Vous êtes sur la page 1sur 18
Licence STAPS – L1 – S1 UEF1 Initiation aux Sciences du Vivant Bioénergétique Didier Chapelot
Licence STAPS – L1 – S1 UEF1 Initiation aux Sciences du Vivant Bioénergétique Didier Chapelot
Licence STAPS – L1 – S1 UEF1 Initiation aux Sciences du Vivant Bioénergétique
Licence STAPS – L1 – S1
UEF1 Initiation aux Sciences du Vivant
Bioénergétique
S1 UEF1 Initiation aux Sciences du Vivant Bioénergétique Didier Chapelot Médecin - Maître de Conférences
Didier Chapelot Médecin - Maître de Conférences Université Paris 13 Responsable licence APAS
Didier Chapelot
Médecin - Maître de Conférences Université Paris 13
Responsable licence APAS
Volume horaire et répartition :
Volume horaire et répartition :

5 CM (lundi 16h30-18h30) et 3 TD (novembre - décembre) = 8 cours / 16 h

CM et TD dissociés => TD sont du travail pratique illustrant

des parties des CM

CM assurés par Didier Chapelot, TD par Keyne Charlot

CM CM assurés par Didier Chapelot, TD par Keyne Charlot Evaluations CM (sur 10 points )

Evaluations

par Didier Chapelot, TD par Keyne Charlot Evaluations CM (sur 10 points ) : partiel de

CM (sur 10 points) : partiel de 30 min

avec 10 questions de 3 min chacune

) : partiel de 30 min avec 10 questions de 3 min chacune valant 1 point

valant 1 point chacune

TD (sur 10 points) :

- Contrôles du TD précédent (2 contrôles)

Licence STAPS – L1 – S1 UEF1 Initiation aux Sciences du Vivant Bioénergétique - CM1
Licence STAPS – L1 – S1 UEF1 Initiation aux Sciences du Vivant Bioénergétique - CM1
Licence STAPS – L1 – S1 UEF1 Initiation aux Sciences du Vivant Bioénergétique - CM1
Licence STAPS – L1 – S1
UEF1 Initiation aux Sciences du Vivant
Bioénergétique - CM1

1. Définitions et principes 2. Lois thermodynamiques 3. Bioénergétique : principes généraux

Bioénergétique - CM1 1. Définitions et principes 2. Lois thermodynamiques 3. Bioénergétique : principes généraux
Bioénergétique - CM1 1. Définitions et principes 2. Lois thermodynamiques 3. Bioénergétique : principes généraux

1. Définitions et principes

Partie de la physiologie qui s’intéresse à un système vivant

comme système de transfert d’énergie

L’énergie utilisée par l’homme provient uniquement de la combustion des aliments

Comme elle nécessite majoritairement de l’oxygène, la

bioénergétique fait la liaison entre la nutrition et la

respiration

C’est parce que l’on respire et que l’on mange que l’on produit de l’énergie

Énergie = toutes les formes de travail et de chaleur => faculté d’un système à fournir un travail mécanique

2. Lois thermodynamiques

Les lois de la thermodynamique s’appliquent très bien à

l’homme

1 ère loi de thermodynamique = l’énergie n’est ni créée ni détruite mais uniquement transformée d’une forme en une

autre

1ère loi : la quantité d’énergie dans l’univers est toujours constante

2. Lois thermodynamiques

2 ème loi de thermodynamique = le degré de désordre (l’entropie) d’un corps a tendance à s’accroître et de l’énergie est nécessaire pour le maintenir

1ère loi : la quantité d’énergie dans l’univers est toujours constante
1ère loi : la quantité d’énergie dans l’univers est toujours constante

2. Lois thermodynamiques

Plus l'entropie du système est élevée,

moins ses éléments sont ordonnés, liés entre eux,

capables de produire des effets mécaniques,

plus grande est la part de l’énergie inutilisée pour

l'obtention d'un travail, c'est-à-dire gaspillée de façon

incohérente

Fonction qui mesure le désordre :

l’entropie augmente quand le désordre de la matière croît

de façon incohérente Fonction qui mesure le désordre : l’ entropie augmente quand le désordre de

2. Lois thermodynamiques

2. Lois thermodynamiques Lors du passage d’une forme d’énergie à une autre, l’énergie se dégrade, une

Lors du passage d’une forme d’énergie

à une autre, l’énergie se dégrade, une

partie est dissipée sous forme de chaleur = forme d’énergie la plus dégradée

La différence entre énergie chimique absorbée et rendue (ΔU) est la différence

entre la chaleur produite (q) qui doit être dissipée et le

travail mécanique produit (w)

=> U finale - U initiale = ΔU = q - w

Enthalpie = quantité de chaleur mise en jeu pendant la transformation d'un système thermodynamique au cours de

laquelle celui-ci fournit un travail mécanique

2. Lois thermodynamiques

L’évolution spontanée va vers une homogénéisation des structures, le désordre, l’égalisation, la destruction

Pour lutter contre cette tendance spontanée vers le désordre,

l’organisme utilise l’énergie des aliments et la transforme :

• en énergie produisant de l’ordre, de la complexité

• en chaleur dont elle se sépare

Illustrations :

1.Enceinte close type biosphère :

après un temps X, quantité

d’énergie est la même, mais vie

a disparu : énergie de qualité des êtres vivants aura été transformée en chaleur.

2. Lois thermodynamiques

Un organisme chimiotrophe (qui utilise de l’énergie chimique) tel que le corps humain (ou la cellule) :

reçoit des formes organisées de matière et d'énergie de la part

de son environnement et les transforme en formes moins ordonnées (CO 2 , H 2 O et chaleur)

CO 2 H 2 O Chaleur Forme chimique de l’énergie Forme thermique de l’énergie Chaleur
CO 2
H 2 O
Chaleur
Forme
chimique de l’énergie
Forme thermique
de l’énergie
Chaleur
e

Cellule vivante peut

extraire, transformer, utiliser et échanger

de l’énergie = bioénergétique

=> lutte contre son entropie mais

Energie ordonnée

Forme Forme chimique chimique

crée de l’entropie dans l’univers

2. Lois thermodynamiques

L'énergie existe sous deux formes :

Potentielle : pierre en haut d’une colline, voiture en haut

d’une pente, eau en haut d'une cascade, boulet de charbon avant d'être brûlé, ou molécule contenant des liaisons chimiques qui, en étant rompues, vont donner de l'énergie Cinétique : pierre qui tombe, voiture qui déroule la

pente, eau dans la cascade, boulet de charbon qui se

consume, liaisons chimiques rompues, par exemple dont

l'hydrogène est arraché

boulet de charbon qui se consume, liaisons chimiques rompues, par exemple dont l'hydrogène est arraché (=
boulet de charbon qui se consume, liaisons chimiques rompues, par exemple dont l'hydrogène est arraché (=
boulet de charbon qui se consume, liaisons chimiques rompues, par exemple dont l'hydrogène est arraché (=
boulet de charbon qui se consume, liaisons chimiques rompues, par exemple dont l'hydrogène est arraché (=
boulet de charbon qui se consume, liaisons chimiques rompues, par exemple dont l'hydrogène est arraché (=
boulet de charbon qui se consume, liaisons chimiques rompues, par exemple dont l'hydrogène est arraché (=
boulet de charbon qui se consume, liaisons chimiques rompues, par exemple dont l'hydrogène est arraché (=

(= oxydation)

2. Lois thermodynamiques

Une réaction chimique qui libère l'énergie potentielle pour

en faire de l'énergie mécanique (travail) est dite

exergonique

2H 2 + O 2

mécanique (travail) est dite exergonique 2H 2 + O 2 2H 2 O + 58 kcal/mol

2H 2 O + 58 kcal/mol

Si besoin d’apport énergétique extérieur = endergonique

Exemple : pierre qui tombe => énergie spontanée (pierre

qui tombe et qui passe de son niveau énergétique haut à son niveau énergétique bas = réaction exergonique)

ou non spontanée (pierre qui

remonte vers son niveau éner- gétique haut : il faut pour cela

apporter de l'énergie à la pierre

= réaction endergonique)

son niveau éner- gétique haut : il faut pour cela apporter de l'énergie à la pierre

2. Lois thermodynamiques

2. Lois thermodynamiques De Physiologie de l'activité physique – McArdle, Katch & McArdle – 4ème

De Physiologie de l'activité physique McArdle, Katch & McArdle 4ème édition Maloine/Edisem

3. Bioénergétique : principes généraux

L’énergie est nécessaire pour les dépenses de fonctionnement Dépense énergétique « de fond » : au repos

thermogenèse « de réchauffement »

énergie utilisée pour la survie de l’individu = les fonctionnements cellulaires, des organes : cette

énergie s’appelle le métabolisme basal

Energie liée à l’activité motrice de l’individu

Energie liée à l’ activité motrice de l’individu  maintien de posture  mouvements du corps

maintien de posture

mouvements du corps statique

déplacements

efforts

motrice de l’individu  maintien de posture  mouvements du corps statique  déplacements  efforts
motrice de l’individu  maintien de posture  mouvements du corps statique  déplacements  efforts
motrice de l’individu  maintien de posture  mouvements du corps statique  déplacements  efforts

3. Bioénergétique : principes généraux

La répartition des dépenses est d'importance inégale

Sommeil < 5% base Eveil > 5% base
Sommeil < 5% base
Eveil > 5% base

De Physiologie de l'activité physique McArdle, Katch & McArdle 4ème édition Maloine/Edisem

3. Bioénergétique : principes généraux

3. Bioénergétique : principes généraux Pr Anne Charloux Service de Physiologie et d’Explorations Fonctionnelles ,

Pr Anne Charloux Service de Physiologie et d’Explorations Fonctionnelles, Faculté de Médecine de Strasbourg

3. Bioénergétique : principes généraux

La comparaison entre les apports et les dépenses d’énergie aboutit à la "balance" énergétique = équilibrée si bilan = 0

les apports et les dépenses d’énergie aboutit à la "balance" énergétique = équilibrée si bilan =
les apports et les dépenses d’énergie aboutit à la "balance" énergétique = équilibrée si bilan =

3. Bioénergétique : principes généraux

En définitive, le modèle bioénergétique qui permet d’utiliser l’énergie chimique de nos aliments pour assurer l’énergie

mécanique de nos déplacements peut se représenter ainsi:

= énergie mécanique
= énergie mécanique