Vous êtes sur la page 1sur 1

Tours, le 25 août 2009

INTERSYNDICALE CGT - NR
—————————————
CADRES - EMPLOYÉS – JOURNALISTES – OUVRIERS

Appel à un débrayage de deux heures pour un


rassemblement après-demain, jeudi 27 août,
à 17 h 30, place de la Préfecture, à Tours.
Selon l’Union départementale CGT, le nombre des licenciements pour des
raisons économiques dépassera le chiffre de 1.500 à la fin de l’année en
Indre-et-Loire, beaucoup plus en prenant en compte les ruptures
conventionnelles et les licenciements pour faute.

Rappelons que la direction de l’usine SKF à Saint-Cyr-sur-Loire


(1.400 salariés) a annoncé l’arrêt progressif de la fabrication d’un type de
roulement avant la fin de l’année : une centaine de postes sont menacés.
L’entreprise Plastivaloire (50 % de l’activité dans l’industrie automobile)
vient d’annoncer un plan de suppression de 163 postes sur les sites de
Langeais (433 salariés) et Chinon (61 salariés, fermeture pure et simple). La
Nouvelle République lance de son côté un PSE et envisage 125 licenciements
(181 au niveau du groupe).

Devant le mépris affiché par les directions d’entreprises, du gouvernement et


du Medef, une seule réponse s’impose : l’action solidaire, public et privé
ensemble. L’UD CGT 37 appelle donc à un rassemblement de tous les
salariés du département, pour la défense de l’industrie tourangelle, de
l’emploi et des services publics, ce jeudi 27 août, devant la préfecture de
Tours.

L’intersyndicale CGT – NR (cadres, employés, journalistes et ouvriers)


se joint à cet appel et invite les salariés de la Nouvelle République à se
rendre nombreux au rassemblement tourangeau, après-demain,
jeudi 27 août, à 17 h 30, place de la Préfecture. Elle demande au préfet
d’Indre-et-Loire, représentant du gouvernement, de tout mettre en
œuvre pour que cesse la casse sociale dans le département.