Vous êtes sur la page 1sur 1

Grand-pre Fleury Hanasakajiisan

Il y a trs longtemps, grand-pre Fleury vivait heureux avec son pouse. Alors quil se promenait, il trouva un petit chien blanc qui avait lair dtre battu. Il dcida donc de ramener le chien chez lui et il le nomma Shiro. Le couple soigna si bien Shiro que celui-ci devint trs gros. Par amour pour grand-pre Fleury, Shiro laidait dans ses corves. Un jour, Shiro emmena grand-pre Fleury sur son dos jusqu une colline. Ce dernier creusa et dcouvrit des pices dor. Le mchant voisin de grand-pre Fleury vit cela et enleva Shiro en lobligeant lui montrer de lor. Shiro cda et emmena le voisin sur la colline. Lorsque ce dernier creusa, ce ne furent pas des pices dor qui jaillirent mais des ordures ! Le mchant voisin fut tellement enrag quil tua le pauvre Shiro. Grand-pre Fleury et son pouse trouvrent le corps de Shiro et lenterrrent. Toutefois, lendroit o Shiro fut mis en terre, un grand arbre poussa. Grand-pre Fleury se souvint alors que Shiro aimait normment les galettes de riz. Il dcida alors de couper larbre et den faire un mortier pour craser le riz. Mais, lorsquil se mit marteler le riz, celui-ci se transforma en or ! Malheureusement, le mchant voisin et sa femme virent cela et volrent le mortier. Lorsque le voisin martela le riz, ce ne fut pas de lor qui jaillit mais de la boue ! Fou de rage, le voisin brla le mortier. Lorsque grand-pre Fleury vit cela, il rcupra les cendres du mortier et rentra chez lui. Sur le chemin, une brise se leva et rpandit les cendres sur un arbre mort qui se mit aussitt fleurir et donna de trs belles fleurs de cerisier. Grand-pre Fleury fut tellement content quil rpandit partout les cendres. Les gens commencrent parler de lui. Mme lempereur entendit parler dun homme qui faisait refleurir des arbres morts, ce qui lamena venir le visiter. Lempereur fut si content quil nomma grand-pre Fleury meilleur jardinier du Japon et lui dit quil serait rcompens. Le voisin, trs jaloux de nature, vola le reste des cendres et les rpandit ; mais les cendres ne firent pas refleurir les arbres et volrent jusquaux yeux et au nez de lempereur qui stouffa. Lempereur fut tellement en colre quil fit emprisonner le voisin.