Vous êtes sur la page 1sur 36

VIE DE RELATION

APPAREIL LOCOMOTEUR

SYSTEME MUSCULAIRE

[ LES MUSCLES ]

Département d’Anatomie
UFR Biomédicale des Saints Pères
Faculté de Médecine
LE SYSTEME MUSCULAIRE
Définition
Les muscles sont des organes doués de
• Contractilité
• Excitabilité
• Elasticité
• Tonus
dont la traduction fonctionnelle est un
raccourcissement
LE SYSTEME MUSCULAIRE
Définition
Un muscle est formé d’unités élémentaires : la fibre
musculaire

Deux groupes différents de fibres musculaires par leur


configuration, leur structure, leur contraction, leur
fonction et leur innervation (Xavier Bichat) :

- muscles rouges, striés, volontaires, vie de relation


- muscles blancs, lisses, involontaires, vie végétative
MUSCLES DE LA VIE VEGETATIVE

• 1 - les muscles lisses


• 2 - le muscle cardiaque
1 - LES MUSCLES LISSES

• Muscles involontaires à contraction lente


Peu vascularisés, innervation végétative (fibres
nerveuses amyèliniques)

• Longitudinaux : fusiforme (viscères creux),


rameux (artères), trifurqué (détrusor)
• Annulaires : orbiculaire, sphincter
LES MUSCLES LISSES

 Muscles des parois des viscères :


 organes creux (tube digestif, trachée, vessie)
 conduits (excréteurs des glandes exocrines,
des voies urinaires,…)
 vaisseaux (média des artères, corps caverneux)
 organes pleins (rate, prostate,…)

 Muscles sous cutanés (érecteur des poils), de


la glande mammaire

 Muscle de l’iris
2 - LE MUSCLE CARDIAQUE

ou myocarde

• Muscle involontaire

• à contraction rapide
(fibre striée).

Fibres arciformes prenant appui


sur les anneaux fibreux du coeur
2 - LE MUSCLE CARDIAQUE

• Le myocarde posséde un
système de conduction : le
système cardio-necteur formé
par des fibres myocardiques
spécialisées en nœud et
faisceaux (autonomie)

• Le système cardio-necteur est


régulé par le système nerveux
végétatif accélérateur
(sympathique) ou ralentisseur
(nerf vague)
MUSCLES DE LA VIE DE
RELATION

Les muscles striés


MUSCLES DE LA VIE DE RELATION
Les muscles striés
- Muscles volontaires
à contraction rapide
- enveloppent le squelette = configuration
externe du corps
- volume = environ 2/5 du poids du corps
mais dépend du sexe, de l ’âge, de
l ’état de santé, de l ’activité physique.
- nombre = environ 600 muscles

André Vésale 1543


MUSCLES STRIES
Description

1 corps charnu,
contractile (ventre)
entre deux extrémités
fibreuses, inertes
(tendon d ’insertion ou
chef)
MUSCLES STRIES
Description - Situation

 m. squelettique =
2 insertions osseuses,
mouvement du squelette

 m. peaucier =
1 insertion osseuse, 1 insertion
sous- cutanée,
plissement de la peau

 m. annulaire =
insertion sur lui même,
fermeture des orifices naturels
Exemple des muscles peauciers de la tête
MUSCLES STRIES
Description - Forme

 m. long : superficiel, fusiforme, pluri-articulaire


 m. court : profond, au voisinage d’une
articulation, mono-articulaire
 m. plat et large : parois du tronc (quadrilatère,
losangique), racine des membres (triangulaire)
 m. circulaire : orbiculaire, sphincter strié
MUSCLES STRIES
Description – Composition 1

- m. simple :
un seul corps charnu

entre 2 tendons.
MUSCLES STRIES
Description – Composition 2
- m. composé : plusieurs corps
charnus

• successifs : digastrique : 2 ventres


avec un tendon intermédiaire
ex. le diaphragme

• juxtaposés : plusieurs chefs à une


extrémité avec un tendon commun
à l ’autre extrémité :
> biceps (chef long, chef court)
> triceps
> quadriceps
MUSCLES STRIES
Description Insertion

L ’insertion osseuse peut se faire par :

 un tendon sur une tubérosité osseuse


(tubercule mineur pour le muscle subscapulaire)
 des fibres tendineuses sur des crêtes
osseuses (tubérosité deltoïdienne pour le muscle
deltoïde)
 Des fibres musculaires directement sur l ’os
(face antérieure pour le muscle brachial)
MUSCLES STRIES
Texture
1- La fibre musculaire :
soit dans le prolongement du tendon
(A,D)
soit oblique par rapport au tendon sur
2 faces (penniforme B) ou 1 face
(semi-penniforme C).

Conséquences :
grand déplacement=> faible
traction (A,D)
petit déplacement => forte
traction (B,C)
MUSCLES STRIES
Texture du m. deltoïde

Le m. deltoïde est abducteur puissant de l’épaule, faible rotateur (médial ou latéral) de l’épaule
MUSCLES STRIES
Texture

1bis- Type de fibre musculaire :

selon la physiologie :

I = contraction lente, soutenue = anaérobie


II A = contraction rapide, soutenue = aérobie/anaérobie
II B = contraction rapide, courte = aérobie

au sein d’un même muscle des fibres de physiologie différente peuvent


cohabiter dans des proportions variables (le triceps sural)
MUSCLES STRIES
Texture

2 a - les tendons
- transmettent la contraction
musculaire

- permettent l ’insertion osseuse

- sont faits de fibres longues et


cylindriques (hélicoïdales) =
élasticité
MUSCLES STRIES
Texture du m. triceps sural

2 b - les tendons se continuent


dans le muscle sous forme de
cloisons tendineuses (muscles
de force)
ex : m. triceps sural avec le
soléus et les gastrocnémiens qui
se terminent par le tendon
calcanéen
MUSCLES STRIES
Structures annexes 1

1- Les fascias :
- enveloppe fibreuse de
recouvrement ou de revêtement :
limite de fibre musculaire
commune
- enveloppe de glissement :
contraction des muscles à
fonction différente

1bis- Les aponévroses d ’insertion :


prolongement tendineux de fibres
Ex : muscles de la paroi de l’abdomen
musculaires
MUSCLES STRIES
Structures annexes 2

2- Vaginale synoviale :
cavité membraneuse entourant
un tendon destinée à faciliter le
glissement dans un canal fibreux
ou ostéo-fibreux qui reçoit sa
vascularisation propre par un
méso
MUSCLES STRIES
Structures annexes 3

3- Bourse synoviale :
Cavité membraneuse de glissement
 sous cutanée
(bourse olécranienne)
 entre 2 muscles ou 2 tendons
(bourse tricipitale)
 entre 1 os et 1 muscle
(bourse bicipito-radiale)
MUSCLES STRIES
Structures annexes 4

4- Cloisons intermusculaires
les loges musculaires :
des groupes de muscles situés dans la
même région, avec une fonction proche
Les loges de la main
sont groupés par des fascias
intermusculaires, des membranes, des
fascias profonds.
Leur caractère inextensible est responsable
du syndrome clinique de loge
(compression vasculo-nerveuse).

Les loges de la jambe


MUSCLES STRIES
Vascularisation

1- Artères
de voisinage
anastomose longitudinale
2000 capillaires/mm2
Ex. de la loge antérieure de la jambe
2- Veines
nombreuses ,
munies de valvules
(pompe veineuse)
3- Lymphatiques
MUSCLES STRIES
Innervation
1- Nerfs moteurs =
1 territoire défini (unité motrice)

* plus le mouvement est


précis, plus la densité
nerveuse est importante
(1600 fibres/nerf pour le
quadriceps fémoral et 5 pour
les muscles de l’œil)

* pas de suppléance si
un nerf est détruit
MUSCLES STRIES
Innervation

2 - Nerfs sensitifs (fuseau


neuro-musculaire)
* renseignent sur l ’état
de tension d ’un muscle
* permettent la posture
involontaire ou la coordination
volontaire

3 – Innervation végétative,
vaso-motrice, sympathique
MUSCLES STRIES
Anatomie fonctionnelle

1- Muscles agonistes et antagonistes :

Flexion - Extension
Pronation - Supination
Rotation interne - Rotation externe
Abduction - Adduction
Elévation - Abaissement
Contraction - Dilatation
MUSCLES STRIES
Anatomie fonctionnelle

2- Les synergies musculaires :

- 1 région = synergie d ’action


• globale

Les muscles agonistes


Exemple de la sangle
abdominale
MUSCLES STRIES
Anatomie fonctionnelle

2- Les synergies musculaires :

- 1 région = synergie d ’action


• homo-latérale
Les muscles agonistes sont
situés du même coté, les
fibres étant croisées
Exemple de l’inclinaison du
tronc
MUSCLES STRIES
Anatomie fonctionnelle

2- Les synergies musculaires :

- 1 région = synergie d ’action


• contro-latérale
Les muscles agonistes sont
situés de chaque coté, mais
avec une même direction des
fibres

• Exemple : rotation du tronc


MUSCLES STRIES
Anatomie fonctionnelle

2- Les synergies
musculaires :

- 2 régions = synergie
d ’action

Exemple :
Les muscles des
goutières vertébrales ,
cervicales (nuque) et
lombaires (lombes),
redresseurs du tronc
MUSCLES STRIES
Anatomie fonctionnelle

Grand fessier
- plusieurs régions = chaîne
musculaire (muscles agonistes quadriceps
et antagonistes à des niveaux
successifs)

Exemple :
station debout => extension
Triceps
- du tronc (m. grand fessier), sural
- de la cuisse (m. quadriceps),
- de la jambe (m. triceps sural).
Centre de gravité (Fick)

Centre de gravité : en regard de la


vertèbre S3

Ligne de gravité : ligne verticale allant du


bord antérieur du foramen occipital à la
tubérosité du calcaneus
maintien par des synergies et des chaines
musculaires
MUSCLES STRIES
Exploration
• Clinique
- masse musculaire (reflet de l ’activité physique)
- force musculaire : le testing musculaire de 0 à 5 (dynamométrie)
- mouvement volontaire = teste le muscle ( activité myogène) et son innervation
( activité neurogène)

- Paraclinique
1- Imagerie des tendons et des fascias : Echographie, I.R.M
2- Activité musculaire : E.M.G. détecte l ’activité myogène et neurogène