P. 1
Communication Hormonale (physiologie)

Communication Hormonale (physiologie)

|Views: 13|Likes:
La communication des hormones, ce qui se passe en physiologie, avec quels details, tous les cours de physiologie des neurosciences
La communication des hormones, ce qui se passe en physiologie, avec quels details, tous les cours de physiologie des neurosciences

More info:

Published by: Stella Papadopoulou on Nov 27, 2013
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as RTF, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/28/2014

pdf

text

original

PSY E06 c) Communication hormonale. Hormones et comportement Brahim Tighilet 5 cours de 2 heures !

"inition #ne hormone est une mol!cule chimi$ue s%nth!tis!e par une glande endocrine &de endo : à l'intérieur et krinien sécréter)' li(!r!e dans le sang pour agir ) distance sur un tissu ou organe ci(le' si et seulement si cet organe ci(le poss*de un r!cepteur sp!ci"i$ue ) cette hormone. +a "i,ation de l-hormone sur le r!cepteur donne lieu ) une r!ponse ph%siologi$ue $ui peut prendre plusieurs "ormes. +-endocrinologie est la science $ui s-int!resse au s%st*me endocrinien c-est ) dire ) l-ensem(le des glandes endocrines' ) leurs produits de s!cr!tion &les hormones)' au, comportements induits par ces hormones' au, d!r*glements hormonau, responsa(les des pathologies et au, traitements de ces d!r*glements.

Principales glandes endocrines
Hypothalamus . c-est le che" d-orchestre dans le s%st*me endocrinien' il r!gule et contr/le l-ensem(le des glandes endocrines de l-organisme. Par sa position pri0il!gi!e dans l-enc!phale' il est capa(le de d!tecter les signau, pro0enant de l-e,t!rieur et de l-int!rieur. En "onction de ces in"ormations' il en0oie des signau, au, autres glandes pour contr/ler leur e,ercice. E,emple d-hormone li(!r!e +H1H & l-origine du comportement se,uel) Hypophyse . directement sous le contr/le de l-h%pothalamus. S!cr*te 2SH' +H Glande pinéale $ui s!cr*te de la m!latonine' impli$u!e dans la r!gulation du c%cle (iologi$ue &la m!latonine pro0o$ue le sommeil). Ces 3 glandes endocrines sont aussi des centres ner0eu,. 4l est tr*s di""icile de "aire la distinction entre ce $ui est ner0eu, et ce $ui est hormonal. Glande thyroïde impli$u!e dans le m!ta(olisme &consommation !nerg!ti$ue' r!gulation thermi$ue) Glandes parathyroïdes g*rent l-!$uili(re calci$ue (os, contraction des muscles) Thymus . impli$u! dans les d!"enses immunitaires' la production d-anticorps Glandes surrénales . stress' r!gulation de la tension art!rielle Pancréas . contr/le de la gl%c!mie par la production d-insuline et de glucagon Gonades (testicules ou o aires) . glandes endocrines se,uelles impli$u!es dans la spermatogen*se ou l-o0ogen*se. S%st*me e,ocrine +e s%st*me e,ocrine est constitu! des glandes $ui li(*rent leur produit de s!cr!tion 0ers l-e,t!rieur du corps . glandes sudoripares' sali0aires' lacr%males' s!(ac!es &sous contr/le de la testost!rone pour les hommes)' digesti0es &l-int!rieur de l-estomac est consid!r! comme appartenant ) l-e,t!rieur du corps).

Par e%emple la sérotonine $ui agit sans contact synapti$ue. Par e.e sur un site ci(le sp!ci"i$ue' ce $ui induit une r!ponse. +e neurone s%nth!tise un neurotransmetteur' 0!hicul! du corps cellulaire par l-a.emple les "leurs sur les a(eilles pour "a0oriser la pollinisation. elles "onctionnent comme les ph!romones sur un indi0idu d-une autre esp*ce. 6) . et di((use dans l'espace internucléaire& 5) Ph!romones C-est une su(stance li(!r!e dans l-air par un organisme pour agir sur un autre organisme de la m8me esp*ce dans le (ut de modi"ier son comportement. Cette hormone se "i. Par e%emple : l'indication de sources de nourriture pour les (ourmis. 3) Communication autocrine #ne cellule li(*re une su(stance chimi$ue $ui agit sur la cellule $ui l-a li(!r!e pour a""ecter son comportement. Cet organe e. par allomone ou odorat< Comparaison de la communication ner0euse et de la communication hormonale i""!rences 4l % en a 7 principales = la communication ner0euse est de t%pe !lectroni$ue' c-est ) dire $u-une communication passe dans un c:(le ph%si$ue $ui est l-a.iste ) l-!tat "oetal' laissant supposer une communication ph!romonale entre la m*re et le "oetus che9 l-humain et pourrait su(sister ) l-:ge adulte mais c-est tr*s contro0ers!. l'attraction des chiennes en chaleur sur les m.imit! sur une cellule 0oisine. Par e%emple des récepteurs présynapti$ues $ui gén"rent un signal rétrograde $ui arr*te la synth"se& +e processus est impli$ué dans la régulation de la synth"se du neurotransmetteur& 7) Communication paracrine 4l s-agit d-une su(stance chimi$ue li(!r!e par une cellule pour agir ) pro. dépolarisation ou hyperpolarisation) 2) Communication endocrine ou hormonale +a glande endocrine s!cr*te une hormone dans le sang. +a $uestion du stress capt! par les animau. soit une inhi#ition.e 0ers une autre destination pr!cise. 5) Communication ner0euse &ou s%napti$ue ou neurocrine) +e trans"ert d-une in"ormation d-un neurone ) un autre est soit !lectri$ue' soit par neurotransmetteur.one' d-un point "i. déclenchant une e%ocytose& 'e neurotransmetteur li#éré se (i%e sur un récepteur spéci(i$ue ce $ui entra)ne une réponse physiologi$ue (soit une e%citation.one 6us$u-) des 0!sicules s%napti$ues.les des en irons.llomones . +e potentiel d-action est 0!hicul! par la mem(rane.i""!rents t%pes de communication chimi$ue ) l-int!rieur des organismes et entre eu. +a communication hormonale est plus di""use' les . le mar$uage du territoire& +es ph!romones sont inodores' elles ne sont pas d!tect!es par l-odorat mais par l-organe 0om!ro nasal. !u calcium pén"tre dans la terminaison (#outon synapti$ue).

iste 3 grandes "amilles = prot!i$ues ou peptidi$ues .iste une communication neuro@neuronale et une communication neuro@ endocrine. il n-% a pas de contr/le sur la communication hormonale alors $u'on peut contr-ler une partie de notre communication ner euse un neurone s%nth!tise un neurom!diateur et le stoc>e en 0ue de son utilisation ult!rieure? il en est de m8me pour la glande endocrine $ui s%nth!tise et stoc>e l-hormone pour une utilisation ult!rieure le r!cepteur .  = il e. Par e. +a communication hormonale se "ait de mani*re analogi$ue' la réponse est graduée en intensité.emple' la m8me mol!cule' la noradr!naline peut agir comme hormone du stress ou comme neurotransmetteur  = = Points communs = = .signau. S-il est su""isamment !le0!' il d!clenche un potentiel d-action st!r!ot%p!. Classi"ication des hormones 4l e. Si le courant e. la r!ponse ph%siologi$ue est proportionnelle ) la li(!ration hormonale' le contr/le 0olontaire .iste des r!cepteurs sp!ci"i$ues pour cha$ue hormone et pour cha$ue neurotransmetteur notion de second messager : un récepteur canal s'ou re $ue le neurotransmetteur se (i%e et laisse passer des ions& /n récepteur méta#otropi$ue produit une protéine G $uand un médiateur se (i%e. la communication ner0euse est transmise dans un temps de l-ordre de la "raction de seconde car elle est !lectri$ue alors $ue la communication hormonale est tri(utaire de la circulation sanguine et demande des minutes la communication ner0euse est de t%pe num!ri$ue (inaire &sous "orme 0 ou 5). . sont !mis dans la circulation sanguine et se prom*nent dans tout le corps' ils peu0ent agir tr*s loin = la rapidit! . #ne augmentation de l-e. = le stress se traduit sur l-h%pothalamus $ui agit sur la glande surr!nale' $ui produit de la noradr!naline $ui agit sur le muscle cardia$ue' produisant une r!ponse ph%siologi$ue dans le locus coeruleus' des neurones s%nth!tisent de la noradr!naline $ui agit sur le corte. pour augmenter la concentration intellectuelle' la 0igilance.citation se traduit par une augmentation de la "r!$uence des potentiels d-action.citateur est de "ai(le intensit!' il ne se passe dans le neurone sui0ant. il e. ce sont des prot!ines produites dans le r!ticulum endoplasmi$ue rugueu. ce $ui agit sur la polarité mem#ranaire& 'e m*me mécanisme se produit pour les hormones $ui déclenchent la production d'une protéine G.' "orm!es d-une chaAne plus ou moins courte d-acides . l-origine' un neurone d!clenche toutes les productions d-hormone. il e.iste des su(stances chimi$ues $ui ont la dou(le "onction' elles agissent tant/t comme hormone' tant/t comme neurotransmetteur.

emple T7 &hormone th%roBdienne)' ou t%ro. +es hormones st!roBdes agissent sur le r!cepteur ) l-int!rieur de la mem(rane $u-elles peu0ent tra0erser. C nucl!aire et modi"ie la s%nth*se prot!i$ue.ine $ui agit sur les cellules ci(les &dans ce cas tout le corps) 3) les cellules ci(les li(*rent des calories 7) l-organisme d!tecte une "orte concentration d-hormone T7 5) cette concentration est d!tect!e par l-h%pothalamus $ui 0a ordonner l-arr8t de la . E.emple la testost!rone $ui est impli$u!e dans l-accroissement de la masse musculaire. +e (esoin ph%siologi$ue agit sur la glande endocrine $ui produit une hormone.ine constitu!e de th%rosine et de 7 atomes d-iode = 1écanismes d'action +a mem(rane plasmi$ue est constitu!e d-une (arri*re lipidi$ue $ui emp8che le passage des hormones prot!i$ues $ui ne peu0ent agir $ue par un r!cepteur mem(ranaire.uelles amin!es . Par e. +es hormones prot!i$ues sont d-action la plus rapide.emple' les hormones se. +e comple. +a plupart des r!troactions sont n!gati0es.amin!s. +a r!troaction est positi0e $uand la r!ponse ph%siologi$ue "ait augmenter la production d-hormone.emple)' sollicite le pancr!as $ui produit de l-insuline' la$uelle sollicite les muscles et la masse adipeuse pour a(sor(er le glucose sanguin.e sur l-. Par e. e.e hormone r!cepteur se "i. 1appel de la chronologie des !0!nements dans la r!gulation hormonale 5) l-organisme d!tecte les (esoins ph%siologi$ues 2) s!cr!tion d-une hormone sp!ci"i$ue au (esoin 3) r!ponse ph%siologi$ue 7) d!tection de la r!ponse ph%siologi$ue 5) r!troaction sur la s!cr!tion de l-hormone &le plus sou0ent stop) 2égulation hormonale comple%e . +es cas sont rares et concernent l-accouchement et l-allaitement maternel. Par e.emple de la glande th%roBde +a glande th%roBde inter0ient dans le m!ta(olisme !nerg!ti$ue' c-est une glande calorig*ne &elle produit des calories) 5) l-h%pothalamus 0a d!tecter le (esoin de calories de l-organisme et en in"orme l-ad!noh%poph%se par s!cr!tion de T1H &th%r!oli(!rine) 2) l-ad!noh%poph%se s!cr*te de la TSH &th%r!otrophine) $ui 0a agir sur la glande th%roBde $ui s!cr*te de la th%ro. les plus simples d-un point de 0ue structural car constitu!e d-un seul acide amin!. Par e.e sur le r!cepteur sp!ci"i$ue de l-organe ci(le d!clenchant ainsi une r!ponse ph%siologi$ue.emple' une h%pergl%c!mie d!tect!e dans le sang &) la suite du repas par e. Celle ci se "i.emple' l-hormone corticotrope ou hormone du stress ou 0+TH = st!roBdes ou lipidi$ues produites ) partir du cholest!rol. 2égulation des sécrétions hormonales +a r!gulation se "ait par la d!tection du (esoin et par la d!tection de la normalit! et agit par une r!troaction' c-est ) dire un "eed (ac> positi" ou n!gati".

· • +e lo(e ant!rieur .ones $ui se terminent au ni0eau dDune 9one 0ascularis!e de la neuroh%poph%se. &soi"' "aim' temp!rature du corps) . +Dh%pothalamus contr/le toutes les autres glandes endocrines gr:ce ) sa position pri0il!gi!e . +e s%st*me lim(i$ue &am%gdale . c-est ) dire $ue des neurones de lDh%pothalamus en0oient de longs a. adénohypophyse +e lo(e post!rieur . +a li(!ration dDoc%tocine dans le sang 0a agir sur lDut!rus en ren"orIant les contractions FH lDut!rus se contracte plus 0igoureusement&sthenara) ce $ui en0oie dDautres messages ) lDh%pothalamus $ui 0a accroAtre la li(!ration de lDoc%tocine etc.) a""!rent ) lDh%pothalamus $ui 0a engendrer une r!ponse ner0euse de la part de celui@ci. a des e""!rences sur la neuroh%poph%se.e dD!6ection du lait dans lDallaitement. ner0eu. tous ces signau.one 6us$uDau ni0eau des terminaisons s%napti$ues a. '3hypophyse &"ig 5E. ner0eu. 2 hormones' lDocytocine et la asopressine &. !ans l3accouchement ( c( (ig 56&78) es (aror!cepteurs sont pr!sents au ni0eau de lDendom*tre.' il % a une r!ponse de lDh%pothalamus par s!cr!tion dDhormones $ui agissent sur les glandes endocrines. +Doc%tocine a un r/le dans lDaccouchement et dans le r!"le.5) Elle est situ!e sous lDh%pothalamus et "onctionne en couple a0ec lui F couple hypothalamo4hypophysaire Elle est constitu!e de 5 lo#es . &stress' !motions) +es organes internes en0oient aussi des signau.. Cet in"lu.s!cr!tion +es principales glandes endocrines '3hypothalamus +Dh%pothalamus est impli$u! dans les comportements moti és. sDil % a un (esoin ph%siologi$ue. c!r!(ral $ui agit sur l-h%pothalamus.) est impli$u! dans tout ce $ui est !motionnel et en0oie des signau. 4ls 0ont 8tre stimul!s de mani*re m!cani$ue par le d!(ut de la descente du (!(! dans le col ut!rin FH d!clenchement dDun in"lu. &P.t!rieur et ces in"os 0ont 8tre trait!es dans le corte. neurohypophyse +a neuroh%poph%se Elle est en contact ner eu% a ec l3hypothalamus.. H)' sont s%nth!tis!es dans les neurones de lDh%pothalamus puis 0!hicul!es par lDa. C-est une (oucle de .onales oG elles seront stoc>!es dans des 0!sicules s%napti$ues a0ant dD8tre li(!r!es dans la neuroh%poph%se. les sens nous mettent en relation a0ec le milieu e.

Plus le #é#é stimule le sein.uelle' cDest la raison pour la$uelle il % a d!6) !coulement de lait pendant la grossesse.%g*ne' de l-eau. le cycle est positi( Remarque : en clini$ue humaine' sDil % a des pro(l*mes ) lDaccouchement on "ait des in6ections de picotine $ui est une hormone de s%nth*se identi$ue ) lDoc%tocine ð !ans l3allaitement & c" "ig 2J. +-oc%tocine est importante dans les liens sociau. ans l-osmose' lDeau passe passi0ement du milieu le moins concentr! 0ers le milieu le plus concentr! pour !$uili(rer les concentrations' ce $ui maintient lDhom!ostasie h%dri$ue . H. +a production dDurine mo%enne est 2litres par 6our' elle serait de 25 litres sans lD. plus il y a maintien de la lactation& 9l y a certainement d3autres utilités de l3ocytocine $ui sont actuellement en étude& Ex 1 :Article de « Sciences » de Tysio et coll.pulsion ait eu lieu. Si la proportion d-eau (aisse' cela correspond ) une augmentation de la concentration en solut!s et donc aussi de la pression osmoti$ue.&75) . ner0eu. +a succion du (!(! au ni0eau du sein entraAne la stimulation des (aror!cepteurs et il % a en0oi dDun a""lu. plus il y a stimulation de l3hypothalamus.ie pendant lDaccouchement &cDest une "aIon de pr!ser0er le (!(!) Ex 2 : $e%i 4l tra0aille sur lDattachement et lDin"luence de lDoc%tocine et de la 0asopressine dans le couple. Plus il y a de contractions. CDest lD!tat dDh%dratation de lDorganisme $ui 0a entraAner la li(!ration ou la non li(!ration de lD. plus il y a d3ocytocine li#érée. 4l % a des (aror!cepteurs au ni0eau du mamelon.nti diur!ti$ue signi"ie $ue cDest une su(stance impli$u!e dans la r!tention de lDeau dans le corps' elle emp8che lDeau dD8tre !0acu!e dans les urines et entraAne le retour de lDeau dans le sang.r!troacti0ation& un des rares cas oG la r!troaction est positi0e) $ui se poursuit 6us$uD) ce $ue lDe.)' du glucose' de lDo.5J) Remarque : la production de lait est stimul!e par une hormone se. et dans l-attachement' elle est li(!r!e dans l-orgasme "!minin et masculin 'a asopressine ( 0!H : hormone anti diuréti$ue : (ig 7. e""!rent ) lDh%pothalamus FH lDh%pothalamus en0oie un in"lu.( 2006 n !1"# Che9 le "oetus de rat' on a montr! $ue lDoc%tocine agit sur la maman mais aussi passe la (arri*re placentaire pour aller anesth!sier le cer0eau du (!(! ce $ui !0ite la sou""rance "oetale lors de la li(!ration et le ris$ue de perte neuronale due ) lDano. e""!rent 0ers la neuroh%poph%se' oG est s!cr!t!e lDoc%tocine FH li(!ration dDoc%tocine FH stimulation des glandes productrices de lait dans le sein FH li(!ration du lait. H ð +as de déshydratation ans le sang il % a des sels & CaK ' LK' etc.

FH si on in6ecte dans lDhippocampe 0entral' il nD% a pas de di""!rence entre le groupe contr/le et le groupe e. +a 0asopressine est aussi impli$u!e dans la m!moire FH elle "acilite la m!moire spatiale 4 4 @ Ex+(rience : dis+ositi. in6ection au ni0eau de hippocampe de 0asopressine . de -e..p!rimental alors $ue si on in6ecte dans lDhippocampe dorsal il % a une di""!rence &meilleurs r!sultats pour les rats in6ect!s) .p!rience la m!moire spatiale du rongeur' il 0a utiliser des rep*res spatiau.p!rimental FH on o(ser0e moins dDerreur de parcours che9 les rats in6ect!s $ue che9 les rats contr/le. 3\ essai .p!rimental et on compte les erreurs de parcours. +a cause est un trauma de l-h%pothalamus ou de la neuroh%poph%se. in6ection intra c!r!(ro 0entriculaire de 0asopressine . au ni eau des$uels le récepteur <5 a (i%er l30!H& =i l30!H se (i%e sur <5./0illiam &c" pol%) [n o(ser0e des rats dans un la(%rinthe oG on cache de la nourriture &cDest un proc!d! de ren"orcement positi" car le rat trou0e une r!compense) ? on sollicite dans cette e. H Remarque . appel!s les tu(ules r!nau.cr!tion de ce "ait de grandes $uantit!s dDurine. on in6ecte de la 0asopressine en sous art!riel au groupe e.ans lDh%pothalamus' il % a des osmor!cepteurs $ui d!tectent toute augmentation de pression osmoti$ue et li(*rent de la 0asopressine au ni0eau de la neuroh%poph%se. @ le dia#"te insipide est un trou(le de la s!cr!tion de la 0asopressine c-est ) dire $uDil % a insu""isance dD. m8me r!sultat 7\ essai . @ 'es reins : au ni eau des reins il y a des tu#ules. 5\ essai . lDalcool a une action antagoniste de lD. m8me nom(re dDerreur pour les 2 groupes 2\ essai . il y a diminution de la transpiration > rétention d3eau au ni eau de l3épiderme 'es aisseau% sanguins : l30!H entra)ne une asoconstriction des aisseau% >? diminution du cali#re &UVWXSYNOZ) des aisseau% >? augmentation de la pression artérielle (ex : dans le cas d&une '(morra)ie* cela limite la +erte san)uine# ð Cas dDh%per@h%dratation ans ce cas' il % a diminution de la pression osmoti$ue $ui est d!tect!e par lDh%pothalamus FH inhi(ition de la s!cr!tion dD. H P0TH@'@G9A= . H et e. H agit sur 3 tissus ci(les . ce $ui a permettre à l3eau de transiter&MNOPQRQST) du rein ers le sang pour permettre $ue la pression osmoti$ue diminue& >? cela engendre une diminution de la $uantité des urines 'a peau : 0u ni eau de la peau. Cette .. [n constitue un groupe contr/le et un groupe e. il y a (ormation de canau% a$ueu% (perméa#les à l3eau). pour sDorienter.

Et un circuit e.5).og*ne $ui sollicite plus de r!cepteurs ]5. +es 7 premi*res sont des stimulines car elles stimulent des glandes endocrines. +a 2SH et la +H stimulent les gonades &o0aires ou testicules) la prolactine impli$u!e dans la lactation la _H ou gro`th hormon &hormone de croissance)' impli$u!e dans la croissance. m!ta(oli$ue &F !nerg!ti$ue) et trophi$ue &dans la croissance).+a 0asopressine "a0orise donc la m!moire spatiale en agissant au ni0eau de lDhippocampe dorsal oG il % a des r!cepteurs ]5. H sera un neurotransmetteur alors $u-ailleurs' ce sera une hormone Hormones de l'adénohypophyse . t%pes d-action . Peut on imaginer $ue cette hormone agit ) ce moment au ni0eau du cer0eau < Pour$uoi pas puis$ue le cer0eau est 0ascularis!. Remarque : Si on a soi"' les neurones de lDh%pothalamus li(*rent de la 0asopressine dans le sang. et augmente donc la m!moire spatiale. les rats non in6ect!s apprennent par apprentissage simple. = = = = +a prolactine et la _H n-agissent pas sur des glandes endocrines. +-hormone de croissance agit sur l-os et les tissus musculaires' elle est consid!r!e comme ana(olisante. +es actions méta#oli$ues sont la lipol%se &d!gradation des lipides pour li(!rer de l-!nergie) et la mise ) disposition de glucose en agissant sur le "oie &!l!0ation de la gl%c!mie). 'a croissance se produit au ni eau de la t*te des os.TP. +es actions trophi$ues concernent le tissu musculaire et le s$uelette. Par le c%cle de Lre(s &0!ri"ier orthographe)' une mol!cule de glucose "ournit 3a . H e. 4l e.lors $ue la conne. +e "oie s!cr*te des somatom!dines $ui sont des prot!ines $ui permettent ) l-os de croAtre en longueur.ion entre l-h%pothalamus et l-ad!noh%poph%se est de t%pe hormonal &les hormones de l-h%pothalamus agissent par la circulation sanguine). +es hormones de la neuroh%poph%se sont l-oc%tocine et la 0asopressine.ion entre l-h%pothalamus et la neuroh%poph%se est de t%pe neuronal' la conne. dans le cartilage de conBugaison& 'a GH agit au ni eau des muscles en augmentant la proli(ération musculaire& . +e processus d!(ute au ni0eau de l-h%pothalamus $ui s!cr*te de la _H@1H &gro`th hormon releasing hormon) $ui stimule l-ad!noh%poph%se' $ui s!cr*te de la _H $ui a des actions m!ta(oli$ues et trophi$ues. +-ad!noh%poph%se s!cr*te 6 hormones &"ig 5E. = = la TSH ou th%r!ostimuline $ui agit sur la th%roBde l-. ^ais au ni0eau du cer0eau' lD. ) la 0asopressine.og*ne correspondant ) lDin6ection dD.CTH ou hormone ad!nocorticotrope ou hormone du stress $ui agit sur les cortico@surr!nales la 2SH ou hormone "olliculo@stimulante la +H ou hormone lut!inisante.iste un circuit endog*ne de la 0asopressine . Elle a deu.

permanents d-oestrog*nes et de progest!rone' les 0ariations au cours du c%cle menstruel sont de dur!e trop courte pour a0oir un e""et. +a s!cr!tion est ma. +a production du lait est d!pendante de la prolactine' et de "acteurs stimulants &la succion et l-oc%tocine).tr!mit!c et cgrandc). Elle est constitu!e de "ollicules &cellules "olliculaires et cellules para@"olliculaires). Ces personnes ont sou0ent des pro(l*mes au ni0eau des articulations. permanents de progestérone et d-oestrog*nes sont d!tect!s par l-h%pothalamus $ui s!cr*te de la P12 &prolactin releasing "actor) $ui stimule l-ad!noh%poph%se $ui produit la prolactine $ui stimule la production de lait par les glandes mammaires. . [n peut "acilement traiter a0ec de la _H@4H pour r!duire la s!cr!tion' ou un antagoniste de la _H pour l-emp8cher de se "i.imale entre 53 et 57 ans et diminue ensuite de 57b tous les 50 ans. +ors$ue ces concentrations augmentent' l-h%pothalamus s!cr*te de la _H@4H &gro`th hormon inhi(iting "actor) $ui est l-antagoniste de la _H@1H et $ui arr8te la s!cr!tion de _H.er.#ne régulation négati e repose sur la concentration des somatom!dines et la concentration de _H. +-acrom!galie &le mot est "orm! ) partir de ce. [n peut traiter en administrant de l-hormone de croissance de s%nth*se' utilis!e depuis un scandale $ui a concern! l-institut Pasteur' lors$ue des cas de maladie de Creut9"eld daco( ont !t! diagnosti$u!s. +e ris$ue principal est le coeur dont la taille n-est pas su""isante' ce $ui se traduit par des d!c*s ) la cin$uantaine. +e pic de s!cr!tion de _H se situe la nuit. Ces cas ont !t! attri(u!s ) l-usage d-hormone de croissance pr!le0!e sur des cada0res d-Europe de l-Est. +es cellules "olliculaires . la naissance' les tau. et constitu!e de deu. +a taille est de l-ordre de 5'2 m et il % a aussi un pro(l*me du d!0eloppement se. 'es glandes mammaires sont sensi#les au% concentrations de progestérone et d'oestrog"nes& +e d!clenchement de la production de prolactine est soumis ) la d!tection de tau. +a prolactine est impli$u!e dans la production du lait maternel.uel. +-acrom!galie touche des indi0idus $ui ont ache0! leur croissance sous l-in"luence d-une trop grande li(!ration de _H. +-h%per s!cr!tion de prolactine pro0o$ue l-impuissance che9 l-homme et l-am!norrh!e che9 la "emme &a(sence de c%cle menstruel). +a taille des su6ets peut atteindre 2'E m. 'a glande thyroïde Elle est localis!e sous le lar%n. 4ls ne 0oient pas (ien car l-ad!noh%poph%se comprime les ner"s opti$ues. +a cause n-est pas n!cessairement une tumeur. Comme toute glande endocrine' elle est localis!e dans un endroit largement 0ascularis!. lo(es.E). +e nanisme est li! ) un d!"icit de _H. +es os des mains' de la "ace et des pieds restent sensi(les ) la _H toute la 0ie &"ig 5E. +e traitement est l-a(lation de la partie tumorale de l-ad!noh%poph%se par le palais. 'es pathologies liées à la GH +e gigantisme correspond ) une h%pers!cr!tion de la _H pendant l-en"ance et l-adolescence' dont la cause est une tumeur de l-ad!noh%poph%se. +e P42 &prolactine inhi(iting "actor) $ui est identi$ue ) la dopamine' produit par l-h%pothalamus (lo$ue la s!cr!tion de prolactine et arr8te la production de lait.

uel &le cr!tin des . $ui se "i. populations de "aIon ) saturer la th%roBde et !0iter $ue de l-iode radioacti" $ui pourrait 8tre rel:ch! lors d-un accident se "i. +a th%roBde est (om(ard!e de mani*re constante pour "a(ri$uer des hormones $u-elle ne peut s%nth!tiser "aute de composants et elle grossit. ans un p!rim*tre d!"ini autour des centrales nucl!aires' des comprim!s d-iode sont donn!s au. hormones th%roBdiennes' T3 et T7 alors $ue les cellules para@"olliculaires produisent la calcitonine &"ig 5a.ophtalmie .&78 +e cr!tinisme est li! ) un d!"icit de T3 che9 le "oetus' il peut *tre traité Bus$ue C à D mois apr"s la naissance par l'apport de TC& +es cons!$uences en sont le nanisme' un ict*re' une arri!ration mentale gra0e et un retard du d!0eloppement se. +a pr!0ention peut se "aire en apportant de l-iode &$ui permet la s%nth*se) ou des hormones &$ui arr8te la stimulation).lpes a !t! longtemps une cons!$uence du man$ue de sel et de poisson dans l-alimentation' donc d-iode) +e goAtre est du ) un h%per"onctionnement th%roBdien' "r!$uent dans les r!gions montagneuses &4nde' _r*ce' La(%lie) et li! ) la pau0ret! en iode dans l-alimentation.produisent deu. !pression . ^aladie de Basedo` e _ra0es +e s%mpt/me de cette maladie est une e.55 T3 et T7 sont tr*s importantes che9 le "oetus car elles participent ) la maturation du cer0eau. +a r!troaction se "ait sur la d!tection du m!ta(olisme ou de la concentration de T3.e derri*re les %eu. C-est une maladie autoimmune au cours de la$uelle le th%mus produit des anticorps $ui atta$uent la th%roBde. "ig 5a.TP).53) +-hormone T3 ou triiodoth%ronine est "orm!e d'un acide aminé' la th%rosine et de trois atomes d-iode. Sans apport d-iode &sou0ent par le sel' les poissons' les "ruits de mer)' il ne peut % a0oir de production d-hormones th%roBdiennes. les %eu. +a th%roBde "a(ri$ue T3 et T7 gr:ce ) l-iode et de mani*re ) r!ta(lir le m!ta(olisme. +eur r/le est la r!gulation du m!ta(olisme !nerg!ti$ue &ce sont des hormones calorig*nes). [n peut enle0er le goAtre et donner des hormones ) 0ie.%dation du glucose pendant le c%cle de Lre(s &glucose K o.e &ce $ui !0ite $ue cet iode radioacti" soit "i.! et pro0o$ue des tumeurs).%g*ne F 36 ) 3a . Pour "aire monter la temp!rature corporelle' elles "a0orisent les en9%mes responsa(les de l-o.. 'es pathologies (ig 7. +-h%pothalamus d!tecte une chute du m!ta(olisme ou de la concentration en T3 et produit de la T1H &th%r!oli(!rine) $ui stimule l-ad!noh%poph%se $ui produit de la TSH &th%r!ostimuline) $ui stimule la th%roBde. +a T7 ou th%ro. sortent de l-or(ite ) cause du tissu adipeu.ine ou t!traiodoth%ronine comporte un $uatri*me atome d-iode. ans le sch!ma de production' la stimulation de la th%roBde ne peut pro0o$uer la "a(rication de T3 et T7 du "ait de l-a(sence de l-iode n!cessaire.

Elles sont localis!es au dessus de cha$ue rein et compos!es de deu.50 'es glandes parathyroïdes +es parath%roBdes sont des petites glandes situ!es derri*re la th%roBde' leur nom(re 0arie de 7 ) a selon les indi0idus. +es glandes surrénales sont impli$u!es dans ce $u-on appelle les hormones du stress. Si on "ait l-e.55. ou un entretien de l-un par l-autre). Ce $ui peut aussi s-e. Si on o(ser0e la production de m!latonine' $ui participe ) l-endormissement et au c%cle 0eilleesommeil' on constate che9 les indi0idus e. il est restocké gr. 'e calcium se trou e dans l'eau ou l'alimentation et stocké dans les os& !ans ce cas.ce à la calcitonine& ]oir "igure 5E. des maladies mentales &Par>inson en d!truisant la su(stance noire' d!pression). ans certains cas' la T3 est consid!r!e comme un antid!presseur. +a corr!lation est signi"icati0e. +a glande m!dullo@surr!nale . en = = +e calcium est important dans la transmission du signal ner0eu. ans un ser0ice ps%chiatri$ue ) la Timone' on a constat! $ue che9 une personne d!pressi0e $ui a0ait un "ai(le tau. +a premi*re chose ) 0!ri"ier che9 un patient $ui se pr!sente a0ec des s%mpt/mes de d!pression est un (ilan de s!rotonine et des dosages hormonau. une interne &m!dullo@surr!nale ou m!dulla) et une e. +e traitement !tait plus e""icace en a6outant de la T3 ) l-antid!presseur. +e rein trans"orme la 0itamine calcitriol $ui agit sur l-intestin $ui rea(sor(e massi0ement le calcium. parties . de T3' le pro9ac ne marchait pas (ien.[n sait au6ourd-hui "a(ri$uer des mod*les animau. Elles li(*rent principalement de la parathormone PTH dont le r/le principal' a0ec la calcitonine' est la r!gulation de la calc!mie &concentration de calcium dans le sang).p!rience de mettre un rat dans un (ocal a0ec de l-eau' pendant un temps' le rat se d!(at et au (out d-un moment il se laisse no%er. = sur les ost!oclastes $ui dig*rent &a"omoiono) l-os pour li(!rer le calcium dans le sang au ni0eau de lDintestin oG il a une augmentation de lDa(sorption du calcium au ni0eau des reins de mani*re indirecte.empts de d!pression un pic de production $ui n-e.iste pas che9 les d!pressi"s. fuand une h%pocalc!mie est d!tect!e' le PTH agit ) 3 ni0eau.pli$uer par une plus grande "atiga(ilit! &la T3 est impli$u!e dans le m!ta(olisme). [n cherche des mol!cules $ui soulagent l-animal et on tente le trans"ert ) l-homme.' a0ant d-en0isager autre chose. +es rats a0ec une th%roBde pr!sentent une plus grande com(ati0it! $ue les rats sans th%roBde. il n'y a pas d'inter ention de l'hypothalamus& 'a PTH est antagoniste de la calcitonine& Euand la concentration de calcium est éle ée. "ig 5E. [n ne sait pas $uel est l-ordre d-apparition' du (iologi$ue sur le ps%chologi$ue ou l-in0erse &note perso .terne &cortico@surr!nale). et la coagulation du sang. Che9 l-homme' la T3 soulage les patients d!pressi"s.

56 Pour des !tudiants a0ant un oral important' on constate $ue les tau.uels &testost!rone et oestrog*nes).CTH .nglo@sa. lipides et au. +es glucocorticoBdes +-hormone principale est le cortisol. sur un neurone de la moelle !pini*re' $ui en0oie un signal ner0eu. 2ig 5E.ons appellent !pin!phrine et nor!pin!phrine). 2ig 5E. C-est une r!action adaptati0e de l-organisme "ace ) des modi"ications internes &h!morragie' in"lammation) ou des modi"ications de l-en0ironnement' pour le retour ) l-hom!ostasie. +a glande li(*re ses hormones dans la circulation sanguine' ce $ui d!clenche des mani"estations . [n constate une augmentation des concentrations a0ant et pendant les premiers sauts' la premi*re e. 2ig 55. tach%cardie' augmentation de la tension art!rielle' con0ersion du gl%cog*ne au ni0eau du "oie en glucose gr:ce ) l-adr!naline' dilatation des (ronchioles' (aisse de l-acti0it! gastro@ intestinale' augmentation de la 0igilance. 2ig 55. C12 . (oucles de r!troaction n!gati0e.p!rience est stressante. +a seule chose n!gati0e dans le stress est le d!"aut d-adaptation. Puis le relais est pris par le cortisol dont le circuit est totalement hormonal &et donc plus lent). prot!ines. 4l est anti@in"lammatoire et immuno@d!presseur &il "ait (aisser le s%st*me immunitaire). Ce circuit du cortisol est soumis ) deu. +-!0!nement est perIu par l-h%pothalamus $ui en0oie un signal ner0eu. commencent ) monter dans les 6ours $ui pr!c*dent la soutenance' a0ec un pic le 6our d et une chute ensuite &$ui 0a de pair a0ec une sensation de "atigue). Certaines personnes ne s-adaptent pas. +a glande cortico@surr!nale C-est la partie e.terne de la glande surr!nale' elle li(*re 3 "amilles d-hormones .55 #ne mesure des concentrations de certaines hormones est "aite sur des personnes $ui apprennent ) sauter en parachute' en "onction du nom(re de sauts e""ectu!s. hormones l-adr!naline et la noradr!naline &$ue les . .57 S-il n-% a0ait pas un arr8t de la production d-adr!naline' le coeur s-arr8terait. hormonau. 4l n-% a pas de r!gulation n!gati0e mais un relais. +es r!actions rapides' transmises par 0oie ner0euse' sont sous la d!pendance de l-adr!naline. En g!n!ral' les concentrations rede0iennent normales ) partir du 3*me saut. corticotrophin releasing "actor &hormone h%pothalami$ue) .+a glande m!dullo@surr!nale produit deu. hormone ad!nocorticotrope +e cortisol a le m8me r/le !nerg!ti$ue $ue l-adr!naline mais au lieu de s-atta$uer au gl%cog*ne' il s-atta$ue au.emple' le cortisol)' les min!ralocorticoBdes et les st!roBdes se.57 +e stress est une notion introduite par Se%le. les glucocorticoBdes &e. 0ers la m!dullo@surr!nale.

+e su6et sain a un pic de cortisol ) 6 heures du matin. (oucles de r!troaction n!gati0e 0iennent la contr/ler .56 +a de.. Pour compenser le d!"icit' il "aut . 4l est possi(le de stimuler l-h%poph%se par des lampes ) #] par les %eu.stress r!cepteurs du cortisol C12 neurones tr*s riches en r!cepteurs du cortisol . +es (oucles de r!gulation seraient d!"ectueuses&SlgYYPXgYVhSZ) . Che9 les indi0idus en d!pression' les tau. Che9 le d!pressi"' on n-a(olit pas le pic. sanguins de cortisol sont tr*s "orts.e h%pothalamo@ad!no@cortico@ surr!nale. Si on in6ecte de la de. +a concentration de cortisol chute 0ers minuit et est ma. -autres neurones 0ont acti0er l-h%pothalamus' la (oucle n!gati0e est in0alid!e et on cr!e une (oucle positi0e.i$ue et les neurones de l-hippocampe d!g!n*rent. +a cortisol!mie &concentration de cortisol dans le sang) d!pend du c%cle 0eilleesommeil ou c%cle circadien ou c%cle n%cth!m!ral. C-est une des raisons de l-augmentation des accidents du tra0ail la nuit. 2ig 56.am!thasone est un agoniste du cortisol. Ces #] sont aussi perIus par la peau. un pro(l*me au ni0eau des r!cepteurs de l-h%pothalamus et de l-ad!noh%poph%se aurait comme cons!$uence $ue le cortisol sera g!r! au d!(ut par l-hippocampe $ui sera rapidement d!(ord!&mSnSVlVoXSjOZ).imale 0ers 7 ) 5 heures du matin' ce $ui correspond ) une pr!paration hormonale des stoc>s !nerg!ti$ues pour la 6ourn!e. Pathologie ans la d!pression' les ps%chiatres se sont int!ress!s ) l-a. +e cortisol est neuroto. Homo sapiens est diurne. Elle d!pend de la lumi*re solaire. +e c%cle ne s-in0erse pas pour les personnes $ui tra0aillent la nuit car la lumi*re arti"icielle ne remplace pas le soleil.am!tha9one' on a(olit&ghiNPjPehgYgNkP) le pic de cortisol &l-in6onction d!clenche les (oucles de r!gulation n!gati0es).CTH r!cepteurs au cortisol cortisol fuand la concentration en cortisol augmente' deu. = = une au ni0eau de l-ad!noh%poph%se et de l-h%pothalamus' une autre au ni0eau de l-hippocampe $ui 0ient inhi(er l-h%pothalamus.

te est important dans la to. ans la d!pression' chute de la s!rotonineFH pas asse9 de s!rotonine dans l-hippocampe FH arr8t du B C2 FH les neurones meurent FH pas de r!troaction n!gati0e sur le cortisol +e pro9ac ou "luo.ethine augmente la concentration de s!rotonine' augmente la neurogen*se' relance l-acti0it! de la (oucle de r!troaction n!gati0e sur le cortisol. de cortisol augmente' la dopamine est pertur(!e' ce $ui cr!e de l-an. +e conte. Che9 le d!pressi"' la taille de l-hippocampe diminue. +e stress "oetal est tr*s important dans la sensi(ilit! ) la drogue. neurones de sur0i0re). S-il a une l!sion de l-hippocampe' le rat n-apprend plus.i!t!' $ui pr!dispose ) la prise de drogue. +es traitements actuels augmentent la production de s!rotonine des neurones du raph!' $ui ont des contacts s%napti$ues a0ec l-hippocampe. +es neurones de l-hippocampe sont n!cessaires pour la r!gulation du cortisol.icomanog*nes &le cortisol "a0orise la to. ans le test de la piscine de +orris' on met dans une piscine un rat $ui peut se r!"ugier sur une plate "orme non 0isi(le au dessus de l-eau.relancer&SjVoniP) la neurogen"se dans l-hippocampe. #n indi0idu pY $ui ne dispose pas de r!cepteurs ) la testost!rone d!0eloppera un . +e raph! est un no%au du cer0eau $ui s%nth!tise la s!rotonine.uation apparente.icomanie). +a "emme allaitante (!n!"icie d-une protection relati0e par rapport au stress gr:ce ) la prolactine $ui inhi(e le cortisol. +es traitements par antid!presseurs "a0orisent la neurogen*se de l-hippocampe' certains augmentent le nom(re de r!cepteurs au cortisol. [n a montr! $ue l-accroissement de la concentration en cortisol a des e""ets to. de s!rotonine sont tr*s "ai(les.icomanie. dus$u-) la E*me semaine' l-em(r%on n-a pas de se. Si la "ormule chromosomi$ue est pY' il s-agit d-un garIon' la "ormation des testicules permet la production de testost!rone $ui d!0eloppe les organes m:les. +e cortisol est sp!ci"i$ue de la d!pression. +a s!rotonine est n!cessaire ) la sur0ie de l-hippocampe car elle est n!cessaire ) la production de B C2 &"acteur $ui permet au.CTH' ce $u-on ne peut "aire.57 +es testicules produisent de la testost!rone' les o0aires de la progest!rone et des oestrog*nes. 'es gonades : hormones se%uelles et dé eloppement 2ig 37. +-e""et sur le sommeil peut 0enir du cortisol $ui emp8che de dormir' de la s!rotonine $ui est h%pnog*ne ou de la m!latonine &si la m!latonine est insu""isante' on ne dort pas su""isamment). #n traitement serait un antagoniste du cortisol' du C12 ou de l-. c!r!(rau. +e rat trou0e la plate "orme par hasard et peut la retrou0er gr:ce ) des rep*res 0isuels. Si le tau. Che9 le d!pressi"' les tau. Si la "ormule chromosomi$ue est pp' il s-agit d-une "ille et le ph!not%pe est "emelle. Si d!"icit de cortisol [n am!liore les per"ormances mn!si$ues en donnant un peu de cortisol.

uel. oestrog*nes dans le cer0eau. +e cer0eau est se.ualisation du cer0eau 0a d!terminer l-orientation se. S-il % a de la testost!rone pendant la p!riode criti$ue' il se masculinise? s-il n-% en a pas' il se "!minise.uelles ont un impact sur le cer0eau.ph!not%pe "!minin' a0ec des testicules "onctionnels' et des o0aires et un ut!rus tr*s r!duits &pseudo hermaphrodite) +a se.iste au cours du d!0eloppement c!r!(ral une p!riode criti$ue oG les hormones se. +a pr!sence de testost!rone masculinise le cer0eau. #ne partie de la testost!rone agit sur l-appareil g!nital. Che9 l-homme' cette p!riode se situe entre le 3*me et le 7*me mois de gestation.uellement (i@potentiel. #ne e. 4l e. .uelle et se "ait par le (iais de r!cepteurs ) la testost!rone et au.p!rience che9 le rat montre $ue les hormones se.uelles induisent le comportement se.

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->