Vous êtes sur la page 1sur 4
Numero 18 17 Novembre 1899 LES Se La Charité se repose Une catastrophe épouvantable vient d’éclater & Roubaix. Une filature incendiée et qui s’elfondre dans les flammes. Des ou- vriers, surpris par le fléau,affolés, éperdus, cherchant a fuir et s'abimant dans le bra- sier qui les dévore. Puis, le feu a peine éteint et les cendres encore rouges ct fo- meuses, onze cereueils qui cheminent lentement, par les rucs de la ville désolée, vers le cimelitre. * Vai lu cela, dans les journaus, en un coin des fails divers presque eaché honteu- 0 Les oRIMACES sement, entre des annonces pltarmaceu- tiques, cles lout, 4 ww EL que voulezxous qu'on ‘dine ou quan fusseatirochone? Qualls sont ces victimes, frquls es cadawres? Sonia Sees, tations? Sontllsmorts& Iie nappartenaient & sucun pays ran eer prema ot amen titers Ean at geand chor noun dopa ide Prange, des hommes et dee fee dae hie oa, eer, is travallaient— des ouveers, quol! Tis sont morts. Eh bien! on les a enlerrés solenntlomeni, on 8 mis des panaches au ‘ontail des chevaux, et une grande foul, fn parure do dau uivait Tes corbllards, se pondsiea ea coronnes nmortls tlw gerbes parfombes des woeltes. Cela'a do rendre tr fits les famille sans pain de ces malheureux, des veuly onruaces ea dex euvos, dos pits onpholins qu ne pou ‘aa ponent, ur ot pan toubaiter'un eorloge «Tapparal, tel qu'on le illustzes ef pour tes Fangs! {lo lncharié org {ueleonque, une représentation de bien sneha um al wimporte gu, ‘ropes lintines? Des ox ives point leur destinge do Uaparaltr ainsi, broly par te Hamme ch les tne lbs pares los malsains do Tatler, harasses par In"besogne élernelle et maudila! Si cos ommestraient vol non pa sls err fours deri, mas dane fo bangues st Horsey a ces fs urail yu des direcleurs de journaux se éunir dans des restaurants, ot prononcer des discours émus; on auralt apergu des reporters, yoregurant ls campagnes dans des breaks; M. Besson. s'arrétant, Te sourire aux Tevres, devant les, pel hotels des actrices, of M. Arthur Meyer, Un programme & ka otain, Tunchant avec des femmes du monde. Tout cela est bon i ve hibiase Feil ooh floes nll juand it faut venir Je a de simples ea eee ee Snes -& Elle se repose, Bile u formé soo guirhet vux solitaions.immportunes; Jasse W'asojr chaning avr dam, ns Wai hhurlé ses. boniments ‘baraques Beitoragés, tle lourdi devin de page, eile dort, Bile n’entend pas le ‘bruit “les maisons qui s'écrowien, pris Ulaetion, devant les quabrimes pages vides hanna terol ar ier argent — ne cherche pas anire chose. Elle ne sinquiéte plus lex malhenrs qu ele doi seco fre pense qu rely: fe Diode te de hfe gree? on ‘i éteste bree explointon, quand sane Weert noire pl ortef omnes, ot ds accueillir ces avanees ef ces polilesses, pur ‘de ai is teary hee oe mice PONE pis essaphes; mais ew ésullers, ca of Pt, des annonces geatuiles, des vanités satisfaites, ef le droit de gra