Vous êtes sur la page 1sur 160

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'EDUCATION Année scolaire : 2013/2014

Cahier de cours destinée aux élèves de 4 ème Année Technologique « GE »

aux élèves de 4 ème Année Technologique « GE » Cours, Activités, Exercices & Devoirs -
Cours, Activités, Exercices & Devoirs
Cours, Activités, Exercices & Devoirs

- CAHIER D’ELECTRCITE - 1èr trimestre

- CAHIER D’ELECTRCITE - 1èr trimestre
Proposé par :
Proposé par :

Mr : Hmidi Fredj

Professeur principal - génie électrique Lycée Ibn Eljazzar - kairouan

- génie électrique Lycée Ibn Eljazzar - kairouan Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices
- génie électrique Lycée Ibn Eljazzar - kairouan Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices

Table des matières

LES OPERATIONS ARITHMETIQUES:

I- ADDITION BINAIRE : 5 1- MISE EN SITUATION : 5 II –ADDITION EN BINAIRE
I-
ADDITION BINAIRE :
5
1- MISE EN SITUATION :
5
II
–ADDITION EN BINAIRE BCD
1-PRINCIPE :
6
7
2- ADDITION EN BINAIRE BCD
III- SOUSTRACTION BINAIRE :
7
8
IV- REPRESENTATION D’UN NOMBRE ENTIER RELATIF
1- MISE EN SITUATION :
9
9
2- NOTATION SIGNE – GRANDEUR :
9
3-FORMAT BINAIRE DE 8 BITS :
10
LES CIRCUITS ARITHMETIQUES:
I-MISE EN SITUATION :
12
II-
DEMI-ADDITIONNEUR OU HALF-ADDER
12
III- ADDITIONNEUR COMPLET OU FULL-ADDER
IV-ADDITIONNEUR BINAIRE INTÉGRÉ 7483 OU 74283
V-ADDITIONNEUR BCD INTÉGRÉ 4560
VI-COMPARATEUR BINAIRE :
13
15
17
18
1-MISE EN SITUATION :
18
2- COMPARATEUR A 1 BIT :
18
3- COMPARATEURS INTÉGRÉS :
19
4-MISE EN CASCADE DE DEUX CIRCUITS COMPARATEURS :
21
VII- UNITÉ ARITHMÉTIQUE ET LOGIQUE :
21
LES COMPTEURS BINAIRES:
I-MISE EN SITUATION : HORLOGE NUMÉRIQUE:
24
II-COMPTEUR ASYNCHRONE À BASE DE BASCULES :
24
1-PRINCIPE :
24
2-COMPTEUR ASYNCHRONE MODULO 16 :
25
3-COMPTEUR ASYNCHRONE MODULO 10 :
26
4-DÉCOMPTEUR ASYNCHRONE MODULO 16 :
26
5- DÉCOMPTEUR ASYNCHRONE MODULO 10 :
27
III-COMPTEUR ASYNCHRONE À BASE DE CIRCUIT INTÉGRÉ :
28
1- CIRCUIT INTEGRE : 74393
2- CIRCUIT INTEGRE : 7493
3-CIRCUIT INTEGRE 7490
I-MISE EN SITUATION :
28
28
30
33
II-COMPTEUR SYNCHRONE A BASE DES BASCULES :
34
1-COMPTEUR SYNCHRONE MODULO 10 :
34
1-DÉCOMPTEUR SYNCHRONE MODULO 8 :
35
III-COMPTEUR SYNCHRONE À BASE DE CIRCUIT INTÈGRE:
37
1- CIRCUIT INTÉGRÉ 4510 :
37
LE GRAFCET :
I-
RAPPEL :
42
II-
ACTIVITES :
42
1
-SYSTEME(1) : POSTE DE TRANSFERT DE BOITES
43
2-SYSTEME(2) : UNITE DE PERÇAGE DE DEUX TROUS
44
-SYSTEME (3) : B.C.I (BANC DE CONTROL INDUSTRIEL)
IV-REGLES D’EVOLUTION D’UN GRAFCET :
3
45
46
RÈGLE 1 : INITIALISATION :
46
RÈGLE 2 : VALIDATION D’UNE TRANSITION :
46
RÈGLE 3 : FRANCHISSEMENT D’UNE TRANSITION :
46
RÈGLE 4 : TRANSITIONS SIMULTANÉES :
46
V-MISE EN EQUATION D’UNE ETAPE D’UN GRAFCET :
47
1-RÈGLE GÉNÉRALE :
47
2-ACTIVITÉ :
47
LES AUTOMATES PROGRAMMABLES INDUSTRIELS :
I-MISE EN SITUATION :
48
II-AUTOMATES PROGRAMMABLES INDUSTRIELS (API)
III-PROGRAMMATION EN LANGAGE
1-DÉFINITION D’UN PROGRAMME :
49
50
50
2- PROGRAMMATION EN LANGAGE LISTE D’INSTRUCTIONS : ( I.L )
3- PROGRAMMATION EN LANGAGE SCHÉMA À CONTACTS : (L.D )
IV-GUIDE DU LOGICIEL « DOLOGAKL »
50
53
54
MOTEUR A COURANT CONTINU:
I-RAPPEL :
57
II-BILAN ÉNERGÉTIQUE ET RENDEMENT :
58
I-RAPPEL : 57 II-BILAN ÉNERGÉTIQUE ET RENDEMENT : 58 Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,
I-RAPPEL : 57 II-BILAN ÉNERGÉTIQUE ET RENDEMENT : 58 Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,

1-CAS D'UN

MOTEUR À ÉLECTRO-AIMANT :

58

2- CAS D'UN MOTEUR À AIMANT PERMANENT : 58 3- ACTIVITÉ : 59 III- CARACTÉRISTIQUES
2- CAS D'UN MOTEUR À AIMANT PERMANENT :
58
3-
ACTIVITÉ :
59
III- CARACTÉRISTIQUES D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU :
61
A EXCITATION INDÉPENDANTE ( IEX = C TE ) ET U = UN = C TE
1-CAS D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU À EXCITATION INDÉPENDANTE CONSTANTE :
61
61
IV-COMMANDE PAR VARIATEUR DE VITESSE : HACHEUR SÉRIE
64
1-
MISE EN
SITUATION :
64
2
– LE HACHEUR SÉRIE :
64
EXERCICES & DEVOIRS :
1.
OPÉRATIONS ARITHMÉTIQUES :
68
EXERCICE N°1 : CONVERSION BINAIRE
EXERCICE N°2 : ADDITION EN BINAIRE
EXERCICE N°3 : MÉTHODE DE COMPLÉMENT À 2
EXERCICE N°4 : MÉTHODE DE COMPLÉMENT À 2
EXERCICE N°5 : MÉTHODE DE COMPLÉMENT À 2
68
69
70
70
72
2.
CIRCUITS ARITHMÉTIQUES
73
EXERCICE
N°1 : ADDITIONNEUR BINAIRE :
73
EXERCICE
N°2 : COMPARATEUR BINAIRE :
75
EXERCICE N°3 : UNITÉ ARITHMÉTIQUE ET LOGIQUE :
76
3.
COMPTEURS BINAIRES :
77
1-
COMPTEUR ASYNCHRONE À BASE DES
EXERCICE N°1 :P77
EXERCICE N°2 :P79
EXERCICE N°3 :P79
BASCULES
77
EXERCICE N°4 :P80
2-
COMPTEUR ASYNCHRONE À BASE DE CIRCUIT INTÉGRÉ : 7493 ,74390
EXERCICE N°1 :P81
EXERCICE N°2 :P85
EXERCICE N°3 :P86
81
3-
COMPTEUR
SYNCHRONE À
BASE DES
BASCULES
86
EXERCICE N°1 :P86
EXERCICE N°2 :P88
EXERCICE N°3 :P88
5-
COMPTEUR SYNCHRONE À BASE DES CIRCUIT INTÉGRÉS : 4510,4029
90
EXERCICE N°1 :P90
EXERCICE N°2 :P91
EXERCICE N°3 :P95
EXERCICE N°4 :P96
4-
PROGRAMMATION AEG
EXERCICE N°1 : CONVERGENCE ET DIVERGENCE EN OU :
100
P100
EXERCICE N°2 : CONVERGENCE ET DIVERGENCE EN ET : P101
EXERCICE N°3 : REPRISE DE SÉQUENCE: P102
EXERCICE N°4: SAUT D'ÉTAPES:
P103
5-
MOTEUR À COURANT CONTINU
EXERCICE N°1 : BILAN ÉNERGÉTIQUE:
104
P104
EXERCICE N° 2 : CARACTÉRISTIQUES:
P105
EXERCICE N°3 : BILAN ÉNERGÉTIQUE D’UN MCC À AIMANT PERMANENT
6-
BAC
TECHNOLOGIQUE :
108
BAC 2008 : SESSION PRINCIPAL
108
DOSSIER TECHNIQUE : SCOOTER ELECTRIQUE: P108
PARTIE ELECTRIQUE:
P110
BAC 2008 : SESSION DE CONTRÔLE
112
DOSSIER TECHNIQUE : SYSTEME AUTOMATISE DE MARQUAGE DE BOITES:
P112
PARTIE ELECTRIQUE :
P116
BAC
2009 : SESSION PRINCIPALE
DOSSIER TECHNIQUE : UNITE DE PRODUCTION DU TSP:
118
P118
PARTIE ELECTRIQUE:
P119
BAC 2009 : SESSION DE CONTRÔLE:
P121
DOSSIER TECHNIQUE : UNITE DE PRODUCTION DE POTS DE MIEL:
P121
PARTIE ELECTRIQUE :
P121
BAC
2010 : SESSION PRINCIPALE
123
DOSSIER TECHNIQUE : CADREUSE AUTOMATIQUE: P123
PARTIE ELECTRIQUE :
P123
BAC 2010 : SESSION DE CONTRÔLE
DOSSIER TECHNIQUE : UNITE DE FABRICATION DE COUVERCLES EN BETON: P125
125
PARTIE ELECTRIQUE : P127
BAC 2011 : SESSION PRINCIPAL
DOSSIER TECHNIQUE : UNITE DE PREPARATION DE MEMBRANES DE PILE A COMBUSTIBLE :
129
P129
PARTIE ELECTRIQUE :
P131
BAC 2011 : SESSION DE CONTRÔLE
134
DOSSIER TECHNIQUE : MACHINE DE DÉBITAGE DES CEINTURES:
P134
PARTIE ELECTRIQUE :
P135
BAC
2012 : SESSION PRINCIPALE
138
DOSSIER TECHNIQUE : PANNEAU SOLAIRE MOBILE:
P138
DOSSIER PÉDAGOGIQUE : PARTIE ÉLECTRIQUE:
P138
BAC
2012 : SESSION PRINCIPALE
140
DOSSIER TECHNIQUE : TAPIS DE COURSE:
P140
DOSSIER PÉDAGOGIQUE : PARTIE ÉLECTRIQUE:
P141
7.
DEVOIRS :
143
DEVOIR N°1 : GESTION DE PARKINGS
143
DOSSIER TECHNIQUE :
P143
PARTIE ELECTRIQUE :
P145
143 DOSSIER TECHNIQUE : P143 PARTIE ELECTRIQUE : P145 Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,
143 DOSSIER TECHNIQUE : P143 PARTIE ELECTRIQUE : P145 Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,

DEVOIR N°2 : TRIEUR DE MONNAIE

149

DOSSIER TECHNIQUE :

P149

PARTIE ELECTRIQUE :

P150

DEVOIR N°3 : MICROCONTRÔLEUR PIC 16F84A

155

DOSSIER TECHNIQUE : P155 PARTIE ELECTRIQUE : P157
DOSSIER TECHNIQUE :
P155
PARTIE ELECTRIQUE :
P157
155 DOSSIER TECHNIQUE : P155 PARTIE ELECTRIQUE : P157 Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,
155 DOSSIER TECHNIQUE : P155 PARTIE ELECTRIQUE : P157 Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,

Leçon A11 :

Les opérations arithmétiques binaires

OS A11: exécuter en binaire une opération arithmétique de base

OS A12: représenter un nombre entier relatif

I- ADDITION BINAIRE :

représenter un nombre entier relatif I- ADDITION BINAIRE : a/ Activité : MISE EN ŒUVRE D’UN
représenter un nombre entier relatif I- ADDITION BINAIRE : a/ Activité : MISE EN ŒUVRE D’UN

a/ Activité : MISE EN ŒUVRE D’UN ADDITIONNEUR- SOUSTRACTEUR

: MISE EN ŒUVRE D’UN ADDITIONNEUR - SOUSTRACTEUR 1) En se référant au dossier technique (page

1)

En se référant au dossier technique (page 3/3), remplir le tableau ci- dessous.

Circuit

Référence

Nom

U1

74HC283

…………………………………………………………………………………

…….

………………

Fonction logique XOR

U3

7404

…………………………………………………………………………………

………

………………

Fonction logique ET

……… ……………… Fonction logique ET Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
……… ……………… Fonction logique ET Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et

2)

La carte électronique indiquée ci-dessous représente le circuit d’un additionneur soustracteur.

a) Câbler la carte ou charger le fichier ADD-SST, mettre SST à 0 puis à 1 et

vérifier le fonctionnement pour : A=1011 (2) .

B=0111 (2) .

SST C S S S S Fonction réalisé 4 3 2 1 0 0 ……………………
SST
C
S
S
S
S
Fonction réalisé
4
3
2
1
0
0
……………………
1
……………………
2- ADDITION EN BINAIRE :
2-a/ Principe :
A + B
Résultat
Report
0+0
0+1
1+1
1+1+1
2-b /Réaliser l’opération d’addition en binaire suivante : S = A + B
Sachant que A = 83 (10) = 1010011 (2) , B= 67 (10) = 1000011 (2) et S = 150 (10) =
10010110 (2)
Pondération
2 7
2 6
2 5
2 4
2 3
2 2
2 1
2 0
Retenues
Terme A
1 0
1 0
0
1 1
Terme B
1
0 0
0
0
1 1
Résultat S
2-c / Evaluation :
1-a/ Réaliser les opérations d'addition suivantes : S = A + B
les opérations d'addition suivantes : S = A + B II – ADDITION EN BINAIRE BCD
les opérations d'addition suivantes : S = A + B II – ADDITION EN BINAIRE BCD
les opérations d'addition suivantes : S = A + B II – ADDITION EN BINAIRE BCD
 La notation en BCD est couramment utilisée dans les ordinateurs et les calculettes. 

La notation en BCD est couramment utilisée dans les ordinateurs et les calculettes.

Dans cette notation ( BCD : Binary Code Décimal) : Chaque chiffre du nombre décimal est représenté en binaire sur

Exemple : Convertir le nombre décimal 237 en binaire naturel et en binaire BCD:

1 er cas : A 0 + B 0 ≤ 9 avec A 0 (10)
1 er cas : A 0 + B 0 ≤ 9 avec A 0 (10) et B 0 (10) deux nombres décimaux.
 Exemple :
6
A 0 = 6 =
B 0 = 2 =
(BCD)
+2
(BCD)
=
2 ème cas : A 0 + B 0 > 9 avec A 0 (10) et B 0 (10) deux
nombres décimaux.
 Exemple :
7
A 0 = 7 =
(BCD)
B 0 = 5 =
+5
(BCD)
=
 Erreur de calcul :
 Solution :
Si A 0 + B 0 > 9 on ajoute 6 (10) = 0110 (BCD) au résultat trouvé pour obtenir la valeur
exacte.
(BCD) au résultat trouvé pour obtenir la valeur exacte. 3 è m e cas : A

3 ème cas : A 0 + B 0 ≤ 9 et A 1 + B 1 ≤ 9 avec A 1 A 0 (10) et B 1 B 0 (10) deux nombres décimaux.

Exemple :

A 1 A 0 (10) = 25 et B 1 B 0 (10) = 23

Exemple : A 1 A 0 (10) = 25 et B 1 B 0 (10) =
Exemple : A 1 A 0 (10) = 25 et B 1 B 0 (10) =
4 è m e cas : A 0 + B 0 > 9 et A

4 ème cas : A 0 + B 0 > 9 et A 1 + B 1 ≤ 9 avec A 1 A 0 (10) et B 1 B 0 (10) deux nombres décimaux.

Exemple :

A 1 A 0 (10) = 17 et = 45 B 1 B 0 (10)
A 1 A 0 (10) = 17 et
= 45
B 1 B 0 (10)
 Solution :
A 0 + B 0 > 9 donc on ajoute 6 (10) = 0110 au 1 er quartet et non au 2 ème quartet car A 1 +
B 1 ≤ 9
5 ème cas : A 0 + B 0 ≤ 9 et A 1 + B 1 > 9 avec A 1 A 0 (10) et B 1 B 0 (10) deux nombres décimaux.
 Exemple : A1A0 (10) = 81
= 52
B 1 B 0 (10)
 Solution :
A 1 + B 1 > 9 donc on ajoute 6 (10) = 0110 au 2 ème quartet et non au 1 er quartet
car A 0 + B 0 ≤ 9
6 ème cas : A 0 + B 0 > 9 et A 1 + B 1 > 9 avec A 1 A 0 (10) et B 1 B 0 (10) deux nombres décimaux.
 Exemple : A 1 A 0 (10) = 83 et B 1 B 0 (10) = 79

Solution :

A 1 + B 1 > 9 et A 0 + B 0 > 9

quartet

donc on ajoute 6 (10) = 0110 au 1 er quartet et au 2 ème

( 1 0 ) = 0110 au 1 e r quartet et au 2 è m
( 1 0 ) = 0110 au 1 e r quartet et au 2 è m
( 1 0 ) = 0110 au 1 e r quartet et au 2 è m

1-A/ PRINCIPE :

A B

Résultat

Report

1-0

   

0-1

   

1-1

   

10-1

   

11-1

   
1-B /Réaliser l’opération de soustraction en binaire suivante Sachant que A = 11 (10) =
1-B /Réaliser l’opération de soustraction en binaire suivante
Sachant que A = 11 (10) = 1011 (2) , B= 7 (10) = 111 (2) et S = 4 (10) = 0100 (2)
Pondération
2 3
2 2
2 1
2 0
Terme A
1 0
1
1
Terme B
0
1 1
1
Report
Résultat S
1-C / EVALUATION :
1-Réaliser les opérations de soustraction suivantes : S = A - B
IV- REPRESENTATION D’UN NOMBRE ENTIER RELATIF

Les opérations arithmétiques (+, -,…) sont susceptibles d’être appliquées à des nombres positifs ainsi que des nombres négatifs d’où la nécessité d’une convention pour la représentation de ces nombres.

d’une convention pour la représentation de ces nombres. 2- A / P RINCIPE : L’écriture d’un

2-A/ PRINCIPE : L’écriture d’un nombre signé est représentée par l’équivalent binaire exact de la valeur décimale devancé par un bit de signe

exact de la valeur décimale devancé par un bit de signe Livret : Cahier d’élect ricité
exact de la valeur décimale devancé par un bit de signe Livret : Cahier d’élect ricité

Bit de signe

bits de grandeur

BIT DE SIGNE :

Si le nombre est (+) le bit de signe est indiqué par 0

Si le nombre est (-) le bit de signe est indiqué par 1

EXEMPLE :

5 (10) = 101 (2) +5 (10) = 5 (10) = 101 (2) -5 (10) =

5 ( 1 0 ) = 101 ( 2 )  +5 ( 1 0 )

(2)

(2)

2-B / INCONVENIENTS DE CETTE NOTATION :

 Exemple : +5 (10) + -5 (10) = 0 +5 + (-5) = Cette
 Exemple : +5 (10) + -5 (10) = 0
+5
+ (-5)
=
Cette notation
applicable lorsqu’il s’agit de réaliser des opérations
arithmétiques
2-C / REMARQUE : Le nombre binaire doit être représenté sur un nombre des bits
bien déterminé, il s’agit d’un format.
3-A/FORMAT 8 : représentation des nombres relatifs de 8 bits :
Donc permet de représenter
nombres relatifs seulement :
 nombres (+)
: 0, 1, 2, …………… , 127
 nombres (-)
: -0, -1, -2, ………… , -127
b 7
b 6
b 5
b 4
b 3
b 2
b 1
b 0
Bit de signe
nombre binaire de 7 bits
3-B / ECRITURE D’UN NOMBRE SIGNE DANS LA NOTATION EN COMPLEMENT A 2 :
 PRINCIPE :
 Si le nombre est positif : Grandeur = Grandeur binaire exacte
Si le nombre est négatif : Grandeur = complément à 2 de la grandeur
exacte

METHODES DE REPRESENTATION EN COMPLEMENT A 2 :

EXEMPLE : Représenter le complément à 2 du nombre -5 sur un Format de 8 bits

Méthode théorique :

soit x = 5

-5 sur un Format de 8 bits Méthode théorique : soit x = 5 Livret :
-5 sur un Format de 8 bits Méthode théorique : soit x = 5 Livret :

Calculer Y = 2 8 x

Y =

Convertir Y en binaire

Y =

Y : La représentation de -5 sur un format de 8 bits

-5 (10) =

 Vérifier en binaire que : +5 + (-5) = 0 : +5 -5 =
 Vérifier en binaire que : +5 + (-5) = 0 :
+5
-5
= 0
Méthode pratique :
convertir 5 en binaire sur 8 bits
 x = 5 (10) =
complément à 1 de 5 : complémenter tous les bits
 C 1 (5) =
complément à 2 de 5 : ajouter 1 au complément à 1 de 5
 C 1 (5)
C 2 (5) =
+
1
 C 2 (5) =
La représentation de -5 sur un format de 8 bits
 C 2 (5) = -5 (10) = 1 1 1 1
1 0 1 1 (2)
 CONCLUSION :
 La notation en complément à 2 d’un nombre signé, transforme un
nombre positif en un nombre négatif et vice versa.
 La propriété de la notation en complément à 2 est permet de
ramener l’opération de soustraction à une simple opération
d’addition, en effet :
A – B =
une simple opération d’addition, en effet : A – B = Livret : Cahier d’élect ricité
une simple opération d’addition, en effet : A – B = Livret : Cahier d’élect ricité

Leçon A2 :

Circuits arithmétiques

OS A21: Résoudre un problème de logique combinatoire

OS A22: Mettre en œuvre un circuit arithmétique

I-Mise en Situation :

1-/ ADDITION EN DECIMAL : A (10) = 786 et B (10) = 259 S
1-/ ADDITION EN DECIMAL :
A (10) = 786 et B (10) = 259
S (10) = A + B =
2-/ ADITION EN BINAIRE NATUREL
A (2) =1101 et B (2) = 1011
S (2) = A + B =
3-/ PRINCIPE :
Soient A et B deux mots binaires à
4 bits et S = A + B :
A(a 3 a 2 a 1 a 0 ) , B(b 3 b 2 b 1 b 0 ) et
S(s 3 s 2 s 1 s 0 )
RANG0: On additionne
bits (
et
) :
retenue d'entrée
RANG1: On additionne 3 bits (
,
retenue de sortie : ……
(
Additionneur)
,
et
)
:
retenue d'entrée : r1, retenue de sortie : r2 (Additionneur
)
II- DEMI-ADDITIONNEUR OU HALF-ADDER
1- PRINCIPE :
Somme de
bits de deux nombres binaires A et B de même rang
retenue
d’entrée. Soient : A(a 0 ) , B(b 0 ) et S(s 0 ) avec S = A + B et
r1 : retenue de sortie
2- ACTIVITE N°1:
 Simuler le montage suivant :

S

: led signalant l’état de la somme

R1, R2 : résistance de forçage ou de rappel

R

: led signalant l’état de la retenue

R3,R4 : résistance de limitation

l’état de la retenue R3,R4 : résistance de limitation Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,
l’état de la retenue R3,R4 : résistance de limitation Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,

Remplir la table de vérité suivante et Retrouver les équations logiques de S et de r.

suivante et Retrouver les équations logiques de S et de r. r =  Compléter la
r =  Compléter la modélisation d’un ½ Additionneur  Quel est l’inconvénient d’un ½
r =
 Compléter la modélisation d’un ½ Additionneur
 Quel est l’inconvénient d’un ½ Additionneur :
additionner
bits :
 ri : retenue d'entrée
 ri+1 : retenue de sortie
 ai : bit du mot binaire A du rang i
 bi : bit du mot binaire B du rang i
 si : bit du mot binaire S du rang i
binaire B du rang i  si : bit du mot binaire S du rang i

S =

B du rang i  si : bit du mot binaire S du rang i S

Un ½ additionneur

III- ADDITIONNEUR COMPLET OU FULL-ADDER

1-/PRINCIPE : Soit : S = A + B Somme de deux bits ai et bi de deux nombres binaires A et B de même rang i avec :

2-/ACTIVITE N°2

binaires A et B de même rang i avec : 2-/A CTIVITE N °2 Livret :
binaires A et B de même rang i avec : 2-/A CTIVITE N °2 Livret :
 Déterminer les expressions logiques de si et ri+1 : ri+1 = ( ̅ )
 Déterminer les expressions logiques de si et ri+1 : ri+1 = ( ̅ )
 Déterminer les expressions logiques de si et ri+1 :
ri+1 =
(
̅ )
(
̅ )
=
̅
̅
= (
̅
)
̅
=
̅
̅
=
̅
(
̅ )
=
(
)
 Déterminer la modélisation d’un additionneur complet :

Si =

=

=

=

ri+1 =

AUTRE MANIERE :

additionneur complet : Si = = = = ri+1 = A UTRE MANIERE : 3-/ E

3-/ EVALUATION :

: Si = = = = ri+1 = A UTRE MANIERE : 3-/ E VALUATION :
: Si = = = = ri+1 = A UTRE MANIERE : 3-/ E VALUATION :
-Réaliser l’opération d’addition suivante : Rang i Rang3 Rang2 Rang1 Rang0 retenue A 1 0
-Réaliser l’opération d’addition
suivante :
Rang i
Rang3
Rang2
Rang1
Rang0
retenue
A
1
0
1
-Modéliser cette opération par des
modèles d’un additionneur.
B
0
1
1
S
- 3 additionneurs
pour exécuter cette opération
4-/ CONCLUSIONS : Les additionneurs complets sont commercialisés sous des
circuits intégrés tel que
ou
IV-ADDITIONNEUR BINAIRE INTEGRE 7483 OU 74283
1-/ PRINCIPE :
Compléter le logigramme ci–dessous pour obtenir la somme binaire : S = A + B
avec une retenue d'entrée r 0 et retenue de sortie r 4
Sachant que:
Rang i
Rang4
Rang3
Rang2
Rang1
Rang0
A
= a 3 a 2 a 1 a 0 (2)
Retenue
r4
r3
r2
r1
r0
B
= b 3 b 2 b 1 b 0 (2)
A
a3
a2
a1
a0
S
= s 3 s 2 s 1 s 0 (2)
B
b3
b2
b1
b0
S
s3
s2
s1
s0

2-/ SYMBOLE :

Le circuit TTL 7483, 74283 ou CMOS 4008 est un additionneur complet à 4 bits :

mot binaire d’entrée : A = a3a2a1 a0 (2),

mot binaire d’entrée : B = b3b2b1b0 (2)

somme de A + B : S = s3s2s1s0 (2)

C0 : retenue d'entrée

C4 : retenue de sortie

,

C0 : retenue d'entrée  C4 : retenue de sortie , Livret : Cahier d’élect ricité
C0 : retenue d'entrée  C4 : retenue de sortie , Livret : Cahier d’élect ricité
C0 : retenue d'entrée  C4 : retenue de sortie , Livret : Cahier d’élect ricité

3-/ ACTIVITE N°3 :

3-/ A CTIVITE N °3 : A -1 : Sur maquette, simulateur ou avec un logiciel,
3-/ A CTIVITE N °3 : A -1 : Sur maquette, simulateur ou avec un logiciel,

A-1 : Sur maquette, simulateur ou avec un logiciel, câbler et simuler le montage ci-dessus A-2 : Déduire les principales caractéristiques de ce circuit :

A-3 : Compléter le câblage de ce circuit pour faire fonctionner en additionneur de deux mots binaires à 2bits, identifier la retenue de sortie.

mots binaires à 2bits, identifier la retenue de sortie. 4-/M ISE EN CASCADE DE DEUX DES

4-/MISE EN CASCADE DE DEUX DES ADDITIONNEURS BINAIRES INTEGRES

A-1 : Soient A et B deux mots binaires à 8 bits et S = A + B avec A = 10010111 B = 01010011, réaliser l'opération d'addition suivante :

et

réaliser l'opération d'addition suivante : et Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
réaliser l'opération d'addition suivante : et Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
A -2 : Compléter le schéma de câblage et vérifier le résultat précédente V-ADDITIONNEUR BCD

A-2 : Compléter le schéma de câblage et vérifier le résultat précédente

V-ADDITIONNEUR BCD INTEGRE 4560 1-/ PRINCIPE :Chaque chiffre du nombre décimal est représenté en binaire
V-ADDITIONNEUR BCD INTEGRE 4560
1-/ PRINCIPE :Chaque chiffre du nombre décimal est représenté en binaire sur
4 bits (= quartet)
2-/ SYMBOLE :
Le circuit CMOS 4560 est un additionneur complet à 4 bits :
 mot binaire en BCD d’entrée : A = a4a3a2a1 (BCD),
 mot binaire en BCD d’entrée : B = b4b3b2b1 (BCD)
,
 somme de A + B : S = s3s2s1s0 (BCD)
 CI : retenue d'entrée
 CO : retenue de sortie

3-/ EVALUATION :

A-1 : Soit A et B deux mots binaires BCD : A = 0111 (2)

réaliser l'opération d'addition suivante. A-2 : indiquer les niveaux logiques aux entrées et aux sorties de l’additionneur

BCD.

, B = 0011 (2)

,

S =A + B

de l’additionneur BCD. , B = 0011 ( 2 ) , S =A + B Livret
de l’additionneur BCD. , B = 0011 ( 2 ) , S =A + B Livret
VI-COMPARATEUR BINAIRE : A-1 / P RINCIPE : Il s’agit de définir une fonction logique

VI-COMPARATEUR BINAIRE :

VI-COMPARATEUR BINAIRE : A-1 / P RINCIPE : Il s’agit de définir une fonction logique qui

A-1 / PRINCIPE : Il s’agit de définir une fonction logique qui permet de comparer

deux nombres binaires A et B et indiquer en sortie si

, ou : bits poids d’où la
,
ou
:
bits
poids d’où la

A-1/ PRINCIPE : Comparer deux nombres binaires A et B chacun de un seul bit :

ou

A(a 0 ) ; B(b 0 ) et indiquer en sortie : S 2 =1

S 3 =1

si

A > B

,

S 1 =1

si

A = B

si

A < B

A-2 / EVALUATION : Soient : A = a 3 a 2 a 1 a 0 et B = b 3 b 2 b 1 b 0

Comparer A et B revient à comparer A-3 / CONCLUSION : { chaque fois on compare nécessité d’un comparateur

: { chaque fois on compare nécessité d’un comparateur A-2/ A CTIVITE 1:  Sur un

A-2/ ACTIVITE1:

Sur un maquette, simulateur ou avec un logiciel, câbler puis simuler le montage suivant :

avec un logiciel, câbler puis simuler le montage suivant : Livret : Cahier d’élect ricité :
avec un logiciel, câbler puis simuler le montage suivant : Livret : Cahier d’élect ricité :
 Compléter la table de vérité et retrouver les équations logiques de S 1 ,
 Compléter la table de vérité et retrouver les équations logiques de S 1 ,
Compléter la table de vérité et retrouver les équations logiques de S 1 , S 2
et S 3 .
S 2 = ( A > B ) = ……………………………………………………………………………………………
S 1 =
(A = B )
=
S 3 = ( A < B ) =
 Déterminer le logigramme d'un comparateur à seul bit sachant que :
A-1/ PRINCIPE : Comparaison de deux nombres binaires à 4 bits et indiquer en
sortie :
Si
A > B
A = B
A < B
alors
QA>B
= 1
Si
alors
QA=B = 1
Si
alors
QA<B
= 1
A-2/ SYMBOLE :
Exemple d’un comparateur en
circuit intégré : 7485 circuit
intégré d’un comparateur { 2
nombres A et B à 4 bits

A = A3 A2 A1 A0

B = b3 b2 b1 b0

Entrées de mise en cascade : A<B, A=B, A>B

b0  Entrées de mise en cascade : A<B, A=B, A>B Livret : Cahier d’élect ricité
b0  Entrées de mise en cascade : A<B, A=B, A>B Livret : Cahier d’élect ricité

A-3/ ACTIVITE :

A-3/ A CTIVITE : A / Sur maquette, simulateur ou avec un logiciel, câbler et simuler
A-3/ A CTIVITE : A / Sur maquette, simulateur ou avec un logiciel, câbler et simuler

A/ Sur maquette, simulateur ou avec un logiciel, câbler et simuler le montage ci- dessus B/ Déduire les principales caractéristiques de ce circuit :

C/ Compléter la table de fonctionnement du circuit 7483

: C / Compléter la table de fonctionnement du circuit 7483 D/ C ONCLURE : Lorsque

D/ CONCLURE : Lorsque on utilise un seul circuit intégré les entrées de la mise en

cascade : A>B , A<B et A=B doivent êtres : (A>B) =

et (A<B) =

et (A=B) =

A=B doivent êtres : (A>B) = et (A<B) = et (A=B) = Livret : Cahier d’élect
A=B doivent êtres : (A>B) = et (A<B) = et (A=B) = Livret : Cahier d’élect
1-/ P RINCIPE : * Pour comparer deux nombres de comparateur * Pour comparer deux

1-/ PRINCIPE :

* Pour comparer deux nombres de comparateur * Pour comparer deux nombres de circuits comparateurs montés en

2-/ ACTIVITE :

et

on utilise

circuit

on utilise

 Soient A = a 7 a 6 a 5 a 4 a 3 a
 Soient A = a 7 a 6 a 5 a 4 a 3 a 2 a 1 a 0 et B = b 7 b 6 b 5 b 4 b 3 b 2 b 1 b 0 , compléter le
schéma de câblage
 Soient A et B deux nombres binaires en BCD : A=10010000 et B=0101
1111 indiquer l'état des sorties : QA>B =
,
QA<B =
,
QA=B =
VII- Unité Arithmétique et Logique :
1-/ PRESENTATION : Le rôle de l'
des opérations
nité
rithmétique
et
ogique
"
et
" est de réaliser
de base.
 UL : UNITE LOGIQUE : réalise des opérations logiques :

UA : UNITE ARITHMETIQUE : réalise des opérations arithmétiques :

2-/ SYMBOLE :

Une entrée de commande S : permet le choix de l'opération à effectuer Deux entrées A et B : deux opérandes Une sortie F : donne le résultat de l'opération effectuée . 3-/ ETUDE D'UNE UAL :

Exemple d’une UAL intégré : 74 181 est Une UAL de 4 bits avec 4 entrées de sélection réalisant 32 opérations logiques et arithmétiques

réalisant 32 opérations logiques et arithmétiques Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
réalisant 32 opérations logiques et arithmétiques Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et

A-1/SYMBOLE & BROCHAGE:

A-2/ ACTIVITE : A- / Sur maquette, simulateur ou avec un logiciel, câbler et simuler
A-2/ ACTIVITE :
A- / Sur maquette, simulateur ou avec un logiciel, câbler et simuler le montage ci-
dessus
B-/ En se référant au tableau de fonctionnement du UAL 74181 :
B-1/ Simuler la fonction logique ET (F = A ET B) et compléter le tableau suivant :
S3S2S1S0
M
Cn
A3A2A1A0
B3B2B1B0
F3F2F1F0
Fonction
Logique ET
0011
1010

B-2/ Vérifier le résultat théoriquement:

A

0 0

1 1

B

1 0

1 0

F

   
A 0 0 1 1 B 1 0 1 0 F     Livret : Cahier
A 0 0 1 1 B 1 0 1 0 F     Livret : Cahier

B-3/ Simuler la fonction arithmétique ADDITION (F=A PLUS B) et compléter le tableau

Addition S3S2S1S0 M Cn A3A2A1A0 B3B2B1B0 F3F2F1F0 binaire 0011 1010 B-4/ Vérifier le résultat théoriquement:
Addition
S3S2S1S0
M
Cn
A3A2A1A0
B3B2B1B0
F3F2F1F0
binaire
0011
1010
B-4/ Vérifier le
résultat théoriquement:
A
0 0
1 1
B
1 0
1 0
F
B-5/ Sur un format de 4bits,
Déterminer le complément à 2 de 5 :
B-6/ Déterminer le complément à 2 de 5 pratiquement en utilisant l’UAL 74181 :
à 2 de 5 pratiquement en utilisant l’UAL 74181 : Livret : Cahier d’élect ricité :
à 2 de 5 pratiquement en utilisant l’UAL 74181 : Livret : Cahier d’élect ricité :

Leçon A31 :

Compteur asynchrone

OS A31: Réaliser des applications à base de bascules

OS A32: Choisir et mettre en œuvre un compteur/décompteur

I-MISE EN SITUATION : Horloge numérique:

 de n bascules (T ou les autres bascules équivalentes à T).  Il reçoit
 de n bascules (T ou les autres bascules équivalentes à T).
 Il reçoit le signal de comptage seulement sur l’entrée (H) de la 1 ère
bascule.
 Pour les autres bascules :

o si elles sont à front descendant, l’entrée (Hi) est relié { la sortie (……) de la bascule de rang (i-1)

Une des applications les plus courantes des compteurs est l’horloge numérique, c'est-à-dire une horloge où l’heure du jour est indiquée au moyen de chiffres :

deux chiffres pour les heures, deux chiffres pour les minutes et deux chiffres pour les secondes.

pour les minutes et deux chiffres pour les secondes. N.B : Dans le cas des horloges

N.B : Dans le cas des horloges numériques { pile, le signal d’horloge est fourni généralement par un oscillateur à quartz.

II-Compteur Asynchrone à base de bascules :

à quartz. II-Compteur Asynchrone à base de bascules : A-/ Un compteur asynchrone est un circuit

A-/ Un compteur asynchrone est un circuit logique :

: A-/ Un compteur asynchrone est un circuit logique :  L’équation des entrées d’horloge :

L’équation des entrées d’horloge : Hi = …………………….

entrées d’horloge : Hi  = ……………………. Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
entrées d’horloge : Hi  = ……………………. Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et

o si elles sont à front montant, l’entrée (Hi) est reliée { la sortie (………) de la bascule de rang (i-1)

reliée { la sortie (………) de la bascule de rang (i -1) o L’équation des entrées

o L’équation des entrées d’horloge : Hi = ……………………

B-/ Un décompteur asynchrone est un circuit logique :

 de n bascules (T ou les autres bascules équivalentes à T).  Il reçoit
de n bascules (T ou les autres bascules équivalentes à T).
Il reçoit le signal de comptage seulement sur l’entrée (H) de la 1 ère
bascule.
Pour les autres bascules :
o
si elles sont à front descendant, l’entrée (Hi) est relié { la
sortie (……) de la bascule de rang (i-1)
L’équation des entrées d’horloge : Hi = …………………….
o
L’équation des entrées d’horloge : Hi = ……………………
 Il comporte N combinaisons de 0 à (N-1)
 Utilise n bascules tel que : 2 n-1 < N  2 n
o
16, 32, 64, 132,
).
tel que : 2 n-1 < N  2 n o 16, 32, 64, 132, ).

si elles sont à front montant, l’entrée (Hi) est reliée { la sortie (………) de la bascule de rang (i-1)

reliée { la sortie (………) de la bascule de rang (i -1) C-/ Un compteur modulo

C-/ Un compteur modulo N :

si N = 2 n : Comptage sans forçage ; Exemple : Modulo = (2, 4, 8,

o si N < 2 n : Comptage avec forçage

= (2, 4, 8, o si N < 2 n : Comptage avec forçage  A

A base des bascules JK à front descendant :

L’équation des entrées d’horloge : Hi = Qi

 L’équation des entrées d’horloge : Hi  = Qi Livret : Cahier d’élect ricité :
 L’équation des entrées d’horloge : Hi  = Qi Livret : Cahier d’élect ricité :
 A base des bascules D à front montant :  L’équation des entrées d’horloge

A base des bascules D à front montant :

L’équation des entrées d’horloge : Hi = /Qi

 Nombre des bascules : n= , Cycle de comptage : (0 ), Modulo :
 Nombre des bascules : n=
,
Cycle de comptage : (0
),
Modulo : N=
 N
2 n :
forçage
=
Q 3 Q 2
Q 1
= 2 3 Q 3 + 2 2 Q 2 + 2 1 Q 1 + 2 0 Q 0
 N (10)
Q 0 (2)
 Compteur Modulo 16 forcer à 10 ; Cycle de comptage :
………………………………………………
 N ………………………… 2 n , ………………………………………… forçage.

Equations de forçage : On utilise la combinaison : 10 (10) =

…………………………. 2 =Q 3 Q 2 Q 1 Q 0

,

pour forcer à zéro, les 4 bascules du compteur Modulo 16 ; il suffit de forcer les

bascules

………… et

{ zéro : Ri = …………………………

…………

{ zéro : Ri = ………………………… …………  A base des bascules JK à front descendant

A base des bascules JK à front descendant :

L’équation des entrées d’horloge : Hi = /Qi

 L’équation des entrées d’horloge : Hi  = /Qi Livret : Cahier d’élect ricité :
 L’équation des entrées d’horloge : Hi  = /Qi Livret : Cahier d’élect ricité :
 A base des bascules JK à front montant :  L’équation des entrées d’horloge

A base des bascules JK à front montant :

L’équation des entrées d’horloge : Hi = Qi

 Nombre des bascules : n= Modulo : N= , Cycle de comptage : (
 Nombre des bascules : n=
Modulo : N=
,
Cycle de comptage : (
0),
 N
2 n :
forçage
=
Q 3 Q 2 Q 1
= 2 3 Q 3 + 2 2 Q 2 + 2 1 Q 1 + 2 0 Q 0
 N (10)
Q 0 (2)
Décompteur Modulo 16 forcer à 10 ; Cycle de comptage :

…………………………………………

par 9 = ……………………………. (2) = Q 3 Q 2 Q 1 Q 0 au

par 15 = …………………………. (2) = Q 3 Q 2 Q 1 Q 0 , on doit donc forcer à zéro les

bascules Q 2 et Q 0 R 0 = R 2 = ……………………………………………… et R 1 = R 3 = ……………………………….

N = 10

-- > 2 n-1 = ……… < …… 2 n = …………--- > n = …………………….

N =

2 n =

,

……………………………………. forçage .

On utilise la combinaison :, On doit forcer le décompteur à commencer

lieu de commencer

On doit forcer le décompteur à commencer lieu de commencer Livret : Cahier d’élect ricité :
On doit forcer le décompteur à commencer lieu de commencer Livret : Cahier d’élect ricité :

III-Compteur Asynchrone à base de circuit intégré :

III-Compteur Asynchrone à base de circuit intégré : Compteur binaire asynchrone de de (0 MR :
III-Compteur Asynchrone à base de circuit intégré : Compteur binaire asynchrone de de (0 MR :

Compteur binaire asynchrone de

de (0

MR : une entrée

bits, modulo 2 = , ), Le circuit 7493 est constitué par 2 compteurs :
bits, modulo 2
=
,
),
Le circuit 7493 est constitué par 2 compteurs : compteur modulo2 et compteur modulo8 :
 Compteur Modulo2 (DIV2), si on utilise CKA comme signal d’horloge.
 Compteur Modulo8 (DIV8), si on utilise CKB comme signal d’horloge.
 Compteur Modulo16 si on utilise CKA comme signal d’horloge et on relie CKB { QA
R01 et R02 : entrées de remise à zéro du circuit de comptage
R01. R02 = 1 : activées alors QDQCQBQA = 0000 (2) = 0
Schéma interne et table de fonctionnement du compteur 7493
Les entrées J et K sont { l’état logique 1.

à cycle complet

entrées J et K sont { l’état logique 1. à cycle complet A -/ D OSSIER

A-/ DOSSIER TECHNIQUE :

Si

à cycle complet A -/ D OSSIER TECHNIQUE :   Si  N.B. B-/ A

N.B.

cycle complet A -/ D OSSIER TECHNIQUE :   Si  N.B. B-/ A CTIVITES

B-/ ACTIVITES :

D OSSIER TECHNIQUE :   Si  N.B. B-/ A CTIVITES : Livret : Cahier
D OSSIER TECHNIQUE :   Si  N.B. B-/ A CTIVITES : Livret : Cahier

ACTIVITE1 :

 A CTIVITE 1 :  A CTIVITE 2 :  ACTIVITE3 :  ACTIVITE4 :

ACTIVITE2 :

 ACTIVITE3 :  ACTIVITE4 :  ACTIVITE5 : COMPTEUR BINAIRE MODULO 32
ACTIVITE3 :
ACTIVITE4 :
ACTIVITE5 : COMPTEUR BINAIRE MODULO 32
ACTIVITE4 :  ACTIVITE5 : COMPTEUR BINAIRE MODULO 32 Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,
ACTIVITE4 :  ACTIVITE5 : COMPTEUR BINAIRE MODULO 32 Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,
ACTIVITE4 :  ACTIVITE5 : COMPTEUR BINAIRE MODULO 32 Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,

ACTIVITE6 : COMPTEUR BINAIRE MODULO 42

1ER CAS : circuit1 : Div2 et Div 8

et circuit2 : Div2

42 1 ER CAS : circuit1 : Div2 et Div 8 et circuit2 : Div2 2EME
2EME CAS : circuit1 : Div8 et circuit2 : Div8 A-/ DOSSIER TECHNIQUE : 
2EME CAS : circuit1 : Div8
et circuit2 : Div8
A-/ DOSSIER TECHNIQUE :
Compteur binaire asynchrone à 4 bits, Modulo 10, à cycle de comptage incomplet de (0
Si
R01 et R02 : entrées de remise à zéro du circuit de comptage
R01. R02 = 1 : activées alors QDQCQBQA = 0000 (2) = 0
Si
R91 et R92 : entrées de mise à 9 du circuit de comptage
R91. R92 = 1 : activées alors QDQCQBQA = 1001 (2) = 9

Le circuit 7490 est constitué par 2 compteurs : compteur modulo2 et compteur modulo5 :

Compteur Modulo2 (DIV2), si on utilise CKA comme signal d’horloge.

Compteur Modulo5 (DIV5), si on utilise CKB comme signal d’horloge.

Compteur Modulo10 si on utilise CKA comme signal d’horloge et on relie CKB { QA

Table de fonctionnement : Pour Comptage BCD, relier la sortie QA { l’entrée CKB

Table de fonctionnement des « Resets »

{ l’entrée CKB Table de fonctionnement des « Resets » Livret : Cahier d’élect ricité :
{ l’entrée CKB Table de fonctionnement des « Resets » Livret : Cahier d’élect ricité :
B-/ACTIVITES  ACTIVITE1 :  ACTIVITE2 :  ACTIVITE3 :  A CTIVITE 4 :
B-/ACTIVITES  ACTIVITE1 :  ACTIVITE2 :  ACTIVITE3 :
B-/ACTIVITES
ACTIVITE1 :
ACTIVITE2 :
ACTIVITE3 :

ACTIVITE4 : rôle de R91 et de R92

 ACTIVITE3 :  A CTIVITE 4 : rôle de R91 et de R92 Livret :
 ACTIVITE3 :  A CTIVITE 4 : rôle de R91 et de R92 Livret :
 ACTIVITE5 : ACTIVITE6 : compteur décimal modulo 52  Livret : Cahier d’élect ricité

ACTIVITE5 : ACTIVITE6 : compteur décimal modulo 52
ACTIVITE5 :
ACTIVITE6 : compteur décimal modulo 52
 ACTIVITE5 : ACTIVITE6 : compteur décimal modulo 52  Livret : Cahier d’élect ricité :

 ACTIVITE5 : ACTIVITE6 : compteur décimal modulo 52  Livret : Cahier d’élect ricité :
 ACTIVITE5 : ACTIVITE6 : compteur décimal modulo 52  Livret : Cahier d’élect ricité :
 ACTIVITE5 : ACTIVITE6 : compteur décimal modulo 52  Livret : Cahier d’élect ricité :

Leçon A31 :

Compteur synchrone

OS A31: Réaliser des applications à base de bascules

OS A32: Choisir et mettre en œuvre un compteur/décompteur

I-MISE EN SITUATION :

 CIRCUIT DE COMPTAGE N°1 :  CIRCUIT DE COMPTAGE N°2 :
 CIRCUIT DE COMPTAGE N°1 :
 CIRCUIT DE COMPTAGE N°2 :
CIRCUIT DE COMPTAGE N°1 :  CIRCUIT DE COMPTAGE N°2 :  S IMULER , COMPARER
CIRCUIT DE COMPTAGE N°1 :  CIRCUIT DE COMPTAGE N°2 :  S IMULER , COMPARER

SIMULER, COMPARER ET CONCLURE

CIRCUIT DE COMPTAGE N°1 : Compteur ………………………… modulo ……

Le mode est asynchrone si l’entrée d’horloge d’une bascule est reliée { la sortie de la bascule ……………………………

CIRCUIT DE COMPTAGE N°2 : Compteur ………………………

Le mode est synchrone si tous les signaux d’horloge des bascules sont reliés au signal ……………………………

;

modulo ……… ;

…………………………… ; modulo ……… ; Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
…………………………… ; modulo ……… ; Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et

II-Compteur synchrone a base des bascules :

II-Compteur synchrone a base des bascules : A) TABLE DE COMPTAGE B) TABLE DE FONCTIONNEMENT DES

A) TABLE DE COMPTAGE

B) TABLE DE FONCTIONNEMENT DES DIFFERENTES BASCULES

C) REALISATION DU COMPTEUR AVEC DES BASCULES JK : I) MATRICES DES ENTREES : JI
C) REALISATION DU COMPTEUR AVEC DES BASCULES JK :
I) MATRICES DES ENTREES : JI
J0 =
J1 =
DES BASCULES JK : I) MATRICES DES ENTREES : JI J0 = J1 = Livret :
DES BASCULES JK : I) MATRICES DES ENTREES : JI J0 = J1 = Livret :
J2 = I ) M ATRICES DES ENTREES : K I J3 = K0 =

J2 =

I) MATRICES DES ENTREES : KI

J3 =

K0 = K1 = K2 = K3 = D) SCHEMA DE CABLAGE :
K0 =
K1 =
K2 =
K3 =
D) SCHEMA DE CABLAGE :
: K I J3 = K0 = K1 = K2 = K3 = D) SCHEMA DE

A) TABLE DE DECOMPTAGE :

B) TABLE DE FONCTIONNEMENT DES DIFFERENTES BASCULES :

: B) TABLE DE FONCTIONNEMENT DES DIFFERENTES BASCULES : Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,
: B) TABLE DE FONCTIONNEMENT DES DIFFERENTES BASCULES : Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,
C ) R EALISATION DU DECOMPTEUR AVEC DES BASCULES D : I ) M ATRICES
C ) R EALISATION DU DECOMPTEUR AVEC DES BASCULES D : I ) M ATRICES

C) REALISATION DU DECOMPTEUR AVEC DES BASCULES D :

I) MATRICES DES ENTREES : DI

AVEC DES BASCULES D : I ) M ATRICES DES ENTREES : D I II )

II) EQUATIONS LOGIQUES :

D0 = ……………………………………………………………………………………………………………. D1 = ……………………………………………………………………………………………………………. D2 = ……………………………………………………………………………………………………………. ……………………………………………………………………………………………………………. …………………………………………………………………………………………………………….

D) SCHEMA DE CABLAGE :

D) S CHEMA DE CABLAGE : Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
D) S CHEMA DE CABLAGE : Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
D) S CHEMA DE CABLAGE : Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et

III-Compteur synchrone à base de circuit intègre:

III-Compteur synchrone à base de circuit intègre: S YMBOLE ET CHRONOGRAMME : CARACTERISTIQUE:  DIV10 :

SYMBOLE ET CHRONOGRAMME :

CARACTERISTIQUE:  DIV10 : compteur BCD (= modulo …………).  U/ D : entrée de
CARACTERISTIQUE:
 DIV10 : compteur BCD (= modulo …………).
 U/ D : entrée de sélection de …………………de comptage
(compteur ou décompteur)
 P3
P0
: Données de prépositionnement …………………
 /CE : Entrée de …………………………………
du compteur
 PL : Entrée de ………………………………. de données
 /Tc : Sortie de …………
de comptage.
 MR : Entrée de remise à …………
des sorties du
compteur
 Q3
Q0
: …………………………du compteur.
TABLE DE FONCTIONNEMENT :
MR
PL
U/ /D
/CE
CP
MODE
0
….
X
X
X
Chargement parallèle
0
0
X
……
X
Bloqué (=inchangé)
0
0
0
Décomptage
0
0
0
Comptage
……….
X
X
X
X
Raz ( Remise à zéro)

STRUCTURE INTERNE

X X X X Raz ( Remise à zéro)  S TRUCTURE INTERNE Livret : Cahier
X X X X Raz ( Remise à zéro)  S TRUCTURE INTERNE Livret : Cahier
 ACTIVITES : Réaliser le schéma de câblage et déduire : 1- Le rôle de
 ACTIVITES :
Réaliser le schéma de câblage et déduire :
1- Le rôle de l’entrée U/ /D :

2- le rôle de l’entrée MR :

de l’entrée U/ /D : 2- le rôle de l’entrée MR : Livret : Cahier d’élect
de l’entrée U/ /D : 2- le rôle de l’entrée MR : Livret : Cahier d’élect
3- le rôle de l’entrée PL :
3- le rôle de l’entrée PL :

4- Le rôle de l’entrée /CE :

rôle de l’entrée PL : 4- Le rôle de l’entrée /CE : Livret : Cahier d’élect
rôle de l’entrée PL : 4- Le rôle de l’entrée /CE : Livret : Cahier d’élect
5- Le rôle de la sortie /Tc :
5- Le rôle de la sortie /Tc :
5- Le rôle de la sortie /Tc : Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices
5- Le rôle de la sortie /Tc : Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices

6-

Le modulo de compteur.

7- Le modulo de décompteur.
7- Le modulo de décompteur.
6- Le modulo de compteur. 7- Le modulo de décompteur. Livret : Cahier d’élect ricité :
6- Le modulo de compteur. 7- Le modulo de décompteur. Livret : Cahier d’élect ricité :

Leçon A33 :

Rappel sur Grafcet

OS A33: Décrire le fonctionnement d’un système automatisé à l’aide de l’outil GRAFCET

I- Rappel :

A) SYSTEME AUTOMATISE : un système est dit automatisé s'il exécute toujours le même cycle
A)
SYSTEME AUTOMATISE : un système est dit automatisé s'il exécute toujours le
même cycle de travail conçu sans l'intervention de l'opérateur.
 Compléter la chaine fonctionnelle d’un système automatise:
B)
PARTIE COMMANDE : la partie commande est en général composée d'éléments
de traitement de l'information, de mémoires, automate programmable et
d'ordinateur. Elle transmet les ordres à partir :
 du programme qu'elle contient.
 des informations reçues par les capteurs;
 des consignes données par l'opérateur.
C)
PARTIE OPERATIVE : la partie opérative nécessite pour son fonctionnement de
l'énergie électrique ou pneumatique (air comprimé) ou hydraulique (huile sous
pression). Elle comporte en général :
 DES ACTIONNEURS : qui transforment l'énergie reçue en énergie utile :
moteur, vérin, lampe …

DES CAPTEURS : qui transforment la variation des grandeurs physiques liées au fonctionnement de l'automatisme en signaux électriques :

capteur de pression, de température; …

DES EFFECTEURS : qui agissent sur la matière d'œuvre d'entrée pour lui conférer la valeur ajoutée désirée.

pour lui conférer la valeur ajoutée désirée. II- ACTIVITES : Livret : Cahier d’élect ricité :
pour lui conférer la valeur ajoutée désirée. II- ACTIVITES : Livret : Cahier d’élect ricité :
pour lui conférer la valeur ajoutée désirée. II- ACTIVITES : Livret : Cahier d’élect ricité :
1- A / F ONCTIONNEMENT : La boite descend par gravité et actionne un capteur

1-A/ FONCTIONNEMENT :

La boite descend par gravité et actionne un capteur { contact P .L’action sur le bouton marche ( m)

commande le vérin C1 qui ramène la boite jusqu'au point B qui correspond à la fin de la sortie de C1 par action sur l11 . Cette action commande en arrière C1 jusqu'à

l10 . L’action sur l10 commande le vérin C2 pour ramener la boite sur un tapis roulant

capteur l21 correspondant à la fin de la sortie de C2 permet sa rentrée. Dès la fin de la rentrée un

nouveau cycle recommence .La fin du cycle est obtenue quand deux boites sont transférées.

. L’action sur le

n : nombre de boîtes: Si n<2 alors c=0, Si n=2 alors c=1 avec c : signal logique de sortie.

Conditions initiales: Tiges des vérins rentrées et présence d’une boite. 1-B/ GRAFCET DU POINT DE VUE SYSTEME

d’une boite. 1- B / GRAFCET DU POINT DE VUE SYSTEME  1-D/GRAFCET P.C. : 1-
1-D/GRAFCET P.C. :
1-D/GRAFCET P.C. :

1-C/ GRAFCET P.O. :

DE VUE SYSTEME  1-D/GRAFCET P.C. : 1- C / GRAFCET P.O. : Livret : Cahier
DE VUE SYSTEME  1-D/GRAFCET P.C. : 1- C / GRAFCET P.O. : Livret : Cahier
DE VUE SYSTEME  1-D/GRAFCET P.C. : 1- C / GRAFCET P.O. : Livret : Cahier
A -/ F ONCTIONNEMENT : La pièce à percer est mise par l’opérateur actionne un

A-/ FONCTIONNEMENT :

La pièce à percer est mise par l’opérateur actionne un capteur S et serrée à l’aide d’un étau magnétique non représenté. Dés que le bouton départ cycle est actionné, le perçage sera exécuté simultanément par deux perceuses électriques animées en translation par deux vérins double effet C 1 et C 2 . On prévoit un arrêt du vérin C 1 de 2 secondes

2 . On prévoit un arrêt du vérin C 1 de 2 secondes suite de chaque
2 . On prévoit un arrêt du vérin C 1 de 2 secondes suite de chaque

suite de chaque séquence de perçage se déroule indépendamment ; la fin de

avant qu’il revienne { sa position initiale et un arrêt de 5 secondes pour le vérin C 2 . Les têtes de perçage descendent à des vitesses différentes.

La

chaque séquence est connue par l’activation d’une étape d’attente. La rotation des broches est assurée par deux moteurs Mt1 et Mt2 commandés

respectivement par deux contacteurs KM1 et KM2

B-/ GRAFCET PC :

par deux contacteurs KM1 et KM2 B -/ G RAFCET PC : Livret : Cahier d’élect
par deux contacteurs KM1 et KM2 B -/ G RAFCET PC : Livret : Cahier d’élect
par deux contacteurs KM1 et KM2 B -/ G RAFCET PC : Livret : Cahier d’élect
A-/ P RESENTATION DE LA MAQUETTE BCI :   La bouteille bouchonnée sera détectée
A-/ P RESENTATION DE LA MAQUETTE BCI :   La bouteille bouchonnée sera détectée

A-/ PRESENTATION DE LA MAQUETTE BCI :

 

La bouteille bouchonnée sera détectée par le capteur Cp et acheminée vers la zone de mise en pack.

On peut assimiler la maquette à un système de bouchonnage de bouteilles. Les bouteilles (pièces hautes) et les bouchons (pièces basses) arrivant sur le même convoyeur sont, dans un premier temps, triées. Les bouteilles sont guidées en bout de tapis pour être amenées en zone de bouchonnage. Les bouchons sont éjectés dans une goulotte en attendant d’alimenter la zone de bouchonnage. Le bouchonnage étant simulé par un assemblage mécanique, les bouteilles sont ensuite convoyées par un tapis, commandé par un moteur Mb, vers une zone de mise en pack.

B-/ ETUDE DE ZONE DEJECTION :

Différentes détections le long du tapis permettant de reconnaître les bouteilles correctement bouchonnées, les bouteilles non bouchonnées ainsi que les bouchons isolés.

la bouteille non bouchonnée ou le bouchons isolé ne sera pas détecté par le capteur infrarouge Cp, ce qui provoque sa rejet lors de son passage devant le capteur I3 vers une zone de rebut par un solénoïde d’éjection Se pendant une temporisation de T1=2s.

d’éjection Se pendant une temporisation de T1=2s. R EMARQUE : I2 : Un capteur infrarouge détectant

REMARQUE : I2 : Un capteur infrarouge détectant toutes les pièces associées à Cp 3-C/ GRAFCET DUN POINT DE VUE PC RELATIF A LA ZONE DEJECTION .

’ UN POINT DE VUE PC RELATIF A LA ZONE D ’ EJECTION . Livret :
’ UN POINT DE VUE PC RELATIF A LA ZONE D ’ EJECTION . Livret :
IV-REGLES D’EVOLUTION D’UN GRAFCET : L’initialisation précise les étapes actives au début du fonctionnement. Les
IV-REGLES D’EVOLUTION D’UN GRAFCET :
L’initialisation précise les étapes actives au début du fonctionnement. Les étapes initiales
sont activées inconditionnellement.
Une transition est soit validée, soit non validée. Elle est validée lorsque toutes les étapes
immédiatement précédentes sont actives. Elle ne peut être franchie que
Lorsque la transition est validée,
ET que la réceptivité associée à cette transition est vraie.
Lorsque ces deux conditions sont réalisées la transition est alors obligatoirement franchie.
la transition est alors obligatoirement franchie. Le franchissement d’une transition entraîne

Le franchissement d’une transition entraîne l’activation de toutes les étapes immédiatement suivantes et la désactivation de toutes les étapes immédiatement précédentes.

de toutes les étapes immédiatement précédentes. Plusieurs transitions simultanément franchissables sont
de toutes les étapes immédiatement précédentes. Plusieurs transitions simultanément franchissables sont
de toutes les étapes immédiatement précédentes. Plusieurs transitions simultanément franchissables sont

V-MISE EN EQUATION D’UNE ETAPE D’UN GRAFCET :

V-MISE EN EQUATION D’UNE ETAPE D’UN GRAFCET : Ecrire les équations des étapes suivantes.  SYSTEME
Ecrire les équations des étapes suivantes.  SYSTEME (1) : POSTE DE TRANSFERT DES BOITES.
Ecrire les équations des étapes suivantes.
SYSTEME (1) : POSTE DE TRANSFERT DES BOITES.
SYSTEME (2) : UNITE DE PERÇAGE DE DEUX TROUS.
SYSTEME (3) : BCI
: UNITE DE PERÇAGE DE DEUX TROUS.  SYSTEME (3) : BCI Livret : Cahier d’élect
: UNITE DE PERÇAGE DE DEUX TROUS.  SYSTEME (3) : BCI Livret : Cahier d’élect
: UNITE DE PERÇAGE DE DEUX TROUS.  SYSTEME (3) : BCI Livret : Cahier d’élect

Leçon-A41 :

Automate Programmable Industriel (A.P.I.)

OS A41: Identifier les éléments de dialogue d'un système automatisé piloté par API

OS A42: Traduire un Grafcet en langage automate

OS A43: Ecrire, modifier ou compléter un programme et l'implanter sur API

AEG à travers une AEG à travers une
AEG à travers une
AEG à travers une

I-Mise en situation :

1) ACTIVITE DE DECOUVERTE : Système de tri ( BCI ) équipé d'un API A) faire fonctionner le système de tri et identifier les éléments de dialogue

B) déduire :

* Les entrées du Système : ………………………………………………………………

* Les entrées du AEG : ……………………………………………………………………

* Les sorties du Système : ………………………………………………………………

* Les sorties AEG : …………………………………………………………………………

* Les entrées système sont reliées aux

* Les sorties système sont reliées aux

* L’A.P.I (AEG) représente la partie ………………………………….

2) INTRODUCTION :

Les API sont des micro-ordinateurs qui sont spécialement conçu pour traiter,par un

programme,des problèmes de logique séquentielle ( ou combinatoire ) afin de remplacer les commandes d’automatismes, en logique câblée, qui souffrent d’un certain nombre de limitations.

Les encombrements ( poids et volume ).

La difficulté de maîtriser des problèmes complexes.

La complexité de recherche des pannes.

Le changement de câblage dans le cas de changement de mode de fonctionnement du

système.

le cas de changement de mode de fonctionnement du système. Livret : Cahier d’élect ricité :
le cas de changement de mode de fonctionnement du système. Livret : Cahier d’élect ricité :

II-Automates Programmables Industriels (API)

I) ARCHITECTURE :

INTERFACE DENTREES : permet { l’unité centrale de recevoir les états logiques des

capteurs et des boutons poussoirs du pupitre relié { l’A.P.I.

INTERFACE DE SORTIES : permet { l’unité centrale d’émettre des informations ordres de types logiques et électroniques vers les préactionneurs et la visualisation sur le pupitre etc….

LA MEMOIRE : enregistre les instructions du programme de commande ainsi les données

au cours de traitement.

LE PROCESSEUR : exécute les instructions.
LE PROCESSEUR : exécute les instructions.

La programmation de l’automate se fait { l’aide d’un terminal PC, ou d’une console.

se fait { l’aide d’un terminal PC, ou d’une console. II) C ARACTERISTIQUES DE L 'API

II) CARACTERISTIQUES DE L'API DE TYPE AEG A020 1) ACTIVITE N°1

A- A partir du dossier technique du AEG, identifier les variables E/S de AEG A020

technique du AEG, identifier les variables E/S de AEG A020 B- A partir du logiciel DOLGAKL

B- A partir du logiciel DOLGAKL , identifier les caractéristiques de AEG A020

DOLGAKL , identifier les caractéristiques de AEG A020 Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices
DOLGAKL , identifier les caractéristiques de AEG A020 Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices
DOLGAKL , identifier les caractéristiques de AEG A020 Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices

2) AFFECTATIONS :

2) A FFECTATIONS : 3) G RAFCET PC : 4) G RAFCET CODE AUTOMATE : 

3) GRAFCET PC :

4) GRAFCET CODE AUTOMATE :

: 3) G RAFCET PC : 4) G RAFCET CODE AUTOMATE :  IL ( Instruction
 IL ( Instruction List ) ou liste d’instructions  LD ( Ladder Program) ou
 IL ( Instruction List ) ou liste d’instructions
 LD ( Ladder Program) ou schéma à contacts
 ST ( Structured Text ) ou texte structuré
 SFC ( Sequentiel Function Chart ) issu du langage GRAFCET

III-Programmation en langage automate.

du langage GRAFCET III-Programmation en langage automate. Un programme est une suite d’instructions logiques

Un programme est une suite d’instructions logiques traduisant le fonctionnement du système automatisé. On peut programmer en utilisant plusieurs langages :

NB : Dans ce qui suit on va s’intéresser au langages IL et LD.

ce qui suit on va s’intéresser au langages IL et LD. 1) O PERATEURS ET OPERANDES

1) OPERATEURS ET OPERANDES :

au langages IL et LD. 1) O PERATEURS ET OPERANDES : Livret : Cahier d’élect ricité
au langages IL et LD. 1) O PERATEURS ET OPERANDES : Livret : Cahier d’élect ricité
PROGRAMMATION DE L'ETAPE INITIALE PROGRAMMATION ETAPE – TRANSITION : 2) P ROGRAMMATION : A )
PROGRAMMATION DE L'ETAPE INITIALE PROGRAMMATION ETAPE – TRANSITION :
PROGRAMMATION DE L'ETAPE INITIALE
PROGRAMMATION ETAPE – TRANSITION :

2) PROGRAMMATION:

A)

- Voir règle d'évolution n°1 : Situation initiale. -M1 est la variable interne qui remplace l'étape ………………… et M1 est initialement …………………. - Pour activer la variable interne M1, il suffit:

- Pour activer la variable interne M1, il suffit: B ) C ) E VALUATION :

B)

- Pour activer la variable interne M1, il suffit: B ) C ) E VALUATION :

C) EVALUATION : COMPLETER LA PROGRAMMATION DU GRAFCET :

E VALUATION : C OMPLETER LA P ROGRAMMATION DU G RAFCET : Livret : Cahier d’élect
E VALUATION : C OMPLETER LA P ROGRAMMATION DU G RAFCET : Livret : Cahier d’élect
- Evaluation : Compléter la programmation du Grafcet D ) P ROGRAMMATION D ’ UNE
- Evaluation : Compléter la programmation du Grafcet
- Evaluation : Compléter la programmation du Grafcet

D) PROGRAMMATION DUNE SORTIE

- D'après le Grafcet système l'équation de sortie de l'étape n°5 : X5 = Se, ce qui est traduit en langage AEG par les lignes d'instructions ci-dessous (circuit

15)

par les lignes d'instructions ci-dessous (circuit 15) 3) I MPLANTATION D ' UN G RAFCET SUR

3) IMPLANTATION D'UN GRAFCET SUR API

(circuit 15) 3) I MPLANTATION D ' UN G RAFCET SUR API Livret : Cahier d’élect
(circuit 15) 3) I MPLANTATION D ' UN G RAFCET SUR API Livret : Cahier d’élect

* ACTIVITE : Charger le programme, relatif au Grafcet PC du BCI, dans l’automate AEG et tester à vide le fonctionnement en suivant le guide du logiciel DOLOGAKL

au Grafcet PC du BCI, dans l’automate AEG et tester à vide le fonctionnement en suivant

1) DEFINITION

Le schéma à contacts est semblable au schéma électrique, mais les liaisons

sont disposées horizontalement.

Une section de programme écrite en langage schéma à contacts se compose

d’une suite de réseaux de contacts exécutés séquentiellement par l’API.

Un réseau de contacts est composé d’un ensemble d’éléments graphiques
Un réseau de contacts est composé d’un ensemble d’éléments graphiques

disposés sur une grille organisée en lignes et colonnes. L’API AEG A020 dispose de 20 lignes et 9 colonnes. Les éléments graphiques sont les instructions du langage à contacts.

graphiques sont les instructions du langage à contacts. 2) I NSTRUCTION DE COMMANDE EN SCHEMA A

2) INSTRUCTION DE COMMANDE EN SCHEMA A CONTACTS :

Le tableau suivant montre les opérations possibles avec l’API AEG A020:

montre les opérations possibles avec l’API AEG A020 : 3) A CTIVITE : Etablir le programme

3) ACTIVITE : Etablir le programme en langage schéma à contacts correspondant au GRAFCET codé automate.

schéma à contacts correspondant au GRAFCET codé automate. Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices
schéma à contacts correspondant au GRAFCET codé automate. Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices
IV-Guide du logiciel « DOLOGAKL » -1 - Démarrage :C: \ > CD DOLOGAKL puis
IV-Guide du logiciel « DOLOGAKL » -1 - Démarrage :C: \ > CD DOLOGAKL puis
IV-Guide du logiciel « DOLOGAKL » -1 - Démarrage :C: \ > CD DOLOGAKL puis
IV-Guide du logiciel « DOLOGAKL » -1 - Démarrage :C: \ > CD DOLOGAKL puis
IV-Guide du logiciel « DOLOGAKL » -1 - Démarrage :C: \ > CD DOLOGAKL puis
-3-Pour saisir un programme : Edit/instructions -LI . - 4- Pour simuler sur l’écran un
-3-Pour saisir un programme : Edit/instructions -LI . - 4- Pour simuler sur l’écran un

-3-Pour saisir un programme : Edit/instructions -LI .

-3-Pour saisir un programme : Edit/instructions -LI . - 4- Pour simuler sur l’écran un programme

-4- Pour simuler sur l’écran un programme :Test/ Temps réel - simulation

sur l’écran un programme :Test/ Temps réel - simulation Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,
sur l’écran un programme :Test/ Temps réel - simulation Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,
sur l’écran un programme :Test/ Temps réel - simulation Livret : Cahier d’élect ricité : Cours,

Appuyer sur la touche E : Apparition des entrées sur l’écran.

Appuyer sur la touche M : Apparition des marqueurs sur l’écran.

Appuyer sur la touche « Shift droite » : activation de l’étape initiale.

Tester le GRAFCET codé automate en exploitant le clavier numérique pour l’activation et la désactivation des entrées. 5- Pour piloter un système { travers l’A.P.I : On line /démarrer puis envoyer Rq: si l’A.P.I est chargé d’un programme (LED jaune allumée), on le décharge :

Arrêter A.P.I

BORNES DENTREE / SORTIE

décharge : Arrêter A.P.I B ORNES D ’ ENTREE / S ORTIE Livret : Cahier d’élect
décharge : Arrêter A.P.I B ORNES D ’ ENTREE / S ORTIE Livret : Cahier d’élect
décharge : Arrêter A.P.I B ORNES D ’ ENTREE / S ORTIE Livret : Cahier d’élect

Leçon B3 :

Moteur À courant continu

OS B31: Tracer les caractéristiques d'un moteur à courant continu

OS b32: Déterminer le point de fonctionnement pour une charge donnée

I-Rappel :  La machine à courant continu est constituée de deux parties principales :
I-Rappel :
 La machine à courant continu est constituée de deux parties principales :
 Une partie fixe appelée
 Une partie mobile appelée
ou
ou
 Le circuit inducteur étant alimenté, la machine à courant continu fonctionne en :
si on alimente l’induit par une source de tension continu.
Elle transforme alors l'énergie électrique en une énergie mécanique de rotation
si on fait tourner l’induit par un procédé d’entraînement.
Elle transforme alors l'énergie mécanique de rotation en une énergie électrique
 on dit que la machine à courant continu est
 D’après la loi de LAPLACE le sens de la de la
rotation) est donné par la règle des trois doigts de la main
(donc sens de
telle que :
 Pour inverser le sens de rotation d’un moteur { courant continu :
 à électro-aimant, on inverse soit le sens du
soit le sens du courant dans
dans
(donc sens du champs)
 à aimant permanent, on inverse seulement le sens du
dans
 SYMBOLES
 SCHEMA EQUIVALENT DE L’INDUIT :
dans  SYMBOLES  SCHEMA EQUIVALENT DE L’INDUIT :  Expression de la tension de l’induit
dans  SYMBOLES  SCHEMA EQUIVALENT DE L’INDUIT :  Expression de la tension de l’induit

Expression de la tension de l’induit : U =

Expression de la force contre électromotrice : E’ =

 Expression de la force contre électromotrice : E’ = Livret : Cahier d’élect ricité :
 Expression de la force contre électromotrice : E’ = Livret : Cahier d’élect ricité :

II-Bilan énergétique et rendement :

II-Bilan énergétique et rendement : 1) B ILAN : 2) DEFINITIONS : P : Puissance absorbée

1) BILAN:

2) DEFINITIONS : P : Puissance absorbée par l’induit en charge ; (w) Iex :
2) DEFINITIONS :
P : Puissance absorbée par l’induit en charge ; (w)
Iex : courant d’excitation de l’inducteur
Po : Puissance absorbée par l’induit à vide (=sans
charge); (w)
Pex : Puissance absorbée dans l’inducteur ;(w)
I0
: courant absorbé à vide (= sans charge) ; (A)
U
: tension de l’induit
Uex : tension de l’inducteur
Pa : Puissance absorbée par le moteur ; (w)
pj : Pertes joules dans l’induit en charge ; (w)
pjo : Pertes joules dans l’induit à vide ; (w)
pjex : Pertes joules dans l’inducteur ; (w)
Péu : Puissance électrique utile ou puissance
moteur ou puissance électromagnétique (w)
Pu : Puissance utile ; (w)
pc : pertes constantes ;(w)
pf : petes dans le fer ;(w)
pm : pertes mécaniques ;(w)
E’ : f.c.e.m en charge (V)
E’o : f.c.e.m à vide (V)
T : couple électrique utile ou couple moteur ou
couple électromagnétique ; (N.m)
Tu : couple mécanique utile ou couple utile ;
(N.m)
Tc : couple constant ;(N.m)
 : Vitesse angulaire ;(rd/s)
n : Fréquence de rotation ;(tr/s)
 : Rendement ;( sans unité)
I : courant absorbé par la charge ; (A)
R : résistance de l’induit ; ()
3) RELATIONS :
 ∑pertes = pj
pc
pex
 Tc = pc /
 Pu = Péu – pc = P - ∑pertes
 T = Tu + pc
 Péu = P – pj
  = Pu /Pa
  = 2**n
 Péu = E'*I = T * .
 T = Péu /
 pc = pm + pf
 Tu = Pu /
 Po = UI0
4) ESSAI A VIDE : (TU = 0 )
Pu = ……………………
pc = Po – pj 0 = E’ 0 I 0 : l’essai { vide permet de déterminer
1)
BILAN
0 I 0 : l’essai { vide permet de déterminer 1) BILAN Livret : Cahier d’élect
0 I 0 : l’essai { vide permet de déterminer 1) BILAN Livret : Cahier d’élect
2)  ∑pertes = pj + pc R ELATIONS :   = Pu /P

2)

∑pertes = pj + pc

RELATIONS :

  = Pu /P 1/ Lancer le logiciel de simulation "MCC" et relever les
  = Pu /P
1/ Lancer le logiciel de simulation "MCC" et relever les caractéristiques
nominales des machines à partir de la plaque signalétique.
Un(V)
Uex(V)
Pu n (W)
n
n (tr/mn)
…………
…………
………………
…………
2/ ESSAI A ROTOR BLOQUE :
MESURE DE LA RESISTANCE DE L'INDUIT RA PAR LA METHODE VOLTAMPERE METRIQUE :

2-A/ Rappeler le schéma équivalent de l'induit d'un moteur à courant continu et déduire l'expression de U en fonction E', Ra et I puis en fonction de N,, n , Ra et I

+
+
E', Ra et I puis en fonction de N,  , n , Ra et I

U =

U
U
-
-
Ra et I puis en fonction de N,  , n , Ra et I +
Ra et I puis en fonction de N,  , n , Ra et I +

2-B/ A quoi est équivalent ce schéma lorsque le rotor est bloqué (n=0) ? , justifier votre réponse.

+
+
le rotor est bloqué (n=0) ? , justifier votre réponse. + U - 2-C/ A partir
U
U
-
-
2-C/ A partir du logiciel de simulation :  Bloquer le rotor de la machine1.
2-C/ A partir du logiciel de simulation :
Bloquer le rotor de la machine1.
Alimenter l'induit par une tension continue très faible ,10V par exemple
:
 Fermer l'interrupteur " interrupteur induit " puis relever, la valeur
affichée par le voltmètre ainsi que l'ampèremètre, dans le tableau
suivant :
U(V)
I(A)
Ra = U/I (Ω)
3/ ESSAI A VIDE :
MESURE DES PERTES CONSTANTES
 Alimenter l'induit et l'inducteur de la machine1 (moteur) avec leurs
valeurs nominales et laisser le moteur fonctionne à vide (interrupteur
induit 2 ouvert) :
3-A/ Relever la valeur des grandeurs suivantes :
U(V)
I
0 (A)
n
0 (tr/mn)
Tu 0 (Nm)
220
3-B/ Calculer :
 La puissance absorbée à vide :
 La puissance utile à vide :

Les pertes constantes :

4/ ESSAI EN CHARGE :

CALCUL DU RENDEMENT

Fermer l'interrupteur induit2

Varier la charge jusqu'à obtenir le point de fonctionnement nominal

4-a/ Relever la valeur des grandeurs suivantes :

n (V)

U

n

n (tr/mn)

I

n (A)

Tu n (Nm)

220V

1200

 

……

Tu n (Nm) 220V 1200   … …… Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices
Tu n (Nm) 220V 1200   … …… Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices

4-B/ Calculer :

La puissance absorbée par l'induit :

………………………………………………………………………………………………………

La puissance absorbée par l'inducteur :

………………………………………………………………………………………………

La puissance absorbée par le moteur :

……………………………………………………………………………………………………

le rendement du moteur :

……………………………………………………………………………………………………………
…………
4-C/ Déduire le bilan énergétique :
III- Caractéristiques d'un moteur à courant continu :
A excitation indépendante ( iex = C te ) et U = Un = C te
1/ ACTIVITE:
* Faire varier la charge et pour différente valeur de courant de l'induit I, relever
la valeur de la vitesse n et du couple Tu correspondante.
* Faire varié la charge et pour différentes valeurs de courant de l'induit I, relever
la valeur de la vitesse n et du couple Tu correspondante.
(
)
=
I (A)
22 25
30 35
n (tr/mn)
… …
… …
Tu (Nm)
… …
… …

2/ CARACTERISTIQUE DE VITESSE : N = F(I)

Tracer la courbe de n = f(I)

DE VITESSE : N = F (I)  Tracer la courbe de n = f(I) Livret
DE VITESSE : N = F (I)  Tracer la courbe de n = f(I) Livret
3/ C ARACTERISTIQUE DE COUPLE : T U = F (I) * Conclure : Le

3/ CARACTERISTIQUE DE COUPLE : TU = F(I)

3/ C ARACTERISTIQUE DE COUPLE : T U = F (I) * Conclure : Le coup

* Conclure : Le couple utile vari ……

4/ CARACTERISTIQUE MECANIQUE : TU = F(N)

vari …… 4/ C ARACTERISTIQUE MECANIQUE : T U = F ( N )  
  Tracer la courbe de Tu =f(I) ………………………  Tracer la courbe de Tu
 Tracer la courbe de Tu =f(I)
………………………
 Tracer la courbe de Tu en fonction de n

Conclure : La vitesse varie ………………………………… au courant de l'induit

avec le courant de l'induit

Conclure : Le couple utile vari …………………………………

………… { la vitesse

5/ETUDE THEORIQUE :

………… { la vitesse 5/E TUDE THEORIQUE : Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices
………… { la vitesse 5/E TUDE THEORIQUE : Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices

A-/ Sachant que

E' n = Nφ E'= U - RI Exprimer n en fonction de I La
E'
n =
E'= U
- RI
Exprimer n en fonction de I
La vitesse varie ……………………………………………………………… au courant de l'induit
B-/ Sachant que
Péu
T =
Ω
E'= nNφ
Exprimer Tu en fonction de I
Le couple utile vari ………………………………………………… avec le courant de l'induit
C-/ Sachant que
T =
I
U = E'+ R.I
Exprimer T en fonction de n
Le couple utile vari …………………………………………………………………… { la vitesse
6/ POINT DE FONCTIONNEMENT :
Une charge oppose au moteur un couple résistant T r . Pour que le moteur puisse
entraîner cette charge, il doit fournir un couple utile T u de telle sorte que T u = T r .

A-EVALUATION :

Déterminer le point de fonctionnement de ce moteur, dans le cas où le moteur entraîne une charge résistive de couple résistant constant : T r = 30Nm

Sachant que T = T u + T p . (tracer ce point sur la courbe : Tu = f(n))

* la puissance utile Pu :

………………………………………………………………………………………

Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et

IV-Commande par variateur de vitesse : Hacheur série

IV-Commande par variateur de vitesse : Hacheur série  l'expression de la vitesse n en fonction

l'expression de la vitesse n en fonction de U , N et Ø ; si on suppose que :

U>> RI

La variation de la vitesse peut être obtenue par :

 La vitesse proportionnelle à la tension.  La vitesse proportionnelle au flux. en Logiciel
 La vitesse
proportionnelle à la tension.
 La vitesse
proportionnelle au flux.
en
Logiciel de simulation « Hacheur série »
au flux. en Logiciel de simulation « Hacheur série » A 1-/D EFINITION : Le hacheur

A1-/DEFINITION : Le hacheur est un convertisseur statique continu-continu ; il permet de une tension continue une tension continue

; il permet de une tension continue une tension continue A 2-/S YMBOLE : A 3-/E

A2-/SYMBOLE :

A3-/EXEMPLE DAPPLICATION : Le hacheur série est souvent employé pour commander un moteur { courant continu. On rappelle que la vitesse d’un tel moteur est proportionnelle à la tension d’alimentation

moteur est proportionnelle à la tension d’alimentation Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
moteur est proportionnelle à la tension d’alimentation Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
moteur est proportionnelle à la tension d’alimentation Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et

A4- ACTIVITE PRATIQUE :

1)

Lancer le logiciel de simulation « Hacheur série » et simuler le montage ci-dessus et représenter l’allure de u(t), i(t), v(t) et uH(t) :

et représenter l’allure de u(t), i(t), v(t) et uH(t) : L E HACHEUR SERIE ALIMENTE UNE
et représenter l’allure de u(t), i(t), v(t) et uH(t) : L E HACHEUR SERIE ALIMENTE UNE

LE HACHEUR SERIE ALIMENTE UNE CHARGE RESISTIVE .

uH(t) : L E HACHEUR SERIE ALIMENTE UNE CHARGE RESISTIVE . On considère le montage d’un

On considère le montage d’un hacheur série suivant, on suppose que la diode et le transistor sont parfaits et que L = 0, E=0 et la charge est résistive de R = 10Ω

Sachant que : U=36V, f= 500Hz et rapport cyclique : α =0,3 Calculer la période T : ………………………………………………………………………

Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
Livret : Cahier d’élect ricité : Cours, exercices et
la variation du courant. L A VALEUR MOYENNE : Calculer la valeur moyenne de u(t),
la variation du courant. L A VALEUR MOYENNE : Calculer la valeur moyenne de u(t),

la variation du courant.

LA VALEUR MOYENNE :

Calculer la valeur moyenne de u(t), i(t), v(t) et uH(t) :

U

moy = …………………………………………………………………

i moy = ……………………………………………………………………

V

UH moy = …………………………………………………………………

moy = ……