Vous êtes sur la page 1sur 4

1

1. L’emploi direct généré par les établissements des secteurs


spectacle vivant et cinéma & audiovisuel implantés en
Limousin (5) (données Unistatis & Urssaf 2007, Audiens 2006)
Deux secteurs biens différents...

Le secteur du cinéma et de l’audiovisuel


Stabilité et prédominance de salariés permanents sont les
caractéristiques de l’emploi dans ce secteur. Il regroupe une
cinquantaine d’établissements et 410 salariés permanents.
Trois activités totalisent 75 % des établissements et 93 % des
permanents du secteur :
- l’activité Radio 922A représente la moitié des établissements
et un tiers des permanents
- l’activité Projection de films 921J représente un quart des
établissements et un quart des permanents
- l’activité Edition de chaine 922D (Télévision régionale)
représente deux établissements et 38 % des permanents
L’emploi d’intermittents du spectacle par ce secteur est
developpé par le quart des établissements restants, souvent
sans permanent salarié et répartis dans une dizaine d’activités
diverses.

Le secteur du spectacle vivant


Expansion continue et recours important aux intermittents
du spectacle sont les caractéristiques de l’emploi dans ce
secteur. En 2006, il regroupe 162 établissements, répartis dans
trois activités principales (6), employant 556 permanents et
1812 intermittents distincts.
L’emploi dans chacune de ces trois activités présente une
typologie bien différenciée :
- l’Activité artistique 923A (compagnies, groupes, festivals...)
représente 82 % des établissements, 38 % des permanents et
55 % des intermittents du secteur
- l’activité Services annexes du spectacle 923B (centre de
ressources, tourneur...) représente 12 % des établissements,
40 % des permanents et 27 % des intermittents du secteur
- l’activité Gestion de salle de spectacle 923D représente
4 % des établissements, 21 % des permanents, et 18 % des
intermittents du secteur

... qui ont une importance singulière en Limousin...


Poids des secteurs dans l’emploi régional
Les deux secteurs, en termes de nombre d’établissements et
d’effectifs permanents, pèsent plus dans l’emploi régional en
Limousin que dans les autres régions du panel sauf, depuis
2004, le spectacle vivant en Franche-Comté.
Le tableau ci-dessous donne un aperçu du poids respectif de
chaque secteur dans l’emploi régional, selon que la source
prend ou non en compte l’emploi des intermittents
Cinéma & Spectacle Sources
audiovisuel vivant
Etablissements 0,24 % 0,76 % Unistatis 2007
Effectifs Ne prend en compte que les
permanents 0,26 % 0,27 % salariés permanents

Etablissements 0,25 % 1,03 %


Urssaf 2007
Effectifs 0,38 % 0,5 % Agrège salariés permanents et
intermittents
Masse salariale 0,40 % 0,23 %

(5) L’étude ne prend pas en compte l’emploi induit ni l’activité en Limousin


d’établissements implantés hors région (consécutive à l’achat de spectacles ou à
des tournages, par exemple)

(6) Les Activités diverses du spectacle (dont bals) 923K font aussi partie du
secteur mais pèsent très peu.
2
3,5

3,0

% Perm. 2006
2,5
% IS 2006
2,0
% pop Fr. 2007

1,5

1,0

0,5

0,0
Limousin Auvergne Champagne Franche Picardie
-Ardenne -Comté

3,5
% pop Fr.
3,0
921J
2,5
922A
2,0
922D
1,5

1,0

0,5

0,0
Limousin Auvergne Champagne- Franche- Picardie
Ardenne Comté

3
Pourcentage des IS domiciliés en région déclarés actifs au CR
dans la population régionale en 2006-2007.
Sources Insee & Garp-CR
0,30

0,25

0,20

0,15

0,10

0,05

0,00
Limousin Auvergne Champagne- Franche- Picardie
Ardenne Comté
% ISD CR 2006 / pop % ISD CR 2007 / pop

Poids des IS actifs en 2006 selon leur région de domicile.


Sources GARP & Unédic
1,2

1,0

0,8

0,6

0,4

0,2

0,0
Limousin Auvergne Champagne- Franche- Picardie
oraclim
Ardenne Comté
% ISI 2006 Unédic % Masse sal. Garp % des AEM Garp % IS actifs Garp

Centres d'intérêt liés