Vous êtes sur la page 1sur 756

Droit administratif européen

Pour Werner von Simson

JÜRGEN SCHWARZE

PROFESSEU R

D

E

DROI T

UNIVERSIT É

D

E

FRIBOURG-EN-BRISGA U

DROIT ADMINISTRATIF EUROPÉEN

VOLUME

I

OFFICE DES PUBLICATIONS OFFICIELLES DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES BRUYLANT

1994

Publié en 1994 par

Etablissements Emile Bruylant, SA. Rue de la Régence 67, B-1000 Bruxelles et Office des publications officielles des Communautés européennes 2, rue Mercier, L-2985 Luxembourg

Titre original : Europäisches Verwaltungsrecht

©

Nomos Verlagsgesellschaft, Waldseestraße 3-5, D-7570 Baden-Baden

1988

Etablissements Emile Bruylant, S.A. Rue de la Régence 67, B-1000 Bruxelles

ISBN 2-8027-0591-1

D / 1994 / 0023 / 10

Office des publications officielles des Communautés européennes

2, rue Mercier, L-2985 Luxembourg

ISBN 92-826-3930-4

N° de catalogue CM-72-91-786-FR-C

Tous droits, même de reproduction d'extraits, de reproduction photo- mécanique ou de traduction, réservés.

IMPRIMÉ EN BELGIQUE

La présente traduction © CECA-CEE-CEEA, Bruxelles · Luxembourg, 1994

AVANT-PROPOS

Cet ouvrage est le résultat d'un projet de recherche qui a été généreusement financé par la Fondation Volkswagen. La version originale en allemand (1988) est maintenant traduite en français avec l'aide inestimable de la Commission de la Communauté européenne ; je lui en suis très reconnaissant.

Ce travail est consacré à l'évolution d'un nouveau système juridique : les origines et le développement du droit administratif communautaire sur une base de droit comparé dans le cadre de

la Communauté

Ainsi qu'il est expliqué d'une manière détaillée dans l'introduc-

tion, ce travail poursuit plusieurs objectifs. Il cherche à montrer

à l'instar d'un manuel, l'état de développement actuellement

atteint en droit administratif communautaire. En plus, en tant que contribution à l'élaboration d'un système théorique, il révèle les possibilités en faveur et les limites au nouveau développement du droit administratif communautaire. Enfin, comme programme de droit comparé, il met en lumière non seulement les influences des principes nationaux de droit administratif sur le droit com- munautaire, mais il montre bien aussi les répercussions du droit communautaire, récemment élaboré, sur les systèmes nationaux de droit administratif.

La question soumise à notre investigation, les origines et le développement du corpus de droit administratif européen, ne doit pas être par conséquent examinée uniquement dans le sens étroit du corpus de droit administratif commun pour la Commu-

nauté européenne, elle devrait être aussi, autant que possible, liée

à l'application du droit communautaire. Mais en même temps,

dans un sens large, elle doit ouvrir une recherche sur l'éventuel développement supplémentaire et la convergence des droits administratifs nationaux en Europe.

européenne.

Cette

vaste

recherche

n'aurait

jamais

pu

être

menée

à

bien

sans

le soutien

dévoué

et

qualifié

de

collaborateurs

dans

mon

séminaire de Hambourg, parmi lesquels je tiens à remercier, en

VI

AVANT-PROPOS

particulier, le Dr. Armin Hatje, Hans-Holger Herrnfeld, le Dr. Jan-Peter Hix (LLM.), Klaus Rainer Kirchhoff, Ulrike von der Ohe et le Dr. Adrian Glaesner. En outre, j'adresse toute ma gratitude à mes nombreux collè- gues des instituts allemands et étrangers. Afin de les représenter, je citerai mes collègues, le personnel et les étudiants de l'Institut Universitaire Européen de Florence qui ont rempli pleinement les objectifs de l'Institut en fournissant un large éventail d'idées et une aide pour la recherche dans une perspective européenne.

Fribourg en Brisgau, juillet 1993

Jürgen SCHWARZE

CHAPITR E

SOMMAIRE

PREMIER .

VOLUME

1

INTRODUCTION

CHAPITRE IL — TRAITS SAILLANTS DES SYSTÈMES DE DROIT ADMINISTRATIF DES ETATS MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE

CHAPITR E

SION

III.

SOUMISSION

À LA LOI ET LIBERTÉ

DE

DÉCI-

CHAPITRE

NON

RAINE

P7. —

L E PRINCIPE D'ÉGALITÉ ET LE PRINCIPE DE

SOUVE-

DISCRIMINATION

S'IMPOSENT

À

TOUTE

ACTION

VOLUME

2

CHAPITR E

CHAPITRE

V.

VI. —

L E PRINCIPE DE

PROPROTIONNALITÉ

SÉCURITÉ

JURIDIQUE

ET PROTECTION DE LA

CONFIANCE

LÉGITIME

CHAPITRE

VII. —

PRINCIPES DE PROCÉDURE

INHÉRENTS

À L'ETAT

DE

DROIT

ADMINISTRATIVE

CHAPITRE

VIII. —

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

INDEX

ALPHABÉTIQUE

LISTE

DES

ARRÊTS

TABLE DES MATIÈRES

VOLUME 1

PAGES

CHAPITRE PREMIER

INTRODUCTION

SECTION l re .

munauté de droit administratif

La

Communauté

européenne

en tant

que

Com-

7

SECTION 2. —

La notion d'administration européenne

.

15

A. L

A NOTION D'ADMINISTRATION DANS LES ÉTAT S MEMBRES

.

.

15

B. L A

NOTION

D'ADMINISTRATION

DANS

LA

COMMUNAUTÉ

EURO-

PÉENNE

25

SECTION 3. — Les domaines de la mise en œuvre du droit communautaire

A.

L A MISE EN ŒUVRE DIRECTE

administrative

29

29

I. L'administration

communautaire

interne

30

II

. L'administration

communautaire

externe

32

B.

L A MISE EN ŒUVRE INDIRECTE

 

40

I.

Le marché commun

agricole

41

I L

La protection

extérieure

du marché

commun

par

le tarif

douanier

commun

42

SECTION 4. —

Sources du droit administratif général de la Com-

munauté européenne

 

44

A.

L E

DROIT ÉCRIT

45

I.

Droit primaire

 

45

II

. Droit dérivé

49

1. Inventaire

49

 

a) Mise en

œuvre directe

50

6)

Mise en

œuvre indirecte

52

2. Fondements juridiques et compétences normatives

.

55

a) Mise en œuvre directe

55

 

6)

Mise en œuvre indirecte

 

58

3. Résumé

 

62

 

o)

Texture lacuneuse de la réglementation

62

6)

Admissibilité des analogies juridiques

63

c)

Résultat

64

B.

L E

DROIT COUTUMIER

64

X

TABLE

DES MATIERES

 

PAGES

C.

L E DROIT PRÉTORIEN ET LES PRINCIPES GÉNÉRAUX DU DROIT

.

69

I.

Le droit prétorien

 

69

II . Les principes

généraux

du droit

 

75

1. Fondement de la validité

 

77

2. Rang

80

3. Méthodes d'analyse du contenu

 

83

4. Résumé

87

SECTION

5. — La naissance

d'un droit

administratif

européen

sur la base du droit comparé

 

88

A.

PRINCIPE S D E L'ÉTUD E COMPARATIVE D U DROIT

 

.

88

I.

Concept

 

90

I

L Objectifs et fonctions

 

90

 

1.

L'élaboration d'un droit nouveau par le législateur

 

.

91

2.

Unification du droit

 

91

3.

Développement prétorien du droit et interprétation des lois

 

93

 

III.

Méthode

94

B.

L A COMPARAISON EN DROIT PUBLIC

 

98

I.

Particularités

du droit public

 

98

I

L La méthode comparative

100

III . Les chances d'une unification

du droit

 

101

C.

U N

DOMAINE

PARTICULIER

:

L'ÉTUDE

COMPARATIVE

EN

DROIT

 

ADMINISTRATIF

 

102

D.

— PRÉMICE S D'U N JUS COMMUNE EUROPÉEN E N DROIT ADMINISTRA- TIF

106

CHAPITRE II

TRAITS

SAILLANTS DE S

SYSTÈMES

DE DROIT ADMINISTRATIF DE LA COMMUNAUTÉ

DE S ÉTATS

MEMBRES

EUROPÉENNE

SECTION l rc . France

 

113

SECTION 2. — République fédérale

d'Allemagne

127

SECTION 3. —

Italie

142

SECTION 4. —

Royaume-Uni

 

153

SECTION 5. —

Belgique.

 

168

SECTION 6. — Danemark

.

174

SECTION 7. —

Grèce

180

SECTION 8. —

Irlande

.

186

SECTION 9. —

Luxembourg

 

193

 

TABLE

DES MATIERES

XI

 

PAGES

SECTION

10.

Pays-Ba s

199

SECTION

11. —

Portugal

206

SECTION

12. —

Espagn e

211

CHAPITRE III

SOUMISSION À LA LOI

ET LIBERTÉ DE

DÉCISION

PARTIE I. —

Introduction

 

219

PARTIE IL

— Le principe de légalité de l'administration

 

223

SECTION

l re .

La

légalité

de

l'administration

dans

les

Etats

 

membre s

 

223

A.

TOU R D'HORIZON COMPARATIF

223

I.

Le principe

Le principe

de légalité en France de légalité en République

fédérale

d'Allemagne

 

224

I L

 

225

 

1. Prééminence de la loi

 

226

2. Domaine réservé de la loi

226

 

a)

Champ d'application

226

6)

Teneur des lois relevant du domaine réservé

.

229

 

3. L'administration

aux cipes généraux du droit

face

droits fondamentaux

et

aux

prin-

230

4. L'action illicite de l'administration

 

231

 

a)

L'acte administratif illicite

231

6) L'illicéité en matière de réglementation déléguée

.

.

.

232

III

.

Le principe

de légalité en Italie

232

IV.

Le principe

de légalité en Grande-Bretagne

233

V. de légalité en Belgique

Le principe

 

235

VI. de légalité au Danemark

Le principe

236

 

1.

Nature et étendue du principe de l'égalité

236

 

2.

Action illicite de l'administration

238

VIL

Le principe

de légalité en Grèce

.

.

.

238

1.

Application du principe de légalité

238

 

2.

Action illicite de l'administration

239

VIII .

Le principe

de légalité en Irlande

239

IX

.

Le principe

de légalité au

Luxembourg

240

X.

Le principe

de légalité aux

Pays-Bas

240

1.

Prééminence de la loi

240

2.

Domaine réservé de la loi

241

X L

Le principe

Le principe

de légalité au Portugal

242

XII .

de légalité en Espagne

243

B.

CONCLUSION D E LA PRÉSENTATION SYNOPTIQUE PAR PAYS

.

.

244

I. Ancrage

du principe

de légalité dans

les systèmes

constitutionnels

nationaux

244

ΧΠ

TABLE

DES

MATIERES

 

PAGES

 

I

L

Les différentes

modalités

du principe

de légalité

244

III

.

L'action

illicite de l'administration

245

SECTION 2. — taire

Le principe de légalité dans le droit

communau­

246

A.

INTRODUCTION —

TERMINOLOGIE

 

246

B. — TURES FONDAMENTALES

L E

DE

PRINCIPE

LICÉITÉ

DU DROIT COMMUNAUTAIRE

STRUC­

247

 

I.

La prééminence

du droit de rang supérieur

 

247

 

1. Principe

 

247

 

2. Vue d'ensemble du droit communautaire

 

248

 

a)

Distinction entre les actes des institutions et les déclarations informelles

 

248

 

aa)

Distinctions en droit positif

248

66) Critères distinctifs de la Cour de justice

 

249

 

6)

Effet, nullité et invalidité des actes juridiques

252

 

aa)

Effet des actes juridiques

252

66) Nullité en vert u des articles 33 du trait é CECA, traité CEE et 146 du traité CEEA

173 du

 

252

 

c)

Habilitation à agir et actes juridiques — sources de la léga­ lité

260

 

3. Hiérarchie des textes dans le droit communautaire

 

.

260

 

o)

Hiérarchie au sein du droit communautaire

 

260

6)

Hiérarchie des règles dans le rapport entre la Communauté et les États membres

 

265

I

L

Le «· domaine

réservé de la loi » dans le droit communautaire

 

.

.

266

1. Terminologie

 

266

2. Le principe

266

 

a)

Le domaine réservé de l'habilitation conventionnelle

 

266

6)

Le domaine réservé des Traités dans la réglementation déri­ vée

 

269

III

.

Principes

d'interprétation

 

270

C. L'ACTION ADMINISTRATIVE ILLÉGALE

 

272

I.

Sources des vices

 

272

I

L

Le principe

du retrait des actes administratifs

illégaux

.

.

.

272

PARTIE

III. —

Assouplissements

de

la

soumission

au

droit

 

Notion juridique indéterminée et pouvoir discrétionnaire

 

274

SECTION I ro . — La liberté de décision de l'administration dans le droit des Etats membre s

 

274

A.

TOU R D'HORIZON COMPARATIF

 

274

I.

Compétence liée et pouvoir

discrétionnaire

en France

.

274

1.

Aspects fondamentaux

de la doctrine française du pouvoir dis­

 

crétionnaire

 

274

2.

Etendue du contrôle des décisions discrétionnaires

.

.

276

 

TABLE

DES

MATIERES

 

xm

 

PAGES

 

I L

Compétence

liée et pouvoir

discrétionnaire

en République

fédérale

 

d'Allemagne

 

283

 

1. Les caractéristiques de la doctrine allemande du pouvoir discré-

 

tionnaire

283

 

2. Le contrôle juridictionnel des décisions discrétionnaires

 

291

III

.

Compétence liée et pouvoir

discrétionnaire

en Italie

.

 

294

IV. Compétence liée et pouvoir

discrétionnaire

en

Grande-Bretagne

 

296

 

1. Généralités sur le pouvoir discrétionnaire de l'administration en Grande-Bretagne

296

 

2. La doctrine de l'ultra vires

 

297

3. Le principe de la natural justice

302

V. Compétence liée et pouvoir

discrétionnaire

en

Belgique

303

VI. Compétence liée et pouvoir

discrétionnaire

au Danemark

.

305

VI

L

Compétence liée et pouvoir

discrétionnaire

en Grèce.

306

VIII

.

Compétence liée et pouvoir

discrétionnaire

en Irlande

.

307

IX

.

Compétence liée et pouvoir

discrétionnaire

au

Luxembourg

 

307

X.

Compétence liée et pouvoir

discrétionnaire

aux Pays-Bas

.

307

X

L

 

Compétence liée et pouvoir

discrétionnaire

au Portugal

.

310

XII

.

Compétence liée et pouvoir

discrétionnaire

en Espagne

.

310

B.

EVALUATION RÉCAPITULATIVE

 

311

SECTION 2. — La liberté de décision de l'administration

au

sein

 

des

Communauté s européennes

 

312

A.

 

INTRODUCTION

312

 

I. La terminologie

dans le droit communautaire

312

II

. Pouvoirs

discrétionnaires

administratif

et législatif

 

.

314

III

. Protection judiciaire

contre les décisions discrétionnaires

.

315

IV.

Lien entre le pouvoir discrétionnaire et l'obligation de motivation .

317

V. Exposé

de la démarche

318

B.

 

PRÉSENTATION ET ANALYSE DE LA JURISPRUDENCE

 

319

 

I.

Droit de la fonction

publique

 

319

 

1. Généralités sur le droit de la fonction publique

 

320

2. La concrétisation de la soumission au droit dans le droit de la fonction publique européenne, à l'exemple d'espèces sélection- nées dans différents domaines

321

 

a)

Contrôle des conditions de forme d'une décision

 

321

6)

Contrôle du fond des décisions

324

 

3. Considérations récapitulatives

 

342

 

IL

Communauté

européenne du charbon et de l'acier

.

.

.

.

343

 

1. Liberté de décision de l'administration et cadre de son contrôle juridictionnel

343

2. Les critères du contrôle juridique des décisions discrétionnaires.

345

 

a)

Le critère général des objectifs du Traité appliqué à l'exécu- tif de la CECA

345

6)

Le détournement de pouvoir

347

c)

La méconnaissance patente d'une règle de droit

 

355

XIV

TABLE

DES

MATIERES

PAGES

 

d)

Les critères de contrôle des autres moyens de recours

 

.

358

3.

Considérations récapitulatives

 

380

III.

Le droit de la concurrence dans

la CEE

380

1.

Introduction

380

2.

Les qualifications des articles 85 et 86 du traité CEE

.

.

.

381

a)

L'interdiction des ententes

(article 85 du traité CEE)

.

381

6)

L'abus de position dominante (article 86 du traité CEE).

 

392

c)

Sanctions administratives

399

3.

L'interdiction des aides (articles 92 et suivants du traité CEE) .

403

a)

Introduction

403

6)

L'interdiction des aides dans l'article 92, paragraphe 1, du traité CEE

406

c)

Conclusions récapitulatives

411

IV.

Le droit communautaire

du commerce extérieur et plus spécifique-

ment les dispositions

antidumping

 

411

V.

Le marché commun

agricole

418

1.

Introduction

418

2.

L'œuvre

normative du

conseil en matière d'organistation

du

 

marché

419

 

a)

L a mission politique d'aménagement

420

6)

Les limites légales du pouvoir d'aménagement

.

421

c)

Appréciation récapitulative sur la liberté d'action du Conseil en droit agricole

465

3.

La commission et ses textes d'application

 

467

a)

Limitations issues du texte d'habilitation et du Traité

 

.

468

6)

Limitation du pouvoir d'application par les principes géné- raux du droit

480

c)

Conclusions récapitulatives sur la liberté mise en œuvre dans

 

l'adoption

de dispositions d'application

481

4.

L'application du droit agricole par les Etats membres.

 

.

482

a)

Remarque préliminaire

482

6)

Points d'attache du pouvoir de décision au plan national .

483

c)

Contraintes juridiques liant les États membres dans le domaine normatif

484

d)

Exemples choisis de la jurisprudence en matière de pro-

 

blèmes

d'application

du droit agricole par les autorités

 

nationales

493

e) Analyse récapitulative des liens juridiques imposés à la mise en œuvre indirecte (nationale) du droit agricole de la Com- munauté européenne

510

VI.

L'union

douanière

511

1.

Importance de l'union douanière

 

511

2.

Principe de légalité appliqué aux douanes

512

3.

Application de la nomenclature du tarif douanier commun.

 

514

a)

Les notes explicatives fournies relativement au tarif doua- nier commun par la Communauté et par les États membres .

515

TABLE

DES MATIERES

XV

PAGES

6) Contrôle de l'application Cour de justice

du tarif douanier commun par la

517

4.

Considérations récapitulatives

 

526

VIL Contraintes imposées à l'administration dans le droit social de la

Communauté

européenne

527

1.

Introduction

527

2.

Les

compétences

de

la

communauté

en

matière

de

politique

sociale et leur structure d'application

 

528

3.

Liberté

de

décision

de

l'administration

dans

le

droit

social

européen,

à

l'exemple

du

règlement

1408/71 relatif

à

la

sécurité sociale des travailleurs migrants

 

530

PARTIE

IV. —

La responsabilité

extracontractuelle

de

la

com-

munauté

536

SECTION

— tractuelle dans le droit communautaire

l re .

Développement

de

la

responsabilité

extracon-

537

SECTION 2. —

Les conditions d'existence de la responsabilité

 

540

A.

ACTE S ADMINISTRATIFS ILLICITES

 

540

I. Principe

général

 

540

II . Les conditions

proprement

dites

 

540

 

1. Exercice des fonctions

540

2. Comportement des institutions ou des agents

 

.

542

3. L'« illicéité » du comportement

 

543

4. Caractère « fautif » du comportement dommageable

 

.

.

.

545

III.

Le préjudice

indemnisable

 

547

1. Nature de l'indemnisation

548

2. Etendue de l'indemnisation

550

B.

LE S

CONDITIONS

DE

LA

RESPONSABILITÉ

DU

FAIT

D'ACTES

ILLI-

 

CITES À CARACTÈRE NORMATIF

 

557

SECTION 3. —

Autres mécanismes de responsabilité.

 

563

A.

RESPONSABILITÉ

DU

FAIT

D'UN

COMPORTEMENT

ILLICITE

SANS

 

FAUTE

563

B.

RESPONSABILITÉ

DU FAIT D'UN COMPORTEMENT

LICITE

.

.

564

C.

RESPONSABILITÉ

POUR RISQUE

 

565

SECTION 4. —

Domaines respectifs des systèmes de

responsabi-

lité de la Communauté et des Etats membre s

.

566

PARTIE V. — Récapitulation des résultats de l'étude

.

570

A.

SITUATION ACTUELLE

570

B.

PERSPECTIVE S

574

XVI

TABLE

DES

MATIÈRES

 

PAGES

 

CHAPITRE IV

 
 

LE PRINCIPE D'ÉGALITÉ ET LE PRINCIPE

 

DE NON DISCRIMINATION

S'IMPOSENT

À TOUTE ACTION SOUVERAINE

 

A.

INTRODUCTION

577

I. Problématique générale et évolution du principe ; organisation et méthodologie de l'étude

577

II.

La notion d'égalité

580

III.

Les orientations possibles du principe

 

582

1.

Egalité

formelle devant la loi

582

2.

Egalité

substantielle devant la loi

583

IV.

La notion d'arbitraire

 

586

V.

Le caractère obligatoire du principe d'égalité en tant que principe de droit

587

1.

Valeur générale

588

2.

Particularités nationales

 

589

a)

Le droit

français

589

6)

Le droit

anglais

591

c)

Le droit danois

593

VI.

Principe d'égalité et interdictions de discrimination

.

594

1.

Notion de discrimination et interdiction générale de discrimina- tion

594

2.

Logique des interdictions de la discrimination dans le droit communautaire

595

B.

L A NOTION DE DISCRIMINATION

 

596

I. Eléments constitutifs d'une discrimination

598

1. différent de situations similaires

Traitement

598

2. égal de situations différentes

Traitement

605

II.

Discrimination et arbitraire

 

608

1.

L'arbitraire et les faits

 

609

2.

Arbitraire et justification

 

619

III.

Autres caractéristiques et formes de discrimination

 

.

637

1.

Existence d'un préjudice

 

638

2.

Mesures ou interventions faussant la concurrence

.

639

3.

Différences

« naturelles »

 

643

4.

La « faute contributive

»

648

5.

Omission d'une mesure

652

6.

Discriminations dissimulées

 

655

IV.

Résumé

664

C.

RECONNAISSANCE

— GÉNÉRAL DU DROIT

DU

PRINCIPE

D'ÉGALITÉ

COMME

PRINCIPE

66 5

I. Principe fondamental du droit communautaire

 

665

IL Principe de droit administratif

682

III.

Résumé

686

TABLE

DES MATIERES

XVII

 

PAGES

D.

LIMITE S D E L'APPLICATION DU PRINCIPE D'ÉGALITÉ

.

.

.

686

I.

Relations

extérieures de la Communauté

686

I L Compétence réglementaire des États membres

691

III. Résumé

 

700

E.

ÉGALIT É

DES

ÉTAT S

MEMBRES

DEVANT

LE

DROIT

COMMUNAU-

 

TAIRE

700

I.

Application

incomplète d'un

acte juridique

701

1. Refus de l'application ou de l'exécution

 

701

2. Retard dans l'application

ou l'exécution

704

I L Mesures

complémentaires

ou modificatives

unilatérales

.

.

.

706

 

1. Mesures formelles

 

706

2. Mesures relatives au fond

710

III . Résumé

 

713

F.

CONCLUSION

VOLUME 2

CHAPITRE V

LE PRINCIPE DE

PROPORTIONNALITÉ

713

A. — INTRODUCTION

 

721

B. — L E CONCEPT DE PROPORTIONNALITÉ

722

I.

Racines

historiques

 

722

I L Fonction

du principe

de proportionnalité

723

C.

— MEMBRES ET DANS LE DROIT INTERNATIONAL

L E

PRINCIPE

DE

PROPORTIONNALITÉ

DANS LE

DROIT

DES

ÉTAT S

724

I.

Le droit des États membres

 

724

 

1. France

724

2. République fédérale d'Allemagne

 

729

3. Italie

736

4. Grande-Bretagne

 

739

5. Belgique

741

6. Danemark

743

7. Grèce

743

8. Irlande

743

9. Luxembourg

744

10. Pays-Bas

744

11. Portugal

746

12. Espagne

746

II . Le principe

de proportionnalité

en droit international.

.

.

.

747

 

1. Droit international général

 

747

2. Le

principe

de

proportionnalité

et

la

convention

européenne

 

des droits de l'homme

 

749

XVIII

TABLE

DES

MATIERES

PAGES

o)

La jurisprudence de la Commission européenne des droits de l'homme

749

6)

Le principe de proportionnalité dans la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme

750

D.

L E

PRINCIPE

DE PROPORTIONNALITÉ

DANS LE DROIT COMMUNAU-

 

TAIRE

 

752

I. Introduction

 

752

II.

La formtdation

du

principe

de proportionnalité

755

1.

Les dispositions expresses du traité

 

755

2.

Le

principe

de

proportionnalité

dérivé

de

celui de

l'Etat

 

de

 

droit

757

3.

Elaboration du principe de proportionnalité, à partir des dispo- sitions normatives des Etat s membres

759

4.

L'élaboration

 

du

principe

de

proportionnalité

par voie de

déduction à partir des dispositions des traités

 

.

760

5.

Analyse récapitulative

 

761

III.

Le principe de proportionnalité perçu comme norme objective

 

762

1.

Rang

 

762

2.

Effet assimilable à celui d'un

droit fondamental

 

.

764

IV.

Concrétisation

du principe

de proportionnalité

dans

la

jurispru-

dence de la Cour de justice

des Communautés

européennes

 

.

.

772

1.

Organisation des marchés agricoles

 

772

a)

Introduction

 

772

6)

Affaires

de cautionnement

 

773

c)

Affaires

de lait écrémé en poudre

792

d)

Autres arrêts dans les secteurs d'intervention

 

.

798

2.

Libre circulation des marchandises

 

818

a)

Introduction

 

818

6)

Domaine d'application de l'article 30 du traité CEE

 

.

.

821

c)

Mesures

restreignant

les exportations

(article

34

du

traité

 

CEE)

828

 

d)

La jurisprudence des « exigences imperatives » .

 

.

.

830

e)

Article 36 du traité CEE

 

834

3.

Droit communautaire du commerce extérieur

 

.

852

4.

Libre circulation des personnes

 

860

5.

Liberté des services et d'établissement

872

6.

Droit de la concurrence

879

a)

Introduction

 

879

6)

Procédure administrative européenne en matière d'ententes

.

880

c)

Amendes

883

d)

Droit matériel de la concurrence

 

887

7.

CECA

 

888

a)

Introduction

 

888

6)

Affaires de péréquation des ferrailles

 

889

c)

Système des quotas de production

890

d)

Questions de procédure

895

TABLE

DES MATIERES

XIX

PAGES

8.

Droit de la fonction publique

 

898

Y. Résumé

 

899

1.

Contenu

du principe de proportionnalité en droit

communau-

 

taire

900

 

a)

Adéquation

901

6)

Nécessité

903

c)

Proportionnalité au sens strict

 

904

2.

Différenciations

en fonction

du

domaine

d'application

et des

 

formes d'action des autorités

 

906

E.

CONCLUSIONS

 

910

CHAPITRE VI

SÉCURITÉ JURIDIQU E DE LA CONFIANCE

E T

PROTECTIO N

LÉGITIM E

SECTION l re . —

Fondement s

A.

B. RECONNAISSANCE DES PRINCIPES

INTRODUCTION

913

913

915

1. Reconnaissance en droit national

 

915

2. Reconnaissance en droit communautaire

917

SECTION

2. — Les principes

de sécurité juridique

et

de

protec-

tion de la confiance légitime dan s le droit des Etat s membres .

920

A. —

FRANC E

 

920

 

I.

Reconnaissance

générale des principes

920

II. Caractérisations

particulières

921

1. Exécution des actes administratifs

 

922

 

a)

Annulation d'actes administratifs

922

6)

Répétition de prestations indûment versées

.

930

 

2. Législation. Rétroactivité des lois et règlements

.

932

B.

ALLEMAGNE

 

933

 

I.

Reconnaissance

générale des principes

933

I L

Caractérisations

particulières

934

1. Exécution des actes administratifs

 

934

 

a)

Abrogation et retrait d'actes administratifs

.

934

6)

Garanties

941

c)

Répétition de prestations accordées sans fondement juridique.

942

 

2. Législation — rétroactivité des lois et règlements

 

.

945

3. Rétroactivité de décisions judiciaires

 

947

C.

GRANDE-BRETAGN E

948

I.

Reconnaissance

générale des principes

948

1. Legitimate expectations

 

949

2. Estoppel

 

951

II. Caractérisations

particulières

952

1. Exécution des actes administratifs

 

952

XX

TABLE

DES

MATIERES

PAGES

 

α)

Annulation de décisions administratives (révocation)

 

952

6)

Répétition de prestations accordées sans fondement juridi­ que

955

 

2.

Législation — rétroactivité des lois et règlements

.

958

D.

ITALI E

 

959

I.

Reconnaissance

générale des principes

 

959

II

. Caractérisations

particulières

 

960

 

1.

Exécution des actes administratifs

 

960

 

a)

Annulation d'actes administratifs

960

6)

Répétition

de prestations

accordées sans fondement

juridi­

 

que

.

963

 

2.

Législation — rétroactivité des lois

 

964

E.

BELGIQU E

 

966

I.

Reconnaissance

générale des principes

 

966

I

L Caractérisations

particulières

 

966

 

1. Annulation d'actes administratifs

 

966

2. Rétroactivité d'actes et de normes administratifs

.

968

3. Répétition de taxes indûment perçues

 

969

F.

DANEMARK

 

969

G.

GRÈC E

971

H.

IRLAND E

972

I.

LUXEMBOURG

973

K.

PAYS­BA S

974

I.

Reconnaissance

générale des principes

 

974

II

. Caractérisations

particulières

 

976

 

1. Exécution des actes administratifs

 

976

 

a)

Annulation de décisions administratives

976

6)

Répétition

de

prestations

étatiques

accordées

sans

fonde­

 

ment juridique

 

978

 

c)

Répétition de taxes indûment perçues

 

979

 

2. Législation — rétroactivité des lois et règlements

.

979

L.

PORTUGAL

 

980

M.

ESPAGN E

982

I.

Reconnaissance

générale des principes

 

982

I

L Caractérisations

particulières

982

1. Exécution des actes administratifs — annulation d'actes admi­ nistratifs

982

 

a)

Revocación

983

6)

Anulación

983

2. Législation — rétroactivité des lois et règlements

.

985

SECTION 3. —

Les principes de la sécurité juridique et de la pro ­

tection de la confiance légitime en droit communautair e

.

 

985

A.

INTRODUCTION

985

TABLE

DES MATIERES

XXI

PAGES

I. L'élaboration des principes dans la jurisprudence de la Cour de Jus- tice

985

II . Sécurité juridique

et protection de la confiance légitime en tant que

 

principes

de droit constitutionnel

et administratif

.

988

III.

Les domaines

d'application

des principes

990

1.

Sécurité juridique et protection de la confiance légitime dans le cadre de la gestion administrative directe

990

2.

Sécurité juridique et protection de la condiance légitime

dans

le cadre de la gestion administrative indirecte

.

992

3.

Sécurité

juridique et protection

de la confiance

légitime

par

rapport

aux actes du législateur communautaire

.

.

993

IV.

Le concept des principes de la sécurité juridique et de la protection de la confiance légitime

994

1.

Le principe de la sécurité juridique

 

994

<