Vous êtes sur la page 1sur 1

TRANSCRIPTION

Voix off

Son élection en novembre 2008 avait suscité une vague d'enthousiasme sans précédent à travers le monde. Moins d'un an
plus tard, Barack Obama, le premier président noir des États-Unis, a reçu le prix Nobel de la paix à Oslo, choisi par le
comité parmi plus de 200 candidats.

Thorbjoern Jagland, président du comité Nobel norvégien

Barack Obama, en tant que président, a créé un nouveau climat international. La vision d'un monde sans armes nucléaires a
stimulé le désarmement et le contrôle des armes. Et grâce à Obama, les États-Unis jouent désormais un rôle plus constructif
pour lutter contre les changements climatiques auxquels le monde est confronté.

Voix off

Après 8 années de règne de George Bush, Barack Obama a voulu amorcer un tournant dans la politique étrangère des États-
Unis. Illustration avec le discours du Caire en juin dernier, un discours présenté comme une main tendue envers le monde
musulman. Pour beaucoup, le choix de Barack Obama comme nouveau prix Nobel de la paix est avant tout symbolique.

Shimon Peres, président d'Israël

Ici, à Jérusalem, les cloches vont de nouveau sonner avec un nouvel espoir.

Ismail Haniyeh, chef du gouvernement du Hamas à Gaza

Nous souhaitons que ce prix ait des répercussions sur la politique américaine envers les Palestiniens.

Bernard Kouchner, ministre français des Affaires étrangères

Ça me réjouit, cette nouvelle. Il aura à prouver encore plus maintenant.

Voix off

Car si les discours se veulent pacifistes, Barack Obama est confronté à une réalité du terrain bien complexe en Irak et en
Afghanistan en premier lieu. Ironie du sort, Barack Obama reçoit le prix Nobel de la paix le jour où il doit présider un
conseil de guerre sur l'Afghanistan. Autre difficulté, le Proche-Orient. S'il a cherché à renouer le dialogue, le processus de
paix israélo-palestinien est toujours au point mort. Mais il reste 3 ans à Barack Obama pour prouver que ce prix Nobel de la
paix était légitime.