Vous êtes sur la page 1sur 18

Le 29 mai, Sarah, 4 mois, est

amenée au urgences pour gêne


respiratoire.
ATCD :
- familiaux : allergie au pollen chez le père et son
frère, asthme dans l’enfance d’une sœur de la mère
- accouchement déclenché à 37 SA + 4 j suite à une
découverte de rupture de la poche des eaux
PN : 2785 g (-1DS), taille : 46,5 cm (-1.5DS), PC :
34 cm, Apgar 10-10
- absence de signes cutanés atopiques
- allaitement maternel 4 jours, puis introduction de
préparation pour nourrisson
- Rhinites simples fréquentes à partir de J8

- 2 épisodes de gastro-entérites aigües à J16


et 2 mois ½ (1 hospitalisation)
-> alimentation par lait sans PLV

- vaccins DTP-coq-Hib, pneumo, BCG,


VHB à jour
HDM :

- mauvaise prise des biberons (1/3)

- toux, gêne respiratoire

- hypotonie

contage : notion de rhinite chez le père la


semaine précédente.
Examen clinique au CUDR :
- agitée, pâle
- SaO2 : 76% AA -> 100% sous 6 L O2
FR : 40/min
- signes de lutte : tirage sous sternal, battement
des ailes du nez, geignement, balancement
thoraco-abdominal
- FC : 200/min, TRC < 3 s, pouls fémoraux
palpés, absence de souffle cardiaque
- absence de sibilants à l’auscultation, pas de
signe d’hypercapnie : pas de sueurs ni cyanose
Examens complémentaires :
- NFS : Nle, pas de Sd inflammatoire
- CRP : 6 mg/L
- PCR coqueluche
- Radio thorax : distension thoracique
diffuse et symétrique, Sd alvéolaire
bilatéral, absence de foyer, d’atélectasie
et de cardiomégalie, trachée médiane
Traitement au CUDR :
- oxygénothérapie nasale
- 2 nébulisation de ventoline
- remplissage vasculaire : 120 mL en 20
min IV puis 30 mL/h
enfant souriante,
disparition du geignement, expiration
audible,
FR : 50/min, SaO2 : 100% sous 6L O2
diagnostic :

Insuffisance Respiratoire aigüe avec


bronchospasme sur 1° épisode de
bronchiolite

-> hospitalisation aux soins continus


À l’entrée à l’USC :
- dyspnée inspiratoire, polypnée, tirage
intercostal et balancement thoraco-
abdominal, absence de geignement
- frein expiratoire
- crépitants diffus
- TRC limite à 3 sec
- fièvre 38,5°C
- conscience Nle, cri vigoureux
traitement :
- oxygénothérapie
- aérosols de ventoline et atrovent en continu
puis ventoline discontinu
- solumédrol IV
- 2° remplissage au sérum 20mL/kg
- Rocéphine puis Augmentin
amélioration de la fonction respiratoire :
disparition des signes de détresse respiratoire, arrêt de
l’oxygénothérapie, toux productive
reprise de l’alimentation par Peptijunior
IF nasale négative, PCR coqueluche négative
-> transfert salle Marfan à 72 h
Bonne évolution :
- contact oculaire, sourire réponse, tonus N
- absence de signes de lutte respiratoire,
SaO2 : 100% AA
- absence de pli cutané, FA normotendue,
FC : 134/min, TRC < 3 sec
- apyrexie
Retour à domicile avec :
- ventoline au babyhaler
- Augmentin et ultralevure
- kinésithérapie respiratoire
- Peptijunior
Conférence de consensus sur la
prise en charge de la bronchiolite
du nourrisson
21 septembre 2000
Critères d’hospitalisation (grade C) :
• aspect « toxique » (altération importante de l’état général)
• survenue d’apnée, présence d’une cyanose
• fréquence respiratoire > 60/minute
• âge < 6 semaines
• prématurité < 34 SA, âge corrigé < à 3 mois
• cardiopathie sous-jacente, pathologie pulmonaire chronique
grave
• SpO²tc < 94 % sous air et au repos ou lors de la prise des
biberons
• troubles digestifs compromettant l’hydratation,
déshydratation avec perte de poids > 5 %
• difficultés psychosociales
• présence d’un trouble de ventilation confirmé par une radio
thoracique
Traitement (pas d’étude) :
• Mesures générales :
– Hydratation et nutrition :
• augmentation des apports hydriques (100 mL/kg/j
avant 6 mois, sinon 80mL/kj/j)
• DRP avant l’alimentation
• Épaississement des biberons, pas de traitement anti-
reflux (grade A)
– DRP au sérum physiologique
– Couchage
– Environnement sain :
Aération, pas de tabac
• Traitement médicamenteux :
– Oxygénothérapie si SpO2 < 94 %
– Pas de bronchodilatateurs en 1° intention (grade
B)
– Corticoïdes : inefficaces par voie systémique
(grade B), l’inhalation n’a pas d’influence sur
l’évolution immédiate (grade A), pas de réduction
des récidives (grade A)
– Pas d’antitussifs ou mucorégulateurs
– Antibiothérapie non indiquée en 1° intention.
Peut se discuter si sgn de surinfection bactérienne :
• Fièvre : 38,5°C > 48 h
• OMA
• élévation de la CRP et/ou des PNN
• pathologie pulmonaire ou cardiaque sous-jacente ;
• foyer pulmonaire radiologiquement documenté

• kinésithérapie respiratoire