Vous êtes sur la page 1sur 2

« Chants, sons sur scène » à Baia Mare

François Richerme,
Attaché de coopération pour le français
Centre Culturel Français de Cluj-Napoca

« Chants, sons sur scène » à Baia Mare Les 9 et 10 mai 2009,


la 8ème édition du festival de musique francophone de
Baia Mare, « Chants, sons sur scène » a, une fois de plus,
remporté un très grand succès.

Ce concours de chanson francophone ouvert aux 15-25 ans,


a réuni une quarantaine de concurrents venus des quatre
coins de la Roumanie (Alba Iulia, Timisoara, Iasi, Targu
Jiu, Oradea …plus d’une quinzaine de villes au total).

Il faut dire que l’enjeu était de taille puisque l’Ambassade


de France offrait cette année six voyages, tous frais payés,
aux lauréats des trois catégories. En juillet, deux étudiants
assisteront donc au Francofolies de la Rochelle (le plus
grand festival de chansons francophones), tandis que
quatre lycéens partiront découvrir Paris.

Les interprètes ont offert aux spectateurs d’un théâtre


comble un panel de la chanson francophone
contemporaine : du rock au Rn’B, en passant par la variété
française mais aussi belge et québécoise. François
Richerme, président du jury, assisté de Jérôme Dubos,
chanteur français, Sabrina Bonnard, Julien Cartel et
Antoine Doubre du Centre culturel français de Cluj, ont eu
les plus grandes difficultés à départager les concurrents.
Et, au bout d’un suspens insoutenable, le jury a dévoilé le

1
nom des vainqueurs sous les applaudissements, rires,
embrassades, cris, remerciements, larmes et ovations d’un
public conquis.

Ce festival organisé par Nic Weisz, directeur du théâtre de


Baia Mare, et son équipe, est soutenu depuis sa création
par l’Association des Professeurs de Français en Roumanie
(ARPF), et l’Ambassade de France. Il est devenu au fil des
ans, un vecteur de promotion de la chanson francophone
contemporaine. Loin d’Edith Piaf, Charles Aznavour et Joe
Dassin, ce festival présente au public les artistes
d’aujourd’hui : Céline Dion, Garou, Bénabar, Vanessa
Paradis et d’autres moins connus comme Shy’m, Zaho,
Pauline, ou Jenifer.

En marge de la compétition, la première journée a été


marquée par le concert de Jérôme Dubos, auteur-
compositeur-interprète parisien qui a proposé un
répertoire folk-rock dans la lignée des Têtes Raides. Une
pièce de théâtre contemporaine « tragi-comico-musicale »,
admirablement interprétée par une troupe d’élèves dirigés
par Nic Weisz a conclu cette première journée en
apothéose. Le dimanche matin, le jury a fait découvrir de
jeunes chanteurs français en diffusant des clips vidéo dans
une salle du lycée bilingue Eminescu (Mickey 3D,
Superbus, Camille, M, Thomas Dutronc, Philippe
Katerine, ...).

La qualité des interprétations et des spectacles « off »


proposés suffirait à expliquer le succès de ce festival. Mais
c’est surtout un amour partagé de la chanson et de la
langue française qui a réuni élèves, étudiants, professeurs
et parents lors de ces 2 journées inoubliables.