Vous êtes sur la page 1sur 36

PORPHYRE

ΠΟΡΥΤΡΙΟΤ

L’ANTRE DES NYMPHES
ΠΕΡΙ ΣΟΤ ΕΝ ΟΔΤ΢΢ΕΙΑΙ
ΣΩΝ ΝΤΜΥΩΝ ΑΝΣΡΟΤ.
Texte français relu et corrigé par Serge Goffard

[1] Ὅτι ποτὲ ὇μήρῳ αἰνίττεται

[1] Ce qu'Homère veut faire

τὸ ἐν Ἰθάκῃ ἄντρον, ὃ διὰ τ῵ν

entendre par l'antre d'Ithaque

ἐπ῵ν τούτων διαγράφει

qu'il décrit en ces vers :

λέγων·

A la tête du port se dresse un

Α὎τὰρ ἐπὶ κρατὸς λιμένος
τανύφυλλος ἐλαίη,
ἀγχόθι δ´ α὎τ῅ς ἄντρον

olivier aux longues feuilles.
Tout à côté il y a un antre
agréable et sombre
Consacré aux Nymphes que

ἐπήρατον ἞εροειδές,

l’on nomme Naïades,

ἱρὸν νυμφάων αἳ νηιάδες

Au dedans sont des cratères

καλέονται.

et des amphores

἖ν τῶ κρητ῅ρές τε καὶ

De pierre, ou les abeilles

ἀμφιφορ῅ες ἔασι

construisent leurs rayons ;

λάινοι· ἔνθα δ´ ἔπειτα
τιθαιβώσσουσι μέλισσαι.
἖ν δ´ ἱστοὶ λίθεοι περιμήκεες,
ἔνθα τε νύμφαι

Il y a aussi de très longs
métiers de pierre, sur
lesquels les Nymphes
Tissent des toiles teintes de
pourpre merveilleuses à voir ;

φάρε´ ὏φαίνουσιν

Là encore coulent des eaux

ἁλιπόρφυρα, θαῦμα ἰδέσθαι·

continuelles ; et il y a

ἐν δ´ ὕδατ´ ἀενάοντα. Δύω δέ

deux entrées :

τέ οἱ θύραι εἰσίν,

L'une, au nord, laisse

αἱ μὲν πρὸς βορέαο καταβαταὶ

descendre les hommes ;

ἀνθρώποισιν,
αἱ δ´ αὖ πρὸς νότου εἰσὶ
θεώτεραι· ο὎δέ τι κείνῃ
ἄνδρες ἐσέρχονται, ἀλλ´
ἀθανάτων ὁδός ἐστιν.

L'autre, au midi, plus divine,
et par elle
Les hommes n'entrent pas,
mais c'est la route des
immortels»»
[2] Ce n'est pas dans les récits

[2] Ὅτι μὲν ο὎ καθ´ ἱστορίαν

des historiens qu'Homère a

παρειληφὼς μνήμην τ῵ν

pris ce qu'il raconte ; les

παραδοθέντων πεποίηται,

auteurs qui ont décrit l'île en

δηλοῦσιν οἱ τὰς περιηγήσεις

sont la preuve ; car aucun

τ῅ς νήσου γράψαντες,
ο὎δενὸς τοιούτου κατὰ τὴν
ν῅σον ἄντρου μνησθέντες, ὡς
φησὶ Κρόνιος· ὅτι δὲ κατὰ
ποιητικὴν ἐξουσίαν πλάσσων

d'eux n'a fait mention de
l'antre, ainsi que le remarque
Cronius. D'autre part, si
l'antre était une action
poétique, il serait
invraisemblable qu'un poète

ἄντρον ἀπίθανος ἤν, εἰ τὸ

ait espéré faire croire à l'aide

προστυχὸν καὶ ὡς ἔτυχε

d'une fable arbitraire et ourdie

πλάσας πείσειν ἢλπισεν ὡς ἐν

capricieusement qu'un mortel

τῆ Ἰθακησίᾳ γῆ ἀνήρ τις

eût établi sur la terre

ἐτεχνήσατο ὁδοὺς τοῖς

d'Ithaque des routes pour les

ἀνθρώποις καὶ θεοῖς, ἠ εἰ μὴ
ἄνθρωπος, ἀλλ´ ἟ φύσις
α὎τόθεν ἀπέδειξε κάθοδόν τε
ἀνθρώποις πᾶσι καὶ πάλιν

hommes et les dieux, ou qu'à
défaut d'un mortel, la nature
eût tracé un chemin par où
descendraient tous les
hommes et un antre par où

ἄλλην ὁδὸν τοῖς πᾶσι θεοῖς,

monteraient tous les dieux.

δ῅λον. Ἀνθρώπων γὰρ καὶ

Car le monde entier est plein

θε῵ν ὁ πᾶς μὲν πλήρης

d'hommes et de dieux et nous

κόσμος, τὸ δὲ Ἰθακήσιον

ne sommes pas près de nous

ἄντρον πόρρω καθέστηκε τοῦ

laisser persuader que dans

πείθειν ἐν α὎τῶ κατάβασιν
εἶναι τ῵ν ἀνθρώπων καὶ
ἀνάβασιν τ῵ν θε῵ν.

l'antre d'Ithaque les hommes
descendent et les dieux
montent.
[3] Ayant fait ces remarques

[3] Σοιαῦτα τοίνυν ὁ Κρόνιος

Cronius dit que non seulement

προειπὼν φησὶν ἔκδηλον εἶναι

pour les sages mais aussi pour

ο὎ τοῖς σοφοῖς μόνον, ἀλλὰ

la foule, il est bien évident que

καὶ τοῖς ἰδιώταις ἀλληγορεῖν τι

le poète s'exprime dans ces

καὶ αἰνίττεσθαι διὰ τούτων τὸν

vers d'une façon allégorique et

ποιητήν, πολυπραγμονεῖν
ἀναγκάζοντα τίς μὲν
ἀνθρώπων πύλη, τίς δὲ θε῵ν,
καὶ τί βούλεται τὸ ἄντρον

figurée, ce qui nous oblige à
rechercher quelle est la porte
des hommes et la porte des
dieux et ce que signifie cet
antre dit l'Antre des Nymphes

τοῦτο τὸ δίθυρον, ἱερὸν μὲν

avec sa double entrée, cet

νυμφ῵ν εἰρημένον, τὸ δ´ α὎τὸ

antre à la fois agréable et

καὶ ἐπήρατον καὶ ἞εροειδές,

sombre, tandis que ce qui est

ο὎δαμ῵ς τοῦ σκοτεινοῦ

sombre n'est d'ordinaire

ἐπηράτου ὄντος, ἀλλὰ μᾶλλον

aucunement agréable mais

φοβεροῦ· διὰ τί δὲ ο὎χ ἁπλ῵ς
νυμφ῵ν λέγεται ἱερόν, ἀλλὰ
πρόσκειται εἰς ἀκρίβειαν τὸ ‘αἳ
νηιάδες καλέονται’ τίς δὲ καὶ ἟

plutôt effrayant. Pourquoi en
outre Homère ne dit-il pas
simplement : dédié aux
Nymphes, mais par une
attribution très précise, à

τ῵ν κρατήρων καὶ

celles que l’on nomme Naïades

ἀμφιφορέων παράληψις,

? Que signifient les cratères et

ὡς ἂν La difficulté n'est pas petite de comprendre pour quelle raison Homère a assigné le nord aux hommes et le midi aux dieux et pourquoi il ne s'est pas σχεδὸν πάντων τ῵ν ἱερ῵ν τὰ plutôt servi du levant et du μὲν ἀγάλματα καὶ τὰς couchant . τ῵ν δ´ αὖ πάλιν θεοῖς· καὶ ὅτι αἱ μὲν ἀνθρώποις πορεύσιμοι πρὸς tissées par les déesses et la pourpre dont elles sont teintes. Ajoutez ce trait étonnant que l'antre a une double entrée. car dans presque . λίθινοι δὲ καὶ α὎τοὶ ὡς οἱ ἀμφιφορεῖς καὶ οἱ κρατ῅ρες; ce sont les métiers très longs placés pour les Nymphes . ἀλλ´ ο὎κ ἀνατολῆ καὶ δύσει πρὸς τοῦτο μᾶλλον κέχρηται. ἀλλ´ pas qu'aucun breuvage soit ὅτι ἐν α὎τοῖς ὡς ἐν σμήνεσι versé. ἁλιπόρφυρα φάρη. mais pourquoi ne sont-ils pas faits de bois ou d'une autre matière. l'autre λέγονται. ἀλλὰ καὶ les Nymphes tissent des toiles ἀκοῦσαι. αἱ δὲ τοῖς θεοῖς πρὸς pour l'ascension des dieux. Σίς γὰρ ἂν πιστεύσαι θεὰς ἁλιπόρφυρα ἱμάτια ὏φαίνειν ἐν σκοτεινῶ ἄντρῳ ἐπὶ λιθίνων ἱστ῵ν. μέρη προσένειμε. Comment croire en effet que des déesses ὁρατὰ φάσκοντος εἶναι tissent des vêtements teints ἀκούων τὰ θε῵ν ὏φάσματα de pourpre dans un antre καὶ ἁλουργ῅; ἖φ´ οἷς καὶ τὸ obscur sur des métiers de δίθυρον εἶναι τὸ ἄντρον pierre. surtout lorsqu'on lit θαυμαστόν. mais où les abeilles τιθαιβώσσουσι μέλισσαι. καὶ ταῦτα teintes de pourpre. et νότον. τοῖς δ´ αὖ θεοῖς τὰ νότια. mais de pierre Καὶ τοῦτο μὲν ἥττον ἀσαφές· comme les amphores et les τὸ δ´ ἐν τοῖς λιθίνοις ἱστοῖς cratères ? Cela il est vrai est τούτοις τὰς νύμφας ὏φαίνειν moins obscur que le reste . ο὎ μικρᾶς οὔσης que l'entrée des hommes est ἀπορίας δι´ ἡν αἰτίαν tournée vers le nord et ἀνθρώποις μὲν τὰ βόρεια l'entrée des dieux vers le midi. τ῵ν μέν τινων qu'on peut voir ces étoffes ἀνθρώποις εἰς κατάβασιν πεποιημένων. Οἵ τε construisent leurs rayons περιμήκεις ἱστοὶ ἔστωσαν comme dans des roches ? Puis ἀναθήματα ταῖς νύμφαις· ἀλλὰ τί μὴ ἐκ ξύλων ἠ ἄλλης ὕλης. mais encore à entendre. l’une pour la βορρᾶν ἄνεμον τετράφθαι descente des hommes. ο὎κ mais sur des métiers de pierre ἰδέσθαι θαῦμα. ce qui n'est pas merveilleux seulement à voir.ο὎δενὸς τ῵ν ἐγχεομένων les amphores où l’on ne dit α὎τοῖς παρειλημμένου.

étroite et ταῦτα· «Σ῅ς δὲ Κεφαληνίας élevée . Les ἀναγράψαντες ὅσοι τέλεον géographes les meilleurs et les ᾠήθησαν πλάσμα εἶναι τοῦ plus exacts pensent autrement ποιητοῦ τό τε ἄντρον καὶ ὅσα : Artémidore d'Éphèse écrit περὶ τούτου ἀφηγήσατο· οἱ δὲ dans le cinquième livre de son τὰς γεωγραφίας œuvre divisée en onze livres : ἀναγράψαντες. ὅταν regardent le couchant. longue de quatre- α὎τῶ πραγματείας γράφει vingt-cinq stades. [4] Le récit d'Homère étant [4] Σοιούτων ἀσαφει῵ν n'y faut pas voir une fable πλήρους ὄντος τοῦ capricieusement imaginée διηγήματος πλάσμα μὲν ὡς pour divertir l'esprit et il ne ἔτυχεν εἰς ψυχαγωγίαν contient pas davantage la πεποιημένον μὴ εἶναι. Découvrir et expliquer le sens de tous les ἐλαίας φυτὸν πλησίον. τ῵ν δὲ les portes sont orientées au εἰσιόντων πρὸς δύσιν levant et ceux qui y pénètrent ἀφορώντων. ἀλλ´ description d'un lieu réel. ἀντιπρόσωποι τ῵ν lorsque. ἀλληγορεῖν δέ τι δι´ α὎τοῦ τὸν ποιητήν. προσάγωσι.εἰσόδους ἐχόντων πρὸς tous les temples les statues et ἀνατολὴν τετραμμένας. port de Céphalonie. elle a un port appelé . il c'est bien une allégorie du poète qui a placé mystiquement aussi un olivier près de là grotte. face aux statues. ils ἀγαλμάτων ἑστ῵τες τοῖς θεοῖς τὰς λιτὰς καὶ θεραπείας apportent aux dieux leurs prières et leurs soins. προσθέντα μυστικ῵ς καὶ rempli de telles obscurités. ὧν ἄριστα καὶ ἀκριβέστατα καὶ ὁ ἖φέσιος Ἀρτεμίδωρος ἐν τῶ πέμπτῳ τ῅ς εἰς ἕνδεκα συνηγμένης « En allant de Panorme. Ἃ δὴ traits allégoriques d'un récit πάντα ἀνιχνεῦσαι καὶ parut une tâche malaisée aux ἀναπτύξαι ἔργον καὶ τοὺς anciens et à nous aussi qui παλαιοὺς νομίσαι καὶ ἟μᾶς après eux tentons μετ´ ἐκείνων τε καὶ τὰ καθ´ l'interprétation. Aussi semble- ἑαυτοὺς πειρᾶσθαι νῦν ἀνευρίσκειν. vers le levant. Περὶ μὲν οὖν τ῅ς ἐγχωρίου ἱστορίας ῥᾳθυμότερον φαίνονται t-il que ceux-là négligent la vérité géographique qui considèrent comme une pure fiction du poète l'antre et tout ce qui en est raconté. mais ο὎δ´ ἱστορίας τοπικ῅ς περιήγησιν ἔχειν. à une distance de douze stades se troupe l’île d'Ithaque.

λιμένα Ulysse. ο὎δὲν ἥττον μένει τὰ ζητήματα τὴν βούλησιν ἠ τ῵ν καθιδρυσαμένων ἠ τοῦ point de temples sans symboles mythiques et sur ce sujet Homère ne raconte rien au hasard. Mais que son récit reproduise la réalité ou qu'il y ajoute quelques traits les mêmes questions subsistent pour celui ὆δυσσέα ὏πὸ τ῵ν Υαιάκων qui recherche quel fut le ἐκβιβασθ῅ναι. ὡς ἂν μήτε τ῵ν l'antre n'a pas été imaginé par παλαι῵ν ἄνευ συμβόλων Homère et que l'antre avant le μυστικ῵ν τὰ ἱερὰ poète était déjà dédié aux καθιδρυσαμένων μήτε dieux. οὗ λέγεται τὸν pas été inventé par Homère. Par que là aussi par la terre il . pourquoi certains ont pensé [5] Ἄντρα μὲν δὴ ἐπιεικ῵ς οἱ fallait entendre la matière. Ὅσῳ δ´ ἄν τις μὴ ὇μήρου πλάσμα ἐγχειρῆ τὰ κατὰ τὸ ἄντρον δεικνύναι.ἀπὸ Πανόρμου λιμένος πρὸς Phorkyn et sur le rivage. » Πλάσμα μὲν dessein des hommes οὖν ὇μηρικὸν παντελ῵ς ο὎κ qui consacrèrent l'antre ou du ἂν εἴη· εἴτε δ´ οὕτως ἔχον poète qui l'aurait imaginé : car ἀφηγήσατο εἴτε καὶ α὎τός τινα les anciens ne consacrèrent προσέθηκεν. il y a ἀνατολὴν ἀπέχουσα δώδεκα un antre consacré aux στάδια ν῅σός ἐστιν Ἰθάκη Nymphes où l'on rapporte que σταδίων ὀγδοήκοντα πέντε. c'est παραστάσεως. Plus on s'appliquera à montrer que προσθέντος ποιητοῦ tout ce qui se rapporte à ἀνιχνεύοντι. les Phéaciens laissèrent στενὴ καὶ μετέωρος. [5] Les anciens consacraient avec raison les antres et les cavernes au monde pris dans παλαιᾶς σοφίας πλ῅ρες τὸ sa totalité ou dans ses parties ἀνάθημα ε὏ρεθήσεται καὶ διὰ : c'était chez eux une τοῦτο ἄξιον ἐρεύνης καὶ τ῅ς ἐν croyance traditionnelle que la α὎τῶ συμβολικ῅ς terre symbolise la matière καθιδρύσεως δεόμενον τ῅ς dont le monde est fait . » Ainsi tout n'aurait ἔχουσα καλούμενον Υόρκυνος· ἔστι δ´ αἰγιαλὸς ἐν α὎τῶ· ἐκεῖ νυμφ῵ν ἱερὸν ἄντρον. τ῵ν δὲ πρὸ ὇μήρου θεοῖς τοῦτο καθιερωσάντων. τοσούτῳ τ῅ς apparaîtra plein de la sagesse antique. plus ce lieu sacré ὇μήρου ὡς ἔτυχε τὰ περὶ τούτων ἀφηγουμένου. C'est pourquoi il vaut la peine et il est nécessaire d'en expliquer la consécration symbolique.

διὰ δὲ τὴν τοῦ εἴδους au premier abord parce qu'il συμπλοκὴν καὶ διακόσμησιν. τὸν δὲ ἐκ τ῅ς ὕλης γινόμενον κόσμον διὰ ils font corps avec la terre et sont pris dans une roche uniforme dont l'intérieur est creux et dont l'extérieur s'ouvre sur l'espace sans τ῵ν ἄντρων παριστ῵ντες. τὰ δ´ ἔξω εἰς τὸ ἀπεριόριστον τ῅ς γ῅ς ἀνεῖται· α὎τοφυὴς δὲ ὁ κόσμος καὶ {α὎τοσυμφυὴς} par la pierre et la roche parce qu'elle est brute et qu'elle résiste à la détermination . τὸ ἔνυδρον καὶ ἔνικμον τ῵ν ἄντρων καὶ σκοτεινὸν καὶ ὡς ὁ ποιητὴς ἔφη ἞εροειδὲς οἰκείως antres. on εἶναι ᾐνίττοντο. en effet. comme dit le poète. ὅτι bornes de la terre. ἄπειρον κατὰ a pris justement l'abondance τὴν α὎τ῅ς ἀμορφίαν τιθέντες. et parce qu'elle est informe on la regardait comme infinie. il est tel κόσμος. γ῅ν παραδιδόντες (διό τινες καὶ α὎τόθεν τὴν ὕλην τὴν γ῅ν εἶναι ἐτίθεντο). qu'on le nomme κόσμος) il [6] Διὰ μὲν οὖν τὴν ὕλην ἞εροειδὴς καὶ σκοτεινὸς ὁ devient beau et agréable. Mais προσπεφυκὼς τῆ ὕλῃ. la λαμβάνοντες. ἥς τὰ μὲν ἔνδον est désignée mystérieusement κοῖλα. Le monde τε ὡς ἐπὶ πολὺ α὎τοφυ῅ τὰ aussi est né spontanément. [6] C'est donc à cause de la matière que le monde y est obscur et ténébreux .παλαιοὶ καὶ σπήλαια τῶ les antres les anciens κόσμῳ καθιέρουν καθ´ ὅλον signifiaient le monde composé τε α὎τὸν καὶ κατὰ μέρη de matière . C'est avec raison que l'antre est appelé agréable. mais ἐδέξαντο εἰς σύμβολον τ῵ν par la forme qui s'y ajoute et προσόντων τῶ κόσμῳ διὰ τὴν l'ordonne (c'est pour cela ὕλην. leur obscurité pour symbole de tout ce qui est dans le monde à cause de la matière. leurs ténèbres et. puis . participe aux formes. σύμβολον μὲν plupart du temps les antres τ῅ς ὕλης ἐξ ἥς ὁ κόσμος τὴν ont une existence spontanée. des eaux et l'humidité des Ῥευστ῅ς δ´ οὔσης α὎τ῅ς καὶ τοῦ εἴδους δι´ οὗ μορφοῦται καὶ φαίνεται καθ´ ἑαυτὴν ἐστερημένης. ἡν comme elle est fluide et n'a λίθον καὶ πέτραν διὰ τὸ ἀργὸν pas la forme qui détermine les καὶ ἀντίτυπον πρὸς τὸ εἶδος choses et les rend visibles. ἄντρα καὶ συμφυ῅ τῆ γῆ ὏πὸ participant à la matière il est πέτρας περιεχόμενα lié étroitement à celle-ci qui μονοειδοῦς.

obscur si l'on réfléchit à ses καλός τέ ἐστι καὶ ἐπέραστος. des παρὰ τοῖς ἄλλοις. de Mithra. εἰκόνα φέροντος α὎τῶ τοῦ σπηλαίου τοῦ κόσμου. Selon Euboulos. δι´ ἄντρων καὶ σπηλαίων εἴτ´ οὖν α὎τοφυ῵ν εἴτε χειροποιήτων τὰς τελετὰς ἀποδιδόναι. ὃν ὁ Μίθρας ἐδημιούργησε. τ῵ν δ´ ἐντὸς éléments cosmiques et les climats. créateur et père de toutes choses. des stèles aux dieux terrestres et aux héros. ἞εροειδὲς δὲ σκοποῦντι τὴν ὏ποβάθραν α὎τοῦ καὶ εἰς α὎τὴν εἰσιόντι τῶ νῶ· ὥστε τὰ μὲν ἔξω καὶ en sont obscurs. ὡς ἔφη Εὔβουλος. les Perses dans la cérémonie d'initiation au mystère de la descente des âmes et de leur régression donnent le nom de ἐπιπολαίως ἐπήρατα. Cet antre Ζωροάστρου α὎τοφυὲς représentait la forme du σπήλαιον ἐν τοῖς πλησίον monde créé par Mithra et ὄρεσι τ῅ς Περσίδος ἀνθηρὸν les choses qui y étaient καὶ πηγὰς ἔχον ἀνιερώσαντος disposées à des intervalles εἰς τιμὴν τοῦ πάντων ποιητοῦ réguliers symbolisaient les καὶ πατρὸς Μίθρου. couvert de fleurs et de feuillages. Pareillement. des fosses et des trous aux dieux souterrains . sur les κάθοδον τ῵ν ψυχ῵ν καὶ montagnes voisines de la πάλιν ἔξοδον Perse consacra en l'honneur μυσταγωγοῦντες τελοῦσι τὸν μύστην. κοσμικ῵ν στοιχείων καὶ Car de même que l’on κλιμάτων· μετὰ δὲ τοῦτον τὸν consacrait aux dieux Ζωροάστρην κρατήσαντος καὶ olympiens des temples. un antre naturel. τὰ δ´ caverne au lieu où s'accomplit ἔνδον καὶ ἐν βάθει ἞εροειδ῅.ἀφ´ οὗ καὶ κόσμος ἐκλήθη. arrosé par des sources. de même on dédiait au monde γὰρ τοῖς μὲν ὆λυμπίοις θεοῖς des antres et des cavernes ναούς τε καὶ ἕδη καὶ βωμοὺς ainsi qu'aux Nymphes à cause . profondeurs et si on y pénètre Ὅθεν οἰκείως ἐπ´ α὎τοῦ ἂν en esprit. Ὡς sanctuaires et des autels. Οὕτω καὶ Πέρσαι τὴν εἰς κάτω Zoroastre le premier. ἐπονομάσαντες σπήλαιον τὸν τόπον· πρώτου μέν. Après Zoroastre. l'usage persista d'accomplir les cérémonies de l'initiation dans des antres et des κατὰ συμμέτρους ἀποστάσεις cavernes soit naturels soit σύμβολα φερόντων τ῵ν creusés de main d'hommes. l'initiation. Ainsi l'extérieur en ῥηθείη ἄντρον ἐπήρατον μὲν est superficiellement agréable τῶ ε὎θὺς ἐντυγχάνοντι διὰ τὴν et l'intérieur et les profondeurs τ῵ν εἰδ῵ν μέθεξιν.

ἐν ᾧ λέγεται terre. νύμφαις διὰ τὰ ἐν ἄντροις [7] On ne considérait pas καταλειβόμενα ἠ ἀναδιδόμενα seulement l'antre comme un ὕδατα. Coulent perpétuellement dans ἀφ´ ὧν αἱ ῥοαί. Divins de la Muse . ὏ποχθονίοις goutte et jaillissent dans les δὲ βόθρους καὶ μέγαρα. δηλοῖ καὶ ὁ εἰς Nourries par le souffle de la Ἀπόλλωνα ὕμνος. On τὸ σκοτεινὰ μὲν εἶναι τὰ trouverait beaucoup d'autres ἄντρα. pour les Oracles. où il est dit [8] Ὅτι δὲ καὶ ταῖς νύμφαις : ἀνετίθεσαν ἄντρα καὶ τούτων Pour toi les sources des eaux μάλιστα ταῖς ναΐσιν. ὧν αἱ ναΐδες.ἱδρύσαντο. αἳ ἐπὶ spirituelles πηγ῵ν εἰσὶ κἀκ τ῵ν ὏δάτων. car les [7] Ο὎ μόνον δ´. ἀλλ´ ἢδη καὶ πασ῵ν τ῵ν ἀοράτων δυνάμεων τὸ ἄντρον ἐν συμβόλῳ παρελάμβανον διὰ Saturne s'aménage un antre dans l'Océan et y cache ses enfants. ὡς μετ´ symbole du monde sensible. comme nous le σπήλαια. antres sont obscurs et κόσμου σύμβολον ἢτοι l'essence de ces forces est γενητοῦ αἰσθητοῦ τὸ ἄντρον mystérieuse. ainsi que je viens de le dire. de même Cérès élève Proserpine dans un antre parmi des Nymphes. ἀφανὲς δὲ τὸ τ῵ν exemples analogues en δυνάμεων ο὎σι῵δες. α὏τῶ ἄντρον κατασκευάζει [8] Que les antres aient été κἀκεῖ κρύπτει τοὺς ἑαυτοῦ dédiés aux Nymphes et παῖδας· ὡσαύτως δὲ καὶ ἟ particulièrement aux Naïades Δημήτηρ ἐν ἄντρῳ τρέφει τὴν qui habitent près des sources Κόρην μετὰ νυμφ῵ν. προεστήκασι νύμφαι. ναΐδες les antres. καὶ ἄλλα τοιαῦτα πολλὰ ε὏ρήσει τις ἐπιὼν τὰ τ῵ν θεολόγων. χθονίοις δὲ καὶ des eaux qui tombent goutte à ἣρωσιν ἐσχάρας. Οὕτω parcourant les écrits des καὶ ὁ Κρόνος ἐν τῶ Ὠκεανῶ théologiens. οὕτω antres et auxquelles président καὶ τῶ κόσμῳ ἄντρα τε καὶ les Naïades. ὡς φαμέν. ὡσαύτως δὲ καὶ ταῖς dirons bientôt. ὀλίγον ἐπέξιμεν. c'est ce que montre l'hymne à Apollon. ἐκαλοῦντο. mais aussi de toutes les forces cachées de la nature . et sur la terre Coulant de tous côtés . Et de même que ἐποιοῦντο. et qui tirent leur nom des eaux d'où elles prennent leur cours.

Ἀφ´ ὧν οἶμαι ὁρμώμενοι καὶ οἱ Πυθαγόρειοι καὶ μετὰ τούτους Πλάτων ἄντρον καὶ σπήλαιον τὸν κόσμον ἀπεφήναντο. avec une entrée λέγουσιν largement ouverte du côté de ἦλύθομεν τόδ´ ὏π´ ἄντρον ὏πόστεγον. mais. ὦ φίλε Γλαύκων. τὴν εἴσοδον nous avons sous les yeux ἐχούσῃ μακρὰν παρ´ ἅπαν τὸ σπήλαιον’. » ἐπάγει « Σὴν εἰκόνα. que « Ἰδὲ γὰρ ἀνθρώπους οἷον ἐν je l'accommode de tous points κατωγείῳ ἄντρῳ καὶ οἰκήσει à ce que nous avons dit σπηλαιώδει ἀναπεπταμένῃ auparavant. L'autre ajoute : « il faut donc. de μούσης ces croyances. προσαπτέον πᾶσι τοῖς ἔμπροσθεν λεγομένοις. les θέσπιν ἐς ὀμφήν· ταὶ δ´ ὏πὲρ Pythagoriciens et après eux οὖδας Platon. ἀτιταλλόμεναι πνεύματι S'inspirant. Εἶτα εἰπόντος τοῦ προσδιαλεγομένου ‘ἄτοπον λέγεις εἰκόνα. Empédocle les puissances conductrices des âmes disent : Nous sommes arrivés dans l'antre caché. ils les ont pris aussi pour symbole de l'essence intelligible pour diverses . Alors l'interlocuteur disait : « Tu te sers d'une comparaison absurde ».΢οὶ δ´ ἄρα πηγὰς νοερ῵ν Elles offrent aux mortels de ὏δάτων leurs douces eaux τέμον ἄντροις μίμνουσαι γαίης Les continuelles effusions. La demeure que πρὸς φ῵ς. Dans παρέχουσι βροτοῖς γλυκερ῵ν ῥείθρων ἀλιπεῖς προχοάς. mon cher Glaucus. τὴν μὲν δι´ ὄψεως φαινομένην ressemble à une prison et le feu qui y brille a la puissance du soleil. il me semble. j’en ai fait la remarque. appelèrent le monde διὰ πάντα νάη ῥήξασαι un antre et une caverne. παρά τε Πλάτωνι ἐν τῶ ἑβδόμῳ τ῅ς Πολιτείας λέγεται la lumière dans toute la caverne ». » [9] Cela prouve que les théologiens ont pris les antres pour symbole du monde et des forces qu'il renferme. Et dans Platon au livre VII de la République il est dit : « Voici les hommes comme dans un souterrain et dans Παρά τε γὰρ ἖μπεδοκλεῖ αἱ une demeure pareille à une ψυχοπομποὶ δυνάμεις caverne.

ῥευστὸν ἐτίθεντο· τοῦ δ´ αὖ que l’on a fait des antres des νοητοῦ διὰ τὸ ἀφανὲς αἰσθήσει καὶ στερρὸν καὶ βέβαιον τ῅ς ο὎σίας· ο὏τωσὶ δὲ καὶ τ῵ν μερικ῵ν ἀφαν῵ν symboles. ὥς τινες celui dont il est question ὏πενόουν. διπλοῦ δ´ ὄντος ἄντρου. ὡς καὶ Orestiades (des montagnes). Κατὰ γὰρ deux portes. matière.ἕδραν τῆ τοῦ δεσμωτηρίου raisons qui ne sont pas les οἰκήσει ἀφομοιοῦντα. ὅτι μηδὲ πᾶν maintenant. surtout lorsqu'elles sont unies à la καὶ πετρώδη καὶ δίυγρα. Mais ils symbolisent δεδήλωται· ἢδη δὲ καὶ ὅτι τ῅ς aussi le monde intelligible νοητ῅ς ο὎σίας εἴρηται. ὡς καὶ τὸ παρ´ ὇μήρῳ δίθυρον. ne symbolise pas l'essence intelligible mais l’essence unie à la matière. καὶ ἀντίτυπον καὶ nuit et creusés dans la pierre. ἐκ parce que l'essence est διαφόρων μέντοι καὶ ο὎ τ῵ν α὎τ῵ν ἐννοι῵ν ὁρμώμενοι. Pareillement. » parce qu'ils sont obscurs. permanente et fixe. contient des eaux intarissables. car les antres τοῦ πυρὸς φ῵ς τῆ τοῦ ἟λίου figurent le monde sensible. est ἐγκοσμίων δυνάμεων ἐτίθεντο réfractaire à la détermination οἱ θεολόγοι. [10] ο὎κέτι τοῦτο ἐπὶ τ῅ς Pour cette raison il n'est pas νοητ῅ς. et καὶ κατὰ σχ῅μα. δυνάμει. mais σύμβολα· ο὎κέτι μὴν πάντως encore la nature sensible . ἀλλὰ τ῅ς αἰσθητ῅ς consacré aux Nymphes παρελάμβανον ο὎σίας. Σοῦ μὲν γὰρ αἰσθητοῦ κόσμου διὰ τὸ σκοτεινὰ εἶναι τὰ ἄντρα invisible. διὰ τούτων et fluide. les forces particulières sont obscures pour les sens. Car c'est en τοιοῦτον δ´ εἶναι τὸν κόσμον considérant qu'ils sont διὰ τὴν ὕλην ἐξ ἥς συνέστηκεν naturels. τὸ α὎τοφυὲς τὸ τ῵ν ἄντρων [10] L'antre étant double ne καὶ νύχιον καὶ σκοτεινὸν καὶ représentait pas seulement πέτρινον ἐποιοῦντο τὰ l'essence intelligible. à cause de la matière κόσμου τὰ ἄντρα καὶ τ῵ν dont il est composé. sombres comme la ὁ κόσμος. . τὸ δὲ mêmes . rocheux et humides et que le [9] Ὅτι μὲν οὖν σύμβολον monde. καὶ μᾶλλόν γε ἐπὶ l'antre d'Homère avec ses τούτων τ῵ν ἐνύλων. et point du tout en considération de leur forme ainsi que le croyaient certains . parce qu'il ἄντρον σφαιροειδές. tous les antres en effet ne sont pas sphériques comme δυνάμεων.

ὡς φησὶν ὁ Νουμήνιος.τὸ νῦν παραληφθὲν διὰ τὸ ni aux Nymphes Acréennes ἔχειν. ἔλεγον δὲ καὶ Numénius expliquant ainsi la τὰς εἰς γένεσιν κατιούσας parole du prophète : « L'esprit ψυχὰς κοιν῵ς ἁπάσας. Διὸ καὶ ἱερὸν νυμφ῵ν ο὎κ ὀρεστιάδων ο὎δὲ ἀκραίων ἢ τινων τοιούτων. αἳ ἀπὸ τ῵ν Nymphes qui président aux forces des eaux. des âmes qui δαίμονας ἅπαντας ο὎χ ἱστάναι ἐπὶ στερεοῦ. c’est un εἰδέναι χρὴ τὰς ψυχὰς bonheur. De là la parole d'Héraclite : « Ce n'est pas mourir pour les âmes de devenir humides. ἀλλὰ ναΐδων. les hommes qui vivent dans le monde de la génération parce qu'ils ont des âmes humides. effet que les âmes se tiennent Νύμφας δὲ ναΐδας λέγομεν καὶ auprès de l'eau visitée par le τὰς τ῵ν ὏δάτων προεστώσας souffle divin . » Aussi le poète appelle-t-il διερούς c'est-à-dire trais. même le soleil et tous ἐμφέρεσθαι ἐπάνω τοῦ ceux en un mot qui doivent ὕδατος θεοῦ πνεῦμα· τούς τε assister au vol. mais διὰ τοῦτο λέγων καὶ τὸν ils les situaient tous sur un προφήτην εἰρηκέναι navire. Et ailleurs il dit καὶ ἧράκλειτον ψυχῆσι φάναι encore : « Vivre pour elles τέρψιν μὴ θάνατον ὏γρῆσι c'est mourir et ce que nous γενέσθαι. ὕδατα (des sommets). ἀλλὰ πάντας ἐπὶ πλοίου. mais on appelait de ce nom toutes les âmes qui descendaient dans la génération. c'est un bonheur ἐπιποτωμένας τῶ ὏γρῶ τὰς pour elles de tomber dans la εἰς γένεσιν κατιούσας. En effet ces . καὶ τὸν Ἥλιον καὶ ἁπλ῵ς πάντας· οὕστινας descendent dans la génération. τέρψιν δὲ εἶναι α὎ταῖς τὴν εἰς τὴν γένεσιν πτ῵σιν. Pour cette raison aussi les Égyptiens ne plaçaient pas tous les daimones sur un élément solide et stable. καὶ ἀλλαχοῦ δὲ φάναι ζ῅ν ἟μᾶς τὸν ἐκείνων θάνατον καὶ ζ῅ν ἐκείνας τὸν ἟μέτερον θάνατον. c'est ce que dit δυνάμεις ἰδίως. les σύμβολον. ἀλλὰ τ῅ς des sources. ὡς φησίν. Ὅθεν génération ». ἧγοῦντο γὰρ προσιζάνειν τῶ ὕδατι τὰς ψυχὰς θεοπνόῳ ὄντι. de Dieu était porté sur les eaux ». On pensait en ναμάτων οὕτω κέκληνται. Παρὸ καὶ διεροὺς appelons la mort c'est pour elles la vie. mais aux ἀενάοντα ο὎κ ἂν εἴη τ῅ς Naïades qui tirent leur nom νοητ῅ς ὏ποστάσεως. sur l'élément Αἰγυπτίους διὰ τοῦτο τοὺς humide. Nous nommons ἐνύλου φέρον ο὎σίας proprement Naïades.

ces φιλοσωμάτους ὏γρὸν τὸ âmes deviennent visibles. Αἷμά τε γὰρ d'aliment aux plantes. τὴν δὲ ou incorporelles et elles σελήνην ἐκ ποταμίων ὏δάτων. ἄναμμα μὲν νοερὸν εἶναι τὸν les âmes sont ou corporelles ἣλιον ἐκ θαλάσσης. καὶ des morts avec des libations μάλιστα τὰς μελλούσας de bile et de sang et aussi que καταδεῖσθαι εἴς τε αἷμα καὶ les âmes amies du corps δίυγρα σώματα ῥέπειν πρὸς attirant à elles le souffle τὸ ὏γρὸν καὶ σωματοῦσθαι humide le condensent comme ὏γρανθείσας. ταύταις καὶ ὁ δίυγρος γόνος [11] Certains affirment que les φίλος. Car l'eau condensée en vapeur produit un nuage. nourrissent des vapeurs [11] Διαβεβαιοῦνται δέ τινες καὶ τὰ ἐν ἀέρι καὶ ο὎ρανῶ émanées des sources et des fleuves. τὰ δ´ ἄστρα ἐκ τ῅ς ἀπὸ γ῅ς celles de la terre. C'est pourquoi on évoque les âmes ἐφελκομένας δὲ σ῵μα.τοὺς ἐν γενέσει ὄντας καλεῖν âmes aiment le sang et la τὸν ποιητὴν τοὺς διύγρους τὰς semence humaine et l'eau sert ψυχὰς ἔχοντας. καὶ τάς γε un nuage. Ainsi le soleil. Nécessairement donc. et surtout τοὺς δ´ ἀστέρας ἐξ celles qui doivent être unies ἀναθυμιάσεως τ῅ς ἀπὸ τ῅ς γ῅ς. attirent les corps . Les philosophes ἀτμοῖς τρέφεσθαι ἐκ ναμάτων du Portique ont cru que le καὶ ποταμ῵ν καὶ τ῵ν ἄλλων soleil tirait sa nourriture des ἀναθυμιάσεων· τοῖς δ´ ἀπὸ exhalaisons de la mer . la lune et les étoiles seraient des flambeaux spirituels issus de la mer. au sang et à un corps humide ont du penchant pour le principe humide et s'incarnent chargées d'humidité. des vapeurs des sources ἐκ τ῅ς ἀπὸ τ῅ς θαλάσσης et des fleuves et les astres de ἀναθυμιάσεως ἐδόκει. Διὸ καὶ χολ῅ς καὶ αἵματος ἐκχύσει προτρέπεσθαι τὰς τ῵ν τεθνηκότων. De πνεῦμα ἐφελκομένας ce nombre sont celles dont le . et le souffle se condensant dans les âmes par l'excessive abondance d'humidité. ταῖς δὲ τ῵ν φυτ῵ν habitants de l'air et du ciel se τροφὴ τὸ ὕδωρ. Ἀνάγκη τοίνυν καὶ τὰς ψυχὰς ἢτοι σωματικὰς οὔσας ἠ ἀσωμάτους μέν. la τ῅ς στοᾶς ἣλιον μὲν τρέφεσθαι lune. des eaux des fleuves et de la ἀναθυμιάσεως. ainsi que d'autres exhalaisons. σελήνην δ´ ἐκ τ῵ν πηγαίων καὶ ποταμίων ὏δάτων. Καὶ διὰ τοῦτο terre.

αἱ Aussi Héraclite : « L'âme sèche est la plus sage. bien que naturellement obscur et εἰλημμένοις. des [12] Ναΐδες οὖν νύμφαι αἱ εἰς ruisseaux et des sources qui γένεσιν ἰοῦσαι ψυχαί. D'ailleurs καὶ τὰς γαμουμένας ἔθος ὡς pour les âmes parvenues à la ἂν εἰς γένεσιν συνεζευγμένας νύμφας τε καλεῖν καὶ λουτροῖς καταχεῖν ἐκ πηγ῵ν ἠ ναμάτων ἠ κρην῵ν ἀενάων perfection de leur nature et pour les daimones générateurs. ὁρατὰς γίνεσθαι. Διὰ τοῦτο δὲ καὶ οἰκεῖον α὎ταῖς convenir sur la terre c'était bien un antre agréable et obscur à l'image du monde. parce qu'elles ψυχ῅ς ἐκ τ῅ς πρὸς τὴν γένεσιν νεύσεως. ἀτμὸν les jeunes filles qui se ἐφελκομένης δίυγρον τ῅ς marient. Aussi. Aux ἱερὸν ἐπὶ γ῅ς ἂν εἴη ἄντρον Nymphes qui président aux ἐπήρατον ἞εροειδὲς κατ´ eaux convient aussi un antre . s'unissent en vue de la génération. ἧράκλειτος « ξηρὰ ψυχὴ [12] Les Naïades sont donc les σοφωτάτη ». Ἀλλὰ ψυχαῖς μὲν ténébreux . ce qui a fait croire τελουμέναις εἰς φύσιν καὶ que ces âmes étaient γενεθλίοις δαίμοσιν ἱερός τε ὁ aériennes et tiraient de l'air κόσμος καὶ ἐπέραστος καίπερ leur substance Ainsi le σκοτεινὸς ὢν φύσει καὶ sanctuaire qui devait leur ἞εροειδής· ἀφ´ οὗ καὶ αὗται ἀερώδεις καὶ ἐξ ἀέρος ἔχειν τὴν ο὎σίαν ὏πωπτεύθησαν. où comme dans un grand temple se tiennent les âmes. Ὅθεν ne tarissent pas. παχυνθέντος δ´ ἐν α὎ταῖς τοῦ Mais les âmes pures se πνεύματος ὏γροῦ πλεονασμῶ détournent de la génération. le monde est sacré et agréable. Διὸ κἀνταῦθα âmes qui se portent vers la κατὰ τὰς τ῅ς μίξεως ἐπιθυμίας génération. Α὎τὸς δέ φησιν attire la vapeur humide. a-t-on δίυγρον καὶ νοτερώτερον coutume d'appeler : Nymphes γίνεσθαι τὸ πνεῦμα. » C'est pour cela aussi que le désir du coït rend le souffle mouillé et plus humide parce que l'âme μέντοι καθαραὶ γενέσεως qui incline à la génération ἀπότροποι.παχύνειν τοῦτο ὡς νέφος· souffle est souillé et qui ὏γρὸν γὰρ ἐν ἀέρι παχυνθὲν apparaissent aux hommes νέφος συνίσταται· sons la forme de spectres. et de les baigner avec l'eau des fontaines. Καὶ ἐκ τ῵ν τοιούτων αἳ συναντ῵σί τισι κατὰ φαντασίαν χρώζουσαι τὸ πνεῦμα εἰδώλων ἐμφάσεις.

κέκληνται. Celles-ci. τὰ δὲ πρὸς τὰς ἐν ὕδασι δυνάμεις. puisque le fruit de la vigne est mûri par le feu du Ciel. Quels symboles καὶ πηγ῵ν προεστ῵σαι divers avons-nous donc qui πηγαῖαί τε καὶ ναΐδες διὰ τοῦτο conviennent les uns aux âmes. Car les ἄντρον ὏πολάβωμεν; amphores et les cratères étant ΢ύμβολα δὴ ἔστω ὏δριάδων faits d'argile. αἳ ναμάτων Naïades. ἔνθ´ ὕδατ´ âmes et. ἀλλ´ ὄντα conviennent au présent du κεραμεᾶ. plus particulières aux [13] Ἀνακείσθω δὴ τὸ Nymphes. ils γὰρ σύμβολα ταῦτα. καὶ ταῖς μερικωτέραις ἐν sont appelées Pégées et δυνάμεσι νύμφαις. pour penser que l'antre est consacré à la fois aux âmes et aux Nymphes ? Assurément les cratères et les amphores symbolisent les ἀμφοτέραις καθιερ῵σθαι τὸ Nymphes Hydriades. sont les symboles καὶ ἀμφιφορεῖς. τοῦτ´ ἔστιν ἐκ γ῅ς ὠπτημένα· ταῦτα γὰρ φίλα τῆ παρὰ τοῦ θεοῦ δωρεᾷ τ῅ς ἀμπέλου.εἰκόνα τοῦ κόσμου. ἐν ᾧ ὡς où coulent des eaux μεγίστῳ ἱερῶ αἱ ψυχαὶ continuelles. Διονύσου μὲν de Bacchus . διατρίβουσι. en effet. Quel ἀμφιφορεῖς ταῖς προεστώσαις symbole conviendrait mieux τοῦ ἐκ πετρ῵ν ἐξιόντος ὕδατος νύμφαις οἰκειότατοι· ψυχαῖς δὲ εἰς γένεσιν κατιούσαις καὶ σωματουργίαν τί ἂν εἴη οἰκειότερον σύμβολον τούτων; Διὸ καὶ ἀπετόλμησεν que les métiers aux âmes qui descendent dans la génération et la production des corps ? Voilà pourquoi le poète a osé dire que sur ces métiers les Nymphes : Tissent des toiles teintes de . Νύμφαις τε [13] Il faut donc attribuer ὏δάτων προστάτισιν οἰκεῖον l'antre dont il est question aux τὸ ἄντρον. dieu de la vigne. parce προκείμενον ἄντρον ψυχαῖς qu'elles veillent sur les sources (νᾶμα) et les fontaines (πηγὴ). ἐπεὶ ἀπὸ πυρὸς ο὎ρανίου πεπαίνεται ταύτης ὁ καρπός. c'est-à-dire de νυμφ῵ν οἱ λίθινοι κρατ῅ρες terre cuite. parmi les puissances ἀενάοντα ἔνεστιν. ἵνα κοινὸν eaux. [14] Mais les cratères et les amphores de pierre conviennent parfaitement aux Nymphes qui président aux [14] Λίθινοι δὲ κρατ῅ρες καὶ eaux jaillies de la pierre. Σίνα οὖν ἟μῖν les autres aux puissances des διάφορα σύμβολα. τὰ μὲν πρὸς τὰς ψυχὰς ἀναφερόμενα.

θαῦμα τῶ ὄντι composition ou l'union avec ἰδέσθαι. Δηλοῖ δὲ τὸ τιθαιβώσσειν τὸ τιθέναι τὴν βόσιν· βόσις δὲ καὶ τροφὴ τὸ μέλι ταῖς μελίσσαις. Et le ἔριον. [15] Διὰ τί οὖν ο὎χ ὕδατος Les abeilles construisent leurs πλήρεις οἱ ἀμφιφορεῖς. soit χιτών γε τὸ σ῵μα τῆ ψυχῆ ὃ qu'on en considère la ἞μφίεσται. dit Homère. ce qui veut dire déposer la nourriture . Ainsi Proserpine qui veille sur tout ce qui naît d'une semence est représentée par Orphée tissant de la toile et les καὶ παρὰ τῶ ὆ρφεῖ ἟ Κόρη. λίθος δὲ extrême ressemblance avec la ταῦτα ἐν ζῴοις λίθῳ ἐοικότα· pierre. Les théologiens se sont servis . des os que se forme la chair. [15] Mais pourquoi les τ῵ν παλαι῵ν καὶ τὸν ο὎ρανὸν amphores sont-elles pleines πέπλον εἰρηκότων οἷον θε῵ν non d'eau mais de miel ? Car ο὎ρανίων περίβλημα. δι´ αἵματος δὲ καὶ ἐξ corps est le vêtement de l'âme αἱμάτων ἟ σαρκογονία. c'est manifestement τιθέναι et τὴν βόσιν. τιθαιβώσσουσι μέλισσαι. ἀλλὰ κηρίων; ἖ν γὰρ τούτοις. ἱστουργοῦσα παραδίδοται. ἖ν ὀστοῖς μὲν γὰρ καὶ περὶ Ils sont la pierre du corps des animaux à cause de leur ὀστᾶ ἟ σαρκοποιία. Καὶ : spectacle merveilleux. ἀλλ´ ἀπὸ τοῦ λίθου sont faits de pierre et non ἐρρήθησαν. θαῦμα ἰδέσθαι. Σὰ δ´ d'une autre matière. Υάρε´ ὏φαίνουσιν Car c'est dans les os et autour ἁλιπόρφυρα.εἰπεῖν ὁ ποιητὴς ὅτι ἐν τούτοις pourpre admirable à voir. Οὕτω l'âme. Les toiles ἁλιπόρφυρα φάρη ἄντικρυς ἟ ἐξ αἱμάτων ἂν εἴη ἐξυφαινομένη σάρξ· ἐξ αἵματος μὲν γὰρ ἁλουργ῅ ἔρια de pourpre seraient par contre la chair faite de sang. or les abeilles mangent et boivent du miel. C'est pour cette raison διὸ καὶ οἱ ἱστοὶ ο὎κ ἀπ´ ἄλλης qu'il est dit que les métiers ὕλης. rayons Σιθαιβώσσειν. φησί. enveloppe les dieux célestes. εἴτε πρὸς τὴν σύστασιν ἀποβλέποις εἴτε πρὸς τὴν πρὸς τοῦτο σύνδεσιν τ῅ς ψυχ῅ς. Car les toisons de pourpre et la laine sont teintes avec le sang des animaux et la chair vient du καὶ ἐκ ζῴων ἐβάφη καὶ τὸ sang et se fait avec lui. anciens comparaient le ciel à ἣπερ ἐστὶ παντὸς τοῦ un péplos parce qu'il σπειρομένου ἔφορος.

ἐπεὶ καὶ conserve. τὸ raison que certains ont pris empêcher la décomposition. il est doux à goûter et fait des fleurs par les abeilles qui μέλιτι. il purifie et δυνάμεων. sa couleur μέλι ἐκδέχεσθαι. du miel au lieu μυουμένοις εἰς τὰς χεῖρας ἀνθ´ ὕδατος μέλι νίψασθαι ἐγχέωσι. καὶ spéciales. Mais nous examinerons . τὸ φυλακτικὸν ἐν couler goutte à goutte dans συμβόλῳ τίθενται· ὅθεν τινὲς les narines des morts pour ἞ξίουν τὸ νέκταρ καὶ τὴν ἀμβροσίαν ἡν κατὰ ῥιν῵ν στάζει ὁ ποιητὴς εἰς τὸ μὴ σαπ῅ναι τοὺς τεθνηκότας. C'est pour cela encore qu'il appelle quelque part le nectar roux. afin de οὖν τοῖς τὰ λεοντικὰ les laver. καὶ συναγόμενον ἐξ ἀνθ῵ν Aussi en versant sur les mains ὏πὸ μελισσ῵ν. καθαρὰς ἔχειν τὰς χεῖρας παραγγέλλουσιν ἀπὸ d'eau. C'est pour cette [16] Ὅταν δὲ τῶ Πέρσῃ pour du miel le nectar et προσάγωσι μέλι ὡς φύλακι l'ambroisie que le poète fait καρπ῵ν. Ἔστι δὲ γλυκὺ τῆ γεύσει naissent parfois des bœufs. τὸ ὕδωρ ὡς πολεμοῦν τῶ [16] Mais en offrant du miel πυρί. on leur prescrit de garder leurs mains pures de toute action fâcheuse. Καθαίρουσι δὲ καὶ τὴν au Perse gardien des récoltes γλ῵σσαν τῶ μέλιτι ἀπὸ on symbolise sa fonction de παντὸς ἁμαρτωλοῦ. malfaisante et infâme. on παντὸς λυπηροῦ καὶ offre aux mystes ces effusions βλαπτικοῦ καὶ μυσαροῦ. θε῵ν τροφ῅ς en effet est pareille à celle du ὄντος τοῦ μέλιτος. Le miel en διάφορα σύμβολα διὰ τὸ ἐκ effet possède des propriétés πολλ῵ν α὎τὸ συνεστάναι nombreuses . Διὸ καὶ miel. grâce à lui καθαρτικ῅ς ἐστι δυνάμεως καὶ συντηρητικ῅ς· τῶ γὰρ μέλιτι πολλὰ ἄσηπτα μένει καὶ τὰ χρόνια τραύματα ἐκκαθαίρεται beaucoup de choses restent incorruptibles et des blessures anciennes sont guéries par lui.Κέχρηνται δὴ τῶ μέλιτι οἱ du miel pour un grand nombre θεολόγοι πρὸς πολλὰ καὶ de symboles divers. ἃς βουγενεῖς de ceux que l'on initie aux εἶναι συμβέβηκεν. παραιτησάμενοι langue de toute erreur. Car le miel est la nourriture des dieux. et parce que le feu purifie. gardien. Bien plus le miel purifie la προσάγουσι. Ὄταν μὲν mystères léontiques. l'eau étant écartée ὡς μύστῃ καθαρτικοῦ ὄντος comme contrariant l'action du τοῦ πυρὸς οἰκεῖα νίπτρα feu.

Πρ῵τος certaines forces descendent γὰρ τ῵ν ἀντιφερομένων τῶ du ciel et des planètes . εἰ χρὴ ἀκούειν ἐπὶ Orphée. Poros après qu'il s'est gorgé de καὶ σκοτοῦται ὡς ἀπὸ οἴνου nectar. Ἀλλὰ περὶ μὲν τοῦ de nectar. et Κρόνος ἐκτέμνεται. ὏φ´ οὗ δολωθεὶς ὁ châtrer n'est pas autre chose que le plaisir du coït. dans νέκταρος.φησί που νέκταρ ἐρυθρόν· ailleurs de plus près s'il faut τοιοῦτον γὰρ εἶναι τῆ χροιᾷ τὸ entendre le miel dans le sens μέλι. Ὃ καὶ πάσχει ὁ Κρόνος καὶ δεθεὶς ἐκτέμνεται ὡς ὁ Ο὎ρανός. ἐν ἄλλοις à Saturne au moyen du miel : ἀκριβέστερον ἐξετάσομεν· παρὰ δὲ τῶ ὆ρφεῖ ὁ Κρόνος μέλιτι ὏πὸ Διὸς ἐνεδρεύεται· πλησθεὶς γὰρ μέλιτος μεθύει celui-ci gorgé de miel est pris d'ivresse et de vertige comme s'il avait bu du vin et s'endort ainsi que dans Platon. mais . τοῦ θεολόγου δι´ ἟δον῅ς δεσμεῖσθαι καὶ au bourdonnement sonore Enchaîne-le. Ainsi lorsque αἰνισσομένου Uranus poussé par le désir du ἀποσπερματίζειν τε δυνάμεις coït descend sur la terre il est εἰς τὴν ἟δονὴν ἐκλυθέντα. châtré par Saturne. Telle est l'aventure de Saturne : il est lié et châtré comme Uranus. Jupiter tend un piège μέλιτος. Car Saturne le premier de ceux qui s'opposèrent à Uranus est aussi une sphère céleste . Pour les Ὅθεν ἐπιθυμίᾳ μὲν συνουσίας théologiens la douceur du miel τὸν Ο὎ρανὸν κατιόντα εἰς Γ῅ν qui allèche Saturne et le fait ἐκτέμνει Κρόνος· τα὎τὸν δὲ τῆ ἐκ συνουσίας ἟δονῆ παρίστησιν α὎τοῖς ἟ τοῦ μέλιτος. Υησὶ γὰρ παρ´ ὆ρφεῖ ἟ Quand tu le verras sous les Νὺξ τῶ Διὶ ὏ποτιθεμένη τὸν chênes à la cime chevelue διὰ μέλιτος δόλον· Ivre des œuvres des abeilles Εὖτ´ ἂν δή μιν ἴδηαι ὏πὸ δρυσὶν ὏ψικόμοισιν ἔργοισιν μεθύοντα μελισσάων ἐριβομβέων. δ῅σον α὎τόν. Le poète théologien fait entendre par là que la volupté enchaîne les puissances divines et les fait tomber dans la génération et que celles-ci énervées perdent dans le plaisir une partie de κατάγεσθαι τὰ θεῖα εἰς γένεσιν leurs forces. Car chez Orphée la καὶ ὏πνοῖ ὡς παρὰ Πλάτωνι ὁ nuit dit à Jupiter pour lui Πόρος τοῦ νέκταρος conseiller la ruse à l'aide du πλησθείς· ‘οὔπω γὰρ οἶνος miel : ἤν’. Au reste.

à la génération. Les cratères συνεργεῖ γὰρ γενέσει τὸ ὕδωρ. καὶ νύμφαις ὏δριάσι purificatrices et qu'elles aident παρατίθεται εἰς τὸ ἄσηπτον τ῵ν ὏δάτων ὧν ἐπιστατοῦσι καὶ τὴν κάθαρσιν α὎τ῵ν καὶ τὴν εἰς γένεσιν συνεργίαν. καθὼς παρὰ τῶ puisons l'eau des sources. ἃς ἰδίως μελίσσας οἱ dit des âmes sans inexactitude παλαιοὶ ἐκάλουν ἟δον῅ς : οὔσας ἐργαστικάς. symbolisent les sources (ainsi Διὸ καὶ ἐν τοῖς κρατ῅ρσι καὶ auprès de Mithra est placé un ἀμφιφορεῦσι τιθαιβώσσουσι cratère en guise de source) et μέλισσαι. Nymphes Hydriades et particulièrement aux âmes nymphes que les anciens [18] Πηγαὶ δὲ καὶ νάματα appelaient proprement abeilles οἰκεῖα ταῖς ὏δριάσι νύμφαις parce qu'elles sont ouvrières καὶ ἔτι γε μᾶλλον νύμφαις ταῖς de plaisir. τ῵ν μὲν κρατήρων les amphores figurent les σύμβολον τ῵ν πηγ῵ν vases avec lesquels nous φερόντων. τ῵ν δ´ fontaines conviennent aux ἀμφιφορέων τ῵ν ἐν οἷς τὰ ἀπὸ τ῵ν πηγ῵ν ἀρυόμεθα. corruption naturelle et exciter [17] Λαμβανομένου τοίνυν καὶ à la génération par l'attrait du plaisir est pris à juste titre ἐπὶ καθαρμοῦ τοῦ μέλιτος καὶ pour symbole des Nymphes ἐπὶ φυλακ῅ς σηπεδόνος καὶ Hydriades parce que les eaux ἐπὶ τ῅ς δι´ ἟δον῅ς εἰς γένεσιν auxquelles président celles-ci καταγωγ῅ς οἰκεῖον σύμβολον sont incorruptibles. τ῵ν ψυχ῵ν ἔφη Les anciens donnaient encore Βομβεῖ δὲ νεκρ῵ν σμ῅νος le nom d'abeilles aux prêtresses de Cérès en tant . Aussi Sophocle a-t-il ψυχαῖς. τὰς δ´ ἀπὸ τοῦ purifier. Pour cette raison les abeilles construisent leurs rayons dans des cratères et des amphores. μὲν ἐξ ο὎ρανοῦ δέχεται [17] Le miel passant pour Κρόνος. Ὅθεν καὶ ὁ L’essaim des morts bourdonne ΢οφοκλ῅ς ο὎κ ἀνοικείως ἐπὶ et monte. préserver de la Κρόνου Ζεύς. Μίθρᾳ ὁ κρατὴρ ἀντὶ τ῅ς [18] Les sources et les πηγ῅ς τέτακται.Ο὎ρανῶ ὁ Κρόνος ἐστὶ καὶ ἟ Saturne recueille celles qui τούτου σφαῖρα. Car l'eau aide à la génération. Κατίασι δὲ viennent du ciel et Jupiter δυνάμεις ἐξ ο὎ρανοῦ καὶ ἀπὸ celles qui viennent des τ῵ν πλανωμένων· ἀλλὰ τὰς planètes.

καὶ βουκλόπος θεὸς ὁ τὴν γένεσιν λεληθότως ἀκούων. Σὸ γὰρ ζῶον φιλόστροφον καὶ μάλιστα δίκαιον καὶ νηφαντικόν· ὅθεν seules qui devaient vivre selon la justice et retourner ensuite à leur lieu d'origine ayant accompli des œuvres agréables aux dieux. τὴν δὲ χολὴν ζω῅ς. l'amertume (de là vient qu'on offrait du fiel aux dieux). soit que l’on voulût faire entendre que la mort délivre de la douleur et que cette vie est [19] Ο὎χ ἁπλ῵ς μέντοι πάσας pénible et amère.ἔρχεταί τ´ ἄνω. ἠ ὅτι ὁ μὲν θάνατος λυσίπονος. car le signe du ἐκάλουν ἄλλως τε ἐπεὶ ταῦρος Taureau est le point μὲν ΢ελήνη καὶ ὕψωμα d'exaltation de la lune . ἀλλὰ τὰς pas indistinctement abeilles μελλούσας μετὰ δικαιοσύνης toutes les âmes qui vont vers βιοτεύειν καὶ πάλιν la génération. Πεποίηνται ἢδη τὸ μέλι καὶ θανάτου σύμβολον (διὸ καὶ μέλιτος σπονδὰς τοῖς χθονίοις des bœufs. διὰ δὲ πικρίας que la vie de l’âme périt par la ἀναβιώσκεσθαι (ὅθεν καὶ τοῖς volupté et renaît par θεοῖς χολὴν ἔθυον). Καὶ κυάμοις ο὎κ revenir à son point de départ . mais celles-là ἀναστρέφειν εἰργασμένας τὰ θεοῖς φίλα. ἀποθνῄσκειν τὸν τ῅ς ψυχ῅ς soit que l’on voulût signifier βίον. et ΢ελήνης ὁ ταῦρος. ψυχὰς εἰς γένεσιν ἰούσας [19] Cependant on n'appelait μελίσσας ἔλεγον. ἟ δ´ ἐνταῦθα ζωὴ ἐπίμοχθος καὶ πικρά. on nomme Née des bœufs les âmes qui vont vers la génération et Voleur de bœufs le dieu qui connaît les secrets de la génération. καὶ ψυχαὶ δ´ εἰς γένεσιν ἰοῦσαι βουγενεῖς. abeille la lune qui préside à la ΢ελήνην τε οὖσαν γενέσεως génération et d'un autre nom προστάτιδα Μέλισσαν taureau . On a fait aussi du miel le symbole de la mort (c'est pour cela qu'on offrait des libations ἔθυον). Καὶ τὰς Δήμητρος ἱερείας ὡς τ῅ς χθονίας θεᾶς μύστιδας μελίσσας οἱ παλαιοὶ ἐκάλουν qu'elles étaient chargées d'initier aux mystères de la déesse souterraine et ils disaient Koré douce comme le miel. βουγενεῖς comme les abeilles naissent δ´ αἱ μέλισσαι. de miel aux dieux souterrains) ἢτοι δι´ ἟δον῅ς αἰνιττόμενοι et du fiel le symbole de la vie. Ils appelaient aussi α὎τήν τε τὴν Κόρην Μελιτώδη. Car cet καὶ νηφάλιοι σπονδαὶ αἱ διὰ animal (l'abeille) aime à μέλιτος.

ont pour μὲν Κουρήτων Διί. Bacchus à Naxos. ἀλλὰ καὶ τὰς μέν τινας πρὸς βορρᾶν τετράφθαι Crète que les Curètes lui consacrèrent. οὓς ἐλάμβανον et surtout il est juste et sobre εἰς σύμβολον τ῅ς κατ´ ε὎θεῖαν : aussi appelle-t-on sobres les γενέσεως καὶ ἀκαμποῦς διὰ τὸ libations de miel. μόνον δὲ ὅτι mais il a précisé que l’une Ο὎δέ τι κείνῃ et l'autre plus divine du côté ἄνδρες ἐσέρχονται. celles-ci étaient τετρ῅σθαι. et partout où l’on reconnaissait Mithra on se le θύρας. [20] Ainsi dans les temps très καὶ ἐν Νάξῳ Διονύσῳ. ἐπεσημήνατο. Jupiter en avait en Ἰθακήσιον σπήλαιον ο὎κ ἞ρκέσθη δίθυρον εἰπὼν Ὅμηρος. δὲ ΢ελήνῃ καὶ Πανὶ Λυκείῳ. τὰς δὲ πρὸς contenté de dire que la grotte νότον ο὎δὲ εἰ καταβαταὶ d'Ithaque avait deux portes. il dit seulement que . les nœuds. elles sont entièrement trouées σύμβολα καὶ κοινὰ ὏δριάδων et non interceptées par des νυμφ῵ν καὶ ψυχ῵ν εἰς γένεσιν membranes disposées entre νυμφευομένων. ἀλλ´ du midi et que l’on pensait ἀθανάτων ὁδός ἐστιν. καὶ ἐν Κρήτῃ nouvelles mariées. τὸ cavernes. De plus les μόνον σχεδὸν τ῵ν abeilles ne se posent pas sur σπερματικ῵ν δι´ ὅλου les fèves . pareilles aux ἀφοσιούντων. τὰς δὲ πρὸς νότον conciliait en lui dédiant une [θεωτέρας]. Donc les rayons de [20] ΢πήλαια τοίνυν καὶ ἄντρα τ῵ν παλαιοτάτων πρὶν καὶ miel et les abeilles étaient les symboles propres et communs aux Nymphes Hydriades et ναοὺς ἐπινο῅σαι θεοῖς aux âmes qui. mais il n'a pas indiqué si l’on pouvait descendre par la porte du midi. Υέροιεν ἂν οὖν τὰ κηρία καὶ αἱ μέλισσαι οἰκεῖα regardées comme symbole de la génération rectiligne et rigide parce que presque seules de tout ce qui se sème.ἐφιζάνουσιν. Homère ne s'est pas τὰς βορείους. la Lune et Pan Lycien en Arcadie. καὶ καταβατάς γε caverne. μὴ ἐγκοπτόμενον ταῖς μεταξὺ τ῵ν γονάτων ἐμφράξεσι. descendre par la porte du nord [21] Ἕπεται τοίνυν ζητεῖν τὸ βούλημα εἴτε τ῵ν était tournée du côté du nord . anciens avant l’invention des πανταχοῦ δ´ ὅπου τὸν Μίθραν temples on consacrait aux ἔγνωσαν διὰ σπηλαίου τὸν dieux les antres et les θεὸν ἱλεουμένων. ἐν Ἀρκαδίᾳ but la génération.

ἀφανοῦς δ´ ἔτι ὄντος τοῦ νοτίου πόλου τῶ μακρὰν ἔτι ἀφεστηκότι καὶ au tropique d'hiver . αἰγόκερων Κρόνου· ἀπὸ planètes. ταῦρον disposés dans cet ordre : Ἀφροδίτης. invisible. Le point estival est sur le signe du Cancer. εἴπερ α὎τοῦ πλάσμα immortels. ὧν οὔτε νοτιώτερόν ἐστι τοῦ χειμερινοῦ τροπικοῦ οὔτε βορειότερον τοῦ θερινοῦ. tandis que πρ῵τα μὲν λέοντα οἶκον le pôle méridional étant ἧλίου. d'abord le Lion. καὶ ΢ελήνης λοιπὸν καρκίνον. δ´ αἰγόκερω ἔμπαλιν [22] Les signes du Zodiaque ὏δροχόον Κρόνου. l'un dans la partie καρκίνος ε὎λόγως τῆ du ciel la plus méridionale est προσγειοτάτῃ ΢ελήνῃ ἀπεδόθη.καθιδρυσαμένων. διδύμους ἗ρμοῦ. Numénius καρκίνον. Καὶ y a dans le ciel deux points προσγειότατος μὲν ὢν ἟μῖν ὁ extrêmes. puis la Vierge. on attribue le ζυγὸν δὲ Ἀφροδίτης. εἴπερ par celle-là ἱστορίαν ὁ ποιητὴς Les hommes n'entrent pas ἀπαγγέλλει. Σοῦ δὴ ἄντρου [21] Il nous faut donc εἰκόνα καὶ σύμβολον φησὶ τοῦ maintenant rechercher ou le κόσμου φέροντος Νουμήνιος dessein de ceux qui καὶ ὁ τούτου ἑταῖρος Κρόνιος consacrèrent l'antre si le poète δύο εἶναι ἐν ο὎ρανῶ ἄκρα. L'antre était considéré comme l'image et le δ´ ὁ μὲν θερινὸς κατὰ symbole du monde. Ἔστι décrit un lieu réel ou la signification mystérieuse du récit d'Homère si ce récit est imaginaire. ἰχθύας du Cancer au Capricorne sont Διός. l'autre dans la partie la plus septentrionale est au tropique d'été. Capricorne à Saturne la plus σκορπίον δὲ Ἄρεος. Ἄρεος κριόν. le point ἀνωτάτῳ τ῵ν πλανωμένων hivernal sur le signe du πάντων ὁ αἰγόκερως Capricorne et comme le signe ἀπεδόθη. séjour du Soleil . τοξότην éloignée et la plus haute des Διός. τὸ διήγημα. du Cancer est pour nous le [22] Καὶ ἔχουσί γε ἐφεξ῅ς αἱ θέσεις τ῵ν ζῳδίων· ἀπὸ μὲν signe le plus rapproché de la terre. . séjour de Mercure . la Balance. on l'attribue avec raison à la lune. ὁ δὲ χειμερινὸς κατ´ et son ami Cronius disent qu'il αἰγόκερων. εἶτα παρθένον ἗ρμοῦ. qui est la plus καρκίνου εἰς αἰγόκερων voisine de la terre. ἠ α὎τοῦ γε τὸ mais c'est la route des αἴνιγμα.

séjour de Mars . le Verseau. θεολόγοι. καὶ ὀρθ῵ς καὶ τοῦ ἄντρου αἱ πρὸς βορρᾶν πύλαι καταβαταὶ du Capricorne. mais à ceux qui montent vers les dieux. ὃ κοινὸν καὶ ἐπὶ par laquelle elles remontent. καρκίνον μὲν εἶναι δι´ οὗ et dans l’ordre inverse à partir κατίασιν αἱ ψυχαί. διὰ τὴν α὎τὴν δ´ porte par laquelle descendent αἰτίαν ο὎ θε῵ν ἔφη ὁδός. Aussi les théologiens établissent-ils que le Cancer et le Capricorne étaient les deux portes du Ciel. le Capricorne au midi et favorable à l'ascension. ἧλίου κατ´ αἰγόκερων [23] C'est à juste titre que γενομένου. car les régions septentrionales φησὶ Ῥωμαίους τε καὶ conviennent aux âmes qui Αἰγυπτίους. [23] Ἔστι δὲ τὰ μὲν βόρεια ψυχ῵ν εἰς γένεσιν κατιουσ῵ν. mais des ἀνακειμένου Κρόνῳ οἴκου immortels. αἰγόκερως δὲ νότιος καὶ ἀναβατικός. le Bélier. Platon les ἀνθρώποις· τὰ δὲ νότια ο὎ appelait les deux ouvertures. le Scorpion. ψυχ῵ν ὡς ο὎σ῵ν καθ´ α὏τὸ ἠ τῆ ο὎σίᾳ ἀθανάτων. θε῵ν. séjour de Saturne. Pour cette raison le poète ne dit pas : le chemin Κρονικ῅ς ἑορτ῅ς καὶ τοῦ des dieux. séjour de Jupiter . ἀλλὰ τ῵ν εἰς θεοὺς On dit que le Cancer est la ἀνιουσ῵ν. ἀλλ´ les âmes et le Capricorne celle ἀθανάτων. Πλάτων δὲ δύο séjour de Jupiter . Σ῵ν δύο πυλ῵ν τούτων μεμν῅σθαι καὶ Παρμενίδην ἐν τῶ Υυσικῶ Le Cancer est au nord et favorable à la descente. le Sagittaire. du midi sont attribuées non aux dieux. ἑορτάζειν δὲ τοὺς dans le récit d'Homère δούλους ἐλευθέρων σχήματα l'ouverture de l'antre située au περιβάλλοντας καὶ πάντων nord est assignée à la ἀλλήλοις κοινωνούντων· descente des hommes et que αἰνιξαμένου τοῦ νομοθέτου ὅτι κατὰ ταύτην τοῦ ο὎ρανοῦ τὴν πύλην οἱ νῦν ὄντες διὰ τὴν γένεσιν δοῦλοι διὰ τ῅ς les régions . séjour de Vénus . expression qui .Δύο οὖν ταύτας ἔθεντο πύλας séjour de Vénus . séjour de Mercure et enfin le Cancer séjour de la lune. le Taureau. séjour de Saturne . les Poissons. Ῥωμαίους μὲν descendent dans la γὰρ τὰ Κρόνια ἑορτάζειν génération. le στόμια ἔφη· τούτων δὲ Capricorne. les Gémeaux. Ἀλλὰ καρκίνος μὲν βόρειος καὶ καταβατικός. καρκίνον καὶ αἰγόκερων οἱ séjour de Mars . αἰγόκερων δὲ δι´ οὗ ἀνίασιν.

νουμηνία δ´ ceux qui maintenant sont α὎τοῖς ἟ ΢ώθεως ἀνατολή. οὔτ´ οὖν ἀνατολῆ καὶ δύσει τὰς θύρας ἀνέθηκεν οὔτε ταῖς ἰσημερίαις. On Καταβατικὴ δὲ α὎τοῖς ἟ ἀπ´ dit que Parménide dans αἰγόκερω ὁδός· διὸ ἰανούαν sa physique faisait mention de εἰπόντες τὴν θύραν καὶ ἰανουάριον μ῅να τὸν θυραῖον προσεῖπον. soleil revient du Capricorne du côté de l'est. se dirigeant vers les régions du nord. convient aussi aux âmes qui ἀναβιωσκόμενοι καὶ εἰς par elles-mêmes ou par ἀπογένεσιν ἀπερχόμενοι. mais le Cancer. Puis la route qui part du Capricorne βορρᾷ καὶ ταῖς κατὰ νότον les ramène à leur première νοτιωτάταις πύλαις καὶ ταῖς condition.Janua ont ψυχαῖς καθιέρωτο τὸ ἄντρον appelé Januarius c'est-à-dire καὶ νύμφαις ὏δριάσι. Car près du Cancer. Les Romains κατὰ βορρᾶν βορειοτάταις. essence sont immortelles. ἐποχεῖται δὲ ταύρῳ. tout devenant commun aux uns et aux autres. ἀλλὰ καρκίνος· esclaves qui revêtent les habits des hommes libres. ὡς Ῥωμαίοις. ὅτι nommant la porte . ἡν κυνὸς ἀστέρα près de cette porte du ciel Ἕλληνες φασί. est l'étoile Sothis que Ἀφροδίτης δὲ καὶ ὁ ταῦρος. les Grecs appellent l'étoile du δημιουργὸς δὲ ὢν ὁ Μίθρας Chien. Pour les Égyptiens le . esclaves par leur naissance γενέσεως κατάρχουσα τ῅ς εἰς sont libérés par la fête de τὸν κόσμον. Car les Romains. οἷον κριῶ καὶ ζυγῶ ἀλλὰ νότῳ καὶ Saturne et la demeure attribuée à Saturne. Saturnales : c'est la fête des [24] Αἰγυπτίοις δὲ ἀρχὴ ἔτους ο὎χ ὁ ὏δροχόος. Le législateur a πρὸς γὰρ τῶ καρκίνῳ ἟ voulu faire entendre par là que ΢῵θις. qu'ils ressuscitent et reviennent à la source de la génération. [24] Chez les Égyptiens le signe sous lequel commence l'année n'est pas le Verseau. à l'époque où le soleil s'approche du ἐπάνεισιν ἐπιστρέψας εἰς τὰ Capricorne célèbrent des βόρεια. ἐν ᾧ Ἥλιος ἀπ´ αἰγόκερω πρὸς ἑῴαν ces deux portes et que la mémoire en subsiste chez les Romains et chez les Égyptiens.ἐλευθεροῦνται. ψυχαῖς mois de la porte le mois où le δὲ γενέσεως καὶ ἀπογενέσεως οἰκεῖοι οἱ τόποι. Σῶ μὲν οὖν Μίθρᾳ οἰκείαν καθέδραν τὴν κατὰ τὰς ἰσημερίας ὏πέταξαν· διὸ κριοῦ μὲν φέρει Ἀρηίου ζῳδίου τὴν μάχαιραν.

[25] C'est avec raison que l’on attribuait les vents aux âmes εἶναι. signe de Mars et est-il porté sur le Taureau. » ἟ δὲ τοῦ νότου διαλύει. parce que le Borée est froid. δ´ οὔσης τ῅ς ἟μετέρας οἰκουμένης ἀνάγκη τὰς τῆδε κυομένας βορρᾷ ἀνέμῳ ὁμιλεῖν καὶ τὰς ἐντεῦθεν ἀπαλλαττομένας νότῳ· αὕτη δὲ καὶ ἟ αἰτία τοῦ τὸν μὲν βορρᾶν ἀρχόμενον μέγαν l'hémisphère austral s'étendant jusqu'à lui du côté du Notus. ὥς τινες établi de porte au levant et au couchant ni aux équinoxes. aux ouvertures les plus méridionales. ἟ δὲ cercle de l'équinoxe Il a à διαλύει θερμοτέρα οὖσα καὶ droite les régions πρὸς τὸ θερμὸν τοῦ θείου septentrionales. ἐν ἀριστερᾷ δὲ τὰ génération dans le monde. Ἀλλὰ βορέας μὲν à la mort des âmes. car cet antre était consacré aux âmes et aux Nymphes Hydriades et ces lieux ᾠήθησαν. ἐν δεξιᾷ μὲν ἔχων τὰ qui est le principe de la βόρεια. καὶ τὴν ο὎σίαν ἔχειν conviennent à la naissance et τοιαύτην. comme le Taureau Mithra est l'auteur du monde et le maître de la ἐν τῶ ψυχρῶ τ῅ς χθονίου génération. et aux plus septentrionales vers le nord . βορέου πνοὴ «ζωγρεῖ aussi tient-il le glaive du ἐπιπνείουσα κακ῵ς κεκαφηότα θυμόν. en effet. parce que ce vent est chaud et l'hémisphère boréal du côté de Borée. il est situé sur le γενέσεως διακρατοῦσα. [25] Ψυχαῖς δ´ εἰς γένεσιν ἰούσαις καὶ ἀπὸ γενέσεως χωριζομέναις εἰκότως ἔταξαν ἀνέμους διὰ τὸ ἐφέλκεσθαι καὶ α὎τὰς πνεῦμα. Βορειοτέρας régions méridionales. à gauche les ἀναπέμπουσα. signe de Vénus . τὸν δὲ νότον λήγοντα. κατὰ δὲ τὸν βορρᾶν τοῦ Καυτοπάτου διὰ τὸ ψυχρὸν τοῦ ἀνέμου. c'est-à-dire au Bélier et à la Balance. τεταγμένου α὎τοῖς κατὰ C'est pourquoi Homère n'a pas μὲν τὸν νότον τοῦ Καύτου διὰ τὸ εἶναι θερμόν. Quant à οἰκεῖος εἰς γένεσιν ἰούσαις· διὸ Mithra on lui a assigné sa καὶ τοὺς θνῄσκειν μέλλοντας ἟ place près des équinoxes . νότια.καὶ γενέσεως δεσπότης κατὰ premier jour du mois est τὸν ἰσημερινὸν τέτακται marqué par le lever de Sothis κύκλον. ἧ μὲν γὰρ πήγνυσι ψυχροτέρα οὖσα καὶ Bélier. ὇ qui vont vers la génération et μὲν γὰρ ε὎θὺς ἐπίκειται τοῖς qui en reviennent car les . mais bien au midi et au nord et vers le midi.

on a cru que le Borée était amoureux. c'est très froid. mais le second est très εἰσιέναι εἰς τὰ ἱερά. Ο὎κοῦν ο὎δ´ ἐπὶ τ῵ν ἄλλων θυρ῵ν ἐφ´ ὁποίας οὖν ὥρας ἐξὸν λαλεῖν ὡς ἱερᾶς οὔσης θύρας. [26] Parce que c'est par la porte du nord que les âmes s'en vont vers la génération. Σὸν δὲ naissent ont du rapport avec νότον θεοῖς νέμοντες le Borée et celles qui la ἱσταμένης τ῅ς μεσημβρίας ἐν quittent avec le Notus. En effet on a dit : Métamorphosé en cheval à la crinière noire il coucha avec elles .὏πὸ τὴν ἄρκτον οἰκοῦσιν. et maintient dans le nous habitons est très septentrionale. C'est τοῖς ναοῖς τ῵ν θε῵ν τὰ aussi pour cette raison que le παραπετάσματα ἕλκουσι. Car le premier atteint directement les habitants du τοῦ θεοῦ ο὎ θέμις ἀνθρώπους nord . ἐτέκνωσέ τε nécessairement les âmes qui y Ζήτην καὶ Κάλαϊν. attirent le souffle et δ´ ἟ ἐκ τ῵ν ἄπωθεν ἐπιρροή· de la sorte possèdent une καὶ ὅταν ἀθροισθῆ. mais [27] Ἱστᾶσιν οὖν τὸ σύμβολον τ῅ς μεσημβρίας καὶ τοῦ νότου ἐπὶ τῆ θύρᾳ μεσημβριάζοντος τοῦ θεοῦ. Borée est le vent des âmes qui [26] Εἰς γένεσιν δ´ ἀπὸ pourquoi son souffle violent βορέου πύλης τ῵ν ψυχ῵ν ranime les moribonds qui ἐρχομένων ἐρωτικὸν διὰ τοῦτο respirent avec peine et le ὏πεστήσαντο τὸν ἄνεμον· καὶ souffle du Notus les affaiblit. à ce que certains μακρὰν ἀφέστηκε· χρονιωτέρα croient. ἀλλ´ lointain . τότε essence spirituelle. ὁ δὲ âmes. soufflant de loin il ἀθανάτων ὁδός ἐστιν. est ainsi plus lent . l'un resserre. étant Ἵππῳ ἐεισάμενος παρελέξατο froid de la génération terrestre κυανοχαίτῃ· et l'autre étant très chaud. γὰρ En effet. καὶ διὰ τοῦθ´ οἱ Πυθαγόρειοι καὶ οἱ παρ´ Αἰγυπτίοις σοφοὶ μὴ quand il a accumulé ses tourbillons il augmente enfin. τὸ ὇μηρικὸν δὴ τοῦτο φυλάσσοντες παράγγελμα. Mais le πληθύνει. Comme la terre que Καὶ τὴν Ὠρείθυιαν α὎τὸν vont vers la génération. divine. ἁρπάσαι φασίν. ὡς κατὰ τὴν εἰς νότον ἔγκλισιν Borée est violent quand il commence de souffler et le Notus quand il va se calmer. αἱ δ´ ὏ποκυσσάμεναι ἔτεκον dissout et ramène à la chaleur δυοκαίδεκα πώλους.

milieu du jour à la porte du ἦμὲν ἀνακλῖναι πυκινὸν νέφος ἞δ´ ἐπιθεῖναι. τούτων πρόεισιν ἀπὸ βορέου Homère a connu que les ἀνέμου εἰς τὰ νότια κατιὼν portes sont sacrées . σημαίνων καρκίνον τε καὶ αἰγόκερων· ἄχρι γὰρ cette raison les pythagoriciens passant les portes des villes ou des maisons. γουνούμενος υἱόν.λαλεῖν ἀπηγόρευον Et fécondées elles enfantèrent διερχομένους ἠ θύρας ἠ douze poulains. c'est ce κἀκεῖθεν ἐπανιὼν εἰς τὰ que montre chez lui OEnée βόρεια. ἀρχὰς ἐχούσας τ῵ν νεφουμένων τόπων. ἃς ἔχον Ὧραι. Calais. immortels. C'est pourquoi même sur d'autres portes et à quelque heure que ce fût. il n'était pas καὶ διὰ τοῦτο μυκώμεναι. σεβομένους ὏πὸ Et on rapporte qu'il enlève σιωπ῅ς θεὸν ἀρχὴν τ῵ν ὅλων Orytie et engendre Zétis et ἔχοντα. car un seuil καὶ αἱ βρονταὶ διὰ τ῵ν νεφ῵ν· est une chose sacrée. Οἶδε δὲ καὶ πύλας ο὎ρανοῦ. ΢είων κολλητὰς σανίδας. jointes. ὡς δηλοῖ παρ´ α὎τῶ ὁ σείων Οἰνεὺς ἀνθ´ ἱκετηρίας τὴν θύραν. πέρατα α὎τοῦ εἰληχότες. Frappant les portes bien καρκίνος μὲν τὰ βόρεια. Mais parce que le midi Οἶδε δὲ καὶ Ὅμηρος ἱερὰς τὰς θύρας. Et pour Α὎τόματοι δὲ πύλαι μύκον et les sages d'Égypte ο὎ρανοῦ. midi. ὅτι permis de parler . défendaient de parler en [28] Λέγει δέ που καὶ ἧλίου πύλας. honorant par le silence le dieu en qui est le principe de toutes choses. αἰγόκερως δὲ τὰ νότια· δ῅μος Il a connu aussi les portes du δὲ ὀνείρων κατὰ Πυθαγόραν ciel dont les Heures ont la . ὧν αἱ [27] On a donc pris le Notus pour symbole du milieu du ἀνοίξεις καὶ τὰ κλεῖθρα διὰ jour car le dieu se trouve au νεφ῵ν. Αἰγόκερως δὲ καὶ frappant la porte à la façon καρκίνος περὶ τὸν γαλαξίαν τὰ d'un suppliant. est attribué aux dieux. πύλας. Mais c'est la route des ἃς αἱ Ὧραι ἐπιστεύθησαν. suppliant son fils. on tire au milieu du jour les voiles dans les temples : on observe ainsi le précepte homérique selon lequel il n'est pas permis aux hommes d'entrer dans les temples quand le soleil incline au midi.

Selon Pythagore. δαίμοσι δὲ Capricorne au midi. car le soleil s'avance jusqu'à eux lorsqu'il descend du nord au midi et que de là il remonte vers le σώματα. ΢κύθαι ἣ τε γ῅ Capricorne sont situés près de κάθυγρος α὎τ῵ν οὖσα καὶ la Voie lactée dont ils νομὰς πλείστας φέρουσα. φύσεως ἀπὸ ἑτερότητος car attirées par la volupté elles πανταχοῦ τὸ δίθυρον α὎τ῅ς désirent aller vers la πεποίηνται σύμβολον. nord. dans la Voie lactée nommée ainsi parce que les âmes se nourrissent de lait. ἅτε τρόφιμος ὤν. ψυχαγωγοὺς μέλι κεκραμένον Il dit qu'elles meuglent parce γάλακτι ὡς ἂν δι´ ἟δον῅ς εἰς que le tonnerre est produit par γένεσιν μεμελετηκυίαις les nuées. καὶ ὁ ἐκ γ῅ς οὖν πνέων τροφοῦ.αἱ ψυχαί. Ἠ γὰρ génération et. δηλοῦσι δὲ Κελτοί. Le Cancer et le Θρᾷκες. commençant φησὶν εἰς τὸν γαλαξίαν τὸν dans les régions nébuleuses. en même temps διὰ νοητοῦ ἟ πορεία ἠ δι´ qu'elles sont enfantées. [ἐν] α὎τῶ δὲ τούτῳ καὶ κατασμικρύνειν καὶ ξηραίνειν· ἔτι δ´ ἐν τοῖς βορείοις πάντα μεγάλα τὰ entendant par là le Cancer et le Capricorne . μάλιστα εἴωθεν. occupent les extrémités. ὡς θεοῖς μὲν τὰ ἀνατολικά. Ἀρξαμένης γὰρ τ῅ς un mélange de lait et de miel . le lait . ὅταν les nuées. ceux qui veulent évoquer les âmes leur offrent en libations τὰ δυτικά. ἔρχεσθαι· αἷς συγκυεῖσθαι τὸ D'elles-mêmes mugirent les γάλα πέφυκεν. C'est pourquoi. εἰς γένεσιν πέσωσιν. [29] Κατὰ ταῦτα τοίνυν τῶ μὲν θνητῶ καὶ γενέσει ὏ποπτώτῳ φύλῳ τὰ βόρεια οἰκεῖα. ᾯ καὶ Soit qu'ils écartent ou qu'ils σπένδειν α὎ταῖς τοὺς étendent un nuage épais. lorsqu'elles sont tombées dans la génération. βορρᾶς κέκληται. dit-il. Le ἖πεὶ καὶ α὎τό γε τοὔνομα ἀπὸ Cancer au nord et le τ῅ς βορᾶς· βορὰ δὲ ὄνομα τροφ῅ς. portes du ciel gardées par Ἔτι τὰ μὲν νότια μικροφυ῅ les Heures ποιεῖ τὰ σώματα· τὸ γὰρ [28] Il parle aussi quelque θερμὸν ἰσχναίνειν α὎τὰ part des portes du soleil. οὕτω προσαγορευόμενον ἀπὸ sont ouvertes et fermées par τ῵ν γάλακτι τρεφομένων. τῶ δὲ θειοτέρῳ τὰ νότια. le peuple des Songes n'est autre chose que les âmes qui se rassemblent. ἃς συνάγεσθαι garde et qui.

a été appelé Borée. καὶ κέντρον chaleur dessèche τὸ μὲν ὏πὲρ γ῅ν. ὁ δὲ ὃν λύει ἟ ἟δονὴ καὶ εἰς πάντα sensible par le globe fixe ou par les globes des planètes et encore par la route immortelle ou la route mortelle. Le nom même de ο὎ρανόν. et πύλας ψυχ῵ν Ἥλιον τιθέντων le vent qui souffle de cette καὶ ΢ελήνην. Δύο les régions septentrionales tous les corps sont grands. comme [30] Πίθου νενομισμένης καὶ παρὰ Πλάτωνι ἐν Γοργίᾳ τ῅ς à la race mortelle et soumise à l'orient aux dieux et l'occident aux daimones. καὶ διὰ μὲν ἧλίου ἀνιέναι. Car la nature commençant par ψυχ῅ς. καὶ τὸ μὲν ainsi les rapetisse et les ἀνατολικόν. l'autre à . les Thraces et les Scythes en sont la preuve. καὶ τ῅ς μὲν pour symbole. κακ῵ν. En outre. καὶ amaigrit . et celles du midi ἕτερος δὲ ἐάων· à la race plus divine. Ainsi le voyage λογικ῅ς.αἰσθητοῦ· καὶ τοῦ αἰσθητοῦ ἠ διὰ τ῅ς ἀπλανοῦς ἠ διὰ τ῅ς τ῵ν πεπλανημένων. καὶ τ῵ν θεολόγων car bora signifie nourriture. τ῅ς δ´ ἀλόγου· πίθοι s'accomplit par le monde δὲ ὅτι χωρήματα ἤσαν αἱ intelligible ou par le monde ψυχαὶ ἐνεργει῵ν τε καὶ ἕξεων sensible. L'un des points cardinaux est au-dessus διασκεδάννυσι μόνης ἐλπίδος de la terre. les régions méridionales produisent des ἠ διὰ τ῅ς ἀθανάτου ἠ διὰ τ῅ς corps de petite espèce . τ῅ς δὲ est double lui a été donné κακοεργέτιδος. δι´ οὗ δὲ κατιόντων Borée vient de la nourriture. νύξ τε καὶ ἟μέρα· καὶ διὰ τοῦτο παλίντονος ἟ ἁρμονία καὶ τοξεύει διὰ τ῵ν ἐναντίων. οἷα δίδωσι. l'un à l'orient. [29] Pour ces motifs donc les ὇μήρῳ régions boréales conviennent Δώρων. au contraire dans τὰ μὲν ἀριστερά. Καὶ παρ´ ἧσιόδῳ ὁ μέν τις νοεῖται πίθος δεδεμένος. partout ce qui ε὎εργέτιδος. δι´ οὗ humide et abonde en μὲν ἀναβαινόντων εἰς pâturages. εἰς γ῅ν. διὰ δὲ ΢ελήνης κατιέναι· καὶ δύο πίθοι παρ´ terre nourricière. ἖ν οἷς γὰρ ἟ φαύλη . τὸ δὲ δυτικόν. la génération. τὰ δὲ δεξιά. étant nutritif. l'autre au-dessous μενούσης. car la θνητ῅ς πορείας. τὸ δ´ habituellement les corps et ὏πόγειον. καὶ πάλιν se produit. Leur terre aussi est très δὲ στόμια Πλάτων φησί. Les Celtes. dans le monde ποι῵ν. καὶ τ῅ς μὲν οὔσης l'hétérogénéité.

L'un renferme les maux que donne Jupiter . certaines puissances et Ἀλλ´ ἵνα μὴ τὰ τ῵ν παλαι῵ν Hésiode encore on voit un φιλοσόφων τε καὶ θεολόγων tonneau clos et un autre ἐπεισάγοντες τὸν λόγον qu'ouvre la volupté et tout son μηκύνωμεν. l’autre les biens. réalise au moyen des [31] Πανταχοῦ τοίνυν τοῦ aussi deux ouvertures : par διθύρου φύσεως ὄντος l'une on monte au ciel. τὴν μὲν πᾶσαν contenu se répand à βούλησιν καὶ διὰ τούτων l'exception de l'espérance. καὶ ἀντὶ τ῵ν ἀμφιφορέων λαμβάνει πίθους. par celles de la lune. elle ne se repaît que de καὶ τὸ τ῅ς πεφυτευμένης bonnes espérances. τὰς δὲ τοῖς θνητοῖς καὶ φαυλοτέροις. certaines habitudes. ἐλαίας σύμβολον ὅτι ποτὲ [31] Puisque ce qui est double symbolise partout la nature. par la porte du soleil elles montent. Ainsi l'harmonie ἐλπίσιν ἑαυτὴν βουκολεῖν est faite d'oppositions et se εἴωθε. Chez Lorsque l'âme. καὶ τοῦ contraires. corrompue et dispersée dans la matière. il y a la droite et il τάξεως διαμαρτάνει. Ce sont aussi les deux tonneaux. Ἀφ´ ὧν καὶ Πλάτων ὁρμώμενος οἶδε καὶ α὎τὸς κρατ῅ρας. il y a aussi la τούτοις ἅπασι ταῖς ἀγαθαῖς nuit et le jour. ἀλλὰ et les théologiens ont fait du δύο ἔχον θύρας ὡσαύτως τοῖς soleil et de la lune les portes πράγμασιν ἐξηλλαγμένας.ψυχὴ σκιδναμένη περὶ ὕλην l'occident . . παραδεδειχέναι ἟γούμεθα τοῦ διηγήματος. s'écarte de son [32] Λείπεται δὴ παραστ῅σαι ordre. βόθρους καὶ ἄντρα καὶ θύρας l'autre malfaisante ou καὶ πύλας λέγοντος καὶ διὰ déraisonnable. καὶ δύο στόμια. καὶ τὰς μὲν θεοῖς τε καὶ τοῖς ἀγαθοῖς προσηκούσας. [30] C'est un tonneau aussi qui dans le Gorgias de Platon figure l'âme et il y a une âme ΢υρίου Υερεκύδου μυχοὺς καὶ bienfaisante ou raisonnable. par συμβόλου εἰκότως καὶ τὸ l'autre on descend sur la terre ἄντρον ο὎ μονόθυρον. en effet. τ῵ν δύο πυλ῵ν. ὡς ἔφαμεν. elles descendent. Les âmes sont τούτων αἰνιττομένου τὰς τ῵ν comparées à des tonneaux ψυχ῵ν γενέσεις καὶ parce qu'elles contiennent ἀπογενέσεις. ἐν y a la gauche . Platon mentionne des âmes .

σημαίνων δι´ α὎τ῅ς ὡς ο὎κ ἐξ α὎τοματισμοῦ τὸ ὅλον τοῦτο καὶ τύχης ἀλόγου ἔργον γέγονεν. l'autre aux aussi imagine des cratères et qu'au lieu d'amphores il met νομίσειεν. ἀλλ´ ὅτι φύσεως νοερᾶς καὶ σοφίας signification du récit d'Homère. κατὰ τ῅ς κεφαλ῅ς τοῦ A la tête du port pousse un σύμπαντος λιμένος ἱδρυμένης. l’une étant λιμένος· réservée aux dieux et aux Α὎τὰρ ἐπὶ κρατὸς λιμένος mortels et aux méchants.... ἀλλ´ ἔστι φρονήσεως de trous. πλησίον δὲ port. de portes θεοῦ καὶ νοερᾶς φύσεως ἀποτέλεσμα. παραπεφύτευται τῆ εἰκόνι τοῦ κόσμου τῶ ἄντρῳ σύμβολον φρονήσεως et d'entrées et par là signifie la génération des âmes et leur départ de la vie. γέγονεν.. χωριστ῅ς μὲν pousse là. ἀπὸ τύχης τινὸς des tonneaux et deux οὕτω βλαστήσασα. considérations que Platon lui Ἔστι δ´ ο὎χ. Ἀθηνᾶς μὲν γὰρ opinions des anciens τὸ φυτόν. Καίτοι αὕτη καὶ c'est à juste titre que l'antre a περιττότερόν τι παρίστησιν. ὡς ἄν τις hommes de bien. d'antres. Tout à côté il y a un antre . Il a certainement un sens notable. car le poète ne dit pas tout uniment qu'il ἀποτέλεσμα. Ce n'est point par quelque . au lieu de deux αἴνιγμα.μηνύει. non pas une mais deux ο὎χ ἁπλ῵ς παραπεφυτεῦσθαι entrées. ἀλλ´ α὎τὴ ouvertures. De son côté le Syrien ο὎κ εἰκ῅ ο὎δ´ ὡς ἔτυχε Phérécyde parle de retraites. Mais pour ne pas allonger davantage ce traité en y introduisant les θεοῦ ἟ ἐλαία. ἀλλ´ ἐπὶ κρατὸς pas à la même fin. mais à la tête du οὔσης ἀπ´ α὎τοῦ. τανύφυλλος ἐλαίη· C'est poussé par ces ἀγχόθι δ´ α὎τ῅ς ἄντρον. Κρατογενοῦς δ´ οὔσης nous pensons avoir τ῅ς θεοῦ. [33] Ἀειθαλὴς δὲ οὖσα ἟ ἐλαία olivier aux longues feuilles . comme nous συνέχουσα τοῦ ἄντρου τὸ l'avons dit. φρόνησις δὲ ἟ philosophes et des théologiens Ἀθηνᾶ. [32] Reste à montrer ce que veut dire le symbole de l'olivier qui croît près de l'antre. οἰκεῖον τόπον ὁ suffisamment expliqué par ce θεολόγος ἐξεῦρεν ἐπὶ κρατὸς que nous avons dit la τοῦ λιμένος α὎τὴν καθιερώσας. ἖πεὶ γὰρ ὁ κόσμος portes. et qu'elles ne servent εἰρημένη.

Car en été la partie blanche des feuilles est en haut et en hiver elle se tourne en sens inverse. ἀνάκειται δὲ τῆ Ἀθηνᾷ καὶ τοῖς ἀθληταῖς ἐξ α὎τ῅ς δίδοται νικήσασι sagesse. καὶ ἀπ´ α὎τ῅ς Par là il fait entendre que cet ἱκετηρία τοῖς δεομένοις. [34] Εἰς τοῦτο τοίνυν φησὶν Ὅμηρος δεῖν τὸ ἄντρον ἀποθέσθαι πᾶν τὸ ἔξωθεν κτ῅μα. διὰ δὲ τοῦ χειμ῵νος μεταστρέφει τὰ λευκότερα· ὅθεν καὶ ἐν ταῖς λιτανείαις καὶ ἱκετηρίαις τὰς τ῅ς ἐλαίας n'est point né au hasard et n'importe comment. mais toute proche située qu'elle est à la tête du port universel. mais il est l'œuvre de la sagesse divine et de la nature intelligente. αἷς τὸ ἄντρον . plus blanche encore. τ῵ν κινδύνων μεταβάλλειν symbole de la sagesse divine. εἰς τὸ que près de l'antre. mais ἀιδίῳ καὶ ἀειθαλεῖ ἀγόμενος. Le monde en effet ἀνανεύει. στέφανος.φέρει τι ἰδίωμα οἰκειότατον hasard. qu'il est l'œuvre achevée de la ἀφ´ ἥς καὶ τὰ νικητήρια τοῖς ἀθληταῖς τοῦ βίου δίδονται καὶ τ῵ν πολλ῵ν πόνων τὸ ἄκος. mais il renferme la καθιέρωται. γυμνωθέντα δὲ καὶ προσαίτου σχ῅μα nature intelligente et d'une sagesse distincte de lui . C'est pourquoi dans περιθέμενον καὶ κάρψαντα τὸ les prières et les supplications σ῵μα καὶ πᾶν περίττωμα on tend des rameaux d'olivier . [33] La propriété que possède l'olivier de rester toujours vert convient parfaitement aux changements en ce monde des âmes à qui sont consacrés les antres. φύσει μὲν οὖν Car l'olivier est l'arbre de ἀειθαλεῖ ἟ ἐλαία συνέχεται Minerve et Minerve est la ἀρωγὸν πόνων καρπὸν φέρουσα. est planté l'olivier. διὰ μὲν γὰρ τοῦ signification mystérieuse de θέρους τὰ λευκὰ τ῵ν φύλλων l'antre. ὀττευόμενοι. comme on le pourrait ταῖς ἐν τῶ κόσμῳ τροπαῖς τ῵ν penser. image du λευκὸν α὏τοῖς τὸ σκοτεινὸν monde. C'est pour cela θαλείας προτείνουσιν. univers n'est point le produit διοικεῖται δὲ καὶ ὁ κόσμος ὏πὸ d'un mouvement aveugle né νοερᾶς φύσεως φρονήσει d'un hasard irrationnel. le poète théologien a pensé que la tête du port était le lieu où il convenait de dédier l'olivier. que cet olivier croit ici ψυχ῵ν. καὶ ὁ τοὺς ἐλεεινοὺς ἀνακτώμενος καὶ ἱκέτας ὁ συνέχων τὸν κόσμον δημιουργός. Comme elle est née de la tête de Jupiter.

οὗ δὴ καὶ les suppliants. rejeter tout le superflu. ὆δυσσεὺς εἰκόνα φέρειν Le monde aussi est gouverné ὇μήρῳ κατὰ τὴν ὆δύσσειαν et conduit par la sagesse τοῦ διὰ τ῅ς ἐφεξ῅ς γενέσεως éternelle d'une nature διερχομένου καὶ οὕτως intelligente et toujours jeune ἀποκαθισταμένου εἰς τοὺς ἔξω qui donne aux athlètes de la παντὸς κλύδωνος καὶ θαλάσσης ἀπείρους· vie le prix de leur victoire et le remède contre leurs nombreuses peines. dit Homère. Ce n'est pas sans raison ἐγενεαλόγησεν. ἵνα καὶ dans l’Odyssée. Ainsi celui Εἰσόκε τοὺς ἀφίκηαι οἳ ο὎κ qui a créé le monde et qui le ἴσασι θάλασσαν conserve est aussi celui qui ἀνέρες ο὎δέ θ´ ἅλεσσι réconforte les malheureux et μεμιγμένον εἶδαρ ἔδουσι. frapper son corps. il faut se défaire de tous les biens du dehors. changera en une blanche καθεζόμενον σὺν α὎τῆ ὏πὸ lumière. assis avec elle au pied de l'olivier. [34] Dans cet antre. l'olivier πυθμένα ἐλαίας. ἐναλίου θεοῦ. ὃν ὀφθαλμοῦ prétend que ὆δυσσεὺς ἀλάωσεν.ἀποβαλόντα καὶ τὰς αἰσθήσεις : les suppliants augurent ainsi ἀποστραφέντα βουλεύεσθαι que l'obscurité des dangers se μετὰ τ῅ς Ἀθηνᾶς. [35] Διὰ τοῦτ´. Ἔνθεν α὎τῶ καὶ ἟ ὏πὸ τὴν représente par Ulysse l'homme qui passe par tous les degrés successifs de la . En outre. Homère ἄχρι τ῅ς πατρίδος ὏πῆ τι τ῵ν ἁμαρτημάτων μνημόσυνον. écarter même les sens et alors délibérer avec Minerve. καὶ τοῦ Υόρκυνος ἐπωνόμασε τὸν λιμένα· Υόρκυνος δέ τίς ἐστι λιμήν. pour savoir comment retrancher toutes les passions θυγατέρα ἐν ἀρχῆ τ῅ς qui tendent des pièges à ὆δυσσείας τὴν Θόωσαν l'âme. ἀφ´ ἥς ὁ à mon avis que Numénius Κύκλωψ. se dépouiller. πόντος δὲ καὶ θάλασσα καὶ κλύδων καὶ παρὰ Πλάτωνι ἟ ὏λικὴ σύστασις. οἶμαι. ὅπως τὰ toujours vert porte un fruit ἐπίβουλα τ῅ς ψυχ῅ς α὎τοῦ πάθη πάντα περικόψῃ. Ο὎ γὰρ ἀπὸ σκοποῦ οἶμαι καὶ τοῖς περὶ Νουμήνιον ἐδόκει secourable aux travaux. Il est consacré à Minerve et il fournit des couronnes pour les athlètes victorieux et des branches pour les suppliants. prendre l'extérieur d'un mendiant.

il est convenable qu'Ulysse s'asseye sous κώπην διὰ τὴν τ῵ν ἐναλίων l'olivier. comme suppliant du ὀργάνων καὶ ἔργων παντελ῅ dieu et pour apaiser par ἀπειρίαν.ἐλαίαν καθέδρα οἰκεία ὡς génération et parvient ainsi ἱκέτῃ τοῦ θεοῦ καὶ ὏πὸ τὴν chez des étrangers ignorants ἱκετηρίαν ἀπομειλισσομένῳ de la mer et de toute tempête. de qui est né ἀπαλλαγῆ τ῵ν πόνων. je pense. les flots. Pour avoir osé de γέγονε καὶ πάσης ἀρετ῅ς telles choses la colère des ἀκρίβειαν μὴ ἀπογινώσκειν dieux de la mer et de la ὡς ἐν μυθαρίου πλάσματι matière le poursuivait. ἀπατ῵ντα καὶ παντοίως πρὸς Au commencement α὎τὰ μεταβαλλόμενον. πρότερον ἀπομειλίξασθαι [35] Voilà pourquoi. ἀλλ´ le Cyclope qu'Ulysse priva d'un ὅταν παντελ῵ς ἔξαλος γένηται καὶ ἐν ψυχαῖς ἀπείροις θαλασσίων καὶ ἐνύλων ἔργων. de Phorcys ποτὲ δὲ γοητεύοντα καὶ vieillard de la mer. car il ne lui était pas permis de se retirer ἟γεῖσθαι καὶ ε὏ρεσιλογούντων simplement de la vie sensible πιθανότητας. la ταῦτα τολμήσαντι μ῅νις ἁλίων mer et la tempête figurent la καὶ ὏λικ῵ν θε῵ν. Ο὎ Jusqu'à ce que tu sois arrivé γὰρ ἤν ἁπλ῵ς τ῅ς αἰσθητικ῅ς chez des hommes qui ne ταύτης ἀπαλλαγ῅ναι ζω῅ς connaissent pas la mer τυφλώσαντα α὎τὴν καὶ Et mangent une nourriture καταργ῅σαι συντόμως non mêlée de sel σπουδάσαντα. ἵνα de l’Odyssée. λογιζόμενον δὲ après l'avoir aveuglée et ayant τὴν παλαιὰν σοφίαν καὶ τὴν cherché à la détruire en un ὇μήρου ὅση τις φρόνησις instant. οὓς χρὴ composition de la matière. le poète a donné γυμνωθεὶς τ῵ν ῥακέων la généalogie de la fille de καθέλῃ πάντα καὶ ο὎δ´ οὕτως Phorcys. Là est un port. l'offrande d'une branche le [36] Ο὎ δεῖ δὲ τὰς τοιαύτας ἐξηγήσεις βεβιασμένας daimone qui préside à sa naissance . τὸν γενέθλιον δαίμονα. Il lui fallait d'abord les apaiser par . θυσίαις τε καὶ πτωχοῦ πόνοις Homère a donné au port le καὶ καρτερίαις. En outre. διαμαχόμενον τοῖς πάθεσι. ποτὲ μὲν nom de Phorcys. ἀλλ´ εἵπετο τῶ Chez Platon aussi. ὡς πτύον εἶναι ἟γεῖσθαι τὴν œil pour qu'il gardât jusque dans sa patrie quelque mémoire de ses fautes. Thoosa.

Mais même alors il n'est pas affranchi de ses ἄντρου πέρας ἔχει τὰ τ῅ς misères. il ne le sera que le ἑρμηνείας ἐνταῦθα. tantôt par des ἀληθ῵ν μεταποιοῦντα τὸ ruses de magicien se πλάσμα.εἰκόνας τ῵ν θειοτέρων des sacrifices. après avoir été dépouillé de ses haillons. et tantôt combattre ὏πόθεσιν μὴ ἀπό τινων ces passions. mais il faut considérer la sagesse antique. il sera devenu ignorant des choses marines et des travaux matériels au point de prendre une pelle à vanner pour une rame. Ο὎ γὰρ ἐν῅ν mendiant et des oeuvres de ἐπιτυχ῵ς πλάσσειν ὅλην patience. Ἀλλὰ περὶ μὲν τούτου εἰς ἄλλην πραγματείαν ὏περκείσθω τὸ σύγγραμμα. des misères de ᾐνίσσετο. car il ne pouvait pas imaginer avec succès une fiction complète sans emprunter à la vérité quelques traits. ayant échappé tout à fait à la mer. [36] On ne doit pas croire que de telles interprétations sont forcées et ne voir en elles qu'hypothèses d'esprits subtils . jour où. tant sera complète son ignorance des instruments et des œuvres de la mer. περὶ δὲ τοῦ ὏ποκειμένου métamorphoser entièrement pour tout recouvrer. Mais remettons à plus tard de traiter le sujet tout entier et arrêtons ici l'interprétation de l'Antre des Nymphes. quelle était la raison d'Homère et comme il a excellé en toute vertu . ainsi on ne niera pas qu'il a mystérieusement figuré dans une fable des choses divines . .