Vous êtes sur la page 1sur 8

suite

arac e

La grâce actuelle :

Si

la

grâce

habituelle es t l a vi e de Dieu dans notre âme, l a grâce actuelle, elle, es t un secours passager que Dieu nous donne pour faire l e bien e t éviter l e mal. Par l a

sanctifiante Dieu VI T en nous, pa r l a grâce actuelle Dieu

grâce

sanctifiante

ou

AGIT en nous.

passez devant l e rayon

des stylos. Vous êtes bien tenté d'en prendre un . Personne

Dans un magasin vous

ne "Non, ne fais pas cela

vous voit-

Mais dans votre

coeur une voix

vous di t :

Vous

; t u offenserais

l e Bon Dieu."

surmontez alors courageusement l a tentation. Le Bon

Dieu

vous a donné sa grâce pour faire une bonne action

; e t comme

cette

grâce vous a aidé à faire un ACTE bon on

l'appelle

grâce ACTUELLE.

197

Dieu veut l e salut de tous le s hommes ; aussi donne-t-Il à chacun le s grâces qu i lui sont nécessaires pour faire son salut.

-

sa grâce aux justes, à ceux qu i possèdent l a

grâce sanctifiante pour le s aider à rester fidèles, pour

le s commandements e t à persévérer

jusqu'au Ciel.

I

l

donne

les aider

à suivre

- I l donne sa grâce aux pécheurs, s i endurcis soient-ils, pour qu'ils puissent changer de vie , se convertir e t ne plus retomber. Regardez une Sainte Marie-Magdeleine qu i

vivai t

du Bon Dieu, elle versa des larmes de repentir e t devint une grande Sainte ; un Saint Paul qui , se dirigeant vers Damas pour persécuter le s chrétiens, fu t environné d'xme lumière plus éclatante que l e solei l qu i l e fi t tomber à

dans l e péché e t l a débauche. Touchée pa r l a grâce

terre. Son âme, touchée pa r l a grâce, se convertit ; et persécuteur des chrétiens qu'il était, i l devint un grand apôtre appelé "Docteur des nations" ; puissance de l a

grâce qui, d'un loup

Et combien d'autres encore !

cruel,fi t un agneau

plein de douceur !

,

- Le Bon Dieu donne également sa grâce aux infidèles pour

qu'ils puissent parvenir par là au salut.

à l a connaissance de l a Vérité e t

Cependant

I I n'est pas obligé d'accorder

à

Le Bon Dieu qu i nous a créés sans nous, ne veut pas nous sauver sans nous ; I l nous donne

veut

I l nous accorde de nombreuses grâces actuelles mais I I

que nous joignions nos effort s à son action. La grâce nous

force

pas, elle

enfer uniquement par leur faute, uniquement parce qu'ils

: l e Bon Dieu leur avait

donné toutes le s grâces

voulu. Judas avait reçu

vint

Notre-Seigneur. Même après sa trahison,

beaucoup de grâces en vivant avec

nécessaires mais ils n'en on t pas

son secours.

aide puissamment à faire

nous

l'ont voulu.

l e bien mais elle ne nous

laisse notre

liberté. Les damnés sont en

C'est terribl e cela

lorsqu'il

livrer son divin Maître par un baiser, Jésus lu i parla avec "

bonté

lieu

de

reniement, i l alla se pendre e t mourut en réprouvé !

Saint Pierre après son

son aveuglement. I l résista à toutes le s grâces et, au

Mais Judas se durcit, s'enferma dans

: "Mon

ami

demander

pardon, comme

l e fi t

Quand

on résiste

à

l a grâce

de

Dieu,

l'esprit ne tarde pas à s'aveugler, l e coeur s'endurcit, on tombe dans le s péchés d'habitude et , à moins d'une grâce extraordinaire, on va tout droit à l a damnation.

Si l a grâce habituelle nous es t absoltiment

nécessaire pour être sauvés, l a grâce actuelle n'en es t pas moins nécessaire pour notre salut puisque sans ell e nous ne pouvons rien faire qu i mérite l e Ciel. Notre-Seigneur nous le di t clairement : "Sans moi , vous ne pouvez rien

tous

le s hommes le s mêmes grâces. Non, I l es t entièrement

faire

comme

l a branche séparée de l a vigne ne porte aucun

libre ,

sans être injuste, de donner plus à l'u n e t moins à

fruit, ainsi en sera-t-il de vous sans moi, s i vous ne

Sans l a grâce nous ne pou-, ns rien fair e ;

l'autre pourvu qu'il donne à chacun ce qu i lu i es t nécessaire. Mais à l'âme qu i aura davantage reçu, i l

sera

demeurez pas en moi. "

davantage demandé au moment du jugement. A vous qu i avez reçu tant de grâces depuis votre baptême, l e Bon Dieu vous

demandera bien plus qu'aux pauvres petits enfants qu i n'ont jamais entendu parler de Jésus-Christ. Mais nous pouvons

l a

dédaigner. Une personne tombe à l'eau. Ne sachant pas nager, elle ne peut regagner l a rive e t risque fort de se noyer lorsqu'une main secourable lui tend une perche. Ne serait-ce

pas

vouloir

en es t de même

de

sa part de refuser ce moyen de salut e t de

malheureusement refuser

l a

grâce,

l a repousser,

foli e Me

se sauver toute seule ? Eh bien, i l

l'âme qu

i refuse l a grâce de Dieu : elle finir a pa r se

noyer dans l e péché mortel, mourant à l a vi e divine.

198

Saint

Sain t Nom

grâce, nous pouvons tout. Dieu es t tout-puissant. S i Dieu es t avec nous, nous serons assez forts pour surmonter le s assauts du démon e t pour pratiquer tout l e bien qu'i l attend de nous.

Puisque l a grâce es t l e plus précieux des trésors, gardons-la soigneusement dans notre âme e t faisons

tous nos efforts pour l a faire fructifier . Dans le s moments

les

inébranlable, nous rappelant qu'avec l a grâce nous pouvons tout, s i nous l e voulons bien.

Paul di t que nous ne pouvons même pas prononcer l e

d e Jésus, n i avoi r un e bonne pensée. Mais,ave c l a

plus durs,

dans

le s tentations, ayons vine confiance

199

DIFFERENCES ENTRE LA GRACE SANCTIFIANTE ET LE GRACE ACTUELLE

sanctifiante ou habituelle

1. Elle demeure dans notre âme, ell e es t comme un magnifique vêtement d e pureté e t d'innocence.

Don

qu i reste

2. Elle quitt e l'âme e n état de

péché mortel.

3.

Elle

nous donne

seule

l e

actuelle

1. Elle n e fait qu e passer. Elle nous es t

donnée pour une action

qui

Salut. Don passager

regarde notre

2. Ell e

es t donnée aux

pécheurs

pour

s e

convertir.

3. Elle ne nous donne pas

droit d'entrer au Ciel.

 

cette

faveur

 

inestimable.

 

•ait

•ait

7. POUVONS-NOUS

SANS

LE SECOURS

 

VE JESUS-CHRIST

VIVRE CHRE-

riENNEMENT

ET PARVENIR

AU CIEL ?

 

Non,

nouà ne pouvoYH

peu, ^am £ e ^ecouA^i de

^uA-ChnÀ^t

v-tv^e chfiétlznneimnt

nooi a dit : "Sarià moi, vont ne pouvez lizn ^aixe "

et paAvznifL

au

cJLoJi ; caA

Zal-mmz

2. QU'EST-CE QUE LA GRACE ACTUELLE ? La QKâcz actuelle eôt un ^ecou ^ pcus^age^ que P-ceu noui

donne pouA nouA ax-deA à •iain.z le bien et à éviteJi le mal-

3. PIEU NOUS VONNE-J-IL

TOUJOURS

LES SECOURS

VOhfî NOUS

AVONS BESOIN

Oui,

POUR ALLER

AU CIEL ?

Vieu

nouà donne tou^ouAA le^ i,eeouxà dont nou4 avoni

besoin pouK aULen. au cxe£.

200

<=at.«cHism a par- Coi-r-asp>oi->dar>ca Nl-O . d e

F^ATIM A

-

ANNE E

( Ç )

SFSP X

S«lnt-Mich«l-«n-Br«nne . FRANC E

Juill« 19M -Dipâ t légal- 3*™ u-imestr« 1988 - ISB N n»J-907ilO«-00-8

C

LA

E T

I -r

CONVERSION

MESSAGE R

DE SAINT

PAUL

Cette

des Apôtres,

tirée des dans le s années

la mort et la résurrection de

histoire,

Actes

qui suivirent

se passe

Jésus, qu i t'est apparu

lequel

recouvres l a vue Saint-Esprit."

su r l e chemin par

t u venais, m'a envoyé pour que t u

e t que t u sois rempli du

i l tomba

des yeux de Saul comme des écailles, e t i l

recouvra

Au même instant,

l a vue. I l s e leva

e t

fu t

Jésus, après l e martyre

de Saint

Etienne.

baptisé ; e t après qu'il eu t pris d e l a

Saul passa quelques

jours

Saul, respirant l a menace e t la mort contre le s disciples du Seigneur,

nourriture, ses forces lui revinrent.

alla trouver l e grand-prêtre e t lu i demanda

avec le s disciples qu i étaient à Damas, e t

des lettres pour le s synagogues(*) de Damas,

aussitôt i l s

e mi t à prêcher dans le s

afin que, s'i l trouvait des gens d e cette croyance (des chrétiens) hommes ou femmes, i l le s amenât enchaînés à Jérusalem. Comme i l était en chemin e t qu'il approchait de Damas, tout à coup une lumière venant du Ciel resplendit autour de

synagogues que Jésus es t l e Fils de Dieu. Tous ceux qu i l'entendaient étaient dans 1'étonnement, e t disaient : "N'est-ce pas lui qu i persécutait à Jérusalem ceux qu i

invoquent ce nom, e t n'est-il pas venu ic i pour le s conduire, chargés de chaînes, aux

lui.

I l tomba à terre, e t entendit une voix

princes des prêtres ?"

qui

lu i disait

Cependant

Saul

sentait

persécutes-tu

vous. Seigneur

: "Saul, Saul, pourquoi me ?" I l répondit : "Qui êtes-

redoubler son courage, e t i l confondait le s

?" Et l e Seigneur di t : "Je

Juifs de Damas, leur démontrant que Jésus

suis

Jésus que t u persécutes. I l n'est pas

bon

pour

to i

d e regimber

contre

est

l e Christ.

l'aiguillon."

Tremblant e t saisi d'effroi, di t : "Seigneur, que voulez-vous que Je

fasse ?" L e Seigneur lu i répondit : "Lève-

il

toi

e t entre dans l a ville

; là on t e dira

ce que t u dois

faire."

Les

hommes

qu i

l'accompagnaient

demeurèrent

saisis d e

stupeur ; car il s percevaient l

e son de l a

voix

mais n e voyaient personne. Saul s e

releva d e terre,

e t bien

qu e

ses

yeux

fussent ouverts,

i l ne voyait

rien

; on l e

prit

Damas ; e t i l y fu t trois jours sans voir,

et sans prendre n i nourriture, n i boisson.

par

l a main

e t o n l e conduisit à

Or,

i l y avait

à Damas u n

disciple

d u Seigneur

nommé Ananie. L e

Seigneur

lu i di t dans

un e vision :

"Ananie

! " I l répondit

: "Me voici.

Seigneur." Et l e Seigneur lu i di t : "Lève-

toi, va dans l a

et

Saul, de Tarse ; ca r 11 es t en prière."

Ananie répondit ; "Seigneur, appris de plusieurs tout l e mal que ce t

j'ai

homme a fait à vos saints (chrétiens) dans Jérusalem. E t i l a, ici , des princes des

prêtres, plein pouvoir pour

charger d e

cherche dans l a maison de Judas un nommé

ru e qu'on appelle l a Droite,

chaînes tous ceux qu i invoquent votre nom." (pour emprisonner le s chrétiens)

Mais l e Seigneur

lu i di t

:

Fidèle

à la grâce

de

sa

conversion,

Saul

devint

l e

grand

Apôtre

Saint

Paul,

celui

gui,

par

prédication,

con-

sa

vertit

à la Foi

une multitude d e

païens

de

plusieurs

pays.

Il

fi t de grands

voyages

mission-

naires,

souffrit

de

nombreuses

persécutions

de

la

part

des

ennemis

de Dieu

et mourut

martyr,

décapité

à Rome

sous

l e règne de

l'Empereur

Néron.

 

L'Apôtre

Saint

Paul

est, avec

Saint

Pierre,

l'une

des

co

lonnes

de

1'Eglise.

"Va, ca r ce t homme es t u n instrument que

1. POUUONS-MOUS

RESISTER

LA

GRACE

j'a i

choisi ,

pour

porte r

mon Nom

(pou r

ACTUELLE ?

prêcher) devant le s nations, devant le s rois

et

montrerai tout

mon Nom."

e t arrivé

ce qu'il doit souffrir pour

devant

le s enfants d'Israël ; e t j e lu i

Ananie s'en alla,

dans l a maison, i l imposa le s mains

en

à Saul

disan t : "Saul, mon

frère, l e Seigneur

(*) Lieu de prière des Juifs .

Catéchism e F>ar - Cor~r -esf3ortcianc e REEDITION - © SFSPX. Sainl-Michel-en-Brenne. FRANCE. Juillst

Oui,

nom, poavom

fLéA-iàtex

à la

Qxâaz

aataelle

e n n e suivan t pa4 £e4

bonmà

penôéei o u l^^ bon^ dé6l>v6 quz Vlm

noixi, donne

2. A QUOI

S'EXPOSENT CEUX QUI RESISTENT

ORIGINAIREMENT A LA GRACE ?

Ceux qu i ^-litent

gmae

ondlnœvtemeyit

à

actuelle

^'expo-^ent

au péché

et à pefidKe le Ciel

Anné e

13aa-_^fna i HHIUI" ?piiif trinni-.ilrn Itl? - ISR N n°7-

M

-

D

.

d e

F A T

I rvlA

-

C

à la

^'habitusA

MOÏSE Csvi±te)

fut

changée en serpent,

de sorte

que

Moïse

s'enfuit.

Le

Seigneur lu i

di t

Die u di t : "JE SUIS CELUI QUI SUIS."(celui qu i existe par lui-même, qu i n'a jamais été créé mais qu i exist e de toute

éternité. ) ^'Voici, ajouta-t-Il , ce que vous

direz aux enfants d'Israël

m'a envoyé ver s vous

Allez, assemblez le s anciens

d'Israël, e t dites-leur

Dieu

d'Abraham, l e Dieu d'Isaac, l e Dieu de Jacob

m'a di t : J e sui s ven u vou s visite r e t J'a i

vu

.

: Celui qu i es t

: Le Seigneur, l e apparu. Le Dieu

de vos pères, m'est

tout

ce qu i vous es t arrivé en Egypte.

J'ai

des Egyptiens

pays

résolu de vous

e t de

des Chananéens,

tire r de l'oppression vous fair e passer au des Héthéens, des

Amorrhéens, des Phérézéens, des

Hévéens

e t

des

Jébuséens, en une terr e où

coulent

l e

lait et l e miel.

Ils écouteront votre voix, e t

vous

irez,

vous

e t le s

anciens d'Israël,

vers

l e ro i d'Egypte, e t

vous leur direz :

Le

Seigneur, l e Dieu des Hébreux, nous a

appelés

trois

sacrifier au Seigneur notre Dieu.

l e ro i

d'Egypte ne vous laissera point aller, s'i l

une e t j e frapperai

n'y

de chemin dans l e désert, pour

sommes obligés d'aller à

; nous

jours

Mais

j e

pa r

sais

que

main

es t contraint

forte.

J'étendrai donc ma main,

l'Egypte par toutes sortes de prodiges que

; e t après cela i l

je

vous laissera aller Moïse répondit

croiront pas,

voix

vous es t point apparu".

ferai au milie u d'eux "

; mais

: "Il s ne me

e t il s n'écouteront point ma il s diront : "Le Seigneur ne

Dieu

lu i di t donc

:

"Que

tenez-vous

"Une verge" (un bâton). Le Seigneur ajouta :

"Jetez-la

en votre main ?" I l répondit :

à terre". Moïse l a jeta e t elle

encore : "Etendez votre main e t prenez ce

serpent pa r l a queue." I l étendit l a main

et

en serpent redevint verge. Le Seigneur

ajouta

croient que l e Seigneur, l e Dieu de leurs

Dieu

d'Abraham, l e Dieu d'Isaac e t l e Dieu de

Jacob".

Seigneur lu i di t

encore vêtement". Et l'ayant

retir a pleine d'une lèpre blanche comme

votre

pères,

l e prit , e t aussitôt l a verge changée

: "J'a i fait

vous

es t

Le

ceci

afin qu'ils

l e

apparu,

: "Mettez votre main dans

mise,

i

l

l'e n

la

neige.

"Remettez, di t l e Seigneur,

votre main

remit, e t l'en retira semblable au reste

de son corps. "S'ils ne vous croient pas,

dans

votre

vêtement". I l

l a

dit

l e Seigneur, e t

s'ils n'écoutent pas

la

voix

du premier

miracle, il s

s'il s ne

croient point encore à ces deux miracles

et

prenez de l'eau du fleuve, répandez-la

ce que vous en

sur

aurez puisé sera changé en sang".

écouteront cell e du second. Que

qu'il s n'écoutent point votre voix,

l a terre,

e t tout

Moïse di t alors

:

"Ah' !

Seigneur, j e n'a i jamais eu l a facilité

depuis

commencé à parler à votre serviteur, j'a i

la

empêchée". Le

e t plus

de

avez

parler,

e t

que Vous

libre

langue encore moins

Seigneur lu i répondit :

a bouche de l'homme ? Qui a

formé l e muet e t l e sourd, celui qu i voit

et

votre

bouche (c'est-à-dire : Je vous aiderai à

parler),

vous aurez à dire."

ce que

Moi

celui qu i es t aveugle ? N'est-ce pas

"Qui

a fai t l

? Allez

donc.

Je serai dans

apprendrai

e t Je vous

"Je

Vous prie. Seigneur,

répartit Moïse, envoyez celui que vous

devez envoyer." (c'est-à-dire quelqu'un

d'autre).

contre

Le Seigneur s'irrita

Moïse

e t lu i di

t : "Je sais

qu'Aaron

votre

frère,

l e

Lévite,

s'exprime

aisément ; i l va venir au-devant de vous,

et

quand

i l vous

verra

son coeur sera

plei n

de joie .

Parlez-lu i e t mette z mes

paroles dans

sa bouche.

Je serai

dans

votre

bouche

e t dans

l a

sienne,

e t Je

vous montrerai ce que vous aurez à faire.

I

sera votre

dans

aussi

i

l

parlera

tout

cette

pour vous

au peuple,

e t

bouche, e t vous l e conduirez

ce qu i regarde Dieu.

Prenez

main, car

verge en votre

l

c'est avec

elle

que

vous

ferez

des

miracles".

(à suivre).

 

N" D'INSCRIPTION :

^

©[> CATECHISME PAK CORRESPONDANCE û

Q

5^

Abbaye Saint Michel

AGE :

\J

ii

Saint Michel en Brenne

Il

36290 MEZIERES

NOM ET PRENOM :

POUR MA VI E :

Une maman, pour empêcher son enfant de tomber, et bien 1 de même, l e Bon Dieu qu i nous

son enfant, nous donne s a grâce à chaque instant pour nous aider à marcher su r l e chemin du Ciel.

l e tient pa r l a main, l e soutient, aime bien plus qu'une maman n'aime

Je n'oublierai jamais cela. J e

prendrai

l'habitude de dire de toute

l a

ferveu r de mon coeur l'act e d'Espérance

:

une ferme confiance que vou s me donnerez , par les

mérites de Notre-Seigneur Jésus-Christ, votre grâce en ce monde et le bonheur éternel dans l'autre, parce que Vous l'avez promis, et que Vous tenez toujours vos promesses.

Mon

Dieu ,

j'espèr e

avec

Je penserai à prier e t à offrir des sacrifices, des bonnes oeuvres, pour aider le s âmes à être fidèles aux grâces que Dieu ne manque jamais de donner à chacune. A cette intention, j e m'efforcerai d'être moi-même très fidèle à l a grâce dans le s petite s choses, comme pa r exemple fair e mon li t l e matin, mettre l a tabl e sans murmurer, être poli, ne pas me moquer des personnes qu i passent lorsque j'attends le car

Appréciation : L a leçon est-elle sue ?

très bien

passablement

bien

mal

assez bien

pas du tout

Signature :

(de l a personne qu i a fait réciter l a leçon).

Inscrivez en face de chacune des phrases suivantes l e

nom de l a grâce qu i correspond ; grâce sanctifiant e ou grâce actuelle.

>

' Elle

demeure dans notre âme, elle es t

comme un magnifique vêtement de pureté

et d'innocence.

Don passager.

Elle

convertir.

es t donnée avix pécheurs pour se

I^Elle nous donne seule l e droit d'entrer

au Ciel.

Don qu i reste.

que passer. Elle nous es t

donnée pour une action qu i regarde notre

"^Elle ne

fait

Lsalut.

[Elle quitte

l'âme

en

état

de péché

[mortel.

Elle

ne

nous

donne

pas

l a

faveur

inestimable de pouvoir entrer au Ciel.

Pouvons-nous, sans l e secours de Jésus-Christ, vivre

chrétiennement e t parvenir au Ciel ?

CATECHISME PAR CORRESPONDANCE

N° D'INSCRIPTION

Abbaye Saint Michel

AGE :

Saint Michel en Brenne 36290 MEZIERES

NOM ET PRENOM

RIV l

3

1. A quoi s'exposent ceux qu i résistent ordinairement à l a grâce actuelle ?

2.

Copiez l e dernier paragraphe d u Petit Messager 2 e t ajoutez-y

f

i

t

à l a question de Moïse

:

l a réponse que Dieu

3. Dieu donne l e pouvoir à Moïse de faire 3 miracles ; lesquels ?

4. Pourquoi Dieu donne-t-Il à Moïse l e pouvoir de faire des miracles ?

5. Moïse hésite-t-il encore à

parler a u peuple ?