Vous êtes sur la page 1sur 249
Francois VAUVILLIER Jean-Michel TOURAINE ‘vec la participation exceptionnelle de Jean-Gabriel JEUDY . L'AUTOMOBILE SOUS L’UNIFORME 1939-1940 y Fae Conception grophique et maquete de Francois Vawvillier Dessins en couleurs de Jean Restayn MASSIN EDITEUR | REMERCIEMENTS SOMMAIRE Introd Latilaton de xt oorage a demand des uction , 1 années de recherche, au cours desquelles de 400 (N10 véhicules sous les drapeaux 1 nombreux organisms, socigtés ou personnes Marques et camouflage 9 rivées ont sollicits, et ont toujours répondu aa . thee bienveilane et effcacit.Pussens I- Les véhicules 4 deux roues et les side-cars 19 trouver ii 'expression de notre reconnaissance Les moos de réquistion sn Les commandes militares ct la production de guerre Nous ont aden particule (lites par ordre atphabatque) Lest ries Centre de documentation et musée des Les commanes de motes scl brtannques blinds de Saumur: colonel Michel Aubry, [eet ae capitineJean-Piere Tributsch [east db cde eA Gis dng pos u Citron: Mmes Sie Bader, Maric Crn t Le reeours tanger (mois avec side) a Monique Folliau, MM. Allard et Souchet. ~ “ Fondation Marius Berliet : M. Paul Beriet, II- Les véhicules d’usage général B Mme Anne Carré, M. Marcel Benoit Les voitures de isison 4s cata, Mis EiomgeC Les voiture de grande faison 3 Ivéco/Unie : MM. Eticane Cadet, Dominique ql 5. Duhary BicSel Geet Lesurtes de uistion FA Panhard : MM. Raymond Beulaygue et Les commandes militaies et a production de guetre a Christian Dumont Les camioneteshichs de 1. tonnes os Peugeot: M. Miche! Saequinot Lescamionshichés de 2 tonnes ° = 7 ‘ Les camions bichés de 3.5 tonnes u Régie autonome des transports parisien Les eamions hichés de 5 tonnes %6 Mme Claudine Honig, M. Claude Carau Les nouveaux camions Renal al I Renault: MM. Luc Byleveld, Maurice Les camions TTN (transports de toutes natures) 2 Vinzent et Berard Wainsko. Les camions hich importation & Section detudes tf Lessa wae q télécommunications : MM. Fabreguttes, Golias camions gaze 2 8 Les autbus et autocars de transport de personnel o et Vandenberg, Les véhicules sahariens ou adaptés a l'outre-mer 6 Service historique de P'armée de terre : leuienantcolonel Benoit Deleuze IL- Les véhicules usage déterminé ‘Simca/Talbot : M. Daniel Eude, Les camions citernes Les camions atelies, porteurs de machines-outils et magasins Les camions et remorques porte-chars Les camions de Varillere pore Les camions et les remorques de défense aniagrienne Collectionneurs et chercheurs privés : MM “André Baccini, Jean-Michel Boniface, Jacques Boraé, Patrice Bouchery, Michel Capaldi, Patrick esas bea remines) Chamoutat, Didier Cos, M. Deléuang, Erie ae ‘ F rains rouleurs pour materiel hippomabiles Deroo, Dominique Desjardins, Pierre Dufour, Les véhicules hippomobies (voiture, vantrains,fourgons et chariots) dee Frangois Dupuis, Stephane Fear, Les vehicules de travaux, chante et postage Rémi Fontbonne, M. Fre, Xaver Gamier, es véhicules du service de santé (vitues sanitaire et techniques) Charles Gillet, Gerard Gorokhoff, Miche Les véhicules du service de lintendance (RV, buzars et cuisines-emorques) Grimaldiet, M, Hete, lan V. Hoge, Jean-Gabriel Lislowpas de getanedle Jeudy, Jean de Lassalle, Berard Macaite t, Les véhicules de I’armée de lair (échelons roulant, bascs et terrains, aérostation) — 15% André Martin, Jean-Marie Mongin, Jean” ( is bases eters, aston) 150 Nise Fabien Saba, acqus Siar, Mare shicules spéc i : Taatne Plere Touzin, Bat H. Vanderveen et IV- Les véhicules spéciaux, tous terrains et engins de combat 157 pers De tamotoation progressive a programme de per iss Leswoftes de alco tris iss Le eer mers en page 244 it dae des Se ee ae i: 200 camions de 31 et 41, paniellement honorée avant lets tement célebre « coup de po ard dans le dos » Un réel outil industriel ? Trop pe, trp tad. Tes sont es rprches mer qu igre) lives armce fans en 1939-194, Aust leur, tout au long de cette tude, aspect quantitarf, mis par mois, de la production. Globalisons encore davantage, pour l'année 1940, le tableau p. 5. Nous obtenons, en chiffes arrondis Product Total industrieatochars ST 7W ex. TSS 0ex Dot VL en Ne. Dont moios en sex Tyalsiof Viet motos 439x133 aMee Qu’ nous soit maintenant permis de faire quelques bréves comparaisons avec I'ennemi d'or. En Allemagne, la production 'utilitates de tous ton ages avait été en 1938 de 88 000 units, soit deux quatre fois supérieure ala nde. En 1939, l'industrie allemande battra Son record absolu avec 102 0X) camionnettes et ccamions, pour redescendre une production annvelle, ene 1940 et 1943, de 70 000 & 80 000 vehicules de ces types engins tous terrains compris, Ainsi, la France se placat apres seulement quelques mois de mobilsstion industrielle ‘1un niveau similaie 3 celui de ‘Allemagne Mettant la main sur la plus grande partic du matéxiel perdu au combat en mai-juin 1940 ou livré au tte des et 6 de la convention d'armistce: 'chaines de production et sur un outil industriel en bon tat, le Reich saura utiliser & son profit le potentiel qui aurait di puissamment contibuer 3 le waincre, Lorsque, en juin 1941, Yopération Barbarossa est déclenchée face & T'URSS, pas moins de 88 divisions dinfanterc, 3 divisions motorisées et une division blindee allemandes sont égui pées, en majorté ou en totalité, de matériel automobile Frangais. Terible preuve, a conrato, dela ait de efor industriel frangais de 1939-1940. | MARQUES ET CAMOUFLAGE Cette question a toujours fait Fobjet d'une grande curiosité de la part des amateurs, Nous allons tenter de l’éclairer, autant que possible, sur la base de documents officiels. lemtfiant aque véhicule Ju corps dappartenan unités élémentaites) enfin ant camouflage Le numéro matricule A--Vehicules de commandes militaires Susqu’en 1938, les véhicules militares sont immatricu ls dans une série unique de numéros & cing chiffes, jus qu’ 99 9992. Fin at 1938 est attribude la {9 990, qui avait été jusqu’alorsréservée nt immatriculées dans la serie 100 00. ués par tranches, correspondan suivant e, non chronologique, mais clas sant da as les véhicules par type, Le matticule militaire comporte ce numéro, peint en le 8 em de haut, précédé d'un drapeau detromer pluslle core de méme hauteur, Ces élément igurent sur une endelafamtsieq¥i plague de police ou un simple fond noir. lavant e amslaustdien _arrire du véhicul, Certains constructeus réptent le ‘hs numéro et le drapeau sur chaque portigre (Berit) ou Travan dela aise tracteurs Soma). Aucune diférencia st faite tion dans attribution entre les véhicules destnés | gale tons diferents paris ce, le matricle rapeau tre precede Feat pe 7393958 PEUGEOT DK 5J RENAULT AGR [aah UNI Vg a 17 . i u = i a M137023 Colic seme de matics es eet tite ase yor W990 eee Lora 2 deTarmee dear rere M3702, camion TTN anard KIDS tant p85 i Te SH, sanitaire Renault Whar artnet Mar aire Pague de police aver dane in item deb marine Tamale eqabiionne iM il), tees a rc Sur shies de nied cvs et VL Matord rquistionné en aM NB 73088 marca ety defini Le matriuleinfrier To 00 (N"2 16) dece tracer atleie Unie PU? denote ne sot fin {934 ou debut 1988. Emtorse parts rencontre drapeau teint se des hres, feud es pride: la gendarmerie, 'armée de Mair ou la marine. Seule cet Jemnitre ajoute a 'époque un symbole —I'ancre tition: nelle —a cdté du drapeau (-» pp. 212-21 Avec la multiplication des commandes militares pari de 1935, ce systeme autorisant I"immatriculation de moins ‘dc 100 600 vehicules automobiles arive vite a saturation Fin 1937, les derniers véhicules sortant de chaine pour Patmée se voient attribuer les ultimes numéros vacant, ccorrespomdant a quelques créneaux lassés libres, notam ‘ment dans les tranches inférieures& 10 0), Puis un arrété dda 16 avril 1938 'crée une seconde série de 1 99 999, exite fois lettre M précédant le drapeau. Mais Tafllux des commandes de guerre va 3 nouveau las tees rapidement et at printemps 1940, une trosieme série avec lettre P précédant le drapeau, est inaugurée. ‘Ces lettres M et P. qui n'ont pas de signification part culitre, sont simplement des lettres vacantes du systéme adopté pour les véhicules de réquisition (+ tableau), B-Vehicules de réquisition Comme la mobilisation, avec laquelle lleva de pit la réqusition seffectue au plan régonal. Chague regio militaire (RM) fournit ensemble des moyens, y comps ilies sur son terrtoite Pimmatriculation de ces veh Le principe cules origin civile consisted apposer Ta portiere, a la peinture blanche au pochoir, un numéro matricule composé d'une lettre, diflérente pour chaque région (I et O ne sont pas employées, pour éviter les cont ‘ions. et d'une série de six chifres (Sauf pour les deux pre mitres nigions),choisi par ordre croissant, sans atte eq ication, L'immatriculation definitive doit se fa -ecouvrement des plaques civiles (instruction dj décembre 1934). Les lettres et chfftes employés sur les pleins et déligs, des marquages au pochoir ‘ont souvent le dessin classique Nous donnons ci-dessous la clé des immatriculations IMMATRICULATIONS DES VEHICULES DES Région miltare joucommande Commandes, 1° série 1 RM (Lil) 2° RM (Amiens) 38 AM (Rouen) 4° AM (Le Mans) 5° RM (Orléans) 6° RM (Metz) 7° RM (Besancon) {8° AM (Dijon) ‘9 AM (Tours) ‘Commandes, 2° série 118 AM (Nantes) Commandos, 3° série Non rétérencée ? 13° RM (Clermont-Fa) 14° AM (Lyon) 15° RM (Marseille) 16° RM (Montpolier) 17° RM (Toulouse) 18" RM (Bordeaux) 19° RM (Alger) 20° AIM (Nancy) MP (Paris) | Tunisie Maroc Levant (Syrie et Liban) Indochine ARMEES, 1939- Lettre et chitfres de numero matricule 1 a99 999 00001 a 49.999 50001 & 99999 (00 001 a 149999 150.001 a 199 999 200 001 a 249 999 250 001 a 299 999 11 8.99 999 (1938) 12 449 999 11 499.999: (1049 30000 a 480 000, 30.000 8 510 510 000 a 585 000 '565 000 590 000 (ens 1590 000 & 620 000 cen. {620 000 @ 680 000 {680 000 & 710 000 ¢e 710 000 a 750 000 750 000 & 840 000 i 10 & 850.000 i 10 & 899 999 (en 250 C09 198 prove porte, ef defini sat vant dre. imine de 13 RAY figure, pew ‘aur la porire mais equi es pls are sur ris Levi a centre rue dene, sn Groen ped etun Renault AGH de requisition qui employes Fariee oat conserve kr lnee cil La fourm da 1 groupe de ttansport de materiel Le rope de transport cnn hires 2 thn) 13 (chica Ce detachement de crcla outer compne dem solo réqutitiones en ieatiier ses peatons, es as Dein sur un disque dette tea avant da garde bouer Ie. de tre a robablement le pi dde commandes militares ou de la requisition, Le systéme des tranches numériques avait été prev large. En fal, deux tiers de ces 900 000 numéros ne seront jamais affectés:& la mobilisation de 1939, la rég avec des besoins fixés& 50 400 véhicules de tous types alors que des régions comme les 15° (Marseille) et 16® RM (Monipellier, par exe respectivement que 2 on de Paris vient en téte Les marques d'unité A- Insigne du corps de troupe Les insignes avaient fleur sur les véhicules — en par ticulier sur ceux du train automobile — au cours de la Grande Guerre, d'une maniere identique & ce qu s'était rculare, non les dispositions passé dans I'aéronautique. Une premi observer pour les « vigned cemblemes de divers mode de lanillerieet du train des équipages. Le 29 juillet 1921 le la question de maniére plus une seconde circula provisoirement et seulement sur les vo ter pour la pol rains sujets de vignettes tolérés pendant en temps de pait, les sujetsc les de toute nature sero rea vite di Etre abrogée et rem Cal placée par une autre, avorisant dune maniére plus large Ja peinture d’un insigne sur les vehicules en usage dans ls dilféentes armes, C'est, en tous cas, un usage devenu qua ‘général dans les années trente, période qui voit par ailleurs prolifération des ins derives des insignes peints, La présence des insignes nes métalliques de poitrine, sou de comps de troupe de toutes armes est dfintivement ates «du LI janvier 1940, confirmantgu'ils En pratique irculain cs sur les flanes dit sont « pla cue re des siéges lorsque les véhicules ne comporten portiere ou bien encore placé sur un panneau amovibl fixe sur les ridelles de certains caisses bitches, as, ily a idemtité de dessin ow ‘de véhicule et la broche Dans de nombreux ¢ proche inspiration entre 'insig «maillge de poitrne, ce qui facilite Pidentification . Mais Tes insignes peints sur les véhicules ‘ont pas tous ét Dont 9 600 VL 10900 canons, 1790 sic de spot te? i ton sds a ~ trgion de Patt cll’ de mealies des re, te colt Fientiistion ‘Chars de combat 4, D.C. Barle, ym Artletie Dupire, SHAT 198 Infanterie,cavaleri, service de sante, ee n: Lev SHAT 198 INFANTERIE biti Mma 180 eI ARTILLERIE ] Tangle rue Peugeot 42 ire de Gans i a perro ‘vale brn, Camionnete Renault Pile amt tegraphi tre T te celomr card hans herd ie lisés sous forme de broche, notamment pour les unités de Je 1939-1940. De ce simple fit, leur recensement leur trace est perdue n'a pas été effectu, B- Insigne de F'unité élémentaire Les principales units élémentaites sont souvent iden rato de l'un des éléments de ps de troupe. Ainsi, une ciculaire du 11 xe u pe pour tous les insignes & . véhicules du train auto: sur fond blanc obi ties parla de coule Tinsigne du mars 1937 peindre s gatoire, Pinsigne personnalis bis, au centre d'une roue dentée & vingt dents, de couleur bleu cai (compagnie hors-ang), brun (1® Cie), bleu foncé (2 Cie), vermillon (3 Cie) et jongulle (4° Cie). Au sein de la compagnie, le systeme des quatre as (pique, eceur, carreau, tefle, ordre du jeu de bridge) lementaie dans les unites de chars n modele unité doit apparaitre en «de combat pour y désigner les sections, se rencontre occa sionnellement dan la cavalere (pour identifier les pelotons dans chaque escadron),parfois dans V'anllerie (a p. 160) et beaucoup plus rarement dans le train auto, Ce dernier utilise plat, pout I'identification de ses pls petites unites lémentaires,voite de chaque véhicule dans la section de CCAVALERIE Parte ‘cenoanlomest pent ered eee LES SYMBOLES D’ARME, 1940 FORCES AERIENNES. ME TL ene seit erreur equate) Au dss du puree Trine de remo, Jaane wr fond ce transport (20/8 25 véhicules) ou la rami lemi-section), divers systemes numériques (w p. 82). Les chiffres temployés, peints au pochoir, sont du méme modéle que ceux des n Les symboles d’arme es symboles,typiques des dernires semaines dela campagne, sont exéés par une ireulate du 1 janvier 1940, fn de permetre du premier coup del 'dentifiaton de Varme'ppartenane Is git de gues poe simple, de couleurs diferentes inclus blames de s dans des carrés 20.em de co »,peines « a avant d véicul jamais sur le pare-brise Le tableau ci-dessus indique les six symboles adopts. La circular du 11 janvier 1940 a certainement été com- pletée, précisant que l'insigne serait peint & gauche ‘et figurerat aussi aati du véhicule, comme on commen- ntemps 1940, Sur les motos solo, ce gade-boue qui est peinte en blanc pour y recevoit le symbole darme, ~0nren LariL M7 T1 Lat emploie en ‘et bran tachesdifises as bens es traces ges ue Sir les puisants TAR H =p 219) Ic nous avons varies le there da BCP T:losgne des batallns deca ‘st souvent tes simple, cor de chasse ct chifre a cere Pr Fendre Te dessin pls il, ke bidon de $0 iret plac ale rote ce ql serait en fai diilement possible, en rai idea présence cel enrol de phare G Iis'agicertainement particle aver qua dr souhaiter une tlle Iivee, pour ows ks chicles tactiques, Binds ou non, catrant dans ln am des DIM. Ls details de dcration de ce véicle en particle som comments ps fn On 2 simplement su Futihsation judicicue de in PrRDP: i) LAFFLY § 20 TL Leschma de camouflage des ote dv deus fp etunerures st pls imbrigue ue cel de S20 TL 9 pores. interpretation des ents de camouflage es rs im pura ts penser {uel etoe la plas fences est em faite vert olive a pus ‘hare tan alos un wre Nous avons ajoute ‘an ett rele blanc SOMUA MCG 5 (ch ds tracteur MTS B83 sect br align etna "are purde-bove ie arte is) et sr la porte la chauete ‘Carter lurde auton Signes et dispositifs de circulation Les symboles et disposititfs de cete catégoric les plus notables sont les suivants triangle de remorque (Code de la Route) tous les ypes de véhicules ayant vocation a étre atelés & une jemorque possédent une plague carrée présentant un tr angle jaune sur fond blew foncé, Cette plaque est visible vets avant lorsque le véicule tire une remorque; elle es ou escamotée dans le cas contrare ations de tonnage : tus ls vehicules de trans ‘ou civils) comportet les mentions oblig ile, du cdté gauche de la caisse, D autre part on rencontre sur quelques véhicules (x pp. 137 et 223) et couramment sur les chars R 35, une grenade peinte en blane, portant & 'imérieur de la bombe un chffre de classe de tonnage pour les ponts ‘he-phares et plaque arrigre: le probleme de | circulation nocturne en temps de guerte est réelé par une instruction du 2 mars 1940, portant adoption de cache hares en tle, combinés avec lemploi exclusf de Ila En attendant la sortie industrielle de ces dis att posits, les premiers cache-phares dev les soins des corps de troupe, pour équiper« dans e plus bref délai» les vehicules circulant seul ou en tte de rame soit 10 20 % du pare auto des units. Auparavant, divers types de masquage ineflicaces (peintures et vernis de cou: Jeur bleue ou autre) avaient été employes Pour Varrire des véhicules, un dispositif spécial, dit ple etd identification, est adopté au début de 1940 et mis en fabrication :ils'agit dun boitierajouré (enfermant des plaquettes refléchissantes ?) surmontant ume plague carée en te incurvée peinteen blanc (-» pho tode lautobus p. 13), sur laguelle pourra figurer nota: ‘ment le symbole d'arme, Tres peu de véhicules auront le temps d'etre munis de cette plague et, ttre provisoire sera peint sur le hayon des camions ne surface a (disque ou carr), voire un rectangle along Voir des chifftes d’identification (- p. 8 Quant aux feux aie, il sont maintenus et doivent étre ceniretenus en parfait état de fonctionnemen inction ne doit ée ordonnée pour 'exécution int d'une part pour éviter les accidents, et QQ 7 ON lth) tte René Gillet N88 1844 sidescat dragons poté, sue ‘mai 1940, a Gl etrement eprint en ert olive mat fabantdsparaitre te iméticuleue decor de iservoir que René Gilet appoalt sur Ses moto, en ph Renault AFB 2 photographie debut 1940 a Bilancoure, set “ux essais de a plague de stcurité t de ignalsatiom: le ‘modele defini, un biter “entique surmontant une plague carte blanche de 2wkmde ct ne sera place ‘ua arrive des vehicules cule en suivant un autre, faire inert (code on vellense si La peinture et le camouflage A-Les nuances réglementaires d'avant-guerre Alla finde la Parmée francaise sont peints dans la canon, ou gris artllerie. Au plus tard en 1930, la nouvel nuance stand: olive mat, appel d retenue pour 'armée de terre est jon qui se transforme parfois (sans chan * Quant sa nuance exact, ele «st sensiblement plus olive — d’oi son nom officiel — Ta teinte employée de nos jours Dans l'armée de te jusqu’en septembre 1939 Tes exceptions suivantes T=les voitures san les sont done avee pavillon blanc & grande croix rouge, marquages et ins criptions particuligres, » p. 1328 139). s voitures de liaison, autobus et autocars qu seront peints de couleur brillante vert olive pour la cis noir pour le train, les ales et la custode (en 1939, alse ‘eustode sont le plus souvent vert olive; seules les roe fen noires, ce qui est fréquent aussi su les camions), 3 les voitures destindes aux haute tres qui pourrontétrepeintes en no mb suivant les clauses du marche (finition brillante luxe) 4—Lesvoitures gendarmerie qui se nur blew bleu gendarme brillant ou bleu 400 chez Renault lise aussi sur les camions et fourgons, pp. 148-149) 5—les vehicules destinés aux terri seront peints de couleur ocre jaune clair (ceux destin tion de APN, sauf es confins sahariens, et du Levant son livrés en vert olive mat standard 6 les motocyclettes dont les cadres seront pense incendie qui , quelques vehicules non blindés ont été les, notamment les Lafly $20 TL sexceptionnels) camo mais i agit de Ajoutons cette Gnumération réglementaie la couleur rie, variable selon les dispomibilits, pour quelques chicules commands isolément, utilises dans des tablis 08 (» détails p. 56) Larmée de velles ‘air fixe quan elle en avtil 1937 les nou: leurs de ses véhicules 1 ~ vehicules ex destinés au tra marine (brillant pour les VL, mat pour les sanitaire). pour transport de matériel (camions, amionnetes, rem oitures de reconnaissance plus souvent brillant, it chez Renault) B- Les peintures de guerre, 1939-1940 A lamobilisation, la mesue a plus ouvir les véhicules de requisition dune ivrée mia e qu ne sera pas accompli du jour au lendemain, Dans ceraines units, les véhicules de quisition conserveron pendant pseu semaines leur pinture civil, so ent avec des inscriptions commerciales ne contribuant pas Learée au Luxembourg des troupes mot CeCitoen type 28 des ps recentes faecal P8213 ses, 10 mal 1940 Miasgne de unit droite as au centre un disque de circulation nocturne et bord prvi aus, pour ehaque caminn, de dsques amovibles emplins seulement lorsque secu oul en i de ame i 'homogéneité des corps mobilisés, Le camouflage plu siews ton a certainement été prescit tres tt pour ces vehi us n'avons pas 3 ce jour retrouvé la doc mentation officielle concernant I'armeée de tere Larmée de Fair, ts au fit de ces questions, émet ds a mobilisation deux circulaires qui résument bien la situ nant pour ses véhicules de provenant de mande que pour ceux reéquisition, La premigre le 5 septembre xe la nouvelle couleur de guerre, mate: « observation aérienne des cantonnements a fait ressortr la visi Tes arbres ou sous des files plus D’Gtonmants camouftages ont 4 realids dans cette unite mobilise en région militaire Le fourgon (NB 70288) ad abord regu taches tes cies pats en decal de grandes taches, presque tote earrosseri, Ene lisa wns que des Sorte de s branch Theolores. Les det WL a premier plan n'ont rege quant tells que la premiere partie particuirement sisnsant ir laimousine #0 8 patch Brest, vel 1940, Pres re ‘embarquées pour la Noréxe es Peugeat DK 5} d'une unite de chasseurspresetent He camouflage tpigue de a firme de Soha, reprodult Tidentique sur une large parte de ses camionnettes bcc, A Varvire gauche le ‘carr la prntare Blanche Talc ofiee de plague de sécurité denen arm [insane de porte, un cor dechasse dans un cel presque indseernable. Au Second plan, une 402 de série lta, non ca LOS (..)tous les véhicules de Varn fede Var seront rat», peinture devant pro venir d"achats directs dans le commerce La seconde, datée du 21 septembre 1939, confirme la ‘proprement dit PEINTURE DES VEHICULES 4) Peinture de fond But ate Procéé:peindre les vehicules en gris vert re du pare-br Les partes non peintesseron revues uricurement d'un ver Remargues pas nt a pena nate aft de sur les vehicules. ) Taches elaires But rent en roman de a coulew complet Procédé:superposer la co couleur de la Couleur des taches Surface: a surface totaled raentre le qu Trois ei Le camouttag ‘cre cat ourees de bron Sombre, sur fond vert lve mat (=p. 73) Linigne pint ‘Sur la portere, emplacement feglementaie et eel de a E917 Cle auto de transport hiculesneuts a ¢ scemibre, Renault, pou camouflage. A partir fs sont livrés ca Les di Ficielles ce sujet devaie Debut mai 1940, la situ encore mitigée, La plup V completée d'un b d'une Premiére partie LES VEHICULES A DEUX ROUES ET LES SIDE-CARS Au cours des années trente, et dans les débuts de la Seconde Guerre mondiale, la moto joue un réle trés important dans les armées, bien au-dela d'un simple engin léger de liaison. Munies de side-cars spéciaux destinés au transport tactique de combattants, les plus grosses cylindrées détrénent largement le cheval au sein des formations de cavalerie motorisée. D'un c6té comme de l'autre du Rhin, ces puissantes machines, constituées en escadrons entiers, vont rythmer, a ’échelle de homme et de sa monture, la grande chevauchée mécanique de la Blitzkrieg. — les motos solo tous terrains, de 500 puis 350 cm, engins 4e liaison existant& environ 1 500 exemplaires en septembre 1939, mais dont la production de guerre restera tres fable terrains avec side type dra; 750 ou 800 cm), pour le transport 1940, les motos sont clas se performances et cylindrées des transports routiers et la régulation des convois; les motos-side ordinaires, généralement de 500 em, affec tes 3 des emplois. Dans ces deux cat fournit un nombre consid Viennent grossir les rang réquisition de septembre 1939 de motos de toutes marques qui ans la proportion de 90 95 %, des des commandes militaire. engins analogues prov jocyelistes et de leurs atmes collectives. Ces deux dernidres catégories sont spécifiquement militares, la réquistion ne permettant de grossir leurs rangs que par défaut Us’agit bel et bien, pour I'armée francaise, de vehicules spéciau, au méme tire que les engins tous terrains & quatre et six roues. En dehors des motos proprement dites, 'armée utilise aussi deux types de deux roues é les bieyclewes; —les vélomoteurs, de 100 em de eylindrée LES MOTOS DE REQUISITION Plus de 80 000 motos sont nécessaires 4 r'armée mobilisée, alors qu'elle en posséde quwenviron 6 800 récentes en septembre 1939. Trouver le complément dans le pare civil va s'avérer problématique. En effet, la situation de la moto en France au cours des anges trente est des phis critiques : une bs si bien que le chffre (76.000 motos de tou des quatre dernigres De plus, es grosses eylindrées sont loin dy éte m: ritares, ce qui va obliger I'armée & accepter un g nombre de machines de puissance infricure a ses propres spécifications. En revanche, comme les motos Son ess tellement des véhicules de lisir et de tourisme, la réqui- sition quasi totale des types les plus récents n'aura pas présente a peu pres le total production dans le pare civil, et ce sont des machines routires de tow risme de toutes marques qui vont devoir rempli tant bie mal, ce role. Enfin, la réqusition mulipie de fa modéles en service impact sensible sur économie nationale férents vont étre recensés dans I'armée ap Apres la requisition, le GOG fait ses comptes : s'il ne tion, ce qui aura pour effet eS que 6.8 % de ses besoins en motos de reparations. D manque aux a solo, le déticit est de 49 % pour les motos-side ! De plus, 4239 me prafqcment aocune mo Yout eran n'a pu ee ous va eta zr pom SITUATION DES MOTOS APRES LA MOBILISATION is cpl deren date du 6 novembre 1939, SAET. ° 350 em? solo routies de requis mit na le requisition remplit un jes |Motos solo Motos Motosrside Motos-side | modeste mais essentil, la ison, dans totes les ames Categories | Meinaires solo Tt ordinates, Type Oe tase n eens ie cammanienest baton inf 4690011868 «W452 «12970—*|-62959° | a An sein de gurent en plus g Avire rile primordial, la wo me aw | at «des machines plus rap 13000¢ 3.000 environ ‘a Bosoins tau Gauls wr a baa 2p [1b 600 dn 00069 tos nat au 1909 (60 postes (1 moto-side ste et 4 motos solo avec tan insport occasionnel d’un coéquipier en tam de 4 postes, Mais il faudra aussi chercher dans la réquisition les {quelque 18 000 motos solo et sides d'emploi tactique man quant arm. Ai ent infanterie comp fe Région de Rocro, hiner 39-40. el ! Dans oes petits détachements 'infanteri, seul Hc tenant esti bord d'une moto-sde, elle aussi de quisition. 4 pelotons de 13 motos-sde. Or oivent ala mobilisation des grosses cylindréc ron 100 9X) machines. En PLS reuisonnée en raion de : sins dont le dic iden attendant les fabrications nouvelles, leur lot quotidien sera preeen souvent des motesside routers de $00 em? que inne Dispositif porte-fusil mitrailleur pour moto solo d’infanterie BESSON dieremment. Mas chargement eta inpratabe La Gnme & Rhdne AN2-RM Stouedeside marie paisa i et meni Juin 1940 par Pusne de CGennevillers. Quelques ceotaines exemplars: 1939 masa 31940, pus de 2000 fachinesnouclles ot rejeint les unites de cavalere "dragons ports, ements de 7 rm, printemps Fal solo TT LES COMMANDES MILITAIRES Du 12 juillet 1935 a la guerre, sont commandées 2 037 motos solo et 7 035 motos-side, pour la plupart tous terrains. Le I= septembre 1939, il reste encore a ivrer 264 moos solo TT et 1 935 sides. Apres leur livraison fin 1939, rarmée frangaise dispose dane de 9 072 motos militaires ‘modernes, avant le lancement de la production de régime Le plan de production de guerre des motos, objet d'une ‘conférence tenue le 9 septembre 1939 par la SAET avec ites « deter dans les tous les constructeurs concerés, fixe des quan ‘minées compte tenu des deficits exist tions et des possbiltés de fabrication de Uindustrie fran ¢gaise ». Délaissant les motos solo ordinaires dont la ICATION DES MOTOCYCLETTES amime du 13 septembre 1939, SAET 2s Motos TT Motes TT Motos TT side side ordinaire side spée. dragons portés eectewetiee teal pinot parm yar mle ‘Simca-Sevitame | 3.000 Terrot 600 jan 40 400 janv 40 250janv 40 30% 400 jane 40 TOTAL 3000850 30° 800 type AXE 'NDLA: oss indqués sont cou part dasquels plein régime dowra dre au pus tard oben, 1: Dont 16 motos 750 om porombaiause esse capone aentschaude et 16 motos 1000 om avec 8de-car réquistion a assuréI'essentiel des ressources, e pro ime de septembr 1939 (ableau en bas de page) ne rei aque trois catégories principales et quatre m vitame B 380 cm rmodeles en 750 cm, Terrot VATT et René Gillet Gi motos-side type dragons portés: un seul mode, ka Gindme & RhOne 800 em AX2-RM 2 roue de side-cat motrice, dont la production sera partagée avee Ter Qualitativement rationnel, ce programme a sous-estim Jes besoins, comme 'on va rapidement sen rendre compe En novembre 1939, alors que I’ EMA espere dispose, po le Ie" avril 1940, de 13 600 motosside et 11 300 mo sol les constructeus nen ont promis, respectiveent, que 9.000 et..1 050, Exploiter toutes les ressources (Ces deficits particuligrement critiques, lis ntammen Ala carenceabsolue de Vindustialsation de a Sevitame par Simca dans le cours de Iautommne, nécssitent une mesure durgence, décidée i T'issue de la conférence du 2Anovembve 1939 « les cadences de livraisons actueles doivent étre doublées. Les fournisseurs habituels devront sentendre avec les maisons qui ne travaillent pas encon pour Varmée ». C'est ainsi que sugeot Cycles, dja titular d'une petite comman de de 300 motos 500 em, est invité& e vite 4 800 motos solo en 350 200 TT) Monet-Goyon doit liver au printemps 1 $0) motos solo ordinaires LAA en 350 em (peut-étre en remplace ment de sa moto-side LSA1 en 500 c ure au plus (600 P 112 ordinaires, — Motobécane, jusqu’lors toujours écaté des marchés militares, engage a fourir chaque mois 500 motos solo 500 cm’ TT... du modéle DSA de Gnime & Rhine ! Mais en attendant larrivée de ces machines, on fr flache de tout bois pour compenser les deficits en motos, solo, achetant sur stocks ou commandant tout ce qui pe étrefabriqué dans de refs delaisen 350 em et plus pe ceylindrées, voire en vélomoteurs de 100 c faisant a terme l'objet d'un pr Pour les motos avec side-car, ni Grime & Rhine, n René Gillet ne peuvent accroitre leur effort, ce dernier ne Pouvant pas meme fournir les 30) motos asides spéciau prévues chaque mois. Reste Terro, qui accepte de ses cadences mensueles i 700 RDA et 600 AX «du printemps Heélas, le lancement de ’AX2 a Dijon v prendre plus de temps que prévu et, pratiquement, aucune 00 cm’ ne sortta des usines Terrot avant juin 1940 Ultime ressouree pour combler les dé tion, Celle-ci va rapidement dépasser, en propor méme en chiffres absolus, tous les autres secteuts de VVindustrie automobile francaise, avec 6 600 puis 12 68) ‘motos solo britanniques, $ 000 puis 12 000 motos-side lourdes ameéricaines, 1500 puis 2400 motos-side type dr sz0ns portés belges ! Mais, de toutes ces commands, seus, Tes Indian Cav et quelques centaines d'anglaises seron livrées avant le déclenchement de loffensiveallemande abeny etetemps aneaagenen ut terri) en SW cm au lieu de VAT des mofoside DP. iver 1000 VATT 780s enaendat| AXDRM PRODUCTION DES MOTOCYCLETTES DE TOUS TYPES (importations comprises) PERIODE DE "PRODUCTION DE REGIME APRES MOBILSATION INDUSTRIELIE [COMPLEMENT] PREVISIONS DEMARRAGE ‘programme du decembre 1899 et additifs) | (18 ew. 1640) ("mal 1640) ‘sept. oct. nov. dée.| fan, fw, mar. ave. mal! in full aot sept| oct ade. | jan. djuin mares dros 620° 600%" 100" | 200" 200° 200° 200*| 200° /mois| 200" / mois ot #120 6150 Ter EOUMETERSSEETEMOG core ‘30068100759 | *Pagect|P53 75 | 125 300: 450 250 don 100194 chaque mois SETI #50. 25012100? 134 \c8R §ASONN80H) NTONNYZOSNASORINSOS | sTorct HOA. »Oresch 360 300300 400 | 600 * Tort Pu 250 ETE 50" 50° 250% 650%! 600? 850° 900 960% 1000 /mas| 1000* /mos ‘ope 56m KE 2p 127 ECSMIBECIIELIN Fico | marie tomes aie 30° 100") 100° 100" 50° 500" S00! 500" S00* 500 5004 500°/mois| 500*/mols "fabrication G8R *tabncation Motobecane 2 8G nao 1600 1200 1600! 1600 1600 + 6000 avant fin octobre | non row Woo paris quavemoe | 225 f140 1590. 1480 1860 2000 1680 1600 1680] 1700 /mos| 1700/mo8 FICE EE ST Moto Tr-side ord, donandos 250 250 250 250 250} 250 280 280 250 250 /mos | 250/mois René Gilet G1 750° irées \E™ ITNT FOS MSIE ETMMEA con's type 100007] 2 et Stpe * avec se ponte ene Giet?) EMME ec di Gal Gamain sens as Motorside ord, cbrarates 753: 600600700! 700 700 700. 700) 700/mois | 400/mos | Terrot RDA'S00 ives EET ENERO] con 153 excotraies ‘Autres modeies t ‘Peugeot S15NL _donanes 78) 78 50° 1500 tein 1940 Monet-Goyon LSA ies Pewgect type 515M. MEZEIRT) + Moret Goyon sa Total des motos- soraraées| 1900 pourles quatre mois | 925 1078 900 850950 }950+ 950+ 950% 950*| 950/mois | 650/mois side ordinaires Ges ET ETERS TMT RZD) Moto-side lourde | conan {5000 éehelomnement non rerowé {+ 7000 le jin 1940 [eee 340 Bn ites ECAMET OMIM eronises on France Moto-side DP cenarctes 400 /mois | 600 /mois GAR 800 AX2-RM nse races (68% Tort ums) : Moto-side DP domarces 400% 400 600 600% 600% 600% 600! 6004 600%/mois| 600% mois Terrot (VAT puis AKI-RM) ies] * ype vATT 750 * ype axel + ype axe Woto-side DP coranis 500 380/380 380° 360° 380| nov prew | 900/mois Gille-Herstal 373 8) vise | Total des motos- cerarotes| 1200 pour as quatre mols | 800 800 800 1000. 1000' 1000 1000 1000 1000) 1000 /mois| 1000 / mois side DP (sot USA o 8) res WRTTEPTT TT RE AEA Total de la devarates| 2900 pour les quare mois _| 1950 2018 3290 3900 3500 2950 500 3850 3600] 3650 /mois| 3350 /mois | [Production nationale iées ECE? MN COSMET ETE DLA, ces fpr srsiessounnesdoranses cites nora ele dernier on date, oon ma G40, es roramros eeu échdorperen ayant cue cn ns sere 85 La oe Ge ere Scare 18 ogomnert cosas s scree sans cou, passant a ge. re ua dase ones nde res Wares) Seager ls vehedes ni, execs do uses chaque mos cast Cus vive rejogrrt ls eves | antec gets ERG) suisse of oablournentse ener etre so sutbus x oases aes dea vane Uses Suva rouon mcrae ‘rows carson aenves dea SAET concemert Yet et Peugeer Pour es stres conarxseur, es eures de rasan don 20 pare eu reconsive i ort ‘Sea nn ear ce dso Gepost ns gost ‘5 apa ls oti dar enaaue categorie ne content pas néceesareen a sorte dos cies qui les précbdent. Nous avons ws os Has tmensul onus sa Sab esau ess tas. Bes oaces Stareres MAGE bureee, G06, oo cer des i pas cmancNes Ds ate ae Oererce, a aj {Se cas mormatons dogs Got Sve considers avec paar, enresenact ine marge dono rete La petite moto & tout faire de Parméefrangaise avant guerre st fncontvablement la Pog es coerce de cater 2 ee photographic a 1 itdorant it, x sr le garde-bowe aan, represent un has de Camargue dans une rove dente années trent, que par les Terrot HSTA, également en Des bouche-trous 4 la mobilisation... La réquisition permettant de satisfire quasiment to les besoins en motos solo ondinares, aucun program production n'est envi 75 kmh Deuxiéme partie LES VEHICULES D'USAGE GENERAL Tout ce qui roule sur route, et qui peut servir 4 transporter hommes et matériel, sans spécificité particuliére, telle pourrait étre leur définition. En septembre 1939, la mobilisation achevée, les véhicules d’usage général de Tarmée francaise proviennent, dans 85 % des cas, de la réqui Fourir a liste complete de ces véhicules réquisitionnés (57 209 Voitures et 158 561 utilitares de 200 types diféremts)reviend Adresse le catalogue exhaustif de la production automobile aise de enire- enaut Panhard o Hote = resi] 1000 | awa 16002000 0" esd 650. 650] 10 /mos | 620 /mos Ba Cong et J (VL) proprement dies: berlines is moyeng quae pe AS pce ou elaes eis, corespondut la ajete partie du paren 198 Tate doute en pascu preferences deux fourisseur attieés: Renault diferent comme Vindguent aco. La Traction Citroen, a cause de son surbasse- Is Feselgnemen nt percé dans Varmée, malgré un a4 jugement technique favorable 3 son adoption. Cadet 18, Major’ res — voitures de grande liaison (VGL) : limousines de (0 VLA places en foversbre 1989), mas aus sme {rangais de 1939, Sila mobilisation entraine ande diversification du parc des VL, I'armée cons luxe a grosseeylindrée, classées 7/8 places. Les versions, fds VGL TY places Maser 3 miltaies spécifiques comportent une séparation derritre 4 res Ces deraires le siege du chauffeur, pour le secret des conversations, et i haut-de-pa ne table rabattable en deux parties, Destinées aux géné ont ux et haute personnalités militares, ces voitures sont, — Peremwtynes ye soit es hautsde-gamme des grands consructeurs (Renault Noltures de grande Uiaion, et Panhard), soit des voitutes des marques prestigieuses de V'epoque comme Talbot, Hotchkiss ou Delahaye Laffaire Simca Nanterre ‘avait benéficig, avant-guerre, ‘aucun maiché litre. Sa production de petites Votures ne pouvait guére imtéesser Varmée en temps de paix et, & la mobilisation, Simca ne recoit que deux commandes pour la défense 300) motos Sevitame ( p. 29) etl sous-r ance d'obus de 20 mm pour Hispano-Suiza, r, en attendant le lancement de ces fabrications qui -manderont un dela de quatte mois environ, le directeur de la Sima, H.T. Pigozzi, sollicite le 21 septembre 1939 ocha par 'armeée d'une parte de som stock de Simca Cinq lee et Simca Huit, encore produites malgré la guerre ts L ration ordre alien »' S‘ajoutant aVexa- PEE "a SAT as comprere les fougonneties En particule hire du moe de mal (007) ne concorne Quel eecance Go es Vor ‘men objectif de la situation de Simca et des besoins des uemées, la requéte ne powvait qu’ tre acceptée, Le 30 sep tembre 1939, décision est prise d'acheter sur stock 1 000 Simea Cing et Simea Hut, C'est le début d'une cari inattendue pour ces petites cylindrées Pas de réquisition supplémentaire ! Six semaines apres a mobilisation, les armées ddemandent de nouvelles livraisons de voitures deli pour des besoins estimés a4 21 exemplaites (terre etait) jusqu’au 1 janvier 1940, Or, il n'existe plus a la date du 16 octobre 1939, que 860 voitures en stock dans les pares vorrunes DE UAISON 46 Voiturette 3/4 places PEUGEOT 202 NOMBRE D’EXEMPLAIRES CCommandés 1906 ksavauavtonoo — Uveés ETCOEETY cht par ame avant-guet tt du 20 tot ‘Wen. )el a 15 fsrct 1940 (150 ex) Ese Next etenue comme vor tandard programed 28 mars 1940 ine livason mensulle e IIen patie de Marmée et seulement 150. provenir des dernigres commandes en ‘outs, achats chez Simea non compris, Pludt que d’avoir 3 nouveau recours i la réquisition — ce qui mécontenterait le public tout en p courant aux ames des véhicules en état non garanti — le Ministere ‘cide, le 20 octobre 1939, de passer commande sur stock de 1 000 voi tures de iaison et 100 voitures de grande liaison aux différents construc teurs. II ne pouvait en effet étre question de relancer des fabrications nouvelles qui auraient désorganisé la production de guerre péniblement mise su pied le mois précédent Cette commande, venant s’ajouter aux voitures i semaines auparavant, permet d’assurer une partie des hesoins nou ‘eaux en VL durant l'hiver 1939-40, De plus, en procédant ainsi PArmement élendait aux autres constructeurs les av cconsentis i Simca, permettant a chacun d Gcouler ses stocks de voitures de tou s,génaient lentreposage des matidres néces hetées & Simea saires aux fabrications de guerre LLaprochaine commande importante, 600 VI pour de nouvelles uni ntervient le 15 fevrier 1940, sagt achat immédiat, sur stock, ffectué chez Peugeot (250 ex.) Citroen (250) ex.) et Chenard (100 ex.), pour des dotations a réaliscr au plus tard le 15 mars. Au total, incluant achévement des marchés du temps. de paix, F'armée aura ainsi regu, du 1®" septembre 1939 au 18 mars 1940, 2510 VL neuves, Force est ensuite de relancer, sur la base de 600 unités mensuelles {ont $0 VGL), la production de voitures pour les besoins des armées A parti d’avril (commande du 28 mars 1940), cette production est ins crite au programme de guerre, ventlge entre Renault (150 VL) et P got (400 voiturettes et VL). Quant aux 50 VGL demandes par mois, elles seront répartir entre Renault, Panhard et Hotchkiss. \és en formation, mncote d'un rahi au GRCA A Wobschuiller en actor 199 te duit intrieure 202 dette ite sre, ‘polrese porte encre st plague ce dn Boa ‘que des a8 missons mili Debut mai 1940, six conduits intricures 202 de s «aut pat commandées parla marine et ples, utd {du 157m 190, sur les chaines de fabrication, FICHE TECHNIQUE GRCA dsigne mx NOmbra co cylindron: 4 ermine de rete), OYlindebe: 1 133.m2 R dcconrabkesser 99 Pulssance max.: 30h ‘de requition oat remplact dea NBO de vitesses 3 aq tmotoesdee manquanteset lds mort en ordre de marche ‘0g Empattoment: 2457 fntncrien claw FM2429,— Longuewr itm Union est vert olive unl, Largeur 150m ave peinture blanche sur ale auteur 155m svant gauche, et matiule Vitegge max. 100mm Wray. Les commandes du dernier quart d'heure Fin mai 1940, le premier bilan des pertes des armées du Nord massives et impossibles a combler avant de To spécifiques, oblige ree tituer nos forces. Les ma rt tout ce qui tole pe fe stocks cle voitures de tourisme disponibles chez les constructeurs sont achetés, comme de Pépicerie,k i Billancourt, 15 Juvaquatte, 19 Novaquatre, 6 Primag) Javel, 107 0 autres. A Nanterre, 50 Simea Huit. Le 27 mai est passée une commande supplémentire de 000) nouvelles voitures de tous modéles (dont 300 Simca Hui) 800, ition 7ev et II ey, suivies de voiturcttes Simca Cing...t quatre luxueuses américaines personnalités, Puis tout semballe dans les derni jour, les voitures de Hiison paraissant 'utime recours dune armée ala derive: le 31 mai, on eo ence a envisager sérieusement la possibilité d’ utiliser des voiture de tourisme pour remplacer les voituretts hippo dif Puissance max: 70ch Nombre de vitosses | Poids a vide en ordre de route Ts70kg Longueur 76m Largeur im Houteur 163m Vitesse max.: 125 kmh resent de iets vorTutts DE GRANDE LIAISON idéalement& partir d’avril,Pachat mensucl de 50 voitures de grande liaison (7/8 places avec séparation) auprés de trois consiructeurs seulement, tous tes engagés dans les, productions de guerre, non sculement en camions, mais, aussi en blindés: Renault, Panhard et Hotchkiss, avec un attend fort explicite: « en proceédant aux placements i! sera tenu compte dune part, que les constructeurs choisis tiennenu dj leurs promesses de fabrication pour les mat riels en cours de construction, autre part que le plac ‘ments nouveaux ne sont pas suscepribles de retarder la livraison de ces mémes matériel Dans le contexte de la guerre, achat des voitures de luxe restait ainsi comme pat le passé la carote récompen: ‘ant les efforts des plus meritans ! Mais Renault, vu sa pro duction, s'en trouvaitécarté ipso facto, Restait Panhatd et ‘mai 1940, tombe un lac et 2 Pontiac dispo mil et les américaines. L 2 Cadi hates personnal ou « destined des genera fm. Le ind, nouveau chef supreme depuis sept jours, serait achat est suspend le 20 ociobre, etl faut atendre le 19 janvier 1940 pour voir la commande de. 1 fourgonnettes Simca ing (aménagement non retrouvé). A leur place, 100 four nets postales Renault Juvaqualre sont commartées 27 mars 1940, « afin éviter qu les vaguemestres mut lisent des camionnetes de 1,5 tou des VL Mais es four netes Simca Cing auront dares res jouer, cette fos au profit des transmissions = d'une par entan que véhicule de déroulement rapide de fils kj nigus (1 050 ex. commandés, - détails p. 122) et d'aute Part avec un aménagement spécial pour le transport des, geurs (75 Simea Cinq colombophiles com 30 avtil 1940), « Voiture de dame » sous Tun orme, la petite Simca se trouvait ainsi confirmée comme précicuse auiliaire des armées en campagne ! umiutares LEGERS 1a fourgonnetteJusaquatee Renault 280 kg avait it abjet ‘Fun marché dat pour es PIT ala elle dea guerre jurgbanctes sires ivrables parm Debt join 19k marine rece fourgonnetesJivag ord italien sutant que der tutes les resources de wsine de Narn vant que ellie partie, par une production p quent, effort de guerre franca Avec spposan fete Tourgonnetedevalt re aménagements differents: sevice postal srvicecolamboptile et déraalemen de cables (lephoniques. Av tle commande: 38 exemplars. Une colenne de avitement Aare sur une route fondest eerie PN Le amon i premier plan est tan views Soma sre lea emault AGR de region, LES UTILITAIRES DE E REQUISITION La Grande Misére de ’'armée francaise, aurions-nous pu tout aussi bien titrer ce chapitre dont Lartilleur Etienne Debuisson nous restitue, presque 4 chaud, le pittoresque souvenir. ppere. Les voitures de carrosseries, de ge de tous les cata Su defile, Etc'est un ‘marques, de types, un échanil ns constructeurs, ane démonsiration aecablante de leur ingéniosté et de Vaisance avec laquelle ils entas saiemt pro Crest mop lémonstraion du man (qui, avant de fvrer voiture ow camion di larmée, ont vide nie faut bien le dire —une 1ede conscience des * ctoyens Tes coffes ious, momté sur les roues des pneusinnom: ‘ables, remplacé les batriesn service par ds batteries essouffées dont le type parfois n'a rien voir avec le Ue camionnte hich 1 ‘moteur qu'lles devatent anumer Pénibles consaraions¥8 4qui mettaient les mécaniciens dans une just ‘méme temps que dans un embarras iy Bien plus, les ressources locales se pliant souvent mal ‘aux besoins des régiment, el se voit encombré de voiuures ige quand tel autre trouve a prof de petit tonnes dom il n'a que faire. A celui-ei échoit des A celuila, en guise de camions d munitions, des camions Et nous nous rappelons ce colonel qui, pour s'y recon: naire un peu, avait fait dessiner en autant de fresques: ‘miniature totes les colonnes des voitues de son régiment eb dea Be tui, lors’ elles defitaiem devant li, poche ene ane ae maj le portrait de ses batteries de ses CR, de sa BHR de vehicles rea le batcau répetaient a envi ls eirculaires, Eton ¢ de“ 'homogéneisation ". Comme ' deta biches, Farm nar iportant de amions cars fare at tl el 1a ‘im sion het aecte a une unite artic Faltions Atcha, Lyon 190), ‘triangle rouge ‘camions, 500 camionnettes et 4 000 remorques. Pour les ‘eamionnetes en particulier, on aura finalement di metre des charges utles de 800 kg. au fi des 1,2 minim pr Les formations de transport La réquisition des véhicules concern tous les types cesses Ia de liaison (» pp. 20-21 et 44-55), ou de vehicules usage 1.90 et suivants) Cepen- hicules de requisition est ral de personnel (autobus ie, qu'il sagisse de moos et de voitures determing abordes plus loin ‘dant, la majeure partie des temployée pour le transpor et autocars) et de matériel (camionnettes et camions hachés ‘ou, defaut, fourgonnettes et fourgons ts). Toutes les ates comprent oxganiquement de tes vehi cules, mais les plus fortes concentrations sont réunies «une part dans Varillerie pour ses colonmes de ravialle ‘ment, et<'autre part dans les groupes de transport du train automobile. Ces groupes comptent, selon leur type, de 300 3 500 vehicules d'usage genéral, motos et VL comprises Les camionnettes (classe 1,5 ¢ ou approchant) et les De fait, le bilan global des opérations de réquisition révele existence d'une inraisemblable varite de véhi Mai 1940. prs air ae fe vehi gcheing troupes matric cules, 1200 types différents de camions et camionnettes réquistionnés, chiflre que l'on parviendra péniblement & ramener 3.800 en resttuant genomic civile 6 O04 vehi cules heterogenes, dont 2 600 des le 20 novembre, ‘Quant aux besoins qu aifs (+ tableau p. 3), ls ne its il manque apres Ta mobi mbit, etre ser avec um chargement jon 25 (4M) camions et camionneites, déficitreparti Ireaycou m sen égementar, es prem lement et ateignant 20% dans certaines unités. "Same as Pace Fin novembre 1939, ce deficit poura ére ramen & 5 S00 ‘Nor RT AUTOMOBILE, 1939-1940 Groupe Groupe Groupe detransportde de transport de de transport de Groupement personnel (GTP) materiel (GTM), materiel (GTM), [Sesion Type lourd type lager Section’ Section roupes tris deve eV Cie de camions | [Cie de camions Spéclauxet™ | speclaux et ordinaires ‘ordinaires ‘Cie de camions | Cie de ‘ordinares || | camionneties |_teira.7n || | “hoi 64) Faute de camions en nombre saisant dns es omnages Feglementares,Parmee dit fae Mice deat ois la requson. En oi dean Esemples, pari des diane dem Le prem rere, Requsiionn en 3° Felon "C109 200, ce 1 trop ge 8 ‘demiews 3 fro glacial de hiver 2 jot une touche ina ison camouflage casigue, Le second est un cami Groen tspe 32 ass 2.5 tata et employe 3 dant (Cun rend mains {econmaiable par absence dest gril de radiate fparechocs ol ass Fe en cours de rout Requisitionn en region parlcnne (N° 78898), ce dees hase, eave Bt mmaraichée. tin niche, om vera bien pie proviennent en grande majorité de la réquistion. Celle-ci fournit aussi la quas totalité du pare d’aulocars et autobus Par contte, les camions TTN (transports de toutes natures) sont des matériels militares spécifiques, permettant,g ation d'une eaisse concue ‘camions ordinaires (classes 35 tet 51) qui les composé aa des changements de c pour étre polyvalemte, de hommes, chevaux et materiel roulant hippomobile Le 26 mai 1940, devant Faceroissement considérable des type normal, une réor insporter indifféremment ports par Voie terrestr, y compris de divisions rnisation des unités de transport de Elle prévoit personnel est adoptée, pour ete « pro en place, en fonction des sorties de materiel». wupements de transport a4 groupes, oupes «type ID » (infantriedivisionnaire), cha ccun A 3 compagnies de 2 rames ‘ane rame Batillon de 28 autocars, 14 camions aires, 11 TIN (pout léchelon combattant du bataillon tune ram omnibus de 3 aocas, 15 camions oinaies, 4 camions de transports spciaux (CTS) et 8 TTN (pour les unites de soutien et de commandemen groupe « ype AD » (anillrie divisionnai ‘compagnies, chacune de 12 autocas et 68 camions TTN; — 12 trains rouleus canons, 12 trains rouleurscaissons 10 tains rouleurs FAL (pour Méchelon combatant du ), com: ‘Comparée & ancien systéme (3 groupes pour une DI motorisée), la nouvelle organisation représente, avec 3 autocars, 261 camions ordinaires, 375 TIN et 36 CTS, u aceroissement du nombre des TTN, la part téservée aux matérils issus de la requisition allant en diminuant Réparer ou remplacer? Dans les premieres semaines de rte, tt parois dplorable des véhicules de réquistion, importance des placements par route au moment du dépat aux ames (163 000 vehicules et motos acheminées par route) et les soins relatifs apportés 3 leur conduite par des chauffeurs ‘mobiliss, accisionnent un nombre anoemalementéleve accidents et avaries de (Or, comme i a toutes sortes prevu que les unites mobilisses ne dlispaseraient pas de moyens suffisits pout les jet massif de véhicules jugés endorama- gs, ou simplement indésirables,'ou ag citaux armées et dbordement es ateliers de reparations de la zone de Vintérieur Du 2 septen ainsi renvoyé parvenus «en général completement déshabillés, Fin mars 1940, seuls 3246 dente eux avaient pu étre repre pour un réemplok militate, et 4 04K) (dont un miller teparabl) rsiaint trate La capacité de reparation des atlirs de V'intriu de 300 & 400 véhicules par mois, avait été totalement «dépassée par les affluy des premires semaines, et encore grave par les conditions tres rigourcuses de Vhiver 1939-40, En décembre, les voies de garage et les quis de ia fégion purisienne, zone de concentration principale des de reparation, était désespétement encombre carcasses hors dus parvenait pas décharger et & évacuer rapidement Une véritable rétrospective. Pour bien se rendre compte de la vétusté de certains véhicules de requisition, il faut se rappeler la aiblesse des ressources du pare uilitaite national ( pp. 2-3), néces sitant littéralement le « vidage » des fichiers de postion