Vous êtes sur la page 1sur 2
BLOTS Blois, le 07 SEP. 2009 Le Maire Cab MG” 2009/0240 Intersyndicale “Nouvelle République” Comité d'entreprise 232, avenue de Grammont 37000 TOURS Objet : situation de votre entreprise Mesdames, Messieurs, Je fais suite aux courriers qui me sont parvenus de votre part relatifs au devenir de la Nouvelle-République et de Centre-Presse. En tant que citoyen et élu de la République je suis, c'est pour moi une évidence, particuliérement attaché a l'ndépendance des média et a leur pluralité qui en est Tun des gages essentiels. Je suis comme beaucoup soucieux du devenir de votre entreprise, en premier lieu parce que du maintien de son activité dépend la vie de nombreux salariés mais également parce que je tiens a la qualité de nos journaux régionaux qui sont un vecteur d'information indispensable pour les habitants. Nous savons tous les difficultés rencontrées actuellement par la presse écrite et notamment la presse régionale. La fermeture d'une édition et les réductions drastiques d'effectifs me portent a craindre une réelle fragilisation des moyens humains pour couvrir l'information dans la Région Centre. La concurrence d'autres média est aujourd'hui rude mais il n'y a pas de fatalité a un quelconque déclin de la presse écrite. Permettez-moi, par votre intermédiaire, de temoigner a vos collégues, notamment celles et ceux qui risquent de perdre leur poste, toute ma solidarité et de leur adresser mes voeux de retour rapide a l'emploi Je tiens vous informer que j'ai saisi la direction de votre groupe afin d'obtenir de plus amples explications et sur les objectifs et visées de ce plan de sauvegarde Je ne manquerai pas de vous tenir informés des suites de ma démarche. HOTEL De Vite - 9, pLack SanN-Lours 41012 Bors - Ti. : 02 54 44 50 50 - Fax : 02 54 74 23 69 Je reste, par ailleurs, la disposition des agents de la Nouvelle-République, notamment sur le site de Blois, afin d'évoquer avec eux, sis le souhaitent, leur situation. Souhaitant qu'une solution puisse aboutir a la sauvegarde d'un maximum d'emploi tout en mobilisant les moyens nécessaires a la redynamisation de votre entreprise, je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs, en l'assurance de mes sentiments les meilleurs. yf Coe, An Cuex, Le Maire, Conseiller général, ‘GRIC!