Vous êtes sur la page 1sur 28
L’intersectionnalité, concept utile d’analyse des rapports sociaux de sexe Muriel Salle Maîtresse de conférences
L’intersectionnalité, concept utile d’analyse des rapports sociaux de sexe Muriel Salle Maîtresse de conférences

L’intersectionnalité, concept utile d’analyse des rapports sociaux de sexe

Muriel Salle Maîtresse de conférences Historienne Université Claude Bernard Lyon 1

muriel.salle@univ-lyon1.fr

Introduction : Sur le terrain militant
Introduction :
Sur le terrain militant

QUESTIONNEMENTS

Enjeux : Penser l’imbrication des rapports sociaux

Dans le champ de la recherche CONCEPTS
Dans le champ de la
recherche
CONCEPTS

SEXE

RACE

CLASSE

Relations sociales

Rapports sociaux

Individus Concret
Individus
Concret
Groupes Abstraits
Groupes
Abstraits
CAUSES Différence génitale Homme/ femme Taux de mélanine Statut dans le processus de production Blanc/

CAUSES

CAUSES Différence génitale Homme/ femme Taux de mélanine Statut dans le processus de production Blanc/ Noir
Différence génitale
Différence
génitale
Homme/ femme
Homme/
femme
Taux de mélanine
Taux de
mélanine
Statut dans le processus de production
Statut
dans le
processus
de
production
Blanc/ Noir
Blanc/
Noir
Patron/ Ouvrier
Patron/
Ouvrier

CONSÉQUENCES

Situations asymétriques Dominant > Dominé
Situations
asymétriques
Dominant >
Dominé
CAUSES Situations asymétriques Dominant > Dominé Homme/ femme Blanc/ Noir Patron/ Ouvrier CONSÉQUENCES

CAUSES

CAUSES Situations asymétriques Dominant > Dominé Homme/ femme Blanc/ Noir Patron/ Ouvrier CONSÉQUENCES
Situations asymétriques Dominant > Dominé
Situations
asymétriques
Dominant >
Dominé
Homme/ femme
Homme/
femme
Blanc/ Noir
Blanc/
Noir
Patron/ Ouvrier
Patron/
Ouvrier

CONSÉQUENCES

Différence génitale
Différence
génitale
Taux de mélanine
Taux de
mélanine
Statut dans le processus de production
Statut
dans le
processus
de
production

« Il semble utile de distinguer deux “niveaux” dans la structuration et l’organisation sociales des différenciations ethniques. Celui que nous proposons de nommer “rapports sociaux interethniques” est sans doute le plus abstrait, mais aussi le plus efficient à l’échelle macrosociale. Appréhendés à ce niveau, l’ethnicité, comme le racisme, sont des principes contraignants. Ils déterminent des places et des chances et imposent des “communautés de destin” telles que, par elles-mêmes, elles produisent des solidarités et des rivalités définies comme “ethniques” ou “raciales”. Le niveau des “relations sociales interethniques” est plus concret. Il suppose le contact, la coexistence, et est par conséquent plus soumis aux conjonctures temporelles et aux configurations locales. Leur influence sur l’ordre des rapports interethniques est ainsi ambiguë. Prises dans la contingence des situations et des évènements, les relations sociales interethniques peinent à le subvertir ; mais elles l’influencent aussi et, sur le long terme, elles le modifient »

Dimension idéelle opération de catégorisation Rapports sociaux Dimension matérielle inégalité des conditions

Dimension idéelle

opération de catégorisation

Rapports sociaux
Rapports sociaux

Dimension matérielle

inégalité des conditions réelles

« Les analyses en termes de rapports sociaux lient le système culturel et l’organisation sociale à des rapports sociaux historiques. En parlant de rapports sociaux, on va parler d’acteurs non pas individuels mais d’acteurs collectifs qui s’opposent, ou qui sont en rapport entre eux, car il n’est pas possible de comprendre un individu ou un groupe si l’on ne le rapporte pas à l’espace de jeux et aux rapports dans lequel il s’inscrit. Un rapport social est à distinguer d’une relation sociale – ou d’une interaction sociale – de plusieurs points de vue. 1. Le rapport social est d’ordre théorique tandis que la relation ou l’interaction sont d’ordre empirique. 2 Les rapports sociaux saisissent un certain degré de généralité du caractère énoncé, ce qui n’est pas forcément le cas d’une relation sociale donnée. 3. Une troisième propriété distinctive entre relations et rapports sociaux est la stabilité relative des uns et l’instabilité ou l’évanescence des autres ».

Michel Arliaud, Pour une sociologie des rapports sociaux, La dispute 2009.

Des dichotomies caricaturales ? Homme / Femme Noir(e)/ Blanc(he) Patron(ne)/Ouvrier(e)

Peut-on être réduit à l’une ou l’autre de ces catégories ?

Composition singulière de ces déterminants Caractère limitatif de la liste (3 catégories seulement : sexe, classe, race)

II. Réfléchir sur les CATÉGORIES

SEXE

RACE

CLASSE

Catégories équivoques

« vieilles » catégories idéologiques, prétendument naturelles « nouvelles » catégories d’analyse critique + catégories politiques

Concept critique, emprunté à la philosophie marxiste

Processus de formation :

naturalisation + hiérarchisation

À renverser / reconstruire À articuler

« Au cours des XIX e et XX e siècles, il y eut beaucoup de chercheurs en quête d’une naturalité des classes et des groupes exploités (ainsi la supposition et l’affirmation d’une particularité de la classe ouvrière en matière génétique et biologique, exprimée sous la forme d’une moindre intelligence, fut et reste un des points forts du discours naturaliste) ». Colette Guillaumin, Sexe, race et pratique de pouvoir, p.183

Oscar Lewis et la « culture de la pauvreté » dans les années 1940-1970 aux EU

« La relation entre le mâle et la femelle est par nature telle que le

« La relation entre le mâle et la femelle est par nature telle que le mâle est supérieur et la femelle inférieure »

(Aristote)

Femmes < Hommes Barbares < Races civilisées Esclaves < Hommes libres

« La femme est à l’homme ce que l’Africain est à l’Européen, et le singe à l’humain »

(Paul Topinard, 1873)

« La femme est à l’homme ce que l’Africain est à l’Européen, et le singe à
« La femme est à l’homme ce que l’Africain est à l’Européen, et le singe à
« La femme est à l’homme ce que l’Africain est à l’Européen, et le singe à

Sexe versus Classe

Christine Delphy, L’ennemi principal, 2009. Notion de patriarcat à partir d’une analyse économique du travail ménager comme non-marchand = c’est un « système de subordination des femmes aux hommes dans les sociétés contemporaines » qui a une base économique.

Penser les femmes comme « classe sociale »

Des implications politiques évidentes : « La mobilisation doit se faire sur la base de l’oppression patriarcale donc inclure tous les individus opprimés par le patriarcat et à ce titre intéressés à sa destruction, c’est-à-dire toutes les femmes ! »

Sexe versus Race Théorie des tempéraments
Sexe versus Race
Théorie des tempéraments

« La nature a été obligée de diviser le tempérament et d’en donner une portion au mâle et l’autre à la femelle. Parce que l’homme et la femme ont dû avoir des qualités différentes, ce juste tempérament a été partagé entre eux deux : l’homme a un peu plus de chaleur et de sécheresse, la femme un peu plus de froideur et d’humidité »

(Curteau de la Chambre)

« Il n’y a qu’à considérer la constitution naturelle de la femme pour consentir à cette vérité: car la faiblesse du corps, la conformation des parties plus petites, la timidité qui est née avec elle, la mollesse de la chair sont des marques indubitables du tempérament froid et humide qu’elle a »

(Curteau de la Chambre)

Appareil génitaux selon un anatomiste du XV e siècle

Appareil génitaux selon un anatomiste du XV e siècle Féminin Masculin utérus = scrotum testicules =

Féminin

génitaux selon un anatomiste du XV e siècle Féminin Masculin utérus = scrotum testicules = ovaires,

Masculin

selon un anatomiste du XV e siècle Féminin Masculin utérus = scrotum testicules = ovaires, verge

utérus = scrotum testicules = ovaires, verge = vagin

Vues générales Vue anatomique de détail

Une anatomie des isomorphismes et une physiologie humoriste Le modèle unisexe

Elsa Dorlin, La matrice de la race, 2006.

Les vertus du « tempérament » « Ils (les indiens) sont imberbes pour la même raison que les femmes le sont en Europe, et dans les autres parties du monde :

leur peau est chauve, parce que leur tempérament est extrêmement froid ».

« Par analogie avec les prétendues races inférieures, les femmes, le déviant sexuel, le criminel, le pauvre des villes et le fou sont d’une manière ou d’une autre construits comme des races biologiques “à part”, dont les différences avec l’homme blanc et leur ressemblance entre elles, “expliquent” leur position différente et inférieure dans la hiérarchie sociale ».

Nancy Lewys Stepan, Race and gender. The role of analogy in science, in Dorlin, Pour une épistémologie de la domination, p.225.

III. ARTICULER les catégories INTERSECTIONNALITÉ : Penser l’articulation sur un mode arithmétique Patricia H.

III. ARTICULER les catégories

INTERSECTIONNALITÉ : Penser l’articulation sur un mode arithmétique Patricia H. Collins (1990) :

« matrice des oppressions »

« systèmes d’oppressions entrecroisées »

Kimberlé W. Crenshaw (1991)

Sirma Bilge : pensée féministe noire + pensée postmoderne/poststructuraliste

« L’intersectionnalité renvoie à une théorie transdisciplinaire visant à appréhender la complexité des identités et des inégalités sociales par une approche intégrée. Elle réfute le cloisonnement et la hiérarchisation des grands axes de la différenciation sociale que sont les catégories de sexe/genre, classe, race, ethnicité, âge, handicap et orientation sexuelle. L’approche interesectionnelle va au-delà d’une simple reconnaissance de la multiplicité des systèmes d’oppression opérant à partir de ces catégories et postule leur interaction dans la production et la reproduction des inégalités sociales. Elle propose d’appréhender la réalité sociale des femmes et des hommes, ainsi que les dynamiques sociales, culturelles, économiques et politiques qui s’y rattachent comme étant multiples et déterminées simultanément et de façon interactive par plusieurs axes d’organisation sociale significatifs » (Sirma Bilge, Diogène, 2009)

Les différentes catégories/identités/processus sont donc mutuellement constitutives d’une identité (au niveau micro comme au niveau macrosocial)

MUTUELLEMENT CONSTITUTIVES ?

Complexifier les niveaux d’analyse « L’approche intersectionnelle doit prendre en compte quatre domaines de pouvoir :

- structurel (lois, institutions), - disciplinaire (gestion administrative et bureaucratique), - hégémonique (naturalisation culturelle, idéologique des rapports de domination), - et interpersonnel (interactions quotidiennes informées par diverses hiérarchies) »

(Patricia Hill Collins)

Critique : conception statique et naturalisante

« le concept d’intersectionnalité, et plus généralement, l’idée d’intersection peinent à penser un rapport de domination mouvant et historique (…). En d’autres termes, l’intersectionnalité est un outil d’analyse qui stabilise des relations en des positions fixes, qui sectorise les mobilisations, exactement de la même façon que le discours dominant naturalise et enferme les sujets dans des identités altérisées toujours déjà-là »

(Elsa Dorlin)

CONSUBSTANTIALITÉ : Penser l’articulation sur un mode analogique

: Penser l’articulation sur un mode analogique consubstantialité + coextensivité des rapports sociaux :

consubstantialité + coextensivité des rapports sociaux :

ils sont consubstantiels (forment un nœud), dans la mesure où ils ne peuvent être « séquencés »

+ ils sont coextensifs, parce qu’ils se produisent et se reproduisent mutuellement

« Poser les problèmes en termes de consubstantialité des rapports sociaux permet une autre approche : selon telle configuration ici et maintenant des rapports sociaux, le genre (ou la classe, ou la race) sera ou ne sera pas unificateur. Mais il n’est pas en soi source d’antagonisme ou source de solidarité »

(Danièle Kergoat)

« Ces rapports sont mêlés de façon inextricable, ils interagissent les uns les autres et structurent ensemble la totalité du champ social.» (Roland Pfefferkorn)

En pratique, 2 « produits culturels » récents

Les garçons et Guillaume, à table ! Comédie franco-belge de Guillaume Gallienne

à table ! Comédie franco-belge de Guillaume Gallienne En finir avec Eddy Bellegueule , roman d’Edouard

En finir avec Eddy Bellegueule, roman d’Edouard Louis

En finir avec Eddy Bellegueule , roman d’Edouard Louis http://www.youtube.com/watch?v=LdfFOD11Rzo

http://www.youtube.com/watch?v=LdfFOD11Rzo

http://www.franceculture.fr/emission-

l-invite-des-matins-edouard-louis-

ecrivain-auteur-de-en-finir-avec-

La différence comme stigmate
La différence comme stigmate
La différence comme stigmate Retournement du stigmate « Un beau nom d’hérésie » (Michel Foucault) Réflexions

Retournement du stigmate « Un beau nom d’hérésie » (Michel Foucault)

Réflexions sur la question gay de Didier Eribon (1999)

http://lectures.revues.org/10596

Question d’identité genrée Injure Problème de sexualité
Question
d’identité
genrée
Injure
Problème de
sexualité

Deux réponses opposées au processus de stigmatisation

Drame ou burlesque

Hétérosexualité ou homosexualité

Deux éclairages sur les rapports au sexe, au genre et à la sexualité

Prégnance du milieu social