P. 1
PFE Calibration modèle de propagation GSM-3G-LTE

PFE Calibration modèle de propagation GSM-3G-LTE

5.0

|Views: 3,464|Likes:
Publié parKais Ameur

More info:

Published by: Kais Ameur on Jul 11, 2013
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/18/2015

pdf

text

original

1

Licence Appliquée en Sciences et technologies de l’Information et
de la Communication
Option RST




















Réalisé par : Hassen Ben Terdayet
Maher Boujnah


Classe : STIC-L3-RST-B
Encadré par : Mr Kais Ameur
Mme Amel Tounsi
Entreprise d’Accueil : Tunisie Telecom
Projet de fin d’Études

Département : STIC
Référence :
Calibration de modèles de
propagation pour les réseaux GSM,
WCDMA et LTE




2

Année Universitaire : 2012-2013


Résumé


Dans ce travail, nous avons expliqué le processus de calibration des modèles de
propagation qui est une tâche fondamentale dans l’optimisation de la couverture
radio mobile.

En se basant sur l’outil ATOLL, nous avons réalisé la calibration du modèle SPM
du logiciel ATOLL et ce pour la bande 900, 1800 et 2100 MHz valable pour les
technologies GSM, UMTS et LTE. Les résultats obtenus après validation sont
concluants avec un écart type et une erreur moyenne acceptable.
Mots clés: Réseaux mobiles, Modèle de propagation, Calibration, Couverture radio, ATOLL.


Abstract


Calibrated model propagation for urban, suburban and rural zones was established
from a standard propagation model. The results given by ATOLL for 900, 1800
and 2100 MHz showed accurate prediction with an acceptable error, comparing to
measurement data those calibrated models were validated in Tunis, Sousse and
Sfax.








Keywords: Mobile networks, propagation model, Calibration, Radio Coverage, ATOLL.

3


Dédicaces



C’est aveC plaisir que je dédie Ce travail
A mon cher père
A ma chère mère
A mon CHeR frère
A mon oncle « MOEZ ZOUARI »
A toute ma famille
A tous mes professeurs
A tous mes amis,
a tous Ceux qui m’aiment …
que dieu aCComplisse tous Ces vœux.



Maher 


4


Dédicaces


C’est aveC plaisir que je dédie Ce travail
A mon cher père
A ma chère mère
a mes frères et ma sœur
A toute ma famille
A tous mes professeurs
A tous mes amis,
que toute personne m’ayant aidé de
près ou de loin,
trouve iCi l’expression de ma reConnaissanCe


Hassen BT



5


Remerciements

En témoignage de nos profondes reconnaissances, nous voulons remercier
toutes les personnes qui nous ont aidés de près ou de loin à l’élaboration de ce
projet de fin d’études.

Nous voulons exprimer notre gratitude à Mr Kais AMEUR ; chef de
projet au département optimisation des réseaux 2G/3G à Tunisie Télécom et
à Mme Amel TOUNSI ; enseignante à Iset’Com, pour leur soutien et
leurs encouragements précieux qu’ils nous ont réservés et pour leur inestimable
collaboration et leur encadrement.

Nos remerciements s’adressent aussi à Mr Mohamed Ayadi pour sa
disponibilité et ses conseils.

Enfin, nous exprimons notre gratitude aux membres du jury qui ont accepté de
juger ce modeste travail.









6


Cahier des charges


Cadre du projet fin d’étude :
Le déploiement des réseaux sans fil reste un problème majeur pour les opérateurs
télécom. L’objet de ce projet fin d’étude est d’élaborer des modèles de propagation optimisés
et bien calibrés pour assurer une bonne couverture radio des réseaux GSM, UMTS et LTE.

Travail demandé :
Le travail demandé consiste à :
 Faire une recherche bibliographie sue les modèles de propagation
 calibrer des modèles de propagation pour les réseaux GSM, 3G et 4G pour les
bandes 900, 1800 et 2100 MHz et de Valider les modèles proposées via des
mesures réelles.
 Simulation à l’aide de l’outil d’ingénierie radio mobile ATOLL.










7

Sommaire
Introduction Générale .................................................................................................................. 14
Chapitre 1 : Aperçu sur la propagation radio mobile
Introduction ................................................................................................................................... 16
1. Technologies radio mobile: .................................................................................................. 16
1.1. Réseau GSM (Global System for mobile communication): ......................................... 16
1.2. Réseau UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) : .............................. 16
1.3. Réseau LTE (Long Term Evolution) : ............................................................................. 17
2. Liaison radio mobile : ........................................................................................................... 17
2.1. Présentation d’une liaison radio mobile : .................................................................... 17
2.1.1. Schéma général : .................................................................................................... 17
2.1.2. Paramètres de l’émetteur : ................................................................................... 18
2.2. Propagation radio mobile:............................................................................................. 19
2.2.1. Propagation en espace libre : ................................................................................ 19
2.2.2. Propagation par trajets multiples : ....................................................................... 20
3. Les modèles de propagation pour ingénierie radio mobile : ............................................. 21
3.1. Catégories des modèles de propagation :.................................................................... 21
3.1.1. Modèle Macro-cellule : .......................................................................................... 21
3.1.2. Modèle Micro-cellule : ........................................................................................... 22
3.2. Types des modèles de propagation : ........................................................................... 22
3.2.1. Les modèles empiriques : ...................................................................................... 22
3.2.2. Les modèles déterministes : .................................................................................. 25
3.2.3. Les modèles semi-empiriques: .............................................................................. 26
Conclusion ..................................................................................................................................... 26
Chapitre 2 : Processus de calibration d'un modèle de propagation
Introduction ................................................................................................................................... 28
1. Méthodologie générale : ...................................................................................................... 28
2. Choix de l’outil calibration : ................................................................................................. 29
3. Configuration du projet de calibration à l’aide du logiciel ATOLL : ................................... 30
3.1. Création d'un projet de calibration : ............................................................................ 31
3.1.1. Mise en place d’un nouveau projet : .................................................................... 31
3.1.2. Importation des cartes numériques : ................................................................... 31

8

3.1.3. Importation des sites et Réglage de l’émetteur : ................................................ 32
3.1.4. Importation du diagramme d'antenne : ............................................................... 33
3.2. Importation des mesures CW (Continuous Waves) : .................................................. 34
3.3. Filtrage des données de mesure : ................................................................................. 35
3.3.1. Filtrage par classe d'encombrement : .................................................................. 35
3.3.2. Filtrage par la force du signal et de la distance :.................................................. 35
3.3.3. Filtrage par Angle : ................................................................................................. 35
3.4. Sélection de stations de base pour la calibration et pour la validation : ................... 36
4. Calibrage du modèle de propagation SPM : ....................................................................... 37
4.1. Objectifs de qualité ........................................................................................................ 37
4.2. Les critères de calibration et de validation du modèle : ............................................. 37
4.3. Réglage des paramètres initiaux dans le modèle SPM d’ATOLL : .............................. 38
4.4. Exécution du processus de calibrage du modèle SPM : .............................................. 38
Conclusion ..................................................................................................................................... 41
Chapitre 3 : Calibration du modèle de propagation SPM pour les bandes 900, 1800 et
2100 MHz
Introduction : ................................................................................................................................. 43
1. Techniques de calibration : .................................................................................................. 43
1.1. Sélection des sites pour les régions Tunis, Sousse et Sfax : ........................................ 43
1.2. Implémentation des mesures CW : ............................................................................... 45
1.2.1. Implémentation des mesures CW pour la bande 900 MHz : .............................. 45
1.2.2. Implémentation des mesures CW pour la bande 1800 MHz .............................. 47
1.2.3. Implémentation des mesures CW pour la bande 2100 MHz : ............................ 49
1.3. Prédiction de la couverture avant calibration : ........................................................... 50
2. Calibration du modèle SPM : ............................................................................................... 53
2.1. Calibration du modèle SPM pour la bande 900 MHz : ................................................ 53
2.1.1. Simulations et résultats de calibration en zone urbaine dense : ........................ 53
2.1.2. Simulations et résultats de calibration en zone suburbaine : ............................. 56
2.1.3. Simulation et résultats de calibration en zone rurale : ....................................... 59
2.2. Calibration des modèles pour la bande 1800MHz : .................................................... 64
2.2.1. Simulation et résultats de calibration en zone urbaine dense : ......................... 64
2.2.2. Simulations et résultats de calibration en zone suburbaine : ............................. 65

9

2.2.3. Simulations et résultats de calibration en zone rurale : ...................................... 66
2.3. Calibration des modèles pour la bande 2100MHz : .................................................... 67
2.3.1. Simulations et résultats de calibration en zone urbaine dense : ........................ 67
2.3.2. Simulation et résultats de calibration en zone suburbaine : .............................. 69
2.3.3. Simulations et résultats de calibration en zone rurale : ...................................... 70
Conclusion ..................................................................................................................................... 71
Conclusion Générale ..................................................................................................................... 72
Bibliographie.................................................................................................................................. 73
Annexe ........................................................................................................................................... 75
















10

Liste des figures

Figure 1: Schéma représentatif d’une liaison radio mobile ........................................................ 18
Figure 2: Les différents mécanismes de propagation ................................................................. 20
Figure 3: Schéma démonstratif de processus de calibration d’un modèle de propagation ...... 29
Figure 4: Fenêtre de création d’un nouveau projet ..................................................................... 31
Figure 5: Fenêtre d’implantation des cartes ................................................................................ 32
Figure 6: Fenêtre de mise en place des sites................................................................................ 32
Figure 7: Fenêtre de configuration des paramètres de l’émetteur .............................................. 33
Figure 8: Diagramme de rayonnement de l’antenne ................................................................... 33
Figure 9: Fenêtre de configuration des mesures CW .................................................................. 34
Figure 10: Fenêtre de filtrage des mesures CW .......................................................................... 36
Figure 11: Fenêtre des Propriétés du Modèle SPM .................................................................... 38
Figure 12: Fenêtre de sélection de processus de calibration ..................................................... 39
Figure 13: Les sites sélectionnés de la zone Tunis ..................................................................... 43
Figure 14: Les sites sélectionnés de la zone Sousse ................................................................... 44
Figure 15: Les sites sélectionnés de la zone Sfax ....................................................................... 45
Figure 16:Légende du niveau de signal des mesures CW .......................................................... 45
Figure 17: Les mesures CW de sur la zone Tunis-bande 900MHz .......................................... 46
Figure 18: Les mesures CW sur la zone Sousse-bande 900MHz .............................................. 46
Figure 19: Les mesures CW sur la zone Sfax-bande 900MHz .................................................. 47
Figure 20: Les mesures CW sur la zone Tunis-bande 1800MHz .............................................. 47
Figure 21: Les mesures CW sur la zone Sousse-bande 1800MHz ............................................ 48
Figure 22: Les mesures CW sur la zone Sfax-bande 1800MHz ................................................ 48
Figure 23: Les mesures CW sur la zone Tunis-bande 2100MHz .............................................. 49
Figure 24: Les mesures CW sur la zone Sousse-bande 2100MHz ............................................ 49
Figure 25: Les mesures CW sur la zone Sfax-bande 2100MHz ................................................ 50
Figure 26: Prédiction de la couverture de la zone Tunis (modèle SPM-Bande 900 MHz) ...... 51
Figure 27: Prédiction de la couverture de la zone Sousse (modèle SPM-Bande 900 MHz) .... 51
Figure 28: Prédiction de la couverture de la zone Sfax (modèle SPM-Bande 900 MHz) ........ 52
Figure 29: Légende de simulation du niveau de signal reçu ...................................................... 52
Figure 30: Prédiction de la couverture de la zone urbaine de Tunis-bande 900 MHz.............. 55
Figure 31: Prédiction de la couverture de la zone urbaine de Sousse-bande 900 MHz ........... 55
Figure 32: Prédiction de la couverture de la zone urbaine de Sfax-bande 900MHz ................ 56
Figure 33: Légende de simulation du niveau de signal reçu ...................................................... 56
Figure 34: Prédiction de la couverture de la zone suburbaine de Tunis .................................... 57
Figure 35: Prédiction de la couverture de la zone suburbaine de Sousse .................................. 58
Figure 36: Prédiction de la couverture de la zone suburbaine de Sfax ...................................... 58
Figure 37: Prédiction de la couverture de la zone rurale de Tunis (loin de l'émetteur) ............ 60
Figure 38: Prédiction de la couverture de la zone rurale de Sousse (loin de l'émetteur).......... 60

11

Figure 39: Prédiction de la couverture de la zone rurale de Sfax (loin de l'émetteur).............. 61
Figure 40: Prédiction de la couverture de la zone rurale Tunis (près de l'émetteur) ................ 62
Figure 41: Prédiction de la couverture de la zone rurale de Sousse (près de l'émetteur) ......... 63
Figure 42: Prédiction de la couverture de la zone rurale de Sfax (près de l'émetteur) ............. 63
























12

Liste des tableaux

Tableau 1: Résultats de calibration pour la bande 900MHz en zone urbaine de Tunis............ 53
Tableau 2: Résultats de calibration pour la bande 900MHz en zone urbaine de Sousse.......... 54
Tableau 3: Résultats de calibration pour la bande 900MHz en zone urbaine de Sfax ............. 54
Tableau 4: Résultats de calibration pour la bande 900MHz en zone suburbaine ..................... 57
Tableau 5 : Résultats de calibration pour la bande 900MHz en zone rurale (loin de l'émetteur)
........................................................................................................................................................ 59
Tableau 6: Résultats de calibration pour la bande 900 MHz en zone rurale (près de l'émetteur)
........................................................................................................................................................ 61
Tableau 7: Résultats de calibration pour la bande 1800MHz en zone urbaine de Tunis.......... 64
Tableau 8: Résultats de calibration pour la bande 1800MHz en zone urbaine de Sousse ....... 64
Tableau 9: Les résultats de calibration pour la bande 1800MHz en zone urbaine de Sfax ...... 65
Tableau 10: Résultats de calibration pour la bande 1800MHz en zone suburbaine ................. 65
Tableau 11: Résultats de calibration pour la bande 1800MHz en zone rurale (loin de
l'émetteur) ...................................................................................................................................... 66
Tableau 12: Résultats de calibration pour la bande 1800MHz en zone rurale (près de
l'émetteur) ...................................................................................................................................... 67
Tableau 13: résultats de calibration pour la bande 2100MHz en zone urbaine de Tunis ......... 68
Tableau 14: Résultats de calibration pour la bande 2100MHz en zone urbaine de Sousse ..... 68
Tableau 15: Résultats de calibration pour la bande 2100MHz en zone urbaine de Sfax ......... 68
Tableau 16: Résultats de calibration pour la bande 2100MHz en zone suburbaine ................. 69
Tableau 17: Résultats de calibration pour la bande 2100MHz en zone rurale (loin de
l'émetteur) ...................................................................................................................................... 70
Tableau 18: Résultats de calibration pour la bande 2100MHz en zone rurale (près de
l'émetteur) ...................................................................................................................................... 71






13

Glossaire

C
CW: Continuous Wave
D
DL: Down Link
G
GSM: Global System for mobile communication
L
LTE: Long Term Evolution
P
PIRE : Puissance Isotrope Rayonnée Equivalente
S
SPM : Standard Propagation Model
T
TDMA: Time Division Multiple Access
U
UMTS: Universal Mobile Telecommunications System
UL: Up Link
W
W-CDMA: Wideband Code Division Multiple Access

Introduction Générale
14

Introduction Générale

Les communications sans fil utilisent l’onde électromagnétique comme support de
transmission du signal radio mobile. Maitriser les phénomènes affectant la propagation de ce
signal est l’une des tâches les plus importantes dans le déploiement des réseaux radio mobile.
En effet, une prévision de la propagation permet d’optimiser l’emplacement des stations
émettrices en vue d’assurer une bonne couverture des zones à desservir.
Pour réaliser cet objectif plusieurs modèles de propagation ont été développés. Mais la
complexité et la variété de l’environnement caractérisant le canal de transmission fait qu’il est
très difficile de mettre au point un modèle de propagation adapté.
L’opérateur doit effectuer des campagnes de mesures pour chaque installation de site en
vue de connaitre le niveau de couverture de la zone ; mais ceci s’avère coûteux.
Pour limiter le nombre de compagnes de mesures et à l’aide d’un outil d’ingénierie radio,
on élabore un modèle de propagation calibré permettant d’ajuster les caractéristiques d’un
réseau radio mobile à moindre du coût. C’est dans ce cadre que se situe notre projet.
Dans le premier chapitre nous présentons les technologies radio mobile GSM, UMTS et
LTE en mettant l’accent sur les phénomènes physiques affectant le signal radio et les types
des modèles de prédiction de propagation.
Le deuxième chapitre sera consacré à décrire le processus de calibration de modèle de
propagation à l’aide de l’outil de simulation ATOLL de Forsk en se basant sur des compagnes
de mesures réelles.
Enfin, dans le troisième chapitre nous menons l’étude pour trois régions à savoir Tunis,
Sousse et Sfax, L’objectif est de proposer des modèles calibrés (que l’on validera) spécifiques
à des zones urbaines, suburbaines et rurales ayant des caractéristiques différentes. Nous
exposons les résultats de calibration du modèle standard d’ATOLL (pour les bandes 900,
1800 et 2100 MHz).

Chapitre 1 Aperçu Sur La Propagation Radio
15






Chapitre_________
1 Aperçu Sur La
Propagation Radio Mobile











Chapitre 1 Aperçu Sur La Propagation Radio
16

Introduction
La modélisation du canal de propagation s’avère être la phase la plus délicate pour
planifier et dimensionner un réseau radio mobile. En effet, on doit tenir compte de
l’environnement de propagation vu l’effet des perturbations causées par la mobilité des
obstacles, la température, l’humidité…
C’est dans ce cadre, que la prédiction de la variation du canal de propagation semble être
l’élément essentiel dans le processus de planification des réseaux mobiles. Ce chapitre est
dédié à l’étude de la propagation en environnement radio mobile et des modèles de
prédictions utilisés dans le déploiement des réseaux GSM, UMTS et LTE.
1. Technologies radio mobile:
1.1. Réseau GSM (Global System for mobile communication):
Le GSM est le standard pour les communications numériques le plus répandu. C’est le
réseau de 2ème génération, il offre aux utilisateurs la téléphonie vocale, le fax et la
transmission (modérée) de données. Il s'agit d'un système cellulaire fondé sur l'accès multiple
réparti en temps (TDMA). Le débit maximum est de 9.6kbps [1].
Deux bandes de fréquence sont utilisées en Europe:
o GSM 900 : UL 890-915MHz et DL 935-960MHz
o DCS 1800 : UL 1710-1785MHz et DL 1805-1880MHz
1.2. Réseau UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) :
C’est le réseau de troisième génération, l'UMTS est la norme la plus utilisée
actuellement. Le mode d'accès multiple choisi sera basé sur le W-CDMA, il devrait fournir
des débits atteignant 2Mb/s [2].
La bande de fréquence du réseau UMTS est :
o UMTS 2100 : UL 1885-2025MHz et DL 2110-2200MHz

Chapitre 1 Aperçu Sur La Propagation Radio
17

1.3. Réseau LTE (Long Term Evolution) :
La technologie LTE est l’évolution la plus récente des normes de téléphonie mobile. Elle
est caractérisée par un débit qui peut atteindre 1Gbps. Il faut préciser que cette norme est en
cours d’étude en Tunisie
Les bandes de fréquences prévues par la norme LTE sont très nombreuses, parmi ses
bandes on cite les bandes : 900, 1800, 2100 et 2600 MHz [3].
2. Liaison radio mobile :
2.1. Présentation d’une liaison radio mobile :
Avant d’installer un système de radio mobile, il est nécessaire d’effectuer le bilan de
liaison dans le but d’assurer un bon niveau de puissance reçue [6].
2.1.1. Schéma général :
La figure ci-dessous donne une description d’une liaison radio mobile. Elle est composée
d’un :
- Emetteur qui peut être une station de base BTS (point d’accès au réseau
GSM « Annexe A : Architecture d’un réseau GSM») ou un « node B » (point
d’accès au réseau UMTS « Annexe B Architecture d’un réseau UMTS ») dont
les paramètres sont :
o Pe : Puissance d’émission (dBm)
o PIRE : Puissance Isotrope Rayonnée Equivalente (dBm)
o H : Hauteur de la station émettrice (m)
- Récepteur :
o Pr : Puissance de réception (dBm)

Chapitre 1 Aperçu Sur La Propagation Radio
18


Figure 1: Schéma représentatif d’une liaison radio mobile

2.1.2. Paramètres de l’émetteur :
- Gain
Le gain d’une antenne est une caractéristique particulièrement importante qui représente
le rapport entre l’intensité de rayonnement dans une direction donnée et celle d’un signal
rayonné isotrope. Il est égal à 4t fois le rapport entre l’intensité moyenne de rayonnement
par unité d’angle solide et la puissance totale fournie à l’antenne par la source [6].

2
4 /
e
G A t ì = (1.1)
 Ae : Aire équivalente de l´antenne.
 λ : Longueur d´onde d´émission.
- PIRE (Puissance Isotrope Rayonnée Equivalente)
La puissance isotrope rayonnée équivalente ou PIRE est définie comme la puissance
nécessaire à fournir à une antenne isotrope pour obtenir la même puissance que celle fournie
par l’antenne considérée et dans la direction considérée.
Chapitre 1 Aperçu Sur La Propagation Radio
19

La PIRE est donnée par le produit de la puissance P fournie à l’antenne par le gain
isotrope G [6]:

PIRE (dBm) = P + G
(1.2)
Dans le cas général, c’est la direction principale de l’antenne dans laquelle le
rayonnement est maximal qui est prise en compte pour déterminer la portée d’une antenne.
Dans ce cas la valeur de la PIRE sera :
( )
Max
PIRE P G dB = +
(1.3)

2.2. Propagation radio mobile:
La propagation radio peut être en espace libre ou en canal multi trajets. Pour le premier
cas, l’étude du phénomène de propagation est simple et la détermination du niveau du signal
reçu est facile. Mais dans le cas du système mobile généralement nous ne discutons pas de
propagation en espace libre, vu la mobilité du récepteur qui se trouve dans la plupart du temps
encaissé dans des bâtiments. A cet effet, et puisque nous nous intéressons dans ce projet à la
communication radio mobile, il est nécessaire d’illustrer les caractéristiques et les problèmes
de la propagation à trajets multiples [9].
2.2.1. Propagation en espace libre :
Nous parlons de propagation en espace libre quand il y a visibilité directe entre les
antennes d'émission et de réception et qu'aucun obstacle ne se trouve sur le trajet des ondes
dans un volume donné [4]. L’affaiblissement est donné par la formule suivante :
L = 92,4 + 20 log (f) + 20 log (d) (1.4)
Avec
f : la fréquence exprimée en MHz
d : la distance entre l’émetteur et le récepteur exprimée en Km

Chapitre 1 Aperçu Sur La Propagation Radio
20

2.2.2. Propagation par trajets multiples :
Dans la pratique, il est fréquent que plusieurs phénomènes s’appliquent simultanément au
trajet d’une onde. Tous ces phénomènes sont à l´origine de la distorsion et de l´atténuation du
signal (voir figure 2).

Figure 2: Les différents mécanismes de propagation

Pour comprendre les phénomènes de propagation des ondes radio tant en espace libre que
dans un environnement complexe, il est important d'avoir quelques notions sur le
comportement d'une onde électromagnétique en présence d'un obstacle, d'un changement de
milieu de propagation, etc. A cet effet, nous détaillerons les phénomènes les plus persistants
dans la propagation radio [7].
2.2.2.1. La diffraction :
La diffraction apparaît lorsque le trajet d'une onde électromagnétique entre un émetteur et
un récepteur est perturbé par la présence d'obstacles qui présentent des formes irrégulières
(arête d'un immeuble par exemple) [7].
Chapitre 1 Aperçu Sur La Propagation Radio
21

2.2.2.2. La réflexion :
La réflexion d'une onde électromagnétique apparaît lorsque cette dernière heurte un objet
dont les dimensions sont importantes comparées à sa longueur d'onde. Ainsi, si une onde se
propageant dans un milieu se heurte à un autre milieu ayant des propriétés électriques
différentes, l'onde est partiellement réfléchie et partiellement réfractée [7].
2.2.2.3. La diffusion :
Quand une réflexion se produit sur un objet dont la surface présente des rugosités dont les
dimensions sont comparables ou supérieures à la longueur d'onde, la réflexion devient diffuse.
C'est-à-dire que l'énergie incidente est rayonnée dans toutes les directions [7].

3. Les modèles de propagation pour ingénierie radio mobile :
Le modèle de propagation est une procédure essentielle au début de déploiement du
réseau car elle permet des prédictions précises sur la couverture.
3.1. Catégories des modèles de propagation :
En se basant sur l’environnement radio, les modèles de prédiction peuvent être classés en
deux principales catégories [5] :
 Modèle Macro-cellule
 Modèle Micro-cellule
3.1.1. Modèle Macro-cellule :
Les modèles Macro-cellules sont des modèles généralement fondés sur l’analyse des
obstacles qui s’y trouvent (colline, forêt, etc.). Ils s’appuient généralement sur des données
géographiques de type maillé de sol et de sursol. Une mise au point par ajustement de
variables est opérée à l’aide de mesures expérimentales du fait de la pauvreté des informations
géographiques fournies et de la simplicité des algorithmes de calcul [5]. Ces modèles sont
essentiellement destinés aux installateurs de réseaux mobiles en environnement rural. On
distingue deux types de modèles [7] :

Chapitre 1 Aperçu Sur La Propagation Radio
22


 Les modèles ruraux : Le modèle rural prend uniquement en compte la coupe de
terrain verticale entre l’émetteur et le récepteur pour déterminer les affaiblissements
et notamment ceux dus à la diffraction par les obstacles (sol et sursol).
 Le modèle montagneux : Le modèle montagneux prend en compte, outre le trajet
direct, les trajets réfléchis sur le flanc des montagnes
3.1.2. Modèle Micro-cellule :
Contrairement aux modèles statistiques Macro-cellules qui prédisent une couverture radio
moyenne et pas très précise essentiellement en milieu ouvert, les modèles Micro-cellules
essaient de prédire une zone de couverture moins étendue mais plus précise. Ces modèles sont
essentiellement destinés aux installateurs de réseaux mobiles en environnement urbain ou
semi-urbain [7].
3.2. Types des modèles de propagation :
On distingue alors trois grands types de modèles de prédiction de propagation des ondes
radioélectriques [11]:
 Les modèles empiriques.
 Les modèles semi-empiriques.
 Les modèles déterministes ou exacts.
3.2.1. Les modèles empiriques :
L’élaboration de ces modèles repose sur la collecte de données concernant des mesures.
Par une analyse statistique de ces données on tire les équations donnant une valeur moyenne
d’affaiblissement à une distance donnée [9].
3.2.1.1. Le modèle Okumura-Hata :
Le choix du modèle de propagation est un compromis entre la précision de la prévision et
l'efficacité de calcul. C’est le modèle le plus utilisé. Il tient compte de la fréquence, de la
radiosité, de la distance entre l’émetteur et le récepteur et de la hauteur de la station de base et
du mobile. Il prend en considération également la nature de l’environnement en qualifiant son
degré d’urbanisation (Urbain, Suburbain ou Rural) [4].
Chapitre 1 Aperçu Sur La Propagation Radio
23

Pour un environnement urbain, l’affaiblissement de parcours (Path Loss) a pour
expression :

L
0
= 69.55+26.16log (f) -13.82log (h
t
) – a (h
m
) + (44.9 - 6.55log (h
t
)) log (d) (1.5)
a (h
m
) = (1.1log (f) - 0.7) hm-(1.56log (f) - 0.8) (1.6)
Avec
h
t
: Hauteur de l’antenne émettrice en m
h
m
: Hauteur de l’antenne du mobile en m
d : Distance en Km


Pour un environnement Suburbain, les pertes ont pour expression :
5.4 - ]
28
f
2[log - l L
2
0 Suburbain
|
.
|

\
|
= (1.7)
Pour un environnement rural, les pertes ont pour expression :
( ) | | ( ) | | 35.94 f 18.33log f2 log 4.78 l L
2
0 rural
÷ + ÷ = (1.8)
Le modèle Okumura-Hata a la plage de validité suivant:
 Fréquence: 150 MHz ... 1500 MHz
 Distance: 1 Km ... 30 km
 Hauteur de l’antenne émettrice: 30 m ... 200 m
 Hauteur de l’antenne mobile : 1 m ... 10 m
3.2.1.2. Modèle de COST 231-Hata :
Le modèle COST 231-Hata a les mêmes conditions que le modèle d’Okumara-Hata sauf
qu’il est développé pour étendre l’utilisation de ce modèle pour les bandes de 1500 à 2000
MHz [11]. L’affaiblissement de parcours (Path Loss) est donné par l’expression suivante:
Chapitre 1 Aperçu Sur La Propagation Radio
24

(1.9)

Avec
d : distance (km)
f : fréquence de transmission (MHz)
hte : Base Station Antenne hauteur effective (m)
h
re
: hauteur d'antenne de station mobile efficace (m)

: 0 dB pour des villes de taille moyenne et les banlieues
3 dB pour les grands centres métropolitains.
3.2.1.3. Le modèle Standard Propagation Model :
Le modèle Standard Propagation Model (SPM) est un modèle ayant des paramètres
variables, il est basé sur la formule du modèle Cost231-Hata [15]. Mais il a les
fonctionnalités plus que le Cost231-Hata suivantes:
 Les facteurs sont variables.
 La diffraction est prenne en considération sur la carte.
 SPM soutient utilisant différentes K1 constante et la distance coefficient K2
pour LOS / NLOS et proche / lointain région.
Grâce aux nouvelles fonctionnalités précédentes, SPM est plus souple et s'applique à
d'autres scénarios. L’affaiblissement du parcours est donné:
L model = K1 + K2 log (d) + K3 log (HTxeff) + K4× Diffraction Loss + K5 log (d) × log (HTxeff) +
K6 (HRxeff) + K7 log (HRxeff) + K clutter x f(clutter)
(1.10)
Avec
K1: décalage constant (dB).
Chapitre 1 Aperçu Sur La Propagation Radio
25

K2: facteur de multiplication pour log (d).
d: distance entre le récepteur et l'émetteur (m).
K3: facteur de multiplication pour log (HTxeff).
HTxeff: hauteur effective de l'antenne d'émission (m).
K4: facteur de multiplication pour le calcul de diffraction.
Diffraction loss: perte due à la diffraction sur un chemin obstrué (dB).
K5: facteur de multiplication pour log (d) × log (HTxeff)
K6: facteur de multiplication pour HRxeff
K7: facteur de multiplication pour log (HRxeff)
HRxeff: efficace hauteur de l'antenne mobile (m).
K clutter: facteur de multiplication de f (clutter).

Remarque : Il est à noter à ce stade que les modèles de propagation empiriques sont
obtenues à partir de statistiques sur un très grand nombre de mesures coûteuses et longues
pour différentes positions Emission/Réception. Ils manquent par conséquent de précision.
Nous abordons dans ce qui suit les modèles déterministes qui sont caractérisés par une bonne
précision mais en contrepartie un temps de calcul excessif [9].
3.2.2. Les modèles déterministes :
Les modèles déterministes donnent des résultats beaucoup plus précis mais requièrent une
quantité importante d'informations sur la zone où ils vont être appliqués. De plus ils
demandent beaucoup de temps de calcul. Ils sont généralement réservés à des lieux
particuliers où les autres modèles ne peuvent être utilisés [9]. Parmi ces modèles nous citons
3.2.2.1. Le modèle de lancer de rayon :
C’est une technique entièrement déterministe (basée sur une approche dérivée de
l’optique géométrique) dont le principe est [10]:


Chapitre 1 Aperçu Sur La Propagation Radio
26

 Lancement à partir de l’émetteur, de lignes directrices (rayons) dans toutes
les directions.
 Rayons espacés régulièrement à partir de l’émetteur et tracés au fur et à
mesure de leur propagation.
 Trajets émetteur-récepteur recherchés.

La condition d’arrêt est atteinte si:
 Puissance du rayon en dessous d’un seuil,
 Rayon qui a quitté la zone de simulation,
 Rayon qui a subi un nombre maximal de réflexions (5 à 10).
3.2.3. Les modèles semi-empiriques:
L’idée principale de ce modèle est de combiner les avantages de chacun des deux
modèles précédents. Ils allient à la fois des aspects théoriques et des mesures. Ils prennent en
compte la topologie de la zone à couvrir.
Ces types de modèles se révèlent généralement plus légers en terme de calcul que les
modèles théoriques et plus performants en terme d’estimation de l’atténuation de puissance
induit par un site de propagation. Leur usage pour la validation d’une solution sans fil pour un
site de propagation tel qu’en indoor, reste relativement peu fréquent en raison de son degré de
complexité [9].

Conclusion
Dans ce chapitre, nous avons mis l’accent sur les phénomènes physiques affectant la
propagation du signal radio, telles que la diffraction, la réflexion, la diffusion…qui entrainent
un affaiblissement assez important. D’où la nécessité d’élaborer un modèle de propagation
pour donner une estimation précise de cet affaiblissement qui détériore la qualité du signal
reçu.
Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
27





Chapitre__________
2 Processus De Calibration
D’un Modèle De Propagation






Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
28


Introduction
On reconnaît qu'un modèle de propagation calibré est la clé d'une conception efficace
d’un réseau radio mobile. Un modèle calibré permet d'estimer la couverture à l'intérieur de
quelques décibels de marge d'erreur moyenne et d'accroître la fiabilité des outils de
planification pour la planification de la radio, la planification des fréquences et d'optimisation.
La calibration du modèle est basée sur la collecte des mesures CW et le calibrage des modèles
de propagation pour être utilisée. Les mesures CW et l’optimisation du modèle seront
réalisées sur les bandes 900, 1800 et 2100 MHz.
1. Méthodologie générale :
La méthodologie adoptée dans le cadre de notre projet se conforme à l’approche
classique communément utilisée dans les projets de calibration des modèles de propagation.
L’ensemble du processus repose ainsi sur l’exploitation exclusive des mesures analogiques
obtenues lors des campagnes de mesures. Cela permet de garantir que le travail de calibration
et de validation est effectué dans un environnement cohérent dans lequel l’influence des
sources d’erreur externes aux seuls phénomènes de propagation est réduite au maximum.
Dans ce cadre, l’ensemble des mesures CW est d’abord divisé en deux groupes distincts
et indépendants. Un premier groupe de mesures CW sert uniquement à la calibration du
modèle. Un second groupe de mesures CW n’intervient pas lors de la calibration et sert
uniquement à la validation du modèle calibré. Cette étape de validation permet d’une part de
juger la qualité de calibration du modèle et également d’offrir des possibilités de portabilité
du modèle calibré [15].
L’organigramme suivant présente la démarche suivie dans le processus de
calibration :

Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
29


Figure 3: Schéma démonstratif de processus de calibration d’un modèle de propagation

2. Choix de l’outil calibration :
Le développement d’outil d’aide à l’ingénierie radio mobile offre la possibilité de réaliser
ces calibrations surtout avec la modernisation des cartographies satellitaires et vectorielles
2D/3D.
Plusieurs logiciels sont utilisés par l’opérateur Tunisie Télécom. On peut citer ATOLL et
PLANET, etc… . Ces logiciels proposent plusieurs modèles de propagation (Okumura-Hata,
Cost231-Hata, le modèle standard de chaque outil…)
Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
30


Dans le cadre de notre projet nous allons utiliser Atoll qui est un logiciel gratuit de
dimensionnement et de planification de réseaux cellulaires qui peut être utilisé sur tout le
cycle de vie des réseaux (du design à l'expansion et l'optimisation). Le logiciel exploite
différentes données en entrée car il permet de choisir le type de projet à réaliser qui paramètre
différemment le logiciel en fonction de la technologie [7]. On peut définir le modèle de
propagation, le type d'antenne, les caractéristiques du site,...
Enfin après avoir déployé un réseau, ATOLL permet de réaliser de multiples prédictions :
 Couverture par niveau de champ
 Couverture par émetteur et étude du trafic
 Zone de recouvrement et couverture par niveau de C/I.

3. Configuration du projet de calibration à l’aide du logiciel
ATOLL :
Lorsque nous configurons le projet de calibration, nous devons d'abord créer ou
sélectionner un document d'Atoll avec le réseau et les données géographiques nécessaires
pour recréer la zone d'étude des données de mesures CW.
Si nous avons déjà un document d'Atoll que nous allons utiliser pour calibrer le modèle
de propagation, nous pouvons continuer directement avec l’Importation des mesures CW. Une
fois les mesures CW sont implantées, nous pouvons filtrer les données qui ne peuvent pas être
utilisées dans le processus de calibration.
Après avoir préparé les données de mesures CW, la dernière étape avant de passer à
l'étape de calibration est de sélectionner les stations de base qui seront utilisées pour le
calibrage et ceux qui seront utilisées pour vérifier le processus de calibration [18].


Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
31


3.1. Création d'un projet de calibration :
Pour rendre le modèle plus applicable pour une région, nous pouvons affiner le modèle
avec les données des tests de fonctionnalité de propagation radio (habituellement mesures
CW), à savoir, en ajustant les paramètres du modèle. Voici le processus de saisie des données,
procédez comme suit:

3.1.1. Mise en place d’un nouveau projet :
Atoll permet de choisir le type de projet à réaliser GSM 900, GSM 1800, ou alors UMTS
qui paramètre différemment le logiciel en fonction de la technologie [18].


Figure 4: Fenêtre de création d’un nouveau projet


3.1.2. Importation des cartes numériques :
Le profil des cartes du trafic basé sur l'environnement utilisateur ne doivent être utilisés
que pour une précision sur le trafic qui est du même niveau que l'encombrement statistique
disponible dans un projet [18].

Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
32


En général, les cartes de données suivants doivent être importées dans Atoll: hauteurs
(carte de l'altitude au-dessus du niveau de la mer), les classes de fouillis (type de terrain
utilisé) et le vecteur (cartes vectorielles) [19].


Figure 5: Fenêtre d’implantation des cartes

3.1.3. Importation des sites et Réglage de l’émetteur :
Il faut tout d’abord choisir la situation géographique sur lequel peut être installé un
émetteurs et ceci par la création d’un nouveau site [18].


Figure 6: Fenêtre de mise en place des sites


Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
33

L'utilisateur peut modifier les paramètres de l’émetteur. Les propriétés de la matrice
apparue Dans la boîte de dialogue (le nombre de secteurs, le modèle de l'antenne, l'azimut,
l'inclinaison, la hauteur et ainsi de suite) peuvent être modifiées [18].

Figure 7: Fenêtre de configuration des paramètres de l’émetteur

3.1.4. Importation du diagramme d'antenne :
Atoll a besoin des mêmes coordonnées des antennes utilisés pour les mesures CW qui
sont: le gain d'antenne, diagramme de rayonnement de l’antenne [14] et la largeur de
faisceau : Fmin et Fmax [18].

Figure 8: Diagramme de rayonnement de l’antenne

Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
34


3.2. Importation des mesures CW (Continuous Waves) :
Nous pouvons importer des fichiers de mesures CW sous forme de fichiers Excel. Pour
Atoll, les fichiers importés doivent contenir les informations suivantes:
- La position des points de mesures CW. Lorsque nous importons des données,
nous devons indiquer les colonnes qui donnent l'abscisse et l'ordonnée
(coordonnées XY) de chaque point.
- Le niveau du signal mesuré en chaque point.

Les fichiers importés peuvent également contenir d'autres informations, telles que les
noms de points et les caractéristiques du terrain, qui peuvent être utilisé pour définir
l'affichage des points de mesures, par exemple, pour filtrer points [16].


Figure 9: Fenêtre de configuration des mesures CW

Après chaque campagne de mesures un grand nombre d’échantillons est collecté, de
l’ordre de plusieurs centaines de milliers de points de mesures par bande de fréquence.
Un premier lissage spatial sur 40 λ est effectué dans le but de remédier aux fluctuations
du signal [17].
Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
35

3.3. Filtrage des données de mesure :
Une des étapes les plus importantes dans la préparation des données de mesures CW pour
une utilisation dans un projet de calibration est le filtrage des points de mesures. Lorsque nous
filtrons les données de mesures CW, le but est d'éliminer les points qui sont le moins
représentatifs de la zone d'étude, tout en conservant un certain nombre de points qui est à la
fois représentatif et suffisamment grand pour fournir des résultats statistiquement valides [15].
Il existe plusieurs types de filtrage qu’on peut effectuer aux données de mesures CW, les
principaux types sont :
3.3.1. Filtrage par classe d'encombrement :
La première étape de filtrage des données CW mesures est de filtrer les points par classe
de fouillis. Typiquement, nous aurons envie de supprimer tous les points sur les classes de
fouillis qui sont représentés par moins de 5% des points de mesure totale dans l'enquête CW
[15].
3.3.2. Filtrage par la force du signal et de la distance :
En général, les niveaux de signal au-dessus de -40 dBm sont filtrés. Une valeur typique
pour le filtre minimum de niveau de signal peut être -112 dBm. Les données de mesures à une
distance inférieure à 300 m de la gare doivent être jetées car ces points sont trop proches de la
station. Une valeur maximale typique est de 10 km pour les zones rurales [8].
Ces filtres typiques sont assez génériques et ils sont fortement recommandés pour définir
un signal spécifique pour chaque fichier de mesures CW
3.3.3. Filtrage par Angle :
Lorsque il y a des sections de la voie de mesures CW qui sont gênées par des obstacles
dans le profil proche de l'émetteur entre le point de mesures CW et l'émetteur de référence ou
lorsque l'antenne n'est pas complètement omnidirectionnel, les points de mesures CW qui sont
à l'extérieur d'un angle fixé par rapport au faisceau de l'antenne de l'émetteur de référence sont
filtrés [15].
Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
36


Figure 10: Fenêtre de filtrage des mesures CW

3.4. Sélection de stations de base pour la calibration et pour la
validation :
Une fois que vous avez importé et filtré les données de mesures CW importées et filtrées,
nous pouvons sélectionner les stations de base qui vont servir à la calibration et les stations de
base qui vont servir à la validation [15].
Lors de la sélection des stations de base pour le calibrage et la vérification, nous devons
conserver les directives suivantes à l'esprit:
• Pour le calibrage: sélectionner des sites qui couvrent l'ensemble du territoire
ainsi que toutes les caractéristiques de la région peuvent être prises en compte
pendant le processus de calibration.
• Pour validation: Sélectionner plusieurs sites (le nombre dépend du nombre total
de sites disponibles) qui sont à l'intérieur de la zone de couverte et non aux
frontières extérieures.
Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
37

4. Calibrage du modèle de propagation SPM :
Lorsque les données de mesures CW ont été importées et préparées dans le projet de
calibration sur atoll, nous pouvons commencer la calibration.
4.1. Objectifs de qualité
La qualité du modèle de propagation calibré final dépend fortement de la qualité des
mesures CW utilisées dans le processus de calibration. Par conséquent, nous ne serons en
mesure d'atteindre les objectifs de qualité suivants que si les mesures CW utilisées dans le
processus de calibration sont de bonne qualité, les données radio fournies sont correctes, et la
procédure de calibration décrite est respectée.
4.2. Les critères de calibration et de validation du modèle :
Pour pouvoir évaluer les performances d’un modèle calibré, on doit disposer des
paramètres statistiques qui permettent d’estimer sa précision. On définit donc pour chaque
point de mesure l’erreur de prédiction en tant que différence entre l’affaiblissement mesuré
sur le terrain et l’affaiblissement prédit par le modèle de propagation
Les objectifs fixés en termes de qualité sont alignés avec les objectifs standards
communément appliqués dans le domaine des réseaux radio-mobiles [15].
Les objectifs pour l’étape de calibration sont :
• erreur moyenne globale sur les sites d'étalonnage: ± 1 dB
• norme mondiale écart sur les sites d'étalonnage: ± 8 dB
Les objectifs pour l’étape de validation sont :
• erreur moyenne globale sur les sites de vérification: ± 2 dB
• norme mondiale écart sur les sites de vérification: ± 8,5 dB

Dans les deux cas, validation et calibration, l’erreur est mesurée comme la différence
entre les valeurs des fichiers de Survey et les prédictions du modèle de propagation calibré
aux points de mesures.

Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
38


4.3. Réglage des paramètres initiaux dans le modèle SPM d’ATOLL :
Avant de commencer le processus de calibration, nous devons définir quelques
paramètres dans le SPM. Après avoir défini les paramètres initiaux présentés dans la figure
11, nous pouvons conserver la copie originale de la SPM en créant une copie de la SPM et la
calibration de la copie à la place. Cela nous permet de relancer le calibrage de la version
originale si nous avons besoin.


Figure 11: Fenêtre des Propriétés du Modèle SPM

4.4. Exécution du processus de calibrage du modèle SPM :
Il existe deux procédés de calibration différents disponibles. L'objectif de ces deux
processus est de réduire l'erreur moyenne et l'écart type des valeurs mesurées par rapport aux
valeurs calculées. Indépendamment de la façon de calibrer le modèle de propagation standard,
il doit être capable de donner des résultats corrects pour chaque point de mesures CW à partir
de la même zone géographique, y compris les points de mesure CW qui n'ont pas été utilisées
pour calibrer le modèle de propagation standard [15]. La différence entre les processus réside
dans la façon d'accomplir cette tâche:
Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
39

• Automatique: à l'aide des plages de données acceptables que l’on définit pour les
variables K1 jusqu’à K6, le processus de calibration automatique tente de réduire
l'erreur moyenne et l'écart type des valeurs mesurées par rapport aux valeurs
calculées. Le processus de calibration automatique sélectionne la méthode de calcul
diffraction [15].
• Assisté: Le processus de calibration assistée permet de visualiser la corrélation du
K1 à K6 les variables à l'erreur moyenne. Il y a quelques paramètres qui ont une plus
grande influence sur l'erreur que les autres. Généralement, on ajuste la valeur de la
variable qui est en corrélation à l'erreur moyenne pour réduire l'erreur quadratique
moyenne et l'écart type [15].
L'approche recommandée est de combiner les deux méthodes de calibration, en utilisant
d'abord le processus de calibrage automatique et ensuite affiner les résultats du modèle de
propagation calibré en utilisant la méthode de calibration assistée [15].
Les deux processus de calibrage sont démarrés en utilisant la même méthode


Figure 12: Fenêtre de sélection de processus de calibration



Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
40


Par la suite nous allons appliquer la même procédure concernant l’ajustement des
paramètres standard du modèle SPM servant à la calibration :
1. Utiliser les valeurs Ki par défaut aux coefficients du modèle donnés par le logiciel
ATOLL
2. Affecter les valeurs k clutter à 0.
3. Estimer l’erreur et l’écart type d’un tel modèle sur les mesures, à l’aide de l’outil
d’analyse statistique d’Atoll. Une estimation de l’erreur moyenne et de l’écart type du
modèle est également calculée.
4. En modifiant pas à pas les différents coefficients k clutter et K1, ajuster l’erreur
moyenne du modèle. Ajuster la valeur de K2 de manière à minimiser l’écart type
global du modèle.
5. Ajuster de la même manière la valeur de K4 de manière à minimiser une nouvelle fois
l’écart type global du modèle.
6. Si ce n’est pas le cas, recommencer l’opération 5 en ajustant plus finement la valeur de
K2 et recommencer l’opération 6 en ajustant plus finement la valeur de K4
7. Ajuster ensuite la valeur de K3 de manière à minimiser l’écart type global du modèle.
Recommencer les opérations 5, 6 et 7 avec des pas d’ajustement de plus en plus
fins, jusqu’à observer une saturation ou une dégradation de l’écart type global du
modèle lorsqu’on modifie les coefficients K2, K3 ou K4
8. Ajuster ensuite la valeur de K5 de manière à minimiser l’écart type global du modèle.
9. Recommencer les opérations 5, 6, 7 et 8 avec des pas d’ajustement de plus en plus
fins, jusqu’à observer une saturation ou une dégradation de l’écart type global du
modèle lorsqu’on modifie les coefficients K2, K3, K4 ou K5
10. Ajuster ensuite les valeurs de K6 et K7de manière à minimiser l’écart type global du
modèle.
11. Il reste ensuite à fixer la fonction de pondération et la valeur de la distance sur
laquelle K CLUTTER doit être calculée. Le choix peut être effectué par des tests
successifs de manière à minimiser l’écart type global du modèle. Il peut être
nécessaire de refaire ensuite les étapes5, 6, 8, 9 et 10 jusqu’à atteindre l’objectif de
qualité décrit au chapitre 3 dans le paragraphe «3.2. critère de calibration et de
validation d’un modèle ».

Chapitre 2 Processus De Calibration D’un Modèle De Propagation
41


Conclusion
La calibration des modèles de prédiction de propagation est une phase indispensable dans
le processus d’utilisation des modèles de propagation. Dans ce chapitre nous avons présenté le
processus de calibration et de validation des modèles de propagation. Cette étude va nous
servir dans la réalisation d’une application de calibration du modèle SPM qui est l’objectif du
chapitre suivant.
Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
42




Chapitre_________
3 Calibration Du Modèle De
Propagation SPM Pour Les
Bandes
900, 1800 et 2100 MHz








Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
43

Introduction :
On se propose d’effectuer la calibration du modèle de propagation SPM à l’aide de
mesures représentatives de l’environnement sur lequel le modèle sera ensuite utilisé.
Dans le cadre de notre projet l’environnement est composé de trois régions Tunis, Sousse,
Sfax. L’objectif étant d’aboutir à des modèles validés qui peuvent être réutilisés.
1. Techniques de calibration :
1.1. Sélection des sites pour les régions Tunis, Sousse et Sfax :
Les figures suivantes représentent la répartition géographique des sites et l’occupation
des classes de sursols concernés par les mesures CW pour les trois zones (grand Tunis,
Sousse, Sfax) imposée par le cahier des charges. Chacun de ces sites est caractérisé par sa
position géographique et sa hauteur et la PIRE de son transmitter qui est égale à 40 dBm.
Nous avons sélectionné 15 sites sur la région de Tunis dont:
- 5 dans la zone urbaine,
- 6 dans l’environnement suburbain,
- 4 dans la zone rurale.

Figure 13: Les sites sélectionnés de la zone Tunis


Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
44

Nous avons sélectionné 9 sites sur la région de Sousse dont :
- 4 dans la zone urbaine,
- 3 dans l’environnement suburbain,
- 2 dans la zone rurale.


Figure 14: Les sites sélectionnés de la zone Sousse


Nous avons sélectionné 8 sites sur la région de Sfax dont :
- 3 dans la zone urbaine,
- 3 dans l’environnement suburbain,
- 2 dans la zone rurale.
Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
45


Figure 15: Les sites sélectionnés de la zone Sfax

1.2. Implémentation des mesures CW :
Après avoir implémenté les sites, nous avons importé les fichiers de mesure CW de
chaque site pour chaque bande de fréquence comme il est décrit dans le chapitre 2 dans le
paragraphe « 3.2. Importation des mesures CW».
1.2.1. Implémentation des mesures CW pour la bande 900 MHz :
La figure ci-dessous présente la légende du niveau de signal des mesures CW (en dBm).

Figure 16:Légende du niveau de signal des mesures CW

Les figures suivantes montrent la répartition des mesures CW dans les régions pour les
bandes 900 MHz avec un niveau de puissance commun. C’est indiqué dans la figure 16

Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
46



Figure 17: Les mesures CW de sur la zone Tunis-bande 900MHz


Figure 18: Les mesures CW sur la zone Sousse-bande 900MHz

Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
47


Figure 19: Les mesures CW sur la zone Sfax-bande 900MHz

1.2.2. Implémentation des mesures CW pour la bande 1800 MHz
Les figures suivantes montrent la répartition des mesures CW pour les bandes 1800
MHz :

Figure 20: Les mesures CW sur la zone Tunis-bande 1800MHz


Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
48



Figure 21: Les mesures CW sur la zone Sousse-bande 1800MHz



Figure 22: Les mesures CW sur la zone Sfax-bande 1800MHz



Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
49

1.2.3. Implémentation des mesures CW pour la bande 2100 MHz :
Les figures suivantes montrent la répartition des mesures CW pour les bandes 2100
MHz :

Figure 23: Les mesures CW sur la zone Tunis-bande 2100MHz


Figure 24: Les mesures CW sur la zone Sousse-bande 2100MHz

Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
50



Figure 25: Les mesures CW sur la zone Sfax-bande 2100MHz

 Ces mesures nécessitent un filtrage pour éliminer les points qui sont les moins
représentatifs de la zone d'étude comme il est décrit dans le paragraphe « 3.3. Filtrage des
données de mesure» au chapitre 2. Une fois le filtrage effectué, nous passons à la partie
calibration.

1.3. Prédiction de la couverture avant calibration :
Les figures ci-après montrent la prédiction de la couverture du modèle SPM avant la
calibration pour la bande 900 MHz en utilisent les paramètres standard définis dans le
paragraphe «4.3. Paramètres initiaux du modèle SPM» du chapitre 2.





Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
51




Figure 26: Prédiction de la couverture de la zone Tunis (modèle SPM-Bande 900 MHz)



Figure 27: Prédiction de la couverture de la zone Sousse (modèle SPM-Bande 900 MHz)


Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
52



Figure 28: Prédiction de la couverture de la zone Sfax (modèle SPM-Bande 900 MHz)


 En se basent sur le niveau de puissance indique dans la figure 29, On constate que pour les
trois régions, la couverture radio est très mauvaise ce qui indique que le modèle SPM standard
n'est pas adapté.


Figure 29: Légende de simulation du niveau de signal reçu





Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
53


2. Calibration du modèle SPM :
Les variétés de l’environnement dans lequel se propage le signal radio constituent la
difficulté principale pour la mise au point d’un modèle de propagation. C’est pour cela, nous
allons effectuer notre étude en cherchant des modèles calibrés spécifiques à chaque type de
zone (Urbaine, Suburbaine, Rurale)

2.1. Calibration du modèle SPM pour la bande 900 MHz :
2.1.1. Simulations et résultats de calibration en zone urbaine dense :
L’étude menée dans les trois régions montre qu’il y a des différences au niveau des
particularités de la propagation du signal radio. C’est pour cela, nous avons effectué la
calibration en trois modèles relatifs à Tunis, Sousse et Sfax.
Ainsi en appliquant le processus de calibration, nous avons retenu les paramètres ajustés
indiqués dans les figures 1, 2 et 3 en annexe 1.1 qui satisfont les critères de qualité. Ces
derniers concernent l’écart type ainsi que l’erreur moyenne par rapport aux mesures CW.
Les tableaux 1, 2 et 3 présentent les résultats statistiques obtenus relative aux sites
sélectionnés pour effectuer la calibration et le groupe de sites sélectionnés pour effectuer la
validation et les tests de réutilisabilité :
- Pour la zone Tunis.




Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Urbain
Tunis

7.969


-0,975

8 .538

-0,535
*Urbain Ben Ayed
*Urbain Yamama

*Urbain Hammam Lif
*Urbain Menzah8
*Urbain Berges du Lac

Tableau 1: Résultats de calibration pour la bande 900MHz en zone urbaine de Tunis



Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
54


- Pour la zone Sousse.

Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Urbain
Sousse

7,02

-0,995

5,668

1,702

*Urbain Cité Sousse

*Urbain Khzema
*UrbainRiadh
*Urbain TaherSfar

Tableau 2: Résultats de calibration pour la bande 900MHz en zone urbaine de Sousse

- Pour la zone Sfax.

Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Urbain
Sfax

7,836

-0,831

5,965

1,965

*UrbainB_Damak

*Urbain 5 Aout
*Urbain Immeuble
Fourati

Tableau 3: Résultats de calibration pour la bande 900MHz en zone urbaine de Sfax

Analyse :
Les résultats donnent un écart type inférieur à 8 dB et une erreur moyenne inférieure à 1
dB pour la calibration de toutes les zones urbaines (Tunis, Sousse, Sfax).Ces résultats
vérifient les objectifs fixés en termes de qualité de calibration.
Pour la validation, les résultats donnent un écart type inférieur à 8.5 dB et une erreur
moyenne inférieure à 2 dB pour les zones de Sousse et Sfax. Pour la zone de Tunis, nous ne
pouvons pas atteindre l’objectif de qualité de l’écart type mais ce résultat est tolérable et reste
valide.



Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
55

Les figures rassemblées dans les pages suivantes représentent la comparaison graphique
avec les prédictions du modèle calibré avec les mesures CW.

Figure 30: Prédiction de la couverture de la zone urbaine de Tunis-bande 900 MHz


Figure 31: Prédiction de la couverture de la zone urbaine de Sousse-bande 900 MHz


Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
56


Figure 32: Prédiction de la couverture de la zone urbaine de Sfax-bande 900MHz

On constate qu’on a des zone de couverture large en assurent un bon niveau de
puissance conne c’est indiqué dans la figure 33.

Figure 33: Légende de simulation du niveau de signal reçu
2.1.2. Simulations et résultats de calibration en zone suburbaine :
En appliquant le processus de calibration, nous avons retenu les paramètres ajustés
indiqués dans la figure 1 en annexe 1.2 qui satisfont les critères de qualité. Ces derniers
concernent l’écart type ainsi que l’erreur moyenne par rapport aux mesures CW.
Le tableau 4 présente les résultats statistiques obtenus pour le groupe de sites sélectionnés
pour effectuer la calibration et le groupe de sites sélectionnés pour effectuer la validation et
les tests de réutilisabilité.


Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
57


Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy



Suburbain




7,722




0




7,245




- 1,741
*Suburbain
Fadhel ben
Achour
*Suburbain
Ennkhilet
*Suburbain
Kantaoui
*Suburbain
SakietEddayer
*Suburbain Salambo
*Suburbain Cité des Juges
*Suburbain Ben Arous
*Suburbain 18 Janvier
*Suburbain Msaken
*Suburbain Kalaa
*Suburbain KaiedMhamed
*Suburbain Ain_Dcs
Tableau 4: Résultats de calibration pour la bande 900MHz en zone suburbaine
Analyse :
Les résultats donnent un écart type 7,722 dB et une erreur moyenne nulle pour la
calibration de la zone suburbaine. Ces résultats vérifient les objectifs fixés en termes de
qualité de calibration.
Pour la validation, les résultats donnent un écart type 7,245 dB et une erreur moyenne -
1,741 dB ce qui vérifie nos objectifs.
Les figures rassemblées dans les pages suivantes représentent la comparaison graphique
avec les prédictions du modèle calibré avec les mesures.

Figure 34: Prédiction de la couverture de la zone suburbaine de Tunis

Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
58



Figure 35: Prédiction de la couverture de la zone suburbaine de Sousse




Figure 36: Prédiction de la couverture de la zone suburbaine de Sfax


Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
59

2.1.3. Simulation et résultats de calibration en zone rurale :
Les caractéristiques de l’environnement rural influent sur le comportement de l’onde
radio, du fait que la propagation n’est pas la même près de l’émetteur et loin de l’émetteur.
En effet, les phénomènes physiques qui affectent la propagation du signal radio ne sont pas
les mêmes (réflexion, diffraction, diffusion…)
En pratique, on estime que dans la zone rurale les caractéristiques de l’onde de
propagation se changent après une distance de 3 km. C’est pour cela nous allons effectuer la
calibration du modèle SPM près de l’émetteur et loin de l’émetteur.
Ainsi en appliquant le processus de calibration, nous avons retenu les paramètres ajustés
indiqués dans les figures 2 et 3 en annexe 1.2 qui satisfont les critères de qualité. Ces derniers
concernent l’écart type ainsi que l’erreur moyenne par rapport aux mesures CW.
2.1.3.1. La zone rurale loin de l’émetteur :
Le tableau 5 présente les résultats statistiques obtenus pour le groupe de sites sélectionnés
pour effectuer la calibration et le groupe de sites sélectionnés pour effectuer la validation et
les tests de réutilisabilité :

Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Rurale loin
de
l’émetteur


7,353


0,832


7,796


-0,28

*PéageMornag
*OuedMissid
*Essaadi
*Rurale Auto-Zaghouan
*Rurale BorjelAmri
* Rurale Chorfech
* Rurale Chatt-Mariem
* Rurale Essghar

Tableau 5 : Résultats de calibration pour la bande 900MHz en zone rurale (loin de l'émetteur)
Analyse :
Les résultats donnent un écart type 7,353 inférieur à 8 dB et une erreur moyenne 0,832
inférieur à 1 dB pour la calibration des zones rurales loin du transmitter. Ces résultats
vérifient les objectifs fixés en termes de qualité de calibration.
Pour la validation, les résultats donnent un écart type 7,796 inférieur à 8.5 dB et une
erreur moyenne -0,28 inférieure à 2 dB pour les zones rurales loin du transmitter.
Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
60

Les figures rassemblées dans les pages suivantes représentent la comparaison graphique
avec les prédictions du modèle calibré avec les mesures.

Figure 37: Prédiction de la couverture de la zone rurale de Tunis (loin de l'émetteur)


Figure 38: Prédiction de la couverture de la zone rurale de Sousse (loin de l'émetteur)


Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
61


Figure 39: Prédiction de la couverture de la zone rurale de Sfax (loin de l'émetteur)

2.1.3.2. La zone rurale près de l’émetteur :
Le tableau 6 présente les résultats statistiques obtenus pour le groupe de sites sélectionnés
pour effectuer la calibration et le groupe de sites sélectionnés pour effectuer la validation et
les tests de réutilisabilité :


Calibration

Validation

Site de
validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Rurale près
de
l’émetteur


7,715


0,544



7,085


-1,542

*PéageMornag
*OuedMissid
*Essaadi
*Rurale Auto-Zaghouan
*Rurale BorjelAmri
*Rurale Chorfech
*Rurale Chatt-Mariem
*Rurale Essghar

Tableau 6: Résultats de calibration pour la bande 900 MHz en zone rurale (près de l'émetteur)




Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
62

Analyse :
Les résultats donnent un écart type 7,715 inférieur à 8 dB et une erreur moyenne 0,544
inférieur à 1 dB pour la calibration des zones rurales près du transmitter. Ces résultats
vérifient les objectifs fixés en termes de qualité de calibration.
Pour la validation, les résultats donnent un écart type 7,085 inférieur à 8.5 dB et une
erreur moyenne -1,542 inférieure à 2 dB pour les zones rurales près du transmitter.

Les figures rassemblées dans les pages suivantes représentent la comparaison graphique
avec les prédictions du modèle calibré avec les mesures.


Figure 40: Prédiction de la couverture de la zone rurale Tunis (près de l'émetteur)





Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
63


Figure 41: Prédiction de la couverture de la zone rurale de Sousse (près de l'émetteur)


Figure 42: Prédiction de la couverture de la zone rurale de Sfax (près de l'émetteur)

 Les simulations de la prédiction de la couverture présentée dans les figures après la
calibration montrent que la couverture est devenue bonne.
Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
64

2.2. Calibration des modèles pour la bande 1800MHz :
2.2.1. Simulation et résultats de calibration en zone urbaine dense :
En appliquant le processus de calibration, nous avons retenu les paramètres ajustés
indiqués dans les figures 1, 2 et 3 en annexe 2.1 qui satisfont les critères de qualité. Ces
derniers concernent l’écart type ainsi que l’erreur moyenne par rapport aux mesures CW.
Le tableau 7, 8 et 9 présente les résultats statistiques obtenus pour le groupe de sites
sélectionnés pour effectuer la calibration et le groupe de sites sélectionnés pour effectuer la
validation et les tests de réutilisabilité
- Pour la zone Tunis.

Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Urbain
Tunis

8.021

-2.085

8.419

2.247

*Urbain Ben
Ayed

*UrbainHammam_Lif
*Urbain Yamama
*Urbain Berges dulac
*Urbain Menzah 8

Tableau 7: Résultats de calibration pour la bande 1800MHz en zone urbaine de Tunis

- Pour la zone Sousse.

Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Urbain
Sousse

7.217

0.437

7.345


1.363

*Urbain Cité
Sousse


*UrbainKhzema
*Urbain TaherSfar
*Urbain Riadh

Tableau 8: Résultats de calibration pour la bande 1800MHz en zone urbaine de Sousse




Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
65

- Pour la zone Sfax.

Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Urbain
Sfax

7.964

0.427

7.861

1.225

*Urbain B_Damak
*Urbain 5 Aout
*Urbain Immeuble Fourati

Tableau 9: Les résultats de calibration pour la bande 1800MHz en zone urbaine de Sfax

Analyse :
Les résultats donnent un écart type inférieur à 8 dB et une erreur moyenne inférieure à 1
dB pour la calibration de toutes les zones urbaines (Tunis, Sousse, Sfax).Ces résultats
vérifient les objectifs fixés en termes de qualité de calibration.
Pour la validation, les résultats donnent un écart type inférieur à 8.5 dB et une erreur
moyenne inférieure à 2 dB pour les zones de Tunis Sousse et Sfax.
2.2.2. Simulations et résultats de calibration en zone suburbaine :
En appliquant le processus de calibration, nous avons retenu les paramètres ajustés
indiqués dans la figure 1 en annexe 2.2 qui satisfont les critères de qualité. Ces derniers
concernent l’écart type ainsi que l’erreur moyenne par rapport aux mesures CW.
Le tableau 10 présente les résultats statistiques obtenus pour le groupe de sites
sélectionnés pour effectuer la calibration et le groupe de sites sélectionnés pour effectuer la
validation et les tests de réutilisabilité.

Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy




Suburbain




7.138




0




7.202




-0.504
*Suburbain Fadhel
ben Achour
*Suburbain
Ennkhilet
*Suburbain Kantaoui
*Suburbain
SakietEddayer

*Suburbain Salambo
*Suburbain Cité des Juges
*Suburbain Ben Arous
*Suburbain 18 Janvier
*Suburbain Msaken
*Suburbain Kalaa
*Suburbain KaiedMhamed
*Suburbain Ain_Dcs
Tableau 10: Résultats de calibration pour la bande 1800MHz en zone suburbaine
Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
66

Analyse :
Les résultats donnent un écart type 7,138 dB et une erreur moyenne nulle pour la
calibration de la zone suburbaine. Ces résultats vérifient les objectifs fixés en termes de
qualité de calibration.
Pour la validation, les résultats donnent un écart type 7,202 dB et une erreur moyenne -
0,504 dB ce qui vérifie nos objectifs.
2.2.3. Simulations et résultats de calibration en zone rurale :
En appliquant le processus de calibration, nous avons retenu les paramètres ajustés
indiqués dans les figures 2 et 3 en annexe 2.2 qui satisfont les critères de qualité. Ces derniers
concernent l’écart type ainsi que l’erreur moyenne par rapport aux mesures CW.
2.2.3.1. La zone rurale loin de l’émetteur :
Le tableau 11 présente les résultats statistiques obtenus pour le groupe de sites
sélectionnés pour effectuer la calibration et le groupe de sites sélectionnés pour effectuer la
validation et les tests de réutilisabilité :

Calibration

Validation


Site de validation


Site de calibration Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Rurale loin
de
l’émetteur


7.643


0.429


6.424


-1.586

*Rural Essa3di
*Rurale Oued
mssid
*Rurale Morneg
*Rurale Auto-Zaghouan
*Rurale BorjelAmri
* Rurale Chorfech
* Rurale Chatt-Mariem
* Rurale Essghar

Tableau 11: Résultats de calibration pour la bande 1800MHz en zone rurale (loin de l'émetteur)
Analyse :
Les résultats donnent un écart type 7,643 inférieur à 8 dB et une erreur moyenne 0,429
inférieur à 1 dB pour la calibration des zones rurales loin du transmitter. Ces résultats
vérifient les objectifs fixés en termes de qualité de calibration.
Pour la validation, les résultats donnent un écart type 6,424 inférieur à 8.5 dB et une
erreur moyenne -1,586 inférieure à 2 dB pour les zones rurales loin du transmitter.
Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
67

2.2.3.2. La zone rurale près de l’émetteur :
Le tableau 12 présente les résultats statistiques obtenus pour le groupe de sites
sélectionnés pour effectuer la calibration et le groupe de sites sélectionnés pour effectuer la
validation et les tests de réutilisabilité :

Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Rurale près
de
l’émetteur


7.796


0.623


7.836


-1.773
*Rurale Essa3di
*Rurale Oued
mssid
*Rurale Morneg
*Rurale Auto-Zaghouan
*Rurale BorjelAmri
*Rurale Chorfech
*Rurale Chatt-Mariem
*Rurale Essghar

Tableau 12: Résultats de calibration pour la bande 1800MHz en zone rurale (près de l'émetteur)
Analyse :
Les résultats donnent un écart type 7,796 inférieur à 8 dB et une erreur moyenne 0,623
inférieur à 1 dB pour la calibration des zones rurales près du transmitter. Ces résultats
vérifient les objectifs fixés en termes de qualité de calibration.
Pour la validation, les résultats donnent un écart type 7,836 inférieur à 8.5 dB et une
erreur moyenne -1,773 inférieure à 2 dB pour les zones rurales près du transmitter.
2.3. Calibration des modèles pour la bande 2100MHz :
2.3.1. Simulations et résultats de calibration en zone urbaine dense :
En appliquant le processus de calibration, nous avons retenu les paramètres ajustés
indiqués dans les figures 1, 2 et 3 en annexe 3.1 qui satisfont les critères de qualité. Ces
derniers concernent l’écart type ainsi que l’erreur moyenne par rapport aux mesures CW.
Le tableau 13, 14 et 15 présente les résultats statistiques obtenus pour le groupe de sites
sélectionnés pour effectuer la calibration et le groupe de sites sélectionnés pour effectuer la
validation et les tests de réutilisabilité :


Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
68

- Pour la zone Tunis.

Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Urbain
Tunis


6,912


2,09



8,302


-2,593

*Urbain Ben Ayed
*Urbain Yamama

*Urbain Hammam
Lif
*Urbain Menzah 8
*Urbain Berges du lac

Tableau 13: résultats de calibration pour la bande 2100MHz en zone urbaine de Tunis

- Pour la zone Sousse.

Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Urbain
Sousse

7,155

0,116

7,732

0,245

*Urbain Cité Sousse

*Urbain Khzema
*Urbain Riadh
*Urbain Tahar Sfar

Tableau 14: Résultats de calibration pour la bande 2100MHz en zone urbaine de Sousse

- Pour la zone Sfax.

Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Urbain
Sfax

5,804

0,69

8,461

-0,845

*Urbain Immeuble
Fourati


*Urbain 5 Aout
*Urbain B_Damak

Tableau 15: Résultats de calibration pour la bande 2100MHz en zone urbaine de Sfax
Analyse :
Les résultats donnent un écart type inférieur à 8 dB et une erreur moyenne inférieure à 1
dB pour la calibration de toutes les zones urbaines (Tunis, Sousse, Sfax).Ces résultats
vérifient les objectifs fixés en termes de qualité de calibration.
Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
69

Pour la validation, les résultats donnent un écart type inférieur à 8.5 dB et une erreur
moyenne inférieure à 2 dB pour les zones de Sousse et Sfax.
Pour la zone de Tunis, nous ne pouvons pas atteindre l’objectif de qualité de l’erreur
moyenne en calibration et vérification mais ce résultat est tolérable et reste valide.
2.3.2. Simulation et résultats de calibration en zone suburbaine :
En appliquant le processus de calibration, nous avons retenu les paramètres ajustés
indiqués dans la figure 1 en annexe 3.2 qui satisfont les critères de qualité. Ces derniers
concernent l’écart type ainsi que l’erreur moyenne par rapport aux mesures CW.
Le tableau 16 présente les résultats statistiques obtenus pour le groupe de sites
sélectionnés pour effectuer la calibration et le groupe de sites sélectionnés pour effectuer la
validation et les tests de réutilisabilité.

Calibration

Validation

Site de validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Suburbain


7,592


-0,184


8,446


-1,16
*Suburbain Fadhel
ben Achour
*Suburbain
Ennkhilet
*Suburbain Kantaoui
*Suburbain
SakietEddayer

*Suburbain Salambo
*Suburbain Cité des Juges
*Suburbain Ben Arous
*Suburbain 18 Janvier
*Suburbain Msaken
*Suburbain Kalaa
*Suburbain KaiedMhamed
*Suburbain Ain_Dcs
Tableau 16: Résultats de calibration pour la bande 2100MHz en zone suburbaine

Analyse :
Les résultats donnent un écart type 7,592 dB et une erreur moyenne -0,184 dBpour la
calibration de la zone suburbaine. Ces résultats vérifient les objectifs fixés en termes de
qualité de calibration.
Pour la validation, les résultats donnent un écart type 8,446 dB et une erreur moyenne -
1,16 dB ce qui vérifie nos objectifs.

Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
70

2.3.3. Simulations et résultats de calibration en zone rurale :
En appliquant le processus de calibration, nous avons retenu les paramètres ajustés
indiqués dans la figure 2 et 3 en annexe 3.2 qui satisfont les critères de qualité. Ces derniers
concernent l’écart type ainsi que l’erreur moyenne par rapport aux mesures CW.
2.3.3.1. La zone rurale loin de l’émetteur :
Le tableau 17 présente les résultats statistiques obtenus pour le groupe de sites
sélectionnés pour effectuer la calibration et le groupe de sites sélectionnés pour effectuer la
validation et les tests de réutilisabilité :

Calibration

Validation

Site de
validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Rurale loin
de
l’émetteur


6,923


-0,388


6,917


-0,772
*Rurale
Essa3di
*Rurale Oued
mssid
*Rurale
Morneg
*Rurale Auto-Zaghouan
*Rurale BorjelAmri
* Rurale Chorfech
* Rurale Chatt-Mariem
* Rurale Essghar

Tableau 17: Résultats de calibration pour la bande 2100MHz en zone rurale (loin de l'émetteur)

Analyse :
Les résultats donnent un écart type 6,923 inférieur à 8 dB et une erreur moyenne -0,388
inférieur à 1 dB pour la calibration des zones rurales loin du transmitter. Ces résultats
vérifient les objectifs fixés en termes de qualité de calibration.
Pour la validation, les résultats donnent un écart type 6,917 inférieur à 8.5 dB et une erreur
moyenne -0,772 inférieure à 2 dB pour les zones rurales loin du transmitter.
2.3.3.2. La zone rurale près de l’émetteur :
Le tableau 18 présente les résultats statistiques obtenus pour le groupe de sites
sélectionnés pour effectuer la calibration et le groupe de sites sélectionnés pour effectuer la
validation et les tests de réutilisabilité :



Chapitre 3 Calibration Du Modèle De Propagation SPM
71



Calibration

Validation

Site de
validation

Site de calibration
Ecart
type
Erreur
moy
Ecart
type
Erreur
moy

Rurale loin
de
l’émetteur


7,832


0,102


8,309


0,352
*Rurale
Essa3di
*Rurale Oued
mssid
*Rurale
Morneg
*Rurale_Auto-Zaghouan
*Rurale_BorjelAmri
* Rurale _Chorfech
* Rurale _Chatt-Mariem
* Rurale _Essghar
Tableau 18: Résultats de calibration pour la bande 2100MHz en zone rurale (près de l'émetteur)

Analyse :
Les résultats donnent un écart type 7,832 inférieur à 8 dB et une erreur moyenne 0,102
inférieur à 1 dB pour la calibration des zones rurales près du transmitter. Ces résultats
vérifient les objectifs fixés en termes de qualité de calibration.
Pour la validation, les résultats donnent un écart type 8,309 inférieur à 8.5 dB et une
erreur moyenne 0,352 inférieure à 2 dB pour les zones rurales près du transmitter.
Conclusion

Les performances obtenues en termes de calibration et de validation sont très bonnes dans
l’ensemble des zones et des bandes de fréquences.
En conclusion il apparaît que l’ensemble des modèles calibrés est de très bonne facture,
les chiffres obtenus montrent la grande robustesse de la calibration effectuée, qui peuvent être
réutilisés pour d’autres environnements RF (Urbain, Suburbain ou Rural) ce qui est une
spécificité du modèle SPM (Standard Propagation Model).
Nous tenons à préciser que ces modèles ont nécessité, lors du calibrage, beaucoup de
simulations basées sur l’ajustement des paramètres du SPM.
Conclusion Générale
72

Conclusion Générale

Dans le cadre de notre projet, nous nous sommes intéressés au problème de calibration
de modèles de propagation pour les bandes de fréquence 900, 1800 et 2100 MHz qui sont
valables pour les technologies GSM, UMTS et LTE. Les régions concernées par l’étude sont
Tunis, Sousse et Sfax,
Nous nous sommes intéressés aux modèles de propagation qui tiennent compte de la
nature du milieu dans lequel se propage le signal radioélectrique. Parmi ces modèles, le
modèle SPM utilisé dans notre travail (fourni par le logiciel d’aide à l’ingénierie radio
« ATOLL »), présente beaucoup de fonctionnalités et surtout permet la calibration près et
loin de l’émetteur en zone rurale. Les modèles calibrés que nous avons réalisés sont valables
respectivement en zones urbaine, suburbaine et rurale.
Les résultats concernant les régions Tunis, Sousse et Sfax sont concluant et montrent la
robustesse de ces modèles calibrés.
En se basant sur les critères de qualité relatifs à l’écart-type et à l’erreur moyenne, nous
avons réussi à avoir des écarts-type entre 5,804 et 8,021 dB et des erreurs moyennes entre 0 et
2,09 dB, et ce pour les bandes 900, 1800 et 2100 Mhz.
Les modèles calibrés ont étés validés pour toutes les zones urbaine, suburbaine et
rurale. Les résultats de validation obtenus varient entre 5,668 et 8,538 dB pour l’ecart type et
entre 0,245 et 2,593 dB pour l’erreur moyenne.







Bibliographie
73

Bibliographie

[1] : Frédéric Menot, «Planification des réseaux GSM et évolution vers les systèmes de
troisième génération », 1999-2000, URL (http://famille.menot.free.fr/boulot/stage/stage.html)
[2] : Farid Bouras, Myriem Elorch, Sofian Zoggagh, Thomas Arame, Mémoire «deployment
réseau 2G/3G», Master Professionnelle Télécommunication, 2008/2009, URL
(http://fr.scribd.com/doc/14475933/deploiement-reseau-2G3G)
[3] : Direction informatique de SFR, « Tout savoir sur la 4G » URL
(http://www.sfr.com/sites/default/files/sfr-tout-savoir-sur-la-4g-janvier-2013.pdf)
[4] : Magdy F. Iskander, Zhengqing Yun, «Propagation Prediction Models for Wireless
Communication Systems», 3 mars 2002, URL (http://www.aiturrih.com/archivos/
Propagation%20Prediction%20Models%20for%20Wireless%20Communication%20Systems.p
df )
[5] : Cristine Turck, Thése « prédiction de la couverture radioélectrique pour les réseau radio
mobile », 5 novembre 2005, URL (http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/06/39
/55/PDF/These_C.Turck.pdf)
[6] : Xavier Lagrange, Philipe Godlewski, Sami Tabben, Livre « Réseau GSM : 5em éditons
revue et augmenter », Paris 2000, URL (http://sylvain.larribe.free.fr/livres/PDF/
Reseau_GSM/Reseaux_GSM_06_ocr.pdf).
[7] : Famille menot, « La propagation des ondes radioélectriques à l'intérieur et à l'extérieur
des bâtiments», URL (http://famille.menot.free.fr/boulot/gsm/propa%20indoor/propa%20
indoor.htm)
[8] : Hatem Mokhtari, « Belgium Propagation Model Calibration», October 2000, URL
(http://fr.scribd.com/doc/126433140/Calibration-of-a-Propagation-Model-for-Belgium)
[9] : Hatem Mokhtari, « Modèles de propagation pour l’ingénierie radio cellulaire », 5 mai
2010, URL (http://fr.scribd.com/doc/31684964/Modeles-de-Propagation-en-GSM)
Bibliographie
74

[10] : M Kawat Kawat Rodrigues, « Culture générale des télécommunications : Initiation à
l’utilisation de l’outil radio mobile», 2011/2012, URL (http://fr.scribd.com/doc/99566736/
Tutoriel-Radio-Mobil)
[11] : Dieter J. Cichon 1, IBP PIETZSCH GmbH, GermanyThomas Kürner 1, Mobilfunk
GmbH, Germany « Propagation Prediction Models », URL (http://www2.it.lut.fi/kurssit/04-
05/010651000/Luennot/Chapter4.pdf)
[12] : LIYTH NISSIRAT, 2MAHAMOD ISMAIL, 3MAHDI A. NISIRAT, « Macro-cell path
loss prediction, Calibration, and optimization by Lee’s model for south of Amman City,
Jordan AT 900, and 1800 MHZ», 31 Juillet 2012, URL (http://www.jatit.org/volumes/
Vol41No2/17Vol41No2.pdf)
[13] : Alaeddine AL-FAWAL, «Conception et Réalisation de Réseaux d’Antennes pour les
Mesures de Propagation et de Transmission Application aux Réseaux de Communication
sans Fil UMTS, WLAN, WLL ET HIPERLAN/2 »
[14] : Forsk Atoll, «Atoll_3.1.0_RF_Technical_Reference_Guide_E1»
[15] : Forsk Atoll, « Atoll_3.1.0_Model_Calibration_Guide_E1»
[16] : Forsk Atoll, «Measurements and Model Calibration Guide 2.6.1»
[17] : Aircom, «Model tuning guidance », 13 September 2006
[18] : Zang Liang, Qin Yan, Chen Fazhi, Huawii technologies, , «RNP tuning model guide »
17 novembre 2008
[19] : Rehul Kaul, « Model Tuning for TCI Iran GSM 1800 Network»
[20] : Forsk Atoll, «61143899-SPM-Calibration-Guide-Jan04», january 2004





Annexe
75

Annexe
Annexe A : Architecture de réseau GSM









Annexe
76


Annexe B : Architecture de réseau UMTS













Annexe
77

Annexe 1.1 : Paramètres du modèle SPM pour la zone
urbaine (Tunis, Sousse, Sfax-900 MHz)


Figure 1: Les de paramètres du modèle urbain Tunis
900 MHz
Figure 2: Les paramètres du modèle urbain Sousse
900 MHz

Figure 3: Les paramètres du modèle urbain Sfax 900
MHz

Annexe 1.2 : Paramètres du modèle SPM pour la zone
Suburbaine et Rurale (Tunis, Sousse, Sfax-900 MHz)


Figure 1: Les paramètres du modèle suburbain 900
MHz

Figure 2: Les paramètres du modèle rural 900 MHz
(loin)

Figure 3: Les paramètres du modèle rural 900 MHz
(près)

Annexe 2.1 : Paramètres du modèle SPM pour la zone
urbaine (Tunis, Sousse, Sfax-1800 MHz)


Figure 1: Les paramètres du modèle urbain Tunis
1800 MHz

Figure 2: Les paramètres du modèle urbain Sousse
1800 MHz

Figure 3: Les paramètres du modèle urbain Sfax 1800
MHz



Annexe
78

Annexe 2.2 : Paramètres du modèle SPM pour la zone
Suburbaine et Rurale (Tunis, Sousse, Sfax-1800 MHz)


Figure 1: Les paramètres du modèle suburbain 1800
MHz

Figure 2: Les paramètres du modèle rural 1800 MHz
(loin)

Figure 3: Les paramètres du modèle rural 1800 MHz
(près)



Annexe 3.1 : Paramètres du modèle SPM pour la zone
urbaine (Tunis, Sousse, Sfax-2100 MHz)


Figure 1: Les paramètres du modèle urbain Tunis
2100 MHz

Figure 2: Les paramètres du modèle urbain Sousse
2100 MHz

Figure 3: Les paramètres du modèle urbain Sfax 2100
MHz

Annexe 3.2 : Paramètres du modèle SPM pour la zone
Suburbaine et Rurale (Tunis, Sousse, Sfax-2100 MHz)


Figure 1: Les paramètres du modèle suburbain 2100
MHz

Figure 2: Les paramètres du modèle rural 2100 MHz
(loin)

Figure 3: Les paramètres du modèle rural 2100 MHz
(près

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->