Vous êtes sur la page 1sur 29

Les théories des organisations

Organiser et gérer une entreprise

✦ Etre capable de déceler les failles ou les problèmes


organisationnels (diagnostics)

✦ Apporter des solutions appropriés

✦ L’étude des théories en organisation, des structures,


des fonctions, de la direction et des stratégies sont des
préalables indispensables
Quelques définitions

✦ Organiser: concevoir et mettre en place :


– Des structures
– Des méthodes et procédures
✦ Gérer: maintenir en état un système
✦ Diriger: faire les grands choix stratégiques
et organisationnels
Taylor et l’organisation scientifique
du travail (OST)
Les principes de Taylor
✦ Etudier scientifiquement le travail
– Doit être faite par des spécialistes
– Elle définie les processus opératoires les plus économiques
✦ Sélectionner scientifiquement et entraîner l’ouvrier
– La sélection des ouvriers selon leurs aptitudes
– Tout travailleur peut devenir excellent à au moins un seul
poste de travail.
✦ Coupler l’étude scientifique du travail et la sélection
scientifique. Il s’agit donc de faire appliquer la science
par les ouvriers.
Les mécanismes d’application de
l’OST
✦ La division horizontale du travail
Parcelliser le travail, spécialiser les tâches et chronométrer les temps
d’exécution afin de déterminer the one best way, la meilleure façon de travail.
✦ La division verticale du travail
Distinguer rigoureusement les exécutants des concepteurs du travail. Il s’agit
donc d’avoir la meilleure personne à la meilleure place.
✦ Le système de salaire au rendement
– L’homme n’aime pas le travail
– Le salaire à la pièce
✦ Le système de contrôle de travail
Affecter des contremaîtres pour assurer le contrôle du travail.
Les apports de l’approche
taylorienne
✦ L’abaissement des coûts
✦ Accroître de manière significative le niveau de
production en s’attaquant au gaspillage.
✦ La convergence d’intérêt entre l’entreprise et les
salariés.
✦ La paix sociale durable
✦ Augmentation de la productivité et de la
rémunération au mérite des salariés.
Les limites
✦ L’exploitation des travailleurs qui sont soumis
au rythme imposé de tâches parcellaires et
répétitives.
✦ Le travailleur est considéré comme un individu
isolé, jamais situé à l’intérieur d’un groupe.
✦ Le taylorisme néglige les modes de prise de
décision
Ford et le fordisme
Les principes de Ford
Organiser le travail à la chaîne
– Ce n’est pas l’ouvrier qui circule autour du produit qu’il fabrique mais le
produit qui circule sur le ligne de montage devant plusieurs ouvriers fixés à leur
poste.
– La division horizontale du travail est accentuée par Ford, qui poursuit l’œuvre
de Taylor.
– La parcellisation ainsi développer, facteur de déqualification de travail, se
traduit pour l’ouvrier par une répétition sans fin des mêmes gestes.
– Tandis que Taylor propose de rationaliser les outils et l’activité de travail, Ford
à recours à la mécanisation.
– La mécanisation permet de supprimer une grande partie du travail de
manutention par la circulation automatique des pièces.
– En remplaçant le travail par le capital, Ford substitue progressivement l’homme
par la machine.
Les principes de Ford
Standardiser les biens de production
- les pièces interchangeables et standardisées
doivent permettre de produire industriellement en
grandes séries.
- Les grandes engendrent des économies d’échelle.
- Les premières voitures Ford produites en grandes
séries peuvent être vendues à un prix compétitif.
Les principes de Ford
Dynamiser le pouvoir d’achat des ouvriers:
le principe de « five dollars a day »
✦ Ford a doublé le salaire de son époque
✦ Cinq dollars permettra l’augmentation du niveau
de vie des travailleurs et par la suite pouvoir
acheter des voitures
✦ Ford est le premier à associer production de masse
et consommation de masse.
Les apports de Ford
✦ Le fordisme a cherché augmentation de la
productivité
✦ L’augmentation des salaires
✦ La baisse des prix de vente
✦ L’augmentation des profits pour l’entreprise
Les limites du fordisme
✦ Les crises des années 1970 a révélé les
limites du modèle.
✦ Le secteur automobile a cherché a
développé l’automatisation et annuler les
tâches les plus pénibles.
✦ Le changement de type de consommation
Fayol et l’administration
industrielle
Les principales fonctions à
l’intérieur de l’entreprise
✦ Ces fonctions sont présentes au sein des grandes et
petites entreprises
– Les activités techniques
– Les activités commerciales
– Les activités financières
– Les activités de sécurité
– Les activités comptables
– Les activités administratives
Les principes généraux de
l’administration
✦ Division de travail
✦ Autorité et responsabilité
✦ Discipline
✦ Unité de commandement
✦ Unité de direction
✦ Subordination de l’intérêt général à l’intérêt individuel
✦ Rémunération
✦ Degré de décentralisation
✦ Hiérarchie
✦ Ordre
✦ Équité
✦ Stabilité du personnel
✦ Initiative
✦ Union du personnel
Les limites de Fayol
✦ La séparation du monde en deux catégorie:
– Le monde des erreurs rapportées par les employés de l’entreprise
– Le monde des responsables, dont les actions réussies permettent
d’éclairer les actions sur ce qu’il convient de faire.
✦ L’excès de la hiérarchie peut conduire les subordonnés à:
– être peu autonomes,
– Ne prendre aucune initiative
– Alignes leur position au plus près des exigences de
l’organisation.
La Bureaucratie selon Max
Weber
Notions d’idéal-type
✦ Est une présentation simplifiée de la réalité construite en
négligeant tout ce qui n’est pas caractéristique du
phénomène étudié en accentuant ses traits spécifiques.
✦ Est une construction stylisée de la réalité dont
l’observateur a isolé les traits les significatifs
✦ Ne reflète pas la réalité mais facilite l’analyse de ses
composantes. Cette image mentale est un moyen
d’élaborer des hypothèses. C’est un outil de recherche
purement logique non une fin en soi.
✦ Il n’existe pas en réalité de bureaucratie pure.
Principales caractéristiques de la
bureaucratie
✦ La bureaucratie désigne un mode particulier d’administration et aussi le
groupe des agents qui exercent leur profession dans les bureaux.
✦ Administration des professionnels et repose sur:
– Ses membres sont libres et soumis à une autorité uniquement pour
l’accomplissement de leurs fonctions officielles
– Ils sont organisés dans une hiérarchie d’emplois claire et bien définie.
– Chaque emploi à une sphère de compétences légale bien définie;
– Tout emploi est occupé sur la base d’une relation contractuelle;
– Les candidats à un emploi sont sélectionnés d’après leur qualifications
techniques.
– Les membres sont rémunérés par un salaire fixe selon l’échelon hiérarchique
– L’emploi constitue une carrière: la promotion se fait selon le jugement des
supérieurs
– L’employé n’est ni le propriétaire de son poste ni des moyens de productions,
il y a séparation entre la fonction et l’homme qui l’occupe.
– L’employé est soumis à une discipline stricte dans son travail
La bureaucratie est une
domination rationnelle
✦ Parce qu’elle est fondée sur la croyance en la
légalité des ordonnances comme en la légalité des
titres de ceux qui exercent la domination.
✦ En contrepartie d’un exercice à plein temps de la
fonction, l’agent bénéficie d’un certain nombre de
droits particuliers.
✦ La position de chaque agent s’inscrit dans un
système hiérarchique qui prévoit le contrôle des
agents de grade inférieur par ceux des grades
supérieurs.
L’efficacité de la bureaucratie
✦ La bureaucratisation des sociétés industrielles est un phénomène
irréversible.
✦ Pour M. Weber, le terme bureaucratique n’est pas péjoratif et il
tient cette forme d’organisation pour la forme la plus efficace
possible.
✦ La dépersonnalisation extrême permet une grande efficacité et un
très bon contrôle.
✦ Cette efficacité est due:
– Au rejet des préférences personnelles du leader et au rejet des coutumes et
traditions
– À la stricte définition du travail et de l’autorité de chacun
– À la structure hiérarchique qui contrôle tout;
– Aux règles écrites qui prévoient tout
– Aux experts qui connaissent bien leur travail
Les limites de la bureaucratie
✦ La routinisation et le refus de l’innovation
✦ Elle constitue une catégorie à part en raison de son
haut niveau de diplôme.
✦ Le développement de la domination
bureaucratique restreigne l’autonomie des
personnes et étouffe les libertés personnelles.
✦ Elle contribue à créer une nouvelle catégorie
privilégiée en raison de niveau d’études plus
élevé.
Mayo
(1880-1949)

L’expérimentation psychociologique
dans les organisations
Première expérience
✦ Entre 1924 et 1927 les dirigeants de la Western
Electric étudient l’effet de l’éclairage sur le travail
des ouvriers en analysant deux groupe:
– Dans le premier: malgré l’augmentation puis la
diminution de l’éclairage, le rendement ne cesse
d’augmenter
– Dans le second: où l’intensité de l’éclairage est
constante la productivité croît significativement
✦ Expérience sans conclusion
Deuxième expérience
✦ L’intervention de George Elton Mayo, à l’usine de
Hawthorne, où il y a la fabrication de téléphone à
Ciceron.
✦ La constitution d’un groupe de travailleurs pour
détecter tout ce qui affecte leur performance.
– L’étude se déroule entre 1927 et 1932
– Six femmes affectée à l’assemblage de relais pour
téléphone.
– La pièce est équipée d’appareils pour enregistrer les
quantités fabriquées par chacune dans le temps et la
variation des facteurs physiques.
✦ Différents facteurs sont modifiés pour analyser leur effet sur le
travail de ce groupe.
✦ La productivité augmente systématiquement
✦ Elle continue même d’augmenter une fois la situation initiale
rétablie.
✦ Les résultats étaient contradictoires
✦ Conclusion: les changements eux-mêmes me peuvent rien
expliquer.
✦ Les ouvrières pensent que ces résultats se justifient par les
nouvelles relations plus confiantes et agréables établies tant avec la
direction que dans le groupe.
✦ Mayo conclue que: les conditions de travail des ouvrières ne sont
plus un obstacle à leur performance puisque le groupe devient une
équipe homogène, avec ses propres objectifs, sa propre solidarité.
Troisième expérience
✦ Les dirigeants de la Western Electric voulaient tester la relation
« meilleure supervision, meilleur moral, meilleure productivité » dans les
autres départements.
✦ L’entretien avec 2000 ouvriers
✦ Quatorze ouvriers d’un atelier d’assemblage.
✦ L’interrogation sur la situation sociale dans son ensemble
✦ L’entretien tourne tourne plus autour de la situation personnelle de chaque
personne que sur les conditions générales de travail.
✦ La plupart des problèmes entre ouvriers et agents de maîtrise, dépendent
de leurs attitudes émotionnelle, et non de difficultés objectives résultant
du travail lui-même.
✦ Conclusion: ce groupe a sa propre organisation, des caractéristiques
informelles qui n’ont pas été établies par la direction, ses propres règles de
comportement et de fonctionnement.