Vous êtes sur la page 1sur 2

Directeur de la publication : Edwy Plenel ARTICLE

CNRS : douze heures d’audience pour Vincent Geisser


Par Jade Lindgaard

Presque douze heures d’audience, une séance fleuve devant la De pétitions en tribunes, le monde intellectuel hexagonal se di-
commission administrative paritaire du CNRS pour Vincent Geis- vise. D’un côté, les défenseurs, à travers le cas de Geisser, de
ser hier lundi 29 juin. Et toujours pas de proposition de sanction. l’autonomie de la recherche vis-à-vis des pressions politiques et
Cinq membres de la commission ont voté pour un avertissement, administratives (Esther Benbassa, Etienne Balibar, Olivier Roy,
les cinq autres ont voté contre. Le CNRS, qui attendait l’avis de Edgar Morin, Daniel Bensaïd, Pascal Boniface, Nacira Guénif,
cette commission, devra donc trancher sans que ne lui soit propo- Tzvetan Todorov...), et de l’autre, pourfendeurs de Geisser en tant
sée une sanction. que «défenseur de l’islamisme radical » comme l’écrit l’histo-
Très inhabituelle, la procédure semble s’être déroulée dans une rienne Elisabeth Roudinesco dans Libération , parmi lesquels on
certaine confusion. Jusqu’au jour de la convocation du socio- trouve la journaliste Caroline Fourest. Libération a refusé de pu-
logue, l’organisme de recherche n’avait pas fait connaître le rè- blier la pétition de soutien au sociologue, finalement parue dans
glement intérieur du conseil. «Comme s’il n’en disposait pas, L’Humanité .
tant la procédure est inhabituelle », remarque Esther Benbassa, Autre spécialiste de l’islam, Abdelwahab Medeb a publiquement
historienne du judaïsme, et initiatrice d’une pétition de soutien à critiqué les positions de Geisser, tout en signant la pétition le
Vincent Geisser qui a réuni presque 5000 signatures. La commis- défendant. Pour l’écrivain, signe des temps, «décidément l’is-
sion paritaire est composée pour partie de salariés élus et pour lam n’est pas un espace neutre ». Le père de Vincent Geisser,
partie de personnes nommées par la direction du CNRS. lieutenant-colonel de gendarmerie et sa mère, fille de général de
Lundi 29 juin, une dizaine de personnes ont témoigné à charge division, ont écrit une lettre de protestation au ministre de la dé-
et en défense de ce spécialiste de l’islam convoqué devant ce qui fense.
s’apparente à un conseil de discipline du CNRS pour des pro- Le débat a pris ces derniers jours une dimension internationale
pos tenus à l’encontre du fonctionnaire de sécurité et de défense avec deux lettres ouvertes adressées à la présidente du CNRS, Ca-
de l’organisme, et pour «manquement grave à l’obligation de therine Bréchignac, en défense de Vincent Geisser : l’une d’asso-
réserve » des fonctionnaires. Dans un mail privé adressé à une ciations américaines d’orientalistes, l’autre d’une série d’univer-
jeune femme qui venait de perdre son allocation de recherche sitaires plus ou moins liés à la France et à l’étude de l’islam, parmi
pour cause de port du voile islamique, Vincent Geisser s’en était lesquels l’historienne Joan Scott.
pris à l’ingénieur chargé de la sécurité du CNRS, Joseph Illand, Très discrète, la direction du CNRS s’est contentée jusqu’à pré-
l’accusant d’être un «idéologue qui traque les musulmans et leurs sent d’un communiqué de presse lapidaire et d’une réaction ano-
amis, comme à une certaine époque, on traquait les Juifs et les nymisée à Mediapart. La ministre de la recherche, Valérie Pé-
Justes ». cresse, s’est pour sa part publiquement inquiétée du respect de
Ce responsable de la sécurité du CNRS annonce avoir déposé la liberté d’expression des chercheurs. Indice des forts remous
plainte contre Vincent Geisser pour diffamation. Le CNRS lui a et tensions internes que suscite cette affaire, Thibaud Hulin, un
intenté une procédure disciplinaire. Il risque une sanction disci- jeune chercheur en science de l’information du CNRS, qui avait
plinaire, «ou rien » précise son avocat, Michel Tubiana, ancien relaté l’affaire sur son blog et appelé à signer la pétition de sou-
président de la Ligue des droits de l’homme, qui a défendu son tien à Geisser, s’est vu contraint de supprimer son billet à la de-
client en plaidant que le mail avait été rendu public à son insu. mande de son directeur de laboratoire. «Celui-ci m’informe que je
La commission paritaire administrative doit maintenant rendre un n’ai pas respecté la charte CNRS de mon laboratoire et que mon
rapport sur le cas Geisser, mais son avis n’est que consultatif. blog a été bloqué », raconte-t-il ensuite, ajoutant «j’apprendrai
C’est à la direction de l’organisme public de recherche que re- plus tard que le signalement de mon article provient du service du
viendra la décision finale de sanctionner ? ou pas. Ce processus Fonctionnaire de sécurité défense .» Contacté par Mediapart, Jo-
pourrait prendre plusieurs semaines. seph Illand n’a pas souhaité répondre à nos questions, se retirant
derrière le «devoir de réserve » et «comptant sur l’intelligence
«Décidément l’islam n’est pas un espace neutre» des médias pour distinguer eux-mêmes le vrai du faux ».
Depuis son éclosion au grand jour (retrouver ici notre récit dé- «Quel est le comble pour un chercheur qui travaille sur les traces
taillé de cette tortueuse histoire), l’affaire Geisser a pris une am- d’activité numérique ? », se demande Thibaud Hulin sur son blog.
pleur qui dépasse le sort de l’auteur de La Nouvelle Islamophobie La réponse sonne comme un ironique paradoxe : «Se faire pister
, pamphlet qui avait suscité la polémique lors de sa parution en par son propre institut ! :-). »
2003.

1
Directeur de la publication : Edwy Plenel ARTICLE

Directeur de la publication : Edwy Plenel Rédaction et administration : 8 passage Brulon 75012 Paris
Directeur éditorial : François Bonnet Courriel : contact@mediapart.fr
Directrice général : Marie-Hélène Smiéjan Téléphone : + 33 (0) 1 44 68 99 08
Le journal MEDIAPART est édité par la Société Edi- Télécopie : + 33 (0) 1 44 68 01 80 ou 01 90
trice de Mediapart (SAS).
Durée de la société : quatre-vingt-dix-neuf ans à compter du Propriétaire, éditeur et prestataire des services proposés
24 octobre 2007. Capital social : 1 958 930 e. Immatriculée sur ce site web : la Société Editrice de Mediapart, Société par
sous le numéro 500 631 932 RCS PARIS. Numéro de Com- actions simplifiée au capital de 1 958 930 euros, immatriculée
mission paritaire des publications et agences de presse : en sous le numéro 500 631 932 RCS PARIS, dont le siège social
cours. est situé au 8 passage Brulon, 75012 Paris.
Conseil de direction : François Bonnet, Jean-Louis Bou- Abonnement : pour toute information, question ou conseil,
chard, Michel Broué, Laurent Mauduit, Edwy Plenel (Pré- le service abonné de Mediapart peut être contacté par courriel
sident), Marie-Hélène Smiéjan, Thierry Wilhelm. Action- à l’adresse : serviceabonnement@mediapart.fr. Vous pouvez
naires directs et indirects : Godefroy Beauvallet, François également adresser vos courriers à Société Editrice de Me-
Bonnet, Gérard Desportes, Laurent Mauduit, Edwy Plenel, diapart, 8 passage Brulon, 75012 Paris.
Marie-Hélène Smiéjan ; Laurent Chemla, F. Vitrani ; So-
ciété Ecofinance, Société Doxa ; Société des Amis de Me-
diapart.