Vous êtes sur la page 1sur 2
Avec la participation du FSE-Objectif 3 Fiche pratique N°9 QU’EST-CE QU’UNE COMPETENCE ? La fiche
Avec la participation du FSE-Objectif 3 Fiche pratique N°9 QU’EST-CE QU’UNE COMPETENCE ? La fiche
Avec la participation du FSE-Objectif 3 Fiche pratique N°9 QU’EST-CE QU’UNE COMPETENCE ? La fiche

Avec la participation du FSE-Objectif 3

Fiche pratique N°9

QU’EST-CE QU’UNE COMPETENCE ?

La fiche de poste et le programme de formation interne sont élaborés en fonction des compétences requises pour le métier. Pour concevoir ces deux supports, il est donc fondamental de savoir ce qu'est une compétence, comment on la définit et comment on l'identifie.

Une compétence est un ensemble de ressources mobilisées pour agir de manière pertinente dans un contexte donné. Dans le contexte professionnel, c'est l'ensemble des acquis que l'on mobilise pour mener à bien une activité ou pour remplir efficacement une mission. La compétence n’existe et ne s’apprécie que dans l’action !

Les compétences se composent :

- de connaissances ou savoirs,

- de savoir-faire,

- et de comportements appelés aussi savoir-faire comportementaux ou savoir-être.

1 - L ES CONNAISSANCES

1 - LES CONNAISSANCES

Les connaissances générales

Elles servent à comprendre un phénomène, une situation ou un problème. Elles renvoient à des modèles théoriques ou des concepts et répondent à la question "comment ça fonctionne ?". Ce sont par exemple des connaissances sur les règles de grammaire de la langue française, les caractéristiques physiques de la cellulose, les principes de la colorimétrie, les propriétés générales d’un vernis ou d’une encre, les codes de la comptabilité analytique, les enjeux des politiques Qualité, les règles de droit du travail.

Les connaissances liées à l'environnement professionnel

Elles permettent d'agir sur mesure, dans un contexte précis. Elles concernent par exemple : les normes ISO, la politique commerciale de l'entreprise, son organisation, ses équipements, sa position sur le marché, ses process de fabrication ou encore les règles de sécurité dans les ateliers de production.

Avec la participation du FSE-Objectif 3 Fiche pratique N°9 2 - L ES SAVOIR -
Avec la participation du FSE-Objectif 3 Fiche pratique N°9 2 - L ES SAVOIR -
Avec la participation du FSE-Objectif 3 Fiche pratique N°9 2 - L ES SAVOIR -

Avec la participation du FSE-Objectif 3

Fiche pratique N°9

2 - L ES SAVOIR - FAIRE

2 - LES SAVOIR-FAIRE

Les savoir-faire opérationnels

Ce sont les démarches ou les méthodes dont on maîtrise l'application pratique. Ils ne répondent pas à la question "Quelle est la procédure à adopter ? " mais "Comment mettre en œuvre cette procédure ?". C'est par exemple être capable de réparer une machine, d’élaborer un planning de production, de construire un bilan financier, de calculer un devis, de rédiger un compte-rendu de réunion ou d'utiliser un logiciel d’infographie.

Les savoir-faire cognitifs ou capacités intellectuelles

Ce ne sont pas à proprement parler des savoir- faire mais des opérations intellectuelles qui permettent de créer de l'information nouvelle à partir de données existantes. C'est par exemple être capable de construire et de développer une argumentation, de se représenter un objet en 3 dimensions, d’analyser et de synthétiser, de faire des hypothèses.

Les savoir-faire « informels »

Les savoir-faire « informels »

Issus de la pratique professionnelle , de l'action, ils sont empiriques et souvent difficiles à

Issus de la pratique professionnelle, de l'action, ils sont empiriques et souvent difficiles à définir. C'est ce qu'on appelle le coup d'œil professionnel, le "tour de main" ou les petites "astuces" du métier.

3 - L ES COMPORTEMENTS

3 - LES COMPORTEMENTS

Les savoir-faire relationnels

Ce sont les savoir-faire qui permettent de coopérer efficacement avec autrui : savoir par exemple travailler en équipe ou en réseau, être capable de gérer les conflits, savoir négocier, respecter les règles de politesse et les codes sociaux de l'entreprise.

Les qualités personnelles

Ce ne sont pas à proprement parler des savoir- faire, mais des caractéristiques de la personnalité ou une manière d’être liée à l’éducation, qui se façonnent au cours de l’histoire et des expériences de chacun. On peut prendre pour exemple la diplomatie, la rigueur, la discrétion, le dynamisme, l'ouverture et la curiosité d'esprit, ou la capacité d’adaptation.

Votre rôle de tuteur est de faire de votre apprenant un professionnel compétent. Il s’agit de l’aider à enrichir ses connaissances, à développer des savoir-faire et des comportements et de lui apprendre à combiner tous ces éléments pour accomplir correctement les activités qui lui sont confiées.

Comment réussir à identifier tous les savoirs, savoir-faire et savoir-être que le nouveau collaborateur doit acquérir ? La meilleure manière d’y parvenir est d’analyser le poste ou le métier pour en définir toutes les composantes.