. Depuis que le monde est monde. cette fragilité d’une vie qui peut s’interrompre à tout instant. pensent qu’il n’y a pas d’inférieurs n i de supérieurs. un sens à notre présence. Aussi sont-ils bienveillants envers toutes les créatures créées par la nature.En Extrême-Orient. Cette fleur doit rester vivante pour que tout le monde puisse en admirer et sa beauté. inconcevables. les bouddhistes considèrent que tout ce qui vit est le fruit de cette chaine de prodiges inouïs. les fleurs meurent. le comment de la vie. après quelques jours. a eu le pressentiment de notre impermanence. ils veulent appréhender le pourquoi. Malgré cette insignifiance. ils aimeraient comprendre s’il y a une raison. et son parfum. improbables. à notre existence ici-bas. Nous persistons à 347 Version internet gratuite. le pourquoi et le comment de l’univers. Pour les bouddhistes une fleur ne doit jamais être coupée. Ils hésitent à tuer un animal et répugnent à le faire. même s’ils en ont l’impérieuse nécessité pour survivre. et sa fragilité . ils ne le mangeaient que lorsqu’il était mort de mort naturelle. Nous continuons de nous conduire comme des enfants irresponsables. nous ne savons toujours pas profiter de cette merveille que le hasard nous a si miraculeusement offert. sans l’apport de la science. qu’il n’y a que des êtres vivants distincts qui tous ont droit à ce merveilleux cadeau qu’est la vie. Ils tirent un trait horizontal. . successifs. Il y a 25 siècles. Ce en quoi. en cela. ils se posent toujours des questions. incroyables. insensés. Ils pensent que la nature doit toujours être respectée. cette équanimité qui consiste à toujours considérer en toutes circonstances qu’autrui est l’égal de soi. de notre irréalité dans l’univers. D’une curiosité boulimique. honorée dans toutes ses créations. de notre isolement. soit pour orner son habitation. sans l’apport d’instruments de mesure. Ils pratiquent donc naturellement l’équanimité. le Bouddha.

Sogyal Rinpotché. à saccager. mais comme un facteur indispensable à notre survie. plus pour contenter notre ego que pour satisfaire de réels besoins. Nous signons une reconnaissance de dettes que nos enfants ne pourront jamais payer. ruiner la nature avec frénésie. qui anime de longues retraites dans son ashram de Lodève. écrit dans « Le livre tibétain de la vie et de la mort » : « La société industrielle moderne est une religion de fanatiques. empoisonnons. 348 Version internet gratuite.piller. Nous saccageons. Aujourd’hui nous devons tous être solidaires : ou nous vivrons ou nous mourrons tous ensemble. près de Montpellier. détruisons tous les écosystèmes de la planète. . moine tibétain. Le danger qui nous menace tous collectivement nous oblige maintenant à ne plus considérer le développement spirituel comme un luxe.

.L’ENIGME DE LA VIE 349 Version internet gratuite.

(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. . l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos observations. vous pouvez être mis en contact direct avec.) 350 Version internet gratuite. vos interrogations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.

de ce cadeau extraordinaire qu’est la vie ? Quelles sont les raisons de ces incroyables dissemblances. ou déserté de vie de toute éternité. semble être resté à l’état embryonnaire. d’apparences. Pourquoi prospère-t-elle. cette même disposition de toujours vouloir survivre. vers une renaissance éternelle.Beaucoup d‘êtres humains se contentent d’être là. elle. les insectes. les fleurs. (Arthur Schopenhauer) 351 Version internet gratuite. La définition de la volonté est le vouloir vivre. de pérennité. Les êtres humains. Tout est instinct. les poissons. les cellules. se recréer soi-même. elle arrive quand même à survivre dans un univers d’où la vie. les animaux. à la conservation des espèces. les bouleversements. C’est cette volonté obstinée de toujours s’adapter qui permet de pérenniser toutes les espèces. Pourquoi la vie existe-t-elle sur terre. et puis les oiseaux. La volonté est l’essence intime de toute chose. dans un univers qui. se multiplier. aux contraintes de l’évolution. muter sans cesse même dans des milieux parfois si hostiles. Même un être vivant dépourvu à priori d’intelligence a l’instinct de reproduction. les microbes. quelques soient les conditions. mais aussi les végétaux sont tous ensemble animés par cette même volonté. les animaux. les bactéries. de vivre sans se poser la question du pourquoi nous existons. . pour une suite infinie de générations. pourquoi tous les mammifères que sont les humains. ces surprenantes différences de formes. qui ont toutes en commun le désir de vivre et surtout de subsister ? Pourquoi cette énergie tenace de la vie qui est de toujours savoir s’adapter. lui. Le but jamais atteint n’est éternellement qu’un point de départ. Malgré toutes les difficultés sans cesse rencontrées. survivre. d’attendre. aucune vie n’existerait aujourd’hui sur cette terre. Pourquoi sont-ils tous dotés de ce don. s’adapter. les perturbations imposées par la nature. les arbres. mais aussi les végétaux. la volonté désire la vie pour toujours. se perpétuer. semble être exclue ? Sans la volonté opiniâtre de survie. sans cette énergie d’acclimatation. existent-ils. elle est nécess aire à la survie.

352 Version internet gratuite. puisque la finalité n’est pas le plaisir de l’être. Des graines desséchées depuis des siècles réussissent parfois à renaitre dès que leurs conditions de vie sont à nouveau réunies. Il en est de même pour les bactéries qui. Même chez les végétaux. les séductions les plus prodigieuses pour que chaque espèce puisse sans cesse se reproduire. renait éternellement. » Pour les animaux.Pour perpétuer l’existence de chacune des espèces. préserver leurs survies. Certaines fleurs. les rivalités. existe cet instinct de survie : la plante se développe à partir d’un bourgeon primitif qui sera à l’origine d’une nouvelle vie. à chaque printemps elle renait. des désirs. des attraits. elles. arrivent à nouveau à croitre et à multiplier leur croissance à l’infini. elle a inventé la fonction la plus merveilleuse. mais uniquement la reproduction. dépourvus de toute pensée réflexive. « La volonté de survie » comme le souligne Arthur Schopenhauer « pérennise l’espèce. trouvent pour certaines. la perpétuation de chaque espèce. qui. Le but étant d’assurer l’avenir. agressées par une médication créée par l’homme dans le but de les détruire. ont trouvé un moyen très subtil pour survivre : celui d’attirer les oiseaux en leur corolle afin de leur confier leur pollen pour qu’ils en fassent la propagation qu’elles ne peuvent assurer elles mêmes. elles aussi les moyens de muter pour éviter de périr. En inventant l’amour et l’orgasme comme des envies. l’attirance pour le sexe opposé : l’amour. la nature utilise toutes les roueries possibles. magique à laquelle aucun être ne peut se dérober. des plaisirs irrépressibles. conçoit des tromperies. elle crée. Ces graines endormies depuis des éternités. la plus fascinante. la continuation de chaque race. les combats de mâles en périodes de ruts sont nécessaires pour que le plus puissant assure toujours la descendance la plus robuste à son groupe. . se multiplier : Pour les êtres humains. absolus attribués à l’être humain. Dans le froid glacé de l’hiver la plante semble définitivement morte et miracle.

soutenue par cette mystérieuse et incompréhensible volonté qui est depuis des millions et des millions d’années la créatrice. s’adapter pour ne jamais disparaître du bal de la vie ? Nous sommes là. connaître les astuces. mort. la plus grande des énigmes : notre présence. ne se serait développée sur cette terre. elle pourrait ressembler à tous ces astres inertes qui peuplent l’univers. de continuité. se transformer. s’adapter. la continuité de la vie sur notre terre. les animaux. C’est. les artifices pour réussir à ne jamais disparaître définitivement. savoir muter. aux soubresauts de notre globe ? Pourquoi tous ces êtres vivants : les êtres humains. combien la nature dans toutes s es expressions de vie. obstinée. aux contraintes. désespérément désert. les germes. pourquoi cette adaptation continuelle aux circonstances. Un astre sans vie. au point de savoir trouver une solution. aujourd’hui bien vivants. sans cette mystérieuse volonté. et cela restera. les végétaux. Comme beaucoup de planètes.On ne peut comprendre. La question restera-t-elle éternellement sans réponse ? D’où vient cette volonté acharnée de conservation. la continuité de la vie sur notre planète. aux modifications climatiques. aux évènements. aux transformations. est surprenante. où ne se poseraient jamais les questions : pourquoi la vie ? Pourquoi la pérennité de la vie ? 353 Version internet gratuite. les microbes ont-ils en commun cette volonté acharnée de se renouveler. . mais aussi la préservation. tenace. Depuis la nuit des temps. aucune vie n’aurait été possible. s’imaginer. sans savoir pourquoi nous sommes là et qui nous devons remercier de ce miracle d’être tout simplement là. C’est la nature.

.DE DIEU 354 Version internet gratuite.

(si vous souhaitez.) 355 Version internet gratuite. . obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vos observations. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos interrogations. vous pouvez être mis en contact direct avec.

Ne perdons pas de temps. (Blaise Pascal) Et si toute vie disparaissait de la terre. Ils ont aussi raison ! Et le débat est clos ! Pour ceux qui croient. en aucune manière n’a pu le créer. ni réfuter l’existence. (Pétrone) Dieu ? C’est la nature ! (Baruch Spinoza) Je suis fait d’une telle sorte que je ne puis croire. Cela leur permet de mieux vivre. ni démontrer. Ils ont raison ! Il y a ceux qui n’ont pas la foi. (Démocrite) 356 Version internet gratuite. Dieu continuerait-il d’exister ? (Anonyme) Dieu ne s’est pas créé seul. Il ne faut pas accorder aux dieux le moindre rôle dans la création du monde. sont convaincus que Dieu ne peut pas exister. (Gustave Flaubert) La crainte fut dans l’univers l’origine des dieux (la peur et l’espérance). Cela leur permet de mieux vivre. (François Lalinec) Le tout est infini parce qu’aucun être. . aucune preuve n’est nécessaire. sont convaincus de l’existence de Dieu. aucune preuve n’est possible. fruit de notre imagination. Il y a ceux qui ont la foi. métaphysique dont on ne pourra jamais. (Stuart Chase) Dieu est une conception abstraite. Dieu (s’il y a un dieu) est dans ma conscience (si j’ai une conscience). de nos espérances. Pour ceux qui ne croient pas. nous ne convaincrons personne. Il est le produit de nos peurs. c’est nous qui l’avons créé.

de sa souffrance ici-bas dans sa vie quotidienne. L’idée même d’un dieu créateur ne lui vient tout simplement pas à l’esprit. C’est la nature qu’il faut respecter. existent un minimum de cent millions de dieux différents. des religions. Elle ne connaît ni dogme. il serait celui du miracle de la nature. L’hypothétique existence d’un arrière-monde ne l’intéresse pas. n’est pas son problème. de l’adorer. Le bouddhisme n’invite ni à la désillusion ni à la désacralisation du monde. pour 357 Version internet gratuite. Chaque Hindou a la liberté de créer le sien. il ne serait pas le Dieu des hommes.Dieu n’a-t-il pas frappé de folie la sagesse du monde ? (Première épître aux Corinthiens 1. de la vie. à la méditation de ses questionnements. il n’est ni croyant. De devenir lui-même en accord avec ses profondes aspirations. C’est la connaissance. Il renvoie l’homme au silence de ses propres croyances. (Le Tao) Nous avons inventé le mot Dieu par peur du mot néant. Il ne demande pas à ses adeptes de croire ou de ne pas croire. Le bouddhisme est une tradition spirituelle non déiste qui n’est fondée sur aucune révélation divine où la création du monde serait soumise à la volonté d’un être divin quelconque. ni athée. (Frederik Tristan) En Inde. Le bouddhisme ne livre aucune doctrine à suivre. (Albert Einstein) Si Dieu existait. Il propose d’apprendre à déchiffrer. la maîtrise des mécanismes de la pensée qui permettent de se délivrer. et seul. ni dieu conçu à l’image de l’homme et donc aucune église n’enseigne la religion cosmique. lire son propre comportement. Il laisse à chacun la liberté de croire ou de ne pas croire. Ce qui intéresse le bouddhisme est la libération de l’homme.20) Les génies religieux de tous les temps se sont distingués par cette religion face au cosmos. que dieu existe ou pas. En cela. Pour le bouddhisme. Ne cherche pas dans le ciel ce que tu as sous les pieds. il invite chacun à une prise de conscience de soi et de la réalité. de s’inventer ou pas un dieu de référence. .

existe-t-il ? Voilà la grande question qui depuis la nuit des temps trouble l’esprit de l’humanité. Dieu est le produit de nos angoisses. Des tonnes et des tonnes de livres ont rempli les bibliothèques des monastères pour tenter de prouver son existence. Nous avons besoin de croire. le bouddhisme refuse l’adoration de religions révélées. . là où le temps n’existe pas. Cette éternité immobile ne peut pas être comprise à partir du concept d’un dieu créateur tout puissant. La recherche spirituelle du bouddhiste est une tentative de compréhension de l’ultime réalité qu’il nomme la vacuité. à qui il conviendrait d’obéir. d’obéir à nos craintes. la crainte a toujours suscité l’allégeance à des rites religieux pour pallier l’angoisse du lendemain. le vide. Pour eux. C’est un besoin psychique. Pour lui. que Dieu existe ou pas. Dieu ne peut qu’exister. de notre détresse de savoir que tout passe et qu’un jour nous finirons par disparaitre. des penseurs.devenir le maître de soi-même. la 358 Version internet gratuite. des moines. aux fantasmes que nous avons inventés nous-mêmes. l’idolâtrie est un attachement au monde des espérances. la question ne se pose même pas. C’es t-à-dire. le rien. leur bienveillance. mais personne n’a jamais pu en apporter la preuve. il est leur propre représentation de cette ultime vérité. devenir un adulte. des croyants. la famine. Pour le croyant. des milliers et des milliers de dieux différents devant qui nous nous agenouillons pour réclamer leur indulgence. des érudits se sont penchés sur cette éventualité. ni résoudre ce que peut être l’ultime vérité. Certains grands maîtres bouddhistes vivent dans la proximité du divin. le pourquoi de ce miracle qu’est notre présence sur terre. Une espérance irrationnelle qui ne peut ni approcher. A l’instar des croyances multiples de l’Extrême -Orient. nos inquiétudes. Il peut être considéré comme une religion athée. Chez les primitifs. Dieu. côtoyer ne fut -ce qu’un instant le mystère de la réalité de l’univers. Ces dizaines de millions de dieux différents (et souvent contradictoires) sont le reflet de nos difficultés de vivre. Ils veulent s’en approcher pour tenter de la comprendre. la pénurie. Au fil des siècles.

Comment y voir la main de dieu ? (André Comte-Sponville) Nous sommes disposés par nature à croire facilement ce que nous espérons et difficilement ce dont nous avons peur. indifférente. qui l’aurait créé ? Et celui qui aurait créé dieu. qui l’aurait créé… et… et… ainsi de suite… (Le Bouddha) La nature est cruelle. que les hindous appellent dieu. et d’en être quitte ! (Maître Eckart) 359 Version internet gratuite. parce que s’il existait. (Maurice Maeterlinck) Prions Dieu de nous libérer de Dieu. injuste. . Pourquoi voudrait-on que l’inconnu soit l’œuvre d’un dieu ? (André Comte-Sponville) La condition des hommes s’avérerait pitoyable si elle devait être domptée par la peur d’un châtiment ou par l’espoir d’une récompense après la mort. (Baruch Spinoza) La manière dont nous aimons ce que nous croyons être la vérité. qui l’aurait créé… et… celui qui aurait créé celui qui aurait créé dieu. le rien. bricolé des êtres plus ou moins à son image et la tradition perpétuée de générations en générations lui fait croire en la puissance de ces rites pour se concilier les êtres qu’il a lui-même créés. (Priya Hemenway) L’essentiel nous est à jamais inconnu. a plus d’importance que la vérité elle-même. C’est le vide. ils représentent simplement les énergies constituant la vie. L’esprit humain s’est inventé.peur des maladies et la mort. (Albert Einstein) Dieu ne peut pas exister. Les dieux ne sont pas dieu .

creuset de leurs craintes. la vie. Je crois que l’humanité en a besoin. le monde. lui donne des espérances infinies. (Emmanuel Kant) Aujourd’hui. Sans le mensonge. mais elle a bien plus grand besoin encore du mensonge qui la flatte. l’homme a inventé des dieux. ou les hommes ne méritent pas Dieu. par quelque chose que l’on comprend encore moins : Dieu. notre foi aura été vaine.L’homme sans discernement retombe dans le cycle des renaissances tandis que l’homme plein de discernement atteint ce séjour d’où l’on ne revient pas. des entités supérieures. (André Comte-Sponville) Pour pallier à sa crainte de l’absolu. elle périrait de désespoir et d’ennui. (Saint Paul) J’aime la vérité. la conscience. (Anatole France) 360 Version internet gratuite. (F. (Katha Upanishad) Croire en Dieu. substitut à un infini incompréhensible. n’écoute pas celui qui te promet une vie meilleure dans l’autre monde. (François Lalinec) Si le Christ n’est pas ressuscité. cela revient toujours à vouloir expliquer quelque chose que l’on ne comprend pas. . la console. c’est le mystère de l’univers. Sois fidèle à la terre. Nietzsche) Ou Dieu n’existe pas. d’un point de vue théorique. ce n’est plus le mystère de Dieu qui est à expliquer.

De tous les mammifères. (Cioran) Dieu. dans l’espoir qu’il pourra ainsi échapper à cette malédiction. il ne voudrait sauver que ceux qui croient en lui. Ce constat empoisonne toute son existence jusqu’à la rendre insupportable. Alors un jour il a inventé Dieu. il est condamné à mourir. je ne peux pas me figurer un Dieu qui réglerait sa volonté sur l’expérience de la mienne. et stupidement égoïste. à le croire. je ne veux pas et je ne peux pas concevoir un être qui survivrait à la mort de son corps. serait amour ? Alors pourquoi est-il si passif devant tant d’horreurs ? Puisqu’il y a eu Auschwitz. . une église debout. craintif. (Jules Renard) C’est de la malhonnêteté de tenter de nous faire croire que si Dieu existait. (Anonyme) Si vous croyez en l’existence d’un dieu cela s’appelle la foi. Si de pareilles idées se développent en un esprit. il ne peut pas y avoir Dieu ! (Elie Wiesel) Je ne peux pas imaginer un Dieu qui récompense et punit l’objet de sa création. la tâche de l’homme ne sera pas terminée. si vous croyez à l’influence des astres ou au pouvoir maléfique du chiffre treize cela devient de la superstition. l’être humain est le seul à avoir conscience qu’à peine né. (Albert Einstein) Oh Dieu ! Que je t’en veux de ne pas exister (Cavanna) Dieu… qui ne croit pas en notre Dieu. (Jostein Gaarder) Tant qu’il y aura un Dieu. 361 Version internet gratuite. je le juge faible.

DES RELIGIONS 362 Version internet gratuite. .

(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.) 363 Version internet gratuite. vos interrogations. vos observations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vous pouvez être mis en contact direct avec. .

(Karl Marx) Tant il est vrai que nous avons plus besoin de mythes pour nous aider à vivre… et non d’histoires vraies. c'est à-dire refuser le rationnel pour adopter une attitude de confiance absolue dans la puissance de votre subconscient. (Bruno Etienne) Toutes les religions. c’est accepter pour vrai ce que votre raison. vos sens nient. (Victor Hugo) La religion est l’opium du peuple. mais de science et de spiritualité. monopoles de certitudes qui prétendent connaître l’au -delà sans jamais l’avoir expérimenté. de paix. (Arthur Schopenhauer) La foi. sans exceptions. (François Lalinec) Par métaphysique il faut entendre tout ce qui a la prétention d’être une connaissance dépassant l’expérience.Les religions. aucune n’a réussi à établir la paix et l’amour en ce monde. non de politique et de religion. . (Arnaud Desjardins) L’avenir aura besoin. Nehru) Qui est près de l’église est souvent loin de Dieu. (T. parlent d’amour. (Joseph Murphy) Toute religion est un besoin métaphysique. c’est aussi une illusion dans la mesure où elle est incapable de délivrer l’homme de ses tourments. (Rivarol) 364 Version internet gratuite. (Arthur Schopenhauer) La religion n’est autre chose que l’ombre portée de l’univers sur l’intelligence humaine.

peuvent se réparer par des expiations. L’attrait irrésistible des systèmes religieux réside tout entier dans le dogme d’une existence 365 Version internet gratuite. doit aussi se lamenter d’avoir conçu les hommes aussi violents. selon qu’on croit ou non qu’il « y a quelque chose après la mort ». parce qu’elle les console de tout. (Krisnamurti) Le mot religion veut dire ce qui relie et en réalité les religions séparent les hommes. (Emmanuel Kant) Dieu et la religion ne sont plus que des momies à mettre dans le musée de l’histoire. ou dont il a été aussi victime. car celle-ci ne peut constituer qu’un refuge et finalement un obstacle à la recherche personnelle de la vérité. L’homme doit cesser de croire que toutes les offenses dont il s’est rendu coupable. des prières. des sacrifices. (Krisnamurti) Toutes les religions réunies ont asservi plus de personnes que toutes les guerres en ont tuées. on ne pensera pas de la même façon.Nous cherchons des maîtres qui nous offrent un mode de vie capable de nous conduire à quelque espoir. Dieu doit souvent regretter d’avoir laissé créer les religions. aussi stupides. Nous sommes donc toujours à la recherche d’une forme de dépendance. (André Comte-Sponville) Il n’y a que la religion qui puisse faire supporter aux hommes les inégalités de rang. à quelque bonheur. . les font se comporter comme des barbares. de sécurité… c’est ce qui fait notre malheur. (Ibrahim Khallas) Je rejette systématiquement toute religion. (Napoléon 1er) Ose penser par toi-même et tu deviendras un homme. des rites. (Anonyme) On ne vivra pas de la même façon.

quelconque qui se perpétue après la mort. C’est la croyance de l’immortalité qui est la grande affaire des religions Si un jour la science permettait à l’être humain d’accéder à l’immortalité, la foi inébranlable en l’existence des dieux s’effondrerait. L’homme se prendrait pour dieu lui-même. (Arthur Schopenhauer) Toutes les églises dans leur magnificence témoignent de ce besoin métaphysique nécessaire à certains hommes pour alléger leur souffrance. (Arthur Schopenhauer) Tous les jours, des gens désertent l’Eglise et retournent à Dieu. (Lenny Bruce) « Elargissez Dieu », ne vous embarrassez plus d’institutions, de dogmes ou de traditions ! (Alexandre Koyré) Vous qui avez eu la chance de prendre un court instant forme humaine, ne perdez pas votre temps en futilités, frivolités, vanités. Jouissez chaque instant du miracle, de ce miracle de la vie offerte. (Adage tibétain) Les prêtres sont ceux qui vendent la peau de la grande ourse… avant d’avoir eu le ciel. (Jules Renard) Quel peut bien être le sens de notre présence dans l’univers ? Nous ne représentons même pas une seconde du temps de l’éternité. Et nous nous prétendons quand même créature d’un Dieu ! Quelle illusion ! (Cioran)

366 Version internet gratuite.

DES PRIERES

367 Version internet gratuite.

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées, vos observations, vos interrogations,
(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier, vous pouvez être mis en contact direct avec, l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.)

368 Version internet gratuite.

Quand on prie c’est toujours pour obtenir quelque chose. (Osho) On place ses prières comme on place de l’argent, pour espérer un jour en toucher les bénéfices. (Jules Renard) La prière est une invocation, un acte de soumission pour espérer. Ce n’est pas Dieu qu’il faut implorer mais soi, uniquement soi. Lorsque tu te prosternes devant autrui, tu renies ton propre dieu intérieur. (Linssen) Lorsqu’un homme sur le point de se noyer, joint les mains pour prier… il coule ! (Jules Renard) Depuis des millénaires, des milliards et des milliards de prières sont montées vers le ciel, et jamais aucune de ces suppliques n’a été suivie d’effet. (Pensée bouddhiste) La religion apprend à mendier le ciel, il serait trop difficile de le mériter. Les prêtres servent d’intermédiaires dans cette mendicité. (Arthur Schopenhauer)

Ne priez pas pour être protégé des dangers, mais pour avoir le courage de les affronter. (Rabindranath Tagore) 369 Version internet gratuite.

LA MORT

370 Version internet gratuite.

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées, vos observations, vos interrogations,
(si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier, vous pouvez être mis en contact direct avec, l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.)

371 Version internet gratuite.

Mourir existe, la mort n’existe pas. (Max Pol Fouchet) La mort est un fantôme, une chimère, puisqu’elle existe que quand elle n’existe pas. (L. Feuerbach) Les hommes, en fuyant la mort, se lancent à sa poursuite ! (Démocrite) Celui qui craint la mort, est déjà mort. (Victor Hugo) Ce n’est pas tant la mort qui nous fait mourir, que l’idée que nous nous en faisons en voulant la fuir. (Socrate) La pensée de la mort nous trompe, car elle nous fait oublier de vivre. (Vauvenargues) Il y a des êtres qui vivent leur vie dans la hantise de la mort, en fait ils ne sont ni vivant, ni mort, ce qui est pire que tout. (Osho) Pourquoi se faire du souci, notre mort n’est jamais telle que nous l’avons imaginé. Peut-être qu’il est doux d’être mort, il ne l’est pas de mourir. (Paul Jean Toulet) C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort. (Epicure) La mort n’arrive qu’une fois, et se fait sentir à tous les moments de la vie : il est plus dur de l’appréhender que de la souffrir. (La Bruyère)

372 Version internet gratuite.

La crainte de la mort est plus cruelle que la mort elle-même. Quand on méprise la mort, on a surmonté toutes les craintes. La mort de l’homme vertueux est une calamité générale. (Publilius Syrus) La peur de la mort est un sentiment infantile dont on se débarrasse en se détachant de la vie. (Sénèque) Celui qui meurt avant de mourir, ne meurt pas quand il meurt, puisqu’il est déjà mort (Pensée bouddhiste) Ne dites pas mourir, dites naître. (Victor Hugo) Le fait que nous ignorons à quel moment nous allons mourir rend la vie plus intéressante. Ainsi notre vie peut rester tout à fait passionnante jusqu’à l’ultime seconde. La manière dont on envisage la mort détermine la qualité de notre vie. Il ne faut pas vivre dans la hantise de la mort, mais rester conscient de l’extrême fragilité de la vie. C’est maintenant qu’il faut vivre. Celui qui met à profit chaque instant pour comprendre la réalité de la vie, son impermanence, pour jouir de cette vie éphémère mourra en paix. (Matthieu Ricard) La mort est l’éternelle angoisse métaphysique de tous les peuples. C’est l’irrésistible espérance en la survie, l’une des défenses de l’ego refusant sa fin. Cette frayeur de mourir habite chaque humain depuis les origines des sociétés. Le refus de mourir crée l’espoir, l’espérance du mythe de l’au-delà qui nie la mort biologique. Si l’être humain sait qu’il va mourir, il refuse de croire que cet au delà est le néant. La plupart des êtres sont ballottés misérablement entre la peur de la mort et les tourments de la vie. Leur vie est un cauchemar, ils ne savent pas vivre, ils ne savent pas non plus mourir.

373 Version internet gratuite.

plein. la véritable sérénité. Vous n’êtes jamais né et vous ne mourez jamais. n’y a que celui qui reste qui souffre. ne soit jamais assemblée une seconde fois. (Friedrich Nietzche) La véritable paix en soi. il n’y aura aucun survivant. (Pensée soufie) Ne nous prenons pas au sérieux. . Vous êtes toujours ici. Mais cela n’est pas une fin pour vous. renaissons toujours autrement. d’une forme dans une autre forme. (François Lalinec) La mort n’est qu’une péripétie temporaire à l’échelle de l’univers. (Osho) La mort est un saut quantique d’un corps. Ma religion est de vivre et mourir sans regret. dans son unité actuelle. le bonheur.Qu’y a-t-il après la mort ? Rien. nous ne souffrons plus. La vie continue son cours sans s’occuper de nous malgré nos petites interrogations mesquines. complet. autre part. La vie n’est rien d’autre qu’un changement continuel de la matière qui revit éternellement dans d’autres formes. (Osho) Au tréfonds de son être. tout homme sait bien qu’il est un être unique qui ne sera sur terre qu’une seule fois et qu’aucun hasard extraordinaire ne pourra faire que ce produit parfaitement singulier de la diversité. (Alphonse Allais) 374 Version internet gratuite. Nous mourrons. limitées à nous-mêmes. Mort. (Milarépa) Heureux celui qui sera déjà mort à lui-même lorsque la mort le surprendra. jouissif de la vie… c’est quand la fuite inéluctable du temps n’a plus d’importance pour vous. La mort est une sorte de vacance temporaire en attendant que nos atomes participent à la création d’une nouvelle vie. Dans la mort.

personne ne meurt définitivement. (Salluste) Puisque nous devons tous mourir.Vivons heureux en attendant la mort. (Sogyal Rinpotché) Personne ne naît. profitez du cadeau qui vous est donné. C’est par le mépris de la mort et de la douleur que le courage doit principalement se montrer. (Jules César. mais une succession de vies dont nous n’avons pas le souvenir. ce n’est pas à la mort qu’il faut penser. Il n’y a pas de mort irrévocable. (Pierre Desproges) La mort m’a paru mériter un grand mépris. uniquement à la vie. à propos des Celtes) La plupart des gens meurent non préparés à la mort. (Sogyal Rinpotché) Soyez réaliste. (Al-Mutannabi) Une de leurs principales maximes est que les âmes ne meurent point. (Kalou Rinpotché) 375 Version internet gratuite. de la même manière qu’ils ont vécus. mourrons de courage et non de couardise. Nous n’aurons plus la possibilité de retrouver ultérieurement un corps semblable. et ce mépris contribue peu à peu à nous tranquilliser l’âme. mais qu’après la mort elles passent d’un corps à un autre. non préparés à la vie. . mais à la vie. ce qu’ils croient très utile pour encourager la vertu et leur faire mépriser la mort. Nous n’avons pas le souvenir de ce que nous avons été et aucune idée de ce que nous deviendrons.

à se débarrasser des vieilles formes.La vie et la mort ne sont que les phases alternées d’un cycle. . ni craintes. Chaque individu supporte mieux l’idée de perdre sa vie s’il a bien vécu. et lorsque la mort frappe à leur porte. il s’est réconcilié avec lui même en se rassurant qu’il ne pouvait faire guère mieux pour modifier le destin qui lui était promis. elle aide la vie à ressusciter. La mort aidant la vie. même si elle fut très modeste. La vie aidant la mort La vie est dans la mort. qu’elle redevienne vierge. Conscient de la richesse de sa propre vie. La mort est dans la vie. Il faut s’émerveiller des infinies potentialités de transformation mises en jeu dans la vie et la mort. Ce n’est qu’à ce moment là qu’ils comprennent qu’ils n’ont pas vécu. afin qu’elle puisse redevenir jeune et fraîche. La mort permet une éternelle renaissance. ils ne veulent pas disparaître. la vie n’est que souffrance. (Grâce Hansen) La plupart des gens meurent dans un état de souffrance indescriptible. a eu le courage d’être celui qu’il voulait être. ils secoueraient la tête. Ils ont regardé la vie passer sans y participer. telle est l’opinion de Socrate dans l’apologie de Platon : La mort n’est que tranquillité. tout en habitant la plus grandiose des demeures : l’univers. Craignez plutôt qu’elle ne commence jamais. (Jacques Prévert) C’est un fait que les philosophes s’exercent à mourir et qu’ils sont de tous les hommes ceux qui ont le moins peur de la mort. 376 Version internet gratuite. ils sont terrorisés. (Tchouang-Tseu) Si on frappait aux tombeaux pour demander aux morts s’ils veulent ressusciter. (Platon) N’ayez pas peur que votre vie s’arrête. et n’ont ni à être recherchées.

autrement. renaître indéfiniment en autre chose. apaisant sur les esprits angoissés. Cette vie peut être considérée comme primaire. La mort n’est pas laide. nous mourrons tous. arrivera. c’est l’accomplissement d’une vie humaine. C’est une malédiction pour les épis de ne pas être moissonnés et ce serait une malédiction pour les hommes de ne pas mourir. L’homme a besoin de se sentir rassuré en pensant que sa disparition n’est pas encore programmée. Se réfugier dans l’hypothétique espoir d’une réincarnation qui renforce l’idée inconsciente de l’immortalité. Les discours sur la mort sont toujours révélateurs d’artifices visant à désamorcer l’angoisse. La mort n’est pas la fin de la vie. autre part. elle est belle. ces êtres humains n’auront jamais approchés la plénitude des plaisirs rares de la vie. la mettant ainsi à distance. qui ont vécu une vie de beauté. pour nous transformer. Il y a deux attitudes dans la vie humaine : La première est celle de l’homme ordinaire qui est attaché à son corps et ne connaît rien de plus que les plaisirs primitifs que sont la vanité. (Epictète) L’être humain rêve d’être éternel. les divertissements futiles et les plaisirs du sexe.La mort n’est pas un échec. qui n’ont pas eu peur de vivre. ont eu assez de courage pour la glorifier. qu’il a du temps devant lui. Lorsque l’heure de la disparition. Il faut pour calmer l’angoisse la promesse d’une espérance quelconque. belle seulement pour ceux qui ont vécu librement sans inhibition. Rares sont ceux qui se contentent d’une néantisation totale. a ussi douloureux soit-il à entendre. dit Louis Vincent Thomas. et que sans doute il est immortel. la danser. grossière. c’est un évènement naturel. par la pratique de rituels a un effet bénéfique. sans refoulement. Supporter l’idée de la mort par une dérivation vers l’imaginaire. la célébrer. la nourriture. . 377 Version internet gratuite. comme un bambin capricieux il s’accroche à la vie et refuse de rendre le cadeau que la nature lui a provisoirement accordé.

vous irez au-delà. En acceptant. laisser la place à nos enfants. on se délivre de cette hantise et on sait qu’il faut en profiter ici -bas. il l’est pendant sa vie. Ceux-là savent qu’il leur faut aller au-delà des plaisirs frustres et tenter d’approcher le sublime. Pour eux. la mort est un entracte. les épicuriens. puisqu’ils le savent. Pour devenir complètement adulte. (François Lalinec) Vivre éternellement. Au moment de notre mort. Mort nous retournerons au néant. animal. qui disent que la vie est miraculeuse et qu’il faut savoir jouir de toute son extraordinaire diversité. Le mot réincarnation est une utopie. on meurt à une forme. comme nos ancêtres nous ont laissés la leur. toujours la vie. vers une autre vie qui apparaîtra sous une forme différente. ce serait la fin de l’humanité. nous n’étions rien et personne n’en éprouve jamais d’angoisse. minéral. autrement. il l’est aussi pendant sa mort. il n’y a pas la mort. renoncer au désir narcissique et idolâtre de soi. On perd la vie d’homme pour renaître en végétal. c’est une porte qui s’ouvre. nous ne souffrirons pas plus que nous avons souffert avant d’exister. Après la vie. ce sublime qui procure les jouissances ineffables de la vie. . se réincarner en être humain est une illusion. la vie ne meurt jamais définitivement. on renaît à une autre. il y a la vie. la vie continuera sans nous. Tant que vous ser ez conscient de ce qu’est la vie. il faut consentir à la réalité de la mort. puis on meurt et on renaît toujours . Avant de naître. Si un jour la science avait le pouvoir de nous rendre immortel. 378 Version internet gratuite. Vous n’êtes pas le même que lorsque vous êtes né.Les seconds sont les poètes. Chaque être vivant meurt et renaît indéfiniment. Chaque personne est en continuel changement. elle n’est qu’un éternel recommencement. vous ferez Un avec lui. vous ne serez pas le même dans l’avenir. les hédonistes. autre part. La vie et l’éternité sont équivalentes. vous ferez partie de l’univers. (Epicure) Nous devons mourir.

démon. animal. nous serons autre chose. mais les atomes. . Parler de vies antérieures n’est pas comme on pourrait le croire des réincarnations successives. Aussi longtemps que je suis. La mort viendra. etc. (Cicéron) Renaître homme n’est pas chose facile et c’est aussi rare que pour une tortue borgne et solitaire. mais dis les choses telles qu’elles sont : le temps est venu pour la matière dont tu es constitué de retourner aux éléments desquels elle vient. autre chose. alors que l’on ne peut penser qu’à la renaissance. on peut renaître en diverses destinées : Dieu. elle me fera une fin. nous n’ aurons pas conscience de ce que nous serons. nageant sous la surface des océans. la matière qui survit et participe plus tard à une autre vie. Nous sommes éternels. de remonter tous les cent ans en passant la tête par l’orifice d’un joug de bœuf flottant.Pourquoi parler de la mort ? N’en fais pas une tragédie. Il y a ceux qui croient en la résurrection. mais à un changement de lieu. et si la mort est. Qu’y a-t-il donc de si terrible à cela ? (Epictète) Tout homme meurt et renaît en une succession indéfinie d’existences (Le samsara). je ne suis pas : qu’y a-t-il donc là à craindre ? (Arthur Schopenhauer) 379 Version internet gratuite. autre part » puisqu’on ne fait qu’un avec l’éternité. nous n’avons pas le souvenir de ce que nous avons été. (Le Bouddha) Puisque la vie est une succession ininterrompue de renaissances. « Autrement. ombre famélique. la mort n’est pas. isolé dans le vaste océan. Mais cela ne me fait pas peur car le néant n’est pas une souffrance. en d’autres lieux. à moi et à ma joie : cela m’incite à utiliser le temps. autrement. (Pensée bouddhique) Le dernier jour ne nous amène pas à la disparition.

puisque c’est une chose qui. car c’est le lot de chacun d’entre nous ici bas. une amie précieuse. de ce miraculeux cadeau qu’est la vie. C’est peut-être dommage. puisque tant que nous vivons. chaque instant. mais c’est ainsi. la mort. n’est rien pour nous. « Le vivre ici et maintenant » et que rien ne doit pouvoir gâcher ce vivre ici et maintenant. en toute loyauté. les plaisirs de l’instant présent. une fois venue. jamais rien. L’idée même de sa disparition ne le gêne pas… Tout simplement parce qu’il sait que cela lui gâcherait tout le miracle. nous gémissons sur nous-mêmes. la mort n’existe pas. mais ne regrettera rien. La mort n’existe donc ni pour les vivants. le miraculeux cadeau qui nous est fait. souvent il aura ri. puisque pour les uns elle n’existe pas et que les autres ne sont plus… (Extrait d’une Lettre d’Epicure à Ménécée son disciple. Alors dans ce court laps de temps qui lui a été offert. Le sage n’a pas peur de la mort. Si nous ne saisissons pas le merveilleux. Ainsi donc. Pour le sage la vie reste avant tout un acte magique. puisque la méconnaissance du moment de notre fin nous permet de comprendre la nécessité de vivre chaque jour. ni pour les morts. si au lieu de comprendre le sens de cette précieuse existence. le sage aura tenté de faire son devoir d’homme avec des fortunes diverses : parfois il aura réussi. nous nous lamentons. texte éc rit il y a vingt trois siècles) La nature nous a fait le fabuleux cadeau de nous donner la vie et la conscience de la vie. nous ne méritons pas de vivre. le plus effroyable des maux. La mort doit être traitée comme une amie.C’est sottise de s’affliger parce qu’on attend la mort. chaque minute. la nature nous a fait le merveilleux cadeau de la vie… et un jour elle vient nous le reprendre. Elle nous a donné une autre chance inouïe : celle de ne pas connaître le jour et l’heure de notre disparition. Cela nous laisse l’esprit en paix afin de profiter de chaque jour. de temps-en-temps pleuré. Et lorsque la mort est là. alors nous ne sommes plus. et un miracle qui aura un terme. chaque seconde comme une éternité. un miracle. ne fait pas de mal. parfois échoué. . Un instant. Conscient qu’il n’est qu’un 380 Version internet gratuite.

maillon d’une chaîne de vies qui meurt. 381 Version internet gratuite. comme ses ancêtres lui ont laissé la leur. Il acceptera à son tour de partir et admettra alors qu’il lui faut aussi accepter de mourir… avec le sourire. . lorsque son tour de laisser sa place aux générations futures. renaît éternellement.

LA VIE 382 Version internet gratuite. .

l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.) 383 Version internet gratuite. vos interrogations. vous pouvez être mis en contact direct avec. vos observations. . (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.

de l’aimer et de mettre toutes les forces de son intelligence à la mieux connaître. et célébrer sans cesse d’être en vie. et qu’il faut toujours se réjouir. . ne jamais oublier que la vie est sacrée. (François Lalinec) Tous les animaux. Jouissez chaque instant du miracle. de vertu. chanté par Serge Reggiani) Le seul intérêt à vivre est de croire à la vie. c’est que nous en perdons beaucoup. (Adage tibétain) Ce n’est pas que nous disposons de beaucoup de temps. (Alice Dona. de poésie. c’est ma dernière volonté. de ce miracle de la vie offerte. (Sénèque) L’horrible fardeau du temps qui brise vos épaules Et vous penche vers la terre. excepté l’homme. ne perdez pas votre temps en futilités. frivolités. savent que la chose essentielle de la vie c’est d’en profiter (Samuel Butler) Vous qui avez eu la chance de prendre un court instant forme humaine. (Emile Zola) Il nous faut apprendre.Vivre. à votre guise. Mais de quoi ? De vin. vivre. (Charles Baudelaire) 384 Version internet gratuite. Il faut vous enivrer sans trêve. Mais enivrez-vous. vanités.

.LE PLAISIR DE VIVRE 385 Version internet gratuite.

. vos observations. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. vous pouvez être mis en contact direct avec. vos interrogations. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.) 386 Version internet gratuite.

Jouis de la vie ! Le bonheur n’a qu’un temps. prenez du plaisir. (Swami Prajnanpad) Vous ne devez renoncer à rien.Tous les sages poursuivent le même but : vous débarrasser de toutes les pulsions primaires. (Le grand livre de la sagesse) Jouis et fais jouir. ta vie est éphémère. jouissez de toutes les richesses de la vie. ni à autrui. (Chamfort) Jouis de la terre et de la vie. sans faire de mal ni à toi. c’est pour cela que tu es né et pour rien d’autre. voilà. Mange. (Aryadeva) Le plaisir est le commencement et la fin de toute vie heureuse. ni à personne. C’est même la recherche du plaisir qui doit conduire votre vie. aime. Hâte-toi ! Et songe que tout le reste n’est rien. (Extrait du recueil des Contes des mille et une nuits) 387 Version internet gratuite. Partout et en toute circonstance. (Soutra du Bouddha) Jouis de ce qui t’est échu. néfastes qui vous empêchent de vivre heureux. (François Lalinec) La recherche du plaisir est l’objectif véritable de la sagesse. La vie doit être un bonheur permanent. (Swami Prajnanpad) Ne pas avoir de limite à ses plaisirs : goûtez à tous les fruits. sois joyeux. toute la morale. bois. Aime la vie et jouis et pour cela pense que la mort est inévitable. de la jubilation. car si la terre reste. la joie et rien d’autre. mais à deux conditions : qu’ils ne vous nuisent ni à vous-mêmes. . je crois.

méditez. N’ayez pas honte de ce que vous ressentez. (Chogyam Trungpa) Profitez au maximum de la vie. et qu’on est heureux d’être là. (Swami Prajnanpad) Finalement. parce qu’on est là. Jouissez comme un enfant. (Osho) La joie exige toujours plus d’abandon. Si mille fois ne suffisent pas. réjouissez-vous de la vie. amusez-vous. Parce que tout est plaisir. à s’éloigner du plaisir. (Arnaud Desjardins) S’il vous plait. à éviter le plaisir.La vie. au pourquoi des mécanismes de la souffrance… Il n’y a pas à abandonner le plaisir. . c’est le plaisir. (R. le cœur en joie. aimez. il m’est apparu que la seule bonne raison de vivre. c’est même l’expérience la plus complète du plaisir. la chance d’être en vie. oui. Le plaisir est à la base même de la vie. Brown) La vie spirituelle est une recherche intense de plaisirs. s’il vous plait appréciez votre vie. de toute action. faites de la terre un paradis. appréciez la beauté. le rire. (Hugo Hofmannsthal) Vous devez d’abord grandir et ensuite sentir vos limites.M. car cette expérience aboutit immanquablement à la connaissance. la richesse de ce monde. dix mille. Transformez le quotidien en sacré. sans motif. Grandissez. le rire sans raison. (Swami Prajnanpad) 388 Version internet gratuite. grandissez. plus de courage que de douleur. c’était d’y prendre du plaisir. Jouissez autant que vous pouvez. Que vous soyez en forme ou déprimé n’a pas d’importance.

rient tout le temps. Riez. Arrêtez de vous plaindre. sous le poids de vos souffrances. Oui ! Jouissez. de vos 389 Version internet gratuite. Le plaisir que l’on se donne. quelle qu’en soit les circonstances. de la joie. du ravissement. de critiquer. faire plaisir aux autres. les ambitieux. ayez le courage de sourire. est le but même de toute sa vie. Ainsi vous ne passerez pas à côté des plaisirs. soyez ravis. à l’austérité.La vie est jubilatoire. une souffrance. c’est donc le commencement de la sagesse. de l’enchantement. Ils y mettent seulement deux conditions : que ce plaisir ne leur nuise pas et qu’il ne nuise pas non plus à autrui. séchez vos larmes et riez. et une frustration serait une contrariété. Les sages ne sont pas des êtres frustrés. toujours et partout du rire. . émerveillés comme un enfant de l’extraordinaire miracle que la nature vous offre un instant. de la danse. alors vous marcherez toujours courbé. de la joie. Ce sont les victimes complaisantes d’eux-mêmes. regretter. les maussades. Prenez du plaisir et n’ayez jamais honte de prendre ce plaisir. de la jubilation. Laissez les furieux. Oubliez votre passé. ayez l’intelligence. et encore de la jubilation. Un plaisir non réalisé engendrerait une frustration. Oubliez vos douleurs. Soyez libéré. gémir. amusez-vous. de vos pleurs. Ils sont heureux de savoir profiter de la vie. Se faire plaisir. de geindre. est le commencement du bonheur. les inconsolables. ne se refusent aucun bonheur. de la jubilation. ne craignez pas demain. réjouissez-vous. ayez la volonté inébranlable d’être toujours heureux. et vous profiterez pleinement de la vie qui un instant vous est offerte. et encore. déplorer. se plaindre. Soyez heureux et conscient de l’être. qui rient. ployé. celui que l’on procure à autrui. Si vous ne savez pas profiter de la vie. ce sont des êtres joyeux. Un bouddhiste vit essentiellement pour le plaisir. des réelles joies de la vie. de l’allégresse. bien au contraire : les bouddhistes ne sont pas des gens tristes. les enragés. et toujours de la jouissance. plaisantez. les grincheux. (François Lalinec) La sagesse bouddhiste ne conduit pas à l’ascèse. de la jouissance. les pleureurs.

. effrayé.difficultés. vous ne voudrez pas quitter cette vallée de larmes et tremblerez de terreur. 390 Version internet gratuite. vous vous raccrocherez à cette vie qui vous a fait tant souffrir. Quand l’heure de partir arrivera. peureux. Vous aurez raté le plus beau des cadeaux : celui de la vie.

.EPILOGUE 391 Version internet gratuite.

Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées. (si vous souhaitez obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier.) 392 Version internet gratuite. vous pouvez être mis en contact direct avec. . vos interrogations. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres. vos observations.

dans toute sa plénitude et de savourer entièrement un à un. pour toujours rester en harmonie avec soi. un affrontement. parce que nous sommes en opposition et qu’une opposition conduit inévitablement à une dissension. Dès que l’on dit non.Ce qui intéresse le sage est qui vous êtes et qui vous allez devenir. les merveilleux plaisirs de l’existence. que vous deveniez une personne parfaitement éveillée. responsable. à la frustration. des institutions. car elle génère toujours du stress. c’est comme courir après l’horizon qui recule au fur et à mesure que l’on avance. On le voit. Le sage veut faire de vous une personne adulte. les dangers. les contrariétés. des autres. il est là… on ne l’atteint jamais. car il sait qu’avec le NON un combat commence. les risques. 393 Version internet gratuite. qu’il faut toujours accepter avec confiance tous les évènements qui se succèdent jour après jour durant toute notre existence. de vous soumettre. ni personne au-dessous de vous. le sage vous enseigne que. Qu’il est inutile de chercher à l’atteindre. à la haine. toutes les secondes. Même si cela peut vous sembler saugrenu. surprenant. Que cette attitude est réaliste puisqu’elle permet à chaque instant d’accueillir la vie sans pleurs. cette sagesse vous apprendra à ne plus vous mettre en opposition avec la vie. Il souhaite seulement que vous vous épanouissiez. des désagréments superflus qui ne sont que perturbations troublant inutilement la sérénité de l’instant. parce que courir après l’idéal. parfois à une incompréhension. des us et coutumes. et souvent à la douleur. heureuse. Il ne permet à aucune autorité temporelle ou spirituelle de tenter de vous manipuler. Pour le sage la négation n’existe pas. les seuls schémas de vie que vous devez suivre. sans crainte. que chacun se doit de s’accepter tel qu’il est. Que nous devons en accepter tous les aléas. Il ouvre ainsi le chemin à la violence. Le sage dit que l’aventure de la vie est magnifique. ce sont les vôtres. un conflit naît. à la guerre. Entièrement libre de vous-mêmes. les bonheurs. . Le sage affirme que la perfection n’existe pas. à la colère. et non pas un être robotisé réduit au rôle d’utilité sociale. des contrariétés. il vous apprend qu’il n’y a personne au-dessus.

ni hier. d’une longue patience. L’on échoue toujours lorsque l’on est pressé. Pour les occidentaux que nous sommes. ce n’est donc ni avant. Tout deviendra plus facile. ni demain.Un conflit naît toujours du refus. Dès qu’il y a refus. La sagesse de dire oui dans l’instant est le fruit d’un long entraînement. L’être éveillé accepte. un problème apparaît. vivre c’est toujours ici et maintenant en toute sérénité. le problème disparaît. et autour de nous. faites les expériences. Le temps et la réflexion mènent toujours à l’harmonie de l’existence. Très vite vous serez agréablement surpris. c’est accepter l’instant. inenvisageable. tentez. tout changera. que lorsqu’on dit oui. profitez de l’instant présent. Il vous dit seulement : essayez. ce calme que nous recherchons tous. Et c’est justement ce non qui est à la base de la grande majorité de nos problèmes. La vie. accepte tout ce qui se présente. Le sage ne tentera jamais de vous convaincre qu’il a raison. et observez avec une curiosité amusée ce qui se passe. vous aurez enfin installé cette harmonie. dire oui d’abord est inconcevable. Dès qu’il y a acceptation. L’évolution vers l’acceptation peut prendre des mois. pour voir. la porte reste entrouverte. parce que cela n’est pas dan s notre culture. voire des années. c’est que vous êtes en vie ! 394 Version internet gratuite. ni après. puisque vous pouvez lire ces lignes. Souriez. une porte se ferme. à lui parce qu’il sait que lorsqu’on dit non. et en nous. parce que rien ne se réalise sans l’aide de ce temps. . comme cela.

.L’UNE DES PLUS GRANDES AVENTURES SPIRITUELLES DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITE 395 Version internet gratuite.

vous pouvez être mis en contact direct avec. obtenir des adresses utiles ou tout simplement approfondir un thème particulier. . (si vous souhaitez. vos observations. vos interrogations.Page bloc notes : N’hésitez pas à écrire ici vos pensées.) 396 Version internet gratuite. l’auteur : Pour cela reportez vous au dernier paragraphe de ces deux livres.

sa pensée a continué lentement de se propager à travers le monde. d’écrivains. La religion et la philosophie sont deux notions occidentales que les Extrême-orientaux 397 Version internet gratuite. On en trouve déjà des traces dans les Védas. Son histoire a débuté environ 500 ans avant notre ère avec l’intervention du Bouddha. de sages. de savants. d’artistes. Depuis les paroles du Bouddha.La sagesse bouddhiste est considérée comme l’une des plus grandes aventures de la spiritualité de toute l’histoire de l’humanité. de poètes. bon nombre de moines. d’athées ont apporté à leur tour leur contribution à cette quête permanente : la conquête du bonheur par la recherche de la sagesse. (Les védas signifient le savoir. il est nécessaire de remonter la pendule du temps : on ne peut savoir exactement à quel moment dans l’histoire des sociétés. d’érudits. de chercheurs.000 ans) Qu’importe si l’on peut considérer la Méditerranée comme le berceau des trois grandes religions monothéistes. Au fil des siècles. des initiés ont constaté que les hommes ne savaient pas vivre heureux ! Sans doute depuis la naissance de la première communauté organisée. elle. Le bouddhisme est-il une religion ou une philosophie ? Il est impossible de répondre cette question en quelques mots. tous ont aussi tenté d’apporter des réponses à ces éternelles questions : Pourquoi les hommes vivent-ils toujours insatisfaits de leur sort ? Pourquoi veulent-ils toujours plus ? Pourquoi se font-ils toujours la guerre ? Pourquoi se massacrent-ils toujours avec autant de violence. Si l’on pense généralement que la recherche de la sagesse a pris naissance en Extrême-Orient il y a 25 siècles avec le Bouddha. alors qu’ils pourraient vivre sereinement. de religieux. en 25 siècles. est le berceau de la spiritualité. chaque instant de leur existence ? Pour situer les choses. . Si le Bouddha en est le précurseur incontesté. le début de sa rédaction a commencé il y a près de 5. on peut sans se tromper affirmer que cette recherche avait déjà commencé bien des siècles auparavant. de philosophes. on peut penser sans se tromper que l’Inde. d’agnostiques. aujourd’hui elle se perpétue notamment par le message du Dalaï lama.

ceux qui lui ont été inculqués et qui gouvernent son existenc e. La pensée orientale. La spiritualité occidentale est extravertie. cherche le salut de l’homme en lui même. que l’on peut modifier sa manière de concevoir la vie. le salut n’est pas pour plus tard.ont du mal à saisir. d’élargir sa conscience au véritable sens de la réalité des évènements. par l’étude du fonctionnement de l’esprit. dans l’au-delà. elle. Chaque être humain est seul et entièrement responsable de sa destinée. qui n’a que peu ou pas de réelle application dans l’existence quotidienne. C’est aujourd’hui. de tout 398 Version internet gratuite. profonde. Quant aux philosophies occidentale et orientale. à séparer. Les spiritualités occidentale et orientale sont très différentes. à l’inverse. . ni une philosophie. qui limitent. La pensée du Bouddha permet aux hommes de toute confession. Elle est dite ésotérique. C’est « ici et maintenant ». encombrent. Sinon. elles n’ont là non plus aucun point commun : la philosophie occidentale est une pensée brillante. C’est par la pratique de la méditation. libération de toutes les fausses valeurs qui nous entourent. de l’ouvrir à de nouvelles idées. elle considère que c’est un bavardage inutile qui n’offre aucun intérêt. lorsque l’homme est en vie. Le bouddhisme met chacun face à lui-même. le champ de vision de notre existence. de la qualité de son existence. Elle est dite exotérique. voire même opposées. il faut qu’elle trouve un enracinement. par lui-même. la haut dans le ciel. Elle propose une promesse de salut vers l’extérieur. une utilité concrète dans la vie ordinaire. quelque part. Pour le bouddhisme. ni dans l’au-delà. est terreà-terre. on ne sait pas où. La philosophie extrême-orientale. C’est une méthode psychologique de libération de soi. plus tard. Les buts poursuivis par le bouddhisme sont de permettre à chaque être humain de se libérer des schémas de pensées qu’il a lui -même fabriqués. Le bouddhisme n’est donc ni une religion.

un dicton. l’octuple voie. C’est toujours une phrase très courte qui. Plus de 75. Qu’est ce qu’un aphorisme ? C’est une maxime. pour enseigner aux disciples les grands principes de la sagesse. pour ensuite être mis à l’épreuve de leur vérité. du bonheur en ce monde. elles ne sont cependant pas incompatibles entre elles. En Extrême-Orient. Dieu n’est jamais mentionné. un proverbe. n’existe pas. comme il y a des agnostiques. un adage. l’existence d’un arrière monde n’était pas sa préoccupation. les douze enchaînements causaux. C’est pourquoi l’on trouve des chrétiens. de se délivrer de leurs pulsions pour atteindre l’autre rive. Ces derniers disent d’ailleurs qu’il n’est pas utile d’adhérer à leurs religions. etc. et ne doit jamais être crue sur parole. dans les monastères. une sentence.horizon. Ils disent : gardez la vôtre. Si le bouddhisme et la croyance religieuse sont deux démarches très différentes. le concept même d’un dieu créateur n’avait aucune signification pour lui. elle est sans doute pas mal du tout. à débat. des imams. commentés ils sont à chaque fois développés. qui mettent tous en lumière le caractère imparfait de l’existence. des athées bouddhistes. Le Bouddha a dit et répété : « Ne croyez pas ce que je dis parce que c’est 399 Version internet gratuite. à la place d’un long discours. Chacun peut venir de n’importe quelle religion. tels : les quatre nobles vérités. . Abordés. Chaque pensée est sujette à réflexion. des rabbins. sont une succession d’aphorismes souvent mnémotechniques. les moines ont recours aux paroles du Bouddha que l’on nomme « soutra » Les soutras. Pour le Bouddha. et devenir bouddhiste. d’être facilement comprise et mémorisée par les disciples. des juifs bouddhistes. de faire leur propre évolution.000 soutras sont répertoriés dans les canons bouddhistes. une devise. puisqu’elle est adaptée à votre culture. la rive de la sagesse. de toute condition. des pasteurs. des prêtres. la garder. il est absent. a l’avantage en quelques mots simples. des musulmans.

pas de rituel. ses adeptes se sont réunis. et aussi d’ambitions. vérifiez-les.moi qui le dit : Réfléchissez à mes paroles. Il n’y a que des techniques de travail sur soi qui permettent l’enrichissement. L’accent est mis sur l’expérience . aux croyances que le bouddhisme a toujours rencontrés sur son chemin. Le Bouddha a fait uniquement un enseignement oral et si son message est simple. pour savoir comment continuer de propager sa pensée. mais aussi parce que ces voies furent obligées à maintes et maintes reprises de s’adapter aux époques. à Lum bini. Comme dans bon nombre de communautés. le développement de la vie intérieure. La démarche bouddhiste est spirituelle et intellectuelle. pas de dogmes. Ecoles qui parfois s’ignorent. le développement 400 Version internet gratuite. Le bouddhisme originel s’est alors scindé en une très grande multitude de branches. c’est une mosaïque. disparu en 483. Elle est métaphysique mais éloignée de tout mysticisme. A sa disparition. » Le nom du Bouddha (qui veut dire l’éveillé) était Siddhârta Gautama du clan de la caste des nobles guerriers Sakya. à la fois empirique et rigoureuse. . des mers. aux régions. Le bouddhisme est composite. Il n’existe pas un bouddhisme. il a vécu 80 ans. Né au Nord-est de l’Inde. et mettez-les à l’épreuve de la vérité. un patchwork très riche d’écoles d’enseignements distincts qui englobent différents points de vue sur la condition humaine. pas de Bible. ses interprétations en sont multiples : il n’y a pas d’écritures sacrées. parce que séparées par des montagnes infranchissables. la perpétuer. aux peuples. pas de Coran. aux mentalités. d’où son surnom Sakyamuni (le sage des Sakya). dans le royaume actuel du Népal. mais des bouddhismes. Si cela vous convient gardez -les. aux environs de 563 av JC. d’envies. très vite sont apparues des divergences de compréhensions de son enseignement. sinon oubliezles. Aujourd’hui à Kapilavastu (près de Lum bini) existe toujours une tribu du nom des « Sakya ».

Birmanie. Japon. comme pour la science. Au fil des siècles plusieurs courants se sont révélés et se sont imposés : Le Theravada ou Hinayana ou « école des anciens ». et les croyances de chacun. il s’agit de toujours poser la question du comment. et demeure peu connue de la masse des fidèles).personnel. D’ailleurs si les découvertes de la science devaient le contredire. est une voie étroite peu accessible au plus grand nombre. . et les modernes qui eux sont d’avis de la simplifier pour qu’elle soit accessible au plus grand nombre. C’est le bouddhisme tibétain (apparu au Tibet au 8è siècle après JC. 401 Version internet gratuite. sans difficulté. (La plupart des voies bouddhistes sont dotées d’une psychologie élitiste qui généralement est plus l’affaire des érudits. elle est présente au Sri Lanka. Conflit entretenu entre les anciens. modifierait naturellement son point de vue. du monde. Laos. il y a le Vajdayana ou tantrisme. Chine. dit aussi « véhicule du diamant ». et non pas telle que l’on voudrait qu’elle soit. dans l’instant. tente toujours de la percevoir tel qu’elle est. Thaïlande. soit 13 siècles après la disparition du Bouddha) dont le guide temporel est le Dalaï lama. De tolérance. qui découle directement du Mahayana. les tenants de la tradition de la parole du Bouddha. avec une haute exigence morale jointe à un esprit d’ouverture et de tolérance. le Hinayana le petit véhicule. Le bouddhisme désire toujours rester en phase avec la réalité qui nous entoure. Le Mahayana qui vient de l’Inde (où il ne concerne plus aujourd’hui. réfléchir pour aller plus loin. Appelé ainsi par les disciples du grand véhicule en signe de dérision pour une voie qu’il considère à tort co mme inférieure. du pourquoi. parce qu’il respecte toujours et les besoins. encore et toujours plus loin. très respectueuse de la tradition originelle. Cambodge. parce qu’il convient de toujours progresse r dans la connaissance de soi. Dans le bouddhisme. que moins de un pour cent de la population) est surtout présent au Vietnam. Et puis. Il s’avère être en profonde harmonie avec l’esprit scientifique et les récentes découvertes du savoir. Le Mahayana est dit le grand véhicule. il s’adapterait.

Pour obtenir leurs bonnes grâces. que la terre tremblait. La peur fait rechercher une protection auprès d’esprits supérieurs qui seraient là -haut dans le ciel. comment accéder au bonheur. ni écrire.Existe aussi le Chan. en réaction contre le ritualisme du védisme brahmanique . leurs idoles qu’ils vénéraient. pour avoir la pluie. Et comme pour toutes les religions. ou le Zen d’origine sino-japonaise si connu en Occident. Comme bon nombre de missionnaires chrétiens en d’autres temps. imploraient le ciel. elles n’intéressaient qu’un nombre assez limité d’Hindous. des autels. les hommes édifiaient des temples. accepter les croyances. En réalité. qui seraient dotés de pouvoirs surnaturels. récitaient des prières. les gens dans leur immense majorité ne savaient ni lire. Alors. faisaient des offrandes. certains peuples interprétaient ces manifestations de la nature comme des signes évidents de la colère des dieux. D’autant qu’ils avaient déjà leurs croyances. ce qu’ils allaient manger le midi même. leurs dieux. avaient une préoccupation bien plus prosaïque : celle de savoir ce qu’ils allaient manger le lendemain. des centaines. à la sagesse. A ces époques. en d’autres lieux. Les paroles laïques. elles aussi. de 402 Version internet gratuite. et prospérer en Extrême-Orient. Soumission à des dieux tout puissants. non religieuses du Bouddha avaient peu de chance d’être immédiatement acceptées. Il y a vingt cinq siècles. Ce n’est qu’à ce prix qu’il a pu survivre. par la méditation ? L’étude des soutras n’étaient pas leur préoccupation principale. les rites de toutes ces sociétés. L’ignorance engendre la peur et la peur la soumission. et une très grande partie d’entre eux. les idolâtries. le bouddhisme a dû alors composer. les superstitions locales. se prosternaient. Au Japon. Il n’y a pas encore très longtemps lorsque le tonnerre grondait. qui ont. voire des milliers de petites chapelles séparatistes ont vu le jour. existe aussi le bouddhisme de « la terre pure ». adhérer. les paroles du Bouddha étaient révolutionnaires tant elles surprenaient. Il lui a fallu aussi s’allier avec les pouvoirs en place. des chapelles. leur propre interprétation des canons bouddhistes. . Le bouddhisme originel.comme le jaïnisme . et même parfois en périodes de famines. s’agenouillaient.devait aussi lutter contre les fétichismes. s’imposaient tout naturellement à leur façon de se comporter. qui régissaient leurs vies.

» Cette « philosophie » de vie a pour but de mobiliser la pensée. crée son propre chemin ». tout cela pour tenter de remédier à la cause de la souffrance. Qu’il s’agit uniquement d’une décharge électrique.bonnes récoltes. on procéda à des sacrifices. Aujourd’hui. de la mettre littéralement en mouvement. titulaire d’un doctorat en biologie. expurgées de ses éléments de croyances religieuses. de la rencontre de deux plaques tectoniques pour l’autre. » « C’est une science de l’esprit qui touche à la psychologie et à la morale. chercheur à l’institut Pasteur. devient la religion de la raison. en cela il devient libre. pour d’autres il reste une voie d’éveil. interprète du Dalaï lama en France. éradiquer des épidémies. L’humanisme du Bouddha au travers des quatre nobles vérités. moine bouddhiste depuis une quarantaine d’années. nous savons que l’orage. écrit : « Le bouddhisme peut être décrit comme une sorte de science contemplative qui vise à analyser les mécanismes mentaux et à mieux comprendre et agir sur la nature de la conscience. puisqu’il ne se contente pas d’obéir. par la connaissance. Si pour certains le bouddhisme est devenu une religion. de la crainte des dieux. français d’origine. récemment disparu. Le bouddhisme demande à chacun de faire un effort sur soi (c’est exactement la traduction du mot ashram : effort). pour passer du monde de l’enfance au monde des adultes. de suivre ce que ces 403 Version internet gratuite. les tremblements de terre. sacrifices d’animaux. fils du philosophe Jean-François Revel de l’Académie Française. une délivrance. et même aussi d’êtres humains. . La connaissance permet progressivement de nous affranchir de la crainte du surnaturel. Comme l’a dit Confucius : « C’est l’homme qui en cheminant. Dans certaines contrées. Matthieu Ricard. pour l’un. de mettre ses pas dans ceux des autres. sont des phénomènes naturels. une façon autre de penser la vie.

. un contrôle de soi permanent. Nos désirs sans cesse inassouvis nous laissent tendus vers l’avenir et font que nous ne sommes jamais ni serein. ne porte aucun jugement. de soucis. un maître est seulement un éducateur temporaire (en général un moine) qui apprend aux disciples les conditions nécessaires pour accéder à l’éveil. Son instruction a pour but de libérer chacun des servitudes dictées par le mental afin de devenir adulte. Nous voulons plus. Traduits en termes occidentaux : 1 . mais de souffrance morale. Tout ce qui perturbe l’esprit.la vérité de la souffrance.derniers ont pensé pour lui. lorsqu’on parle de souffrance. 1 . fait de lui un être insatisfait. La recherche et l’identification immédiate de la réalité dépouillée de toute intervention du mental. il ne s’agit pas de souffrance physique bien évidemment. ce qui est beau ou pas beau. Toute la voie du Bouddha tient dans l’énoncé des « Quatre nobles vérités » dit le sermon de Bénarès : c’est la clé de voûte de la compréhension de l’enseignement de la sagesse. le contrarie. ni heureux de vivre l’instant présent.l’origine de la souffrance. responsable de ses pensées. 2 . Cette attitude implique une connaissance. 404 Version internet gratuite. ne dit jamais ce qui est bien ou mal. chagrins. Chaque élève doit apprendre à chercher par lui-même. libre. un adulte autonome. etc. Dans le bouddhisme. 3 . les développe. sans aucune influence extérieure. de tracas. toujours plus. Il expose les faits. au bonheur. et le disciple doit en faire luimême l’expérience afin de former son opinion et tirer ses propres conclusions.quels sont les remèdes à la souffrance? 4 . notre mental nous perturbe constamment. de ses actes.Notre vie nous semble toujours imparfaite. Un instructeur ne donne aucun commandement.quel est le chemin menant à la cessation de la souffrance ? Nota : Dans le bouddhisme.

d’être vigilant. profond. nous ne sommes qu’une petite boule d’émotion s. » C’est en nous même que nous trouvons les clés de notre libération. puisque tout acquis ne se perd plus jamais. toi-même » inscrit au fronton de Delphes : découvrir qui nous sommes. lent. C’est à ce moment-là que l’on peut jouir pleinement des plaisirs de la vie. accéder aux plaisirs vrais de l’existence. Lorsque nous naissons. un travail. un métier. mais ô combien fructueux. de pratiquer la sagesse. c’est notre façon d’aborder.Cette insatisfaction chronique n’est que le produit de notre pensée. .2 . et… trépignons. à compter. Entreprendre un travail sur soi. c’est d’apprendre. nécessite du temps. « Il n’y a rien à chercher à l’extérieur. ce que nous sommes. l’art du bonheur. C’est le « connais-toi. comment nous fonctionnons et modifier ce qui ne va pas. 4 . c’est contribuer à réaliser son évolution personnelle. 3 . buvons quand nous avons soif. qui détermine comment nous nous comportons. tapons des 405 Version internet gratuite. afin de vivre une existence libre et heureuse chaque jour. d’admettre la vie. que l’on communique ce plaisir autour de soi. La sagesse. Transformer son esprit. à sa famille. plus tard nous avons appris à conduire. Tous les maîtres nous renvoient invariablement à nous-mêmes. C’est ce cheminement. transformer sa vision de l’existence.Le chemin qui mène au bonheur. ses amis. Enfant.La connaissance de nos mécanismes mentaux nous permet de les maitriser dès qu’ils apparaissent et de nous libérer de tous les errements des pulsions de l’esprit. nous avons tous des besoins primaires : nous mangeons quand nous avons faim. ce travail sur soi qui est nécessaire dès lors que l’on veut donner un sens à sa vie. s’apprennent parce que tout s’apprend. nous avons tous appris à lire.

regarde sans peur. beaucoup craignent de se libérer de leurs propres névroses. et enfin les autres seulement. cela devient « Moi et les autres ». . que l’on a des enfants cela devient « les autres et moi ». Depuis si longtemps qu’ils vivent avec. Un proverbe hindou dit : « L’évolution de l’enfant à l’homme : c’est moi d’abord. rien d’autre qu’eux-mêmes et quoi qu’ils puissent entendre. difficile. sans haine. cela devient tout naturellement « les autres seulement ». tout ce qui constitue notre être. Beaucoup de personnes sont conscientes de la vérité de la souffrance. Ce sont des hommes restés enfants avec qui les relations sont extrêmement limitées puisqu’ils n’écoutent rien. se cabrent. dépasse rarement douze ans d'âge mental. mais pensent que le chemin à parcourir est long. Qui n’ont pas encore dépassé les douze ans d’âge mental.« Moi d’abord ». beaucoup trop difficile. lorsqu’on forme un couple. puis les autres et moi. si on les contredit. le passage de l’enfant à l’homme ne se fait pas sans remise en question. » L’évolution de chaque être humain devrait se passer ainsi : . En réalité. puis moi et les autres. trop long. se ferment. Et puis. En règle générale. lorsqu’on quitte l’automne pour entrer dans l’hiver de sa vie. puis généralement à l’école.pieds. 406 Version internet gratuite. ils pensent que l’on peut très bien continuer ainsi. crions. douloureux. La démarche de libération explore tous les recoins de l’âme. ou n’évolue que très peu durant son existence. il est admis qu’un individu qui n'a pas entrepris de travail sur lui-même. Puis. Même si c’est laid. restent leur unique référence. pleurons lorsque nous n’avons pas ce que nous désirons. Ce sont des êtres qui n’ont pas évolué. L’évolution. ne sont pas encore arrivés au stade « les autres et moi ». Nous connaissons tous dans notre entourage des exemples d’une ou plusieurs personnes qui veulent toujours avoir raison et ne démordent jamais de leurs idées. n’évolue pas.

« Dans une guerre il n’y a pas un vainqueur et un vaincu. s’il n’y prend pas garde. Et puis. La guerre est la chose la plus méprisable. les émotions et la peur. » répète inlassablement le Dalaï lama. Ces trois pulsions sont : l’ego. il y a nos émotions. Je préférerais me laisser assassiner que de participer à cette ignominie. un seul mot mal interprété. j’ai peur. (Albert Einstein) Quant au racisme. il y a toujours deux vaincus. Pensons seulement qu’un mot. qui vont. durant toute sa vie. Une émotion satisfaisante est toujours acceptée avec plaisir un peu comme une récompense méritée. L’être humain toujours à la recherche d’émotions agréables refuse celles trop pénibles ou contraires à ses désirs. . « Je suis malheureux. 407 Version internet gratuite. Ce qui différencie le mammifère que nous sommes des autres mammifères de la création. fragiles comme du cristal. » « La guerre est la défaite de la pensée. peut briser net une amitié de toute une vie. combien nous sommes pointilleux. manifestation primaire s’il en est de l’ego. lui gâcher toute son existence. il est considéré toujours par le Dalaï lama comme étant le « cancer de l’âme ». je suis contrarié. c’est que nous sommes paraît-il doué d’un plus qui s’appelle le mental. Et le mental est la meilleure et la pire des choses qui pouvait arriver à l’homme. et très souvent il l’utilise à ses dépens. dominé essentiellement par trois pulsions majeures. » Force est de constater à quel point nous sommes vulnérables aux émotions négatives.nous sommes obligés de regarder qui nous sommes « droit dans les yeux » parce que c’est ainsi que l’on se guérit. susceptibles. elle ruine inévitablement les états. Si l’on reste à l’essentiel : nous constatons que l’être humain est. Parce que tout dépend comment il l’utilise. ce racisme qui sépare les hommes.

Il convient de faire l’effort de les accepter tout de suite et une bonne fois pour toutes. » Chaque être humain aspire au bonheur. de comprendre la vie. Existences désorganisées. Il ne peut y avoir d’existences positives sans négatifs. Un instant il est heureux. il est tout de suite à la recherche d’une nouvelle jouissance : plus il a et plus il veut avoir. . Mais dans sa façon de penser. de bonheur sans malheur. Sa vie ressemble au jeu du yo-yo qui monte et descend sans arrêt. tout. avec la même distance courtoise. ses désirs. La vie n’a signé à quiconque un contrat d’assurance lui garantissant qu’il serait heureux tous les jours. puisqu’ils sont inévitables. quand elles sont mauvaises. 408 Version internet gratuite. Il convient donc d’accepter les moments heureux et malheureux de la même façon. Le plaisir que procure l’ego ne lui donne qu’une satisfaction passagère. chacun veut la paix. les plaisirs. celle désagréable est refusée. Tout le monde voudrait être heureux. à pardonner. en colère. girouettes de souffrances qui ne savent pas de quoi l’avenir immédiat sera fait. se reproduisent. et contrarié. ses plaisirs. Personne ne peut vivre que de plaisirs. mais seulement à sa façon de concevoir. il tourne le dos à cet enchantement. Et c’est tout simplement utopique. selon sa morale. Marc Aurèle résumait bien sa sagesse lorsqu’il disait : « Aujourd’hui j’accepte tout. Un être dominé par ses émotions reste toute son existence fragile. cette façon d’interpréter les évènements qui ponctue le rythme de la vie est un peu trop simpliste. il quitte sans cesse un enfer pour entrer immédiatement dans un autre. de joie sans tristesse. difficile à oublier. de réussites. Tant que l’être humain reste victime de ses pulsions. Personne ne peut être heureux lorsque les nouvelles sont bonnes. A la réflexion. instable. éviter le malheur. puisque le contentement passé. un autre instant il est contrarié. se succèdent indéfiniment tout au long de l’existence. parce que souvent vécue comme injuste.Par contre. comme les déplaisirs. et je m’en porte beaucoup mieux.

les moments heureux comme les moments malheureux. sans ego. Mon émotion est là. parce que tout passe.Or. puisque les contrariétés. On n’est plus fier si on nous flatte. Dès que l’on est victime d’une émotion. . 409 Version internet gratuite. Plus rien ne nous perturbe. on devient alors imperturbable. » Et en ce qui concerne la maîtrise de nos émotions négatives chacun est toujours gagnant. de se réjouir. Je l’accepte parce que je sais qu’elle est temporaire. Si l’être humain ne peut pas vivre sans émotions. elle se manifeste et je la reconnais. Serein en toute circonstance. Arriver à la maîtrise de soi. les douleurs. il convient dans l’instant de prendre du recul. comme le dit Arnaud Desjardins : « Il ne s’agit pas d’être heureux ou malheureux suivant les circonstances qui se présentent. de son ego. prévisible. sont bien plus nombreux dans la vie courante que les occasions. d’être heureux. ni malheureux si l’on médit de nous. c’est normal. les chagrins. pas avant. indestructible. il s’agit de faire en sorte d’être heureux tout le temps. c’est arriver à la reconnaissance. qu’il convient de la relativiser parce qu’elle disparaitra. inébranlable devant les évènements de l’existence. au contrôle sans concession. universels du fonctionnement de la pensée. de ses peurs. nous avons atteint le nirvana. C’est en connaissant ces mécanismes récurrents. se dire : « Je sais ». il peut par contre connaître leur fonctionnement et apprendre à minorer très largement leurs effets. que chacun peut envisager de commencer le cheminement de sa transformation. les mécontentements. à l’amoindrissement de ses émotions.

DIALOGUE AVEC L’AUTEUR 410 Version internet gratuite. .

411 Version internet gratuite. établir un dialogue avec l’auteur: Prenez contact : bennardfrancois@hotmail. approfondir certains thèmes.fr.Si vous souhaitez obtenir des adresses utiles. des titres de livres à lire. . -Rédigez votre question -Un rendez vous téléphonique avec l’auteur vous sera donné sous quelques jours.

.Editions LPDB Oxford 85 rue H.Poincaré 06410 Biot Sophia-Antipolis 412 Version internet gratuite.