Vous êtes sur la page 1sur 132
eS Peete P Questions Malaisie, Malaysia : TN CAOTE LH CI T:] (finesse na Porpees eee ITE ICP cy yA meee eye le monde Etats, ONU, ONG, HSRC ely eos think tanks, lobbies et les autres Cee PE) aco fa ae Pp it are ae ‘ o a Questions Hitea ey co ied (33 Conseil scientifique Gills Ande ani ‘Guretan de Boesieu ‘wes Bayer Frederic Bozo Frederic charillon Jean-Clauele chowragul c ‘Alain Dieckhoft Julian Fermandex Robert Frank Stella Ghervas IMicole Gnesotto Plerre Grosser Pierre Jacquet ‘Christin Lequesne Francoise Nicolas Mar Antoine Perouse de Montclos Fabrice Picea Equipe de redaction serge sur Jertine Gales eateurencet aot {eline Bayou ‘anon aropaere necoccesonayses ‘Anne Marl Barboy Beret Sacre derision isabel Otiviee Tax Morie-franc Raffian seretae (cabin chevler SSateame Solar: CCartographle Thomas Ansart Matthies Fernandes Benort martin Patrice Mitrano (telerdecartogrape de SclencesPo) Conception graphique ‘Studi des Alitions dela DILA Mise en page et impression DLA ‘contacter arédaction: Qladia gow sr (Guests ite acaies assure a eson ‘Site de cou dr rate eas aria ene qu cle des maul emocel rbes des ree, et qe (ert gages ple, (Grenants tr ds esas re Sper eta an 2 Editorial Is dirigent le monde. hoto de couverture ne doit pas induire en erreur, nant le sentiment d’abord d'un maitre du je te d'un jeu nt rationnel, enfin d’un joueur masqué. Triple erreur, triple erreur provocatrice ! Le dossier doit précisément permettre de I’éclairer et de la redresser. La premiére erreur renverrait a |’ empii ef prévoit tout. La deuxime a’ idée que les relations internationales reposet Jes connues et admises de tous les acteurs, comme des parte! et que les différentes piéces y le du masque, renverrait au mythe du complot, de forces occultes et agissantes qui se dissimulent. ILy auraitbeaucoup a dire sur le couple «empire-complot, lesdeuxs'opposant et se complétant tout la fois, s’appelant et se détruisant mutuellement, comme dans ce jeu ot la pierre arréte les ciseaux, Ia feuille enveloppe la pierre et les ciseaux coupent la feuille. Mais ici n'est pas le propos, Le présent dossier est en effet consacré aux acteurs des relations intemationales, sujet classique voire scolaire qu'il s'agit de revivifier et dillustrer par une analyse contemporaine. A cétéen effet des acteurs traditionnels, les Etats au premier chef, apparaissent sans cesse de nouveaux acteurs, parfois transformateurs, parfois perturbatcurs, qui doivent trouver leur place dans la galaxie complexe des relations internationales. Elles ne sont ni chaotiques ni immuables, mais ‘mobiles voire instables, Elles peuvent étre difficilement lsibles, et la difficulté s'aceroit 8 mesure que leurs acteurs se multiplient et se diversifient. On essaie done dy voir plus clair, en cermant d’abord la notion d’acteur, puis n cherchant ensuite & préciser la nature et le réle des différents protagonistes, Is se situent sur des registres différents, politiques, économiques et financiers, sont plus ou moins larges, intéréts collectifs cls, publics ou pri par leur droit, ignorés par lui ou le transgressant. C’est Ia une approche instructive des relation i abstraite ni localisée mais en quelque sorte instrum: toujours des réles, qu’ nes, ou qu’ils ‘est pas toujours bonne, elle ne respecte aucune régle des u péripéties demeurent souvent sans dénouement et la catharsis drama s'y réalise que rarement — "est plutat le récit des vainqueurs en cas de confl ou des puissances dominantes en temps de paix qui en construit Pimaginaire Parmi les rubriques récurrentes de Questions internationales, apres les « Chroniques d'actualité », une analyse de l'entrée de la Croatie comme 28* membre de "Union curopéenne, et un regard sur la Malaysia lointaine, au coeur de I'Asic orientale. « Les questions internationales a l'écran » explore subtilement les identités linguistiques en Belgique & partir du film Bullhead, cependant que les documents de référence nous raménent & un passé trts présent, Questions internationales onientimstmte tt ramineainsns @