Vous êtes sur la page 1sur 1

VI- HISTOLOGIE ET ANATOMIE VEGETALES

1- Introduction :
Un tissu est un ensemble de cellules spécialisées dans une fonction donnée.
Ex : l’épiderme est spécialisé dans la protection, le xylène dans a conduction, …
Les tissus ont deux origines : une origine primaire ou une origine secondaire.

2- Les tissus primaires : (voir illustrations)


a- Les méristèmes primaires :
Ce sont des tissus capables de se diviser ; leurs cellules sont caractérisées par un
cytoplasme dense, un noyau volumineux, des organites peu différenciés, des
vacuoles petites et nombreuses et des parois minces.
Les méristèmes primaires sont localisés dans les parties terminales des tiges et des
racines : on les appelle les méristèmes apicaux :
- Le méristème apical caulinaire, il se trouve dans la porte terminale de la tige.
- Le méristème apical racinaire, il se trouve à la pointe (ou partie terminale) de
la racine.

b- Les tissus protecteurs : principalement l’épiderme.


L’épiderme est un tissu protecteur appelé encore, tissu de revêtement ; il est
formé par une assise de cellules qui recouvre les feuilles et les tiges.
Ce tissu est vivant. Les parois externes sont recouvertes de cutine et de cire qui
forment la cuticule. Dans les feuilles et dans certaines tiges aphylles, l’épiderme
comporte des stomates.
Le stomate est formé de 2 cellules appelées cellules stomatiques qui peuvent
s’écarter et permettent la pénétration et la circulation des gaz ; l’ouverture est
appelée ostiole. Sous les cellules stomatiques, il existe une chambre sous-
stomatique (ou chambre stomatifère).
L’épiderme protège le végétal contre les variations de température, les variations
hydriques et les agressions parasitaires.
- Autres tissus protecteurs : assise pilifère – assise (Dico) ou zone subéreuse
(Mono) : Dans les racines.
c- Les tissus de soutien :
2 types de tissus de soutien :
 Ceux qu’on trouve surtout dans les organes jeunes, ce sont les
collenchymes (pas dans les racines)
 Ceux qu’on trouve essentiellement dans les organes adultes, le
sclérenchyme.