Vous êtes sur la page 1sur 10

01

Art pariétal

Contexte

Définition

CaraCtéristiques

analogie contemporaine

Glossaire

art pariétal

Contexte

l’ère paléolithique (paléolithique = avant la pierre) de -30 000 à -12 000 av J.-C., est divisée en quatre périodes :

aurignacien 1 (- 30 000) Gravettien 2 (- 25 000) solutréen 3 (- 20 000) Magdalénien 4 (de – 15 000 à – 10 000)

l’homme préhistorique vit dans la peur et la précarité. il se déplace en tribus et s’abrite dans des grottes naturelles pour se protéger des prédateurs, animaux ou autres hommes. toute- fois, il est nomade par nécessité. se nourrissant de chasse ou de cueillette, il est contraint à se déplacer pour suivre les troupeaux. il s’abrite dans des grottes naturelles, c’est « l’homme des cavernes ». il semble que les grottes décorées aient fait office de lieux de culte ou de rassemblement plutôt que de lieux de vie.

Définition

l’art pariétal est l’ensemble des images et des représentations réalisées par l’homme dans des grottes, principalement en europe. exemples : Altamira 5 (espagne), Lascaux 6 (france)

CaraCtéristiques

forme d’art réalisé par les premiers hommes à l’aide d’outils tels que silex, pochoirs en peau (même si la plupart du temps c’est la main qui faisait office de pochoir), bâtons, pinceaux, blocs de pigment, broyeurs. les figures représentées sont majoritairement la faune (animaux), les humains, des empreintes de mains, des signes (cosmogonie 7 ). le dessin et la gravure occupent une place dominante dans l’art pariétal paléolithique. Plus rare est la peinture, forme picturale qui revêt cependant une dimension monumentale dans certains lieux (lascaux, en france). le mode de peinture par projection de pigments permet de faire aussi bien des aplats de couleur que des lignes de points, isolés ou jointifs. le dessin et la peinture semblent parfaitement maîtrisés dès 30 000 avant notre ère. la peinture par pulvérisation, le modelage et la sculpture apparaissent un peu plus tard.

le choix des outils pour peindre, dessiner ou graver est très dépendant des propriétés méca- niques et des caractéristiques morphologiques de la paroi. le mode d’expression change donc radicalement d’une paroi à l’autre et s’adapte à ses exigences, ce qui se traduit par différentes techniques. ainsi, la rugosité d’une roche exclut la gravure mais incite à la peinture ou au dessin. ailleurs, la gravure prend le relais de tracés au pinceau ou au tampon. la peinture est très présente et appliquée par pulvérisation. Différentes études soulignent le traitement particulier de certaines figures, en apparence seulement ébauchées, mais dont la complétude est assurée par l’association avec des reliefs naturels de la paroi qui suggèrent, par leurs formes, le segment anatomique manquant.

la question fondamentale posée par l’existence des grottes décorées peut être formulée ainsi :

l’homme des cavernes est-il un artiste ? Pourquoi dessiner, marquer les murs, laisser une trace ? il nous est seulement permis de supposer : l’homme dessine pour passer le temps, par plai- sir - pour exorciser le réel, pour manger (pour obtenir du gibier - beaucoup de troupeaux

17

art pariétal

sont représentés), ou bien par mysticisme : la crainte de divinités qu’il voit ou devine mais ne comprend pas. ses sujets sont : la chasse, les troupeaux, les hommes, la nature, ou ses propres empreintes (de mains). l’homme se représente parfois, sous différents aspects. il ne réalise pas de scènes en pers-

pective, elle lui est inconnue. Par contre, le réalisme des représentations est saisissant : on reconnaît sans peine différents animaux (souvent disparus).

- l’homme donne une interprétation graphique du réel et de la nature : il dessine ce qu’il voit.

- les dessins sont le résultat de sa perception et sa traduction en signes du réel.

analogies Contemporaines

- Le graffiti, la trace, tags, Street art

Définition : le graffiti est le nom générique regroupant les interventions graphiques réalisées

au moyen de bombe aérosol (pochoir), peinture, collage, traçage, etc. dans des lieux publics, le plus souvent clandestinement.

Comparaison entre les deux époques : marquer son territoire - pourquoi ?

les outils sont proches : projections de peinture, bombe, pochoir

références : Keith Haring , Jean-Michel Basquiat, Banksy (système de signes et sujets stylisés)

, le pictogramme, le code visuel

- L’art brut (Folk art ou Outsider art)

Des créations réalisées en-dehors de tout champ culturel. Dessiner, peindre, sculpter, bâtir de manière autodidacte. références : facteur Cheval, Henry Darger

18

art pariétal

glossaire

1 Aurignacien : Correspond à une période de production de silex retouchés grossièrement

par des pointes en os, de lames, et par l’apparition des premières reproductions animales

comme celles de la grotte de Chauvet en france (-30 000 -28 000).

2 le Gravettien est caractérisé par le débitage de lames en silex très droites, utilisées pour

réaliser des pointes de projectile à dos rabattu rectiligne, appelées « pointe de la Gravette ». il comprend également de petits outils diversifiés et spécialisés : petites pointes appelées fléchettes, pointes à retouches sur face plane, divers types de burins

3 Solutréen : Période du paléolithique supérieur se situant entre l’aurignacien et le magdalénien

(20 000 à 15 000 ans environ avant notre ère), caractérisée en particulier par des instruments en silex taillés de façon délicate. Le Solutréen offre, avec l’aiguille à chas, à son début, ses magnifiques pointes à cran et ses feuilles de laurier (s. Blanc,init. préhist., 1932, p. 79).

4 Magdalénien : qui a trait à la dernière période du paléolithique.

5 Altamira : Grotte située dans la province espagnole de santander. son style artistique

constitue ce qu’on appelle l’école franco-cantabrique, caractérisée par le réalisme des figures représentées. la grotte aurait été habitée aux époques aurignacienne, solutréenne et mag- dalénienne. C’est de cette dernière période magdalénienne que date la majeure partie de l’outillage lithique découvert, et en particulier, les célèbres peintures ocres, rouges et noires de la grande salle, qui représentent avec une virtuosité naturaliste des bisons, des chevaux, des faons et des sangliers. la cavité possède un tracé irrégulier et mesure environ 270 m de long. elle possède un vestibule, une galerie et un diverticule latéral. une découverte de cet ordre explique la polémique qu’elle a fait naître puisqu’elle remettait en question les principes qu’admettait la science préhistorique de l’époque. Dès le début, le réalisme des scènes représentées a fait douter de son authenticité. sa reconnaissance comme une œuvre artistique effectuée par des hommes du paléolithique s’est faite à l’issue d’un long processus qui a permis de mieux définir la vision de la préhistoire. une fois établie l’authenticité des

peintures le débat se déplaça sur la façon de les comprendre. les divergences entre chercheurs tournaient autour de la datation chronologique exacte, du but mystérieux qui était le leur et de leur valeur artistique et archéologique.

6 Grotte de Lascaux : Découverte en 1940, elle est la grotte paléolithique ornée la plus impor- tante du monde découverte à ce jour. elle appartient à la fin du solutréen et au début du magdalénien (vers 15000 avant J.-C.).

7 Cosmogonie : théorie sur la formation de l’univers.

19

art pariétal

art pariétal Grotte Chauvet Empreinte Grotte de font de Gaume Mammouth Grotte de lascaux Grottes de

Grotte Chauvet Empreinte

art pariétal Grotte Chauvet Empreinte Grotte de font de Gaume Mammouth Grotte de lascaux Grottes de

Grotte de font de Gaume Mammouth

Grotte Chauvet Empreinte Grotte de font de Gaume Mammouth Grotte de lascaux Grottes de Gargas Empreintes

Grotte de lascaux

Grotte de font de Gaume Mammouth Grotte de lascaux Grottes de Gargas Empreintes de mains négatives

Grottes de Gargas Empreintes de mains négatives

de lascaux Grottes de Gargas Empreintes de mains négatives J. Dubuffet (Image piège) Picto Beijing (Image

J. Dubuffet (Image piège)

Empreintes de mains négatives J. Dubuffet (Image piège) Picto Beijing (Image piège) Grotte Chauvet Hyène Grotte

Picto Beijing (Image piège)

J. Dubuffet (Image piège) Picto Beijing (Image piège) Grotte Chauvet Hyène Grotte de la Mouthe La

Grotte Chauvet Hyène

piège) Picto Beijing (Image piège) Grotte Chauvet Hyène Grotte de la Mouthe La hutte Grotte de

Grotte de la Mouthe La hutte

piège) Grotte Chauvet Hyène Grotte de la Mouthe La hutte Grotte de niaux Grottes des fieux

Grotte de niaux

Hyène Grotte de la Mouthe La hutte Grotte de niaux Grottes des fieux Empreintes J.M. Basquiat

Grottes des fieux Empreintes

La hutte Grotte de niaux Grottes des fieux Empreintes J.M. Basquiat Taureau (Image piège) Grotte d'altamira

J.M. Basquiat Taureau (Image piège)

des fieux Empreintes J.M. Basquiat Taureau (Image piège) Grotte d'altamira Grotte de lascaux Cheval Grotte de

Grotte d'altamira

J.M. Basquiat Taureau (Image piège) Grotte d'altamira Grotte de lascaux Cheval Grotte de rouffignac Cheval Vero

Grotte de lascaux Cheval

piège) Grotte d'altamira Grotte de lascaux Cheval Grotte de rouffignac Cheval Vero Beach, floride Gravure de

Grotte de rouffignac Cheval

Grotte de lascaux Cheval Grotte de rouffignac Cheval Vero Beach, floride Gravure de mammouth logo et

Vero Beach, floride Gravure de mammouth

rouffignac Cheval Vero Beach, floride Gravure de mammouth logo et empreintes mains Boutique Diane Von fursten-

logo et empreintes mains Boutique Diane Von fursten- berg n-Y (Image piège)

mains Boutique Diane Von fursten- berg n-Y (Image piège) Grotte de Bara Bahau Gravure Grotte de

Grotte de Bara Bahau Gravure

berg n-Y (Image piège) Grotte de Bara Bahau Gravure Grotte de lascaux Vache Grotte du Pech-Merle

Grotte de lascaux Vache

Grotte de Bara Bahau Gravure Grotte de lascaux Vache Grotte du Pech-Merle Chevaux ponctués Cy twombly

Grotte du Pech-Merle Chevaux ponctués

de lascaux Vache Grotte du Pech-Merle Chevaux ponctués Cy twombly Estudio para escuela de Atenas 1960

Cy twombly Estudio para escuela de Atenas 1960 Colpart (Image piège)

20

art pariétal

pistes péDagogiques

l’art pariétal se distingue par la simplicité des formes, leur synthèse (on ne dessine pas dans le détail, on ne conserve que l’essentiel), un peu à la manière des pictogrammes d’aéroport. l’important est de reconnaître immédiatement le sujet. Par exemple : les animaux représentés sur les grottes sont très reconnaissables.

DESSinEr DE MAnièrE SynTHéTiquE CE qui SE TrouVE DAnS Mon SAC à proViSionS - SAC à MAin - CArTAbLE…

Organisation : exercice individuel

Consignes :

Dessiner avec les outils suivants (au choix) : gros crayon, feutre, gros pinceau. ou découper les formes pour la réalisation d’un pochoir. analyser d’abord chaque objet pour en comprendre les caractéristiques. les objets doivent être dessinés de manière simplifiée, à la manière de pictogrammes.

l’ensemble des éléments, représentés à la manière de pictogrammes, doit permettre d’identifier les objets qui se trouvent dans le sac à provisions, le sac à main ou le cartable.

Mettre en commun les dessins

Matériel

feuilles de papier Gros crayons feutres Gros pinceaux Pastels Gouache aquarelle ou acrylique (peinture à l’eau) encre…

Objectifs

- Comprendre le principe du dessin de synthèse - la représentation en quelques traits, éviter les détails inutiles

- adapter cette technique à des objets

- Comprendre les éléments constituants de chaque objet (ce qui le caractérise)

- apprendre à dessiner de manière synthétique (pictogramme)

Compétences visées

- intégrer les notions de représentations dans l’art pariétal : le dessin de synthèse, les formes simples

- apprendre à dessiner de manière synthétique à partir d’objets usuels

- s’inspirer, observer, schématiser

- se montrer créatif, développer une technique manuelle

26