Vous êtes sur la page 1sur 2
, — FeUClEN oan «= 31, 07-76 — R500, ) La mort frappe de rades coups. lier, alle einportait’ Euzéno Fromeutind aus o Jourdiui, cest Felfcien Davidse chantee Uf luspiré du soleil et de Orient, qu'elle cmporte. Cliajue jour, Tart est cruclle- ment alleint; son’ temple siSbrante, ses dicux s'en vont. Sinouy comptous avec effevi ceux sti tombent, nous ‘pe voyons: as ceux quit sleveut, et, dans lex esp ules de Vaventr,uous ue payors trou Yer une cousolaion aux deus dp sell, Félicien David, malade depuis long. temps dune maladie de poitrne, seat Stele hier a vein heures, dans une louee azunie. 110 Savait perdu, Dov'aat Ja mort qui veuait, ilt'a pas poussé une feel ila aceéplé son. sort avec une uation serrine, Helicien David esl us a Cvlenct 'Vaue cluse), 1e'3 avril (M10, Dea sa pitts tendre eufauce, son gout pour Ia mushqur se mnanifesia, of cst de som pare qulil ree tls prcmidres nliony de ert ar Aevait filusteer avee tant d'éelat, T sink A Paris en 1800 el entra, sur Ia protection, de ‘Chérabinl, au Couservatoire, oil il cut pour yiaitfes Lestieur, Fetis, enoist 3/ et Rebers Sou imayinalién n'veuse, a s uite par les doctrines sociales tt glegsesdu monient, lejeta dans le saint= Simonisine, I devint le compesiteur llitré de Ta religion nouvelle et enmposs Pour pes fits tt ss chantes | faa ave le pire : " Imissionnnires chi'ehaicut x converte lea recur des eilaiiog ‘volupiuetse We Paste des ans cour Peta paced 13 que cummenca your lui ch lutte avee Ia fepulation. Ses Nidodiesorienteler, publiges pen de ‘chaps apret son ton? d Unie erent Ge muecés Lin 184, apres ine ise Reace a‘eoris et de combats il put faire cexteuler son Diter? an Conservatoire Le fete i fre, ct mm ong Seulement do queljies ities, falopa 8 toute ites sure grand, chemo do Ia i "ir eompiea depuis da grmades eympho- ‘ompnia depuis do gramles aympho- nies et des indlodies charmantes. mera Iesuciles nous cllerons Melee Ye Be set Ciriaphe Clon. elles ronda ‘Sip outta reeuellizent fs applaud: femiattu avant i eels mag fale nspraion du Deters Ea tee | sboraa ta wtne,avee an dSlceucopésar clas Roce fou -at State rere paral TOptra en (040, ct Zalle-Roatd, co ra | wissantopéra-cpmique, fut repriaenis nadie ‘Fever ea theds eprue iat delle Emygrcur décern a grand et iene rohan filer dele hooneae 8 ome Fallen, Navid. Gait un grand ardat 8 orl hes personnelies Bpvent les" mddivesste4 apie Th wv funy dais i Iran feat et sn Joes soleillen y Hrromenis des palais ‘Fane Iso tes, pede tenfyarsh cher solevaily ‘Mc'est atx s6ns rice et de toutes les ve Hes. = 0. 3 Lorde , ayers atv say I Ure dere rand artiste eat ‘eLen pleiue reve! 2 les Faves de ce sent A Janiais per racunt® beaucoup sanevda- Jt prevenie Fy ee huotrait, acces ae la nytt I idéaliser et paar immatérialiser In mort, afia He suliriante et parse de triutes [25 wtb put det ree la reclame! rey tau rauulle sans Finspirat side crs to sublime He ertus difi i Bt aott 1876