Vous êtes sur la page 1sur 1
MERIGNAC. L’entreprise québécoise AAER étudie la création d'une unité d’assemblage de turbines en Gironde Eoliennes : le vent porteur du Québec jernard Broustet “est loin d’@tre une cer- titude, mais c'est un soénario qui commen- ‘cea mobiliser sérieuse- ‘ment les acteurs locaux : La so- ciété canadienne AAER, spécialisée dans la fabrication d'éoliennes et dont les diri- sgeants ont rencontré hier Alain Juppé, étudie un projet d'im- plantation industrielle en Giron- de, AAER est une jeune entreprise québécoise cotée en Bourse, qui cexploite la licence d'un des meil- Jews spécialistes allemands de Yéolienne. Ayant décidé de pren- dre pied en Europe, cest & Mé- rignac qu'elle vient d'implanter, ily a quelques semaines, un bu- reau commercial qui ne compte ace jour que deux salariés, Le soutien des Verts. Dave Ga- ‘non, PDGd’AAER, anoué desre- lations avec Jean-Yves Grandi ier, patron de la société béglaise Valorem, qui est un. des princi- aux spécialistes francais de Ia réalisation de pares d'oliennes, Btla venue d’AAER a été chaude- ment encouragée par Gérard Chausset, viceprésident écolo- iste dela CUB, qui réve de woirle complexe aérospatial girondin se diversifier dans les énergies re- nouvelables, AAER pourrait ne pas se contenter de vendre en France ped ‘Gérard Chausset (Vert) suit le dossier AAER avec lune attention toute partiulbre lL MOTO LAMENT THULE des éoliennes importées du C3- nada, Selon Jean‘Yves Grandi- ier, qui est en train de créer une coentreprise avec la société qué Decoise, celle-ci pourrait aussi fa briquer son matériel en Europe. Si.ce scénario se réalise, i! pour- rait se conerétiser dans un pre- ier temps par 'assemblage de turbines destines 4 convertiren énergie le mouvement des gi- gantesques pales. HL n’est pas encore certain ‘qu’AAER passe & Yacte, ni qu’elle choisisse la Gironde, mais le fait d'avoir ouvert son bureau commercial Mérignac témoi- sgnede son intérét pour la région, Et Jean-Yves Grandidier s'em: ploie a convainere Dave Gagnon des atouts industriels de la mé. ‘tropole aquitaine, Dans cette perspective, Jes iri- geants d’AAER ont participé, ven- dredi a la CUB, a une réunion présidée par Gérard Chausset et & laquelle assistaient_ notam- ment Je chargé du développe- ment économique André Del- pont, ainsi que des représentants du Port autonome et de agence BRA, en charge de accueil des investisseurs. 70 emplois directs. Plusieurs ‘communes comme Blanquefort, Bassens, Mérignac, voire Pauil lac, ont été &voquées pour ac cueillir une activité industrielle dont AER et Valorem souhai- tent, pour des raisons de déais, gu'elle soit implantée dans un bitiment déja existant. Selon Jean-ives Grandidier, une décision pourrait etre prise ds cet été. Le montage des tur. bines pourrait contribuer 3 la ‘xéation de 70 emplois directs et beaucoup plus d'emplois indi ects. Quant aux pales, 'ést une ‘autre affaire, qui n'intervien- rait que plus tard, mais qui pourrait avoir aussi de grosses re tombées. Le nouveau ministre de YEcologie, quia porté hier sur la place publique un dossier jus quela plutot confidentiel, fera sans doute tout ce qui est en son pouvoir pour le faire aboutr.