Vous êtes sur la page 1sur 16
WATTS NECN Robert Zaborowski Tadeusz Zielifiski (1859-1944) : sa vie et son ceuvre! ‘Tadeusz Zielifiski est né le 14 septembre 1859 a Skrzypezyrice pres de Kaniéw dans la propriété de sa mére (née Grudziriska) qui meurt quatre ans plus tard. Son pére Pemmeéne alors a Saint-Pétersbourg. Jusqu’en 1869, cest-a-dire jusqu’a Page de dix ans, il est éduqué 4 la maison par son pére qui meurt en 1873, alors que Tadeusz a quatorze ans. La mort de son pére a été précédée d’une longue maladie, a quoi s‘est ajoutée la perte de son travail. Dans son texte intitulé Comment je suis devenu philologue, Zieliriski raconte : « [--] Pinguérissable maladie de mon pére ou plutot la longue agonie de mon pére. Et en méme temps, la misére — une misére terrible que nous avons vécue en vendant tous les objets de la maison. Dans ces conditions, il était difficile de travailler, d’autant plus qu’il n'y avait pas un seul sou pour acheter les livres les plus indispensables ; de maniére générale, a cette époque, la source de mon savoir, était les réponses des copains qui étaient interrogés avant moi »?. Aprés la mort de son pére, Zieliriski passe sous la tutelle de son oncle paternel, hostile a ses intéréts pour la littérature classique. IL prive Zieliriski de son soutien financier. Désormais, Zieliriski doit compter sur lui-méme et gagne un peu @argent comme répétiteur. Simple digression : on observera que le curriculum vitae de Zielinski est déja en contradiction a ce stade avec la these selon laquelle les difficultés de sa situation auraient pu entraver son développement. T Confence donnie le 16 octbe 2009 au Cente Scientiique de TAPS a Paris 8 Poccasion dy 150° annivesie dea nasance de Tadeusz Zeist dans une version gtement dren, ke 28 aril 2009 au seminaie And Bernaci su hist dea since aux XIX* et XX" sles, asta Histor Nauki AN Je me suis beauoup servi de: R. Zab Tadease Zit (1959-1948) Wincety Ltda (1863-1954), ea porsnania big 60.50, oznicg ich smi [ Tadeuse Zt (1859-194) et Wino Lge (186) 1954) esa copa dda gaps ied 8; Pe i Hirt No} Sa «bts Maden Na tb, 2007, 2 6 ante kat dela conférence pononcé le 17 novembre 2004 aux sances de la Roma Histor Nauki Psi Akademi ‘UiiegroiCracve). our cet vson fanantic er ite Dasckiewice e Pro (Ci Grimout de eur aie rcieuse Iva de oi que toutes es impedeton stants sont ks mene. 1 Zi, Jak zostalem flog in: Flomata 211928, p78. Tout a long de cet expos, je me de texes aunbiorapiqus de Zils: ote fk zstalen flog, son atbiograpie Mein Leber? [1924]: Zieh uti tra Kachlak & W. Lipa, (6H. Geremek & P. Mizner, Wydawnictwo iG, Warsaw, 2005, ans! qu ses lets tds textes commémoratifs~ tous en polonais~ de ses proces collaborates et amis notamment texte de Sey, Tad Zin os 2, 2947, 58, 207 Comme Ia exprimé Soren Kierkegaard, « |iJl est une incrédulité misérable qui semble posséder une grande vertu curative [...] Cette maniére de voir comporte, il est vrai, beaucoup de consolation et de réconfort pour tous les cerveaux médiocres ainsi fondés a s'imaginer et & faire croire A leurs pareils que s'ls n’ont pas connu la gloire des, plus grands, cest par une inadvertance du destin, par une erreur du monde >! En 1876, aprés avoir obtenu d’excellents résultats a son baccalauréat au lycée Sainte-Anne de Saint-Pétersbourg, Zielinski obtient une bourse gouvernementale de trois ans afin d'aller étudier 4 Leipzig. Il y rencontre entre autres le psychologue Wilhelm Wundt. En 1878, il recoit un prix pour sa dissertation De disputationibus quae in comoedia Attica occurrunt. Toutefois, la derniére année de ses études est interrompue par une grave maladie et une intervention chirurgicale. En 1880, grace 4 une autre dissertation, Die letzen Jahre des zweiten punischen Krieges. Ein Beitrag zur Geschichte und Quellenkunde, Zielifiski obtient le grade de docteur en philologie classique. Une bourse professorale de trois ans lui donne la possibilité de continuer ses études. Il part alors 4 Munich pour y approfondir ses connaissances en archéologie classique et en histoire de Part, puis 4 Vienne pour y étudier l’épigraphie latine chez Otto Hirschfeld (1880-1881). Ensuite il fait un voyage en Italie (Venise, Florence, Rome, Naples) et au printemps 1882 se rend en Grace (3 Athénes). En automne de la méme année, via Brindisi, Naples, Rome, Pise, Génes, Milan, Zurich, Munich, Leipzig et Berlin, il rentre a Saint-Pétersbourg oi il passe son examen de maitrise [magisterium] en 18832. A partir de 1884, Zielifiski commence a donner des cours a Puniversité de Petersbourg, En 1885, il obtient son deuxiéme doctorat a Puniversité de Dorpat' pour la dissertation Die Gliederung der altattischen Komédie. En 1887, il devient professeur extraordinaire de Puniversité de Saint-Pétersbourg et la chaire de grec lui est attribuée. A partir de 1890, il y est professeur ordinaire, puis a TS Riad Onion ow borin: Kite, Ox ie... bie. La Rep Sade se chemin de lave Lamolaid a morta. R. Bayer, Ed, Rober font, 1983, 53. 2 Tipit de sigalg pogue en Rusia mais it un rade supérieur au doctor llenand. Son snc vat por ie: Osintagmachw dren ris kod ATpoqus, Dot aia sel niesté de tngu allemand su eit mse. 208 WATTS NECN partir de 1909 professeur ordinaire d’excellence. En 1906-1908, i est doyen au département «histoire et de philosophie. En 1909, il féte le 25¢ anniversaire de son activité scientifique. En 1916, alors gé de $7 ans, il part a la retraite la Premigre Guerre mondiale, de philologie classique de l'Université de Varsovie. Il est engagé en 1920, mais doit retourner encore a Saint-Pétersbourg, entre autres pour aller chercher sa fille. Il ne déménage a Varsovie de maniére définitive qu’en avril 1922. En 1935, il prend sa retraite, cependant, étant donné ses mérites exceptionnels, il est nommé professeur honoraire de PUniversité de Varsovie et garde ainsi la possibilité de donner des cours et de participer au conseil scientifique du département. Le 16 septembre 1939, durant le bombardement de Varsovie par les Allemands, il perd sa bibliothéque et son appartement qui se trouvait dans le batiment du Séminaire Philologique de Puniversité de Varsovie. Le 11 novembre 1939, cing jours done aprés la Sonderaktion Krakau organisée par les Allemands 4 Cracovie durant laquelle les 183 professeurs et assistants de Cracovie ont été arrétés et envoyés dans le camp de concentration de Sachsenhausen, il part, ou plutot on Pemmene & Schondorf am Ammersee en Haute Baviere, ott habite son fils. La, il réussit 4 reconstituer et terminer le cinquigme volume et a éctire le sixiéme volume de son opus vite : Les religions du monde antique, bien que ce travail ait été détruit 4 Varsovie le mois précédent. Il meurt en Allemagne le 8 mai 1944. Ce bref récit permet de constater que la longue vie de Zielisiski sétend de la fin du romantisme (puisqu’il est né avant méme Pinsurrection de 1863) jusqu’aux prémices de la prise du pouvoir par les communistes en Pologne. Pour citer S. Luria, Zielinski « était de nationalité polonaise, d’éducation allemande, de culture russe mais sa vraie patrie était lHellade de Pépoque classique >! TS fara, Wine o po. Tadesen Zeist ego metadeie tytn rudmontanpchin : Meander 1, 8-9/1959, 407 209 Tadeusz, Zielifiski a été pére de trois fils et six filles issus de quatre lits difiérentst. Sa femme Luiza Elzbieta Giebel (?-1923) a été la mere de Feliks (1886-1970), chez qui Zieliiski passera les cing derniéres années de sa vie, d’Amata (Ludmila) B(ijen(i)eszewiczowa’ (1887-19673), de Kornelia Zielifiska-Kanokogi (1889-1970) et de Weronika 18921942)’, Avec Wiera Pietuchowa, il a eu un fils, Adrian (1898-1938), latiniste, qui a travaillé avec son pére et a été tué par les communistes, et une fille Irina (2), née vers 1900 et morte tragiquement en 1927. Avec Ludmila Zawaliszana, il a eu un fils Walenty (né en 1911) et avec Sofia Czerwiriska, son dernier amour, deux filles : Tamara (2-2) et Ariadna (?-2). ‘Tadeusz Zieliriskiétait docteurhonoriscausadesuniversités@’Athenes, de Groningen (1914), d’Oxford, de Vilnius, de Varsovie, de Cracovie, de Poznaii, de Lwow, de Brno, de Paris et de l'Université Libre de Bruxelles. Il était également membre, entre autres, de ’Académie des sciences et des lettres, devenue par la suite ’Académie des sciences, et des lettres de Pologne, de ’Académie polonaise de littérature, de PAcadémie russe des sciences (oi il a pris la place du prix Nobel polonais Henryk Sienkiewicz aprés la mort de celui-ci en 1916), de PAcadémie des sciences de Baviére, de la British Academy (1923), de Académie tchéque des sciences, de PAcadémie Méditerranée 4 Monaco, de PAcademia dei Lincei 4 Rome, de la Société scientifique de Varsovie, de la Société scientifique de Lwow, de la Gattingische Gesellschaft der Wissenschaften, de la Société des amis de la science &Poznani, de la Société allemande d’archéologie, de l’Ecole des études slaves a Londres, de la Société polonaise de philologie. Ges infermatons pis compltes que tuts cles dont on disposi préélemment ot été furies pate prft-filsde edeus Zeki, M, Oleg Lkiancrenko,dansson exposé prooncé ke décembre 20082 Vasc sans cae dea enon commane de sta Bada Iced ycypinarych Aes Liberals” etd Komi Nauk o Kukurze Antycane| PAN Toceason di 80" aniversae de nase de Tadeusz Zieh, 2 th import de sgalr ici qu Amata Ludmila est devenve Femme de Vladimir Nicolayeich Benesevich, universe ruse, piste de Misti yrantine, meme de Acad des cences de Bavi, de Russe de Pras et de Stasoug a emprisonné pseu fois parle gimesovitigue pau efnalement «exeut parle NKVD en 1938. Dans gs othodoxe i est consi comme un des Noueaux Mars. "Les dee ls @Amataont ful pares communis « Diapés Zi Aub 124 Les aus, y compris H, Greek, Deienit 1939-1944, Wat in: T Zieh, Dee 1939-194, (a) 1. Gere 8 P. Mier, Wydawnictwo DiG, Warsaw, 200, 2, nent a date de 1893 Safle bin-aiméeaec qui il aqui Varsovie en septembre 1939 et qui est mote 4 Schondot un peu pus «un an axantson pe 210 WATTS NECN En ce qui concerne ses travaux, il faut dire que pour celui qui veut mener des recherches sur Zielinski, la matiére n’est pas moins difficile que sa biographie. Le probléme majeur réside dans le fait que sa bibliographie qui embrasse plusieurs centaines de titres n’a pas été établie de maniére satisfaisante jusqu’a présent. Ainsi non seulement nous ne savons pas combien de centaines de publications elle contient, mais aussi ce qu’elle contient exactement. En 1928 Ganszyniec parlait de plus de huit cents publications de Zielinski et il informait qu'une « bibliographie plus complete serait publiée dans Eos Supplementa contenant les dissertations de Zieliriski sous le titre Iresione vol. I, sous presse »!. Il n’a cependant pas expliqué ce qu'il comprenait par plus complete. Mais dans ledit volume I, il a 6té annoncé que la publication de la bibliographie de était reportée au volume III, lequel n’a jamais paru tn 1946, done aprés la mort de Zielins ?« [..Jenviron 900 positions dans sa bibliographie [...] »*. Et Mea en 1985/1991, rapporte: « Zieliiski évaluait sa bibliographie, paraiti [sic] versa fin de sa vie 4 800 titres »’. Klinger mentionne la « bibliographie publiée alors a Poccasion du 25¢ anniversaire de son activité scientifique [..] ». Ainsi dgja en 1909 elle « contenait environ 480 titres [..] »*. Mais la restriction « environ » introduit la méme obscurité que chez. Piotrowicz. C'est pourquoi la bibliographie de travaux de Zielirisk publige en 1959 par son éléve G. Pianko comportant 383 titres’ parait étonnant. En analysant ce probléme en 1972, une autre éléve, L. Winniczuk, parle de « 564 positions, chiffre qui ne rend pas compte que de petits travaux, comptes rendus et discussions »*, Mais la remarque de Winnicauk est sujette 4 caution comme le montre le cas de la Psychologie homérique publiée en 1922’, complétement oublige, qui n'est ni un « petit travail », ni un « compte rendu », TR Ganaynied, Ronit in: KnartaikKasyeny 2, 3/128, p. 33 2 1 otro, Tad Stefan Zils: Kuurta istry 53, 3-41946, p63 5M Plea, Prasdmons [1985 nT. Zi, Regia tate] Gre Zar oy Regis lee, (sslineur, Wick 1991, 17-18 We Kling, Tas iin: Pant Lita, 194,» 439. SG Pankey Bibliogafia ra: Zils in: Meander 1, 8911958, p 437-461 1 Wiican wartos pus nau Tada Zig iii epnda 0 aly aig, Wydawnicto Litera, Krab, 1972, 375. ‘Dans son lobizgphi, 178, Zeki donne I dat de 1921, mas sur et & part dont je dispose la dae est 192. Ty dt quel ee pourue uns loud apparel sGentigue» 2u ni une « discussion », mais une publication fondamentale!. De la sorte, comme nous ne possédons pas tous les éléments nécessaires 4 la quantification de son ceuvre, il est impossible de juger pleinement de sa qualité. Nos connaissances actuelles sur la bibliographie de ‘Tadeusz. Zielifiski ne sont rien par rapport a ce qui reste a découvrir et qui nous réserve des surprises. Avant de passer & quelques traits caractéristiques de sa biographie et de son ceuvre, je voudrais signaler que Zielinski en présente au moins quatre qu'il partage avec son époque, a savoir : une éducation 4 la maison, une vie riche en voyages scientifiques, le polyglottisme?, enfin Phistoricité, cest-i-dire la profonde croyance «quant au caractére irrévocable du progrés, par suite de quoi, a son avis, toutes les lignées de développement doivent passer de formes inférieures a des formes supérieures |... »°. Il importe toutefois de noter que les études classiques n’ont pas été le premier intérét de Zielitiski. Dans Comment je suis devenu philologue, Zielifiski raconte lui-méme : « je suis revenu a ’amour de mes premiéres années, 8 la physique, en la traitant trés sérieusement, Cest-a-dire basée sur les mathématiques. La physique a entrainé la chimie qui, bientot, m’a complétement envahi [... »*, Le grand changement a lieu seulement avec Papparition dans sa classe d’un nouvel enseignant des langues classiques : « Il était Autrichien par sa naissance [...] Jozef Koenig [...] je me suis donné a lui de toute mon ame [..] »°. TCE WN Jn Ze Monschenbid de Nacho Dichng in: Phils 12, 1968p 147,01: ral Seti di Art der like, bo icin ice Saleen er efi aca Zeiss titi 77-17 come are quel premier haptedta cle hia, ou son ie: Les anes des phic pcg, Sut IE probleme des aus capes et autres tes is tari wi Rabari, Tad Zit aed the Homeric aol in x 90, 272003 291-30, Le De Seta Zeke a ben woul wie Sats Fetoursextat un econd cape de cee enarguble Get venules cape sats. Iv inforné dans un ena que es ies de ences bopaphurst ks talogues ds thurs scientifiques rss nore fe psiodque cody raza ano soso Rossa akan ak”; dppaenent ces Ouvaes dela seconde Bles lees de Acai” (at section xia ous ‘enom que quelqdes années) paaissenten brochures pas [.] Vourrag de Zieiski, dont examin€ trois exemplaies difrents, na pas air un Sonderdrack’: es pages sont umérotes de 1332, sr la page detivei nya pus Giniaton de vue, sumer eet. Tu cl ft peer qu Sagi dun pit ie fon Jun ate 3 part une revue Sons catlgues de Ace nationale de Rss es ues cchapites de Psychologie homeérique” de Zieiskin’ont jamais paru en use» 2 CLS Sedan, Tadeusz Zils. 26: « |. civait et publait,& pat le latin, le polonai, le russe et talemand, enn en ie, en fan en anh] » 3 un nous dors jer conan [YL laa Dec. dT Zion: net Casio, 1989.37 “1 Liki lk zstale lly p15 5 1 ZliskiJok ote foie P 158 Koenig at Eve de Bont 212 WATTS NECN Pour ce quiest du style de travail de Zielifiski, plusieurs traits lui sont propres. D’abord, c'est la polyvalence. Dans ses travaux Zieliriski Siintéresse aux domaines suivants : philologie grecque et latine, histoire de la culture, religion, histoire, philosophie, psychologie, musique, littérature. Il est actif en tant qu’écrivain et en 1933 est €lu membre de PAcadémie polonaise de littérature'. De plus, son universalité ne doit pas étre comprise uniquement dans le sens oti sa pensée s’étend sur de nombreux domaines, mais également comme une universalité verticale. En effet, Zielirski analyse la réalité congue 4 plusieurs niveaux, pour utiliser les mots de son collaborateur le plus proche, Stefan Srebrny : « non seulement comme chercheur mais aussi comme penseur »*, et encore : « [..] penseur les vérités auxquelles il arrive en analysant le monde antique deviennent pour lui la base afin de construire sa vision du monde [Weltanschauung] Plus encore : Zielinski est un ardent apologue de ses vérités, propagateur de la nouvelle foi basée sur ces vérités-Ia ».? Cela est lié au fait qu’il manifestait de Penthousiasme dans ses recherches et qu’il sidentifiait profondément a son oeuvre. Voici ce quill en dit: « [..] est maintenant, j'espére, que je vais terminer le sixigme volume et avec cela toute Poeuvre sur laquelle je travaille depuis plus de trente ans - oeuvre de ma vieillesse. Ce qui narrivera par la suite m’est égal »4. Autre chose : « Zieliriski récitait des hexamétres grecs et prenait ce qu'il disait tellement au sérieux que presque chaque cours était accompagné de ses larmes »5. C’est ainsi que souvent on ne trouve plus de distinction entre les opinions et la vie de Zielitiski : « Les vérités auxquelles il est arrivé au terme $candidatarea€ proposé plusieurs os au prix Noel On peut apeler que second (1902) prix Nobel detitérature a été attsbué au phologu dassque allemand Th, Momsen qui nota ene a beaucoup apréc le doctoat de Zieisk PS'iebny, Tada Zid a taeda gc in: cenit Humanistyeene. Paez ll Mascon 9, 2/1960, 13. 5 S seer, Tadese Zieh. 16 Zils ete Nieiska-Psacyista da 4 mars 1943 in: | Nieisk-Plisvenysk, Wiel flee in: Roce Hamanitycene Paez filo Hasan 9, 21.960, p81 Ck. aus la ete 3 W. linge 5 Grier 1943 in M. lez, Dei dol?” 401s 5H. Marthowice-Olcaow, Wspontnieneo aden Ziiskimin : Mende 148-9199, 428. Cl aus |. Niemrska-Pisrcatska, Wi fille, p77: [| perant es cous sur Homére nous peurons ensemble ‘nec ke proeseur [iisi le e NXI de Made [| Son apparence, tout atant que son abit et sn expesion sient pas mins cactrsiqus C.K Kali, Zs id Ranakwin Klik, Zam td lewychpapicach, Wydavnicivo Sst Katowice, 1979, p279 81 [1] cere extaagances, comme le zement Le profess iki es consid comme Pair rive dechacun i vat pas peu derided, pag amusit lorsque uelguun regadait dans a ue ou dans une sl de cocet ielisk mane os amparé Zeus ou Psédon, Pram, Cine 213 @un travail assidu et Pun effort extreme de sa pensée devenaie en méme temps la propriété de son coeur, son plus grand contenu affectif, le moteur de sa vie et de ses actes. Pour lui il n'y a pas de limite entre la science et la vie »!. Le trait suivant, cest la volonté de trouver et de comprendre les lois, et les théories les plus générales. Zielifiski « n’acceptait pas [.. ple hasard” dans la création, mais cherchait de maniére conséquente les , lois”, les ,normes”, qui réglaient les genres littéraires »?. Il en formule plusieurs : la loi de ’« exclusivité chronologique »4, la théorie des « motifs rudimentaires »%, ensuite il démontre « que la comédie posséde une composition autonome, qu'elle a ses propres lois »* et que « Papparition du rythme dans la prose artistique de Cicéron »” repose sur certains principes. Par ailleurs ses travaux ont rarement un but en soi. Le plus souvent ils constituent un moyen pour arriver 4 un objectif extérieur. Par exemple « la loi des motifs rudimentaires, n’était pas un but en soi mais lui a servi de maniére notable a la reconstitution de tragédies a partir de fragments [..] »*. De méme, « la découverte de la chronologie des ceuvres dEuripidel” n’était pas un but en soi mais a servi 4 Zieliiski a obtenir une base ferme pour écrire la ,biographie intérieure” du poete »™. C'est pourquoi on peut accepter observation de Srebrny : « [...] presque tous ses travaux, y compris les plus petits et les contributions les plus spécialisées, ont été écrits [..] en tenant compte de Pensemble préfigurant plus ou moins en eux Pidée de la synthése de Pantiquité [..J »!". 2 Win athe bre Tadesca Zhe 360 21 Wii rl alt wat puny nak ists 2 Bo icy Tae Zee pth p15 [es puro danson ac tae, scat vee cio Zin tata onguement lr des pilus dasiqars de omrphob> "OL Tes, Di handing gchar Exige im anton Eos in Phils Suplenetond 8, 169-01, 07 AIS &p SPH, td emment en anglT Ze, Te ena of Sinan sin Ancien pia Kj Svan de Mien: Hoe Cia ssn) defo ated, London New Yr 199 Homer’ A p37 327 > TZ, The Reostctin of the Lst Ge Teds in: is, soe, Scam Pilogan Panna Lcd 93 lp 0542 Sin raat wat puny navn adc Zhi 360. "Wii Trae fate wat pny make Tada Zig 364 * L Winic,Trlalwbe ar any aoe Tad Zig 382. 9 GL Lidl ulin se Eapieta Redes tudes Gres 34 1923, ASL. 1° Sc Tide Zia ca 826 °° § Seay, Tada ist 9 lM i, Doi nl. 379 «a teal cyte, 0 gas ceaons dette et Cpr mii de fats paras par Kramer 6 formas sings qe poss tot axa eel df pesca siege de Ten is» 214 WATTS NECN Zielitiski a par ailleurs une vive passion pour la vulgarisation, Dans son cas, il ’agit d’une vulgarisation qui grace a son talent inhabituel ne comporte ni déformation ni réductionnisme. Au fond, Zieliriski ne divulgue que ses propres découvertes auxquelles il arrive dans ses recherches. II confesse : « De temps en temps, j'ai eu la possibilité de retravailler un article de vulgarisation et de le publier sous la forme d'un travail purement scientifique aprés y avoir ajouté tout Pappareil nécessaire [...] le lecteur peut étre sir que je n’ai jamais publi [dans mes travaux de vulgarisation] une seule phrase qui r’ait pas une argumentation scientifique suffisante »!, Lun des exemples les plus typiques est une série de cours donnés en 1901 a Saint-Pétersbourg et rassemblés ensuite en un volume intitulé Le monde antique et nous. Louvrage a connu un grand succés, comme Patteste le fait qu’ll ait été traduit en dix-sept langues?. A coté de Védition russe (1903 et suivantes), on note des éditions allemandes (1905, 1909, 1911, 1917, 1921), francaise (1909), anglaise (1909), italienne (1910, rééd. 2004 [sic], polonaise (1922), roumaine (1923), suédoise (1925), tchéque, bulgare, lettone, ukrainienne. Le monde antique et nous constitue une remarquable apologie des sciences de PAntiquité, encore actuelle aujourd’hui. Pour toute personne intéressée au réle et a la place de P’Antiquité il est recommandé de lire ce livre magnifique dans la langue de son choix. Autre chose caractéristique : i ne faut pas oublier que Zielifiski, li méme philologue classique, a été extremement critique vis-a-vis de la philologie classique comprise de maniére traditionnelle. Jusqu’au jour de sa transformation en 1894, Zielifiski « destiné a révéler le charme de esprit grec, est perdu pour quelques années dans Petroitesse de la philologie allemande, completement adonnée a la grammaire et 4 la critique de textes »°. Cet état de choses le fatigue de plus en plus. Au bout de dix ans denseignement & PUniversité de Saint-Pétersbourg, il décide de changer. Selon ses propres mots : «Ce fut un point décisif dans ma carrigre. J'ai choisi a titre de premier essai Les Bacchantes d’Euripide et jai décidé cette fois- ci de rompre avec la tradition : ne pas parler de ce qu’on discute Ti, Zin ij Sadi sce Sr 1, Zynant Romar Spa, Zamost 1925, p14. 2 apes} Panos, tin: ii, Stays jean, Kita i Wiedz, Wrst 1957, p9. Selon'T. Zils, Aobiogyi, p43 = doze. NY Parandosks Ws B3 215 @habitude dans les introductions aux cours spéciaux de ce type, ne pas analyser la vie de Pauteur et toute son ceuvre écrite, la valeur relative des manuscrits etc. ; en revanche, j'ai cherché 4 montrer oii se trouve la valeur des idées de telle ou telle tragédie, montrer ce qui me plaisait le plus a moi. Telle était mon ,,introduction”. [..] Je Pai prononcée avec une grande ardeur. Quand j’ai fini, la salle, entiérement remplie, a retenti des applaudissements des auditeurs >", alors qu’auparavant, dit, « je n’avais pas trop de raisons d’étre fier des résultats de mon activité ; normalement au début du trimestre, une centaine d’étudiants étaient inscrits 4 mon cours, mais une semaine aprés ce nombre avait déja diminué et a la fin il ne restait plus qu'une vingtaine de personnes »?. Il importe d’ajouter que Zielifiski_ attribue une importance exceptionnelle a la psychologie, jusqu’a paraphraser Platon. I! aime dire : « medeis apsychologetos eisito [que nul n’entre ici qui ne soit psychologue (chez Platon : géométre)] »*. C'est dans ce contexte qu’il est possible de comprendre l’interprétation que donne Zielifiski de la fameuse querelle qui a opposé Friedrich Nietzsche et Ulrich von Wilamowitz-Moellendorff en 1872, aprés la publication par Nietzsche de son ceuvre Die Geburt der Tragddie aus dem Geiste der Musik, Zielinski explique qu’en fait, il Sagissait d’un conflit entre la conception historique de la philologie (Wilamowitz) et sa conception philosophique (Nietzsche). Le résultat de ce conflit a influencé le caractére de la philologie classique pour les temps a venir. Bien que Nietzsche ait été soutenu par Erwin Rohde, auteur d’un ouvrage colossal (Psyche. Seelenkult und Unsterblichkeitsglaube der Griechen, 1890-1894) cité encore aujourdhui, c'est « Wilamowitz, comme le constate Zielifiski, [qui] a persisté dans son erreur jusqu’a la fin » quia gagné. Selon Zielifiski, ce fait a fatalement pesé sur le destin de PT diel, Zeid... 910. 2 1 Liisi 2 yin id 8 2 § Seby, adewse Zip 40.Dans son Aubiggia,p. 163i dit: «De méme que ks mathémaiqus sont a grande porte etre ds scenes atures, pychloge cle des scenes humaine p16, que ses des pychologgues one rt une ditance ene i et es callus. Ci. aus M. Pei, Z aloe lt Tasca Zig in: Mende 4-5/1982, 175, 12: Et usqu dans a pésentation eon cute scientifique nein Naclass rig peu de temps rant mor, Ziska qu’on pte une tention adsquate a courant psychologiqu dans ks commentaires conc se ri» EM, Pe Prado (185), p23: « Zi. a] un para inansiggant de a méthode pschologigue i Tutt point a mthode soilgigic os etblogiqu,niveslement appliques pendant es dens 50 ans dns recherche st a religion [| Bt encore M ci, Die riedli” p79 «Ilse seat as sanshéstation aucune. de mthodes psycholgiqus, comme identification [finfuhlung|avecla maitre de penser et de sentir de homme antique et par reconstaucton de ss opinion t expences religiewses 216 WATTS NECN « notre science »1, devenue plus historique que philosophique, plus wilamowitzienne que nietzschéenne Si la philosophic et la psychologie se trouvent au sein de la méthode de Zieliriski, ses deux amours simultanés sont autres. D’une part, la rece antique. Plus qu’a toute autre distinction, c’est 4 sa citoyenneté @honneur de Delphes qu'il attachait de Pimportance?, Son second amour était la littérature polonaise, plus spécialement la personne et Pceuvre d’Adam Mickiewicz. En janvier 1944, donc quatre mois avant sa mort, il écrivait 4 Pigon qui avait « complété et révisé les arguments des premieres dissertations de Zielinski] a la lumiere de la bibliographie a plus récente* : Je suis aussi Polonais, mais malheureusement pas Mickiewicz »*. Nous en arrivons ainsi au patriotisme de Zielinski qui peut étre cenvisagé sous deux aspects. Je cite une lettre de Zielinski de février 1921: « C’est une chose étrange, mais tous ces événements terribles ont da advenir pour me persuader que pour moi extra Poloniam non est vita »°. Le patriotisme de Zieliriski se manifeste d’une part dans Paction politique directe : « Lorsque [...] en 1916 le président Wilson avance le postulat de la complete indépendance de la Pologne, nous voyons T. Zielifiski dans la délégation envoyée 4 Pambassadeur des Etats-Unis pour Pen remercier ».* De méme, il a été place a la téte de la délégation polonaise qui a accueilli Goebbels a Varsovie en 1934, événement sur lequel nous allons revenir. Par ailleurs, il représente la Pologne en tant qu’ambassadeur dans le monde de la science. Je cite Klinger : « étant donné ses voyages scientifiques |... T. Zieliriski est comme un ambassadeur permanent dela science polonaise [..] et son action bien plus que qui que ce soit en Pologne, en tout cas infiniment plus que tout notre département pts Sc, Tews Zi 61-42. 2 CLM, Pia, dese Stam Zit 1859-1944 in = W beg wie Fumanistin. Kuta antcena 1 Univer Wasae sn po wie Sao) iiss Malawi, PWN, Warseava, 1981, 50, 2° Liisi Z ozyst nin. Studi sci, Zyemun marist pl, Zamose [2 1923p. TBs tea 8. igo 18 janier 1944 i Sign, Tadeser Zito droga do Pst in Tygon Ponszeny 37/1949, 3. TZ alee S Srey du 25 fre 1921, ce prs: S Sebny, Tada Zit p25. Cl aus § Pig, Tadeusz Zig droga do Po 2: «Ce nest que pendant a demir gere que la Tblognea rape la entedeson borat Chose caractéisique: gre quia transport Ziel en logue cate grand pcheur dimes: Miki» Wings, Tadewsz Zils 16, 217 de la propagande aux Affaires étrangéres, a contribué a élever le prestige de la Pologne »! Enfin, le dernier article qu’ ait publié de son vivant, en 1941, a été signé : Th. Zielinski, Univ. de Varsovie, alors qu’en réalité Université de Varsovie n'existait plus de maniére officielle. A titre de commentaire, pour ainsi dire, il convient d’ajouter quelques observations quant aux caractéristiques externes de Vceuvre et du style de Zielinski, Cest-a-dire des caractéristiques qui leur ont été attribuées de Pextérieur, ainsi que sur certains paradoxes liés a la réception de cette ceuvre. Tout dabord, Cest le rejet de ses premiers travaux : « Pour obtenir veniam: legendi, puis la chaire de philologie classique 4 l'Université de Pétersbourg, [Zielinski] doit passer par les étapes obligatoires en Russie [...] Et cst ici que le futur grand savant, Pun des coryphées de la science de ’antiquité se heurte a un obstacle inattendu [..] Le professeur de P'Université de Pétersbourg, Lugebil accepte la dissertation [de Zieliniski, mais avec réserve et sans enthousiasme |... Zieliriski continue donc son travail dans le méme domaine~et deux ans plus tard, il présente les résultats de son travail [..] Ses résultats ont été trop novateurs, trop décisifs, il mettait une nouvelle lumiére trop forte sur des questions dont existence n’était jusque-la méme pas soupconnée pour ne pas susciter opposition [.u] le vieux professeur [...] a rejeté la dissertation »?, Autre fait : Zieliski n’a pas eu d’éleves, si par éléves on entend continuateurs de ses idées qui auraient formé Pécole de Zieliviski, comme on parle par exemple de l’école de Twardowski. Le cas de Stefan Srebrny, le plus proche collaborateur de Zielifiski, déja & Saint-Pétersbourg, et « son meilleur ami »3, le prouve suffisamment. Srebrny avait été Pétudiant de Zielifski, puis son collégue, mais pas TW Ringer, Tadeusz iis p 166 2 Secon Tadese Zits p.18-19. Casi M. Pla, Praedmows,p 1011: le taal su la coméie atiqu eset 3 cet in pou oteni le doctrat ruse, qui restait entation ae sn taal de Lepig lequel a couronné par un pris, are 3 Peersbou, comme top nase Ia di tent chance 4 TUniverité de Dopat [| Ces Dogpat que la version allemand sur le mme set Die Gidea der ittchen Komi (Lepr 1885) inalementacceptée comme this de doctor, i est vei seulement apes avait conse eminent phllogue allemand F. Rohde » Dans son Aubioguphi,p 121 Zs ‘apport Fopinion de Roe quia insist surle fat quiet homo academics «La placed cet homme est seukment et excisementPuniesé » CL ass Srebry, Tee Zi 30. | use te dL Zeish § Sedby, ke Dag 8. Seb, Ze pom win: Mam 9, 218 WATTS NECN son élve : il serait difficile de le considérer comme quelqu’un qui a continué Pocuvre de Zielitski ou méme sa méthode. Lui-méme relate une histoire qui montre combien ils étaient différents dans leur approche générale vis-a-vis du monde! Une autre chose triste, cest que les travaux de Zielifiski ne sont ni publiés ni réédités en Pologne. Le cas le plus douloureux est celui de son opus magnum : Les religions du monde antique. Seuls les deux premiers volumes ont été réédités en 1991. Marian Plezia a consacré a ce probléme un article intitulé ,L’enfant du mauvais destin”. La derniére aeuvre de Tadeusz Zielinski’. Enfin grace a la détermination et au travail bénévole d'un seul homme, A. Piskozub, les six volumes ont pu étre publiés dans les années 1999-20014, Autre exemple : nous ne disposons toujours pas de la traduction polonaise de leuvre générale de Zielinski : Cicero im Wandel der Jahrhunderte (1897), D’ailleurs, Zielifiski est également oublié a létranger. Srebrny évoque exemple suivant : « [..] le livre [Die Gliederung der altattischen Komédie), surtout dans la science allemande, a eu tun accueil plutot hostile ; on a vu ses petites fautes, on a critiqué ses idées parfois un peu risquées, mais on n’a pas remarqué ses propositions cruciales, qui ront pu qu’avec le temps se frayer un chemin jusqu’a la conscience universelle, pour finir par devenir la propriété de chacun, anonyme ; aujourd'hui, on en parle comme si elles étaient évidentes en elles-mémes, en oubliant que leur auteur, a Pepoque, avait été attaqué a cause d'elles »', Autre exemple ; celui d’un article publié par Zielinski en 1922 sur la psychologie homérique, négligé par les bibliographies spécialisées. ILwvest pris en considération que par un auteur, Victor Jarcho, dans son article Zuin Menschenbild der Nachhomerischen Dichtung publié " Tourllaster ce ger de confit dopinon, iiss compare & Mozart Sebmy& Salieri Cf. iii lee Sterny dt 31 octobre 1928 © CLT ZiiishReli stytn) Gre. Zarys ody [1 6 ras 1917, 1 plone 1921 ad. S Srebay) Osler, Wri, 1991 8 eis lx lenoma [1° rs 1922, 1° pons 1925: trad, G Pao}, Oslineumn, Wri, 191 © CLM Plea, Dae red”. p 382388 ‘ines volutes Let 2 nt publi pour la 3 fs, es volumes 3 et 4 pout a 2: Zeki lem a jada [1927], Wydawaicwo Adam Mase, Toa, 2000 e'L Zi, ei zpos reps) (1933-1934), Wydawnictwo Adam Maral, Ton, 3000, es volumes Set 6 aches durant la Secde Guest, pour a premie fois, Zils, Regi Casta Repti, Wydawnictwo Adam Marcalek, ‘Toru, 1999 et, iki, Craiciasten onan, Wrdavnicw Adam Marsa, Toru, 1959 5S Seb, Tada Zp. 20. Pour aus exemple, kp. 20-2 et p. 60,6, 219 dans la revue Philologus en 1968. Mais cela n’a guére changé. Depuis, des chercheurs ont cité Jarcho mais continuent a négliger Particle (ow plutét étude) de Zieliriski qui d’aprés Jarcho «en dehors de Union Soviétique est absolument méconnu, bien que par ses résultats i dépasse de beaucoup les travaux ultérieurs sur le méme sujet »!, Last but not least, parmi les traits caractéristiques extérieurs imputés soit 4 Zielifski soit 4 son ceuvre, nous pouvons citer le supposé antisémitisme de Zielifiski. Cette accusation sappuie sur trois éléments, D’abord le sixiéme axiome de Zieliriski « [lla religion antique constitue le vrai Ancien Testament de la chrétienté » a fait que [...] Hellénisme et judaisme a été considéré comme un livre de tendance antisémite”. Ensuite, le départ de Zielifiski en Allemagne en novembre 1939 a été interprété comme une « absence de solidarité nationale »3. Enfin, il agit des contacts avec les représentants du nazisme, aussi bien a Berlin qu’a Varsovie of « [..] Tadeusz Zielifiski en tant que président de PUnion Intellectuelle [...] a été prié par les proches du gouvernement dinviter Goebbels, le ministre de la propagande >, Plusieurs réponses doivent néanmoins étre apportées. On confond discussion scientifique et position personnelle. La thése avancée par Zielisiski n’a rien 4 voir avec sa position personnelle (voir ci- dessous). Pour ce qui est de la discussion scientifique, on peut mentionner les livres relativement récents de D. R. MacDonald The Homeric Epics and the Gospel of Mark’ et Does the New Testament Imitate Homer? Four Cases from the Acts of the Apostles’, Autant que je sache, MacDonald n’a pas été accusé d’antisémitisme pour avoir trouvé des éléments communs entre Pépopée homérique et TWN fc, Zon Mechel de Nachhomershe Dict in :Pillogus 112, 1968, 1471. E2003 la raucion anglaise Homeric syhology a publi in : Onno 31,2002, p 15-46. le st actulement lspoiieen ligne (hp wwnhnpan wawpledakjloganon/31/ZHELINS pl). FL Banner hi a méme comsacré un compte ens, cf, Wie Sten 117, 2008, 253, 2 Biase Malo, Wises PTB Rca Recypsplitejin: Antigua non immeors. Pee Toarysto Flic (1893-1993), Eanowshi & A. Srila Sienion, PTF -OBTA UW, Vaaszava- Wrocla, 1998, 218. 'M. Pleia,Paedmous,p. 17. Iwaskiewic, Gib Poesia Zils Prk 24 11960, n° 772, p 9 aaquaifié a décbion de Zs de «as une vieilesedrasomalle» «Bika Matos, Virsa too PTB Roca I Reece p. 218 5 TLR MacDonald, The Homeric Epics andthe Gos of Mar, Yale Uiversty Pes, New Haven, 200. © DLR MacDonald, Dos the New Testament Iniate Homer? Four Cases fom the cts ofthe Apostes, Yale Univesity Pres, New Haven, 2008 220 WATTS NECN le Nouveau Testament!. Ensuite, Zielinski n’est pas vraiment parti en Allemagne, il a plutot été emmené chez son fils. Laaction a été organisée par les professeurs de Université de Varsovie, notamment par Tadeusz Kotarbiaiski, II n’est pas exclu qu’il ne se soit pas rendu compte de ce qui se passait autour de lui*, Il semble qu’il ait voulu passer par l’Allemagne pour se rendre en Italie mais, une fois arrive en Allemagne, il n’a pas obtenu Pautorisation de poursuivre son voyage. En Allemagne, il a pu terminer son opus magnum, tandis qu’a Varsovie cela aurait été quasiment impossible. Enfin, pour ce qui est de la position personnelle de Zielifiski, il faut rappeler que Zielinski « n’a pas abandonné la maison d’édition [de Mortkowicz] il ne ’a pas fait non plus lorsque Phostilité contre les Juifs montait considérablement »'. De méme, lorsqu’s [en [...] 1939 a la réunion de la section [de Varsovie] [de la Société polonaise de philologie] [..] quelqu’un [...] a proposé de voter numerus nullus pour les Juifs dans la Section. La proposition a été votée et il s'est avéré qu’elle est passée. Crest a ce moment que Zieliriski, alors président de la section, s'est levé et a annoncé qu'il quittait la Société, car il ne pouvait plus étre membre d’une Société qui discriminait ses meilleurs collégues »*, Nous pouvons ajouter qu’il a également soutenu, avec un résultat positif, la candidature de Kazimierz Rosenberg a la bourse de Fonds de la culture nationale. Enfin, pour sa succession a la chaire 4 PUniversité de Varsovie, il n’a choisi ni Wladystaw Strzelecki ni Jerzy Manteufel, mais Aleksander Turyn. Pourquoi une telle présentation aujourd'hui ? Aprés la mort de Zielitiski, Stefan Srebrny a écrit: « Grand savant, grand écrivain et penseur, il craignait d’étre oublié : cette pensée a empoisonné les derniers jours de sa vie. Crainte, bien évidemment, complétement non fondée |. >’. Toutefois, autant que nous puissions en juger apres Pintérét que Zieliviski suscite aujourd'hui, il n’avait pas TC par exemple es comptes rendu de RJ Rabel in: Bryn Mawr Classical Review peat sas upenn eduhm/200/2000-09-16 hel et Lang htpeats.upenn dlbns2004/200408-13 hm). Sans parler de Bertand Ruse qui dansson Histor of Wester Phish, p 339 eit: A iil tony could be mae forthe Nas, but thei conceptions are more purely Okt Tistament ands Christan than thos of Marc.) 2 Cestceque soutiennent etn en commentant es ets rites ene 1939 1944 pat Zi ss amis «en blogn, dans lsqulesil demande, par exemple, ce qu devin tele ou tele personne oigie jie "'H Mortowie-Olezakow, Wspomnnio Tadeusz Zeist, p31 1 Bieduska-Malowist, Wisc klo PTR ova It Reaceyposplitp. 218 S$ Seen Tad ibis 7. 221 entigrement tort. Srebrny souhaitait qu’« on s’occupe des manuscrits de Zielinski, qu’on publie ce qui est inédit, qu’on réédite ce qui avait deja été publié mais perdu, qu’on traduise en polonais ses travaux publiés en langues étrangéres [...] qu’on concoive une monographie sur Zielifiski, une monographie pour le lecteur polonais et étranger [..] qu’on redone a lceuvre de Zieliviski sa valeur exacte [...] » Depuis 1947, presque rien de cela n’a été fait. Autant que je sache, un seul doctorat lui a été consacré?. Et pourtant la vie et Pecuvre de Zielifiski méritent un rappel pour des raisons, je dirais, éducatives et protreptiques. Mais aussi parce que, d’abord, grace a des tentatives de ce genre, on peut micux reconstruire — utilisant Pexpression de Zielitiski - la biographie intérieure d’un grand homme et aussi contribuer 4 ce qu’une individualité de cette importance puisse trouver une place qui lui conviendrait dans la culture de tous les jours. TY Sechmy, Tadewse Zils. 8 ielistieg (Université de Gs, 1999, cf hp /nauka-posha.pldhtnl/aporty/praceBadawezetype=opi Poglady Tadeusea Zielriskiego ma dramat i teatr (Université de Slysk, 2000, cf. http:/nauka-polska.pliditml) To mc ae och 222