P. 1
Le Sud, futur laboratoire d'innovation du monde

Le Sud, futur laboratoire d'innovation du monde

|Views: 55|Likes:
L' Expansion Management Review. L'innovation inversée, processus par lequel des produits développés par des pays du Sud pour leurs populations gagnent les pays riches, est promise à un bel avenir.
L' Expansion Management Review. L'innovation inversée, processus par lequel des produits développés par des pays du Sud pour leurs populations gagnent les pays riches, est promise à un bel avenir.

More info:

Published by: Anne Sophie Oster on Sep 30, 2013
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/19/2014

pdf

text

original

Date : 01/09/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 113-123 Diffusion : (8000) Périodicité : Trimestriel Surface : 873 %

L'innovation inversée, processus par lequel des produits développés par des paysdu Sud pour leurs populations gagnent les pays riches, est promise à un bel avenir.

Le Sud, futur laboratoire d'innovation du monde
> Jean-Michel Huet, Diane de Pompignan, Mathilde Noé et Anne-Sophie Oster

Focus
Un électrocardiogramme à batterie conçu en Inde pour les zones rurales et vendu à des services d'urgence occidentaux... Ce type d'exemple reste rare. Toutefois, sielles ont encore du mal à trouver leurs débouchés dans l'hémisphère Nord, de multiples innovations frugales et locales se développent dans les pays émergents pour répondre aux besoins jusque-là non satisfaits de leurs habitants. Ce potentiel d'inventivité est énorme et laisse présager une progression peut-être lente mais inéluctable de l'innovation inversée.

everse innovation, creare far from home, win everywhere » in. Voilà un 1beau programme d'investissements pour des entreprises d'un monde déve loppé aujourd'hui en proie à une violente crise économique. Vijay Govindarajan et Chris Trimble développent ainsi dans leur ouvrage un concept désormais solidement ancré dans le monde académique ':', celui d'« innovation inversée ». Ce type d'inno vation deviendra-t-il le relais de croissance de l'économie mondiale, les stratégies tra et de ditionnelles d'internationalisation glocalisation n;' s'essouflant dans une géo graphie économique changeante ? Au-delà de la définition théorique des concepts qui lui sont liés, l'observation fine des tendances à au niveau mon dial révèle que peu de secteurs peuvent faire aujourd'hui état de l'existence d'une réelle innovation inversée. Pour autant, sous certaines conditions, cette dernière semble vouée à un avenir florissant.

R

l'œuvre

Un concept prometteur dérivé des théories de l'innovation
d'innovation inversée Le processus débute avec une focalisation sur les besoins des populations défavorisées des pays en voie de développement, en majorité des pays africains, sud-asiatiques et sud-amé ricains. Mais ce qui caractérise les produits

issus de l'innovation inversée et constitue leur ADN, c'est qu'ils sont conçus et déve loppés au sein même de ces pays. Un défi nition complète de l'innovation inversée pourrait s'articuler en quatre temps : ^ Une innovation, c'est-à-dire la mise en place d'un nouveau procédé, la création d'un nouveau produit, service ou d'une nouvelle organisation, qui se distingue d'une invention, technologique ou non, par le fait qu'elle a rencontré un marché. I Un prolongement de l'« innovation frugale » ou « jugaad » (concept hindi), qui désigne »
> 11)Vijay Govindarajan, Chris Trimble et Indra K. Nooyi, Reverse Innovation : Create Far from Home, Win Every where, Harvard Business Review Press, 2012. ) I2l De nombreuses universités de renom ont Initié des programmes de recherche en la matière (tels le Frugal Innovation Lab de l'université de Santa Clara, le pro gramme Entrepreneurial Design for Extrême Affordability de Stanford University, l'Inclusive Design à Cambridge!. ) (3) Néologisme, combinaison de globalisation et local, concept qui consiste à adapter un produit ou service dis tribué mondialement à un marché local.

Jean-Michel Huet est directeur associé en charge des pays émergents chez Bearingpoint. Diane de Pompignan est manager, Mathilde Noé senior consultante et AnneSophie Oster consultante dans ce même cabinet.

Tous droits de reproduction réservés

Date : 01/09/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 113-123 Diffusion : (8000) Périodicité : Trimestriel Surface : 873 %

»

à faible l'inventivité des populations dans d'autres pays ayant un niveau de équivalent. Ce sont des détournant un pro développement revenu simplifiant ou un modèle d'af produits à très forte valeur ajoutée car ils duit, un service ou encore faires pour l'adapter et répondre à un répondent à un besoin jusque-là non satis besoin non satisfait. L'innovation inversée fait et ont une très large diffusion. va au-delà de l'innovation frugale en ce Govindarajan et Trimble proposent des qu'elle suppose une boucle de rétroaction facteurs clés de succès garants des béné des pays émergents vers les fices tirés de l'innovation inversée. Cumulés, ces fac pays développés et en ce L'innovation qu'elle part d'une feuille teurs posent les critères à véri inversée remet blanche - et non d'un disposi fier pour qu'une innovation enquestion tif existant. soit labellisée comme inver ) Un processus qui renverse les sée, et non simplement fru beaucoup cycle gale. Us touchent à la stratégie, paradigmes traditionnels du de nosparadigmes : l'organisation des hommes de l'innovation à traditionnels. l'innovation par et à la gestion de -de poussée projet, tels qu'illustrés dans ce qui suit : l'offre (« technology push » décrite par Schumpeter), caractérisée par t l'innovation inversée s'oppose à une la volonté d'introduire une nouvelle tech simple exportation car elle existe en fonc nologie sur le marché, à l'innovation tirée tion des besoins des marchés émergents ; par la demande («demand pull» mise en ft elle implique un changement de culture avant par Schmookler en 1966), caractéri profond caractérisé entre autres par la valorisation de l'expertise des personnels sée par la conception d'un produit à par tir des besoins des utilisateurs finaux ; implantés localement, l'émergence de nou - du siège vers la filiale. Jusque-là la R&D velles compétences créatives au sein de ces était )a chasse gardée de la maison mère équipes, et la création d'un écosystème un occidental. Cette située dans pays local participatif qui favorisera le déve logique est remise en question et les direc loppement de produits issus de l'innova tions prennent conscience que les équipes tion inversée, et d'un business niodel fondu locales sont plus à même de comprendre dans le tissu local ; I elle suppose que soit donnée une réelle les besoins des consommateurs locaux. Les grands groupes internationaux délocali autonomie aux équipes locales, laissées libres de partir d'une feuille blanche pour sent de plus en plus leurs services d'ingé nierie et d'innovation et la part de R&D créer de nouvelles solutions et définir un mondiale issue des pays en voie de déve dispositif de gouvernance approprié à leur loppement augmente ; situation. - de l'étape du marché de niche vers un L'innovation inversée marché de masse. Les produits issus de l'in novation inversée s'adressent d'emblée à à l'épreuve desfaits un large public, sans passer par l'étape Aujourd'hui, si l'on réalise une vérifica « lead users » ou « early adopters »141. La tion fine de chacun des critères de l'innorentabilité est atteinte d'office par un effet de masse sur un produit à très faible marge. » 14)La littérature décrit ainsi le cycle d'un produit : adopté par une première vague d'utilisateurs (early adopters) qui ) Des produits à très forte valeur ajoutée. Ils diffuse le besoin chez le reste des consommateurs, un pro sont proposés directement à un marché de duit voit son prix baisser à mesure que son marché atteint une masse critique. Lorsque la pénétration atteint un masse, avec un rapport prix-performance niveau proche de la saturation et que le revenu baisse, il satisfaisant (faible coût de production, est exporté dans les pays en voie de développement, soit tel quel, soit avec des adaptations propres à ces marchés. faible prix de vente), et diffusés ensuite

Tous droits de reproduction réservés

Date : 01/09/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 113-123 Diffusion : (8000) Périodicité : Trimestriel Surface : 873 %

Le cycle de l'innovation
Développée par les pays développés

Pour les pays développés

Pour les pays émergents

Développée par les pays émergents

vation inversée, force est de constater que, tous secteurs confondus, il y a peu de vraies innovations inversées à quelques très notables exceptions près.

India pour offrir aux médecins des prêts à taux zéro. Depuis fin 2010, cet appareil est vendu dans l'hémisphère nord à des ser vices d'urgence, lesquels les utilisent, lors d'accidents de la route, pour réaliser sur Des initiatives dans la santé. Parmi ces place un électrocardiogramme plutôt que exceptions se situe le secteur de la santé. 11 de transporter un blessé vers l'hôpital le faut citer à cet égard le Mac 800, un élecplus proche. trocardiographe à batterie, de la taille d'un Autre exemple chez GE, la couveuse Lulordinateur portable, développé par Gene laby, qui fournit une chaleur directe dans ral Electric en 2008 pour les médecins exer un berceau ouvert et aide les nouveau-nés çant en zone rurale. Se focali à s'adapter progressivement à sant sur les besoins de pays ne la température ambiante, On trouvepeu pas disposant d'une alimenta commercialisée à 3 000 dollars d'exemples tion constante en énergie, GE contre 12000 en moyenne véritables est parti du postulat selon pour les couveuses fabriquées lequel les médecins de cam aux Etats-Unis. d'innovation pagne voyageraient des jours Au-delà s'étend une large inversée, sauf sans avoir accès au réseau zone grise il est difficile de dans la santé. électrique pour brancher leur distinguer clairement la part appareil et a doté son électro de l'innovation frugale, de la cardiographe d'une batterie surpuissante. glocalisation, du low cost et autre délocali sation. A titre d'illustration, la Dacia Logan De même, en intégrant d'autres paramètres dans sa réflexion, GE est parvenu à ren de Renault, développée pour la Roumanie forcer le dispositif pour qu'il résiste à la et les marchés de l'Europe de l'Est, puis commercialisée en Europe de l'Ouest : il y chaleur, à l'humidité, à la poussière et qu'il puisse être utilisé de manière intensive. a bien rétroaction, mais il s'agit moins d'in Enfin, le groupe s'est appuyé sur l'écosys novation, tant au sens économique que tème local et a consulté la State Bank of technologique, que de simplification - ce »

Tous droits de reproduction réservés

Date : 01/09/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 113-123 Diffusion : (8000) Périodicité : Trimestriel Surface : 873 %

»

teur, marqueter l'offre, et enfin vaincre les réticences des consommateurs. Si l'on considère le secteur du dévelop pement durable et de la construction urbaine, un même constat en demi-teinte se dégage. Les smart cities émergentes font Des constats en demi-teinte. Lestélécoms déjà figure de vitrines mondiales de l'in novation. Ainsi en est-il de Shanghai, ville se situent à la croisée des chemins. Le paie ment mobile, largement démocratisé sur le connectée par excellence, ou de Masdar de paiement et continent africain, solution City, dont la construction est prévue non substitution l'offre d'épargne offerte en à loin d'Abu Dhabi, qui accueillera en 2025 40000 habitants et 1500 entre bancaire insuffisante, cherche encore sa voie dans les pays paiement sur prises spécialisées dans les Le technologies et produits verts. développés pourtant, le téléphonemobile, L'ancien monde des pays volume des transactions sur largementdiffusé développés tente de s'inspirer terminal mobile explose. Le modèle du porte-monnaie de ces initiatives, ce dont sur ie continent Smart la témoigne Amsterdam qui se base sur électronique, africain,tarde City. Pour autant, à ce jour, technologie sans contact, y est proche de celui déployé sur le à percercheznous. ces exemples restent ponctuels et rares, les enjeux de la plu continent africain et les opéra teurs occidentaux veulent tirer les leçons part des pays émergents se situant surtout dans l'amélioration de l'infrastructure exis de leur expérience africaine pour dévelop per des applications grand public sédui tante des villes et, dans ce domaine, les santes. Mais importer le concept n'est pas entreprises des pays développés restent les principaux pourvoyeurs de solutions. si simple : il faut démultiplier les partena riats avec les établissements bancaires et Dans le domaine de l'agroalimentaire, les commerçants, travailler avec le régulaDanone a également initié, avec Danone qui est certes une prouesse industrielle. Seules quelques fonctionnalités ont été supprimées par rapport aux voitures Renault vendues par ailleurs sur les mar chés développés.
où,

De l'innovation technologique à l'innovation par les usages
| Mondialisation I

Boucle d'extension mondiale TECHNOLOGIE Pays développés {Innovations technologiques
caûteusesl

Globalisation

I Innovation I "1 inversée

Pays émergents {Moyens plus restreints, fortes contraintes liées à l'environnement locall

USAGE Boucle locale d'adaptation I Innovation frugale I

Tous droits de reproduction réservés

Date : 01/09/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 113-123 Diffusion : (8000) Périodicité : Trimestriel Surface : 873 %

L'histoire d'une rupture technologique Communities, une démarche que l'on pourrait qualifier d'innovation frugale. Le en Afrique. Certains Africains paient groupe a ainsi développé au Bangladesh, désormais les factures d'eau et d'électri avec la Grameen Bank de Muhammad cité, transfèrent de l'argent à des tiers ou encore achètent dans des boutiques ou Yunus, un yaourt très nutritif poLtr com battre la malnutrition, vendu quelques cen magasins avec un simple téléphone por times d'euro. table sans nécessiter de compte bancaire. Danone a su s'adapter aux contraintes Plus besoin d'effectuer de longs déplace locales tout en cherchant à avoir une com ni de passer plusieurs ments préhension globale de l'éco heures dans des files d'attente. système dans son ensemble : Danone cherche Les opérations de transfert et de paiement se font en deux ONG, pouvoirs publics, entre à faire connaître minutes à partir de n'importe preneurs sociaux. De telles sesinnovations quel mobile, le gain en confort innovations n'ont pas encore donné lieu à de la réversibilité sociétales«madein et en temps est réel. dans les pays développés, S'il faut citer une success Asia»dans tout mais l'entreprise cherche à story, c'est certainement celle legroupe. faire souffler un vent de dyna du Kenya. Avec la solution de misme « made in pays émer paiement m-Pesa, Safaricom, gents » dans sa culture managériale. En filiale de Vodafone au Kenya, est une réfé rence en Afrique de l'Est et dispose d'une effet Danone a créé pour ses directeurs généraux un programme fondé sur une longueur d'avance sur ses concurrents. terrain des immersion de au sein projets M-Pesa représente plus de 16 millions d'innovation sociétale que le groupe pro d'utilisateurs actifs début 2013, et 650 mil meut. Ceci constitue une première étape lions de dollars de transactions chaque dans l'innovation inversée. mois. L'abonné dispose d'un e-compte dans sa carte SIM sur lequel il peut verser Le mobile banking, de l'argent, en recevoir ou en transférer à de l'Afrique à l'Europe un tiers. Il n'a pas besoin de savoir lire, il suffit de savoir utiliser un téléphone por Cinq des sept milliards de Terriens uti lisent la technologie mobile. Parmi les table. Le secret de m-Pesa ? Un maillage de nombreux enjeux de développement aux 50000 agents répartis sur l'ensemble du quels elle répond, la question de la bancaterritoire kenyan pour être au plus près de risarion et de l'accès aux structures finan la population, y compris rurale. cières pour les populations défavorisées est Ces intermédiaires sont propriétaires centrale. En Afrique, la population non d'une petite épicerie de proximité, reven bancarisée se sert de son téléphone por deurs de mobiles, employés d'un corner table pour effectuer ses opérations finan dédié dans un cybercafé. Ils ouvrent les cières courantes. Pour les opérateurs, c'est comptes m-pesa sur simple présentation une source de revenus non négligeable. Si d'une carte d'identité, et effectuent les les enjeux ne sont pas tout à fait les mêmes dépôts et les retraits d'argent. M-Kesho, un sur le Vieux Continent la technologie service complémentaire à m-Pesa, permet bastion de a depuis l'innovation, au client d'ouvrir un compte dans une mobile, un temps noué des partenariats forts avec banque traditionnelle avec son mobile et plusieurs secteurs, l'industrie des services de disposer des services de gestion sans financiers est optimiste quant à l'avenir du jamais se rendre dans une agence bancaire. mobile comme vecteur d'innovation dans Enfin, récemment, Safaricom a offert à ses la fourniture de différents services. clients m-Pesa la possibilité de payer des »
coûteux, où

Tous droits de reproduction réservés

Date : 01/09/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 113-123 Diffusion : (8000) Périodicité : Trimestriel Surface : 873 %

»

loppement humain et économique pour les pays africains que les institutions finan cières, à commencer par les régulateurs, sont souvent prêtes à jouer le jeu, comme du succès d'un bel Les ingrédients au Nigeria où la banque centrale affiche exemple d'innovation frugale. Le boom son soutien en prenant le leadership de la pratique. En Afrique du Sud, où le taux de de la téléphonie mobile, incontestablement, a fait le terreau du succès de m-Pesa au pénétration du mobile dépasse les 100DA, Kenya. En second lieu, la simplicité et l'ac les banques commerciales ont été les cessibilité des applications, moteurs de l'essor du paie couplées à de faibles coûts, ment mobile en finançant des nu Kenya, sont des facteurs d'attractivité programmes qui permettent depuis 2008, que l'on retrouve ailleurs. Car de pratiquer ce mode de paie m-Pesaest si l'Afrique de l'Est semble ment quel que soit le type de avoir ouvert la voie, le conti téléphone utilisé. une référence nent tout entier est truffé Selon l'Union internationale du paiement sur des d'exemples qui illustrent l'ef télécoms (ITU), les orga téléphonemobile. nes de régulations de l'activité fet de levier d'une faible banbancaire ont ainsi un rôle à carisation des populations sur l'essor des applications de mobilebanking. jouer. Us doivent redessiner les contours En Egypte, où 10"/ode la population pos d'une régulation qui rende possible l'in sède un compte bancaire alors que le taux novation, sans pour autant créer de désé pénétration mobile de du est supérieur à quilibre au sein du système financier, Ils Mobinil et Vodafone respectivement doivent également veiller à ne pas défa 80*yo, ont lancé des applications avec BNP Parivoriser certains organismes au profit du d'autres et, de cette façon, entretenir une bas et la Banque de développement logement. En Côte d'Ivoire, où le taux de saine concurrence. En Afrique centrale, la bancarisation tombe à moins de 8"'ô, MTN régulation stricte est davantage favorable et Orange se livrent une bataille acharnée. aux établissements bancaires, qui se voient A Madagascar, Airtel, présent dans les seuls attribuer les licences. coins les plus reculés au travers des bureaux de poste malgaches, se partage le Dans les pays développés l'innovation territoire avec Orange, qui distribue sa inversée se fait attendre. A défaut des solution Orange Money dans les épiceries. mêmes enjeux de développement, les pays Orange Madagascar a d'ailleurs poussé développés partagent avec l'expérience l'innovation plus loin en proposant aux africaine une vision des transactions moné Malgaches un système de rémunération de taires qui est celle du troisième millénaire: l'épargne. Car ce système « gagnantla dématérialisation de l'argent et des gagnant » agit aussi souvent sur le taux échanges. Car la société du monde déve d'épargne de la population. Ainsi l'expé loppé est également celle de la transition rience kenyane, où le taux de bancarisation en cours d'un système monétaire physique vers un système monétaire virtuel. A la dif a crû de 58 "/o,prouve que la technologie mobile peut faire décoller l'accès aux ser férence notable que la densité et la qualité vices financiers dans un pays en voie de de l'offre bancaire et des établissements développement. financiers au sens large v est telle que les C'est parce que l'inclusion économique opérateurs télécoms n'y ont pas vu la et financière des personnes aux revenus même opportunité de se substituer au modestes est un véritable enjeu de deve réseau bancaire. La technologie et Tinterfrais de scolarité, des factures (supermar chés, taxis, etc.), d'effectuer des prêts sociaux ou encore de collecter des fonds.

Tous droits de reproduction réservés

Date : 01/09/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 113-123 Diffusion : (8000) Périodicité : Trimestriel Surface : 873 %

net mobile jouant les mêmes rôles de cata naires et pousser te régulateur à prendre part à la danse, afin que les organismes lyseurs, le volume des transactions sur ter minal mobile explose. bancaires ne soient pas systématiquement Pour autant, la place des opérateurs télé favorisés. Enfin, les opérateurs doivent coms est encore marginale dans la chaîne s'entendre avec les banques sur la création de valeur des services financiers mobiles. d'un véritable modèle de coopération, dans Ceux-ci cherchent à se positionner du côté lequel chacun préserve son rôle initial sur des applications de paiement sans contact, la chaîne de valeur, qui encadre les inno disposent domaine dans lequel ils d'un vations et les des opérations sans perdre de vue les bénéfices à apporter aux avantage puisqu'ils sont fournisseurs de la clients. carte SIM, hôte de la technologie NFC (near jield contact) qui permet la communication Le paiement mobile est l'exemple archétypal de l'innovation frugale qui a tout avec le terminal du commerçant. Là encore pour être l'exemple parfait de l'innovation pourtant, les banques et les systèmes de inversée. Mais il illustre aussi la difficulté paiement tels Visa et Mastercard ont été les de la boucle retour. Le cas premiers à proposer leurs suivis par des d'usage dans les pays déve applications, Lesopérateurs acteurs de l'Internet comme est encore à construire. téléphoniquesont loppés Google (Google Wallet), Twitfort 11y a à parier cependant encoreà se mettre que l'histoire va s'accélérer. ter et Paypal, et, enfin, les opé rateurs télécoms. Le modèle d'accordavecles Considéré il y a trois ans comme «exotique » par les res du porte-monnaie électro banques sur nique par exemple (Monéo en ponsables européens des un modèlefiable. banques de détail, le paiement France) est proche de celui déployé sur le continent afri mobile est aujourd'hui regardé par ces mêmes personnes comme une cain, en ce sens qu'il ne nécessite pas for opportunité d'avenir. L'inversion a com cément de compte bancaire, et les opéra mencé. teurs occidentaux pourraient tirer les leçons de leur expérience africaine pour La biométrie ou l'innovation développer des applications grand public inversée dans le secteur public séduisantes. Le marché mondial de la biométrie Mais des freins subsistent, ralentissant la progression des opérateurs sur ce terrain. représentera 8,5 milliards d'euros d'ici à En effet, si la population est surbancarisée, 2015. Cette expansion se fait particulière il faut encore la convaincre, elle pour qui ment sentir dans les pays émergents, et la transparence des paiements est une notamment sur le continent africain : étatvaleur clé de la fiabilité du système. Côté civil au Maroc, identité biométrique au marketing, les acteurs du paiement sans Gabon, listes électorales au Bénin, au Bur kina Faso, au Sénégal, en Afrique du Sud contact ont noué des partenariats forts et fidélisent leurs clients en leur proposant ou encore au Mali. Devant la volonté de des promotions et des coupons. Mais pour ces Etats d'informatiser et de sécuriser les leur du les télé données et documents ayant trait à l'iden tirer épingle opérateurs jeu, tité civile, notamment dans l'exercice de la coms doivent frapper plus fort avec une proposition de valeur unique qui fera du lutte contre la fraude documentaire et mobile banking un concept incontournable. l'usurpation d'identité, un constat émerge: Sur le modèle africain du réseau « maillé» l'identification des personnes revêt pour une partie du monde une importance (ou ngencif banking), ils doivent chercher croissante. » sans relâche à densifier le réseau de partecoûts

Tous droits de reproduction réservés

Date : 01/09/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 113-123 Diffusion : (8000) Périodicité : Trimestriel Surface : 873 %

^

Le constat n'est pas le même pour ce qui concerne les pays développés. Au Nord et en Occident, la gestion sécurisée de l'iden tité n'est pas un besoin prioritaire car l'état de développement qu'elle vient faciliter est déjà atteint. Mais au-delà de cette logique simple, les pays du Nord ont développé davantage de barrières, surtout culturelles, à l'adoption de la pointe des technologies d'identification, allant jusqu'à la qualifier de « technologie liberticide ».

C'est Gemalto, spécialiste français et lea der mondial des cartes à puce, qui a mis en biométrique des œuvre l'immatriculation bénéficiaires. Chaque ayant-droit s'est ensuite vu doté d'une carte personnelle infalsifiable, comportant une photo et deux empreintes digitales stockées dans une puce sans contact. Fort de ce succès, le Gabon s'engage à présent dans la consti tution de listes électorales fiables et sou haite, à terme, mettre en place une base biométrique complète de ses citoyens per Au Sud et à l'Est, de véritables enjeux de mettant de gérer de bout en bout la tota développement. Nombre d'Etats en voie lité des déclarations d'état-civil. de développement ont recours à la biomé Pour les populations, la conversion au trie pour recenser et identifier leur popu biométrique est un sésame qui leur per lation. Les exemples sont multiples sur le mettra de jouir pleinement de leurs droits où les quand ils sol africain citoyens et sociaux : se voir délivrer des états-civils, sont souvent documents légaux attestant existent, parcel parlant leur identité de façon unique est laires, mais le plus Gemalto a mis celui de. . . l'Inde. et sans conteste indivisible, exercer un droit en œuvreplusieurs Dans un pays où les trois de vote dans un système élec programmes toral débarrassé de l'erreur et quarts de l'aide sociale sont détournés par la corruption et de la fraude, bénéficier d'une biométriques, l'usurpation d'identité, Morcouverture maladie, accéder à notamment au un parcours administratif sim pho, filiale du groupe Safran, Gabon. travaille auprès des autorités plifié, etc. Pour les gouverne indiennes pour identifier pas ments, les préoccupations sont moins d'un milliard de personnes. Le but d'abord sécuritaires : il s'agit d'accéder à de l'opération est de délivrer un numéro une meilleure gestion des effectifs et des d'identification unique (unique identifica flux de leurs populations. tion number) appelé Aadhaar à chaque indi Dans des climats souvent chaotiques et vidu résidant en Inde. Depuis décembre post conflictuels, le développement de tels projets vise aussi à tenter de restaurer une 2010, les numéros délivrés par l'Unique Identification Authority of India sont des confiance souvent perdue entre les popu documents officiels remplissant les normes lations et leur administration nationale et « know your customer » nécessaires à l'ou territoriale suspectée de corruption. Enfin, verture d'un compte en banque. La base l'exploitation des fichiers de populations ainsi constituée sera équivalente à 2,5 fois peut permettre de disposer de davantage Facebook ! de données fiables pour un meilleur Retour en Afrique avec un autre ciblage des politiques et stratégies natio le programme d'identification exemple, nales socio-économiques, notamment dans bioméhïque du centre national d'assurance le domaine de la santé, de l'éducation et de maladie du Gabon, qui a souhaité assurer la couverture sociale. une prise en charge minimale des soins de santé pour les Gabonais économiquement Les programmes gouvernementaux comme fer de lance... A ses balbutie faibles, tout en évitant une potentielle exploitation abusive de ces mêmes droits. ments, la biométrie était réservée à des

Tous droits de reproduction réservés

Date : 01/09/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 113-123 Diffusion : (8000) Périodicité : Trimestriel Surface : 873 %

usages de niche, comme le contrôle d'ac biométriques sont personnelles et, à ce cès aux zones sécurisées ou réservées (sites titre, elles sont assujetties aux lois en militaires, nucléaires, etc.). Elle s'était vigueur sur la protection de ce type de même taillée une réputation au cinéma et données. En France, cette protection est à la télévision, via le fichage de criminels encadrée par la Commission nationale par les services de police. Mais l'exemple informatique et libertés (CNIL) qui dispose historique, et le plus répandu aujourd'hui, d'un pouvoir d'autorisation expresse des de renseignement biométrique dispositifs biométriques. Le utilisé en Europe et en Occi problème est que la donnée La biométrie dent est le passeport. Avec la biométrique n'est pas attri est l'exempletype buée par un tiers ou choisie mise en du contrôle des passeports biométriques dans d'innovation par la personne mais produite les aéroports, préoccupation par le corps lui-même et le inversée gestionnaire et préoccupation désigne de façon définitive. appliquée sécuritaire se rejoignent dans En sus, elle est aussi et surtout le projet de gestion des flux au secteur public une donnée à risque. L'em migratoires. La biométrie a preinte digitale peut être cap d'ailleurs été mise en avant dans les aéro turée à l'insu des personnes et être utilisée ports à la suite des événements du 11 sep notamment pour usurper leur identité. tembre 2001 . Depuis 2005, les Etats-Unis La CNIL impose ainsi aux projets impli ont imposé l'insertion de deux empreintes quant une capture des données biomé digitales et de la photo d'identité numéri triques de respecter quatre exigences qui sée pour tous les visiteurs étrangers. concernent : la finalité du dispositif, la pro Dans les pays développés comme dans portionnalité entre finalité et risques en les pays émergents, on constate que les matière de protection des données et de la marchés gouvernementaux sont les vie privée, la sécurité, l'information des moteurs du développement de l'industrie personnes. D'un point de vue culturel et de la biométrie, encourageant d'une cer sociétal, la biométrie est suspectée d'avoir taine façon les marchés industriels et com un caractère intrusif, mal perçu par les uti merciaux à s'y intéresser. Environ 120pays lisateurs, qui explique en partie que son sont aujourd'hui équipés de dispositifs de usage reste pour l'instant limité à des reconnaissance biométrique. Si la France applications professionnelles, malgré la est bien représentée dans cette économie, disponibilité des produits commerciaux à c'est par ses constructeurs, dont certains destination du grand public. La France, comptent parmi les leaders du secteur. pourtant pays de l'invention de la carte à Gemalto, Morpho et Oberthur se partagent puce, compte, dans une tradition ancienne en effet 70lMides programmes nationaux de préservation des libertés, un grand d'identification biométrique dans le nombre de réfractaires à l'informatisation monde. du corps. Ils s'appuient sur l'exemple de pays comme le Royaume-Uni ou les PaysUn frein majeur : le souci de la protec Bas qui ont renoncé à leur projet de titres tion des données privées. La nature par d'identité biométriques en raison des ticulière des caractéristiques utilisées dans risques de piratage ou d'atteintes aux liber les systèmes biométriques peut constituer tés publiques. un problème en termes de protection de la vie privée. Quelles soient capturées à des Des conditions de succèsà mettre en fins d'utilisation gouvernementale ou pour place. I )és lors, le défi consiste à concevoir des applications commerciales, les données un système qui améliore réellement l'iden- »
œuvre

Tous droits de reproduction réservés

Date : 01/09/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 113-123 Diffusion : (8000) Périodicité : Trimestriel Surface : 873 %

»

tification sans porter atteinte à la vie pri engage aussi des enjeux économiques et vée. Les organisations doivent choisir les industriels conséquents. Le processus d'in novation inversée est donc enclenché. bonnes options qui s'offrent à elles : l'en registrement de données résumées, le stoc Une question de temps kage local (puisqu'il est admis que le dan des Si les exemples de réelle innovation ger réside dans l'interconnexion préférence la pour la véri inversée restent limités à ce jour, ils sem fichiers) et, enfin, fication plutôt que l'identification. Un blent voués à se multiplier compte tenu exemple d'application de ces principes est des effets volumes, étant donné la masse le de des envisagé dans contrôle l'accès aux marchés émergents, du saut technolo gique dont bénéficient ces derniers, du établissements de débit d'alcool. Celui-ci consisterait à doter les personnes en âge nombre de nouveaux usages dans ces légal de boire de l'alcool de cartes ano pays, de la montée en puissance des pro blématiques de développement durable et nymes contenant une empreinte digitale devant correspondre à celle du détenteur de l'évolution de la conjoncture écono mique mondiale. de la carte, l'anonymat de la carte permet tant de respecter la vie privée. A l'instar des fameux BRIC (Brésil, Rus Reconnaître des barrières à lever n'est sie, Inde, Chine), les grands pays émer pas un constat d'échec. L'avenir toutefois gents concentreront l'essentiel de la crois mondiale dans les de la biométrie en France et dans les pays sance économique développés s'éclaircit, avec le prochaines années et leur lancement d'applications com population y est de plus en Nombre merciales correspondant aux plus diplômée, nourrissant d'innovations ainsi le terreau de l'innovation modes de vie des pays euro du domainede péens. L'authentification biofrugale et d'une potentielle métrique fait son entrée dans En parallèle, la santé ont été réversibilité. le domaine du paiement sécu l'émigration de ces popula développées tions du Sud vers le Nord risé, avec des applications en Inde. dédiées à la télévision connec s'accompagne d'une infiltra tée. De même, dans les ser tion diffuse des cultures, y vices aux personnes âgés, avec la com compris au sein de corps de métiers : mande de repas, l'assistance à la prise de nombre d'applications médicales révolu de tionnaires ont été développées en Inde, or toute médicaments, ou encore la gestion la domotique de la maison. Dans le secteur un tiers des médecins au Royaume-Uni et aux Etats-Unis sont d'origine indienne... médical, un hôpital pionnier contrôle de cette manière l'identité de ses patients en On assiste ainsi de fait à un véritable lobradiothérapie. bying en faveur de ces applications, illus tré par l'approbation du Mac 800 de GE Si la conquête du marché français est complexe, la fin du statu quo semble pour son utilisation au sein du système de proche. Une loi sur la protection de l'iden santé américain. tité a en effet été adoptée en seconde lec Les récentes avancées technologiques ture à l'Assemblée nationale, permettant ouvrent le champ des possibles pour la création d'une base de données com répondre aux besoins jusque-là non satis mune à la carte d'identité, qui deviendrait faits des consommateurs des pays émer gents. Dans ce cadre, la promesse d'un électronique, et aux passeports, d'ores et déjà biométriques. 45 millions de Français cycle d'innovation frugale et inversée est figureraient dans ce fichier. Outre le bou induite du fait que les pays émergents leversement sociétal qu'il augure, le sujet bénéficient déjà d'un phénomène de « saut

Tous droits de reproduction réservés

Date : 01/09/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 113-123 Diffusion : (8000) Périodicité : Trimestriel Surface : 873 %

inversée peut germer immédiatement sur quantique » technologique. Dans certaines des marchés de niche, comme la médecine, régions d'Afrique et d'Asie, le téléphone ou à plus long terme au rythme des évo mobile est apparu sans qu'il existe au préa lutions sociétales et économiques. De nou lable de téléphonie filaire. L'Internet wi-fi veaux équilibres économiques se dessinent. est apparu dans des zones géographiques Les classes moyennes des pays développés où l'Internet par câble ou par modem n'a jamais existé à cause du coût des infra perdent en pouvoir d'achat. Les innova structures. tions issues des pays émergents pourraient Les pays émergents ont de tout temps trouver un écho dans les besoins exprimés des infrastructures des par les consommateurs pauvres des pays manqué et res « commodité » sources dites de dans les riches, ce dont témoigne déjà le succès de pays développés, et leurs populations ont la Dacia Logan de Renault en Europe. dû avoir recours à l'inventivité et à l'en Malgré sa progression prévisible, l'hori traide pour survivre et prospérer. Elles zon temporel de diffusion globale de l'in sont habituées à faire flèche de tout bois, à novation inversée est incertain et variable trouver des solutions nouvelles et, surtout, selon les secteurs. Pour s'arrimer à cette à utiliser l'existant autrement. avancée, les multinationales Ce formidable potentiel d'in Lespopulations occidentales devront com ventivité dans les usages est prendre les besoins uniques des pays pauvres des consommateurs visible par exemple dans les du sont habituées qui récompenses obtenues par des ne se monde émergent, du applications logicielles afri différencient pas monde à utiliser caines lors de récents concours développé par le seul argu l'existant ment financier. Il leur faudra internationaux, mises à l'hon autrement neur comme étant les plus intégrer dans la démarche de conception les éléments essen innovantes du monde. La préservation de l'environnement et la tiels de performance, de durabilité, de sim promotion d'un développement durable plicité d'utilisation. Le design et la qualité sont appelées de leurs vœux tant par les du produit, au sens de la sophistication gouvernements que par les entreprises ou technologique et des accessoires, ne seront les consommateurs des pays matures. pas retenus par des consommateurs pour les technologies non respectueuses qui la qualité d'un produit se mesure à la Ainsi, de l'environnement, traditionnellement valeur qu'il revêt pour son utilisateur et au issues de l'industrie occidentale, seront de bénéfice apporté à la société (principe posé par l'innovation « jugaad »). C'est à ces moins en moins utilisées dans les années à conditions que l'innovation inversée ne venir. Or les pays en développement, com sera plus seulement une terre promise parativement, se situent dans un cycle avancé en matière de solutions d'économie mais bien réellement une source de retom bées économiques lucratives ! m d'eau, d'énergie, de traitements médicaux peu coûteux, capables en prime de réduire les coûts de fonctionnement sur la durée. La construction des smari cities en témoigne. Les pays développés souhaitent leur emboîter le pas. L'avènement de l'innovation inversée revêt donc un caractère inexorable. De fait, Vijay Govindarajan et Chris Trimble pré cisent dans leur ouvrage que l'innovation

Tous droits de reproduction réservés

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->