Vous êtes sur la page 1sur 1

Intervention du groupe PLR sur le postulat des Socialistes concernant le terrain de lancienne voirie Fabien Kuchler Monsieur le Prsident

t de la Municipalit, Monsieur le Prsident du Conseil Gnral, Chres et chers collgues du Conseil gnral, Cher public et reprsentants de la presse, Le groupe PLR sest pench avec attention sur le postulat concernant le terrain de lancienne voirie. Celui-ci demande que la Ville de Sion tudie lopportunit de rserver le terrai n de lancienne Voirie, ou une partie du terrain, afin dy raliser des projets de logements destins la location et loyer modr. Largumentaire de lAlliance de gauche fait tat dune situation tendue du march immobilier. Bien que celui-ci tait effectivement critique en 2009 avec 0.07% de logements vacants, force est dadmettre que la situation semble stre amliore aujourdhui (0.63% en 2013), et ce, sans intervention de la Ville. Lcart entre loffre et la demande naugmente pas, il a mme tendance diminuer grce un march qui se dynamise. En ltat, le PLR est davis que le rle de la Ville nest pas de devenir propritaire immobilire, ni de limiter les promoteurs ou investisseurs dans leurs projets immobiliers en fixant des rgles ponctuelles comme le taux minimum dappartements mettre en location ou autres. Le PLR souhaite, par contre, que les nouveaux projets, de manire gnrale, satisfassent aux dispositions dfinies selon les rglements actuels ou en cours de rvision, savoir le plan directeur et particulirement son volet nergtique, et le rglement de construction et de zones, afin que ces projets soient exemplaires en termes de sobrit et defficience nergtiques. La politique de logement, actuellement en cours dlaboration par les services fraichement remanis de la Ville, devra complter ces outils rglementaires ds que possible. Dans le cas prcis du terrain de lancienne Voirie, il sera ncessaire de rviser laffectation de la zone actuellement classe zone dintrt g nral, et le futur acqureur devra dans tous les cas se plier aux exigences des outils rglementaires en vigueur. Le groupe PLR estime que ces dispositions sont suffisamment contraignantes, et vous recommande ainsi de ne pas soutenir ce postulat. Fabien Kuchler Sion, le 15 avril 2014