Vous êtes sur la page 1sur 4

Activité

Concilier activite s re cre atives et
milieux fragiles




Par Carole Leblanc,
responsable du Volet éducatif,
Attention FragÎles, juin 2014

REMERCIEMENTS

Attention FragÎles tient à remercier les partenaires qui ont permis la réalisation de ce
projet dont, la Fondation TD des amis de l’Environnement, la Municipalité des Îles avec
son Programme Forêt, les Caisses populaires Desjardins des Îles ainsi que le Ministère du
Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques
que ce projet a pu être réalisé.

Un merci tout particulier au Club VTT des Îles et à la Société de conservation des Îles
sans qui l’activité n’aurait pas eu lieu.















RÉALISATION DE L’ACTIVITÉ

L’activité Concilier activités récréatives et milieux fragiles a été réalisée dans la dernière
semaine de février auprès des étudiants de secondaire 5 de la Polyvalente des Îles. Près
d’une centaine de jeunes ont été rencontrés.

BONNE RÉCEPTION DE LA PART DES ÉTUDIANTS
Les activités se sont très bien déroulées. Tel que prévu, nous avons travaillé avec le
président du Club VTT des Îles et la directrice de la Société de conservation des Îles.

Nos objectifs étaient les suivants :

 Augmenter les connaissances des jeunes sur des sujets importants comme la
diversité et la fragilité des milieux naturels;
 Démontrer différentes façons de fréquenter les milieux naturels en ayant le
moins d’impact possible;
 Pourquoi et comment protéger et conserver certains secteurs particuliers de
l’archipel;
 Prendre conscience qu’il est possible d’avoir du plaisir tout en utilisant les
sentiers existants et en respectant la réglementation en vigueur.

Présentée sous forme de diaporama, les jeunes ont interagit positivement durant toute
l’activité.

Ensemble, nous les avons amené à essayer de trouver des pistes de solutions ou des
alternatives concernant la pratique du VTT dans les milieux fragiles. Nous souhaitions
aussi, à travers cette activité, donner la parole à ceux
qui ne pratiquent pas ce loisir. Créer une discussion
entre les jeunes. Plusieurs idées ont été proposées
comme d’avoir un parc de «défoulement» qui serait
disponible pour les adeptes de sensations fortes.
Également que le Club VTT soit plus accessible pour
les jeunes (cotisations moins élevées, conception
d’activités pour une clientèle plus jeune, etc.).

COLLABORATION ENRICHISSANTE

Somme toute, nous sommes sortis satisfaits de cette
expérience qui, pour les 3 représentants, était une
première. Cette démarche collaborative nous a
démontré que nous avions des préoccupations
communes et qu’en travaillant ensemble, nous
pouvons avancer plus rapidement. L’exemple d’un tel partenariat confirme également
aux jeunes que nous nous préoccupons de leur sort et que nous désirons trouver des
solutions durables à la satisfaction de tous.

Nous souhaitons être en mesure de représenter cette activité l’année prochaine. La
circulation dans les milieux fragiles est un dossier important et les changements de
comportements ne se font pas du jour au lendemain. Les adeptes de ce loisir sont de
plus en plus conscients de la fragilité du milieu, mais il reste encore du travail à faire de
la part de tous les intervenants et des utilisateurs pour en arriver à un consensus et des
résultats concrets.