Vous êtes sur la page 1sur 1

cles Sal'Ines eomIte

~
r

-oe

- -__ - __ __'I 1 D
- Ii:ul" - - - - -- .r ..-

(;/!JC;2,
INSERM

OI~ECTION GENERALE

17. RUE DARU

75008 PARIS 01 47 66 52 66

TL. : 01 47 66 52 90 FAX:

Inserm

Changement d'adresse
11, rue IillJlllin - 75116 PARIS

bmoiDler(l('a:lllnce.culIl bttp:/ /ww:" .e~ liDea.cm!'I

2 HVR. 2006 ]

COURRIER ARRIVE

ot

JUIN 2006

Paris, le 18 avril 2006 Pr Christian BRECHT Directeur Gc:u6ral de l'INSERM 101, rue de Tolbiac
75654 PARIS Cedex 13 Scandale alimentaire

Monsieur le Directeur Gnral, Dans un rcent pass, nous vous avons alert sur les attaques sans fonc.l~1l1ellt l'gard etu sel alimentaire auxquelles, dans sa monomanie, Pierre Mneton se livrait sans discernement ni mesure. Souvent, il les accompagnat de propus diffamatoires vi~ant des nphrologues, des hypertensologues et autres experts ne partageant pas ses convictions.
scicnti~ique

Nous sommes dans l'obligLtion d'attirer votre attention sur un entretien que ce chercheur vient d'accorder es qualit, associant votre institut ses lucubrations anti-sei. A ses propos conlluuvs qui tro.dujent une extraorninaire lecture slective de la littrature sur le sel, l'hypertension artrielle et la mortalit cardiovasculaire, s'ajoute la mise en cause du <-: lobby du sel ~~, c.onsfitll l'en croire de meurtriers puisque cette substance es't mortifre . Et pour que le lecteur press comprenne bien la capl;1t;.it de nuisance de l'industrie alimentaire, en illustration la mention le sel tue est imprime sur un paquet de sel de mer, iod et fluor, reconnaissable sa baleine. Il s'agit, en effet, du sel prodllit. et commercialis par le groupe Salins sous la marque La Baleine . Ce montage diffamatoire est scandaleux. U comporte un risque grave pour la notorit ete ceux qui s'activent promouvoir un set de qualit, iod et fluor en rponse la politique de prvention de masse laquelle ils ont adher, conscients t; kw' rle social aux cts des Pouvoirs Publics.
de ce groupe et l'emploi

Tout comme le groupe Salins , nous nous rservons d'engager les poursuites prvues par la Loi. Nanmoins, ds prsent, nous vuu:>invitons il. prendre l'gard de. ce chercheur extravagant les sanctions qui s'imposent et de publier un communiqu marquant clairement que nNSERM se dsollluise de ses allgations concernant les ingesta sods et les accidents cardiovasculaires. Veuillez agrer, Monsieur le Directeur Gnral, l'expression
distingus. .
C3 ~
----..

de nos sentiments

------..

Bernard M01NIER