Vous êtes sur la page 1sur 1

I-7-77

ORL

Angines et pharyngites de l’enfant et de l’adulte

ANGINE = Inflammation d’origine infectieuse des amygdales voire de l’ensemble de l’oropharynx

Epidémiologie

10 millions de cas par an en France. Etiologie virale majoritaire +++. Gravité potentielle liée au terrain et/ou l’étiologie

Diagnostic

Clinique +++ : érythémateuses, pseudomembraneuses, vésiculeuses, ulcéronécrotiques Paraclinique : TDR souvent, prélèvement de gorge parfois, autres selon étiologie suspectée Indications du prélèvement de gorge et culture : certaines angines érythémateuses (traînantes, résistantes, sur terrain immunodéprimé, si TDR négatif et facteurs de risque de RAA), systématique si angines pseudomembraneuse ou ulcéronécrotique, en cas de complications locorégionales ou à distance, ATCD de RAA ou de GNA, suspicion de scarlatine, prescription de macrolides

TDR : Test de diagnostic rapide (recherche le SBHA devant une angine érythémateuse ou érythématopultacée)

Enfant de < 3 ans : pas de TDR

Entre 3 et 17 ans : TDR systématique

Adulte > 17 ans : TDR si score clinique de Mac Isaac > ou = 2 (si score < 2, pas de TDR et pas d’antibiothérapie)

(si score < 2, pas de TDR et pas d’antibiothérapie) Si TDR positif : Si TDR

Si TDR positif :

Si TDR négatif: pas d’antibiothérapie (sauf si facteurs de risque de RAA :

faire culture du prélèvement)

antibiothérapie

 

Angines érythémateuses ou érythématopultacées

Virales le plus souvent, SBHA parfois

Antibiothérapie (siTDR ou prélèvement de gorge positif, facteurs de risque de RAA)

Référence : péniV-oracilline pdt 10 jours

Traitement court préférable : Péni A, amoxicilline 1gx2/j pdt 6 j(si allergie, macrolides :

josamycine 1gx2/j pdt 5 j)

Buts : accélérer la disparition des symptômes, diminuer la dissémination du SBHA, prévenir les complications post-streptococciques

BU à j15 de la fin du traitement Angines pseudomembraneuses

Virales (MNI), bactériennes (diphtérie)

Complications de la MNI : œdème local, rupture de rate, anémie hémolytique, purpura thrombopénique, cytolyse hépatique, neurologiques Angines vésiculeuses

Virales : PI herpétiques, herpangine (coxsackie), zona pharyngé (unilatéral)

Angines ulcéronécrotiques

Angines de Vincent, chancre siphilitique, hémopathies et agranulocytose, cancer amygdalien

PHARYNGITES = Atteinte inflammatoire de l’étage supérieur du pharynx (cavum) à laquelle peut s’associer une atteinte nasale (rhinopharyngite)

Agent infectieux

Viral quasi exclusivement

Diagnostic

Clinique +++, pas d’examen complémentaire, diagnostic différentiel : rhinite allergique

Complications

Infectieuses (virales ou surinfection bactérienne) : otite, sinusite, infection pulmonaire, conjonctivite Mécaniques chez le tout petit : obstruction des VADS et dyspnée

Traitement

Symtomatique : guérison spontanée en 10 jours ; antipyrétiques, lavage des fosses nasales, expliquer les signes évoquant une complication bactérienne devant amener à reconsulter Eradication des facteurs de risque +++: tabagisme passif, RGO, carence en fer et autres Adénoïdectomie si complications otologiques à répétition ou complications à type de phlegmon ou d’adénite cervicale

Rhinopharyngites à répétition

> 6 épisodes/an

Le plus souvent bénignes (diminution en été, avant 6-8 ans, bon état général, pas de retard de croissance)

Facteurs favorisants : garde en collectivité, pas d’allaitement, tabagisme passif, RGO, carence en fer

1 crainte : pathologie sous-jacente : déficit immunitaire, mucoviscidose

©Association Institut La Conférence Hippocrate Tous droits réservés. Les droits d’exploitation des ces textes sont gracieusement mis à votre disposition par les laboratoires Servier

www.laconferencehippocrate.com