Vous êtes sur la page 1sur 63

Technologies des réseaux d ’entreprise

Technologies des réseaux d ’entreprise

des réseaux moyens débits aux réseaux hauts débits

Technologies des réseaux d ’entreprise

• Paramètres d ’évolution des solutions réseaux

• Panorama des solutions proposées

• Technologies INTRANET

(Ethernet, commutation, Vlan, Vpn… )

• Technologies EXTRANET

(liaison modem, RNIS, xDSL, cable modem)

Technologies des réseaux d ’entreprise

EVOLUTION DES RESEAUX

• < 1980

Systèmes de télétraitement Architectures propriétaires (SNA,DNA, BNA….) Flux d ’informations numériques « calculateurs » Puissance des systèmes limitée (mainframes, mini) Accès distants (RTC, LS, Liaison louée) Opérateurs essentiellement publics Nécessité de NORMALISATION

Technologies des réseaux d ’entreprise

EVOLUTION DES RESEAUX

• 1980 1990 Normalisation ITU(CCITT), ISO/OSI, IEEE X25, Ethernet, Token Ring, FDDI… Déclin des architectures propriétaires Développement de la micro-informatique Informatisation massive dans tous les secteurs Informations numériques « calculateurs » Migration du RTC analogique au RTC numérique Mise en œuvre du plan câble

Technologies des réseaux d ’entreprise

EVOLUTION DES RESEAUX

• 1990 2000

Structuration des réseaux d ’entreprise

(câblages structurés, commutation, hauts débits)

Mise en œuvre de politiques d ’administration

Evolution des réseaux publics (RNIS, SONET/SDH, ATM)

Evolution des technologies modem classique

Poursuite du plan câble

(grandes agglomérations, régional)

Technologies des réseaux d ’entreprise

EVOLUTION DES RESEAUX

• 1990 2000

Développement du réseau Internet et des services associés

Développement téléphonie cellulaire

Déploiement de solutions d ’administration (SNMP, CMIS/CMOT)

Intégration de flux numériques divers (calculateurs, voie, image, vidéo)

Technologies des réseaux d ’entreprise

ELEMENTS DE CONVERGENCE

Usagers et Entreprises, commerce, particuliers, residences services
Usagers et
Entreprises, commerce, particuliers, residences
services

Postes clients isolés ou réseau, points d’accès divers

Serveurs

Récepteurs

Réseau

TV ou autres

Matériel

Backbone Architectures ouvertes ( Internet) Réseaux propriétaires (CATV) Systèmes de diffusion(TV num) xDSL
Backbone
Architectures
ouvertes ( Internet)
Réseaux
propriétaires (CATV)
Systèmes de
diffusion(TV num)
xDSL
Satellite
RTC
Digital TV
Réseaux
Wireless
Cable
supports
ISDN
Cable Modem

Technologies des réseaux d ’entreprise

Inventaire des moyens d ’accès World Wide Web Internet / Intranets LANs Private and Corporate
Inventaire des moyens d ’accès
World Wide Web
Internet / Intranets
LANs
Private and Corporate Networks
Public Data Networks
(e.g. Frame Relay)
International ATM Backbones
Servers
National ATM Backbones
Servers
Servers
xDSL Access
Narrowband
Servers
Adapter
MANs and regional
ATM Networks
Access Network
PC
xDSL
(e.g. dial-in)
Copper
Modem
Servers
Modem
Dialup
ISDN
Pools
Switched
Hybrid
PC
Digital Access
Fiber-Coax
Servers
Network
Access Network
TA
Servers
Fiber-coax
Fiber-coax
Narrowband
Plant
Plant
Servers
PC
Access Network
(e.g. cellular)
Fiber
VDSL
Wireless
TV
DHTV
ONU
DHTV
TV
Access Network
VDSL
(e.g. DBS)
PDC
DHTV = Digital Home Video Terminal
ONU = Optical Network Unit
PDC = Personal Digital
Communicator

Technologies des réseaux d ’entreprise

Organisation des réseaux internes

• MIGRATION MOYENS DEBITS TRES HAUTS DEBITS

• ELEMENTS DES SYSTEMES DE CABLAGE STRUCTURES

• SOLUTIONS COMMUTEES

• MISE EN ŒUVRE DE VLAN

• SOLUTIONS BUS PARTAGE

Technologies des réseaux d ’entreprise

Facteurs du développement des RHDB

NOMBRE DE SYSTEMES INTERCONNECTES

NOMBRE D’APPLICATIONS RESEAUX

• APPLICATIONS CLIENTS / SERVEURS

• APPLICATIONS SYSTEMES DE PARTAGE DE RESSOURCES MATERIELLES ET LOGICIELLES

• APPLICATIONS MULTIMEDIA

» FLUX DE DONNEES NUMERIQUES

» FLUX DE DONNEES VOCALES

» FLUX DE DONNEES VIDEO

• LIMITES DES PROTOCOLES DES LAN

• LIMITES DES SOLUTIONS D’INTERCONNEXION LAN

• VOLONTE DE REGROUPER LES SERVEURS

Technologies des réseaux d ’entreprise

CARACTERISTIQUES DES PROTOCOLES RESEAUX LOCAUX

• EXPLOITATION DE SUPPORTS DE COMMUNICATION PARTAGES

• DEBITS THEORIQUES DE 4, 10, 16, 20 Mbit/s

• SIMPLICITE DE LA MISE EN OEUVRE DES PROTOCOLES

• NON EXPLOITATION DU MULTIPLEXAGE TEMPOREL STATIQUE

• NOMBRE LIMITE DE SYSTEMES INTERCONNECTES

• ABSENCE DE CONTRAINTES DE SECURITE ECHANGEES

SUR LES INFORMATIONS

• TRANSFERTS PRINCIPALEMENT AXES SUR LE TRANSPORT D’INFORMATIONS NUMERIQUES

•TOPOLOGIES EN BOUCLE , EN BUS, EN ETOILE

• PRESENCE D’ELEMENTS ACTIFS ET D’ELEMENTS PASSIFS

Technologies des réseaux d ’entreprise

EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION REPETEURS MONOPORT

COAX LSPP COAX COAX LSPP R R R R LSPP 4 LSPP 3 COAX 5
COAX
LSPP
COAX
COAX
LSPP
R
R
R
R
LSPP 4
LSPP 3
COAX 5
COAX 3
R
R
R
R
COAX 1
COAX 2
LSPP 2
COAX 3
LSPP 1
R
R
R
R

Technologies des réseaux d ’entreprise

EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION REPETEURS MONOPORT

CARACTERISTIQUES :

• EXTENSION DU RESEAU PHYSIQUE

• EXTENSION DU NOMBRE DE SYSTEMES INTERCONNECTES

• RESPECT DES CONTRAINTES TEMPORELLES DU PROTOCOLE

• PAS DE POSSIBILITE DE SEGMENTATION DU RESEAU LOGIQUE

Technologies des réseaux d ’entreprise

EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION REPETEURS MULTIPORTS

SEGMENT1

SEGMENT2

SUPPORTS DE DIFFUSION REPETEURS MULTIPORTS SEGMENT1 S E G M E N T 2 REPETEUR HUB
SUPPORTS DE DIFFUSION REPETEURS MULTIPORTS SEGMENT1 S E G M E N T 2 REPETEUR HUB
SUPPORTS DE DIFFUSION REPETEURS MULTIPORTS SEGMENT1 S E G M E N T 2 REPETEUR HUB

REPETEUR

HUB REPETEUR
HUB
REPETEUR
SUPPORTS DE DIFFUSION REPETEURS MULTIPORTS SEGMENT1 S E G M E N T 2 REPETEUR HUB

SEGMENT3

Technologies des réseaux d ’entreprise

EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION REPETEURS MULTIPORTS

CARACTERISTIQUES :

•EXTENSION DU RESEAU PHYSIQUE

•EXTENSION DU NOMBRE DE SYSTEMES INTERCONNECTES

•RESPECT DES CONTRAINTES TEMPORELLES DU PROTOCOLE

•PAS DE POSSIBILITE DE SEGMENTATION DU RESEAU LOGIQUE

•MIXAGE DE TECHNOLOGIES DIFFERENTES

Technologies des réseaux d ’entreprise

EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION REPETEURS OPTIQUES

Technologies des réseaux d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION REPETEURS OPTIQUES F.BARRERE 16

Technologies des réseaux d ’entreprise

EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION REPETEURS OPTIQUES

CARACTERISTIQUES :

•EQUIPEMENT ACTIF OU PASSIF

•SEULS DES REPETEURS SONT RELIES A L’ETOILE

•DETECTION DE COLLISION PAR COMPARAISON (SIGNAUX EMIS / SIGNAUX RECUS)

•EXTENSION PLUS IMPORTANTE DE LA STRUCTURE DU RESEAU

•STRUCTURE DE TRAME DIFFERENTE AU NIVEAU DU PREAMBULE

PLUS IMPORTANTE DE LA STRUCTURE DU RESEAU •STRUCTURE DE TRAME DIFFERENTE AU NIVEAU DU PREAMBULE F.BARRERE

Technologies des réseaux d ’entreprise

STRUCTURATION DES SYSTEMES DE CÂBLAGE

ETOILES MULTI-TECHNOLOGIES

DES SYSTEMES DE CÂBLAGE ETOILES MULTI-TECHNOLOGIES CARACTERISTIQUES : •RACCORDEMENT DE SEGMENTS 10 BAS 2, 10

CARACTERISTIQUES :

•RACCORDEMENT DE SEGMENTS 10 BAS 2, 10 BAS 5, 10 BAS T •RACCORDEMENT DE LIGNES TERMINALES 10 BAS T •RACCORDEMENT DE FIBRES OPTIQUES •PONT LOCAL ENTRE PROTOCOLES 802.3 •PONT LOCAL ENTRE PROTOCOLES 802.5 •PONT 802.3 -----> 802.5 •PONT 802.3 ou 802.5 ------> FDDI •PONT DISTANT •ROUTEUR •MISE EN PLACE DE CARTES D’ADMINISTRATION

Technologies des réseaux d ’entreprise

EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS

d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS • RÔLE : REEMISSION DES MAC-PDU • FONCTIONS
d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS • RÔLE : REEMISSION DES MAC-PDU • FONCTIONS
d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS • RÔLE : REEMISSION DES MAC-PDU • FONCTIONS
d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS • RÔLE : REEMISSION DES MAC-PDU • FONCTIONS
d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS • RÔLE : REEMISSION DES MAC-PDU • FONCTIONS
d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS • RÔLE : REEMISSION DES MAC-PDU • FONCTIONS
d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS • RÔLE : REEMISSION DES MAC-PDU • FONCTIONS

RÔLE :

REEMISSION DES MAC-PDU

FONCTIONS :

– CONSTITUTION DE TABLES D’ APPRENTISSAGE

– FILTRAGE DES TRAMES POUR EVITER LA CONGESTION

– REJET DES TRAMES ERRONEES

Technologies des réseaux d ’entreprise

EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS

Technologies des réseaux d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS F.BARRERE 20
Technologies des réseaux d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS F.BARRERE 20
Technologies des réseaux d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS F.BARRERE 20
Technologies des réseaux d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS F.BARRERE 20
Technologies des réseaux d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS F.BARRERE 20
Technologies des réseaux d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS F.BARRERE 20
Technologies des réseaux d ’entreprise EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PONTS F.BARRERE 20

F.BARRERE

20

Technologies des réseaux d ’entreprise

EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PROBLEMATIQUES DES PONTS

P2 P1 SEGMENT 3 P3 P4 P5 P6 P7
P2
P1
SEGMENT 3
P3
P4
P5
P6
P7
DES PONTS P2 P1 SEGMENT 3 P3 P4 P5 P6 P7 SEGMENT 2 SEGMENT 1 SEGMENT

SEGMENT 2

SEGMENT 1

SEGMENT 4

SEGMENT 5

DES PONTS P2 P1 SEGMENT 3 P3 P4 P5 P6 P7 SEGMENT 2 SEGMENT 1 SEGMENT

SEGMENT 6

SEGMENT 7

DES PONTS P2 P1 SEGMENT 3 P3 P4 P5 P6 P7 SEGMENT 2 SEGMENT 1 SEGMENT
DES PONTS P2 P1 SEGMENT 3 P3 P4 P5 P6 P7 SEGMENT 2 SEGMENT 1 SEGMENT

Technologies des réseaux d ’entreprise

EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION PROBLEMATIQUES DES PONTS

- MISE A JOUR DES TABLES D’APPRENTISSAGE

- ELIMINATION DES CHEMINS REDONDANTS

=====> NORME IEEE 802.1D

STP/A

- EQUILIBRAGE DES LIAISONS

=====> ALGORITHME DE

LOAD BALANCING

Technologies des réseaux d ’entreprise

EXTENSION DES SUPPORTS DE DIFFUSION MISE EN ŒUVRE DE ROUTEURS

DES SUPPORTS DE DIFFUSION MISE EN ŒUVRE DE ROUTEURS RÔLE : ACHEMINEMENT D’UNITES DE DONNEES DE

RÔLE : ACHEMINEMENT D’UNITES DE DONNEES DE NIVEAU 3

FONCTIONS :

EXPLOITATION D’INTERFACES DE NIVEAU 2 DIFFERENTES

- ETHERNET, TOKEN-RING, LOCALTALK, FDDI,

- X25, PPP, SMDS, FRAME RELAY

CHOIX ET CONTROLE DES ROUTES DE TRANSIT

- MISE A JOUR DE TABLES DE ROUTAGE

- FILTRAGE

- APPRENTISSAGE

ROUTAGE MULTIPROTOCOLES

- IP (DoD) , IP (OSI), DECnet

- IPX (Novell), VINES (Banyan), XNS (Xerox)

Technologies des réseaux d ’entreprise

CONSTITUTION DE « SERVERS FARMS »

Technologies des réseaux d ’entreprise CONSTITUTION DE « SERVERS FARMS » F.BARRERE 24

Technologies des réseaux d ’entreprise

SYSTEMES DE CABLAGE HIERARCHIQUES

RESEAUX DEBUT 80

– avantages des solutions de câblage « backbone Ethernet »

• déploiement dans des bâtiments anciens

• difficulté de réutiliser les systèmes de câblage existants

– inconvénients :

• rigidité des supports de communication type CATV,

• nécessité d ’exploiter des équipements spécifiques de raccordement (transceivers, câbles AUI)

• difficultés de maintenance et d ’extension du réseau

câbles AUI) • difficultés de maintenance et d ’extension du réseau ABANDON DES SOLUTIONS 10BAS5 F.BARRERE

ABANDON DES SOLUTIONS 10BAS5

Technologies des réseaux d ’entreprise

SYSTEMES DE CABLAGE HIERARCHIQUES

RESEAUX ANNEES 85-90

– avantages des solutions réseaux Ethernet 10 BAS 2

• déploiement dans des bâtiments anciens,

• câble souple,

• élimination des transceivers (raccordement de stations par T BNC)

– inconvénients des solutions Ethernet 10 BAS 2

• nombreuses interventions de techniciens réseaux (pannes dues à des discontinuités électrique)

• perte de temps, d ’énergie,

• augmentation des côuts de fonctionnement réseau

• pas adaptée à l ’installation de réseaux dans des bâtiments neufs

– avantages du système de câblage Token-Ring

• mise en place d ’un équipement centralisateur de liaisons (MAU token-ring)

• robustesse du système de câblage

Technologies des réseaux d ’entreprise

SYSTEMES DE CABLAGE HIERARCHIQUES

RESEAUX ANNEES 90-00

Mise en œuvre de réseaux à base de HUB (10 BAST, 100 BAST) Mise en œuvre de réseaux à base de switches (10, 100, 1000 BAS T, HSTR)

• avantages

• peu de pannes réseaux dues au précâblage,

• robustesse du système,

• sécurisation des points d ’accès au réseau,

• inconvénients

• panne des équipements centralisateurs

• vieillissement des installations peu aptes à supporter des très hauts débits

Technologies des réseaux d ’entreprise

ORGANISATION D ’UN CABLAGE STRUCTURE

Technologies des réseaux d ’entreprise ORGANISATION D ’UN CABLAGE STRUCTURE F.BARRERE 28

Technologies des réseaux d ’entreprise

ORGANISATION D ’UN CABLAGE STRUCTURE

Technologies des réseaux d ’entreprise ORGANISATION D ’UN CABLAGE STRUCTURE F.BARRERE 29

Technologies des réseaux d ’entreprise

ORGANISMES IMPLIQUES DANS LES SYSTEMES DE CABLAGE

DOMAINE

INTERNATIONAL

EUROPEEN

NATIONAL

ORGANISMES

SOCIETES

PROFESSIONNELS

INFLUENTES

TOUS

ISO

CEN

AFNOR

   

Agence Française de Normalisation

ANSI

American National Standards Institute

ELECTROTECHNIQUE

IEC

CENELEC

UTE

EIA

Cableurs

Commission Electrotech Internat

Comité Europeen de Normalisation Electrotechnique

Union Technique des Electriciens

Electronic Industries Association

ALCATEL

IEEE

SILEC

 

Institute of Electrical and Electronics Engineers

TIA

Telecommunication Industry

Association

TELECOM

ITU

ETSI

   

Prescripteurs

International Telecommunication Union

European Telecommunication Standards Institute

BULL HP DEC IBM FRANCE TELECOM

Cableurs

CCIR

UER

Comité Consultatif International des Radiocommunications

Union Europeenne de Radiodiffusion

FILOTEX

SATCABLES

Connecticiens

INFRA

Technologies des réseaux d ’entreprise

NORMALISATION DES SYSTEMES DE CABLAGE

DOMAINE

INTERNATIONAL

EUROPEEN

NATIONAL

ORGANISMES

SOCIETES

PROFESSIONNELS

INFLUENTES

SYSTEMES DE CABLAGE

DIS 11 801

Pr EN 50173

REC C90 490

COREL

BULL DEC FRANCE TELECOM IBM INFRA

FICOME

 

SIT

DOCUMENTS NORMATIFS DES CABLES

CEI 1156-1

HD 608

NF C93 530

EIA TSB36

 

Câbles Capillaires

Câbles Capillaires

Projets de Normes 120O

 

CEI 1156-2

EN 50167

C93 535

Cordons

Cordons

C93 537

Raccordements

Raccordements

CEI 1156-3

EN 50168

Câbles Rocades

Câbles Rocades

CEI 1156-4

EN 50169

FICHES

   

Câbles Capillaires 120 O

 

IBM

TECHNIQUES

C93 531-6

BULL

OPENLINK

Câbles Rocades 120 O

HP

C93 531-7

Technologies des réseaux d ’entreprise

CLASSIFICATION DES SUPPORTS

CLASSIFICATION DES LIAISONS

DOCUMENTS ISO/CEI DIS 11 801 et CENELEC Pr EN 50 173

CLASSE

FREQUENCE

CHAMP APPLICATION

MAXIMALE

A

100

KHz

VOIX + Faibles Débits

B

1 MHz

Moyens Débits

C

16 MHz

Hauts Débits

D

100

Mhz

Très Hauts Débits

E

250

Mhz

Très hauts débits

F

600

Mhz

Très hauts débits

CLASSEMENT DES SUPPORTS CUIVRE

CATEGORIE

BANDE PASSANTE sur 100 mètres

 

LG MAXI DU LIEN

 
 

A

B

C

D

 

2

 

-

 

----

   
 

3

16

MHz

2

km

500

m

100

m

-

100

et 120 Ohms

       
 

4

20

MHz

3

km

600

m

150

m

-

100

et 120 Ohms

       
 

5

100 Mhz

3

km

700

m

160

m

100 m

100

et 120 Ohms

     

Technologies des réseaux d ’entreprise

EXEMPLES D ’UTILISATION

CATEGORIE

CLASSE

APPLICATIONS

NORMES

PAIRES

DEBITS

2

A

Téléphonie X21 - V11 RNIS accès base

 

1-4

 

ITU Rec I-430 ITU Rec I-430

2

64 Kbit/s

2-4

144 Kbit/s

3

B

RNIS accès primaire CSMA/CD 1 BAS T

ITU Rec I-430 ISO CEI 8802-3

2

2

Mbit/s

2

1

Mbit/s

4

C

CSMA/CD 10BAS T Token Ring 4Mbit

ISO CEI 8802-3 ISO CEI 8802-5

2

10

Mbit/s

2

4

Mbit/s

5

D

Token Ring 16 Mbit 100 VG Anylan

ISO CEI 8802-5 ISO CEI 8802-12

2

16

Mbit/s

4

100

Mbit/s

100

Base TX

 

2

100

Mbit/s

100

Base T4

4

100

Mbit/s

ATM

ATM FORUM

2

155

Mbit/s

Technologies des réseaux d ’entreprise

Des technologies « HUB x BAS T », « MAU Token-Ring » à la COMMUTATION

Commutation de circuits

– assure la continuité de transmission de signaux

– choix d ’une ligne de sortie du commutateur

– reconnaissance d ’informations de signalisation (canal séparé ou commun)

Commutation de paquets

– assure la continuité de transmission d ’unités de données

– choix d ’une ligne de sortie par consultation voire extraction d ’informations de gestion

Relayage de trames

– sélection d ’une voie de sortie sur prise de connaissance d ’informations contenues dans une trame

Technologies des réseaux d ’entreprise

Fonctionnement d ’un HUB

EMISSION

SIGNAL ANALYSE REGENERATION
SIGNAL
ANALYSE
REGENERATION
d ’un HUB EMISSION SIGNAL ANALYSE REGENERATION RECEPTION SIGNAL RECEPTION SIGNAL RECEPTION SIGNAL F.BARRERE

RECEPTION

SIGNAL

RECEPTION

SIGNAL

RECEPTION

SIGNAL

Technologies des réseaux d ’entreprise

Fonctionnement d ’une carte réseau Ethernet

EMISSION

TRAME ANALYSE REGENERATION
TRAME
ANALYSE
REGENERATION
carte réseau Ethernet EMISSION TRAME ANALYSE REGENERATION RECEPTION TRAME RECEPTION TRAME RECEPTION TRAME F.BARRERE

RECEPTION

TRAME

RECEPTION

TRAME

RECEPTION

TRAME

Technologies des réseaux d ’entreprise

Fonctionnement d ’une carte réseau Token-Ring

COPIE EVENTUELLE TRAME

d ’une carte réseau Token-Ring COPIE EVENTUELLE TRAME ANALYSE REGENERATION EMISSION EMISSION SIGNAL SIGNAL
ANALYSE REGENERATION
ANALYSE
REGENERATION

EMISSION

EMISSION

SIGNAL

SIGNAL

carte réseau Token-Ring COPIE EVENTUELLE TRAME ANALYSE REGENERATION EMISSION EMISSION SIGNAL SIGNAL F.BARRERE 37

Technologies des réseaux d ’entreprise

Fonctionnement d ’un commutateur

Technologies des réseaux d ’entreprise Fonctionnement d ’un commutateur F.BARRERE 38

F.BARRERE

38

Technologies des réseaux d ’entreprise

CARACTERISTIQUES DE LA COMMUTATION

MIEUX GERER L ’ACCES AU RESEAU

AUGMENTATION BANDE PASSANTE D’UNE STATION

AUGMENTATION BANDE PASSANTE GROUPE DE STATIONS

MISE EN RELATION DIRECTE DE DEUX EQUIPEMENTS

PRINCIPES DE COMMUTATION

STATIQUE : ALLOCATION FIXE DU CANAL DE COMMUNICATION A UN COUPLE D’EQUIPEMENTS

DYNAMIQUE : ALLOCATION DU CANAL DE COMMUNICATION POUR LE PASSAGE D’UNE TRAME

“ STORE AND FORWARD ”

“ ON THE FLY ” ou « CUT-TROUGH »

Technologies des réseaux d ’entreprise

AVANTAGES DE LA COMMUTATION

PAS DE REMISE EN CAUSE DU MATERIEL

• PROTOCOLE IDENTIQUE

• STRUCTURE DU RESEAU PHYSIQUE CONSERVEE

• NECESSITE D’EXPLOITER CABLAGE STRUCTURE

ELIMINATION DU PROBLEME DE COLLISION

• - UNIQUEMENT POUR LES STATIONS CONNECTEES AU COMMUTATEUR

GAIN EN NOMBRE D’ACCES POUR LES SERVEURS

• - POSSIBILITE D’OFFRIR PLUSIEURS PORTS A UN SEUL SYSTEME

• - POSSIBILITE DE RESERVER DES CANAUX POUR DES APPLICATIONS “ GOURMANDES

MEILLEUR CONTROLE DE CONGESTION

• - ALLOCATION STATIQUE DE CANAUX

• - MISE EN PLACE DE RESEAUX VIRTUELS

Technologies des réseaux d ’entreprise

Problématiques de la commutation

COLLISIONS SUR DES SEGMENTS NON RELIES AU COMMUTATEUR

FAIBLE VITESSE DE TRANSMISSION

LATENCE DE COMMUTATION

• PERTE DE TRAMES DUE A LA TAILLE DES BUFFERS EN UTILISATION DE LA TECHNIQUE “ STORE & FORWARD

• PERTE DE TRAMES DUE A LA NON DISPONIBILITE DU PORT DE SORTIE EN APPLIQUANT LA TECHNIQUE “ ON THE FLY ”

NORMALISATION DES MODES DE DIALOGUES ENTRE UN STATION D’ADMINISTRATION ET UN COMMUTATEUR

• FIXER UNE ALLOCATION STATIQUE

• ISOLER UN PORT

Technologies des réseaux d ’entreprise

Problématiques de la commutation

PRISE DE DECISION DE « ROUTAGE »

• configuration statique

• configuration dynamique

• domaines de broadcast (backbones, hubs)

GESTION DES RESEAUX VIRTUELS

Technologies des réseaux d ’entreprise

De la commutation aux VLAN ’s

PARADOXE

VLAN = DOMAINE DE BROADCAST

TYPES DE VLAN

• VLAN par port

• VLAN par adresse MAC

• VLAN par type de protocole

• VLAN Ip Multicast

Technologies des réseaux d ’entreprise

ORGANISATION DES VLAN ’s PAR PORTS

MAINTENANCE D ’UNE TABLE DES PORTS

SWITCH 1 2 3 4 5 6 7 8
SWITCH
1
2
3
4
5
6
7
8

VLAN 1

VLAN 2

VLAN 3

VLAN

PORTS

1 1, 2

2 3, 4, 5

3 6, 7, 8

Technologies des réseaux d ’entreprise

ORGANISATION DES VLAN ’s PAR PORTS

POSSIBILITE D ’APPARTENIR A PLUSIEURS VLAN ’s

SWITCH 1 2 3 4 5 6 7 8 VLAN 1 VLAN 2 VLAN 3
SWITCH
1
2
3
4
5
6
7
8
VLAN 1
VLAN 2
VLAN 3

VLAN

PORTS

1 1, 2, 3

2 3, 4, 5

3 6, 7, 8

Technologies des réseaux d ’entreprise

ORGANISATION DES VLAN ’s PAR PORTS

PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DE VLAN ’S MULTI-SWITCHES

PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DE VLAN ’S MULTI-SWITCHES SWITCH 1 2 3 4 5 6 7
SWITCH 1 2 3 4 5 6 7 8 VLAN 1 VLAN 2 VLAN 3
SWITCH
1
2
3
4
5
6
7
8
VLAN 1
VLAN 2
VLAN 3
SWITCH 1 2 3 4 5 6 7 8
SWITCH
1
2
3
4
5
6
7
8

VLAN 1

VLAN 2

VLAN 3

VLAN

SWITCH 1

SWITCH 2

1

1, 2, 3

1, 2

2

2, 3, 4,5

3, 4, 5

3

6, 7, 8

6, 7, 8

Technologies des réseaux d ’entreprise

ORGANISATION DES VLAN ’s PAR ADRESSE MAC

MAINTENANCE D ’UNE TABLE DES PORTS

VLAN ADRESSES SWITCH 1 60 8c 10 12 45 02 02 60 8c 15 48
VLAN
ADRESSES
SWITCH
1 60 8c 10 12 45
02
02
60 8c 15 48 67
1
2
3
4
5
6
7
8
2 60 8c 56 28 79
02
02
87 45 98 ae cd
04
02 15 78 a8 c9
3 02 60 78 56 ef f0
02
45 78 65 ea 23
02
30 58 45 ee aa

VLAN 1

VLAN 2

VLAN 3

Technologies des réseaux d ’entreprise

ORGANISATION DES VLAN ’s PAR ADRESSE MAC

POSSIBILITE D ’APPARTENIR A PLUSIEURS VLAN ’s

SWITCH 1 2 3 4 5 6 7 8 VLAN 1 VLAN 2 VLAN 3
SWITCH
1
2
3
4
5
6
7
8
VLAN 1
VLAN 2
VLAN 3

VLAN

 

ADRESSES

1

02

60 8c 10 12 45

02 60 8c 15 48 67

02

60 8c 56 28 79

2

02

60 8c 56 28 79

02 60 8c 15 48 67

02

87 45 98 ae cd

04

02 15 78 a8 c9

3

02 60 78 56 ef f0

02

45 78 65 ea 23

02

30 58 45 ee aa

Technologies des réseaux d ’entreprise

ORGANISATION DES VLAN ’s PAR ADRESSE MAC

PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DE VLAN ’S MULTI-SWITCHES

MAC PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DE VLAN ’S MULTI-SWITCHES SWITCH 1 2 3 4 5 6
SWITCH 1 2 3 4 5 6 7 8 VLAN 1 VLAN 2 VLAN 3
SWITCH
1
2
3
4
5
6
7
8
VLAN 1
VLAN 2
VLAN 3
SWITCH 1 2 3 4 5 6 7 8
SWITCH
1
2
3
4
5
6
7
8

VLAN 1

VLAN 2

VLAN 3

 

VLAN

 

SWITCH 1

 

SWITCH 2

 

1

02

60 8c 10 12 45

02

60 8c 44 22 30

02 60 8c 15 48 67

02

60 8c 15 18 77

02

60 8c 56 28 79

 

2

02

60 8c 56 28 79

02

60 8c 15 55 66

02 60 8c 15 48 67

02

87 45 98 aa bb

02

87 45 98 ae cd

04

02 15 aa bb cc

04

02 15 78 a8 c9

 

3

02 60 78 56 ef f0

02 60 78 56 ff 00

02

45 78 65 ea 23

02

45 78 65 dd ee

02

30 58 45 ee aa

02

30 58 45 dd dd

F.BARRERE

49

Technologies des réseaux d ’entreprise

ORGANISATION DES VLAN ’s PAR ADRESSE NIVEAU 3

MAINTENANCE D ’UNE TABLE DES PORTS

VLAN SWITCH 1 1 2 3 4 5 6 7 8 2 3 VLAN 1
VLAN
SWITCH
1
1
2
3
4
5
6
7
8
2
3
VLAN 1
VLAN 2
VLAN 3
1 1 2 3 4 5 6 7 8 2 3 VLAN 1 VLAN 2 VLAN

ADRESSES

192.120.114.45

192.120.115.45

192.120.114.14

192.120.115.20

192.120.114.15

192.120.114.16

192.120.114.17

192.120.114.18

Technologies des réseaux d ’entreprise

ORGANISATION DES VLAN ’s PAR ADRESSE NIVEAU 3

POSSIBILITE D ’APPARTENIR A PLUSIEURS VLAN ’s

VLAN ADRESSES SWITCH 1 22 33 44 55 aa bb 00 11 11 22 33
VLAN
ADRESSES
SWITCH
1 22 33 44 55 aa bb 00
11
11
22 33 44 aa bb 55 11
1
2
3
4
5
6
7
11
22 cc dd 33 44 55 22
8
2 22 33 44 aa bb 55 11
11
11
22 cc dd 33 44 55 22
11
ee ee 22 33 44 55 66
11
ee ee 22 33 44 55 77
3 192.114.15 .1
192.114.15.2
VLAN 1
VLAN 2
VLAN 3
192.114.15.3

Technologies des réseaux d ’entreprise

ORGANISATION DES VLAN ’s PAR ADRESSE NIVEAU 3

PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DE VLAN ’S MULTI-SWITCHES

3 PROBLEMATIQUE DE LA GESTION DE VLAN ’S MULTI-SWITCHES SWITCH 1 2 3 4 5 6
SWITCH 1 2 3 4 5 6 7 8 VLAN 1 VLAN 2 VLAN 3
SWITCH
1
2
3
4
5
6
7
8
VLAN 1
VLAN 2
VLAN 3
SWITCH 1 2 3 4 5 6 7 8
SWITCH
1
2
3
4
5
6
7
8

VLAN 1

VLAN 2

VLAN 3

 

VLAN

SWITCH 1

 

SWITCH 2

 

1

11

22 33 44 55 aa bb 00

11

22 33 44 55 66 77 88

11

22 33 44 aa bb 55 11

11

22 33 44 55 66 77 99

11

22 cc dd 33 44 55 22

 

2

11

22 33 44 aa bb 55 11

11

22 33 aa bb cc dd ee

11

22 cc dd 33 44 55 22

11

22 33 55 44 66 77 00

11

ee ee 22 33 44 55 66

25

25 25 33 33 33 44 66

11

ee ee 22 33 44 55 77

 

3

192.114.15 .1

 

192.114.15.4

192.114.15.2

192.114.15.5

192.114.15.3

192.114.15.6

F.BARRERE

52

Technologies des réseaux d ’entreprise

IP/MULTICAST et VLAN ’s

195.14.15.68

195.14.15.68

195.14.15.68

195.14.15.68

LAN
LAN

192.1.1.1

192.1.1.2

114.114.114.1

192.1.2.1

192.1.3.51

Technologies des réseaux d ’entreprise

IP/MULTICAST et VLAN ’s

PROBLEMATIQUES

– REGLES DE DEFINITION DES VLAN ’s :

• par adresse réelle

• par type d ’application

• par niveau de sécurité

– DUREE D ’APPARTENANCE A UN VLAN

– PROTOCOLE DE DIALOGUE DES INFORMATIONS ENTRE SWITCHES

– COHERENCE DES INFORMATIONS

Technologies des réseaux d ’entreprise

MISE EN ŒUVRE DES VLAN ’s

Configuration manuelle

– démarche longue, fastidieuse, peu adaptée aux grands comptes

– difficultés en cas de déplacement de matériel, de changements de cartes, de modification des plans d ’adresses IP

– démarche cependant sécuritaire

Configuration semi-automatique

– constitution de Vlan ’s à partir d ’un découpage existant ( numéros de cartes, subnet IP, IPX… )

– démarche rapide adaptée aux grands comptes,

– travail minutieux pour affiner la structure des Vlan ’s

Configuration automatique

– appartenance aux VLAN dynamique en fonction des applications exécutées, d ’un numéro de compte, de l ’appartenance à une division d ’entreprise

– nécessité de fixer des règles de définition et d ’évolution des VLAN ’s

Technologies des réseaux d ’entreprise

COMMUNICATIONS INTER-EQUIPEMENTS INTRA-SITE

Mise en œuvre d ’un protocole de signalisation

– ajout ou retrait d ’un système à un VLAN nécessite l ’émission de broadcasts à tous les switches de la configuration

– chaque switch met à jour sa table en fonction des informations reçues

– gestion cohérente des numéros de VLAN ’s dans une architecture multi- switches, multi-constructeurs

Mise en œuvre d ’un marquage de trames « FRAME TAGGING »

– sur réception d ’une unité de données provenant d ’un système d ’extrémité, le premier switch insère dans la structure de la trame le numéro du VLAN et le dernier switch retire le numéro du VLAN

Mise en œuvre d ’un multiplexage temporel

problématique du passage par des backbones

Technologies des réseaux d ’entreprise

COMMUNICATIONS INTER-EQUIPEMENTS EXTRA-SITE

VLAN 1 VLAN 2 VLAN 1 VLAN 2 VLAN 3
VLAN 1
VLAN 2
VLAN 1
VLAN 2
VLAN 3

Technologies des réseaux d ’entreprise

NECESSITE DES TRAVAUX DE NORMALISATION

d ’entreprise NECESSITE DES TRAVAUX DE NORMALISATION SECURITE QUALITE DE SERVICE CLASSES DE SERVICE

SECURITE QUALITE DE SERVICE CLASSES DE SERVICE ARCHITECTURE MULTI CONSTRUCTEURS

TRAVAUX DE NORMALISATION SECURITE QUALITE DE SERVICE CLASSES DE SERVICE ARCHITECTURE MULTI CONSTRUCTEURS F.BARRERE 58

Technologies des réseaux d ’entreprise

VLAN : ARCHITECTURE PROPRIETAIRE ???

• Architecture mono-constructeur

– CISCO : ISL

– BAYNETWORKS : Lattispan

– 3COM : VLT

– CABLETRON : Secure Fast

• Architecture multi-constructeur

– passage obligatoire par un port relié à un routeur

– exploitation de ATM local + solution ELAN

Technologies des réseaux d ’entreprise

NORMALISATION IEEE 802.1D - VLAN IEEE 802.1Q

• Définir un protocole de nommage et d ’enregistrement des VLAN

– GVRP : Generic VLAN Registration Protocol

• Propager les modifications de VLAN sur le réseau

• Positionner des « TAGS VLAN ID » dans les trames sortantes

• Enlever les « TAGS VLAN ID » des trames délivrées au destinataire

• Définir une stratégie de communication des trames taggées entre les switches appartenant à un même VLAN

Technologies des réseaux d ’entreprise

NORMALISATION IEEE 802.1 D - VLAN IEEE 802.1Q

• Démarche de normalisation :

« switch port »

• port élémentaire associé à un VLAN unique (excepté les trunk links)

« frame tagging »

• insertion d ’un groupe de 4 octets contenant le numéro de VLAN et une information de priorité.

« trunk link »

• liaison entre switches supportant des trames appartenant à des Vlan différents

« access link »

• liaison raccordant un équipement d ’extrémité

« hybrid link »

• combinaison de liens « access » et « trunk »

Technologies des réseaux d ’entreprise

NORMALISATION IEEE 802.1 D - IEEE 802.1P

• Démarche de normalisation :

– Prise en compte de classes de services

• définition de plusieurs files d ’attente

• définition de plusieurs niveaux de priorité

• élimination des trames de faible priorité si trafic important de haute priorité

– Définition d ’une architecture pour le nommage et l ’enregistrement des protocoles:

• GARP : Generic Attribute Registration Protocol

• GMRP: Generic Multicast Registration Protocol

– Définition d ’une architecture pour filtrer les trafics multicast

Technologies des réseaux d ’entreprise

NORMALISATION IEEE 802.1 D - IEEE 802.1P

TRAME 802.3 AVEC INSERTION D ’UN TAG

PREAMBULE 7 Ø SFD @ DEST @ SRCE TAG HEADER 4 Ø LGINFO 2 Ø
PREAMBULE
7 Ø
SFD
@ DEST
@ SRCE
TAG HEADER
4 Ø
LGINFO
2 Ø
6 Ø
6 Ø
2 Ø
LGINFO
46 - 1500 Ø
CRC
4 Ø
TAGGED PROTOCOL
IDENTIFIER
TPID
TAGGED CONTROL
INFORMATION
TCI
User priority
3 bits
CFI
1 bit
VLAN ID
12 bits