Vous êtes sur la page 1sur 13

1

CHAPITRE 1 Les grandes questions que se posent les économistes

Plan du chapitre

 

I. Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix?

 

A.

Pourquoi les agents économiques sont-ils obligés de faire des choix?

Doc 1

B.

La contrainte budgétaire

Doc 2; doc 3

C.

La question de l’utilité

Doc 4; doc 5

II.

Pourquoi acheter à d’autres ce que l’on pourrait faire soi-même?

 

A.

Les gains à l’échange

Doc 6

B.

Commerce international et spécialisation

Doc 7; doc 8; doc 9

III. Que produit-on et comment le mesure-t-on?

 

A. Les différents types de production et la diversité des unités de production

Doc 10; doc 11

B. Comment mesurer la richesse créée?

Doc 12; doc 13

IV.

Comment répartir les revenus et la richesse?

Doc 14

A. La répartition primaire des revenus

Doc 15

B. Le mécanisme de la redistribution

Doc 16

V. Quels sont les grands équilibres macroéconomiques?

 

A. Présentation de l’équilibre comptable

Doc 17

B. L’équilibre comptable n’empêche pas l’existence de dysfonctionnements

 

Questions centrales du chapitre 1:

- Par quoi sont contraints les choix des agents économiques? Les préférences des agents économiques sont-elles identiques?

- Pourquoi deux individus ou deux pays ont-ils intérêt à échanger des biens et de services entre eux plutôt qu’à tout réaliser eux mêmes?

- Que produit-on et comment mesurer ce que l’on produit?

- Comment répartit-on les revenus et la richesse dans un pays?

- Quels sont les grands équilibres macroéconomiques?

Objectifs du chapitre 1:

Acquérir des savoirs:

- Savoir définir les notions essentielles du programme: utilité, contrainte budgétaire, prix relatif; échange marchand, spécialisation, gain à l’échange; production marchande et non marchande, valeur ajoutée; salaire, profit, revenus de transfert; équilibre emplois/ressources.

- Savoir expliquer pourquoi les agents économiques sont obligés de faire des choix et quels sont les facteurs qui les poussent à prendre telle ou telle décision.

- Savoir expliquer les avantages de l’échange entre individus ou entre pays.

- Savoir distinguer la production marchande de la production non marchande et savoir présenter les différentes unités de production(cf programme de seconde).

- Savoir expliquer les «outils» utilisés pour mesurer la richesse produite et savoir expliquer comment on la

répartit.

- Savoir présenter l’équilibre emplois-ressources et au moins une source de déséquilibre macroéconomique.

Acquérir des savoir-faire:

- Savoir analyser un texte (cf fiche méthode).

2

CHAPITRE 1 Les grandes questions que se posent les économistes

Introduction: On va se poser cinq grandes questions dans ce chapitre introductif et on pourra ensuite définir ce qu’est la science économique.

Activité de sensibilisation La science économique a traits à la richesse, à la manière dont on la créée, dont on la répartit au fond qu’est-ce que la richesse? Richesse et bien être vont-ils de pair?

Exercice:

Mais

Question 1: Quelles sont les caractéristiques d’un individu riche selon vous? Illustrez votre réponse par un exemple. Question 2: Une personne qui gagne l’équivalent de 2000 par mois au Mexique peut-elle être considérée comme riche? Et 2000 en France? Expliquez votre réponse. Question 3: La notion de richesse est-elle relative? Question 4: Etre riche rend-il heureux?

I.DANS UN MONDE AUX RESSOURCES LIMITÉES, COMMENT FAIRE DES CHOIX?

Questions centrales:

- Par quoi sont contraints les choix des agents économiques ? Qu'est- ce que les agents économiques

cherchent-ils à maximiser à travers ces derniers ?

- Les préférences des agents économiques sont-elles identiques ? Quel est l'impact du contexte dans lequel ils prennent leurs décisions ?

Notions à connaître: utilité, contrainte budgétaire, prix relatif.

A.Pourquoi les agents économiques sont-ils obligés de faire des choix? Activité de sensibilisation: En prenant l’exemple des forfaits téléphoniques, mettez en évidence les différentes possibilités offertes aux consommateurs.

Document 1: «Les choix du consommateur sont limités»

«Les systèmes d’économie de marché laissent aux individus et aux entreprises le soin de définir ce qu’ils veulent consommer et en quelle quantité. Comment prend-on ces décisions? Dans le cas d’une personne ou d’une entreprise rationnelle, la première étape de l’analyse économique de tout choix consiste à identifier ce qui est possible, ce que les économistes appellent le domaine des choix possibles ou tout simplement le panier des options accessibles. Autrement dit, si l’on veut préparer un sandwich et si l’on ne dispose que de poulet et de thon dans son réfrigérateur, le domaine des choix possibles comprend un sandwich au poulet, un sandwich au thon ou pas de sandwich du tout. Un sandwich au jambon est en dehors du domaine accessible. Dans la plupart des situations économiques, les contraintes réellement pertinentes limitant les choix d’un individu ne sont pas la façon de garnir un sandwich, mais le temps et l’argent. Les contraintes liées à l’argent sont appelées les contraintes budgétaires; celles liées au temps sont des contraintes temporelles. Un milliardaire peut estimer que ses choix sont limités non par l’argent mais par le temps. Dans le cas d’un chômeur, en revanche, ses choix seront limités par le manque d’argent et non par le temps.» J.E.Stiglitz, C.E.Walsh, J.D-Lafay, Prinicpes d’économie moderne, éd.De Boeck, sept.2007.

Q1: De quelles options dispose le producteur de sandwich dans le texte? Q2: Pour quelles raisons les producteurs mais aussi les consommateurs doivent-ils opérer des choix? Illustrez votre réponse par une exemple. Q3: Montrez que les choix supposent toujours un renoncement à autre chose? Q4: D’après le passage souligné, pour quelle raison la notion de rareté est-elle relative?

D’après le passage souligné, pour quelle raison la notion de rareté est-elle relative? Synthèse I.A :

Synthèse I.A : à réaliser.

&&&& &&&& &&&& &&&& &&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
!
!
!
!
!
!
&&&&
&&&&&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
!
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
&&&&
B.La contrainte budgétaire
★Document 2 « Comment effectuer mon choix?»
budgétaire ★Document 2 « Comment effectuer mon choix?» 3 ! & & & & & &
budgétaire ★Document 2 « Comment effectuer mon choix?» 3 ! & & & & & &

3

! & & & & & & & & & & & & & Q1:
!
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
Q1: À partir de ces deux photos, quelles sont les contraintes auxquelles la plupart des agents
économiques doivent faire face pour satisfaire leurs besoins ?
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&
&

Document 3 : «Comment représenter graphiquement la contrainte budgétaire?»

La contrainte budgétaire correspond à un maximum au-delà duquel le consommateur ne peut aller, compte tenu de son budget et du prix des biens consommés. Elle fixe une frontière à ses choix parmi tous les paniers de biens possibles. Si l’on ramène ce panier à deux biens, cette contrainte est une droite. Imaginons qu’un couple de cadres en entreprises dispose d’un budget vacances de 4500 . Une semaine de vacances au ski (vacances hiver) coûte en moyenne 1500 , une semaine de vacances au bord de la mer(vacances été) coûte 750 . Ce couple peut donc acheter quatre semaines de vacances été et une semaine de vacances hiver, ou bien trois semaines de vacances hiver et aucune semaine de vacances été.

Nombre de

semaines:

vacances été

0

2

4

6

Nombre de semaines:

vacances hiver

Q1: Complétez le tableau ci-contre. Q2: Construisez la droite correspondant aux couples de choix possibles qui utilisent la totalité du budget en plaçant sur l’axe des abscisses le nombre de semaines vacances été et sur celui des ordonnées le nombre de semaines vacances hiver. Q3: Quel est le prix relatif d’une semaine de vacances hiver en vacances été? Q4: A quoi doit renoncer le couple s’il décide de partir deux semaines en vacances au ski?

s’il décide de partir deux semaines en vacances au ski? Synthèse I. B : à réaliser

Synthèse I. B: à réaliser

! C. La question de l’utilité ★Document 4 «J’ai le choix entre plusieurs biens et
!
C. La question de l’utilité
★Document 4 «J’ai le choix entre plusieurs biens et services au même prix: que faire?»
!!!!
!!!!
!!!!
!
!
!
➡ Faire un voyage….
!
!
! !
!
!
!
!
! !
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
! ! !!!! !!!! !!!! !!!! !!!! !!!! ! ! ! ! ! ! !
!
!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
4
!
!
!
!
!
!
!
!
➡ ou S’acheter un Ipad….
!
!
!
!
➡ Ou s’offrir un belle montre ?
! !
!
!
!
!
! !
!
!
!
!
!
!
! !
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
! !
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
Q1: Comment choisir entre ces 3 produits qui ont des prix similaires ?
!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!!!!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
★Document 5: «Une satisfaction décroissante»
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
Dès 1843 le psychologue allemand Gossen montre que: « le supplément d’utilité fourni par des
quantités croissantes d’un bien va en diminuant jusqu’à devenir nul au point de satiété*.» En d’autres
termes, le supplément d’utilité totale découlant de la consommation d’une dose supplémentaire du
bien considéré-encore appelé utilité marginale- décroît au fur t à mesure que les quantités
consommées augmentent. L’utilité marginale (Um) peut être définie comme l’augmentation de la
satisfaction éprouvée par le consommateur à la suite de la consommation d’une unité supplémentaire
de bien ou de service.
La loi de l’utilité marginale décroissante montre qu’à la marge, l’accroissement de l’utilité procurée par
des doses supplémentaires de bien est de plus en plus faible. Ainsi l’utilité marginale d’un verre d’eau
est très différente selon que la personne est isolée dans le désert ou selon qu’elle vient de boire
successivement plusieurs verres au pied d’une source. Cette analyse est également applicable aux
unités monétaires: la valeur économique d’un [euro] supplémentaire est inversement proportionnelle
au nombre d’ [euros] qu’il possède déjà.
D’une manière générale, l’augmentation de l’utilité entre l’unité n-1 et l’unité n est supérieure à celle
que le consommateur éprouve entre les unités n et n+1.
F. Teulon, Initiation à la micro économie, PUF, 2007.
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
!
* Point où un besoin est rassasié.

Question 1: Qu’est-ce que l’utilité marginale? Question 2: A partir de l’exemple de la consommation d’un pain au chocolat, puis d’un second, puis d’un troisième, expliquez pourquoi l’utilité marginale est le plus souvent décroissante. Question 3: Au final de quoi dépend donc l’utilité?

le plus souvent décroissante. Question 3: Au final de quoi dépend donc l’utilité? Synthèse I. C

Synthèse I. C: à réaliser.

5

Synthèse du I: Texte à trous à compléter.

A partir du travail que nous venons de faire, retrouvez le vocabulaire adéquat pour compléter le texte ci-joint.

des ressources, les individus doivent faire des choix. Ces choix s’effectuent

toujours sous ……………………, toutes les options n’étant pas possibles. Dans le cas des choix de

consommation des ménages, le montant de la……………………….…………………

dépasser le montant de leur ……………………… On dit qu’ils font face à une……………………………………….…. Dans la limite de ce qui leur est accessible, les individus optent pour le choix qui maximise leur …………….…. Pour évaluer si une option est intéressante pour eux ou pas, les individus s’intéressent à

l’utilité qu’il retirerait s’il optait pour cette option mais s’intéressent aussi à ce à quoi ils renoncent en choisissant cette option : le ………………………………………………. d’une option joue un rôle central dans la détermination du choix d’un individu. Un individu va décider de consommer une unité supplémentaire

…………………… ce bien est …………………………. à l’utilité qu’il perd en renonçant à une certaine quantité d’autres biens. Pour déterminer leurs choix de consommation, les agents économiques ne s’intéressent pas seulement aux …………………………. des biens et services ; ils accordent aussi une grande importance à leurs………………………………………

qu’il retire de la consommation d’une unité supplémentaire de

d’un bien si …………………

des ménages ne doit pas

Du fait de la ……………………

II.POURQUOI ACHETER À DAUTRES CE QUE LON POURRAIT FAIRE SOI-MÊME?

Notions à connaître: échange marchand, spécialisation, gain à l’échange.

Activité de sensibilisation: Exercice Recherchez l’origine des biens que vous utilisez quotidiennement(vêtements, produits high-tech, alimentation). Sont-ils produits principalement au Mexique ou en France? Qu’en conclure? A. Les gains à l’échange

Question centrale: pourquoi deux individus ont-ils intérêt à échanger des biens et de services entre eux plutôt qu’à tout réaliser eux mêmes?

Document 6: «Michael Jordan doit-il tondre lui même sa pelouse?»

« Michael Jordan est un athlète extraordinaire. L’un des meilleurs joueurs de basket de la NBA, il saute plus haut et tire mieux que tout le monde. Il est probablement meilleur que la plupart des gens pour tout un tas d’activités. Par exemple, il pourrait tondre son jardin plus vite que quiconque. Cela suffit-il pour justifier qu’il le fasse? Pour répondre à cette question, utilisons les concepts de coût d’opportunité et d’avantage comparatif. Supposons que Jordan puisse tondre son jardin en deux heures. Dans le même temps, il pourrait tourner une publicité pour des chaussures et gagner 10 000$. A côté, sa voisine Jennifer pourrait tondre la pelouse de Jordan en 4 heures. Dans le même temps, elle pourrait gagner 20$ en travaillant chez McDonald’s. Dans cet exemple, le coût d’opportunité de la tonte est de 10 000$ pour Jordan et de 20$ pour Jennifer. Jordan bénéficie d’un avantage absolu car il peut tondre sa pelouse plus rapidement que Jennifer, mais celle-ci jouit d’un avantage comparatif, car son coût d’opportunité est inférieur. L’intérêt de l’échange dans cet exemple est immense. Plutôt que de tondre sa pelouse, Jordan doit aller tourner sa publicité et embaucher Jennifer pour s’occuper du jardin. Tant qu’il la paie plus de 20$ et moins de 10 000$, chacun des deux est gagnant. Gregory Mankiw, Principes de l’Economie, Economica, 1998.

Q1: Expliquer la phrase soulignée. Q2: Pourquoi Michael Jordan dispose-t-il d’un avantage absolu? Pourquoi Jennifer dispose-t-elle d’un avantage comparatif? Sous quelles conditions l’échange est-il possible?

Synthèse: Pourquoi deux individus ont-ils intérêt à échanger?

L’échange favorise la domaines où ils disposent de l’échange

des individus en leur permettant de se concentrer sur les Ils peuvent donc tirer avantage de en vendant les richesses qu’ils créent.

6

De plus, la spécialisation permet de produire

car en se spécialisant dans une tâche les individus gagnent en habileté. (Plus la voisine de M. Jordan

passera la tondeuse, plus elle tondra vite et mieux). Ainsi la division du travail et la spécialisation

améliorent ainsi la

de temps et mieux

en

du

travail.

Transition: Le raisonnement suivi pour deux individus peut être réitéré pour deux pays.

B. Commerce international et spécialisation

Question centrale: pourquoi les économies ont-elles intérêt à échanger des biens et de services entre eux plutôt qu’à tout réaliser eux mêmes?

Document 7 « Les avantages absolus»

«La maxime de tout chef de famille prudent est de ne jamais essayer de faire chez soi la chose qui lui

coûtera moins à acheter qu’à faire. Le tailleur en cherchera pas à faire ses souliers, mais il les achète

Ce qui est prudence dans la conduite de chaque famille, ne peut guère être folie

dans celle d’un grand empire. Si un pays étranger peut nous fournir une marchandise à meilleur marché que nous ne sommes en état de l’établir nous mêmes, il vaut bien mieux que nous la lui achetions avec quelque partie du produit de notre propre industrie, employée dans le genre dans lequel nous avons quelque avantage. A.Smith, Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations, 1776, Livre IV, chapitre 2.

du cordonnier. [

]

Q1: Pourquoi, selon A. Smith, les individus ont-ils intérêt à échanger entre eux? Q2: Dans quel type de production un pays a-t-intérêt à se spécialiser selon A. Smith?

Les avantages comparatifs (D. Ricardo)

Exercice: En reprenant le document 6, montrez que même si M. Jordan a un avantage absolu dans les deux productions, sa voisine et lui ont quand même intérêt à se spécialiser dans la production où ils détiennent un avantage absolu.

Document 8: «Comment les pays se spécialisent-ils?»

«Il vaut mieux que chaque pays se spécialise dans les productions pour lesquelles il dispose d’un

relatif revient à dire qu’un pays a intérêt à se spécialiser dans une

production donnée(par exemple la production de puces informatiques) plutôt que dans une autre(par exemple la production de logiciels), même si, par rapport à un autre pays, il est moins bon dans la fabrication des puces tout comme dans la fabrication de logiciels. Il suffit qu’il soit relativement moins mauvais dans la première que dans la seconde. Si, en France, la fabrication de puces coûte 5% plus cher qu’au Japon, et la production de logiciels 10% de plus, alors mieux vaut que toute la capacité informatique du Japon soit mobilisée sur les logiciels et toute celle de la France sur les puces. Car alors, à l’échelle mondiale, les capacités de production seront utilisées au mieux: si le Japon avait tout capté chez lui, les techniciens français seraient au chômage-sauf à déménager au Japon- et ce serait un gâchis à la fois social et productif; si le Japon s’était spécialisé dans les puces en laissant la France s’occuper des logiciels, ces derniers seraient 10% plus chers; alors que, avec la spécialisation inverse, certes les puces reviennent plus cher, mais la baisse de 10% du coût des logiciels désormais produits au Japon fait plus que compenser la hausse de 5% du coût des puces. David Ricardo, qui, le premier, a soutenu ce raisonnement [ ] concluait que le commerce international était bénéfique à toute la communauté mondiale( qui paie ses logiciels nettement moins cher, même si elle paie ses puces un peu plus cher) et que le même pays relativement moins productif gardait ses emplois. Denis Clerc, Déchiffrer l’économie,La Découverte poche, 2004.

avantage relatif. [

]L’avantage

7

Q3: Ainsi, dans l’exemple, même si la France est moins performante que le Japon dans la production de puces et de logiciels, pourquoi la spécialisation dans une des deux productions est-elle tout de même nécessaire?

Document 9: «Echange international et diversité des produits»

9: «Echange international et diversité des produits» Q1: Pourquoi l’échange international peut-il être
9: «Echange international et diversité des produits» Q1: Pourquoi l’échange international peut-il être
9: «Echange international et diversité des produits» Q1: Pourquoi l’échange international peut-il être
9: «Echange international et diversité des produits» Q1: Pourquoi l’échange international peut-il être

Q1: Pourquoi l’échange international peut-il être profitable aux consommateurs?

Synthèse à trous:

puis en s’ouvrant au commerce international.

Tous les pays, mêmes les moins productifs ont avantage à l’échange. Si l’on raisonne selon le principe

, les pays doivent se spécialiser dans la production des biens ou des

services pour laquelle ils disposent du plus grand avantage ou du mois grand désavantage relatif. Les

pays doivent en effet se spécialiser dans la production de biens ou de services pour lesquels ils ont le

ont montré que les pays tirent avantage de l’échange

de l’avantage

plus

coût d’opportunité: le coût du renoncement à la production d’un bien

est

élevé que dans un autre pays.

De plus, l’échange international permet aux consommateurs de disposer d’une plus

grande

de produits(ex:

).

III.QUE PRODUIT-ON ET COMMENT LE MESURE-T-ON?

Notions à connaître: production marchande et non marchande, valeur ajoutée.

A. Les différents types de production et la diversité des unités de production Document 10«La diversité des modes de production»

«Léa a 16 ans. Elle se lève le matin à 16 heures, prend son petit déjeuner en famille, aide sa maman à ranger la vaisselle, lui promet de ne pas oublier de faire un tour à la poste pour envoyer le colis anniversaire à son grand père, puis se prépare à partir au lycée. Elle doit en effet prendre le bus au coin de la rue avec son petit frère Antoine qui se rend au même endroit. Ils habitent en Bretagne et le transport scolaire dans leur petit village est assuré par les services municipaux. Léa a des journées chargées, elle a le plus souvent 7 heures de cours par jour du lundi au vendredi. Sauf le mercredi après-midi où elle va suivre des cours de violon au conservatoire financé par le conseil régional. Très douée, Léa a obtenu une bourse pour poursuivre des études de musique et devenir une concertiste de haut niveau. Le vendredi soir, un ancien violoniste professionnel qui a crée une association pour partager sa passion vient également lui donner des leçons, ce qui n’est pas trop onéreux pour la famille. En attendant de vivre son rêve, comme certaines adolescentes de son âge, elle va faire les courses en grande surface avec ses parents le week-end, et elle va de temps en temps au cinéma avec ses copines. Pour la musique, même si elle adore discuter avec un petit disquaire de la ville d’à côté qui la conseille dans le choix de musiciens méconnus, elle achète parfois de vyniles par correspondance mais c’est très rare; le plus souvent en fait elle télécharge les morceaux musicaux de son groupe préféré sur le site officiel.»

Bréal, 2011.

8

Q1: Listez toutes les activités productives présentes dans le texte et classez-les dans le tableau ci- dessous:

Production marchande

Production marchande Production non marchande

Production non marchande

Production marchande Production non marchande

Q2: Placer les propositions dans le tableau: coupe chez un coiffeur, aide des parents aux devoirs, aide au Secours populaire, voiture BMW, délivrer un certificat médical, délivrer une carte d‘identité, confiture de votre grand-mère.

Production marchande

Production non marchande

N

ʼ est comptabilisée comme une production

Q3: A l’aide des termes suivants, complétez le tableau pour caractériser les notions de biens et services: produit immatériel et non stockable, produit matériel et stockable, est toujours marchand, peut être marchand ou non marchand.

Biens

Biens Services

Services

Biens Services

Q4: Listez tous les producteurs de biens et services évoqués dans le document 2 et classez-les dans le tableau suivant:

Entreprises privées

Entreprises publiques

Administrations

publiques

Associations

Document 11« Production marchande et non marchande»

«Toute activité est productive puisque sa seule existence suppose qu’au moins un individu en retire

une satisfaction. Pour l’économiste la production inclut donc tous les produits matériels et immatériels,

La définition économique de la production dépasse

largement ce que les statistiques sont en mesure d’enregistrer. En effet, on ne peut compter dans les

statistiques de production que les activités pour lesquelles on peut identifier une valeur monétaire. En conséquence, dans les statistiques officielles de l’économie nationale(la comptabilité nationale), la production inclut les biens et les services marchands et les biens et services non marchands évalués par leur coût de production. Ainsi, par exemple, la valeur de la production annuelle de défenses nationale est mesurée par les coûts de fonctionnement du service de défense nationale. Une telle

exclut les services produits par les ménages et les services produits par les travailleurs

qu’ils soient marchands ou non marchands.[

]

mesure [

]

bénévoles.»

J.Généreux, introduction à l’économie, coll. «points», Le Seuil, 2001.

Q1: Rappeler la distinction entre production marchande et production non marchande. Q2: Toute la production de biens et services est-elle comptabilisée dans les statistiques officielles? Expliquer votre réponse. Q3: Comptabilise-ton dans la production française l’activité d’un fonctionnaire de l’Etat vous délivrant votre carte d’identité et si oui, comment? Q4: Par quels moyens les entreprises mettent à disposition de leurs clients les différents biens et services produits?

Synthèse du II.A: Compléter le texte suivant Les organisations productives(

,

ou

encore

)

produisent des

(produits

matériels) et

des

(

produits immatériels, non stockables). Cette production est

dite

si elle est vendue à un prix couvrant au moins 50% des coûts de

production. Dans le cas contraire, ou si elle est offerte

, la production est

9

Lorsque l’on comptabilise la production d’un pays au cours d’une

année(c’est l’Insee qui le fait), on compte l’ensemble de production marchande et non marchande.

Les entreprises produisent des

réaliser le maximum de profits( c’est à dire dans un but publiques et les ISBLSM produisent des

Les entreprises peuvent vendre leurs produits à leurs clients dans des petits magasins de centre-ville,

mais aussi dans des internet appelé billets de train,

dite

et

dans le but de Les administrations

).

Se développe de plus en plus le commerce via de morceaux de musique, de cadeaux de Noël, de

(achat

B. Comment mesurer la richesse créée?

De la VA au PIB ★ Document 12 « La valeur ajoutée comme création de richesse nouvelle» Document 12 « La valeur ajoutée comme création de richesse nouvelle»

«Lorsque [l’entreprise] X produit le bien Y, la valeur de celui-ci contient la valeur des produits que la

[l’entreprise] a utilisés sans les avoir produits. La valeur des automobiles produites par [l’entreprise X]

contient par exemple la valeur des pneus, de verre, d’acier, d’énergie,

[entreprises](ce sont des consommations intermédiaires) [

[l’entreprise X] n’est pas celle des automobiles mais celle qu’elle a ajoutée par son activité aux

différentes consommations intermédiaires qu’elle a dû utiliser au cours du processus de production.

Elle représente la valeur nouvelle créée

au cours du processus de production. La VA de [l’entreprise X] est donc la différence entre la production de [l’entreprise] et les consommations intermédiaires utilisées par [l’entreprise].» J.-Paul Piriou, La comptabilité nationale, Repères, La découverte, 2006.

La valeur réellement produite par la

produits par d’autres

].

]

Cette valeur qu’elle a ajoutée est

la valeur ajoutée(VA). [

Q1: Qu’est ce que le chiffre d’affaires d’une entreprise? (Rappel de seconde) Q2: Pourquoi retranche-t-on les consommations intermédiaires du chiffre d’affaires pour évaluer la richesse créée? Q3: Si un agriculteur produit une tonne de blé en engageant des dépenses de 40 et la vend 180 à un meunier, quelle valeur ajoutée va-t-il créée? Q4: Si le meunier transforme cette tonne de blé en 200kg de farine qu’il revend 250 à une boulangerie industrielle, quelle valeur ajoutée a-t-il créée? Q5: Comment peut-on définir et calculer la valeur ajoutée d’une entreprise? Q6: Comment appelle-t-on l’indicateur mesurant l’ensemble des richesses créées sur un territoire donné(c’est à dire mesurant la valeur de la production au sens comptable du terme)? Quel est on mode de calcul?

Mesurer les richesses est un exercice difficile ★ Activité de sensibilisation: ces activités sont-elles comptabilisées dans le PIB?Est-ce gênant? Activité de sensibilisation: ces activités sont-elles comptabilisées dans le PIB?Est-ce gênant?

sont-elles comptabilisées dans le PIB?Est-ce gênant? Un homme qui cuisine Des individus en combinaison de
sont-elles comptabilisées dans le PIB?Est-ce gênant? Un homme qui cuisine Des individus en combinaison de

Un homme qui cuisine

Des individus en combinaison de dépollution, ramassent des galettes de fioul.

Document 13 «PIB et mesure du bien être»

«Pour mesurer l’activité économique d’un pays, on calcule le PIB, c’est à dire la somme des valeurs ajoutées de toutes les unités de production résidant dans le pays. Les gouvernants(et les citoyens) souhaitent voir le PIB croître. Pourtant, il n’est pas sûr qu’il y ait toujours lieu de s’en réjouir.

10

Si un pays rétribuait 10% des gens pour détruire des biens, faire des trous dans les routes,

et 10% pour réparer, boucher les trous,

pays où ces 20% d’emplois(dont les effets sur le bien être s’annulent) seraient consacrés à améliorer

l’espérance de vie en bonne santé, les niveaux d’éducation et la participation aux activités culturelles et de loisir. On peut appliquer la même idée aux dépenses de réparation des dégâts environnementaux liés à l’activité humaine.» Jean Gadrey, Florence Jany-Catrice, Les nouveaux indicateurs de richesse, Repères, La dcouverte,

endommager des véhicules,

il aurait le même PIB qu’un

2007.

Q1: A travers des exemples, montrez que l’augmentation du PIB ne traduit pas forcément une amélioration du bien être? Q2: Que peut-on conclure sur l’utilisation du PIB comme indicateur de richesses créées?

Synthèse du III. B : à faire ensemble

IV.COMMENT RÉPARTIR LES REVENUS ET LA RICHESSE?

Notions à connaître: Salaire, profits, revenus de transfert.

Activités de sensibilisation: Document 14 «Vivons nous dans des sociétés inégalitaires?»

14 «Vivons nous dans des sociétés inégalitaires?» Q1: Que mettent en évidence ces trois documents quant
Q1: Que mettent en évidence ces trois documents quant à la nature et au «nombre»

Q1: Que mettent en évidence ces trois documents quant à la nature et au «nombre» d’inégalités?

Q1: Que mettent en évidence ces trois documents quant à la nature et au «nombre» d’inégalités?

A. La répartition primaire des revenus Document 15: «La répartition des revenus issus de la production»

15 : «La répartition des revenus issus de la production» Belin 2011. Question 1: A l’aide

Belin 2011.

11

Exercice à faire à la maison: «Skateboards & Co» Une entreprise produisant des skateboards a réalisé 35 millions d’euros de ventes. Les dépenses nécessaires à cette production ont été les suivantes(en millions d’euros):

Achat d’aluminium

3,9

Dépenses d’énergie

0,8

Achat de matières plastiques et caoutchouc

8,5

Dépenses de téléphone

0,1

Achat de peinture

2,5

Impôts liés à la production

0,4

Salaires nets des salariés

6,1

Intérêts versés aux prêteurs

1,6

Cotisations sociales

4,9

Amortissements

1,0

Les profits de l’entreprise sont répartis ainsi: après le prélèvement d’un tiers de l’impôt sur les sociétés, le reste est réparti pour moitié pour verser des dividendes et pour moitié mis en réserve.

Q1: Quelle est la Valeur ajoutée créée par l’entreprise? Q2: Complétez le tableau en ajoutant les lignes nécessaires(entreprise, salariés, actionnaires, prêteurs, Etat):

Agent bénéficiaire de la VA

Forme de la rétribution

Valeur absolue (en euros)

Part dans la VA

Entreprise

Epargne brute

   

Q3: Calculer le taux de marge(EBE/VA) puis comparez-le à la part de la VA qui revient aux salariés.

Synthèse

B. Le mécanisme de la redistribution Document 16: «Les revenus primaires des ménages»

★ Document 16: «Les revenus primaires des ménages» Belin 2011. Q1: A l’aide du document et

Belin 2011.

Q1: A l’aide du document et de l’encadré «A savoir», construire un schéma distinguant les différentes types de revenus. Q2: Trouver des exemples de revenus salariaux et de revenus du patrimoine. Q3: Chercher la définition de revenu de transfert et illustrer la par deux exemples. Q4: Calculer la part de chacun de ces revenus dans l’ensemble des revenus primaires des ménages français. Q5: Après avoir cherché ce que signifiait la notion de revenu disponible, montrer son mode de calcul (à partir des revenus primaires des ménages).

Synthèse du IV. B à réaliser:

12

V. QUELS SONT LES GRANDS ÉQUILIBRES MACROÉCONOMIQUES?

Notions à connaître: Equilibre emplois / ressources

Introduction: De quelles ressources en biens et services la nation dispose-t-elle au cours de l’année? Comment ces ressources ont-elles été utilisées?La comptabilité nationale permet de répondre à ces questions.

A. Présentation de l’équilibre comptable

Présentation du circuit macro-économique simplifié.ces questions. A. Présentation de l’équilibre comptable L’équilibre emplois-ressources ★ Document 17 «

L’équilibre emplois-ressourcesPrésentation du circuit macro-économique simplifié. ★ Document 17 « L’équilibre emplois-ressources en

Document 17 « L’équilibre emplois-ressources en économie fermée et en économie ouverte»

«Que devient Y(Le PIB) une fois produit? Il constitue les ressources du marché des biens et de

services, ou encore l’offre globale de ce marché. [

un emploi. Certains seront utilisés à la consommation finale(C) ou à la formation de capital fixe(FBCF, biens

durables utilisés pendant plus d’un an), et tous les autres seront stockés en attendant d’être utilisés autrement. La formation de capital fixe et la variation des stocks constitue l’investissement(I). En économie fermée(pas d’exportations), il n’y a pas d’autres emplois possibles que C et I; ces emplois constituent la demande globale. On peut donc écrire l’identité des ressources et des emplois

sur le marché des biens et des services sous la forme Y= C + I [

Considérons à présent une

économie ouverte aux échanges extérieurs. Les ressources du marché des biens et services comprennent désormais, en plus du produit intérieur(Y), des importations (M); les exportations (X)

constituent un autre nouvel emploi possible des biens et services disponibles sur le marché. L’identité

ressources-emplois sur le marché [

Tous les biens et les services ont nécessairement

]

]

]

devient donc : Y+M= C+ I+ X

Pour faire apparaître la même identité en isolant les dépenses publiques(G), il suffirait de distinguer la part de la consommation finale et de la FBCF qui est imputée aux administrations publiques: Y+M=C+I +G+X

J. Généreux, Economie politique, tome 1, Hachette supérieur, 2000.

 

2009

Produit intérieur brut(Y) ) (

 

1907,1

476,6

Total des

 

Consommation finale( ) Consommation collective des administrations(G) Formation brute de capital fixe et variations de stocks( ) (

 

164,0

)

361

439,6

Total des

2387,7

A partir de Guillaume Houriez et alii, «Les comptes de la Nation en 2009», Insee première, n° 1294, mai 2010.

Q1: Quel est le sens ici des termes «ressources», «emplois»? Q2: Calculez les valeurs manquantes du tableau en précisant à quoi elles correspondent.

13

B. L’équilibre comptable n’empêche pas l’existence de dysfonctionnements

A retenir: La situation macroéconomique est dite déséquilibrée lorsqu’il existe une modification sensible du niveau général des prix, une dégradation du niveau d’emploi ou le développement d’un déficit des échanges extérieurs de biens et services.

Q1: Que peut-il se passer si la consommation augmente fortement avec une croissance économique faible? Vers quel type de déséquilibre peut «amener» cette situation?

Synthèse du V:

Schéma de synthèse du chapitre: Les revenus issus de la production et de leur répartition

Les revenus issus de la production et de leur répartition ★ Ultime question: comment pourrait-on définir,

Ultime question: comment pourrait-on définir, qualifier la science économique?