Vous êtes sur la page 1sur 2

Andromarque parle delle-mme mais aussi des plusieurs femmes qui sont dans la mme situation quelle.

Il est donc vident que le thme quelle

dveloppe ne se rapporte pas qu elle mais cest en quel que sorte rvlateur de sentiments dune certaine catgorie dindividus. Il y a une implication personnelle, notamment remarqu lorsquelle parle la premire personne du singulier : Jai vu . Etant le porteparole, elle emploie des pronoms plus gnralistes : les femmes , ou encore nous pour soutenir son raisonnement. Raisonnement auquel elle implique volontairement Hector, ( Je savais quil mourait pour Hector ) qui est contraint se joindre elle dans sa dmarche. Elle se base essentiellement sur ses motions, essayant donc den provoquer chez la personne laquelle elle sadresse. Emotions qui sont souvent intenses comme la piti, la souffrance ce qui se justifie dans le texte par un champ lexical de lmotion en gnral : je vous en supplie , danger , mort Aussi, beaucoup de phrases interrogatives et exclamatives constituent une ponctuation expressive. Pourquoi vous voulez [] la mort dautres hommes ? , Oh ! Justement Pre vous le savez bien ! Dans cette dernire phrase on peut apercevoir linterjection oh ! qui intensifie lmotion. Des figures de style tel que lanaphore : Quand ce ne serait avec lorage ! Quand ce ne serait que les btes , la gradation des loups, des lphants peuvent faciliter lexpression des sentiments. Elle montre que les valeurs lui tiennent cur (le courage, lhabilet, qui sont par consquent menacs par la guerre), et essaye de faire jouer sa sensibilit au dtriment de lhritier de la tradition quest le roi. Aussi, elle montre normment de respect pour la vie, elle estime que lexistence ne se doit pas dtre sousestime comme cela.Dautre part, des phrases rhtoriques, induisant ainsi la rponse, viennent toucher les sentiments, dans un registre qui se tourne plus vers celui de la culpabilit : Comment un pays

pourrait-il gagner dans son honneur et dans sa force en les perdants tous les deux ?