Vous êtes sur la page 1sur 5

Concertation sur la révision

du Plan d’Occupation des Sols (POS)


d’ELANCOURT
vers un Plan Local d’Urbanisme (PLU)

La parole
est à vous! Votre avis nous intéresse.
Permettre le développement urbain dans un cadre harmonieux
afin de répondre aux besoins de la population, c’est l’objet même
du Plan Local d’Urbanisme.

L a qualité du cadre de vie est l’une nal. Pour cela, vous serez pleinement
Réalisation : cnavello@club-internet.fr - Edition SQY CA/Services urbanisme et communication - Photos : © photothèque SQY CA, Mairie d’Elancourt - 01/2006.

des priorités de la commune. Lors associés à cette révision. Le PLU a com-


de La Grande Concertation Municipale me objectif de définir, pour demain, les
du début de l’année, ont émergé cer- grands enjeux d’évolution d’Elancourt
tains projets que vous jugiez nécessaires en s’inscrivant dans une démarche de
pour votre ville. Ces projets, pour cer- développement durable. Il s’agit de
tains, nécessitent de revoir le Plan permettre le développement urbain de
d’Occupation des Sols (POS) aujourd’ la commune pour répondre aux besoins
hui en vigueur. C’est pourquoi la com- en termes de logements, d’emplois,
mune a demandé à la Communauté d’équipements et de services, tout en
d’agglomération, responsable de la assurant la préservation et la valorisa-
procédure, de lancer la révision du tion des espaces verts et ainsi renforcer
POS et sa transformation en Plan Local la qualité de vie. C’est pourquoi vous
d’Urbanisme (PLU). La volonté est êtes invités à participer à cette concer-
d’assurer un développement harmo- tation sur l’élaboration du PLU afin de
nieux et équilibré du territoire commu- dessiner ensemble l’avenir d’Elancourt.
De la Commanderie des Templiers (1180)
à la Clef de Saint-Pierre (1980), 8 siècles d’histoire !
1962, toujours un village rural…
Il n’y a eu que très peu d’évolution du villa-
ge d’Elancourt au cours de la première
moitié du XX ème siècle.
En 1968, Elancourt comptait 944 habitants.

En 1922, un village rural 1985, Elancourt se développe


Jusqu’au milieu du XX è m e siècle, Peu à peu les quartiers issus de la Ville
Elancourt est constituée de 4 hameaux : Nouvelle se développent : les Nouveaux
le Launay, la Petite et la Grande Horizons, la Haie à Sorel, le Gandouget, les
Villedieu et le Village. L’activité est Quatre Arbres, les Petits Prés…
essentiellement rurale : vignobles dans 1972, une commune Lors du redécoupage, en 1983, du périmèt-
la vallée et champs de céréales sur le de la Ville Nouvelle re de la Ville Nouvelle de Saint-Quentin-en-
plateau autour de la Commanderie. de Saint-Quentin-en-Yvelines Yvelines, le territoire de la Clef de Saint-
Peu à peu le Village s’étoffe. Le quartier de la Pierre est intégré à la commune d’Elancourt.
Commanderie des Templiers, lancé avant
la constitution de la Ville Nouvelle, sort
de terre. Les axes structurants limitant les
futurs quartiers sont tracés. Les premières
pierres du quartier des Sept Mares, centre
prévu de la bourgade d’Elancourt/Maurepas,
sont posées. Le quartier des Nouveaux
Réalisation : cnavello@club-internet.fr - Edition SQY CA/Services urbanisme et communication - Photos : © photothèque SQY CA, Mairie d’Elancourt - 01/2006.

Horizons commence à être édifié.

2002, la Clef de Saint-


Pierre, le dernier grand
quartier est bâti.
La Clef de Saint-Pierre est le dernier
quartier a avoir été urbanisé dans le
cadre de la Ville Nouvelle. Conçu dans
les années 1990, ce quartier constitué
par des îlots de logements et des équi-
pements s’articule sur une trame de
rues de ville et des bâtiments alignés par
rapport à la voirie. Il est également plus
Au creux de la vallée, tout au long du ru mixte et offre plus de mixité d’usage que
d’Elancourt, le Village se développe autour les quartiers précédemment réalisés.
de l’église Saint-Médard (XIII ème siècle) et de En 2003, Elancourt comptait environ
ses moulins et lavoirs. 27 500 habitants.
Elancourt présente aujourd’hui
trois visages
Le Village.
Situé dans la vallée du ru d’Elancourt,
avec ses maisons en meulières et
son église (Saint-Médard), le Village
est le témoin de l’histoire ancienne
de la commune. Aujourd’hui le Village
est quasi exclusivement résidentiel.

La Clef de Saint-Pierre.
Ancien territoire de la
commune de Plaisir, le quartier
de la Clef de Saint-Pierre
a été rattaché à Élancourt
en 1983, lorsque Plaisir a
choisi de sortir de la Ville
Nouvelle. Tout d’abord à
vocation principalement
industrielle, ce
quartier a été
totalement repensé
et urbanisé sous
forme d’îlots dans
les années 1990.
Il accueille aujourd’hui
de nombreux résidents
et services et ne
fonctionne que très peu en
Réalisation : cnavello@club-internet.fr - Edition SQY CA/Services urbanisme et communication - Photos : © photothèque SQY CA, Mairie d’Elancourt - 01/2006.

relation avec le reste de


la commune.

Le plateau.
Typique de l’urbanisation des années 1970 et construit dans le cadre
de la Ville Nouvelle, le plateau, situé sur la partie sud d'Élancourt,
s’est urbanisé quartier par quartier. Le premier quartier concerné a été
celui des Sept Mares, qui regroupe aujourd’hui la plupart des commerces
et services de la communes.
Le PLU : anticiper les besoins
En premier lieu, de comprendre les dynamiques de dévelop-
établir un diagnostic pement, d’évaluer les besoins et de LE PROJET D’AMÉNAGEMENT
Les lois du 13 décembre 2000 dite SRU prévoir l’avenir. ET DE DÉVELOPPEMENT
(Solidarité et Renouvellement Urbain) et du Une démarche transversale : la réflexion DURABLE
porte sur l’ensemble des composantes qui Le législateur a inscrit le PLU dans une
7 juillet 2003 dite UH (Urbanisme et Habitat)
forgent l’identité et le fonctionnement démarche de Développement Durable.
réforment le régime du Plan d’Occupation
de la ville, tel que les problématiques du En effet, le Projet d’Aménagement et
des Sols (POS) et remplacent celui-ci par le
logement, des déplacements, des équipe- de Développement
Plan Local d’Urbanisme (PLU).
ments commerciaux et publics, du traitement Durable (PADD), clef de voûte du
Au delà de la définition des règles nécessaires
des espaces publics, de l’environnement… PLU est l’une des pièces essentielles
à la gestion du Droit des Sols (délivrance des
Une démarche transparente: la concertation du PLU. Ce document, expose
permis de construire, déclaration de travaux
avec la population est obligatoire et participe le projet communal pour les années
etc.), le PLU constitue un véritable projet pour
à la définition d’axes de développement à venir et évalue ses incidences
le développement de la commune et s’inscrit
argumentés et justifiés. sur l’environnement. Ainsi il définit,
dans une démarche multiple:
Une démarche inscrite dans une logique les orientations d’urbanisme
Une démarche prospective: les orientations
d’aménagement : Le PLU couvre l’intégralité et d'aménagement retenues pour
d’aménagement et de développement
du territoire communal et constitue le docu- l’ensemble de la commune.
s’appuieront sur des études de connais-
sance du territoire (diagnostics urbains, ment de référence de toutes les opérations
sociaux et économiques) permettant d’aménagement à l’échelle de la commune. Un Projet d’Aménagement et de Déve-
loppement Durable (PADD) qui a pour
Composition du dossier fonction exclusive de présenter le projet de
Le dossier de PLU est composé de la la commune pour les années à venir. Des
manière suivante (Article L123-1 du Code orientations d’aménagement relatives à
de l’Urbanisme) : des quartiers ou à des secteurs à mettre
Un rapport de présentation comprenant en valeur, réhabiliter, restructurer ou amé-
un diagnostic complet du territoire com- nager, directement opposables.
munal et des diverses activités dont il est le Un règlement dont la lettre doit être
siège, ainsi qu’un document d’orientation respectée.
traçant les grandes lignes du projet de Un plan de zonage.
développement de la commune. Des annexes.
Réalisation : cnavello@club-internet.fr - Edition SQY CA/Services urbanisme et communication - Photos : © photothèque SQY CA, Mairie d’Elancourt - 01/2006.

Une ville verte thèque, 2 centres culturels, 1 commissa- 26,6 % de logements sociaux ;
Un territoire communal d’une superficie riat de district, 1 poste de police 57,8 % des habitants sont propriétaires.
de 928 ha dont 110 ha d’espaces verts ; municipale, le raccordement au réseau
37 % de surfaces vertes, agricoles ou câblé saint-quentinois. Évolution démographique

– 30 000
boisées ; Habitants
27 557*
5 % de la superficie communale occupée Un réseau de transport dense 30 000
26 655
22 590

par de l’habitat collectif. Proche des nationales N 10 et N 12


19 885

et de l’A 12 et desservie par la 25 000


Un territoire dynamique SNCF (réseau Transilien la Défense 20 000
12 459

3 parcs d’activité ; et Montparnasse) depuis les gares


15 000
334 entreprises ; de Trappes et de La Verrière et le RER C
8 260 emplois. à Saint-Quentin-en-Yvelines. 6 lignes de 10 000
bus sillonnent Elancourt et permettent
Un taux d’équipement 5 000
944

de se rendre aux principales centralités


exceptionnel de l’agglomération.
68

75

82

90

2099
03

10

6 crèches, 24 écoles, 3 collèges,


19

19

19

19

19

20

1 lycée, 18 équipements sportifs, Des logements diversifiés


culturels ou de loisirs, 130 commerces, 10 350 logements ; * Recensement complémentaire 2003.

1 centre de Sécurité sociale, 1 média- 65,1 % d’habitat collectif ; Source : INSEE, RGP, traitement Observatoire de la ville.
Les objectifs de la révision du PLU
5. Répondre aux besoins
1. Maîtriser l’urbanisation des habitants en matière
pour plus de cohérence d’équipements et
Le PLU détermine des zones et des règles de nouveaux projets
d’utilisation des sols. Ainsi, le PLU, à travers L’élaboration du nouveau Plan Local
son nouveau zonage, définira un droit des d’Urbanisme permet de poursuivre la
sols adapté aux spécificités des différents Grande Concertation municipale. En effet,
territoires : espaces boisés, espaces agricoles, les projets que vous avez jugé prioritaires
espaces urbains, espaces d’urbanisation vont naturellement s’y inscrire : la crèche
future. inter-entreprises, l’Île aux enfants, le com-
missariat nouvelle génération, des loge-
ments de qualité, la déchetterie, l’évolution
du secteur de la colline d’Elancourt,…

4. Valoriser le patrimoine
vert et architectural
de la commune
Elancourt est une ville d’histoire,
dotée d’un patrimoine historique
et contemporain riche, qu’il soit
naturel ou urbain, paysager ou
2. Répondre aux besoins architectural. Aujourd’hui ce patri- 6. Assurer le maintien
de la population moine est trop souvent méconnu. et permettre
en termes de logement Des aménagements devront le l’accueil de nouvelles
La famille évolue, les besoins également. valoriser en lui donnant toute entreprises
Ainsi le PLU sera un complément indispen- sa place dans les différentes fonc- Forte de l’attractivité de ses parcs
sable au Programme Local de l’Habitat (PLH) tions urbaines: loisirs, promenade, d’activité, Elancourt représente un
dans la mise en œuvre de constructions lieu associatif, culturel, etc. formidable bassin d’emplois qu’il
adaptées aux besoins. Le PLU doit autoriser convient de maintenir en favori-
la constitution d’une offre de logements sant l’implantation de nouvelles
suffisamment large, permettant à chacun entreprises.
d’effectuer son parcours résidentiel. Il devra
en outre favoriser la mixité sociale.

3. Maîtriser l’architecture Le PLU s’inscrira donc dans une


“ La qualité plus que la quantité ”, c’est démarche de revalorisation des
l’adage de l’urbanisme à Elancourt. Des zones d’activités, de requalifica-
hauteurs d’immeubles à échelle humaine, tion de leurs espaces publics afin
des résidences à l’architecture contemporai- de rendre les centres attractifs et
ne. Le PLU s’attachera à assurer la qualité développer encore les emplois
du cadre de vie. locaux.