Vous êtes sur la page 1sur 1

Effet positif d’avoir écrit mon histoire de vie

L’écriture de mon histoire de vie a été très positive car elle a renforcé la prise de conscience
de plusieurs comportements et problèmes récurrents. Les points suivants sont classés par
ordre d’importance depuis « ce que je savais très bien déjà » à « ce dont j’ai pris vraiment
conscience récemment ». En gras les prises de consciences très récentes et importantes:

- Beaucoup de changements de lieux et de vie provoqués : rarement plus de 3 ans d’affilée


dans le même lieu, le même job. Forte accélération des cycles depuis l’âge de 30 ans
- Violence permanente, incontrôlée et consommatrice d’énergie : rejet fréquent, brutal et
rapide de tout et de tous : Partir sans me retourner mais en souffrir
- Beaucoup de ruptures personnelles et de morts brutales subies ou provoquées : Mort de
ma grand-mère, de mon père, de mon premier boss ; ruptures volontaires et involontaires
avec mes petites amies, le boss qui m’engage et quitte la société
- Multiplicité, instabilité de mon identité : Aventurier ? intello ? mystique ? Cadros ?
Solitaire ou besoin d’entourage ? Toujours pas trouvé…
- Cycles hauts et bas fréquents et à très forte amplitude
- Provocation volontaire de changements et fuite en avant permanente : par aventure
consciemment, par volonté de les « maîtriser » en les provoquant plutôt que de les subir
- Beaucoup de gâchis liés aux changements. Pas assez de choses menées à terme,
comportement instable et zappeur
- Le changement factuel ne sert à rien si je ne fais pas le ménage avant car je
recommencerai dans toutes situations
- Manque de confiance en moi et dans les autres. Ne faire confiance à personne ne
mène à rien
- Corrélation très forte entre les évènements vécus dans ma petite enfance et les
comportements mis en place (alors que j’ai longtemps pensé que l’essentiel de mes
comportements était surtout lié à la mort de mon père et aux suites à l’âge de 13 ans
et après)