Vous êtes sur la page 1sur 2

IMPÔTS : nous avions raison !

Conseil Municipal du 28 mai 2009 : 45 points à l’ordre du jour. Nous avons voté favorablement 34
points (soit 76%), nous sommes abstenus sur 9 points (soit 20%), avons voté contre 1 point (soit 2%) et
avons refusé de participer au vote sur 1 question (2%).

Ce Conseil Municipal aura vu l’installation d’un nouveau Conseiller de la Majorité (Philippe


ANDREANSKY) et la nomination d’une nouvelle Adjointe à la Culture et au Patrimoine (Mme
Martine ADANT). Nous leur présentons nos meilleurs vœux de réussite.
34 questions concernant la vie quotidienne de notre Commune sur 45 auront donc fait l’unanimité : c’est
une nouvelle fois l’illustration de notre opposition constructive sur des sujets que notre Liste aurait
également proposés si elle avait été en position de responsabilité.
Au chapitre des satisfactions, notre Groupe constate par exemple que, petit à petit, les subventions aux
associations longoviciennes reviennent vers leur niveau de 2007 ; ceci démontre une nouvelle fois la
précipitation avec laquelle le nouveau Maire prend des décisions … sans réflexion préalable … avant de
se raviser quelque temps après ! Travaux divers, conventions, bref, un panel de décisions … dans la
continuité de la Municipalité précédente.
Ce Conseil Municipal aura aussi soulevé des interrogations de notre Groupe sur des points non sans
importance.
• La suppression du poste de Directeur Général des Services : alors que tous les jours les
remarques pertinentes, les critiques justifiées démontrent des disfonctionnement importants et
quotidiens au sein de la Commune dus essentiellement à un manque de coordination des
services et à un effectif municipal en insuffisance, comment oser proposer la suppression du
poste certainement le plus stratégique d’une collectivité ? « C’est un simple oubli » dira, tout
penaud, le nouveau Maire de Longwy rabroué y compris par son Premier Adjoint. Notre
Groupe suivra avec attention le recrutement de ce cadre.
• L’acquisition de la Banque de France : « Pour y faire quoi ? ». Telle est la question
essentielle que notre Groupe se pose au moment où la commune va définitivement acquérir ce
prestigieux bâtiment. Car depuis mars 2008, plus aucun groupe de travail (constitué dans le
mandat précédent autour de la ville de Longwy, l’Etat, la Région Lorraine, le Conseil Général,
la CCI, l’Office du Tourisme, les faïenceries) et donc plus aucun projet sérieux et d’envergure.
Là encore, c’est une gestion à la petite semaine à laquelle nous assistons de la part de cette
nouvelle Majorité qui ne sait pas où elle va sur ce dossier et … promet à tout le monde
d’intégrer ce bâtiment.
• Fusion des écoles Dreux et Léger à Gouraincourt : nous avons, depuis l’évocation de cette
question, marqué une réserve certaine sur un dossier manifestement concocté une fois de plus à la « va
vite ». En effet, l’objectif de ce projet est de fermer l’école maternelle Dreux (2 classes) pour l’intégrer
dans l’école primaire : coût de l’opération : 750 000 € ! Est-ce bien prioritaire alors que cette nouvelle
Municipalité clame partout qu’il n’y a plus d’argent ? Cela sans compter les surcoûts éventuels liés à
des problèmes de sous sols pour la construction de la salle de motricité (obligatoire pour une
maternelle), problème découvert la veille du dernier Conseil Municipal du 26 mars 2009 et sur lequel
nous n’avons, à ce jour, aucune nouvelle ! De plus et comme nous l’avions indiqué lors du budget, la
totalité de dépense prévue (750 000 €) ne se fera pas en 2009 et est, en partie (400 000 €), reportée sur
le programme voirie 2009. A noter également, pour la seconde année consécutive, qu’il n’y aura aucun
investissement dans le reste des groupes scolaires de la commune !

• Maison de la Petite enfance (ex crèche Les p’tits loups) : là également, notre Groupe marque
une réserve importante sur ce dossier. Pour l’anecdote, toute la procédure d’appel d’offres est
à reprendre pour une erreur administrative ; Mais sur le fond, cette nouvelle municipalité va
engager une dépense de près de 1,5 million € pour un établissement qui accueillera … 40
enfants, soit la moitié de moins que précédemment ! Ahurissant lorsque tous les rapports sur le
sujet démontrent qu’il manque 300 000 places en crèche au niveau national ! La ville de
Longwy se singularise une fois de plus, mais certainement pas dans le bon sens !

JACQUE aboie et … la caravane reste !


Facile pour Edouard JACQUE, alors dans l’opposition, de critiquer Jean Paul DURIEUX et Jean Marc
FOURNEL pour leur immobilisme face aux campements intempestifs de gens du voyage, problèmes que
les deux anciens Maires de Longwy ont résolu avec la réalisation de 2 aires d’accueil. Etant aujourd’hui
investis de tous les pouvoirs, que fait il sur ce sujet quand près de 200 caravanes ont envahi la Plaine des
Jeux et que d’autres sont encore attendus ? Rien ! Sinon de stigmatiser ces catégories sociales et de
jouer sur les peurs des longoviciens. Qu’attendent les habitants de Longwy ? Pas de gesticulations,
encore moins de populisme éhonté mais des actes concrets ! Et là, le nouveau Maire de Longwy et
Président de la CCAL est dramatiquement … aux abonnés absents.

Augmentation des impôts : nous avions encore raison ! Acte 1


Dans notre précédent tract (n°13), le Groupe « Longwy pour tous ! » vous faisait part de son intervention en
Conseil Municipal concernant la hausse des impôts locaux que nous estimons toujours injustifiée. Nous
avions alors fait des propositions concrètes, tant en recettes (connues mais non budgétées à tort par la
Majorité) qu’en dépenses. Cette Majorité et son nouveau Maire, après avoir évacué notre réflexion sans même
prendre la peine de l’étudier, nous donne raison … un mois seulement après le vote du Budget. En effet, des
modifications de crédit en recettes supplémentaires ont été présentées en séance de ce Conseil. Ainsi avons-
nous nous la confirmation de la justesse de notre analyse.
Hausse des impôts : +9,3% soit 354 075 € à trouver pour éviter cette augmentation.
Recettes supplémentaires non budgétées et intégrées à ce Conseil Municipal : 88 480 € provenant de la
Dotation de Solidarité Urbaine, de la Dotation Forfaitaire de l’Etat et d’une participation de l’EPGML au
financement de chantiers Jeunes.
• 88 480 €, c’est 25% du total de l’augmentation d’impôts (354 075 €) !
• 88 480 €, c’est surtout 2,3 % (sur +9,3%) d’augmentation
des taux que la nouvelle Majorité aurait déjà dû éviter !

Nous vous tiendrons régulièrement informés de l’évolution de cette question importante


pour chaque longovicien. A suivre …