Vous êtes sur la page 1sur 2
Le 24 juin 1994 { REPUBLIQUE Le General Clete UB tad Mujon Parteher a NOTE - -00000- & l’attention de Monsieur le Président de 1a République QRIET : Rwanda - Assistance m frangaise. 5 wat . agate! 4 Ta_iuilier 197! 36 par una © ot _ 1282 Le texte de juillet 1278, qui prévoit notamment que Jes assistants militaires "ne peuvent en aucun cas @tre associés & la préparation et & l'axacurson d'opérations de guerre, de maintien ou de Petablissenent de l-orére”, est quasiment le mame que ceux gui ont ete signés A la méme épogue avec le Benin ou le Niger. Liaide mii:tazre que nous avons fournie au Rwanda ces decnigres annéos n’a donc ni plus ni moins de fondement juridique que celle apportée au Tchad Gepuis 1962 ou au Zaire en 1978. ba France est liee + . par huit accords de défense aux pays africains suivants Cameroun, Centzefrique, Comores, Cote d'ivoire, Djibouti, Gabon, Sénégal, Togo yingt + sox: rat are (Bénin, burkina, Burundi, Cameroun, Confrafrique, Comores, Congo, Cote d'Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, Guinée Equatoriale, Madagascar, Mali, Maurice, Mauritanie, Niger, Rwanda. Sénégal, Seychelles, Tchad, Togo, Zaire} En acdt 1992 le Ministre de la Défense Monsieur Joxe avait scuhaité un réexamen, d'ensenble des accords de Detcnse afin d'etebl-s so accord type excluant tout engagen: we et toute possibilite avusage de nos forces & des tin intérie AT ELvsee A L'époque, 32 avait éte conveny avec votre assentiment quiune renégociation de l'ensemble de nos accords n'etait pas Récessaire, l'intervention de nos troupes n'étant jamais automatique et Souzours lasssée a l'appréciation du gouvernement frangais. En outre, if avait ete erreté qu'un réexamen présentait plus ¢”inconvénients que Gravantages au plen politique mais qu'il convenait de faire evolicr Aotre coopération militaire (réduction des effectifs pléthoriques de cortaines arméce atricaines, développencut des gendermeries Locales), of quia ete fait. Ros anterventions y compris au Rwanda étaient fondges sur le principe toujours respecte dopuse 1960 do non-accepsasion onkce ui_pava africain ami, 1ié par des accords de défense ou de coopération, A partir aun nays volein Si Je trance renoncas ayrourd-hui a cotta ligne daction au moment of 1a fin de la guerre fro:de a relancé des confiits ethniques actisés par la misere, provoguant l'anorce d'une remise en cause des Frontieres neritees de ia colon:sation, 1 -anstabilité inteme dea etacs BULisé- te meiileure preuve ena ete donnée par Ltappui anmédiat et sans réserve de 1a totalité des chefs d'Ets feancophones & l'opérotion Turquoise. La réserve de 1°C.U.A. $'expligue quant & eile, outre l'attitude spécifique de certains pays anglophones, Bar la mine on lumigce de son impureeance A sntervenir utslement dans in cadre efricain. Je joins en annexe A cette note un rappel de 1a chronolosie dos événenents rwandais de ces dezniéres années General QuEsnoT