Vous êtes sur la page 1sur 1

Structure de la police

Structures fdralistes Le fdralisme propre la Suisse et la subdivision en trois niveaux diffrents, savoir l'chelon municipal, l'chelon cantonal et l'chelon fdral, se refltent galement dans les structures de la police. En Suisse, la souverainet en matire de police et de juridiction relve en principe de la comptence des 26 cantons qui sont chargs de recruter, de former, d'quiper les corps de police et de leur procurer des armes et des uniformes. La Suisse dispose de ce fait d'une multitude d'organisations de police rglementes de diffrentes manires. Outre les corps de police cantonaux, une centaine de villes ou de communes d'une certaine importance disposent de leur propre corps de police municipale. Le maintien de l'ordre public et de la scurit sur leur territoire incombe aux corps de police cantonaux et municipaux. Sur le plan fdral, il s'agit essentiellement d'assurer la scurit intrieure, savoir la scurit nationale. En l'occurrence, c'est l'Office fdral de la police ainsi qu' la Police judiciaire fdrale (PJF) et au Service fdral de scurit (SFS) qu'il revient d'assumer des fonctions de police judiciaire, de police prventive et de police de scurit. L'arme, des autorits d'interventions policires spciales, la police ferroviaire, le Corps des gardes-frontire, ainsi que des entreprises de scurit prives sont galement chargs de remplir des tches de police. L'arme apporte son soutien aux autorits civiles titre subsidiaire, lorsque la scurit intrieure est gravement menace et lorsqu'il s'agit de faire face des situations extraordinaires, comme cela a t le cas en 2003 lors du G8 d'Evian et du World Economic Forum de Davos. Le Corps des gardesfrontire (Cgfr) assume actuellement des tches de police de la circulation et de police de scurit raison de 70 % et des tches fiscales raison de 30 %. Avec la rvision de la loi fdrale du 18 fvrier 1878 concernant la police des chemins de fer (RS 742.147.1), des bases lgales seront labores en vue d'autoriser les entreprises de transport constituer une police des transports disposant des comptences voulues.