Vous êtes sur la page 1sur 4

CARNETS DE J.

KRISHNAMURTI
Nouvelle dition augmente

Avant-propos de Mary de Lutyens


Traduit de l anglais par Marie-Bertrande Maroger et Batrice V iem e pour l dition augmente

M i ROCHER

d itio n s du

23

Ce qui est sacr na pas dattributs. Une pierre, un temple, une image dans une glise, un sym bole, ne sont pas sacrs. Pouss par ses peurs, ses besoins, lhomme les sacralise, en fait des objets de culte. Le sacr est encore du do-

24
maine de la pense; cest elle qui llabore alors quelle ne recle rien de neuf ni de saint. La pense a le pouvoir dlaborer la complexit des systmes, des dogmes, des croyances. Les images, les symboles quelle projette ne sont pas plus sacrs que les plans dune maison ou ceux dun nouvel avion. Tout cela se situe dans les limites de la pense et ne comporte rien de mystique ou de sacr. La pense est matire et peut tre transforme en nimporte quoi, de laid ou de beau. Mais il est un sacr qui ne provient pas de la pense, ou dun sentiment quelle aurait res suscit. La pense ne peut ni le reconnatre, ni lutiliser. Elle ne peut non plus le formuler. Mais ce sacr existe, qui na jamais t effleur par le symbole ou la parole. Il nest pas communica ble. Il est un fait. Un fait doit tre vu, mais cette vision est indpendante du mot. Quand un fait est inter prt, il cesse dtre ce fait; il devient quelque chose de tout diffrent. Voir est de la plus haute importance. Cette vision se situe hors de lespacetemps; elle est immdiate, instantane. Et ce qui est vu ne sera jamais pareil. Il ny a pas de rptition, non plus que dentre-temps. Ce sacr na pas dadorateur en cet observa teur qui en fait lobjet de sa mditation. Il nest pas objet de vente ou dachat. Comme la beaut, il ne peut tre peru travers son oppos, car il na pas doppos.

Titre original :

Krishnamurtis Notebook.

T h e Krishnam urti F o u n d atio n Tru st Ltd, 1976. d ition s du Rocher, 1988, pour la trad u ctio n franaise. d ition s du Rocher, 2010, pour la p rsen te dition. ISB N : 978-2-268-0700 5-6