Vous êtes sur la page 1sur 125
ARCHIVES DSTORE QOGTRINALE ET LITTERARE DU MOYEN AGE imei ‘ran Bt. GILSON or G, THERY, 0, P. Proresazor a e® Sonnoxxe ‘Deonzun ws ‘Taboroais ANNE, 1926-1927 EL Gisox . : +. Pourguol saint Thomas a eritiqné suint Augustin & Twiey Baution extiaye des pidces relatives ax ptosts d’Rekhart. contest dant 16 sneer 0 a bts de Soet ss 19 1 dotcom. <5. ¢ thomas @'¥onk of Matiben a’Aqvarars - 209 M.D. Rowiwi-Gonsruns, Sur la double réaction’ par Albert le Grand ds ‘pate contze Avertoée 1 De Uaitute intl Suni thegloging HY, Be, KEI, @. 77m. 8» 308 PARIS LIBRAIRIE. PHILOSOPHIQUE J. VRIN 6, Pack Dx ta Sonos (V®) 026 ARCHIVES D'HISTOIRE DOCTRINALE BY LITTERAIRE bu MOYEN AGE PREMIERE ANNEE 1926-1927 PARIS LIBRAIRIE PHILOSOPHIQUE J. VRIN 6, Prace DEL Sonnowns (V*) 1926 POURQUOI SAINT THOMAS A CRITIQUE SAINT AUGUSTIN On s'accorde généralement & considérer Ja substitution d'une nouvelle synthése doctrinale & celle de saint Augustin comme I'évé nement philosophique le plus important qui se soit produit au cours du xiv sigcle. $l fallait indiquer Je point critique oi s'efiectue la dissociation entre V'ancienne scolastique et la nouvelle, c’est sans doute la théorie de Ia connaissance qu'il conviendrait de choisir. Avant saint Thomas d’Aquin, l'accord est & peu prés unanime pour soutenir la doctrine augustinienne de V'llumination divine ; aprés saint Thomas d’Aquin, cet accord cesse d'exister, a tel point que Je docteur franciscain Jean Duns Scot abandonne Iui-méme, sur ce point essentiel, Ja tradition augustinienne dont son Ordre était demeuré jusqu’alors Ie plus fidéle soutien, Le fait est difficilement contestable, et Je nombre de ceux qui s‘obstinent & soutenir que le thomisme et Maugustinisme n'ont qu'une seule et méme théorie de Ia connaissance diminue de jour en jour 1. Ce que I'on ne semble guére s'étre demandé, par contre, 1, Le déseccord entre saint Thomas et saint Angustin a été fort bien établi par J. Hessen, dgustiniache und dhomistichs Erkonntnisebre, Paderborn, 1921 ;pp-28-29: 481 59. So conclusion nous semble entilzement vraie '« Der Versuch des Aqui- Baten und der spiteren Thomistea, den Gegentate ewischen Angustin und dem Tittelaiterchea “Arictotolismes auf erkenntnintheoretischom Gebiete 20. ber Drucken, muse als verleit angesehen werden —so kénnen wir das Ergebnis unserer Untersuchung formulieren,»(p. 69.) Quant & savoir si, comme le pense Te P, Man Gonnet, saint Thomas ext pleinement conscient de co désaccord, ou sl comme Te pense J. Hessen ils‘est parioslitsionné eur ce point (p. 70) en raison de son manque Re comaiseances historiqves, c'est ua point qui reste en discussion, La solution dtu probltme est dailleura sens doute plus complexe qoton ne I’ supposte jusqu’s prevent. ‘Oa consulters, sur la méme question, le tavall de Mgr M. Grabmann, Der gic Grund menschicher Wahrheteerhenmenie nach Augustnus und Thomat oon Agwin, Fovschimgon iter die augustinlsche Tsuinationstheorie word thre Bewrteltwng durch don Hh. Thomas von Again, Minster 1, W., 1924. Les principaux tenants des deux opinions eppostes sont eitéa p. 4546. Mgr Grabmiana, qui a pris position aur la ‘question depuis longtemps dé, soutient qu'il y a désaccord entre les doux doctrines ‘Eh que saint Thomas est conscient de ee désaccord (p. 70-71). — Du point de woe