Vous êtes sur la page 1sur 2
www.bodhiyuga.net Relaxation rapide - MEDITATION GUIDEE - Prends une position confortable sur ta chaise. Appuie

www.bodhiyuga.net

Relaxation rapide

- MEDITATION GUIDEE -

Prends une position confortable sur ta chaise. Appuie ton dos sur le dossier, de manière à pouvoir te relâcher complètement. Ferme les yeux, en signe de retrait du monde extérieur. Puis porte ton attention sur ton ventre. Prends conscience de l’état de ta respiration, de son rythme. Relâche toutes les tensions dans ton ventre, toutes les crispations, dénoue tous les nœuds, afin de permettre à ta respiration de redevenir entièrement naturelle et harmonieuse. Observe-la simplement suivre son cours, sans chercher à la contrôler. Ressens le plus intensément possible les sensations qu’elle te procure dans ton ventre. Plus tu ressens les sensations dans ton ventre et plus tu entres dans un état agréable de relaxation. Ta respiration redevient totalement naturelle. Ton ventre est totalement relâché. Ton ventre est comme la surface d’un lac paisible, très calme. Tu te détends, tu te relâches. Tu respires profondément, silencieusement. Tu peux faire confiance à ta respiration, elle va maintenant pouvoir travailler à la réharmonisation des énergies de ton corps physique.

Porte maintenant ton attention au niveau du visage. Apporte la détente à chacune de ses parties. Le front pour commencer. Ressens-le bien et relâche-le en conscience. Ensuite, le contour de tes yeux. Relâche chaque petit muscle autour de tes yeux et ressens les sensations agréables que te procure cette détente. Desserre les muscles de tes mâchoires. Relâche bien ta langue, ta bouche, tes lèvres. Ressens l’arrière de ton crâne ainsi que ta nuque. Détends bien toute cette zone. Puis, descends un peu plus bas, au niveau de ta gorge. Ressens bien cette zone, et libère-là de tous nœuds émotionnels. Fais de même maintenant avec la zone de tes épaules et de tes trapèzes. Permets au stress accumulé dans ces muscles de se dissiper. Relâche tes épaules, laisse-les bien retomber, comme si elles devenaient lourdes. Descend ensuite le long de tes bras, permets-leur de se libérer de toutes tensions. Ressens tes biceps, ressens tes avant- bras, puis attarde-toi quelques instants sur tes mains. Ressens bien les vibrations qui s’y trouvent. Tout ton champ de conscience est projeté dans tes deux mains. Reste bien concentré-e sur le ressenti de leurs énergies, des sensations qu’elles te procurent. Plus tu ressens, et plus tu te détends. Remarque que les perceptions changent dans ton corps. Ton ressenti devient plus fin, plus subtil. De nouvelles sensations apparaissent. Accueille- les telles qu’elles sont, sans les nommer, sans les juger, sans analyse.

Porte maintenant ton attention au niveau de ta poitrine. Libère-la de toutes crispations et de tous blocages inconscients. Tes poumons peuvent ainsi fonctionner sans entrave, de façon naturelle. Ressens les mouvements de flux et de reflux de l’air passant dans tes poumons. Tu es en contact avec l’expérience directe de tes énergies, dans cette zone du thorax. Ressens les changements de perception dans tes énergies. De nouveaux

www.bodhiyuga.net phénomènes se manifestent dans ton corps. Tout semble devenir plus vibrant, plus vivant. Maintenant,

www.bodhiyuga.net

phénomènes se manifestent dans ton corps. Tout semble devenir plus vibrant, plus vivant.

Maintenant, reviens brièvement sur la zone de ton ventre. Veille à ce que tout soit bien relâché et que ta respiration soit toujours bien naturelle, silencieuse et profonde. Au besoin, relâche les tensions inconscientes qui auraient pu survenir à nouveau dans ton ventre. Puis porte maintenant ton attention au niveau de ton dos. Permets à la détente de l’imprégner. Tous les muscles de ton dos se relâchent, se détendent. Ressens la sensation que cette détente te procure. Puis fais de même avec ton bassin. Tu détends en conscience, toujours en ressentant. La détente peut maintenant continuer de descendre librement le long de tes jambes. Ressens cette sensation de relâchement dans les cuisses, dans les mollets, puis dans les pieds. Arrête-toi quelques instants sur tes deux pieds. Ressens leur contact avec le sol, ressens leur vibration et les sensations qui s’y manifestent.

Maintenant, porte ton attention sur ton corps dans sa globalité. Ressens le champ d’énergie de tout ton corps. Ressens cette force de vie qui anime tes milliards de cellules, qui assure le bon fonctionnement de ton système immunitaire, de tes fonctions vitales et de tes organes. Ressens ta propre Présence, ici et maintenant. Savoure ces instants de reconnexion avec les énergies qui te constituent.

Cette grande paix que tu ressens en ce moment s’installe en toi définitivement, définitivement. Cette profonde quiétude, tu la retrouves et tu la vis durant tous les instants de ta vie : à ton travail, dans tes relations avec les autres, dans ton foyer, dans tes activités de tous les jours, et lorsque tu es seul-e avec toi-même. Quelles que soient les situations qui se présentent à toi, tu restes solidement ancré-e dans la stabilité, dans la paix intérieure, et chaque jour de plus en plus. Cet état bienfaisant, tu le vis également chaque nuit. Tes nuits sont sereines, ton sommeil profond, calme, et réparateur, et chaque matin, tu te réveilles, frais et dispo, et prêt-e à commencer une nouvelle journée, centré-e, dans le calme, la confiance, et l’enthousiasme.

Voilà, la séance est déjà terminée, tu es désormais centré-e et bien détendu-e. tu peux reprendre le cours de tes activités. N’oublie pas que tu as toutes les clés en toi pour rester le plus souvent possible dans cet état de paix intérieure, de calme, dans lequel tes idées sont plus claires et ta créativité plus présente. Permets-toi de vivre cet état aussi souvent que tu en ressens le besoin.

Je te souhaite une excellente continuation, dans la quiétude de l’instant présent.

« Ce que nous sommes aujourd’hui résulte de nos pensées d’hier ; et de nos pensées d’aujourd’hui dépendra notre vie de demain : notre esprit bâtit notre vie. Votre pire ennemi ne peut pas vous blesser autant que vos pensées. Mais une fois maîtrisée, personne ne vous aidera autant que vos pensées. »

Siddharta Gautama (le Bouddha historique)