P. 1
baba

baba

|Views: 2,381|Likes:
Publié parbabois
bab essais mam
bab essais mam

More info:

Categories:Types, Brochures
Published by: babois on Jun 17, 2009
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/04/2012

pdf

text

original

4

ManuMaGazine

SOMMAIRE
Manumagazine - N° 86 - JUIN 2009 Page 16
Visite des usines CTE et Effer en italie Intermat 2009 en images

Page 41

Page 23
Les nacelles sur VL

Page 32
Les pompiers du GRIMP 84

Actualités
“Les confidences du Mouflet” Toutes les infos de la profession... pages 8 à 13

Fédération
ESTA Esta : la grande soirée du levage européen pages 38 à 39

Reportages
Nacelles CTE “made in Italie pages 16 à 18

Matériels
Nacelles Nacelles VL: un marché dans le flou pages 23 à 37 4 nouveaux modèles pour Time France pages 28 à 39

Couverture :
MEDIACO

Grues auxiliaires Effer des grues jusqu’à 300 tonnes pages 19 à 21 Grues à tour Les pompiers du GRIMP 84 s’exersent sur une grue à tour pages 32 à 33

MANUMAG
108 Parc de l’Argile - Avenue de la Quiéra 06 370 MOUANS-SARTOUX Téléphone: 00 33 (0) 4 92 92 81 66 Fax: 00 33 (0) 4 92 99 08 48
Animation Frédérique et Didier Taraquois Journaliste Nadia Vedelago manumagredaction@wanadoo.fr Photographe reporter : Didier Taraquois Assistant de rédaction Sebastien Publicité : Virginie Matis manumagpub@wanadoo.fr Conception/Réalisation : Sébastien manumagconcept@wanadoo.fr Photogravure Imprimerie en france Dépot légal à la parution Directeur de publication : V. Mancilla N° Commission paritaire en cours

Salon
Intermat Un Intermat de crise pages 41 à 47

Actualités
Levageur Une nouvelle 140 tonnes pour simavil Levage pages 34 à 35 Terex: invitation au Fouquet’s pages 36 à 37

Rubriques
Le carnet du chef d’atelier pages 48 à 49 Qui Loue Quoi pages 51 à 48
ManuMaGazine

7

Les confidences du «Mouflet»
Implantations/Reseaux
Guillouart s’agrandit
Le groupe Guillouart vient de faire l’acquisition des sociétés Dumanceau et Pérignon Levage (08)

Bourbié dépose le bilan
La société Bourbié traverse une phase de grandes difficultés, et a été placée en redressement judiciaire, sous administrateur. Pour Claude Bourbié, patron de l’entreprise d’Issoire qui emploie près de 300 personnes, l’entreprise a dû faire face à la crise, mais aussi à la situation délicate d’une de ses filiales, à cause de l’homologation d’une machine qui a été refusée, qui aurait mis en péril cette filiale, entrainant des difficultés pour la maison-mère.

Chaplain s’implante dans l’ouest
La société Chaplain, spécialisée dans les travaux de maintenance et de dépannage, notamment pour nacelles et grues, vient de s’agrandir avec le rachat de la société Masson, basée en Mayenne, qui lui permet ainsi de couvrir presque tout le grand ouest de la France....

C’est, en Europe, l’âge moyen du parc des nacelles élévatrices en location, avec 3,3 ans en Espagne, et 4,9 ans en Allemagne et en France. C’est ce qui qui ressort de l’étude publiée par l’Ipaf sur la location des matériels d’accès en hauteur en Europe, réalisée en collaboration avec l’ERA. Selon ce rapport, en Europe, les revenus de location pour les PEMP ont atteint presque 5 milliards d’euros en 2007. Les nacelles représentent 24% du marché européen total de la location d’équipements de construction. Ce rapport estime que pour 2008, les revenus de la location des nacelles ont baissé de 2,9% et se chiffrent à 4,8 milliards d’euros dans 11 pays : Belgique, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Norvège, Espagne, Suède, RoyaumeUni. Selon cette étude, le ralentissement doit s’amplifier en 2009, avec une baisse 6% des revenus de location, qui ne devraient pas dépasser 4,5 milliards d’euros. Cependant, des tarifs de location plus attrayants et un accès au crédit plus difficile rendront l’option de location plus intéressante pour de nombreux utilisateurs dans le domaine de la construction industrielle et au-delà

4,4

Nomination
Alexandre Knecht rejoint Tadano Faun
L’ancien patron des grues Terex-Demag Alexander Knecht vient d’être nommé directeur général de Tadano-Faun, poste auquel il succède à M. Masaharu Nakanishi. Photo : Koichi Tadano, Président et Directeur général de Tadano Ltd., accueille Alexander Knecht.

Implantations/Reseaux
De nouveaux locaux pour Eurolev
La société Eurolev, spécialisée dans la location de nacelles s’installe à Roissy en France (95, Val d’Oise), sur 1200 m2 de bureaux et 2400 m2 couverts, au bord des autoroutes A1/A3/A104 et à deux pas de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Tous les services sont regroupés sur ce site : commercial, service après-vente, administratif… Un atelier central pour la préparation, l’entretien et la réparation a été entièrement aménagé. Il permet de recevoir les machines provenant de toute l’Ile de France. 8000m2 de surface extérieure peuvent être utilisés au stockage des matériels. En effet, plus de 400 machines sont disponibles à la location sur l’Ile de France. Plus de 40 personnes travaillent sur ce site de Roissy en France.) 8
ManuMaGazine

International
Un contrat de 37 millions pour Colas
Colas remporte en Hongrie un contrat de 37 millions d’euros, pour l’élargissement d’une section de l’autoroute et de contournement de Budapest. Financé à 85% par l’Union européenne, le projet comprend la mise à 2X3 voies d’une section autoroutière de 6,6 km et la construction des voies d’accès et des ouvrages d’art associés. Livraison prévue pour juin 2011.

Nominations
Manitou change de direction
Face à la tempête que le groupe traverse, le conseil de surveillance de Manitou, sous la présidence de Marcel Braud a décidé de nommer Jean-Christophe Giroux Président du Directoire, en remplacement de M. Marcel Claude Braud, qui quitte la société. “Ce changement est le résultat d’une réflexion menée depuis plusieurs mois, et dont les événements de fin 2008 ont accéléré la nécessité. En effet, la baisse des commandes au plan mondial, l’acquisition de GEHL aux Etats-Unis, le besoin d’une organisation claire et efficace, requièrent à la tête du Groupe un management à la fois global et réactif, permettant à Manitou de mieux s’adapter à son nouvel environnement et de consolider son leadership” déclare le groupe dans un communiqué. Une Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires sera convoquée à l’automne. JeanChristophe Giroux était PDG d’ALCATEL-LUCENT France et Directeur Général de la région Europe et Sud.

Formation
L’Ipaf demande aux fabricants d’améliorer le confort de leurs harnais
L’Ipaf, la fédération internationale des matériels d’accès en hauteur a annoncé l’organisation d’un concours visant à améliorer les harnais employés par les utilisateurs de nacelles élévatrices. “Les recherches effectuées, suggèrent que les nacelles sont de plus en plus utilisées par des femmes, spécialement dans les secteurs autres que celui de la construction, ce qui concerne maintenant plus de 40% des locations de nacelles pour l’Europe” rapporte Tim Whiteman, Directeur Général de l’Ipaf. “Cependant les utilisatrices se plaignent régulièrement que la conception des harnais traditionnels les rend inconfortables et engendre des douleurs sérieuses voire des lésions au niveau de la poitrine en cas d'arrêt de chute.” L’Ipaf invite donc tous les fabricants de harnais à travailler en collaboration avec la fédération pour analyser ce problème de gêne et pour trouver un moyen de minimiser les dangers potentiels de lésions de la poitrine en plaçant des sangles verticales devant la partie avant du thorax. L’Ipaf attribuera le prix “Ipaf Design Prize” à la meilleure solution qui sera présentée à la conférence de presse de la Bauma en 2010. Toutes les propositions devront avoir été reçues avant le 15 mars 2010.

Luc Soldermann, président du groupe Distribution du DLR
Luc Soldermann, président de la société Tractorhin, vient d’être nommé président du groupe Distribution au sein du DLR. A ce poste, il souhaite relancer les discussions avec le Seimat en vu d’un indicateur ou “baromètre” commun, améliorer les échanges entre la commission Distribution et les autres, notamment la location, rechercher une méthodologie de dépréciation des matériels d’occasion vis-à-vis de l’approche du fisc en matière de provisions sur l’occasion, et élargir la commission à des représentants de la distribution des chariots...

Legislation/Federation
Escortes des transports exceptionnels: des avancées
A l’heure où nous mettons sous presse, une quinzaine de convois exceptionnels concernant des transport d’éoliennes sont bloqués “sine die”, faute d’escorte de forces de polices. Pour pallier à cet état de fait, TLF et l’UFL avaient adressé un courrier à Dominique Bussereau, demandant l’accélération de la mise en place d’une cellule de coordination des escortes de forces de l’ordre, “qui permette notamment de trouver des solutions administratives supra-départementales et régionales.” C’est aujourd’hui chose faite puisqu’un groupe de travail, coordonné par la DSCR, réunissant le ministère de l’Intérieur et le Medad, devrait aboutir à l’externalisation de la fonction “escortes” dans le cadre des transports exceptionnels dès début 2010. Cette avancée positive, rendue possible par la fusion des services des forces de l’ordre en cours, se traduira concrètement par une modification du Code de la Route. Les forces de l’ordre assureront encore ponctuellement une présence en certains endroits singuliers, voire l’escorte de convois très exceptionnels. Reste à définir précisément la formation de ces futures escortes, qui auront suivi une formation qualifiante et un examen de dossier, pour avoir la capacité d’encadrement et le suivi de la signalisation du transport exceptionnel. En revanche, la réforme des demandes d’autorisation (vers plus de simplification, l’automatisation et la trans-départementalisation) n’avance toujours pas. A l’heure où l’on peut déclarer ses impôts en ligne, il n’est toujours pas possible d’avoir une base de données informatisée recensant quotidiennement tous les travaux susceptibles de perturber les itinéraires d’un convoi exceptionnel...

International
Délais de paiement : la FFB se félicite de la validation des accords dérogatoires
Deux décrets parus au journal officiel du 2 mai 2009 ont validé le calendrier des délais de paiement maximum prévus dans deux accords concernant les achats de produits et matériaux de construction. Ils permettent aux entreprises de bâtiment de négocier avec leurs fournisseurs un délai de paiement moins strict que celui de la LME, dans la limite de 70 jours fin de mois en 2009, 60 jours fin de mois en 2010 et 50 jours fin de mois en 2011. La réduction du crédit fournisseur est en effet un objectif à atteindre progressivement afin de ne pas perturber l’équilibre financier des entreprises.

www.manumagazine.fr
ManuMaGazine

9

Les confidences du «Mouflet»
Chantiers
Un parc éolien en construction dans la Marne
La société Eole Generation, filiale de GDF Suez, pose la première pierre du parc éolien de Germinon, dans la Marne, d’une puissance totale de 75MW. Ce site produira donc chaque année plus de 150 millions de kilowattheures. Livraison prévue pour le 4e trimestre 2010.

Une grue montée avec un hélico
Cela arrive de temps en temps : la seule solution pour monter une grue à tour est le montage par un hélicoptète. C’est ce qui s’est passé il y a peu sur un chantier au château Gutenberg, au Lichtenstein, où la grue à tour Liebherr 30 EC-B a dû être montée par la voie des airs, puisque le château, faisant l’objet de travaux de rénovation, se trouve sur un piton rocheux de 70 m de haut ! Pour respecter les capacité de l’hélicoptère, les colis de 2,5 tonnes ont été préparés, et la grue montée en 12 aller-retour. Rappelons ce modèle, le plus petit de la gamme Flat-top du constructeur a une portée de 30 m et une capacité de levage maxi de 1300 kg, et sur ce chantier, une hauteur sous crochet de 31,1m.

Le Port autonome de Paris accueille une plate-forme de recyclage
Le conseil d’administration du port autonome de Paris a autorisé l’implantation de la société Recyflux France, sur une parcelle de de deux hectares. Le projet repose sur la création d’une plateforme de collecte, de tri et de transit de déchets métalliques. Pour cela, un quai de déchargement de 80 m va être construit et Recyflux France a un plan d’investissement de plus de 5 millions d’euros, comprenant notamment la construction d’un embranchement ferré particulier. Le trafic fluvial estimé serait de 70 000 tonnes d’ici trois ans. Le trafic ferroviaire porterait sur 20 000 tonnes annuelles dès le début de l’exploitation.

28 chantiers en trois ans à Hautmont
A Hautmont, dans le Nord, Sogea Caroni (filiale de Vinci Construction) et la mairie de la ville associent les riverains au vaste programme de réhabilitation de la ville. Sur 3,5 ans, 28 chantiers sont prévus pour un montant de 57 millions d’euros seront réalisés, qui comprend notamment la démolition et la reconstruction de 459 logements, deux écoles, trois maisons de quartiers ainsi que la réhabilitation d’un site destiné aux services techniques municipaux. Les habitants ont été très impliqués dans les chantiers.

Les chiffres
Terex a publié ses résultats
Le groupe Terex a connu, au 1er trimestre une baisse de 45% de son chiffre d’affaires (37% à taux de change constant). “L’agitation due à la crise globale du crédit et le ralentissement de l’économie ont rapidement et profondément impacté les ventes de notre industrie, avec dans certains secteurs une baisse de presque 75% par rapport à l’année précédente” commente Ron De Feo, PDG de Terex.. La division Nacelles a connu une chute de plus de 65% , comparé au 1er trimestre 2008. Concernant l’activité des grues, la baisse est moins forte, de l’ordre de 19%, avec un chiffre d’affaires de 461,4 millions d’euros, baisse qui touche surtout les grues de chantiers et les grues à tour. Les grues treillis et les grues mobiles de forte capacité sont encore demandées , notamment sur les projets d’infrastructures et d’énergie.

Des ponts autoroutiers remplacés
Via un accord-cadre signé pour 3 ans, Escota (Vinci Concessions) a confié à Freyssinet (VINCI Construction) le remplacement des appareils d’appui d’ouvrages d’art franchissant la plate-forme autoroutière de son réseau, ces équipements datant pour certains de la construction des ponts.

Bouygues Construction en hausse
Le chiffre d’affaires du groupe Bouygues Construction au 1er trimestre a été en hausse de 4%, avec 2,291 milliards d’euros, stable en France et + 9% à l’international, grâce au niveau élevé des commandes des années précédentes. En revanche, l’activité commerciale ralentit avec des prises de commandes de 2,2 milliards d’euros, en baisse de 30% par rapport au 1er trimestre 2008, qui, rappelle le groupe, avait été exceptionnel avec la signature de 4 gros contrats. A 12,2 milliards d’euros, le carnet reste reste stable par rapport à fin décembre 2008. Pour Bouygues Immobilier, l’activité commerciale du logement s’est nettement redressée, devenant comparable en volume à celle du 1er trimestre 2008 , et en baisse de 6% en valeur. Le chiffre d’affaires total du groupe atteint 6,7 milliards d’euros, en baisse de 2%, tiré vers le bas par les mauvais résultats de TF1 (-18%)

Les chiffres
TP : rebond de l’activité après deux mois difficiles
Selon l’enquête mensuelle de la FNTP , les travaux réalisés se sont nettement redressés en mars, après le creux d’activité du début de l’année, en partie lié aux conditions climatiques. Sur l’ensemble du premier trimestre, ils reculent néanmoins de près de 15% comparés au haut niveau du début de l’année 2008. Les entrées de commandes restent en revanche orientées à la baisse. Au premier trimestre par rapport à l’année précédente, les marchés conclus diminuent de près de 19%.

Vinci en légère baisse
Le groupe de BTP a publié ses résultats pour le 1er trimestre, qui font apparaitre une légère baisse de son chiffre d’affaires (-2,6%) à 7 milliards d’euros. Cette diminution est surtout imputable aux mauvaises conditions météo qui ont affecté le déroulement des chantiers au début de l’année, notamment dans les travaux routiers. En France, la baisse du chiffre a été de 6,2 %. L’international est encore en croissance de 4,2%, à 2,6 milliards d’euros.

www.manumagazine.fr
10
ManuMaGazine

Les confidences du «Mouflet»
Interview
Liebherr : Plus de 1000 grues mobiles vendues en Europe en 2008
Alors que Liebherr a vendu en 2008 plus de 1000 grues mobiles en Europe, dont 110 en France, comment le constructeur voit-il cette année 2009 ? Entretien avec Tobias Bölher, directeur commercial Liebherr grues mobiles Manumag : Quels ont été les résultats de Liebherr sur le marché français en 2008? Tobias Bölher : Nos résultats sur le marché français ont été très positifs l’année dernière. Nous avons vendu plus de 110 nouvelle grues grues mobiles, ce qui situe la France parmi les cinq premiers pays pour les ventes de grues mobiles Liebherr. Ce qui a été extrêmement positif a été le fait que nous avons été capables de vendre de nouveaux modèles avec beaucoup de succès, comme notre nouvelle 100 tonnes, la LTM 1100-4.2, ainsi que bien sûr la nouvelle LR1600/2 qui a été exposée pour la première fois en Europe à l’occasion d’Intermat. Notre nouvelle LTM 11200-9.1 a également été livrée en France. Fondamentalement, les mêmes observations peuvent être déclinées sur nos résultats en Europe, avec plus de 1000 nouvelles grues mobiles vendues en 2008. Ce succès est dû à nos produits innovants et à l’amélioration constante de notre service après-vente. Manumag : Quels sont aujourd’hui les modèles les plus vendus en France? Pourquoi ? Tobias Bölher : En terme d’unités, les grues les plus vendues sont nos modèles des catégrories entre 50 et 70 tonnes. Chez Liebherr, ce sont plus particulièrement la LTM 1050-3.1, la nouvelle LTM 1055-3.2 et la LTM 1070-4.2, avec notre nouveau système LICCON2. Les clients français sont très ouverts aux nouvelles technologies, ils demandent un haut niveau de sécurité et bien sûr sont très exigeants quant au service après-vente, ce qui signifie un support rapide pour les pièces et des solutions au plus vite en cas de panne sur la grue. Manumag : Quelles sont vos perspectives sur le marché français ? Tobias Bölher : Nous constatons en France un léger déclin de la demande, puisque la crise mondiale ne s’est pas arrêtée à l’extérieur de la France ! Nos perspectives ailleurs dans le monde peuvent être résu-

mées à prendre des parts de marché même dans un contexte de baisse de la demande, et prendre les opportunités de vendre dans des pays qui ne sont pas frappés par la crise. Concernant notre production, nous supposons qu’il y aura une baisse en nombre de machines, mais comme il y a un maintien des grues de grands capacités, nous estimons atteindre un chiffre d’affaires du même ordre que 2008, qui était une très bonne année. Manumag : Quels sont les pays les moins touchés par la crise ? Et quels sont ceux qui pourraient redémarrer le plus vite ? Tobias Bölher : Les pays dont les économies sont moins en lien avec le système bancaire international ne sont pas extrêmement affectées. Mais au total, ces économies ne compensent pas la faiblesse de la demande des autres pays. Nous espérons que ces pays avec de hautes nécessités d’amélioration de leur infrastructures et un manque dans le secteur énergétique sont le plus susceptibles de relancer leur demande. Manumag : Qu’en est-il du marché de l’occasion ? Tobias Bölher : Sur des marchés saturés, la capacités de revente de matériels d’occasion est toujours un facteur clé pour stimuler les ventes de nouvelles machines. Par conséquent, nous améliorons solidement nos réseaux de distribution pour atteindre les clients intéressés par des grues d’occasion en offrant des services à valeur ajoutée comme les réparations et la logistique. Proposer des grues d’occasion est aussi un facteur important pour pénétrer de nouveaux marchés..

Vente aux enchères
Ritchie Bros poursuit son implantation en Europe
Le leader des ventes aux enchères poursuit son implantation en Europe, et étend ses activités en Espagne et en Italie. L’entreprise a ainsi récemment fait l’acquisition d’un terrain à Ocana, tout près de Madrid, de près de 30 hectares. C’est le second site en Espagne, après celui de Mocofa, près de Valence. Un nouveau terrain, en Italie, au sud de Milan a également été acquis par la société. Ritchie Bros. envisage d’organiser environ quatre ventes aux enchères sans prix de réserve chaque année sur chacun des sites. “L'Europe, comme prévu dans notre plan stratégique, est l’une des zones principales où nous projetons de croître dans les années à venir,” déclare Guylain Turgeon, Directeur Général de Ritchie Bros. Pour le seul mois de juin, Ritchie Bros. va organiser cinq ventes aux enchères sans prix de réserve de matériels industriels en Europe et à Dubaï. La prochaine vente en France aura lieu le 25 juin à St-Aubin sur Gaillon.
ManuMaGazine

11

Les confidences du «Mouflet»
Livraisons
Locnacelle réceptionne 2 nouvelles nacelles
La société de location de nacelles Locnacelle a complété son parc deux nouvelles Wumag de 45 m de hauteur de travail.

Prototype
Une nouvelle grue télescopique sur chenilles
Le prototype de la grue télescopique sur chenilles Liebherr LTR 11200 vient de sortir de l’usine d’Ehingen. C’est Willi Liebherr qui à l’occasion de la présentation officielle de cette nouvelle 120 tonnes a tenu un discours à ses collaborateurs et quelques clients du secteur du montage éolien. Il a souligné que l’énergie éolienne sera le principal champ d'application de cette LTR 11200. La flèche télescopique de 100 m et la partie tournante proviennent de la grue mobile LTM 11200-9.1. Le constructeur d’éoliennes Enercon avait fait la demande auprès de Liebherr d’élaborer un concept de châssis étroit pour que les grues télescopiques puissent circuler plus facilement avec tout leur équipement sur les voies peu larges des parcs d’éoliennes. La largeur de la grue n'est effectivement que de 4,8 m et la base du stabilisateur en étoile qui permet l’exécution des travaux est de 13 m x 13 m. Les systèmes de flèche éprouvés de la LTM 11200-9.1 avec haubanage en Y ainsi que la pointe grillagée fixe et basculable font également partie des atouts de la 1200 tonnes.

Une nouvelle 70 m pour Mediaco
Mediaco vient d’être livré d’une nouvelle nacelle Wumag de 70 m de hauteur de travail, qui partira rejoindre le parc de son agence de Toulouse

La société Boyens livre une mini-grue à Neom Industrie
Boyens, qui distribue en France les minigrues Galizia vient de livrer une G 150 à la société Neom Industrie (Mitry-Mory), destinée à la manutention intérieure de modules de construction de 10 m X 3 X 3 m, et pesant 7,5 tonnes.

Une nouvelle grue sur camion pour Troisel
Le levageur Troisel vient de réceptionner une nouvelle grue sur camion Liebherr, une LTF1035-3.1, de 35 tonnes de capacité, montée sur un porteur Scania.

APL renforce son parc
La société APL vient d’être livrée d’une nouvelle grue Galizia, une G120, de 12 tonnes de capacité. La société est aussi en attente de livraison de G150 , de 15 tonnes de capacité, toutes options, livrée fin juillet.

Nouveautés
Deux nouvelles grues Tadano-Faun
Tadano-Faun vient de présenter deux nouvelles grues, une nouvelle 5 essieux , l’ATF 130G-5, de 130 tonnes de capacité., qui vient s’intercaler entre la 110 et la 160 tonnes dans la gamme. Elle est dotée d’une flèche principale de 60 m de long, en six sections. Autre nouveauté, la HK 70, une grue sur camion de 70 tonnes de capacité, sur un châssis spécial 5 essieux, développé à la demande et en étroite collaboration avec Mammoet, elle peut rouler avec son contrepoids maxi de 15 tonnes et l’extension de 9/16m.

Le Gai matelot complète son parc
Le levageur breton “Le gai Matelot” vient de réceptionner une nouvelle grue Liebherr LTM 1070 pour son agence de Brest, et s’apprête à recevoir une LTM 1090 pour cette même agence. De plus, une nacelle JLG de 40 m de hauteur de travail est venue renforcer le parc de 60 nacelles et chariots

Livraison
Une GT 60/42 sur le nouveau Man TGS
Risa vient de mettre en service une grue Luna GT 60/42 montée pour la première fois sur un camion MAN TGS 41, 480 chevaux BB “en version 8x8” Cette machine travaille depuis mai 2009 en Guadeloupe à l’entreprise JTPE du groupe Janky

Une nouvelle grue sur camion pour Leseigneur
Le levageur Leseigneur vient de compléter son parc avec une nouvelle grue Terex TC 40L, grue sur camion de 40 tonnes de capacité, flèche longue..

12

ManuMaGazine

Les confidences du «Mouflet»
La première Leguan L160 livrée
Beau succès pour la dernière nacelle de la gamme Leguan Lift, la L160 (et ses 16 m de hauteur de travail). Le tout premier client à être livré est M. Raymond MUR de Soues (banlieue de Tarbes). Cette toute petite entreprise en est à sa cinquième génération et propose différentes prestations et services dans le cadre de la rénovation. En 2005, M. Mur avait déjà fait un premier pas en investissant dans la Leguan L125. Ravi de son achat, il disait alors que cette nacelle avait changé sa vie, mais aussi qu'elle lui avait fait gagné en productivité et lui avait ouvert de nouveaux marchés. Comme pour beaucoup de nouveaux utilisateurs de nacelles, il avait acheté un “outil” pour répondre à ses besoins, et cela lui avait ouvert de nouvelles opportunités. Il veut aujourd'hui à aller encore plus haut, d'où son investissement dans la Leguan 160. “Cette machine n’a pas d’équivalent technique sur le marché ! Tout hydraulique avec 4 roues motrices et une vitesse de déplacement de 4,5 km/h !” Cette nacelle offre 15,70 m de hauteur de travail et un déport de 6,70 m avec 200 kg de capacité dans tous les points de sa courbe d’évolution. Bi-énergie (diesel avec un moteur Kubota bicylindre et refroidissement par eau), elle a un télescope, un JIB (haut/bas), une rotation de panier 90° et une inclinaison de panier avant/arrière.

Du côté des levageurs Du côté des levageurs Du côté des levageurs
SUD-OUEST La société Autaa vient d’être livrée d’une nouvelle grue Terex, une AC350, de 350 tonnes de capacité, ainsi qu’une grue Grove GMK 4100L, de 100 tonnes de capacité. La société Ayala vient de compléter son parc avec une nouvelle grue Grove GMK5095, de 95 tonnes de capacité. OUEST Foselev Atlantique (44) vient de réceptionner sa nouvelle grue Grove, une GMK 3055, de 55 tonnes de capacité. La société Disez Kergoat (29) a été livrée d’une nouvelle grue Liebherr, une LTM 1040-.1, de 40 tonnes de capacité. Foselev Normandie (76) a renforcé son parc avec une nouvelle grue Grove, une GMK 4080.1, de 80 tonnes de capacité. Le levageur Sotrama (56) a investi dans une nouvelle grue Liebherr, une LTM 1040-2.1, de 40 tonnes de capacité. IDF La société Vital (91) a renforcé son parc avec une nouvelle grue de construction Liebherr, une MK100. Ponticelli (77) a réceptionné pour son site de St-Fons (69) une nouvelle grue Grove, une GMK3055 de 55 tonnes de capacité. Elle a aussi complété son parc avec une nouvelle grue Liebherr, une LTM1090-4.1, de 90 tonnes de capacité. Montagrues (92) a complété son parc avec une nouvelle grue Liebherr, une LTM 1050-3.1, de 50 tonnes de capacité. ATM Levage (94) a complété son parc avec une nouvelle grue Terex, une AC 40/2L, de 40 tonnes de capacité. Le levageur Cauvas (95) a complété son parc avec une nouvelle grue TereX sur camion, TC40L, de 40 tonnes de capacité, flèche longue. SUD-EST La société Revel (13) vient de réceptionner une nouvelle grue Terex sur camion, une TC40L, 40 tonnes de capacité, flèche longue. Les Chantiers Navals de Calvi (20) ont pris livraison de leur nouvelle grue Liebherr, une LTM 1130-5.1, de 130 tonnes de capacité. Le levageur Ciceron (38) a complété son parc avec une nouvelle Terex,une AC40/2L, de 40 tonnes de capacité, flèche longue. Marmeth Manutention (01) a complété son parc avec une nouvelle grue Liebherr, une LTM 1040-2.1, de 40 tonnes de capacité. SE Levage (74) a renforcé son parc avec une nouvelle grue Liebherr, une LTM 1250-6.1, de 250 tonnes de capacité. NORD-NORD-EST Lorlev (57) a réceptionné sa nouvelle grue Liebherr, une LTR 1100, grue télescopique sur chenilles de 100 tonnes de capacité. Foselev Lorraine (54) vient d’agrandir son parc avec une nouvelle grue Terex, une AC 40/2 L, flèche longue, de 40 tonnes de capacité. Une autre AC 40/2 a été livrée à Foselev. Comlev (80 ) vient d’être livré de sa nouvelle grue, une Terex AC 40 City, de 40 tonnes de capacité. Le levageur Halbwachs (68) a renforcé son parc avec une nouvelle grue Terex, une AC 80-2, de 80 tonnes de capacité. Il a aussi réceptionné une nouvelle Liebherr , une LTM 1055-3.2, de 55 tonnes de capacité. Mediaco Sogecofa (68) a complété son parc avec une nouvelle LTM 1055-3.2, de 55 tonnes de capacité. Centre Alsace Levage (68) a complété son parc avec une nouvelle grue Liebherr, une LTM 1100-4.2, de 100 tonnes de capacité. Mediaco Zeimett (51) a été livré de sa nouvelle grue Liebherr, une LTM 1100-4.2, de 100 tonnes de capacité.

ManuMaGazine

13

14

ManuMaGazine

REPORTAGE

CTE “made in italie”

Le groupe italien CTE s’appuie sur une très large diversité de produits , allant des monte- meubles aux grues auxiliaires, en passant par les nacelles sur porteur et les nacelles araignées. Il est aujourd’hui présent dans le monde entier
vec 1100 nacelles produites en 2008, le groupe CTE figure aujourd’hui parmi les leaders européens du secteur. Le siège social du groupe est installé à Rovereto, à proximité du Lac de Garde dans le nord de l’Italie, et les usines sont situées dans tout le pays. CTE est né en 1981, et a démarré ses activités avec la construction de monte-meubles, qui sont encore produits par l’entreprise. Les nacelles élévatrices sont venues plus tard. Il y a trois ans, CTE acquiert deux constructeurs très bien implantés à l’étranger : Bizzocchi (et ses nacelles sur porteur) et Effer (grues auxiliaires et marines). Cette acquisition va lui permettre de s’implanter dans de bonnes conditions sur de nombreux marchés à l’étranger. Aujourd’hui, le groupe est présent dans le monde entier, et a réalisé en 2008 un chiffre d’affaires de 85 millions d’euros (pour la partie CTE), auxquels il faut ajouter 65 millions réalisés par Effer. Le groupe, considérant en effet qu’il était important de séparer les activités de levage de personnes et de charges, a décidé de conserver à Effer son propre réseau et sa propre stratégie de développement.

A

16

ManuMaGazine

REPORTAGE

Les usines CTE
CTE dispose donc de plusieurs usines, qui emploient plus de 150 personnes. A Rovereto, siège social du groupe, de nouveaux locaux ont été construits il y a 3 ans. C’est là que se trouvent la direction du groupe, et les bureaux d’étude des gammes Pianoplan (pour le déplacement de pièces lourdes et volumineuses, type pianos) et Pratika (monte-meubles et monte-matériaux), et sont produits les modèles de ces gammes. C’est de là aussi qu’est géré tout le SAV pour l’Italie (16 points). Enfin, Rovereto est aussi le lieu où sont stockés les produits Genie, dont CTE est le distributeur exclusif en Italie et ex-Yougoslavie. Rovereto dispose aussi d’un centre de formation Ipaf, qui a vu une très nette progression de son nombre de stagiaires, passant de quelques uns à plus de 275 en quelques années. A quelques kilomètres de Rovereto, l’usine de Rivoli produit toute la gamme de nacelles articulées de la série Zed et les nacelles araignées Traccess. Les pièces arrivent des différents fournisseurs italiens du constructeur et sont ensuite assemblées, avec différents types de configurations : soit en kit (essentiellement à destination des pays hors Europe), avec le faux-châssis ou montées intégralement sur le camion. A Bertinoro, sont produites les nacelles de la gamme Bizzocchi et B-Fire. Cette usine se déploie sur une surface de près de 8000 m2 et a produit en 2008 environ 350 unités. Les nacelles sur camion ont des hauteurs de travail jusqu’à 62 m. Enfin, le site de Dolo regroupe les services commerciaux et marketing, ainsi que la gestion des machines d’occasion

ManuMaGazine

17

REPORTAGE

Projets
Compte-tenu de la conjoncture actuelle, CTE a mis en place plusieurs stratégies pour faire face à la crise. “Nous anticipons une baisse d’environ 30 % de notre chiffre d’affaires sur les nacelles cette année, estime M. Govoni. Nous avons de nouveaux produits en cours de développement, qui devraient être prêts pour la prochaine Saie à Bologne, notamment dans les nacelles grande hauteur sur camion ou les nacelles araignées, avec un projet de 19 ou 20 m de hauteur de travail.” Outre ces nouveautés côté produits, le constructeur veut aussi mieux s’implanter sur le marché des nacelles pour pompiers, avec des modèles entièrement dédiés. Ce marché, d’environ 400 unités par an au total, représente beaucoup d’opportunités pour le constructeur. “Il nous faut trouver des alternatives commerciales, pour compenser le ralentissement de la demande sur le marché européen, déclare M. Govoni. Nous allons ainsi mettre aux normes américaines toute notre gamme, pour être prêts quand les Etats-Unis vont redémarrer, au moins avec 5 ou 6 produits. Nous voulons aussi trouver des clients finaux dans de nouveaux pays, comme par exemple au Moyen-Orient.” La Chine reste aussi un marché important, sur lequel le constructeur est présent depuis 6 ans, avec un partenaire. 80 unités y ont été vendues en 2008.

De nouvelles marques
En début d’année, CTE a décidé de regrouper sous une nouvelle dénomination un certain nombre de ses produits. Ainsi, les nacelles araignées sont désormais commercialisées sous le nom de Traccess, les nacelles pour pompiers sous la marque B-Fire et les nacelles articulées sous la marque ZED. Les nacelles Bizzocchi comptent les nacelles télescopiques. “Notre but est de concentrer les distributeurs sur des produits spécifiques et de valoriser les marques, explique Marco Govoni, directeur export. Nous voulons créer un réseau commercial pour chaque produit, et donc spécialiser notre réseau, partout dans le monde, sauf en France, où CTE France va suivre tous les produits, à part Bizzocchi, qui est distribué depuis de très nombreuses années par AB Service. Nous voulons créer un réseau spécifique pour chaque marque.”

En France
La France est l’une des deux filiales du groupe CTE (avec CTE UK, au Royaume-Uni). CTE France a réalisé en 2008 un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros. 2008 est d’ailleurs une année record pour le groupe en France, tant avec CTE France qu’avec AB Service. CTE France distribue donc toute la gamme CTE, sauf les nacelles Bizzocchi qui sont distribuées depuis de nombreuses années par AB Service. Les deux entreprises travaillent en collaboration étroite et ont le projet de mettre en place un réseau de service commun. CTE France est dirigée par Christian Cazabat, et Olivier Roux assure la direction commerciale. Le siège, situé à Achères est renforcé par le site de Lyon et par un réseau d’une cinquantaine de points dans tout l’Hexagone.

Merci à Marco Govoni, Directeur Commercial Bizzocchi, pour cette journée de visite des usines CTE

18

ManuMaGazine

REPORTAGE

Effer: des grues jusqu’à 300 t/m !

Les grues Effer sont produites sur plusieurs usines, en Italie. Les grues de moins de 40 t/m sont fabriquées dans le sud du pays, dans l’usine de Taranto (9930 m2). Les grues de plus de 40 t/m “spéciales” (non standard) sont conçues et fabriquées sur le site de Castel Maggiore (à côté de Bologne), où est situé aussi le bureau d’étude. Enfin, les séries de plus de 40 t/ sont produites dans les usines de Minerbio ( plus de 12000 m2 sur trois sites) en cours d’agrandissement et de rénovation.
n 2008, 2000 grues ont été produites au total. “2009 sera nettement en baisse, au niveau quantitatif , explique Federico Lugli, responsable du marché français des grues Effer, mais nous constatons une hausse de la demande sur les forts tonnages. C’est ce qui explique que le site de Minerbio travaille encore à temps complet.” A Minerbio, tout est fabriqué sur place. Les plaques d’acier arrivent, sont réceptionnées, puis découpées et pliées. Effer dispose de deux machines de découpes laser et une oxycoupage (pour les plaques d’acier les plus épaisses). Dans cette usine, les pièces sont identifiées par famille, à laquelle est attribuée une couleur. A chaque phase de production, tout est donc identifiable et retraçable. Les flèches sont donc coupées et pliées, selon un profil décagonal, marque de fabrique du constructeur. “Nous avons changé le profil de flèche, parce que cela nous permet de diminuer le poids mort de la grue tout en garantissant de fortes capacité de résistance. C’est un brevet Effer, sur tous

E

les modèles à partir de la 40 t/m” souligne M. Lugli. Chacun des 20 postes de soudure a été étudié et déterminé en fonction des aciers à souder (différents selon la capacité de la future grue). Une fois ces premières étapes franchies, un autre hall est dédié aux premières phases d’assemblage de la future grue, avec l’assemblage de la couronne de rotation et de la colonne. Dès 30 t/m , les grues Effer disposent de la rotation continue.

Puis les pièces passent dans les cabines de peinture. Un nouveau hall, inauguré à l’automne dernier est dédié aux phases finales d’assemblage, avec les vérins. Ceux-ci sont produits en Italie, selon les instructions du constructeur. Le 2e bras est assemblé , avec clapets séquentiels. Des pièces de bronze sont fixées sur la flèche, pour une meilleure protection sur les endroits de frottements lors des sorties et entrées du bras.
ManuMaGazine

19

REPORTAGE
“L’an dernier, c’était la 80 t/m qui était la plus demandée, constate M. Lugli. Aujourd’hui c’est la 1355, de 130 t/m qui rencontre le plus grand succès. C’est la 2e génération de nos grues de forte capacité, elle est dotée de systèmes électroniques et d’un cadre spécial, qui permet la sortie des stabilisateurs en étoile, pour offrir une stabilité à 100% de chaque côté de la machine. Une 1355 est en cours de montage dans les ateliers de la société C3M à côté de Lyon, pour le société de dépannage de M. Tessot. Nous avons eu beaucoup de demandes après Intermat, sur lesquelles nous sommes en train de travailler.” Actuellement 5 sont en cours d’assemblage à Minerbio. D’ici fin 2010, les travaux d’agrandissement du site de Minerbio seront achevés, et tout y sera regroupé, y compris le bureau d’étude et la conception des prototypes. Effer souhaite aussi développer son réseau, notamment en France , avec des commerciaux spécialement dédiés et formés sur les projets particuliers dans les grands tonnages, notamment pour des applications avec TGV, les dépanneurs... “Je veux développer le marché français, affirme M. Lugli. Aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous permettre de perdre une seule commande . Il faut donc que nous développions le réseau, et soyons plus proches de nos clients, et savoir répondre à leurs demandes très spécifiques.” D’ici là, et toujours dans les très fortes capacités, Effer va livrer en juillet à la municipalité de Prague une grue de 250 t/m, monté sur un camion MAN, pour des travaux de dépannage dans le métro. Effer a aussi étudié pour les chemins de fer danois une 300 t/m, montée sur une remorque et donc tractée sur route par un camion traditionnel, capable aussi de rouler sur rails pour effectuer divers travaux de dépannage et de secours sur voies ferrées...

20

ManuMaGazine

REPORTAGE

ManuMaGazine

21

NACELLES

Nacelles VL : un marché dans le flou
Les nacelles sur VL, très demandées par les entreprises de location, sont parmi (avec les automotrices) les plus touchées par l’arrêt des investissements des loueurs.
e marché des nacelles sur VL souffre ainsi que beaucoup d’autres des effets de la crises dans le monde entier. Tous les constructeurs s’attendent à une année 2009 mauvaise, et espèrent un rebond en 2010. Tous attendent de passer l’été et espèrent constater un redémarrage du marché américain, qui pourrait augurer d’une reprise européenne six mois plus tard. Certains secteurs sont moins touchés que d’autres, notamment pour les constructeurs très présents chez les clients finaux, ou dans des champs d’application tels que les réseaux, encore relativement épargnés.

L

Autre problème : celui des occasions. Avec l’arrêt complet des marchés des pays d’Europe de l’Est notamment, principaux clients pour les nacelles d’occasion, les reprises représentent aujourd’hui un réel problème pour les constructeurs. Le marché est donc dans le flou le plus complet, et personne ne s’avance à faire le moindre pronostic ou perspective sur l’évolution du marché cette année. Mais tous les constructeurs se préparent pour la reprise, pour être fin prêts avec des gammes renouvelées, toujours au plus proches des besoins des clients, voire même à les devancer. Rappels de la plupart des nouveautés sorties dans la catégorie des nacelles sur VL

Comilev
La société Comilev, membre du groupe Hoche Triomphe est un constructeur français de nacelle sur porteur. Implantée dans les Landes , Comilev dispose aussi d’autres sites : à Mions (69), au Plessis Paté (91) et à Muret (31). L’un de ses modèles phares est le 160 TVL, de 16 m de hauteur de travail, avec un déport de 10 m. La gamme compte des modèles de 10 à 46 m sur porteur et de 10, 12 et 15,5m sur fourgon.

CMC France
La gamme des nacelles CMC s’étend de 15 à 73 m de hauteur de travail. Elles sont distribuées sur le marché français par CMC France, dirigée par M. Ferreri et implantée à Vitrolles, dans le sud de la France. Sur VL, 8 modèles sont disponibles, de 16 à 21 m de hauteur de travail. La TB 200 est aujourd’hui parmi les plus demandées sur le marché français, avec une hauteur de 20 m de hauteur de travail et un déport maxi de 10 m. Articulée, elle est dotée de commandes électrohydrauliques proportionnelles, et les 4 stabilisateurs sont à commandes indépendantes. Le constructeur vient de livrer première nacelle de 21 m sur Midlum 4X4 dans les Dom-Tom.

ManuMaGazine 23

DOSSIER

CTE
La gamme de l’Italien CTE vient de se renforcer avec un nouveau modèle sur VL, la ZED 21, de 21 m de hauteur de travail. La série ZED des nacelles articulées sur porteur compte des modèles de 15 à 32 m. Cette Zed est dotée d’un atout supplémentaire : un jib en plus, qui lui procure encore des facilités d’accès. La flèche est conçue donc avec un double pantographe, un bras télescopique et un jib indépendant. La commande proportionnelle 6 mouvements permet plusieurs manoeuvres simultanées en maintenant la même précision et la même douceur, combinées avec une rotation à 360°. Le double pantographe connecté au jib donne à la nacelle la possibilité de passer les 9,2 m , avec un déport de 10 m et 200 kg dans le panier. Celui-ci est conçu en matériau composite, ou en aluminium et permet une isolation totale 100000 volts.

France Elevateur
La gamme France Elevateur compte deux modèles sur VL , de 11 et 16 m de hauteur de travail, et trois sur fourgon, de 11, 12,5 et 14,5 m de hauteur de travail. Trois modèles de cellules ateliers sont aussi disponibles, de 15,2 à 18,2 m de hauteur de travail. Le modèle le plus populaire reste le Topy 11 , et ses 11 m de hauteur de travail, pour 5,75 m de déport. Il peut admettre 120 kg dans le panier. Principal atout: il travaille sans stabilisateur, ce qui permet une utilisation simple, rapide et sans détérioration des sols.

Haulotte
Haulotte Group développe une nacelle sur camion, la HTB 180 , de 18 m de hauteur de travail. Son déport est de 10 m et la charge maxi admises dans le panier est de 200 kg. Les stabilisateurs arrières sont dans le gabarit du camion Autres atouts : le calage peut être centralisé et automatique, ergonomie et confort d’utilisation (flèche hexagonale en acier HLE Haute Limite Elastique) pour plus de rigidité, fiabilité pour garantir une grande longévité grâce à une structure robuste, une zone de travail étendue, une grande compacité pour plus de mobilité en centre ville et moins d’encombrement sur la voie publique.

24

ManuMaGazine

NACELLES

Hinowa
Hinowa, constructeur de nacelles araignées se lance dans la nacelle sur porteur avec une nouvelle 21 m, la Orchidée Lift 21.11. Montée sur un châssis Nissan Cabstar 3,5 tonnes, la structure est composée d’un bras à double pantographe , qui assure le mouvement du panier jusqu’à 9 m, avec un déport constant de 10,6 m. La 3e extension télescopique permet d’atteindre une hauteur de travail de 21 m, grâce à la présence du jib. Celui-ci, avec la rotation du panier, assure une flexibilité maximale d’utilisation. Deux configurations de stabilisations sont possibles : la première avec stabilisateurs ouverts et la 2e en gabarit avec le châssis limitant la surface de travail. Dans ce cas, avec la rotation de la structure, la partie postérieure n’excède jamais l’encombrement du châssis, ce qui rend cette nacelle particulièrement indiquée pour de travaux d’entretien ou d’installation technique. Par ailleurs, elle est dotée de tous les autres atouts des nacelles Hinowa, comme la stabilisation automatique sur pente, l’écran de contrôle interactif, le contrôle des cylindres pour éviter les interférences structure-châssis, axe sans graissage....

GSR
Les nacelles GSR sont commercialisées depuis de nombreuses années maintenant par la société Nacelles Services, en région parisienne. La gamme est régulièrement renouvelée et a été ainsi complétée de deux nouveaux modèles dans les nacelles légères. Tout d’abord , la E140 TJV, de 13,50 m de hauteur de travail sur fourgon qui admet deux personnes dans le panier. Avec une personne, le déport maxi est de 7,50 m. La flèche télescopique est terminée par un jib dont le débattement est de 130°, construite en acier à haute résistance mécanique, et mue par un vérin double effet. Toutes les commandes sont sensitives et proportionnelles avec possibilité d’ajuster les vitesses d’accélération et de décélération indépendamment. Autre nouveauté, la 200 PXS, de 19 m de hauteur de travail, avec 220 kg possibles dans le panier, une rotation de 450° et un déport intégral avec deux personnes de 8,65 m. Cette nacelle articulée permet, avec les deux premiers bras de surplomber un obstacle à une hauteur de 9 m. Le 3e bras , télescopique, de section rectangulaire est à extension intégrale. Les commandes sont hydrauliques, sensitives et proportionnelles.

MULTITEL
“La seule exception est représentée cette année par le marché italien, où nous sommes en train d’améliorer les résultats de 2008 avec un chiffre d’affaire à fin Avril en augmentation d’environ 20%, en contre tendance par rapport à la diminution du chiffre global”, constate Renzo Pagliero, PDG de Multitel Pagliero. Le constructeur vient de dévoiler sa nouvelle nacelle VL pour le marché européen, la MX 225, une articulée de 22,50 m de hauteur de travail, basée sur le même concept que la très populaire série MX (13, 17 et 20 m de hauteur de travail) , “qui est en train de nous donner des bons résultats de vente même dans un cadre de ralentissement géneral”.

ManuMaGazine 25

DOSSIER

Palfinger Platforms
Désormais Palfinger a rassemblé sous un même nom les gammes Wumag et Bison. Le constructeur vient aussi de renforcer sa gamme de nacelles sur VL, avec le tout nouveau P260 B, de 25,8 m de hauteur de travail. Conçu pour répondre aux besoins des loueurs, sa manipulation en est facile et la conception robuste, mais légère, qui en fait l’une des plus grande nacelles de sa catégorie (conception en aluminium). En optimisant les fonctions et la forme du profil des sections de flèche, Palfinger a produit une plate-forme avec une rigidité extrême, un centre de gravité très bien positionné. Tous les composants hydrauliques et électroniques sont intégrés à l’intérieur pour une meilleure protection. Autre atout : une augmentation automatique de la vitesse multipaliers. Une fois que les fonctions sont activées, la vitesse du moteur augmente pour assurer qu’il y aura toujours assez de liquide hydraulique disponible pour une vitesse optimale. Le panier est en aluminium et doté de nombreux équipements. Les stabilisateurs peuvent être déployés à différentes longueurs, garantissant un maximum de flexibilité. Cette nouvelle nacelle sera disponible sur le marché à partir du mois de septembre.

Ruthmann
La société Ruthmann a fait son grand retour sur le marché français, à l’occasion d’Intermat. La filiale française est désormais sous la direction de Rémi Doyen. Le SAV est assuré en moins de 24 heures par une équipe de 40 techniciens. La gamme s’étend de 11 à 100 m de hauteur de travail. Côté VL, la série Steiger TB vient d’être renforcée avec un modèle TB220, de 22,10 m de hauteur de travail, et 14 m de déport. Il est équipé d’une stabilisation horizontale et verticale en H. Toute la série TB Steiger se monte sur la plupart des VL du marché , mais aussi sur des châssis 4X4. Cette série a été vendue à plus de 500 exemplaires depuis 2002. Avec sa longueur hors tout extra courte de 6,44 m et son empattement de 2900 mm, le véhicule est très maniable en milieu urbain. 26
ManuMaGazine

Socage
La gamme Socage, distribuée en France par Socage France (installée à côté de Toulouse) compte 11 modèles pour véhicules de 3,5 tonnes, avec des hauteurs de travail de 12 à 23m. Cette série a été renforcée avec une nouveauté, la DA 320, de 20 m de hauteur de travail, conçue pour les usages des loueurs, qui nécessitent une machine simple à utiliser, sécurisée et polyvalente. Le système de double pantographe lui permet de répondre à de nombreux besoins. La DA320 a donc une hauteur de travail de 20 m, et un déport horizontal de 9,20 m. Elle peut prendre jusqu’à 250 kg dans le panier. Elle est complètement hydraulique et très compacte,

Lionlift
Ces nacelles italiennes sont distribuées en France par la société LVM et Nifty, toutes deux dans l’Oise. La gamme a été récemment complétée avec un nouveau modèle de nacelle télescopique, la GT128, de12,8 m de hauteur de travail et 4,40 m de déport.

Teupen
Avec sa série Euro B, Teupen, très connu pour ses modèles de nacelles araignées, propose aussi des nacelles sur porteur VL. Cette série compte aujourd’hui 5 modèles, de 12 à 25 m de hauteur de travail., avec des déports de 6,30 à 11 m.

Time France
Time France , qui importe les nacelles sur VL et sur fourgon américaines Versalift a vu sa gamme renforcée de nombreuses nouveautés . (voir notre article page 28)
ManuMaGazine 27

NACELLES

4 nouveaux modèles pour Time France
Time France poursuit son développement. Sa gamme de nacelles sur porteur vient d’être renforcée avec 4 nouveaux modèles
a société Time France a présenté sur Intermat 4 nouveaux modèles, venant compléter sa gamme de nacelles sur porteur et sur fourgon. Dirigée par Julien Bourrellis, la société est implantée en région parisienne. Elle vient de renforcer son réseau SAV avec un nouveau site à Avignon et un autre à Lyon. “Nous avons eu un début d’année correct, soutient Julien Bourrelis. Nous tenons encore la cadence, car nous touchons beaucoup de métiers différents, ce qui nous permet de nous en sortir. Aujourd’hui, l’activité location courte durée représente environ 25% de notre CA. Il y a encore de l’activité pour nous , et nos nouveautés produits devraient nous aider dans cette voie.”

L

Julien Bourellis, Directeur Time France

La nouvelle 14 mètres sur 4x4 Land Rover

28

ManuMaGazine

NACELLES

4 modèles
Les 4 nouveautés concernent toutes les séries de produits Time France, de 8,50 m à 35 m de hauteur de travail. Tout d’abord, Time a dévoilé la VAT 42NE, une nouvelle nacelle de 14 m de hauteur de travail montée sur un 4X4 Land rover. Elle peut donc être conduite avec un permis B, dispose de la fonction 4X4 et d’une flèche télescopique articulée. Autre nouveauté, une nacelle sur mini-fourgon, de 8,50 m de hauteur de travail, montée sur le nouveau Trafic, admet une personne dans le panier. Sans stabilisateur, elle est ultra-compacte et permet de

stocker du matériel à l’abri dans le fourgon. Toujours sur fourgon poids-lourd, une nouvelle nacelle de 18 m est parfaitement adaptée aux besoins des électriciens notamment. Ultra compacte elle aussi (avec un empattement de 3 m), la flèche est télescopique, avec un bras pendulaire à 180°. Enfin dernière nouveauté, la VAT 60NE, nacelle de 20 m de hauteur de travail, articulée, sur porteur 3,5 tonnes. La flèche télescopique est conçue avec une double articulation, et est partciulièrement conçue pour les loueurs, les élagueurs, les charpentiers.

Ces nacelles sont produites aux Etats-Unis et en Italie. “Nous avons des accords européens avec Isoli, depuis deux ans, selon lesquels ils produisent selon les plans que nous fournissons, explique M. Bourrelis. Nous effectuons tout l’assemblage dans nos locaux en région parisienne, pour tout le marché français. Nous avons eu une forte progression en tant qu’assembleur, grâce à la flexibilité et la largeur de la gamme. Nous produisons aujourd’hui environ 10 véhicules par semaine.” Tous ces nouveaux modèles sont d’ores et déjà disponibles à la vente, et peuvent faire l’objet de démonstrations partout en France.

La nouvelle 8,5o mètres sur Trafic

La nouvelle 18 mètres sur fourgon poids-lours

La nouvelle 20 mètres articulée

ManuMaGazine 29

ManuMaGazine 31

REPORTAGE

Les pompiers du GRIMP 84 s’exercent sur une grue à tour
Une grue à tour Raimondi MR 93 a servi de terrain d’exercice “grandeur nature” aux pompiers du Vaucluse, venus s’entraîner au secours de grutiers. C’est GP MAt Sud-est, dans le Vaucluse, qui s’est prêté au jeu

a civière est suspendue à plus de 30 m de haut. A l’intérieur, un grutier, blessé, qu’il faut évacuer en position allongée, après l’avoir extrait de sa cabine, et redescendre au sol en civière, arrimée à une corde. L’opération est encore compliquée par le mistral qui souffle et qui pourrait projeter la civière contre le mât de la grue à tour pendant la descente. Après quelques minutes, celle-ci touche sans encombre le sol. Le pompier du groupe de reconnaissance et intervention en milieu périlleux du Vaucluse (GRIMP), qui était allongé à l’intérieur et jouait le rôle du blessé, en sort avec un grand sourire . Il s’agissait en effet pour les pompiers de cette unité spécialisée dans les secours périlleux de s’entraîner en conditions réelles sur une grue à tour. C’est la société GP Mat, installée à Vedène dans le Vaucluse , qui a prêté la grue à tour Raimondi de son parc, une MR 93 , de 30 m de haut, avec une flèche de 56 m pour cet exercice un peu particulier. “Nous avons simulé un scénario qui arrive de temps en temps, c’est-à-dire le malaise d’un grutier, qu’il faut ensuite éva-

L

majeur pour la population, pour la mise en sécurité des personnes”. Après ce petit exercice, les pompiers ont simulé un autre exercice : le cas d’un malaise pendant les phases de montage, avec une personne bloquée et suspendue sous la flèche par sa corde, en bout de flèche. “C’est bien, aujourd’hui il y a beaucoup de vent, c’est souvent le cas dans nos interventions ici. C’est donc un bon entraînement pour nous !” souligne encore le sergent Herbé.

cuer en position allongée, explique le Sergent Eric Herbé. Nous avons eu ce cas il y a peu de temps, avec un grutier qui a subi une insolation. C’est l’une des premières causes de malaise, avec le malaise cardiaque.” Les membres de cette unité spécialisée (20 personnes pour le groupement d’Avignon, 60 en tout sur le département) peuvent aussi intervenir en cas de malaise d’une personnes pendant les phases de montage, ou pour mise en sécurité d’un panneau publicitaire par grand vent, “quand le propriétaire de la grue n’est pas là, ou si risque

32

ManuMaGazine

REPORTAGE
“Mais à ma grande surprise, le 2e trimestre plus positif nous a permis de compenser en partie la baisse du 1er trimestre. J’ai cependant la conviction que l’année sera globalement mauvaise pour tous les actuers de notre métier, mais notre petite structure restera certainement un atout. Beaucoup de clients ont des chantiers signés, mais qui ne démarrent pas. Il y a aussi beaucoup d’appels d’offres qui n’aboutissent pas. En ce qui me concerne je ne crois pas à une reprise avant au mieux le 1er semestre 2010” soutient encore M. Torchard. M. Torchard ne se déclare cependant pas inquiet : “nous avons toujours géré notre entreprise en bon père de famille, et nous avons aujourd’hui suffisamment de moyens pour passer la crise. Mais il ne faudrait pas toutefois que cela dure cinq ans.”

Les nouveautés Raimondi
Le constructeur italien Raimondi , après s’être mis en liquidation volontaire en fin 2008, a été racheté en début d’année par groupe important du Qatar, qui a non seulement injecté de nouveaux fonds dans la société, mais relancé l’outil de production en commandant pour ses propres besoins 120140 grues à tour, destinées à des chantiers au Moyen-Orient. “GP Mat et Raimondi ont voulu montrer leur confiance au secteur du bâtiment en particicpant comme d’habitude à Intermat,” souligne encore M. Torchard. Le constructeur a d’ailleurs présenté les nouveaux modèles de sa gamme, avec notamment la nouvelle MRT 294, nouvelle grue Topless pour les gros chantiers, et la MRT 126, également Topless. La première est une machine de 76 m de flèche, 57,6 m de hauteur sous crochet. Sa capacité maxi est de 14 tonnes et 2,5 tonnes à portée maxi. La MRT 126 a une flèche maxi de 60m, et une hauteur sous crochet de 42 m. Sa capacité maxi est de 8 tonnes et 1,6 à portée maxi. GP Mat sera également présent à Batimat. “Je pense que nous allons pouvoir profiter d’une activité sur les petites grues , car je pense que ce marché va redémarrer dans les mois à venir.” Dans cette série, la gamme vient de s’enrichir de la nouvelle GPMatic 21 Fast, qui lève 1,8 tonnes à 8,27 m et 600 kg à 21 m. Elle est prête à fonctionner en 12 minutes (avec un système de calage type forestier à 2 vitesses), et se transporte facilement grâce à son essieu de transport unique avec freins pneumatiques.
ManuMaGazine

Depuis 2004
Franck Torchard, responsable de GP Mat Sud-est a assisté à toutes les opérations, et même participé, en positionnant la grue en girouette, pendant les “exercices d’accoutumance au vide”, durant lesquels les cinq pompiers se sont attachés à la flèche, à 30 m de haut, et laissés porter ! Un joli tour de manège compte-tenu du vent ! GP Mat Sud-Est existe depuis 2004, “c’est la petite soeur de GP Mat International, explique M. Torchard. Je faisais partie de GP Mat International, et j’ai accepté de venir créer une entité dans le sud-est, pour être plus proche des clients, tant en terme de ventes que de service.” GP Mat Sud-Est distribue donc les grues à tour Raimondi, et les grues à montage automatisé GPMatic (fabriquées par l’usine italienne de OMV) sur un large quart sud-est, comprenant Paca, Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes. “Nous nous occupons aussi ici du suivi après-vente, notamment pendant les phases de montage et remontage fait par notre service. Six techniciens partent aussi d’ici. Nous avons également une petite activité de vente de grues d’occasion”, explique encore M. Torchard. Après une bonne année 2008, le premier trimestre 2009 s’est révélé difficile.

33

LEVAGEUR

Une nouvelle 140 tonnes
Le levageur Simavil Levage vient de réceptionner une nouvelle grue AC 140, de 140 tonnes de capacité. Implantée en Bretagne, cette PME grandit en douceur

réée en 1994 à St Pere , à côté de St Malo, la société Simavil, dirigée par M. Aufray, était au départ spécialisée dans les réparations, entretien, chaudronnerie dans les carrières et sur le matériel de travaux publics. “Cette activité nécessitait notamment pour la remise en état de gravillonneur et concasseur , et l’installation de stations d’enrobés de faire appel à la grue mobile automotrice. nous avons ainsi démarré dans le levage avec une grue Richier d’occasions, remplacée ensuite par une Pinguely d’occasion également, raconte M. Aufray. Plus tard, pour répondre à une demande de la clientèle, et avec le souci des normes de sécurité à respecter, nous nous sommes tournés peu à peu vers l’achat de matériels neufs avec l’acquisition d’une PPM ATT 600 en 1999.”

C

Parc
Aujourd’hui, la société travaille dans des secteurs d’activité très variés, BTP, industrie, plaisance (avec la manutention de bateaux), transferts et déménagements d’usines, remorquage poids-lourds, transports exceptionnels. Son parc compte 4 grues mobiles , de 35 à 140 tonnes. La grue Terex AC 140-1 est la dernière arrivée dans le parc, réceptionnée il y a tout juste quelques semaines. “Nous avons investi dans cette 140 tonnes pour répondre à la demande de notre clientèle car certains chantiers demandent une portée de plus en plus importante, ce qui nécessite une longueur de flèche plus élevée.” Le parc compte aussi une grue Tadano-Faun BKF 40-4L, de 40 tonnes de capacité, matériel spécialement conçu pour le remorquage de poids-lourds, et dont la société est l’un des rares possesseur en France. Le parc compte également des chariots Manitou 3,5 et 7 tonnes, une mini-pelle Caterpillar, une nacelle Haulotte, des plateaux et porte-chars.

Perspectives
Simavil Levage emploie aujourd’hui une dizaine de personnes, et travaille dans le nord de l’Ille et Vilaine, dans le secteur de Dinan (Côtes d’Armor) où elle a repris l’activité des Ets Lebourdais (fin 2008), ainsi que dans le département de la Manche jusqu’au Mont-St-Michel , et “suivant les demandes ponctuelles de notre clientèle”. “Après une très bonne année 2008, l’année 2009 s’annonce comme une année difficile due à la crise économique, remarque M. Aufray. Les prix sont très discutés par la clientèle car certains levageurs pratiquent des tarifs très bas. Je doute que cette façon de faire permette de dégager des marges et assurer une rentabilité.” Malgré ce contexte économique, la petite société envisage de créer une agence sur Rennes cette année.

34

ManuMaGazine

LEVAGEUR

pour Simavil Levage

ManuMaGazine 35

REPORTAGE

Terex: invitation au Fouquet’s

Le groupe Terex a invité en toute convivialité les plus grands levageurs français, lors d’une mémorable soirée dans l’un des restaurants les plus réputés de la capitale, en présence de toute l’équipe dirigeante du groupe, et notamment Rick Nichols, PDG de Terex Cranes. Il s’agissait de réaffirmer la présence du constructeur auprès des clients français, et de les remercier pour leur fidélité . Ils étaient représentés par une quinzaine de grandes entreprises françaises et dont le parc autour de cette table avoisinait les 2500 grues . Rick Nichols, dans son discours, malgré des perspectives 2009 assombries , a assuré les entreprises réunies que tout serait fait dans le groupe pour aider et rassurer les clients. Daniel Patalacci avec sa gentillesse legendaire a mené cette soirée dans un climat de détente . Une soirée merveilleuse , chaleureuse que tous ont appréciée et qui a honoré la grande famille du levage français.

Debout à gauche Rick Nichols, lors d’un discours de bienvenue aux levageurs. A côté de lui, M. François Truffier, directeur général Terex Cranes France. Assis, de gauche à droite, Frédérique Taraquois, rédacteur en chef de Manumag, et Jean-Baptiste Fédide, président de l’UFL et d’Altéad, et Stéphane Leve, Terex Finance France.

Jacques Stive, Sofral, Christian-Jacques Vernazza , PDG Mediaco et Jean-Marc Ferary, société Ouest Grue De gauche à droite : Bruno Lagarenne, société GTM, François Jourdan, Vice President Global Marketing Terex Cranes , M. Christian Moreau , société Moreau et Henri Brière, PDG de Foselev

36

ManuMaGazine

REPORTAGE

Robert Revel, PDG Revel, M. François Truffier et Kevin Bradley.

Kevin Bradley, Terex Finance Monde et Jean-François Torres, PDG Altead.

Christian Moreau et son fils, et Luc Donitian, société Donitian

Christophe Tabillon, Lorlev et Daniel Patalacci, directeur commercial Terex Cranes France

Doug Friesen, vicepresident grues mobiles Terex. MM. ....Ken Lousberg, Vice-president Terex grues à tour et Anne-Laure Revel, société Revel.

M. Moreau, société Moreau, Daniel Patalacci, et Henri Brière, PDG de Foselev

Rick Nichols, en pleine discussion avec Jean-Baptiste Fedide

ManuMaGazine 37

ESTA

Esta : la grande soirée du levage européen
Chaque année, l’Esta (association des levageurs et transporteurs exceptionnels européens) décerne ses trophées aux plus beaux levages et transports de l’année. La cérémonie 2009 s’est déroulée pendant Intermat, en présence de plusieurs centaines d’invités, levageurs, mais aussi constructeurs de grues ou de remorques, fidèles partenaires de l’Esta, ainsi que de l’UFL et TLF (nouvel adhérent), avec la présence de M. Fedide et M. Grillot.
hristianJacques Vernazza, Président de l’Esta avant de remettre ces Trophées, a rappelé dans son discours le changement de contexte économique survenu en septembre 2008, exhortant cependant à être optimistes : “nous n’avons pas le choix !” “Dans cette période, notre industrie doit être unie pour être forte.” M. Vernazza a aussi présenté les actions de l’Esta, notamment la collaboration mise en place avec la FEM (fédération européenne des constructeurs) pour la révision de la norme de sécurité EN13000 (sur les CEC). “Nous invitons les principales associations dans le monde à discuter des possibilités avec les constructeurs de créer un système unique de sécurité dans le monde pour toutes les nouvelles grues.” La modification de l’EN13000 entrera en vigueur au premier trimestre 2010, et “nous espérons que cette nouvelle norme sera la base d’une harmonisation mondiale de la sécurité sur les grues.”

C

38

ManuMaGazine

ESTA
Concernant les conditions générales de travail, le Président Vernazza espère la mise au point prochaine d’un guide européen harmonisé, avec des contrats similaires dans les principaux pays d’Europe. De même, l’Esta travaille à la création d’une formation des grutiers européenne. M. Vernazza a aussi appelé les constructeurs a maintenir la valeur de leurs matériels d’occasion. Enfin, l’Esta s’est aussi doté d’un nouveau département pour les nacelles sur porteur, qui ont les mêmes problèmes de circulation que les grues, création inauguré par l’adhésion de Wumag-Palfinger. La prochaine remise des Trophées de l’Esta aura le jeudi soir de la Bauma, soit le 22 avril 2010, avec la remise des Trophées du levage et du Transport de la Décennie !

ManuMaGazine 39

INTERMAT 2009

Un Intermat de crise
Intermat vient de fermer ses portes sur une édition qui sera loin de rester dans les annales, conjoncture oblige. Les allées ont semblé bien vides comparé à l’édition précédente, et de grands constructeurs, absents de la manifestation ont sans doute aussi été pour quelque chose... Malgré le soleil radieux , et l’absence d’événement social qui pénalise souvent ce genre d’événement, Intermat a eu du mal à faire le plein.
vec plus de 184 000 visiteurs sur toute la durée du salon selon les organisateurs, Intermat a connu une baisse de sa fréquentation par rapport à 2006. 1470 exposants ont eux répondu présent et profité du salon pour rencontrer leurs clients et leur réseaux, et dévoilé leurs nouveautés... Avec cette édition se pose la question d’un salon tel que celui-ci, qui a forcément bien du mal à rivaliser avec l’ampleur d’un événement tel que Bauma, (et ses 500 000 visiteurs rappelons-le), et qui, même si le nombre de visiteurs internationaux est proportionnellement plus important, conserve une image de salon national. Le prochain rendezvous est fixé dans trois ans, en 2012. Avant cela Bauma se déroulera l’année prochaine, dans une conjoncture que tous espère beaucoup moins sombre... Nous sommes allés à la rencontre des exposants, mais aussi des visiteurs. Tour d’horizon des nouveautés et commentaires “à chaud” sur cette édition particulière et ce début d’année 2009.

A

INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009
Manitowoc Crane Group
De très nombreuses nouveautés sur le stand Manitowoc, dont la toute nouvelle grue sur camion TMC 540, dont le secret a été gardé jusqu’à l’ouverture des portes du salon. Cette grue, conçue pour les besoins des levageurs européens , offre une capacité de 40 tonnes, sur un châssis Scania. La flèche de 31 m, peut être allongée à 41,1 m, grâce à un bras télescopique rabattables. Le porteur Scania à 4 essieux compte un essieu avant et trois essieux arrières. Son poids est de seulement un peu plus de 30 tonnes, et elle mesure moins de 12 m de long et 2,55 m de large. La superstructure est dirigée par un moteur Cummins QSB de 82 kW. Autre nouveauté qui a suscité les regards des levageurs, la GSK55, un concept unique qui associe la capacité de levage d’une grue et la mobilité d’un camions standard, puisqu’elle joint la capacité de la GMK3055 et un châssis porteur spécial appelé à servir de remorque. Enfin, la GCK3045 est une petite grue mobile à “flèche abaissée”, et à une cabine, fabriquée en partenariat avec Kobelco. Sa capacité est de 45 tonnes et sa flèche de 34 m.

ManuMaGazine

41

INTERMAT 2009

INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009

Liebherr
Sur le stand Liebherr, toujours aussi impressionnant de nombreuses grues aux couleurs de levageurs français, comme la toute nouvelle MK 88 aux couleurs de la société Montagrues. Les clés ont d’ailleurs été remises en présence de Jean-Marc Chauffour et ... Liebherr France. La MK 88 est le nouveau modèle de la série des grues mobiles de construction de Liebherr, qui comptait déjà deux modèles de 3 essieux (MK63) et 5 essieux (MK100). La MK 88, sur 4 essieux, est dotée d’une flèche qui atteint 57 m de hauteur sous crochet et plus de 44 m de portée. Autre nouveauté exposée pour la première fois sur un salon, la LTM 1300-6.1, de 300 tonnes de capacité, dotée d’une flèche de 70 m de long. C’est l’une des plus puissantes de sa catégorie, grâce à son système de haubanage en Y, qui lui permet de doubler la capacité de M. Jean-Marc levage..

Chauffour, Montagrues :

“Pour l’instant, nous arrivons à maintenir notre activité sans trop de difficulté. Nous sommes venus sur Intermat car notre nouvelle MK 88 est exposée pour la première fois sur le salon. Ce nouveau matériel devrait nous permettre d’accéder à de nouveaux chantiers. Nous avons aussi reçu récemment une nouvelle LTM1050-3.1.”

Risa
Sur le stand de la société, toute la gamme des produits qu’elle distribue avec notamment une grue sur porteur MAN Luna GT4032, de 40 tonnes de capacité ainsi que des nacelles Comilev

Marchetti :
Les grues Marchetti sont distribuées en France par M. Vassor, et en Belgique par la société Boyens. Le constructeur italien a présenté sa nouvelle grue sur camion de 60 tonnes de capacité, la MTK 60. Il espère tirer parti du dévelop pement de ces grues sur camion sur le marché français.

Sany :
Déplacement en masse pour le constructeur chinois Sany, qui souhaite s’implanter en Europe, et qui vient d’investir dans un site de production en Allemagne. Il propose entre autres matériels de construction, des grues treillis jusqu’à 250 tonnes. Les questions d’homologation pour le marché français et européen restent. Sans compter celui des pièces et du SAV, crucial pour les levageurs français. 42
ManuMaGazine

INTERMAT 2009

Sennebogen :
Une nouvelle grue sur le stand Sennebogen, la 690HD, de 90 tonnes de capacités. La longueur maxi de la flèche est de 57,9 m. Elle est particulièrement destinée aux travaux difficiles, tels que benne à parois, forage, dragline, travaux de battage et bien sûr levage. Une nouvelle pelle, la 830 R-HDD a aussi complété la gamme, et répond aux applications dans le secteur de la démolition, avec un nouveau concept associant la manutention et la démolition. Le début de l’année a démarré calmement pour Sygmat, l’importateur français de ces grues.

Christer Dijner, Maeda :
“Nous avons connu les meilleurs mois de janvier et février de notre histoire. Nous venons ainsi de livrer une quinzaine de minigrues en Allemagne, et une quarantaine d’unités au total sur les deux premiers mois de l’année. Ce sont les meilleurs mois que l’on ait jamais vus. Pour la France, Intermat est pour nous notre véritable lancement, puisque

nous avons désormais en distributeur dans le sud, avec la société MGL.” Le constructeur espère développer un réseau complet sur tout l’Hexagone d’ici la fin de l’année. Il compte aussi s’appuyer sur des loueurs de nacelles qui pourraient investir dans ces matériels. Côté produits, la gamme a été complétée avec deux nouveaux modèles : MC174 C et LC1385, de respectivement 1,74 et 6 tonnes de capacités

Locatelli
Sur le stand de la société Locatelli, son nouveau modèle de grue de chantier, le Grill 8500 TL, de 50 tonnes de capacité..

Didier Lescos, société Troisel :
“ Pour l’instant, on sent un ralentissement, mais nous ne sommes pas trop pénalisés pour l’instant. Notre début d’année est plutôt bon.”

Kobelco :
Le spécialiste de la grue treillis Kobelco a officiellement remis les clés de sa nouvelle SL4500 à la société Weldex, sur Intermat, un de ses clients les plus fidèles. Il s’agit d’une grue de 400 tonnes de capacité. C’est M. Yoshihiro Tanno, Président de Kobelco Cranes qui a procédé à la remise officielle, avec Dougie McGilvray, Directeur général Weldex. Cette nouvelle grue prendra ensuite la route pour son premier chantier, la construction d’un site éolien en Ecosse et dans le nord du Pays de Galles. “C’est plus facile pour nous aujourd'hui, soutient Jos Verhulst, directeur commercial Kobelco en Europe, parce que nous sommes très spécialisés, et sur un marché plus ou moins de niche, sur lequel il y a moins de fabricants, donc moins de compétition que pour d’autres matériels, et c’est encore plus valable pour les grandes grues. 2008 a été notre meilleure année et pour 2009 nous sommes au même niveau de commandes. Nous n’avons eu que peu d’annulations. Les marchés du gaz naturel sont très positifs, et nous nous maintenons dans l’éolien. Notre nouvelle 400 tonnes devrait nous y aider. Quant au SL 6000,

nous en avons déjà commercialisé plus de 40 unités. Ce modèle de 600 tonnes a été très bien reçu sur le marché.” Des grues Kobelco ont été livrées récemment en France, comme une 135 tonnes à la société Spie Batignolles et CKE2500 pour Est Industrie, qui travaille actuellement sur un chantier à Sarcelles.

ManuMaGazine

43

INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009

INTERMAT 2009

INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009

Valerio Rampini, responsable export Socage :
“Nous vendons 50% de notre production en Italie, et les loueurs italiens de nacelles sur camions ont tous confirmé leurs commandes. Le marché français se maintient. Le secteur de la nacelle automotrice est plus calme, mais globalement sur le marché italien, ça va, ainsi que sur le marché français. Nous avons développé notre nouvelle DA 320, de 20 m de hauteur de travail, notamment pour le marché français. Elle a 9 m de déport avec jusqu’à 250 kg

dans le panier.” Le constructeur exposait aussi sa nouvelle TJ42, de 42 m de hauteur de travail, aux couleurs de la société Alphan Location (Briançon). ..

Yannick Borgel, Skyjack :
“Nous tenions à être présents sur Intermat parce qu’il est important pour nous de prouver que l’on est sur le marché français, et que l’on y est pour longtemps. Nous connaissons actuellement les mêmes difficultés que nos confrères. Nous avons complètement achevé notre installation à côté de Lyon, avec des bureaux et un stock de pièces détachées, et avons embauché une personne sur ce poste. Nous avons aussi un stock de machines immédiatement disponibles, qui peuvent aussi être utilisées pour des démo. Pour répondre au marché français, nous avons lancé une nouvelle nacelle articulée , la SJ46-51AJ qui répond au coeur de la demande. Nous sommes confiants avec cette nacelle chez les loueurs, qui a déjà reçu de très bons retours de leur part. Elle est disponible en 16- 18 m et se distingue notamment par son système de rotation continue.” Autre nouveauté sur le stand, le mât vertical SJ 16, disponible à la vente fin de cette année..

Didier Bufferand, ATN :
Le constructeur ATN a complété sa gamme de petites nacelles automotrices avec nouvelle articulée, la Zebra , de 12 m de hauteur de travail, qui est aussi la première évolution diesel de la marque. “C’est pour nous une bonne façon d’attaquer le marché, explique M. Bufferand, responsable marketing, et elle répond parfaitement aux besoins des loueurs. Nous avons privilégié les capacités, avec un déport de 8,50 m et une garde au sol de 39 cm, pour passer même sur les terrains accidentés. Nous profitons d’Intermat pour faire connaître cette nouvelle machine, et faire savoir que désormais nous ne faisons pas que des mâts électriques. Nous avons connu un début d’année assez calme, mais comme nous sommes une petite société, nous sommes flexibles et plus réactifs.”

Teupen
Teupen présentait sur son stand sa gamme de nacelle araignées avec notamment la Leo 50 , et ses 50 m de hauteur de travail 44
ManuMaGazine

INTERMAT 2009

Imer :
Deux grandes nouveautés sur le stand Imer, avec tout d’abord un chariot, le MZ 2706 , présenté pour la première fois sur un salon, d’une capacité de levage de 2500 kg, avec une hauteur maxi de 6 m. L’autre nouveauté est la nacelle LEM, petite nacelle araignée articulée, disponible en version de 12, 15 et 18 m de hauteur de travail. Prochainement, une LEM 2200 devrait encore venir renforcer la gamme. Ces nacelles peuvent travailler en version élargie et rehaussée et version étroite et rabaissée. Ces deux produits viennent compléter la gamme Imer, qui connaît depuis janvier une grosse baisse de son activité (-63% de CA en février).

M. Métairie, directeur Haulotte France :
“Nous tenions à être présents sur la salon, pour dire à nos clients que nous continuons à les suivre. Nos clients ont du travail, mais ils hésitent et retardent leurs investissements. Restent aussi les problèmes de financement. Nous avons des partenaires financiers, mais cela reste plus compliqué qu’auparavant, et c’est une question cruciale pour nos clients finaux. Nous leurs proposons des contrats full-service, qui se développent bien. Côté loueurs, quelques clients commencent à réfléchir sur le renouvellement de leur parc. Nous voulons maintenir nos relations avec les clients, de même que le R&D.” Le constructeur présentait plusieurs nouveautés sur son stand, dont la nouvelle HA12CJ, de 12 m de hauteur de travail, articulée électrique, dédiée aux utilisateurs finaux, dans la logistique notamment, et tous sites étroits. Avec un déport de 7 m, elle sera disponible début 2010. Autre nouveauté, la Compact 14, un ciseau électrique de 14 m de hauteur de travail, qui étend la gamme du constructeur. Haulotte a aussi présenté les nacelles tractables Bil-Jax, pour les artisans, ainsi qu’un modèle de nacelle ciseau Holland Lift, dont il assure la distribution en France depuis quelques semaines. Enfin, côté service, Haulotte a lancé son site internet Easy Spare parts, qui permet une recherche précise et détaillée sur toutes les machines, avec plus de 60 000 références de pièces, 10 000 schémas...

CTE
Plusieurs nouveautés sur le stand du groupe CTE, qui présentait à l’occasion du salon ses nouvelles marques introduites en début d’année : ZED (nacelles sur porteur), Traccess (nacelles automotrices) et B-Fire (série incendie). La ZED 21 est une nouvelle nacelle sur porteur de 21 m de hauteur de travail, parmi les plus compactes de sa catégorie. Son déport maxi est de 10m. la Traccess 170 est une nacelle automotrice de 17 m de hauteur de travail, qui peut être tractée par un van. Sans oublier sur le stand les grues auxiliaires Effer, bien représentées avec l’une des plus puissantes de la gamme, la 1355 cross Stab, dans la catégorie des 130 t/m, avec des stabilisateurs en croix, permettant de conserver toute la stabilité, même quand la grue travaille au-dessus de la cabine. La nouvelle série moyenne (15 t/m) LSV était aussi présentée avec la 155.

Sur le stand Leguan Lift,
la nouvelle L160, nacelle araignée de 15,70 m de hauteur de travail, montée sur pneus a remporté un beau succès sur le salon. Déjà deux exemplaires sont commandés! C’est la société Axeo qui assure la distribution de ces nacelles en France.

ManuMaGazine

45

INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009

INTERMAT 2009

INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009

Palfinger :
Evénement sur le stand Palfinger, la remise des clés de la 1ere nacelle de 103 m sur le marché français à Christian-Jacques Vernazza, PDG de la société Mediaco, en

présence de M. Engels, directeur Wumag, ainsi que Patrick Becker, responsable commercial pour la France et M. Kulawik. Une vingtaine de 103 m ont été vendues dans le monde, dont 5 en Allemagne. Plus de 80

nacelles Wumag, entre 42 et 103 m ont été livrées sur le marché français, et 120 nacelles Bison. Désormais , les marques Bison et Wumag sont regroupées sous le nom de Palfinger Platforms

Armand Vincent, directeur Palfinger France:
“nous avons une baisse des livraisons de 30% sur le 1er trimestre, mais la baisse du carnet de commande est plus importante. Cependant, les grues de forte capacité, de plus de 60 t/m se maintiennent.”

Multitel :
Plusieurs nouveautés sur le stand Multitel. Tout d’abord, dans la série des nacelles sur porteur, le constructeur a dévoilé sa nouvelle MX 225, de 22,5 m de hauteur de travail, nacelle articulée, avec un stabilisation

dans le gabarit du camion. Autre nouveauté, une nacelle araignée SMX 170, de 17 m de hauteur de travail, conçue en partenariat avec Palazzani (gamme dont il assure la distribution dans l’Hexagone)..

NBB :
Sur le stand NBB, une nouvelle radiocommande avec une grande autonomie et technologie SMJ
La 47 mètres de Joly Location, tout juste livrée aprés Intermat et déjà au travail

Ruthmann :
Le constructeur de nacelle sur camion Ruthmann exposait sur la salon sa nouvelle nacelle de 47 m, aux couleurs d’un loueur français, la société Joly Location. 46
ManuMaGazine

INTERMAT 2009

Gérard Jegat, Nacelles services/GSR :
“L’année 2008 a été très bonne pour nous, mais 2009 s’annonce moins positive. Cependant, les clients fidèles investissent toujours. Les budgets sont difficiles à obtenir, mais il se passe toujours quelques chose. Finalement, nous sommes assez satisfaits. ” Sur le stand, plusieurs nouvelles nacelles GSR, que la société Nacelles Service distribue en France et l’Afrique francophone. Les nouveaux modèles sont 290 PX, de 28,7 m de hauteur de travail, (15,60 m de déport), la 140 TJV , nacelle sur fourgon de 13,50 m de hauteur de travail (déport de 7,50 m avec une personne), et la 200 PXS, de 19 m de hauteur de travail, pour un déport de 8,65 m avec deux personnes dans le panier.

Imbema-Denso
Imbema-Denso est un fabricant de plaques de calage en matériaux composite

Motec
Motec, spécialiste des caméras embarquées tant sur les grues mobiles que les grues à tour ou les véhicules industriels

Cobo Group
Cobo Group, et toute sa gamme d’accessoires de sécurité, notamment une nouvelle clé de shunt pour grues mobiles

Stabline
Les plaques Stabline connaissent le succès en France.

Altec
Altec fabrique des rampes de chargement, ainsi que que des plaques de roulage ou des gammes de passage de câbles

Escal Hinowa :
Grosse nouveauté sur le stand Hinowa. En effet, le constructeur italien, bien connu pour ses nacelles araignées présentait une nacelle sur porteur VL, de 21 m de hauteur de travail. Deux bras de type pantographe assurent un mouvement vertical du panier jusqu’à) une hauteur de 9 m, avec un déport constant de 10,6 m et une charge dans le panier de 200 kg. Le 3e bras d’extraction permet d’atteindre une hauteur de travail de 21 m, grâce au jib. Les stabilisateurs sont automatiques. Nicolas Naccari, responsable commercial France : “Nous avons connu une bonne fin d’année 2008, et un bon début 2009. Aujourd’hui cependant, les perspectives restent difficiles à estimer. Les nacelles sur chenilles sont moins touchées que d’autres matériels, et nous avons eu de bons contacts sur le salon avec notre nouvelle nacelle sur camion.” Escal et sa large gamme d’accessoires pour le levage, notamment les CEC.

Chastagner
Deux stands pour la société Chastagner. Le stand en extérieur présentait les grues aluminium Klaas, dont elle assure la distribution dans l’Hexagone. Sur le stand intérieur, sa gamme de treuils et sa dernière nouveauté dans la série de grues du puisatier, la Puisor S.
ManuMaGazine

47

INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009 - INTERMAT 2009

L e c a r n e t d u C h e f d ’ at e l i e r - L e c a r n e t d u C h e f d ’ at e l i e r - L e c a r n e t d u C h e f d ’ at e l i e r

L e c a r n e t d u C h e f d ’ at e l i e r - L e c a r n e t d u C h e f d ’ at e l i e r -

Si vous souhaitez paraitre dans cette rubrique contactez Virginie au: 04 92 92 81 66

L e c a r n e t d u C h e f d ’’ a t e l i e r - L e c a r n e t d u C h e f d ’’ a t e l i e r - L e c a r n e t d u C h e f d ’’ a t e l i e r L e c a r n e t d u C h e f d at e l i e r - L e c a r n e t d u C h e f d at e l i e r - L e c a r n e t d u C h e f d at e l i e r
- L e c a r n e t d u C h e f d ’ at e l i e r - L e c a r n e t d u C h e f d ’ at e l i e r

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->