Vous êtes sur la page 1sur 2

Fusion Bikhir-Avito au Maroc : lequel subsistera ?

Fusion Bikhir-Avito au Maroc : lequel subsistera ?

Les deux principaux acteurs des petites annonces en ligne sunissent travers une joint-venture dont la maison mre de Bikhir, Schibsted Medias, dtiendra le contrle 51%. Aprs la fusion, un seul site dannonces survivra.

Les lments cls de laccord nont pas encore t rendus publics, mais plusieurs dtails importants ont pu tre recueillis par Mdias 24 au sujet de la fusion des deux poids lourds du march des petites annonces en lignes au Maroc.

Tout a commenc le 13 fvrier au cours dune prsentation des rsultats trimestriels de Schibsted Medias, la maison mre norvgienne de Bikhir . Dans le cadre de la consolidation du march marocain, une fusion avec Avito Maroc est signale. Objectif: obtenir le leadership sur ce march. Schibsted dtiendra 51% du capitalaprs la fusion , ajoute-t-on de mme source.

1/2

Fusion Bikhir-Avito au Maroc : lequel subsistera ?

Laarbi Belrhiti, DG de Bikhir.ma , prcise Mdias 24 que une lettre dintention a t signe. Elle comporte les termes dun accord dont les dtails nont pas encore t dfinis. Selon lui, les quipes des deux plateformes doivent se rencontrer afin de discuter de la manire de travailler.

Cette joint-venture permettra lintgration des dpenses et des cots, notamment en ce qui concerne le volet marketing , souligne Laarbi Belrhiti de Bikhir.ma.

Lentreprise se veut toutefois rassurante en matire de ressources humaines: cette opration ne touche en rien les employs des plateformes . Les postes seront maintenus.

Mme son de cloche du ct dAvito Maroc. A notre niveau, nous avons peu dlments ce sujet. A lheure daujourdhui, un accord a t trouv, prcise Medias 24, Badr Bouslikhane, Directeur dveloppement chez Avito Maroc . Et dajouter: le montant annonc par certains medias est erron. En effet, labsence de contrepartie financire est aussi dmentie du ct de Bikhir.

Enfin, si les effectifs ne semblent pas touchs par la fusion, une source autorise au sein de Bikhir prcise quun seul site de petites annonces subsistera aprs la fusion au Maroc, se refusant pour linstant prciser le nom de celui qui sera sacrifi.

2/2